AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment : -40%
-40% La webcam Logitech C920s HD Pro, Full HD ...
Voir le deal
59.91 €
Le Deal du moment : -12%
Nintendo Manette Switch Pro
Voir le deal
52.99 €

 

 Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mar 18 Mai - 16:23
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Pendant un peu plus de trente ans, elle avait attendu, semi-consciente, dans ce cristal de mako qui lui offrait le semblant de mort que les cellules de Jenova en elle lui refusaient. Trente ans de cauchemars et de visions qu'elle ne saurait vraiment distinguer ou même comprendre. Parfois, il lui arrivait d'approcher la Rivière de la Vie sans jamais pouvoir l'atteindre, pourtant, c'est par là qu'elle parvenait encore à se connecter au monde et aux dernières personnes encore en vie à qui elle tenait plus que tout … Son fils … et son bodyguard
Une grande perturbation dans la rivière de la vie se fit sentir, était-ce à cause d'Omega ? Sephiroth … Il avait quitté le Lifestream, elle pouvait le sentir … Il en était sorti mais quelque chose n'allait pas ... il n'était pas lui-même, pas entièrement ... une partie de lui était ailleurs ... où ça ? Une voix l'encouragea à s'éveiller à le chercher ...

… Sephiroth …

Quelque chose s'éveilla en elle. Elle voulait partir, le retrouver … mais ce n'est pas cela qui la libéra. Ce qui l'arracha de sa prison, c'était la volonté de la bête qui venait de s'éveiller en elle. Une soif de destruction vouée à remettre de l'ordre en ce monde. Chaos, l'écuyer d'Omega était chargé de faucher les âmes pour lui … mais ce n'était pas encore l'heure du « grand départ ». En attendant, des centaines d'âmes n'étaient plus à leur place dans ce monde … et c'était le devoir de la bête de les y remettre.

C'est cela qui l'éveilla.

La noirceur de Chaos englouti la silhouette angélique de la dame blanche et c'est en un cri de fureur que le cristal éclata en mille morceaux. La bête surgit dans la grotte, elle était différente du temps où elle habitait Vincent Valentine. Son visage était toujours pâle et craquelé, ses yeux toujours d'un jaune vif, mais ses multiples cornes torsadées et sinueuses étaient un mélange de bronze et de doré. Ses longs cheveux châtains s'agitaient dans son dos comme des fouets et ses ailes étaient aussi grandes et morcelées qu'avant, mais noires au revers d'un argenté presque blanc. Son corps était couvert d'une sorte de peau cuirassée de cette même couleur argenté très clair, parsemées d'excroissances dorées qui couvraient, entre autre, sa poitrine et ses mains dont la pointes des griffes avaient l'aspect d'un cristal indestructible. Un creux parfaitement sphérique ornait sa poitrine au niveau du cœur, la place de la Protomatéria qui n'était malheureusement pas en sa possession … Et c'est pour cette raison qu'elle n'avait aucun contrôle sur la bête.

Déchaînée, la créature passa ses nerfs sur la paroi de la caverne avant de s'envoler par la bouche béante de sa prison. Elle parcourut le ciel sans vraiment être capable de savoir ce qu'elle cherchait, si bien qu'au bout d'un moment, elle s'écrasa en pleine campagne, au milieu de nulle-part, laissant rapidement place à la femme qui était son hôte. Cette dernière ne garda aucun souvenir de cette première transformation, elle était juste … perdue et terrifiée. Elle était hantée par le besoin de trouver quelqu'un, mais elle ne savait pas qui elle cherchait … Son fils ? Vincent … ? Non. Ce qu'elle cherchait, c'est ce que la bête cherchait … Et ce que la bête cherchait …

Elle erra ainsi plusieurs jours, parfois, la bête reprenait le dessus et elle gardait quelques souvenirs de ses transformations, mais elle n'était pas capable de se contrôler pour autant. Elle cherchait toujours quelque chose, quelqu'un … au bout d'un moment, des jours, peut-être des semaines, elle n'aurait sût le dire, elle commença à reconnaître le paysage. Le mont Nibel … quelque chose l'avait attiré jusqu'ici … son passé ? Non … quelqu'un … quelqu'un qu'elle aimait … mais la bête commença alors à s'éveiller, elle sentit sa fureur et sa soif de destruction.  Elle tenta de la retenir, mais c'était terriblement douloureux et elle était tout simplement impuissante.

La créature prit son envole, annonçant son arrivée au village de Nibelheim de son rugissement sinistre. Elle s’abattit comme un missile sur le château d'eau qui vola en éclat en recrachant tout son contenu. La panique éclata rapidement, et la bête était déjà en train de ravager un bâtiment. Ce n'est pas les gens qu'elle visait, si bien que la plupart des villageois purent fuir sans être blessés, ce que la créature voulait, c'était une seule et unique personne … et pour trouver cette personne, elle allait tout détruire. Le pouvoir de la seule matéria qu'elle avait trouvé semblait exacerbé entre les mains de la bête, si bien que le village autrefois rongé par les flammes était aujourd’hui parsemé de pique de glace. Après avoir détruit bon nombre de bâtiments, la créature trouva enfin ce qu'elle cherchait … Une femme, cachée dans un cagibis sous la cage d'un escalier. Une femme qui n'avait plus sa place en ce monde et qui devait être renvoyée au plus vite dans les tréfonds de la rivière de la vie … A ce moment là, l'hôte de la bête eu une étincelle de conscience, juste assez de temps pour laisser la cible s'enfuir en courant, mais à peine eut-elle fait deux pas que Chaos se retourna et lui planta ses griffes dans le dos avec une telle puissance que sa main traversa complètement le torse de la malheureuse. Un sourire dément avait traversé le visage de la bête … et puis son visage se figea … Lucrecia venait de voir ce qu'elle venait de faire et fut frappée d'horreur. Chaos ayant accomplit sa tâche, il ne faisait plus beaucoup d'effort pour garder le contrôle. Lucrecia, toujours sous les traits de la bête, retira sa main du corps de la revenante – qui ne revint par longtemps – et constata avec horreur le sang qui maculait ses griffes immenses. Plusieurs piques de glaces éclatèrent autour d'elle alors qu'elle s’enfuyait en courant et en voletant vers le manoir comme un oiseau blessé.
Elle avait retrouvé sa forme humaine en atteignant la barrière de l'édifice. Elle ne savait pas où elle allait, ni pourquoi elle y allait … son instinct la poussait simplement à courir vers cet endroit et elle se précipita dans le passage secret menant au sous-sol. Elle trébucha dans le colimaçon trop raide et dégringola jusqu'au sous-sol, atterrissant à nouveau sous la forme de la bête qui fit quelques nouveaux ravages avant laisser à nouveau place à son hôte et à son corps fragile. Lucrecia parcourut les sous-sols sordides du manoir, elle s'arrêta un instant dans la pièce où avait reposé Vincent pendant trente ans, elle espérait vainement le trouver dans son cercueil … mais il n'était pas là. Alors elle continua un peu plus loin, jusqu’au laboratoire vide et ravagé. Elle s'effondra près d'une cuve.

Elle perdit connaissance pendant de longues minutes, peut-être pendant plusieurs heures. Dans son sommeil, il lui arrivait de pleurer, de crier … Des gémissements qui avait attiré les survivants du village près du manoir, mais personne n'osait plus s'en approcher. Les autorités avaient été prévenues, mais leurs soldats ne seraient pas les premiers sur place. Un présence familière approchait … La bête poussa un rugissement lorsqu'elle sentit son ancien hôte mettre le pied dans la ville. Ce cri, il l'entendit très certainement … Et puis Lucrecia redevint à nouveau elle-même, cacher derrière une cuve, recroquevillée sur elle-même, sa tunique blanche était devenue grise, déchirée par endroit … elle pleurait, gémissait, priait … Le sang avait séché sur sa main droite … qu'avait-elle fait ?






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mar 18 Mai - 18:14
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Cela faisait déjà plusieurs semaines qu'il l'avait quittée. Car il ne pouvait décemment se résoudre à la penser morte. La situation générale de la planète semblait s'être quelque peu apaisée depuis ces derniers évènements qui avaient été conclu par la désintégration d'Oméga. Etait-ce là signe que la planète ne pouvait plus se défendre, ou procéder à ce contrôle de flux de la rivière de vie ? Il en doutait fortement, et c'est d'ailleurs pour ça qu'il était reparti à la recherche d'anomalies, d'évènements inexpliqués, ou tout autre élément qui montrerait des signes de perturbation de ce monde, sans donner de lieu à quiconque pour le retrouver. Seuls ceux détenant son numéro de P.H.S auraient cette opportunité, et ils n'étaient vraiment pas nombreux.

Il avait commencé par la région située au nord de la caverne dans laquelle sa bien-aimée était restée figée tout ce temps dans un cristal, et c'est au beau milieu du Mont Corel que son P.H.S se mit à sonner. Parti pour inspecter le réacteur Mako caché dans la montagne, il s'arrêta alors l'espace d'un instant, s'étant au préalable envolé puis positionné sur une corniche en hauteur et offrant une visibilité élargie de ce qui l'entourait, avant de regarder l'appareil et s'apercevoir du nom du contact qui souhaitait s'entretenir avec lui. Il ne tarda d'ailleurs pas à prendre l'appel.


- "J'écoute."

- "Vincent !? Ecoute, j'ai un rapport qui vient de m'être remis et qui devrait t'intéresser. On raconte qu'un monstre s'est attaqué au village de Nibelheim, on le décrit comme une sorte de chauve souris albinos géante."

Un silence s'installa tandis que Vincent réfléchissait déjà en se remémorant l'ensemble des monstres qu'il avait pu croiser dans la région et qui pourraient être associé à ce genre de description, mais l'homme à l'autre bout du fil avait déjà repris pour ajouter une dernière information.

- "Les habitants racontent également qu'une femme serait entré dans le manoir à la suite de l'attaque."

Cette fois, ce n'était pas un silence total qu'il obtint en guise de réponse, mais une sorte de "mmmh", avant de le remercier à sa manière.

- "C'est noté, j'y serai dans la journée. Merci."

Il n'avait pas laissé le temps à Reeve de rajouter autre chose, ce qu'il avait annoncé était déjà suffisant pour qu'il daigne changer ses plans. Le manoir n'était pas un lieu où n'importe qui devait se rendre, beaucoup de souffrance et d'histoires personnelles ou confidentielles pour le peuple habitaient ses murs, et cette créature devait être neutralisée, Nibelheim avait déjà connu son lot de désespoir et de destruction. Il quitta alors sa corniche d'un bond, puis alterna les sauts entre rochers et pierres solides avec des temps de vol pour quitter ces montagnes et prendre la direction de ce village.

C'est après deux bonnes heures qu'il parvint à atteindre Nibelheim, et la désolation était encore bien marquée au sein du village. De nombreuses maisons avaient été éventrées, le chateau d'eau explosé, et la glace recouvrait certaines habitations sous la forme de stalagmites aux pointes affutées. Reeve avait eu raison de lui passer ce coup de fil, ce qui s'était passé n'était clairement pas l'oeuvre d'un monstre lambda. Il s'était posé quelques instants sur les restes du chateau d'eau pour y observer l'étendue des dégâts qu'avait connus ce village, mais chose étrange, il ne décela pas de traces de lutte, ou du moins, aucune trace de sang sur la place, ou aux endroits sur lesquels son regard s'attardait. Il fut sorti de ses interrogations par un cri qu'il perçut et qui ressemblait bien plus à un rugissement d'ailleurs. Ce son, il avait pourtant un je ne sais quoi de familier, mais il avait eu au moins le mérite de définir plus précisément la position de la créature qui était à l'origine de ce carnage, et elle se trouvait dans le manoir.

La population quant à elle s'était à nouveau réfugiée dans les décombres, derrière des caisses en bois, certains cherchant à fuir le village de peur de voir la scène se répéter, mais il ne s'y intéressa pas. La source de ce cri de rage était dorénavant son seul objectif. Il quitta donc son perchoir et virevolta jusqu'à l'entrée du manoir devant lequel il dégaina son arme, prêt à combattre s'il le fallait. C'est en pénétrant dans le bâtiment qu'il fut pris par une émotion forte. Depuis combien de mois n'était-il pas revenu ici ? Ce lieu rempli de souvenirs, ce lieu où tout avait commencé, et même fini d'une certaine manière ? Sa main se crispa légèrement sur Cerbère, puis il reprit son calme, gardant le silence, puis se déplaça sans bruit en suivant les traces de pas, ou les endroits qui avaient été dévastés par cette créature.

Quelques gouttes de sang maculaient aussi par endroit le sol, comme un jeu de piste qui l'invitait à suivre un chemin bien précis. Le passage secret, puis l'escalier dans lequel les traces avaient été placées de manière bien plus anarchique, jusqu'aux sous-sols les plus reculés et méconnus du manoir. Il marchait lentement, attentif aux moindres bruits, au moindre signe de mouvement suspect, s'arrêtant parfois, malgré lui, lorsque certains souvenir douloureux refaisaient surface. Des souvenirs comme celui d'un Professeur Hojo lui tirant une balle dans la poitrine et faisant de cet endroit sa propre salle de torture et d'expérimentations sur son corps. Mais tout cela était passé, et même si la douleur était bien présente, il continua d'avancer jusqu'à ce que des gémissements lui soient clairement parvenus aux oreilles. Ce monstre aurait une conscience ? Etait-ce encore là une des expériences abjectes de ce professeur ? Il avança alors avec plus de certitude en direction des pleurs, puis se figea lorsque la silhouette fut enfin à portée de regard.

Non, ce n'était pas possible.

Il la fixa bien pendant de longues secondes, sans un mot, sans prévenir même de sa présence, comme s'il s'attendait à ce que cette vision s'estompe, ou se mette à lui donner de nouvelles informations sur ses recherches. N'était-ce pas ce qui était arrivé à chaque fois qu'il l'avait vue à nouveau ? De simples hologrammes, des parties de sa mémoire, qui l'avaient certes aidé dans sa quête, mais qui finissaient par disparaître systématiquement une fois le message passé. Et pourtant cette fois, tout semblait différent. Sa tenue, son comportement, et le sang. Du sang ? A la vue de cette main ensanglantée, il ne put s'empêcher de faire les quelques pas qui les séparaient et la recouvrit de sa cape ocre.


- "Est-ce que... c'est bien toi ?"

Malgré la certitude qu'elle ne pouvait plus être un hologramme, puisque les hologrammes ne possèdent pas de corps matériel, il continuait de douter, d'espérer, et de s'inquiéter, le tout en même temps, ce qui avait le don de le perturber grandement. Si c'était à nouveau un tour de la planète pour la lui retirer à nouveau, c'était là un jeu bien cruel auquel elle s'adonnait. Du revers de sa main il avait effleuré sa joue, comme s'il cherchait à s'assurer de son identité. Est-ce qu'il n'était pas encore en train de l'imaginer tout simplement, son regard refuserait-il de voir qu'il ne s'agissait là que d'une villageoise apeurée ? En cet instant, on pouvait dire qu'il n'avait jamais été autant dans le doute et l'interrogation.

(c) DΛNDELION

Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mar 18 Mai - 22:29
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






C'était comme si sa cage thoracique était en train de se refermer impitoyablement sur ses entrailles, comme si son cœur battait si fort contre ses côtes qu'il en saignait. Un sifflement continu l'assourdissait, oppressant son crâne comme s'il subissait la pression des abysses. Qu'avait-elle fait ? Tous ces morts par sa faute, tant de souffrance à cause d'elle … elle avait tué ? Cette femme … C'était Chaos qui avait le contrôle à ce moment-là, mais Lucrecia pouvait encore sentir son sang chaud sur sa main, elle pouvait encore entendre le déchirement de sa chair et de ses os …
La bête était plus calme, à présent, mais elle pouvait encore sentir sa soif de sang, sa soif ''d'ordre''. Faucher les âmes qui ne devaient pas être ici, c'est ce qu'il voulait … et elle était incapable de l'en empêcher. Elle avait peur … Tellement peur.

Elle était tellement perdue dans ses tourments qu'elle n'entendit pas les pas approcher, elle ne sentit pas la présence à ses côtés. En fait, la première chose qu'elle perçu fut une odeur, un parfum, alors qu'elle sentait un tissu couvrir ses épaules, un bras protecteur la protéger. Elle releva les yeux avec un sursauts, voilà plus de trente ans que personne ne l'avait touché, que sa peau n'avait pas été effleuré par autre chose que les vêtements qu'elle portait et la mako cristallisée. La sensation était étrange, tellement étrange.
C'est avec surprise et confusion que son regard se posa sur le visage de celui qui l'avait toujours protégé, là encore, elle était perdue, elle semait la discorde … mais il était là pour veiller sur elle. C'était presque trop beau pour être vrai, en réalité.

— Vincent … ?

Lui aussi semblait douter de sa présence, elle, elle n'avait pas encore réalisé … Est-ce un cauchemar ? Allait-il disparaître ? Non, il était là … Oh non, il était vraiment là !

— Non ! Ne me touche pas !

Elle avait paniqué en sentant sa main effleurer sa joue, le repoussant farouchement, avec bien plus de force que ce dont elle était normalement capable, que ce dont elle avait jamais fait preuve par le passé, le faisant carrément reculer de plusieurs mètre alors qu'elle-même faisait quelques pas en arrière. Est-ce qu'elle lui avait fait mal ? Elle brisait tout ce qu'elle touchait … et tout ceux auxquels elle tenait finissait par mourir ou pire.

— Ne m'approche pas, Vincent … Je t'en prie, je ne veux pas te faire de mal ! Je ne veux plus faire de mal à personne …

C'était la peur qui se lisait sur son visage et ses jolies yeux de biche tourmentée qui avait lui un instant d'un éclat ambré. Elle avait peur que Chaos prenne le dessus et lui fasse du mal, mais l’entité restait calme, ne voulant apparemment en aucun cas faucher son précédent hôte.

— Je suis désolée … Je suis tellement désolée … Elle regardait ses mains maculées de sang séché, tremblantes.






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mer 19 Mai - 8:54
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Tout portait à croire qu'elle était bien "elle". Son apparence, son parfum, sa peau. Même si cela faisait plus de vingt ans que ces choses là étaient passées, c'était de l'inoubliable pour lui. Peut être que ces souvenirs avaient été rangés quelque part dans son esprit, car il n'aurait pu certainement décrire avec précision tout ce qu'il ressentait là maintenant, quelques semaines auparavant, mais les éléments étaient là et c'était une certitude dorénavant pour lui. Elle était ce qu'elle devait être : la scientifique Lucrécia Crescent. Il se perdit d'ailleurs certainement dans ses pensées alors qu'elle prononçait son nom. Même sa voix était celle de ses souvenirs. Et pourtant, lorsqu'elle le repoussa, il dut positionner son bras vers l'arrière pour ne pas que son dos ne heurte le mur.

D'où lui venait cette force ? Vincent resta abasourdi quelques secondes alors qu'elle se morfondait en quelques phrases. Ne pas l'approcher ? Elle ne voulait plus faire de mal ? Mais de quoi est-ce qu'elle parlait au juste ? A croire que le destin prenait plaisir à placer des morceaux d'énigmes sur son chemin, énigmes qui le hantaient jusqu'à obtenir les réponses à ses questions, parfois des mois ou même des années plus tard. Elle était apeurée, c'était une évidence. Il avait déjà entendu parler d'une part plus ou moins importante de désorientation que connaissaient certains réincarnés, mais était-ce son cas ? Non, il y avait une toute autre explication, là, juste sous ses yeux. Et même s'il l'avait deviné, ou plutôt déduit, il se refusait d'y croire. Chaos ?

Vincent retrouva ses appuis sans difficulté, mais ne chercha pas à s'avancer de nouveau. Non, au contraire, il vint alors s'asseoir en face d'elle, contre ce qui s'apparentait à une large caisse en bois qui avait été ouverte, mais elle semblait suffisamment solide pour s'y adosser. C'est donc en silence qu'il s'installa à quelques pas d'où elle se trouvait, un jambe allongée et l'autre repliée vers son torse. Il ne la quitta pas du regard, comme s'il l'analysait, la détaillait, gardant le silence un long moment le temps pour elle peut être de s'apaiser un peu, avant de lui demander.


- "Raconte moi ce qu'il s'est passé."

Ne pas la brusquer, il voulait avoir tous les éléments pour comprendre. Et même si elle avait déjà par le passé omis de lui raconter de nombreuses choses, il lui avait toujours pardonné, il ne lui en avait d'ailleurs jamais voulu. Ne mesure t-on pas l'amour par sa capacité à pardonner après tout ? Il y avait tellement de choses à dire, ils avaient tant à se raconter ! Toutes ces années dormantes de son côté, elle avait manqué tellement de chose. Et son réveil, sa sortie du cristal, son arrivée à Nibelheim, et surtout ce sang qui maculait sa main, il allait falloir l'évoquer un jour ou l'autre. Et le plus tôt sera le mieux.

- "Tu n'as vraiment pas changé..."

Il avait vu le temps marquer bon nombre de visages, bon nombre de corps, les rendant moins aptes, plus lents, parfois moins désirables, plus fragiles. Et là, c'était comme si un bond dans le passé avait été fait tout simplement. Elle était la même que dans ses souvenirs, ces même pommettes qui se soulevait lorsqu'elle souriait, cette même chevelure longue et fine. Tout lui rappelait ce passé qui était bien loin derrière lui pourtant. En avait-elle conscience ? Avait-elle été consciente d'ailleurs durant tout ce temps, enfermée dans ce cristal ? Avait-elle le moindre souvenir de ce qui s'était passé ? Elle l'avait appelé par son prénom, elle n'avait donc au moins pas perdu la mémoire complètement. Mais si elle le connaissait comme c'était le cas il y a plus de vingt ans, elle saurait qu'il ne partirait pas, qu'importe la situation dans laquelle elle se trouvait. Elle savait qu'elle pourrait à nouveau compter sur lui et qu'il remuerait le ciel et la terre pour qu'elle n'ait plus jamais cet air triste sur son visage.

Ils avaient tous deux eu leur lot de souffrance, il était hors de question qu'elle soit revenue à la vie pour répéter cette boucle insupportable. Non, depuis il était devenu plus fort, il s'était même fait un nom. Il la protégera c'était une évidence. Et personne, quelque soit sa nature, ne saurait se mettre en travers de son chemin cette fois. Ils méritaient ce repos, c'était non négociable, même s'il devait se mettre à dos la planète entière. Elle était Lucrécia Crescent, une des plus brillantes scientifiques qu'il avait eu la chance de connaître, et lui était le héros qui avait ramené la paix après la révolte de Deepground, qui serait assez fou pour oser leur faire face ? Il ne dit rien de plus, assis simplement en attendant qu'elle prenne le temps de tout lui raconter. Cela pourra durer des heures, des jours ou même des années, ce n'était pas comme si le temps lui était compté.


(c) DΛNDELION

Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mer 19 Mai - 21:29
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Il allait bien et il était calme, toujours si calme … même lorsque elle, elle levait le ton, lorsqu'elle se montrait excessive, qu'elle lui disait des choses cruelles. Lui il restait calme, il disait qu'il était désolé, il lui pardonnait. Pourquoi, Vincent ? Elle ne méritait pas tant d'égards, elle ne méritait pas sa gentillesse, ni son pardon … ni son amour.
Comme toujours, il respecta son choix et ne chercha donc pas à l'approcher de nouveau ou à la toucher. Il s'installa tranquillement par terre, comme il l'avait si souvent fait devant son cristal pour se recueillir. Oui, elle l'avait vu. Elle avait sentit sa présence … même si elle restait inerte.
Elle serra les poings pour essayer de réprimer ses tremblements et posa les yeux sur son protecteur de toujours qui lui demandait posément ce qu'il s'était passé.

Ce qu'il s'est passé …

— J'ai …

Sa voix s'enrailla et sa gorge se serra, l'empêchant de poursuivre sa phrase. Elle avait encore causé mort et destruction. Voilà ce qu'il s'était passé. Elle ferma les yeux et pressa ses tempes avec ses doigts pour faire passer la pression qui s'exerçait sur son crâne. Elle revoyait la scène en boucle … cette femme terrifiée, elle prenait la fuite, sans doute s'était-elle dit à ce moment qu'elle était sauvée, qu'elle avait eu chaud … Mais la main de la bête traversa sa poitrine par le dos …

- "Tu n'as vraiment pas changé..."

A ces mots, Lucrecia releva les yeux vers Vincent, surprise, cela avait eu le mérite de la sortir de ses tourments. Elle le fixa un instant sans bouger, le poids dans sa poitrine était encore lourd, mais le sifflement dans ses oreilles s'était tu. Comme il la regardait et ne cachait donc pas son visage dans le col de sa cape, pour le moment – car il n'avait jamais soutenu son regard bien longtemps –, elle put observer son visage en détail. Il y a trente ans, il n'était pas aussi pâle, il avait les cheveux plus court, mais …

— Toi non plus …

Il n'avait pas vraiment changé en réalité, il semblait moins gringalet qu'à l'époque, mais c'était peut-être les vêtements qui faisaient ça, le costume sombre des Turks avait cet effet amincissant, alors que la cape pourpre qu'il portait actuellement lui faisait les épaules plus larges. Mais en fait, elle ne parlait pas que de son physique …

Après avoir jeté un coup d’œil autour d'elle, elle replia doucement les jambes pour se rasseoir, juste en face de lui, sans se rapprocher. Elle bougeait avec précaution, comme si le moindre geste brusque pouvait réveiller la bête qui sommeillait en elle.

— Tu veilles toujours sur moi …

C'est en cela, qu'il n'avait pas changé du tout. Il était toujours là, avec tant d'égard et de sollicitude. Elle ferma les yeux et baissa la tête avec un léger soupir qui traduisait son épuisement et ses regrets. Elle était tout simplement fatiguée de faire tant de mal autour d'elle.

— Ne me laisse plus faire de mal, Vincent … cette femme … Elle ouvrit sa main maculée de sang pour lui montrer son crime, elle tremblait toujours. Il voulait la faucher … mais son sang est sur mes mains … je l'ai … je l'ai tué, Vincent.






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Jeu 20 Mai - 10:17
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Elle avait finalement son calme. Pourtant, ça n'était pas super bien parti... Lorsqu'il lui avait simplement demandé ce qui s'était passé, il avait pu voir cette peur qui était encore bien présente chez elle et qui l'empêchait même de raisonner convenablement. C'est d'ailleurs pour ça qu'il avait détourné son attention. Non, elle n'avait pas changé, c'était une évidence. Que ce soit physiquement, rien n'avait bougé d'un iota, et même mentalement, elle n'avait jamais été réellement cette femme forte et sachant s'imposer, non il l'avait toujours vue, perçue comme une femme blessée, qui cherchait pardessus tout à fuir ses erreurs ou même les confrontations. Et il s'était missionné pour pallier à ce manque de confiance en elle, se promettant de la traiter comme elle le méritait, et surtout d'être présent pour elle, qu'importe la situation et surtout qu'importe ses choix et ses actions.

Après tout, chacun avait sa part d'ombres en soi n'est-ce pas ? Lui l'acceptait tel qu'elle était, avec ses nombreuses qualités, mais aussi avec ses défauts. Il aimait cette brillante scientifique qui savait faire preuve d'humour quand les beaux jours étaient là, mais aussi cette femme apeurée et préférant souvent la fuite à la confrontation, le silence à une vérité douloureuse. Et pourtant, il n'avait pas toujours été d'accord avec ses choix, l'accord donné par exemple à ce professeur Hojo de mener des expériences sur son propre embryon, ça il ne l'avait pas compris, ni même accepté à l'époque. Et pourtant, c'étaient bel et bien ses propres choix, une part de sa personnalité qu'il ne cherchait ni à faire taire, ni la repousser. Alors oui, il n'était pas d'accord avec tout ça, et il lui avait déjà fait comprendre, mais c'étaient ses propres choix, alors d'une certaine manière il les respectait.

C'est quand elle prononça cette phrase, appuyant sur le fait qu'il veillait toujours sur elle, qu'il baissa à nouveau son menton dans le tissu de sa cape, ne laissant plus ressortir que le bout de son nez et son regard qui continuait de la fixer. Mal à l'aise ? Ce n'était pas exactement cela, c'est simplement qu'il avait du mal à tenir son regard, c'était parfois comme une gêne, mais pas de celles handicapantes ou rabaissantes évidemment. C'est après cette dernière phrase qu'elle se mit à raconter ce qui s'était passé. Le "il" devait indiquer "Chaos", il était donc bien retourné dans un réceptacle, et c'était en elle qu'il se trouvait. Il ne pouvait que la comprendre évidemment, ayant passé tant d'années au contact de cette entité, il avait déjà eu du mal à la contrôler alors qu'il avait la Protomatéria et un corps quelque peu adapté pour résister plus longtemps, alors un être "normal" ne pouvait guère se permettre de penser ne serait-ce qu'une seconde de pouvoir contrôler cet immense pouvoir.

Elle lui demandait de l'aide, c'était une évidence. Et même s'il l'aurait bien prise dans ses bras pour la rassurer, il n'en fit rien et garda le silence encore un moment après qu'elle ait prononcé ses dernières paroles. Il ouvrit finalement la bouche pour lui apporter un peu de réconfort, mais son P.H.S se mit à sonner une nouvelle fois. Un soupir s'extirpa alors de ses lèvres avant qu'il n'attrape l'appareil et ne vérifie l'identité de celui qui l'appelait. Et c'était cette même personne qui l'avait fait venir jusqu'ici.


- "Allo ? Vincent ? Du nouveau sur la situation à Nibelheim ?"

La situation... ? Quel choix avait-il de toute façon ? S'il disait que le monstre était encore là et qu'il ne l'avait pas géré, des agents de la WRO seraient envoyés sur place. Et des nouvelles personnes entrant dans cette zone géographique, ou même à l'intérieur du manoir, auraient pu avoir comme effet de réveiller à nouveau Chaos et provoquer un carnage. Il n'en était pas question, il ne voulait pas non plus devoir la combattre, elle ! Non, il fallait que tout reste au moins le temps de quelques jours, tel que ça l'est aujourd'hui. Il devait régler seul cette situation.

- "Tout est sous contrôle. Je t'expliquerai à mon retour."

Il raccrocha assez rapidement pour porter de nouveau son attention sur Lucrécia. S'excusant en silence pour ces instants entrecoupés, puis il finit par lui adresser un sourire rassurant avant de prendre la parole cette fois pour s'adresser à elle.

- "Tu peux compter sur moi, je resterai à tes côtés c'est promis... Et ne te blâme pas de ce qui s'est passé ici, Chaos est incontrôlable, tu n'es pas meurtrière, tu le sais, nous le savons."

Un nouveau silence, mais cette fois assez bref puisqu'il commença à se relever en prenant appui sur le sol. Il épousseta son pantalon puis sa cape avant de lui annoncer une bonne nouvelle.

- "Heureusement, dans ton malheur, j'ai une bonne nouvelle... Je connais une scientifique, tu as du en entendre parler, qui a fait ici pas mal de recherches sur l'entité Chaos. Je suis sûr qu'elle saura t'aider à trouver un moyen de contrôler ou de transférer Chaos. Veux tu que je te la présente ?"

Il avait eu toute la vérité à ce propos. Les travaux de son père, cette expérience qui lui coûta la vie, bref il n'y avait plus rien dont il n'avait pas connaissance, depuis tout ce temps qu'il passa à récupérer tous ces fragments de puzzle pour enfin tout connaître des évènements sur son passé. Peut être y allait-il un peu fort avec elle, lui remémorant ce passé probablement encore douloureux pour elle, mais le ton employé et son assurance lui montrait que le passé était au passé, et que cette femme, et bien c'était elle. Lucrécia Crescent, c'était elle cette scientifique qui connaissait probablement le plus de détails sur l'entité Chaos, alors s'il y avait bien quelqu'un qui pouvait l'aider, et bien c'était elle même. Lui sera évidemment présent pour l'épauler, la soutenir, et même jouer le rôle de cobaye s'il le fallait. L'essentiel étant de la libérer de ce fardeau dès que possible. Il avait certes d'autres noms en tête, notamment quelques scientifiques travaillant au sein de la WRO, mais pour l'heure, il voulait croire qu'ils pourraient passer ces prochains jours ensemble, à rattraper peut être ce temps perdu, et à répondre probablement aux interrogations qu'elle lui posera sur ces années qu'elle avait manquées, enfermée dans ce cristal.
(c) DΛNDELION

Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Ven 21 Mai - 21:52
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Après toutes ces années et malgré la manière injuste qu'elle avait eu de le repousser, Lucrecia avait appris à connaître Vincent presque par cœur, mieux qu'il ne se connaissait lui-même, en tout cas et la réciproque était totalement vrai. Lucrecia n'avait effectivement que peu d'estime pour elle-même, mais après tout le malheur qu'elle avait causé, elle estimait que ce n'était qu'un juste discernement. Elle avait commis tant d'erreurs en grande partie à cause de cela, parce qu'on ne l'estimait pas, parce qu'elle voulait faire ses preuves, par fierté. Rien de tout cela n'était une raison suffisamment valable pour l'excuser, pourtant, Vincent l'acceptait ainsi, il lui pardonnait toujours …

Comme elle le connaissait bien, justement, il n'eut pas besoin de dire quoi que ce soit pour voir qu'il lui pardonnait déjà, qu'il la dédouanait de ses actes, même. Il voyait dans son regard ce même instinct de protection qu'il avait toujours eu, cette absolution inconditionnelle qu'il lui accordait depuis toujours, peu importe le mal qu'elle pouvait répandre.

Elle ne le méritait rien de tout ça. Elle ne le méritait pas, lui.

Quand il décrocha, elle lança un regard intrigué sur ce qui semblait être de toute évidence un téléphone ou peut-être une mini station de communication radio. Il y a trente ans, les téléphones avaient des cadrans, les radios étaient de gros boîtiers reliés à d’immenses antennes et les ordinateurs pouvaient remplir toute une pièce de 9m². La technologie était là, mais la miniaturisation était encore de la fiction.
La conversation fut brève et la conforta dans l'idée que Vincent comptait bien la protéger, que ce soit d'elle-même, de Chaos ou de n'importe qui d'autres.

Cependant, lorsqu'il avança qu'elle n'était pas une meurtrière, elle ne put lui donner raison.

— Comment peux-tu dire ça … après tout le mal que j'ai fais ?

Lucrecia n'avait jamais eu pour motivation de faire du mal autour d'elle, c'était d'ailleurs par compassion pour Hojo qu'elle avait tenu à le soutenir dans son projet, parce qu'il était, tout comme elle, la risée de la communauté scientifique, à l'époque. Et son intention n'avait jamais été non plus d'empoisonner son enfant avec les gènes d'un aliène, tous les scientifiques de son temps étant convaincues que Jenova était une cétra, presque une déesse. Il n'empêche que cela ne justifiait pas de faire des expériences sur un être si fragile, même pas encore formé …

Vincent savait bien ce qui avait motivé Lucrecia, il savait ce qu'elle avait dans le cœur et c'est pour ça qu'il assurait qu'elle n'était pas une meurtrière. N'empêche que beaucoup de gens étaient morts à cause d'elle et tant d'autres avaient souffert injustement …

Son tendre bodyguard révéla ensuite tout l'art de son humour, cette façon qu'il avait de plaisanter en restant parfaitement sérieux, vous laissant un moment dans le flou avant de finalement réaliser que si, si, Vincent Valentine venait bel et bien de faire une blague. Cet instant de flottement se manifesta par un regard d'expectative quand il commença à parler d'une scientifique qui pourrait l'aider. Le doute mûrit quand il commença à évoquer Chaos et puis elle finit par enfin lâcher un léger sourire en baissant la tête, se rendant finalement à l'évidence qu'il parlait bien d'elle. Lucrecia avait toujours eu ce sourire particulier, doux, presque angélique … mais son regard n'avait jamais réellement pétillé de joie, même quand elle riait. Vincent lui avait parfois fait ressentir un réel soulagement, quelques moments d’insouciance quand elle l'obligeait à danser avec elle ou qu'elle le faisait tourner en bourrique.

Aujourd'hui, même lorsqu'elle parvenait à esquisser un maigre sourire, son regard restait profondément triste.

— A t'entendre, on croirait que c'est quelqu'un de bien …

Fuyant un instant son regard, elle fit semblant de défroisser le drapé de sa longue jupe blanche devenue grisâtre et maculée de tâches rougeâtres par endroit.

— La Protomatéria ... elle a toujours été la clef ... Elle massa à nouveau sa tempe. Tout est flou dans mon esprit ... mais ... Elle releva les yeux vers lui. Elle a été perdue, n'est-ce pas ? Vincent ... il faudra peut-être que tu m'arrêtes si Chaos ... je crois qu'il veut ... il veut réparer le désordre que connait la Rivière de la Vie ... mais cela implique de semer la mort.

Elle semblait épuisée.





.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Lun 24 Mai - 21:18
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Comme s'il ne comprenait pas sa situation... Lui qui avait cohabité si longuement avec l'entité Chaos. Il savait pertinemment les pensées meurtrières dont il pouvait faire preuve, et cette difficulté même avec la Protomatéria de contenir toute cette rage destructrice. Malgré cela, il était quand même parvenu à se servir de cette puissance à quelques reprises, mais pouvait-on dire qu'il était vraiment en plein contrôle de Chaos lorsque c'était le cas ? C'est pour ça qu'il ne répondit pas lorsqu'elle rétorqua qu'elle était bien meurtrière avec ce sang qu'elle avait sur ses mains. De toute façon, qui était-il pour lui dire si c'était le cas ou non ? Du sang, il en avait lui aussi sur les mains depuis tout ce temps. On pouvait se dire que la situation l'exigeait, mais du sang reste du sang.

Mais cette sensation de mal être avait temporairement été mise de côté par son petit trait d'humour. Alors... Même par le passé, avant même qu'il ne se passe ces éléments avec le professeur Hojo, on ne disait pas de lui qu'il était un homme "drôle", ou un comique plutôt. Il n'était extraverti pour rien au monde, et son côté réservé avait tendance à le faire passer pour quelqu'un de distant, même parfois d'assez froid, c'est pourquoi ses quelques touches d'humour passaient parfois pour des moqueries, mais avec elle, c'était différent. C'était comme si elle le comprenait, comme si elle lisait en lui et c'était aussi ce lien aussi simple que cela pouvait paraitre, qui plaisait à Vincent. Alors la voir esquisser un sourire le rassura, il se vit même prendre un instant pour l'observer à nouveau sans dire un mot. Peut être qu'il pouvait passer pour quelqu'un qui avait bugué sur une jolie fille à cet instant précis, mais il se reprit bien vite lorsqu'elle reprit la parole.

Évidemment que cette femme était quelqu'un de bien ! C'était une certitude ça ! Il fronça les sourcils légèrement, comme s'il la grondait à moitié de simplement pouvoir émettre le moindre doute que ce qu'il avait évoqué juste auparavant ! Mais le silence était toujours bien en place pour lui, l'écoutant sans broncher alors qu'elle reprenait au sujet de la Protomatéria, puis sur une demande assez particulière : l'empêcher de nuire si elle venait à nouveau à devoir se transformer dans une rage meurtrière. En était-il capable ? Faire face à Chaos, dans le corps de Lucrécia ? Il ne le savait pas... C'est pour ça qu'il ne savait pas trop quoi dire sur le moment. Il prit donc son temps pour peser le pour, le contre, avant de se rapprocher d'un pas vers elle et lui tendre la main, comme pour l'aider à se relever.  


- "T'ai-je déjà fait défaut ? Je resterai à tes côtés, je m'occupe de tout."

Cela pouvait à peu près tout dire et ne rien dire. Rester à ses cotés mais pour quoi faire ? Son regard sérieux trahissait un peu les raisons de ce choix, oui il venait de retrouver l'élue de son cœur, c'était déjà une raison suffisante pour rester, mais en plus de cela, elle était dans une situation délicate alors il fallait absolument qu'il soit là, à ses cotés pour l'aider dans ce moment important de son retour à la vie. Et puis... Elle avant tant encore à connaître sur ce monde, ce qu'elle avait manqué, jusqu'où avait été le professeur Hojo, ce qui était arrivé à son fils... Bref, de nombreuses choses qui n'étaient pas forcément les plus joyeuses à lui annoncer, mais dont elle saura trouver réponse auprès de lui lorsque ce sera le bon moment d'évoquer toutes ces choses.

- "Je ne saurais te dire avec certitude pour la Protomatéria. Ce que je suis certain c'est qu'elle n'est plus en moi, j'ai l'impression qu'elle a été détruite avec Oméga, mais je ne saurais te le certifier avec exactitude. Mais ce n'est pas une raison pour ne rien faire."

Ils étaient dans le manoir où elle avait fait la plupart de ses recherches, il restait donc encore de nombreuses traces de ses études, qu'elles soient écrites ou informatiques, ils ne partaient pas de zéro en se retrouvant ici. Et puis, la mort n'était qu'une suite logique à la vie, était-ce donc une si mauvaise chose ? L'entité Chaos faisait partie de la planète, on pouvait donc presque affirmer que mourir de ses mains revenait à mourir de cause naturelle, non ? Bien qu'il avait ce genre de pensées en tête, il se lança pas dans ce genre d'explications alors qu'elle était encore en lutte pour "avaler" ce qui s'était passé : la mort de cette femme, sa nouvelle capacité qui était devenu une prison pour elle, incapable de contrôler ni prédire les réveils de Chaos, elle n'allait certainement pas passer sa vie à se terrer pour s'éviter de croiser une autre personne que lui. Cela aurait pu lui plaire, l'avoir jusqu'à la fin rien que pour lui, c'était certainement une chose plaisante mais impossible pour lui de partir dans cette voie. Aimer quelqu'un ce n'était pas la complaire dans une prison dorée, ni même ériger des murs de craintes pour la cloisonner dans un état de dépendance total, non ça ne pouvait même pas se dessiner plus d'une simple seconde dans son esprit.

- "En attendant, tu as surtout besoin d'un bon coup de gant et de te changer."

Il avait balayé en une phrase toute discussion autour de Chaos, de la Protomatéria, ou même de ce qui s'était passé. C'était clair, il fallait avancer et pour ce faire, il fallait qu'elle se ressaisisse. Garder ce sang séché sur ses mains, ses vêtements déchirés ou salis de toute part n'allaient certainement pas l'aider à se concentrer à trouver une solution pour contrôler ou se débarrasser de cette entité. Son regard s'était fait presque autoritaire, un peu comme un père exigeant de son enfant qu'il fasse sa toilette quotidienne, pour "son bien". Même si les faits n'allaient pas être changés, il était inutile de ressasser encore et encore ce film. Il y avait tout ce qu'il fallait en plus ici, le manoir était suffisamment grand, et comportait les pièces nécessaires pour subvenir à ce genre de besoins élémentaires. Pour ce qui était des tenues, elle saurait y répondre elle même, après tout elle avait en quelque sorte vécu ici pendant un temps donc elle avait peut être encore en mémoire des coins où elle aurait laissé quelques effets personnels ? Sinon, il devra partir en quête de quelques rechanges pour elle.

Son visage indiquait de toute façon qu'elle avait besoin de repos, peut être pas de sommeil, mais de pouvoir penser à autre chose et se concentrer sur une suite contenant de l'espoir, même s'il était fin, il resterait présent et il s'en assurera quoi qu'il advienne.  

(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mar 25 Mai - 20:36
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Épuisée, donc, et toujours plus ou moins perdue dans ses pensées, elle n'avait pas remarqué que Vincent s'était levé. Elle pensait à celui qu'elle avait le plus fait souffrir, avec lui, celui dont elle avait détruit la vie avant même qu'elle ne commence … Son fils, Sephiroth. Il était quelque part sur Gaïa, elle en avait la certitude. Il était tourmenté, perdu. Elle avait tant rêvé de lui, enfin, ces rêves étaient plutôt des visions, elle le voyait souffrir, elle le voyait combattre, mourir … Et elle le voyait surtout seul.

Elle releva les yeux en sentant une présence toute proche, Vincent lui tendait la main. Comme toujours, il était là pour elle, pour veiller sur elle, la protéger. Elle le regarda un instant dans les yeux, sans réelle surprise, elle était tout de même fascinée qu'après tout ce temps, après plus de trente longues années, il lui soit toujours aussi dévoué. Cela laissait cependant un doute en elle, celui qu'il ne saurait peut-être pas faire ce qu'il faut pour l'arrêter si elle perdait le contrôle. Mais elle se sentait en sécurité avec lui si proche.

Elle leva doucement sa main la plus saine pour la déposer dans celle qu'il lui tendait et se leva en y prenant appui. Elle fut à nouveau saisie par la sensation du touché, la texture du cuir sous ses doigts … C'était si réel ! Si étrange après tout ce temps.
Cela avait toujours été ainsi, elle : faisant des erreurs, s'épuisant à la tache et lui, juste à ses côtés, pour l'aider à rester debout et avancer. Même après que Hojo ait réduit Vincent au silence, à un état si proche de la mort, même après la naissance de Sephiroth qu'on lui avait arraché sans même qu'elle n'ait pu le tenir dans ses bras une seule fois … Son Bodyguard été resté son phare. Elle avait tenue bon jusqu'à être certaine qu'il survivrait, même si cela l'avait affligé d'une lourde malédiction. La même qu'elle … aucun d'eux ne semblait pouvoir mourir si facilement, alors ils s'étaient plongés dans un profond sommeil.

Vincent semblait incertain au sujet du sort de la Protomatéria. Inquiète, elle baissa un instant la tête en serrant un peu plus sa main, comme si elle priait.

— Pourvu qu'elle soit encore quelque part.

Elle avait longtemps essayé de manipuler Chaos et cette matéria antique s'était révélée être la seule solution pour parvenir à des résultats concluants. Cela avait été ''facile'' d'insuffler l'essence de la bête en Vincent, mais l'extraire ? Elle ne voyait pas comment, surtout sans la Protomatéria. Son esprit commençait déjà à turbiner pour trouver une solution, mais la fatigue ne la menait pas bien loin.
Vincent se chargea de mettre la machine infernale en pause, indiquant qu'elle avait surtout besoin d'une douche, pour le moment. Elle sembla revenir à la réalité, observa un instant sa tenue, ses mains puis releva les yeux vers son chevalier servant en remettant un peu d'ordre dans les mèches de cheveux qui encadraient son visage, avec ces épis qui leur donnaient du volume et qu'elle avait d'ailleurs transmis à son fils.

— Oui, tu as raison … Je dois être affreuse, n'est-ce pas ?

Disant cela, un nouveau sourire, se voulant taquin, avait légèrement relevé le coin de ses lèvres. Lucrecia aimait le taquiner avec ça, elle savait très bien qu'elle était une jolie jeune-femme, qu'elle plaisait aux hommes et tout particulièrement à Vincent. Elle savait aussi à quel point il était embarrassé à chaque fois qu'il essayait de lui dire qu'elle était belle et elle adorait le voir rougir et chercher ses mots, à l'époque. Elle en faisait exprès « je fais si peur ? » « Tu ne m'aimes pas, c'est ça ? » « Je suis si affreuse que ça ? » disait-elle pour l'embêter et cela fonctionnait à chaque fois … il rougissait, bafouillait. Mais il n'avait pas besoin de dire quoi que ce soit. Elle voyait tout dans ses yeux : qu'il l'estimait, qu'il la trouvait belle, qu'il l'aimait …

Elle lâcha sa main pour mieux prendre son bras, comme elle pouvait le faire autrefois, là encore pour apprécier de le voir rougir, mais aussi cette petite pointe de fierté qu'il avait dans le regard. Aujourd'hui, c'est surtout parce qu'elle se sentait faible et affligée de quelques vertiges qui la laissait penser qu'elle pourrait ne pas marcher très droit, voir qu'elle pourrait carrément se vautrer.

L’ascension des escaliers ne fut pas si terrible qu'elle l'avait appréhendé, malgré trente ans de léthargie, il semblerait que son corps ne soit pas si amorphe. C'était peut-être les vertus du cristal dans lequel elle avait reposé … ou bien les cellules de Jenova … ou alors Chaos. Elle gardait tout de même appuis sur Vincent, car elle aimait sa présence, il la rassurait.
Arrivée à la surface, elle marqua tout de même une pause pour s'habituer à la lumière du jour que laissaient passer les fenêtres sales, elle prit le temps d'observer, d'écouter … personne. La Déesse soit louée. Elle ne savait pas comment elle pourrait réagir en présence d'un inconnu, comment Chaos réagirait …

Ils traversèrent la demeure ensemble jusqu'à la chambre qui fut la sienne, autrefois et qu'elle avait partagé un temps avec le professeur Hojo. C'était étrange de se retrouver ici … surtout que rien n'avait vraiment changé. C'est comme si tout s'était arrêté un jour et que le temps avait recouvert une scène de vie quotidienne d'une pellicule de poussière.
Relâchant Vincent, elle fit quelques pas dans la pièce, comme un retour douloureux dans le passé. Elle ouvrit quelques tiroirs de la commode : vides. En ouvrant l’armoire, elle trouva un carton rempli de quelques affaires qui lui avait appartenu … c'était resté là depuis tout ce temps.

— Tu penses qu'il y a encore l'eau courante, ici ? Se redressant avec le carton en main, elle se dirigea vers la salle de bain pour ouvrir le robinet qui émit une sorte de toussotement saccadé avant d'enfin relâcher de l'eau clair. Dans le placard juste en dessous, elle trouva quelques petits savons encore sous sachet.
— ça devrait faire l'affaire.

Elle n'avait pas fermé la porte de la salle de bain, commençant tout simplement par se laver les mains pour se défaire du sang séché qui les maculait. Elle frottait méticuleusement les zones les plus tenaces quand elle entendit un mouvement à côté d'elle, venant de la cabine de douche dont le rideau était fermé. Elle observa la zone un instant, se demandant s'il s'agissait d'un rat ou d'autre chose … Elle s'était juste tournée vers la cabine dans l'intention de s'en approcher quand quelque chose surgit tout à coup, emportant le rideau. Comme ça, la créature – qui flottait dans les airs – ressemblait à un cliché de fantôme sous son drap. Un petit rire aiguë retentit, la créature bouscula Lucrecia qui tomba à terre avec un cri. Quand le drap tomba, il dévoila une de ces citrouilles volantes à la mine moqueuse.





.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mer 26 Mai - 19:29
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Elle avait finalement posé sa main sur la sienne. Et malgré les gants qu'il pouvait porter, cette chaleur inhabituelle pour lui, le fit se muter dans un silence le plus total, le regard dans le vide tandis qu'il se mettait à se remémorer des "bons moments". Combien de fois s'était-il demandé si ces souvenirs étaient réels ? Est-ce qu'il ne devait pas ça à l'une de ses expériences ? Toutes ces années de solitude l'avaient parfois poussé dans des retranchements, allant jusqu'à réfuter tout ce qu'il pensait avoir vécu. Ses heures sombres avaient été difficiles et nombreuses, revenant presque inlassablement dès que le temps semblait s'écouler plus lentement. Dès lors que Vincent avait du temps pour lui, certains souvenirs revenaient, parfois bons, parfois mauvais, parfois se mélangeant l'un l'autre, si bien qu'il pouvait parfois douter de chacun d'entre eux. C'est dans ces moments qu'il se retrouvait malgré lui à faire face au cristal et à Lucrécia, comme si son esprit se retrouvait guidé vers celle qui avait été son ancre malgré elle.

Il revint à lui lorsqu'elle enserra un peu plus sa poigne en ajoutant qu'elle devait être affreuse. Le regard du guerrier solitaire ne put s'empêcher de la détailler davantage, alors que sa bouche voulait crier diffamation après ce genre de propos ! Mais il se retenait, il la connaissait finalement, et ces souvenirs revenaient presque plus réels, elle se jouait de lui, comme elle le faisait si régulièrement par le passé ! Oh un jeu pas des plus cruels, elle savait tout ou presque de lui, et surtout le lien qu'il pouvait avoir avec elle, qu'elle le veuille ou non, cet amour était là, indiscutable, partagé ou non, et le poussait systématiquement à prendre soin d'elle de la manière la plus adaptée qui puisse être selon lui. Et aujourd'hui, cela passait par rester à ses cotés et veiller sur elle pour qu'elle se remette de ses émotions, et enclenche ses recherches à nouveau sur Chaos.

Elle se releva, puis ils se dirigèrent vers les escaliers pour quitter le sous-sol. Elle s'appuyait à son bras, marchant avec son soutien, tandis que lui continuait de garder le silence pour se concentrer sur la tâche. Elle ne sombrera pas une nouvelle fois, pas tant qu'il sera en vie, c'était une promesse qu'il se faisait, une exigence qu'il s'efforcerait de tenir. Malgré le fait qu'elle paraissait épuisée, elle n'avait pas tant de mal que cela à se mouvoir, si bien qu'ils ne tardèrent pas à rejoindre le hall et la lumière du jour qui venait traverser la pièce par les grandes fenêtres au verre quelque peu crasseux. Un bon grand coup de nettoyage était également nécessaire pour le manoir, il en avait d'ailleurs bien plus besoin que Lucrécia à en juger l'état des pièces qu'ils visitaient.

Ils continuèrent leur marche jusqu'à ce qui était auparavant sa chambre, celle qu'elle avait partagé avec Hojo. Lui s'arrêta à l'entrée, comme si ce lui lui était interdit, tandis qu'elle quitta son bras pour s'aventurer dans la pièce. Tout comme le reste du manoir, la poussière avait envahi les lieux, ainsi que de nombreuses toiles d'araignées. Rien de très reluisant, mais cela indiquait que ce lieu n'avait connu de vie durable depuis un sacré paquet de temps. Il la suivit du regard, elle avait vraisemblablement trouvé un carton probablement rempli de quelques vêtements qui lui appartenait, puis elle lui demanda si l'eau courante était toujours en état de marche. Comment pouvait-il le savoir de toute façon ? Les seules fois où il était revenu ici, c'était pour fouiller dans les recherches qui avaient été menées par les différents scientifiques de l'époque, pas pour prendre des douches ou se prélasser dans un bain chaud. Mais au bruit de l'eau qui finit par s'écouler du robinet qu'elle venait d'ouvrir, elle eut sa réponse sans qu'il n'ait besoin d'émettre un quelconque son.

Lorsqu'un cri se fit retentir de la pièce, le sang de Vincent ne fit qu'un tour et tous ses muscles se contractèrent pour bondir dans cette chambre, alternant les pas avec quelques passages volants pour éviter les meubles ou autres objets qui pouvaient bien gêner son trajet jusqu'à la salle d'eau où il trouva Lucrécia par terre, faisant face à ce qui ressemblait à une citrouille volante. Il se mit entre elle et le monstre bien plus réputé pour ses tentatives de hanter des lieux ou faire peur aux malheureux curieux, que pour leur puissance à proprement parler, puis dégaina son arme, Cerbère, avec laquelle il fit feu à de nombreuses reprises dans la direction de la citrouille volante. La plupart des tirs atteignirent la cible, qui finit bien rapidement par prendre la fuite par le couloir. En temps normal, il l'aurait poursuivi pour terminer ce qu'il avait commencé, mais là, ce n'était pas possible. Il fit un pas à nouveau dans la pièce pour s'assurer du départ de ce monstre farceur, puis revint aux cotés de Lucrécia avant de l'aider à se relever.  


- "Tout va bien ?"

Il était simplement impossible de rester à ses cotés tout le temps. Elle avait aussi besoin d'être seule pour certaines tâches, comme celle qu'elle était sensée réaliser ici : se nettoyer et se changer pour être plus à l'aise. Alors, évidemment c'était impossible pour lui d'être là durant ces moments, un coup à perdre définitivement la parole ça. Non, la proposition qu'il avait en tête semblait être la plus adéquate, il s'assurerait que chacun de ses pas puissent être sûrs et sans danger émanent de l'extérieur.

- "Rester à tes côtés à tout moment risque d'être quelque peu problématique pour toi. Je m'occuperai la prochaine fois de veiller à ce que les lieux soient sûrs, avant que tu n'y entres. Désolé pour ce qui vient de se passer."

Parce que oui, c'était sa faute. Il ne l'avait pas encore suffisamment bien protégée. Il en avait oublié la base même de ce que nécessitait la protection ! Il allait falloir qu'il se ressaisisse et bien vite, il était hors de question de la perdre pour une pareille bêtise. Il rangea son pistolet dans sa cape et cacha de nouveau sa bouche dans son col levé, actuellement en proie à des images qui n'avaient pas lieu d'être, ainsi qu'à cette idée de la perdre à cause de son manque de jugeote et de talent pour protéger celle qu'il aimait. Qu'elle se relève vite, les lieux étaient cette fois sous contrôle, il devait quitter cette pièce dans laquelle il ne se sentait pas à l'aise, à moins que ça ne soit la situation qui rendait les choses plus compliquées qu'elles n'auraient du l'être dans sa tête.  

(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Dim 30 Mai - 15:23
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






N'ayant rien d'une guerrière, le seul réflexe de Lucrecia face à cette attaque de citrouille fut de se protéger la tête en restant à terre. Le bruit du pistolet crachant ses balles lui vrilla les tympans, laissant un sifflement strident l'assourdir quelques secondes. Non, elle n'était pas une combattante et voilà plus de trente ans qu'elle sommeillait dans un silence complet, ce genre de fracas avait donc de quoi étourdir.
Elle commençait à retrouver ses sens quand Vincent vint l'aider à se relever et elle hocha doucement la tête à l'affirmative pour répondre à sa question inquiète. Oui, elle allait bien, rien de cassé. Tout de même, une citrouille dans la douche, c'était pas banale !

Elle allait poser quelques questions sur cette étonnante créature – qu'elle n'avait jamais vu auparavant – quand Vincent se confondit en excuse et culpabilité. C'était une manie chez eux, ils faisaient décidément la paire … enfin, aux yeux de Lucrecia, sa culpabilité à elle était bien plus légitime que celle que Vincent voulait absolument prendre sur lui. Elle le fixa avec sérieux et posa sa main, maintenant bien plus propre, sur son épaule qu'elle serra doucement pour attirer son attention.

— Je vais bien, Vincent. Assura-t-elle. Tu n'es pas responsable de tout ce qui pourra m'arriver. De toute façon, j'ai dans l'idée que cette créature n'aurait pas pu me faire tant de mal … je n'ai simplement pas des réflexes de Turk …

Elle se détacha de lui pour faire face au miroir si imprégné de poussière qu'elle voyait à peine son reflet. Cela la mettait étonnement à l'aise, car elle n'était pas certaine d'être capable de se regarder directement en face.

— Au moins cette citrouille aura eu la politesse de surgir avant que je ne sois en position compromettante. Détachant ses longs cheveux châtain, elle ne semblait pas vraiment soucieuse d'attendre que Vincent sorte pour commencer à se défaire de ses effets.
— Tu comptes rester là pour veiller sur moi ?

Retirant son collier avant de tourner la tête vers lui, son chevalier servant ne tarda pas à lui laissé de l'espace, en parfait gentleman qu'il avait toujours été. Elle ne chercha pas à verrouiller la porte et s'appliqua à rincer un peu la douche avant de s'y aventurer pour se laver comme elle le pouvait avec le savon à l'odeur âcre qu'elle avait trouvé. Ça ferait l'affaire. L'eau était froide, mais ça ne la dérangeait pas, ses trente ans de sommeil ne s'était pas fait dans l'environnement le plus douillet qui soit …
Elle se perdit un instant dans ses pensées, eut quelques flash qui ressemblaient presque à des visions qui lui vrillaient le crâne mais au moins elle resta consciente, cela rallongea juste un peu sa toilette.

Elle ressortit donc de longues minutes plus tard pour rejoindre son garde du corps, vêtue de ce haut et cette jupe bleus qu'elle avait tant de fois porté autrefois, avec son ruban jaune dans les cheveux.

— Alors, de quoi j'ai l'air ? Un peu taquine, bien que son visage ai définitivement perdu de sa lumière d'antan. Pas d'autre Citrouille en vue ?

Elle prit le temps de regarder autour d'elle, observant cet environnement si familier … elle avait passé tellement de temps à rêver, à explorer des visions nébuleuses du présent et du passé que sa vie lui semblait être presque un rêve … c'était comme une autre vie et en même temps cela lui semblait encore être hier qu'elle rencontrait Vincent Valentine des Turks.

— Depuis tout ce temps … cet endroit n'a pas changé. C'est tellement étrange d'être ici … Comme si on était jamais parti.

Avec un léger soupir qui traduisait sa fatigue, elle s'assied sur le lit qui émit un sinistre grincement. Non pas que le cristal de mako lui avait fait prendre du gras, mais le bois du sommier semblait avoir bien moins vieilli qu'elle et son tendre garde du corps.

— Parle-moi de toi, Vincent … Où est-ce que tu vis, à présent ?

Depuis qu'elle était sortie de son cristal, elle avait du mal à être en phase avec la réalité, le fait qu'elle était bel et bien réveillée. Il y avait aussi ce sifflement, qui ressemblait parfois à des murmures ou des cris, qui restait toujours dans sa tête. Vincent ayant toujours été son phare, elle s'accrochait une fois de plus à lui, sa présence la sécurisait, sa voix l’apaisait … même si cela lui crevait le cœur de culpabilité de le regarder. Elle méritait cette souffrance. Elle avait fuit si longtemps ses erreurs … aujourd'hui il était peut-être temps d'assumer. Chaos l'avait fait sortir de son cristal, peut-être y avait-il une raison à cela.





.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mar 1 Juin - 12:07
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Il n'était pas responsable de tout ce qui pouvait lui arriver. Cette phrase avait comme résonné dans sa tête, mêlant présent et souvenirs, ce qu'elle avait pu subir par le passé et cette frayeur qu'elle venait d'avoir, les expériences douteuses avec le Professeur Hojo sur sa propre grossesse et ce lien qu'elle avait dorénavant avec Chaos. Il n'était donc pas responsable de tout ça ? Pourtant, lorsqu'elle lui évoqua ses réflexes de Turks, il ne put que serrer des poings. Cela remontait à tellement loin cette période... Mais, sa mission n'avait-elle pas été de la protéger ? Alors, ce qui lui arrivait, au final, était bien dû à son incapacité à mener à bien cette mission.

Mais ce sujet fut bien vite évincé de sa petite tête puisque la salle de bain de nouveau libre de toute mauvaise surprise, elle commençait déjà à se défaire de ses nœuds qui maintenaient sa chevelure, ce qui fit buguer Vincent bien quelques longues secondes à la regarder, peut être comme lors de ce premier jour où il l'avait rencontrée, avant qu'elle ne lui fasse comprendre à sa manière qu'il n'était pas nécessaire qu'il reste pour la suite des évènements. Un léger teint rosé vint alors mettre un peu de couleur sur ses joues, avant qu'il ne marmonne quelque chose d'incompréhensible dans son col et ne daigne quitter la pièce sans rechigner. Il s'adossa au mur le temps qu'elle pu prendre pour sa toilette. Il ne saurait dire si cela avait duré longtemps ou non, le temps lui même était quelque chose de tellement relatif dorénavant pour lui, qu'étaient donc 5 minutes, ou même 2 heures lorsque l'on flirtait avec l'éternité ?

Mais elle finit tout de même par quitter la salle d'eau pour le retrouver dans la pièce juste à côté. Attentif aux moindres mouvements ou au moindre bruit suspect, il avait naturellement tourné la tête vers elle dès que son minois fut à portée de regard, se redressant simplement pour la rejoindre en quelques pas. Sa tenue lui rappelait encore de nombreux souvenirs, comme si une partie de lui, de son passé, se réveillait et reprenait vie. Elle avait l'air bien plus radieuse que lorsqu'il l'avait trouvée dans le sous-sol, toute recroquevillée, sa tenue à moitié déchirée et poussiéreuse. Là, c'était la vraie Lucrécia de ses souvenirs qu'il avait face à lui, ou du moins, une version qui s'en rapprochait bien plus qu'avant la case toilettes. Elle lui posait déjà deux questions, lui qui avait pris cette habitude du silence, voilà qu'il allait devoir revoir ses liens avec le monde. 


- "Mmh... Non, pas d'autres surprises de ce genre."

Il avait finalement répondu qu'à sa seconde question. Elle avait de toute façon déjà sa réponse pour sa tenue, son allure, tout cela pouvait aisément se lire dans son regard, du moins pour quelqu'un comme elle qui le connaissait peut être mieux que beaucoup d'autres. Alors à quoi bon mettre des mots qui ne colleraient pas exactement à ses pensées, quand il savait qu'elle était capable de lire en lui sans qu'il n'ait à user de la parole !? Elle prenait son temps pour réappréhender cette pièce, et finit par s'asseoir sur le matelas du lit avant de lui poser une question bien plus personnelle. Lui parler de lui... Où vivait-il ? C'était une bonne question, lui même n'aurait pas vraiment su y répondre au final. Il croisa les bras et reprit son air renfrogné, air qu'il avait l'habitude de prendre lorsqu'il venait à réfléchir à un sujet qu'il ne maîtrisait pas, et pourtant, il devait parler de lui.

- "Il y aurait tant à dire que je ne saurais par où commencer... Pour faire simple, je n'ai pas vraiment de lieu de vie... Donc si je devais répondre à ta question, je dirais que je vis ici dorénavant, et cette réponse évoluera avec le temps."

Il baissa un peu la tête, cachant davantage son visage dans son col tandis qu'il repensait à tout cela, comment lui expliquer la trentaine d'années ou presque qui les avait séparés. Il pouvait au moins lui parler du présent, c'était déjà un bon début.  

- "A vrai dire, je suis un peu devenu un mercenaire, j'aide la population quand je le peux et quand cela m'aide à trouver des éléments sur mon passé, sur toi, tes recherches, celles du professeur. Aujourd'hui ici, demain là bas, je n'ai eu de cesse de rechercher la vérité."

Encore un discours qui n'était guère précis, il avait un peu parlé de lui mais sans plus. Il aurait fallu qu'il lui explique absolument tout, et c'eut été difficile pour lui d'évoquer certains sujets. Déjà, évoquer le professeur lui avait presque noué la gorge. Et puis quoi... Qu'est-ce qu'il devait lui dire ? Lui parler de lui ? Il avait tué le professeur Hojo, certes pas tout seul, mais il n'y était clairement pas pour rien dans tout cela. Il avait participé à la mort de son fils Séphiroth. Etait-ce cela qu'elle devait entendre ? Maintenant ? Alors qu'elle semblait à peine à retrouver le sourire ? Non, clairement, parler de lui semblait être difficile, si bien que son regard n'avait plus cette lueur de quand il l'avait retrouvée. Il savait que tous ces éléments allaient devoir être dévoilés un jour ou l'autre, et il en était déjà peiné par avance. Il s'avança vers une des fenêtre couverte de poussière, sans chercher à l'essuyer pour y voir, non il se contentait de poser son regard sur l'extérieur et sa lumière qui traversait difficilement l'opacité des vitres.

- "Tes souvenirs du passé sont tous intacts ? En as-tu de ces années de sommeil ou est-ce le noir complet ?"

C'était sa manière de retourner sa question initiale, tout en vérifiant que sa mémoire était complète ou défaillante. Il avait déjà pu remarquer sur différents sujets que les réincarnés pouvaient parfois revenir à la vie avec des "trous" dans leur mémoire. Ce n'était certes pas une problématique vitale, mais certains souvenirs avaient parfois pu être complètement effacés, pour peut être les remplacer par de nouveaux, de meilleurs ? Même si c'était assez rare comme cas de figure, il aurait pu en être ainsi pour elle, mais visiblement sa mémoire était encore en place puisqu'elle l'avait reconnu, qu'elle se souvenait qu'il avait été Turk. Cela ne coûtait rien de lui poser la question, puisqu'ils semblaient être partis pour avoir une discussion relativement sérieuse sur leurs retrouvailles.

(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mer 2 Juin - 9:17
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Ainsi, Vincent Valentine des Turks – anciennement – était devenu un vagabond. Par vivre « ici » Lucrecia ne savait pas s'il avait pour habitude de venir séjourner au manoir Shinra, ce serait étonnant, mais Vincent avait ce point commun avec elle qu'il avait tendance à se faire du mal. Par nostalgie ou culpabilité, elle aussi avait tendance à vouloir se rapprocher de choses qui lui faisaient mal mais qui lui donnait en même temps cette impression sécurisante de la Madeleine de Proust. Mais peut-être qu'il ne parlait pas du manoir. Peut-être qu'il parlait d'elle … vivre ici avec elle. Pour elle.

Elle l'écoutait avec attention, faisant de la vie et de la situation actuelle de son protecteur son univers, sa vérité. Elle imaginait le monde à partir de ce qu'il lui disait et il était aisée de se figurer une réalité où Vincent Valentine serait une sorte de héros sans frontière, prêt à aider les plus démunies. Déjà à leur époque, les Turks n'avaient jamais été des enfants de cœur, cela se savait que leurs tâches pouvaient aller bien au-delà de la protection de scientifiques ou de personnalités importantes. Mais Vincent avait toujours eu un grand cœur, même s'il semblait presque s'en cacher. Elle fut cependant intriguée par sa quête de vérité.

— Quelle vérité cherches-tu, Vincent ?

S'il était en quête de vérité à son sujet, c'était le moment de lui poser toutes les questions qu'il avait sur le cœur, elle était là, devant lui, sans influence d'un quelconque partenaire toxique et sans être à demi endormie dans un cristal. Est-ce qu'il lui cherchait encore et toujours des excuses ou des circonstances atténuantes pour tout ce qu'elle avait fait ? Si c'était le cas, alors il chercherait sans doute pour toujours, car rien ne pourrait justifier ou alléger la faute qu'elle avait commis.

Elle le suivit du regard lorsqu'il s'approcha de la fenêtre, devinant qu'il cherchait sans doute une échappatoire au regard qu'elle portait sur lui. A sa question, ce fut à son tour de rester songeuse un instant en essayant de distinguer le paysage par la fenêtre, sans pour autant bouger de sa position. Son passé lui semblait si lointain … mais Vincent rendait tout ça réel, même si il avait un peu changé, c'était toujours lui, le même visage, les mêmes yeux, la même voix … les mêmes sentiments. Elle se souvenait avoir été une jeune scientifique fougueuse et passionnée, elle se souvenait des humiliations, de l'excitation des découvertes. Elle se souvenait du Docteur Valentine …

— Le passé … tout ça me semble si loin. Mais je pense me souvenir de tout. Pour ces années de sommeil … Je n'en suis pas certaine. Je ne sais pas vraiment combien de temps je suis restée dans la caverne et pour être honnête je ne me souviens pas vraiment de comment j'y suis arrivée. Je sais juste que c'était après t'avoir … enfin … je pensais t'avoir sauvé.

Mais ne l'avait-elle pas affligée d'une malédiction pire encore ? Vincent semblait avoir souffert, elle ne lui avait pas demandé son avis pour tout ce qu'elle lui avait fait. Elle n'était même pas certaine de l'avoir vraiment fait pour lui, elle l'avait fait parce qu'elle voulait sauver au moins une vie, pour avoir le sentiment d'avoir fait au moins une chose de bien dans sa vie. Elle l'avait fait pour faire ses preuves, une fois de plus. Elle l'avait fait parce qu'elle ne voulait pas qu'il meurt … et elle n'avait cherché qu'à mourir après ça. N'était-ce pas hypocrite de sa part ?

— Je me souviens … que j'ai fait beaucoup de rêves … et de cauchemars. A ton sujet … et celui de Sephiroth. Parfois je rêvais qu'on se retrouvait sous notre arbre … tu t'en souviens ? Cet endroit ne doit plus exister aujourd'hui.

Cette plaine non loin de Nibelheim où il leur arrivait de pique-niquer, où Vincent s'assoupissait parfois à la faveur de la brise tiède. C'était leur endroit, un petit coin de paradis où ils pouvaient se réfugier loin des autres, loin du travail et des projets … leur Terre Promise.

— Mais … tu es vraiment venu me voir, de temps en temps, n'est-ce pas ? Je n'en suis pas certaine, tout se mélange dans ma tête … C'est toi qui m'a dit … que Sephiroth était mort … ? Tu n'étais pas seul ce jour-là, je crois … ? Tu as trouvé des amis ?

Elle baissa la tête et se massa doucement la temps comme si cela pouvait faire passer la démangeaison qu'elle sentait à l’intérieur de son crâne.

— Sephiroth … Je crois qu'il n'est pas mort …





.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Jeu 3 Juin - 15:13
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


A sa question, il resta un moment silencieux. La vérité, avait-elle besoin d'une explication ? La vérité était la vérité. C'était l'explication suprême à tous les maux, à tous les évènements, quel genre de quête pouvait être plus intéressante que celle de la vérité ?

- "J'ai cherché ce qui m'était arrivé, des informations sur Chaos, ce qui t'était arrivé et donc tout ce qui pouvait concerner les travaux d'Hojo, et tout ce qui pouvait me permettre d'entretenir l'espoir de briser le cristal dans lequel tu étais prisonnière. J'ai longtemps cherché, j'ai découvert beaucoup de choses, sur mon père, ses recherches, sur les projets secrets d'Hojo. Bref... Je devais tout découvrir, comme une drogue, bien que tous les détails ne me soient pas compréhensibles, après tout, je ne suis pas mon père, Grimoire Valentine."

Il était resté face à la fenêtre, ayant parlé simplement, presque avec une voix monotone, mais il avait distillé suffisamment d'éléments pour qu'elle sache quelles orientations avaient prises ses diverses recherches depuis tant d'années. Et puis, il n'avait pas la compréhension d'un scientifique, alors même si certaines trouvailles pouvaient expliquer des choses, ça ne signifiait pas qu'il comprenait ce qu'il trouvait systématiquement. Il pouvait dire aujourd'hui qu'il avait réussi en quelque sorte à vulgariser beaucoup d'éléments, ainsi il pouvait tenir une discussion avec à peu près n'importe qui sur les sujets concernant Chaos, ou Jenova. Beaucoup de ces informations d'ailleurs avaient été soigneusement copiées sur un espace privé du réseau mondial qui lui était propre. Il faudrait qu'il lui donne accès, elle saurait peut être trouver des éléments sur Chaos qui lui donnerait des idées pour faire face à sa situation actuelle. C'est donc en pleine réflexion qu'il entendit ses nouveaux propos.

Elle n'avait donc pas perdu de mémoire, c'était déjà une bonne chose. Il finit alors par se retourner pour porter son regard vers elle, puis l'écouta jusqu'au bout. Ainsi, elle était consciente dans le cristal, et se souvenait même des fois où il était venu lui rendre visite. Il aurait peut être dû s'y rendre plus régulièrement, pour qu'elle n'ait pas à vivre ces séries de rêves ou de cauchemars peut être... L'avoir sauvé, oui c'était le cas d'une certaine manière. Depuis ces évènements, il n'avait plus jamais vieilli, et ses capacités avaient été grandement augmentées, mais il avait reçu en contre partie, deux malédictions : Chaos, et l'éternité. Il allait devoir supporter de voir ses proches, mourir sous ses yeux. C'était peut être aussi pour ça qu'il se mettait une distance entre lui et les autres finalement. Moins forts sont les liens, et plus facile est le deuil au final. Aux dernières questions, sur son fils Séphiroth, il croisa les bras, puis prit une profonde respiration avant de lui répondre.


- "Je ne saurais te répondre avec certitude. Séphiroth est lié à Jénova, qui semble être immortelle. Aujourd'hui, il est officiellement mort, je l'ai vu de mes yeux, et..."

Il se tut un instant avant de baisser les yeux puis repartir sur un autre sujet. 

- "Un groupe de mercenaires m'ont sorti du sommeil il y a quelques années, j'ai décidé de les suivre dans leur quête de sauver la planète, et cela passait effectivement par affronter Séphiroth. J'ai pris cette décision car je savais que mon chemin allait croiser à nouveau Hojo, et qu'il devait payer pour ses crimes. Je pourrais te raconter tout en détail, mais cela prendrait des heures et des heures, mais sache simplement qu'ils sont, à l'heure actuelle, officiellement morts tous les deux. Et que j'ai participé à tout cela."

Il redressa le visage après quelques longues secondes de silence, sans pour autant porter son regard vers elle, au contraire, il la fuyait du regard tout simplement. Il pouvait passer pour un monstre à ses yeux : il avait tué son fils, et le père de son fils, et pourtant il n'avait aucun regret ni pour l'un ni pour l'autre, et le referait encore sans hésitation. Non, à cet instant, il se remémorait ces instants vécus à ses côtés dans leur jardin secret, lorsque les choses étaient plus simples. Pourquoi cela n'avait-il pas pu durer plus ? Il avait presque un sourire en se remémorant tout cela, puis il finit par la chercher du regard avant de lui expliquer concrètement.

- "Ces derniers temps, certains morts reviennent à la vie, réapparaissant à divers endroits de la planète, avec plus ou moins de souvenirs. Nous les appelons les Réincarnés. Peut être est-ce le cas pour Séphiroth, ou pour d'autres. C'est cet évènement qui m'a fait parcourir le continent, dans l'espoir peut être de revoir certaines personnes. Et c'est aussi pour ça que l'on ne peut pas affirmer avec certitude qu'une personne est morte à l'heure actuelle ou revenue à la vie."

Il y avait aussi eu ces évènements avec le Deepground, mais ce n'était pas nécessaire de tout expliquer tout de suite. Des amis, il en avait oui, mais pourtant il était bien seul dans ses actions. Il avait choisi de mener une vie de solitude et surtout d'éviter au maximum de les intégrer dans ses problèmes. Après tout, ils n'avaient rien demandé à personne. Il était juste là pour les aider quand c'était nécessaire, puisque de toute façon, ils œuvraient pour la même cause de manière générale. Alors qu'il la regardait, cherchant à comprendre ses réactions sur les traits de son visage, elle pouvait lire qu'il ne lui prêtait aucune rancœur, sur tous les sujets évoqués, il avait compris beaucoup de choses, mais le passé devait rester au passé, c'était peut être ce qu'il avait appris de plus important durant ces années.

(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Ven 4 Juin - 14:35
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Il est vrai que Vincent avait subit tellement de choses sans qu'on lui demande son avis … Il était mort pour elle mais ni Hojo ni elle ne lui avait accordé le repos. Il avait subit sans comprendre, il était donc naturel qu'il s'intéresse à ce que ces scientifiques fous avaient bien pu trafiquer sur lui. Lucrecia avait lu le dossier des expériences que Hojo avait mené sur l'ancien Turk en récupérant son corps pour prendre le relais. On aura beau dire, ce que Hojo avait estimé de « raté » avait quand même renforcé le corps de Vincent et l'avait en quelque sorte préparé à recevoir Chaos. Lucrecia n'avait cependant pas soupçonné que le don de vie qu'elle s'apprêtait alors à lui faire deviendrait une malédiction, supposée immortalité.

La culpabilité affligeait son visage comme une souffrance physique. Elle le laissa parler sans l'interrompre, sentant son cœur se serrer quand le père de Vincent fut évoqué et ce fut un déchirement d'entendre son nom. Dans sa tête, elle revit en accéléré le jour de sa mort. Lui, la protégeant, elle, impuissante. Incapable de l'aider. De sauver ne serait-ce qu'une vie.

— … tu as ses yeux … murmura-t-elle doucement.

Elle voyait le Docteur Valentine étendu, à l'agonie. Ses derniers mots pour son fils … « je suis désolé ». A croire que la rengaine était héréditaire. Regarder Vincent à ce moment-là était particulièrement douloureux, mais elle se fit violence. Un instant, la silhouette de son défunt mentor se superposa à elle du fils, lui rappelant pourquoi elle avait pu être aussi cruelle avec lui, parfois. Vacillant entre attirance et rejet due à la culpabilité, elle avait fait tourner ce pauvre Vincent en bourrique pendant si longtemps …

— Tu lui ressembles, tu sais … ? Surtout depuis que tu as les cheveux longs. Elle tenta un maigre sourire qui lui fut particulièrement douloureux. Elle ne savait rien de la relation que Vincent avait pu avoir avec son père, le Docteur Valentine ne parlait pas vraiment de sa famille … il n'avait jamais vraiment évoqué son fils avant son dernier souffle. Et c'était pour dire qu'il était désolé. Pourquoi, désolé ? Grimoir Valentine était un modèle, elle l'admirait, elle avait du mal à l'imaginer coupable de quoi que ce soit … mais elle était bien placée pour savoir que les relations familiales sont loin d'être simples.

— Vincent, je ne t'ai jamais dis … ton père … avant de … Elle détourna la tête, honteuse. Si longtemps pour enfin respecter les dernières volontés d'un défunt …
— Ses derniers mots on été pour toi. Il voulait que je te dise … qu'il était désolé.

Elle releva doucement les yeux vers lui, toujours avec honte et culpabilité, elle voulait cependant le rassurer sur un point, lui enlevé en tout cas une charge des épaules, même si elle n'était pas certaine que ses mots pourraient vraiment y changer quoi que ce soit.

— Et pour le cristal … il était inutile de chercher à le briser. J'avais choisi mon sort.

Elle avait choisi d'y rester parce qu'elle n'était pas parvenue à mettre fin à ses jours, c'était la seule et unique raison. Quelque chose en elle avait refusé de la laisser mourir, à l'époque.

Vincent accepta finalement de parler un peu de lui, confirmant une fois de plus ce qu'il avait affirmé quelques années plus tôt, sauf qu'il ajouta l'avoir vu de ses yeux. A ce moment, Lucrecia avait juste de la peine, Vincent l'avait vu, elle ne savait pas dans quelles circonstances … mais elle ne pouvait pas lui tenir rigueur de ne pas avoir sauvé son fils.

C'est la suite qui rendit cette affirmation plus problématique aux yeux de la Mère du Cauchemar.

Sauver la planète, cela ressemblait bien au Vincent qu'elle connaissait, bon cœur et chevalier servant. Mais l'attention de Lucrecia s'arrêta à « affronter Sephiroth ». Après ces mots, le sifflement qui lui vrillait se crâne s’intensifiât et les battements de son cœur résonnèrent plus forts et plus rapides dans sa tête. Sa vue se brouilla légèrement, elle l'entendait toujours parler, mais c'était comme s'il était loin ou à travers une vitre. Elle comprit vaguement une vendetta contre Hojo, une histoire de revenants. Un léger regain d'attention en entendant à nouveau le nom de son fils comme potentiel revenant … Oui. Il vivait. Elle l'avait dit ! Elle en était certaine.

Elle serra doucement les poings, fronça les sourcils. Ses yeux luisaient quand elle braqua son regard furieux sur le pauvre Vincent.

— Sephiroth … tu l'as … affronté ?

Dans ses cauchemars, elle voyait parfois des gens s'en prendre à son fils. Elle avait retenu un jeune homme blond, plus particulièrement … mais Vincent ?
Les prunelles de la scientifique semblait plus clair, à présent, de chocolat velouté, ils semblaient progressivement virer vers le noisettes, l'ambré.

— Tu as affronté mon fils, Vincent ?!

Elle se leva alors que ses yeux prenaient clairement la teinte jaune de Chaos.

— C'était avant ou après m'avoir dit qu'il était mort ? Elle le saisit par le col de la cape et le fit brusquement reculer contre le mur derrière lui, avec cette force qui n'était pas d'elle.
— Qu'est-ce que tu lui as fait ? Qu'est-ce que tu as fait à … mon fils ? Il était seul et perdu ! Tu aurais dû l'aider … tu aurais … dû …

Sa voix vrillait de colère, une rage coupable car la seule véritable personne qu'elle souhaitait accuser de ne pas avoir sauvé Sephiroth … c'était elle-même. Mais elle avait toujours fait confiance à Vincent et elle vivait cet aveux comme une trahison … bien qu'il ne soit clairement coupable de rien. Lucrecia ne se rendait pas non plus compte de la menace qu'avait représenté son fils. Ses cauchemars étaient pourtant parfois hanté de ses massacres … mais elle ne pouvait pas concevoir qu'il avait presque détruit le monde et que le seul moyen de l'arrêter était bien de le vaincre. Le tuer. Une mère voudra toujours sauver son enfant …






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Ven 4 Juin - 20:14
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Ainsi, les derniers mots de son père avait été pour lui ? Il n'avait jamais vraiment douté de son amour pour lui, simplement il ne l'avait pas énormément connu. Toujours absent, obnubilé par ses recherches, ayant d'ailleurs tout délaissé : femme et enfant pour atteindre ses objectifs, pourtant il ne pouvait pas être comparé à Hojo. Non, lui avait voué sa vie pour l'humanité, pour qu'elle puisse prospérer, pour qu'ils puissent subvenir à tous ses besoins : une recherche saine en quelque sorte. Il en avait d'ailleurs payé le prix par sa vie en sauvant Lucrécia à l'époque d'une mort horrible, alors non, ce n'était pas un scientifique comme l'avait été le professeur Hojo, pas un de ces scientifiques prêts à tout pour parvenir à leurs fins, prêts à détruire des vies pour avancer. Il ne l'avait pas bien connu, certes, mais il gardait une certaine fierté de porter son nom. Cette phrase fut donc accueillie avec un léger sourire, qu'il cacha de toute façon dans son col.

La suite, il fallait s'en douter... Dès lors qu'il avait évoqué le nom de son fils, son rôle dans sa mort, elle ne put garder son sang froid et l'assaillit de questions ou d'accusations. En à peine quelques secondes, voilà qu'elle le maintenait par le col, avec une puissance qui ne lui appartenait pas. Lui, resta inerte, se laissant faire car telle devait être son fardeau après tout. S'il devait périr sous ses coups, ainsi soit-il. C'est donc les bras ballants, le regard fuyant et le visage orienté vers le sol, qu'il prit sur lui toutes ces remarques. Oui, il l'avait affronté, et oui il aurait peut être pu faire plus pour aider Séphiroth à l'époque. Mais le passé était ce qu'il était, il n'avait pas ce pouvoir de revenir en arrière pour réparer des erreurs, tout comme elle.


- "Désolé..."

C'est la seule chose qu'il put dire, et il se contenta d'accueillir sa rage, qu'importe sa manière de l'exprimer, et ce jusqu'à ce qu'elle parvienne à reprendre le contrôle. Il porta à nouveau son regard vers le sien et tenta de reprendre la parole.

- "Nous avons essayé de le sauver au début. Mais plus le temps passait, plus les cellules de Jenova prenaient le dessus sur sa personnalité."

Cette fois, il attrapa ses deux avant-bras et la fixa un moment avant de lui donner sa vérité, une vérité qui sera probablement difficile à entendre, et qui la mettra certainement dans l'embarras car elle en portait d'une certaine manière, la responsabilité.

- "La seule responsable de la mort de ton fils, c'est Jenova. Et c'est le professeur Hojo qui était derrière tout ça, lui qui a tout manigancé, manipulé, la Shinra, toi, ton fils, pour sa quête stupide de créer une sorte de.. De divinité !"

Il y avait une certaine colère dans ses paroles, pas envers elle non, car il ne lui trouvait aucun reproche à faire, mais plutôt envers cet être abjecte qu'était le professeur Hojo. Lui qui avait même plus ou moins déclaré que Lucrécia n'avait été qu'un outil pour ses desseins. Mais ça, il ne pouvait pas lui dire. Elle souffrait déjà énormément avec le peu d'informations qu'il lui avait donné, alors ça... Découvrir que la fin de sa vie n'aura servi qu'à jouer le rôle d'un simple outil pour les projets malsains d'un savant fou ? Elle n'était clairement pas prête pour ça. Son regard ne quitta pas le sien pendant de longues secondes, puis il finit par relâcher la pression qu'il avait pu exercer sur ses avant bras, pas suffisamment fort évidemment car il était incapable de la blesser, mais assez pour capter son attention.

Il ne savait plus quoi dire, ni quoi faire. Est-ce que tout était terminé maintenant ? La haine allait prendre le dessus sur tout le reste ? Il espérait tout de même que ça ne serait pas le cas, lui, depuis toutes ces années de recherche, il avait fini par comprendre le pourquoi du comment, et pourquoi certaines actions étaient tout simplement inévitables. Un coupable, il en avait bien trouvé un, et il avait même subi son courroux jusqu'au trépas, et c'était ce nom qu'il avait sur le bout des lèvres, cet homme qui avait gâché sa vie, celle de Lucrécia, mais qui avait aussi volé celle de son propre fils. Lui qui n'avait rien demandé à personne à la base, un être pur et dénué de mal, il avait, même avant sa naissance, servi de cobaye à ce professeur. Et comment elle aurait pu le deviner de toute façon, il avait le verbe facile, le talent scientifique, alors pourquoi lui dire non ? Pourquoi douter de lui ? Ils étaient dans le même camp après tout, et puis... Elle l'aimait non ?

Peut être que c'était ça qui lui faisait le plus mal à Vincent. Que l'élue de son coeur ait pu aimer un être comme Hojo. Il ne comprenait pas, ne pouvait comprendre, et surtout ne voulait pas comprendre comment elle était arrivée à de telles conclusions sentimentales. Ils n'avaient pourtant jamais été aussi proches qu'ils l'avaient été, il n'avait jamais pris soin d'elle. C'était tout simplement une interrogation qui ne soulevait que de la colère chez lui, une colère qu'il retournait sur Hojo, car pour lui, il l'avait manipulée, d'une manière ou d'une autre, mais la faute était sur lui, comme pour tout le reste... Il était le seul et unique coupable, parce qu'il en fallait bien un. Combien de temps resta t-il à observer le sol, il n'aurait su le dire. Dans tous les cas, il était entremêlé entre la rage et l'amour, deux sentiments forts qui étaient si proches, et pour deux personnes si différentes, mais liées toutes deux de la pire des manières selon lui. Il se contenta de vérifier de temps à autre qu'elle restait bien là, silencieux, se laissant incarner le rôle du coupable si elle le souhaitait, mais ne pouvant quitter ce lieu, voulant toujours la protéger, la sauver de tous ces maux.


(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Sam 5 Juin - 14:37
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






DDésolé. Il était désolé ? Jusque qu'ici, Lucrecia n'avait jamais trouvé ses excuses nécessaire, rien de ce qui lui était arrivé n'était de sa faute. Elle avait fait des choix, de mauvais choix, elle avait fait des erreurs, de terribles erreurs … mais rien n'était de sa faute à lui et il n'avait aucune raison de s'excuser. Mais cette fois c'était différent, on avait fait du mal à son fils et elle ne pouvait pas pardonner. S'il avait fait ça ...
Ainsi, à ses excuses, elle resserra encore un peu plus sa prise en l'appuyant plus fort contre le mur en faisant pression sur le haut de son plexus, au niveau des clavicules.

- Nous avons essayé de le sauver au début.
— Vous avez essayé ?
— Mais plus le temps passait, plus les cellules de Jenova prenaient le dessus sur sa personnalité.

Jenova … cet affreux fossile ! La remarque la décontenança suffisamment pour qu'elle relâche très légèrement sa prise et puis elle réalisa ce qu'elle était en train de faire quand Vincent prit doucement ses avant-bras. Et que faisait-elle ? Elle était en train de violenter la seule personne qui l'avait toujours protégé, qui avait toujours voulu son bien, la seule personne qui lui restait en ce monde, le seul qui l'avait véritablement aimé … Car elle ne se faisait pas d'illusion, elle savait très bien que Hojo ne l'avait pas aimé, pas d'une manière conventionnelle en tout cas. Elle pensait qu'il y avait eu une véritable affection entre eux, au moins au début, mais l'ambition et la soif de reconnaissance avait fini par le changer en monstre … ou peut-être que c'est tout ce qu'il avait toujours été, au fond.

Sans véritablement se chercher des excuses, c'est elle que Vincent chercha à déculpabiliser quand il remit de l'ordre dans les responsabilités de chacun. Jenova et Hojo. Lucrecia sentait l'amertume en évoquant le scientifique, il ne l'avait jamais aimé et à l'époque Lucrecia avait malheureusement souvent prit le partie de son comparse. Elle avait longtemps cherché à le protéger, car elle avait de la peine et de l'empathie pour sa situation qui été assez similaire à la sienne, risée de la communauté scientifique, tous les deux avaient besoin de faire leurs preuves …

Alors non, ce serait trop simple de reporter toute la culpabilité sur Hojo. Lucrecia n'estimait pas qu'il l'ait véritablement manipulé, même s'il avait clairement profité d'elle avec de moins en moins d'égard à mesure du temps qui passait. Elle estimait cependant avoir fait ses choix et en être pleinement responsable.

Cela eut le mérite de lui rappeler … qu'elle n'était pas en colère contre Vincent, pas vraiment. Comment pouvait-elle exiger de lui de sauver son fils ?
Ses yeux reprirent une teinte normale et ses forces surnaturelles semblèrent l'abandonner tout à coup.

— Sephiroth … baissant la tête avec cette fatigue qui semblait à nouveau peser sur ses épaules. On aurait dû … il aurait dû être sauvé …

Elle relâcha doucement le col de Vincent et tomba à genou à ses pieds.

— Vincent … j'aurais dû le sauver … Je suis tellement désolée …

Sa voix était toujours lourde de culpabilité et de tristesse, comme si elle s'apprêtait à pleurer, mais il y a bien longtemps qu'elle n'avait plus vraiment de larmes à verser.

— Tout ça … n'est que la conséquence de mes choix. Ne minimise pas mon implication … tout est de ma faute …

Lucrecia ne voulait pas se croire manipulée, mais serait-ce vraiment mieux de l'avoir été ? Si elle ne l'était pas, elle avait fait de mauvais choix pour des raisons qui auraient pu être louables si cela n'était pas allé aussi loin. Dans le cas contraire, elle était juste naïve. Faire tant de mal par faiblesse ou part jugement erroné ? Cela restait de sa faute. Si elle avait été plus forte, plus lucide … rien de tout cela ne serait arrivé.

— Je t'en prie, Vincent … tu as déjà tellement fait pour moi … et moi je t'ai fais tellement de mal … mais j'ai besoin que tu m'aides … il faut qu'on sauve Sephiroth …






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Lun 7 Juin - 11:51
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Finalement, les choses rentrèrent dans l'ordre avec les petites mises au point qu'il avait pu faire. Apprendre toutes ces informations sans en connaître les détails était évidemment délicat pour elle, d'autant que le seul être pour lequel elle pouvait encore avoir un lien, en dehors de lui, c'était Séphiroth, et il s'avérait qu'il était devenu l'ennemi numéro un de la planète entière. Le destin n'avait pas été tendre avec elle, probablement encore moins avec lui. Vincent savait ce qu'il en coûtait d'avoir cette dualité en lui, une part de Chaos, et sa propre personnalité, cela devait peut être être similaire avec Sephiroth, en plus complexe probablement. Il ne pouvait même pas imaginer ce qui pouvait se passer dans sa tête, lui qui appelait sa mère "Jénova", il avait comme eu un lavage de  cerveau complet et n'agissait peut être même plus par lui même, mais comme un pantin que Jenova manipulait à sa guise pour parvenir à ses fins.

Le calme était alors revenu dans la pièce, la colère passée, les explications données, elle semblait à nouveau épuisée, de telle sorte que ses jambes ne voulaient plus la porter. Elle se retrouva alors à genou, lui faisant face. Non, je vous arrête tout de suite, il ne s'agit pas là d'un début de porno, bande d'obsédé du zizi saiksuel. Elle le suppliait presque de l'aider à sauver son fils. Il la regarda un bref instant, avant de plier à son tour ses jambes pour arriver presque à sa hauteur, puis il l'enveloppa de sa cape avant de glisser ses bras autour d'elle pour la serrer doucement contre lui.


- "Tu n'as pas besoin de me le demander. Je suis ton chevalier servant après tout."

Un petit sourire alors qu'il la gardait un petit moment contre lui, puis finit par la relâcher pour prendre une de ses mains pour l'aider à se relever à nouveau. Chevalier servant, c'était un titre qui lui allait bien finalement. Il était prêt à agir envers et contre tous s'il le fallait, si c'était pour qu'elle aille mieux, pour l'aider ou pour la sauver. Alors oui, s'il fallait sauver Sephiroth, alors il l'aidera dans cette tâche délicate, elle saura trouver en lui un soutien sans faille, il sera son roc sur lequel s'appuyer, telle euh... une moule à son rocher ?

- "Pour l'heure, tu vas avoir beaucoup de travail, car les données que j'ai pu récolter au cours des années, te seront sûrement plus utiles à toi qu'à moi. Il faut d'abord régler la question de l'entité Chaos, puis nous renseigner au sujet de Séphiroth. Sais-tu s'il y aurait un moyen de faire marche arrière sur ce qui lui a été fait ? Comme lui ôter ce lien avec Jenova ? Ou peut être détruire définitivement Jénova ? Je ne sais pas. Toujours est-il que s'il est en vie, je connais quelqu'un qui saura mener l'enquête et le trouver, quelqu'un de confiance évidemment, mais je pense que cela fera diminuer en bonne partie nos ressources..."

Il posa son regard dans le sien et lui offrit un sourire sincère, se voulant rassurant. Il savait qu'ils allaient devoir cheminer probablement très loin pour parvenir à leurs fins, mais il fallait surtout y aller étape par étape, sinon c'était la défaite assurer dans tous leurs projets. Mais là, elle était fatiguée, probablement encore sous le coup de l'émotion de ces diverses révélations, et de ce qui s'était passé quelques temps avant son arrivée.

- "Veux tu te reposer un peu avant que nous entamions ces recherches ?"

En plus, cela tombait plutôt bien puisqu'il y avait son lit qui était juste à côté, donc c'était le bon moment si elle le souhaitait. Il remit son col convenablement tout en se redressant, tentant de l'aider à faire de même, puis finit par croiser les bras en attendant d'avoir ses instructions. Les choses avaient été posées, peut être pas aussi clairement qu'ils auraient pu le faire, mais c'était suffisant pour avoir une idée de leur quête à venir. Elle sera la tête, et lui ses bras, et ça devrait fonctionner plutôt bien ainsi. Il allait aussi falloir qu'il vérifie que le manoir possédait bien un ordinateur relié au réseau mondial. Rien n'était moins sûr puisque le bâtiment était assez vieux, et était resté inutilisé depuis si longtemps... Dans ce cas, il faudra qu'il passe un coup de fil à un ami. Lui qui n'était pas très motivé à l'idée d'utiliser ce genre de téléphone à la base, voilà qu'il se retrouvait à devoir contacter deux personnes potentiellement. Encore un exercice délicat mais pas impossible pour lui.

(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mer 9 Juin - 16:36
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Son chevalier servant … toujours fort, fidèle et invaincu. Pourtant elle ne se sentait pas en droit de lui demander une chose pareil, lui demander de se battre et de risquer sa vie pour elle, pour réparer ses erreurs. Mais elle le faisait pour Sephiroth. Lui non plus ne méritait pas tout le mal qu'il avait subi, la cruauté et la haine n'aurait jamais dû l'affliger. N'était-ce pas le rôle des aînés de se sacrifier pour leurs héritiers ? Lucrecia donnerait sa vie pour lui et bien plus encore.

Elle avait fermé les yeux quand il s'était baissé à sa hauteur pour l'étreindre doucement et l'envelopper de sa cape, profitant un instant du réconfort, de sa présence, de son odeur … a nouveau, elle redécouvrait le sens du touché dont le cristal l'avait si longtemps privé, les textures la peau de ses bras nus, la pression des bras qui la serraient doucement, le souffle de Vincent dans son cou … son cœur qui bat. Son cœur battait … et elle se raccrocha à l'idée que malgré tout, c'était un bien. Une des rares choses bien qu'elle avait accompli dans sa vie.

Elle se releva avec son aide, le sifflement continue qui lui vrillait le crâne lui donna un léger vertige, mais elle teint bon grâce au soutien de son fidèle et éternel chevalier servant. Vincent fit une petite synthèse des tâches qu'ils avaient à accomplir, ce qui la fit très légèrement sourire en retour. D'habitude, c'est elle qui parlait à une vitesse folle de ses projets, s'emballant avec de plus en plus de passion et Vincent qui restait silencieux à l'écouter. Elle savait qu'il faisait ça pour lui faire comprendre qu'il resterait bien à ses côtés, qu'il était dans son camp et donc, par extension … un peu dans celui de Sephiroth également. Dans le bon sens du terme.

Elle était trop épuisée pour faire son numéro de scientifique hystérique, mais son esprit n'en était pas moins en effervescence. Chaos … Tant qu'il serait en elle et surtout tant qu'elle n'aurait pas retrouvé la Protomatéria, elle allait devoir se tenir à l'écart des foules pour éviter de croiser un revenant que la Créature voudrait faucher. Elle espérait seulement qu'il ne se mettrait pas lui même en chasse, la dépossédant de tout contrôle pour parcourir le monde à la recherche de son cota d'âme à expédier dans la Rivière de la Vie
Quant à Jenova … c'était sans doute le plus grand défi qu'elle aurait à relever. Soigner le monde et les gens de cette créature, l'éradiquer une bonne fois pour toute … était-ce seulement possible ? De son vivant, tout le monde était persuadée que cette entité était une Cétra, Lucrecia s'était retirée du monde en étant persuadée de cet état de fait. Mais la connexion avec la Rivière de la Vie dont elle avait bénéficié dans sa semi-mort lui avait apporté des informations bien différentes. Jenova était un fléau ancien, peut-être aussi vieux que le cosmos … pouvait-elle vraiment prétendre à y mettre un terme maintenant ?

— Pour Chaos … il me faut la Protomatéria, et Jenova … je pouvais sentir sa présence dans mon sommeil, quand j'étais dans le cristal … c'est comme si elle était partout. Nous pensions qu'elle était une Cétra, mais c'est un fléau dévoreur de monde … elle gangrène la planète en ce moment même.

Elle ne pouvait pas l'expliquer, trop de donné lui manquait. Peut-être qu'il en avait toujours été ainsi ? Comment auraient-ils pu le deviner, ils n'entendaient pas la planète, eux.

— Il faudrait que je puisse l'étudier, ou au moins une partie de son corps. Elle se trouve toujours dans le réacteur de Nibelheim ?

C'était là qu'elle était avant qu'elle ne s’exile de cette vie. Un flash lui traversa l'esprit, des flashs qui la hantaient depuis bien longtemps, avant même la naissance de Sephiroth. Les flammes, son fils … et elle le voyait blessé avec une tête dans les bras. Jenova ?
Mais Vincent s'enquit bien vite de sa santé et elle pu à nouveau se raccrocher à la réalité. Elle hocha doucement la tête en se dirigeant vers le lit avec son appuis.

— Oui, je devrais peut-être fermer les yeux quelques instants …

Elle avait besoin d'énergie pour réfléchir et de force pour résister à Chaos, même s'il restait encore calme pour le moment. Elle s'assied sur le lit et se passa une main sur le visage, puis dans les cheveux. En fait elle avait encore du mal à réaliser qu'elle là, bel et bien là … Elle balaya la pièce du regard et l'image de ce à quoi elle ressemblait autrefois se superposa à son regard sur la réalité du présent. Elle se décala sur le lit et passa sa main sur l'oreiller, mais elle sembla se raviser, reportant son regard sur Vincent qui lui parut un instant comme le Turk qu'il était autrefois.

— Tu restes près de moi ?

Elle lui fit un léger signe pour qu'il ne se contente pas de rester dans un coin de la pièce, mais qu'il vienne plutôt s'asseoir à côté d'elle, sur le matelas. Et non, ce n'est toujours pas le début d'un film érotique, bande de margoulins. Elle avait besoin qu'il reste près d'elle, elle avait peur d'ouvrir les yeux et de se retrouver à nouveau seule au milieu du néant.
Elle attendit qu'il soit installé pour enfin s'étendre, mais pas contre l'oreiller, elle posa sa tête sur les cuisses de son chevalier servant, le regard porté vers la fenêtre qui ne laissait passer qu'une pâle lueur de l'extérieur.

— Merci pour tout, Vincent … Elle ferma les yeux, cherchant un peu de paix. J'ai besoin de savoir … Elle rouvrit les yeux et se tourna de manière à pouvoir le regarder dans les yeux. Est-ce que tu penses êtres capable … De faire passer quelque chose ou quelqu'un d'autre avant moi ? J'aimerais que tu le fasses … pour Sephiroth. Et si un jour les choses tourne mal … tu dois m'empêcher de faire du mal à quelqu'un, même si pour ça tu dois m'en faire.






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Dim 13 Juin - 11:41
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Elle s'était donc finalement apaisée, recherchant à mettre ses idées au clair tout en réfléchissant déjà aux deux sujets qui les intéressaient en particulier : Chaos et Jénova. On pouvait dire qu'ils avaient des ambitions fortes et qu'ils allaient avoir du pain sur la planche, c'est une évidence. Jenova, une Cetra ? Aujourd'hui, cette hypothèse pouvait paraître tellement absurde, mais il y a quelques dizaines d'années, ces recherches pouvaient avoir du sens, et c'est sur cette hypothèse erronée que beaucoup de choses étaient arrivées. Le travail du scientifique se devait d'être systématiquement objectif, toujours vérifier la moindre hypothèse, quitte à la malmener pour en vérifier son bien fondé, mais certains comme le professeur Hojo n'avaient pas eu ce profil objectif non, pour la gloire, la prospérité, il avait pris des hypothèses pour des vérités et avait appuyé la majeure partie de ses expériences sur ces hypothèses. Un grand scientifique que l'on disait, disons qu'il avait un grand talent et probablement une intelligence supérieure à la normale, mais ce côté ne remettant jamais en cause ses idées, ne pouvait pas faire de lui un grand "scientifique", il ressemblait plus à un savant fou qu'à un scientifique à proprement parler.

C'est perdu dans ses pensées qu'il accueillit la question de Lucrécia, pas celle sur Jenova, car il ne savait pas vraiment comment répondre à cette question. Peut être qu'il allait devoir remuer quelques contacts à la WRO pour en savoir plus à ce sujet. D'autant qu'il avait cru entendre que des personnes avaient peint des tags à l'effigie de Jenova sur des murs de plusieurs villes. Pour l'heure, il n'en savait pas plus que ça mais le sujet était suffisamment pris au sérieux par la WRO pour qu'ils finissent par retrouver certaines des personnes ayant effectué ces tags dans les semaines à venir. Non, c'est sa question sur sa présence ici, est-ce qu'il pouvait rester près d'elle pendant qu'elle se reposait ?


- "Mmmh mmmh."

Il hocha simplement la tête en guise de réponse, accompagné de deux sons comme d'habitude qu'il sortait à la place d'un "oui", mais elle en avait l'habitude de toute façon. Mais alors qu'il allait s'adosser à un mur non loin du lit, elle tapota justement sur le lit pour lui demander de rester "vraiment" près d'elle. Il resta un bref instant à la regarder comme s'il réfléchissait dans sa tête s'il avait le droit de se tenir à cette distance si infime. Il finit tout de même par faire les pas qui les séparaient, puis s'assied sur le bord du lit, fixant un point de la pièce en attendant qu'elle s'installa derrière lui. Il veillerait sur elle, ça elle pouvait compter sur lui, c'était l'essence même de son existence qui avait repris vie en ce jour. Mais alors qu'il la sentait bouger non loin de lui, recherchant probablement le meilleur endroit pour se poser, il finit par la voir s'installer tête sur ses cuisses, regard vers la fenêtre. Il avait levé ses mains légèrement, comme un réflexe d'un homme sur qui l'on posait un nouveau né et qui avait peur de le toucher, restant un instant en bug de la voir s'installer sur lui comme ça. Elle avait dit "rester près d'elle", pas "lui servir d'oreiller" ! En soit, ça ne le dérangeait pas, au contraire, mais il avait été clairement été pris de court.

Ce qu'elle dit avant de passer dans une phase de sommeil était compliqué pour lui. Comment pouvait-il lui promettre une telle chose ? Faire passer quelque chose avant elle ? C'était compliqué car cela dépendait de tellement de choses finalement. Si elle n'incarnait pas un danger pour la planète, elle resterait sa number one wesh ! Mais pour le reste, c'était hors de question. Concernant Sephiroth, là encore tout dépendrait de son état s'il était réellement en vie, et pas son état physique, mais son état mental : est-ce qu'il allait être abordable ? Ou juste prêt à combattre quiconque se mettrait en travers de son chemin ? Il avait posé son regard dans le sien, comme pour toute discussion sérieuse qu'ils pouvaient avoir. L'exercice était certes difficile pour lui, surtout avec ce sujet, mais il tint son regard avant de lui répondre avec toute la simplicité et la franchise qu'il savait donner.


- "Je ne sais pas. Je crois que si cela devait mettre en péril la planète ou une grande partie de la population, je saurais prendre les décisions nécessaires. Mais en dehors de cela, je resterai toujours près de toi et chercherai constamment à t'aider à ne pas commettre de genre de choses. Et cela sera de même pour Sephiroth, tout dépendra de la situation et des choix que nous aurons à cet instant, mais je te promets de rechercher la meilleure solution pour lui ou pour toi avant toute chose. Mais... Nous venons à peine de nous retrouver, je n'ai pas vraiment envie de penser à ce genre de chose... à l'idée de devoir te faire du mal. Profitons plutôt de ces instants et laissons le temps au temps. Tu devrais te reposer plutôt que de te triturer l'esprit avec ces questions."

Sur sa dernière phrase, il fronça légèrement les sourcils, comme un père pouvait faire pour gronder son enfant. Il avait le choix entre le regard qui tue, et la claque au cul pour lui remettre les idées en place, mais il avait opté pour le regard qui tue, étonnant non ? Il finit tout de même par glisser sa main dans ses cheveux et lui massa du bout des doigts son cuir chevelu, lentement pour qu'elle puisse peut être se sentir un peu mieux, et qu'elle parvienne plus facilement à trouver le sommeil. Il resta donc là, de longues minutes, peut être une ou plusieurs heures, dans un silence quasi total, car non, elle ne ronflait pas, ça va pas ! Vincent avait l'habitude de passer le temps ainsi, à réfléchir sans vraiment bouger, alors il pouvait bien rester ainsi jusqu'à son réveil. Une fois ce temps de repos passé, ils allaient devoir se mettre au travail. Déjà faire l'inventaire de ce qu'il pouvait y avoir ici, quitte à remettre le manoir en l'état ou du moins certaines pièces pour commencer, et faire l'inventaire de ce qui leur manquait pour effectuer toutes ces recherches. Lui s'occupera de réunir le matériel manquant. Il savait déjà quelle personne pouvait y contribuer de toute façon. Ensuite, il fallait récupérer la Protomatéria. Si Chaos n'avait pas été détruit, alors peut être que la Protomatéria était retourné quelque part dans la planète et qu'il suffisait de reprendre les travaux sur elle de zéro pour peut être faire à nouveau sa découverte ?

Il se permettait par moment de baisser le regard vers elle, l'observant silencieusement. Elle semblait si paisible, si calme, paraissant même sereine malgré son état et ce qui venait de se passer. Il eut presque quelques sourires par moment de la voir ainsi. Après tout ce temps, voilà qu'il était en quelque sorte récompensé de ses efforts ? Mais le destin était parfois assez retors, alors il fallait savoir profiter du présent, sans oublier de se préparer pour l'avenir, si sombre pouvait il être.



(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Lun 14 Juin - 12:53
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Bien entendu, elle connaissait un peu trop son chevalier servant pour savoir qu'il n'allait pas simplement répondre « oui, promis, je te laisserais crever sans hésiter pour sauver Sephiroth, puisque c'est ce que tu veux. » et elle savait que c'était cruelle et égoïste de sa part de lui demander ça … mais sur qui d'autre pourrait-elle compter ? Elle n'avait personne à part lui. Elle ne pourrait convaincre personne d'au moins essayer de voir son fils comme autre chose qu'un monstre destructeur à anéantir à vue.

Vincent n'avait cependant pas tort sur un point : ils venaient tout juste de se retrouver et elle manquait encore de bien trop de donnée pour pouvoir vraiment appréhender le futur. Pour le moment, ils avaient un peu de temps devant eux pour s'organiser et surtout pour se reposer.
Elle se rendit compte, en fermant les yeux, que son sommeil au cœur du cristal n'avait en fait rien à voir avec le repos que l'on trouve habituellement au sein de cette activité. Dans le cristal, c'était comme un coma pendant lequel son esprit était resté inlassablement actif, hantée par des visions, ses souvenirs et les murmures de la Rivière de la Vie. Cela n'était en rien de la quiétude.

Bercée par la présence de Vincent et ses caresses qui semblait apaiser le chaos dans son crâne, elle sentit un léger vertige, comme une chute vers un sommeil sans rêve dans un premier temps. Les cauchemars ne tardèrent pas à revenir ensuite. Sephiroth seul, perdu, qui souffrait. Elle, seule dans le noir, qui berçait un simulacre de poupon, seulement des couvertures vides, à y regarder de plus près.

Elle se réveilla avec un léger sursaut, le cœur palpitant à vive allure, un poids terrible qui oppressait douloureusement sa poitrine. Elle en resta paralyser un instant, puis elle entendit quelque chose … une respiration. Celle de Vincent.
Elle se redressa avec précaution et prit soin de réajuster ses cheveux d'un geste coquet avant de poser les yeux sur lui. Il faisait nuit, à présent, mais elle ne savait pas quelle heure il était avant qu'elle ne s'assoupisse, alors difficile de dire combien de temps elle avait dormit. Vincent était resté là en tout cas, pour veiller inlassablement sur elle.

— Tu n'as pas sommeil … ? Demanda-t-elle doucement en plongeant son regard dans le sien à travers la pénombre.

Elle se leva avec précaution pour éviter le vertige et s'étira. Cette sensation de tendre ses muscles la raccrocha à cette réalité dont elle ne pouvait s'empêcher de douter constamment. Mais elle était bien là, éveillée … alors il fallait mettre ce temps à profit. Fini de fuir, fini les regrets, le temps de la rédemption était venu et ce n'était pas en se lamentant qu'elle changerait les choses.

— Je vais aller au laboratoire pour passer le matériel en revue.

Quelque chose manquait, quand même, elle ne saurait dire quoi … Ah, si. Du café ? Vu l'état des lieux, aucune chance d'en trouver en état d'être consommé, c'était certain et elle ne se risquerait pas à sortir d'ici pour le moment. D'ailleurs, les villageois n'étaient pas encore remis de leur perte et se relayait toujours devant le manoir pour surveiller le moindre mouvement, suspectant sérieusement la bête d'être toujours ici.

— Tu devrais vraiment te reposer un peu … ne t'en fais pas pour moi.

Elle était juste quelques étages en dessous et puis si vraiment elle rencontrait à nouveau une Citrouille farceuse … Elle s'en débrouillerait avec son nouvel hôte, même si il semblait assez capricieux dans ses interventions.

Au laboratoire, l'ampleur des tâches étaient telles qu'elle en aurait facilement jusqu'au matin. Vérifier les ordinateurs, relancer le générateur, récupérer les données et consulter les divers dossiers qui avaient été laissés là et qui pourraient être des informations précieuses sur Jenova. Elle fit également une liste de matériel manquant dont elle aurait besoin pour la suite, les échantillons de Jenova restant en tête de liste. Malheureusement, Lucrecia ignorait encore qu'il n'y avait plus aucune trace du corps – ni de la tête – de Jenova à ce jour. Cela allait lui compliquer la tâche, elle pourrait encore se tourner sur des échantillons de cellules, si elle parvenait à trouver quelqu'un qui en détenait encore …







.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Jeu 17 Juin - 14:24
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


Alors qu'elle s'était finalement endormie contre lui, il ne voulut en perdre une seule miette. Toutes ces années qui les avaient séparés, ce contexte et ces déchirures qui avait parfois brisé l'âme de chacun, tout ce passé en commun était comme oublié l'espace d'un instant qu'ils s'étaient réservés. Il lui avait promis de veiller sur elle, d'être toujours là à son réveil, et c'est ce qui se passera, combien même elle devait dormir trente années. Mais le temps ne fut pas si long, et lui le passa à l'admirer, comme il aurait pu le faire en secret fut un temps, sauf que là, il n'avait pas besoin de se cacher. Il aurait pu s'assoupir également, mais son corps actuel était suffisamment résistant, il n'avait pas de réel besoin pour le moment de fermer les yeux. Il profitait de chaque seconde dans lesquelles elle était si proche, tout en décalant parfois certaines mèches de cheveux pour laisser les lueurs de la lune (sik l'astre, pas les collines en peau de pèche) éclairer par moment son visage.

Tout était calme et le jour était tombé, laissant toute la place à une nuit rafraichissante. Quelques lumières ci et là passaient à travers les vitres sales de la pièce, rendant l'éclairage encore plus sombre et tamisé qu'il n'aurait du l'être. Pourtant, elle ne fut pas partie pour une nuit complète puisqu'elle se réveilla en sursaut avant de se reprendre assez rapidement. Rêve, cauchemars ? Combien en avait-il fait dans ce cercueil ? Quoi qu'il en soit, lorsqu'elle se redressa après avoir remis en place sa chevelure, Vincent tint simplement quelques secondes son regard avant de détourner le sien. Est-ce qu'il avait sommeil ? C'était une demande sérieuse ? Est-ce qu'elle lui demandait s'il voulait dormir ? Ou bien était-ce sa façon de le taquiner dès son réveil en lui faisant des allusions ? Après tout, ils étaient là si proches, et en plus sur un lit ! Vincent dut se reprendre bien rapidement avant de secouer simplement la tête. Non, il n'avait pas sommeil, dormir, il l'avait fait pendant bien trop longtemps. Peut être que s'il avait agit plus tôt, rien de tout cela ne se serait passé ? Sephiroth n'aurait peut être pas sombré autant.

Au moins, le doute sur son propos ne dura pas bien longtemps puisqu'elle se leva en expliquant qu'elle allait devoir se rendre dans le laboratoire pour y faire un inventaire. Peut être qu'elle voulait être seule pour faire ce travail, histoire de ne pas être perturbée dans ses recherches ou pour ne rien oublier dans la liste des choses qu'elle avait besoin pour avancer dans les deux objectifs qu'ils s'étaient fixés.


- "D'accord. Je te rejoindrai d'ici une petite heure dans ce cas."

Il ne devait pas y avoir de réel danger dans le manoir, à part peut être ces fameuses citrouilles volantes, mais maintenant qu'il n'y avait plus cette notion de surprise, elle devrait savoir s'en tirer, d'autant plus avec Chaos qui ne laisserait certainement pas son hôte mourir ainsi. Il lui fit alors un petit signe pour lui faire comprendre qu'elle pouvait y aller et qu'il resterait là quelques instants, au moins le temps qu'elle puisse retrouver ses marques dans son ancien lieu de travail. Une fois qu'elle eut quitté la pièce, il se leva à son tour et essuya du revers de sa manche, un des carreau pour observer l'extérieur pendant quelques instants. Il y avait encore quelques villageois qui semblaient s'inquiéter de la présence du monstre dans le manoir. Encore un problème dont il allait devoir s'occuper et vite. Il passa alors en revue ce qu'il allait devoir faire, puis finit par attraper son PHS pour contacter à nouveau Reeve. Il était tard alors ce ne sera pas un appel, mais une simple phrase. "Passerai au QG d'ici quelques jours, besoin de tes services." Même si cela restait assez énigmatique, Reeve avait fini par accepter sa manière de communiquer sans poser trop de questions. Il savait que Vincent avait été un fidèle allié dans les derniers évènements, et qu'il pouvait compter sur lui. Cette fois, c'était à charge de revanche visiblement.

Finalement, à force de tourner en rond et réfléchir également à la situation, un peu plus d'une heure passa et il prit alors la direction du laboratoire. Il y avait déjà quelques bruits de feuilles ou de machines qui étaient en marche, en clair, il y avait à nouveau de la vie ici. Quand il arriva d'ailleurs à vue de sa destination, il put observer à nouveau Lucrécia en pleine recherche, il ne savait pas sur quoi encore, mais il resta un instant à l'observer, comme dans le passé, avant finalement de la rejoindre, essayant de marquer sa présence suffisamment pour ne pas qu'elle soit surprise de le voir à ses côté sans l'avoir entendu venir.


- "Alors Madame Crescent, avez vous pu reprendre vos marques ? Je suppose que la première mission que vous me confierez, sera de faire le coursier pour vous ramener vos moindres désirs et exigences ? Me tromperai-je ?"

Il esquissa un sourire, évidemment caché par son col relevé, puis passa en revue du regard, l'ensemble du laboratoire. Il y avait aussi un bon coup de ménage à faire par ici également. Mais pour l'heure, il attendait qu'elle lui donne ses premières directives si elle en avait. Il avait volontairement changé sa façon de l'appeler, dans son laboratoire, la familiarité n'était peut être pas de mise, en tout cas, ça n'avait jamais été le cas. Il fallait feindre systématiquement, et ça l'aidait peut être à davantage se concentrer qui sait. Il resta sans toucher à quoi que ce soit, simplement à l'observer en attendant de voir s'il pouvait faire quelque chose pour elle.


(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Sam 19 Juin - 14:20
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Connaissant un peu l'animal, Lucrecia avait bien l'impression que Vincent lui avait laissé un peu de solitude juste pour lui faire plaisir, elle doutait fortement qu'il ait accepté de se reposer. Elle mit en tout cas ce temps à contribution pour reprendre ses marques, ne voyant d'ailleurs pas les minutes défiler. Elle s'était d'abord intéressée aux machines, se doutant qu'elle n'irait pas beaucoup plus loin qu'un diagnostique des dégâts, ce serait étonnant que tout fonctionne du premier coup. Le matériel n'avait pas changé depuis le temps où elle avait travaillé ici, des machines imposantes et archaïques qui avaient le mérite d'être dans son domaine d'expertise. Après trente ans, Lucrecia était un peu dépassée par les dernières technologies, mais elle était une sorte de geek, en son temps. Il fallait être débrouillard quand on étudie dans un coin aussi isolé que Nibelheim, surtout qu'ils n'avaient pas vraiment d'équipe technique, les scientifiques se débrouillaient par eux-mêmes.

La bonne surprise, c'est que les machines semblaient bien vouloir s'allumer, au moins quelques instants avant que le générateur ne lâche. Il faudrait revoir le raccordement. Ne pouvant rien faire de plus de ce côté, elle consulta les archives papier et prit le temps de faire un peu de tri. Pour le peu qu'elle consulta, tout semblait bien concerner le projet Jenova et même réunir des données sur les diverses branches qui en avait découlé. Elle tomba plusieurs fois sur des fiches qui concernaient son fils, mais son nom à elle semblait avoir été effacé pour ne laisser aucune trace de sa contribution. Pour désigner la mère de Sephiroth, son nom avait été remplacé par celui de Jenova …

Des flash lui vinrent à nouveau, Sephiroth était venu ici … il avait consulté ces documents. Était-il donc vraiment persuadé que sa mère était Jenova ?
Elle trouva également des documents faisant mention d'expérience s'étant déroulé beaucoup plus récemment, deux sujets avaient apparemment reçu ici-même des doses de cellules de souche S. C'est en voyant cette date que Lucrecia réalisa que cela faisait bel et bien une trentaine d'année qu'elle été partie.

Quand Vincent reparut, elle eut l'impression que cela ne faisait que quelques minutes qu'ils s'étaient quittés. Elle lui adressa un sourire triste alors qu'il endossait une nouvelle fois son rôle de chevalier servant. Il avait légèrement baissé la tête pour cacher le bas de son visage dans son colle, mais elle devinait facilement qu'il souriait ... son adorable sourire. Plus elle le regardait, plus elle se disait que les cheveux longs lui allait bien. Oui, Vincent Valentine avait tout pour lui, il aurait pu être heureux et rendre n'importe qu'elle femme heureuse, si elle n'avait pas gâché sa vie ...

— Monsieur Valentine, votre sens du devoir vous honore …

Elle chercha un instant une feuille qui s'était retrouvée sous quelques dossiers, tira dessus avec précaution pour ne rien renverser de la pile sous laquelle elle gisait. Après avoir passé en revu ce qui était noté dessus, elle ajouta quelques lignes avant de tendre sa liste à son dévoué protecteur.

— Voilà ce qu'il me manque pour faire repartir ces vieilles machines … en espérant que ça suffise. Je n'avais pas vraiment réalisé l'ampleur du temps qui s'est écoulé … la technologie a dû évoluer depuis, est-ce que le World Wide Network est au point, aujourd'hui ? Ton petit appareil de communication, c'est un PHS sans fil, n'est-ce pas ? Est-ce que tu penses pouvoir m'en procurer un ? En attendant, tu pourrais m’emmener au Réacteur ? J'ai besoin de prélever des échantillons sur le corps de Jenova.

Si Lucrecia avait eu plus de temps, elle aurait sans doute pu consulter un rapport de transfert des restes de Jenova datant de plusieurs années déjà, elle avait été rapatrié à Midgar après l'incident de Nibelheim. Cette information ne changeait pas grand chose, de toute façon, car il ne restait plus rien du corps de Jenova, aujourd'hui, même pas dans le Cratère Nord. Il y avait cependant encore quelques uns de ces mutants dans les cuves du réacteur, oublié là par la Shinra et dont personne ne se soucia après la chute de la compagnie.






.:.
I'm so sorry:
 
Vincent Valentine
Vincent Valentine
• Anniversaire : 13 octobre
• Age : 60 ans
• Résidence : Inconnue
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Rude
Credits avatar : Tifa <3
Gils : 108

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Mar 29 Juin - 9:40
Retrouvailles sanglantes
Lucrécia, Vincent & Chaos

Tout pouvoir sans contrôle rend fou


La voir s'affairer dans le laboratoire lui remémorait quelques souvenirs. C'était comme si c'était hier finalement, malgré toutes ces années qui les séparaient de ce passé. Elle n'avait pas pris une ride, et lui... Bah il fallait croire que lui non plus. Oh il avait peut être un peu muri, s'était probablement endurci, mais il n'avait pas vraiment montré de signe de vieillissement depuis des lustres déjà. Il était bien resté quelques longues secondes à l'observer, jusqu'à ce qu'il prenne la parole et écoute sa réponse en se rapprochant de Lucrécia. Elle lui tendait déjà un papier sur lequel elle avait griffonné tout ce qui lui manquait.

C'était un peu comme un vieux couple dans lequel la femme envoyait son homme faire les courses pour gagner du temps dans la journée. Bon, là ce n'était pas pour gagner du temps, mais surtout pour éviter de faire un nouveau massacre parmi la population si Chaos venait à nouveau à se réveiller. Parmi toutes ces choses matérielles, il y avait des éléments essentiels dont elle avait aussi besoin. Un PHS, lui qui avait si souvent été contre ce genre de technologie, il était évident qu'il l'avait finalement adoptée car elle était de loin très pratique. Sa dernière question par contre le mit un peu dans l'embarras, même si finalement ce n'était pas si gênant, c'eut été un bon prétexte pour sortir main dans la main au clair de lune.


- "Je verrai ce que je peux faire oui pour tout ça. Compte sur moi."

Bien sûr qu'elle pouvait compter sur lui. C'était suffisamment évident n'est ce pas ! Il plongea de nouveau son regard dans le sien pour répondre tout de même à sa dernière question.

- "Par contre, concernant le Réacteur, tu n'y trouveras plus de traces de Jenova, d'ailleurs, personne ne sait vraiment où son corps ou plutôt les parties de son corps, peuvent se trouver aujourd'hui. Pour le reste, je suppose que tout a été abandonné depuis la chute de la Shinra."

Elle avait une partie de l'histoire à rattraper, et il n'était pas doué pour raconter des histoires lui. Alors le plus simple serait encore qu'il la laisse rattraper le temps en lui rapportant des journaux ou en lui donnant des articles associés à ces évènements. Ils seront bien plus détaillés, et elle pourra le questionner en cas de besoin. Mais dans tous les cas, le retour à la vie devait probablement lui sembler difficile, même s'il était là et qu'il faisait tout pour adoucir ce qu'elle pouvait vivre.  

- "Est-ce que tu veux tout de même t'y rendre pour voir par toi même ? Je t'y amène évidemment."

Le chemin il le connaissait bien, et il ne pouvait pas la laisser s'y rendre toute seule, même si Chaos était en symbiose avec elle, il suffisait d'un imprévu pour qu'il ait de nouveau des regrets pendant ces prochaines décennies. Il n'était pas question de ne pas jouer son rôle, alors il l'escorterait s'il le fallait. Mais il était vrai qu'elle allait surtout avoir besoin d'un PHS pour pouvoir communiquer avec lui lorsqu'il devra quitter ce lieu pour trouver des éléments dont elle aurait besoin, ou pour lui ramener des échantillons quelconques. Elle pourra au moins lui donner des nouvelles ou simplement le faire rappliquer en cas d'urgence.  

- "Ah... Et concernant le WWN, il est au point oui. J'y ai même déposé l'ensemble des dossiers que j'ai pu récupérer durant toutes ces années sur les recherches qui ont été menées ici ou ailleurs et qui avaient un lien avec Jenova ou Chaos. Je verrai également pour te trouver un accès pour que tu puisses prendre connaissance de tout cela."

Toutes ces demandes, ces besoins, ne lui faisaient pas vraiment peur car il savait déjà vers qui se tourner pour dégoter tout ça et limite, avoir un véhicule d'emprunt pour tout amener ici. Il allait juste falloir trouver les mots justes pour qu'il ne puisse lui refuser quoi que ce soit. Mais ça, c'était son affaire.
(c) DΛNDELION


.:.
Two stones in the river of time [Vincent ♥ ] 9obw
Lucrecia Crescent
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
Lucrecia Crescent
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 317

Inventaire
:
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
    Dim 4 Juil - 11:58
«  Two stones in the river of time »
▵ Lucrecia & Vincent ▿






Quand Vincent confirma ce que ses visions de Sephiroth semblait essayer de lui faire comprendre, elle eut une petite absence en revoyant une nouvelle fois ces images de mort et de chaos. Les restes de Jenova avaient donc disparu … ça, c'était problématique non seulement pour ses recherches, mais aussi parce qu'il n'était pas rassurant de savoir une telle entité en vadrouille on ne sait où. Lucrecia avait un mauvais pressentiment à ce sujet, cela n’annonçait vraiment rien de bon. Vincent semblait en parler comme un fait plutôt banal, mais Lucrecia trouvait cela plutôt inquiétant … était-elle la seule à penser ça ?

— Elle a disparu ? Dit-elle, songeuse, avant de reporter son attention sur Vincent. Mais est-ce que quelqu'un la cherche ?

Si ce n'était pas le cas, il serait peut-être temps de s'y mettre ! Surtout que quelque chose lui disait que partir sur la piste de Jenova les mèneraient vers son fils … et dire qu'il pensait être le fils de Jenova ! Hojo avait fait beaucoup de mal, à elle, à leur enfant et à Vincent … et malgré tout ça elle s'était toujours sentit au moins autant responsable que lui, ce qui l'avait toujours empêché de lui faire ou lui vouloir du mal. Mais il était allé beaucoup trop loin et contrairement à elle il n'en éprouvait aucun regret. En un sens, elle continuait à penser que ce n'était pas vraiment de sa faute … mais il lui avait arraché son enfant à la naissance et il l'avait totalement effacé de l'histoire. Elle ne pourrait pas lui pardonner ça si facilement.

— Oui, allons-y maintenant, je ne pourrais pas faire grand chose de plus pour le moment, de toute façon. Il reste peut-être quelque chose qui me sera utile, là-bas.

L'enthousiasme, la fougue et l'impatience de la jeune scientifique qu'elle était autrefois semblait l’investir de nouveau alors qu'elle se lançait dans une expédition nocturne sans plus de réflexion. En fait elle ne réalisait pas qu'il faisait encore nuit, comme le dit l'adage : la science n'attend pas !

— Je pourrais récupérer tous les documents du Network ici ? Je ne suis pas sûre que ces machines soient raccordées. On était relié au réseau central de la Shinra à l'époque, mais on dirait qu'il n'existe plus.

Un réseau central qui consistait essentiellement à rentrer des lignes de codes pour obtenir des données brutes, très archaïque, mais c'était le dernier cri il y a trente ans !

— Il faudra trouver du matériel pour nous connecter.

Elle avait vu du matériel qui semblait plus récent que ce qu'ils utilisaient de son temps, sans doute aménagé pour les expériences qui avais eu lieu plus récemment sur ces deux sujets du projet S, mais cela ne semblait pour le moment pas suffisant pour lui donner un accès à quoi que ce soit de concluant.

— En attendant, allons-y, Bodyguard !

Elle lui attrapa le bras, bien décidée à sortir d'ici. Ils ne risquaient pas de croiser de revenant dans les Monts, de toute façon ? Et le manoir était lui-même à la sortie de la ville, donc tout devrait bien se passer s'ils ne croisaient personne …






.:.
I'm so sorry:
 
Contenu sponsorisé
Re: Two stones in the river of time [Vincent ♥ ]
   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Ouest :: Mont Nibel :: Nibelheim :: Manoir Shinra-
Sauter vers: