AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
-44%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max 90 à moins de 80€ (du 38,5 au 47,5)
78.48 € 139.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Borderlands 3 pour PS4
Voir le deal
8.32 €

Partagez
 

 I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Rude
⊶ Chouchou du Boss ⊷
Rude
• Anniversaire : 25 septembre
• Age : 33
• Résidence : Midgar
• Localisation : Avec Rufus
Gils : 94

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyMer 21 Oct - 13:10

Life is chocolate !
Tifa & Marlène & Rude

On joue à papa maman ?

Est-ce qu'il était le plus gentil des Turks ? Cette affirmation en fin de discussion sembla faire réfléchir le chauve. Il ne pensait pas qu'au sein des Turks, il y ait des personnes froncièrement méchantes. Ils étaient simplement loyaux auprès de Rufus, et c'était aussi simple que cela. Et jusqu'à maintenant, il ne leur avait pas vraiment demandé l'impossible, voire de trahir leurs position vis à vis du bien et du mal. Les derniers évènements avaient d'ailleurs prouvé au monde entier qu'il était possible de compter sur eux, et même qu'ils pouvaient travailler en collaboration avec leurs anciens ennemis.

Il s'était simplement contenté de sourire lorsque la petite puis Tifa reprirent sa révélation sur l'ouverture d'un nouveau bar dans Midgar. Evidemment c'était complètement faux, et les deux l'avaient très bien compris comme ça, mais c'était une manière gentillette de répondre qu'il ne pouvait pas vraiment leur faire un état des lieux de la Shinra. Non, et puis ce n'était pas son boulot de toute façon. Il était là pour servir Rufus à la base. Ses ambitions, il n'avait même pas besoin réellement de les connaître, l'essentiel était simplement qu'il puisse passer ses journées à faire quelque chose qui pouvait le passionner, comme le voyage, les combats, et tout plein d'autres choses comme sauver le monde à leur manière. C'est vrai que la Shinra n'avait pas vraiment le vent en poupe ces derniers temps, mais il ne s'y apparentait pas nécessairement de toute façon, non il se considérait comme à part, une sorte de bras armés que formaient les Turks pour acquérir des renseignements sur l'ennemi, sur la situation du monde, il ne faisait pas le sale boulot normalement.


- "Fut un temps où Avalanche était considérée par tous comme un groupuscule de terroristes. Les temps changent, et je ne doute pas qu'il en sera de même pour la Shinra."

Voilà qui était dit. Il voulait quand même remettre dans le contexte toutes ces choses. Tout cela reposait de toute façon sur les épaules de son chef Rufus. Lui n'avait pas vraiment à y penser ou même à y réfléchir sérieusement.

- "Je ne sais pas si je suis le plus gentil des Turks, ni même le plus avenant. Il n'y avait qu'à voir Tseng s'occuper d'Aerith à l'époque. Et puis... Reno est un peu étrange à sa manière, mais au fond, il n'est pas méchant, juste un peu... Enfin vous voyez."

Il préféra garder le silence pour ce qui était de Rufus. Au final, même s'il le connaissait plus que beaucoup, il restait quelqu'un de mystérieux et ne partageait pas toujours ses plans avec ses hommes. Et c'est vrai qu'il incarnait en quelque sorte l'ennemi depuis un petit moment pour les anciens membres d'Avalanche. Et son allure, sa manière de s'adresser aux autres avec suffisance, c'était ce qui faisait qu'en dehors des Turks, il n'y avait pas tant de personnes prêtes à passer l'éponge.

- "En tout cas, si tu me trouves impressionnant, j'en suis ravi aha ! Mais pour l'heure, ce qui est le plus impressionnant c'est ce morceau de chocolat sur ta figure."

Tout en parlant, il lui tendit un mouchoir pour qu'elle puisse se débarbouiller. Lui faisait évidemment bien attention à son image comme toujours. Il observa la petiote qui semblait avoir terminé sa part, puis vida d'une traite le chocolat tiède qu'elle lui avait laissé avant de le reposer en prenant son air le plus sérieux possible.

- "J'accepte tes excuses, mais que je ne t'y reprenne pas ! Sinon il me faudra bien d'autres offrandes de cette sorte !"

Oui bon... Rude avait beau être une armoire sur patte en terme de carrure, il n'était pas vraiment crédible en tortionnaire. Cela devait certainement être dû à l'enfance qu'il avait passée auprès de ses parents. Il avait connu d'une certaine manière l'enfermement, et l'éducation à la dure, et il ne l'infligerait à personne. C'était d'ailleurs peut être pour ça qu'il avait tendance à hésiter souvent lors des confrontations et ne se donnait que rarement à fond. Mais ça, cela faisait partie de ses petits secrets bien rangés que peu de monde et même au sein des Turks avait eu le loisir de connaître. Reno lui savait, il avait dû lui en parler lorsqu'il était à peu près sérieux, cela leur arrivait par moment. Et c'était sûrement une grande partie de ce qui le retenait au sein des Turks : on l'en avait sorti, et en plus de cela, on lui permettait de sortir, côtoyer du monde, et de se sentir utile d'une manière ou d'une autre. Il avait même eu le droit à un compagnon d'armes ! Il fallait dire qu'au début, pour lui extirper des mots, ce n'était pas gagné, alors heureusement que Reno parlait pour lui.

- "En tout cas... Vous avez un bon appétit toutes les deux ! Vous comptiez vous rendre où après cette pause du coup ?"

Il avait bien compris qu'il s'agissait de shopping, mais ça voulait tout et rien dire ce genre de termes. Il pouvait s'agir de shopping pour de nouvelles armes, de matériel d'aventurier en quelque sorte, ou du shopping de vêtements, de nourriture, de souvenirs, bref il était possible de repartir avec tout et n'importe quoi, alors autant qu'il se prépare à ce qu'elles avaient prévu initialement non ? Lorsque la serveuse arriva avec l'addition, Rude se permit de demander une autre chose pour la route.

- "Rajoutez moi un Bauru à emporter s'il vous plait."


Ce fameux bauru, c'était tout simplement un grand sandwich coupé en deux avec de nombreux morceaux de viande séchée, de la sauce et plusieurs légumes frais de saison. Il avait l'habitude de toute façon de manger sur le pouce, donc ce genre de complément lui allait très bien, et au moins, il pouvait montrer que son excuse avait un semblant de vérité. Au moins, là il se sentait d'attaque pour la suite de la journée, et ne semblait plus être sur le point de défaillir à l'idée de s'imaginer père. Non, c'était visiblement passé et c'était pas plus mal. Maintenant, elles souhaiteront peut être se concentrer sur une des raisons qui les avaient poussées à se rendre ici.
(c) DΛNDELION

.:.
I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 Signarude
Revenir en haut Aller en bas
Marlène WALLACE
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
Marlène WALLACE
• Anniversaire : 25 Avril
• Age : 7 ans
• Résidence : Au Septième Ciel
• Localisation : Edge
Double compte : Aucun
Gils : 79

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyJeu 22 Oct - 21:32

« I'm holding out for a hero 'til the end of the night »
▵ Marlène & Tifa & Rude ▿






Lorsque Tifa déclara qu’aujourd’hui ce serait ELLE, Marlène, l’adulte, l’enfant s’était redressée toute fière même si elle n’avait pas commenté. La conversation avait certes déviée sans qu’elle ne participe mais les informations n’étaient pas entrées dans l’oreille d’une sourde. Elle ne comprenait pas tout mais le principal était suffisamment clair. La fille de Barret comprenait que la frontière entre les différents camps n’était plus si nette qu’auparavant. Bien sûre Marly avait acquiescé avec force que Rude était un homme impressionnant, ce qui était vraie.

- Ouip, avec tes lunettes et tout !

Marlène fit mine d’avoir des lunettes en faisant deux cercles de ses doigts devant ses yeux tout en secouant la tête et en lançant des grognements. Cela était loin de ressembler à un quelconque humain mais ses deux compagnons pouvaient aisément comprendre ce qu’elle voulait dire. Elle fut d’autant plus contente que Rude termina son verre. Elle n’aimait pas gaspiller, il y avait bien trop de gens dehors qui n’avaient rien. Ainsi, il monta encore plus dans son estime. Elle ajouta autre chose qui pouvait donner de quoi réfléchir à Rude :

- Mais quand t’es gentil t’es presque comme un papa.

A nouveau, elle désigna quelque chose ; la joue de Tifa. Apparemment, elle n’apparentait pas la gêne et la délicatesse du Turk à un quelconque sentiment amoureux à ce moment précis. Une pensée en menant à une autre, ce qu’avait dit Rude sur ses compagnons resta en suspend dans sa tête. Reno… Marlène avait décrété pour elle même qu’elle l’aimait bien, surtout son côté grand bêta. Pour elle, il était pire qu’un bébé mais elle se doutait en son fort intérieur qu’il cachait autre chose derrière ses airs niais, voire qu’il le faisait presque exprès pour cacher son jeu. Tseng… Elle avait un souvenir controversé de lui, étroitement lié au souvenir d’Aerith et c’était un peu douloureux au-dedans d’elle quand elle y pensait. Cela la rendait triste alors elle écarta cette pensée. Quant à Rufus… Marlène fronça son petit bout de nez, elle ne préférait pas statuer tout de suite car ce ne serait pas en sa faveur.

Rude demanda où est-ce qu’elles comptaient aller et Marlène réagit en sautant de son siège. Elle jeta un regard interrogateur à Tifa tout comme Rude pour entendre sa réponse puis elle dit :

- J’vais d’abord faire pipi.

C’est alors que l’enfant pris la main de Tifa pour aller avec elle aux toilettes pour dame. Elle se retourna vite fait pour dire à Rude :

- Je sais faire toute seule hein ! Mais je veux qu’elle vienne avec moi.

Maintenant que les choses étaient claires, Marly emboita le pas à la grande brune pour ouvrir la porte et se précipiter à l’intérieur. Quelques minutes après, elles réapparurent. Marlène secouait ses mains mouillées et sautillait, elle se sentait plus légère et prête pour le reste du programme. Lorsqu’elle rejoint Rude elle lui conseilla :

- Tu devrais aller faire pipi aussi, au cas ou ‘y a pas de toilettes après. Je te tiens ton truc si tu veux.

Le truc qu’elle désignait n’était autre que le Bauru. Le mignon petit regard chaton que Marlène levait vers le gars à lunette n’avait rien d’innocent et pourtant, elle était sincère et voulait réellement l’aider. Pas sûr qu’elle résiste à y gouter mais Tifa l’avait déclarée adulte après tout, donc elle tentait de se montrer à la hauteur. Et son papa serait content quand elle lui apprendrait qu’elle avait été sage et même serviable !

Revenir en haut Aller en bas
https://herviefaye.forumactif.com/
Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1128

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyDim 25 Oct - 13:41

«  I'm holding out for a hero 'til the end of the night »
▵ Marlène & Tifa & Rude ▿






De tous les Turks, Reno et Rude étaient ceux qu'elle connaissait le mieux, avec Elena la gaffeuse en chef. Elle ne savait pas trop quoi penser de Tseng, il paraissait toujours très froid à chaque fois qu'elle l'avait rencontré, mais il est vrai qu'il se reflétait une certaine tendresse dans son regard à chaque fois qu'il regardait Aerith. Cette dernière l'avait d'ailleurs déjà décrit comme plutôt bienveillant, malgré tout ce qui les divisaient. Finalement, Tseng avait un peu le même tempérament que Vincent, surtout que ce dernier avait lui aussi fait partie des Turks, même si c'était il y a bien longtemps. Le genre de personne à ne pas se laisser approcher si facilement, mais qui renferme quelque chose de doux. Concernant Reno, Tifa était bien d'accord avec la description de Rude.

Le sourire de Tifa s’effaça subitement quand Rude fit remarquer cette pépite sur sa joue, elle mit deux secondes à comprendre qu'il parlait bien d'elle et non de Marlène, puis elle frotta frénétiquement du mauvais côté en croisant le regard de la petite qui lui fit signe pour corriger son erreur. Tifa frotta son autre joue et se regarda dans le reflet de la fenêtre pour s'assurer que tout était bon. Ses joues avaient pris une légère teinte rosée.

— Hm, merci …

Elle repoussa une mèche de cheveux derrière son oreille par réflexe et reposa les yeux sur Marlène pour lui essuyer finalement sa moustache de chocolat après les jolis compliments qu'elle avait servi à Rude. Qu'elle qualifie le Turk de ''Papa'' l'étonna un peu, mais c'est sûrement ce à quoi Marlène associait la bienveillance. Cela dit … Rude serait sûrement un bon père, même s'il donnait pas vraiment l'impression d'en avoir envie.

La suite du programme fut évoqué et Tifa paya les consommations en même temps que la commande de dernière minute de Rude, laissant un généreux pourboire – étant du métier, Tifa était toujours généreuse de ce côté-là. Tifa avait ouvert la bouche pour répondre, Marlène bondit sur son siège au même moment, l'interrompant dans son intention. Elle resta silencieuse, regardant la petite avec interrogation, se disant qu'elle avait sûrement une suggestion, mais …

— J’vais d’abord faire pipi.

Tifa eut un sourire amusé et accepta de la suivre, elle en profiterait pour y aller aussi, cela lui évitait d'ailleurs de le dire ouvertement ou de trouver une excuse bidon qui ne trompait personne. Merci Marly ! Tifa accompagna donc sa petite protégée qui fit tout de même une dernière précision avant de laisser Rude et elles revirent quelques minutes plus tard, l'enfant ne pouvait s'empêcher de donner ses précieux conseils au Turk. Tifa, elle, observait la place qu'ils quittaient, plongée dans ses pensées, afin de s'assurer qu'elle n'avait rien oublié, tâtant distraitement ses poches en faisant l'inventaire de tout ce qu'elle avait sur elle.

— Je te tiens ton truc si tu veux.

De quoi ? Hein ? Son quoi ? Tifa avait vivement relevé la tête vers Rude, l'espace d'un instant, elle le dévisagea presque comme s'il venait de faire un proposition indécente, puis elle baissa les yeux vers la petite qui tendait la main vers le casse-croûte. Ah. Oui. Évidemment, le casse-croûte ! Tifa tenta de faire comme si de rien n'était, passant à nouveau les doigts derrière son oreille. Bon sang ce que les enfants pouvaient être maladroits … Elle enviait tellement cette innocence !

Tifa laissa Rude faire selon ses besoins et le trio infernal pu ensuite reprendre leurs pérégrinations. Comme il ne serait pas évident de déplacer la voiture avec la remorque, il fut décidé de se déplacer à pied, de toute façon, les commerces étaient plutôt centralisés à Junon – comme dans beaucoup de grandes villes. Comme Tifa portait toujours la veste de Rude, ils se rendirent dans un premier temps vers un magasin de vêtements. C'est sur la route que l’œil de Tifa fut attiré vers une ruelle … et plus particulièrement vers le mur où figurait un tag d'une taille plutôt conséquente représentant une silhouette de profil plutôt reconnaissable … une peau bleuâtre et de long cheveux blanc, le dessin était légendé d'un « Gloire à Jenova ». Tifa n'avait pu s'empêcher de s'arrêter, tenant la main de Marlène. Elle voulait juste être certaine d'avoir bien vu … elle ne pouvait que se tromper, ce n'était pas possible ! Elle fronça légèrement les sourcils en se rendant à l'évidence … mais qui pouvait faire ça ?

— Tu as déjà vu une chose pareil … ? Demanda-t-elle à Rude, qui était bien plus actif qu'elle dans le monde et les embrouilles internationales.





.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/
Rude
⊶ Chouchou du Boss ⊷
Rude
• Anniversaire : 25 septembre
• Age : 33
• Résidence : Midgar
• Localisation : Avec Rufus
Gils : 94

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyDim 25 Oct - 17:58

C'est partie pour le shopping
Tifa & Marlène & Rude

Jenova c'est juin en langage chocobo je crois

Sa petite mise au point avait été acceptée par l'une et l'autre. Gentil, disons qu'il n'avait pas mauvais fond, mais que les actions pouvaient être facilement interprétées de travers, et d'autant plus lorsque c'était par des opposants, politiques ou idéologiques. Parce que mine de rien, la Shinra était une source de revenue pour beaucoup de monde. Il n'y avait pas que des têtes pensantes, mais aussi des techniciens, des gardes, des scientifiques, bref il y avait toute une tripotée de postes que les habitants des diverses villes où ils étaient installés pouvaient postuler. La petite lui fit même un compliment sur sa tenue avec ses lunettes, ce qui extirpa au grand gaillard un large sourire. C'était un sujet presque sacré pour lui, alors qu'il soit reconnu en tant que tel, c'était un réel honneur. Même si là, il s'agissait d'une enfant qui disait aussi peut être ça pour lui faire plaisir, mais en tout cas il appréciait le geste. Si bien qu'il se mit à chercher dans sa veste une paire pour la petite. Sa main se dirigeant vers son buste, il finit assez vite par se rendre compte qu'il ne portait plus ladite veste en fait.

Il évita ce moment de gêne en époussetant une ou deux fois son épaule, puis il hocha de la tête lorsqu'elle évoqua son envie d'aller uriner. C'était une enfant après tout, se retenir n'était pas encore dans ses capacités. Elle exigeait d'ailleurs que Tifa se porte au jeu de la maman accompagnant l'enfant aux toilettes pour ne pas la laisser seule, ce qu'elle accepta d'ailleurs volontiers. Elle avait au préalable réglé la note auprès de la vendeuse, puis elles disparurent quelques minutes, le temps de faire ce qu'il fallait faire. Durant ce laps de temps, Rude put remettre ses idées en place pour la suite de la journée et réfléchir à ce qu'attendait son patron de sa venue dans ce patelin. Normalement, tout était bon pour lui, alors il pouvait bien s'y attarder un peu. Lorsqu'elles revinrent, probablement plus légères, il allait se diriger vers la sortie de ce petit restaurant lorsque la fillette lui donna un nouveau conseil. Elle lui proposait d'aller lui aussi faire sa petite affaire, et qu'elle pouvait lui tenir son "truc". Son QUOI ? Rude crut bien s'étouffer en entendant cette phrase sortie de nulle part ! Et que dire de la réaction de Tifa qui le regardait maintenant comme s'il était un gros dégueulasse faisant des avances à une enfant ! Non ! Mais non ! Ce n'était pas possible ça !

Heureusement, il y a Findus, euh non... Heureusement, il ne s'agissait là que d'un quiproquo que personne n'eut le courage de relever tant cette innocence avait été mise à rude épreuve pour le coup. Il se contenta alors de hocher de la tête en marmonnant un petit oui à peine audible, puis lui passa le fameux sandwich qu'elle proposait de tenir avant de disparaitre à son tour pour à minima aller se rincer le visage après avoir eu cette sueur froide à cause de la petiote et ses choix de mots hasardeux. Il finit donc par les rejoindre et cette fois, ce fut le bon moment pour quitter cet endroit. Il récupéra néanmoins son sandwich qu'il entama à peine sorti, puis après le choix de la tenancière du Septième Ciel, ils se dirigèrent à pied vers le centre ville. Dans un sens, elle n'avait pas tort puisque tout était assez proche, et se déplacer en voiture allait être plus compliqué qu'à pied, encore plus avec cette remorque installée depuis peu. Elle portait toujours sa veste, détail au combien important pour lui ! Pour un peu, il lui aurait presque offerte finalement !

Mais alors qu'ils arrivaient dans le centre, c'est Tifa qui s'adressa à Rude en le questionnant à propos d'une peinture, d'un tag peut être, sur un des murs. Lui n'avait rien remarqué car il préférait regarder droit devant lui. Détourner le regard vers la droite, ça voulait dire observer Tifa, et il ne voulait pas non plus passer pour un je ne sais quoi qui passerait son temps à l'épier. Il détourna son regard alors de la rue principale pour observer ce qu'elle lui montrait. Il s'agissait là d'une sorte de peinture représentant la fameuse Jenova, celle qui incarnait en quelque sorte l'ennemi suprême de l'humanité. Ils l'avaient combattue d'une manière ou d'une autre, et elle avait été à l'origine de beaucoup de malheurs. Et pour être un sujet d'étude du professeur Hojo, elle ne pouvait être que malfaisante de toute façon.


- "C'est la première fois que je vois ça."

C'est vrai qu'il n'avait pas encore vu de ses yeux de pareilles odes à la gloire de Jenova en personne. Non, la plupart des personnes qui avaient été de son côté faisaient partie des "contaminés" par ses cellules, donc on pouvait d'une certaine manière dire qu'ils étaient contrôlés par sa source de pouvoir. Mais ces personnes ne s'étaient jamais arrêtées à faire des peintures non, généralement il s'agissait d'actes bien plus directs dans le seul but de la ressusciter.

- "C'est étonnant, ça semble être l’œuvre d'une personne... normale."

Par personne "normale", il entendait non contrôlée en fait. Et ça, c'était peut être encore plus inquiétant de savoir que des personnes suffisamment saines d'esprit, pouvaient avoir ce genre de position. Mais il fallait rester rationnel, donc il croisa les bras sur son torse et resta quelques secondes à observer cette peinture.

- "Il va falloir que j'en parle aux autres... Trois possibilités selon moi. Il peut s'agir d'une sorte d'oeuvre d'art de mauvais goût, mais le texte est quand même assez explicite... C'est peut être aussi une peinture réalisée par une personne voulant se distinguer, peut être à cause d'un conflit, ça peut pousser à faire des choses stupides. Et le plus embêtant, ce serait qu'une forme d'activisme puisse exister pour cette calamité."

Pour le moment, il ne s'agissait que d'une peinture, donc il n'y avait pas non plus de quoi s'inquiéter outre mesure, mais peut être qu'il allait falloir surveiller cela de près finalement.

- "Nous devrions peut être interroger les marchands que nous croiserons, peut être qu'ils en sauront davantage, c'est peut être tout simplement une mauvaise farce."

Il y avait quand même Marlène avec eux, alors il essayait de peser ses mots pour ne pas l'effrayer et ne pas non plus la mettre sur des pistes qui pourraient lui donner de mauvaises idées, ou de réfléchir à des sujets qui la dépassaient probablement. Il lança un regard à Tifa avant de le baisser sur la petite à qui elle tenait la main, puis il lui proposa de continuer leur chemin.

- "Connaissant vos goûts pour l'activisme, je vous propose de continuer notre chemin pour aller dans les prochaines boutiques et faire ce qui était prévu de faire initialement. Nous verrons à la rigueur pour acheter une bombe de peinture pour que vous puissiez lui dessiner une moustache."

Oui, il se moquait gentiment d'Avalanche d'une certaine manière, mais au moins, cette idée allait certainement rester dans l'esprit de la petite, et il valait mieux qu'elle prenne cela à la légère plutôt qu'elle s'en inquiète comme le faisait sa tutrice du jour. Et oui, ce n'était peut être pas son enfant, mais il la préservait à sa manière. Dans tous les cas, il attendit l'accord de Tifa avant de continuer leur marche. De toute façon, c'était un peu elle qui les guidait puisqu'elle savait dans quelle boutique elles devaient se rendre. En attendant, il se contenta de prendre une nouvelle bouchée de son Bauru en les observant tour à tour.

(c) DΛNDELION

.:.
I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 Signarude
Revenir en haut Aller en bas
Marlène WALLACE
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
Marlène WALLACE
• Anniversaire : 25 Avril
• Age : 7 ans
• Résidence : Au Septième Ciel
• Localisation : Edge
Double compte : Aucun
Gils : 79

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyMar 27 Oct - 15:30

« I'm holding out for a hero 'til the end of the night »
▵ Marlène & Tifa & Rude ▿






Marlène avait précédé Tifa et ne s’intéressait pas à ce qu’elle faisait. Elle avait juste vue du coin de l’œil qu’elle réglait leur addition quand elle-même s’était rapprochée de Rude. Elle ressenti cependant ensuite et très nettement ce court silence, mais fort pesant, s’instaurer entre eux. Elle attendit, la tête levée en se demandant : « mais pourquoi est-ce qu’il me regarde comme ça ?! En plus on dirait qu’il est en train de s’étrangler… Mais il ne devient pas bleu là ? ». Marly n’avait pas vu le regard que Tifa lançait à Rude derrière elle. Si elle l’avait aperçu, elle lui aurait sans doute demandé : « mais pourquoi tes yeux sortent de leur orbite comme ça ? », en tout cas si elle avait connu le mot orbite , c’est ce qu’elle aurait dit. Mais heureusement, elle ne la voyait pas et Rude avait l’air d’avoir enfin compris puisqu’il lui tendit enfin son truc sans qu’elle ne comprenne son petit gargouillement.

Elle ne se posa pas plus de question. En tout cas, elle était bien contente de lui venir en aide et que sa proposition fut aussi bien acceptée, si ce n’est qu’elle était très à propos vu qu’il était bien allé aux toilettes. Marlène se sentait comme une grande ; mature, intelligente et serviable en plus. Elle tenait le sandwich alors qu’elle attendait Rude dans un petit balancement de la pointe des pieds d’avant en arrière. Bon… Elle se permit une fois ou deux d’en sentir le fumet mais elle n’y toucha pas jusqu’à ce qu’il revienne. Et avant de sortir dans la rue, la petite fille zippa son manteau puis pris la main que Tifa lui tendait.

Ils marchèrent quelques minutes en direction des magasins et Marlène sautillait à la suite de Tifa. Elle était en effet de très bonne humeur après cet encas ; le ventre plein, en bonne compagnie et en route pour s’acheter des trucs. Elle était toute aussi contente de marcher plutôt que d’être enfermée dans la voiture, ainsi elle pouvait se dégourdir les jambes et profiter du grand air. Ils marchèrent donc jusqu’à ce que la brune ne s’arrête brusquement. Marly leva la tête pour savoir ce qu’il en était et fut surprise de lire dans ses yeux une sorte d’inquiétude ou plutôt de renfrognement. Elle suivi la direction de son regard et aperçu enfin le tag.

En effet… On ne pouvait pas le rater car non seulement il était suffisamment grand pour qu’on l’aperçoive de loin mais en plus, il était assez bien fait et récent apparemment. En tout cas, on ne pouvait que reconnaitre qui en était l’effigie et si elle n’avait pas été connue sous des traits particuliers, maintenant elle aurait un visage pour la populace. Et qui dit populace, dit aussi popularité. Quelqu’un ou quelque chose popularisait à sa façon le portrait du monstre. Car oui, pour Marlène Jenova était tout simplement une monstruosité de la nature. La petite fille savait lire et elle blêmit un peu mais elle ne prononça pas un mot, dans l’attente de ce que les adultes allaient dire.

« C'est la première fois que je vois ça, dit Rude.

C'est étonnant, ça semble être l’œuvre d'une personne... normale. »

Les yeux de l’enfant allèrent de Tifa à Rude et de Rude à Tifa dans l’expectative. « Comment ça quelqu’un de normal ? Donc ça recommençait, c’est ça ? » Semblait-elle dire mais elle préféra ne pas les couper afin de voir ce qu’ils prévoyaient de faire ou ne pas faire.

« Il va falloir que j'en parle aux autres... Trois possibilités selon moi. Il peut s'agir d'une sorte d'œuvre d'art de mauvais goût, mais le texte est quand même assez explicite... C'est peut être aussi une peinture réalisée par une personne voulant se distinguer, peut être à cause d'un conflit, ça peut pousser à faire des choses stupides. Et le plus embêtant, ce serait qu'une forme d'activisme puisse exister pour cette calamité . »

Marlène serra alors la main de Tifa comme pour se rassurer et dit d’une petite voix :

- On n’y va pas n’est-ce pas ?

Par là, elle demandait s’ils comptaient partir là maintenant à la recherche de celui (ou de celle) qui avait fait ça mais la réponse de Rude la rassura. Oui, quelqu’un voulait surement faire son intéressant, ça ne pouvait qu’être ça. Quelqu’un de très idiot en tout cas… Marlène se secoua intérieurement. Elle ne devait pas avoir peur, elle avait été courageuse par le passé et ne s’était alors pas posée de questions. Ce n’était donc pas aujourd’hui qu’elle commencerait. L’enfant fut d’autant plus rassurée qu’il fit mine de reprendre leur chemin. D’ailleurs, la blague de Rude la fit sourire. Elle avait confiance en ses amis pour s’occuper de ça en temps et en heure et elle les aiderait si elle le pouvait.

- Oui, il te faut un manteau Tifa, lui rappela-t-elle sur un ton très sérieux.

Un peu comme s’il était plus important pour elle de faire les boutiques plutôt que de prévenir une nouvelle menace mais en vérité, elle avait bien conscience que ce qu’ils avaient vu devait être muri avant de décider d’une quelconque action. Tifa, et Cloud lorsqu’il serait mis au courant, devraient alors mener l’enquête et obtenir des informations. Marlène pensait déjà à quelques personnes qui pourraient les y aider.

Revenir en haut Aller en bas
https://herviefaye.forumactif.com/
Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1128

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyJeu 29 Oct - 21:46

«  I'm holding out for a hero 'til the end of the night »
▵ Marlène & Tifa & Rude ▿






Que ce soit une première pour Rude aussi n'était pas forcément une bonne nouvelle … Peut-être que cela voulait simplement dire que c'était un cas isolé et tout nouveau, ou alors c'était bien nouveau … mais représentait la manifestation de quelque chose qui grandissait loin des regards de tous. Après réflexion, Rude fit remarquer que cela semblait être l’œuvre d'une personne 'normale' ce que Tifa n'était pas certaine de pouvoir approuver. Certes, elle voyait mal Sephiroth ou les incarnés s'abaisser à taguer des effigies de leur ''mère'' adorée, mais si ce n'était pas eux directement … il pouvait peut-être s'agir d'un de ces sujets ayant reçu les cellules de Jenova et se trouvant totalement sous son contrôle. Tifa avait été témoin du désordre psychique que cela pouvait engendrer et le fait que la plupart de ces gens soient morts dans le Cratère n'était plus un argument qui allaient contre cette hypothèse … car les morts revenaient à la vie, c'était officiel. 

— Je ne crois pas que j'aurais utiliser ce terme …

Après, tout est une question de point de vue, la normalité reste suggestive mais sommes-nous ici pour débattre des termes ? Ce que Tifa voulait dire, c'est qu'elle imaginait mal que quelqu'un sain d'esprit puisse en venir à ça. Si c'était une blague, c'était vraiment de mauvais goût, même à l'approche des fêtes horrifique. Et si c'était, comme elle le craignait, bel et bien du premier degré … alors comment un être humain ne souffrant d'aucune influence quelle qu'elle soit pourrait en arriver là ? Jenova représentait la destruction totale de toute vie, est-ce qu'ils en avaient seulement conscience ? S'il n'y avait que la peinture, encore, cela pourrait effectivement passer pour une forme d'expressionnisme artistique, mais avec cette légende pour accompagner la silhouette menaçante de la Calamité, on pouvait difficilement se méprendre sur l'intention de l'artiste.

Tifa était inquiète, très inquiète, mais la voix de Marlène la ramena au moment présent. Elle baissa les yeux vers la petite et lui adressa un sourire rassurant en voyant un soupçons de peur dans ses grands yeux bruns. L'espace d'un instant, elle crut qu'elle parlait des courses, qu'elle demandait si la ballade était annulée, mais elle comprit finalement que c'était bien l'inverse.

— Non, ma chérie, on ne va pas s'occuper de ça aujourd'hui. Elle sortit cependant son PHS pour prendre une photo qu'elle pourrait transmettre à Reeve et Cloud, la WRO avaient des équipes qui seraient sûrement bien plus capables qu'elle de remonter une piste.

Elle sourit à son tour devant la plaisanterie de Rude qui visait plus à rassurer Marlène qu'autre chose, cependant, il n'était bien entendu pas question d'aller dégrader de potentielles preuves !

- Oui, il te faut un manteau Tifa.
— Commençons par ça alors, on verra pour les bombes de peinture plus tard …


Elle rangea son PHS après avoir envoyé ses messages et observa un moment les quelques boutiques qui se présentaient à eux. Elle ralentit fortement en passant devant une vitrine qui exposait une superbe robe de mariée – et c'était visiblement des produits de luxes – avant de se diriger un peu plus loin, vers ce genre de magasin qui proposaient des produits pour toute la famille à petit budget. C'était une enseigne que Tifa avait l'habitude de fréquenter à Edge, elle et Marlène devraient avoir leurs repaires. Arrivée dans le rayon des vestes, elle parcourut rapidement les vêtements noires avant de jeter son dévolu sur un perfecto qui s'accordait bien à sa tenue et aux styles qu'elle revêtait généralement. Elle rendit sa veste à Rude pour l'essayer, fit quelques mouvements pour s'assurer qu'elle était à l'aise. Bon, c'était toujours compliqué de fermer ce genre de veste, mais elle ne pouvait pas prendre plus grand, sinon cela ne ressemblerait plus à rien au niveau des épaules.

— Comment je suis ?

Demanda-t-elle à sa petite compagnie.

— On va essayer de trouver quelque chose pour toi, maintenant, dit-elle à Marlène, et essayer de rapporter quelque chose à Denzel.






.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://dark6nika.deviantart.com/
Rude
⊶ Chouchou du Boss ⊷
Rude
• Anniversaire : 25 septembre
• Age : 33
• Résidence : Midgar
• Localisation : Avec Rufus
Gils : 94

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 EmptyLun 16 Nov - 9:55

C'est partie pour le shopping
Tifa & Marlène & Rude

Jenova c'est juin en langage chocobo je crois

Lorsque Tifa prit son PHS pour prendre quelques photos de l'oeuvre exposée sur le mur, le grand gaillard en fit de même et l'envoya à l'homme possédant les plus beaux cheveux qu'il connaissait, j'ai nommé, Tseng ! Un message assez bref pour expliquer la situation sans entrer dans les détails, il se contenta de lui exposer les faits en quelques phrases, sans pour autant parler de Tifa ou de Marlène. Ce qui était important, ce n'était pas ce qu'il faisait, ni avec qui il le faisait, mais bien cette fresque murale qui était suffisamment intrigante et qui, si elle s'avérait être l'oeuvre d'un groupe de tarés, pouvait s'annoncer de mauvaise augure. C'est peut être cet instant de silence qui fit stresser davantage Marlène. La petite était restée à leurs cotés, à observer la peinture et probablement se remémorer des souvenirs pas très agréables. C'est ce qui avait valu sa question... S'en occuper maintenant ? C'eut été bien trop compliqué, il fallait d'abord investiguer et interroger du monde, mais dans une discrétion certaine pour ne pas non plus attirer toute l'attention sur eux. Non ils n'étaient pas là pour ça, et Tifa lui rappela subtilement d'ailleurs. Sa petite plaisanterie avait été plutôt bien reçue finalement, et ce fut donc sans triste mine que le groupe quitta cette allée pour continuer leur trajet jusqu'à la prochaine boutique. La petite avait clamé haut et fort qu'il fallait un manteau pour Tifa, ce n'était pas complètement faux, même si le sien lui allait plutôt bien.

Ils entrèrent alors dans une boutique de prêt à porter, Rude se contentant de suivre d'un peu plus loin pour ne pas les gêner dans leur shopping, il récupéra d'ailleurs sa veste et les deux filles se perdirent dans des discussions et essayages en tout genre. Quand il retourna la tête vers elles, Tifa avait sur elle un perfecto noir et leur demandait si ça rendait bien. Avait-elle vraiment besoin de son avis à lui ? Elle aurait tout aussi bien pu enfiler un sac poubelle qu'il lui aurait dit qu'elle était bien ! Non, il n'était pas du tout objectif mais bon, un avis reste un avis après tout non ?


- "Ca te va bien oui."

Voilà, il avait jeté un coup d'oeil presque timide puis s'était exprimé en quelques mots simples pour dire ce qu'elle savait déjà de toute façon. Ce genre de manteau, elle en portait parfois donc elle savait que ça allait bien avec son style, il n'avait pas besoin d'en rajouter ni même de lui donner des conseils vestimentaires après tout. Il observa la petiote pour voir ce qu'elle cherchait à faire, puis se mit à regarder quelques rayons dans la boutique qui pouvait l'intéresser. C'était au tour de Marlène maintenant. Lui trouver quelque chose qui lui irait bien ? Alors là... C'était déjà délicat pour Rude de choisir quelque chose pour une femme, alors pour une enfant, c'était tout juste impossible ! Mais comme à son habitude, il fut attiré par un mini rayon de lunettes de soleil, et parmi ce qui se trouvait sur l'étale, il y en avait quelques unes pour enfant. Il en attrapa du bout des doigts, celle qu'il jugeait la plus "stylée", branches rose vernie et les verres en forme d'étoiles, il trouvait ça plutôt sympa pour un enfant, c'était suffisamment classe et ça sortait de l'ordinaire, finalement ça pourrait lui aller.

Il se dirigea donc avec la paire
tenue entre ses doigts, puis la tendit à Marlène. Il observa avec attention ses réactions, espérant qu'il ne se serait pas trompé, mais généralement il était plutôt sûr de lui lorsqu'il s'agissait de lunettes de soleil.

- "Qu'est-c'que t'en penses ? Avec ça, tu seras digne d'une vraie star !"

Clairement, il l'imaginait bien se la péter avec ses lunettes de soleil, et même si le temps ne se prêtait pas forcément à porter ce genre de chose, vu l'absence régulière de soleil, ça pouvait aussi être simplement une histoire de style, et ça, les femmes pouvaient le comprendre. Quand elle eut pris ou refusé la paire, il se contenta de repasser en retrait et de les laisser s'occuper du reste. Cela pouvait prendre le temps qu'il fallait, c'était un mal nécessaire pour que la petite ne pense plus à ce qu'ils venaient de voir. Et puis, il fallait aussi trouver quelque chose pour Denzel, et ce n'était clairement pas dans cette boutique qu'ils trouveraient quoi que ce soit. Après tout, la règle numéro une pour les fringues, c'était de ne jamais en acheter sans les avoir essayer ! Donc en l'absence de Denzel, c'était impossible de faire cette étape, enfin, à moins que Marlène accepte de les essayer pour lui et se déguiser en garçonne ? En tout cas, lui ne pourrait certainement pas jouer ce rôle vu sa carrure et sa taille, de ce côté il était plus tranquille.

Evidemment, si Marlène avait apprécié ces lunettes de soleil, Rude les aurait achetées avec ou sans l'accord de Tifa pour les lui donner à la sortie de la boutique. Quand ils en eurent terminé, ils se dirigèrent vers une boutique à quelques pas d'ici, peut être une centaine de mètres plus haut dans la rue commerçante. Il s'agissait là de la plus grande boutique de souvenirs en tout genre du coin, peut être que ça allait leur donner des idées pour Denzel. En tout cas, le Turk se contentait de suivre et répondre aux questions s'il y en avait. De son côté, il ne restait plus qu'à faire un tour dans la boutique qui siégeait tout au bout de la rue commerçante. Il n'y avait pas de devanture, juste une porte dérobée que seuls les habitués pouvaient connaître. C'est d'ailleurs là bas qu'ils se rendirent lorsque le cadeau pour le garçon fut trouvé. Cette fois, il menait la danse et lorsqu'ils arrivèrent devant la porte qui ressemblait plus à une porte d'habitation, il se tourna vers les deux femmes.


- "Je comptais me rendre ici, venez avec moi si vous le souhaitez."

Une fois la porte poussée, ils firent face à un escalier qui descendait sur 5 ou 6 mètres, avec au bout une lumière assez chaude qui éclairait le sous sol. Alors... non, amis lecteurs, Rude n'essaie pas d'amener Tifa dans une cave ! Il passa devant et finit par arriver dans la fameuse boutique qu'il attendait depuis son arrivée dans cette ville. Dès qu'il entra, peut être suivi par ses deux acolytes du jour, un homme s'empressa d'élever sa voix.

- "Oh ! Monsieur Rude ! Quel plaisir de vous voir !"

La boutique en elle même n'était pas si grande, mais elle était chaleureuse. Les murs en pierre exposaient toute une tripotée de costumes qui au premier coup d'oeil montrait fièrement des gages d'une qualité au dessus de la moyenne. C'était le paradis pour Rude ici, il y avait tout ce qu'il appréciait, chaussures de ville cirées, costume de différentes couleurs ou motifs, il y avait même un coin avec les fameuses lunettes de soleil qu'il portait presque tout le temps.  

- "Comme d'habitude ?"


Un hochement de temps de Rude, et l'homme qui avoisinait la soixantaine, s'éclipsa quelques instants avant de revenir avec un petit plateau. Deux cafés, un chocolat chaud, si les deux filles avaient suivi, sinon un simple café sans sucre pour lui. Rude de toute façon était déjà en train d'observer les nouveautés en terme de costume, et étonnamment il ne s'était pas orienté vers les costumes sombres qu'il portait souvent, mais vers d'autres coloris, voire même d'autres motifs. C'était aussi ce qu'il aimait, mais qu'il ne pouvait pas porter en mission, ça ne collait pas avec le code vestimentaire stricte des Turks. Mais parfois lorsqu'il était en congés, il était possible de le voir dans d'autres coloris.  

(c) DΛNDELION

.:.
I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 Signarude
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]   I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm holding out for a hero 'til the end of the night [ft. Marly & Rudy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Les plaines-
Sauter vers: