AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le deal à ne pas rater :
12 + 6 gratuites = 18 bouteilles – Vin rosé de Languedoc-Roussillon
59.99 €
Voir le deal
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile – 5 couleurs dispo
72 € 120 €
Voir le deal

 

 Irrelevant fools in this anxious night

Invité
Invité
Anonymous
Irrelevant fools in this anxious night
    Dim 21 Avr - 1:37


Irrelevant fools in this anxious night

feat. Reanbell

Chose promise, chose due... bien que trompé à de bien nombreuses reprises, Ardyn Izunia restait un homme de paroles et la dernière volonté de la jeune vingt-trois allait être exaucée avant le début de la fin... une lueur dans l'ombre alors naissante. Hélas... rien n'annonçait encore un tel mauvais présage, et malgré cette situation inquiétante autour du globe, ces pauvres petits êtres humains, vermine pullulante sur Gaïa, continuaient de fermer les yeux comme si de rien n'était... et cet endroit en était le parfait exemple. Sempiternelle illusion créée par l'homme afin de distraire et rassurer ses congénères, ce lieu semblait être sorti de songes innocents et inaltérables... ce qui en faisait un endroit idéal pour débuter l'instauration de ce climat de terreur et d'insécurité permanente.

« Que de souvenirs... et la nuit semble plutôt calme pour le moment, il faut croire que tu es chanceuse... ou que les divinités t'apprécient bien. » en patientant simplement au sein de cette nacelle mécanique et lumineuse qui grimpait le long de ces épais câbles métalliques. Suite à ce petit voyage de nuit, Ardyn avait récupéré la frêle Reanbell pour l'emmener à la destination qu'elle avait donc souhaité quelques temps auparavant dans un désir de réparation quant au passé. « D'ailleurs par quoi veux-tu commencer ? Et dis-toi que tu es la princesse d'une journée, je peux aisément te mentir de la sorte si cela te semble préférable. » en usant de ses nouvelles facultés afin de donner l'illusion de prendre l'apparence de ce misérable Juris, être imaginaire tout droit tiré des songes de la principale concernée.

Il était fascinant de voir à quel point cette petite expédition dans le grand Nord venait de lui changer la vie... ou la non-vie car Ardyn n'avait jamais considéré son réveil comme une seconde chance, simplement une errance lugubre où il pouvait aisément jouer avec la réalité pour assouvir de vieilles rancunes sur un fond de triste vérité philosophique. « J'imagine que je vais de nouveau être déçu des performances des jockeys-chocobos... cette discipline n'est plus ce qu'elle était, cette révolution industrielle n'est qu'un coup dans l'eau qui ternit jusqu'aux plus anciennes pratiques... c'est si déplorable. » en reprenant son apparence habituelle alors qu'il faisait face à l'une des vitres de la nacelle, observant l'horizon obscur... à l'image du plumage de son ancien et défunt fidèle compagnon de route.

« À moins que tu ne souhaites m'impressionner dans l'arène de combat ? Ou me défier à quelques jeux et attractions ? Penses-tu seulement pouvoir m'affronter sans retenue ? » avec une parfaite neutralité, bien qu'il essayait déjà de sonder l'esprit de la petite tête blonde... car tôt ou tard elle serait de nouveau sur son chemin, Ardyn le savait pertinemment et vu la volonté de Reanbell ce ne sera pas la mortalité qui lui fera peur... mais peut-être son propre cœur endormi jusqu'à maintenant ? Quelques minutes encore... et le parc gigantesque leur ouvrira ses bras, de ses innombrables lumières et de sa musique entêtante. Mais... pour combien de temps encore ?

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Dim 21 Avr - 16:19
«  Irrelevant fools in this anxious night you »
▵ Reany & Ardyn ▿






Les révélations qui avaient récemment chamboulé toute sa vie et chacune de ses convictions l'avaient poussé à l'isolement le plus complet. Elle avait réglé le loyer de sa chambre d’hôtel pour une semaine de plus et se contentait de se faire livrer tout ce dont elle avait besoin : essentiellement de l'alcool et des vivres pour Condchat. Elle avait bien du mal à dormir et les quelques fois où elle parvenait à trouver le sommeil elle rêvait irrémédiablement de cette fille au visage si familier qui l'appelait « sœurette ». Il lui semblait même parfois l'entendre ou la voir éveillée, lui délivrant quelques confidences.
Lorsqu'elle ne cherchait pas le sommeil  ou ne restait pas tout simplement recroquevillée dans un coin à essayer de se cacher de tout ce qui pouvait exister – si ce n'est de son brave chaton décidément très collant – elle passait son temps devant son ordinateur à faire des recherches sur Ardyn Izunia ou à jouer pour se changer les idées. Le fait est qu'il n'y avait vraiment pas grand chose à trouver sur lui … Rien sur lui à l'époque de la Shinra, pas d'acte de naissance, aucun dossier médicale allant plus loin que deux ou trois ans, soit, le moment où il avait intégré la WRO. C'est comme si il sortait de nulle part … Cela dit, elle était bien placée pour savoir que les personnes ayants été affiliées aux secrets les plus sombres de la Shinra avaient tendance à ne laisser aucune trace d'existence … Que ce soit de leur volonté ou non.

Oui, l'arrivée d'Ardyn Izunia avait totalement changé sa vie … Il lui avait à la fois donné l'espoir, une forme réelle et réconfortante de bonheur et de proximité … et en même temps il l'avait totalement brisé. Elle était à la fois soulagée et effondrée, elle se souvenait qu'il lui avait appris à ne craindre rien ni personne, à ne se laisse atteindre de quiconque … et en même temps elle n'avait jamais trouvé le monde plus terrifiant depuis son enfance. C'est comme si tout, si ce n'est lui, avait finalement cessé d'exister ou d'avoir de l'importance, s'effaçant comme un rêve avec l'image qu'elle avait de Juris. Elle se savait incapable de mourir … et oui, elle avait essayer quelques trucs du coup. Cela ne l'avait pas vraiment aidé … et bien que son corps semble rester à l'épreuve de tous les sévices possibles, elle avait comme l'impression de mourir à petit feu et en continue …

Ce n'est que lorsqu'elle reçu finalement un message de lui pour annoncer leur sortie tant attendue au Gold Saucer qu'elle eut l'impression de revivre. Elle avait aussitôt reprit du poil de la bête. Elle s'était douchée, maquillée, coiffée, parfumée et avait longuement réfléchi à sa tenue jusqu'à finalement décider de revêtir son imperméable fétiche. Elle avait décidée de rester elle-même. Elle laissa de quoi boire et manger à son petit compagnon poilu et commanda un Cat-sitter pour les jours à venir … car elle savait quand elle partait, mais elle n'avait aucune conviction concernant son retour …
Il était venu la chercher dans cette super décapotable violette don le rétroviseur intérieur était toujours décoré de ce chocobo fait-main dont elle se souvenait bien maintenant. Il l'avait gardé … Est-ce que cela voulait dire qu'elle avait compté d'une quelconque manière ?
Après quoi elle s'était retrouvée dans le funiculaire en compagnie de l'homme qui l'avait élevé et qui acceptait aujourd'hui de lui accorder une dernière faveur … comme si elle avait un jour compté … d'une quelconque manière. Après s'être reclus comme un animal blessé, elle se montrait pourtant inchangée. Elle avait toujours ce regard perçant de petite peste et son visage impénétrable, quoi qu'un peu plus sérieux que d'habitude, car elle se concentrait justement pour essayée de ne pas avoir l'air impressionnée. Elle haussa donc simplement les épaules lorsqu'il évoqua la faveurs de divinités … elle ne croyait pas en ce genre de chose, même si des forces supérieurs existaient – les esprits d'invocations, les Armes – cela n'avait à ses yeux rien à voir avec de véritables Dieux qui sont supposés avoir les pleins pouvoirs sur l'existence des humains. Elle n'y croyait tout simplement pas. Et elle ne croyait pas non plus que de supposées divinités pourraient « l'apprécier ». Personne ne lui vouait un tel égard, alors certainement pas des êtres pareils.

— Je ne crois pas aux Dieux … ni en la chance d'ailleurs.

Pour une journée dont elle devait être l'hôte d'honneur, elle se montrait un peu renfrognée … C'est que le dénie n'était pas totalement efficient, elle savait pourquoi il faisait ça, elle savait ce qui l'attendait à la fin de la journée … pourtant elle était là, elle aurait pu fuir, contacter la WRO, chercher des alliés, de la protection … Mais elle l'avait simplement attendu. Elle connaissait sa destination et elle y allait assez sereinement en fait, mais elle était lasse et elle gardait une espèce d'amertume de n'avoir jamais vraiment été maîtresse de sa propre existence.
Elle fit une grimace lorsqu'il changea d’apparence sous ses yeux. Les dents serrés, elle détourna la tête pour regarder par la fenêtre.

— ça, c'était vraiment pas nécessaire …

Comme une enfant boudeuse qui, on ne sait pour qu'elle raison, n'est jamais contente même lorsqu'on lui donne exactement ce qu'elle veut, elle garda son regard porté vers l'horizon lumineux du Gold Saucer et l'on pouvait déjà entendre les musiques entraînantes qui tournaient en boucle dans les attractions … Toujours les mêmes notes chaque jour de l'année … cela devait être une forme de torture contre les employés, elle en était certaine. Elle ne sembla pas réagir à la petite critique de son élégant accompagnateur, mais après un moment, elle reporta son attention sur lui, curieuse. Le regard de la petite blonde n'avait jamais semblé aussi perçant, c'était sûrement due au fait qu'elle n'avait caché ses jolis yeux vairons derrière aucune lentille colorée cette fois.

— Plus ce qu'elles étaient par rapport à quand … ?

Elle n'avait après tout rien trouvé sur ses origines, bien que cette fameuse « petite sœur » imaginaire lui ai murmuré quelques informations étrangement insolites et pourtant si logiques … Elle comptait bien en apprendre plus sur lui de sa propre bouche. Il avait toujours l'air de venir d'un age d'or lointain et révolu quand il évoquait les décadences de ce temps, un âge d'or autrement plus lointain et mystérieux que l'avènement de la Shinra d'il y a quelques années.
Comme il le disait si bien, c'était elle la « princesse » aujourd'hui et il l'encouragea donc à exprimer ses souhaits quand au début du programme de la soirée. Elle réfléchit un instant, elle ne ressemblait pas du tout à une petite fille enthousiaste, mais elle avait plutôt l'air ailleurs. Elle pensait à ce que la petite voix dans ses songes lui avait dit …

— C'est toi qui est censé m’impressionner aujourd'hui. Rappela-t-elle comme il avait évoqué l'arène … mais elle n'avait pas vraiment envie de se battre. J'ai envie de jouer, commençons par le Wonder Square ... même si je doute que tu puisses vraiment m’impressionner là-bas. C'est pas pour me venter, mais je suis très douée aux jeux d'arcade. Bien sûr que si, c'était pour se venter ! Enfin, il n'empêche que c'était bien vrai.

Ils étaient arrivés à destination et c'est une énorme mascotte de chocobo qui les accueillit en sautillant.

— Bienvenue au Gold Saucer !

Il leur rappela les quelques règles qui régissait l'endroit, notamment ce qui concernait les Golden Points et tout le tralala. N'étant pas très fan de l'exubérance hystérique de ce genre de personnage, la petite Reanbell s'était placée en léger retrait derrière Ardyn, non sans rappeler l'habitude qu'elle avait étant petite de toujours se cacher derrière lui dès qu'elle le pouvait … sauf que cette fois elle s'était retenue de s’agripper à sa manche.

Franchement … Elle commençait à se demander pourquoi elle avait demandé ça en dernière faveur. C'était peut-être pour ce genre de chose que les gens la trouvait bizarre … oui, elle comprenait mieux, maintenant.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Mar 23 Avr - 13:00


Irrelevant fools in this anxious night

feat. Reanbell

Voilà que son petit tour de magie venait de la rendre maussade, sans forcément déplaire à Ardyn Izunia qui continuait de se jouer d'elle... Après tout, cette soirée était placée sous le signe de la distraction mais cela ne voulait pas dire que lui ne le pouvait pas pour autant. Puis enfin vinrent les propos de la frêle jeune femme qui aborda ses croyances et cette cosmogonie à laquelle elle ne croyait guère. Malgré toute cette conviction personnelle, cela ne les empêchait pas de vivre et de tirer les ficelles dans l'ombre lorsqu'elles en avaient le pouvoir... mais tôt ou tard cela deviendra réalité, car tel était l'une des facettes de ses desseins... l'éradication de ces usurpateurs mythologiques qui étaient les plus proches alliés de ce tyran planétaire qu'était Gaïa. Puisse la Déesse continuer de faire la morte encore longtemps, malgré son nouveau pseudo-champion, car eux aussi finiraient par connaître ce même destin, aussi liés qu'elle et lui l'étaient autrefois. Ce n'était rien de plus qu'une chimère du passé.

« La chance n'existe pas vraiment... ce n'est qu'une question de causalité. Mais détrompe-toi, les dieux ont bel et bien existé... et demeurent encore aujourd'hui, pour le moment tout du moins, mais tes prières seront peut-être exaucées tôt ou tard. » en lui souriant doucement alors que le funiculaire n'était plus qu'à quelques mètres de sa destination, la musique lancinante commençant déjà à lui taper sur le système. Sincèrement, il y avait de quoi devenir fou... une chance que cela ne lui soit pas imposé durant ses longs siècles d'emprisonnement ! « Certes mais j'espère que tu commences à comprendre que la nécessité n'est pas forcément ce que l'on reçoit... et que parfois, pour l'obtenir, il faut se salir les mains. » avant de poser le pied à terre, en cette structure aérienne aussi sophistiquée et ingénieuse que son contenu pouvait être barbant et terriblement inutile.

« Par rapport à l'époque de ma jeunesse, bien évidemment ! Mais cela ne sert à rien d'expliciter cela avec une véritable chronologie, tu ne daignerais pas même me croire. » en soufflant un rire, sans rien rétorquer sur l'affirmation de Reanbell qui verbalisant que lui devait l'impressionner et non pas l'inverse. Puisse t-elle ne pas souhaiter quelque chose d'aussi grotesque trop intensément, sinon Ardyn risquait de répondre présent mais d'une toute autre manière que la jeune femme aurait pu l'imaginer.

« Gardez un peu de salive pour les autres visiteurs, nous ne sommes pas nés de la dernière pluie... et je vous prendrai une entrée simple pour moi-même, et laissez-lui donc un pass illimité, vous serez bien aimable. » en se retenant de l'affubler d'un descriptif de dindon aussi obèse que stupide, payant pierre sur ongle sans la moindre gêne mais sans faire étalage de sa petite fortune dont il n'avait que faire. « Wonder Square... » en arrivant dans cette grande salle circulaire qui était presque aussi jaunâtre que cette immondice de costume de chocobo de l'employé à l'accueil. Toute cette lumière était presque aveuglante... et désagréable, ce n'était clairement pas son domaine et il avait devoir faire avec pour le restant de la nuit. Avec un peu de chance, Reanbell décidera de faire une pause de cette fausse auberge hantée pendant leur escapade puérile et fort bien lassante.

« Sur laquelle de ces machines infernales comptes-tu alors me défier en premier ? » après avoir pénétré dans cet étrange tunnel descendant vers ledit quartier, alors entouré de ces lueurs clignotantes et de ces bruits électroniques permanents, observant discrètement les autres clients qu'il croisant sur le chemin, en laissant la petite blonde faire son choix.

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Mar 23 Avr - 20:19
«  Irrelevant fools in this anxious night you »
▵ Reany & Ardyn ▿






Non, elle ne savait pas d'où il sortait, ni où et quand il était né, dans quel cadre il avait grandi … mais plus personne ne croyait aux Dieux aujourd'hui, si ce n'est les illuminés tel que Genesis – et encore, lui, il n'avait d'yeux que pour une Déesse. Le monde dans lequel elle était née était régi par les lois impitoyables de la science et par la cruauté peu éthique des recherches qui la faisaient évoluer et elle ne croyait finalement en rien d'autre. Du coup, cela en disait assez long sur Ardyn et ses convictions et l'une des hypothèses qu'elle put tirer était qu'il avait dû grandir dans une sorte de secte étrange, ce qui expliquerait pourquoi il était aussi déséquilibré aujourd'hui ! C'était une hypothèse mais pas une conviction. Les esprits de Gaïa avaient peut-être une influence sur les marées et le climat, elles pouvaient peut-être émerger de nulle part pour provoquer une catastrophe dévastatrice – mais étrangement ciblés sur vos ennemis ou sur vous – mais elle restait convaincue qu'elles n'avaient pas plus d'influence que ça … et que même si elles en avaient le pouvoir, elles ne s'intéresseraient sûrement pas aux destins des êtres humains, Cétra ou autre spécimens mutants. A leur place elle ne s'y intéresserait pas en tout cas. Mais bon, elle n'allait pas débattre de ça avec lui. Pas aujourd'hui.

Il resta vague en répondant à sa question, ce qui l'amena à être plus soupçonneuse encore. S'il n'avait pas grandi dans une secte étrange, alors cela devait être encore plus tiré par les cheveux … Elle avait d'ailleurs bien du mal à imaginer ce que cela pouvait être !

— Pourquoi pas ? Elle avait haussé les épaules. Après ce qu'il s'est passé, je vois pas pourquoi tu irais me mentir là-dessus, ça n'aurait pas beaucoup d'intérêt … Alors j'ai pas de raison de pas te croire. Enfin, sauf si tu me dis que t'es une sorte de demi-Dieu, que tu es le fils caché de Bahamut ou un truc comme ça … C'est pas que je penserais que tu mens, juste que tu es fous et ça expliquerait ton sens du fatalisme divin. Mais c'est pas si grave.

Suite à quoi sa figure paternel se chargea de chasser l'effrayant gros chocobo bondissant et imprévisible avec tout le panache et l'arrogance dont il pouvait être capable. Elle prit son passe personnelle à bout de bras et regarda un instant le ticket doré avec une certaine fascination … Obtenir un de ces tickets était le rêve de beaucoup d'enfants et de beaucoup d'autres grands enfants … Cela n'avait jamais vraiment été le sien, mais il représentait aujourd'hui quelque chose de particulier … Ce n'était pas juste un cadeau, c'était une sorte de promesse bien inattendue … Pourquoi lui offrir un tel ticket si c'était pour qu'elle ne survive pas à cette ballade ? Car c'était bien sa réelle destination, celle à laquelle elle s'attendait en tout cas … Mais avec ce ticket, c'était comme si il venait de lui promettre le contraire, ce qui la troubla l'espace d'un instant … Est-ce qu'il allait vraiment la laisser vivre ? Est-ce que c'était par affection, par compassion ou par pitié ? Ou était-ce au contraire par plus de cruauté encore ? Après tout même si elle survivait à cette dernière faveur, elle ne voyait plus vraiment de raison de continuer …

Elle chassa ces sombres pensées et suivant son étrange compagnon jusque dans le carrefour beaucoup trop coloré qui séparait les foules vers divers secteurs d’attractions. Le contraste entre les tunnels plutôt sombres et les halls trop colorés ou trop lumineux mettaient les cornées à rude épreuve, mais ces longues déambulations avaient quelque chose d'intime et de reposant.
Arrivée à destination, Reanbell resta un moment indécise aux postes de la grande salle d'arcade, telle une enfant timide à un goûté d'anniversaire. En regardant toutes ces attractions bruyantes dans cet environnement saturé de musique criarde et de cris de joie elle se demanda sérieusement ce qui lui avait prit de demander ça … Franchement, elle aurait pu demander beaucoup mieux ! Du genre … une licorne ou un dragon. C'était bien ça, un dragon ! Un bahamut elle prenait aussi, elle n'était pas difficile contrairement à ce que l'on peut raconter sur elle !
Elle eut un léger geste sur le côté, comme pour se retourner … partir d'ici en courant ou bien aller se cacher dans le manteau de son mentor comme lorsqu'elle elle était encore assez petite pour y disparaître complètement … Mais elle se stoppa avec sa petite tête de suricate intimidée, se tourna à nouveau vers la salle et repéra enfin une machine à grappin que venait de quitter un petit groupe d'amis guillerets. Elle y trottina, ce qui aurait pu être pris pour de l'enthousiasme, mais c'est surtout qu'elle voulait cacher son manque d’assurance. Il fallait qu'elle arrive à se mettre dans l'ambiance, à oublier ce qui l'attendait au bout du chemin … Alors elle tenta d'attraper cette grosse peluche cochon qui était à la fois affreuse et mignonne, mais quand le grappin plongea, il ressorti avec une abeille entourée de fleur. Au moins elle eut quelque chose du premier coup … En récupérant son lot, elle eut cependant la surprise de constater que ce n'était pas juste une peluche, mais un serre-tête dont elle s'affubla sans hésiter et avec le plus grand naturel qui soit. Une fois sur sa tête, elle remarqua une étiquette qui la gênait dans son champs de vision, elle l'arracha et découvrit « un bon pour un maquillage gratuit ». C'est ainsi qu'elle se retrouva avec une fleur dessinée sur la tronche. Et oui.

— Et tu t'amusais comment toi, du coup, dans ta « jeunesse » ?

Elle avait engagé la conversation, affublée d'une abeille sur la tête et d'une fleur peinte sur le visage en se dirigeant vers la station de snowboard virtuelle. Elle aimerait bien voir comment il se débrouille sur une planche !





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Mer 24 Avr - 11:18


Irrelevant fools in this anxious night

feat. Reanbell

Maintenant elle se faisait insistante quant au passé de son mentor et géniteur... ce qui n'était pas tant surprenant en fin de compte, mais pouvait-il seulement le lui dire ? De toute façon cela serait si incroyable qu'elle ne pourrait que le prendre pour un fou... mais aussi que d'une certaine manière Ardyn ressentait presque l'envie de lui accorder cette mince requête, sans doute par mouvement de transfert vis-à-vis de sa propre fille... tout comme il avait cherché un moyen de lui récupérer son bien sans la tuer, chose qu'elle ignorait encore d'ailleurs.

Cela dit... cela semblait d'autant plus compliqué désormais que son interlocutrice avait l'air ridicule avec son bien fraîchement acquis, de l'une de ses machines à arnaque en temps normal. Et dire qu'elle ne croit pas à la chance... voila qui est assez ironique en fin de compte. « Soit, personne ne va daigner te croire de toute façon... tu vas te sentir encore plus seule après ces révélations mais tu es une adulte responsable aujourd'hui. » en se tournant donc vers ladite machine à grappin pour essayer d'attraper la précédente prise de Reanbell. Après avoir dépensé quelques infimes points, le mécanisme s'enclencha, s'approchant de ce mammifère rose et hideux, l'attrapa... avant de le relâcher sur le chemin tremblant du retour.

Perdu, rien du tout. Cela lui fera plaisir de voir qu'elle était visiblement plus douée que lui avec ce genre de machine après tout. « Mon devoir de l'époque me prenait tout mon temps et toute mon énergie... mon frère était devenu un être abject et jaloux et je n'avais que pour ami et passe-temps mon fidèle chocobo avec qui je m'évadais de la Cité. » tandis que son interlocutrice s'enjouait de ce bon de maquillage gratuit qui vint lui afficher une fleur sur le visage... quoi de plus sérieux pour parler d'un tel sujet, je vous le demande bien. « En cette époque les divinités étaient bien plus présentes et puissantes, au cœur même des pratiques sociales... ce qui était contraignant mais en ce temps il n'y avait que la paix et la prospérité... bien plus qu'aujourd'hui en tout cas... Puis vint Jenova. » en soufflant un bref rire moqueur, aussi bien pour la tenue actuelle de Reanbell que pour le contenu de son propre récit... dont Ardyn Izunia avait enlevé bien des péripéties pour le rendre plus crédibles et moins exposant pour lui.

« Certaines personnes se plaignent de la solitude, de ne pas appartenir à ce monde... mais crois-moi, cela n'est en rien comparable à la trahison et l'abandon dont Gaïa peut faire preuve. » comme s'il cherchait à lui faire comprendre que sa situation n'était pas si catastrophique que cela, qu'en naissant hors des lois naturelles et de la juridiction des dieux, même si absents, elle pouvait jouir d'une véritable liberté... d'être qui elle voulait, d'agir comme bon lui semble... sans que personne ne vienne lui imposer quoique ce soit. sous un prétexte mystique et terriblement absurde.

Alors qu'ils arrivèrent ensuite sur cette station factice de snowboard, cela lui déroba un léger sourire sur le visage, bien qu'une certaine douleur vint ressurgir au sein de sa poitrine l'instant suivant, disparaissant tout aussi rapidement qu'elle était survenue. « Ne fanfaronne pas trop vite... j'ai pu accumulé un peu d'expérience avec la neige et la glace. » en se remémorant alors ces premiers rendez-vous secrets qu'il avait eu avec son amante d'antan, ses escapades nocturnes et sa sensation glaçante sur la peau, si bien qu'aujourd'hui encore son être tout entier s'en rappelle.

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Sam 27 Avr - 20:58
«  Irrelevant fools in this anxious night you »
▵ Reany & Ardyn ▿






« L 'adulte responsable » avec son abeille sur la tête et sa fleur sur le visage voyait difficilement comment elle pouvait se sentir plus seule, enfin, elle savait que la fin de cette journée allait sûrement marqué le début du pire pour elle. Elle voulait cependant bien croire qu'il n'avait pas vécu mieux pour en arriver là et le fait qu'il insinue que ses origines puissent avoir un impacte sur elle la laissait croire qu'il se doutait qu'elle savait très bien qui il était vraiment pour elle … bien que cela n'ait jamais été révélé officiellement. En passant, elle fut un peu déçue qu'il ne réussisse pas à attraper le cochon, mais l'histoire qu'il avait à raconter sur son passé était finalement bien plus importante que n'importe quelle peluche.
Elle l'écouta donc très attentivement, elle avait l'impression d'avoir déjà entendu une histoire similaire … ce qu'il était en train de lui révéler ressemblait étrangement aux contes qu'il lui narrait quand elle était enfant. Le prince solitaire sur son chocobo dont le frère jaloux avait fini par le trahir … Elle s'en souvenait très bien. Cela ne la fit pas douter de lui, mais renforça plutôt sa croyance, elle commençait à comprendre qu'il avait toujours cherché à se confier et visiblement il avait créé ces histoires à partir de sa vie. Est-ce qu'il avait vraiment épousé une Reine des Neiges, du coup ? Il n'en fit pas mention en tout cas.

— Un chocobo ? Réagit-elle tout de même, elle aurait pu se moquer si elle-même n'avait pas un chat pour seul ami. C'est toujours plus utile qu'un chaton débile en tout cas … Reconnu-t-elle malgré une affection sincère pour ce chaton débile en question.

Il était de plus en plus clair qu'Ardyn Izunia évoquait une toute autre ère en parlant de sa « folle jeunesse » et si l'évocation d'une place centrale pour les divinités la laissèrent estimer que cela devait remontrait à plusieurs siècles, elle n'eut pas un très gros travail d’anthropologie à faire dans sa petite tête blonde très mathématiques, car il lui servit finalement un repère chronologique très clair : Jenova. Non, elle était certaine qu'il ne parlait pas de sa découverte par la Shinra, plus personne ne priaient déjà plus les Dieux il y a trente ans, si ce n'est peut-être quelques groupuscules isolés … En tout cas c'était très loin d'être aussi répandue socialement qu'il le disait. Non, elle était bien convaincue qu'il parlait de sa chute … celle qui avait infligé une plaie indélébile à la planète il y a deux-mille ans. Elle avait donc vivement tournée la tête vers lui, faisant virevolter les ailes de son abeille, braquant son regard naturelle sur cet étrange personnage venue d'un autre temps … Et il riait … c'était elle, qui le faisait rire, ou parce qu'il se moquait ? Elle était suffisamment douée au poker pour voir qu'il ne mentait pas et suffisamment lucide pour savoir qu'il n'avait pas de raison de le faire … Il y a encore quelques années cela aurait pu lui paraître absurde, mais il était aujourd'hui monnaie courante de croiser des revenants ...Cependant, il foulait cette planète depuis bien avant la crise qui avait ramené tous les autres … Elle était assez curieuse des détails.
Elle commença à réfléchir à tout ce que cela impliquait … Si il avait vécu il y a si longtemps … Alors cela voulait sûrement dire qu'il n'était pas humain … et alors … qu'est-ce que cela faisait d'elle ? Elle ne s'était jamais considéré comme humaine après tout, en partie à cause de lui mais de là à imaginer qu'elle puisse être « spéciale » - car non, le fait d'avoir été un rat de laboratoire qui ne peut pas mourir ne faisait pas d'elle quelqu'un de spéciale à ses yeux.

« Certaines personnes se plaignent de la solitude, de ne pas appartenir à ce monde... mais crois-moi, cela n'est en rien comparable à la trahison et l'abandon dont Gaïa peut faire preuve. »
— J'imagine … Elle sembla songeuse un instant. Il vaut mieux être seul qu'être déçu, je n'en ai jamais douté.

Et elle le pensait. Elle n'avait fait confiance qu'à très peu de personne dans sa vie et il n'y a qu'avec une seule qu'elle l'avait fait aveuglément … Et elle avait été abandonnée, déçue et cela faisait un mal de chien. Cela faisait toujours mal. Non, le petit chardon qu'elle était estimait sincèrement que cela n'en valait pas la peine, cela lui faisait beaucoup trop peur … Elle préférait encore ne jamais connaître le bonheur si c'était pour connaître le pire des chagrins en retour. Elle préférait encore que sa vie n'ai jamais de sens.
En tout cas, malgré une pointe de surprise quand il avait parlé de l'arrivé de Jenova, elle n'avait pas eut l'air de remettre sa parole en doute, presque comme si tout était parfaitement normal. Elle repensait juste aux histoires qu'il lui racontait quand elle était petite …
Arrivés sur l'attraction qu'elle avait choisi comme premiers défit, il laissa son arrogance naturel reprendre le dessus et elle lui lança un léger sourire en coin en guise de provocation. Vu comme ça, elle lui ressemblait beaucoup plus que ce qu'on pourrait croire au premier coup d’œil.

— Ah oui ? Parce que tu as fabriqué une planche à ton chocobo pour faire la course avec lui dans ta folle jeunesse ? Et tu crois pas que t'es rouillé depuis le temps ?

Non, il ne l'était apparemment pas, parce qu'il gagna la course avec un certain panache.

— Hm ! C'est parce que tu es plus gros aussi, ma planche avait du mal à détecter mes mouvements … Disant cela en sautillant pour essayer de prouver les propos de mauvaises fois qui auraient sûrement était beaucoup plus vrai si ils avaient été sur de vraies planches sur de la vraie neige … Là d'accord, le poids pouvait avoir son importance pour une glisse plus rapide. Cela dit, force est de constater, outre toute mauvaise fois, qu'elle aurait pu sauter dessus de toute ses forces et de tout son poids sans pouvoir mettre l'appareil à mal !

— Ton expérience … ça a un rapport avec la Reine des Neiges ? Demanda-t-elle l'air de rien. J'ai pas pu m'empêcher de remarquer que ton passé avait quelques ressemblances avec les histoires que tu me racontais quand j'étais petite. Elle le fixa un moment sans ciller avec ses grands yeux chatons impitoyables. Ma mémoire eidétique est très fiable quand on lui fout la paix. Rappela-t-elle donc pour lui faire comprendre que ce n'était pas parce qu'il avait pu la tromper – en beauté, certes – grâce à un tour de passe-passe qu'elle en avait les neurones grillés pour autant. Il avait peut-être réussi à démolir le peu de confiance qu'elle avait en elle, mais il n'empêche que sa caboche fonctionnait très bien.

Elle se dirigeait maintenant vers les motos.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Mar 30 Avr - 12:38


Irrelevant fools in this anxious night

feat. Reanbell

Difficile de dire si Reanbell prenait cette histoire au sérieux ou non, devant ses quelques commentaires en plus de son accoutrement qui la desservait toujours autant, mais Ardyn vint légèrement froncer les sourcils lorsque cette dernière vient plus ou moins comparer son défunt Aquilon avec un stupide félidé dont le nom n'avait d'égal que sa bêtise. Mais son air se radoucit lorsque la petite tête blonde vint lui tenir des propos qui pourraient alors lui donner l'impression d'avoir plutôt bien travailler, quant à la jeunesse de son interlocutrice, quand elle vint lui dire qu'il valait mieux être seul qu'être déçu... cependant elle n'avait aucune idée de ce que cela avait représenté pour lui au temps jadis.

« Aquilon était le plus noble et majestueux de son espèce... bien plus loyal que n'importe quel être aurait pu l'être... Évite donc d'être si désobligeante en parlant de ce que tu ignores totalement. » en la réprimandant avant de prendre place sur cette planche virtuelle, accordant de l'importance à cette demande ludique de Reanbell... qui ne manqua pas de faire son arrogante en se gorgeant d'espoir et d'orgueil dans une pique à son encontre.

Sans rien dire de plus, Izunia vint faire preuve de silence mais dont le regard fut tout aussi expressif, quant à la désillusion de la petite blonde qui venait de perdre contre celle qu'elle devait alors prendre pour un ancêtre quelque peu aliéné... dont la performance présente devait rendre le récit d'autant plus réel, malgré ces excuses puériles et dénuées de sens.

« Forcément, en effet.  » sur un ton narquois, pour souligner la mauvaise foi dont faisait preuve la jeune femme, qui essayait d'ailleurs tant bien que mal de l'illustrer par des exemples qui n'en étaient pas. Cependant, Reanbell ne reste pas bloquée sur cette défaite bien longtemps car elle vint faire le rapprochement entre le présent récit d'Ardyn et les quelques histoires qu'il pouvait lui conter le soir... et donc aborda le sujet de cette fameuse reine glaciale dont il avait sans doute effectivement du faire part dans certains contes tirés de sa propre existence. « Voilà une hypothèse bien plus intéressante que ta tentative de justification stérile ! Constat est que ton hypothèse est tout à fait exacte, même si dans la réalité elle n'aura été reine que par mes yeux. » tout en veillant à conserver un faciès aussi neutre que possible, puisque ce sujet n'était pas forcément celui dont il aurait préféré discuter durant cette soirée mais une promesse était une promesse... le mensonge n'aura servi à rien qui plus est, sachant que la vérité ne serait d'aucune utilité à la jeune Reanbell désormais. Peut-être juste pour assouvir quelques désirs de petite fille naïve et curieuse sans pour autant concevoir l'ampleur de ce qui se tramait sous ces récits.

« N'est-ce pas plutôt suite à tous ces petits tours de passe-passe, comme tu dis, que ta mémoire est devenue ainsi ? L'œuf ou la poule, toujours la même interrogation... » en réponse à cette nouvelle pique de Reanbell au sujet du traitement de faveur qu'il lui avait infligé à bien des reprises de par le passé. Enfin... étant donné que bien peu de choses sont alors pires que l'oubli, on ne peut pas forcément parler d'action positive à son égard.

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Lun 6 Mai - 20:07
«  Irrelevant fools in this anxious night you »
▵ Reany & Ardyn ▿






Le dandy prit soudainement la mouche sans qu'elle ne comprenne pourquoi et commença à lui faire un laïus sur la noblesse de son antique destrier. Elle garda une face parfaitement neutre et incrédule, elle n'en dit rien mais elle trouvait qu'il en faisait beaucoup trop. Elle-même aimait beaucoup son chaton – malgré la lassitude avec laquelle elle en parlait et sa façon de toujours le traiter de débile – et peut-être qu'elle serait effectivement assez terrible si il lui arrivait quelque chose de grave … mais il ne fallait pas non plus pousser, ce chaton n'avait rien de noble et les chocobos avaient plus du mignon petit poussin que de la noble et majestueuse licorne. Attention, elle aimait beaucoup les chocobos et d'ailleurs elle n'avait jamais critiqué ces adorables volailles, ni même ce fameux Aquilon, ce qu'elle se chargea bien de rappeler avant qu'il ne songe à la mettre au coin pour insubordination.

— ça va, j'ai rien dis de mal ! Se défendit-elle avec sa petite tronche d'enfant injustement punie. Tu admettras quand même que la plupart des gens ont des amis autres que des animaux, donc on sort un peu du lot, c'est tout ce que je dis. Et va pas te vexer parce que je te compare à moi, j'ai compris, moi je suis rien, toi t'es le plus fort, blabla … Et puis … Condchat aussi est très loyal, il essaie de manger tous les inconnus qui rentrent chez moi. Il a rien de noble, c'est sûr, mais je n'ai que lui … et il n'a que moi.

Bon d'accord, des fois c'est plus des « câlins » qu'ils semblaient faire aux inconnus, mais en tout cas il avait l'habitude de leur sauter au visage de prime abord. Ardyn prouvera effectivement quelques minutes plus tard qu'il avait exagéré, car il avait sa « reine des neiges », à moins qu'elle n'ait pas vraiment compté, en tout cas, elle, elle ne mentait pas quand elle disait qu'elle n'avait que son chaton … car les rares personnes dont elle aurait pu se sentir proche venaient toutes de Deepground et ont ne peut pas dire qu'elle les fréquentait encore … Et Noctis … c'était beaucoup plus compliqué. Elle n'aurait peut-être jamais l'occasion de lui parler de ce qu'il avait fait de toute façon … et si une part d'elle exigeait des explications, elle n'était pas vraiment sûre de vraiment vouloir l'entendre s'exprimer à ce sujet.

De toute façon rien n'avait d'importance.

— Elle était comme dans le dessein animé ?

Elle voulait vraiment dire par la : blonde vêtue de bleu et de paillettes, chantant des refrains entêtants. Franchement, vu comme il était soigné tout en style et panache, une femme avec l’excentricité et le charisme d'une véritable Elsa d'Arendelle lui irait à la perfection. Maintenant elle les imaginait chanter tous les deux …
Mais revenons à nos chocobos, car son image paternel essayait une fois de plus d'écraser le peu qu'elle avait pour elle, soit, sa mémoire infaillible dont elle avait déjà perdu grandement confiance à cause de lui.

— Rien à voir … J'ai cette mémoire depuis toute petite, depuis bien avant que Noctis ait réussi à manipuler ma mémoire pour la première fois et c'est bien pour ça qu'il l'ont fait s’entraîné sur moi, je te rappelle. Mais encore une fois je te rassure, je sais que je ne suis rien, alors te fatigue pas à essayer de me rappeler que je suis insignifiante et que je dois mes rares particularités à ton ambition. Elle s'installa sur la moto qui semblait trop grande pour elle – comme un peu tous les objets du quotidien. D'ailleurs, je croyais que je devais être à l'honneur aujourd'hui ? Je suis pas une experte, mais je crois pas que c'est comme ça qu'on traite une princesse.

Elle commença à naviguer dans le menu du jeu et prit le temps de s'installer confortablement, devant presque totalement se coucher sur la moto pour bien avoir les commandes en main.

— Tu joues avec moi ou pas ? Il y a un mode équipe.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Ven 10 Mai - 15:57


Irrelevant fools in this anxious night

feat. Reanbell

Peut-être avait-il été un peu trop expéditif dans ses propos mais cela en valait réellement la peine... se révéler plus sensible et pointilleux envers son défunt compagnon était là une excellente raison de laisser légèrement tomber ce bien triste masque, chose qu'il faisait depuis quelques longues minutes auprès de Reanbell en lui laissant entrevoir une vérité oubliée. Et même si la jeune femme vint s'excuser de sa précédente tirade, Ardyn conserva son froncement de sourcils quelques temps encore alors que la petite blonde fut prise d'un semble de complexe d'infériorité... à moins qu'elle ne le voyait si égocentrique et narcissique ?

« Ce n'est pas parce que nous sommes différents que nous sommes en tort ou inférieur à ces gens... bien au contraire. Tu leur es supérieure en bien des points que tu ignores sans doute encore toi-même. » en essayant néanmoins de se radoucir devant la mine renfrognée digne d'une enfant qui se pensait réprimander à tort. Après tout, elle lui ressemblait bien plus qu'il n'aurait pu le penser... en la personne qu'il était aujourd'hui.

Néanmoins, Reanbell donc revint à la charge lorsqu'il fut question de cette fameuse reine des neiges, faisant alors un comparatif avec l'une de ces idioties qu'elle avait probablement vu Gaïa-ne-savait-où tout en rabaissant déplorablement une femme qui aurait très bien pu être sa mère, si l'Histoire avait été toute autre. « Elle était une prêtresse de la Glacéenne en premier lieu; une femme merveilleuse aux longs cheveux noires et aux yeux verts énigmatiques... répondant au doux nom de Gentiana. Elle fut la première à réellement me considérer comme une personne à part entière et malgré son faciès impassible elle était d'une infinie douceur à l'égard des autres... mais également une mère bienveillante. » tout en perdant alors son regard dans une contemplation terriblement vague, sur un élément lambda du décor électronique et sans le moindre intérêt alors que lui-même voyageait à travers les méandres de sa mémoire pour apercevoir et effleurer du doigt la silhouette de sa défunte bien-aimée qu'il n'avait toujours pas oublié.

Malgré son air absent, Ardyn Izunia récupéra la conversation lorsque son interlocutrice reprit ses propos fatalistes en se pensant alors dénigrée... ce qu'elle était presque constamment par son géniteur « L'oubli est le pire des fléaux... mais il paraît que l'enfer est pavé de bonnes intentions. Parfois il faut voir au-delà de la forme pour percevoir l'essence véritable. » tout en s'installant alors sur l'une de ces satanés machines à deux roues, n'ayant que bien peu d'expérience sur le sujet contrairement au déplacement sur la glace comme elle avait pu le constater tout récemment. « Cela dépend de ton désir de victoire... s'il est plus fort que ton envie de faire équipe avec le vestige qui te sert alors de père. » en pensant chacun de ses mots, sans doute pour équilibrer un peu la balance devant ses précédents propos... en sachant qu'il se devait exemplaire et impliqué en cette soirée, sous le signe de l'affection et de la paternité également, même si contre-productif.

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Lun 13 Mai - 19:44
«  Irrelevant fools in this anxious night you »
▵ Reany & Ardyn ▿






Elle avait exigé plus de considération, même feinte, elle avait tapé du pied pour qu'il tienne parole et la traite à l'honneur pour ce jour qui devait être « un bon jour » pour elle. C'est ce qu'elle avait demandé … et pourtant elle fut surprise du premier « nous » qu'il employa, plus encore qu'il la qualifie de « supérieur ». Elle comprenait bien que cela ne faisait pas d'elle quelqu'un de particulièrement considérable à côté de lui, mais en tant qu'outil, que « petite chose » tout juste humaine, que « rien » il n'était pas coutume qu'elle soit  « supérieur » en quoi que ce soit à qui que ce soit. Elle avait donc tourné la tête vers lui à ce moment là, hésitante, presque craintive … est-ce qu'il se moquait ? Non. Est-ce qu'il jouait simplement le jeu ? Difficile à dire, il n'était pas aisé de déchiffrer cet énigmatique dandy. Il avait l'air sincère … et elle avait envie de croire qu'il était sincère … mais elle savait qu'elle ne devait pas croire ce genre de chose … et cela lui faisait peur, elle ne savait pas comment réagir … alors elle n'en fit rien. Elle garda son petit air méfiant, légèrement gêné et détourna la tête pour ignorer ses propos après une légère hésitation qui laissait clairement comprendre qu'elle avait bien entendu ce qu'il avait dit mais qu'elle ne savait absolument pas quoi en faire.

C'était pourtant ce qu'elle avait réclamé.

Le fait est qu'elle n'avait tout simplement pas l'habitude qu'on lui obéisse ou que l'on cherche à lui faire plaisir. Non, elle, elle avait l'habitude d'être ignorée ou méprisée. Son embarra face à la situation la poussa à redoubler d'attention lorsqu'il décida d'en dire un peu plus sur cette mystérieuse reine des neiges. Elle n'était donc pas vraiment reine, mais prêtresse et bien que ce culte soit tombé dans l'oublie, Reanbell voyait à peu près de quoi il s'agissait grâce, justement, à ces fameuses histoires qu'il lui racontait quand elle était petite. Elle resta songeuse et elle fut surprise de se figurer un visage très nette dans son imagination, un portrait presque trop parfait et pourtant mystérieusement réaliste de cette femme aux cheveux noirs et aux yeux verts … Elle voyait même des détails dont il n'avait pas parlé, comme les tâches noisettes qui cerclaient ses pupilles pour nuancer le vert de ses yeux, sa franges qui barrait son front et cette expression douceur dans son regard et son sourire … Elle avait presque l'impression de l'avoir déjà vu, de la connaître … Elle avait presque l'impression de l'aimer ou de l'avoir aimé. Elle n'avait jamais pensé à sa mère biologique, la figure paternelle avait toujours été le plus important pour elle … mais si elle avait pu choisir une maman parfaite, ça aurait probablement était Elle.

Elle était encore dans ses pensées à contempler cette image – remarquablement fidèle à la réalité – qu'elle s'était fait de cette fameuse Gentiana, prêtresse de la Glacéenne, Reine aux yeux de celui qui l'avait aimé quand il reprit ce genre de divagation qu'elle n'avait jamais comprit. Elle reporta alors toute son attention sur lui, plissa légèrement les yeux comme à chaque fois qu'elle ne comprenait pas ce qu'on lui disait et qu'elle soupçonnait une insulte insidieuse.

— C'est pas faux.

Elle ne trouva rien de mieux à dire, car elle était à peu près sûre qu'il n'était pas en train de l'insulter … donc aucune raison de montrer son habituelle hostilité. Il daigna finalement s'installer sur la moto factice juste à côté de la sienne lorsqu'il prononça un mot qui n'avait jamais été prononcé officiellement pour qualifier leur relation. Cela attira une fois de puis son attention sur lui, d'abord surprise, elle sentit bientôt ses joues la piquer et une chaleur rare envahir son visage. Sa gorge se serra, les larmes lui montèrent aux yeux sans qu'elle ne soit vraiment capable de comprendre pourquoi … Alors elle détourna la tête pour cacher son visage derrière ses cheveux, de profil, chacun de ses mouvements ébranlait les ailes de l'abeille qu'elle avait sur la tête. Ses mains étaient moites et elle aurait tremblé si elle ne tenait pas le guidon de sa moto aussi fermement. Cela l'avait envahi si rapidement … Elle se retrouvait confrontée à son envie primaire et infantile de laisser les larmes prendre le dessus sur son masque et son armure, de simplement fondre et de se jeter dans ses bras pour qu'il la protège … et à ce réflexe viscéral de se protéger, de fuir tout sentiment de ce genre, d'exterminer la moindre trace d'affection ou d'attache … Mais il était trop tard pour ça. Elle parvenait encore à le nier, mais la douleur était bien là … Elle s'était attachée et elle savait que ça allait mal finir pour elle.

— Pas la peine d'en faire autant non plus. Essaie juste de pas nous faire perdre, le vestige … Marmonna-t-elle finalement d'une voix instable.

Son père ...





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Sam 25 Mai - 2:21


Irrelevant fools in this anxious night

feat. Reanbell

Décidément les jeunes actuels ne savent ce qu'ils désirent vraiment... et tant d'ambivalence émanait alors des souhaits mais aussi des dires de Reanbell, sans doute y était-il pour quelque chose également. Ne l'était-il pas lui même pour autant ? Poursuivre cette vie de vengeance malgré tout, alors qu'intérieurement il avait plusieurs fois ardemment souhaiter mourir pour connaître la paix et le repos éternel. On ne peut décidément pas dire que les Izunia soient connus pour leur simplicité et il faut croire que la petite blonde en avait tout autant hérité malgré elle.

« Ne pas en faire autant ? Ainsi soit-il alors. » en haussant simplement les épaules avant de s'installer sur cette pauvre machine factice et de voir cette petite virée virtuelle débuter sur cette grande et vaste qu'autoroute qu'avait connu Midgar à l'époque d'avant la chute du météore. Même s'il avait déjà côtoyé ce monde en ces temps passés, Ardyn n'a jamais été un grand amateur de cette voie rapide et ce peu importe le nombre de fois qu'il l'avait emprunté avec sa fameuse décapotable rétro violacée.

« Une course poursuite ? Hmmm... Voyons voir cela. » alors qu'il faisait de son mieux pour suivre l'allure de l'engin de son équipière virtuelle pour ne pas trop être handicapant au cours de cette partie... en vain durant cette première tout du moins, comprenant que sur le tard qu'il lui fallait aussi éliminer ces hommes de la ShinRa à l'affût de cette camionette. Plutôt ironique dans un sens ! Néanmoins la seconde tentative ne fut que guère meilleure sur le plan de sa performance personnelle. Décidément ce n'était pas sa tasse de thé... surtout qu'il vivait réellement dans une situation bien différente, ayant alors la possibilité d'avoir son propre chauffeur d'ailleurs... opportunité qu'il n'avait jamais saisi pour autant, par choix personnel.

Devant une troisième et dernière tentative toujours aussi déplorable, ou peu s'en faut, la frustration était telle qu'Ardyn vint attraper son arme de poing puis tira successivement plusieurs balles en direction de l'écran.

Quelques petits éclairs vinrent alors embrasser la borne d'arcade sous divers cris de panique et hurlements de terreur, visiblement insignifiants aux yeux du responsable de cette dégradation du matériel. « C'est tout de même bien plus efficace de cette manière, tu ne trouves pas ? » tout en ranger son arme sous sa veste, de l'endroit où il l'avait extirpé quelques instants plus tôt, avant d'adresser un regard à la limite du dédaigneux à l'employé responsable de cette aile de jeu du Gold Saucer. Ce n'était pas un simple humain qui allait lui gâcher son bon plaisir, surtout qu'Ardyn avait presque aussitôt annoncé la couleur, en l'occurrence celle des gils.

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Irrelevant fools in this anxious night
    Dim 26 Mai - 21:16
«  Irrelevant fools in this anxious night you »
▵ Reany & Ardyn ▿






Ce grand amateur de voiture de collection et de chocobo n'était apparemment pas du tout adepte des deux roues, ce qui était plutôt étrange, elle aurait pensé qu'une moto se rapprocherait plus de ce fameux destrier auquel il semblait encore tant tenir aujourd'hui ! De son côté, elle était toujours plus douée dans la manipulation virtuel en ce qui concernait les véhicule : voiture, moto, chocobo … hélicoptère … Après tout, se prendre un mur dans un jeu vidéo se résout rapidement avec une petite marche arrière (ou parfois même en fonçant juste un peu plus et en tournant le volant à fond) et roule ma poule ! Dans la réalité les engins supportaient beaucoup moins ce genre de petits accrocs et il fallait toujours se prendre la tête à faire un constat, contacter l'assurance et tout ça … barbant ! Et on lui demandait encore pourquoi elle préférait rester chez elle à jouer en dehors de ses missions de mercenariat ! Les gens n'avaient rien dans la tête, voilà ce qu'elle pensait. 
Bref, tout ça pour dire que le « vestige qui lui sert de père » n'était pas très doué. Lors de la première partie, il se contentait d'essayer d'appréhender les virages sans s'occuper des ennemis qu'il fallait descendre, lui laissant cette charge pour elle toute seule : sauf que s'il y avait bien une chose pour laquelle elle était plus douée en vrai qu'en virtuelle, c'était le tire ! Les programmes n'étaient pas toujours très fiables en matière de trajectoire de projectile, mais c'était surtout le « hitbox » qui n'était pas très bien géré et qui posait un vrai problème. Rien de plus frustrant que de voir sa balle traverser un adversaire sans que celui-ci ne bronche ou ne perde un pet de vie ! Reanbell savait très bien appréhender la déviation d'un canon, la plupart des ses armes étaient d'ailleurs volontairement légèrement déviée, mais les facteurs handicapants dans les jeux vidéos étaient plus aléatoires. Sans compter la réactivité de la gâchette qui laissait à désirer … bref, autant d'excuses pour justifier qu'ils avaient perdu !

— Mais qu'est-ce que tu fais ? T'es pas en ballade à la campagne avec mémé, tu voix pas qu'y a des ennemis qui nous collent au derrière ?

La seconde partie fut bien plus correct, elle commençait déjà à bien dompter les divers défauts de son arme factice, mais elle avait peut-être surestimée leur équipe en sélectionnant dès le début un mode expert … Du coup la victoire ne fut pas pour tout de suite. Elle ronchonna dans sa barbe inexistante. Si elle était douée aux jeux, ce n'était pas juste par passion, c'était surtout par nécessité … car elle détestait perdre et elle n'était pas patiente ! Telle la figure paternelle protectrice et infaillible qu'il était, Ardyn se chargea d'évacuer la frustration pour tous les deux en sortant son arme personnelle pour coller une véritable balle en pleine tête du premier motard virtuel qui surgit dans l'écran. Les tires se succédèrent, mettant rapidement fin à cette troisième partie. Reanbell fut d'abord un peu surprise, puis elle du se retenir de rire, ne pouvant cependant pas masquer le sourire amusé qui avait illuminé son visage … comme lorsqu'elle était enfant et qu'il lui prêtait son chapeau. Elle avait lancé un de ses ordinateurs par la fenêtre du dixième étage une fois … elle savait maintenant qu'elle tenait probablement cela de lui, même si elle n'avait jamais cru en un impact si significatif de la génétique. 

« C'est tout de même bien plus efficace de cette manière, tu ne trouves pas ? » 

Elle le regardait avec amusement mais reprit un peu plus de neutralité après avoir jeté un œil sur un des employés ahuri qui ne savait pas trop comment réagir, surtout que la sécurité venait d'arriver en panique. 

— Certes, mais ça réduit drastiquement la durée de vie du jeu … 

Elle jeta un nouveau coup d’œil vers l'employé et le groupe de sécurité, mais ils ne semblaient pas très inspirés pour signifier au très estimé Ardyn Iznunia qu'ils étaient très reconnaissants de sa visite … mais que quand même, ça serait bien si il pouvait éviter d'abuser en détériorant le matériel … Finalement, ils semblèrent opter pour un simple hochement de tête entendu à leur égard alors que Reanbell descendait de son bolide factice, réajustant d'un geste coquet l'abeille qui trônait toujours fièrement sur sa tête blonde. Les autres visiteurs qui avaient provoqué une vague de fuyards un peu plus tôt commençait doucement à revenir, non sans une claire méfiance envers l'étrange duo qu'ils formaient. Dans la foule, elle crut un instant voir la silhouette d'une jeune fille brune qu'elle avait appris à connaître dans son enfance et qu'elle avait redécouvert ces derniers jours … Elle sembla se diriger un peu plus loin dans la zone d'activité, faisant naître en elle une irrésistible envie d'aller plus loin … Pour interpeller Ardyn, elle tira deux coups sur sa manche et passa ensuite devant. Elle semblait maintenant chercher quelque chose de précis, jusqu'à ce qu'elle aperçoive finalement le Théâtre des Mogs et qu'une voix emprunte de joie et de curiosité ne raisonne dans sa tête. « Des Mogs, regarde !! » Elle ressentit la joie simple et pure d'une enfant émerveillée, une joie qui ne venait pas vraiment d'elle … Malgré tout, elle sourit et elle s'approcha du théâtre. A son arrivé, les quelques enfants qui suivaient le spectacle la regardèrent bizarrement et commencèrent à se décaler pour s'éloigner d'elle – tant mieux, se dit-elle – et les parents se chargèrent de lui laisser toute la place lorsqu'ils virent Ardyn arriver. Voilà, plus de marmot. C'est avec un petit sourire fière qu'elle s'installa devant la mini scène pour suivre le spectacle interactif et résoudre toutes les énigmes avec la fierté d'une petite fille ayant réussi un exploit – alors que les divers exercices proposés étaient naturellement ridiculement facile pour une adulte. Mais il y avait une véritable enfant avec elle qui était heureuse de découvrir ce genre de chose, surtout que cela ne devait pas exister sous cette forme à l'époque où elle avait vécue.

Elle fut ensuite particulièrement contente de dépenser les points collecter dans l'acquisition d'une superbe couronne qu'elle offrit naturellement au Vestige -elle avait déjà son abeille, elle – et sa tronche laissait clairement entendre que le refus n'était pas une option.

— J'ai faim, pas toi ?

Elle tira une nouvelle fois sur sa manche pour l'inciter à la suivre et elle partie à la recherche de quelques stands de nourriture. La minuscule et maigrichonne petite Reanbell se retrouva alors avec un copieux menu dans les bras : deux Beignets de saucisse, un énorme Bretzel aux lardons et au fromage, des frites et des Churros pour le dessert. Elle avait longuement hésité avec une pomme l'amour, mais elle choisi de remettre cela à plus tard. Le petit point de restauration rapide qu'ils avaient trouvé n'étant pas très loin du grand théâtre, c'est là bas qu'elle voulu se poser afin de déguster son copieux repas devant un spectacle divertissant … cela ne l'empêcherait pas de poser les questions qui pouvaient lui passer par la tête.

— Qu'est-ce que tu mangeais quand tu étais jeune ? J'ai toujours pensé que les Anciens étaient des sortes de hippies Végans. Disant cela, elle prit une grosse bouchée de son Corn Dog.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Contenu sponsorisé
Re: Irrelevant fools in this anxious night
   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: