AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le deal à ne pas rater :
WD Red™ – Disque dur Interne NAS – 4To
87.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un, dos, tres ! [PV Bérénice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 EmptyMar 16 Juin - 18:51


« Ah, si tout le jour je pouvais me sentir aussi bien qu’au sortir du bain. »


“ Je ne m’en suis pas si mal tirée. Quelques griffures, cela aurait pû être pire. En revanche, j’ai l’épaule en vrac. Croire que je pouvais changer d’arme aussi facilement était un peu optimiste. Il va falloir que je m’entraîne ou que je trouve un truc … “

L’archéologue avait rangé sa potion et s’était reculée. En effet, les infirmiers de l’arène étaient là pour les cueillir avant leur sortie : il ne s’agissait pas de laisser un client avec des séquelles de l’attraction, surtout lorsque cette cliente était la chanteuse la plus populaire de son époque. Bérénice eut aussi droit à un sort de restauration et elle se retrouva elle aussi au sommet de sa forme en un clin d’oeil. Elle remercia l’employée qui avait l’air assez habituée de son métier pour lancer des soins tout un après-midi sans se fatiguer. Il n’y avait plus qu’à se rafraîchir et elles seraient à nouveau tout à fait présentables.

En écoutant Lantana expliquer le plus simplement du monde ce qu’elle faisait pour rester en forme, et en la voyant lever si facilement la jambe, Bérénice prit un air perplexe. Comme elle se l’imaginait, elle aurait besoin d’aménagements. Une heure de jogging tous les jours c’était beaucoup, et elle avait entendu que les squats exécutés par les amateurs pouvaient faire plus de mal que de bien. La chanteuse était d’une souplesse extraordinaire, mais était-ce possible d’atteindre un tel niveau pour n’importe qui ? En tout cas, combattre des monstres faisait partie de cet entraînement, ce qui était assez étrange pour une artiste comme elle.

“ Pas de problème, je resterai silencieuse comme une tombe à ce sujet. “

Elles passèrent devant la surveillante qui les salua avec sérieux. Celle-là n’avait pas l’air de rigoler, s’il y avait des paparazzis en chasse ce soir, on pouvait leur souhaiter bien du plaisir. L’odeur de propre et de savon très légèrement parfumé qui flottait dans les vestiaires avait quelque chose d’apaisant après l’effort. Un distributeur avait été opportunément installé là, qui, comme par hasard, proposait des vêtements aux couleurs du Gold Saucer. Voilà qui pourrait pallier au problème du rechange, car vu l’état de ses pantalons et de sa chemise imprégnés de sueur et de sang, la plus scrupuleuse des douches aurait un bénéfice nul pour Bérénice. Elle choisit entre autres un jeans noir et un t-shirt kaki orné du Fat Chocobo.

En revanche, les douches étaient communes et l’archéologue eu un temps d’arrêt. Elle ne s’attendait pas à se retrouver nue à quelques pas de sa cliente ce soir. Le succès offrait parfois des surprises assez bizarres. Elle fit de son mieux pour cacher sa gêne derrière un sourire et se maudit de ne pas s’être épilée la veille.

* Mais comment aurais-je pû savoir ? J’étais venue pour travailler … Tant pis, plus j’y pense, plus ce sera gênant. Ce n’est pas la fin du monde ! *

Heureusement, tandis qu’elle ôtait se vêtements un à un et les pliait sommairement pour les ranger, Bérénice put constater qu’elle s’était fait une montagne de peu de choses. Bon, c’était loin d’être parfait, mais son laisser-aller n’était pas trop visible. Bien entendu Lantana était déjà passée à la douche : elle n’avait rien à cacher, elle. Maintenant la mécanicienne pouvait admirer la sublime chevelure rose et parfaitement entretenue de Lantana, mais elle n’insista pas et se tourna pudiquement vers le mur.

Le rose, cette couleur féminine et qui pouvait avoir tant de caractère. Cela faisait mal à Bérénice de devoir l’admettre, mais en comparaison, elle se négligeait, surtout depuis … hé bien … Peut-être pourrait-elle s’inspirer même un peu de cette jeune femme à qui tout réussissait pour remonter la pente. La jeune femme entreprit de se savonner et de se shampooiner soigneusement sa chevelure brune en la tournant d’un côté et de l’autre. Elle commençait à s’habituer à la présence de l’implant dans sa nuque qui lui permettait d’être en liaison avec Calcobrena.

Dans son dos, elle entendit Lantana chanter. L’air était assez étrange, c’était une comptine enfantine qui célébrait la chute de la tour Shinra, à moins qu’elle ne la déplore. Bérénice ne savait pas trop quoi en penser. Elle préféra rester silencieuse et respira un bon coup pour dissiper son malaise, apprécier la chaleur de l’eau sur sa peau qui dénouait chacun de ses muscles. Une fois parfaitement rincée, elle s’enroula dans une serviette et s’installa sur un banc pour démêler ses cheveux. Son androïde travaillait sagement quelques attitudes de danse assez simples quand elle éleva sa paisible voix d’horloge parlante.

“ Un message de Tom. Il vient de gagner aux courses en pariant sur Teioh. Dois-je répondre ? ”

“ Le fameux Teioh … Ah, il n’a pas dû recevoir beaucoup de gain, qui parierait contre lui ? Envoie-lui mes félicitations, et dis-lui de ne pas m’attendre s’il veut rentrer à Corel. “

Bérénice ne savait pas trop ce que Lantana avait en tête. C’était elle la commanditaire, et elle avait sans doute cette tradition bien ancrée de la culture de Midgar où l’on se devait de faire la fête de temps en temps avec son patron. Peut-être que cela durerait encore une heure ou deux, et en tout cas, la mécanicienne se devait de faire honneur à son hospitalité.

Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 EmptySam 20 Juin - 17:54

ft. JONES BERENICE

Un, dos, tres !
Si d'ordinaire, son statut de star oblige, elle prenait un temps fou dans le salle de bain, cette fois-ci, sa douche fut l'une des plus rapides qu'elle ait pu prendre, ayant fait la majeure partie des soins, des crèmes et massages après la répétition. Aussi, avait-elle donc fini un peu avant Bérénice, se dirigea vers l'un des casiers où l'attendait sagement ses vêtements d'avant le tournoi. Après un passage au sèche cheveux, elle préféra laisser ses cheveux libre comme l'air, formant ainsi une soyeuse masse de cheveux roses ondulés. Bon nombre de fois on lui avait demandé quels produits utilisait-elle pour avoir un résultat pareil avec des cheveux colorés. Le secret était simple pourtant: c'était sa couleur naturelle. Elle n'avait pas besoin de passer par une décoloration et une coloration, deux opérations bien connues pour abîmer assurément ses cheveux. Mais pour éviter d'étranges rumeurs, elle s'était arrêté sur la simple supposition de la coloration. Cultiver le mystère sur sa personne lui permettait de garder ses fans fidèles, après tout.

Une dernière vérification dans le miroir et Lantana referma son casier et se demanda où en était Bérénice. Se dirigeant vers elle à pas de loups, elle l'entendit parler du plus célèbre et rapide Chocobo du parc, Teioh. L'animal aux plumes sombres attiraient tous les parieurs, et rares étaient les gagnants contre lui. Peut être qu'un tour aux écuries des chocobos ne ferait pas de mal? Loin des gens, du bruit et des mondanités, la présence des volailles géantes avait quelque chose de réconfortant et d'apaisant. Lantana sortit donc de l'ombre et retint un sourire face au dessin du gros chocobo sur le t-shirt de la brune.

-Après toutes ces émotions, je pense que nous méritons un peu de repos, loin de la foule. Et je connais un endroit parfait pour cela.

Comme depuis le début de la soirée, Lantana l'invita d'un geste de la main à la suivre et se dirigea vers l'un des nombreux ascenseurs du parc. La montée vers le Chocobo Square se fit dans un étrange silence auquel Lantana n'y prêta pas grande attention. Elle jeta un rapide coup d'œil à son PHS où elle y lu deux messages de Dio et une dizaine de notifications des réseaux sociaux mais ne s'y attarda pas plus que cela. Elle le fera quand elle sera seule. Arrivées à destination, elles durent grimper les marches jusqu'à l'entrée du Chocobo Square, non sans quelques signes de la main de la part de la chanteuse envers ses quelques fans présents.

Lantana réussit tant bien que mal à se glisser dans la zone réservée au personnel, ayant préalablement prit Bérénice par la main pour être sûre qu'elles ne soient pas séparés. Elles purent souffler une fois la porte derrière elles fermés, stoppant ainsi le brouhaha de la foule venue assistée aux courses de la soirée. Connaissant les lieux comme sa poche, Lantana passa plusieurs portes, tout en saluant les jockeys présents avant d'arriver aux écuries. L'odeur bien caractéristique des chocobos les embaumèrent rapidement, leur obligeant à se demander si la douche avait été vraiment utile. La moitié des box étaient vides, mais celui qu'elle cherchait était bien occupé. De sa douce voix, elle appela animal qui répondit par un joyeux 'Kwé!' par un battement d'aile frénétique. Sans aucune peur, elle s'approcha de l'animal au plumage sombre et posa délicatement sa main sur son bec, remonta doucement sur le haut de son crâne avant de flatter doucement son cou, recevant en retour des roucoulements joyeux de la part de Teioh.

-Venez. Il adore les câlins. Surtout après une course.

Et comme pour illustrer les paroles de la chanteuse, Teioh battit à nouveau des ailes et lâcha un nouveau cri de joie.

.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 EmptyMar 23 Juin - 15:01


« La porte est fermée, on est empereur en son royaume. »


La chanteuse avait terminé de se refaire une beauté. En réalité, elle avait l’air beaucoup plus naturelle ainsi, sa crinière rose ondulait si elle n’était pas lissée. Enfin, même si l’aspect était un peu plus relâche, elle était toujours aussi pimpante, quelque soit la situation. Bérénice n’avait pas attendu très longtemps, elle était même un peu en retard, et termina rapidement de démêler sa propre chevelure et d’ajuster son rechange. La mécanicienne hocha de la tête à la proposition de Lantana : la foule du Gold Saucer commençait à lui donner le tournis à elle qui aimait la tranquillité d’un atelier où elle était dans son petit monde.

Bérénice ne parla pas de tout le parcours jusqu’au Chocobo Square. Elle était fatiguée, s’efforçait de ne rien laisser paraître, mais le peu de sens de conversation qu’elle se forçait parfois à avoir s’était tari. Elle réfléchissait moins aussi : la seule chose qu’elle faisait était d’apprécier ce parcours privé et privilégié dans les coulisses du parc d’attractions. Certes, elles continuaient à rencontrer des fans de la chanteuse, mais Bérénice commençait à ne plus y faire attention.

* Cela doit tout de même être assez dur de devoir sans arrêt être prêt à donner le change à son public, à être en représentation permanente. *

Combien de fois s’était t-elle fait cette réflexion … Ce n’est que lorsqu’elles furent passées devant quelques jockeys que Bérénice se dit que Lantana allait lui présenter Joe, le légendaire cavalier de la course. L’archéologue eut un petit sourire : pourquoi pas, une petite discussion autour d’un verre dans la salle d’attente pourrait être sympathique tant qu’elle restait informelle.

Pourtant, l’archéologue était loin du compte : ce n’était pas dans la partie réservée aux jockeys que Lantana la conduisait, mais dans l’étable. Les relents animaux ne dérangeaient pas Bérénice : elle était habituée aux odeurs moins naturelles, mais tout aussi incommodantes, d’un atelier de réparations où flottaient en général les solvants et les vapeurs d’essence. En réalité, son attention était entièrement captée par la haute silhouette noire d’une légende vivante vers laquelle son hôte s’était dirigée sans hésiter.

“ Teioh … “

Alors c’était lui, l’ “Empereur” du champ de course. Il fallait admettre qu’il était magnifique avec son plumage sombre et luisant comme l’onyx poli, sa tête haute, son jabot fourni et soyeux, et sa majestueuse queue en éventail fournie de longues plumes bien lissées. Le courant passait bien entre le chocobo noir et Lantana, elle avait commencé à lui caresser la tête et encouragea Bérénice à le féliciter elle aussi pour la course qu’il avait faite.

“ Il est encore plus beau que je ne me l’imaginais. Je suis tout de même étonnée qu’il continue à être aussi brillant à la course, il me semblait qu’il avait pris de l’âge … “

Bérénice s’était aventurée à portée de main de l’animal et l’observait dans ses réactions tantôt amicales, tantôt joueuses aux preuves d’affections de Lantana. Il devait être un fan de l’idol, à sa manière de se comporter. Qui sait, des études montraient bien que certaines plantes poussaient mieux lorsqu’on leur diffusait de la musique classique, pourquoi les chocobos n’aimeraient-ils pas les chansons de Lantana ?

Avec prudence, car même s’il était une monture exceptionnelle, Teioh restait un animal, Bérénice approcha sa main du bec du chocobo noir. Il y eut un moment de méfiance, des bruits de reniflement, puis la masse imposante de Teioh se tourna d’un coup vers l’archéologue et commença à insister en fouillant ses mains puis à diriger son bec vers le sac dans lequel elle avait emporté ses vêtements sales. Bérénice eut un mouvement de recul, ne comprenant pas ce qui pouvait bien passer par la tête du volatile.

“ Hey, qu’est-ce que tu me veux ? Il n’y a rien dans ce sac ! Oh, je vois, vu que je suis une étrangère, j’aurais dû au moins t’apporter un cadeau d’amitié ... Pourrais-tu trouver des chocolégumes dans cette étable, ‘Brena ?  “

“ Je ne connais pas le régime particulier de Teioh. Un chocobo de haut niveau suit un régime individualisé et adapté qui requiert l’avis d’un spécialiste. “

“ Ah, bien vu … Tu es quand même un gros malin, j’ai faillit tomber dans le piège de ton chantage. “

Fit-elle à l’adresse du chocobo, un sourire en coin. Teioh répondit par un “Wark” et battit des ailes, ce qui fit voler les brins de paille sur Bérénice qui éclata de rire en voyant le résultat. Oui, la douche n’avait vraiment servi à rien, elle avait du chaume jusque dans les cheveux.

“ Il a du caractère … “

Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 EmptyDim 5 Juil - 10:40

ft. JONES BERENICE

Un, dos, tres !
Assignée au Gold Saucer depuis plusieurs années déjà, Lantana avait donc l'occasion de voir Teioh évoluer et prendre en prestance. La première fois qu'elle l'avait vu, il n'était encore qu'un jeune poulain mais avec beaucoup de potentiels. Il faut dire que Joe, son jockey, y avait mis du cœur à l'ouvrage pour faire de lui le plus connu et rapide des Chocobos de Gaia aujourd'hui. Mais, Bérénice avait raison quelque part. Teioh avait vieilli depuis, et on estimait peut-être encore un an ou deux avant qu'ils ne se retirent définitivement des pistes de courses. Joe avait d'ailleurs déjà prévu le coup et l'attendait sagement un bébé Chocobo noir à la Ferme des Chocobos sur le continent Est. Une vraie boule de plumes adorable, soit dit en passant !

-Lorsque j'ai essayé de le nourrir pour la première fois, Joe m'a passé un sacré savon, avoua la chanteuse lorsqu'elles parlèrent du régime particulier de l'animal.

D'ordinaire si calme, elle mentirait si elle disait qu'elle n'avait pas été prise au dépourvu lorsqu'il avait commencé à hausser le ton. Depuis, plus un seul légume pour Chocobo n'est disponible dans les écuries, seul le jockey avait le droit de nourrir les Chocobos. Depuis, Lantana se contentait de caresses et de flatteries et il semblerait que l'animal au plumage sombre s'était épris de la chanteuse et de sa douce voix puis qu'il se mettrait particulièrement docile et câlin lorsqu'elle fredonnait. Lantana savait que la musique avait un certain pouvoir sur les humains mais ne s'était pas douté une seule seconde que c'était le cas pour les animaux.

Probablement excité de voir un nouveau visage, Teioh battit si fort des ailes qu'il fit voler la paille de son box, recouvrant ainsi les deux jeunes femmes. Lantana fut partagée entre l'agacement et l'amusement : l'agacement car retirer la paille de ses cheveux allaient être une vraie plaie et de l'amusement parce qu'au moins, elle n'était pas seule dans son malheur, en voyant Bérénice. Elle gratta du bout de son index une petite zone juste au dessus de son bec, lui arrachant un nouveau roucoulement de joie tout en essayant de retirer la paille de ses cheveux.

-Je pense qu'il sait qu'il est une star et qu'il en profite un peu.

Et comme pour prouver qu'il écoutait la conversation, Teioh lâcha un 'kwé' presque interrogatif en penchant légèrement la tête sur le côté, lui donnant presque un air innocent. Presque. Une dernière caresse et il décida finalement de retourner se coucher dans la paille. Même lorsqu'il n'était pas debout, la tête du chocobo la dépassait légèrement.

-Vous devez également être fatiguée, après une si longue journée. Laissez moi vous accompagner jusqu'au tramway. C'est la moindre des choses, je vous ai baladé un peu partout ce soir, ajouta-t-elle avant qu'elle ne s'y oppose.

En y repensant, oui, Lantana l'avait emmené à droite et à gauche, selon son bon vouloir alors qu'à l'origine, elle devait emmener Bérénice là où elle le désirait. Avait-elle délibérément donner le choix à Bérénice afin qu'elle la suive plus facilement plus tard? Probablement.


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un, dos, tres ! [PV Bérénice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Ouest :: Gold Saucer-
Sauter vers: