AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur sans fil Dyson V10 + accessoires à 399 euros
399 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un, dos, tres ! [PV Bérénice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyJeu 16 Avr - 23:30

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Event Square
Ce n'était pas parce que c'était une répétition que Lantana ne devait pas se donner à fond.

Et même dans l'idée générale, elle prenait sa mission très à cœur, ce qui pourrait paraître très étonnant, si on connait son caractère discret et parfois indifférent. Et comme le disait le proverbe : plus c'est gros, plus ça passe. Et Lantana être une jeune femme rêvant de devenir chanteuse depuis toute petite était un très gros mensonge que la planète entière avait gobé. Jusqu'à présent. Elle-même ne savait pas quand sa couverture sera dévoilée, ni quand elle devra elle-même le faire. Mais tant qu'elle s'investissait à fond dans sa tâche, personne ne la démasquerait.

Peut-être faisait-elle un peu trop dans le zèle et l'excès, mais elle estimait que c'était nécessaire. Elle avait une image et une réputation à tenir jusque là et si elle doit pinailler sur des détails comme l'angle de lumière d'un projecteur et les pas de danse d'un des danseurs, et bien elle le fera, comme maintenant. Debout derrière l'écran d'un ordinateur, elle revoyait avec attention la session précédente et pointa ici et là quelques points à rectifier, comme le timing ou encore la position par rapport au centre de la scène. Scène qui était bien plus petite que d'habitude, puisque la grande scène du Gold Saucer étant en travaux, son prochain concert allait donc se faire dans l'Event Square, où avait d'habitude lieu des représentations théâtrales.

Étant plus proche des spectateurs, les effets spéciaux devaient être complètement revus. Et rien que sa chanson d'ouverture lui posait problème. 'Make it bloom' commençait en général avec son hologramme chantant le premier couplet avant de disparaitre son forme de centaines de pétales roses pales et la laisser apparaître sous les feux de projecteurs et danser. Mais vu le manque de place, elle tira une croix sur l'hologramme et se demandait si elle pouvait faire son entrer depuis le fond de la salle? Mais les spectateurs devront se tourner dans ce cas et tous ne la verront pas forcément. Elle peut toujours régler ce problème en ajoutant un écran au-dessus de la scène. Mais pour ce qui étaient des danseurs?

Se pinçant les lèvres brièvement, une idée commença alors à germer dans son esprit alors qu'elle observait la scène une nouvelle fois. Ca allait demander un peu plus d'accessoire mais ça devrait le faire. Elle frappa une fois dans ses mains pour attirer l'attention des danseurs et donna rapidement des instructions sur l'emplacement de chacun. La jeune chanteuse prit également sa place et se plaça au fond, en haut des escaliers, tandis que quatre danseurs se plaçaient autour des bancs face à la scène, tournées vers les gradins. Elle fit signe au régisseur du son de démarrer la musique.

Tout en entamant le premier couple, Lantana descendit lentement les escaliers, prenant le temps de s'arrêter sur quelques marches, comme si les spectateurs étaient vraiment là. Une fois proche du refrain, elle fit quelques pas rapides pour se mettre en place au centre et entama la chorégraphie du refrain. Sans se déconcentrer, elle nota qu'ils étaient tous en prochaine harmonie puis la musique reprit un rythme plus doux en entrant dans le deuxième couplet. Pendant cette partie, Lantana fit le tour des bancs du milieu avant de monter sur scène pour entamer à nouveau le refrain avant de redescendre à nouveau lors du troisième couplet, bien plus rapide que les deux premiers, passant toujours autour des spectateurs. Pendant ce temps, les danseurs se devaient d'encourager les spectateurs, sautant parfois sur place, ou les incitant à applaudir en rythme. Entrant enfin dans la dernière partie de la chanson, le refrain répété deux fois, la troupe avait repris leur place de départ autour des bancs centraux pour effectuer la fin de la chorégraphie avec, en prime, une pluie délicates de pétales roses pales tombant dans toute la salle.

Puis la musique s'effaça tout doucement.

Lantana était en sueur et avait le souffle court. Cette mise en scène était bien plus physique que celle sur la grande scène mais elle était largement satisfaite du résultat. Outre le fait que les pétales ne tomberont que le jour-J, elle se disait quand même qu'il manquait quelque chose mais elle n'arrivait pas à mettre le doigt.

Elle s'épongea le visage avec la serviette qu'on lui tendit et but deux grandes gorgées d'eau fraîche et   fixa la scène. Mais sans grand succès. Peut-être lui faudrait-il un avis extérieur? Il lui semblait avoir vu de nouvelles têtes parmi les ingénieurs…



.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyVen 17 Avr - 17:57


« “Qui cherche la perfection obtient l’excellence.” »




C’était exactement de cela dont Bérénice avait besoin. Cette ambiance de travail, ce nouveau cadre, loin de Midgar : c’était un changement d’air salutaire. La jeune femme pensait beaucoup moins à ce qu’elle avait vécu sur le continent Nord, à la mort de ses parents adoptifs. Elle avait beaucoup moins de ces moments de flottement où elle se sentait très mal. Il fallait avouer que cette nouvelle compagnie incarnée par l'androïde Calcobrena l’aidait à passer le cap par ses étrangetés distrayantes, mais ce voyage venait tout de même à point nommé.

Il faudrait qu’elle remercie à nouveau Jerry de l’avoir recommandée pour ce travail et lui avoir trouvé un moyen de rejoindre facilement le Gold Saucer. A la fin de son séjour, peut-être retournerait-elle sur le continent Est par la mer et chercherait à s’informer sur les autres rescapés de la région du glaçon gardés en observation à Junon. Il y avait fort à faire au Gold Saucer, la direction faisait de son mieux pour que le parc d’attractions perché au milieu des nuages ne perde pas sa gloire d’antan, malgré la fermeture du réacteur de Corel Nord. Lantana, la célèbre chanteuse avait l’air de partager complètement ce soucis. Elle travaillait dur, et se montrait aussi exigeante avec elle-même qu’avec ses collaborateurs.

Au début, Bérénice ne chercha pas à se faire remarquer : elle était nouvelle dans l’équipe et se contenta d’ouvrir grand les yeux et les oreilles et d’apprendre tout ce qu’elle pouvait sur la technologie utilisée pour le spectacle. Lantana était parfaitement concentrée, et très professionnelle. Elle s’occupait de tout organiser elle-même, cela devait être un poids assez lourd à porter pour une seule personne. Cependant, malgré son physique assez frêle, la chanteuse avait l’air d’être une personnalité solide.

A la console, quelques réglages furent exécutés sur le timing des projecteurs vidéo, l’angle des lumières colorées. Bérénice entendit quelques soupirs dès que l’égérie eut le dos tourné. On se plaignait un peu dans les coulisses, certains danseurs étaient fatigués et avaient bien envie d’aller prendre une douche, un ou deux techniciens n’en pouvaient plus de corriger l’orientation des spots au millimètre près avant de tout changer. Personne ne s’opposait ouvertement à Lantana, probablement pour de bonnes raisons. Parce que malgré la chute de la Shinra, elle avait encore des relations haut placées ? Ou bien parce que malgré tout on respectait avant tout son travail ? Difficile à dire quand on venait de débarquer au sein de l’équipe.

“ Je m’occupe des projecteurs, je crois avoir compris ce qu’elle veut obtenir … “

Bérénice s’était proposée et fila au panneau de commande des lumières pour modifier les éclairages. Avant tout, elle échangea deux branchements, car il lui semblait que l’intensité des spots bleus ne collait pas avec le dégradé qu’elle avait pu observer dans d’autres spectacles de Lantana. Puis elle s’ingénia à aligner aussi précisément que possible les faisceaux. On lui demanda à deux reprise si c’était bon, mais elle voulait prendre son temps pour bien faire. Enfin elle leva le pouce pour montrer que tout était prêt. Et les répétitions purent reprendre.

Bérénice rejoignit les gradins où elle avait laissé ses affaires personnelles. Calcobrena l’attendait là, sagement, sans bouger. Dans cette salle de spectacle, la poupée ressemblait à un jouet assis sur un fauteuil, parfaitement dans son élément non loin des décors de théâtre enfantins poussés du côté des murs, décors qui disparaîtraient la veille de la première.

“ C’est amusant. On dirait que tu fais partie des meubles. “

L’androïde tourna la tête vers Bérénice et inclina la tête, signe de son incompréhension.

“ Je veux dire, tu ressembles beaucoup aux personnages, aux peluches et aux mannequins qui se trouvent dans ce parc. Comme si tu faisais partie de leur famille. “

“ C’est vrai. Mais ma famille, c’est toi, Bérénice. “

La jeune femme hocha de la tête en souriant. Les lumières du plafonnier s’éteignirent et Lantana commença à chanter. Il n’y avait pas à dire, la starlette était impressionnante : elle se déplaçait avec tant d’aisance … La chanteuse était superbe, Bérénice se demandait même si elle était si maquillée que ça. En tout cas, pour rien au monde elle n’aurait voulu être à sa place. Alors que Lantana était sublime dans ce costume très ajusté, Bérénice aurait certainement ressemblé à une pomme de terre déguisée et se serait cassé la figure par-dessus les bancs du premier rang. Pour rien au monde elle n’aurait enfilé ce vêtement aussi impitoyablement révélateur de la plastique de celle qui le portait. Celle de Lantana était tout simplement d’une rare perfection.

La musique n’était pas vraiment du style préféré de la pilleuse de ruines, mais il avait quelque chose d’irrésistiblement entraînant dans cette air et Bérénice commença machinalement à osciller de la tête en cadence. Elle perçut un mouvement à côté d’elle : Brena s’était mise debout sur son siège et répondait aux danseurs en sautillant et rythme et en tapant dans ses mains de céramique. Bérénice était si surprise qu’elle n’eut pas le temps de reprendre ses esprits et de l’arrêter avant la fin de la chanson. Du rouge monta à ses joues, mais heureusement personne n’avait remarqué cela. Il y eut quelques applaudissements enthousiastes de la part du public privilégié de cette représentation. Une chanson sur le printemps, c’était sans doute ce qu’il y avait de plus galvanisant après toutes les atrocités que ce monde avait connu.

Les lumières se rallumèrent, il était temps pour un nouveau débriefing. Lantana était allée se rafraîchir et le chef de plateau qui était un gradin en-dessous de Bérénice demanda à la nouvelle d’aller demander à la boss si elle était satisfaite du résultat.

“ Tu comprends, j’en ai un peu assez d’entendre qu’il faut encore ajuster les effets. J’ai l’impression que cette journée ne finira pas. “

“ J’y vais alors ! “

Bérénice hocha de la tête et prit son courage à deux mains pour aller demander son verdict à la chanteuse. Elle pouvait comprendre cette recherche de perfection. Lorsqu'elle créait un robot dans son atelier, une machine qui serait révélatrice de sa passion, de ce qu'elle avait dans les tripes, elle ne supportait pas l'à-peu-près et il pouvait passer des semaines avant qu'elle ne décide que tel ou tel travail était terminé. A quelques mètres de son interlocutrice, Bérénice hésita. Malgré cette proximité qu'elle pouvait sentir dans ses préoccupations, elle avait l'impression que la chanteuse était assez inaccessible, qu'elle était d'un autre monde. Finalement, elle se risqua à poser la question, en essayant d’avoir le ton le plus naturel possible.

“ Je … On se demandait si vous étiez satisfaite du réglage du son et des lumières. “
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptySam 18 Avr - 0:15

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Event Square
Une nouvelle tête… une nouvelle idée… Sa nouvelle idée ne venait pas mais il y avait bien une nouvelle tête qui lui adressa la parole. Après la crise du Météore et l'apparition des Géostigmas, la situation avait été des plus instables aussi bien pour Lantana que pour le monde entier. Il fut compliqué pour elle de travailler avec les mêmes techniciens et ingénieurs ou de rassembler des danseurs dignes de ce nom. Les choses s'étaient un peu calmés mais fut quelque peu chamboulée avec l'intervention de Deepground. Mais désormais, les choses reprenaient presque leur cours normal et, petit à petit, Lantana retrouvait son train-train quotidien du temps où elle travaillait pour Shinra Records. Cela faisait quelques temps qu'elle n'avait pas eu de nouvel élément dans son équipe et pour ce concert en petit comité, elle ne dirait pas non à de la nouveauté. Ceux qui étaient là savait comment elle fonctionnait et réfléchissait. Elle était même complètement consciente que certains avaient du mal avec son intransigeance mais se plaignait que très rarement. Après tout, le résultat était toujours des plus éblouissants et satisfaisants à la fin.

Tout comme la répétition qu'ils venaient de faire pour Make it bloom, elle ne doutait pas une seule seconde que le résultat final, avec les tenues et le jeu de lumière, sera du plus bel effet. En parlant de jeu de lumière, elle avait noté quelques modifications apportés pendant la répétition et se demandait qui avait pris l'initiative. Et son instinct lui disait que cela devait être la jeune femme aux cheveux bruns qu'elle voyait pour la première fois. Lantana revit très rapidement la liste des employés qu'elle avait reçu ce matin, et le nom de Bérénice Jones lui revint en mémoire. Lantana avait fait jouer de ces connexions, ayant une place d'ingénieur vacante, et quelqu'un, un certain Jerry apparemment, aurait recommandé la jeune femme.

-Rien à dire. C'est exactement ce dont on avait besoin, finit-elle par répondre en se tournant vers son interlocutrice.

Elle s'octroya une nouvelle gorgée d'eau et déposa sa serviette sur la scène.

-Mademoiselle Jones, c'est ça ? Vous avez changé l'intensité des spots bleus et les faisceaux lumineux sont mieux placés. Bon travail.

Si Lantana pouvait passer pour quelqu'un de distant ou froide parfois, elle reconnaissait quand le travail était bien fait, et tenait à le dire. Les compliments, bien placés, étaient des armes très efficaces pour manipuler, après tout.

-Comme la scène est plus petite, nous n'avons pas les mêmes libertés au niveau du matériel. Surtout pour une chanson censé être… brûlante, si j'ose dire.

Et non, ce n'était pas un sous-entendu mais elle parlait bel et bien littéralement. C'était l'une des mises en scène où elle prenait le plus de risque, puisqu'elle jouait littéralement avec le feu. 'Change your fate' (traduction) allait lui donner du fil à retordre. D'un discret signe de main, elle invita Bérénice à la suivre et retourna derrière son ordinateur. Après quelques clics, elle lança la vidéo du premier concert de la chanson. Un mur de feu se dressait sur scène et lorsque sa voix légèrement modifiée commença à se faire entendre, le mur se scinda en deux pour la laisser apparaître, dans une tenue de scène principalement noire agrémentée de blanc et de noir. Sans aucune peur, elle passa, et le mur se referma derrière elle aussitôt. Les flammes réagissaient et changeaient d'intensité et de hauteur en fonction du rythme et du ton de sa voix. Lantana se souvenait parfaitement à quel point son dos avait été brûlant ce jour-là. Mais le jeu en valait la chandelle. Sans mauvais jeu de mot.

Elle aurait très bien pu choisir une autre chanson, plus douce, pour s'adapter à la scène qu'elle avait mais elle s'était dit que c'était justement l'occasion de tester de nouvelles technologies pour ses futurs. Et elle n'avait très clairement pas envie de remplacer tout cela par un simple écran montrant des flammes. Elle voulait bien évidemment installer des projecteurs de flamme mais encore fallait-il les placer au bon endroit sans mettre en danger qui que ce soit.

-Je serais sur scène tout au long de la chanson. Et il y aura des projecteurs de flamme à la place des deux statues devant la scène. Mais ce ne sera clairement pas suffisant, et n'aura pas autant d'effet que la première fois. Je n'ai pas envie de trop étouffer les spectateurs non plus…

Lantana faisait pour la première fois chou blanc. Et, affichant certes un masque presque de neutralité, elle fixait Bérénice avec des yeux brillants d'appréhension, attendant que ce sang neuf lui apporte la touche, le petit détail qui ferait toute la différence, qui lui manquait. C'était la seule chanson qui lui posait réellement problème sur le coup, les autres ne demandant qu'une petite répétition de chant et des chorégraphies.


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptySam 18 Avr - 10:59


« “Qui cherche la perfection obtient l’excellence.” »




Bérénice haussa les sourcils de surprise : la chanteuse savait comment elle s’appelait. C’était assez inattendu : elle aurait plutôt imaginé qu’une célébrité ayant beaucoup de choses en tête ne prenne pas la peine de seulement apprendre le nom des quidam qui travaillaient pour son compte. Cette jeune femme devait avoir une mémoire des noms et des visages redoutable.

La technicienne se gratta nerveusement la base du cou en recevant l’approbation sans réserve de la chanteuse sur son intervention. Elle recevait déjà des points auprès de son employeuse ? Alors il fallait continuer comme ça. Si elle manoeuvrait bien, qui sait ce que cela pourrait lui ouvrir comme portes à l’avenir ?

Elle se pencha alors sur le problème que Lantana lui donnait à résoudre, le visage brièvement illuminé de la lumière orange des flammes de la vidéo qui lui était montrée. Sans un mot, elle écouta tout ce que Lantana lui donnait comme éléments en hochant de la tête pour marquer qu’elle prenait en compte ses remarques. La mise en scène était risquée, mais Lantana n’avait pas l’air de se faire tant de soucis pour elle-même.

“ Oui, c’est le maximum que l’on puisse faire avec le matériel dont on dispose ici. Plus de flammes risquerait probablement d’endommager les installations aussi … “

Bérénice leva les yeux vers Lantana et sentit un regard plein d’attentes reposer sur elle. Elle se mit à réfléchir à haute voix, pour éviter de laisser croire qu’elle n’avait aucune solution et pour empêcher le stress de bloquer le fil de ses pensées.

“ Je comprends que le feu soit plus impressionnant qu’une simple vidéo ou un hologramme. Mais il ne faudrait pas que le théâtre prenne feu ou que tout le monde soit intoxiqué par les flammes. Déjà, il faudrait que les éclairages soient retirés le temps que le mur de flammes est actif, puis qu’il revienne. On devrait pouvoir s’en sortir ... “

Elle leva la tête et balaya du regard essaya d’imaginer comment cela pourrait être fait dans l’espace au-dessus de la scène. Puis lorsqu’elle fut assuré qu’il était possible de trouver une solution, elle continua :

“ Et puis, il faut trouver un moyen de protéger le public. Un système d’aération secondaire pourrait faire l’affaire. Mais je me souviens surtout de quelque chose que j’ai déjà vu dans le matos de la Shinra : des boucliers anti-feu qui protègent aussi bien des flammes que de la fumée. Ils sont quasi-invisibles. “

La pilleuse croisa les bras et prit un air de réflexion. Oui, cela pourrait se trouver du côté de la décharge de Corel, mais il faudrait aussi les faire fonctionner avec des batteries chargées à la mako. Cela posait quelques problèmes : déjà cela prendrait du temps, et Bérénice n’était pas sûre que Lantana soit prête à utiliser cette technologie qui étaient désormais stigmatisée pour les effets dévastateurs qu’elle avait eu sur la Planète.

“ J’ai aussi vu qu’il y avait des projecteurs d’hologrammes inutilisés dans la réserve. Il suffirait de remplacer le système d’alimentation. Je peux faire ça, c’est mon quotidien à Midgar. C’est vrai que ce matériel est très gourmand en énergie, presque trop pour les nouvelles batteries électriques, surtout si l’on veut vraiment avoir une illusion convaincante du feu. D’un autre côté, l’usage en serait assez bref, ce ne serait pas grave s’ils étaient à plat au bout de dix minutes. On devrait pouvoir combiner. “

La main plantée sur la hanche, Bérénice attendit le verdict de la patronne. Elle se sentait motivée par ces défis, mais celle qui allait trancher était Lantana : allait-elle privilégier l’authenticité de la performance artistique ou l’éthique et la sécurité du spectacle ? L’espace d’un instant, Bérénice se demandait si elle n’était pas allée un peu loin pour un début. Elle aurait mieux fait de tâter le terrain avant de se lancer dans toutes ces spéculations.

Quand il s’agissait de technique, Bérénice avait tendance à s’emballer très rapidement. C’était pour cela qu’elle se sentait tout de même mieux dans l’arrière-boutique de Jerry, laissant le commerçant traiter avec les clients. Mais les dés étaient jetés, cela ne servait à rien d’essayer de faire marche arrière maintenant. “[/color]
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 19 Avr - 16:58

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Event Square
Lantana assimila chacune des paroles de Bérénice avec attention. Comment n'avait-elle pas pu y penser? Les hologrammes pour le feu n'allait certes pas être du même effet mais c'était bien mieux que rien. Et comment avait-elle pu oublier ses fameux boucliers anti-feu ? Elle se souvenait parfaitement les avoir utilisé elle-même durant ses nombreuses missions. Pour le système d'aération, ça ne devrait pas être trop compliqué. Elle aurait simplement besoin d'en toucher deux mots au directeur pour qu'il s'en charge. Il ne lui refusait jamais rien, de toute façon. Son instinct ne l'avait pas trompé. Une nouvelle tête dans l'équipe lui avait permis de balayer son plus gros problème.

-C'est parfait. Vous pensez pouvoir vous charger des projecteurs et des barrières avant ce soir ? Prenez tout le personnel dont vous avez besoin. Votre salaire sera bien évidemment augmenté.

La chanteuse fit un signe de main aux autres ingénieurs présents, leur ordonnant de s'approcher, afin de leur expliquer rapidement l'idée de Bérénice, puis leur demanda de suivre les directives de la brune. Lantana remarqua ici et là quelques grimaces mais n'en prit pas compte. La plupart ici savait l'exigence que demandait la chanteuse à chacune de ses performances. Si cela pouvait être exténuant, personne ne se plaignait directement au vu de la belle somme qu'ils recevaient à la fin. Même si la paie avait un peu baissé avec la fin de l'entreprise Shinra, le pécule qu'ils recevaient était tout de même suffisant pour la besogne qu'il faisait. Et puis, de ce qu'on racontait, travailler pour la célèbre chanteuse pouvait ouvrir bien des portes.

Elle se tourna finalement vers Bérénice et lui tendit une carte.

-Vous pourrez vous déplacer librement dans le parc avec ça. Utilisez toutes les ressources dont vous avez besoin, vous avez carte blanche.

D'un autre signe de main, elle appela les autres danseurs qui avait profité que leur employée soit en pleine discussion pour prendre une pause bien méritée. Mais pas pour très longtemps. Le concert avait lieu dans deux semaines et, même s'ils avaient encore du temps, Lantana n'aimait pas laisser les choses traîner. S'il pouvait régler la plupart des problèmes aujourd'hui, les répétitions prochaines pourraient alors se dérouler bien plus facilement et sans accroc. Elle pouvait paraître tyrannique mais tant que le travail était bien fait, elle récompensait en conséquence.

-Vous arrivez à peine et j'en demande beaucoup, mais ça fonctionne comme ça ici. La demi-mesure est interdite, ajouta-t-elle à l'intention de Bérénice. Si on arrive à tout boucler ce soir… vous aurez tous droit à une surprise.

Aussi bien danseurs que techniciens laissèrent échapper des exclamations de joie et d'excitation. La dernière fois qu'ils avaient tous eu droit à une surprise fut un festin comme ils n'en avaient jamais eu auparavant. Si tous se demandaient comment elle faisait pour obtenir tout cela, personne n'osait jamais poser la question à voix haute. Ceux qui avaient travaillé pour son compte suffisamment longtemps savaient qu'il ne fallait pas trop mettre son nez partout lorsqu'il s'agissait de la vie privée de la demoiselle.

Lantana les rappela à l'ordre une nouvelle fois en tapant deux fois dans ses mains et, ce fut le signal pour que tout le monde se mette en place, comme requinquer par la perspective d'une surprise. Tandis que l'équipe technique quittait la salle de spectacle, le reste des personnes se pressèrent autour de Lantana pour écouter la suite du déroulement de la répétition. Celle de 'Change your fate' étant en stand-by pour l'instant, ils passèrent à une autre chanson, une toute nouvelle qui devrait sortir le mois prochain. Ceux qui assistaient au concert allaient donc l'entendre en avant première. Tout comme 'Make it Bloom', Lantana délaissa son micro pour être libre dans ses mouvements pendant la chorégraphie de 'Continue? Exit?' ( traduction )** . Et les choses seraient plus compliqués avec le bâton de majorette qu'elle devait manipuler. Elle observa d'ailleurs son accessoire qu'elle avait spécialement commandé pour l'occasion et s'assura la matéria qu'elle avait instauré ne risquait pas de sortir pendant ses pirouettes. Si elle jouait avec le feu dans 'Change your fate', la glace serait au rendez-vous pour sa nouvelle chanson. Ne s'attardant plus sur ce détail, elle reprit alors sa place au milieu de la scène et la répétition reprit.



Entièrement concentrée dans ce qu'elle faisait, Lantana ne vit pas le temps défiler. Ils avaient passé en revue plusieurs fois les chorégraphies, discutèrent de l'ordre des chansons et s'essaya par deux fois à faire toutes les chansons sans pause, revoyant les transitions entre chacune d'entre elle. Pour conserver au maximum sa voix, elle avait commencé à utiliser des enregistrements pendant les danses. Les choses se déroulaient à merveille. Il ne restait plus qu'une chanson à préparer et tout serrait presque terminé. Elle finissait tout juste de prononcer les dernières paroles de 'My memories' ( traduction ), une chanson bien plus douce et bien plus calme que les chansons précédentes, sa voix s'éteignant doucement avec les dernières notes.

Un court silence s'installa dans la salle avant d'être rompu par les applaudissements de toute l'équipe. Les lieux furent à nouveau remplis de lumière et, comme souvent, ce fut un ballet autour de la chanteuse alors qu'on lui tendait serviette et bouteille d'eau pour se désaltérer. La fatigue était présente pour tout le monde, mais celle qui se fatiguait surtout était Lantana qui usait souvent ces cordes vocales. Lorsqu'elle s'assoit enfin pour souffler un peu, l'équipe technique choisit ce moment pour se manifester et Lantana s'avança vers la nouvelle recrue Bérénice.

-Alors?

Ce simple mot prononcé portait toute l'importance qu'elle lui donnait. Et Lantana ignora superbement sa voix qui avait défailli très brièvement.


[**HRP: Pour les paroles, y'a pas vraiment de sens, j'aime juste beaucoup le rythme de la chanson. Remplace juste Tokyo par Midgar et EGOIST par Lantana et ça passe /pan ]


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyLun 20 Avr - 23:22


« Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion. »



Sans aucune discussion ni aucun préambule, Lantana décida que tout devait être fait pour le soir même. Avec pour récompense un salaire doublé.

D’accoooord ….

Bérénice resta d’abord sans voix devant l’attitude de la chanteuse, croyant à une blague qui allait être débusquée dans les minutes à venir. Mais non, toute l’équipe agissait en conséquence, sans hésitation, sans perdre de temps même lorsque l’engourdissement de la pause fut vaincu … Le flot de tâches à effectuer se déversa d’un coup dans le cerveau de Bérénice et la technicienne dut se reprendre assez vite pour mettre de l’ordre dans tout ce chaos.

“ Pas de problème, ce sera fait ! “

Bérénice saisit le laisser-passer que lui tendait la chanteuse comme on saisit sa chance, le coeur battant la chamade. Tout ce travail était impossible à faire dans un délai si court pour une personne, pour une équipe de techniciens se connaissant assez peu, c’était comme foncer dans un mur, mais tout cela était sans compter l’atout que Bérénice cachait dans sa manche.

Grâce à la poupée Calcobrena, elle pouvait travailler deux fois plus vite, avoir des yeux derrière la tête pour surveiller l’équipe technique,et aurait ainsi le temps de courir à travers le Gold Saucer et au-delà à la recherche de matériel et de composants. Le travail resterait dantesque, mais dans cette situation où Lantana laissait entendre que c’était à quitte ou double, il y avait de quoi faire un coup d’éclat et enfin sortir du cycle monotone de la vie dans les ateliers de recyclage d’Edge City.

“ Merci. Vous ne le regretterez pas. “

En tout cas, la promesse d’une surprise avant donné un élan d’optimisme à l’assemblée et fit taire les réticences de ceux qui voyaient d’un mauvais oeil qu’une nouvelle venue prenne les rênes de l’équipe. Elle ne voulut cependant pas prendre le risque de donner les tâches sur lesquelles elle voulait garder la main aux techniciens en chef qu’elle ne connaissait pas et les chargea d’adapter l’arrangement des spots en fonction des flammes qui resteraient réelles sur la scène, ainsi que de faire monter les capacités des systèmes d’aération. Puis elle demanda aux amis de Jerry en qui elle pouvait avoir confiance d’aller chercher les anciens projecteurs d’hologrammes dans la réserve et de les préparer.

Elle ne prit que deux heures pour aller s’aventurer dans ce qu’il restait de la décharge de Corel Nord. L’espace avait été relativement bien nettoyé, et il ne restait qu’un tas de carcasses de machines à l’écart du village converti à l’exploitation du pétrole. Quelques monstres rôdaient dans les parages, mais Bérénice et son androïde parvinrent à les semer. A première vue, il n’y avait rien à tirer du dépôt, et la brunette commençait à se demander ce qui lui avait pris de se lancer dans cette aventure. Enfin, elle trouva ce qu’elle cherchait : les équipements de secours de l’ancien réacteur avec les protections pour les interventions anti-feu.

“ Haha ! Trouvé ! Bien, en l’état, ils sont inutilisables. Mais on va remplacer les circuits endommagés par la corrosion et remplacer les batteries. Voyons, j’ai aussi besoin de ce genre de transformateur … “

Tout en cherchant, Bérénice essayait de visualiser les pièces dont elle avait besoin et Calcobrena se mettait immédiatement à leur recherche. Grâce à sa petite taille, la poupée parvenait à se glisser dans les recoins pour trouver les fragments électroniques les plus petits tombés sous les tôles et carrossages. De son côté, Bérénice désossait méthodiquement les morceaux d’appareils pour avoir le moins de choses inutiles à transporter. La quête fut bientôt remplie, ainsi que le sac à dos de Bérénice. Alors elle s’autorisa à lâcher un soupir :

“ Pfouuuh, ça devrait aller. Ah j’ai faim ! C’est fou ce que cela creuse de travailler au grand air. “

Le retour par le téléphérique lui sembla prendre un temps fou, mais au fond, elle avait besoin de ce temps de répit pour remettre de l’ordre dans ses plans. Après un passage en coup de vent à l’hôtel fantôme où elle se choisit un sandwich répondant à l’appétissant nom d’ “en-cas du croquemitaine”, elle retrouva l’équipe technique, vérifia le travail accompli et se mit aux soudures.

La course contre la montre dura ainsi jusqu’au soir. Bérénice pouvait entendre la répétition, les chansons s’imprimaient dans sa tête et elle se surprenait à fredonner des paroles de “Change your Fate” pour s’encourager à travailler plus vite. Elle avait l’impression d’être partout à la fois, c’était assez perturbant, mais toute cette activité était grisante. Lorsqu’on vint lui annoncer que la dernière chanson allait être répétée, Bérénice enleva ses lunettes de protection, échangea un regard avec Calcobrena, et toutes deux hochèrent de la tête.

Alors pendant que les paroles de “My Memories” étaient énoncées par la voix mélodieuse de Lantana, Bérénice se glissa avec toute la discrétion possible du côté des bancs du premier rang et disposa les boucliers anti-feu. Elle se laissa cependant aller à écouter la chanson au lieu de clipser le dernier boîtier. Cette mélodie était si douce, et elle se sentait un peu vannée. Elle applaudit en même temps que le reste de la salle. Si cela se passait ainsi lors de la première, alors qui pourrait encore rester dans le pessimisme si le Gold Saucer était capable de produire à nouveau des spectacles de cette qualité ?

Comme Lantana s’approchait pour s’informer de l’avancée des travaux, Bérénice verrouilla la protection et se releva.

“ Tout est en place. Logiquement cela devrait fonctionner. Il faudrait encore tester la sécurité des premiers rangs, mais pour ce qui est des hologrammes … A vous de juger ! ”

Bérénice tendit une télécommande à Lantana, confiante. Avec les batteries qu’elle avait montées et adaptées sur les anciens projecteurs d’hologrammes, les images seraient dix fois plus brillantes, et les flammes aussi brillantes que des vraies.
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyMar 21 Avr - 16:23

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Ghost Square
Lantana prit la télécommande qu'on lui tendit et regarda attentivement les fameux boitiers qui permettraient de protéger les spectateurs des flammes des projecteurs de vrais flammes. Elle nota dans un coin de sa tête qu'elle devait demander à revoir la décoration de la salle ce jour-là, s'il pouvait rajouter quelques accessoires en plus pour les dissimuler. Sans plus attendre, elle ordonna qu'on place et  branche les projecteurs d'hologramme autour des bancs et lorsqu'on lui assura que tout était près, elle demanda à ce qu'on éteigne tous les projecteurs du plafond et appuya sur le bouton de démarrage.

Bérénice était allé au-delà de ses attentes.

Un sifflement d'admiration parcouru toutes les personnes présentes alors que les fausses flammes s'élevaient et éclairaient la salle. Presque fasciné, Lantana s'approcha du projecteur le plus proche et tendit la main vers la flamme qu'elle traversa. C'était--

-Parfait, dit-elle à voix haute en se tournant vers la brune.

Pour la première fois depuis le début des répétitions, Lantana esquissa un sourire vers Bérénice. Avec ces projecteurs, le concert ne pouvait que se dérouler comme sur des roulettes. Qui plus est, les boucliers semblaient fonctionner convenablement au vue des techniciens qui testaient le matériel avec leurs briquets. La chanteuse éteignit finalement les projecteurs d'hologrammes et la lumière normale revint.

-Bon travail, tout le monde. On en as fini pour aujourd'hui, annonça-t-elle finalement, ce qui déclencha soupir de soulagement et exclamations de joie. Rendez-vous à l'hôtel à 21 heures ce soir.

Des embrassades et des accolades de joie se firent et peu à peu, les gens quittèrent les lieux, les derniers étant les danseurs qui discutaient encore du dernier jour de répétition avec le grand jour.

-Mademoiselle Jones, pensez-vous pouvoir venir la semaine prochaine? Il s'agira simplement de vérifications et s'assurer que tout fonctionne, ça ne devrait pas être long comme aujourd'hui. Une heure, tout au plus, la rassura la jeune chanteuse.

Une fois sa réponse entendue, elle continua et désigna les danseurs d'un signe de la main:

-Vous pouvez enfin prendre une douche bien méritée, ils vous montreront où sont les vestiaires.

Son garde du corps, qui était resté dans l'ombre et silencieux jusque là, vint lui apporter une nouvelle bouteille d'eau et plaça son poncho de laine noire sur ses épaules. Toute l'adrénaline et l'excitation des répétitions s'étaient évaporées depuis et son corps commençait peu à peu à refroidir.

-Merci beaucoup pour votre aide. Soyez là ce soir. J'imagine que vous devez avoir très faim.

Sur ces paroles, Lantana les salua tous d'un simple hochement de tête avant de suivre son garde du corps qui ouvrait la marche. Désormais seule, Lantana retrouva son expression naturelle, un visage d'indifférence. Habituée des lieux, au point d'avoir une chambre permanente à l'hôtel du parc, elle marchait presque comme une reine se baladant dans son propre château. Tête haute, démarche gracieuse, elle eut cependant la chance de ne croiser personne sur son chemin vers l'hôtel.

Une fois dans sa chambre, non sans avoir fait un détour aux cuisines, elle prit une longue douche bien chaude pour détendre ses muscles mises à rudes épreuves aujourd'hui. Propre et fraîche, emmitouflée dans un peignoir de coton blanc, elle réagit à peine en voyant une tasse de lait chaud et un pot de miel qui l'attendaient qui l'attendaient sagement sur sa table. Contrairement à la décoration extérieures de l'hôtel Ghost, sa chambre était meublée dans un style bien plus chic, dans le style victorien, avec pour couleurs principales noires et blancs. Bien installée au fond de son canapé, elle dégusta sa boisson chaude, le miel soulageant grandement sa gorge. Après des heures de bruits et de lumières, le calme de sa chambre était la bienvenue. Ne pensant à rien, elle se contenta de boire et d'apprécier le silence autour d'elle.

Mais les vibrations de son PHS la ramenèrent doucement à la réalité. Il était 20h30 et elle devait se préparer pour bien paraître devant ses "invités". Elle abandonna donc son peignoir et alla piocher dans son placard un haut blanc léger avec trois bandes noires sur l'avant, une jupe noire plissée haute taille, court à l'avant mais légèrement plus à l'arrière, comprenant quatre ceintures enserrant sa taille. Elle enfila une veste noire par-dessus, attaché un ruban rouge autour de son cou. Elle compléta le tout avec des longues chaussettes hautes en dentelles noires et une boire de bottes noires en cuir lui arrivant jusqu'aux genoux.

Une fois prête, elle sortit enfin pour rejoindre le hall de l'hôtel, là où l'attendait les membres de l'équipe de cet après-midi mais également une poignée de clients qui avaient été invités aux festivités. Le maître d'hôtel invita tout ce petit monde à se rendre dans l'immense salle à manger où les attendait - en plein dans le mille - un immense festin. On y trouvait aussi bien des tourtes de légumes que des gâteaux au chocolat ou encore des coupes de crevettes fraiches n'attendant qu'à être plongé dans la mayonnaise et à être dégustées.

Lantana prit une coupe de vin et leva son verre, captant l'attention de tout le monde.

-Encore un grand bravo pour votre travail d'aujourd'hui. Profitez bien de la soirée.

Les verres s'entrechoquèrent aussitôt et les conversations allèrent bon train. Lantana trempa à peine ses lèvres dans son verre qu'on l'aborda pour des photos et des signatures. Elle ne rechigna nullement, sachant très bien que tout cela faisait parti de sa mission, et distribua sourire et échangea quelques mots avec ses fans. Une fois enfin seule, elle se déambula parmi les petits groupes, échangeant quelques mots ici et là avant de s'arrêter au côté de Bérénice.

-Tout se passe bien ?



.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyMer 22 Avr - 18:19


« Celui qui se perd dans sa passion perd moins que celui qui perd sa passion. »



Bérénice avait retenu sa respiration tandis que Lantana appréciait le fruit des efforts de l’équipe technique. En tout cas, le reste du plateau était impressionné. Enfin, le verdict tomba. La chanteuse marqua son contentement à voix haute. Des gestes de victoire et murmures d’enthousiasme parcoururent l’assemblée. Bérénice put souffler et un grand sourire s’épanouit sur ses lèvres, presque malgré elle. En cet instant, tous les problèmes étaient loin, le village des fossiles, le continent nord, la mort et la maladie …

Lantana se tourna à nouveau vers Bérénice et lui demanda si elle pouvait revenir pour les vérifications. Le sang de la technicienne ne fit qu’un tour. Est-ce qu’elle pouvait se permettre de rester dans la région aussi longtemps ou de faire l’aller-retour jusqu’à Midgar entre-temps ? Juste pour une heure de révisions ? Cela changeait ses plans, elle aurait sans doute du mal à trouver un arrangement, mais il fallait qu’elle accepte cette tâche à tout prix de peur que les choses tournent mal en son absence. Elle avait pris une responsabilité, il fallait qu’elle dise “oui”.

“ Absolument ! Je m’en occuperai, soyez sans crainte. “

La pilleuse offrit le sourire le plus serviable possible à Lantana et s’inclina pour la remercier de la confiance qu’elle lui témoignait. Les effusions de joie passées, les compliments échangés, chacun fit un minimum de rangement pour aller vite se préparer pour la petite sauterie du soir. Bérénice fut accostée par une connaissance, un ami de Jerry, qui la félicita. Elle pouvait être certaine de sa sincérité. Ce bon point pour leur réputation rejaillirait sur l’atelier de Jerry et tous en bénéficieraient.

“ Je crois qu’on n’a pas le temps d’aller à Correl pour se préparer ... “

“ De toutes façons, je t’avouerai que je n’ai pas prévu de rechange. Je ne pensais pas que vous faisiez ce genre de chose ici. Même si j’avais voulu prendre du bon temps, je n’ai personne avec qui en profiter. Bref … Je vais peut-être passer au lavabo pour me rafraîchir un peu. ”

“ Ce ne serait pas du luxe, on dirait que tu viens de courir le marathon de Midgar. Il y a des commodités du côté du Chocobo Square. On regardera les courses en prenant un verre en attendant l’heure de la fête ! “

Ainsi fut fait. Bérénice fit une toilette sommaire et s’empressa de s’arranger car elle n’était vraiment pas sortable ainsi. Puis elle rejoignit son camarade au bar, Calcobrena sur les talons. Celui-ci remettait en jeu le gain qu’il venait de gagner aux paris. Ils discutèrent un moment autour d’une bière. Bérénice parla de son problème de planning : elle n’arrivait pas à joindre Jerry pour trouver une solution. Son collègue lui dit qu’elle pourrait rester à Corel un peu plus longtemps, qu’il s’arrangerait avec la logeuse.

“ Tu sais, je pense que tu pourrais donner un petit coup de main supplémentaire ici. Lantana n’en a jamais assez avec les ajouts et les modifications. Certains diront qu’elle change d’avis comme de chemise, mais on ne peut pas nier que ses spectacles aient du succès. Et puis … En ce moment, je travaille aussi sur un autre projet dans le parc. Je ne sais pas si cela te ferait plaisir, ce n’est pas très ambitieux pour une nana comme toi. “

“ Ils se sont rendus compte qu’il n’y avait pas assez d’attractions pour les enfants, et lorsqu’un jeune couple veut s’amuser ici, il y a toujours le problème de la garde. Alors ils veulent faire une sorte de jardin d’enfants avec des robots mascottes, des petits mogs volants, des moobas, des namingways … “

Lorsque son collègue lui montra les photos du projet, Bérénice sentit une petite partie d’elle-même chavirer. Avec la fatigue accumulée de la journée, des larmes lui montèrent aux yeux. Elle avait eu l’un de ces lapins à capuche quand elle était petite. C’était ses parents adoptifs qui le lui avaient offert en rentrant de voyage au village des fouilleurs. Leur perte avait été récente. La jeune femme prit le portable et continua à contempler les mascottes qui défilaient sur l'écran.

“ Hey ça va ? Je ne disais pas ça méchamment. Ce n’est pas sensationnel, mais ça permet de payer les frais. “

“ Ce n’est rien. Je participerai volontiers. “

“ Les automates et les robots continuent d’être à la mode ici. D’ailleurs fais attention à ta Calcobrena. Quelqu’un pourrait vouloir l’acquérir de manière plus ou moins amiable. C’est toi qui l’a fabriquée ? “

“ Non, ce n’est pas moi qui l’ai construite. On me l’a offerte. Impossible de m’en séparer. De toutes façons, Calcobrena ne voudra pas avoir d’autre propriétaire. “

La poupée les regarda tour à tour et hocha la tête. Bérénice rendit le portable avec un petit sourire en coin. Ils se rendirent compte qu’il était bientôt l’heure et se dépéchèrent de rejoindre Ghost Square. Lantana les accueillit dans des atours toujours toujours aussi recherchés. Même pendant une fête privée, elle savait soigner son image. Les petits fours et les gourmandises qui couvraient les plateaux avaient l’air exquis. Bérénice leva son verre comme les autres convives au toast de leur hôte. Elle discutait avec ses collègues quand Lantana passa près d’eux et leur demanda si tout allait bien. Ils acquiescèrent de concert.

“ C’est une très belle fête. Je n’ai rien vu de tel depuis des années, depuis un séminaire d’archéologie à Junon, une exposition sur les Anciens … Le temps heureux de la prospérité. “

Bérénice faisait bonne figure face à l’artiste, même si au fond ses paroles étaient assez sincères dans le contentement qu’elle avait à se trouver dans ce bain chaleureux d’abondance et de convivialité.

” Oh, excusez-moi. Maintenant que j’y pense, si vous souhaitez que je vous rende votre laisser-passer ... Il ne faudrait pas qu’il vous manque pendant une semaine. “

Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyJeu 23 Avr - 13:29

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Ghost Square
Lantana avait bien évidemment entendu parler des Anciens, alors qu'elle était dans les entrailles les plus profondes de la Shinra. Elle avait lu en diagonale un dossier sur le projet Néo-Midgar et avait vu les mots Cétras et Anciens apparaissaient à plusieurs reprises. Elle ne s'était pas attardé sur le sujet, n'ayant pas été sa priorité à l'époque mais elle connaissait les grandes lignes du sujet. Mais en tant que chanteuse, elle n'allait pas étaler son savoir à des inconnus ou à des gens qu'elle connaissait à peine. De toute façon, ce n'était pas son genre de prendre la parole pour des raisons autre que professionnelles.

La jeune chanteuse récupéra son laisser-passer et le rangea dans les plis de sa jupe qui dissimulaient une multitude de poches. Elle avait d'ailleurs remercier silencieusement le créateur de ce vêtement d'avoir pensé à quelques chose d'aussi pratique.

-Je demanderais au directeur de vous faire un laisser-passer, vous en aurez besoin à l'avenir. Je vous l'enverrai demain, si vous êtes encore là.

En parlant du loup… voilà qu'entrait le fameux directeur du Gold Saucer, Dio. Un homme à la musculature toutefois impressionnante et à la moustache bien atypique. Sans compter sa tendance à se balader, habillé comme un catcher.

-Mon enfant, tu étais donc ici ! Toujours aussi resplendissante, s'exclama Dio alors qu'il s'approchait du petit groupe, les gens se décalant sur son passage.

Si Lantana pouvait se permettre bien des choses et faire des "caprices" auprès du directeur, c'était parce que le personne lui-même aimait se montrer en spectacle. Il fut présent le jour de son tout premier concert au Gold Saucer et fut complètement conquis par le spectacle offert par la jeune fille. Depuis, les privilèges lui tombaient dessus les un après les autres. Le nombre de visiteurs avaient également augmenté depuis l'arrivée en résidence permanente au Gold Saucer, les fans essayant souvent de croiser la fameuse chanteuse. La chanteuse avait pour ainsi dire réussi à conquérir le Gold Saucer pour la Shinra, leur offrant sur un plateau d'argent une nouvelle source de revenus. Mais n'étant plus actif, Lantana vivait tout de même aux frais de la princesse ici, et avait accumulé une petite fortune depuis. N'ayant pas de réels hobbys ou de passe-temps ( en dehors des chocobos ), elle n'hésitait pas à puiser dans ses économies pour payer ses employés lorsqu'il y avait des heures supplémentaires. Et puis, malgré les temps difficiles, les gens continuaient à dépenser pour s'amuser ou oublier, ne serait-ce qu'un peu, leurs malheurs.

-Mademoiselle Jones, voici le directeur et propriétaire du parc, Dio. Mademoiselle Jones a rejoint l'équipe d'aujourd'hui et a fait un excellent travail en un très court délai. Je vous la recommande pour vos prochains travaux. Il lui faudrait un laisser-passer.
-Ravie de faire votre connaissance, Miss Jones! Si ma chère Lantana vous recommande c'est que vous devez avoir un talent exceptionnel ! Je me charge de votre laisser-passer dès ce soir, ajouta Dio en prenant les mains de Bérénice et de les serrer avec vigueur.

Tous, ou presque, étaient habitués au comportement un peu excentrique et flashy du directeur, et la plupart, d'abord mal à l'aise, n'y prêtaient plus vraiment attention, suivant l'exemple de Lantana.

-Profitez tous bien de la soirée ! Pour l'occasion, vous pouvez accéder à toutes les attractions gratuitement! Annonça d'une voix forte le directeur avant de se tourner vers la jeune chanteuse. Puis-je te parler en privé, mon enfant?

Décidément, c'était la soirée des bonnes surprises aujourd'hui. Mais Lantana en l'entendait pas de cette oreille. Le regard de Dio voulait tout dire: il avait une faveur à lui demander. Elle ne prit pas la peine de lui répondre et quitta simplement la pièce pour se rendre dans le lobby de l'hôtel. Pas un chat en vue, c'était parfait. Sitôt assurer d'être seuls, Dio prit la parole. Et Lantana l'avait en plein dans le mille.

-Une connaissance à Costa del Sol va bientôt ouvrir un tout nouveau restaurant et voudrait t'inviter pour le jour de l'ouverture. Et Si tu pouvais bien évidemment faire une ou deux chansons…

Il avait baissé sa voix sur les derniers mots. Lantana avait une apparence délicate et douce mais elle était loin de se laisser marcher sur les pieds. Elle avait toujours le dernier mot, lorsqu'ils y avaient des négociations, surtout lorsqu'il s'agissait de ses concerts. Elle planta son regard grenat perçant dans ceux du directeur puis se détourna.

-J'accepte. Qu'il m'envoie les informations rapidement, répondit finalement la chanteuse après un court silence, provoquant de la joie chez l'homme musclé, mais pour une courte durée. Mais qu'ils me contactent directement la prochaine fois.
-Je le lui dirais, soyez sans crainte, mon enfant !

Sur ces mots, le propriétaire du Gold Saucer quitta l'hôtel. Allons bon, il n'était venu que pour ça? L'ouverture était donc si proche? Qu'importe, cela tombait bien. Après son concert de printemps, elle avait prévu de prendre de longues vacances cet été et l'occasion tombait à pique. Certes, elle allait chanter mais le décor n'était pas plus mal. Et la villa du directeur était l'une des plus somptueuses. Que demander de plus?

Lantana revint donc dans la salle où les conversations allaient bon train et où les plats se vidaient petit à petit. La demoiselle jeta son dévolu sur quelques crevettes fraîches, qu'elle mangea du bout des lèvres. Alors que son regard parcourait l'assemblée sans pour autant s'attarder sur qui que ce soit, elle vit enfin clairement la marionnette qui accompagnait Bérénice depuis le début. Ses mouvements étaient plutôt fluides et elle semblait solide malgré son apparence de porcelaine. Elle se pencha légèrement vers elle et la fixa longuement.

-Vous l'avez fabriqué vous-même, Mademoiselle Jones? Elle est très réussie.



.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 26 Avr - 15:05


« La célébrité est le châtiment du mérite et la punition du talent. »



“ Je devrais rester dans la région. Mon collègue pourra me la transmettre. “

Le laisser-passer disparut comme dans un tour de prestidigitation, sur la promesse de Lantana d’envoyer à Bérénice une carte qui lui serait probablement personnelle. Côtoyer une célébrité, c’était de la magie perpétuelle, des apparitions, des disparitions. Mais Bérénice n’était pas prête pour le tour suivant. La technicienne n’avait jamais vu Dio en chair et en os, et elle le rencontrait ainsi dans toute sa majesté culturiste. Et quelle théâtralité … Une autre personne que lui dans cet accoutrement aurait eu l’air ridicule, mais le directeur était juste fabuleux. Bérénice sourit chaleureusement, aux anges.

Elle répondit à son salut en lui tendant la main, et elle put sentir la poigne terrible qu’il pouvait potentiellement montrer. La pilleuse pouvait s’estimer heureuse d’être une petite bonne femme qui n’entrait pas dans sa catégorie, sinon il lui aurait broyé la main en test, elle en était sûre. Elle garda un grand sourire car malgré tout, on lui faisait une magnifique fleur de lui ouvrir les portes du Gold Saucer pour de nouveaux contrats. C’était assez incroyable que cela puisse se passer aussi rapidement.

“ Je vous remercie directeur Dio ! Cela ne fait qu’une journée que je suis ici, mais j’ai mesuré à quel point travailler ici est un privilège ! “

Cependant, la conversation ne dura pas longtemps et presque aussitôt, Dio partit pour parler affaires avec l’envoûtante chanteuse … Ou quoi que soit une discussion en tête à tête entre deux personnalités extraordinaires de ce genre. Bérénice s’imaginait bien que les choses ne pouvaient être autrement. Il fallait simplement se réjouir des bonnes nouvelles qu’elle venait de recevoir. Son compagnon remarqua son humeur et eut un sourire en coin comme elle regardait les deux personnalités du show business reprendre leurs distances du menu peuple, comme des comètes qui ne frôlaient la terre qu’une fois de temps en temps.

“ Ces gens-là portent un masque, Bérénice, n’espère pas savoir qui ils sont réellement. “
“ Tout le monde porte un masque Tom … Et même si c’est un masque, ce sont eux qui l’ont forgé, il reflète une partie de leurs intentions. “
“ Nous faire miroiter les étoiles ? Oui, probablement. A coups de milliers de gils. “
“ C’est sûr qu’il y a de l’argent par ici, même après toutes ces catastrophes. Même s’il pourrait être très utile ailleurs. Il y a des choses qui ne changent pas. “
“ Eh non … Crois-moi, Bérénice, tu as une opportunité de pouvoir travailler ici : ne la gâche pas. Installe-toi à Correl, tu gagneras mieux que dans la région de Midgar. Tu paieras moins de loyer, et tu pourras dormir sur tes deux oreilles pour la bonne et simple raison que les monstres ne pullulent pas ici comme là-bas.“
“ Je ne peux pas quitter Edge. Je vais essayer de me faire le maximum d’argent en quelques temps, et je saurais quoi en faire .. “

Bérénice leva les yeux de son verre de vin, balaya la salle des festivités du regard. L’insouciance, les rires, les scintillements des plateaux d’argent sur les nappes blanches, tout cela ne pourrait lui faire oublier bien longtemps cette obsession, ce besoin de réponses : elle devait retrouver la trace de son frère Marcus, et cette trace se perdait à Midgar. Seuls les moyens et la persévérance pourraient lui apporter des réponses.

Lantana revint dans la salle au bout d’un moment. Rien n’aurait laissé paraître sur le visage de  quoi elle venait de discuter. Elle s’intéressa alors à Calcobrena qui faisait quelques pirouettes au son de la musique ambiante, comme à son habitude, lorsqu’elle n’avait rien à faire. L’androïde perçut l’intérêt de la chanteuse et lui présenta ses hommages sous la forme d’une gracieuse révérence de ballerine. Bérénice

“ Si seulement j’en étais l’inventeur … Malheureusement, je n’en suis que la propriétaire par un coup du hasard. Mais j’espère au moins un jour pouvoir arriver à ce niveau technique. “

De son côté, la poupée cybernétique avait son regard rivé dans celui de la chanteuse. Quel élément la fit réagir ? Cela devait passer inaperçu aux yeux de Bérénice, humaine parmis les humains, qui voyait Lantana comme la chanteuse rose et noire, mais les étincelles mako dans les prunelles grenat ne devaient pas échapper aux capteurs optiques de la poupée. Il y eut un grésillement et elle prononça ces paroles énigmatiques :

“ Calcobrena, à votre service ! Donnons le meilleur de nous-même pour la gloire de notre entreprise ! “

Bérénice tiqua un peu. La formulation était bizarre, et pour une fois, elle avait du mal à comprendre où Calcobrena voulait en venir. Mais elle préféra l’ignorer plutôt qu’admettre devant sa patronne que le robot avait des ratés. Elle sentait qu’il se passait quelque chose, que le courant passait, et elle ne voulait pas s’interposer. Il y avait trop à gagner si Lantana continuait de s’intéresser à son sort, et elle minimisa la chose :

“ Si je savais quel ingénieur l’avait construite, je pourrais lui offrir une petite révision. Il y a quelques petits accrocs de temps en temps, mais cela reste rare, heureusement. “

La technicienne fit comprendre d’une pensée à la poupée qu’elle devait reprendre ses esprits. Calcobrena exécuta quelques pas de danse et tout revint à la normale.
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyLun 27 Avr - 16:50

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Ghost Square
Il ne s'agissait que de quelques secondes, un bref instant, mais au vu de sa proximité avec la poupée, Lantana pouvait le voir. La poupée l'analysait et réagissait en conséquence. Entraînée pour être espionne, elle se devait d'avoir un large champ d'observation et d'analyse et avait besoin de déceler et de comprendre les moindres petits détails, même insignifiants. Alors, les mots du robot ne lui paraissaient pas anodins. C'était peut-être la première fois qu'elle entraînait son nom mais cette phrase, elle la connaissait sur le bout des doigts. L'entreprise dont elle parlait ne pouvait être que la Shinra. Calcobrena était donc made in ShinRa. Son programme avait dut réagir à la présence de mako dans le corps de Lantana, qui se manifestait sous forme de petits éclats bleus brillants dans ses pupilles grenats. Elle avait arrêté les injections depuis bien longtemps, et ces petites étoiles artificielles étaient les vestiges tangibles de son appartenance à Deepground.

La chanteuse ne fit aucun commentaire, observa du coup de l'œil la propriétaire de la poupée qui semblait ne pas comprendre pourquoi elle avait prononcé ce slogan, ou fit mine de ne pas comprendre et se dissimula derrière des explications. Lantana se redressa finalement tandis que la poupée effectua à nouveau quelques pas de danses, reprenant ces activités avant d'être interrompue par la star.

-Je suis sûre que vous y parviendrez, ajouta-t-elle finalement avant de se tourner complètement vers Bérénice.

Elle repensa aux mots du directeur très brièvement et esquissa un minuscule sourire, quelque chose entre l'amusement et un soupçon.

-Et si nous écoutions les mots du directeur et profitions de la soirée?

Sans attendre une seconde de plus, Lantana invita Bérénice ainsi que sa petite équipe à quitter la grande salle à manger pour quitter l'hôtel et se dirigea vers les fameuses pierres tombales qui servaient de point de repère pour les trappes. Elle s'approcha de celle gravé du mot "wonder", appuya sur la lettre w qui s'enfonça légèrement. La trappa s'ouvrit brusquement et, après un signe de main, Lantana se laissa tomber dedans et glissa à toute vitesse dans le long tube transparent, jusqu'à sa destination. Pendant la glissade, il était possible de voir d'autres personnes dans d'autres tubes, les habitués riant aux éclats, les nouveaux quelque peu effrayés par ce moyen de déplacement. Juste avant d'arriver au Wonder Square, le toboggan fit un sacré virage, signalant le moment qu'elle devait se préparer à tout instant. Une aspiration d'air plus tard et Lantana fut éjectée du tube, fit un salto avant dans les airs avant d'atterrir souplement sur le sol, sous les applaudissements des quelques touristes présents. Mais pas le temps de faire des courbettes ! Elle interpella le staff qui comprit derechef sa demande et s'affairait alors à apporter un matelas pour réceptionner la prochaine personne qui arrivait.

Plusieurs secondes s'écoulèrent jusqu'à ce que Bérénice fasse son apparition et atterrisse sur le matelas de réception. Il existait un autre moyen de se déplacer, beaucoup plus sûre mais moins amusant, entre chaque entre chaque zone du parc, et il s'agissait de plateforme mécanique basique. Elle l'utilisait la plupart du temps mais ce soir était un peu exceptionnel. Et puis, à comparer, c'était le seul truc à sensations dans ce parc, en dehors du Battle square. Devrait-elle en toucher deux mots au directeur? Peut-être plus tard.  Lantana aida la jeune femme à se relever.

-Comment était-ce ? C'est assez impressionnant, la première fois…

La première fois que Lantana l'avait utilisé, c'était par curiosité, intriguée par ses étranges trous au sol, lors de son arrivée au Gold Saucer pour la toute première fois. Personne ne l'avait prévenu de la sortie qui pouvait être quelque peu périlleuse et elle remercia tous les dieux pour ses réflexes forgés à Deepground. Si elle ne les avait pas eu, Lantana n'aurait jamais vu le jour. Les enfants n'avaient pas le droit d'emprunter les tunnels et ceux qui s'essayaient pour la toute première fois devaient impérativement prévenir le personnel afin qu'ils préparent le nécessaire, comme maintenant. Une fois toute la petite troupe arrivée, ils se précipitèrent, comme des enfants surexcités qu'on emmenait à un parc d'attractions pour la première fois, vers le bâtiment qui abritait les nombreux jeux d'arcade. Une fois à l'intérieur, ce fut une nouvelle  vague de bruit et de couleur qui les enveloppaient et chacun avait déjà une idée de ce qu'il voulait faire, de même que Lantana.

-Vous avez une envie en particulier?

Le mini jeu de basket et celui du combat 3D avaient été pris d'assauts. Quelques personnes attendaient leurs tours pour la Moto-G et le jeu sur neige. Ils ne restaient plus grand-chose d'intéressants, a priori. Mais quand on s'appelle Lantana et qu'on a le directeur du parc qui vous mange dans la main, rien ne vous était impossible.

D'un signe de tête, elle l'invita à la suivre et se dirigea vers le fond des lieux, et s'approcha d'un rideau noir recouvrant le mur qui se trouvait  derrière les machines à grappins. Elle l'écarta, laissant apparaître un couloir sombre mais d'où on pouvait entendre de une musique étouffée au loin. Elle invita la jeune femme à y entrer la première et la suivit après avoir remis le rideau en place, les plongeant dans le noir complet mais pour une courte durée puisqu'elle appuya sur un bouton et des petites lanternes aux flammes artificielles violettes s'allumèrent sur deux bons mètres. Au bout de ce couloir, elles firent face à une porte qui scintillaient grâce aux petites lumières. Lantana utilisa son laisser-passer pour ouvrir la porte et, une fois n'est pas coutume, la lumière les aveugla à nouveau et une musique bien plus électro les assaillirent.

Ils avaient atterris dans la salle de danse servant aux répétitions pour les chorégraphies de Lantana. Quand elle n'était pas utilisé, elle servait aussi de salle de jeu pour les quelques privilégiés du parc. Le jeu ayant le plus de succès ici étant un jeu de danse, on y trouvait habituellement des danseurs, que ce soit des anciens ou des nouveaux. Lantana attendit que la chanson se termine pour programmer une nouvelle chanson et se plaça au centre de la pièce, seule, face au grand écran où apparut le personnage qui devait lui montrer les mouvements à suivre. Tandis qu'elle entamait quelques pas de danse lent, elle fut rapidement rejoint par deux personnes puis deux autres personnes encore avant d'entrer dans un rythme de plus en plus rapide. Ce qui était surtout impressionnant était la vitesse d'exécution des mouvements et l'harmonie entre chacun d'entre eux. Cette chorégraphie, Lantana pouvait la faire les yeux fermés, sans regarder l'écran si elle le voulait. Ce qu'elle avait fait en répétition un peu plus tôt n'était rien comparé à ce qu'elle effectuait maintenant. La chorégraphie fut courte mais très intense mais effectuée à la perfection à en juger par le nouveau record qui s'affichait sur l'écran. Lantana échangea des high five avec les autres et remercia ceux qui applaudissaient avant de retourner près de Bérénice.

-Vous voulez essayer?

Elle n'attendit même pas sa réponse qu'elle lui prit la main et l'entraîna sur la piste de danse pour recommencer. Se doutant bien que la danse n'était pas réellement le domaine de la technicienne, elle mit une des chansons les plus simples.

-Faites comme moi et ça devrait aller mais surtout… laissez-vous aller !

Une musique un peu country et entraînante se lança. Si au début, elle n'était que toutes les deux, très rapidement, elles se retrouvèrent entourés par cinq ou six personnes. Une espèce d'euphorie s'empara de la salle et très vite, toutes les personnes présentes se mirent à danser en rythme. Si Lantana appréciait, malgré les apparences, ce genre de moment, elle espérait que la technicienne près d'elle en faisait tout autant. Elle l'avait un peu sorti de sa zone de confort après tout.




.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 3 Mai - 21:13


« Chaque jour, il faut danser, fût-ce seulement par la pensée. »


Y avait-il comme une sorte de froid jeté entre Lantana et Bérénice ? C’est un peu ainsi que le prit la technicienne, qui ne savait pas comment réagir : elle craignait vraiment de faire mauvaise impression. Heureusement, les doutes furent dissipés par la chanteuse, en tout cas, affirmer qu’elle parviendrait par elle-même à surmonter les difficultés de ce défi pouvait être pris comme un compliment, et Bérénice hocha la tête pour montrer qu’elle appréciait l’encouragement. Lantana proposa un changement d’activité et au vu du frémissement de gaieté qui parcourut le petit comité, cela ne se refusait pas.

Bérénice descendit donc avec les autres au cimetière au milieu des bavardages et des trépignements de joie (certaines personnes dans la troupe étaient plutôt démonstratives). Elle lança un regard interrogatif à son collègue, mais il prétendit qu’il n’y avait pas à s’inquiéter, que c’était toujours comme ça et qu’il lui laissait la surprise de la suite de la fête. Il y avait tout de même quelque chose de malicieux au fond de ses prunelles qui ne rassura pas tout à faire la jeune femme. La dalle du tombeau de Wonder Square s’ouvrit sur un clap et un sourire s’esquissa sur les lèvres de la pilleuse. Cela présageait des sensations fortes, comme à Midgar, mais sans les monstres pour vous attendre au tournant, pensa t-elle en voyant Lantana emprunter le tube transparent faisant communiquer les deux soucoupes géantes.

*Je vais tout de même attendre, lui laisser prendre un peu d’avance …*

Elle compta quinze secondes et prit la suite. On ne lui disputa pas la place, il semblait qu’elle était la favorite de la soirée. Ce n’était pas désagréable d’ailleurs. Comme elle glissait le long du toboggan géant, elle put admirer le réseau complètement fou de l'immense machine à s’amuser qu’était le Golden Saucer. On ne s’en lassait pas. Enfin, elle arriva à destination et se réceptionna accroupie sur le matelas. La tête lui tournait, et elle accepta la main secourable de Lantana pour se dépêcher de laisser la place aux suivants.

“ Impressionnant, oui … Mais surtout incroyable. On se croirait sur une autre planète. J’aime beaucoup ça. Cela me faisait rêver quand j’étais gamine, mais même après toutes ces années, le charme n’est pas rompu. “

Toutes ces couleurs, ces lumières, ces machines concouraient à perturber les sens et à dépayser complètement le client. Bérénice fit quelques pas au milieu des attractions, séduite. Elle n’avait visité qu’une fois le Gold Saucer quand elle était enfant. L’endroit ne plaisait pas au professeur Jones et à sa femme : les deux archéologues trouvaient tout cela très superficiel et il en avait fallu des jours et des jours à faire les yeux de chaton abandonné pour gagner le droit de visiter l’endroit pour son anniversaire. Cela faisait plus de dix ans, et le parc avait encore embelli.

La fête de Lantana était à nouveau complète. Ils se précipitaient sur les animations qui étaient aux frais de la princesse. Pourtant, une bonne partie d’entre eux restèrent désoeuvrés : il n’y avait pas assez d’attractions pour tous. Bérénice croisa les bras, amusée. Lantana parlait un peu vite en invitant à faire son choix. Même dans la vie de star réglée comme du papier à musique, il pouvait y avoir des accrocs. Cependant, l’embarras ne dura pas longtemps, et la chanteuse trouva une idée. Bérénice se laissa alors emmener dans un coin visiblement réservé aux ViP.

“ Quel est cet endroit ? “

Du noir complet à la pleine lumière, on pouvait dire que la mise en scène était travaillée. Le temps que Bérénice arrive à s’habituer au changement de luminosité, Lantana préféra une démonstration à une explication et bientôt la salle entière se mit à danser une chorégraphie avec ses amis danseurs. C’était vraiment incroyable, cette agilité, cette rapidité … Elle qui avait tout le mal du monde à coordonner ses mouvements, ne pouvait que rester admirative.

* Je vais devoir danser comme ça, moi ? Je … Je n’y arriverais jamais. Je n’ai aucun sens du rythme. Je vais avoir l’air d’un pingouin au milieu de tous ces danseurs surdoués et surentraînés ! *

(((  Bérénice … Si tu souhaites faire bonne impression, il te suffit de me laisser te guider.  )))

* ‘Brena … Tu es en train de me suggérer de me faire faire tous ces mouvements ? Tu sais, j’aurais beau savoir quels mouvements faire, cela ne m’aidera pas davantage. Entre ce qui est dit et ce qu’on fait ... *

(((  Le dispositif qui connecte ton cerveau à mon système peut me permettre d’influencer tes gestes. Il te suffit de laisser faire et de ne pas résister.  )))

* … Ce n’est qu’un jeu. C’est censé être amusant ! Non, je ne vais pas tricher. Je dois essayer par moi-même ! *

Vous voulez essayer ? Cela n’avait pas manqué, Lantana lui avait posé la question. Bérénice afficha un sourire innocent et hocha de la tête avec conviction.

“ Oui, avec plaisir ! Mais je vous préviens, je n’ai pas beaucoup l’habitude et je crains de ne pouvoir vous suivre du tout sur cette chanson ! “

Elle hocha la tête et se mit en piste, les yeux absorbés par Lantana qui éxécutait les pas de danse avec autant de naturel et de facilité qu’on marcherait dans la rue. Elle réussit à identifier plus ou moins les séquences de mouvements qui n’étaient pas si faciles. Beaucoup de gestes, de déhanchés passèrent à la trappe, mais Bérénice parvenait à s’amuser malgré tout, oubliant le ridicule de sa tentative, uniquement concentrée sur le rythme. Elle ne se rendit même pas compte que les danseurs revenaient remplir les rangs autour de leur duo, rassurés de voir qu’elle n’était pas dangereuse pour ses partenaires et qu’ils ne risquaient pas de recevoir un coude dans les côtes ou de se faire écraser les pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyJeu 7 Mai - 16:06

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Wonder Square
Bien malgré elle, alors que la température montait rapidement dans la salle, Lantana ne pouvait s’empêcher de sourire alors qu’elle effectuait les pas de danse pour Bérénice. C’était une sensation qu’elle avait découverte depuis peu déjà. l’adrénaline et l’euphorie qui coulaient dans ses veines étaient complètement différents de ce qu’elle avait ressenti du temps où elle travaillait dans l’ombre, avec les soldats de Deepground. Si à l’époque, son rythme cardiaque augmentait par peur de se faire repérer, aujourd’hui, il battait à tout rompre sous l’effort des répétitions et des concerts. Et ces palpitations n’avaient rien de déplaisants.

Et c’est bien cela qui l’inquiétait.

Mais pas le temps de s’attarder sur la question. La chanson prit fin et les exclamations de joie et les tapes sur les épaules allaient bon train. Lantana inspira puis expira discrètement avant de se tourner vers Bérénice, un fin sourire sur les lèvres. Dans le feu de l’action, un de ses rubans retenant ses cheveux en nattes basses avaient lâché et, profitant de quelques instants de répit, elle se servit de l’autre pour se coiffer d’une haute queue de cheval, dégageant ainsi sa nuque.

-Ce n’était pas si terrible, n’est-ce pas ? Lui dit-elle en l’invitant hors de la piste de danse pour laisser un peu plus de place aux autres. Et puis, on est là pour s’amuser, personne ne va vous juger.

La chanteuse s’éloigna finalement de l’attroupement pour se digérer vers le coin de la salle où un comptoir avait été ménagé. Elle s’y glissa derrière, ouvrit le min-réfrigérateur et s’empara de deux bouteilles d’eau fraîche et en poussa une vers Jones avant de prendre de longues gorgées de la sienne. Elle se rendit compte qu’elle avait réellement très soif en la reposant à moitié vide sur le comptoir. Ses yeux se reportèrent sur la piste de danse où trois danseurs se dandinaient sur du jazz et son index tapotait silencieusement le bois du comptoir en rythme. Si elle n’entendait pas la musique avec tout le brouhaha alentours, elle sentit néanmoins les vibrations de son PHS contre sa hanche. Elle le sortit, leva un sourcil en voyant le nom de l’expéditeur mais ne prit pas la peine d’ouvrir pour l’instant. Elle répondra plus tard. Si elle n’oubliait pas. Alors qu’elle s’apprêtait à le ranger, elle le déverrouilla finalement, naviguant rapidement parmi ses applications et le lui tendit.

-Que je puisse vous contacter plus facilement pour la prochaine fois. Si jamais j’ai un contrat qui pourrait vous intéressez, expliqua-t-elle simplement.

Une fois le numéro enregistré, elle rangea à nouveau, et pour de bon cette fois-ci, son PHS et posa à nouveau ses prunelles grenats sur la zone la plus animée de la salle. Les danseurs échangeaient sans cesse de places et de positions, s’amusaient, riaient. Que ce soit dans cette salle un peu particulière ou ailleurs, l’esprit festif du Gold Saucer était présent, quoi qu’il arrive.

-Pour répondre à votre question un peu plus tôt, cet endroit est une salle de répétition la journée et une salle de jeux le soir. Enfin, sa dernière fonction est plutôt récente. Une idée du propriétaire, finit-elle par expliquer.

Une vague d’exclamation, nouveau record. Ils étaient décidément en forme ce soir. Lantana termina le reste de sa bouteille d’eau et la jeta dans une poubelle.

-Vous souhaitez voir un autre endroit ? Je vous laisse choisir notre prochaine destination.

Elle avait bien entendu qu’elle était venue ici autrefois, petite et, elle fut bien obligée d’admettre que le parc d’attractions avait vraiment des allures d’un autre monde, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. La couleur dorée de la structure et sa forme d’arbres géants était inratable, que ce soit depuis le ciel ou la terre. L’endroit était constamment animé et des gens allaient et venaient. Tous s’émerveillaient chaque fois qu’ils venaient ici mais la chanteuse était une habituée, elle vivait là après tout depuis plusieurs années déjà. Elle avait pris ses marques et avait même laissé son empreinte en ces lieux. Il y avait des soirées, comme ce soir-là, où Lantana se sentait être au sommet du monde, de ce monde, et que rien n’y personne ne pourrait la détrôner. Et si quelqu’un essayait, aucun doute qu’elle défendra son trône.


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptySam 9 Mai - 13:08


« La vie est un défi, fais-lui face ! »


“ Haha, soyons honnêtes un instant, Lantana : j’ai un sens du rythme déplorable. Au milieu de danseurs professionnels j’ai l’air d’un dindon au milieu des cygnes. Cela dit, j’avoue que c’était amusant. “

Bérénice planta sa main sur sa hanche et regarda Lantana arranger sa coiffure défaite avec un sourire en coin. On ne pouvait pas être parfait, en tout cas pas vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Cela la enhardissait peut-être à parler à la star en prenant un peu moins de précautions. Elle s’installa sur un tabouret du bar et accepta une bouteille d’eau qui était la bienvenue après cette chorégraphie mouvementée et laissa Lantana se reposer en regardant avec elle les autres danseurs continuer le jeu. Elle laissa échapper un :

“ Quelle équipe quand même … “

Bérénice reprit une gorgée d’eau et s’accouda dos au bar pour mieux les contempler. Les danseurs étaient toujours aussi énergiques, et bien coordonnés. C’était un plaisir de les regarder. Cela avait dû être un travail énorme que de les repérer et d’en faire un groupe soudé. Et quel privilège de commencer à se sentir ici comme à la maison … Oui, décidément, c’était tentant de s’installer dans la région. Serait-ce une mauvaise idée d’essayer, et de finalement se sentir tiraillé entre les continents du centre et de l’est ? Certaines personnes arrivaient à le faire, à voyager toute leur vie sans attache. Comme Lantana.

* Je ne veux pas perdre mon attache à Midgar … C’est … C’est important pour moi. *

Calcobrena continuait à bouger au son de la musique et finalement voleta au milieu des danseurs pour participer à la chorégraphie. Au son de la musique Jazz elle se déhanchait comme une humaine miniature. Ah, il était évident que l’androïde n’avait aucun mal, avec son système construit pour cela, à suivre la série de mouvements avec fluidité. La regarder sortit Bérénice de ses ruminations. Lantana lui demanda alors d’enregistrer son numéro sur son phs.

“ Oh … Bien sûr ! Je vous en remercie. J’avoue qu’en ce moment, j’ai besoin de missions qui sortent un peu de l’ordinaire. Ce n’est pas le travail qui manque, mais travailler tous les jours à adapter de nouveaux moteurs sur les mêmes anciennes machines a tendance à ramollir le cerveau. “

Et elle s’empressa de remplir les renseignements et écouta les explications de Lantana sur cette nouvelle animation. Bien sûr Dio était un homme d’affaires, et malgré ses airs d’excentrique, il savait rentabiliser son parc au maximum. Oui, être à la pointe de la technique pour les spectacles tout en tirant profit de ces dispositifs en les adaptant pour le grand public était un joli coup … Cependant, elles n’allaient pas rester là, et comme son hôte lui proposait de choisir la prochaine attraction, Bérénice se décida assez vite : elle était déjà allée au Chocobo Square, regarder les combats de l’arène ne serait pas forcément passionnant et vu l’état de l’Event Square, il n’y aurait pas de pièce de théâtre avant deux semaines. Quant au Round Square … Ce n’était pas vraiment son style.

“ Le Speed Square me tenterait bien. J’étais trop jeune pour faire l’attraction la dernière fois que je suis venue, mais je me sens en veine ce soir ! Je me demande jusqu’où notre coopération pourrait nous faire monter sur le tableau des records. “

A peine venait-elle de prononcer ces derniers mots qu’une curieuse rumeur se fit entendre dans la salle. Une femme venait de faire une entrée remarquée. Il était vrai que son apparence n’était pas banale, avec son costume rose et blanc très voyant et osé. Et à son attitude, elle se prenait vraiment pour une déesse marchant au milieu de pauvres mortels. Bérénice la vit foncer sur elle comme un Tricératank qui charge.

“ Toi ! J’ai besoin de toi la semaine prochaine à Wutai ! Je donne un concert dans ma ville natale et j’ai besoin des meilleurs techniciens pour un spectacle de pointe qui soit à la hauteur de mon talent. “

Il n’y avait pas à dire, cette fille était directe. A son attitude arrogante et son éventail acéré qu’elle secouait sous le nez de ses interlocuteurs, elle devait être une kunoichi. Elle avait l’air aussi passablement fêlée, et même si cela pouvait être intimidant, la perspective de coopérer avec une telle personne aurait fait froid dans le dos à n’importe quelle personne censée. Bérénice fronça des sourcils devant la diva d’opérette.

“ Qui es-tu ? Je n’ai jamais entendu parler de toi. Je suis navrée, mais je n’ai plus de place dans mon agenda. “

“ Oh … Tu veux dire que tu t’ occupes déjà d’un spectacle qui te semble plus important que le mien ? Dans ce cas, je peux te dire que tu changeras prochainement d’avis. Le monde ne connaît pas encore Leblanc, mais le mois prochain, les cartes du showbiz seront rebattues. C’est garanti ! La direction du Gold Saucer m’a demandé de préparer un show ici, et ça va faire des vagues ! Les fans du monde entier diront “Leblanc is the new Pink ! “Et bim, Lente-Anna se retrouvera dans les oubliettes de l’histoire ! “

La kunoichi lança un regard provocateur à Lantana, la star aux cheveux roses, et renversa la tête en arrière pour éclater de rire à sa propre blague. Bérénice pinça les lèvres : c’était plus gênant qu’autre chose. Cette femme ne pouvait pas avoir convaincu Dio. Soit c’était une mythomane qui se vantait d’avoir obtenu un contrat qu’elle n’avait pas, soit elle avait gagné un pari ou fomenté un énorme chantage. La technicienne leva les yeux au ciel avant de lancer un regard interrogateur à Lantana. Parfois, la meilleure manière de traiter avec un ninja qui avait fondu un fusible était de l’ignorer.
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 10 Mai - 11:46

Un, dos, tres !
Bérénice Jones
Wonder Square
Lantana esquissa un micro-sourire face à sa remarque sur sa façon de danser. Et s'étonna à peine de voir Bérénice prendre moins de pincettes avec elle qu'un peu plus tôt. Son ancien professeur de danse avait semble-t-il raison sur ce point: la danse vous décoinçait un bon coup. Il suffisait de voir Lantana pour cela. En règle générale, ceux qui s'approchaient de la chanteuse avait une idée bien précise derrière la tête, cherchait à obtenir ses faveurs. Ces petits jeux là, Lantana s'en était accommodé et s'en amusait. Mais il y avait tout de même quelque chose de sincère chez Bérénice qui ne lui déplaisait guère. Sûrement parce que quelque chose lui disait que la jeune femme n'était pas à la poursuite de la gloire et de la célébrité, a contrario des autres personnes de son "entourage". Comme le lui confirmaient ses dires sur son travail en général. Elle savait déjà que tout les opposait mais cela ne voulait pas dire qu'elles ne pouvaient s'apprécier, n'est-ce pas?

Et la brune semblait du même avis puisqu'elle supposait d'elle-même qu'elles allaient coopérer au Speed Square. Il y a bien longtemps qu'elle n'y avait pas fait un saut et elle se doutait que son record avait été peut-être battu depuis, alors elle accepta l'idée de Jones avec plaisir. Mais c'était sans compter sur une tornade rose, et pour une fois ce n'était pas elle, qui débarqua dans la salle, sans gêne aucune, et exigea monts et merveilles à Bérénice comme si c'était tout à faire normal.

Comme si elle était chez elle.

Or, elle était au Gold Saucer. Le territoire de Lantana. Et rien n'y personne ne faisait quoi que ce soit sans son aval.

Leblanc faire un show ici dans un mois? La chanteuse n'en avait absolument jamais entendu parlé. Dio lui en aurait touché deux mots si ça avait été le cas. Elle pouvait déblatérer idioties sur idioties, qu'elle essaye de lui voler la vedette, ce n'était pas une pauvre starlette en mal d'attention qui allait lui prendre son trône du jour au lendemain. Non, ce qui la préoccupait réellement là, sur l'instant, c'était comment elle avait réussi à entrer ? À sa connaissance, seulement 23 personnes, sans la compter, avait une carte pour accéder à cette pièce. Et chaque carte délivrée passait obligatoirement par elle. Quelqu'un dans cette pièce allait passer un sale quart d'heure, elle le jurait sur les seins de Shiva. Mais pas maintenant. Elle avait d'autres chats à fouetter.

Malgré quelques murmures ici et là, les danseurs s'étaient tous tus, observant la scène avec appréhension. L'éclat de sympathie qui brillait dans les yeux grenats de la chanteuse avait complètement disparu pour laisser place à une colère mutine écarlate. Le visage complètement de marbre, Lantana quitta le comptoir et vint se poser à quelques pas de Leblanc, croisant les bras, plantant son regard fermement dans le sien, ce qui ne semblait pas la perturber la moins du monde. Oh? Une forte tête? Très bien, cela s'annonçait encore plus amusant.

Finalement, Lantana desserra les lèvres pour lâcher une pluie de commentaires acides, contrastant drastiquement avec sa voix douce des répétitions.

-Lenoir, c'est ça?
-C'est Leblanc, petite-
-Ne m'interromps pas quand je parle. Et je ferai un effort quant tu prononcera mon nom correctement, Lerouge.

Leblanc ouvrit à nouveau la bouche pour protester mais Lantana lui coupa les herbes sur les pieds.

-Je vais être simple et clair: tu as le choix de partir sans faire d'histoire, retourner gentiment au Wutai sans que je n'appelle la sécurité pour t'humilier devant tout le monde. Mais puisque tu n'as pas l'air de trop réfléchir, je peux t'offrir une humiliation digne de toi au Gold Saucer. Les gens se souviendront forcément de ton passage, disons, pendant une semaine avant de tomber dans les oubliettes de l'histoire.
-M'humilier? Comme si une chienne de la Shinra pouvait m'humilier. ( Un faible soubresaut agita le coin des lèvres de Lantana. ) Ce n'est qu'une question de temps avant que les gens ne se lassent de toi et ta musique sans saveur.

Des exclamations de surprise et des chuchotements envahirent à nouveau les "spectateurs". Si elle voulait l'attaquer sur sa musique, soit, qu'elle le fasse, il suffisait de regarder les ventes pour prouver le contraire. Mais "chienne de la Shinra", ça, n'allait pas passer aussi facilement.

-Tu choisis donc l'humiliation. Ne viens pas te plaindre lorsque "la chienne de la Shinra" mettra une nouvelle raclée au Wutai.

Même si la guerre était finie depuis longtemps, ce sujet restait quand même débat à tension et la Shinra avait suffisamment endoctriné le peuple ces dernières années pour stigmatiser le Wutai. Lantana n'avait rien contre ce pays, fort beau, soit dit en passant, mais quand on la cherchait, on la trouvait. Lantana avisa brièvement l'éventail acéré que Leblanc tenait. Elle ne doutait pas une seule seconde qu'elle pouvait lui faire mordre la poussière au Battle Square mais ce n'était absolument pas raisonnable avec son show de prévu. Les paroles de Bérénice lui revinrent en mémoire.

-Comment souhaites-tu être humiliée? Je te proposerais bien par la danse mais je ne suis pas d'humeur après une répétition, et on m'accuserai de tricherie puisque nous sommes sur mon territoire.
-Pffft ! Hahaha ! Même en trichant, je suis largement meilleure que-
-Donc je te propose qu'on s'affronte à un jeu de tir, au Speed Square. Aucune chance d'avoir les faveurs de qui que ce soit là-bas et puis, ça te donne une petite chance de gagner.

Lantana avait utilisé le mot proposer mais elle l'imposait, en réalité. Et Leblanc avait complètement mordu à l'hameçon et tombait dans son piège. De toute façon, dès l'instant où elle avait posé les pieds dans le parc d'attraction, elle avait signé sa fin.

-Très bien ! Va pour le Speed Square ! Dépêchons ! J'ai hâte de voir ta jolie tête de chienne battue lorsque j'aurai gagné.

Sans même l'attendre, aussi rapidement qu'elle était venue, l'excentrique Leblanc ressortit de la salle, la tension semblait baisser. Mais très légèrement. Lantana pour sa part, laissa échapper un faible soupir avant de se tourner vers Bérénice.

-On dirait que notre partie devra attendre un peu. Cela ne vous dérange pas d'être le témoin?

Son regard glissa de Jones jusqu'aux danseurs qui retinrent tous leurs respirations sous son regard écarlate. Tous savaient qu'un mot, un geste de la chanteuse pouvait propulser leur carrière ou la détruire complètement. Celui qui la contrariait ne s'en sortait jamais entier.

-Personne ne bouge d'ici jusqu'à l'arrivée du directeur.

Et sur ses mots, elle quitta finalement la pièce, son phs à l'oreille pour contacter Dio et lui faire rapidement le topo de la situation alors qu'elle empruntait un ascenseur pour se rendre au Speed Square. Une fois arrivée, elle y trouva Leblanc semblant faire des mains et des jambes, surtout des jambes, pour amadouer les employés s'occupant de l'attraction. Qu'elle le fasse, ça n'y changera rien aux résultats finaux.

-Honneur à la perdante, chantonna ironiquement Lantana à son adversaire avant de prendre place dans un coin pour attendre son tour, ne laissant pas le temps à Leblanc de riposter.

Lorsqu'elle disparut enfin de son champ de vision, ses traits de son visage s'adoucirent enfin pour laisser place à la Lantana que tout le monde connaissait. Ou presque.

-Je suis désolée que vous ayez vu cela…


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 17 Mai - 16:43


« Il ne faut jamais aller plus vite que sa vitesse. »


Il semblait que la température de la salle de danse avait changé. En tout cas, plus personne ne bougeait autour du duel de chanteuses. Bérénice n’aurait jamais imaginé que Lantana puisse avoir une attitude aussi sèche ni ce timbre de voix si menaçant. Même la wutaïenne si effrontée avait du mal à trouver une réplique.

C’était plutôt violent, apparement, il y avait de vieilles rancoeurs qui n’étaient pas enterrées depuis combien ... plus de dix ans déjà ? Bérénice n’avait pas d’autre souvenir de la guerre contre le Wutaï que cette lointaine menace qui ne toucherait sans doute jamais le village des ossements, menace qu’elle avait réellement ressentie quand elle et ses parents se déplaçaient alors pour des séminaires dans le monde.

Les noms d’oiseaux fusaient, et la technicienne était prête à plonger derrière le bar pour éviter les projectiles que les belligérantes allaient potentiellement s’envoyer à la figure. Elle avait son arme à portée de main Il fallait espérer que la femme ninja n’avait pas quelque kunai empoisonné dissimulé dans son habit de danse. Cependant, elle s’en tint aux insultes. C’était assez pathétique, si elle essayait de représenter les siens, elle le faisait bien mal …

Enfin, les rivales aboutirent à un compromis autour d’un défi sur le Speed Square. Bérénice les regarda tour à tour. Lantana devait certainement être très douée à ce genre de jeu, mais pouvait-on sous-estimer cette Leblanc pour autant ? Elle avait la langue bien pendue, mais pour arriver jusqu’ici malgré la sécurité, elle devait avoir certains talents … Lorsque celle-ci prit le chemin de Speed Square, Lantana demanda à Bérénice si elle voulait bien l’aider à régler cette affaire.

“ Bien sûr, si cela vous arrange ... Je comprends tout à fait. C’est comme l’huile encrassée, il faut savoir vidanger ce genre de problème avant qu’il ne grippe le moteur de la vie. “

Oui, c’était bien dommage, une belle séance d’amusement s’envolait à tire d’ailes sous le nez de la technicienne. Mais il s’agissait d’un cas de force majeure, et tout le monde dans l’assemblée devait le comprendre. S’il y avait un traître dans l’assistance, il devait avoir un sacré frisson, et probablement il jouait sa vie à quitte ou double en ce moment même. La machine était lancée, Lantana avertit Dio et elles se hâtèrent d’aller sur le lieu du défi.

Là, Leblanc montra encore à quelle point elle était une petite gourgandine éhontée. Bérénice la regardait avec un sourcil haussé par l’incrédulité. Quel phénomène celle-là, c’était incroyable. Au départ de l’épreuve, la jeune femme vérifia les commandes de tir des wagons en même temps que le type que la wutaïenne avait choisi comme témoin, sous la surveillance du contrôleur de la billetterie improvisé arbitre.

Ce ne fut pas une simple formalité, le témoin de Leblanc commençait à faire un scandale, et il fallut se résoudre à lui donner des garanties. Lorsque Bérénice rejoignit Lantana, Calcobrena voletant à ses côtés, elle lui annonça le résultat des négociations. Pendant ce temps, Leblanc prenait place dans son wagon avec un sourire carnassier et les yeux enflammés d’excitation.

* Elle fait un peu peur … *

“ J’ai vérifié les commandes et le siège, normalement tout est en règle. Cependant, le témoin de Leblanc a demandé à ce qu’une caméra contrôle ce qui se passe dans le wagon pour enregistrer tout indice de triche potentielle. Je suis désolée, l’arbitre a accepté de faire cette concession. “

Lantana fit alors part de ses regrets sur cette scène. A peine avait-elle prononcé ces mots qu, comme pour illustrer l’avertissement de Bérénice, le grand écran des résultats de jeux se brouilla pour diffuser aux yeux du public ce que la caméra embarquée captait dans le wagon. La voix exaltée de Leblanc résonna dans les hauts-parleurs.

“ HAHAHA ! C’EST PARTI POUR UN COURS MAGISTRAL DE TIR AVEC LEBLANC, PRINCESSE NINJA DE L'EXTRÊME ! OUVREZ EN GRAND VOS MIRETTES LES POULETTES ! LES RECORDS VONT ETRE A  ! - TO ! -  MI ! -  SES !“

Bérénice rougit de gêne en assistant au spectacle qu’offrait Leblanc qui riait et s’agitait comme une maniaque sur son siège. De temps en temps elle envoyait des baisers à la caméra, à chaque fois qu’elle arrivait à détruire une cible, qu’elle ait obtenu un paquet de points ou un score misérable d’ailleurs. On aurait dit une enfant de huit ans.

“ TATATTATTATTAAAAA ! BOOOOM ! BOOOM ! C’EST LA FIN DE LA FLOTTE AERIENNE DE LA SHINRA ! WHEEEEEEEEE ! REGARDEZ JE DÉGOMME TOUTES LES ETOILES ! THERE CAN BE ONLY ONE !  C’EST MOI LA STAR CAPITO ? “

* Un grand moment de malaise, oui … *

Enfin, le volume sonore fut baissé pour épargner les oreilles des spectateurs. Bérénice secoua la tête et en profita pour apporter son soutient à Lantana.

“ Je ne crois pas que j’aurais mieux réagi à votre place. Cette fille a vraiment été grossière. De plus, vous n’y pouvez rien si dans l’ancien temps on ne pouvait rien faire d’important sans la Shinra. Vous n’auriez pas pû réaliser votre rêve de devenir chanteuse autrement. Vous n’êtes pas une militaire, vous n’avez rien à voir avec la guerre du Wutaï. D’autant que ces ninjas étaient loin d’être des anges. Je suis sûre que vous pouvez la battre, et avec classe. Il faut lui donner la leçon qu’elle mérite ! “

Le résultat de la course de Leblanc était vraiment bon, c’était assez surprenant. Le nombre qui s’affichait définitivement sur l’écran des scores était de 7226 points. Sûrement, en se lâchant de la sorte, la kunoichi avait mis toutes les chances de son côté pour faire le maximum de points. Le prix en avait été sa dignité, mais cela avait le mérite d’être une méthode efficace. Elle sortit du wagon à moitié décoiffée, un sourire fendant son visage d’une oreille à l’autre. Elle s’esclaffa et se frappa les cuisses en voyant son score, puis agita son éventail en direction de Lantana d’un air de défi.

“ Alors, qu’est-ce que tu vas faire ? Tu vas pleurer ? Partir la queue entre les jambes ? Retourner dans la niche que tu partages avec Stamp ? Espèce de Chihuahua rose ! “

Bérénice serra les poings et explosa :

" Arbitre ! C'est de l'insulte caractérisée ! Je demande une pénalité ! "

Elle avait l’air assurée de gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyMar 19 Mai - 15:03

PUF.png
Un, dos, tres !
rean.pngxlzu.jpgy7bp.gif7dwm.png
Bérénice Jones
Speed Square
Uniquement parce qu'il y avait du monde autour d'eux, Lantana se retint de lever les yeux au ciel pour montrer son agacement face au comportement plus que puéril de Leblanc. Et uniquement parce qu'il y avait également du monde, elle avait rapidement mis de côté l'idée de provoquer un accident pendant l'attraction, ou mieux encore, la balancer depuis la haute zone du parc, à savoir l'Event Square. L'espace d'une fraction de secondes, la rationalité implacable de F-6 avait imaginé moult scénario pour se débarrasser d'elle sans éveiller les soupçons et la chanteuse se rappela bien vite qu'elle n'était pas l'espionne de sang froid actuellement mais une personnalité publique qui se devait de garder une certaine réputation à maintenir. Celle de meurtrière n'était pas dans ses projets.

Lantana se contenta d'hausser les épaules lorsque Bérénice parla d'une caméra mis en place pour éviter toute tricherie. Elle n'avait pas besoin de ça pour assurer sa victoire. Lantana était suffisamment confiante en ses talents de tireuse et savait que Leblanc allait mordre la poussière. Arrogante? Pas du tout. C'était un fait. Elle n'était pas 'Made in Shinra' pour rien.

Cette fois-ci, la star du Gold Saucer ne put empêcher un léger soubresaut de ses sourcils sous les piaillements intempestifs aigus de Leblanc. Vraiment? C'était donc ça la nouvelle superstar qui devait la surpasser? Pour le peu qu'elle voyait, elle n'avait aucune idée de comment se mettre en valeur et n'avait clairement aucun talent pour la mise en scène. Elle aurait peut-être du l'affronter dans une battle danse, au final… Mais trop tard pour revenir sur sa décision.

Les bras toujours croisés, la chanteuse écouta attentivement les paroles qui se voulaient réconfortantes de la technicienne. Si vous saviez. Si vous saviez que ce rêve de chanteuse n'était autre qu'une manigance, une supercherie, parmi tant d'autre de la Shinra. Que je n'ai rien d'une chanteuse et tout d'une militaire. Que je suis impliquée dans la mort de centaines de wutaien, directement ou indirectement. Ses mots ne franchirent pas les lèvres de la jolie chanteuse et se contentèrent de rester dans un coin de sa pensée. À la place, elle se contenta de dire ce que les gens voulaient entendre, comme on le lui avait prit.

-Merci… Mais au fond, je serais sûrement aussi furieuse qu'elle après ce qui s'est passé. La guerre laisse des traces, sur le long terme. Même si aujourd'hui, les conflits se sont apaisés, une certaine rancœur reste encore. Après le Météore… et bien, beaucoup de gens ont tenus la Shinra pour responsable. Alors, ça n'a pas été facile. J'ai eu du mal à me débarrasser de cette étiquette de chienne de la Shinra. Et cela faisait longtemps qu'on ne m'avait pas appelé comme cela ouvertement alors je me suis un peu emportée… Mais je comprends plus ou moins ce qu'ils ont ressenti avec cette stigmatisation que la Shinra a instauré pendant des années.

Lantana n'avait pas entièrement tout perdu avec la fin de la Shinra, grand bien lui en fasse. La plupart des contacts importants qu'elle avait accumulé l'avait soutenu, comme Dio, mais c'était surtout sans compter sur son mécène principal, Ardyn Izunia, sans qui rien de tout cela n'aurait été possible. Elle était désormais totalement indépendante et avait pratiquement à le monde à ses pieds mais elle sentait qu'elle allait bientôt avoir besoin d'un coup de pouce. Elle avait déjà sa petite idée là-dessus, mais elle n'eut pas le temps d'approfondir sa pensée puisque Leblanc était de retour. Et avec un score plus que correct. Soit.

Si Bérénice s'énerva face à l'insulte non dissimulée, Lantana se contenta de lever la main alors que l'arbitre allait réprimander la Wutaienne pour son comportement, le coupant dans son élan.

-Pas la peine. Elle aura besoin de tous ses points pour réduire la différence de point autant qu'elle peut, lança-t-elle d'un sourire en coin avant de rejoindre le wagon pour y monter à son tour.

Elle se délecta, pendant un instant, de la figure rouge de colère et de frustration de sa 'rivale', visiblement irritée de voir que rien ne perturbait Lantana. Cette dernière s'installa confortablement dans le wagonnet, se permit une petite salutation à ses fans ( ils avaient multiplié entre temps ) via la caméra, ce qui lui valut un tonnerre d'applaudissements. Tandis que le chariot se mettait en branle et s'avançait doucement sur les rails, elle ferma les yeux, inspira puis expira et posa délicatement ses doigts sur les commandes. Quand elle ouvrit à nouveau les paupières, Lantana avait laissé place à F-6, le temps de d'un tour de manège.

Lorsquequ'elle revient au point de départ et quitta le wagonnet une dizaine de minutes plus tard, ce fut avec la même assurance que lorsqu'elle y était montée. Cette fois-ci, elle ne dissimula pas son sourire triomphant alors qu'elle s'approchait de Leblanc, qui devint livide face au tableau des scores.

-Mesdames et messieurs ! Voilà un score jamais vu, et ceux depuis l'ouverture du parc !! S'égosilla soudainement un commentateur dans un micro, quelque part dans le parc. Notre Lantana vient d'exploser les records avec un score de 30245 points ! Écrasant largement ainsi sa concurrente qui avait pourtant le score plus qu'acceptable de 7226!! Je répète, mesdames et messieurs, du jamais vu ! 30245 points !!

La foule avait encore gonflé pendant qu'elle était entrain de jouer et Lantana sentit à nouveau cette poussée d'adrénaline dans son sang alors que les cris de joie et d'exclamations des spectateurs engloutissaient entièrement les protestations de Leblanc.

Après des mois d'acharnement, elle avait fini par les avoir, ces foutus satanés hélices du dirigeable jaune !

Et Leblanc aurait beau regardé en long et en travers, aucune tricherie n'avait été faite. Lantana avait laissé champ libre à ses talents de tireuse d'élite pour cette fois. Le score étant exceptionnellement élevé, le gérant du Speed Square, d'humeur festive, avait visiblement demandé à ce qu'on sorte les pompes à confetti puisqu'une pluie or et argent tombait doucement sur les lieux. Lantana se tourna enfin vers Leblanc, et écarta les bras, dans un geste presque théâtrale.

-Comme promis. Une humiliation digne de toi.

Elle réduit les quelques mètres qui les séparaient de la kunoichi et se planta devant elle, son regard écarlate brillant d'une menace renouvelée dans les siens. Elle parla suffisamment fort pour qu'elle l'entende mais les personnes alentours ne risquaient pas de les entendre avec tout le vacarme.

-C'est ta dernière chance de partir sans faire d'histoire. Je vais passer sous silence le fait que tu ais eu accès à des lieux restreints. J'ai déjà attrapé celui qui t'as fait entré en douce. À moins que tu ne veuilles finir dans la prison de Corel et achever ta carrière qui n'as même pas commencé, je te déconseille fortement d'utiliser ton arme également.

Elle vit la main de Leblanc se crisper d'avantage  sur son éventail.

-Pars. Maintenant. Avant que je ne change d'avis.

Sur ces mots, Lantana regarda par-dessus l'épaule de la Wutaienne, qui l'imita et retint un juron dans sa langue en voyant trois membres de la milice spéciale du parc faire leur entrée dans le speed square. Acculée et humiliée, Leblanc capitula enfin et s'en alla, avec beaucoup moins de panache que son entrée un peu plus tôt. Elle n'attendit même pas qu'elle soit hors de son champ de vision pour reprendre son sourire radieux, saluant les spectateurs d'une main tandis qu'elle se rapprochait Bérénice.

-Une bonne chose de faite, je suppose… Vous voulez essayer de battre mon record?



.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptySam 23 Mai - 17:19


« Quand vous êtes en colère, comptez jusqu’à quatre.
Quand vous êtes très en colère, jurez.. »


Bérénice fut assez surprise du revirement d’attitude de Lantana. Quelle douceur et quelle sagesse dans ses paroles maintenant que la colère était passée ... Et quel contraste avec la folie hystérique de la kunoichi ! Certes la chanteuse avait dérapé, mais elle avait une maîtrise d’elle-même assez incroyable.

Le signe d’un être d’exception. Bérénice se sentit elle-même apaisée et répondit à la confession de l’ex-idole de la Shinra par un sourire de sympathie et de compassion. Lorsque Lantana prit son tour, elle lui fit signe qu’elle lui serrait les pouces.

Cette impression ne changea pas lorsque Lantana ne fut plus visible que par la caméra. Elle était toujours aussi surprenante. Son visage concentré n’avait rien de disgracieux, la reine du Golden Saucer ne faisait pas de grimaces étranges comme Leblanc. Les points s’accumulaient, et se rapprochaient petit à petit du score de Leblanc qui riait nerveusement en déclarant que c’était la chance du début mais que cela n’allait pas durer.

Et puis d’un coup le score augmenta brusquement sous les yeux étonnés du public, et une bonne partie des fans de Lantana commença à exploser de joie, applaudissant, criant joyeusement le nom de la chanteuse.

Au milieu de cette effervescence, Leblanc commença à perdre son sang froid. Elle agitait son éventail sous le nez de Bérénice d’un air menaçant.

“ C’est - c’est de la triche ! Tu as modifié le compteur, espèce de petit cafard ! “
“ Moi j’ai modifié le compteur ? Je suis restée dans les gradins à regarder tes clowneries ! T’as pas la lumière à tous les étages, c’est pas possible ! “
“ Oh toi, il va t’en cuire d’insulter Leblanc ! On va régl- … “

Une nouvelle explosion de joie interrompit la blondinette qui ouvrit de grands yeux en voyant le nouveau score s’afficher. Elle courut vers son témoin et commença à le houspiller. Celui-ci n’en pouvait mais, il se défendait en s’expliquant ce score par le fait que Lantana connaissait déjà le circuit et qu’elle pouvait le pratiquer quand elle voulait. Leblanc serra les poings et piétina sur place en exigeant que l’on recommence avec une partie ou les cibles seraient aléatoires.

“ Il fallait y penser avant. Lors d’un duel, chacun vient avec ce qu’il sait faire, ce n’est pas de la triche ! De toutes façons, cela demanderait un travail considérable de programmer un nouveau parcours, et je doute que les techniciens aient du temps pour répondre à tes caprices. “

Les jeux étaient faits et l’enthousiasme de la foule était à son comble. Leblanc était livide, mais elle ne semblait pas vouloir lâcher le morceau. Son témoin en revanche s’était rendu à la raison : l’arbitre avait tranché. Même si le parcours était changé, à sa connaissance, le score était une première dans l’histoire de l’attraction, Lantana avait simplement fait preuve de son habileté. Les témoins et l’arbitre applaudirent à la performance justifiée de la chanteuse. Leblanc avait reçu sa leçon, et elle était emmenée par la sécurité du parc, tandis que Lantana triomphait sous les vivats et les paillettes. Elle se rapprocha à nouveau de Bérénice.

“ Héhé, vous êtes une tueuse. Quel talent ! Je crois que je ne pourrais pas vous surpasser même après dix ans d’entraînement. A vrai dire, même si je voulais tenter le coup, je crois que je ne pourrais pas tenir les manettes en main. “

La fouilleuse serra les poings, les mains tremblantes de stress : elle avait les nerfs en pelotte après toutes ces émotions. Surtout après la scène que lui avait fait Leblanc. Elle avait encore une insulte et une agression en travers de la gorge. Elle ne voulait pas gâcher la victoire et la joie autour de la réussite de la star des lieux, mais elle admit :

“ J’avoue que je suis encore en colère après tout ça. Dire qu’elle voulait que je travaille pour son spectacle. Jamais ! Impossible ! Quand j’y pense, j’ai envie de faire un massacre ! “
Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 24 Mai - 14:16

PUF.png
Un, dos, tres !
rean.pngxlzu.jpgy7bp.gif7dwm.png
Bérénice Jones
Speed Square
Lantana ne broncha pas lorsqu'elle la qualifia de tueuse et esquissa un petit sourire sous ses compliments. La chanteuse savait que Bérénice ne connaissait pas sa véritable identité. Il était quasi impossible qu'une fille d'archéologue du village des ossements soit au courant du pourquoi du comment, de ses origines, du sang sur ses mains, de ses blessures et ses cicatrices invisibles ( qu'elle-même n'en avait pas conscience mais qui dormait dans un coin de son esprit, se tapissaient dans les ténèbres de son coeur. )

Elle avisa discrètement les mains tremblantes de Bérénice et son regard un peu troublé. Il avait du se passer quelque chose entre Jones et Leblanc lorsqu'elle était Leblanc et, en considérant ses paroles, il était préférable de ne pas revenir dessus. Mais elle n'allait pas mentir, même si sa victoire fut écrasante, comme la brune, elle avait encore un peu les nerfs à vif, sûrement en prévision des évènements à venir. Un interrogatoire était à venir et elle n'était pas contre l'idée de faire "massacre" comme le disait si bien sa comparse, pour se calmer un peu. Et quel était le meilleur endroit pour faire un massacre au Gold Saucer?

-Le Battle Square est l'endroit parfait, dans ce cas. Enfin, si vous vous sentez l'âme d'une guerrière, évidemment.

Une petite voix lui soufflait que ce n'était pas vraiment une bonne idée et que Bérénice était loin d'être une combattante aguerrie comme elle. Mais elle pouvait toujours demander à ce que la difficulté soit réduite et qu'elles pouvaient s'arrêter au bout de deux combats. Aucun doute que si Lantana se montrait trop performante dans l'arène, des rumeurs et des suspicions iraient bon train. Et si elle se blessait sévèrement, elle pouvait dire faire une croix sur sa représentation qu'elle préparait depuis plusieurs semaines. Et cette simple idée ne l'enchantait guère. Le défi était donc de survivre au combat, sans se blesser grièvement, sans trop en faire et garder ainsi sa réputation plus ou moins intact. Mais quelque chose lui disait déjà que son exploit au Speed Square n'allait pas être un secret très longtemps et que les questions allaient pleuvoir très rapidement.

-Je ne dirais pas non à un petit combat pour me défouler un peu surtout après cette histoire avec Leblanc…

Finalement décidée, la Reine du Gold Saucer quitta le Speed Square encore sous quelques applaudissements avant de se diriger à nouveau vers les ascenseurs pour se rendre au Battle Square. Lantana les inscrivit pour un combat en duo lorsqu'elles arrivèrent au comptoir des inscriptions puis se tourna vers Jones.

-Vous avez une arme de prédilection? Matérias? De quoi vous protégez? Je peux vous en fournir sans problème.

Lantana héla l'un des animateurs et lui ordonna de répondre aux exigences de Bérénice et mettre tout cela sur son compte. Elle la prévint qu'elle devait se changer parce se battre en talon n'allait pas être une partie de plaisir non plus et se dirigea vers des vestiaires. On lui avait apporté sa deuxième tenue de combat blanche et noire ainsi que ses armes de prédilection: deux Berettas 9FS. Elle vérifia les matérias associés ainsi que les chargeurs et les accrocha aux aimants dans son dos, au niveau de son dos. La tenue était quelque peu révélatrice, mais moins que la orange, et lui apportait une grande liberté de mouvement. Le style de combat de Lantana était tout en souplesse et en agilité, elle utilisait rarement de la force, et elle exploitait à outrance les faiblesses de ses ennemis. Depuis toute petite, on lui avait bourré dans le crâne toutes les informations sur toutes les créatures - ou presque - qui foulaient Gaia. Sans compter sa connaissance sur toutes les machines et robots de combats qu'avaient construits la Shinra.

Une fois prête, Lantana quitta enfin les vestiaires et rejoignit Bérénice. Elles allaient devoir attendre que deux participants passent, leur laissant le temps de discuter un peu, s'ils ne se faisaient pas éliminer trop rapidement.

-Vous avez tout ce dont avez besoin? Je ne vais pas vous mentir mais je ne suis pas une adepte de ce genre de choses alors j'ai demandé à ce qu'on réduise la difficulté. Si ça ne vous dérange pas. Je me débrouille avec les armes à feu, comme vous avez pu le voir, mais ça s'arrête là.

Des éclats de voix et des cris de joie se firent entendre de l'autre côté de la porte où se déroulait les combats.



.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyMer 27 Mai - 23:10


« Etre optimiste est un combat. »


“ Me battre ne me dérange pas, au contraire. Dans le monde actuel, il ne faut jamais baisser sa garde. Je me demandais même si je ne devais pas faire un tour à l’arène pour essayer de nouvelles choses. Il vaut mieux faire des expérience en sûreté avant la mise en pratique … “

Très intéressée par la proposition de Lantana, Bérénice avait répondu avec enthousiasme. Voilà qui allait la sortir de l’état de frustration dans lequel elle se trouvait depuis tout à l’heure. Elle s’était tournée vers la chanteuse, ravigorée par cette décision, et pour manifester le contentement de sa propriétaire, Calcobrena virevoleta en l’air d’un battement de ses ailes holographiques et chantonna :

“ On va passer à l’action !
Tenez-vous à carreau les vilains minions !”


C’était décidé : Bérénice allait descendre dans l’arène avec la célèbre Lantana. Quelle soirée incroyable. Elle était loin de se douter qu’une chanteuse avait besoin de savoir se battre, mais en réalité, l’ancienne égérie de la Shinra devait avoir été longtemps une cible potentielle d’attentats, simplement pour le symbole qu’elle représentait. Sans compter sans doute une minorité de fans déséquilibrés qui pouvaient devenir violents même envers leur idole. Les gens étaient parfois bizarres.

Lantana devait avoir pris des cours d’auto-défense. La machiniste se demandait avec quelle arme elle pouvait bien se battre. Avec un bâton peut-être ou un projectile du type boomerang ? Elle était peut-être un peu fluette pour porter une épée ou se servir d’un fouet. La réponse ne devait pas trop tarder. Une fois à l’étage de Battle Square, Lantana lui offrit de l’équiper à ses frais.

“ Ah … Vous ne devriez pas me faire tant de faveurs, Lantana. J’ai déjà mon pistolet habituel, mais je crois que j’ai tellement besoin de me défouler que je vais utiliser ma nouvelle clé à molette pour me défendre. J’ai un bracelet, une amulette, quelques matérias, … Merci pour votre proposition, mais c’est trop généreux et je veux être au plus près d’une situation dans laquelle je pourrais me trouver réellement. “

Elle acquiesça vigoureusement lorsque Lantana parla d’aller se changer pour être dans une tenue plus adaptée au combat. Cela tombait sous le sens. Vu la facilité avec laquelle Lantana pouvait danser avec ces chaussures, Bérénice parvenait bien à imaginer qu’elle était capable de les garder pour un combat, mais seule une fille gâtée comme cette peste de Leblanc prendrait le risque d’abîmer des talons couture dans une arène par négligence ou pour la frime. Elle fit signe à Lantana qu’elle pouvait prendre tout son temps et vérifia les matérias placées sur son androïde.

Tout autour d’elle, elle voyait aller et venir des mercenaires du monde entier qui allaient se mesurer aux monstres de l’arène. Celui-ci était-il un professeur d’arts martiaux ? Et ces jeunes avaient l’uniforme de la WRO, ils devaient être en congés. En revanche, ce couple de punks avait l’air de vouloir monter à l’assaut du classement.

Elle finit par se désintéresser de tout cela et fit un tour dans le musée personnel du directeur. Il était pour le moins … éclectique. Les maquettes et les témoignages du début de l’époque industrielle côtoyaient un masque primitif très bizarre ( ou était-ce une oeuvre d’art moderne) et une jarre de l’époque post-ancienne. Lantana revint et donna plus de précisions sur leur épreuve.

“ Ha, vous êtes de retour. Le niveau minimal ? Je comprends bien. C’est une bonne idée, j’ai vu que les défis pouvaient être assez difficiles à maîtriser. Je suis prête, on peut y aller ! “

Elle se tourna elle aussi vers la porte de l’arène. Quelqu’un était en train de mettre le public en transe avec ses prouesses. Bérénice repoussa quelques-unes de ses mèches brunes en arrière et se dit qu’avec Lantana, elles offriraient un spectacle un peu différent. Enfin, on leur fit signe d’entrer en piste et Bérénice se hâta de descendre sur le ring. Le public les applaudit et une herse se leva pour laisser apparaître …

“ Ahhh, des grenouilles ! “

Bérénice vit les animaux bondissants encercler leur duo avec une petite grimace. Si c’était cela, un ennemi facile ! Elle se fit frapper une première fois par surprise et se sentit rapetisser des deux tiers. Un ‘’groak’’ de protestation sortit de sa gorge, et elle sauta à son tour à l’assaut des batraciens. Elle espérait ne pas toucher Lantana au milieu de cette confusion.

Après quelques secondes de folie, elle fut à nouveau touchée par la bave visqueuse d’un monstre et revint à sa forme originelle. A ce moment, elle ne se laissa plus faire et se défendit avec sa clé à molette géante, envoyant les grenouilles voler à gauche et à droite de revers vigoureux. Puis, elle se concentra pour commander à Calcobrena de lancer des sorts de feu. Cela n’était pas très efficace comme magie élémentaire, mais au moins il était plus simple de toucher les cibles mouvantes. Et la poupée chantait :

“ Calcinées ! Consumées !
Vous ne nous embêterez plus jamais !”

Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyJeu 28 Mai - 19:43

PUF.png
Un, dos, tres !
rean.pngxlzu.jpgy7bp.gif7dwm.png
Bérénice Jones
Speed Square
Son séjour au Wall Market lui avait bien appris des choses. Outre la danse, le chant et autres talents, disons plus personnels, Lantana avait eu tout le loisir de maîtriser l'art du "donner et recevoir" dans la mesure où elle devait toujours être en position supérieure. Au côté des personnes les plus influentes du bidonville du Secteur 6, elle avait donc vite assimilé que, pour que les gens continuent à vous obéir au doigt et à l'œil, sans protester, il fallait bien évidemment faire des concessions. Et que, pour garder une meilleure emprise sur eux, l'important est qu'il choisisse la soumission de leur propre chef. Certes la chanteuse pouvait paraître très exigeante sur bien des aspects, mais ceux qui travaillaient avec et pour elle s'imaginaient que ça leur était également bénéfique. Alors, si Lantana faisait autant de faveur à Bérénice, c'était bien parce qu'elle voyait en elle un atout non négligeable et elle ne pouvait pas la laisser filer impunément. Tout comme elle ne pouvait laisser quiconque empiéter sur son territoire, alors qu'elle était si près du but.

-Comme vous voudrez… J'ai hâte de vous voir à l'œuvre avec votre clé à molette géante. Ça promet d'être intéressant, répondit-elle avec un fin sourire amusé.

Une arme fort atypique mais pourquoi pas. Au Wall Market, elle avait aussi appris que n'importe quoi pouvait devenir une arme si on l'utilisait convenablement. Les possibilités étaient infinies avec de l'imagination. Si vous saviez ce que l'on pouvait faire avec un porte-jarretelle…

Leur tour était enfin arrivé ! Si Lantana était nerveuse ou excitée, elle le cachait bien, lorsqu'elle entra sur le ring en compagnie de la brune. Comme à chacune de ses apparitions, un tonnerre d'applaudissements anima les gradins mais Lantana était déjà concentrée sur leur possible adversaire. Pour rester en forme et ne pas perdre ses réflexes, elle descendait dans l'arène lorsqu'il n'était pas ouvert au public et faisait une série de cinq combats, augmentant la difficulté à chaque étape. Elle avait demandé cette fois-ci le niveau le plus bas, pour sauver les apparences. Elle s'attendait à quelque chose de petit, certes, mais pas à quelque chose d'aussi rebondissant.

Des grenouilles, le pire ennemi qu'elle pouvait affronter avec ses armes à feu.

Si Lantana esquiva sans problème les langues visqueuse des batraciens sans problème, ce ne fut pas le cas de sa partenaire qu'elle vit du coin de l'œil se transformer. D'une roue latérale sans les mains, elle s'éloigna des petites bêtes et en cours de saut, dégaina son pistolet droit pour viser adroitement la grenouille la plus proche d'une balle électrisant grâce à une matéria avant d'enchaîner avec une balle frigorifiant. Elle profita du court instant que l'animal soit étourdie pour la frapper d'un coup de pied retourné et l'envoyé hors du ring. Un de moins. Les combats de mêlée n'était vraiment pas son fort, ayant été spécialisée dans des attaques furtives et discrètes. Elle n'avait pas le panache de Bérénice pour se débarrasser de plusieurs grenouilles à la fois. Et, elle avait bien raison, même une clé à molette pouvait faire des ravages si on savait l'utiliser.

La chanteuse se prit dans la tâche d'achever les grenouilles assommées par Bérénice et revint près d'elle, arme au poing. Il n'en restait plus que trois encore vigoureuse.

-On peut les finir rapidement. Je peux les mobiliser quelques secondes avec mes balles, Calcobrena pourra alors jeter un sort de feu pour les affaiblir et vous pourrez les éliminer d'un tour de clé.

Mais à peine eut-elle prononcer ces mots qu'une des grenouilles allongea sa langue vers la chanteuse. Son corps bougea à l'instinct et elle glissa au sol dans un parfait grand écart, avant de lancer sa slave de tirs.

-Maintenant !

Comme prévu, les grenouilles se retrouvèrent K.O en un clin d'œil, arrachant un discret soupir de soulagement. Lantana se remit sur ses pieds, s'approcha de Bérénice et leva les mains pour un highfive de victoire.

Mais pas le temps de se réjouir puisque la herse se leva à nouveau pour laisser place cette fois-ci à des adversaires plus canins: deux dogues sanglants, identiques à ceux qu'utilisait la Shinra. Identiques à ceux qu'elle utilisait en mission. Ses doigts se crispèrent brièvement sur ses pistolets, et des images sombres défilèrent dans sa tête. La plus récurrente était celle d'un sol en béton recouvert de sang, un corps sans vie à ses pieds, des cheveux blonds imbibés d'un liquide poisseux, de-

Ce fut les exclamations de la foule qui la tira de ses pensées puis Lantana se tourna vers Bérénice.

-On va devoir s'appuyer pas mal sur vos sorts de feu pour ceux-là. Prête?


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptySam 30 Mai - 0:34


« Un chien affamé n’a foi qu’en la viande. »


Pour la première fois depuis longtemps, Bérénice avait l’impression que la chance lui souriait à nouveau et qu’elle lui tendait la main. Cette sensation d’être aux côtés de quelqu’un avait conscience de ce qu’il fallait faire, et sur lequel on pouvait se reposer avec confiance était d’un soulagement ... Lantana se débrouillait magnifiquement en combat, presque aussi bien que Reanbell et qui avait de bonnes connaissance. Ses mouvements étaient gracieux et efficaces. Cela dit, cela restait raisonnable en comparaison de Reanbell qui était un cas à part …

Les rangs des batraciens décimés, Lantana proposa une stratégie pour se débarrasser des dernières grenouilles et Bérénice hocha de la tête avec un petit sourire : elle n’aurait pas pris d’autre décision ! La magie feu était toute indiquée contre les êtres de l’eau, et de plus, elle commençait à sentir son bras faiblir un petit peu … Même si cette manière de se battre lui convenait, elle avait tout de même ses limites. Ah, si seulement elle avait des muscles d’acier pour frapper les monstres, pour soulever des kilos de ferraille à l’atelier.

Au signal de Lantana, Bérénice se baissa pour esquiver la grenouille, et Calcobrena fit naître une boule de feu entre ses mains qui frappa de plein fouet le monstre. D’autres sorts de fournaise suivirent en direction de ses congénères qui, une fois atteints par les flammes, devenaient des cibles faciles pour la chanteuse. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, elles furent débarrassées de leurs ennemis aussi agiles qu’irritants. Ce fut de bon coeur que Bérénice frappa dans la main de Lantana en signe de victoire.

“ On a réussi ! “

Mais très vite, les adversaires suivants apparurent. Deux molosses, de ceux qu’on voyait autrefois avec certaines patrouilles de la Shinra, celles auxquelles on ne se serait pas hasardé à demander son chemin. Bérénice en avait froid dans le dos. Elle remarqua que Lantana en avait peur elle aussi : elle restait figée et sans voix. Est-ce que la programmation de l’arène n’était pas allée un peu loin ? La machiniste se pencha en position défensive en tenant sa clé de mécano à deux mains.

“ Les sorts de feu ? ... D’accord. ‘Brena ? “

“ Kill it with fire ! “

La cyber poupée leva les mains au ciel et se trouva entourée d’une aura de mako, puis, exécutant une rapide pirouette, désigna l’un des chiens sanglants d’un doigt implacable, et avant qu’il n’ait eu le temps de bondir sur notre duo féminin, il était déjà sonné par l’attaque. Lantana allait pouvoir le cueillir. Cependant, ils étaient deux, et Calcobrena avait besoin d’un temps de rechargement. Bérénice vit alors l’autre chien s’avancer d’un air menaçant vers Lantana. Il n’avait pas aimé les balles qui l’avaient déjà touché. La bave coulait de ses crocs derrière lesquels on entendait un grondement féroce.

“ Attention ! “

Bérénice se dépêcha de balancer sa clé à molette en direction de l’énorme chien : il ne fallait pas qu’il morde la chanteuse, ce serait catastrophique ! En tout cas, l’attention de l’animal était désormais attirée par l’importune mécanicienne et il sauta sur elle. Bérénice se retrouva au sol, repoussant de toutes ses forces de l’animal qui tentait d’attraper sa gorge.

Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 31 Mai - 11:44

PUF.png
Un, dos, tres !
rean.pngxlzu.jpgy7bp.gif7dwm.png
Bérénice Jones
Speed Square
En face à face avec un des dogues, l'esprit de Lantana tournait à plein régime. Ses habitudes de combat revinrent à la charge, énumérant et triant rapidement les informations dans ses têtes, les données qu'elle avait accumulé jusque là. Les dogues étaient sensibles à la magie en général, plus particulièrement à la magie de glace et de feu. Ceux entraînés par la Shinra était particulièrement coriace, agile et puissant, après avoir subi de nombreuses modifications. Une fois entraînés, ils obéissaient aux doigts et à l'œil. Un atout considérable donc. À condition d'avoir réussi à dompter la bête. Pas comme eux. Lantana chassa cette pensée tandis qu'elle esquivait un nouvel assaut de l'animal et qu'elle le toucha une nouvelle fois de ses balles de glace. Il s'affaiblissait visiblement mais pas suffisamment pour le mettre hors d'état de nuire bientôt. Et la chanteuse ne pouvait se permettre de le mettre hors d'état de nuire trop rapidement. Elle avait un show à tenir.

Elle réussit, tant bien que mal en apparence à assommer son adversaire avec un sort  de foudre. Et elle fut distraite par le sort de feu de la poupée de Bérénice qui eut raison de l'animal. Lantana pointa ses armes vers lui pour l'achever mais c'était sans compter sur l'autre bête qui s'était visiblement remis bien plus rapidement que ce qu'elle avait prévu, prêt à lui bondir dessus. Mais c'était sans compter sur la clé à molette volante qui détourna son attention sur la chanteuse avec la machiniste. N'ayant pas apprécié ce lancée d'outils, le dogue se jeta sur Bérénice, la plaquant au sol, déterminée à lui arracher la gorge. Lantana sentit l'adrénaline couler dans ses veines, cette adrénaline même qui la maintenait en vie en mission. Sa main se dirigea presque instinctivement vers sa hanche droite pour activer l'énergie mako stockée dans sa tenue mais elle se retint à la dernière seconde et courut vers sa partenaire en danger. Sans préambule, elle fit un petit saut et frappa le flanc de l'animal avec ses deux pieds, l'envoyant quelques mètres plus loin, à la limite du ring.

Lantana aida Bérénice à se relever et activa sa matéria barrière sur sa partenaire, et pas le temps de traîner puisque les deux molosses à nouveau sur pied, les tenant presque en tenaille. Dans une synchronisation parfaite, ils chargèrent les deux jeunes femmes en même temps des deux côtés et sans crier gare, la chanteuse entraîna Bérénice au sol, une nouvelle fois, résultant ainsi des deux dogues entrant en collision en plein vol. Profitant de l'occasion, Lantana se releva, tira sur le plus proche d'elle pour attirer son attention tout en s'éloignant de la brune et se rapprochant du bord du ring. Le chien de garde mordit à l'hameçon puisqu'il abandonna son acolyte, comme elle l'avait prévu. Plutôt que de l'attendre gentiment, elle alla à sa rencontre, sans peur, glissa sous la bête en plein saut et frappa de toutes ses forces sur son ventre à découvert, l'éjectant définitivement de l'arène.

Ne restant plus qu'un en lice, Lantana se remit rapidement sur ses jambes, et usa dans ses dernières munitions pour aider Bérénice, allant même jusqu'à utiliser un sort de glace pour immobiliser l'animal afin qu'elle puisse lui donner un coup de grâce. Dans l'excitation et la frénésie, Lantana n'avait pas remarqué l'entaille peu profonde qu'elle s'était faite sur sa cuisse gauche en s'amusant à faire des glissades sur le sol.

Le combat une fois terminé, Lantana eut l'impression que quelqu'un avait soudainement augmenté à fond le volume d'un stéréo et elle fut presque étourdie par le bruit grandissant de la foule et de leurs cris d'exclamation. Elle lâcha un petit soupir de soulagement. Faire semblant était tellement plus épuisant, aussi bien sur le plan physique que mental. Lantana n'avait qu'une hâte: quitter l'arène, prendre une nouvelle douche et s'enfoncer plusieurs heures d'affilée dans son lit et ne réfléchir à rien. Mais son moment de répit était encore bien alors elle afficha un sourire légèrement fatigué et leva cette fois-ci les deux mains face à Bérénice.

-Nous n'avons pas fait le meilleur score mais je pense que notre coopération vaut bien la note maximale, ajouta-t-elle sur un ton léger.

Au moins, Bérénice ne parlait pas à tout bout de champ, en plein combat, contrairement à une certaine personne.


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai


Dernière édition par Lantana le Dim 14 Juin - 21:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptySam 13 Juin - 18:28


« Le courage fait les vainqueurs ; la concorde, les invincibles. »


Lantana avait agit avec rapidité, et Bérénice fut rapidement sortie du mauvais pas dans lequel elle se trouvait. Elle avait eu le temps de sentir l’haleine faisandée du monstre, mais à part quelques griffures amorties par ses protections, elle avait réussi à tenir la mâchoire canine à l’écart. Il s’en était fallu de peu et elle attrapa avec soulagement la main tendue de Lantana qui lui offrit de surcroît une protection magique.

“ Merci. Ah ! Ils reviennent à la charge ! “

Mais Lantana avait été plus rapide et l’entraîna dans un plongeon au sol. Quelle anticipation, les deux chiens s’étaient mutuellement attaqués dans leur élan ! Pour autant Lantana ne s’endormit pas sur ses lauriers et continua une stratégie que Bérénice ne comprit pas tout de suite. L’archéologue se contenta de parer au plus pressé et se confronta à son adversaire. Le sort barrière était très utile et atténuait les attaques du chien de garde, mais Bérénice commençait à fatiguer. Elle avait vu un peu trop grand en choisissant cette clé de mécano trop lourde, ou alors elle n’avait pas assez de muscles. Elle réfléchit à toute vitesse et en même temps qu’elle, Calcobrena trouva une solution.

“ Confusion ! “

“ Voilà qui est mieux … “

Murmura Bérénice en voyant le chien tituber comme s’il avait bu une gamelle pleine d’alcool. Il ne restait plus qu’à en finir avant que les sorts ne s’estompent. Et en effet, à peine l’androïde avait-elle eu le temps d’envoyer un sort de feu que leur adversaire s’était mordu lui-même pour se réveiller. Il allait passer à nouveau à l’attaque quand il reçut une salve de munitions dans l’échine. Il couina avant de rugir avec la férocité d’un animal aux abois. Un sort de glace l’immobilisa, puis un autre sort de feu lui fit subir un choc thermique.

La bête s’effondra au sol et comme il s’effaçait dans une multitude d’étincelles vertes, la foule se leva et applaudit la performance du duo féminin. Bérénice avait le souffle court et se massait une épaule endolorie, mais accueillit cette récompense avait un sourire franc tandis que Calcobrena manifestait pleinement son enthousiasme en exécutant quelques vrilles victorieuses.

* Alors, c’est ça ce que ça fait d’être applaudie sur scène ? Ce n’est pas désagréable. Mais moins grisant que ce à quoi je m’attendais. Cela donne juste envie d’en recevoir plus. *

A ses côtés, Lantana se tourna vers elle et Bérénice vit qu’elle lui proposait de claquer des mains pour fêter cela, et après une légère hésitation maladroite, l’archéologue acquiesça et lui frappa de bon coeur dans les mains sans prendre trop attention à son bras. Elle allait peut-être avoir un bleu demain, mais ce n’était pas si grave.

“ Aouch. Oui … On s’est données à fond ! Haha, ce n’est rien, j’ai un peu forcé. Il faut encore que je trouve le coup de main. “

Cela faisait un moment que Bérénice ne s’était pas sentie aussi en accord avec une autre personne. La dernière fois c’était peut-être avec Reanbell lors d’une partie de jeu en ligne. Que devenait-elle d’ailleurs ? Probablement, elle avait trouvé une mission à remplir. Il fallait bien remplir le frigo et la gamelle de Condchat. Peut-être lui enverrait-elle un petit message tout à l’heure.

Elles pouvaient désormais rejoindre les vestiaires pour se décrasser et se reposer un peu. En chemin, Bérénice qui suivait Lantana la regardait, toujours plus impressionnée par cette femme. Elle avait tant d’aisance, tant de vivacité. On aurait dit un elfe ou une fée. Et quel courage. Décidément, c’était un modèle à suivre. A côté, Bérénice se sentait lourde et mal huilée. Et encore, elle bénéficiait de l’aide de son androïde. Peut-être devait-elle faire plus attention à ce qu’elle mangeait, prendre un abonnement dans une salle de sport … Lantana était au sommet, mais elle devait se battre tous les jours pour y rester.

“ Vous êtes incroyable, Lantana. Par curiosité, combien d’heures consacrez-vous à l’entraînement tous les jours ? “

Mais alors qu’elle attendait une réponse de la chanteuse, une petite pensée l’alerta : Calcobrena avait vu que quelque chose n’allait pas. La jambe de Lantana. Elle s’était blessée en combat. Comme elles étaient encore bouillantes après l’effort, elle ne devait pas encore avoir remarqué la brûlure. Bérénice leva la main et s’écarta pour examiner l’étendue des dégâts.

“ Attendez ! vous vous êtes blessée. Je dois avoir une potion. Il faut vite s’en occuper avant qu’il n’y ait une grosse cicatrice. “

Non, l’archéologue ne pensait pas aux conséquences sur les spectacles de Lantana, mais l’écorchure était comme une injure à la perfection de la jeune femme, c’était simplement désolant.


Revenir en haut Aller en bas
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 121

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] EmptyDim 14 Juin - 22:02

PUF.png
Un, dos, tres !
rean.pngxlzu.jpgy7bp.gif7dwm.png
Bérénice Jones
Battle Square
Pour avoir passer la majeure partie de sa vie dans l'ombre et dans les secrets de la Shinra, Lantana n'avait pourtant pas été plus perturbée que cela lorsqu'on l'avait soudainement jeté sur le devant de la scène sans préavis. Elle avait été conçue et entraînée pour être parfaitement malléable et capable de s'adapter à toutes situations. Il y avait eu certes une pointe de trouble et de nervosité à ses débuts en tant que chanteuse, mais au fil du temps, ces sentiments avaient fini par se dissiper peu à peu. Aujourd'hui, elle était surtout préoccupée à l'idée de garder sa place au sommet jusqu'au retour de Weiss et de ses frères et sœurs avant de retourner à leurs côtés pour de bon. Pour l'instant, elle accepta les acclamations et les compliments du public et se demanda si oui ou non si elle devait laisser circuler les possibles vidéos sur sa performance de ce soir. Pourquoi pas…? Les gens s'en donneront à cœur joie de faire des spéculations. Ils adorent ça.

Le fil de ses pensées fut interrompue par la question de Bérénice. Combien de temps consacrait-elle à son entraînement tous les jours? Lantana voulut lui demander à quel entraînement elle faisait allusion mais son interlocutrice s'exclama de sa blessure qu'elle s'était faite durant le dernier combat. Maintenant que l'adrénaline était retombée, elle pouvait sentit les picotements sur sa cuisse et le sang couler. La blessure n'était pas profonde et n'aura pas donc d'incidence sur ses performances mais Lantana pensait surtout à sa tenue légèrement abîmée dans le feu de l'action.

-Ah, ne vous embêtez pas, le service médical s'en chargera, lui dit-elle en secouant la main pour la dissuader. Et vous, comment allez-vous? Vous avez quand même eu droit à un tête à tête avec l'un des chiens.

Service médical qui s'approchait d'ailleurs des deux jeunes femmes une fois qu'elle fut hors de l'arène. Lantana eut droit à un petit soin à la matéria, et sa blessure ne fut qu'un mauvais souvenir, ne laissant qu'une fine ligne rose. D'ici quelques jours, elle devrait avoir disparu, comme si elle ne n'avait jamais affronté des dogues sanglants. Elle attendit qu'elles soient enfin seules pour répondre enfin à sa question.

-Pour rester en forme, je consacre une heure tous les matins avec un jogging, une série de squats et de tractions et quelques exercices supplémentaires pour rester souple.

Comme pour illustrer ses mots, Lantana leva sans peine sa jambe droite jusqu'à effectuer un grand écart sur une jambe, elle maintint cette position quelques secondes avant de poser sa jambe au sol à nouveau. Sa souplesse, elle l'avait forgé depuis son plus jeune âge, afin qu'elle puisse passer partout, comme le répétait souvent les hommes et femmes en blouse blanche de Deepground.

-Pour ce qui est du reste… l'avantage de vivre ici est de pouvoir utiliser l'arène en dehors des ouvertures. Mais c'est un secret entre nous, d'accord? chuchota-t-elle avec un clin d'œil. Et une bonne douche ne serait pas de refus…

Ce serait sa deuxième douche mais qu'importe, elle ne supportait pas d'être couvert de sueur trop longtemps non plus. Elle invita Bérénice à la suivre dans les vestiaires où les attendaient, des serviettes moelleuses, des douches communes certes mais à la propreté irréprochable ( Lantana avait fait des pieds et des mains pour insister sur ce point ), et quelqu'un qui gardait scrupuleusement l'entrée des vestiaires des femmes. Heureusement pour elles, elles avaient les douches pour elles seules et ne seraient donc pas dérangées. Sans gêne aucune donc, elle se déshabilla, plia soigneusement sa tenue de combat et la posa dans un casier, détacha ses cheveux qui lui arrivèrent désormais au milieu du dos et se glissa sous l'eau chaude dans un faible soupir de bien être. Elle laissa couler l'eau se débarrasser de la sueur et, oubliant presque Bérénice, elle se mit doucement à fredonner une chanson, un peu sinistre, qui lui était venue suite à la chute du Météore.

Shinra Tower is falling down, falling down, falling down ~
Shinra Tower is falling down, my fair lady ~


.:.
Un, dos, tres ! [PV Bérénice] 5rai
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un, dos, tres ! [PV Bérénice]   Un, dos, tres ! [PV Bérénice] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un, dos, tres ! [PV Bérénice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Ouest :: Gold Saucer-
Sauter vers: