AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Destroy puppet strings to our souls † Aerith

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 960

Inventaire
•:
MessageSujet: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Jeu 5 Oct - 7:28


Destroy puppet strings
to
our
souls

Il n’existait aucune échappatoire. Sa seule chance de guérison, la source sacrée de l’église s’était asséchée. Il n’y avait plus d’espoir pour elle, Lightning s’était faite à l’idée. Elle n’attendait plus de miracle ou de nouvelle pluie, préférant partir du principe que d’ici quelques semaines, quelques mois (si elle avait de la chance), elle serait morte. Tout se jouait sur les instants de vie à grappiller. C’est qu’elle avait tant de choses à faire encore, y compris se venger. Comment, ça, elle l’ignorait encore. Avec sa maladie, Lightning n’était pas certaine que son corps réagissait positivement à l’entrainement et que ses performances continuaient de croitre. C’était peut-être le cas, mais dans une moindre mesure. L’essentiel étant qu’elle ne régressait pas. Elle redoutait le jour où cela arriverait ceci dit. Il était devenu une coutume pour elle de se rendre à l’église pour vérifier les lieux, comme si un onguent allait apparaître dans un recoin, où que le sol fendu recueillerait à nouveau de l’eau bénite. Pessimisme mais aussi esprit de contraction. Elle se jurait de ne pas se fourvoyer, d'assumer que c'était foutu, mais elle ne pouvait s'empêcher de vérifier par ci par là, "au cas où". L’espoir était maigre, invisible, mais suffisamment existant pour la conduire dans cet endroit mystique chaque fois qu’elle en avait l’occasion, même si c’était sans conviction. De ce fait, sa résidence principale n’était plus à Junon, mais à Midgar, bien qu’elle continuait de suivre les commandements de la WRO. Malgré un certain ressentiment contre Reeve, qu'elle plaçait pour "léger responsable indirect" de son malheur, le capitaine n’abandonnait pas son devoir et ses fonctions. Elle restait fidèle à l'armée et aux autres combattants qu’il était hors de question de laisser tomber. Cette fois encore, elle ressortait de l’église bredouille et retourna à Edge. Sur le chemin vers son immeuble, elle manqua de marcher sur une lettre un peu salie et qui avait manifestement déjà été piétinée avant elle. Écartant le pied de justesse, la jeune femme se pencha ensuite pour ramasser la feuille de papier pliée en trois. Une lettre. C’était peut-être un petit mot de Minerva : « Je t’envoie l’antidote demain bisou ». Lightning jeta un coup d’œil à l’adresse dans l’idée de rendre service et d’aller poster le courrier elle-même à destination, en bonne samaritaine (ça arrivait oui). Elle connaissait d'ailleurs les destinataires, Cloud et Tifa. Son regard se perdit très brièvement sur la signature où elle lit le nom d’Aerith. Au départ, la soldate songea à un canular et ce fut suffisant pour que ses résolutions quant au respect de l’intimité d’autrui volent en éclat. Elle lut le contenu complet du courrier. Non, ce n’était pas une blague, Aerith Gainsborough, l’ange salvateur, était de retour parmi eux. On disait que c’était elle qui était à l’origine de la pluie sacrée. Il n’existait aucune preuve tangible de cela mais l’information venait d’AVALANCHE.

Light hésita un bref instant, tentée par l’idée de ne jamais remettre la lettre à ses destinataires car elle avait une petite dent contre l’industrie Strife aussi. Sauf que c’était stupide. Light releva l’adresse d’Aerith, qui logeait à Kalm, et fit une courte escale au Seventh Heaven pour déposer l'objet dans la boite, ce qui lui éviterait d’avoir affaire à la propriétaire. Sans prévenir qui que ce soit, pas même Serah, elle prit sa moto et s’embarqua ensuite pour la ville où logeait la Cetra. Light ne prenait plus la peine de troquer son armure contre des tenues civiles, et gardait toujours son épée accrochée à son dos par mesure de sécurité contre ce monde plus que jamais infesté de monstres. Elle passa une bonne partie du trajet à se demander ce qu’Aerith venait foutre à Kalm, loin de ses amis, de sa ville d’origine et compagnie. Ce n’était pas le sujet de sa venue toutefois, alors ce genre de curiosité attendrait. Peut-être était-elle chez de la famille qui plus est (Light en savait beaucoup grâce à son métier, ça n'empêche qu'elle connaissait pas l'entière vie de tout le monde). Elle ne perdit pas de temps. Garant son véhicule à quelques mètres du lieu, elle vint toquer directement à sa porte et attendit patiemment. C’est une jeune femme d’environ son âge qui lui ouvrit, avec des yeux d’un vert saisissant. Salut, non ce n’est pas Cloud, mais sa version travestie sera bientôt disponible en RP askip, ne vous en faites pas. « Bonjour, je suis Lightning, capitaine de la WRO… c’est toi, Aerith ? » Lightning jeta un coup d’œil assez indiscret à l’intérieur du logement. Il n’y avait pas foule, ça ne pouvait être qu’elle. « Ta lettre s’était perdue, je l’ai postée chez Tifa. Tu as quelques minutes à m’accorder ? » ajouta t-elle en repliant légèrement son bras malsain, couvert d'une protection, contre elle. Depuis que la porte s’était ouverte, la douleur s’était ravivée. La soldate avait bien envie d’arracher la protection de son bras couvrant ses miasmes, puis s’arracher la peau ensuite. C’est ce qu’elle fit dans sa tête. En pratique, elle resta immobile.



HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Jeu 5 Oct - 12:14



Destroy puppet strings to our souls †

Ft. Lightning


Rester à ne rien faire comme ça était une vraie perte de temps, c'était vrai, mais accoudée à sa fenêtre pour observer un bout de ciel visible,  Aerith ne savait pas quoi faire justement. Son regard était immense sous l'effet de ses paupières largement écartés, ses pupilles brillantes, soit agressé par la lumière, soit suppliante. Peut-être les deux. Les cieux avaient toujours été inquiétant pour elle, mais voilà qu'elle se soumettait presque à les implorer de lui tomber dessus une bonne fois pour toute. L'évidence, une fois le point fait dans sa tête sur la situation, sur sa vie, avait été pour la Cetra qu'elle était définitivement plus utile morte que vivante. Son lien avec la rivière de la vie et ses origines ne semblaient plus suffire et combien même les retrouvailles avec sa mère avait pu être joyeuses, cela n'avait pas suffit à suffisamment embaumer son cœur pour lui donner un sourire sincère. Est-ce que Cloud, Tifa et les autres accepteraient l'éventualité de sa requête étrange ?

Aucune chance. C'était alors qu'elle réalisait sa bêtise de les avoir contacté, à peine la main mise sur elle, ils la mettraient sous bonne escorte et la culpabilité ressenti par le blond ne ferait qu'accentuer sa protection. Un dialogue de sourd en perspective et bien que laide comme méthode, il semblait que l'histoire allait se ré-écrire. La brunette enfilait sa veste rouge, se retournait un instant en direction des escaliers, sa mère se tenait à l'étage.
-Je suis désolée... Murmurait-elle à peine en enchaînant rapidement quelques pas vers la porte de la sortie.

Sa main se déposait sur la poignet et à ce moment précis, un toque sur la porte la faisait sursauter. Hasard amusant ou réponse des cieux à son encontre. Elle ouvrait la porte timidement, lentement, ses yeux rougis par la nuit agité bien grand, son cœur se mettait à battre bien fort quand son imagination s'enflait sur l'identité du visiteur. Il se serra un instant et elle espérait jusqu'à la dernière seconde une connaissance lui manquant tant. Le fascié qui lui faisait face était inconnu, elle observait longuement la jolie fille aux allures guerrière, quand celle-ci annonçait la WRO, la brunette soulevait un sourcil confus, mais le grade de capitaine lui redonnait quelques indications pour garder le fil. Elle s'écartait de la porte pour laisser entrer sa visiteuse.
-Oui c'est bien moi, je t'en pris entre... Je te remercie pour la lettre. L'as-tu déposé aujourd'hui chez elle ?

Avec un peu de chance, elle aurait encore un coup d'avance sur ses acolytes, un suffisant pour les fuir. Oui c'était le bon mot et la réalité d'en venir là l'attristait un peu, mais elle devait y retourner, là où elle avait déjà scellé son destin une première fois. Sa poitrine se faisait douloureuse à nouveau en repensant  au passage éclair de Sephiroth.
-C'est un service personnel que tu es venu me demander n'est-ce pas ?

Sinon, pourquoi ne serait-elle pas venu avec Tifa à qui elle avait remis la lettre ou alors, ne serait-elle pas ici en son nom ? Aerith n'avait pas besoin de tout comprendre, ni tout savoir, mais elle avait un talent naturel pour dire et distinguer les choses telles qu'elles étaient.
-J'accepte, quoi que ce soit, en échange d'un service de ta part aussi. Il faut que je retourne rapidement au temple des anciens. Si tu connais Tifa, tu connais aussi probablement Cloud, je vais être honnête avec toi, il ne serait pas d'accord avec ça.

La porte d'entrée était toujours ouverte et la main d'Aerith toujours sur sa poignet comme pour prouver à quel point elle était attaché à cette issue. Ce n'était certes pas la méthode la plus orthodoxe qu'il existait de se présenter, ni de demander un service, mais une voix au fond d'elle lui hurlait que c'était l'occasion à saisir. L’émeraude de son regard se jetait dans l'azur de la dénommée Lightning, elle était déterminée.
-Le temps est compté, je ne devrais pas être ici.

Et ce n'était pas de cette maison qu'elle parlait




Revenir en haut Aller en bas
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 960

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Sam 7 Oct - 12:55


Destroy puppet strings
to
our
souls

Aerith s’effaça un peu sur le côté en l'invitant à entrer. Lightning lui adressa un petit hochement de tête à la fois d’acquiescement et de remerciement, avant de s’avancer. Elle n’alla pas plus loin que le palier d’entrée cela dit. Le capitaine n’était pas venue pour s’éterniser et il semblait qu’Aerith non plus, ne comptait pas qu’elle s’éternise. La brune paraissait d’ailleurs sur le départ, à bien y regarder. C’était bête, mais Light se disait que la fleuriste portait bien mieux le rose qu’elle, même si cette couleur ne s’arrêtait qu’à sa tignasse en ce qui la concernait. « Oui, dans sa boîte car la porte du bar était close », mentit-elle avec un détachement largement inspiré de Reanbell. A la base, Lightning n’était pas douée pour le mensonge (elle détestait ça d'ailleurs) mais à force de trainer avec l’autre teigne blonde, elle savait le manier au moins pour éviter les détours et garder le fil de l’essentiel. Parce qu’on s’en fichait pas mal, des pourquoi elle tirait la gueule à la barmaid au point de ne pas vouloir la croiser. D’autant que ça pourrait jeter un froid avec Aerith, qui était la grande amie de celle-ci. « C’est un service personnel que tu es venue me demander, n’est-ce pas ? » Une lueur d’incertitude traversa le regard de Lightning. La cetra avait lu dans sa tête ? Il y avait pas mal de raisons qui auraient pu conduire la soldate sur son chemin. Un hasard, une mission, ou une mauvaise nouvelle concernant Cloud ou Tifa, une dernière chose qu’elle ne souhaitait pas malgré sa mauvaise foi. Mettons qu’elle n’était pas télépathe, la  fleuriste était maligne et clairvoyante. On ne la lui faisait pas, à Aerith Gainsborough. Acceptant de passer pour une égoïste opportuniste, Lightning opina à nouveau du chef à la question. Ouais je suis là pour ma gueule. « J'accepte, quoi que ce soit, en échange d'un service de ta part aussi. Il faut que je retourne rapidement au temple des anciens. Si tu connais Tifa, tu connais aussi probablement Cloud, je vais être honnête avec toi, il ne serait pas d'accord avec ça. » « Et tu t’en moques parce que t’es une grande fille », interpréta Light d'un ton désinvolte. Pour sa part, elle envoyait chier quiconque s’avisant de lui dicter sa conduite (Aerith devait être un peu plus conciliante… qu’elle pensait) ! La cetra avait un caractère à la fois doux et dynamique, telle une force malicieuse, soit le genre de fille qui obtenait ce qu’elle voulait sans avoir à casser des figures. Le capitaine ouvrit la bouche pour, tout de même, donner les raisons pour lesquelles se rendre à la cité des anciens n’était pas la meilleure idée du monde. « Le temps est compté, je ne devrais pas ici » Light, qui avait refermé la bouche en étant coupée dans son élan, leva légèrement la main en signe d’apaisement et de patience, genre "Laisse-moi en placer une stp"« Le temps m’est compté aussi. Avant d’aller plus loin, t’es au courant de ce qui se passe au Continent Nord ? Le village Glaçon a été mis à sac et des soldats y meurent tous les jours en enquêtant. Cette zone n’a jamais été aussi dangereuse. Ce doit être encore pire du côté de la cité des anciens ». D’un geste sec, Lightning retira les sangles de la protection attachée à son bras puis la décolla. Elle leva alors son membre libre pour présenter les géostigmates l’infestant jusqu’au coude. Les traits son visage s’étaient durcis au souvenir du Cauchemar, et son regard devenu froid n’était en rien destiné à Aerith. « J’ai récolté ça pour ma part, je suppose que tu sais ce que ça veut dire. C’est toi qui nous avais soigné la première fois, non ? »

Sa main s’abaissa lentement. Light réalisa qu’elle-même, la guerrière si débrouillarde, si fière, si indépendante, avait fait tout ce chemin pour demander de l’aide. Une première dans l’histoire de sa vie. Le fait est qu’elle n’avait pas à se montrer fière devant Aerith. Cette femme était sa sauveuse. Son eau sacrée avait apporté à Light une renaissance, une seconde chance, c’était un moment très précieux dans sa vie et elle se rendait compte qu’elle avait négligé cette seconde chance. Aerith semblait avoir assez de bonté pour en donner une troisième, une quatrième, un cinquième, si elle le pouvait. Lightning mourrait très volontiers pour ce genre de personne, surtout pour elle. « Si rien ne peut te faire changer d’avis, je t’accompagnerai là-bas. Je te dois une vie, c’est le moins que je puisse faire pour rembourser ma dette ».

HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Sam 7 Oct - 15:28



Destroy puppet strings to our souls †

Ft. Lightning

La brunette se déridait un peu sous la tirade de son interlocutrice, presque elle aurait pu en rire, seul un rictus mêlé à un souffle amusé apparaissaient. Est-ce qu'elle s'en foutait pour reprendre l'expression de Light' ? Oui et non. Juste qu'elle aimait n'en faire qu'à sa tête comme son histoire l'avait prouvé plusieurs fois. C'était cruel de saluer le blondinet de sa présence puis disparaître, certes, la Cetra avait été mal avisé sur ce coup là, mais pour sûr que de toute façon son retour serait revenu à ses oreilles ou celles de Tifa. Elle voulait simplement le congédier de son rôle de garde du corps, non pas parce qu'il s'était révélé particulièrement inefficace, mais parce qu'il refuserait de la suivre au bout du monde comme s’apprêtait à le faire sa successeuse.
-J'ai eu un bref aperçu et quelques vents sur le sujet... Avouait-elle à demi-mot las.

Le moment qu'elle avait choisi pour refermer la porte finalement, ne voulant pas qu'un passant malencontreux ne découvre le bras meurtrie de la guerrière. L'éclat verdâtre de son regard s'affaissait sous ses paupières maintenant fermés. Sa main s'était posé sur la stigmate à l'aura invisible, mais si corrosif pour l'ancienne. Mais rien ne se passait. Non rien et c'était justement le problème. Le vif de ses iris se plongeait dans le faux ciel qui la fixait, Aerith conservait son emprise un instant silencieuse, comme si elle cherchait quelque chose dans les portes de cette âme.
-Si j'en étais capable là tout de suite, je le ferais autant de fois que nécessaire, mais la vérité tu l'as sous les yeux.

L'espièglerie de la fleuriste avait disparu, face à ses propres faiblesses, elle n'était pas plus fière que la femme en face d'elle venu chercher une aide qu'elle était incapable de lui offrir... Pour le moment. Oui, car la Cetra se jurait en cet instant qu'elle n'était pas encore totalement obsolète. Un instant d'hésitation à peut-être envoyé à une fin certaine cette fille-là. Sa vie ne valait aucune mort, mais sa mort avait valu tellement de vie en parallèle. Constatation bien navrante, mais si réel. Aerith n'était pas du genre à fermer les yeux devant les vérités, ni à arranger les faits pour soulager son âme. Définitivement pas son genre, combien même d'un point de vue extérieur elle avait toujours l'air si légère.  Cela donnait un air un peu désespéré à la Oh grande sauveuse qu'elle était peut-être, tout comme les circonstances l'avaient exagéré dans sa félicité. Ce n'était au fond qu'une fleuriste des taudis patientant un retour qui n'était jamais venu, avant d’emboîter le pas d'un destin où elle avait choisi de prendre le risque de disparaître. Le sort était acharné, il ne comptait nullement lui offrir un répit ou une finalité à ses tourments et voilà même qu'il se jouait d'elle en lui retirant ses armes. Elle était spectatrice impuissante et ça lui était insupportable. Sephiroth pourrait bien l'embrocher trente fois, elle y reviendrait toujours lui faire face.
-Je ne suis pas totalement useless non plus tu sais ! Je sais frapper avec mon bâton.Affirmait-elle un ton plus léger pour casser le pesant de l'échange. Ne perdons plus une seule seconde alors. Là bas, je pourrais tenter quelque chose. Ton bras est parfait pour ça, je ne pouvais pas rêver meilleure accompagnatrice.

Ne restait plus qu'à espérer que son acolyte accepterait ses choix, même les plus fous. Aerith comptait sur un certain détachement de sa part, elles n'étaient pas aussi intimes, et probable que le choix de ses amis serait affecté par ce facteur.  Bien qu'elle ne savait pas exactement ce qu'elle ferait une fois sur place, Aerith savait pertinemment jusqu'où elle serait prête à aller. Une petite voix espérait que la solution lui apparaîtrait en illumination en chemin où sur le sol de ses ancêtres. Son regard glissait vers l'étage à nouveau, les adieux n'étaient pas son genre, la porte s'ouvrait à nouveau, mais cette fois, elle la passait sans hésitation.
-Merci Light, peut-être que notre rencontre était écrire au fond tu sais. Son petit rire s’effaçait sous ses pas qui l'avançaient. Je n'abandonnerai pas avant de t'avoir soigné et crois moi, je suis pire qu'une mauvaise herbe question de tenacité ! Plus elle-même qu'elle rassurait avec un objectif que la concerné. Après toi. Prenons le trajet le plus direct d'accord ?

Son cœur était tiraillé par tout ce qu'elle avait appris ces derniers jours et il était vrai, que la Cetra avait été tenté de s’offrir quelques jours de répits à la conquête du monde pour retrouver tous ceux qu'elle avait perdu et qui auraient pu ré-apparaître. Mais à quoi bon à part rendre ses futurs choix plus difficiles ? Elle avait renoncé alors même que l'idée avait embaumé son cœur. Son regret était aussi de ne pas revoir ceux qu'elle était sûre d'être vivant, ce qui donnait l'évidence qu'elle n'était pas certaine de revenir de sa destination.
-Mais, quel genre de relation tu as avec Cloud et Tifa au juste ?... Questionnait-elle en chemin curieuse de la faciliter avec laquelle elle l'avait convaincue. Tu n'es pas en train de me fourber et me ramener là bas pas vrai ?... Je ne suis pas aussi inoffensive que j'en ai l'air tu sais... Peu convainquant on sait Concluait-elle suspicieuse.

C'était que l'humanité avait la fâcheuse manie de vouloir décider pour elle. Au mieux qu'ils disaient... Idiots. D'un autre côté, elle guettait souvent les coins des bâtiments et l'absence des Turks lui faisait toujours quelque chose. Le temps l'avait habitué à l’insouciance sous la surveillance/protection de Tseng et ses acolytes. Une seule chose était invariable, elle était toujours en quête d'un protecteur il fallait croire. Cette fois-ci, elle avait les cheveux roses qui volaient au vent de la même couleur que le ruban qu'elle avait perdu. Coïncidence ? Elle avait envie de croire que non aussi stupide cela soit.


Revenir en haut Aller en bas
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 960

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Dim 8 Oct - 17:42


Destroy puppet strings
to
our
souls

Lorsque la jeune fleuriste approcha sa main de son bras infesté de miasmes, même son pessimisme à toute épreuve ne parvint pas à réfréner son élan d’espoir. Pendant une fraction de seconde, Lightning crut que ça allait marcher, et peut-être qu’Aerith aussi… mais rien, si ce n’est une légère douleur, comme si le fléau de Sephiroth pressentait la menace. Ce fut tout. La déception se ressentait chez les deux parties mais Lightning prit sur elle pour ne pas le montrer. Ses traits s’adoucirent et elle releva un regard à la fois reconnaissant et indulgent vers sa camarade, l’air de dire que ce n’était pas grave. Elle avait réussi une fois, et c’était déjà merveilleux. Cela n’enlevait rien au fait qu’elle la suivrait et la protégerait. « Si j'en étais capable là tout de suite, je le ferais autant de fois que nécessaire, mais la vérité tu l'as sous les yeux ». Lightning songea à la vérité dont elle parlait. Était-elle en train de dire qu’elle ne pouvait pas apporter son aide maintenant qu’elle avait quitté la Rivière ? Si c’était le cas, la soldate était d’autant plus volontaire pour mourir, car il était hors de question qu’il arrive quoique ce soit à Aerith. C’était à son tour d’avoir une seconde chance, qui plus est. Tant pis pour le reste. Alors que Lightning s’enterrait déjà mentalement, la tête un peu baissée, Aerith pour sa part, était loin d’avoir dit son dernier mot. « Je ne suis pas totalement useless non plus tu sais ! Je sais frapper avec mon bâton » « Je n’ai pas intérêt de t’embêter… », répondit distraitement Light en resanglant la protection à son bras. « Ne perdons plus une seule seconde alors. Là bas, je pourrais tenter quelque chose. Ton bras est parfait pour ça, je ne pouvais pas rêver meilleure accompagnatrice ». Le capitaine releva la tête, dubitative. Ne venait-on pas de constater qu’elle était condamnée ? … Apparemment pas. Un peu tardivement, le cerveau de Lightning fit les liens : si Aerith souhaitait se rendre à la cité des anciens, c’était sans doute pour entrer en connexion avec l’énergie de son peuple ou un truc mystique du même genre. C’était l’endroit le plus propice pour exercer sa magie sacrée. Alors qu’il était morne quelques secondes plus tôt, une lueur nouvelle étincelait dans le regard incandescent de Lightning. Pour le coup, la soldate était ravie de servir de cobaye. Si cela marchait, cela signifiait que la présence d’Aerith était nécessaire là-bas pour le bien de la planète. Light était tentée de prévenir la WRO afin de former une véritable escorte pour la Cetra, mais il se pourrait qu’elle ne soit pas prise au sérieux. Pire, le directeur Reeve était un ami d’Aerith. Il s’y opposerait. Toujours est-il que Light connaissait plusieurs moyens de contourner la surveillance pour se rendre au Nord. « Tu es bien tombée, en effet », renchérit la brave soldate, bien qu’elle n’était pas rassurée sur la décision de la fleuriste. Pour avoir rencontré Sephiroth de la pire façon qui soit, Lightning avait parfaitement conscience du danger qui planait au Nord, plus que quiconque. Tant qu’elles n’étaient pas repérées et dans l’anonymat, Light se plierait aux ordres de la Cetra, mais au moindre signe de trouble, cette dernière aurait intérêt à fuir et laisser le capitaine se débrouiller. Si sa sauveuse mourrait par sa faute, ça la foutrait juste mal et c’était hors de question. Qu’à cela ne tienne, Light serait à la hauteur cette fois, elle se le jurait. Sephiroth ou pas, Jenova ou pas, ce qui était en jeu valait bien plus que sa propre vie. Aussi, une fois amarrées là-bas, Lightning pourrait faire appel à quelques soldats déjà sur place pour plus de sûreté.

Aerith ouvrit la porte et Lightning lui emboita le pas. « Merci Light, peut-être que notre rencontre était écrite au fond tu sais » dit-elle avec un léger rire qui dérida un peu la guerrière, allant jusqu’à effacer son petit air renfrogné qui était pourtant très naturel chez elle. En fait, elle avait même l’air aimable. Comment veux-tu être chiante avec cette choupinette ? Light plissa légèrement les yeux, lui souriant du regard avec gratitude. C’était sa meilleure réponse, car elle ne savait pas vraiment s’exprimer avec des mots, quand il s’agissait de faire autre chose que râler. « Je n'abandonnerai pas avant de t'avoir soigné et crois moi, je suis pire qu'une mauvaise herbe question de tenacité ! » La soldate était du genre à se dire "C’est foutu", et Aerith était plutôt "Je lâche rien". C’était une rencontre fortuite, en effet. « Je ne m’attendais pas en venant ici… à ce que ce soit toi qui y crois pour nous deux… », murmura t-elle avec un brin d’ébahissement, comme l’on est surpris de découvrir le jour après des années passées dans les ténèbres. Au bout de quelques pas, elle indiqua d’un signe de la main l’emplacement de sa moto. « Je suis garée un peu plus loin. » « Après toi. Prenons le trajet le plus direct d'accord ? » « Entendu ». Lightning la dépassa mais lui jeta un coup d’œil par-dessus son épaule quand elle l’interrogea sur ses relations avec le duo Strife. « Nous avons effectué quelques missions ensemble. Je vois parfois Tifa au Seventh Heaven. C’est tout ». Lightning éluda le reste de la question, redressa sa moto et l’enfourcha : « Je n’ai pas l’intention de te conduire à eux contre ton gré, mais nous prenons effectivement la direction d’Edge car il y a un port au nord-ouest de la région. Il va falloir que tu me fasses confiance », dit-elle en observant la jolie fleuriste avec neutralité. Le capitaine avait à peu près son idée du genre de cata qui se préparait si elle avait le malheur de ne pas écouter Aerith. Celle-ci allait n’en faire qu’à sa tête, échapper à la surveillance de son groupe d’amis, again, aller risquer sa vie et trouver la mort, again. Car c’est bien comme ça que ça s’était passé la première fois, non ? Lightning l’invita à monter d’un signe de tête. « Tu comptes faire quoi précisément, une fois à la cité ? » Il ne s'agissait probablement pas seulement de guérir de la Geostigma, mais également de réparer la brèche de la rivière de la vie, qui permettait les résurrections... Light n'en avait aucune idée. Elle était bien tentée de lui demander, sur une échelle de 1 à 10, combien cette planète était dans la merde.

HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Dim 8 Oct - 22:20



Destroy puppet strings to our souls †

Ft. Lightning

Quelques missions hein... Au moins le ton de sa nouvelle garde du corps la rassurait sur une éventuelle traîtrise, son petit doigt lui disait qu'elle restait à la surface de ses réponses pour une bonne raison... Cela faisait sourire la Cetra bien après qu'elle ne se soit installé sur la fameuse moto. Light' était dégourdie au moins, elle semblait déjà avoir son plan en tête et connaître les moyens de se rendre à leur destination sans demander avis ou permission de qui que soit. Elle lui plaisait bien en fait et la fleuriste se contentait d'hocher la tête pour confirmer sa confiance.
-Je vais faire de mon mieux.

Voilà la réponse la plus inspirante qui lui venait à l'esprit sur le moment. Elle ne pouvait pas se permettre de lui avouer directement qu'elle était aussi perdue que n'importe qui d'autre concernant la marche à suivre vis à vis de ce chaos. Néanmoins, la brunette n'était pas dupe au point de croire que se serait une réponse suffisante pour la guerrière dont les intérêts sur ses actions à venir seraient grands. Aussi,  la Cetra cogitait un peu dans son esprit pour faire le point sur ce qu'il serait adéquois ou non de lui dire. Pouvait-elle tout lui avouer ? Même la plus sombre de ses pensées ? Un instant d'hésitation, puis se laissant porter par son inspiration et son intuition, elle laissait sa langue se délier.
-Pour être franche avec toi, je ne le sais pas vraiment encore. Mais je pense que c'est ma meilleure chance pour me reconnecter. Sans la rivière de la vie...

Sa voix s'étouffait dans un instant d'hésitation, ses mains resserraient leurs emprises, en même temps que ses sourcils se fronçaient.
-Je tenterais de retrouver le lien qui m'a permis de vous aider la dernière fois, quelque soit les moyens que je dois utiliser. Au delà du cauchemar, le simple fait que je sois ici, tout comme d'autres morts, prouve qu'une faille bien plus grande joue contre nous. Dans un premier temps j'aimerai la comprendre pour empêcher qu'elle ne se reproduise, mais quoi qu'il arrive, il faudra la combler et remettre les choses dans leur ordre initial.

Elle entendait par là, remettre aussi les morts-vivants à leur place. Non pas que cela l'enchantait, mais c'était le plus rationnel selon elle. Ceci dit, elle ne partageait pas totalement le fond de sa pensée même si elle l'avait plus ou moins fait comprendre.
-Garde à l'esprit que mon objectif n'est pas de rester parmi vous... Je veux ramener l'équilibre de la planète, je ne vais pas courir derrière une nouvelle chance comme une opportuniste, j'ai fait mon choix vis à vis de ça il y a déjà longtemps. Ça tient aujourd'hui encore.

Autant que sa garde du corps soit en accord avec ça pour un éventuel moment crucial. Cette fois, la dernière des Cetra ne se laisserait pas troubler par qui ou quoi que ce soit. Elle ne ferait pas la même erreur de s'offrir sur un plateau d'argent à ce fourbe de Sephiroth.
-Je suis une cible de choix pour Sephiroth aussi. Lui et moi avons une liste de contentieux longue comme un bras. Il faut se préparer à une visite surprise, il aura sûrement la même logique logique que moi. Si tu as l'occasion, le tuer sera ta priorité, même si il doit m'embrocher encore une fois pour ça. Il ne peut tuer que mon enveloppe charnelle, ne te laisse pas troubler.

Une petite voix lui disait qu'il l'attendrait au tournant avec tout ce qu'elle avait pu lui empoisonner la vie, il n'était certainement pas étranger à tout ce désordre non plus. Elle acceptait d'être l'appât et qu'ils jouent encore une tragique comédie, cette fois elle allait l'empoigner fermement et ne plus jamais le quitter. Ils dormiraient en paix une fois pour toute. Ce dernier sentiment la rendait encore plus empressée, elle cachait anxiété et petite tristesse naissante dans un très contrôlé enthousiasme débordant. Si elle arrivait à convaincre Lightning, peut-être qu'elle finirait totalement aveuglé elle aussi.
-Qu'est-ce que tu feras quand tu rentreras en héroïne Lightning ? Glissait-elle plaisantin. Tu as quelqu'un à retrouver ? Moi, je compte flâner. J'irais sûrement voir Cloud aussi pour quelques caprices, je lui rappellerai comme il était conciliant quand on flirtait ensemble, bien sûr quand Tifa sera à côté, sinon ça sert à rien. Un peu de pression lui fera du bien. Sa punition pour avoir été un si mauvais garde du corps... Tu vois ce qui t'attend si tu te rates ! Elle croisait les bras. Et avec un peu de chance j'attraperai un Turk qui me surveille à nouveau en chemin pour faire le tour de millier de boutique de trucs inutiles. Je ferais des couettes à Red et Marlène, puis pour finir j'envahirais les villes de fleurs. Je serais riche grâce à ça tu sais. Elle étoufferait Zack avec les ryos si elle lui remettait la main dessus ou avec sa deux centième lettre à son encontre ou les deux. Heureux serait-il de pas prendre son bâton dans les fesses parce que c'est réservé à Sephiroth !

Ton sérieux pour conclure toutes ses aventures qu'elle n'espérait plus vivre, mais qui suffisait à la faire sourire rien que d'y penser.
-Tu connais l'histoire de la fois où j'ai convaincu Cloud de se travestir en femme... ?

Elle lui comptait en chemin dans les moindres détails (même la petite culotte qu'elle lui avait tendu), juste pour le plaisir, parce qu'elle le connaissait aussi et que son petit doigt lui affirmait qu'elle saurait apprécier l’anecdote. Ce qui lui soulevait une interrogation...
-Est-ce qu'on passera inaperçu à Edge ? J'ai ramené un manteau à capuche dans ma sacoche au pire.

Ce n'était pas sa première fuite et elle ne voulait surtout pas être reconnue ou dérangée par une connaissance...


Revenir en haut Aller en bas
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 960

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Mer 11 Oct - 23:43


Destroy puppet strings
to
our
souls

Lightning démarra sans perdre de temps sitôt que sa nouvelle partenaire de mission fut installée. « Pour être franche avec toi, je ne le sais pas vraiment encore. Mais je pense que c'est ma meilleure chance pour me reconnecter. Sans la rivière de la vie... » Lightning hocha la tête. Elle avait déjà deviné que l’intérêt de cet endroit résidait dans la proximité que Aerith pourrait avoir avec son peuple, tout était cohérent jusque là. « Je tenterais de retrouver le lien qui m'a permis de vous aider la dernière fois, quelque soit les moyens que je dois utiliser. Au delà du cauchemar, le simple fait que je sois ici, tout comme d'autres morts, prouve qu'une faille bien plus grande joue contre nous. Dans un premier temps j'aimerai la comprendre pour empêcher qu'elle ne se reproduise, mais quoi qu'il arrive, il faudra la combler et remettre les choses dans leur ordre initial » Cela voulait dire quoi, ça ? Qu'il s'agissait de mourir, au final ? « Vu qu’on a besoin de toi pour pas mal de trucs, tu peux prendre ton temps, en ce qui concerne l’ordre initial ». Puis les revenants étaient sympas, rien à voir avec les zombis de Walking dead. Lightning se rendit compte qu’elle avait été directe, comme à son habitude, et qu’elle avait réfléchi après, comme à son habitude. Qui a dit que sa camarade était prête à se taper tous les caprices de cette planète et en guérir tous les maux ? Cela faisait un poids très lourd sur les épaules d’une seule personne. « Excuse-moi » se reprit-elle aussitôt, « Je n’ai pas à te dire ce que tu dois faire… » C’était plutôt l’inverse d’ailleurs, vu que la soldate avait une dette dont elle devait s’acquitter. Lightning tourna un bref instant la tête pour jeter un coup d’œil d’excuse vers la Cetra. « Garde à l'esprit que mon objectif n'est pas de rester parmi vous... Je veux ramener l'équilibre de la planète, je ne vais pas courir derrière une nouvelle chance comme une opportuniste, j'ai fait mon choix vis à vis de ça il y a déjà longtemps. Ça tient aujourd'hui encore ». Lightning resta un peu silencieuse, méditant sur ses paroles. « C’est injuste. Tu mérites de vivre toi aussi… », marmonna t-elle. Remarque, quel genre de vie on pouvait mener, aujourd’hui ? Pour Lightning, vivre, c’était être dans le mouvement, dans le devoir. Le capitaine ne supporterait pas d’évoluer sans apporter son aide. Même si c'était volontaire, il n’en demeurait pas moins que c’était un asservissement, et qu’elle ne serait libre qu’à sa mort. En tant que Cetra, Aerith se sentait d’autant moins tranquille : la preuve, à peine arrivée, elle courrait déjà vers le continent nord. Pour ces deux filles là, ça devait être plus simple d’être morte que d’être vivante… qui sait....

Lightning serra les dents lorsque la fleuriste lui parla de se faire embrocher, le regard froid. « Je ne lui laisserai pas ce plaisir, ça tu peux en être certaine ». Il m’a couillée une fois, il me couillera pas deux. « Qu'est-ce que tu feras quand tu rentreras en héroïne Lightning ? » Avec une réelle incertitude, et non fausse modestie, Lightning murmura pour toute réponse: « Je trouve que c'est déjà suffisamment ambitieux de me dire que… je reviendrai » « Tu as quelqu’un a retrouver ? » « Ma sœur ». Si la pauvre Aerith s’attendait à du croustillant, elle allait vite être déçue avec Light. La carrière, la force ET le beau mec, tout ça en même temps, c’était réservé aux connasses de Mary-sue. Pour le fameux chéri, Lightning n’avait pas les moyen en terme de chance, de timing, ou même de motivation. Elle avait de la gueule, et un certain succès quand il s’agissait d’être "regardée avec les yeux", certes, mais pour le reste, les hommes n’osaient pas vraiment l’approcher. Il faut dire qu’elle faisait un peu flipper et qu’elle avait une attitude très dissuasive. « Moi, je compte flâner. J'irais sûrement voir Cloud aussi pour quelques caprices, je lui rappellerai comme il était conciliant quand on flirtait ensemble, bien sûr quand Tifa sera à côté, sinon ça sert à rien. Un peu de pression lui fera du bien. Sa punition pour avoir été un si mauvais garde du corps... Tu vois ce qui t'attend si tu te rates ! » « Tes caprices ne me gêneraient pas », rétorqua Lightning d’un ton léger, elle, la nana pourtant réputée pour son absence totale de patience. Le fait est qu’il s’agissait de sa sauveuse alors flirt ou pas flirt, effectivement, elle tolérerait parfaitement que la fleuriste se montre casse-pied. Elle était trop adorable de toute façon, ça passait crème.

«Tu connais l'histoire de la fois où j'ai convaincu Cloud de se travestir en femme... ? » Lightning plissa les yeux et tourna la tête vers Aerith « Tu plaisantes », affirma t-elle avec ce sérieux de cow-boy au far west persuadé que l’autre ne va pas dégainer plus vite… puis elle ramena le regard droit devant pour pas faire d’accident. A tous les coups elle allait écraser un chat noir sur la route, et ça ferait sept ans de poisse, comme si sa vie n’était pas déjà suffisamment poisseuse. Aerith le prit à la "Ah ouais je plaisante ?" et lui raconta tout, les pourquoi et les comment. Le souci de cette face de citrouille de Don Corneo avec trois femmes s’était effectivement ébruité, et l’une des trois était Cloud, semblait-il. La cetra révéla les moindres détails de cette épopée à une Lightning qui ouvrait de grands yeux abasourdis, ce qui lui permettait au moins de bien voir la route. Le récit était trop spontané, trop farfelu et trop détaillé pour être un mensonge. La soldate souriait d’amusement, un vrai sourire, pas un rictus forcé. Elle était presque sur le point de rire, alors que ce n’était pas arrivé depuis des mois ! Lightning essayait de rester concentrée sur la route malgré tout ça, car elle roulait vite. Puis quand la brunette parla de la fameuse culotte, la soldate tourna un regard interloqué vers elle. « Tu veux ma mort ?! », et le rire franchi finalement ses lèvres, un éclat de petite fille, court, rare et précieux. Aerith l’avait finalement décroché, elle était dame miracle. La joueuse a pissé de rire elle, mais, à sa décharge, sa vie est moins merdique. Qui aurait cru que leur ange salvateur était un troll ambulant ? « Est-ce qu'on passera inaperçu à Edge ? J'ai ramené un manteau à capuche dans ma sacoche au pire. » « C'est foutu pour la discrétion, mais nous pouvons contourner Edge si tu veux. L’endroit qui nous intéresse est quelques kilomètres plus loin en dépassant la ville » Aerith avait exigé le chemin le plus court et il n’était pas trop tard pour changer d’avis. Ce petit sujet anodin avait un peu fait retomber l’hilarité, et Lightning avait de nouveau l’esprit focalisé sur la mission que lui avait imposé Fleurette. « Plus j’y pense, plus je me demande… si ça vaut pas mieux que Sephiroth reste en vie. Chaque fois qu’il revient, c’est avec une malédiction toujours plus grave. Je me demande si on va pas droit dans le mur à force. » Le capitaine ne comprenait d'ailleurs toujours pas pourquoi on parlait toujours de "tuer Sephiroth" alors que, depuis le temps, on aurait déjà dû avoir compris que c'était impossible. Lightning était persuadée de pouvoir protéger Aerith (elle ne se laissait même pas le choix), c’était l’essentiel. Toutefois, pour ce qui était de vaincre Sephiroth, elle n’en avait clairement pas la prétention. Mais mettons que c’était possible, comme la cetra semblait le croire… cela ne résoudrait pas le problème. Ce type était increvable. « … même si je parvenais à le tuer, ce type ne peut tout simplement pas rester mort. La seule solution que je vois pour le mettre hors d’état de nuire, c’est de le sceller dans la roche comme les anciens avaient fait pour Jenova. Tu crois que tu peux mettre ça quelque part dans ta "to do list" de Cetra ? Qui sait, on sera peut-être tranquille pendant deux autres millénaires… ? » Elle n'avait pas d'autres idées. Celle de "tuons Sephiroth et attendons une petite année ou deux" n'avait jamais porté ses fruits jusque là, c'était même tout le contraire. Plus on le renvoyait dans la rivière, plus celle-ci souffrait. Il y avait fort à parier que Jenova et lui n'étaient pas innocents dans la brèche qui s'y était faite. Ils finiraient par avoir raison de cette planète, à force. « T'es bien installée ? Il reste encore un peu de chemin. »

HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Jeu 12 Oct - 11:00



Destroy puppet strings to our souls †

Ft. Lightning

Sur l'injustice de sa vie, selon sa garde du corps, la Cetra avait préféré faire l'impasse de réponse, aussitôt, elle avait fourbé sa protectrice en sortant un de ses petits dossiers croustillants. La réussite semblait au rendez-vous et ce n'était pas peu fière, qu'Aerith récoltait de son ouïe ce rire bien vivant. C'était de loin ce qui lui avait le plus manqué depuis si longtemps. Le monde de la fleuriste était devenu bien terne, malgré la rayonance de ses actions l'ayant porté au rang de 'Sauveuse'. Face au bilan qu'elle avait pu faire ses derniers jours, elle s'était rendu compte que ses choix, bons ou mauvais, l'avait faite éteindre sa race mine de rien. Elle était la dernière, malédiction qu'il avait fallu qu'elle soit si téméraire. Une extinction de ligné, des amours abonnés aux oubliettes, un talent morbide quand on y repensait à quand et comment elle contrôlait la rivière... Et plus que tout, un ennemi bien trop grand pour elle, et on ne faisait pas allusion à sa taille, ou celle de sa masume malheureusement...
-C'est réconfortant de t'entendre rire Lightning, mais j'aimerais autant que ça ne nous tue pas sur cet engin.  Comme tu l'as si bien dit, j'ai une longue liste de tâches à faire...

Au moins, elle avait toujours cette petite accroche d'airs angéliques qui décrispait les plus sérieux. Sa première petite victoire depuis son retour lui était donné par Lightning, une mélodie joyeuse de ce son précieux se mêlait entres les deux filles, la brune s'assurait de le graver dans son esprit, tandis qu'elle œuvrait, voilà  que la capitaine la ramenait aux choses sérieuses, pas sans que la Cetra note mieux encore cette histoire de caprice... Elle n'aurait pas à lui dire deux fois, mais c'était une autre histoire, le sujet Sephiroth lui retirait l'espiègle humeur qui l'avait enlacé. Sa détermination à l’affût, elle était soulagé de constater qu'elle n'était pas seule à penser qu'il faudrait faire mieux que tuer le poison de ce monde. Il était un véritable vampire pour  sa vitalité, au sens propre.
-Je vais finir par croire que tu lis dans mes pensées ! C'est à ce genre de chose que je pensais aussi, le capturer pour mettre fin au cauchemar. C'est juste que... Mes ancêtres ne m'ont laissé aucune notice tu imagines bien, mais j'y ai longuement réfléchi, de toute évidence mon affinité avec la rivière de la vie est ma meilleure chance. Vivants ou morts, peu importe, peut-être que si on s'y retrouvait tous les deux en même temps j'arriverais à le coincer... Ou un truc du genre.

Un discours peu rassurant, peut-être même assez démotivant pour Lightning qui semblait tenir à cœur la survie de la Cetra. Cette dernière pleinement conscience, se sentait obliger une fois de plus d'équilibrer sa balance, une simple phrase suffirait-elle ? Après tout, c'était une reprise plus assurée de sa garde du corps.
-Puis voilà autre chose que je vais mettre sur ma to do list de Cetra :  si tu es inconsolable si je devais disparaître, même de l’au-delà pour me moquer de Cloud avec toi...  Je reviendrai. On a pas fini de s'amuser tu verras. Une bonne raison de te rester en vie pour toi ok !

Elle avait posé symboliquement sa main droite sur l'épaule du bras endommagé de la conductrice pendant cette affirmation, manquant de tomber pour le coup au premier virage et de rouler jusqu'à la première forêt qu'elles avaient croisés... Dire que la capitaine venait juste lui dire de bien s'accrocher. La fleuriste rattrapait ça un rire gêné, assurant sa prise sur la taille de sa conductrice pour de bon cette fois. Par la même occasion, elle confirmait son choix du trajet le plus direct, tant pis pour la discrétion, au pire, ça leur ferait un peu d’exercice et en toute franchise, juste au cas où, Aerith voulait voir le maximum d'endroit possible. Ceux qu'elle connaissait déjà et les autres. Voire ce qui avait changé, ce qu'elle ratait et ce qu'elle aurait pu découvrir. Maudite, maudite nature humaine qui la rattrapait, ses nobles pensées de créatures Cetra si 'parfaite' se faisait pousser par ses volontés inavoués, même envers elle-même.  
-Tu ne m'as parlé que de ta sœur, j'imagine que tes amours ne sont pas au beau fixe. Concluait-elle trop bavarde et intrusive comme à son habitude... Enfin. Mieux vaut être seule que mal accompagnée tu me diras. Si c'était à refaire, entre Zack et Cloud... Je choisirai Red dans le labo d'Hojo, il aurait pu être une sorte de loup garou au point où j'en suis et donc un gars très bien si il n'en avait pas après ma chair fraîche-si si elle l'était encore !- si s'en était un...

Avait-elle avoué avec auto dérision faisant référence à des noms et anecdotes qu'elle n'était pas certaine que son interlocutrice comprendrait. C'était une bonne façon avec ses airs d'idiotes de doser les connaissances de la capitaine la concernant elle et le petit groupe... Quand la Cetra s'ennuyait, elle ne s'arrêtait plus de parler, des sujets, elle pouvait en trouver des milliers malheureusement, même si son teint de cadavre révélait sa fatigue et pas que du trajet. La Cetra n'avait pas fermé un œil depuis son retour, tourmenté par des cauchemars quand elle essayait, ça la rendait en proie à une sorte d'Hallucination à son réveil, la sensation de la lame dans son ventre alors qu'elle ouvrait les yeux lentement. Voilà pourquoi elle tenait tant à garder son esprit occupé...
-Je suis fille unique, ce qui n'est pas un scoop pour toi... Cela fait quoi d'avoir une sœur ? Tu as grandi avec elle ? Es-tu l'aînée ou la cadette ? Allez coopère un peu, tu as dit que tu serais prête à céder à mes caprices, prouve le !

Son petit rire joyeux traversait le bruit de la moto en marche, qui aurait cru qu'elle arriverait à s'amuser dans un moment pareil ? Ce n'était qu'un sentiment de surface pourtant, sa volonté flanchait un instant alors qu'elle demandait non par curiosité quelques renseignements.
-Quel genre de ville est-ce Edge. On devrait peut-être y faire des provisions, je te fais confiance sur le choix, tant qu'on ne prend pas le risque de se faire interrompre inutilement.


Revenir en haut Aller en bas
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 960

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Dim 22 Oct - 15:20


Destroy puppet strings
to
our
souls

Les deux femmes étaient sur la même longueur d’onde. C’était comme une bouffée d’air frais que de voir que quelqu’un d’autre qu’elle-même avait considéré l’évidence: il fallait coincer le monstre, puisque le tuer ne suffirait pas. Aerith n’avait pas encore les réponses, pourtant elle avait été proche de ses ancêtres dans la Rivière, non ? Peut-être pas. Qui sait, les réponses se trouvaient ici, chez les vivants, puisqu’après toutes ces années, Aerith ne les avaient pas eues dans la mort. La solution de la jeune brune était donc une supposition, elle n’était pas plus avancée que Lightning. « Avec ce qu’il se passe en ce moment… Peut-être qu’un de tes ancêtres se trouve parmi nous et détient les réponses. » Le plus étrange dans tout ceci, c’est qu’en suggérant cela sans vraiment y croire, elle avait raison. Les deux femmes venaient tout juste de se rencontrer, se connaissaient si peu, et se parlaient pourtant comme des amies de toujours. Aerith était comme ça, car elle avait beaucoup de bonté à revendre, beaucoup d’intérêt pour son prochain, pour ceux qui avaient besoin qu’elle leur tende la main. C’était une personne précieuse, un rayon de soleil qui avait d’ailleurs très probablement conscience de ses vertus, ce qui n’enlevait rien à sa noblesse. « Puis voilà autre chose que je vais mettre sur ma to do list de Cetra :  si tu es inconsolable si je devais disparaître, même de l’au-delà pour me moquer de Cloud avec toi...  Je reviendrai. On a pas fini de s'amuser tu verras. Une bonne raison de te rester en vie pour toi ok ! » Ces mots lui réchauffèrent le cœur tel un baume. Même pour les grands solitaires de ce monde, et Lightning en faisait un peu partie, il y avait un réel réconfort à savoir que même en étant distant, même en étant loin de tout, on n’était jamais vraiment seul. « Merci Aerith... c’est une bonne raison de rester en effet. Je serai là », dit-elle en jetant par-dessus son épaule un regard bienveillant à la jeune fille. Aerith était très bavarde, Lightning fut déstabilisée par la façon dont elle parlait de sa vie avec un naturel déconcertant… et d’autant plus surprise qu’elle ne comprit pas tout. Red, dans le labo de Hojo… ne s’agissait-il pas de Red XIII n’était-ce pas un chien …. ? Elle faisait peut-être référence à un autre Red. Aerith avait beaucoup de vécu et cette référence faisait partie d’une histoire dont le capitaine ne connaissait que les grandes lignes. Elle était donc, à juste titre, un peu perdu et essayait de recoller les morceaux, mais cette anecdote était si peu familière et trop étrange pour y parvenir. « Je suis fille unique, ce qui n'est pas un scoop pour toi... Cela fait quoi d'avoir une sœur ? Tu as grandi avec elle ? Es-tu l'aînée ou la cadette ? Allez coopère un peu, tu as dit que tu serais prête à céder à mes caprices, prouve le ! » Light obtempéra. « Je suis l’ainée mais je n’aurais pas tant à en dire... On a été séparée très jeune et on ne s’est retrouvée récemment… » Elle haussa les épaules, incapable de se révéler davantage, mais ce qu’elle avait dit représentait déjà beaucoup. Toutefois, c’était plutôt Lightning qui s’était séparée de Serah en choisissant d’être en internat durant sa scolarité, plutôt que de rester à l’orphelinat. Elle n’avait pas essayé de la revoir en intégrant ensuite le corps armé. Light avait toujours eu honte d’être une gamine orpheline entretenue par un parent anonyme. Cette illégitimité indiquait tacitement qu’elle était peut-être le croisement d’une prostituée et d’un riche cadre, lequel effectuait le minimum syndical en s’assurant que ses gosses ne manquaient de rien. D’autant que les deux sœurs n’avaient peut-être même pas le même père. En refusant de revoir sa sœur, Claire Farron avait renié ses origines, au point de faire de son sobriquet de « Lightning » un nom d’emprunt. Ils étaient peu à connaître son véritable prénom, il ne devait y avoir que Serah à bien y penser… et Sephiroth, qui lui avait allègrement retourné le cerveau et la mémoire.

« Quel genre de ville est-ce Edge. » « Un secteur de Midgar qui a été rebâti. Il ne reluit pas comme autrefois, mais ça me semble être un bon début » « On devrait peut-être y faire des provisions, je te fais confiance sur le choix, tant qu'on ne prend pas le risque de se faire interrompre inutilement » Light était capable d’aller directement au continent nord et d’y rester le temps qu’il fallait sans se donner la peine de manger et sans que ses capacités ne s'en retrouvent amoindris. Elle passait sa vie à enchainer les situations dangereuses, impossibles et inextricables et même si Aerith avait aussi, à un moment de sa vie, galéré comme il fallait, elle renvoyait tout de même une image délicate et fragile. Le capitaine ne comptait pas lui imposer un voyage sans prendre quelques précautions au préalable. « A tes ordres, je vais récupérer un peu de matériel et de vivres chez moi ». Elles firent encore un bon petit bout de trajet ensemble, puis une fois arrivées à Edge, Lightning gara sa moto dans un parking qu’elle louait situé à quelques pâtés de maison de son immeuble. Faute de mieux. Alors qu’elle marchait avec Aerith pour s’y rendre, une bande de petits chenapans portant des costumes la dépassa en courant. Elle repéra deux sorcières, une Bloody Mary, un zombi, une citrouille, une chauve souri, un vampire, un cadavre, et divers tueurs en série inspirés de films d’horreur. Elle fut bousculée par un M.Pendu chantant : « Pumpkins scream in the dead of night ! » et un petit loup-garou d’environ douze ans s’arrêta devant elle pour lancer d'un ton menaçant : « il y a des nuits où les loups sont silencieux et seul la lune hurle ». « Quand ils sont silencieux, c’est parce que je suis là pour les découper », grogna Light de mauvaise grâce… elle avait parfois du mal avec les gosses. Le groupe d’enfants se déplaçait vers un petit carnaval un peu plus loin devant, sur le chemin vers sa rue. Lightning cilla. C’était Halloween ? Loin d’être enchantée par ce genre de festivités, même petite, le capitaine tenta de passer sa route fissa mais se fit attraper par une dame qui vit l’accoutrement militaire de la rose comme une invitation à réclamer de l’aide. « Bonjour miss, un petit coup de main s’il-vous-plait ? » La réponse « Mh…non ? » de Lightning fit noyer par un « Voilà pour vous ! » elle se fit refourguer une boite remplie de bonbons qu’elle observa d’un air profondément blasé. « Il faudrait en distribuer aux enfants, vous pouvez faire cela ? Je m’en retourne à l’activité des chairs fraiches ». La femme s’éclipsa et la soldate, loin de se laisser démonter de s’être faite ennuyée, voulut ruser pour se débarrasser de cette boite en interpellant une gamine. « Petite ? Prends tout. C’est cadeau ». Sa cible intriguée s’approcha prudemment, comme si elle s’attendait à voir une malédiction sortir de cette boite de Pandore. Son visage s’illumina en découvrant son contenu « Des bonbons ! », le cri attira les garnements autour qui se ruèrent pour chiper d’abondantes poignées, si bien que la petite fit de même sans prendre la boite, distraite ou pas assez téméraire pour être détentrice de l’objet. Heureusement, sa tâche fut vite terminée et le capitaine déposa la boite vide au stand le plus proche. Alors qu’elle entendait des enfants déplorer l’absence de forêt à proximité pour des cache-cache terrifiant. Une jeune organisateur interpella les deux copines « Mesdemoiselles ?! Nous n'avons pas que des activités pour enfants ! » « Pas intéressée » « Le lancer d’ossements vous ferait remporter une matéria unique… » Pas besoin d’une étude marketing pour savoir qu’un soldat s’arrêterait devant une activité pratique, surtout si une matéria exceptionnelle était à la clé. Mais quel genre de matéria ? Peut-être serait t-elle vraiment utile pour leur voyage. « En quoi est-elle unique ? » « C’est à vous de le découvrir. Le stand est là-bas. » Même si elle n'aimait pas les surprises, Lightning regarda dans la direction indiquée puis jeta un coup d’œil entendu à Aerith « J’en ai pour dix secondes. » Elle s’avança d’un pas ferme vers l’endroit où un chat noir trônait sur le comptoir. On expliqua à la soldate que le but de l’activité consistait à lancer les os de monstres pour dégommer les cercueils miniatures empilés les un sur les autres. Si elle atteignait le troisième palier, elle pourrait remporter la matéria. Personne n’avait réussit jusque là et, comme la jeune femme était une soldate (gradé qui plus est), on lui demanda de se tenir un peu plus loin que les autres participants. Cela ne servit pas à grand chose, car en quelques tirs de bourrin, Lightning dégomma le tout avec les os et atteignit le dernier pallier en deux temps trois mouvements. Quelle ne fut pas sa surprise de découvrir que la matéria était… orange. Tandis qu’elle la tenait dans sa main, le regard perplexe, en songeant qu’il s’agissait peut-être d’une fausse, l’animateur lui précisa qu’ils l’avaient trouvé proche d’un réacteur.  « Quelle est sa magie ? » « Essayez… » Ce ne devait pas être dangereux pour qu’il l’invite à s’en servir en public. Dans le doute, Lightning l’activa et vit… des citrouilles en sortir. Tout ça pour ça ? On l’avait roulé dans la farine. Quel cauchemar, elle était victime d’une hallucination ou bien ? « J’en ai marre ». Un môme déguisée en fantôme lui attrapa le poignet « Ils flottent. En bas, nous flottons tous. Viens flotter avec nous » Lightning l'observa un instant, un air de confusion sur le visage, avant de relever la tête pour chercher sa camarade du regard. « Aerith ? Faut vite qu’on se tire de ce traquenard ! » dit-elle avec un grand sérieux comme s’il en allait de leur survie.

HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Mar 24 Oct - 21:46



Destroy puppet strings to our souls †

Ft. Lightning

Les familles séparées semblaient légions dans ce monde, la brunette n'avait pour réponse qu'un simple pincement des lèvres, elle avait beau savoir la vérité de ce monde, l'entendre de façon si morose lui briser toujours autant le cœur. Si elle avait pu. Si seulement. Néanmoins, elle n'affichait aucune mine désolée, elle avait mis bien trop d'effort à motiver ses troupes, combien même ces dernières se limitaient à Lightning. Au moins, les deux sœurs s'étaient retrouvé, la pensée qu'elles puissent être un peu étrangère l'une à l'autre lui traversait l'esprit, probablement parce qu'Aerith se demandait parfois avec le peu de souvenirs qui lui restait de sa mère biologique, quel genre de relation elle serait capable de renouer, ou encore avec un autre Cetra comme la Capitaine l'avait mentionné. Sa méditation gardée pour elle, la fleuriste constatait avec dépit qu'en définitive les décors de Midgar et sa périphérie n'avaient pas vraiment tant changé. Sur place, à peine descendu de l'engin, les voilà toutes deux mêlées à une fête. Évidemment, Fleurette ne faisait pas prier, sa jauge de sociale dangereusement dans le rouge depuis sa mort, pourrait-on lui en vouloir de désirer s'amuser ? D'autant plus qu'une fête comme Halloween se prêtait parfaitement pour une revenante comme elle.

Sa bonne humeur ne pouvait qu'allait en montant tandis qu'elle jetais un œil vers sa garde du corps ronchonne qui s'exécutait avec le plus de mauvaise foi qu'elle le pouvait. La brunette, quant à elle, préférait dévorer quelques bonbons en l'observant, dommage que personne ne leur avait aussi tendu un costume, elle aurait fait une parfaite sorcière avec un chat noir. Aussi chevauchait-elle un balais après avoir emprunté un chapeau de sorcière mis en décoration jusque là,  pour partir distribuer ses gourmandises. Pas besoin de déguisement au fond, n'était-elle pas une authentique zombie théoriquement sortie de son cercueil aquatique... Heureusement, ses Bloody Mary à elle n'étaient pas à base de cerveaux, une chance pour le jeune Mr.Pendu chassait par Lightning à qui elle ne prélevait qu'une chauve-souris en papier qui avait été accroché à son dos. Il se retournait en sentant le chapardage et la Cetra lui tendait son sac citrouille plein de friandises.
-Les citrouilles crient au plus profond de la nuit ? Lui susurrait-elle en plaçant sa main sous son oreille pour faire semblant de mieux entendre. Il roulait ses yeux avant de s'éloigner, laissant Aerith une moue déçue, mais une phrase quelque peu étrange attirait son attention au creux de ses oreilles et le gamin était très vite détrôné.
-L'Humanité ! Si noble ! Si prête à sacrifier l'autre !  La brunette se retournait à peine pour voir son interlocuteur et qu'elle ne fut pas sa surprise au dépourvu de faire face à un Sephiroth plutôt bien réussi. Quelques secondes, elle avait vu le vrai et son cœur était parti à la chamade avant que son esprit ne sache reconnaître les traits festifs. Un déguisement de mauvais goût.

Quelle ironie quand même qu'une escorte digne des films d'horreurs les accueille avant leur voyage digne des plus grands auteurs. Les frissons parcouraient toujours son dos quand elle accourait vers la rose en quête d'un réconfort silencieux, avant même qu'elle ne prononce un mot, elles étaient à nouveau enrôlé vers une nouvelle activité et même si elle ne doutait pas des capacités de sa partenaire... Il fallait avouer que le jeu de lancer était tentant.
-Je veux essayer aussi !

On lui tendait quelques ossements pour armes de jets et bien évidemment, Fleurette ratait tous ses coups à l'inverse de la Capitaine à qui elle lançait un regard amusé tout en haussant ses épaules. Cette dernière d'ailleurs semblait en avoir plus que pour son compte concernant la fête, la Cetra abandonnait son balais en hochant de la tête pour confirmer qu'il était temps de partir d'ici.
-Est-ce que je peux l'avoir ? Questionnait-elle sa partenaire en parlant de la matéria à citrouille... Qui sait, peut-être j'aurais le temps de jardiner, ça me motivera.

Sur ses quelques mots, la brunette filait comme le vent après avoir fermement attrapé la main de sa camarade, elle les entraînait hors de la foule comme une héroïne venu sauver sa belle. Le monde à l'envers en somme. La Cetra semblait comme prise d'un élan fougueux, soudainement, comme si elle avait pris enfin conscience de ce qu'elle voulait. Une dernière fois, son cœur la tiraillait.  Est-ce qu'elles étaient loin du secteur 5 ? Un petit détour là-bas serait-il bien raisonnable, mais c'était pour Aerith peut-être sa seule chance de  le récupérer. Immobile, elle hésitait un instant entre le présent, l'avenir et le passé, le dilemme de toute une vie tandis qu'elle venait de se saisir d'une courte lame empruntée à la ceinture de sa garde du corps. Son torse se bombait, Aerith était une créature d'impulsions, un navire accro à un courant imprévisible et quand elle cessait de tourner le dos à son acolyte,  dans sa main gauche sa tresse coupée du reste de sa chevelure dansait au grès de l'élan. Plus symbolique d'une nouvelle Aerith qu'esthétique ou pratique. Elle avait eu le besoin de trancher dans son esprit, physiquement et mentalement.

Cela n'avait été que l'affaire d'un instant, celui où elle avait rassemblé ses cheveux, puis celui où la lame tranchantes avait désigné leur sort en un seul passage. Une petite longueur naviguait à peine au dessous de son épaule, un résultat plus long que ce qu'Aerith avait imaginé à la base. Elle ne devrait plus à courir après un ruban pour les nouer et peut-être un jour, plus derrière une ombre pour la protéger, elle n'en avait déjà que trop usé ainsi. Tous ceux dont la destiné se liait à la Cetra semblaient frapper d'une malédiction. Elle était lassée des tragédies. Ses sourcils se fronçaient quand son regard se jetait dans le faux ciel de Lightning dans la main de qui elle abandonnait ses victimes sans état d'âme.
-Est-ce que ça me change ? Même pas n'est-ce pas? Un petit rire, il fallait bien passer le choc. Me prêterais-tu une tenue plus appropriée pour le voyage en passant par chez toi ? Sa robe n'était pas idéale effectivement et la Cetra voulait être moins singulière peut-être. Ensuite, ne nous laissons plus distraire. Tu sais ce que tu m'as dit plus tôt m'a fait beaucoup réfléchir. Tu as peut-être raison, d'autres Cetra se trouvent parmi nous, soit ils se cacheront, soit ils rejoindront la seule chose qu'ils connaissent. Voilà pourquoi je dois me rendre là bas pour leur laisser une trace, un indice à suivre pour venir jusqu'à moi et peut-être qu'un autre y aura pensé avant moi.


Revenir en haut Aller en bas
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 960

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   Mar 31 Oct - 21:23


Destroy puppet strings
to
our
souls

« Est-ce que je peux l’avoir ? » Lightning lui refila la matéria aussitôt. Si elle fait la demande quelques secondes après, il aurait été trop tard : la bodyguard l’aurait déjà balancé dans le décor. Il devait bien y avoir qu’Aerith pour songer à jardiner alors qu’elles s’en allaient affronter le Cauchemar. La soldate savait qu’il ne s’agissait pas d’insouciance et que la brune avait parfaitement conscience du danger, mais qu’était-ce donc ? Probablement du courage. Ne jamais se laisser abattre par l’avenir, même le plus incertain. Or la guerrière avait justement manqué de ce courage… Répondant à son appel au secours, sa camarade lui attrapa la main et fila pour l'emporter loin de cette mascarade. Lightning, il faut lui mettre trop de gens et trop d’enfants pour que Halloween prenne vraiment tout son sens. Dans la course, Aerith saisit la dague de sa ceinture et, loin de s'en formaliser, la rose se demanda seulement si elle n'avait pas repéré une menace... mais rien à voir. La fleuriste trancha ses longs cheveux attachés devant les yeux écarquillés du capitaine. Cette dernière ralentit l'allure puis s'arrêta. Elle aurait juré que cette longue chevelure était précieuse à sa propriétaire toute de rose vêtue, modèle de féminité. « Aerith... » murmura t-elle en regardant les fils bruns tomber au sol d’un air hébété. « Est-ce que ça me change ? » Reprenant contenance, Lightning releva la tête et l'observa en détail. « Même pas n'est-ce pas ? » « Si. J’aime bien court ». Son visage lui paraissait mis en valeur, tout comme cette nouvelle lueur déterminée dans son regard émeraude. Aerith semblait prête à soulever le monde. Comment ne pas avoir foi en elle ? « Me prêterais-tu une tenue plus appropriée pour le voyage en passant par chez toi ? » « Bien sûr. Allons-y, nous ne sommes pas loin ». Comme par instinct, la jeune femme les avaient menées dans la bonne direction. « Ensuite, ne nous laissons plus distraire. Tu sais ce que tu m'as dit plus tôt m'a fait beaucoup réfléchir. Tu as peut-être raison, d'autres Cetra se trouvent parmi nous, soit ils se cacheront, soit ils rejoindront la seule chose qu'ils connaissent. Voilà pourquoi je dois me rendre là bas pour leur laisser une trace, un indice à suivre pour venir jusqu'à moi et peut-être qu'un autre y aura pensé avant moi. »

Lightning hocha la tête. Après quelques pas, elle bifurqua sur une ruelle plutôt calme et valida son badge à l’entrée de son immeuble. Cette sécurité devait être le seul petit luxe des lieux, Lightning vivait très modestement et cela lui convenait parfaitement. Tout ce dont elle avait besoin, elle pouvait se le fournir elle-même, ou l’obtenir de sa soeur médecin en ce qui concernait les soins. Elle ne manquait de rien. La soldate emprunta les escaliers et, au deuxième étage, déverrouilla la porte d’un petit appartement meublé du strict nécessaire, tel un studio. Il y avait pourtant bien une chambre, mais Light l’avait réaménagée en dressing et n’y dormait pas. C’est là qu’elle se dirigea, invitant Aerith dans sa caverne aux trésor d'un signe de la main. La décoration du pied-à-terre était très impersonnel, il n’y en avait même aucune pour ainsi dire. Le seul intérêt de l'endroit résidait dans cette pièce à part où Lightning entreposait ses armures accrochées aux murs. Certaines, ses favorites, étaient même en double, c'en était presque de la coquetterie. Dans le vaste placard du fond se trouvait tous ses vêtements souples d’entrainement, de sport, d’exploration, où Aerith pourrait probablement trouver son bonheur, pour peu qu'elle accepte de délaisser la couleur rose. Les deux femmes étaient toutes les deux fines, et la différence de taille n’était pas flagrante, environ cinq centimètres, peut-être un peu plus. Tout lui irait. Les quelques articles féminins (car oui, il y avait des robes) se trouvaient si bien planqués dans tout cet amas de tenues militaires qu’on pourrait très bien ignorer leur existence. « Sers-toi à ta guise ». Aerith pouvait effectivement prendre ce qu'elle voulait, Light lui ayant préalablement fait savoir que ses "caprices" ne la dérangeaient pas. Pour sa part, elle se dirigea vers la longue table où étaient exposés ses équipements et protections, puis posa les mains dessus. Silencieuse, elle ferma les yeux un léger moment comme pour se ressourcer. Elle allait repartir au Nord, et très probablement recroiser Sephiroth avec qui elle avait vécu un réel cauchemar quelques jours plus tôt. Il l’avait eue une fois, mais il ne l’aurait pas une deuxième. Light était mourante de toute façon, son cas ne pouvait pas empirer. Ses paupières ses rouvrirent. La mâchoire serrée, elle attrapa le col de son plastron d'une main ferme et l’arracha. Il lui fallait une plus belle armure pour l’occasion, non ? Puis ça faisait un strip-tease. Elle dessangla ensuite les protections de ses bras et frappa le vide pour les faire tomber d'un coup. Elle fit de même avec ses jambières, finissant de les virer de deux coups de pieds. Vêtue simplement de la mini robe noir confortable et fendue qu'elle portait en dessous de l'armure, et de ses longues guêtres de la même couleur, sa silhouette semblait tout d'un coup bien frêle. Light décrocha son armure noire au col montant, qui ressemblait assez à un apparat mortuaire et dont les épaulettes tenaient une cape blanche, puis l'enfila. Elle plaça ensuite quelques materias dans ses nouvelles protection de bras, dont la plus épaisse pouvait faire office de bouclier. Sortant de la chambre pour aller du côté de la cuisine avec un petit sac à dos marron vieilli, elle y mit trois petites bouteilles, quelques barres de céréales et des pommes. « Quand tu es prête. »


HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Destroy puppet strings to our souls † Aerith   

Revenir en haut Aller en bas
 
Destroy puppet strings to our souls † Aerith
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Strings usagés et porte-jarretelles pour la Croix-Rouge...
» Puppet Master [ RPG ]
» (m) au choix + aiden (beyond : two souls)
» Augustine Souls
» Les Groupes de Luttes à mains nues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Kalm-
Sauter vers: