AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -29%
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur ...
Voir le deal
352.99 €

 

 Deux revenantes et un gros loup

Rukia Benikage
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
Rukia Benikage
• Age : Neuf ans (corps et âme)
• Résidence : QG du WRO
• Localisation : QG du WRo
Gils : 100

Inventaire
:
Deux revenantes et un gros loup
    Sam 28 Aoû - 9:10
Alors... C'est ça Kalm ? Rukia ne peut pas s'empêcher de regarder ce qui l'entoure avec curiosité. D'après ce qu'elle a appris, le village a subit de grosses difficultés suite à la destruction de Midgar. Non content de devoir recevoir une grande quantité de réfugiés avant la construction d'une autre ville (Edge si elle se rappelle bien), il y a eu l'assaut de Deepground quelques mois plus tôt. Un assaut qui semble avoir laissé pas mal de traces compte tenu de l'accumulation de travaux autours d'elle. La grande main toujours contractée doucement autours de la sienne est probablement la seule chose qui l'empêche de commencer à regarder partout, mais elle ne sent pas vraiment de frustration vis à vis de ça. Non, en fait, elle comprend parfaitement pourquoi elle ne doit pas lâcher cette main. Sa tête se tourne un bref moment vers la gauche avant de se lever, observant la jeune femme dont elle tient toujours sagement la main. Une précaution que même sa "gardienne" semble trouver stupide, mais qui, elle le sait très bien, est importante... après tout, vue le monde qui court un peu partout avec divers outils, sacs et autres, ainsi que sa petite taille... Son regard darde à nouveau un peu partout autours d'elle, accrochant plusieurs personnes. Certaines portent les mêmes uniformes blancs que la femme avec laquelle elle est. D'autres sont de simples civils qui se contentent de vivre ou d'aider à la reconstruction. Enfin, les soldats en blanc aident aussi, mais elle se doute que ce n'est pas du tout pour ça qu'elle et la jeune femme sont là. Non en fait... Même si elle ne peut pas voyager comme elle le désire maintenant, Reeve a au moins la bonté de lui donner accès à une bibliothèque pour qu'elle puisse étudier. Lire... Depuis combien de temps est ce qu'elle n'a plus eue la possibilité de le faire ?

****c'est quand même... Bien de savoir que je suis pas prisonnière...****

On le lui avait déjà dit, bien sur, mais elle en a maintenant la preuve. Reeve le lui a dit : aussi longtemps qu'elle est accompagnée, elle peut facilement aller où elle veut. Bien sur, ce n'est pas vraiment une liberté parfaite, mais en même temps, le commissaire lui a patiemment expliqué pourquoi : ce n'est pas juste à cause de ce qu'elle est, même si il y a un peu de ça. Non, d'après lui, c'est surtout pour son âge qu'il refuse de la laisser partir seule. Certes, il n'y a plus de guerre, mais il y a toujours des monstres. Et pour le coup, elle ne peut pas éviter un léger frisson en se souvenant de la phrase qu'a rétorquée la femme près d'elle en entendant ça. Quelque chose au sujet du fait que les monstres ne sont pas toujours QUE des créatures. Avec la guerre et surtout ce que Shinogi lui a fait, elle a pu apprendre cette leçon, mais la manière dont la jeune femme l'a dit... Quelque chose lui dit qu'elle ne veut pas savoir ce que cette dernière avait dans la tête à ce moment là. La main gantée tenant la sienne se resserre doucement, attirant son attention et elle lève la tête pour jeter un regard interrogateur vers sa "gardienne", cette dernière lui souriant légèrement avant de lancer un regard appuyé en direction du bâtiment devant elle. Un bâtiment qu'elle reconnait facilement compte tenu du panneau dessus : la bibliothèque. Elle sent son coeur devenir plus léger à cette idée. Si elle ne peut pas encore voir le monde, elle pourra au moins en apprendre un peu sur lui en attendant. A en juger par le léger rire de la jeune femme avant que cette dernière ne se remette à marcher avec, son excitation a du apparaître, ce qui déclenche une légère sensation de chaleur dans ses joues. son masque commence à apparaître pour le coup et elle se prépare à dire quelque chose, n'importe quoi. Tout pour cacher cette gêne ! Mais la jeune femme soupire avant de commencer à masser gentiment le dos de sa main avec son pouce tout en lui murmurant doucement :

"Rukia... On t'a déjà dit quoi ? Pas la peine de te cacher avec nous et encore moins pour des stupides raisons."

Aussi vite qu'elle est apparue, la tentation de mettre son masque disparaît alors qu'elle sursaute, se demandant comment la jeune femme a su qu'elle s'apprêtait à... Apparemment, pas la peine de se poser la question : la brune y répond immédiatement :

"Tu as tendance à inspirer plus profondément que d'habitude lorsque tu t'apprêtes à te cacher. Ta main droite se contracte toujours un peu pendant quelques instants aussi. vu que c'est celle que je tiens, c'est facile de le sentir.

Elle ne peut pas s'empêcher de se sentir surprise en entendant ces mots. et le sensation augmente lorsque la jeune femme pose sa main libre sur ses cheveux. Le moment est cependant vite brisé quand un soldat s'approche de sa "gardienne" pour lui demander un coup de main, ce qui fait soupirer la jeune femme. Cette dernière lui désigne la bibliothèque de la tête et elle acquiesce timidement avant de se diriger vers le bâtiment, défroissant la robe d'été blanche qu'elle porte. Pour le coup, elle ne peut pas s'empêcher de se sentir mal à l'aise, même avec le hoodie gris bleu qu'elle porte par dessus. Peut être parce que la robe, même sans manches, lui rappelle horriblement le shinishozoku qu'elle portait à son réveil ? Sans même parler du fait que la robe, tombant jusqu'aux chevilles n'aide vraiment pas à courir rapidement, mais au moins, elle a toujours Eien. Elle peut sentir le fourreau de sa dague, cachée sous le hoodie. Un contact rassurant. Hakanai est restée au QG, ce qui la fait légèrement tiquer, même si le scientifique qui lui a emprunté lui a promis qu'il ne ferait aucun dommage à l'arme.

****Baka... J'aurais jamais du parler de ça.****

Un simple commentaire sur les étranges effets du kodachi lorsqu'elle le sortait de son fourreau et immédiatement, Reeve lui a demandé de laisser un scientifique y jeter un oeil pour être sur que l'arme ne cachait pas de mauvaises surprises. Enfin... Pour le coup, peu importe... Au moins, elle n'est pas sans détense, même si sa tenue n'est vraiment pas confortable. Son manteau noir à capuche lui manque... et sa tenue habituelle également. Mais au moins... Son regard retourne en direction du bâtiment vers lequel elle se dirige rapidement. Mais avant même qu'elle ne puisse y entrer...

****Aie !****

Apparemment, courir et et percuter une personne qui fait la même chose de front n'est vraiment pas une bonne idée compte tenu du fait qu'elle se retrouve étendue de tout son long sur le dos, sa capuche tombant de sa tête et une légère douleur envahissant la totalité de son corps. Sa tête tourne brutalement au point qu'elle puisse, en rouvrant les yeux voir tout ce qui l'entoure de manière complètement floue. Elle parvient cependant à voir la personne qu'elle vient de percuter se redresser et après un bref moment d'hésitation, Rukia parvient à s'assoir avant de commencer à se relever maladroitement, le vertige commençant lentement à disparaître. De ce qu'elle peut distinguer, c'est une jeune femme, plus grande qu'elle, ce qui explique la violence du choc.

G-Gomen. Euh... D-désolée, je... Je v-vous avais p-pas v-vue."
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Kalm-
Sauter vers: