AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment : -39%
Resident Evil VIllage sur PS5 [Précommande]
Voir le deal
43 €
-49%
Le deal à ne pas rater :
Roborock S5 max
274 € 542 €
Voir le deal

 

 Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mer 8 Juil - 12:16
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






Le soleil se levait à peine sur Edge et teintait le ciel d'un rouge vif à la fois menaçant et magnifique. Elle n'avait pas vraiment dormi cette nuit-là, en fait, elle n'avait dû dormir que cinq heures en tout et pour tout ces trois derniers jours … depuis qu'elle avait revu celui qui avait simulé sa mort. Elle fuyait le sommeil car elle faisait de terribles cauchemars et elle voyait son visage à chaque fois qu'elle fermait les yeux depuis ce moment. Cela la hantait.
Elle était sur le toit de l'immeuble d'une vingtaine d'étages où se trouvait son appartement, allongée au bord du précipice, une jambe et un bras dans le vide, elle flirtait avec la chute en se demandant si cela lui permettrait de tout oublier. Regarder le monde d'aussi haut l'aidait à relativiser, car tout perdait de l'importance quand cela semblait si petit. Elle se demanda un moment pourquoi ce qui est petit avait moins d'importance que ce qui est gros … c'était un peu étrange, mais force est de constater que cela marchait … enfin, un peu. Elle savait bien que sa prétendu indifférence à la situation était juste la face visible de l'iceberg et que ce n'était pas parce qu'elle réussissait à enfouir ce qu'elle ressentait que ce n'était plus là.
Flirter avec le vide et la chute avait aidé à anesthésier ses sens et ses émotions, ou c'était peut-être le froid matinal, ou alors de cet échantillon qu'elle avait récupéré lors d'une mission quelques semaines plus tôt et qu'elle avait essayé la veille au soir. Elle ne ressentait rien, elle avait réussi à endormir la douleur qui oppressait sa poitrine.

N'empêche … Que se passerait-il si elle se laissait tomber dans le vide ? Est-ce qu'elle allait vraiment sentir l'impact contre le béton ? Sentir sa peau éclater, ses os se briser, son crâne se fendre ? Est-ce qu'elle allait sentir tout ça avant de tout oublier ? Est-ce que ça suffirait ?
Il y avait une expression étrange qui avait toujours eu beaucoup de sens pour elle, plus encore aujourd'hui. Être mal dans sa peau … Reanbell l'avait toujours été, car elle avait toujours eu mal d'une façon ou d'une autre et elle ne supportait pas sa peau. Elle sentait quelque chose grandir dans sa poitrine et cela lui donnait une impression terrible de démangeaison sur toute la surface de son épiderme qu'elle avait furieusement envie d'écorcher pour laisser sortir ce qui l’oppressait. Elle était comme un papillon piégée et son corps était la cage. Elle l'avait toujours ressenti ainsi.  

Son PHS vibra pour venir couper le fil de ses pensées et son cœur sembla s'éveiller douloureusement en voyant le nom de l'expéditeur du message. Sa prise de poste ne se ferait donc pas à Healen, aujourd'hui, mais à Junon. Elle nota que Rufus avait évoqué une soirée au cabaret et elle eut un mauvais pressentiment … Il y en avait d'autres, des cabarets, mais elle sentait l'ombre de son paternel sur elle partout où allait, à présent.

Elle poussa en léger soupir qui se manifesta en une volute de buée avant d'accuser réception des directives. Après un moment, elle finit par quitter son perchoir – sans se jeter dans le vide – et rejoignit son appartement pour se préparer au départ. Elle remplit une valise et mit Condchat dans sa boite de transport avant de se rendre dans la boutique de son couturier pour se procurer une nouvelle robe. Il avait justement une création en cours et pris simplement quelques minutes pour les finitions – ils connaissaient les mensurations de sa cliente par cœur maintenant. Depuis le temps qu'elle s'habillait chez lui, il avait pris l'habitude de créer pour elle sans même qu'elle ne lui demande, sans devis, ni rien, car elle appréciait et achetait toujours ce qu'il lui proposait. Parfois c'était des tenues de soirées, d'autres fois des tenues plus taillées pour l'aventure et le combat. La robe qu'il venait de finir pour elle était une nouvelle petite perle. Enveloppée dans son papier de soie et sa housse imperméable, elle l'emporta avec le reste de ses affaires jusqu'à Junon où elle put prendre ses quartiers dans la suite de Rufus ainsi que son poste pour la journée. Cela lui faisait du bien de travailler, de penser à autre chose. Elle devait bien avouer qu'aller au cabaret avec Rufus Shinra était également une perspective divertissante.

Le soir venu, elle alla se préparer pendant qu'il en faisait autant, revêtant enfin cette superbe robe blanche, le bustier épousait ses formes et la jupe était légère et évasée. Elle était brodée de quelques motifs floraux et d'un papillon. En parlant de papillon, le tatouage bleu vif qui ornait son omoplate était visible. Deux chaînettes raffinées ornaient ses hanches. Elle cacha son couteau-suisse dans une botte, son couteau papillon dans l'autre, et son pistolet équipé de ses matérias dans une pochette assortie à sa tenue. Elle avait remplacée son traditionnel bandeau par un serre-tête finement ouvragé en mythril, sertie de ce qui ressemblait fortement à des diamants et d'un saphir, elle ne portait pas d'autres bijoux, ni aux oreilles, ni autour du cou. Là aussi, on retrouvait des motifs floraux et un papillon. Des lentilles de contacts bleues d'acier couvraient ses yeux vairons, une couleur très proche des iris de Rufus Shinra. Sa peau dégageait un parfum fleuri très doux.

— Soit sage, Condchat. Ça sera retenu sur mon salaire si tu abîmes quelque chose et moi je retiendrais ça sur tes croquettes.
— Miiiih !

Elle caressa le chaton pour lui dire au revoir, la petite bête au poil soyeux gambadait sur le lit en se dandinant. Elle lui donna un serpent en peluche toute douce qui avait une clochette au bout de la queue et l'animal sembla ravi.

Évidemment, elle fut prête avant Rufus et elle l'attendit patiemment dans la pièce à vivre de la suite. Quand il apparut enfin, elle prit le temps de le détailler de haut en bas. Il était toujours habillé en blanc, ça ne changeait pas vraiment de d'habitude et comme il était toujours élégants, là non plus, il n'y avait pas de changement particulier … Il n'empêche qu'il était plus élégants encore et elle prit le temps de détailler cela avec attention. Elle prit plus de temps que nécessaire pour détailler son visage, qui n'avait pas changé, bien entendu, mais l'idée qu'il était décidément beau vint la déranger une fois de plus. Qu'est-ce qui le rendait si particulier pour qu'elle le trouve beau à ce point ? Et même beau tout court, en fait, car tous les autres gens étaient si laids ou banals …

— Vous êtes parfait.

Elle avait dit cela sans émotion particulière dans la voix, avec la correction qu'on attendait d'elle à ce poste, mais l'insistance de son regard de chaton curieux rendait la déclaration sincère. Rufus ne pouvait sûrement pas deviner à quel point ce compliment était exceptionnel venant de la mercenaire. Enfin, de sa garde du corps, elle n'était plus mercenaire, maintenant.

— Ah, ça c'est pour vous. Elle lui tendit alors un écrin qui renfermait une petite merveille qui avait tout de la montre de luxe, mais dont le cadran, qui imitait à la perfection des aiguilles classiques, était en fait digital et pouvait afficher diverses informations utiles.
— C'est un prototype mais elle est déjà assez complète. Elle est directement relié à mon PHS à ceux des Turks, vous pouvez envoyer un signal d'urgence en cas de besoin. Je l'ai programmé moi-même. Elle est équipée de fléchettes tranquillisantes et d'aiguilles à traceur GPS. Et bien sûr, vous pouvez consulter vos messages et prendre des appels directement dessus.

Cela faisait un moment qu'elle travaillait sur un gadget de ce genre, mais comme les montres ne correspondaient pas à son style, elle s'était dit que cela pouvait bien convenir à Rufus Shinra.

— Il est l'heure, le chauffeur nous attend en bas. Indiqua-t-elle après avoir consulté son PHS.

Elle avait appris dans la journée que Rufus Shinra avait une invitée pour cette soirée, ce qui ne l'enchantait pas forcément. Elle n'aimait pas que ses contrats se croisent ou avoir affaire à d'anciens patrons quand elle était auprès d'un autre … Elle n'avait rien à cacher à Rufus – enfin, concernant ses activités professionnelles en tout cas – et elle n'avait pas peur de ce que la célèbre Lantana pourrait révéler à son nouveau boss, mais il n'empêche qu'elle n'aimait pas ça …
Avant de sortir, elle couvrit ses épaules d'un châle assorti à sa robe, ce qui avait le mérite de cacher le papillon bleu qui ornait son omoplate. Il neigeait dehors, heureusement, elle n'avait jamais été frileuse.






.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Jeu 9 Juil - 22:44
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it
Rufus Shinra voulait associer son nom aux éléments positifs de cette planète, les œuvres caritatives, Lantana, bientôt la WRO, avant de retourner officiellement et ostentatoirement sur la scène des affaires. Il avait quelque peu appréhendé une certaine détérioration de sa relation avec la chanteuse suite aux agissements de son turk. Mais, Lantana n’avait pas manifesté de rancune opiniâtre en acceptant sans simagrées une invitation qui permettait au président de joindre l’utile à l’agréable. Il prenait cette soirée avec autant d’application qu’un rendez-vous de négociation important, à juste raison.

Presque deux semaines s’étaient écoulées depuis le crash, mais, il en portait encore les séquelles. En plus d’une fine cicatrice barrant son arcade sourcilière, un bleu lui avait coulé sous l’œil gauche. Le blond coquet aurait pu couvrir cela de maquillage si seulement l’acte n’était pas excessivement susceptible d’être constatable. Il cacha plutôt son demi-coquard sous de la crème solaire teintée qui s’éroderait subtilement au fil de la soirée et le laisserait tôt ou tard à l’air libre. Cela n’entravait en rien Rufus lorsqu'il s'agissait d'avancer avec assurance et de contempler le monde qui l’entourait comme s’il lui fut dévolu.

Il portait un trois pièces crème taillé sur mesure quand il rejoignit son employée dans le séjour. Un long manteau plus clair, blanc à s’y méprendre, était jeté sur les épaules, puisqu’il ne se fut pas encombré d’enfiler les manches. Après avoir prévenu Lantana de son départ, il rangea le PHS dans la poche de son pardessus, dont l'épaisseur laissait deviner la présence inévitable d'un arsenal. Le commentaire de Reanbell le fit enfin lever les yeux. L’héritier Shinra ne sembla pas déstabilisé, malgré la surprise intime d’être complimenté par quelqu’un fraichement embauchée. « Je sais » Désinvolte. La faveur ne fut pas retournée. Rufus n’était pas particulièrement attaché au monopole du blanc ou du presque blanc en l'occurence, mais, il appréciait les signes distinctifs entre ses employés et lui, même sous couvert d’anonymat les concernant. La bouille enfantine de Valdès avait déjà une certaine valeur de couverture. De fait, il aurait préféré la jeune fille dans une tenue plus sombre et académique. Son contrat ne souffrait hélas d’aucune obligation vestimentaire, selon la condition de celle-ci, et, il s’agissait bien d’une chose regrettable sur laquelle Rufus ne pouvait pas émettre de semonce. Il constata étrangement que, contrairement à lui, elle semblait remise de ses propres blessures. Attentif au moindre détail, le fin observateur considéra un moment très bref le bijou qu’elle portait sur la tête, supputant à la brillance et à l’aspect l’authenticité ou l’imitation des pierres.

Après s’être mutuellement dévisagés, Reanbell combla le silence en lui présentant un cadeau. L’aspect du gadget n’était pas repoussant et ses fonctions s’avéraient utiles. Rufus n’avait pourtant pas prévu que la jeune Valdès lui en fasse confectionner un. En l’acceptant, il devait donner une compensation pécuniaire. « Quel est le prix ? » Le patron posa le boitier sur le pupitre de la pièce à vivre et retira sa propre montre, qu’il remplaça par la nouvelle. Ils sortirent sur l’indication de Reanbell. La limousine plaquée noire les attendait devant l’hôtel particulier du Shinra, situé dans un des quartiers calmes et reculés de Junon.

Rufus s’arrêta devant la portière ouverte un éphémère instant, en réflexion. Il invita Reanbell à passer en première d’un signe de tête, désignant de l’index la banquette sur la longueur gauche. Elle ferait face à la fenêtre de droite qui détenait l’angle mort le plus difficile d’accès au chauffeur, aussi qualifié à protéger le président. Ce dernier s’installa pour sa part sur la banquette arrière, du côté du service à champagne. Après le démarrage de la voiture, il se pencha en avant et présenta le poignet à sa bodyguard. « Comment ça marche, précisément ? » Il préférait ne pas le découvrir par lui-même de façon hasardeuse et se laissa guider sur les indications. Le trajet fut court. Rufus envoya un nouveau message à Lantana la prévenant qu’il l’attendait devant son hôtel. Il n’était pas moins armé de patience. On pardonnait aux femmes leur retard avec la considération du temps qu’elles passaient à s’apprêter, et, Rufus acceptait cette convenance malgré le temps que lui-même se consacrait dans la salle de bain, en attestait ses cheveux blonds soigneusement plaqués vers l’arrière à l’exception de quelques mèches bien pensées, qui encadraient harmonieusement son visage.

Le chauffeur ouvrit la portière pour la chanteuse. Lorsqu’elle apparut, le visage froid du président se fit plus obséquieux. « Ravi de te retrouver » Installé avec décontraction, le coude appuyé sur le rebord de sa fenêtre, il offrait un espace confortable et volontaire à la demoiselle. Il lui laissa le temps de prendre ses aises avant de l'informer. « Voici Reanbell, elle est chargée d'assurer notre protection » Passés les présentations, Rufus s'intéressa à son invitée dont il contempla la tenue avec une brièveté obligée par la courtoisie. Un fin sourire charmeur ourlait ses lèvres. « Je suis flatté par ce choix. Tu es resplendissante. » Sa voix s'était faite plus profonde, et, son ton légèrement en-dessous de l'accoutumée, calculé minutieusement pour donner l'envie de se pencher vers lui afin d'être certain de ne pas rater ses mots.

(c) DΛNDELION

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Ven 10 Juil - 2:23
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
Avec sa maquilleuse et son coiffeur qui tournaient autour d'elle, Lantana portait bien son nom, puisqu'ils étaient semblables à des abeilles butinant allégrement une fleur. Son maquillage était très léger et simple, se contenant d'une touche de blush très subtil, de mascara pour étoffer ses cils et ses lèvres étaient peintes d'un beau rouge cerise profond, s'accordant avec la couleur de ses pupilles. Alors qu'on appliquait un dernier coup de brosse à ses cheveux, et un coup de laque pour maintenir le tout, son PHS vibra, s'alluma pour lui signaler qu'elle avait reçu un message. Le nom du destinataire lui laissa deviner le contenu du message, qu'elle confirma quelques minutes plus tard.

Rufus était en route.

N'importe qui aurait pressé le pas, mais, Lantana n'était pas n'importe qui, alors le temps qui lui était nécessaire pour finir de se préparer. Ses cheveux avaient été coiffés en haute queue de cheval sur le côté gauche et elle arborait un petit chapeau voilette sombre, accessoire typique que l'on porterait à un enterrement, le tout décoré de fleur blanche naturelle, dégageant ainsi un doux parfum. Sa coiffure maintenant en place, elle quitta enfin son siège pour passer à la chambre où l'attendait sa robe de soirée. Elle enfilait à peine ses chaussures à talons ouvertes qu'elle reçut un autre message, lui signalant cette fois-ci qu'il l'attendait devant son hôtel. Toujours sans se presser, elle vérifia les plis de sa jupe, fit glisser deux bagues en or blanc sertis d'obsidienne sur ses auriculaires, accrocha les boucles d'oreilles assorties et fixa sur sa frange une barrette dans les mêmes tons. Une dernière vérification dans le miroir à l'entrée de sa chambre, et pochette noire en main et sa cape noire sur ses épaules, elle quitta enfin sa suite, son garde du corps dans son sillage.

Elle profita de la descente de l'ascenseur pour passer un dernier coup de fil au cabaret où elle devait se produire également ce soir-là, donnant les dernières directives. Au rez-de-chaussée, Lantana traversa le hall de l'hôtel non sans lancer quelques discrets sourires et posa finalement le pied dehors, non sans quelques flashs de paparazzis, et fut à peine surprise de voir une limousine noire l'attendre bien sagement. Le chauffeur vint l'ouvrir et elle le remercia d'un sourire avant de s'engouffrer dans la luxueuse voiture.

La chanteuse remarqua derechef la jolie blonde en robe blanche et se demanda, l'espace d'un instant, si c'était quelqu'un avec un quelconque lien de parenté avec son partenaire pour la soirée. Mais non, cette demoiselle, Reanbell comme l'avait appelé le Shinra, était sa garde du corps. Et Lantana mettrait ses cordes vocales à couper qu'elle avait également été sa garde du corps, il y a quelques temps de cela. Mais elle n'aimait pas s'avancer sur des hypothèses dont elle n'était pas sûre à 100%, aussi se contenta-t-elle de la saluer, après avoir pris place sur la banquette non loin du blond.

-Bonsoir, Mlle Reanbell, enchantée. Je suis étonnée de ne pas voir l'un des Turks de Rufus mais s'il vous a choisi, vous devez sûrement être tout aussi compétente. Alors, je m'en remets à vous pour la soirée.

Après de brefs échanges, la chanteuse retira finalement sa cape, faisant ainsi découvrir ses épaules et son dos nus, alors que Rufus la complimenta sur sa tenue.

-Merci. Et tu es toujours aussi élégant, lâcha-t-elle après l'avoir rapidement scanné des pieds à la tête.

Depuis qu'elle l'avait rencontré il y a bien des années désormais, elle l'avait toujours vu porté du blanc, avec parfois, un vêtement noir se glissant dans sa tenue. Elle ne savait pas pourquoi un tel choix et, sincèrement, elle ne s'était jamais posé la question. Cela ne lui semblait pas pertinent pour sa mission. Ce qui était peut-être plus pertinent était les signes évidents d'une arme à feu dissimuler sous ses vêtements. Mais elle ne releva pas, du moins pas pour le moment et se concentra plutôt sur son visage. Son regard écarlate glissa sur la cicatrice à son arcade sourcilière. L'histoire du crash d'hélicoptère lui revint en mémoire et elle fronça légèrement les sourcils. Elle tendit doucement la main vers son visage et caressa délicatement du bout des doigts la blessure discrète, puis elle retira un peu brusquement sa main lorsqu'elle la glissa sur sa joue, puis détourna les yeux, de la gêne brillant dans ses yeux.

-Comment te sens-tu depuis ? Tu as l'air de te porter comme un charme mais c'était tout de même un crash d'hélicoptère… Et comment vont Rude et Reno ?

Si le premier du duo des Turks semblait solide comme un roc, le deuxième était plus svelte et plus mince. Aussi entraînés et compétents qu'ils pouvaient l'être, lorsqu'on était de simples humains, on ne ressortait pas d'un crash d'hélicoptère avec une simple balafre au visage. À moins d'être l'homme le plus chanceux et le plus coriace au monde, ce que Lantana pensait sincèrement de Rufus. Après tout, le bougre avait survécu à une attaque de l'arme Diamant et aux géostigmates. Plus persistant qu'un cafard, le bougre !
.
Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Ven 10 Juil - 22:12
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






Un prix ? Il la prenait pour une sorte de commerciale, ou quoi ? Elle n'était pas représentante en montre de luxe, elle était sous contrat avec lui, alors elle était peut-être très exigeante sur les primes et le salaire, mais à côté de ça, elle se donnait à fond et sans compter dans son travail. Pour obtenir ce petit bijoux, elle avait simplement fait jouer ses contacts, rappelant quelques faveurs qu'on lui devait.

— Si je voulais vous la vendre, je vous aurais fait un devis en bonne et due forme. C'est juste un outil de travail. C'est comme ça que Reany la teigne s'y prenait pour faire des cadeaux, quand ce n'était pas en vous le jetant tout simplement au visage.

Comme ses armes pour un mercenaire ou ses ciseaux pour un coiffeur, cette montre allait simplifier son travail, alors elle n'allait pas le faire payer pour ça. Elle dissipa ainsi toute tentative de paiement, l'accompagnant à l'extérieur où les flocons tombaient tranquillement sans vraiment accrocher au sol pour le moment. Il ne faisait pas si froid que ça, en tout cas, elle en avait l'impression. Elle sentit quelque chose de désagréable serrer son cœur en regardant au loin, vers les sommets de la base de Junon qui était tout juste visible d'ici. Un sifflement lointain commença à faire vibrer ses tympans et elle serra les dents en espérant le chasser, c'est Rufus qui sembla la sauver en l'invitant à rentrer dans limousine. Elle alla s'y installer, ce n'était pas la première fois qu'elle rentrait dans ce genre de véhicule. Une fois à l'intérieur, Rufus examina son nouveau jouet avec attention, ce qui, il fallait bien l'avouer, lui fit plaisir. Elle adorait les gadgets et elle se sentait vraiment frustrée que sa passion soit si peu partagée en ce monde …
Son visage ne montra pas son enthousiasme débordant, mais un éclat dans ses yeux pouvait le laisser deviner, avec un peu d’expérience et d'attention pour cette créature étrange qu'était Reanbell Valdès. Elle se pencha légèrement vers lui et toucha la montre du bout du doigt pour montrer à son boss comment faire défiler les différentes fonctions qu'elle lui expliqua (commençant par la fonction d'alerte d'urgence). Elle lui tint la main un bref instant en guise d'appuis, ce qui était encore une fois assez exceptionnel pour être noté, elle qui ne touchait jamais personne et ne supportait pas qu'on la touche … Elle lui montra également qu'il pouvait y apporter divers réglages pour l'adapter à sa convenance.

— Si vous voulez autre chose, je pourrais l'ajouter. Pour la batterie, elle est alimentée par un cristal de mako qui s'auto régénère grâce à vos matéria, ne serait-ce qu'en les utilisant.

S'il avait une idée de fonctionnalité ou si il voulait une tête de chat comme fond d'écran, par exemple, ça pouvait facilement se programmer. Dehors, on entendait une mitraille assourdissante accompagner de flash vifs, annonçant sûrement l'arrivé de l'invitée. Reanbell se cala alors à nouveau à sa place, comme si elle voulait tout à coup se faire toute petite, car c'était sûrement ce que l'on attendait d'elle … un peu comme à Deepground, en fait. Elle avait définitivement été éduquée pour ce rôle de l'ombre, n'en déplaise à sa préférence pour les couleurs clairs qui entrait en conflit avec ce rôle. Mais bon, le blanc était aussi la couleur des labo.

La jeune femme aux cheveux roses entra et sembla critiquer l'absence d'un Turk au profit d'une fille en robe – en tout cas, c'est comme ça que Reabell le prit – n'émettant aucune certitude sur son efficacité. Cela ne lui fit ni chaud ni froid, elle avait l'habitude d'être sous-estimée, elle avait également l'habitude que les gens ne la reconnaissent pas – c'était bien le but de son business, à la base. Cela dit, elle était un peu contrariée qu'elle critique – encore une fois, selon son interprétation très personnelle – les choix de son boss. On ne critique pas Rufus Shinra. Encore moins depuis qu'elle travaille exclusivement pour lui.

Elle ne dit rien, retrouvant son mutisme habituel, mutisme qui était très sélectif. Elle s'était effectivement montrée très loquace pour parler de gadget avec Rufus, parce que c'était Rufus et parce que le sujet était les gadgets ! De toute façon, encore une fois, ce n'était pas son rôle de tenir la conversation et ce n'était certainement pas ce que l'on attendait d'elle. Alors elle se contenta de répondre par un simple hochement de tête, sans la moindre expression sur le visage. Contrairement à tout à l'heure, quand elle était seule avec son patron, ses yeux avec perdu leur éclat, retrouvant ce vide las qui la caractérisait encore plus particulièrement ces derniers jours.

N'offrant qu'un profil aux deux autres, feignant de surveiller ce qu'il se passait à l'extérieur, elle jetait parfois un regard en coin vers eux. Elle eut alors un réflexe étrange, très discret mais très dérangeant -pour elle-même, quand la chanteuse leva la main vers le visage de Rufus. Elle tenta bien de se convaincre que c'était simplement l'instinct de protection qui incombait à son rôle, mais il n'y avait pas que ça. D'habitude, quand une cible à protéger était en danger, elle avait à peine une montée d'adrénaline et répondait simplement à son devoir avec sang froid. Là, une sensation, peut-être même une émotion, l'avait prise à la gorge et gonflé dans sa poitrine.

Le dégoût.

C'était le même dégoût, exactement le même instinct de fuite et de protection qu'elle ressentait quand quelqu'un essayait de la toucher elle-même. Cette fille avait touché Rufus et c'était comme si elle l'avait touché, elle. Et elle détestait plus que tout qu'on la touche.
Elle avait légèrement froncé les sourcils, sa mâchoire s'était crispée et sa main s'était resserré sur sa pochette renfermant son arme. On ne lui avait jamais appris qu'on ne touche pas les œuvres d'arts ? Et où avait-elle mis ses mains avant de venir ici pour tripoter tout le monde ?

Reanbell avait légèrement ouvert la bouche l'espace d'un court instant avant de reporter son attention vers l'extérieur. Rien à signaler. Dommage, ça l'aurait fait penser à autre chose, ça aurait fait passer ce dégoût qu'elle n'aurait jamais dû ressentir. Si seulement elle pouvait ne plus rien ressentir … c'était à cause de Lui, son paternel l'avait totalement détraqué, elle n'était plus la même depuis le soir où elle l'avait confronté. Bordel. Elle regrettait vraiment de ne plus être sa 'elle' de la semaine passée. Elle était encore une peste insouciante. C'était si facile de ne pas ressentir … Il avait tout gâché.

Et ça ne faisait que commencer.

Le trajet ne dura qu'une pincée de petites minutes avant de s'arrêter devant le grand cabaret dans lequel elle s'était produite il y a tout juste quelques jours. A nouveau, sa mâchoire se crispa, elle s'attendait à voir la tignasse violacé d'Ardyn Izunia les accueillir, ça aurait été le chapeau, sans mauvais jeu de mot. Mais non. Cela dit, un des responsables de l’établissement les attendaient pour les accueillir comme il se doit.

— Monsieur Shinra, mesdames Lantana et Valdès, monsieur Izunia vous présente ses plus chaleureuses salutations et tient à vous faire savoir qu'il regrette de ne pas pouvoir vous accompagner lui-même ce soir, mais il est en affaire.

En affaire ? Elle n'aimait pas ça. Quel genre d'affaire ? Elle croisa le regard de l'homme qui venait de les accueillir, il avait prit soin de la mentionner alors qu'il aurait très bien pu s'en passer, d'ailleurs, il n'aurait même pas dû connaître son nom, elle n'était qu'une petite garde du corps … Ardyn avait dû lui donner des instructions et il devait très bien se souvenir d'elle et de sa prestation malgré son accoutrement bien différent.

— Nous vous avons réservé la meilleur table.

Faisant signe à ses hôtes de le suivre, Reanbell avait un très mauvais pressentiment. D'ailleurs, en passant la porte, elle se sentit à nouveau mal, comme souvent quand elle venait à Junon ces derniers temps. Un sifflement lui vrilla les tympans mais elle fit de son mieux pour ignorer le malaise et ne rien laisser paraître, continuant de suivre le rythme et se concentrant plutôt sur son environnement, restant concentré sur sa tâche. Heureusement, toutes les attentions ne devaient être portées que sur Rufus et Lantana, qui s'occuperait d'une anonyme sans intérêt comme elle ?
Son pressentiment était plutôt juste, car la décoration du carré VIP avait été quelque peu modifié. Divers clichés de la prestation de Reanbell avait été disposé parmi les portraits de célébrité ayant posé le pied dans cet établissement. Elle était différente avec ses yeux et ses cheveux de la même teinte que ceux d'Ardyn Izunia, sans parler de la robe noir et du maquillage … mais elle n'allait pas du tout apprécier l'attention.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Dim 12 Juil - 23:13
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it
Rufus avait d’emblée renoncé à l’idée de palabrer sur quelconque inclusion du prix du gadget dans une des primes de Reanbell, c’est-à-dire l’arnaque habituelle, en comptant sur l’avarice de celle-ci pour le contrecarrer. Ce défaut s’avéra aussi modique que son sens des affaires, et, Rufus n’argumenta pas sur la non-imputation très arrangeante de ce cadeau. Il en retint avec attention la notice exprimée par la petite blonde, décelant un tantinet plus d’engouement dans sa voix que d’ordinaire. La formation prit fin peu avant l'arrivée de Lantana.

Celle-ci n’ayant pas ramené de bodyguard personnel, elle n’avait effectivement pas d’autre choix que de s’en remettre à Valdès, ce qu’aucun des deux blonds ne fit noter. Tout comme Rufus, Lantana avait un affect particulier pour l’accessoirisassions, bien qu’il eut opté pour plus de sobriété afin de laisser le devant de la scène à la chanteuse. Cette dernière ne laissait rien au hasard, le président eut le loisir de le constater en la mirant. La rosée lui renvoya la politesse en louant sa distinction; cela avait plus de valeur à ses yeux que simplement statuer son physique d'Apollon, qui ne relevait pas d’un choix de sa part. Il la remercia du compliment d’un signe de tête. Le rictus charmeur du blond s’intensifia furtivement au contact des doigts de son amie. Telle une pièce maîtresse sous plexiglas, on ne touchait pas le Shinra, mais, il ne fut pas surpris que Lantana eût cette audace. Il ne lui en tint nullement rigueur et interpréta son recul comme une pudeur charmante et feinte. Quand on atteignait un tel niveau de popularité, et, un tel nombre d’admirateurs, on n’était ni étranger au concept de séduction, ni si aisément embarrassée, même devant Rufus Shinra.

En surface, il était presque parfait, tel que l’avait exprimé son employée. Sous les vêtements, sa peau albâtre était tachée de violet et de cicatrices encore visibles. Le choc l’avait presque éventré avec son propre matériel. Il ne s’en plaignait pas. Le blond avait cru en la perte de la motricité de ses jambes, profondément entaillée pour l’une d’elles. Il n’en était rien. « J’aimais bien la partie où tu t’inquiétais pour moi seul » Lantana était prémunie contre sa tendance à flirter, subtilement ou ostensiblement. Cela faisait partie de l’identité du président. « Nous allons bien. Soit j’ai développé une immunité contre ce genre d’accident, soit j’ai été chanceux. Ce fut en tout cas plus d’ennui et de marche, que de mal. » Malgré un détachement et même une certaine désinvolture sur un cas d’affaire qui aurait pu s’avérer grave, Rufus garda le reste des événements pour lui-même. Sa tête s’inclina légèrement, exprimant un amusement léger. « … J’espère que tu n’as rien contre les balafres. Et toi, comment vas-tu ? » Lorsque le véhicule s'immobilisa, leur chauffeur ouvrit la portière pour Lantana tandis que Rufus se passa de la convenance en sortant de son côté. Il rejoignit seulement la demoiselle et lui présenta galamment son bras, donnant à ce petit rendez-vous amical des airs de rencards.

Ils ne furent pas accueillis par le maître des lieux, une attitude attendue en la réception de deux clients éminents. Le président dévisagea l’adjoint pendant de courtes secondes exclusivement destinées à l’incommoder. Même déchu de ses fonctions en tête de la plus grande compagnie du monde, il en demeurait toujours la première fortune, et, Rufus Shinra. Quand il se réservait une table dans un établissement, le propriétaire se déplaçait pour l’accueillir chaleureusement et le remercier de sa venue. « C’est malheureux. » L’employé ne se laissa pas décontenancer par tant de cynisme, et, il les conduisit à la meilleure table, selon lui. On avait chambardé la décoration du carré privé, ce qui n’était pas au goût du président, pour qui l’épuration était maître mot dans ce domaine. Peu importe la réputation d’un établissement, fusse t-il le plus huppé au monde, l’héritier Shinra se réservait toujours le droit de réagencer comme bon lui semblait tchoin et diva de surcroît. Il y avait une certaine inexactitude dans le précepte selon lequel le client était roi. Ils n’étaient pas si nombreux à être considérés comme tel, mais, Rufus et Lantana figuraient dans cette trempe. Cette dernière était l’invitée du blond ; il se conformerait donc entièrement à son choix. Il ne s’installa pas et tourna préalablement son attention vers elle. « Est-ce que cela te convient ? » Tandis que l'héritier Shinra et son invitée feraient face à la scène il ignorait encore le cadeau qu'elle lui réservait, Reanbell pouvait s’installer comme bon lui semblait dans l’optique de remplir au mieux sa mission.

La renommée du lieu permettait de disposer d’alcools rares, Rufus commanda d’ailleurs bouteille de vin fruitée à la manière de l’époque, qu’on ne trouvait pas ailleurs à Junon, après avoir laissé Lantana faire sa propre sélection d'apéritif. « Les artistes doivent avoir une certaine pression ce soir, ce n'est pas tous les jours qu'elles sont exposées à un regard connaisseur de renom. » Il n'est pas prêt. Rufus s'attendait tout de même à une certaine indulgence de la part de sa comparse et serait lui-même une langue de pute pour deux.

(c) DΛNDELION

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Lun 13 Juil - 3:40
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
Si durant les premières années de son existence Lantana avait été une pauvre petite fleur grandissant bravement dans les ténèbres pour sa survie, à l'aide d'armes et de techniques de combat, ces dernières années, elle vivait la même chose, mais sous la lumière des projecteurs. Mais cette fois-ci, ses armes n'étaient pas ses aptitudes au combat et ses armes à feu mais son corps entier. Son apparence, sa voix, sa façon d'être. Dans un monde de faux semblant, où chaque sourire pouvait cacher bien des choses, et elle était bien placée pour le savoir, la chanteuse était sur le qui vive à chaque instant, tenant fermement son masque, luttant contre ceux qui voulaient le lui retirer. Ce soir-là ne dérogeait pas à la règle.

Lantana avait eu tout le loisir de découvrir l'art et la manière de séduire tout au long de sa carrière. Son petit séjour au Wall Market lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres aussi fut elle insensible au charme de Rufus mais elle entra dans son jeu et afficha une moue légèrement embarrassée face à ses propos, ramenant sur le tapis son inquiétude d'il y a deux semaines. Elle chassa néanmoins sa gêne lorsqu'il lui assura qu'ils allaient bien et la chanteuse se permit même un petit soubresaut du coin de ses lèvres en entendant son trait d'humour. Elle se garda bien de lui dire qu'il avait, semble-t-il, effectivement, développer une immunité et s'apprêtait à lui demander de lui raconter tout cela une prochaine fois mais sa question s'évanouit. Si elle n'avait rien contre les balafres? Lantana, insensible? Voilà qu'il avait réussi à piquer sa curiosité. Sous ses vêtements immaculés, Rufus Shinra cachait donc des cicatrices et elle avait l'horrible impression qu'il lui demandait de venir les examiner. Soit.

-Je… vais bien, répondit-elle après un très bref silence, calculé. J'ai été pas mal occupée ses deux dernières semaines et je risque de l'être encore dans les semaines à venir.

Outre la sortie d'un nouvel album et donc la préparation d'un concert, deux évènements qu'elle gérait désormais à la perfection, quelque chose lui disait que son quotidien allait bientôt être complètement chamboulée. Mais pas le temps de s'étaler sur la question qu'ils étaient déjà devant le cabaret. Le nombre de flash des appareils photos se firent plus intenses lorsque Lantana prit le bras de Rufus. Elle n'avait pas envie de songer aux rumeurs et ragots qui allaient courir, dès demain. Elle se concentra plutôt sur sa déception de ne pas voir le maître des lieux les accueillir comme il se doit. Dites lui qu'il devra se rattraper la prochaine fois, glissa-t-elle à l'employé  avant de la suivre jusqu'à la meilleure table. Meilleure qui se trouvait pile en face de la scène. Parfait.

-Elle me convient parfaitement, approuva-t-elle d'un sourire avant de s'installer au côté du blond.

Lantana fit tous les efforts du monde pour retenir un sourire presque moqueur en écoutant les paroles de l'héritier. Elle laissa plutôt échapper un petit rire gêné.

-La flatterie ne te mènera nulle part avec moi, Rufus. Mais je te l'accorde, ils auront une certaine pression. Se produire ici n'est pas donné à tout le monde, après tout, et le public est particulier.

Entendez par là qu'il n'y avait que dans cette salle, la crème de la crème, des personnes de la haute, comme on dit si bien. Rater sa prestation ici signifiait rater définitivement sa carrière. Après le météore, le cabaret fut son trampoline mais rien ne garantissait qu'il sera là encore longtemps pour lui sauver la mise d'ici quelques années. Si tant est qu'elle soit encore de ce monde d'ici là.

À peine enroula-t-elle ses doigts autour de son verre à vin qu'un serveur, ou plutôt un danseur, se glissa à ses côtés et se pencha vers elle pour lui souffler quelques mots. Elle hocha simplement la tête avant de se tourner vers Rufus.

-Je crois que l'une des artistes a besoin d'un coup de pouce. Je reviens dans quelques minutes, mais profite donc du spectacle. On raconte que l'ouverture sera exceptionnelle, lâcha-t-elle accompagné d'un fin sourire avant de se lever pour suivre l'homme jusqu'à la zone réservée aux artistes.

L'effervescence était à son comble. Lantana se sentait presque à nouveau dans son élément avec des hommes et des femmes habillés de façons diverses et variés, peaufinant les derniers détails avant leur entrée en scène. Tout le monde se décalait pour la laisser passer mais cela ne l'empêcha pas d'échanger un ou deux sourires ici et là, avant de s'engouffrer dans sa loge pour se changer.

Cinq minutes plus tard, elle en ressortit complètement transformée. Elle avait troqué sa robe en soie noire contre une robe burlesque or et noir orné de dentelles délicates alors que la jupe en tulle noir, ne portait que le mot jupe et, couvrait à peine, voire pas du tout, ses jambes galbées à l'avant, mais lui arrivait à la moitié des cuisses à l'arrière. Elle avait dit adieu au chapeau voilette et, pour la première fois, elle allait chanter et danser avec ses cheveux lâches, portant fièrement sa masse de cheveux roses soyeux et légèrement ondulés. Perchée sur ses escarpins noirs, valorisant encore plus ses jambes, elle s'avançait d'un pas sûr, non pas vers l'arrière de la scène mais retourna en salle, qui entre temps, se retrouva dans une lumière plus tamisée, tous les projecteurs braqués sur le maître de cérémonie, attirant momentanément l'attention sur lui. Lantana put donc se faufiler tranquillement entre les tables jusqu'à sa table, sans se presser.

-Alors profitez bien du spectacle et ouvrez bien grand vos yeux car ce soir, vous allez assister à l'éclosion d'une fleur d'une rareté exceptionnelle !

Sur ces mots, le maître de cérémonie quitta la scène sous les applaudissements avant de laisser place aux danseurs et danseuses, tous vêtus de blanc des pieds à la tête, arrivant dans une synchronisation parfaite en rythme avec la musique jazz démarrant en fanfare, tous les regards étaient sur eux. Lantana choisit ce moment là pour reprendre sa place auprès de Rufus, comme si de rien n'était. Elle avait trente secondes.

-J'espère que je ne t'ai pas fait trop attendre, lui souffla-t-elle en croisant les jambes. Ah, je ne t'avais pas prévenu ? Je fais partie de ces artistes sous pression. Si tu veux bien m'excuser…

Quinze secondes avant qu'elle ne fasse vibrer ses cordes vocales, un ingénieur du son vint placer la matériel discret sur sa robe afin qu'elle puisse se déplacer plus librement tandis qu'elle faisait son show. Elle planta son regard écarlate dans ses yeux bleus et, avec un timing travaillé minutieusement, fit résonner sa voix alors que l'un des projecteurs vint l'éclairer, faisant d'elle l'épicentre du cabaret.

[ music ]

Peu à peu, l'adrénaline familière s'empara d'elle. À la fin de son premier couplet, elle quitta finalement sa chaise, fit le tour de la table d'une démarche lente et sensuelle. Du coin de l'œil, elle vit deux danseurs descendre de scène et s'approchant d'eux, l'un lui lançant une canne et l'autre un chapeau noir, qu'elle attrapa habilement. Elle glissa le premier sous son bras, laissa le second reposer sur la table et, contrairement à son comportement presque pudique dans la limousine, fut plus osée dans ses gestes, et attrapa le nœud de cravate de Rufus une fois à sa hauteur, et l'attira doucement, se pencha vers lui et effleura presque ses lèvres avant de l'éloigner à nouveau en posant un doigt ganté de cuir noir entre leurs lèvres.

Elle s'éloigna enfin de la table, sans oublier son chapeau et entonna le refrain, montant enfin sur scène auprès des autres danseurs, enchainant les pas de danse. D'une lenteur maîtrisée, elle posa son chapeau sur sa tête, tout en fixant le public et leur accorda clin d'œil et un sourire charmeur à la fin du premier refrain. Elle entama une chorégraphie jazz avec l'un des danseurs pendant l'instrumental avant de se placer à droite de la scène pour reprendre un rythme plus lent, une main sur la hanche, l'autre sur sa canne, puis de reprendre plus belle, traversant la scène en faisant tournoyer sa canne du bout des doigts, repoussant du bout de son accessoire les danseurs essayant de l'approcher et qui repartaient en tournoyant. Mais l'un d'eux se présenta avec un cœur en papier rouge qu'elle déchira en deux sans hésitation, avant de reprendre à nouveau le refrain, de retour au centre de la scène.

Un nouveau instrumental et un ballet, et une méridienne en cuir blanc apportée sur scène plus tard, placée sur la gauche cette fois-ci, d'une voix douce, Lantana entama la dernière partie de sa chanson sur les notes de piano, quatre danseurs à ses pieds, l'adulant presque sur son piédestal immaculé. Avec désinvolture, elle retira leur chapeau un à un au rythme de la musique, poussa l'un d'eux du bout de ses chaussures vernies avant de se lever et de s'écarter d'eux, entourée cette fois-ci par les danseuses, sa voix prenant encore plus en intensité. Sur ses dernières paroles, une pluie de confettis dorés tomba du plafond, deux danseurs vinrent la porter sur leurs épaules, ses deux mains sur sa poitrine, les yeux fermés, elle tint la note huit secondes, sans flancher. Et les instruments cessèrent de diffuser leur musique endiablée.

Il y eut quelques secondes de flottement, de silence presque mais les applaudissements explosèrent sitôt qu'elle souleva son chapeau pour saluer le public, le sourire aux lèvres. La respiration courte, Lantana se sentait euphorique, et pourtant la soirée ne faisait que commencer!
Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mar 14 Juil - 8:56
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






C'est les sourcils légèrement froncés et la mâchoire serrée qu'elle passa donc le seuil des portes du grand cabaret, parvenant tant bien que mal à faire passer le sifflement de ses tympans et le voile noir qui embrumait légèrement sa vue. Elle reprit le contrôle de son corps en arrivant dans la grande salle, observant aussitôt le lieu d'un regard expert, tentant de flairer le moindre truc louche ou suspect. Son regard s'arrêta un moment sur la scène où elle s'était tenue quelques jours plus tôt, puis vers le comptoir du bar à cocktail où s'était tenu Ardyn pour l'écouter chanter. Il n'était vraiment pas là. Elle ne savait pas trop ce qu'elle ressentait à ce sujet, il y avait bien une sorte de soulagement, elle aurait eut beaucoup de mal à se contenir face à ses pitreries et ses allusions … mais d'un autre côté elle se sentait comme totalement perdue, c'était la profonde tristesse d'un enfant à la recherche de ses parents dans un environnement hostile.

Elle devait rester concentrer.

C'est arrivée devant leur table que sa mâchoire se contracta à nouveau, heureusement, elle n'était pas plus expressive que ça, mais elle allait finir par avoir des crampes voir des courbatures, si c'était possible ! Son regard était tombé juste sur son portrait, comment avait-il fait pour prendre cette photo ? Sur le cliché, la lumière faisait briller ses lentilles dorés et mettait en valeur la couleur de ses cheveux qui avait l'exact même teinte que ceux d'Ardyn Izunia. Il avait mis ça là, l'enfoiré ! Et en observant le carré, elle constata qu'il avait placé le cliché juste au dessus de l'endroit qui donnait la meilleure vue sur l'ensemble de la salle, c'est à dire la place parfaite pour quelqu'un chargé de la protection de sa tablée. Elle détourna le regard du portrait et faute de mieux, c'est le responsable en charge d'eux qu'elle fusilla du regard. Il était complice de toute façon, il était forcément complice ! Ce dernier feint l'innocence et fit simplement un geste pour qu'elle s'installe, ce qu'elle fit malgré tout, Rufus se retrouva donc entre elle et Lantana. Ils ne feraient sûrement pas attention à ça, il n'empêche qu'elle n'appréciait pas du tout l'attention … Qu'il ose seulement montrer le bout de son nez et elle lui balançait un nouveau verre ! Et cette fois elle ne raterait pas la tête.

Une fois assise, elle attrapa la carte des cocktails qu'elle consulta tout en gardant un œil sur les mouvements autour d'eux. Un endroit pareil était normalement bien sécurisé, mais Ardyn contrôlait tout … c'était clairement grâce à lui qu'elle avait réussi à s'infiltrer ici il y a quelques jours, il l'attendait. Alors si il se passait quelque chose ce soir, c'est qu'il l'aura bien voulu … et quelque chose lui disait qu'il le voulait. Est-ce qu'il voulait la pousser à bout ou la mettre en faute aux yeux de Rufus ? Rien n'était encore fait, mais elle se méfiait clairement.

« Les artistes doivent avoir une certaine pression ce soir, ce n'est pas tous les jours qu'elles sont exposées à un regard connaisseur de renom. »
-La flatterie ne te mènera nulle part avec moi, Rufus.
— Rien n'indique qu'il parlait de toi …

Ayant dit cela assez instinctivement, Reanbell avait juste brièvement relevé les yeux vers Rufus, comme si c'était lui qui venait de dire ça, mais voulant surtout s'assurer qu'elle n'avait pas commis d'impaire, puis elle retourna à la consultation de sa carte comme si rien ne s'était passé. Les cocktails avaient tous des noms intéressants et plutôt inventif, ils étaient accompagné de photos appétissante. Il y avait « L'enchantement des Mogs » ou « Le Fulgurant » mais Reanbell opta pour le « baiser de Shiva à la gentiane ».

Reanbell scruta avec attention les déplacements des serveurs et les gestes du barman qu'elle voyait très bien de sa position, ne repérant bien de suspect dans le procédé entrepris. Elle prit ensuite un peu le temps d'observer la chanteuse, quelque chose l'avait toujours intrigué chez elle … en travaillant pour elle, elle l'avait vu passer des feux des projecteurs à l'ombre des loges et avait parfois surpris le changement radical de l'expression de son visage. Elle lui avait trouvé quelque chose d'assez similaire à elle-même quand elle s’entraînait à mimer les expressions normales du commun des mortels afin d'avoir l'air moins « bizarre » et de mieux s'intégrer pendant certaines de ses missions. Reanbell en était presque certaine, la célèbre Lanatana était une simulatrice.
Quand elle reçu son cocktail, le verre avait été décoré d'une fleur de Gentiana indigo enroulé sur une baguette argenté finement ouvragé, le sommet était un papillon sur lequel reposait la fleur. Elle lança un regard méfiant au serveur puis au barman un peu plus loin, se demandant si c'était voulu.
Toujours est-il que le cocktail dégageait un parfum très fleurie, plutôt étonnant. Cela lui inspirait une certaine nostalgie et c'est après une première gorgée qu'elle cru voir au loin une silhouette familière vêtue de noir et d'or … mais cette impression s'effaça après un clignement.

C'est ce moment que choisi Lantana pour l’éclipser, la laissant seule avec Rufus. Elle s'attendait à des remontrances sur sa remarque de tout à l'heure, elle s'efforçait donc de simplement rester concentrer sur la surveillance, espérant qu'il n'allait pas avoir l'idée de lever les yeux vers le portrait au dessus d'elle … et que si ça arrivait, il ne la reconnaîtrait pas. Enfin, même si il s'en rendait compte, il s'en ficherait sûrement éperdument.

A quoi rimait ce jeu auquel jouait Ardyn ?

Finalement, aucune remontrant, son boss lui proposa simplement de faire un tour des lieux pour mieux se familiariser.
— ça ira, je connais déjà par cœur. La foule est trop dense, je ne peux pas me permettre de m'éloigner de vous. 

C'est après plusieurs minutes que le spectacle annonça son commencement et que Lantana revint près d'eux, elle s'était changée. Apparemment, le fait qu'elle se produise sur scène était censé être une surprise … mais elle est chanteuse, n'est-ce pas ? Chanter sur scène n'est pas ce que la société attend d'elle, normalement ? Une chose est certaine, en tout cas, Reanbell n'était absolument pas prête à ce qui suivit. Elle s'était désintéressée de la chanteuse pour examiner les danseurs qui étaient apparus pour l'accompagner, voulant s'assurer qu'aucun d'eux n'avait d'arme. Comme elle les fixait avec insistance, l'un d'eux lui jeta un clin d’œil auquel elle répondit avec un nouveau froncement de sourcils. C'est à ce moment là qu'elle eut le malheur de tourner la tête vers Rufus qui s'était fait attrapé la cravate, une main dans la pochette qui renfermait son arme, Reanbell s'immobilisa en remarquant que c'était encore cette fille qui osait toucher l'intouchable et cette fois c'est un véritable haut-le-cœur qui lui retourna l'estomac. Elle sentit un ces affreux fourmillements lui ronger les pores de la peau, du cuir chevelu jusqu'au bout des doigts et des orteils, c'était comme se recevoir une charrette de bouse contaminée par la peste sur la tête. C'était ce qu'elle ressentait à chaque fois que quelqu'un parvenait à la toucher ou à l'effleurer … mais elle ne devrait ressentir ça que pour elle.

Elle attrapa nerveusement son verre qu'elle termina d'un trait. Ça ne passait pas. Elle avait besoin de quelque chose de plus fort, de beaucoup plus fort ! Pourquoi est-ce qu'elle se sentait aussi sale ? Bon, c'était peut-être une coïncidence … peut-être qu'elle était juste barbouillée à cause de quelque chose qu'elle avait mangé ? Elle faisait peut-être une intoxication alimentaire ? C'était une explication bien plus plausible pour elle que faire un transfert sur Rufus Shinra, même si le fait est qu'elle n'avait rien avalé d'autre qu'un Irish Coffee aujourd'hui.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mer 15 Juil - 17:09
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it

Dans l’entourage du blond, si l’on ne comptait pas ses turks, ou les insignifiants ou ceux qui se croyaient signifiants mais que Rufus traitait comme des PNJ, il y avait ceux qui disposaient réellement de son attention, comme Lantana. Rufus les manipulait précautionneusement, ajustant les paramètres de la même façon imagée que l’on accordait un instrument. Il avait besoin d’un contrôle parfait, ou, d’avoir l’impression d’un contrôle parfait. C’est pourquoi, lorsque Lantana rejeta en bloc et en orgueil ce qui pouvait évoquer un compliment du président, celui-ci n’allait pas se montrer aussi vendu et obligeant qu’attendu. Joueur de surcroît, il comptait trancher net ses prétentions mais referma les lippes en constatant que Reanbell s’en était chargée, et, lui avait même ôté les mots de la bouche. Arborant une légère moue amusée, il ne quitta pas Lantana des yeux et inclina légèrement la tête vers sa jeune employée, comme signifiant implicitement, écoute la jeune fille. Étant donné le nombre de galas forcés et de représentations qu’il s’était coltiné, Rufus pouvait se considérer lui-même comme fin connaisseur. Quand bien même le président n’eut pas coutume de se jeter des fleurs, s’étonner qu’il le fasse revenait à nier l’imprévisibilité qui le caractérisait. Il espéra tout de même que Lantana ne s’éclipsait pas pour avoir été froissée ; Rufus ne pourrait pas l’en reprocher à Valdès, il se serait exprimé de la même façon si elle n’avait rien dit. La première énonciation de Lantana ressemblait confusément à l’excuse féminine d’aller se repoudrer le nez. Ce qu’elle dit ensuite instaura le doute en lui. Faisait-elle l’ouverture ? Rufus lui adressa seulement un regard suspicieux, mais, n’émit pas de commentaire. Elle était en train de le laisser en plan ;il espérait donc que ce soit vraiment pour une histoire de show, ou, de toilettes.

Lantana ayant été interrompue avant d’examiner le vin, Rufus l’examina lui-même. Après approbation, le serveur en versa une quantité raisonnable dans sa coupe, et, peu sûr de l’attente qui se profilait, Rufus posa l’index sur le col de la bouteille afin de forcer une plus grande générosité. Il dégusta les premières gorgées sans hâte avant de proposer à Reanbell de faire un tour des lieux si besoin. L’offre fut déclinée pour une raison qui retint son attention. Ne la voyant pas se complaire dans un environnement comme celui-ci, Rufus supposa que Reanbell avait travaillé pour le propriétaire des lieux. Son regard se posa brièvement sur l’affiche au-dessus d’elle, l’éclairage ne le laissant seulement penser qu’un air de ressemblance flottait dans l’air, mais, il n’y prêta pas plus d’attention. « Et Ardyn, tu le connais par cœur aussi ? » Cet homme l'intriguait. Rufus se reconnaissait en l’Izunia, qui semblait cacher mille truanderies derrière de l’affabilité et des bonnes manières. Et, on s’étonnait souvent de conclure une affaire avec sans tomber sur une carotte en chemin. La lumière se tamisa davantage pour donner toute l’attention aux maître de cérémonie, qui confirma les doutes de l’héritier Shinra.

Lantana surgit près de lui, l’allure plus séduisante, sauvage. Cette soirée était pour elle l’opportunité de se détendre et se reposer, ce qu’elle avait choisi de ne pas faire. Qu’elle s’eût donné la peine pour lui effleura son esprit, mais, c’était certainement bien plus que cela. Le succès de Lantana ne reposait pas que sur son talent et sa beauté ;elle disposait d’une grande intelligence pour gérer son image, notamment en considérant que celle-ci n’était jamais réellement acquise et que l’entretenir consistait en un travail quotidien. « J'espère que je ne t'ai pas fait trop attendre » « Un peu mais je suis persuadé que tu sauras te rattraper… »

Malgré une ample préférence pour mener le jeu, l'héritier Shinra dut jouer le sien car Lantana était en plein show. Qu’il ternisse son image ne serait pas pardonné avec autant de facilité qu’un Reno jeté hors de scène après une remarque comique rattrapée et assumée par la chanteuse. Rufus se laissa attiré par son vêtement, le regard plongé dans le sien, et, il manifesta un semblant de contrôle en appuyant la main sur la hanche de l'artiste. Leurs lèvres se frôlèrent avant que l’index de la jolie rose ne fasse barrière entre eux. Provocant, le blond déposa un baiser dessus avant qu’elle ne s’éloigne. Il apprécia le show dans son ensemble, se concentrant sur l’éventail de talents que présentait Lantana en charisme, en charme, en gestion de son attention pour les personnes constituant son public, car, elle donnait à chacun de l’importance et de l’espoir malgré un jeu scénique de femme inaccessible. Cela se combinait avec des danses et des prouesses vocales appréciables. Rufus l’applaudit avec réserve. Elle entama d'autres chants, et, quand elle tira sa révérence finale, les applaudissements du blond n’avaient pas augmenté de volumes, tandis que d’autres offraient un peu plus d’enthousiasme. Le blond fit tournoyer le fond de son verre lorsque l’éclairage reprit sa valeur initiale. Il fallait désormais attendre que la chanteuse se rafraichisse et se change. La table du président se garnit en apéritif dinatoire et celui-ci invita Reanbell à se servir. De son côté, il se resservit un verre.

Quand Lantana revint, se frayer un chemin vers eux s’avéra sportif et ses bras furent encombrés d’un bouquet de fleurs. Rufus l’observa se rassoir et l’accueillit de prime abord par un fin sourire en coin placide. « Tu ne te reposes donc jamais ? » Il avait repris cette voix basse qui invitait à se rapprocher de lui, en murmures. Son visage se redressa en repérant un autre admirateur venu quémander un autographe. Rufus accepta la présence importune avant de s’adresser à son employée. « Peux-tu rendre cette table privée vraiment privée ? » Ce n’était pas le travail de Reanbell originellement, mais, cela venait de s’ajouter à ses tâches. Rufus posa le coude sur la table et appuya sa mâchoire dessus en amenant une expression inqualifiable et ambivalente vers Lantana, entre caustique et charmeuse. « En ne scellant pas ce baiser, tu n’as brisé aucun cœur. Quelle bénévolence. »
(c) DΛNDELION

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mer 15 Juil - 20:51
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
Perchée sur les épaules de deux danseurs, plein feux sur elle, surplombant la grande salle du cabaret, Lantana avait vraiment l'impression d'avoir le monde à ses pieds alors que la foule l'acclamait sous un tonnerre d'applaudissements. Jusqu'à présent, elle effectuait son rôle de chanteuse comme si c'était une banale mission de reconnaissance, n'y retirant rien de particulier. Et pourtant, en cet instant précis, avec tous les regards braqués sur elle, Lantana sentait que son sourire n'était pas feint, ni forcé. Au sommet de sa carrière, la chanteuse se rendit compte qu'elle éprouvait réellement du plaisir à être le centre de l'attention. Qu'elle aimait ça. Ce constat n'ébranla pas son expression de joie mais son estomac ne fut pas du même avis.

Concentre-toi uniquement sur ta mission, se disait-elle chaque fois qu'elle avait l'impression de se perdre. Et sa mission, pour l'instant, était de continuer à chanter.

Les danseurs qui la soulevaient la reposèrent délicatement au sol, puis reprirent leurs positions respectives pour la chanson suivante. Lantana quant à elle remonta les marches sombres qui se trouvaient au fond de la scène. En haut des marches, elle prit appui d'une main sur sa canne, l'autre tenant son chapeau sombre dissimulant légèrement son visage. Lorsque le silence revint, ce fut cette fois-ci la voix de la chanteuse qui donna le signal de départ.


One, two, one…

Lantana resta en haut des marches pendant le premier couplet, faisant simplement passer sa main de son chapeau à sa hanche avant de commencer à descendre les marches lentement au milieu du couplet. Trois danseurs remontèrent également les marches pour aller à sa rencontre mais elle les tint à distance à l'aide de sa canne, soulevant le menton de l'un d'eux, puis forçant le deuxième à s'agenouiller à ses pieds. La chorégraphie qu'elle avait élaboré et peaufiné ses deux dernières semaines la mena même à poser un pied sur le dos du troisième danseur qui s'était retrouvé à quatre pattes en bas des marches, lui conférant une position de supériorité, illustrant même ses paroles.

Ce monde n'a qu'une seule règle : le vainqueur a toujours raison.

Un fait qu'elle avait eu tout le loisir de constater lorsqu'elle travaillait pour la Shinra. C'étaient les vainqueurs, les plus forts, qui écrivaient l'histoire. Elle écarta d'ailleurs les danseurs autour d'elle qui laissèrent place à deux jeunes femmes, la rejoignant au milieu de la scène et se plaçant à deux pas derrière elle. Lantana lança sa canne à un danseur, et jeta au hasard son chapeau dans la salle. Elle fit dos au public, sans pour autant le quitter des yeux, posa ses mains sur ses cuisses, les fit descendre le long de ses jambes et une fois les mains au sol, effectua avec fluidité un grand écart, commençant ainsi le refrain. Elle ramena rapidement ses jambes, se déhanchant au passage, releva le buste puis attrapa ses chevilles et rejeta la tête en arrière, ses cheveux roses tombant en cascade dans son dos. Imitée par les deux danseuses derrière elle, d'un coup de hanche, elle refit face au public, et soutenant le haut de son corps avec son bras gauche et le bas en s'appuyant sur sa jambe gauche, elle releva la droite d'un geste rapide jusqu'à ce qu'elle lui touche presque la tête. Une petite pirouette plus tard et Lantana releva rapidement ses hanches avant de les rabaisser pour un nouveau grand écart. Elle se redressa, assise en tailleur, enlaçant son buste lascivement avant de se mettre de profil, à quatre pattes et faire onduler son corps, d'abord rapidement puis lentement avant de lever ses hanches, se tenant sur la pointe des pieds et de remonter son buste lentement et d'être enfin à nouveau debout. Elle fit trois petits pas vers l'avant, fit un petit tour sur elle-même sur sa jambe gauche, puis releva sa jambe droite à la perpendiculaire, levant les bras vers le plafond. Lorsqu'enfin elle retrouva un équilibre stable sur ses deux pieds, elle tendit la main devant elle et agita son index comme si elle invitait quelqu'un à s'approcher d'elle. Son autre main se plaça sur sa poitrine et elle agita ses épaules en rythme avec la musique. Terminant le refrain, une poignée de danseurs s'approcha d'elle, tendirent les mains vers elle sans pour autant la toucher. Dans cet amalgame de blanc, Lantana se détachait distinctement dans sa robe noire et or, elle croisa les bras sur sa poitrine, faisant mine de se protéger avant de subtiliser l'un des chapeaux noires et de la porter, adressa un nouveau clin d'œil à la foule et mit fin ainsi à la première partie.

D'un geste désinvolte de la main, elle dispersa ses "fans" et descendit de la scène pour se diriger tranquillement vers le bar à cocktail, qui était, par chance, libre. Mais plutôt que de prendre place sur l'une des chaises vacantes, Lantana eut l'audace de s'asseoir sur le comptoir en marbre, non sans l'aide d'une main galante, et comme si c'était le plus naturellement du monde, le barman lui servit un cocktail aux ton bleutés, du sucre décorant le bord du verre, rappelant indubitablement les eaux paradisiaques et le sable blanc de Costa del Sol. La chanteuse en prit une gorgée, savoura son goût fruité puis reposa son verre, adressant un sourire au barman pour le remercier. Depuis son perchoir, Lantana pouvait voir les quelques danseurs qui vadrouillaient également parmi les clients, jouant de leur charme ici et là pendant la petite interlude musicale. Petite interlude auquel elle mit fin en faisant résonner à nouveau sa voix. Elle dressa son index devant ses lèvres carmines, avant d'abaisser sa main sur le bord de son corset, de le glisser lentement vers le bas, et laissa sa main se poser doucement sur son genou. Elle prit même ses aises et s'allongea sur le ventre sur le comptoir, agitant joyeusement ses jambes. Mais elle quitta le barman et ses délicieux cocktails pour déambuler entre les tables, s'y arrêtant de temps à autre pour gratifier les occupants d'un sourire ou d'un discret déhanché ou effectuant quelque pas de danse avec un danseur ou une danseuse.

Elle s'arrêta finalement devant le carré VIP. Un serveur, ou un danseur déguisé en serveur?, vint placer une chaise derrière elle et plutôt que de lui présenter la carte du menus, il mélangea un paquet de cartes avant de poser le paquet devant elle. Elle sélectionna les cinq premières cartes, les regarda brièvement et cacha son "sourire" derrière elles, conservant sa poker face avant de les poser face cachée sur la table et entama le pont de sa chanson, sans lâcher du regard l'héritier Shinra, puis l'abandonna une nouvelle fois pour retourner sur scène.

C'était la dernière ligne droite, et même si le plus dur avait été fait, l'erreur n'était pas permise pour autant.

Elle monta rapidement les marches, puis redescendit, une à une cette fois-ci, se tenant à la rambarde, dans une démarche plus lascive, avant de s'y asseoir et de se laisser glisser jusqu'en bas, atterrissant dans les bras d'un danseur qui l'attendait sagement. Lantana se retrouva sur le devant de la scène, une fois de plus, et s'adonna à la musique et au dernier refrain, multipliant pose théâtrale et pas de danse. La chanson se termina avec la célèbre chanteuse entourée de danseuses agitant d'immenses éventails faits de plumes blanches autour d'elle, alors qu'elle reprenait sa position de départ, une main sur son chapeau, l'autre sur sa canne, qui était revenue dans le feu de l'action, et son dernier clin d'œil marqua la fin du spectacle.

Elle était certes moins spectaculaire que sa chanson précédente, mais Lantana savait qu'elle avait largement attiré l'attention avec sa chorégraphie pour qu'on le lui pardonne. Et puis, ce n'était pas sa dernière chanson. Si elle avait le privilège d'ouvrir les festivités, elle aura également l'honneur de conclure la soirée. Ce fut donc sous un nouveau tonnerre d'applaudissement que Lantana et sa petite troupe quittèrent la scène. En coulisses, ils furent également accueillis par moults éloges, et son trajet jusqu'à sa loge fut quelque peu ralentie mais être félicitée ainsi n'avait rien de déplaisant. Elle put enfin souffler lorsqu'elle ferma la porte derrière elle et la rose se laissa presque tomber sur le canapé.

Elle se donna un moment de répit, ne pensant à rien, fit le vide dans sa tête. L'adrénaline et l'euphorie des dernières minutes s'estompaient peu à peu et "Lantana" disparut le temps de cette accalmie. Mais elle dut se rendre à l'évidence et quitta le confort de son canapé pour enfin se changer et retourner en salle, se frayer un chemin alors qu'on essayait tant bien que mal de l'attirer à une autre table. Un bouquet de roses blanches entre les mains, la chanteuse put prendre place sur sa chaise et avait bien l'intention de ne pas se lever dans l'heure qui venait. Danser avec des talons n'avaient rien d'une sinécure. Elle mit son présent de côté, prête à répondre à la question de Rufus mais dut repousser l'échéance pour signer un autographe.

-Comme tu peux le voir, non, finit-elle par répondre en se tournant vers lui.

Lantana s'apprêta à enfin tremper ses lèvres dans son verre de vin mais elle se rappela le cocktail qu'on lui avait servi en plein show et héla un serveur pour qu'elle le lui rapporte. Elle en reprit quelques gorgées tandis que Rufus demanda une privatisation plus forte de la table à son employée. Demande dont elle le remercia silencieusement. Elle n'était vraiment pas contre un vrai tête à tête avec Rufus mais elle avait surtout besoin d'un peu de calme après ces deux longues dernières semaines de boulot intense, même si obtenir un peu de calme dans un cabaret n'était pas chose évidente non plus. La chanteuse lorgna brièvement la scène où de nouveaux artistes allaient se produire puis jeta un regard en coin au blond. Ses lèvres esquissèrent un nouveau sourire discret qu'elle dissimula avec une nouvelle gorgée de sa boisson alcoolisée. Si, effectivement, le baiser avait eu lieu, les conséquences de sa petite folie aurait été sans précédent. Juste être avec lui, en public, n'était pas anodin non plus.

-Certes… Je n'ai pas vraiment le luxe de faire ce que je veux,ajouta-t-elle à demi-mot, l'hypothèse d'en avoir plus flottant dans l'air.

Avoir des restrictions ne posait nullement problème à Lantana. Mais travailler dans la lumière était bien différent de travailler dans l'ombre. Elle se devait d'être plus alerte, plus vigilante. Faire attention à tout, à son environnement, aux gens qui l'entourent, et lire entre les lignes. Le temps où elle se contentait de faire du repérage ou d'abattre silencieusement ses ennemis lui semblaient bien loin. Cette adrénaline là lui manquait presque.

Lantana tendit finalement la main vers le paquet de carte qu'elle avait laissé sur la table pendant son petit spectacle, sentit la commissure de ses lèvres tressaillir légèrement vers le haut en voyant la marque de rouge à lèvre qu'elle avait laissé sur le valet de carreaux puis le rangea avec les autres avant de tendre le paquet au Shinra, en se penchant légèrement vers lui.

-Que ça reste un secret entre nous… mais je n'ai jamais joué au poker… Pourrais-tu m'apprendre les bases ?

Une vérité à moitié mensonge. Elle connaissait bien les bases, pour avoir observer Madam M jouer à plusieurs occasions, mais elle n'avait pas vraiment pris la peine de faire quelques parties.

Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Jeu 16 Juil - 14:17
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






AArdyn Izunia. L'espace d'un instant, Reanbell crut bien que Rufus allait la démasquer, mais si c'était le cas, il n'en dit rien et ne fit aucune allusion, si ce n'est sa question au sujet du propriétaire des lieux. Elle avait exploré l'endroit avant de savoir qu'il était bien en vie et propriétaire d'un des plus prestigieux établissements de ce genre en Gaïa, cependant, la question était assez légitime. Elle qui avait si peu d'expression, cette fois son visage et son regard avait exprimé quelque chose d'étrange, une sorte de nostalgie mêlée à de la tristesse et de la rancœur. Elle avala un verre de vin sans le savourer, frustrée qu'aucun alcool ne puisse la soulager, peu importe à quel point elle pouvait en abuser. Elle repensa à la douleur qui avait affligé son corps quelques jours plus tôt quand on testait sa fiabilité pour ce contrat qu'elle venait de décrocher. Elle repensa à l’asphyxie, à ce qu'elle avait ressentit en se noyant presque, l'air qui manque, le doux étourdissement que cela engendrait … Peut-être que c'était ça, qu'il lui fallait.

— Je doute que qui que ce soit puisse se venter de vraiment connaître cet homme. Répondit-elle en essayant d'avoir l'air indifférente, reposant son verre vide avec amertume. Elle serrait son verre plus que de raison pour réprimer un tremblement mal venu, puis elle reporta simplement sa main sous la table pour serrer son arme dans sa petite pochette.

Elle resta parfaitement indifférente au spectacle qui se déroula ensuite, se contentant d'observer la foule en grignotant, car c'était une diversion parfaite pour quelqu'un de mal attentionnée. Elle avait souvent utilisé ce genre de chose pour atteindre une cible. Son attention fut récompenser, après quelques fausses alertes, c'est à la faveur des lumières folles qu'un homme s'était levé et approché du carré présidentiel. Reanbell se décala légèrement sur la banquette, méfiante, tous ses appuis près à bondir. Ses yeux d'aigle repérèrent aussitôt le silencieux qu'il s'apprêtait à sortir et personne ne sembla remarquer lorsqu'il se vautra par terre devant leur table, mis à mal par le pied de la petite garde du corps qui s'était alors levée tranquillement pour s'agenouiller près de lui, l'air de rien. Comme il tenait toujours l'arme, elle attrapa sa main gantée qu'elle tordit vers lui-même, profita de son état de surprise avant qu'il ne pense à résister. Personne n'entendit le coup partir, ni le gémissement de douleur de l'homme qui venait de recevoir une balle dans les côtes.

— Dit-lui d'arrêter de se mêler de mes affaires. Avait-elle dit à son oreille en rangeant son arme pour lui dans sa poche intérieur.

Elle aurait pu régler ça autrement, un sort de foudre aurait pu aussi bien faire l'affaire, mais elle avait tiré dans les côtes du tueur à gage sans hésiter et peut-être même lui avait-elle transpercé un poumon. En fait, elle n'était pas certaine de savoir pourquoi elle l'avait fait … peut-être pour envoyer un message clair à Ardyn. Comme le tireur était blessé, elle s'assurait en tout cas qu'il serait évacué rapidement et discrètement, le grand Cabaret ne pouvant pas se permettre de laisser un tel scandale éclater. Et c'est ce qu'il se passa. Des employés arrivèrent discrètement pour voir le blessé et il fut évacué sans que personne ne se rende compte de ce qu'il venait de se passer. Pour le bien de la réputation de l'établissement, il était certain que l'affaire serait étouffée. Reanbell savait très bien comment ça fonctionnait ici.

En reprenant sa place, vers la fin du show,  elle essuya froidement sa main maculée sang dans une serviette en papier qu'elle replia l'air de rien. Sa robe raffinée, elle, était toujours aussi immaculée.

Quand la reine de la soirée revint, Reanbell fut expédiée à un vulgaire rôle de vigile, mais se leva sans broncher pour déjà éloigner un fan qui approchait. Il ne sembla pas vraiment la prendre au sérieux jusqu'à ce qu'elle lui fasse une clef de bras et le pousse plus loin, après quoi elle eut un geste pour s'essuyer la main et tira les cordons de sécurité pour rendre l'interdiction d'approcher pour explicite. Elle jeta un regard vers Rufus et son invitée quand elle entendit le mot « poker ». Depuis le temps qu'elle travaillait avec lui – et Reno – Rufus n'ignorait pas la passion et le talent dont elle pouvait faire preuve dans cette pratique, quoi qu'ils n'aient jamais joué ensemble. Elle ne s'était permise de dépouiller que Reno.  





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Jeu 16 Juil - 20:31
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it

Reanbell ne comprit pas, ou, fit  semblant, de ne pas comprendre l’exigence implicite du président à ce qu’elle lui formulât une réponse développée. Dans ce contexte, Tseng et ses exposés circonstanciés manquaient à Rufus. Tout en profitant du spectacle et en faisant l’effort de ne pas trop détacher ses yeux de la star, afin qu’elle dispose de l’attention méritée, il envoya un court message au turk, qui, l’espérait-on, devait avoir fini sa mission. Dans le cas inverse, il devrait y mettre une pause et rejoindre tout de même le chef Shinra. Ce dernier rangea son PHS en tout discrétion. Lantana occupait tout l’espace de toute façon. L’ego déjà démesuré du blond se portait au plus mal tandis qu’il avait le sentiment qu’une grande partie de tous ses efforts lui était destinées. Et, si on pouvait lui citer un point commun avec Reno, c’était les arrières-pensées égrillardes devant la souplesse d’une femme lmao. Son plus grand regret demeurait les attentions attribuées à tout le monde, qui faisaient perdre de la valeur à celles que Lantana lui avait accordé, à lui. De nouveau à leur table, belle comme un cœur, la rosée joua la chanteuse modèle en acceptant la signature de l’autographe du dérangeur.

« Certes… Je n'ai pas vraiment le luxe de faire ce que je veux » Dans un silence éphémère où la possibilité d’un sous-entendu flotta, celui qu’elle l’avait voulu, Rufus formula une réponse plus neutre. « Personne ne l’a. » Le président avait tout l'argent pour faire ce qu'il voulait et, pourtant, lui-même s'imposait des restrictions. Lantana saisit le paquet de cartes en alléguant une nullité au poker. Elle n'y connaissait peut-être vraiment rien, ou, elle voulait flatter la masculinité du président en lui laissant lui apprendre quelque chose Je fais ça avec mon chéri lmao. Quoiqu'il en fut, le Shinra ne rechigna pas à lui expliquer. De plus, si Lantana n’avait vraiment jamais joué, et, ne s’était que contentée de regarder les autres, elle ne devait effectivement pas bien s’y connaître La  joueuse que je suis a misé sur le site PMU quelques temps et s’en tirait bien, soyez prêtes. Rufus lui expliqua les règles du style de poker le plus connu : le Corel Hold’em up, en commençant par les vraies bases ;toutes les combinaisons par ordre de puissance. Enfin, il lui expliqua que les joueurs disposaient d’une main à deux cartes, puis, le fonctionnement du board qui contiendrait les cartes communes à tous les joueurs et avec lesquelles on pouvait former des combinaisons. J’ai la flemme mais considérez que Rufus est plus pédagogue que moi svp. Afin de familiariser Lantana au jeu, ils firent trois manches gratuites, avec jetons virtuels, durant lesquelles il détailla quelques nuances et le principe de bluff… sans pour autant lui dire comment l’utiliser à bon escient tchoin qu’il est

Le turk émérite de Rufus arriva précisément pendant les explications. Le président s’interrompit et lui fit part de la situation. « Nous allons faire un poker, tous les quatre » Muni de son sens de l’observation, Tseng tourna les talons afin d’aller réclamer des jetons au personnel du cabaret, sans exprimer une seule seconde la moindre réserve quant au fait que son patron l’avait potentiellement appelé seulement pour jouer. Il se figurait peut-être qu’il y avait plus de matière qu’un simple caprice de sa part. Même si Rufus avait semblé ne pas y prêter attention, un incident nécessitant un petit renforcement de sécurité s’était déroulé ce soir. Cette tchoin avait trop de charisme pour justifier explicitement la présence de son turk. Celui-ci revint avec une caisse noire et un serveur fit de la place sur la table.

Rufus reprit la parole quand tout le monde fut bien installé et les jetons attribués équitablement. Le jeu était rapide ;on pouvait cumuler les tours. « À l’issue de dix manches, nous compterons les jetons de chacun pour déterminer le vainqueur. On joue individuellement mais… voici ce que je propose. Si tu gagnes, ou si Reanbell gagne, Lantana, je te dois une faveur de ton choix. Si Tseng l’emporte, ou si c’est moi, tu me devras une faveur de mon choix…  Pour information, Reanbell joue bien plus que Tseng, cadeau. » Autrement dit, le perdant avait un gage ! En témoignage de sa bonne foi, Rufus fit glisser le paquet de cartes vers Reanbell afin qu’elle s’occupe elle-même de la distribution et du board. Ses talents de croupier allait pouvoir s'exprimer. L’œil attentif de Tseng arrêterait la moindre triche, mais, Rufus doutait que son employée se permette un tel culot pour une première soirée de mission bodyguard. Cette affaire de deux équipes permettait à Rufus et Lantana d’avoir une forme de face à face. « C’est bien plus intéressant que de miser de l’argent. » Il se pencha vers elle avec l’ajout d’un murmure bas, cajoleur et enjôleur. Son regard céruléen portait autant de charme que de malice. « Et je m’en voudrais de prendre le tien... » Il se redressa mais n’oublia pas pour autant les deux autres joueurs avec eux. Rufus avait tout de même de la considération pour ses gardiens ;ils auraient aussi leur propre intérêt dans la partie. « Pour encourager mes employés à donner le meilleur d’eux-même, le gagnant parmi eux verra ses jetons convertis en monnaie réelle. Ces règles conviennent à tout le monde ? » La question était plutôt adressée à Lantana.

Rufus sortit une de ses pièces fétiches frappées du sceau de la Shinra. Après un pile ou face qu’il perdit, Reanbell ou Lantana dût miser la plus petite somme, tandis que Rufus misa le double selon la règle du blind, pour que chacun puisse voir ses cartes. Il ne fallait toutefois pas considérer qu’il partait avec un handicap car, pour la prochaine manche, les blinds serait attribués à la personne d’à côté, suivant les aiguilles d’une montre.
(c) DΛNDELION

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Ven 17 Juil - 10:18
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
La petite explication des règles de la part de Rufus lui rafraîchit la mémoire sur le poker. Elle avait simplement assisté, elle n'avait pas préféré participé à l'époque, à quelques parties qu'organisaient parfois Madame M dans son salon de massage. Elle lui avait longuement appris que le plus important était de bluffer ses adversaires. Exactement comme dans la vraie vie. Elle devait donc analyser et observer minutieusement chaque geste, la plus infime mimique, que ce soit un sourire ou même un simple haussement de sourcil. Elle se rappelait de tout cela pendant les premières parties gratuites, pour lui inculquer rapidement les règles.

Mais déjà, elle faisait face à un problème : ses adversaires étaient coriaces niveau expression des sentiments. Un jeu qui n'allait pas être une mince affaire. Et Lantana se maudit presque, presque en voyant soudainement Tseng faire son apparition, comme une fleur. Si Tseng était de la partie, les choses risquaient de se compliquer pour elle. Le commandant en chef des Turks était bien connu pour être d'une efficacité sans faille, ne laissant rien au hasard et montrant très peu voir pas du tout ces émotions. Il avait toujours été très courtois avec elle, pour les rares occasions où elle l'avait croisé dans la tour Shinra. Aussi il était difficile de savoir ce qu'il pensait. Mais qu'est-ce qu'un Turk faisait là? Rufus ne l'avait tout de même pas appeler pour une simple partie de poker si ? La chanteuse avait l'impression d'avoir raté un épisode et elle n'aimait pas spécialement cela.

Mais plutôt que de se turlupiner là dessus, Lantana devrait plutôt se concentrer sur les paroles de Rufus quand au déroulé de la partie. Ainsi donc elle allait devoir faire équipe avec Reanbell et affronter Rufus et Tseng. Elle n'était pas du genre à se plaindre de la difficulté d'une mission mais pour le coup... Cela lui paraissait insurmontable. Et puis elle avait un mauvais pressentiment et son instinct lui faisait rarement défaut. Surtout cette histoire de faveur. Et Lantana ne saurait dire si savoir Reanbell être une fervente habituée de ce jeu là rassurait ou non. Devait-elle faire gagner Reanbell ? Ce serait le plus logique mais elle n'avait pas spécialement les compétences requises pour cela, elle ne voyait pas trop comment faire. Elle sera plus une gêne qu'autre chose non ? Plongée dans sa réflexion, elle remit les pieds sur terre lorsque la voix séductrice de Rufus lui parvint à ses oreilles et lui arracha un petit sursaut de surprise. Elle reprima un frisson mais se mordit discrètement la lèvre inférieure. Elle était déjà entrain de se perdre et ce n'était pas bon signe. Lantana voulut répondre mais ne faisait pas confiance à sa voix de peur qu'elle la trahisse. Elle se contenta donc d'une simple mimique faussement exaspérée, un sourire en coin et leva discrètement les yeux au plafond.

-Je n'ai aucune objection, finit-elle par ajouter dans une voix neutre.

Désormais tous d'accord, la partie pouvait commencer. Lantana glissa donc deux jetons pour la petite mise, commençant doucement. Elle se donnait les deux premières manches pour essayer de comprendre comment les autres fonctionnaient, bien qu'elle savait que ça n'allait pas être une mince affaire. Une fois les deux blinds misés, elle put enfin jeter un coup d'œil à ses cartes. Un trois de cœur et une dame de pique. Elle pourrait tenter d'attendre une paire mais son inexpérience lui soufflait de rester sur le chemin de la prudence. Elle se coucha donc, jetant ses cartes en silence, se retirant de la partie. Ses intention étaient claires et mais à ce stade de la partie, elle avait encore un peu de marge pour attaquer plus tard. Mais son instinct lui hurlait tout de même qu'il y avait anguille sous roche et elle n'aimait pas ça. Elle avait l'impression d'être déjà coincée.


Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Ven 17 Juil - 22:04
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






C'est d'une oreille experte et intransigeante que Reanbell suivit les explications du président, prête à le reprendre sans se gêner si jamais il s'aventurait sur quelque chose d’inexacte. Mais le poker, ça n'avait rien de compliqué, alors il n'était pas très surprenant que Rufus Shinra s'en sorte avec un sans faute. Une petite bouffée d'enthousiasme la vivifia, juste l'espace d'un instant, lorsqu'elle comprit qu'elle était bel et bien invitée à la partie et juste avant que Rufus ne lance sa grande arnaque. Reanbell n'avait jamais joué que pour elle-même ou quelqu'un qui la payait, et encore. Elle n'appréciait pas du tout d'être mise gratuitement à la disposition de quelqu'un qui n'avait aucun droit contractuel sur elle ou ses gains. Franchement, elle devait faire gagner une faveur à cette célébrité qui avait déjà tout ?

Elle s'installa, son visage ne laissait rien transparaître, c'était sa neutralité habituelle, avec un peu plus de lassitude, cela dit, comme ces derniers jours. Même la promesse des gains qui suivit ne suffit pas à la dérider, mais quand elle se mettait en condition de jouer, elle avait toujours cette tête-là, figée, imperturbable. Elle regrettait de ne pas avoir ses lunettes à moustache … mais elle n'avait pas vraiment prévu ça pour la soirée. Quand Rufus demanda si cela convenait à tout le monde, elle se contenta de hausser les épaules, car non, ça ne lui convenait pas, mais que tout le monde s'en fichait.

Elle avait reprit sa place favorable à la surveillance pour distribuer les cartes de gestes fluides et experts malgré un manque d'entrain. Elle suivait la partie tout en observant régulièrement son environnement, son cerveau ne tournait même pas à plein régime et elle suivait le déroulé de la partie sans problème, analysant, calculant les probabilités, le tout en ayant l'air particulièrement distraite. A la regarder, elle semblait clairement bâcler son jeu sans y prêter réellement attention … En fait, elle regardait à peine ses cartes, elle les apercevait tout juste en les ramassant, cela lui suffisait à savoir exactement ses possibilités et avait toujours l'avantage de désappointer les concourants, car son visage ne changeait jamais et on pourrait même croire qu'elle ne regardait pas du tout ce qu'elle avait en main.
Pourtant – vous pardonnerez les détails, contrairement à Rean, la rôliste n'y connaît pas grand chose au poker – elle reporta une première manche, se réserva sur la suivante pour mieux empocher la troisième avec une main pourtant modeste. Avec un tapis, il ne lui restait plus que deux adversaires. Ne vous y trompez pas. Reanbell prenait toujours le poker au sérieux.

Son devoir était peut-être de laisser son boss l'emporter pour que ce soit lui qui gagne la faveur … mais si il voulait vraiment gagner, il aurait du la prendre dans son équipe. Et puis elle n'aimait pas la triche.

A côté de la partie, Reanbell avait repéré un petit manège suspect dans l'établissement. Quelques tables plus loin, une place discrète, il y avait eut une rencontre et un échange entre deux parties, cela ressemblait à un trafique pour sûr illégale et la tension semblait d'ailleurs assez forte entre les deux parties. D'après ce qu'elle pouvait voir, cela ne menaçait pas Rufus, c'était sûrement deux clans, voir une petite mafia qui faisait son trafique dans un lieu volontairement publique et huppé pour plus de sécurité. Elle restait cependant sur ses gardes et alors qu'elle empochait les jetons de Tseng, elle avait échangé un long regard avec ce dernier en penchant légèrement la tête sur le côté, comme si elle voulait simplement la reposer, mais il sembla comprendre qu'elle désignait le groupe un peu plus loin. Tseng était un peu comme elle, il était difficile de savoir ce qu'il pensait, mais il ne semblait pas plus inquiet qu'elle bien qu'il prenne sérieusement note de l'information. La présence du Turk ne l'avait pas vraiment étonnée, son orgueil avait manqué d'en prendre un coup, elle n'aurait pas aimé que Rufus pense qu'elle avait besoin d'aide pour le protéger … mais elle savait que lui et ses Turks avait une relation amical, bien plus que de simples employés. Elle trouvait ça assez normal qu'il ait envie de jouer avec Tseng, surtout qu'il était de bonne compagnie. Calme et mesuré, tout ce que Reanbell appréciait chez un collègue de travail.






.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Sam 18 Juil - 3:16
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it

Reanbell trouvait une arnaque dans les gains, mais, la plus grande arnaque se trouvait en fait dans l’intitulé. Tout le monde la sentait sans réellement mettre le doigt dessus, à part Tseng. La petite blonde était certes une bonne joueuse, mais, c’était aussi un cadeau empoisonnée. Le grumpy cat se fichait que Lantana gagne, elle jouerait solo. Rufus et Tseng, eux, allaient jouer ensemble. La chanteuse, presque raide, n’émit aucune objection malgré son droit de le faire, malgré sa possibilité de négocier, de nuancer les règles, les gains, d’ajouter de nouveaux paramètres en additionnant un joueur à leur table. Elle accepta de marcher selon toutes les règles de Rufus. Le petit sourire indéchiffrable de celui-ci divulguait un brin de satisfaction ; il était manifestement toujours capable d’embobiner, d’influencer et persuader, même avec des futilités.

En arrêtant le jeu à 10 manches, une stratégie était de mise. Il ne s’agissait pas de remporter le plus de parties, il s’agissait d'avoir le plus de jetons. À l'instar de Tseng, le blond laissait ses cartes face cachées, n’en regardant que le coin en début de jeu pour les retenir. La manche d’après, un rire discret lui échappa, qui n’avait rien à voir avec sa main pitoyable. Il n’était pas certain au départ, mais tous les doutes s'étaient rapidement écartés ;Lantana lui faisait du pied. Rufus s’humecta les lèvres et, à l’attitude innocente qu’elle composait, il lui répondit par le regard le plus licencieux et subjectif que l’on puisse faire. « Tu ne perds rien pour attendre » Le chuchotis plein de charmes fut prophétique. La demoiselle se fit dépecer par les joueurs, jusqu’à ce qu’elle soit obligée de donner son maigre tapis restant à Reanbell. Cette dernière les devançait donc un peu en jetons, mais, elle venait de signer sa perte, car, le jeu serait au 2 contre 1. Déjà convaincu de sa victoire, Rufus s’adressa à la rosée. « C’est vrai, on raconte que je n’ai pas de cœur. Mais rassure-toi. Ma réclamation sera aussi clémente que venant d’un homme qui en possède un. » Son sourire mince et inqualifiable ne permettait pas de mesurer l’honnêteté de ses propos. Ce fut pourtant franc, Rufus ne voulait pas nuire à leur relation positive. Il ne s’agissait que de divertissement.

Tseng et Rufus avaient joué raisonnablement en se couchant à chaque main compromise, n’allouant que leur blind à l’adversaire. Ils perdaient peu de jetons, et, Tseng avait même gagné une partie des gains de Lantana. Rufus emporta la septième manche avec une double paire, dont une au nombre moyen. Il se fichait pas mal des bluffs, Rufus comptait essentiellement sur les probabilités et le bon sens. Après huit manches plus ou moins modérés, dont seulement une victoire, à la neuvième, il obtint enfin un bon jeu avec un dix et une reine. Et, quand une reine parut sur les trois cartes du board, il suivit les mises. Toutes combinaisons rocambolesques se trouvaient presque exclues ;l’héritier Shinra avait potentiellement la meilleure main simplement avec cette paire. Une autre carte s’ajouta au board. Défiant toute statistique, ce fut la dame de pique qui surgit, sachant qu’elle n’avait qu’environ 8% de chance de tomber originellement je vous vois d’ici détester mon côté comptable. Rufus avait désormais la certitude d’écraser toute la tablée avec ces 3 dames. La seule main plus forte que la sienne possible aurait été un full, ou un meilleur brelan, mais, les probabilités étaient fastueusement de son côté ! Pourtant… Tseng surenchérit. Venant d’un autre joueur, Rufus aurait soupçonné une bonne main. Toutefois, le but de son turk était de le faire gagner... Tseng misa plus des trois-quart de ses jetons au centre. Rufus assit son tapis en réponse ; l’adversaire ne suivit pas et coucha ses cartes, exactement comme il en était attendu de lui. On ne pouvait donc pas connaître leur jeu, mais, Rufus était curieux. De son genou, il poussa la jambe du turk. « Tu avais une reine ? » Silence. L’espèce de sourire à peine perceptible du turk n’était ni un oui, ni un non.

Avec un zéro prise de risque à la dernière manche, Rufus se coucha directement à celle-ci et la perdit. Mais, grâce au pactole d’avant de Tseng, la victoire du président face à ses adversaires était ostentatoire, même en louchant. Son employé fit un signe pour qu’on les débarrasse des jetons. Rufus saisit sa coupe et sirota quelques gorgées. « Alors, Lantana. Qu’as-tu appris ce soir ? » Le vainqueur lui offrit un sourire en coin joueur, presque provocant. Il la détailla un moment éphémère. Lantana était visiblement incommodée de lui devoir quelque chose, malgré la promesse de ne pas abuser de son pouvoir. Amusant. « ...Tu n’as vraiment pas confiance en moi. »
(c) DΛNDELION

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Sam 18 Juil - 14:35
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
En plein terrain inconnu, et face à des adversaires expérimentés, Lantana ne pouvait que s'incliner. Elle acceptait volontiers sa défaite, elle ne pouvait que s'en prendre à elle-même, mais elle ne digérait pas vraiment le fait de s'être fait avoir aussi facilement et de ne pas avoir compris le subterfuge plus tôt. Elle avait bien vu qu'à la deuxième manche, Reanbell n'allait absolument pas collaboré avec elle. Un cadeau? Un cadeau empoisonné, oui ! Tseng était présent très clairement pour faire gagner l'ancien Président. Et plus la partie avançait, plus son malaise grandissait, même si elle ne montrait pas. Elle ne savait pas trop à quoi elle pensait en voulant faire du pied à Rufus mais elle ne s'étonna pas vraiment de se voir se faire dépouiller dans les manches suivantes et se faire complètement éjecter du jeu. Elle afficha une petite moue boudeuse mais ne la garda pas très longtemps, préférant les observer. Elle ne détacha son regard que lorsqu'elle crut entendre du grabuge quelque part dans la salle mais ne s'y attarda pas plus que ça.

Sous l'étonnement de personne, l'héritier Shinra sortit vainqueur dans cette petite partie de joker et Lantana eut presque envie de lui enfoncer une serviette dans la bouche pour effacer son sourire fier. Mais s'énerver ne lui donnerait plus que satisfaction, il avait bien réussi à la mener par le bout du nez, alors elle s'y refusa et préféra jouer la petite diva vexée.

-De ne plus jamais jouer au poker avec toi, finit-elle par répondre en reprenant son verre en main.

Évidemment que je n'ai pas confiance en toi, tu es un Shinra. Mais elle se garda bien de le dire. Maintenant, elle espérait simplement que sa faveur ne la mette pas trop dans l'embarras ou qui poserait problème à sa réputation ou à sa carrière de chanteuse. Elle ne démontait pas aussi facilement, mais elle n'était pas non plus certaine de pouvoir gérer plus d'un scandale à la fois. À l'époque, c'était son manager qui s'en chargeait, à la façon Shinra, bien évidemment, mais dans ses débuts, elle avait eu zéro écarts de comportement. Les choses qui avaient été passé sous silence avait été sa tentative de kidnapping et la disparition de quelques fans un peu trop fougueux. Les choses s'étaient calmées depuis l'incident du Météore mais son instinct lui disait que les choses allaient enfin bouger après cette soirée.

-Et donc, quel est ta faveur ?

Plus tôt elle s'en débarrasserait, mieux ça sera !

Mais la faveur allait attendre puisque une musique attira son attention. Premièrement parce qu'elle devait faire attention au déroulé de la soirée et savoir ainsi quand s'éclipser à nouveau pour sa dernière chanson. Deuxièmement parce qu'elle aimait beaucoup cette chanson et qu'elle eut donc cette furieuse envie de danser.

-Avant ça, veux-tu bien danser avec moi ? Demanda-t-elle au blond.

Mais elle n'attendit pas sa réponse, qu'elle se leva, chercha des attaches en dentelle dissimulés dans les plus de sa robe qui lui permettaient de raccourcir la jupe pour de faciliter ses mouvements mais également dévoiler ses jambes, laissant supposer qu'elle portait des bas et un porte-jarretelle. Une fois prête, elle embarqua donc Rufus sur scène et le laissa mener la danse. Elle n'était plus à ça près de se faire manipuler.


Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Sam 18 Juil - 22:47
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






Quelque chose n'allait pas. Pas le petit jeu entre Rufus et Tseng, ça, elle n'en était pas vraiment surprise et ça n'aurait pas changé grand chose à son succès si il n'y avait pas eu ce 'autre chose' pour la déranger. Le sifflement était revenu lui vriller les tympans, ces sifflements se muèrent peu à peu en murmures qu'elle essayait tant bien que mal de réprimer, mais plus le temps passait, plus ces voix étaient fortes, elle avait l'impression que sa tête allait exploser. Elle regarda autour d'elle dans l'espoir de ne pas être la seule à entendre ça, mais si, elle était seule. Le froid avait envahi ses veines, elle était glacée jusqu'aux os et sur la fin de la partie elle ne voyait presque plus rien. Son aptitude à garder contenance en toute circonstance aidait à cacher son malaise, mais le fait est qu'elle ne put voir ses dernières mains et se rendit à peine compte qu'elle venait de perdre lamentablement. D'une main hasardeuse, elle attrapa un verre – qui n'était pas à elle – et but d'un trait le contenu. Cela n'arrangea rien.

Quelque chose n'allait pas à Junon.

Elle sembla chercher quelque chose du regard sans que sa vue se dégage de ce brouillard sombre, elle sentait une menace. Quelque chose de familier mais elle n'aurait pas su dire quoi. Il y avait quelque chose de caché dans cette ville, quelque chose de dangereux. Est-ce que c'est ça qui la rendait si mal à chaque fois qu'elle venait ici ces derniers temps ? Est-ce que c'était la cause de cette neige qui arrivait bien trop tôt pour la saison ?

Elle sentit quelque chose couler sur sa peau et chuter sur sa cuisse. Elle se passa la main sous le nez et en regardant sa main qui tremblait légèrement, elle parvint tant bien que mal à distinguer que ses doigts étaient tachés de sang. Elle saignait du nez ? Elle tenta de le cacher, elle n'avait pas beaucoup de repaire sur son environnement mais elle savait que Rufus était encore à côté d'elle à ce moment-là et elle ne voulait pas quitter son poste.

Elle avait froncé les sourcils, fâchée contre elle-même. Elle s'essuya le nez, le sang ne semblait plus couler, elle crut entendre Tseng lui dire quelque chose mais secoua simplement la tête. Elle chercha Rufus du regard et sa vision ne d’éclairci qu'une fois sur lui, comme un phare dans nuit qui rend l'espoir et vous guide, son regard semblait reprendre vie quand elle posait les yeux sur lui, pour le coup, c'était assez flagrant. Elle reposa sa serviette, le sang ne coulait plus. Elle avait cru comprendre qu'il allait s'éloigner.

— Restez visible. Quelque chose cloche, ici.

Et elle se leva après lui pour s'approcher du bar qui était plus proche de la piste de danse, laissant son châle derrière elle. Sa main tremblait toujours et ça l'agaçait profondément. Maintenant que son mal de crâne était passé, c'était la nausée qui revenait. Elle se sentait sale. Elle le rejoignit en chemin vers la table quand la musique se termina.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Dim 19 Juil - 19:14
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it

« Seulement au poker ? » La taquinerie supposait que la leçon à tirer était bien plus générique que cela. Rufus distingua l’asthénie de son employée. Bien que l’attention de Lantana fût portée sur l’écoute, et qu'il disposât de courtes secondes, il ne s'informa pas sur la santé de Reanbell car, les rôles étaient censés être inversés. Les yeux perses du Shinra se posèrent sur la chanteuse à sa proposition. Son employée lui précisa de rester visible, et, le patron chercha l'avis de Tseng en lui prêtant son attention. Le turk opina du chef. Avec un signe différent de sa part, il aurait refusé la danse. Le turk était le juge le plus éminent sur l'art de protéger le président ; il était aussi le supérieur de Reanbell, Rufus lui laissait donc le soin de conjecturer qu’il faille congédier la petite blonde ou non en son absence. Il retira sa veste de costume ; sa chemise et son veston cintré en disaient davantage sur son corps un peu plus athlétique qu'escompté. Les notes étaient basses, à la guitare. Audacieux, Rufus réclama le style de danse après avoir saisi la main de Lantana quand il était trop tard.

Le tango devait être codifié pour un homme, mais, Rufus serait inopérant à le danser. En revanche, il se sentait capable de le faire danser, à l'aide de souvenirs et de base sur d'autres danses. La marche avait son tempo évident, les pieds glissaient au sol et se stabilisaient pour marquer des accents, des portées, ou des poses. Lantana était suffisamment excellente pour représenter deux personnes artistiquement. Je vais tenter de décrire aussi bien que toi Lany juge pas trop. Rufus s’arrêta de marcher avant elle, bloquant son avancée afin de se placer là où il l'avait décidé. L’espace d’une musique, ses mains osées, ses manies et manipulations seraient le prétexte d’une sensibilité artistique qu’il ne possédait pas. Ce n’est qu’à l’entame des premières « vraies » notes qu’il reconnut le film qui avait popularisé cette version de la chanson. Il connaissait ses classiques..

En levant la main qui tenait la sienne, Rufus fit tourner Lantana en adagio, sur la note aiguë de violoncelle, avant de la ramener brusquement vers lui. Le crésus ignorant tout de sa partenaire, il fallait mesurer sa malléabilité. Le blond l’envoya se cambrer avec une impulsion qu’il aurait pu regretter s’il n’était pas face à une experte. Mais, Lantana l’amortit en souplesse, offrant une rotation du corps assez ample pour qu’il eût les pensées aussi droites que la démarche d’un béquillard ivre. Avantageusement, Rufus savait faire une parfaite séparation entre ses envies libidineuses et son comportement, même en tango Reno devrait prendre exemple. Il redressa Lantana contre lui, le faciès près du sien ;sa main pressant son dos, son coude soutenant le sien. Pour se mettre les temps en jambes, il la fit reculer en marche rythmée sur les frappes de violons. En inversant les positions d’un demi-tour, la jambes de Lantana se leva sur le côté, haute, ce qui fit valser sa robe. Le président pouvait la manipuler comme il voulait, quelque chose de beau en ressortirait à chaque fois. Il marqua un arrêt. Son fin rictus frôlait la bouche de sa partenaire, qu'il maintint par la nuque, tandis que son autre main se posa sur la cuisse de celle-ci, et, remonta le long de sa hanche. Soulevant brièvement sa robe raccourcie, la pression ferme chemina sur sa taille. Ses doigts outrecuidants tracèrent la courbe latérale de sa poitrine, et, trouvèrent son épaule. La caresse se poursuivit en descente le long de son bras, s’arrêtant au poignet qu’il empoigna fermement. Sa nuque fut libérée par le bras qui enveloppa sa taille en échange. Suite à un détour qui la souleva légèrement, Rufus ne s’attendit pas à ce qu’elle se laissa complètement porter, et, il devina qu’un grand écart venait de lui échapper. Après quelques pas, il tenta derechef la manœuvre en portée bas, les talons de Lantana glissèrent sur lui sol tandis qu’elle présentait la même souplesse. Il la releva dos à lui. Au fil de caresses, sa bouche frôla son oreille, une voix suave et railleuse s'y glissa. « C'est ce que tu voulais, n'est-ce pas ? » Lantana s’échappa et le blond saisit son bras. Il ne connaissait pas la passion, l'amalgamant avec la violence, et, il manqua bien à ce moment  de délicatesse. Rufus était marionnettiste, plus que danseur.

En la remettant face, il fit quelques tests. Ses mains dans son dos la firent pivoter fermement à droite, à gauche, les pieds de la demoiselle se soulevèrent l'un après l'autre derrière elle, ses talons traçaient des cercles secs et précis dans l’air. En éloignant leur corps, elle posa le genou sur sa cuisse et le blond joua sur la souplesse de la chanteuse en reculant, afin de voir jusqu’où elle pouvait descendre en fendue (bas, la bougresse). La musique changea. Rufus plutôt accoutumé au tempo à 6 temps porta Lantana en la faisant voltiger quelques secondes ; il lui fallait comprendre le rythme. La marche dynamique tango était toujours possible dessus. Peu après, il pensa mettre trop de force dans un cambrée de la jolie rose, car, le Shinra la rattrapa de justesse. Son expression ne trahit guère qu’il avait été à deux doigts de fissurer définitivement leur bonne entente. Ses bons réflexes l’avaient prémuni de l’accident. La musique se tut elle fut interminable. Sa respiration volontairement et un tantinet accentuée, afin de ne trahir en rien son excellente condition, Rufus passa ses doigts dans ses cheveux blonds, recoiffant de l'impeccable, ce qui n'offrit qu'un ondoiement à ses mèches calculées à rester folles. Il offrit un baiser sur le dos de la main de sa partenaire et ils quittèrent la piste. Son expression se fit plus austère en croisant Reanbell. Sa main dans le dos de Lantana l’invita à le devancer et retourner s’installer, afin qu'il restât un moment seul avec l'employée.

« Que se passe t-il ici ? Tu n’as pas parlé de l’incident à Tseng. Il t'aurait déjà assignée à retrouver l’homme que tu as blessé pour interrogatoire. » Malgré une attention portée sur le spectacle, l’évacuation de celui-ci n’avait pas échappé à l’héritier Shinra. Rufus avait repéré la santé mitigée de la blondinette, mais, il considérait son silence sur le sujet et sa persistance comme deux circonstances aggravantes. « Si tu n’es pas en bonne condition pour assurer ton devoir avec discernement, tu dois le déléguer. La réussite de la mission prime sur la fierté personnelle. Pour finir, note bien que nous appliquons la loi du talion avec nos ennemis. S'ils essaient de nous tuer, nous essayons en retour. La seule différence, c’est que nous réussissons. » S'il ne traitait pas ses propres employés avec égard ;il n'y avait aucune raison qu'il se montre plus obligeant avec ceux d'une autre enseigne. Un plateau passa près d’eux, Rufus en saisit un des cocktails soft, le vida, et, le reposa sans que le serveur qui le portât n’eut émis de chicane. Ce dernier retourna simplement en refaire un pour le client à qui il était initialement destiné. Le président retourna s’asseoir à côté de Lantana.

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Dim 19 Juil - 23:47
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
Beaucoup vous diront que la danse était un moyen de communication bien plus fort que la parole en elle-même. Et Lantana vous dira qu'elle était d'accord sur ce point. Les mots pouvaient cacher bien des sens mais le corps avait cette fâcheuse manie d'être plus honnête. La chanteuse avait appris cela tout au long de son apprentissage. Et elle l'apprenait encore ce soir-là, des années plus tard, sous les feux des projecteurs du plus grand cabaret de Junon. Son partenaire de conversation n'était pas un honeyboy, une honeygirl, ou même Andi, des gens qu'elle connaissait bien. Son partenaire était Rufus Shinra. Il pouvait bien l'embobiner, la manipuler avec un sourire, un regard, ou une partie de poker, il ne pouvait pas le faire sur une piste de danse. Lantana s'estimait être en toute légitimité dans son élément, sur son territoire.

Alors dès les premiers pas, Lantana sut que l'héritier Shinra compensait ses lacunes sur le tango avec d'autres danses. Il menait la danse, et ça aurait été de mauvais goût et ça aurait sans doute gâché la soirée et leur relation si les rôles avaient été inversés, mais la rose savait qu'il comptait sur elle pour danser un tango pour deux. Elle s'y plia docilement, pour la simple et bonne raison que tous les regards étaient braqués sur eux. Ses prouesses en danse étaient, avec sa voix, sa marque de fabrique, comme elle avait pu le prouver en début de soirée. Elle le sentit la tester, la manipuler, la tenter même. Et son corps, aussi bien discipliné qu'il pouvait l'être, la trahit malgré tout. Elle retenait sa respiration lorsqu'ils étaient très proches, trop proches. Son échine fut parcouru d'un frisson en sentant son souffle chaud près de son oreille. Elle fit mine de s'éloigner, comme fuyant sa question, mais Rufus ne l'entendait pas de cette oreille et la retint pour continuer leur danse. Si elle s'était passé sans accroc jusque là, le blond avait failli commettre un impair mais c'était reprit juste à temps.

La musique s'acheva enfin. À peine essoufflée, Lantana dégagea une mèche de cheveux de son visage en soufflant dessus et esquissa un mince sourire lorsqu'il lui baisa la main. En quittant la piste de danse, Lantana adressa un petit geste de la main ou un sourire ici et là, comme l'exigeait son rôle de star. elle lança un regard d'abord confus quand Rufus la demanda silencieusement de rejoindre leur table sans lui, puis inquiet en voyant le teint pâle de Reanbell. Mais elle savait qu'il était préférable qu'elle ne s'en mêle et retourna s'asseoir. Seule, elle en profita pour ajuster sa robe et sa coiffure, et vérifier son maquillage. Elle jeta un coup d'œil à son PHS qui noyait sous les notifications et les messages. Elle s'attarda simplement sur un message personnel, qui la fit froncer les sourcils et lui rappela les mots qu'avait lancé la garde du corps du Shinra avant qu'ils ne montent sur scène. Elle était la deuxième personne, ce soir, à lui dire que quelque chose clochait, ici. Elle avait mit cela sur le compte de la peur pour Rukia. La petite était complètement perdue, après tout. Devait-elle y accorder plus d'importance ? Les probabilités que Rukia et Reanbell se connaissent étaient très faibles. Une simple coïncidence ? Sans doute. Un problème sur lequel elle se penchera un autre jour.

La chanteuse rangea finalement son portable lorsque Rufus prit place à côté d'elle, une expression plus sérieuse sur son faciès. Elle effleura du bout des doigts son bras et pencha légèrement la tête sur le côté.

-Tout va bien ? Demanda-t-elle d'une voix douce, avec une pointe d'inquiétude, cherchant son regard.

Quelqu'un l'appela dans son dos, la forçant à se retourner. Le serveur qui venait de les déranger blêmit en voyant son air contrarié mais ne se démonta pas pour autant et s'approcha pour lui glisser quelques mots non sans quelques bégaiements. Lantana l'expédia après qu'elle ait eu son message.

-En tout cas, je te remercie de m'avoir accordé cette danse, alors que je te dois une faveur. Je suis toute ouïe maintenant.

Son regard s'était fait plus doux et, assurément, un brin joueur et taquin sur ses derniers mots, soulignés par son sourire en coin.


Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Lun 20 Juil - 22:13
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿






Reanbell était en train de ranger son PHS dans sa pochette quand Rufus la rejoignit après sa danse, elle avait profité que les oreilles de la chanteuse soient loin pour justement tenir Tseng informé de ce qu'il se passait, notamment de la tentative assez gauche du tireur. Elle était convaincue que ce type n'avait essayé de tuer personne, il était juste là pour faire peur, pour la compromettre, peut-être. Tseng s'était absenté pendant la danse sans couper la communication, il était de retour juste avant que ça ne finisse.

— Il sait. J'ai de bonnes raisons de croire que vous n'êtes pas visé personnellement. Nous devons en parler … mais plus tard, pas devant votre invitée.

Elle ne broncha pas devant les remontrances de Rufus, oui, Reanbell avait beaucoup de fierté et elle s'était toujours débrouillée toute seule, c'est bien en partie pour ça qu'elle avait refusé de rejoindre réellement les Turks. Avec le temps, peut-être qu'elle allait s'habituer au travail d'équipe quotidien, à avoir un « supérieur » hiérarchique, mais en attendant, elle avait encore trop l'habitude de devoir tout gérer toute seule, même en étant au plus mal.

— Je suis parfaitement opérationnelle. Assura-t-elle en jetant un œil vers le bar et c'était plutôt vrai, elle se sentait mieux en tout cas. C'était à cause de ce qui traînait à Junon, elle en était persuadée ; c'était comme si Ardyn essayait de rentrer de force dans sa tête, il avait des projets pour elle et il avait commencé … mais elle ne voulait pas se laisser impressionner.
— Cet endroit a une réputation, n'importe qui n'entre pas avec une arme, comme ça. Mais soyez-en sûr, nos ennemis mourrons.

Comme tout à l'heure, Reanbell alla s'installer près de Rufus, de l'autre côté, remarquant au passage un léger conflit un peu plus loin, apparemment un serveur essayait d'inviter gentiment un client qui avait trop bu à sortir, ce dernier n'était pas ravi par l'invitation, il exigeait même qu'on lui serve plus d'alcool.
Après un regard vers Tseng qui hocha simplement la tête pour signifier qu'il avait fait ce qu'il fallait, elle reporta son attention sur Rufus et fronça légèrement les sourcils en voyant une fois de plus la main de Lantana approcher du bras de Rufus. Les gens tactiles ça l'avaient toujours agacé, mais seulement quand c'est elle qui subissait directement cette sale manie. Elle frotta doucement le bras, comme si c'était elle qu'on venait de toucher.

Le client éméché était sur sa droite, il fallait vraiment tendre l'oreille pour comprendre ce qu'ils se disaient, car les tables étaient vraiment éloignées et le carré VIP était même sur-élevé. Pourtant, Reanbell eut juste le temps d'entendre un « Ouais, ben tient ! » avant que ses réflexes ne capte un objet volant difficilement perceptible. Tout se passa très vite, l'employé s'était baissé pour éviter le projectile qui fonça droit vers leur table, plus précisément sur Lantana. La main de la petite garde du corps l'avait saisit au vol, à une vingtaine de centimètre du visage de la chanteuse. C'était un verre, de ceux, large et épais, dans lesquels on boit le bourbon. Il aurait pu faire de sacrés dégâts sur son fond de commerce : la voix était une chose, mais l'apparence faisait bien soixante-dix pour-cent du business, si ce n'est plus.

— Et bien, soupira-t-elle en faisant habillement tourner le verre avant de le reposer tranquillement sur la table, la qualité du service de cet établissement n'est plus ce qu'elle était.

Oh, elle venait de faire un trait d'humour ? C'est qu'elle allait vraiment mieux. En tout cas, respect à ce client éméché, il devait être joueur professionnel de base-ball ou quelque chose comme ça.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mar 21 Juil - 17:16
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it

L’héritier Shinra ignorait qui se voyait refuser ses armes à l’entrée, mais, ceux qui pouvaient s’en permettre ne se contraignait pas pour une artillerie, y compris lui. Son fusil dépassait de son manteau, et, sans la veste dont il s’était débarrassé également, on voyait que sa ceinture tactique ne se contentait pas seulement d’un couteau de chasse. Devant la mine préoccupée de Lantana, Rufus esquissa un mince sourire cordial et rassurant. Il offrit une douce pression à la main qu’elle avait posée sur lui. « Oui. C’est réglé. » On glissa quelques mots à l’oreille de l’artiste, un manège similaire à l’introduction de sa première performance. Une autre ne tarderait pas à arriver ? Le serveur partit et, revenant sur Rufus, elle le remercia. Il opina du chef en réponse. Lui faire passer un bon moment était le but. Par ailleurs, la rosée semblait plus disposée à se soumettre à un gage, osant même la taquinerie.

« Pas n’importe quelle danse. Tu ne pouvais qu'avoir la certitude que je ne connaissais pas le tango » remarqua t-il avec l’esquisse d’un petit sourire en coin rusé. L’entrepreneur avait dû faire appel aux souvenirs de film pour reproduire une marche et des portés ressemblants, laissant le soin à Lantana de le danser tandis qu’il ne faisait que mener. Fût-il moins dégourdi que les titres du lendemain, venant de journaux n’étant pas sous sa juridiction, auraient probablement dramatisé : Rufus Shinra, après avoir perdu sa compagnie, il perd la face. Comme si cela pouvait vraiment arriver. De plus, sa compagnie avait discrètement retrouvé les rails puisqu’il avait repris une commercialisation  d’électricités tirées du renouvelable, de première nécessité, pour quelques enseignes comme celles-ci et foyers. Néanmoins, La WRO pompait l’essentielle de ce type de ressources. Ses futurs projets avaient vocation de rendre à tout le monde le confort qu’ils avaient connu, sans blesser la planète. « Ce que je te demanderai sera d’une fourberie égale… mais je te laisse tranquille ce soir. J’ai l’impression que tu vas bientôt remonter sur scène. Te déstabiliser avant ta performance serait déplacé de ma part. Aussi ai-je une excuse pour te revoir bien assez tôt... » Malgré l'énigme sur l'expression de son visage, l’héritier Shinra se montrait rassurant sur la portée de la faveur. Cela resterait bon enfant selon lui ;il n’avait jamais été question de vraiment la contrarier, de nuire à leur relation. Il la pimentait seulement un peu. Rufus perçut un projectile arriver vers eux, qui n’avait rien de follement dangereux. Puisqu’il avait déjà la face balafrée pour sa part, il protégea aussitôt celle de Lantana en plaçant sa main devant, la frôlant tout juste. Ce fut son bodyguard qui intercepta l’objet avant lui. « Merci Reanbell » Le président baissa lentement la main, ses doigts caressant ostensiblement les lèvres délicates de la chanteuse.

En posant le coude sur la table, sa mâchoire s’appuya contre son poing avec nonchalance. Heureusement que la présence de Lantana fut agréable, cette soirée cumulait désagrément sur désagrément. L’absence d’Ardyn, le carré VIP customisé avec un goût aléatoire, sachant qu’une photo de Lantana aurait été d’une plus délicate attention, le trafic, et, pour couronner le tout, la clientèle dissidente, voire dangereuse, obligeant le président à disposer non pas d’un seul, mais de deux gardes du corps. « Et je parie que même avec l’appui d’une chanteuse de ta notoriété, la réputation de ce cabaret s’effondrera aisément si Ardyn n’est pas capable de faire tenir ses souris en son absence » Le fond d’agacement visible dans le regard du président laissait un doute sur la visée réelle du mot effondrement. Même son invitée s'était inquiétée au cours de la soirée.
Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mar 21 Juil - 20:42
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
Lantana fut à la fois soulagée mais aussi mortifiée par les paroles de Rufus, même si elle ne le montrait pas. Elle n'allait pas répondre à ses exigences ce soir mais un autre jour, visiblement. Elle aurait certes, plus de temps pour s'y préparer, mentalement, mais son petit doigt lui disait que cela ne sera pas une partie de plaisir pour autant. Elle scruta son regard azur, essayant de deviner ce qu'il avait en tête, mais elle fit choux blanc. À quoi bon se casser la tête là-dessus ?

-Je te remercie pour ta considération et ta gentillesse. Je vais effectivement monter sur scène pour une dernière chanson, la dernière de la soirée. Et je vais devoir te laisser, encore une fois, pour me préparer.

Du coin de l'œil, Lantana vit le mouvement de l'objet volant foncer vers eux et plus précisément vers son visage. Son instinct de survie fit bouger sa main gauche qui n'agrippa que les plus de sa robe sur sa cuisse, là où d'ordinaire était logé son arme à feu. Elle retint sa respiration  en constatant qu'il n'était pas là et en voyant le verre grossir à vue d'œil à une vitesse inquiétant. Sa vue fut finalement bloquée par la main de Rufus mais aucun verre ne se brisa. C'était finalement Reanbell qui lui avait sauvé la mise. Elle laissa échapper un petit soupir de soulagement et se décrispa un peu, tout danger visiblement écarté. Elle les remercia dans un souffle pour le petit sauvetage. Elle leva la main pour remettre une mèche de cheveux pour se redonner contenance mais s'arrêta dans son mouvement lorsque Rufus prit ses aises. Sûrement poussée par la mini dose d'adrénaline qu'elle eut, la chanteuse retint les doigts de Rufus entre ses quenottes blanches et y exerça une légère pression avant de le relâcher. Ses lèvres se plissèrent d'un discret sourire satisfait en voyant la marque rouge cerise qu'elle y avait apposé.

-Ne sois pas mauvaise langue. Je pense que le Cabaret a encore de belles années devant lui, avec ou sans moi.

Fausse modestie ou opinion sincère? Quoi qu'il en soit, Lantana devait surtout sa notoriété actuelle non pas au Cabaret mais bien à Ardyn Izunia, qui lui avait tendu la main après le Météore et l'effondrement de la Shinra. La chanteuse avait prit goût à son indépendance mais elle n'ignorait pas non plus qu'elle n'était pas arrivée jusque là seule. Une tâche bien difficile, pour quelqu'un qui se devait de se méfier de quiconque l'approchant. Mais personne ne se méfiait d'une starlette au sommet de sa carrière.

La starlette devait d'ailleurs s'éclipser une nouvelle fois. Elle s'excusa auprès de l'héritier Shinra en pressant délicatement ses doigts sur son genou puis se leva. En quittant le carré VIP, elle s'arrêta cependant près de Reanbell et lui sourit.

-Vos réflexes sont toujours aussi incroyables, Mlle Pound, la complimenta-t-elle avant de s'éclipser pour de bon.

La voir réagir avec rapidité ainsi lui avait paru vaguement familier, comme ce sentiment qu'elle avait eu en début de soirée mais l'entendre faire un trait d'humour effaça tous ses doutes. À l'époque, Reanbell Valdès s'appelait Amélie Pound et était rousse et non pas blonde. Mais le déclic fut bien évidemment sa voix. Lantana pouvait se vanter de reconnaître les gens ainsi, et pousser même le vice jusqu'à les imiter à la perfection, que ce soit hommes, femmes, enfants ou personnes âgés. Un talent douloureusement acquis au sein de Deepground mais qui pouvait se révéler fort pratique par moment mais qu'elle n'avait pas eu l'occasion d'user ses dernières années.

En coulisse, Lantana en profita pour féliciter certains artistes avant d'arriver jusqu'à l'arrière de la scène. Elle lissa une dernière fois les plis de sa robe et attendit qu'on l'annonce.


Lorsqu'elle se montra enfin, seul un projecteur illuminait le milieu de la scène où se tenait un micro sur pied, décoré de gardénia, de camélia rouge et de tulipe noire. Pendant l'ouverture, Lantana s'était faite sensuelle et tentatrice, joueuse tout au long de sa performance mais cette fois-ci elle dégageait une élégance et une certaine mélancolie dans sa robe noire. Tout en s'avançant vers son micro, une fausse fumée blanche recouvrit l'entièreté du plancher, apportant une touche éthérée et mystérieuse. Sa voix résonna à nouveau dans la salle, d'abord basse mais délicate et bien que la salle soit plongée dans une semi-pénombre, à sa demande, la chanteuse pouvait discerner les nombreux visages qui la regardaient désormais. De discrets exclamations de surprises s'élevèrent lorsque une projecteur holographique s'activa pour plonger le cabaret dans une mer d'étoiles et de constellations. Mais les points factices lumineux laissèrent place à une véritables pluie de pétales de fleur sur scène au deuxième couplet, disparaissant silencieusement dans la brume blanche. Lentement, Lantana leva la main pour accueillir une minuscule fleur bleue, l'observa brièvement avant de replier ses doigts et posa sa main fermée contre son cœur. Ses phalanges se blanchirent alors qu'elle serrait avec force le métal froid, sa voix s'emportant au rythme des percussions et de la musique. La lumière du projecteur avait brièvement pris une teinte écarlate avant de revenir lentement vers du blanc. Elle entama le dernier refrain, une émotion si vive dans sa voix qu'elle faisait encore écho, même après qu'elle eut cesser de chanter.

Les applaudissements ne tardèrent pas, et Lantana resta un peu plus longtemps sur scène pour saluer son public avant de retourner à sa table, une rose rouge délicatement enveloppée dans du papier crépon blanc orné d'un ruban doré en main, offert par un fan.

-Je devais faire la clôture bien plus tard mais l'une des artistes est soudainement tombée malade…

La soirée approchait donc à sa fin et Lantana devait bien avouer qu'elle le regrettait un peu. Malgré sa méfiance envers Rufus, elle pouvait lui donner le mérite qu'elle ne s'ennuyait jamais avec lui.


Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Mer 22 Juil - 23:09
« Faites place aux V.I.P  »
▵Rufus & Reanbell & Lantana▿




Le regard imperturbable de la petite mercenaire vacilla un instant en se posant sur le visage d'ange perfide de Rufus Shinra. « Merci Reanbell » ? Qu'est-ce qui lui prenait de la remercier ? Il était fiévreux ? Ah, peut-être qu'il avait un peu trop bu. N’exagérons rien, ce n'était pas la première fois qu'il lui disait merci, mais pour ça ? Ce n'était rien, juste son travail, enfin, peut-être pas tout à fait, justement, elle était payée pour le protéger lui, pas le visage de ses invitées … alors d'accord, un merci s'imposait peut-être bel et bien, quoique elle ne voyait pas pourquoi il la remerciait pour ça. Elle posa un instant les yeux sur la chanteuse qui l'avait remercié aussi. Elle se contenta de secouer doucement la tête, ce n'était rien, elle avait surtout fait ça pour se la péter un peu, à vrai dire … non, par réflexe, sur le coup, mais bon, ça n'empêche pas. Et puis elle pouvait toujours prétendre qu'elle avait fait ça pour protéger la main de son boss, aussi. Non. Reanbell Valdès n'était pas à l'aise avec les remerciements. Pour peu, on pourrait même dire qu'elle était gênée.

Quand le nom d'Ardyn fut prononcé, elle eut cet étrange sensation qui lui oppressait la poitrine, se manifestant malheureusement par un léger clignement d’œil nerveux. Rien de très flagrant, mais elle se sentait amer à chaque fois qu'il était question de son géniteur, elle était toujours sur les nerfs à cause de ce qui c'était passé avec lui. C'était peut-être pour ça qu'elle réagissait si étrangement vis à vis de Rufus, la signature de son contrat avec lui s'était passée un peu au même moment que ce conflit … Il n'empêche qu'il fallait qu'elle trouve absolument un moyen de régler ça, elle ne pouvait pas se permettre d'être aussi sensible au sujet de son patron. Il fallait qu'elle trouve un moyen de tuer tout ce qu'elle ressentait et elle le trouverait.

Avant de repartir faire son dernier show, la chanteuse eut un mot pour la petite garde du corps qui avait déjà été la sienne par le passé. Elle l'avait finalement reconnu, peut-être depuis le début, elle la savait capable de feinter à la perfection. Qu'elle utilise un de ses pseudonymes aurait pu être problématique devant un autre patron, mais les choses étaient un peu différente avec Rufus, maintenant, si elle avait à se déguiser et à prendre une autre identité, à ce jour, ça serait pour servir ses besoins. Il n'ignorait pas son passif dans ce domaine. Elle reporta d'ailleurs son regard sur lui alors que l'artiste l'éloignait.

— J'ai déjà travaillé pour elle. Confirma-t-elle simplement en haussant les épaules.

Le client chahuteur avait été évacué, la table suspect avec les potentiels trafiquants s'en était allée … finalement, cette soirée allait peut-être se finir dans le calme. L'homme qu'elle avait appréhendé devait être entre de « bonnes mains » à l'heure qu'il est, à moins qu'elle n'ait effectivement transpercé le poumon et qu'il ne soit mort entre temps.
Comme tout au long de la soirée, Reanbell ne prit pas vraiment le temps de profiter du spectacle, appliqué à sa surveillance. Elle continuait tout de même de réfléchir sur ce qui avait pu la faire saigner du nez, ce n'était pas quelque chose de courant chez elle, à moins de vraiment recevoir un sale coup … Elle n'avait rien vu de suspect en s'approchant du bar tout à l'heure, les employés avaient tous un comportement normal, donc elle en conclu qu'il y avait vraiment quelque chose de louche à Junon.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Jeu 23 Juil - 4:59
Faites place aux VIP
Reanbell & Rufus & Lantana

Désolée mais je n'ai toujours pas vaincu ma flemme de trouver une citation, deal with it

Les doigts audacieux du président furent mordillés par une bouche qui le fut plus encore. Sa surprise intime d’être surclassé se manifesta par un regard si concupiscent envers la rose, que Rufus n’aurait d’autre choix que plaider coupable d’attentat à la pudeur en cas de plainte. Quelques secondes filèrent avant qu’il n’exprime implicitement son insatisfaction. La chanteuse eut plus d’indulgence et, l’air d’une certaine candeur. Lantana s'éloigna en laissant derrière elle une information qui ne l'étonna guère. Rufus abandonna le masque du gentleman la tchoin était de retour. Bien qu’il n’en demandât rien, la petite blonde confirma l’évidence. « J'ai déjà travaillé pour elle. » Sans déconner, songea t-il en évitant la rétorque de jeune blanc-bec désinvolte, méprisant. Reanbell lui avait pourtant annoncé la couleur en donnant une réponse abstruse sur Ardyn. Elle s’était peut-être laissée leurrée par sa façade de ploutocrate en quête d’amusement et avec du temps à perdre. L’héritier Shinra avait néanmoins toujours le pied sur l’étrier. Il déplaça son siège, prétextant de faire mieux face à la scène. Le bras replié sur la table ; ses doigts pianotèrent impatiemment dessus tandis qu’il s’inclina vers Tseng ; l’ordre implicite étant d’avoir un état des lieux immédiat à l’oreille, qu'il obtint en toute discrétion.

Le chef des turks avait réclamé l’appui d’Elena, quand bien même fut-elle en repos. Sa présence à Junon la désignait comme la plus à même d’agir rapidement et, elle n’avait pas hésité à répondre à l’appel du devoir quand son collège avait mentionné la sécurité en péril du président en lieu exposé, appartenant à Izunia de surcroît. Elle avait récupéré les restes de l’homme qui avait attaqué Rufus, en fuite très lamentable ; il était mort dans une impasse durant l’interrogatoire. La mission de celui-ci était de tirer sur le président, non de le tuer. On avait recruté ce chasseur de prime besogneux par appel. Sur le PHS de celui-ci, l’accusé de réception de l’acompte opéré par virement indiquait le nom d’une société dont Rufus n’avait jamais entendu parler. Tout portait à croire qu’elle avait été crée récemment. Les turks se chargeraient de remonter à la source mais, Tseng avançait la forte probabilité à ce que le compte fut placé sous un faux nom et, même, déjà fermé. Une enquête serait tout de même de mise. Rufus s’écarta afin de profiter pleinement de la prestation de Lantana, qu'il n'avait pas quittée du regard tout en écoutant le rapport. Les artifices enchantaient le public mais, Rufus trouvait que sa voix seule, envoutante, aurait suffi à faire le show pour cette prouesse. Installé avec décontraction, il l’applaudit sur son salut. Après avoir réclamé de l’eau à un serveur de passage, Rufus attendit son retour sans offrir une parole à ses employés. C’était un moment de réflexion. La rose revint rapidement vers eux cette fois et, leur parla d'un imprévu en coulisse. Anticipant un besoin d’hydratation après son chant, c’était pour elle que Rufus avait exigé de l’eau, il fit d’ailleurs glisser le verre dans sa direction avec un petit sourire charmant.

« Très belle performance, Lantana » Il la laissa apprécier le compliment, l’eau, et, badina un peu avec elle. Enfin, il se leva, enfila sa veste et l'ajusta sans empressement. « J’aurais aimé profiter davantage de ta présence au cours de cette soirée mais, je ne peux m’en prendre qu’à moi-même d’avoir choisi ce lieu. » Il plia soigneusement son pardessus, en fonction de l'arme y étant accroché, et le plaça au creux de son coude. « As-tu d’autres obligations ? Dans le cas inverse, nous te raccompagnons. »

HRP:
 

Lantana
⌖ Hail Weiss ! ⌖
Lantana
• Anniversaire : 9 avril
• Age : 25 ans
• Résidence : Gold Saucer
• Localisation : Ferme des Chocobos
Double compte : Tseng
Credits avatar : Guilty Crown - Yuzuhira Inori by me
Gils : 142

Inventaire
:
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
    Jeu 23 Juil - 12:43
Faites place aux V.I.P
Reany & Rufus
Lantana accepta le compliment avec un sourire délicat et le verre d'un timide merci. Maintenant qu'elle en avait un entre les mains, elle prit conscience qu'elle avait vraiment soif et se força à ne pas tout avaler d'une traite mais par petites gorgées, pour ne pas passer pour une gourgandine assoiffée. Après quelques banalités échangées, Rufus se leva, annonçant immanquablement la fin de la soirée. Elle l'imita, récupérant sa pochette et un serveur apparut derrière elle pour poser sa cape sur ses épaules.

-Ne sois pas dur avec toi-même. Tu n'y pouvais rien… Quelque soit les désagréments qu'il y eut. J'ai passé une bonne soirée et j'espère que ce fut le cas pour toi également.

Si la présence de Tseng lui avait mis la puce à l'oreille, des murmures dans les coulisses avant sa dernière prestation n'avaient fait que renforcer ses doutes. Et même si la vie de l'ancien président avait été en danger, il avait décidé de ne pas partir. Il avait même accepté un petit tango, monté sur scène et être exposé pour satisfaire son caprice. S'il avait été abattu sur scène les journaux s'en seraient donné à cœur joie. Après lui avoir assuré qu'elle n'avait plus aucune obligation, ils quittèrent finalement le cabaret, Lantana au bras de Rufus, entourés des deux gardes du corps. Il avait recommencé à neiger, mais elle n'avait pas le temps d'avoir qu'elle était déjà installée sur la banquette confortable du véhicule. Après le chahut et le bourdonnement festif et constant du cabaret, elle savoura le calme du véhicule, lâchant même un discret soupir de soulagement. Le trajet jusqu'à son hôtel fut court et la conversation légère. Mais avant de sortir de la limousine, Lantana se pencha vers l'héritier Shinra, lui glissa quelques mots, avant de s'éloigner de lui avec un air candide. Elle salua également Reanbell et Tseng et les remercia une dernière fois, s'extirpa du véhicule et s'engouffra dans son hôtel sans un regard en arrière.

La soirée désormais bien avancée, le hall était vide et la célèbre chanteuse pouvait ainsi retirer son masque. Seule avec ses pensées dans l'ascenseur, son cerveau recommença à tourner à plein régime, songeant à son emploi du temps du lendemain et de la semaine à venir. Elle avait eu une moue contrariée en voyant que Reeve ne l'avait toujours pas répondu mais c'était dit que c'était mieux ainsi. On est mieux servi que par soi-même, comme elle l'avait appris tout au long de sa carrière. Si elle voulait des résultats, elle devait prendre les choses en main elle-même. Aussi, se permit-elle d'annuler le déjeuner prévu le lendemain, passa une commande éclair sur une boutique de vêtements en ligne, et envoya plusieurs messages à Dio.

Une fois dans sa suite, elle se fit couler un bain chaud et plongea son corps, ses muscles se détendant peu à peu. Ses pensées s'envolèrent vers les deux semaines précédentes d'intenses entrainements ainsi que la représentation de ce soir et ces évènements. Puis sa main saisit son portable. Elle réfléchit brièvement à son approche puis son index appuya sur l'application "appareil photo".


Informations


.:.
Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan] 5w7s
Contenu sponsorisé
Re: Faites place aux V.I.P [Ruf & Lan]
   

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: