AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment : -40%
-30% sur les Baskets Nike Court Royale
Voir le deal
33 €
-10%
Le deal à ne pas rater :
Apple TV HD 4K 32Go (2021)
179 € 199 €
Voir le deal

 

 And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Sam 24 Aoû - 20:00
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Une journée de plus s'achevait au Septième Ciel et cette dernière fut plutôt calme et paisible - le mois d’août faisait toujours fuir la clientèle d'Edge vers de plus beaux horizons - si l'on oubliait un léger conflit entre deux clients qui avaient sûrement un peu trop abusé du délicieux vin de Corel proposé dans l'établissement. Il fallait s'attendre à ce genre de chose lorsque l'on tient un bar aussi populaire dans un cartier fréquenté par un assez large panel de classes sociales, cela ne faisait pas peur à la tenancière qui avait depuis longtemps appris à exceller dans l'art du « lancé d'ivrogne ». Les soirs de semaine était plutôt calme, la majeur partie de sa clientèle se bousculant plutôt en début et milieu de journée, contrairement au week end ; du coup, c'est avant le couché du soleil qu'elle retourna sa pancarte « fermé », se retrouvant aussitôt plongée dans un calme qui ne resta serein que quelques secondes … très vite, elle le trouva pesant. Barret avait emmené les enfants jusqu'à la fin de la semaine et Cloud n'était pas encore rentré de ses livraisons … il était encore en retard … et elle avait une très bonne raison de s'inquiéter aujourd'hui, car il avait cassé son PHS et demeurait donc injoignable ! Cela eu au moins le mérite de l'aider à trouver un cadeau d'anniversaire, vu qu'il approchait … quel jour on était, déjà ?
Elle se trouva donc très vite quelque chose à faire, elle détestait la solitude et le silence, alors elle alluma la radio et commença à faire sa vaisselle, nettoyer les tables puis les sols … Mais elle avait tellement l'habitude maintenant que tout cela fut terminé en une trentaine de minutes. Les nouvelles parlaient de quelques avancés dans les recherches d'énergie renouvelable de la WRO qui avait commencé à exploiter le solaire et l'éolien avec pas mal d'efficacité pour les énergies domestiques … tout était paisibles ces derniers temps … plus de Bahamut depuis un moment en tout cas !

Ses tâches terminées, elle s'était arrêtée un moment pour écouter la nouvelle chronique qui évoquait une inquiétante théorie du complot sur les projets cachés et ultra secrets de la Shinra. Les autorités officielles ne s'étaient jamais prononcé à ce sujet, mais les théoriciens assuraient que c'était tout simplement parce que eux-même n'en savaient rien … et ils n'avaient pas tout à fait tort. Pour être dans les confidences du directeur de la WRO, Tifa savait qu'il restait encore des choses à découvrir sur la Shinra et ses sombres projets …
Toute la journée, elle avait eu le sentiment d'oublier quelque chose … elle détestait ça, c'était fort désagréable ! Marlène avait peut-être raison, elle en faisait trop.

Elle sursauta en entendant son PHS sonner, c'était Johnny qui venait aux nouvelles, elle était plutôt contente d'avoir quelqu'un avec qui parler. Elle raccrocha avec le sourire aux lèvres, mais se retrouva rapidement de nouveau face à cette solitude qu'elle détestait … Il n'était pas si tard et elle n'était franchement pas fatiguée, d'habitude elle se contentait d'attendre Cloud pour le dîner en faisant ses comptes ou en lisant un peu mais … elle avait envie d'autre chose. Les enfants étaient de sortie, ils s'amusaient avec Barret et elle, elle était là, toute seule, à s’ennuyer ? Tous les jours elle ouvrait le bar, faisait sa journée, puis elle le fermait pour aller se coucher … Elle commençait presque à envier cette période où ils étaient toujours sur les routes ! Franchement, si on oubliait la fin du monde imminente, c'était plutôt une belle expérience en fait … Voyager aux quatre coins du monde … Et puis le mois d'Aout était plutôt mauvais pour les affaires, elle pourrait se permettre de fermer une semaine ou deux ?

Bref, elle avait envie de sortir. Elle avait envie d'échapper à son quotidien, de faire un truc inhabituelle … un truc dingue ! Comme … manger des cookies avant le dîner, par exemple ! Bon sang … c'était ça, sa vie maintenant ? Où était passé la jeune et intrépide Tifa qui allait plus loin dans les monts que tous les garçons du village ? Celle qui se battait contre des bombos à mains nues, qui allait chercher des bibelots dans le manoir Shinra pour prouver à tous ses camarades qu'elle était la plus courageuse ? Certes, ça lui plaisait d'avoir une vie paisible, sans météore et sans guerre … mais le monde restait dangereux, il y avait toujours des monstres dehors … et elle avait envie d'action !

Le grondement sourd du moteur de Fenrir se fit entendre à l'extérieur et à ce son, Tifa attrapa ses gants et ses matéria dans le tiroir de son comptoirs. Ce simple son suffisait à la rassurer et à lui procurer un sentiment réconfortant de sécurité … Car elle savait que dans quelque seconde, la petite tête ébouriffé de Cloud allait passer le pas de la porte. Son corps s'accéléra légèrement, comme d'habitude et un sourire franchit instinctivement ses lèvres lorsqu'elle posa les yeux sur lui.

— Bonsoir Cloud, ça a été ta journée ? D'habitude, c'est à ce moment là qu'elle mettait leur dîner à réchauffer pendant qu'il allait se débarbouiller avant de l'aider à mettre la table.
— Dis, je sais que tu dois avoir faim mais je me disais … Tu voudrais sortir avec moi ?

Houla, attendez, elle venait de dire quoi, là ? Sa gorge se serra et elle se sentit rougir en pensant à l’ambiguïté de son invitation.

— Je veux dire, les enfants ne sont pas là alors on pourrait en profiter … C'était encore pire, elle ne pouvait pas arrêter sa phrase comme ça ! Mais elle chercha un instant ses mots, cela ne dura que quelques secondes mais elle avait l'impression que cela faisait une éternité.
— Pour sortir un peu ! Elle ne lui laissa même pas l'occasion de répondre à son invitation.





http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Lun 26 Aoû - 4:04


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Cela faisait quelques temps maintenant que les choses étaient rentrées dans l'ordre, malgré les quelques dégâts matériels à Edge et une nouvelle défaite de Sephiroth. Jusqu'à présent, je pensais que le passé pouvait être enterré quand bien même je n'arrivais pas à supporter le mien, mais je crois que cette fois-ci sera la dernière. Peut-être avais-je besoin de lui pour comprendre la valeur de la vie, ou pour retrouver le goût des choses ?

Sans doute pas, je préférerais le savoir disparu à tout jamais, même si au fond de moi je n'arrive pas à croire une telle chose... Non, mon bien le plus précieux se trouve dans le présent, immatériel, aux côtés de mes amis.

Aussi bien les injures de Cid que la maladresse de Yuffie me manquent, sans compter le silence de Vincent, la sagesse de Nanaki, l'utopisme de Reeve ou même l'impulsivité de Barret... mais d'entre tous, je crois que ce dont j'ai véritablement besoin est le sourire de Tifa. Depuis tout ce temps, depuis cette promesse, il n'a toujours été question que de son sourire.

Comme à mon habitude, avec la ré-ouverture officielle de la livraison Strife, j'arpentais désormais les routes davantage par nécessité professionnelle que par envie, même si parfois j'éprouvais le besoin de prendre l'air et de sentir le vent souffler sur mon visage. À la différence que je savais où se trouvait ma place désormais, lorsqu'à chaque fin de journée je retrouvai le Septième Ciel. Attention, n'y voyez pas de mauvaise allusion douteuse !

Peut-être avais-je un peu de retard... mais avec mon PHS hors service il m'était impossible de prévenir qui que ce soit des quelques désagréments de la journée. Sans vouloir me faire désirer plus longuement, dans mes rêves les plus inavouables sans doute, j'entrepris de rentrer au seul endroit où je me sentais véritablement à ma place... et vu l'heure, il ne restait déjà plus le moindre client. On ne peut pas dire que la période était propice à la consommation, pas en pleine ville tout du moins, car les plus aisés avaient sans doute pris la direction de Costa del Sol, de Junon ou peut-être même du Wutai par curiosité culturelle. Se sentait-elle emprisonnée ici ?

Tandis que je cherchais une bonne excuse, en coupant le contact, pour me faire pardonner de mon retard, je n'eus pas le temps de dire quoique ce soit que la charmante brune m'accueillit avec ce fameux sourire en plus d'une proposition surprenante... non pas sur le fond, mais la forme laissait porter à confusion, ce qui n'était pas pour me mettre très à l'aise non plus.

« Bonsoir Tifa, navré pour le retard j'ai eu un contre-temps et... » avant de détourner le regard devant l'évidente mais involontaire ambiguïté de son invitation très maladroitement rattrapée par quelque chose de pire encore, si bien que je ne me serais pas étonné de savoir que j'en avais quelque peu rougit. Par chance, la soir tombait et je pouvais espérer que l'obscurité naissante l'avait préservé d'une telle vision. « Justement, je me demandais si tu ne te sentais pas un peu seule et enfermée ici. » en faisant du mieux que je pouvais pour faire abstraction de ce que je venais d'entendre, avant de reprendre. Dans un même temps, j'étais donc arrivé à son niveau et je me sentais particulièrement bête car je restais planté droit devant elle, tel un piqué, alors qu'elle était à portée de mes bras... comment faire ?!

« C'est une excellente idée en tout cas. » en déposant ma main sur son épaule, dans une petite tape et étreinte amicale en essayant donc de me rattraper... bien que le résultat soit encore plus étrange que je ne l'aurais imaginé. « On peut toujours chevaucher une partie de la soirée, quitte à se réchauffer si la nuit est trop fraîche... » en manquant de m'étouffer avec ma propre salive, alors secouant doucement la tête avant de fouiller dans mes poches pour ressortir les clés de mon engin à deux roues. « ...avec un feu de camp ou quelque chose comme ça ! Je t'attends donc dehors ? » alors chassant aussitôt ce rattrapage presque raté par une question plus terre à terre, prenant d'ores-et-déjà la direction de la porte qu'il venait de franchir.

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mar 27 Aoû - 18:32
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Se sentir seule et enfermée, elle ? Qu'est-ce qui lui faisait dire ça, voyons ? Le fait qu'elle le regarde comme son sauveur miraculeux à chaque fois qu'il passait le seuil ? Franchement, il ne lui en fallait pas beaucoup pour s'imaginer des choses … des choses réelles. Le fait est que Tifa n'aimait pas la solitude et tous ses proches le savaient très bien, mais elle détestait également se plaindre et elle aurait l'impression d'être égoïste et castratrice si elle s'égarait à avouer qu'elle n'aimait pas que l'on parte loin d'elle. Il lui été bien entendu arrivé de reprocher son absentéisme à Cloud, mais cela n'était arrivé que pour essayer de le remettre dans le droit chemin, car elle avait compris qu'il s'isolait à cette époque et cela n'avait rien de bon. Elle savait que cela partait d'une sorte de bonne intention de sa part, il voulait s'éloigner d'eux pour ne pas les inquiéter – paradoxalement – car il n'était pas en mesure de surmonter ses problèmes à ce moment là et qu'il était malade … Elle lui en avait beaucoup voulu de la mettre à l'écart, mais elle avait fini par lui pardonner, car elle comprenait finalement le raisonnement – non moins étranges – de son ami d'enfance. Et puis tout ça était du passé … Aujourd'hui il ne fuyait plus, il rentrait chaque soir – sauf exception quand ses livraisons le menaient sur un autre continent – et il avait retrouvé le sourire. Il proposait même de lui-même quelques moments en famille … mais voilà bien longtemps qu'ils n'étaient pas sortis rien que tous les deux.

En tout cas il sembla favorable à l'idée et Tifa considéra que cela pouvait la dispenser d'une quelconque réponse à la réflexion précédente, car elle n'avait pas vraiment envie de mentir, mais pas envie d'avoir l'air de se plaindre non plus. Parfait. Elle eut un léger sourire enthousiaste et se mit à rougir en sentant la main de Cloud se poser sur son épaule … Qu'est-ce qu'il faisait, là ? Et puis … ce « patpat » et cet étrange étreinte qui aurait put paraître bien plus tendre sans cela. C'était quoi ça, une frappe amical et fraternel ? Comment Yuffie appelait-elle ça, déjà … ? La « Friendzone ». Le mot avait dû être inventé pour eux, voilà des années que ces deux là flirtaient avec la frontière de cette « zone » pour les laisser, l'un et l'autre, dans la confusion la plus totale.

Tifa repoussa une mèche de cheveux derrière son oreille comme pour chasser son embarra face à cette situation étrange qu'elle ne savait pas comment interpréter et puis elle tressaillit presque quand il parla de se réchauffer. Bien sûr qu'il parlait d'un feu de camp, idiote ! Elle se sermonnait toute seule pour les images qui avait soudainement assaillit son esprit … des images qui avaient souvent illustré la façon dont elle aurait aimé que se passe leur nuit sous le Hautvent. Il ne fallait pas qu'elle commence à penser à ce genre de chose, sinon la soirée risquait d'être longue …
Heureusement – enfin en quelque sorte – , il semblait aussi gêné qu'elle pour s'enfuir assez rapidement dehors et manquer donc l'embarra de la barmaid.

— Oui, je te rejoins tout de suite. Crut-elle bon d'ajouter pour faire comme si rien d'étrange ne venait de se produire.

Elle fit le tour du propriétaire pour s'assurer que tout était bien verrouillé et emporta deux couvertures dans un sac en bandoulière en prévision d'un pique-nique et de la fraîcheur du soir : Cid disait bien qu'il fallait toujours sortir couvert (et non, elle n'avait jamais compris le véritable sens de cette allusion, Tifa pouvait parfois être très naïve). En refermant à clef la porte du bar, elle eut une dernière fois l'impression d'oublier quelque chose d'important … Bon, allez, tant pis !
Son cœur palpitait d'enthousiasme alors qu'elle s'approchait de Cloud … elle était vraiment heureuse de cette petite virée en tête à tête.

— On pourrait aller chercher un repas à emporter avant de partir, qu'est-ce que tu en dis ? J'ai bien envie d'un plat Wutaien … En fait elle avait surtout envie d'un gros burger avec plein d'oignons rouges accompagné d'oignons frits. Ouais, elle avait envie d'oignon ... Mais bon, elle voulait être un minimum agréable ce soir, même s'ils s'étaient déjà connus dans des situations de précarité extrême à dormir à la belle étoile et se laver dans une rivière ... ce soir, elle voulait un minimum de grâce - et non pas de gras - dans leur tête à tête ... et pourquoi pas un peu de ... romantisme ?

Il y avait un traiteur non loin d'ici, les plats y étaient délicieux et même Yuffie l'avait approuvé … on pouvait dire ce que l'on voulait, cela restait un gage de qualité. Elle avait grimpé derrière lui et se tenait à la barre de garde derrière elle, prête à affronter la conduite plus que sportive de son ami d'enfance. Elle lui disait souvent de faire attention sur la route quand il parlait seul … mais franchement, nous l'avons déjà tous vu conduire une camionnette, on ne peut pas dire qu'elle donnait l'exemple. Bon d'accord, c'était dans le cadre d'une course-poursuite … mais même sans ça, Tifa était assez adepte de la vitesse.





http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Jeu 29 Aoû - 11:49


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Pour une entrée en la matière, on peut donc facilement dire que c'était alors complètement raté. Qu'est-ce que j'avais essayé de faire au juste ? Enfin... il était un peu trop tard pour revenir sur le geste que j'ai eu à son égard, et puis je n'avais pas refusé sa proposition. Dois-je m'enchanter de ce statut neutre sur le sujet ? Non, je ne pense pas... au contraire.

Alors que je m'installai sur ma fidèle Fenrir en attendant le retour de Tifa, je repensais à ce que j'avais bien pu dire juste avant pour vérifier que des inepties ne s'y étaient pas ajoutés par mégarde. Cela dit, elle n'eut aucune réponse lorsque je vins l'interroger sur sa possible solitude. Dois-je le prendre comme une réponse à demi-mot, ne voulant pas me brusquer et donc passer son acquiescement sous silence ? Sans doute, je le crains.

Plusieurs minutes passèrent sans que je ne bouge le moindre cil, plongé dans mes pensées... jusqu'à ce qu'un mouvement, une impression dans mon dos, me fasse brièvement sursauter en m'indiquant qu'elle avait pris place... peut-être même depuis un bon moment ? Je ne savais toujours pas où l'emmener, je ne me voyais pas nous rendre sur le mémorial de Zack, cela aurait été assez étrange et je ne suis pas sûr que j'aurais été dans ma meilleure forme pour ce genre de tête-à-tête. Maintenant que j'y pense... je crois bien que j'avais le trac, peut-être même davantage qu'aux abords du Hautvent autrefois. « Wutaien ? Pourquoi pas ! Accroche-toi bien alors, on démarre. » tandis que le vrombissement du moteur fendit l'air de son ronronnement sourd et habituel. D'ordinaire je serais parti sans crainte, mais en cet instant c'était complètement différent, trop même... une conduite plus souple serait préférable, surtout qu'il n'y avait pas le feu.

Tout en installant mes lunettes sur mon nez, dissimulant d'ailleurs ce que mon regard aurait pu exprimer par la même occasion, j'osai jeter un œil par-dessus mon épaule afin de vérifier que tout allait bien. Malgré tout, je crus apercevoir un sourire sur ses lèvres, aussi déstabilisant fut-il car je ressentais toujours cette angoisse latente. Ledit traiteur n'était pas bien loin, une histoire de quelques minutes seulement, si bien qu'il me semble ne pas avoir dit le moindre mot durant la première partie du trajet, arrêtant donc le véhicule motorisé sur le semblant de parking. « Je te laisse alors commander ? Peu importe pour moi, fais-moi donc la surprise ? De mon côté je vais... chercher où est-ce que l'on pourrait s'installer par la suite, cela te convient-il ? » en conservant ces lunettes sur mon nez, veillant à la délester de tout ce qu'elle avait ramené avant de partir du Septième Ciel.

Enfin non, pas tout, naturellement... Puis je vins lui donner un bon paquet de gils, que j'avais conservé depuis quelques jours avec ces livraisons. Je n'allais tout de même pas la faire payer. Sans trop la regarder quitter Fenrir, de crainte qu'elle pense que l'épie pour quelques obscures raisons, je fis donc le nécessaire pour me focaliser sur une question des plus importantes ce soir. Où pourrions-nous donc aller ? Aux abords de Kalm pour la nostalgie ? Ou non loin de cette ancienne ferme de chocobos ?

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Sam 31 Aoû - 15:04
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Sans rien en dire pour ne pas le gêner, elle s'amusa de le voir si rêveur et distrait … il lui arrivait encore de s'inquiéter en le voyant ailleurs : est-ce qu'il pensait encore aux tragédies passées ? A Zack et Aerith … ? Mais elle savait que même si il avait encore besoin de se recueillir en leur mémoire, cela ne l'empêchait plus de vivre ni d'avancer aujourd'hui. De toute façon il portait très bien son nom, il avait toujours été dans les nuages.
Il finit par démarrer en douceur, prenant même la peine de la prévenir … Gentille attention. Même avec la conduite plus prudente que de coutume qu'il aborda, ils arrivèrent rapidement sur leur lieu de restauration où un partage des tâches plutôt équitable se mit en place. Il aurait donc la surprise de son plat – il pouvait avoir confiance, elle connaissait ses goûts peut-être encore mieux que lui-même – et elle aurait la surprise du lieu de leur petite soirée – la remarque précédente étant parfaitement réciproque.

— Parfait. Elle n'avait qu'une exigence. Essaie de trouver un endroit loin de la pollution lumineuse … ?

Il lui arrivait parfois d'ouvrir la fenêtre voir même de grimper sur le toit du septième ciel pour essayer de regarder les étoiles, comme lorsqu'ils étaient enfants … mais il y avait tellement de lumières artificielles à Edge que le ciel n'était qu'une mer d'encre infinie, tout juste saupoudrée de quelques lueurs éparses. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait pas vu un ciel aussi beau que le soir de leur promesse … elle avait vraiment envie de retrouver ça et le mois d’août était parfait pour l'observation des étoiles !
Comme il se proposa gentiment dans un geste galant, elle lui laissa son sac et partit donc en quête de quelques délicieuses victuailles. Elle avait accepté l'argent tendu par Cloud même si elle avait de quoi payer, de toute façon, leurs rentes étaient presque communes aujourd'hui … comme quoi, il ne manquait vraiment pas grand chose pour faire d'eux un couple marié avec enfants.
Elle commanda un peu de tout, beaucoup d'assortiments froids et le traiteur enferma hermétiquement les quelques plats chauds qu'elle demanda. Comme très souvent, elle en prit certainement trop, mais au moins ils ne risquaient pas de rester sur leur faim ! Elle se vit également offrir deux de ces fameux gâteaux de la chance … Elle n'avait jamais eu de chance avec ces trucs là, elle espérait tomber sur quelque chose d'un peu plus plaisant que ce que pouvait sortir Cait Sith à l'époque de leur épopée.

C'est en sortant qu'elle croisa son ami d'enfance Johnny qu'elle avait eu quelques minutes plus tôt au téléphone et il trouva tout de même un tas de choses à lui dire en si peu de temps. Tifa avait le sourire et posa doucement sa main sur le bras de Johnny pour l'arrêter gentiment dans ses récits rocambolesques.

— Excuse-moi Johnny, je dois te laisser, Cloud m'attend.
— Cloud ?
En effet, il était juste un peu plus loin derrière, le jeune homme à la chevelure rousse salua donc cette vieille connaissance qui n'était pas tout à fait un ami. Il le jalousait beaucoup trop pour ça et d'ailleurs il semblait clairement déçu de comprendre que Tifa allait passer une soirée avec lui autour de si bons plats.
— A la prochaine ! Elle avait dit cela chaleureusement en trottinant déjà pour rejoindre Fenrir, elle ne s'était jamais rendue compte que Johnny en pinçait pour elle. Par contre, lui avait très bien remarqué qu'elle n'avait d'yeux que pour Cloud … et il ne les lâcha pas des yeux.
— Alors, tu as trouvé ?





http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Sam 7 Sep - 3:39


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Toujours à la recherche du meilleur endroit possible pour ce rendez-vous improvisé, ne voulant véritablement accepter le terme de rencard et encore moins me projeter dans quoique ce soit de la sorte, je continuai à regarder dans le vague sans vraiment savoir où mon regard s'était posé d'ailleurs. Ce n'est qu'après quelques minutes que, reprenant peu à peu mes esprits, mes yeux étaient désormais tournés vers la façade du traiteur wutaien.

C'était comme si inconsciemment j'attendais déjà la réapparition de Tifa... et pourtant je ne m'expliquais pas le comment du pourquoi, même si en vérité, en regardant au fond de mon être, je savais que les battements de ce cœur enfoui dans ma poitrine frappait constamment cette succession doublée, dont le son sourd ressemble aux deux syllabes de son prénom.

Aussi étrange que ce soit, ne l'ayant pas vraiment remarqué jusque-là, une silhouette vaguement familière vint à la rencontre de Tifa dès lors qu'elle fut sortie de l'échoppe, discutant un moment... qui me parut d'ailleurs une éternité, avant que ce dernier ne daigne m'adresser un regard. Comme s'il ne m'avait pas vu en arrivant... Comment ça, jaloux ? Pas du tout, ce n'est pas parce que j'entends parfois Tifa dire son nom au téléphone. Après tout, je ne suis pas censé savoir qu'elle prononce le mieux bien plus souvent, voir même dans son sommeil j'imagine. Mais néanmoins j'essayais de me montrer autant courtois que l'homme, lorsqu'il me salua d'un léger signe de la main, répondant alors par un simple hochement de tête, circonspect.

Cette chère Tifa ne tarda guère plus longtemps, délaissant alors son ami pour me rejoindre. Je sais que j'aurais du me sentir d'autant plus privilégié, mais il faut croire que je n'étais pas assez raccord avec mes émotions et sensations profondes pour que cela ne me fasse un semblant de poids si désagréable à l'intérieur que j'en avais presque la nausée. Voilà qui n'était pas tant banal pour moi, et encore moins pratique pour ce dîner à venir.

« Tu aurais voulu discuter plus longuement avec lui ? » tout en me faisant violence donc pour ne pas montrer le moindre signe d'animosité ou même de frustration à l'égard de son ami. Il faut dire que, quelques années plus tôt, j'aurais sans doute été du genre à lui demander si elle voulait l'inviter... Aujourd'hui ce n'était plus le cas, je savais ce que je voulais, je savais qui je voulais à mes côtés. Encore faut-il que j'arrive un jour à le lui dire, mais bizarrement, ce soir, je me sentais comme investi d'une volonté nouvelle. Ou peut-être est-ce la nervosité de la situation qui me chuchotait de jouer cartes sur table, pour que je cesse enfin de me ronger les sangs ?

« Ne fais pas attention... Prête pour le véritable départ ? » en attendant donc qu'elle s'installe derrière moi, comme précédemment, j'osais presque de jeter un regard en coin à son ami resté sur place avant de démarrer... pour rapidement disparaître à l'horizon, prenant la direction de l'Ouest.

Presque aussi mutique que l'aurait été Vincent, je laissais Fenrir filer à vive allure à travers les rues et belles avenues de la ville, puis enfin sur les terres sauvages et désertes jusqu'à ce qu'Edge ne soit plus qu'un point sombre derrière nous. « J'espère que cela répondra à ta demande en tout cas. J'ai longuement hésité... mais ça me semble correct. » non pas sans un sourire discret alors que, le soleil commençant alors à décroître dans le ciel, la mer se dressait face à nous, dessinant peu à peu la plage qui nous accueillit quelques minutes plus tard, une fois que nous eûmes alors posé le pied à terre. Ayant coupé le moteur, je vins aider Tifa à descendre, plus par courtoisie que par réel besoin de la jeune femme, avant de prendre les quelques effets apportés avec nous ce soir, marchant quelques mètres avant de sentir le sol se faire plus meuble sous mes pas, dans le sable.

Personne ici, juste nous. « Disons... en cet endroit alors. » en finissant par déposer nos affaires à mi-distance entre Fenrir et les premières vagues s'écrasant sur le littoral avant de m'étendre sur le sable encore tiède de la journée sur le déclin. En cet instant, observer le ciel avait un air de déjà-vu.

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Dim 8 Sep - 10:04
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Ah, pauvre Johnny … Si Cloud pouvait seulement deviner à quel point le rouquin était à plaindre ! Car alors que Tifa rejoignait cette petite tête blonde avec le sourire aux lèvres – un sourire radieux – elle avait déjà oublié la présence de son autre ami. Parfaite illustration de n'avoir d'yeux que pour quelqu'un ! Du coup, lorsqu'il sembla se soucier du temps qu'elle avait à disposition pour discuter, elle ne comprit pas tout de suite.

— Hm ? Elle jeta un œil derrière elle pour suivre le regard de Cloud et reporta bien vite son attention sur lui. Johnny est un incorrigible bavard, il trouvera bien une autre occasion de me raconter ses histoires.

Elle appréciait son ami Johnny, mais elle parlait de lui avec un détachement certain. Elle ouvrit ensuite la bouche pour dire quelque chose, mais les mots lui manquèrent soudain. Elle aurait voulu lui faire savoir qu'elle ne voulait penser qu'à lui ce soir, qu'elle voulait que cette soirée soit leur soirée à tous deux, rien que tous les deux … et personne d'autre. Mais elle ne trouva pas les mots pour l'exprimer comme elle l'aurait voulu et elle ne pouvait pas rester planter là éternellement ! Alors elle grimpa derrière lui, toujours avec le sourire … Dans ces moments là, elle se sentait vraiment heureuse.

Ils foncèrent à travers Edge et les landes arides à toute vitesse. Elle ne reconnaissait pas la route qui menait à Kalm, aux plaines de la ferme de chocobo ou même d'Healen Lodge. Cloud lui réservait une autre destination : cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas vu la mer, plus encore qu'elle se s'était pas prélassée sur la plage. C'était une bonne idée, surtout que les plages du coin n'était pas très touristique, donc bien plus calme. D'accord, l'eau n'était pas aussi clair et azur qu'à Costa del Sol et il y avait quelques monstres parfois …. Mais au moins ils étaient certains de s'assurer un tête à tête parfait. Elle se demanda si Cloud avait choisi cette destination dans cette idée … ou justement parce qu'il n'aimait pas la foule.

Lorsque le grondement de Fenrir se tut enfin, elle respira profondément l'air iodé en appréciant un moment le couché du soleil qui donnait un aspect coloré à l'eau qui s'étendait à perte de vu. Elle apprécia tout autant le bruit du vent et des vagues, la légère fraîcheur marine du soir qui piquait ses joues … Elle sentait son cœur s'alléger.

— Bonne idée.

Un sourire paisible illuminait son visage et le couché de soleil radieux ravivait la couleur grenat de ses yeux, les rendant presque aussi vifs que ceux de Vincent. Se joues s’empourprèrent légèrement lorsqu'il proposa son aide pour descendre, elle accepta machinalement, sentant son cœur s'emballer légèrement dès que sa main toucha la sienne. Elle attrapa ensuite leur repas encore chaud, son sac rempli de couverture et suivit Cloud jusqu'à la plage. Elle retira ses chaussures et ses chaussettes une fois arrivée dans le sable, elle adorait le sentir sous ses pieds, surtout qu'il était encore tiède.

A l'horizon, pas un être humain … pas de monstre non plus, ce qui était d'autant plus rassurant ! Elle qui détestait la solitude trouva cela agréable, cette fois-ci, de se sentir seule au monde avec lui …
Il s'installa dans le sable et elle sortit une première couverture de sa besace avec un léger rire.

— Attend un peu, tu vas te mettre du sable partout, elle déploya la couverture et la déposa au sol d'un geste expert, viens t'asseoir là-dessus.

Montrant l'exemple, elle s'installa et commença à sortir quelques boites contenant leur repas tout en admirant la vue.

— Il fait encore bon …. si j'avais pris un maillot de bain je me serai même bien baignée. Elle reporta son attention sur Cloud et leur repas.
— J'espère que ça te plaira.

Mais elle connaissait ses goûts, elle savait que ça allait lui plaire.

— Alors, cette journée ?





http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mar 10 Sep - 0:32


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Ainsi elle pourrait lui reparler plus tard pour prendre de ses nouvelles ? Cela aurait été bien mal venu d'être ne serait-ce que jaloux de ce lien qui existe entre eux deux. N'avais-je pas décidé de sortir davantage pour ne plus lui donner l'impression d'être comme enfermée dans son quotidien ?

Alors cette réaction aurait été bien pire, une prison dorée peut-être, mais terriblement empoisonnée. En l'occurrence j'étais seul avec elle en cette charmante soirée et je voulais profiter de l'instant présent à ses côtés. De ce fait, à peine eussé-je eu les yeux fermés que notre tenancière favorite m'apostropha pour que je ne me roule pas dans le sable, en quelque sorte.

Douce attention de sa part, même si intérieurement cela me fit rire car elle me donnait l'impression d'être aux petits soins avec tout le monde, comme l'aurait été une mère envers ses enfants... sauf que j'étais compris dedans.

Néanmoins, rien ne me sembla plus parfait qu'en cet instant, débutant ainsi mon repas avec une première bouchée, comme le fit sans aucun doute Tifa de son côté d'ailleurs. Sauf que je manquai de m'étouffer lorsqu'elle vint parler de maillot de bain... Voilà qui était gênant, sans doute car je ne m'avouais qu'à moitié que le coucher de soleil n'en aurait été qu'infiniment plus beau d'ailleurs, mais... elle allait penser que je n'aimais pas du tout ce qu'elle m'avait choisi. « Pardon, j'ai avalé de travers... mais c'est vraiment délicieux ! C'est juste que tu m'as surprises avec... non rien. » avant de reprendre une bouchée de ces mets fameux... et de me sentir assez idiot de ne même pas avoir été jusqu'au fond de ma pensée. « Cela n'aurait pas été très prudent... et tu aurais risqué de prendre froid d'ailleurs. En tout cas, je remarque que tu me connais sans doute par cœur... et s'en est presque effrayant. » dans un léger rire, histoire de changer de sujet par la même occasion, me prélassant quelque peu sur ladite serviette double en regardant le ciel. Seule la lune était présente pour l'heure, mais les étoiles ne tarderaient pas à montrer leur éclat une fois le soleil alors couché.

« Mais pour ce qui est de ma journée... à par ce contre-temps en début de soirée, il n'y a rien eu de très palpitant tu sais. En un sens, cela devrait me réjouir, mais parfois je regrette le temps passé, lorsque c'était un peu plus attrayant... C'est idiot je sais, et de ton côté ? » dans une de mes réflexions à vive-voix... ou alors il ne s'agissait pas de l'ennui d'une routine mais alors peut-être d'autre chose qui me manquait malgré tout ? Pourtant je ne vois pas ce que j'aurais pu vouloir de plus en fait, à moins que ce ne soit pas le besoin d'aventure ou de changement qui me taraude mais les germes de l'égoïsme qui commençaient à prendre sur moi ? J'allais sans doute m'en prendre une pour ne pas avoir les idées bien en place, le cas échéant.

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Jeu 12 Sep - 14:20
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Eh, la seule idée de la voir en maillot de bain le répugnait-il vraiment au point qu'il s'étouffe ? Sympa … hm, attendez, ne serait-ce pas justement tout le contraire ? Elle manqua de rougir en pensant à cela … En fait, elle ne s'était vraiment pas attendue à ce qu'il réagisse à ça, enfin, c'était peut-être juste une coïncidence ? Mais oui, ça devait juste être ça … Ou alors il était tombé sur quelque chose de trop épicé par mégarde ? Il la rassura sur ce dernier point en assurant que c'était délicieux mais … et pour le reste, alors ? Non, il ne valait mieux pas aborder ce sujet, c'était un peu bizarre … et elle devait bien avouer que cela la dérangeait profondément. Elle n'avait pas à rougir de son corps, du moins c'est ce que tout le monde pensait en voyant sa silhouette de rêve, mais c'est que ces personnes n'avaient jamais vu la cicatrice qu'elle cachait derrière ses tops pourtant assez courts. De toute façon, elle n'était pas du genre à réclamer les compliments ou à avoir besoin de se sentir belle aux yeux des autres ! Enfin, être belle aux yeux de Cloud, ça pourrait quand même être …

Cloud sembla s'inquiéter pour sa santé, peur qu'elle prenne froid … tiens, les rôles étaient-ils en train de s’inverser ? Ou alors il n'avait vraiment envie de la voir en petite tenue ! Surtout qu'il avoua juste après qu'elle faisait peur … non, d'accord, ce n'était pas tout à fait ce qu'il avait dit et il n'avait jamais mis cela en lien avec le fait de la voir en maillot de bain, mais l'espace d'un instant, l'esprit de Tifa fit ce malheureux raccourcis et la déception l'accabla quelques secondes … et puis elle remit toutes les paroles de son ami dans l'ordre et le bon contexte. Elle eut alors un sourire amusé.

— Ce qui fait peur, c'est que je sais mieux que toi où sont rangés tes chaussettes et tes caleçons … Elle eut un léger rire pour s'assurer qu'il ne prenne pas ça pour un reproche et puis elle était heureusement de savoir où étaient ses sous-vêtements (oui, c'est un motif très étrange de bonheur, mais elle se comprenait).

Ce qu'il fallait ajouter à cette phrase pour que la situation soit vraiment inquiétante était : « alors qu'on n'est même pas marié », mais jamais elle n'aurait osé. Cela dit, ça suffisait pour justifier le fait qu'elle le connaisse aussi bien, ils se côtoyaient depuis l'enfance, malgré quelques années de séparation … et maintenant ils vivaient ensemble, obligé qu'ils en sachent beaucoup l'un sur l'autre … mais l'importance qu'il avait pour elle jouait plus que tout sur sa mémoire.

On ne voyait déjà presque plus le soleil à l'horizon, il semblait chavirer lentement au large alors que la lune prenait déjà sa place dans le firmament. Elle avait donc entreprit de déguster ses nouilles tant qu'elles étaient encore chaudes ainsi que quelques beignets de gambas alors que Cloud éludait le sujet de sa journée pour plus s’attarder sur quelques confidences … Il fallait bien l'avouer, elle n'aimait pas trop quand il avouait regretter « le passé ». Elle avait toujours l'impression que cela voulait dire bien plus que ce qu'il voulait vraiment dire … elle avait toujours l'impression qu'il parlait d'Aerith ou d'une époque où ils ne se voyaient pas … où ils ne vivaient pas ensemble. Oui, au fond, elle le prenait un peu mal, mais elle préférait généralement garder ces sentiments pour elle. Lorsqu'il lui retourna la question, elle pensa d'abord qu'il parlait justement de ce « temps passé » ce qui lui fit penser que les voyages lui manquaient aussi – et cela l'aida donc à prendre un peu moins mal sa remarque à ce sujet.

— Hm … la vie de fugitive et la course contre la fin du monde ne me manque pas vraiment mais … c'est vrai que tous ces voyages, tout ce que l'on a vu, ces aventures … parfois ça me donne envie de repartir sur les routes, enfin …

Elle réalisa soudain son erreur.

— Oh, tu voulais parler de ma journée ? Et bien c'était plutôt calme … Deux clients se sont un peu échauffés, mais ils se sont sorti tout seul avant même que j'ai eu le temps de les attraper ! Si ils me retirent mes seules petits moment d'action, aussi …

Elle semblait profondément déçue de ne pas avoir eu son lot de « jeté d'ivrogne », petit jeu auquel elle était devenue très douée ! Mais la cruelle réalité était que sa réputation commençait à la précéder, sa clientèle connaissait certains signes aussi bien que ses proches : à savoir que lorsqu'elle posait ses points sur ses hanches, il était temps de détaler !

— Les gens n'ont plus la moindre correction de nos jours ! Déplora-t-elle avec une certaine dérision.
— Je crois que je devrais sortir d'Edge plus souvent … Les entraînements à la salle de sport ce n'est pas pareil qu'en situation réelle, j'avoue que je me suis sentie un peu rouillée quand les incarnés ont attaqué avec leurs chiens et leur Bahamut … Les temps sont paisibles, mais il y aura toujours des monstres, alors je dois garder la forme.

Elle gardait encore le souvenir de Loz … et de ses trois millions de volt dans le bide ! Bon, pas trois millions, mais elle avait ressentit cela tout comme.





http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Ven 13 Sep - 0:50


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Malaise... elle savait vraiment où je rangeais toutes mes affaires ? Certes, elle était bien plus souvent que moi en notre nouveau domicile, mais cela posait questions tout de même ! Sans rien laisser paraître, je ne pus alors m'empêcher de rire de bon cœur avec elle... un peu jaune cela dit, c'était quelque peu gênant. Néanmoins, je ne pouvais pas vraiment lui en vouloir car une honteuse pensée, ou plutôt un malheureux souvenir, me revint si rapidement que cela avait dû se lire sur mon visage. Cette fois où j'avais voulu rendre visite à Tifa en Nibelheim, dans mon ambivalence légendaire puisque je n'avais pas quitté mon uniforme de membre de la milice... mais que j'avais été jusqu'à entrer dans sa chambre et fouiner dans ses affaires malgré moi. Si elle savait que j'étais tombé sur certaines de ses lettres, et aussi sur son armoire où elle rangeait ses sous-vêtements... Excuse-moi...

Devant cette gêne, je ne pus dire quoique ce soit de vraiment intelligent si ce n'est enfourner un autre de ces beignets de porc dans ma bouche. Mais il faut croire que ma parole fut plus rapide que ma pensée sur le coup, entre deux gorgées d'eau. « Dois-je comprendre que j'ai un peu de retard sur le sujet ? Je ferai plus attention désormais, de façon à te rendre cette délicate attention au pareil. » En soi, cela n'avait rien d'étrange... si ce n'est qu'effectivement je confirmais ces mêmes lacunes en notre relation, mais en y réfléchissant de plus près, ne venais-je pas d'annoncer à moitié que j'allais partir à la recherche de son rangement pour équilibrer la balance ?

Surtout qu'elle comprit un peu de travers ce que j'avais voulu dire au sujet de mon regret du temps passé, alors sans aucune doute qu'elle allait mal le prendre... Je crois que j'ai un véritable problème avec les femmes... ou avec tout le monde en fait, surtout avec ceux qui comptent pour moi.

« Ce n'est pas vraiment à cette dimension que je pensais mais... plutôt à ces voyages que nous avons fait, ces liens que nous avions tous tissés et ces choses que nous avons vécu. » et sans aborder l'autre facette de cette aventure, avec ces accidents et ces morts que nous avons pleuré. Mais Tifa passa rapidement au vécu de sa journée de travail, dont la plainte de ne pas avoir pu jouer du poing sur quelques ivrognes irrespectueux me fit allègrement rire. « Je les comprends, s'il y a un endroit où il faut se tenir à carreaux, c'est à tes côtés, j'en suis formel. » en riant de plus belle, sans vraiment faire attention à ce que je venais de dire et à la dimension intime et intimidante que cette proximité pouvait évoquer. Elle allait encore penser que j'avais peur d'elle... ce qui n'était pas totalement faux, mais pas dans le sens où elle l'entendait probablement. « Moi non plus je n'étais pas prêt... même si je me souviens surtout de cette soufflante que tu m'as offerte en présence des deux autres. » toujours avec un sourire sur les lèvres, ce qui n'était pas désagréable, mais cela devait me donner un air un peu niais...

Ce n'est pas comme si j'avais l'habitude de sourire autant d'ordinaire, mais je me sentais bien en cette soirée, en sa présence exclusive. « On devrait sortir ensemble plus souvent, je suis d'accord. » Oups... J'ai vraiment dit ça comme si de rien n'était ? Jusqu'à présent, mes quelques tentatives pour me rattraper étaient assez abominables, alors il fallait donc que j'instaure des règles... comme celle de ne pas chercher à le faire, sous peine de me voir m'enfoncer davantage. « Eh bien, on pourra toujours ouvrir une affaire de chasseurs de monstres, quand les enfants seront plus grands... si on tient la forme et si tu arrives encore à me supporter surtout. » dans une plaisanterie qui n'était pas si idiote ! Mais je connaissais bien l'attachement qu'avait Tifa pour son bar et cela me paraissait aussitôt bien irréel.

« Cela dit... si tu devais choisir une destination, ce serait laquelle ? » dans une curiosité intéressée malgré tout, en entamant mon bol de riz... enfin en essayant plutôt, car même si j'étais assez doué avec une épée en main, la dextérité avec les baguettes en bois étaient une toute autre épreuve mais la nuit tombante allait peut-être me sauver la mise sur ce coup-là.

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Lun 16 Sep - 19:09
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Alors ils en étaient là, à une sorte d'organisation commune du rangement de leurs sous-vêtements ? C'était elle qui avait lancé le sujet assez naturellement mais elle ne se rendait compte que maintenant que effectivement … c'était un peu bizarre ! Cela dit, pour la défendre, il faut dire qu'elle faisait régulièrement la lessive à la maison, même si les tâches étaient partagées, elle le prenait souvent de court étant donné qu'elle était plus souvent sur place que lui. Cela dit, en voyant la tête songeuse de son ami d'enfance, elle se souvint de ce qu'il avait raconté quelques années plus tôt – et devant tout le monde ! - qu'il était entré chez elle à Nibelheim - dans sa chambre ! - lors de la visite de Sephiroth. A l'époque elle se souvenait de sa perplexité, car elle était alors certaine que Cloud n'avait jamais été là – elle n'avait jamais pu le reconnaître sous son casque – mais les détails qu'il avait donné – bien qu'un peu embrassant parfois – lui avait mis le doute … et plus tard elle avait compris qu'il avait bel et bien été là, mais pas tout à fait à la place qu'il pensait à au moment de son récit. Bref, toujours est-il qu'elle avait découvert à ce moment là qu'il était une véritable petite fouine derrière ses airs innocents « je me fiche de tout ».

— Comme si tu ne l'avais jamais fait …

Elle avait dit cela avec une sorte de complicité un peu taquine, avec un regard malin qui laissait penser qu'elle en savait bien plus qu'il ne le pensait … ce n'était pas vraiment le cas, si Cloud avait avoué être rentré dans sa chambre, il n'avait pas tout dit et elle ne s'imaginerait jamais qu'il irait fouiller dans ses tiroirs à sous-vêtements ! Mais rentrer dans sa chambre derrière son dos – et en se cachant derrière un casque en plus ! - ne le rendait pas moins fouineur ! D'ailleurs, en y repensant … elle se demandait qu'elle aurait été sa réaction de retrouver un milicien dans sa chambre, comme ça … elle l'aurait sûrement fait passer par la fenêtre.

Après une brève nostalgie concernant leurs voyages passés – excluant les menaces de fin du monde et d'exécutions publiques – Cloud confirma qu'elle avait quelque chose qui imposait le respect et elle adorait en jouer. Elle avait grandit entourée de garçons et d'hommes, la plupart peu délicats, donc elle avait toujours mis un point d'honneur à paraître au moins aussi forte qu'eux, voir plus. Elle avait réussi. Elle appréciait voir Barret et Cid frémir dès qu'elle posait les poings sur les hanches ou qu'elle les fusillaient du regard lorsqu'ils se montraient vulgaires devant les enfants. Elle aimait bien voir la petite tête troublée de Cloud lorsqu'il avait l'impression de faire une bêtise, d'être pris sur le fait ou de l'avoir vexée … et elle aimait plus que tout faire semblant de se vexer quand il avait l'air d'avoir peur d'elle, parfois. Enfin … elle espérait tout de même sincèrement que la peur n'était pas le sentiment dominant qu'il éprouvait à son égard ! Cela lui briserait le cœur de savoir qu'il ne restait qu'à cause de ça.
Mais cette fois elle ne parut pas contrariée, elle eut même un petit air de fierté signifiant « j'espère bien que tu te tiens à carreau ». Et puis, lorsqu'il évoqua une « soufflante » elle eut un peu de mal à situer la situation qu'il évoquait … et puis cela lui revint. Elle avait à peine remarqué les deux Turks à ce moment là.

— Oh, oui, je … Elle avait l'air un peu gênée. Je peux être une vieille mégère parfois … mais ça a plutôt bien fonctionné, non ?

Cloud avait parfois besoin d'être secouée et elle avait passé trop de temps à le ménager avant ça … se prendre une bonne décharge électrique dans le ventre et perdre les deux enfants qu'elle avait sous sa garde l'avait suffisamment remonté pour passer ce cap et pousser Cloud à en faire de même d'un bon coup de pied au derrière.

Une nouveau sourire niais illumina son visage lorsqu'il émit l'idée de « sortir plus souvent ensemble », c'est vrai, cela lui plaisait vraiment ? Elle sentit son cœur comme s'il gonflait subitement dans sa poitrine, il gonflait d'un espoir romantique qui la rendait à la fois heureuse et la tourmentait terriblement depuis plusieurs années … Elle rit à l’évocation de cette affaires de « chausseurs de monstres » et son regard se fit d'une tendresse incomparable lorsqu'il émit des doutes sur sa capacité à le supporter.

— Je crois que je préfère garder ce petit plaisir comme un loisir et pour ce qui est de te supporter … tant que tu me laisses jeter mes ivrognes moi-même, ça devrait aller. Elle le regarda un instant avec un amour qui crevait le tableau. Je râle beaucoup, mais tu n'es pas si difficile à vivre, tu sais … C'est peut-être toi qui va finir par en avoir mare.

Elle n'osait pas dire qu'au-delà d'être « supportable » Cloud lui était tout simplement indispensable. Elle tentait quotidiennement de lui faire comprendre qu'elle tenait énormément à lui et d'une manière bien différente qu'à un simple ami, mais elle se refusait d'être trop directe car elle avait peur de tout gâcher. Et si il finissait par savoir qu'elle l'aimait mais que ce sentiment n'était pas partagé ? Non seulement ça lui briserait définitivement le cœur, mais en plus il chercherait peut-être à prendre ses distances « pour son bien » ? Pourtant elle le voyait bien … particulièrement depuis qu'ils avaient vaincu les incarnés … Cloud s'était ouvert, il avait commencé à aller de l'avant et il devenait de plus en plus attentionné envers elle, il avait plutôt l'air de vouloir se rapprocher, en fait. Avait-elle tore d'espérer, d'imaginer que … ?

A sa question concernant sa destination de rêve, Tifa dû réfléchir un peu. Elle se sentait bien dans son bar et sa maison bien qu'elle n'appréciait pas spécialement la forêt urbaine … mais toutes les destinations qu'elle avait pu aimer ou rêver étaient pas mal entachées de souvenirs tristes : Nibelheim en tête de liste. Elle adorait la montagne et la neige, mais le continent du nord était irrémédiablement teinté de la mort d'Aerith et d'une profonde mélancolie liée à cela … Costa del Sol peut-être ? Pourquoi pas, pour quelques jours de vacances, mais c'était un peu trop touristique. Le Gold Saucer ? Pourquoi pas aussi, mais ce n'est pas ce qui l’attirait vraiment. En fait, quand Cloud réclamait une destination … la première chose qui lui venait en tête c'était lui. Juste lui, où qu'ils soient …

— Hm, difficile à dire … Je me sens plutôt bien ici. Et pour des vacances … pourquoi pas quelques jours à Costa del Sol … ou à la campagne avec des chocobos ? Wutai et le Canyon Cosmos c'est plutôt joli aussi … Elle eut un léger rire. Je ne sais pas trop en fait. Et toi ?

Ayant fini son repas de son côté, elle retardait un peu le moment d'ouvrir son gâteau de la chance ... Elle avait peur que cela lui dise encore des choses horribles.




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mar 24 Sep - 16:25


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Cette soirée, ou cette petite escapade en duo, avait bien quelque chose de nostalgique... comme ces autres fois où nous étions là à contempler le ciel, à raconter nos rêves les plus fous et à se faire des promesses que certains ne tiennent pas toujours. Ce n'était ni triste ni joyeux, disons que cela donnait l'impression d'être hors du temps, sans personne pour nous ramener à la rude réalité, simplement profiter de l'instant présent sans se soucier de ce qui pourrait bien nous arriver. Même les souvenirs les plus durs et les plus horribles auraient paru plus doux en cet instant, peut-être parce que rien n'est plus important que ce qui se jouait ici et maintenant.

Même ce souvenir de remontrance en présence des deux Turks, qui de toute manière n'auraient rien eu à redire de peur de se faire frapper par l'un ou par l'autre, ou de toutes ces fois où Tifa m'avait tiré les bretelles, si ce n'est mis un coup de pied au derrière, ou pour briser le mur épais qui m'empêchait de voir la lumière. « Non, je n'ai pas l'impression que tu ais échoué quoique ce soit que tu ais entrepris jusqu'à présent. » en terminant le plat de résistance, laissant le contenant vide sur le côté pour pleinement profiter de la vue, me rallongeant sur la serviette, cette délicate attention.

Après quelques instants, je vins piocher à l'aveugle dans le récipient de ces gâteaux de bonne aventure... pas que je croyais à ces idioties mais peut-être que ce soir là j'attendais un signe et peu importance sa nature. Cependant, dans la foulée je sentis mes doigts frôler ceux de Tifa qui avait jugé bon faire de même, ce qui me mettant dans un léger embarras sans vraiment savoir pourquoi. Nous n'étions plus de jeunes adolescents aussi pudiques et niais, et pourtant cela me faisait parfois cet effet fort étrange.

J'eus envie de dire quelque chose... mais je ne trouvais pas les mots, si bien que le sujet des destinations me paru alors bien moins gênant. Que de destinations plaisantes et agréables, même si d'entre toutes Costa del Sol me paru la plus risquée... allez savoir pourquoi ! « Je crois que j'aurais envie de refaire le tour du monde... une nouvelle fois, pour une toute autre raison, en d'autres circonstances... et avec toi. » alors que je me sentais pétrifié à l'idée de briser cette petite pâtisserie, à l'idée qu'elle m'offre un message désagréable ou malchanceux. Ayant parfaitement compris ce que je venais de dire, ma pression sur ledit gâteau wutaien disparu lorsqu'une étoile filante apparu quelques brefs instants dans le firmament.

Quel hasard ! Cela commençait à faire beaucoup, vous ne trouvez pas ? Pour ma part c'était clairement un peu trop et pour la première fois depuis longtemps, je pris mon courage à deux mains pour véritablement parler de moi ou de ce que je pouvais ressentir. « En vérité... je n'ai pas la moindre intention de te changer ou même de t'abandonner, ni maintenant ni jamais. J'ai surtout besoin de toi, plus que de quiconque. » en brisant la pâtisserie pour l'enfourner dans ma bouche sans plus attendre, tout en chiffonnant le petit message que je n'avais pas lu, comme pour acter quelque chose...

Une volonté de prendre ma vie en main et ne plus la laisser entre celles des autres ? Sauf peut-être entre celles de Tifa... En l'occurrence cela ne dépendait alors pas totalement de moi, surtout qu'en cet instant je préférais poursuivre ma contemplation des étoiles plutôt que de me risquer à croiser son regard, de peur d'y voir de la surprise, mais dans le mauvais sens du terme. Ou pire même, de la pitié ? Non, les étoiles... c'était bien mieux !

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mer 25 Sep - 11:52
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Il pensait vraiment qu'elle n'avait rien raté ? L'estime qu'il avait pour elle la touchait beaucoup, même si elle n'était pas sans regret concernant son parcour et ses choix … enfin, quand elle voyait où tout cela l'avait finalement mené, peut-être qu'elle déciderait de refaire exactement les choses telles quelles … elle avait subi des pertes et des défaites, mais elle était à peu près sûre de toujours avoir fait tout ce qui était en son pouvoir à chaque fois.
Le léger contact des doigts de Cloud contre les siens la sortit de sa brève introspection, comme si elle venait de se prendre un petit coup de jus. Elle rougit de sa réaction d'adolescente mais eut rapidement l'impression que Cloud était soumis au même réflexe qu'elle, ce qui lui donna une première petite bouffée de chaleur. Est-ce qu'il était gêné ? Le fait est que les gens indifférents n'étaient généralement pas gêné pour si peu … et qu'elle commençait à se poser de plus en plus de questions depuis qu'il avait enfin décidé à aller de l'avant, des questions qui nourrissaient en elle un espoir aveuglant.

Ayant abandonné son biscuit creux suite à cela, elle écouta Cloud parler de son envie de refaire le tour du monde dans des conditions plus agréables … et avec elle. A ce moment là, elle avait vivement relevé les yeux vers lui, intriguée, peut-être un peu surprise de cette déclaration plutôt affectueuse et … oui, pleine d'espoir. Alors il n'en avait vraiment pas mare, d'elle ?

— ça serait vraiment … super.

Super. Elle aurait eu envie de dire « merveilleux » mais elle avait peur d'en faire trop et de paraître mielleuse – ce qu'elle était pourtant bel et bien. Mais peu importe les mots, un tour du monde avec lui … rien qu'avec lui ou avec les enfants, ça serait tout simplement parfait comme vacances. Un moyen de s'approprier d'une toute nouvelle et heureuse façon ce monde dans lequel ils avaient tant souffert, tant perdu … et tant construit aussi. Dans lequel ils avaient encore tant à faire.
C'est à ce moment là qu'une vive lueur dans le ciel déjà d'encre attira son attention : une étoile filante qu'elle eut tout juste le temps de voir en décrochant son regard de son ami d'enfance. Ce n'est qu'à ce moment là qu'elle constata à quel point la nuit était tombée vite et que l'on voyait déjà très bien les infinies lumières du cosmos. Cloud s'était étendu et elle finit par faire de même pour regarder avec lui ce ciel magnifique et elle pouvait sentir son cœur battre bruyamment malgré la quiétude de l'instant qui aurait dû l'apaiser. Elle était simplement allongée à côté de lui et cela rendait ce moment parfait en toute simplicité.
Son cœur se mit à battre un peu plus fort et un peu plus vite juste après, lorsqu'il avoua à quel point il avait besoin d'elle … la fraîcheur du soir semblait alors inexistant pour elle, il faisait si chaud ! Elle sentait également ses yeux bien humides et son regard se posa inévitablement sur lui … peut-être pour essayer de voir s'il était sincère … ou tout simplement parce qu'elle aimait le regarder et qu'elle voulait graver ce moment dans sa mémoire. Heureusement, même s'il avait posé les yeux sur elle à ce moment, il n'aurait pas pu remarquer la rougeur de ses joues grâce à la pénombre qui dévoraient les couleurs et les petits détails. Dans cette position, allongée à ses côtés, sa main n'était pas très loin de la sienne et il lui aurait fallu un geste pour la prendre … Ses doigts semblèrent frémir, mais elle n'osa pas … pas tout de suite. Elle finit par reporter son regard vers le ciel en essayant de reprendre ses esprits et de défaire le nœud dans sa gorge.

— Moi aussi j'ai besoin de toi, Cloud … Mais j'ai toujours eu peur de finir par t'étouffer à cause de ça …

Ce soir lui semblait de plus en plus favorable à se confier sur un peu tout et Cloud paraissait prêt à entendre ce genre de chose … peut-être que …

— C'est drôle quand on y pense … on se connaît depuis toujours, on vit ensemble depuis plus de deux ans et on ne prend jamais le temps de se dire ce qui compte vraiment … enfin, je voulais dire … j'aimerais que tu saches que … j'aime notre vie d'aujourd'hui. Ce que nous avons construit ensemble, ce que nous continuons de construire ensemble … et je n'imagine pas tout ça sans toi. J'ai peut-être été un peu dure parfois et sûrement assez envahissante … c'est parce que j'avais peur de te perdre … que tu t'éloignes et disparaisses de ma vie. Mais je n'ai plus vraiment peur de ça maintenant, enfin, j'ai l'impression que je ne vois plus de raison d'avoir peur.

C'était clair pour tout le monde : Cloud allait bien mieux ces derniers temps, mais peut-être que Tifa avait malgré tout besoin de l'entendre de vive voix, bien que son comportement ai suffit à la détendre au sujet d'une potentiel fugue définitive. Après un moment à essayer de retrouver son calme, elle finit par poser à nouveau les yeux sur lui … il faisait toujours chaud et elle avait l'impression que son cœur battait si fort qu'il pourrait presque l'entendre. L'espoir qu'elle ressentait commençait à dépasser le seuil de l'appréhension pour tout simplement l'enivrer … Doucement, elle approcha sa main pour toucher la sienne du dos de ses doigts.




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mar 1 Oct - 2:00


And you and I
we had stars

feat. Tifa

En temps normal, jamais je n'aurais osé raconter tout cela ni même sauter le pas... mais cette soirée avait quelque chose d'irréel, comme si tout cela n'était qu'un doux rêve dont je n'aurais qu'à me réveiller si la finalité n'était pas celle que j'aurais espéré. Je sais bien que c'est un peu égoïste comme raisonnement, mais c'est ce que je ressentais à ce moment précis, certain qu'il ne s'agissait-là que d'un tour que me jouait mon propre esprit pour me faire enfin miroiter ce que je désirais vraiment... et plus que tout au monde.

Pour la suite, je ne saurais dire si j'avais encore pleinement toute ma tête, ou si c'était simplement mon cœur qui s'était mis à parler sans que je ne puisse filtrer ce qu'il voulait exprimer. « Alors faisons cela ensemble, dès que la prochaine occasion se présentera, d'accord ? » alors que je sentais aussi bien sa nervosité, qui égalait sans doute la mienne, mais également sa main qui caressait timidement le dos de mes doigts assez fébriles.

« Tu sais... Après être parti pour Midgar, je m'en suis longtemps voulu. Pas seulement pour cette promesse que je n'ai pas tenu, mais parce que j'ai eu la tête sous l'eau pendant une éternité telle que plus rien n'avait de sens... Ou du moins jusqu'à ce que l'on se retrouve. » tandis que je vins lentement glisser mes doigts dans les siens, détournant mes yeux bleus mako du ciel étoilé pour affronter le regard si doux et pénétrant de Tifa. « Tu m'as donné une raison de me battre et d'avancer... un véritable objectif. Non pas celui d'égaler une fausse idole du passé, mais bien de protéger ce qui importe le plus à mes yeux... et cette chose porte ton nom, Tifa. » tout en me sentant partir dans un laïus sentimental comme je n'en avais jamais eu avant.

« Alors si je pouvais effacer cette ancienne promesse par une unique autre pour le restant de mes jours, ce serait de ne plus jamais t'abandonner, te délaisser ou te faire du tort... car tu es celle que je veux voir sourire. » sans pour autant réussir à lui dire ces quelques mots qui auraient pu résumer ce que je ressentais en bien moins de temps... mais rien n'y faisait, c'était plus fort que moi. Cela dit... j'avais été assez clair, pour une fois, n'est-ce pas ?

Songe ou pas, je n'arrivais pas à me soustraire une image bien précise de la tête, si bien que je vins jouer de nos doigts entrelacés pour alors l'attirer doucement vers moi, tandis que je m'installais sur le flanc dans un même temps. Pendant un instant, je me vis l'enlacer par peur de... de me blesser sans doute. « De tout mon cœur. » dans un souffle, à moitié timide qu'il me faisait l'effet d'une sorte de soulagement pour être enfin réussi à le dire.

J'aurais sans doute eut un sourire niais si la situation n'était pas devenue aussi critique, au point que j'eus l'impression de rater plusieurs battements de cœur dans le processus. Néanmoins j'avais dû puiser dans mes forces les plus enfouies ce soir, au point de me sentir comme désormais pétrifié, arrêté à mi-chemin de... je ne sais trop quoi en fait ! Encore une fois, je me sentais tel un adolescent stupide car je savais très bien ce que j'avais donc essayé de faire... Mais si mes lèvres devaient se retrouver sur les siennes, je préférais sans doute qu'elle fasse alors l'autre moitié du chemin... et ce n'est pas une question de courage ! Quoique... peut-être que si en fait.

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mer 2 Oct - 11:11
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Chaud. Il faisait vraiment très chaud, non ? C'est comme si le soleil n'était pas vraiment couché, que la nuit n'était qu'une illusion et qu'il était bien là, à son zénith, à brûler sa peau et à l'étouffer sous une chaleur oppressante. Elle ressentait comme un poids qui serrait sa poitrine lui donnant l'impression d'avoir grand peine à respirer … Une crise cardiaque ? Il ne manquerait plus que ça ! Mais cela avait plus de la crise d'angoisse … ce n'était pas le moment non plus ! Franchement, elle n'aurait jamais pensé qu'entendre Cloud parler ainsi lui ferait cet effet là, elle aurait plutôt pensé exploser de joie, mais les émotions fortes pouvaient parfois se manifester de manière bien paradoxale.
C'est donc dans cet état qu'elle eut un sourire plein d'espoir et un signe de tête fébrile lorsqu'il proposa avec enthousiasme de concrétiser l'idée folle d'un tour du monde à deux, ensemble. Cette perspective la réjouissait comme jamais et pourtant cela se manifesta par un nœud dans la gorge. Elle ne comprenait pas du tout ce qui lui arrivait … Elle avait l'impression que Cloud essayait de lui dire ce dont elle avait toujours rêvé et elle en fut à peu près convaincue lorsqu'il répondit à son approche en lui prenant la main, mais plus elle comprenait que cela arrivait enfin, plus elle sentait la panique l'envahir … Elle n'avait pourtant pas peur, elle était sincèrement heureuse, cependant, elle avait l'impression de perdre totalement le contrôle d'elle-même tant ce sentiment de bonheur était fort. Elle avait l'impression de devenir complètement folle.

Pourvu que ma main ne soit pas moite. Pourvu qu'elle ne tremble pas. Pourvu qu'il ne s'en rende pas compte …

Elle avait souvent rêvé de ce moment. Dans ses rêves, ils arboraient tous les deux un sourire ravi et une lumière parfaite soulignait leurs sourires parfaits sous une pluie de pétales de fleurs. Ils échangeaient un baiser doux et parfait, elle ne tremblait pas, elle ne transpirait pas … c'était comme dans un film à l'eau de rose, sans doute en avait-elle trop regardé. La réalité était bien différente !

Son cœur battait donc de plus en plus vite et de plus en plus fort alors qu'il choisissait de multiples détours à travers un long discours lourd de sens pour lui faire comprendre à quel point elle était importante pour lui … bien plus qu'elle ne l'aurait jamais imaginé, d'ailleurs : bien plus qu'une amie. Et alors qu'il lui faisait comprendre ça, alors qu'elle aurait simplement voulu se réjouir et sauter dans ses bras – même allongée, oui, elle se serait bien débrouillée – elle repensait à toutes ces années … toutes ces années à espérer, à désespérer, à rêver et tomber en désillusion. Pendant tout ce temps elle l'avait aimé, elle avait été jalouse, un peu possessive, elle avait été timide aussi, bien trop pour réellement s'imposer. Elle avait chéri leurs moments à deux, leurs moment de partage et de complicité et elle avait souffert de toutes ces fois où il avait semblé resté parfaitement indifférent, où ils se fâchaient, parfois.

Pourquoi pensait-elle à tout ça ?

Elle était si heureuse, pourtant …

Elle commença à trembler légèrement lorsqu'il l’attira contre lui et tout sembla particulièrement irréelle à partir de là … cela ne l'était pas suffisamment pour calmer son étrange état bien mal venu.

— Cloud … Murmura-t-elle fébrilement alors qu'il approchait doucement son visage du sien.

Là, elle le regarda un moment, ses lèvres toutes proches des siennes, elle ferma doucement les yeux et franchit sans même s'en rendre compte le dernier centimètre qui restait. Le contact de ses lèvres – tellement douce – contre les siennes eut l'effet d'une décharge glaciale dans tout son corps. Elle eut l'impression que son cœur manqua quelques battements, que sa tête n'était plus qu'un glaçon pendant quelques secondes avant de bouillir de nouveau. Elle commença à trembler un peu plus et quelque chose coula sur sa joue … oh bon sang … Elle pleurait ?

— Je suis désolée. Parvint-elle à dire tant bien que mal suite à leur premier baiser qu'elle aurait voulu bien différent, car il n'avait pu que constater sa réaction qu'elle-même ne comprenait pas. Ces soudaines excuses pouvaient avoir une interprétation bien plus malheureuse.

Elle se redressa en sentant que sa panique ne s'arrangeait pas à mesure qu'elle la déplorait. Assise, elle essaya de retrouver son calme en prenant de grandes bouffées d'air, mais elle pleurait toujours et elle se sentait ridicule.

— Je suis vraiment désolée, Cloud. Parvint-elle à dire, toujours paniquée.

Elle pleura encore en se rendant compte qu'elle gâchait le moment … et de ce dont cela pouvait avoir l'air pour le pauvre Cloud ! Elle essaya de se ventiler, de respirer.

— Je comprends pas. Elle commençait à maîtriser ses larmes.
— Je voulais pas que ça se passe comme ça … Bon sang je comprends pas … Ses larmes la submergèrent de nouveau, elle gémit un petit « non », elle se sentait tellement ridicule.
— J'ai tellement attendu ça … Cloud, si tu savais … Je comprends pas … Tenta-t-elle d'expliquer.
— Jecomprendspasparcequejesuisheureusequetum'aisdistoutçaetj'aitoujours attenduçaparceque … Sa voix, déformé par ses larmes monta progressivement dans les aigus et mourut finalement dans sa gorge lorsqu'elle fut à bout de souffle.
— Cloud, pardonne moi … je suis vraiment heureuse, jesaispaspourquoijepleurejesuisentraindetoutgâcher …

C'était d'autant plus étonnant, pour elle comme pour lui, que Tifa n'avait jamais été une pleurnicharde. Même ses amis les plus proches ne l'avaient vu que très rarement céder à cette faiblesse !




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Jeu 3 Oct - 12:32


And you and I
we had stars

feat. Tifa

On ne pouvait pas dire que cette soirée avait pris une direction banale, même dans les réactions qui suivirent en fait. Même si le rapprochement que j'avais entrepris avec Tifa, aussi adroit que je pouvais l'être, ne partait pas dans une mauvaise direction, poussé par une force invisible mais que je pouvais aujourd'hui remercier, alors ce baiser échangé fut telle une valve laissant alors entrer la chaleureuse et bienveillante lumière sur une pièce jusqu'alors dans le pénombre froide et solitaire. Je n'avais pas su à quoi m'attendre et même encore maintenant je crois être bien incapable alors de décrire ce que je ressentis en cet instant tant cela était comme irréel.

Sans vraiment comprendre ce qui en résultat donc, pour Tifa tout du moins puisqu'elle fut prise d'une impensable crise de pleurs tout en cherchant à me demander pardon pour je ne savais trop quoi, aussi bien la soirée que cet événement m'avait fait l'effet d'un coup de fouet, comme me réveillant d'un songe pour me laisser dans la même situation que dans ledit rêve.

Ce n'était pas une illusion, c'était bien réel, et un mélange de sentiments vint se bousculer dans mon esprit alors qu'elle me faisait face, visiblement perturbée par quelque chose également. J'aurais eu envie de la consoler, de la rassurer et de lui dire que ce n'était rien, mais moi-même j'avais du mal à saisir ce qui pouvait tant la travailler. Ce premier baiser avait-il été horrible pour elle ? L'avais-je un peu forcé malgré tout ? Apparemment pas, du moins de ce que j'en compris alors que son timbre de voix devenait de plus en plus aigu et peu compréhensible. Qu'avais-je donc faire alors ?

Étrangement, je me devais alors de lutter contre une envie de rire, comme s'il s'agissait d'une allégresse nerveuse, pour harmoniser la situation tant elle était coquasse et surprenante. Cela n'aurait évidemment pas été de la moquerie mais plutôt une tendance involontaire à dédramatiser ce qu'elle semblait voir comme un problème des plus cataclysmique qui soit.

Peut-être avait-elle besoin de pleurer alors ? Peut-être qu'elle avait attendu un peu trop longtemps que je me manifeste, au point que je l'ai blessé à de multiples reprises de par le passé, et que l'accumulation la rende, disons... ambivalente ou chamboulée ? « Tifa... » alors que je ressentais maintenant également ce changement en mon for intérieur, mais sans doute étais-je un peu trop inhibé et introverti pour que cela prenne le dessus sur le reste.

« Ce n'est rien Tifa, tu n'as pas à t'excuser de quoique ce soit. » alors que je vins la prendre dans mes bras, tout contre moi, pour donc essayer de la calmer et de l'aider à sécher ses grosses larmes. Décidément, ce n'était pas vraiment ce à quoi je me serais attendu en début de soirée, voir même que je n'y aurais pas cru si on me l'avait raconté en amont d'ailleurs.

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Sam 5 Oct - 14:17
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Trop perdue dans les méandres de ses larmes absurdes et craignant de plus en plus le regard de Cloud, elle ne put vraiment prendre connaissance de sa réaction que lorsqu'elle sentit ses bras l'envelopper … il se faisait alors doux et rassurant, cependant, elle n'était pas certaine de ce qu'il voulait vraiment dire … est-ce qu'il l'aimait vraiment comme elle était ? Sa facette sensible n'était pas ce qui était le plus facile à connaître d'elle et là, cela explosait presque en plein visage ! Ou est-ce qu'il essayait de la rassurer en pensant qu'elle pleurait parce qu'elle le rejetait ? C'est ce dont elle avait peur. Elle avait vraiment peur de tout gâcher …
Pourtant elle parvint à taire cette peur grâce à lui, la chaleur de son corps et la douceur de son étreinte … et ce parfum qui lui était propre. Elle avait un peu honte de ça, mais il lui arrivait parfois de garder pour elle quelques uns des vêtements de son ami d'enfance, comme un doudou … elle n'avouerait jamais ça ! D'ailleurs, si on vous demande, vous ne savez rien, compris ?
Toujours est-il qu'elle retrouva progressivement son calme et lorsqu'elle se sentit suffisamment apaisée, elle put enfin se rendre compte de l'euphorie qui faisait battre son cœur … Et si l'étreinte n'avait pas été si douce, sans doute serait-elle passée des larmes aux rires sans aucune forme de transition ! Elle resta blottie contre lui, c'était bien plus facile de l'étreindre que d'affronter son regard pour le moment, elle craignait que cela n'engendre chez elle encore une autre réaction totalement contraire à ce qu'elle ressentait vraiment … dans un tel moment de bonheur et de quiétude, aurait-elle pu tout à coup se mettre à hurler ? Elle ne voulait pas le savoir. Ce soir, son propre corps avait totalement échappé à son contrôle … Elle se demandait si Vincent ressentait la même chose lorsqu'il cédait son corps à Chaos … ou si Cloud avait vécu la cela quand il était encore sous l'influence de Jenova et Sephiroth ?

— Cloud …

Sa voix était bien plus calme, douce, sereine … Mais elle était toujours inquiète de la manière dont il avait pu interpréter ça, car elle n'était vraiment pas convaincue que ses tentatives d'explication aient vraiment été audibles.

— Merci … Elle ne savait pas par quoi commencer, il lui avait ouvert son cœur et cela l'avait fait pleurer … comment rattraper une si mauvaise introduction à ce que refermait vraiment son cœur ?
— Tu sais … j'ai rêvé de ça pendant des années … Elle eut un léger rire, cachant toujours son visage contre son cou. Mais dans même rêve je ne pleurais pas … j'ai un peu honte, enfin beaucoup même, je ne comprends vraiment pas ce qu'il s'est passé … Mais peu importe … je … maintenant j'espère juste que je ne me suis pas emballée trop vite.

C'est vrai qu'en y repensant … Il lui avait pris la main, lui avait dit à quel point elle était importante pour lui et elle aurait juré qu'il avait rapproché son visage du sien pour l'embrasser … mais c'est elle qui avait fait le dernier pas. Est-ce qu'il s'était seulement vraiment rapproché ? Un vieux mécanisme de défense l'incitait à rester prudente, mais hors de question de faire marche arrière, c'était bien trop tard pour ça ! Après avoir pris une grande inspiration, elle recula doucement la tête sans se dérober à son étreinte, juste pour pouvoir le regarder en face – elle avait pris soin d'essuyer ses joues d'un revers de main avant cela.

— J'ai essayé de te l'avouer à plusieurs reprises, mais je n'ai jamais eu le cran d'aller jusqu'au bout, au fond j’espérais que tu le devines … et en même temps j'avais peur que tu l'ais déjà deviné et que cela ne fasse que te repousser un peu plus … en fait, Cloud … Elle se sentit rougir et détourna légèrement les yeux, son cœur s'emballa de nouveau, mais elle ne sentit ni panique, ni larme monter cette fois … Seulement une sorte d'adrénaline, un bonheur euphorique et impatient. Elle devait le dire, car voilà bien des années qu'elle l'exprimait autrement que par des mots, lui prouvant chaque jour par sa dévotion et un regard dont n'importe qui pourrait devenir jaloux. Elle le disait bien, les sentiments pouvaient s'exprimer autrement que part des mots … mais il était parfois bon de dire ces mots une bonne fois pour toute. Plus de non-dit, plus d'esquive ou de faux semblants.
— Ça fait des années … que … je t'aime … de tout mon cœur.

Faisant écho à ce qu'il avouait lui-même quelques minutes plus tôt, bien que moins directement.




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mar 15 Oct - 12:30


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Même si la tournure semblait alors un peu moins floue et opaque, j'avais malgré tout l'impression d'avoir fait plus de mal que de bien... sans doute parce que Tifa était encore plus déboussolée que moi, ou du moins elle n'arrivait pas tant à intérioriser tout cela. Depuis quand est-ce que cela la rongeait, pour qu'elle soit la cible de tels effets ? On ne peut pas dire que je me sentais au mieux de ma forme, ou plutôt j'avais également les nerfs à fleur de peau, mais il faut croire que cela passait un peu plus inaperçue que chez mon amie d'enfance. Ce n'était pas vraiment la première fois, mais aujourd'hui, le contact de sa peau contre la mienne me faisait alors ressentir une toute autre chose, aussi doux que délicieusement perturbant.

« Ne me remercie pas, je pense avoir été lâche un peu trop longtemps pour te le dire. Ce serait plutôt à moi de m'excuser en fait, Tifa. » tout en la gardant fermement dans mes bras, toujours pour essayer de la rassurer et la canaliser sans doute, mais intérieurement je sentais comme un besoin d'agir ainsi à son égard. « Je me suis parfois questionner sur la nature de notre relation, avec le temps... mais je crois que j'ai toujours eu peur de la vérité, au point de l'occulter et de faire comme si de rien n'était, jusqu'à peu... » en me montrant alors plutôt loquace sur ce que j'avais pu penser jusqu'aux tragiques événements d'Edge avec l'arrivée des Incarnés puis le retour de Sephiroth. « Je t'avoue volontiers que je ne sais pas tant ce qui m'a animé ce soir, pour agir ainsi... si bien que je ne sais pas vraiment quoi faire désormais, mais que je ne le regrette pas le moins du monde. » en sentant alors mes joues s'empourprer quelque peu, caressant timidement la douce joue de Tifa du revers de ma main avant de me raviser un peu, il faut dire que je n'étais pas vraiment à l'aise non plus... pas du tout même.

« Mais tu ne m'as jamais repoussé ou donné envie de m'enfuir, sache le... Je dirais même que tu as été la seule à savoir comment m'atteindre et que tu as toujours été la seule à ce sujet. » en voulant alors la rassurer, posant mon regard dans le sien malgré la gêne liée à la situation plus qu'à la contemplation de sa beauté naturelle, ce qui n'arrangeait pas mon cas d'ailleurs. « Jamais je ne partirais ou te survivrais, tout simplement parce que moi aussi cela fait bien des années que je... que je ressens la même chose que toi. » sans avoir pu dire ces trois mots qui veulent tout dire, mais c'était comme un poids dont je n'arrivais pas à me libérer. J'espérais qu'elle puisse néanmoins comprendre sans mal le prendre, ce n'était pas évident pour moi et... en quelque sorte je me sentais coupable de ne pas réussir à le faire, surtout parce qu'elle méritait de le savoir, je mourrais d'envie de le lui dire pourtant... mais j'avais déjà énormément puiser dans mes ressources pour lui parler à cœur ouvert de la sorte et cette dernière épreuve m'avait alors achevé. Puisse t-elle alors me comprendre...

(c) DΛNDELION

Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mer 16 Oct - 20:46
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






C'était donc le moment où chacun pensait que l'autre n'avait aucune raison de s'excuser et que c'était de sa faute. Cela leur arrivait régulièrement et ils n'étaient pas les seuls à souffrir de ce syndrome – n'est-ce pas, Vincent ? Ces larmes qui lui avaient échappé – et même explosé au visage sans crier gare – et qu'elle considérait plutôt avec dérision, se sentant juste un peu stupide d'avoir réagi comme un cliché de fille émotive, avaient été interprété un peu plus sérieusement au regard de Cloud. Il semblait penser que c'était de sa faute, à l'avoir faite languir si longtemps … C'est vrai, la concrétisation de tout ce dont elle avait rêvé après une si longue attente avait peut-être joué sur ses nerfs, mais elle ne voyait pas cela si négativement. Elle n'était même pas certaine qu'ils aient vraiment perdu du temps, car ils avaient traversé beaucoup de choses difficiles et Cloud n'était tout simplement pas prêt avant ça … peut-être qu'elle non plus, finalement. On pouvait souhaiter quelque chose de tout son cœur sans y être prêt. Non, elle ne voyait en tout cela que le positif. C'était une nouvelle vie qui commençait, même si elle ne parvenait pas encore à vraiment l'imaginer … qu'est-ce qu'ils allaient faire, maintenant ? Et comment ? Comment l'annoncer ? Naïve qu'elle était, elle était persuadée que tout le monde allait être surpris. Vraiment naïve.

Ainsi, elle souriait de béatitude, le dévorant du regard, ses prunelles grenats plus vives que jamais. Elle avait légèrement secouée la tête quand il assura devoir s'excuser, sans pour autant l'interrompre dans ce qu'il disait. Ce qu'il lui révéla, elle s'en doutait déjà et ne lui en tiendrait jamais rigueur. Certes, elle avait souffert de l'espoir et de la désillusion, mais elle n'en comprenait pas moins ce qu'il avait dû surmonter et elle l'admirait réellement pour s'en être si bien sortit. Car il s'en était bien sortit malgré tout.
Un seul doute la traversa, c'est lorsqu'il assura qu'elle était la seule et qu'elle avait toujours été la seule à savoir l'atteindre … Il avait sincèrement l'air de le penser aujourd'hui, mais elle n'était pas certaine que ça avait toujours été le cas. Oui, l'ombre d'Aerith planait toujours sur elle à ce sujet, mais elle confondait peut-être sa propre admiration pour elle avec ce qu'elle avait pensé voir chez Cloud. Mais il fallait être honnête … Aerith savait comment atteindre tout le monde, elle avait ce truc, elle savait y faire avec les gens. Peut-être qu'elle avait bien atteinte Cloud à sa manière, mais pas dans le sens dont elle, Tifa, savait l'atteindre.

— La seule … ?

Malgré cette pensée pour la Cétra, elle semblait touchée qu'il le dise … et qu'il le pense au moment où il l'avait dit. Elle sourit de plus belle devant sa déclaration qui, à ses yeux, valait bien mille « je t'aime ». Elle eut léger rire.

— Me survivre ? Nous n'en sommes pas là.

Que cela ne leur porte pas la poisse. Elle estimait que ce n'était pas le moment pour se perdre dans ce genre de discussion, mais elle espérait bien qu'il lui survive si cela devenait un jour nécessaire ! De plus, elle préférait de loin que cela se produise ainsi, qu'elle parte la première – le plus tard possible, bien entendu – mais il est vrai qu'elle aurait sûrement beaucoup de mal à gérer une telle perte. Elle avait déjà cru le perdre, elle ne voulait plus ressentir ce déchirement.
Tendrement, elle reposa sa tête contre son cou et ferma les yeux un instant. Elle avait le droit de faire ça maintenant … et elle pourrait le faire autant qu'elle le souhaite à l'avenir … elle avait du mal à le croire. Avant ça, elle était obligée de faire semblant de s'endormir pour profiter d'un petit moment contre lui ! Oui, cela lui était arrivé de le faire …

— J'ai encore du mal à le croire … et j'ai peur de me réveiller. Et …

Bvvt ! Elle se demanda un instant ce qu'était cet étrange bruit avant de se rendre compte qu'il ne s'agissait que de son PHS. Elle se décida à regarder le message après un instant et c'est une expression de stupeur qui la figea sur place.

— Oh Déesse, qu'elle horreur …

Quoi, quoi ?!

— Cloud … Elle planta son regard dans le sien, confuse, choquée, coupable. Quoi ? Un bahamut venait de détruire Edge ? Le bras de Barret avait explosé et mit le feu à la chambre des enfants ? Cid s'était craché avec tout le monde à bord ?
— C'est ton anniversaire … Je n'avais pas vu !

C'était son anniversaire … et elle n'avait pas vu ! Y avait-il pire nouvelle que celle-ci pour une soirée comme celle-ci ? Le message, c'était Yuffie qui s'agaçait que Cloud ne réponde pas à ses appels – elle ne savait pas que son PHS était HS – et qui demandait donc à Tifa de dire à Cloud d'écouter ses messages vocaux.

— Oh Cloud, je suis désolée, Joyeux anniversaire ! Yuffie t'a … laissé des messages apparemment … oh bon sang, je n'arrive pas à croire que je l'ai manqué ! Je … j'ai ton cadeau à la maison en plus !

Elle détestait que l'on porte atteindre à son statut d'amie infaillible et attentionnée. Ce n'était même pas qu'elle avait oublié en plus … mais elle n'avait tout simplement pas réalisé la date ! Heureusement, minuit n'était pas encore passé … mais tout de même, elle avait honte !




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Jeu 17 Oct - 2:59


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Peu à peu, l'atmosphère redevint plus calme et paisible tandis que nous nous remettions donc lentement de nos chères émotions respectives... et j'en avais pour preuve que Tifa recommençait à me reprendre sur quelques propos, ce qu'elle avait souvent l'habitude de faire lorsque je m'égarais un peu trop du sujet. Ce n'était pas tant le cas, mais effectivement, lui dire que je ne saurais lui survivre était assez peu adapté à la situation, mais bon... mais rien du tout en fait, c'était idiot de ma part et ma parole avait été plus rapide que ma pensée... à croire que rien n'avait changé pour autant dans le fond. Toujours est-il que je cru desceller une légère touche d'incrédulité, alors que je me perdais dans ses yeux couleur rubis, lorsqu'elle vint alors répéter interrogativement le fait que je parle d'elle avec une forme d'unicité.

« Je ne crois pas qu'il s'agisse d'un rêve, sinon j'aurais été bien moins maladroit avec mes mots. Peut-être avons-nous besoin d'un peu de temps pour nous y faire alors ? » avec un léger sourire en coin, comme si notre quotidien n'était pas encore prêt pour cela... une idée qui était parfaitement ironique puisque nous avions déjà une petite vie bien réglée... comme celle d'un jeune couple, à défaut de l'être. jusqu'à ce soir tout du moins.

Même si les choses étaient désormais assez claires entre nous deux, je ne pouvais m'empêcher de trouver la situation étrange, sans doute parce que je ne me sentais pas à l'aise avec ce nouveau statut, probablement parce que j'en avais un peu peur... ce dont je ne pouvais que me trouver idiot.

« Tifa ? » en balayant cette impression de situation non-naturelle d'un léger revers de la main, alors qu'elle vint complètement changer de discussion en faisant preuve d'un visage grave... comme si une tragédie allait arriver. Quelqu'un venait de lui envoyer un message, un de nos amis qui était en mauvaise posture ? Une horrible nouvelle peut-être ? Ou dans le pire des cas, elle venait de se faire entendre dire que les enfants rentreraient plus tôt que prévu ? Sauf que je n'y étais pas du tout... c'était mon anniversaire et elle l'avait oublié, enfin, pas autant que moi, mais elle en paniquait.

« Oh c'est vrai ? Je veux dire... merci Tifa. En tout franchise, je n'en savais rien moi-même. » en essayant une nouvelle fois de relativiser les choses pour ne pas qu'elle me fasse une nouvelle petite crise, déjà qu'elle n'avait probablement pas encore pu se remettre de toutes ses émotions de la soirée. « Tu n'avais pas besoin de m'offrir quoique ce soit en plus, cette soirée m'aurait largement suffit. » dans un léger rire, un peu nerveux, en ne sachant pas si elle trouverait cela romantique ou simplement un peu niais de ma part. Néanmoins, savoir que Yuffie m'ait laissé bon nombres de messages sans réponse n'était pas des plus rassurants... Je la connaissais suffisamment pour savoir qu'elle n'en resterait pas là, ou bien qu'elle en ferait une bonne occasion pour me faire la tête ou pour essayer de me subtiliser quelques matérias comme au bon vieux temps... oui, toujours.

« Dois-je alors en comprendre que tu préfères rentrer ? » sans chercher à l'influencer car moi-même je n'avais pas vraiment envie de partir mais... je connaissais suffisamment bien notre Tifa pour savoir que son oubli allait la ronger pour le restant de la soirée. « Et... tu pourras lui répondre que je la remercie mais que je n'ai plus de PHS en ce moment ? Elle risque d'en faire toute une histoire sinon. » tout en faisant le calcul de combien de fois j'avais bien pu égarer ou perdre mon fameux dispositif... « Limite, je ferais mieux d'avoir une ligne privée commune avec toi, ou l'installer directement sur ma Fenrir... cela m'éviterait de... » avant de remarquer que je ne faisais que réfléchir à haute voix, alors qu'elle était évidemment présente à mes côtés, si ce n'était contre moi. « Je veux dire, par sécurité ! Et puis je ne suis pas sûr que ce soit possible non plus d'ailleurs ! » en parlant donc de la seconde option, mais il faut croire que je m'emmêlais de nouveau les pinceaux sous la gêne occasionnée. Et puis cela voudrait donc dire que je pourrais recevoir des appels de ce fameux Johnny, le cas échéant ?!

Ah non, certainement pas, voir même impossible ! Ce n'est pas que j'étais jaloux, mais ce ne serait pas très respectueux... je ne voulais pas être de ce genre là ! Enfin, si j'avais ce genre de réflexion présentement, c'est bien parce que je savais que je pourrais potentiellement réagir de façon... peu productive et agréable. Non, décidément, c'était une idée terriblement nulle pour ne pas dire autre chose ! « Laisse, c'est stupide en plus ! Mais au moins, j'aurais plus de mal à égarer mon véhicule que mon PHS, il faudra que je me renseigne tout de même. » toujours dans un rire nerveux, en essayant de noyer le poisson, avec une aisance naturelle aussi gracieuse que pouvait l'être Barret à l'époque d'AVALANCHE... et encore maintenant.

(c) DΛNDELION
[/color]
Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Jeu 17 Oct - 22:12
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Bon, cela la rassurait un peu de savoir que lui-même ne s'était pas rendu compte de la date, cela aurait été encore pire pour elle d'imaginer qu'il avait attendu tout ce temps qu'elle lui souhaite pour au final apprendre qu'elle n'en savait rien. Il était adorable et rassurant, mais cela n'empêcherait pas la barmaid de culpabiliser. Ce jour serait à jamais gravé dans sa mémoire comme celui où elle perdit son honneur ! Oui, à ce point. Pour sûr que cela lui servirait de leçon, à partir de maintenant, dès que août approcherait elle ferait une croix dans le calendrier !
Il parvint tout de même à la faire rire en assurant qu'elle n'avait pas besoin de faire de cadeau, chose que l'on se dit souvent entre proche … mais tout de même, cela fait toujours plaisir de recevoir des cadeaux et pour le cas de Tifa, c'était un plaisir plus grand encore d'en offrir. La recherche, l'élaboration et l'attente de voir si cela allait vraiment plaire ou non …

— Peut-être, mais cette soirée n'était pas vraiment prévue … Sinon tu aurais eu un vrai gâteau d'anniversaire avec des bougies et j'aurais apporté des confettis. Donc, ça ne compte pas.

Oh oui elle l'aurait fait ! Malheureusement, la seule chose qui se trouvait à porté était du sable ou des galets … aucun des deux ne serait agréable à recevoir en pleine face. Cloud s'enquit donc des désirs – en tout bien tout honneur – de son amie qui était maintenant bien plus, s'efforçant de rester parfaitement neutre pour qu'elle se sente libre de répondre ce qu'elle voulait – ça, elle l'avait bien remarqué. Elle eut un sourire doux et reconnaissant, sans doute allait-elle réagir comme ça pour tout et n'importe quoi les jours à venir, car tout semblait bien plus beau maintenant qu'elle savait que ses sentiments étaient partagés et qu'elle ne mourrait pas en éternelle vieille fille rongée par la désillusion. Peu de chose risquait de changer pourtant, mais ces détails avaient la plus grande importance. A présent, c'est un « passe moi le sel » d'amoureux qu'ils échangeraient et puis ils allaient peut-être faire chambre commune … - oui, le conditionnel restait dans la tête de Tifa, pas parce qu'elle était réticente, mais parce qu'elle avait encore du mal à réaliser et que même après ces années de vie commune elle trouvait moyen de se demander si elle ne brusquerait pas les choses.

— Hmf … on est plus à ça prêt maintenant, ça me va de rester là pour profiter encore un peu des étoiles … Sauf si tu as hâte de découvrir ton cadeau ?

Cadeau qui lui permettrait d'enfin écouter les messages de Yuffie – et sûrement des autres, qui eux, avait dû y penser ! Contrairement à elle. C'était une pensée mesquine, mais une petite partie d'elle espérait qu'au moins un ou deux aient oublié, elle se sentirait un peu moins seule. Tout en restant contre lui, elle reporta à nouveau son attention sur son PHS en acquiesçant, accédant à sa demande de prévenir leur jeune amie du petit contre-temps et de la remercier malgré tout. Tifa ajouta discrètement qu'il pourrait bientôt les écouter. Elle eut un léger sourire lorsqu'il parla de ligne commune, sans plus réagir … ce n'est que lorsqu'il se sentit obligé de se reprendre qu'elle le regarda avec un peu plus de curiosité. Il y a des choses qui n'étaient pas prêtes de changer et elle ne le souhaitait pas non plus. Plus il essayait de se trouver des excuses en revenant sur ce qu'il avait dit, plus elle souriait et elle finit par avoir un léger rire.

— Quoi, tu aurais peur que je te découvre de terribles secrets ? Tu sais, je suis déjà un peu ta ligne de secours de toute façon, tout le monde sait que c'est moi qu'il faut contacter quand tu tardes trop. Cela dit, équiper Fenrir d'un autre dispositif de secours pourrait effectivement être utile.

Cela l'avait touchée qu'il pense spontanément à une chose aussi intime qu'une ligne commune où leurs communications seraient totalement partagées … Mais elle ne voulait pas être indiscrète, ils vivaient déjà ensemble et maintenant ils savaient qu'ils partageaient des sentiments de même nature … ce n'était pas pour cette raison qu'elle viendrait l'envahir plus que de raison, comme le disaient les enfants, Cloud avait besoin de sa « forteresse de solitude », elle respecterait toujours cela, tant qu'il finissait par lui revenir. Elle n'avait pas un instant trouvé cela gênant de son côté, cela dit. Elle n'avait vraiment rien à cacher ni rien de très palpitant à échanger en fait. Enfin sauf cette soirée. Oui, cette soirée était palpitante ! Mais étrangement elle n'avait pas vraiment envie d'en parler ou de la partager, pas tout de suite en tout cas … En fait, elle avait envie que cela leur reste exclusif, au moins un temps, peut-être jusqu'à ce que les enfants rentrent ? C'était leur jardin secret, quelque chose qu'ils partageaient rien que tous les deux …

Et comme ils leur été offert de profiter encore un peu d'un ciel dans toute sa splendeur sans pollution lumineuse, elle s'étendit à nouveau sur la serviette, restant contre lui, le regard porté vers la voûte céleste. Il y eu une autre étoile filante qu'ils purent pleinement voir, cette fois. Tifa fit un vœux. De tout son cœur.
Ils restèrent un long moment là, paisibles, somnolent presque … elle avait sortit la seconde couverture, ils étaient si bien … oui … Elle ne se sentit même pas vraiment partir dans le sommeil, mais elle ne devait avoir fermé les yeux que depuis une trentaine de minutes quand elle sentit une grosse goutte tomber sur sa joue … Oh non, elle pleurait encore ? Une deuxième tomba sur sa paupière … étrange, est-ce que c'est Cloud qui pleurait ? Une troisième tomba sur son front alors qu'elle se décidait à ouvrir les yeux sur un ciel noir qui ne fut zébré d'une lueur vive que l'espace d'une seconde, puis, après un silence, un grondement lointain résonna.

— Cloud …

La pluie commençait à tomber sur eux, ils n'avaient pas remarqué à quel point l'air s'était rafraîchit en étant ainsi blotti l'un contre l'autre dans cette couverture douillette. Après l'avoir interpellé, son attention avait d'abord était de le prévenir qu'il pleuvait et qu'un orage arrivait … mais c'était devenu beaucoup trop évident entre temps.

— Vite !

Elle attrapa le sac qui contenait les emballages de leur repas et rangea les couvertures à la hâte avant de courir avec lui vers Fenrir. Autant le mois d’août était idéal pour observer des étoiles filantes, autant les orages pouvaient s'incruster en un temps record !




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mar 22 Oct - 15:26


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Depuis combien de temps m'étais-je alors assoupi de la sorte ? Rouvrant lentement les yeux, la première chose que je vis fut le visage de Tifa, quel doux réveil ! Je fus d'ailleurs surpris de ne pas être légèrement secoué, ce qu'elle aurait très bien pu faire auparavant, mais peut-être que cette nuit avait changé plus de choses que je ne l'aurais pensé. Alors que j'essayais de me rappeler des derniers événements de la veille, nous revoyant alors l'un contre l'autre sous cette unique couverture, en plaisantant autour de ce fameux anniversaire oublié, il me semble qu'elle m'avait également taquiné sur le sujet de ce numéro commun. Cela me fit d'ailleurs doucement rire... ce qui devait être étrange pour elle, de me voir réagir ainsi et sans réelle raison... en plus de cette pluie qui continuait de tomber sur nous. Un coup de tonnerre gronda au loin, annonciateur d'une météo bien pire encore.

« Mince... Quelle heure est-il déjà ? » en me grattant la tête, alors que ma coiffure hérissée devait déjà prendre l'eau et en montrer quelques pauvres stigmates. Avant même que je ne prenne pleinement conscience de notre situation, il fallait croire que Tifa avait déjà fini de tout ranger, fin prête à embarquer et partir... à se demander si elle avait fermé l’œil d'ailleurs.

« Pardonne-moi. Tu veux conduire ? » dans une légère plaisanterie, même si bien davantage une excuse de ne pas l'avoir alors aider à ranger, j'avais l'impression de surtout être un poids ce matin... nuit, peu importe l'heure qu'il était d'ailleurs, le soleil ne s'était pas levé et il restait plusieurs heures encore avant cela. Finissant par rapidement venir à ses côtés, m'installant aux commandes de Fenrir, évidemment que je n'allais pas lui laisser tout faire, surtout qu'elle n'avait jamais conduit ce genre d'engin, du moins à ma connaissance. Tandis que le vrombissement du moteur m'indiquait alors qu'il n'avait pas pris l'eau, pas au point d'être noyé et de nous laisser en plan devant cette somptueuse plage déserte malheureusement sous une trombe d'eau à venir. « Es-tu d'humeur joueuse ? Ou préfères-tu alors rentrer, par sécurité ? Le choix t'appartient. » après un regard par dessus mon épaule, accompagné d'un sourire, alors que la route commençait à filer sous les roues de Fenrir. J'eus envie de lui donner un petit surnom, maintenant que nous étions plus au clair avec nos propres sentiments, mais sans doute est-ce parce que je n'en avais pas trouvé un adéquat que je fis silence. Quelques minutes plus tard, nous vinrent faire une escale, ou un arrêt, cela dépendait d'elle, à l'ombre d'une sorte de grotte creusée à même la roche, à quelques lieux de la plage. Serions-nous seuls ?

« La nuit risque de durer encore un peu de temps, mais on peut rester ici pour s'abriter si tu le désires. » en laissant alors le moteur de Fenrir allumé, lorgnant parfois vers ce semblant de grotte, néanmoins inquiet de savoir si elle serait déserte ou non. Ce n'était pas la peine de s'y aventurer pour se protéger de la triste pluie... mais le bruit aurait pu réveillé n'importe quelle créature, nous étions en plein été après tout, pas en hiver. De toute façon, j'étais bien équipé et conscient du danger, la léthargie de mon petit somme désormais disparu... s'il me fallait la protéger, je le ferai doublement.

(c) DΛNDELION
[/color]
Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mer 23 Oct - 10:31
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Du genre à être légèrement lent au réveil, son ami d'enfance, enfin, son petit ami maintenant – elle n'était pas encore habituée, c'était bizarre, il fallait qu'elle lui trouve un autre nom – bref, Cloud ne fut pas pour autant de mauvaise humeur de ce déménagement si soudain en pleine nuit. Même qu'il se marrait, le bougre, allez savoir pourquoi !

— Qu'est-ce qu'il y a de si drôle ? Cela aurait pu être un reproche, mais le fait est … qu'elle riait aussi en disant cela, sans savoir pourquoi. Allez savoir, maintenant qu'ils savaient que les mêmes sentiments les unissaient, peut-être que toutes les épreuves à venir deviendraient burlesques à leurs yeux ? On les imagineraient presque éclater de rire aux nez de Sephiroth et Jenova ! Presque, je dis bien.

Bref, la situation était plutôt urgente, il pleuvait de plus en plus fort, l'orage grondait et le vent n'était pas en reste … aucun danger imminent cependant, d'où la légèreté de l'humeur du jeune couple hilare. D'ailleurs, elle répondit à la provocation du blondinet par un regard de défis, avec cette détermination qui la caractérisait et que ses proches craignaient plus ou moins selon les situations.

— Tu me laisserais vraiment faire ?

Non, elle savait bien que non, même maintenant. Sa Fenrir, c'était sacré ! Aussi grands son amour et sa confiance pour elle soient-ils, cela ne suffirait jamais à prendre ce risque. Bon d'accord, elle exagérait sûrement un peu et peut-être que ses sentiments pour elle étaient encore bien plus fort qu'elle ne l'imaginait … mais cela restait sa Fenrir, elle ne lui ferait pas l'affront de la réclamer ou de lui demander de choisir entre la moto et elle.
En parlant de Fenrir, elle émit un grondement inhabituelle qui aurait pu passer pour une manifestation de son mécontentement si elle avait été dotée d'une conscience … et Tifa cru bien qu'ils allaient rester en rade ! Mais Cloud sembla finalement parvenir à l'amadouer et ils purent démarrer sans trop savoir où aller.
Le temps n'était décidément plus propice à une ballade en moto et Tifa devait cacher son visage contre le dos de Cloud pour se protéger des gouttes de pluie qui étaient devenues de véritables torpilles à cette vitesse. Elle devrait faire comme lui et s'acheter des lunettes de pilotage, à l'avenir … Comme Cloud s'interrogeait sur la destination, elle le pria simplement de trouver un abri, ce qu'il fit après quelques courts kilomètres rapidement tracés. Une simple grotte qui, au vu du champ de vision que leur offrait l'orage et la nuit, semblait être au milieu de nulle-part. Tifa ne fut cependant pas mécontente de pouvoir se protéger un moment de la pluie et elle essora d'ailleurs ses longs cheveux de jais plus trempés qu'après la douche. Elle fit de même avec la traîne de sa tunique noir. Heureusement, elle n'était pas frileuse, mais pour le moment, c'était sûrement l'adrénaline qui jouait en sa faveur, ça et l'euphorie d'un amour fraîchement partagé. Bon sang, elle devait être affreuse … bien sûr, avec toutes les aventures qu'ils avaient traversés, ils s'étaient déjà vu dans les pires états, mais ce soir c'était leur soirée … pour leur première soirée en couple, elle aurait voulu rester charmante … mais tant pis ! Elle essaya tout de même d'arranger ses cheveux, tant bien que mal.

— Et bien … ça n'a pas l'air très douillet, mais au moins on est à l'abri, on peut toujours attendre de voir comment le temps tourne …

A ces mots, un coup de vent redoubla d'intensité sur fond d'un tonnerre qui semblait indiquer que l'orage était de plus en plus proche. Le déluge n'allait peut-être pas durer toute la nuit, mais il ne faisait que commencer … et après un coup d’œil sur ce qu'ils pouvaient voir de cette grotte sombre, elle se voyait définitivement mal s'installer ici, le confort y était impossible ! Au moins le sable avait pour lui d'être à peu près moelleux … mais la pierre, par contre …

— Tu as une idée d'où on est ?

Nuit, orage et départ précipité était la meilleur recette pour se perdre ! Songeant à répondre elle-même à la question – et du même temps, finalement répondre à la question de l'heure posée au réveil – elle cherchait son PHS en tâtant ses poches et ses hanches de ses mains … Hoho.

— Oh non … je crois que j'ai perdu mon PHS !

Ben bravo la ligne de secours ! Maintenant ils n'avaient plus moyen de se repérer s'ils étaient perdus – et ils l'étaient sûrement – ni d'appeler les secours ! Une situation peu enviable … et pourtant elle avait toujours un léger sourire contenu aux lèvres, elle se retenait de rire.

— Quelle soirée … il ne manquerait plus …

Grrrrrr.

Un grondement retentit, assez lointain, mais qui ne ressemblait pas au tonnerre … surtout que cela semblait venir des profondeur de la grotte.

— Non, si je ne fini pas ma phrase, peut-être que …

Mais un nouveau grondement, plus fort et très distinct cette fois-ci, raisonna depuis le fond de la grotte, et une bête énorme ne tarda pas à rentrer doucement dans la lumière des phares.

— C'est … un ours de Nibel !

En position défensive, Tifa recula prudemment aux côtés de Cloud, se demandant ce que cette bête pouvait bien faire ici … Il était effectivement très loin de son territoire d'origine, mais étant une espèce très recherché par les braconniers, il n'était pas impossible que celui-là se soit échappé d'un convoie clandestin ou quelque chose comme ça. Ils étaient prisés pour leur queue à partir de laquelle des charlatant aimaient concocter des remèdes fantasques … Elle se souvenait que Nanaki avait protégé un temps deux petits oursons avant de les perdre … Toujours est-il qu'elle n'avait aucune envie de se battre contre cet ours perdu !

— Cloud, c'est une espèce en voie de disparition, on devrait juste chercher un autre endroit. Et comme l'ours grognait, elle leva doucement la main vers lui, comme si cela pouvait l'encourager à ne pas approcher. Gentil nounours, on s'en va, on te laisse …




http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Mer 23 Oct - 12:44


And you and I
we had stars

feat. Tifa

Difficile de répondre sous cette pluie torrentielle, j'aurais sans doute dû hurler pour qu'elle puisse m'entendre et encore ce n'était pas sûr. Au moins elle avait alors conservé sa bonne humeur naturelle malgré tout, ou alors mon hilarité était devenue contagieuse depuis hier, mais dans tous les cas c'était agréable de voir ma Tifa dans cet état. En effet, j'osais alors utiliser un pronom possessif car cela n'était que dans mes pensées après tout, et même si elle pouvait lire en moi comme dans un livre plus qu'ouvert, elle ne pourrait sans doute pas le devenir... sauf si la réaction ne tarderait pas à se faire ressentir physiquement ? Désormais bien au sec, nous pouvions alors communiquer à nouveau sans craindre que nos mots ne se perdent dans le vent virulent. « Pourquoi pas oui, mais le temps ne s'y prête pas trop pour une première leçon. Nous en reparlerons au besoin. » avec un sourire en coin, n'ayant pas peur de lui montrer que même ma Fenrir ne valait pas grand chose par rapport à elle, fort heureusement vous me direz, mais en même temps... je ne savais pas si c'était une bonne idée, j'aimais son contact reposant lors de ces virées, de même que son image féminine malgré sa tendance à frapper du poing et du pied devant l'adversité.

« Toujours mieux que rien, nous sommes au milieu de nulle part. » et sans vraiment faire attention au fait que j'étais littéralement trempé jusqu'aux os, contrairement à Tifa qui s'affairait à se remettre en état du mieux qu'elle le pouvait. Pendant un bon moment, j'étais comme dans l'impossibilité de la relâcher du regard, d'un air néanmoins assez gêné car je sentais bien que ce n'était pas forcément très agréable pour elle d'être dévisagée ainsi. Et pourtant je ne cessais pour autant, elle était tellement belle... mais peut-être qu'être amoureux ne me réussissait pas du tout en fin de compte.

« Euh... Tu penses l'avoir perdu sur la plage ? Devons-nous y retourner ? » alors surpris aussi bien de la reprise de parole que de son contenu, me sentant alors pris de court une nouvelle fois, comme si elle avait remarqué ma contemplation à son égard. Pour rajouter à cela, la foudre me tarda pas à tomber non loin, un petit indice qui nous intimait alors de ne pas trop bouger de là... ce qui fut d'ailleurs paradoxal avec ce grondement sourd qui provenait des profondeurs de la caverne. Tandis que Tifa se faisait oiseau de mauvaise augure, un ours de Nibel ne tarda pas à monter le bout de sa fourrure... puis toute sa carrure en fait, en prenant un air plutôt menaçant. Évidemment, il avait fallu que nous nous réfugions dans sa tanière. Espèce en voie de disparition ou non, je ne lui permettrai pas de poser la moindre griffe sur elle, néanmoins il serait effectivement plus sage de rebrousser chemin vers le déluge à l'extérieur plutôt que de provoquer un affrontement inutile. Restant en état l'alerte, toujours installé sur Fenrir, j'attendis alors que Tifa me rejoigne avant d'entreprendre quoique ce soit. J'étais de son avis, mais je me doutais que la moindre prise de parole pouvait changer la donne puisqu'elle essayait déjà d'apaiser la bête. Quelle soirée... !

« On va prendre la route du retour... et je ferai attention, mais si tu vois un lieu où s'abriter, fais-moi signe. » à voix basse, avant de retourner sous la tempête plus que naissante et me retrouvant alors dans l'impossibilité de communiquer si ce n'est par quelques gestes. Mais bon, le cas échéant, qui allait conduire si je me mettais à faire de grands signes ? Une sacrée mission pour ma copilote donc, même si déjà, en lien avec ma précédente et longue observation de tout à l'heure, je me sentais un peu dissipé et facilement déconcentré par la présence de Tifa contre moi, dans mon dos.

(c) DΛNDELION
[/color]
Tifa Lockheart
⊶ John Cena ! ⊷
Tifa Lockheart
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès & Gentiana
Credits avatar : Baka-neearts & moi
Gils : 1168

Inventaire
:
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
    Jeu 24 Oct - 20:55
«   And you and i we had the stars »
▵ Tifa & Cloud ▿






Pourquoi pas ? Il venait vraiment d'approuver le fait qu'elle conduise SA Fenrir ? Wah … alors il l'aimait vraiment, bien plus qu'elle n'aurait osé le rêver ! Oui, on exagère un peu, il n'empêche qu'à la façon qu'elle eut de le regarder, on aurait pu croire qu'il venait de lui faire la plus belle déclaration d'amour de tous les temps, rendant toutes les autres misérables et faisant des discours de contes de fée de simple balbutiement puéril. Tifa était une grande romantique et elle connaissait la valeur des choses.
En tout cas, il ne semblait pas plus savoir qu'elle où ils avaient atterri, ce qui voulait dire que ce « chemin du retour » qu'ils se voyaient forcer de reprendre dès maintenant s’avérait tout à faire hasardeux. Eux qui parlaient de reprendre les voyages et les aventures … on dirait bien que les étoiles filantes les avaient un peu trop pris aux mots ! Mais il parait que c'était toujours comme ça avec les vœux …

Comme elle essayait tant bien que mal de réajuster sa coiffure – qui serait de toute façon à nouveau ruinée d'ici quelques minutes – elle avait remarqué le regard insistant de Cloud qui semblait comme en plein rêve. Elle eut un léger sourire gênée, parce qu'elle était certaine d'être affreuse à ce moment et pourtant elle voyait enfin vrai dans les yeux de Cloud … ce regard qu'elle avait toujours refusée de comprendre avant aujourd'hui … Il la trouvait vraiment belle, même là, maintenant ? Elle rit en constatant l'état tout aussi désastreux de la tignasse blonde de son compagnon d'infortune … L'eau avait presque eu raison de ses épis, de chocobo il était passé à chiot perdu. Il était toujours parfait à ses yeux.
Il proposa d'aller chercher son PHS d'un air absent et c'était sûrement pour cela qu'il avait fait cette proposition sans mesurer les paramètres les plus évidents. Elle secoua alors doucement la tête.

— ça ne serait pas vraiment prudent avec ce déluge … je ne sais pas où je l'ai fais tombé, mais il doit certainement être fichu de toute façon. Elle poussa un léger soupir amusé, rien ne semblait pouvoir ternir son humeur. On fait la paire …

Ils grimpèrent donc à nouveau sur le bolide en faisant attention à ce que l'ours de décide pas de se jeter sur eux malgré leur intention de le laisser tranquille. Tifa était embêtée de n'avoir aucune idée d'où se situait vraiment cette grotte, mais elle était bien résolue à prévenir dès le lendemain le département de protection des animaux de la WRO. Elle voulait s'assurer que cet ours ne craignait rien ici, peut-être que le département connaissait déjà la présence de l'animal et qu'il faisait l'objet d'un projet de réinsertion ? Mais dans le cas contraire, il était plus prudent qu'il soit surveillé par des gens qui sauraient l'intégrer dans un environnement favorable et s'assurer qu'il n'avait subi aucun sévisse de la part des braconniers. Bref, dans tous les cas, cela devrait attendre une heure décente et ils devaient encore se sortir de là !

Fenrir rugit et reprit sa course – un peu moins effrénée que tout à l'heure. Tifa cachait toujours son visage contre le dos de Cloud, mais de profil cette fois, essayant de distinguer quelque chose dans ce paysage sombre et diluvien. Pendant de longues minutes, elle fut incapable de voir quoi que ce soit, et puis elle distingua une lueur colorée un peu plus loin … trop isolée pour être une ville, c'était peut-être un panneau publicitaire, mais elle avait du mal à voir ce que c'était vraiment. Elle tapota l'épaule de Cloud et lui montra la direction du panneau lumineux, ce fut apparemment une bonne pioche, car le panneau lumineux indiquait en fait le mot « hôtel ». Sauvés !

L'orage était toujours aussi fort lorsqu'il arrivèrent sur le minuscule parking du petit établissement, à croire qu'ils roulaient dans la même direction. On ne voyait pas grand chose de l'extérieur, mais on pouvait facilement deviner qu'il ne devait pas y avoir beaucoup de chambre … cela diminuait leurs chances ! Mais il n'y avait qu'une façon d'en avoir le cœur net. Ils se dirigèrent vers l'accueil, Tifa s'essora sous le porche et s'essuya méticuleusement les pieds en entrant. Elle avait un peu honte d'entrer comme ça …

— ça va ? Dit-elle en posant son regard sur Cloud, puis elle eut le réflexe de lui passer la main dans les cheveux pour essayer d'arranger sa tignasse … le seul effet qu'elle obtint fut de les plaquer sur le côté … ce qui lui donnait un faux air – plutôt dérangeant – de Rufus Shinra.
— Oh … Elle eut un léger rire, secoua la tête et essaya de les ébouriffer un peu pour retirer cette impression étrange.

Elle s'approcha ensuite du comptoir désert, chercha un signe de vie du regard remarquant sans oser le moindre jugement que la pièce semblait particulièrement vieillotte. En fait, cela lui faisait un peu penser à l'ambiance de l'auberge de Nibelheim avec ses portraits anciens aux murs … est-ce qu'ici aussi, il y en avait un dont le sujet disparaissait de temps en temps ? En regardant le visage des modèles, on aurait pu les jurer capable de s'animer d'un instant à l'autre. Cela donnait une impression un peu étrange.
Faisant abstraction de cela, elle alla sonner à la cloche présentée en évidence, échangeant un bref regard avec Cloud avant de se tourner à nouveau vers le comptoirs et …Stupeur ! Elle eut un terrible sursaut en se rendant compte qu'un homme était arrivé sans un bruit, comme s'il venait tout juste de se téléporter.

— Oh déesse, dit-elle avec un rire nerveux, vous êtes discret et sacrément rapide. Excusez-moi, bonsoir.
— Bonsoir madame, monsieur.

L'homme avait une voix incroyablement grave, de taille moyenne – juste un peu plus grand que Cloud – il était rachitique et ses joues creuses accentuaient la longueur de son visage. Il avait les yeux bleus très pales et ne semblait pas très expressif – encore moins que Vincent, même, si si ! Elle remarqua que sur une portion de mur, juste à côté des crochets à clefs, il y avait un de ces panneaux en liège où étaient épinglé une multitude de photos en tout genre, qui semblaient avoir été prise un peu partout dans le monde. Elle constata qu'il figurait sur certaines d'entre-elles – manifestement plus jeune – mais il y avait plusieurs dizaines de visages différents. Peut-être une tradition pour les personnes qui séjournaient ici ? Son regard remonta vers l'horloge juste au dessus … il était une heure du matin !

— Excusez-nous de venir si tard … on s'est laissé surprendre par l'orage, est-ce qu'il vous resterez une chambre libre par hasard ?
— Il m'en reste une, en effet.
Il se retourna pour prendre une clef et en regardant à nouveau les photos, Tifa fini par remarquer quelque chose d'étrange … sur toutes semblait figurer une même silhouette vêtue de noir, souvent de dos, parfois même très difficile à distinguer. Plutôt curieux.
— Cent gils pour la nuit, cent-vingt si vous voulez le petit déjeuner.





http://dark6nika.deviantart.com/
En ligne

.:.

Promise beyond the stars:
 
Contenu sponsorisé
Re: And you and i we had the stars [PV Cloudy] [Flashback, entre AC et DoC]
   

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Les plaines-
Sauter vers: