AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez
 

 For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyVen 18 Oct - 14:41



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Ce silence parut durer une éternité pendant laquelle elle avait l'impression de crouler sous tous les regards accusateurs de ses camarades. Ce n'était pas le cas, mais elle entendit tout de même la voix d'un des soldats s'inquiéter. Gwynie en avait profité pour la rejoindre, lui reniflant les cheveux et profitant qu'elle était à sa hauteur pour frotter sa tête contre la sienne, Gentiana lui rendit une caresse.

— Mais qu'avez vous fait ?

La voix était lointaine, le soldat était quelques mètres derrière. Kazan, qui était juste à côté de lui, lui donna une grande tape dans le dos, il semblait parfaitement confiant.

— Qu'est-ce que tu crois ? Elle a arrêté ce type qui vous a tous dégommé.
 « Ne vous en faites pas pour lui non plus, il se rafraîchit juste les idées pour le moment, nous l'en sortirons très rapidement, soyez-en assurés ! »

Ardyn avait prit le relais pour finir de rassurer les quelques personnes pouvant avoir un doute – parfaitement légitime – sur la méthode de neutralisation impressionnante qu'elle venait d'utiliser. Elle réalisa alors qu'elle ne s'était toujours pas relevé, ce qu'elle fit donc en reprenant toute la contenance et la dignité qui lui était due. Elle passa ses doigts sur son front en sentant quelque chose qui la chatouillait, découvrant un peu de sang. Rien de grave et sa frange cachait assez bien cette égratignure. Elle replaça donc ses cheveux mais resta dos tournée à l'assemblée de ses camarades, laissant Ardyn faire ce qu'il avait toujours si bien fait pour elle : diversion. Tout le monde retourna à ses affaires et il revint bientôt vers elle alors qu'elle ne pouvait toujours pas décrocher son regard de l'homme qu'elle venait de geler, ne pouvant s'empêcher de se demander s'il n'était pas déjà trop tard. Le fait est que la méthode de « congélation » était aussi importante que la « décongélation » pour la survie de la cible d'une telle technique. Ce qui pouvait la rassurer, c'est qu'elle n'avait pas vraiment agit par peur, mais plus par instinct de protection, il n'y avait donc à priori pas trop de raison pour que cela lui soit fatale.
Elle était tout de même parvenue à maîtriser sa terreur momentanée et la voix d'Ardyn qui venait à nouveau de la rejoindre acheva de lui faire retrouver sa quiétude habituelle, ou presque. Il était maintenant tout proche et murmurait presque, une proximité qu'elle n'acceptait pas facilement, d'habitude. Elle eut un vague signe de tête pour répondre à sa question, si vague qu'il était difficile de savoir si cela voulait dire « oui » « non » ou « kamoulax ».

— Ce n'est pas ce que je voulais faire … Murmura-t-elle finalement, à peine audible.

Puis elle entendit ses conseils, les écouta et y réfléchit sérieusement. Des souvenirs agréables, chaleureux ? Elle ferma un instant les yeux pour se couper du monde et s'en protéger. Elle repensa au sourire de sa mère, aux tartes de sa grand-mère qui sortaient du four … à cet enfant qui avait réparé son lampion quelques jours après l'avoir fait tombé.
Elle rouvrit les yeux sur lui lorsqu'elle le sentit prendre sa main, elle eut d'abord un léger geste de recule, plus par peur de le plonger dans le même état que par réelle pudeur … dans un premier temps en tout cas. Elle lui lança ensuite un brève regard qui se voulait outré, mais qui était aussi curieux. Sa paume entra en contact avec la glace, elle ne sentait presque pas le froid, en revanche, elle sentait la chaleur de la main d'Ardyn qui recouvrait la sienne. Elle cessa de réfléchir l'espace d'un instant, surprise par le geste et le contact, perdue dans ses yeux ambrés … Et elle crut entendre brièvement quelque chose … cela ressemblait à la voix de la planète, mais cela semblait venir de lui, comme s'il en portait l'écho. Bien sûr, en tant qu'élu de la Déesse, il devait entendre et connaître des choses qui leur échappait totalement, un peu à la manière des   Messagers qui étaient chacun les seuls à entendre leur esprit affilié. Cependant, ce qu'elle crut percevoir était une sorte de … cri ? Peut-être la raison du trouble qu'elle avait décelé chez lui pendant le combat.
Elle ne se rendit même pas compte que la glace avait déjà complètement relâché l'homme, enfin, elle le constata lorsqu'elle l'entendit tomber à leur pied. Sa main se déroba alors pudiquement de celle d'Ardyn, elle s’accroupit auprès de sa victime précédemment confuse et maintenant inconsciente. Elle n'osa pas le toucher de peur d'empirer les choses, mais il respirait. Gwynie, elle, était venu le renifler en remuant la queue : jusque-là c'était plutôt bon signe.

— Comment va-t-il … ?

Ce n'était peut-être pas plus mal qu'il reste inconscient un moment étant donné sa confusion passée, mais elle voulait simplement s'assurer qu'il allait s'en sortir. Elle était désolée d'avoir fait ce qu'elle avait fait … mais surtout de ne pas avoir su maîtriser pleinement la situation. Transformer un type en glace n'était pas le problème tant qu'elle avait le contrôle ! Mais elle était également profondément reconnaissante à Ardyn pour son aide et sa présence …
Elle le fixa donc un moment, attendant le verdict mais aussi l'occasion de lui parler de ce qu'elle avait cru entendre lorsqu'il lui tenait la main et qu'elle le regardait dans les yeux … et de le remercier aussi, ça serait pas mal, non ?

— Ardyn … est-ce que tu entends quelque chose … au sujet de la planète ?

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMar 22 Oct - 17:02



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Sans doute que la fatigue jouait, mais j'étais aussi un peu trop concentré sur ma tâche actuelle avec Gentiana pour remarquer ces quelques petits mouvements de discorde envers la messagère de la Glacéenne et son action remarquable bien que controversée. De toute façon, ce cher Kazan n'était pas en reste et continuait de les rappeler à l'ordre sur le pourquoi du comment elle avait du en arriver là. Ce n'était peut-être pas bien malin de sa part, de prendre part chaudement à ce début de débat... et surtout en présence de Somnus qui était techniquement leur supérieur direct.

« Je le sais bien, c'est ma faute, je n'ai pas été assez prudent... et merci. » dans un tout léger rire, lui répondant aussi bas qu'elle était venue me faire part de ses états d'âmes et inquiétudes. « Blâmée pour avoir sauver leur sauveur, douce ironie. » en poursuivant la petite plaisanterie pour essayer tout du moins de lui rendre son attitude habituel, même si elle essaya alors de se soustraire à mon aide, physiquement en tout cas. Quelle étrange sensation que de ressentir ce froid mordant sur ma peau, ayant ma main sur la sienne, ce qui raffermissait aussi bien mes chairs que cela venait m'obliger à résister à cette léthargie désormais croissante et lancinante.

Puis finalement, Gentiana accepta de se laisser guider et bien que je me sentais épié, du coin de l’œil par certains ou peut-être même par ma chère consœur messagère d'ailleurs, néanmoins je ne lâchai pas du regard le pauvre bougre prisonnier de la glace. Le processus sembla durer quelques minutes, tout au plus, ce qui était relativement long lorsque l'on fait fasse à un début d'épuisement et à une nécessité de résilience contre les échos de Gaïa qui pouvaient alors résonner en moi. Mais peut-être ne l'ai-je pas assez contenu, car après le retour à la normale de notre cher ami congelé et sa récupération par les membres valides de la milice, Gentiana vint me prendre à défaut avec une question qui... à mon avis, n'en était pas une.

Pendant quelques instants, alors que nous continuions d'être à l'écart du groupe, je fis silence en posant mon regard sur elle, croisant le sien par la même occasion. Alors que je m'étais demandé si je devais en faire part à mes confrères et consœurs messagers, je crois que je venais de me faire prendre la main dans le sac. « Souvent... mais bien plus qu'à la normale, depuis que cette étoile rouge est apparu dans le ciel. » ai-je commencé, en secouant doucement la tête. « J'ai longuement hésité à en faire part au conseil, sans compter les visions de la communion, mais la planète semble désespérée... ce qui nous attend tous semble cauchemardesque. » malgré ma retenue habituelle je venais de la mettre dans la pure confidence, en espérant que cela ne se retournera pas contre moi. Ce n'était pas tant une question de confiance, elle avait la mienne, mais mes visions avaient été trop horrible pour être décrite avec des simples mots, et je ne me voyais pas essayer de les lui partager pour que cela la tourmente elle-aussi.

« Je ne sais pas quoi ni comment... mais notre Gaïa, elle, semble le sentir malgré tout. Nous ne savons pas quand, mais cela viendra. Cela ne peut pas être un délire hallucinatoire. » bien que j'aurais très largement préféré cette possibilité, même s'il s'agirait alors là de ma propre santé psychique. Néanmoins j'avais comme l'impression que je me devais de lui en partager davantage... est-ce la planète qui en était alors à l'oeuvre ? Sans en dire davantage, je vins alors discrètement lui reprendre la main comme pour établir un nouveau contact, de la même sorte que celui qu'elle avait alors expérimenté un peu plus tôt, en dépit de ma volonté, barrière baissée.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Lun 28 Oct - 1:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMer 23 Oct - 19:50



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Elle n'eut qu'un léger sourire lorsqu'il évoqua le fait qu'on la blâmait pour l'avoir sauvé, lui qui leur était pourtant si précieux. Heureusement, tout le monde ne la regardait pas de travers, lui le premier, Kazan non loin derrière qui semblait avoir totalement confiance en elle. C'était assez touchant, mais elle le soupçonnait de ne pas être totalement lucide. Ce commentaire ramena à également à elle le souvenir de leur première rencontre … où il l'avait bousculé, était tombé à ses pieds en emportant dans sa chute la jolie lanterne de la petite fille timide qu'elle était. On l'avait alors sévèrement réprimandé pour avoir fait tomber le précieux Ardyn Izunia et elle avait été frappée d'un sentiment amer d'injustice. Le pauvre petit n'avait même pas eu le temps d'expliquer la situation, ce qui aurait pu la disculper de ce dont on l'accusait à tore … Elle lui en avait voulu un temps, ou en tout cas cela ne lui avait pas fait bonne impression … mais quelques jours plus tard, ce même petit garçon était venu la retrouver avec le lampion réparé pour s'excuser … petit à petit, son mépris pour lui s'était effacé et elle avait appris à le connaître, depuis, elle avait compris que ce qu'elle avait pu lui trouver de détestable ne venait en fait que des autres, ceux qui l'adulaient et le rendaient intouchable … alors qu'il n'était pourtant pas différent d'eux-tous et n'aspirait qu'à une existence normal.

Apparemment, l'homme qu'elle avait congelé par mégarde allait plutôt bien et se réveillerait sûrement d'ici quelques heures, frais comme un gardon. Rassurée sur ce point, elle s'était redressée pour recueillir les confidences d'Ardyn. Il avoua qu'il cachait bien quelque chose, elle savait que c'était sans mesquinerie et elle serait même tentée de lui donner raison … même si de son côté, elle préférait connaître tous les paramètres, même les plus alarmants, elle était d'accord sur le fait que certaines choses n'étaient pas toujours bonnes à dire à tout le monde … et elle ne se sentait pas spécialement en position d'exiger des aveux privilégiés de sa part. Pourtant, c'est à elle qu'il se confia et d'une manière bien plus intime qu'elle n'aurait osé le réclamer ou même l'imaginer. Un simple « la planète va mal, elle a peur … et je vois des gens mourir » lui aurait suffit, mais il lui donna plus. Lui faisait-il donc confiance à ce point ? Ou peut-être qu'il était plus facile pour lui de le montrer que de l'exprimer. Trop inquiète pour se sentir flatter sur le moment, sa main se fit à nouveau fébrile lorsqu'il la prit, car elle avait toujours la crainte de le geler sur place par le hasard d'un éternuement – ne sait-on jamais. Cette fois, elle était bien décidée à le remettre à sa place – elle l'aimait bien, mais il ne fallait pas poussé Shiva dans les orties – le truc c'est qu'elle voulait savoir ce qu'il avait à lui montrer … alors d'accord, encore pour cette fois Monsieur Izunia, mais après c'est terminé !

Elle ferma les yeux et un peu à la manière de la méditation de tout à l'heure, elle ne s'accrocha qu'à la sensation de sa main chaude dans la sienne. Elle en fit son point d'encrage et sentit qu'il lui ouvrait son esprit, ce que, de son côté, elle n'était pas prête à faire en retour … désolée, il en fallait plus pour briser la glace ! Après, allez savoir ce que Shiva, elle, allait lui accorder de son côté.
Elle vit à nouveau brièvement le Sacre, mais cette fois elle vit les dégâts qu'allaient apparemment engendrer l'impact de l'astre malgré tout. Très vite, tout devint sombre, comme si elle était seule au milieu des ténèbres … alors elle commença à entendre et à sentir des cris et la peur … ceux de la planète. Mais elle sentait toujours la main d'Ardyn dans la sienne et c'est en s'accrochant à cette sensation qu'une lumière éclaira son chemin et sa vision. Elle assista à des scènes macabres, du sang et une substance sombre qui semblait ronger et pervertir les gens … Les flash étaient rapides, difficile à vraiment comprendre, elle revit brièvement des bribes de ses propres visions personnelles, encore du sang, les tremblements de terre, une faille, du sang, la peur, un papillon, du sang, une faille … cette faille …

Elle rouvrit les yeux en lui lâchant la main avec le sentiment d'avoir surtout retenu la peur de la planète, une peur bien plus grande qu'elle ne voulait bien l'avouer aux communs des Cétras. Gentiana planta un moment son regard indéchiffrable sur Ardyn, jeta un œil autour d'eux et ne se décida à parler que lorsqu'elle fut assurée que tout le monde étaient parti réaliser les ordres de Somnus.

— Si la planète a choisi de ne se confier à personne d'autre, respectons sont choix … Elle joignit les mains avec élégance au niveau de son bassin, comme si elle entretenait une conversation banale.
— As-tu révélé ceci à quelqu'un d'autre ? Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle posait cette question qui n'avait que peu d'intérêt, finalement … Peut-être pour savoir si elle était vraiment figure d'exception ? Oh non, devenait-elle vaniteuse ?
— Ne t'en fais pas, je saurai me montrer à la hauteur de ces confidences.

Voulant ainsi balayer toute possible culpabilité en lui assurant qu'elle pouvait très bien gérer l'information qu'il lui avait confié. Il lui avait fait confiance et cela la soulageait qu'il puisse se reposer sur quelqu'un, elle ne voulait pas le décevoir et elle en faisait même une affaire de fierté.

— Je m'interroge sur ce que tout cela peut augurer ... on dirait que notre combat ne fait que commencer. Elle planta alors ses jolie yeux verts tacheté dans ceux d'Ardyn. A quel point cela t'inquiète-il ?

Lui offrant donc de se confier plus sur lui-même que sur les visions en elles-mêmes, si cela pouvait aider.

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyJeu 24 Oct - 12:58



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Une fois le blessé décongelé embarqué, je me mis à percevoir le regard d'une partie des présents posé sur nous, sans doute sous l'effet de ces quelques contacts physiques sans doute déplacés même si je les aurais voulu plus discrets encore. Peut-être que certains se faisaient désormais quelques idées mais là n'était pas du tout mon intention. Petit à petit, la foule se dissipa pour n'en laisser que certains, Somnus tardait à partir avec ses hommes et fort probablement que Kazan faisait de même. De mon côté, ce nouveau contact avec la main de Gentiana fut alors très différent du précédent, bien plus rude et glaçante au point où cela se ressentait telle une brûlure. Un geste défendu que je payais suite à cet abus ?

Je n'arrivais pas non plus à savoir s'il s'agissait d'une réaction induite par Shiva, Gaïa ou alors Minerva. Néanmoins je ne vins donc pas y mettre fin prématurément et attendis alors de terminer ce que j'avais entrepris depuis tout à l'heure, malgré le début de douleur poignante qui mordait ma chair.

Ce n'est alors que quelques instants plus tard, pendant que Gentiana devait donc percevoir ce que j'essayais de lui transmettre, que je fus moi aussi pris de quelques apparitions mystiques et de visions mystérieuses. Aussi rapide qu'un éclair frappe, des successions d'images me vinrent en me laissant alors entrevoir un paysage hivernal voir même glacial, maculé de rouge... un rouge écarlate, sanglant, dont Gentiana était alors bien plus tachetée que ses yeux l'étaient. Est-ce une mise en garde de Shiva ?

Dois-je comprendre que je ne devais pas l'impliquer dans mes affaires, que c'était donc mon fardeau exclusif et que quiconque ferait donc office de pièce rapportée allait en payer le prix ? Ainsi soit-il... si bien que je fis de mon mieux pour ne pas paraître désabusé ou ne serait-ce qu'éreinté de cette nouvelle possible révélation lorsque nous fûmes tout deux de retour à la réalité. « Tu as sans doute raison, mais non tu es la seule au courant. Faisons alors en sorte que personne d'autre ne le soit. » en faisant de mon souhait un simili d'ordre, j'en avais sans doute déjà trop fait auprès de Gentiana et cela ne devait pas se répéter... en espérant que je n'avais pas passé le point de non-retour à son sujet et que ces visions ne soient pas.

« En effet, mais peut-être devrais-je avoir un peu plus confiance en nos forces. Il est possible que ce ne soit qu'un destin possible et que nous sommes déjà en train de l'éviter. » comme pour lui insuffler, ainsi qu'à moi, quelques mots rassurants... pour rapidement changer de sujet et faire en sorte qu'elle ne prenne pas trop cette histoire à cœur non plus. Avais-je alors changé de mimique ou de faciès ? J'essayais au mieux de ne rien montrer désormais, en lui adressant donc un léger signe de tête, reprenant mes distances physiques par rapport à elle. « Les choses semblent rentrer dans l'ordre, nous devrions alors nous reposer un peu avant le Sacre. » dans un nouveau signe de tête, lui adressant un simple regard, bien moins insistant que précédemment, pour enfin reprendre le chemin vers lequel nous étions arrivés afin de retourner à l'édifice où siégera le Conseil pour la cérémonie. De nouveau silencieux, je ne dis mot de tout le trajet.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyVen 25 Oct - 13:53



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


C'est alors qu'il assurait qu'elle était la seule à être au courant des dessous de l'affaire qu'elle jeta un œil hasardeux vers ses mains – sûrement parce qu'elle avait baissé la tête pour donner une caresse à Gwynie – ne pouvant s'empêcher de remarquer que l'une d'elle semblait avoir légèrement tournée au violacé … et pas violacé joli comme ses cheveux, plutôt un violacé bleuâtre je-sors-du-congélo. Est-ce que c'est elle qui a fait ça … ? Qui d'autre ? Bien sûre, elle se sentit coupable, même si cela ne se manifesta pas de manière évidente sur son visage. Elle se souvenait de toutes ces histoires que lui racontait sa grand-mère sur le caractère de Shiva à qui il arrivait de damner quelques mortels, parfois car ils lui auraient manqué de respect, d'autres fois pour des raisons un peu plus flous laissant croire qu'elle était plutôt possessive … Elle n'était pas certaine que toutes ces histoires soient vraies, la précédente messagère de la Glacéenne trouvait tous les bons prétextes pour mettre sa petite fille en garde contre les hommes d'une manière générale … enfin tout de même, Ardyn n'était pas un rustre, il était le Sauveur, Messager de la Déesse et rien ne justifiait une telle punition ! Enfin … pour l'instant elle avait plutôt l'impression qu'elle était la seule fautive, elle et sa mauvaise maîtrise de ses pouvoirs : elle venait de congeler quelqu'un par mégarde après tout !

Elle sortit de ses pensées pour acquiescer d'un signe de tête à la décision d'Ardyn de ne pas mettre plus de personne dans la confidence. Quelque chose lui disait qu'il regrettait d'ailleurs de l'avoir incluse dans les petits papiers de la planète … est-ce qu'il ne lui faisait plus si confiance que ça, finalement ? Elle aurait voulu trouver les mots justes pour lui assurer qu'il n'avait pas fait erreur en lui confiant ces visions, aussi inquiétantes soient-elles et pour lui faire comprendre qu'elle serait toujours prête à l'écouter à l'avenir, elle était suffisamment solide pour cela … mais elle ne trouva tout simplement pas les mots. Elle n'était pas très douée pour cela, sur le vif en tout cas. Le fait est qu'elle était bien plus bavarde et éloquente dans ses lettres, quand elle avait le temps de réfléchir à ce qu'elle voulait dire et comment, au calme, sans regards ni oreilles indiscrètes. Déjà qu'elle avait changé en de nombreux points, découvrir qu'elle n'était pas si loquace en vrai allait peut-être finir de le convaincre que la Gentiana qu'il avait toujours connu n'était pas celle qu'il avait retrouvé ici … Enfin, si cela avait la moindre espèce d'importance.

— Oui, ayons confiance. Approuva-t-elle donc simplement pour signifier que les visions inquiétantes et même macabres qu'il lui avait confié n'avait ternis ni sa foi, ni sa détermination, ni son espoir.
— Pour quelle autre raison recevrais-tu ces images si ce n'était pas pour te donner la possibilité d'éviter le pire ?

Malgré ces sincères encouragements, il y avait comme un froid entre-eux. De son côté, elle avait peur de finir par vraiment lui faire du mal si elle gardait cette proximité, mais Ardyn aussi semblait soudain plus distant … Elle n'eut pas l'égocentrisme de penser que c'était tout simplement parce qu'il avait peur d'elle et de ses pouvoirs qu'elle ne maîtrisait pas toujours à cent pour cent, il devait y avoir autre chose … Mais il était bien entendu inconcevable qu'elle aille creuser les raisons de cette distance soudaine qui, d'un côté, l'arrangeait, même si cela l'embarrassait autant d'un autre.
Encore une fois, elle fut incapable de formuler ce qui lui brûlait les lèvres : à savoir des excuses pour les sévices sur sa main et des remerciements pour l'avoir aidé à décongeler leur camarade sans la juger ni la fuir. Ce n'est pas les occasions qui manquait pourtant, elle aurait pu profiter de ce long silence qui anima leur trajet jusqu'au temple où aurait lieu le Sacre … mais le fait est qu'elle passa ce chemin à se demander comment dire tout ça, à douter sur le fait qu'il soit trop tard, à se dire qu'elle aurait l'air idiote de soudainement s'animer d'un « au fait, merci de m'avoir aidé et déso pour ta main, mec ». Elle aurait du le faire sur le moment, maintenant elle aurait juste l'air idiote …

C'est lorsque l'occasion de lui dire ce qu'il aurait dû entendre lui fut retirer qu'elle se dit qu'il valait mieux tard que jamais … bon, cela lui donnait une raison de plus pour faire en sorte de pouvoir lui dire après le Sacre. On va dire ça.
En effet, une fois arrivés sur place, Kazan les avait rejoint et quelques messagers étaient déjà arrivés. Les derniers réfugiés étaient conduits dans les sous-sols insolites de l'édifice en forme de coquillage, ils s'étaient portés volontaire pour prier avec les messagers. Gentiana passa du temps avec Gwynie pour trouver la paix, puis elle rejoignit l'autel où auraient lieu l'invocation du Sacre … au centre de celui-ci, un piédestal mettait en valeur le bien le plus précieux des Cétras : la matéria Blanche. Elle l'observa un moment et prit place avec quelques autres Messagers et tous ne tardèrent pas à les rejoindre. L'eau qui semblait suspendu au-dessus de leur tête laissait filtrer une lueur rouge de plus en plus vive …

— Il est temps.

Fidèle à elle-même, Gentiana semblait parfaitement calme, elle esquissait même un léger sourire à ses camarades voué à les apaiser une dernière fois. Elle croisa le regard d'Ardyn et ferma les yeux. Ils étaient tous en cercle autour de la Matéria blanche, paume vers le ciel, il commencèrent à prier en silence, puis des voix s'élevèrent. Après quelques instant, tout commença à trembler, la matéria blanche émettait une lumière pure de plus en plus vive jusqu'à libérer une sorte sorte de faisceau qui monta vers le ciel, il avait la couleur bleu-vert de la Rivière de la vie … Il y eut une onde de lumière qui sembla grandir, la lumière s'étendit comme un mur au-delà de la cité et c'est un véritable bouclier veiné du courant de la Rivière qui se dressa pour les protéger.
Le tremblement de terre s'intensifia et Gentiana sentit son énergie se faire drainer, les veines de ses poignets en étaient douloureuses. Puis il y eut autre chose … si tous les Cétras durent sentir l'impact et entendre le cri déchirant de la planète, Gentiana, elle, subit un petit bonus. Comme elle le savait très bien depuis quelques temps, le Météore s'était écrasé bien au nord, à l'emplacement-même où se trouver l'Autel sacré de Shiva. Elle sentit la Glacéenne souffrir de la perte de son temple auquel elle était liée, mais ce fut également comme si elle s'était agrippée à sa messagère de toutes ses griffes. Elle eut une terrible douleur dans la poitrine, le froid sembla se propager dans tout son corps comme si son sang venait de geler … mais c'était différent de ce qu'elle avait pu voir et sentir dans ses visions lors du dévoilement du Sacre, dans ces dernières, elle avait l'impression de sentir le pouvoir de Shiva exploser, la déchirer … mais plus comme si cela la quittait. Là c'était plutôt l'inverse, cela ressemblait à la douleur de son initiation, mais en pire. Elle portait la matéria de Shiva dans la main et cette dernière était à présent le dernier lien de Shiva avec la planète ….

Alors que le Sacre avait fait son œuvre et que les Messagers, bien qu'épuisés, pouvaient se réjouir d'avoir préservé le monde, Gentiana était toujours en transe, la matéria de Shiva émit une vive lumière, sa main gauche devint blanche comme neige et le givre envahit tout son bras. Elle poussa un cri qu'elle s'efforçait de contenir depuis un moment déjà … et elle sombra finalement dans les limbes …

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyLun 28 Oct - 1:03



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Encore sous le choc provoqué par ces quelques images, je n'eus aucune envie de mettre fin à ce silence qui nous accompagna tout du long jusqu'à notre retour au lieu de la cérémonie. Même Aquilon faisait donc profil bas, par souci de mimétisme ou alors par inquiétude vis-à-vis de la situation et de ce corps céleste qui ne tarderait pas à s'écraser sur Gaïa. Après tout, lui aussi était apparemment un messager et devait être perturbé tout autant.

Aussi long que fut le trajet, le silence dura... ne me coupant de mes songes que pour adresser une tendre caresse à mon compagnon, avant d'entrer dans ladite salle de réunion où la plupart de mes confrères et consœurs demeuraient alors, arborant un regard aussi rieur que je ne l'étais pas en mon fort intérieur, pour essayer d'apporter un peu de lumière en cet instant fort sombre... et brillant d'un éclat écarlate bien peu naturel qui se reflétait dans l'eau qui surplombant nos têtes. Aucun mot ni le moindre discours, juste quelques regards ça et là sur l'assemblée que nous formions alors, avant de tendre nos mains une nouvelle fois, toujours comme coupé de la réalité d'autant plus que la situation présente me donnait alors comme une impression de transe avec la planète. Peu à peu, mes forces me quittaient et je m'enfonçais dans les abysses de la terre, me perdant dans les infinies méandres sombres et inconnus qui s'étalaient sous nos pieds.

Gaïa m'apparut, alors que je sentais mon corps trembler comme une feuille et mon énergie se faire de plus en plus rare en mon organisme. Quelques chuchotement à peine perceptibles vinrent à mes oreilles, ne sachant pas s'il s'agissait de la planète ou de quoique ce soit d'autre mais l'écho restait inquiétant. Sans voir, je sentis ce dôme poindre au-dessus de la Cité et de ses environs, alors que des larmes se mirent à couler de mes yeux ambrés sans prévenir... comme si je ressentais ces nombreuses vies s'éteindre si subitement sous l'impact de cette masse inconnue. Un vrai massacre...

C'était comme si la toile de la réalité se déchirait sous de nouvelles visions d'horreur, me retrouvant tantôt dans ces étendues glacées et perdues au Nord, totalement déformées en un cratère qui ne laissait plus rien paraître de ce qui s'y trouvait avant... pas même le temple de Shiva sous le glacier.

Comme un retour arrière vint s'effectuer alors que je revoyais une nouvelle fois quelque chose s'abattre sur notre planète... comme un météore qui fut une nouvelle fois détruit par le Sacre, laissant Gaïa à moitié morte cette fois encore. Quelques silhouettes dans l'ombre se greffèrent au panorama flou qui se dessinait devant moi, certaines humains et d'autres non... mais toutes comme venant d'un autre temps malgré la présence de l'un de ces félidés intelligent et protecteur de la planète, à la crinière cramoisie. Tout disparu en un claquement de doigts, dans les flammes alors qu'un regard verdâtre perçait jusqu'à mon âme comme une lame fend la chair, comme dans l'étreinte d'une créature tentaculaire... abjecte et inimaginable.

Puis cette immense masse jusqu'alors dans les vastes ténèbres se dissipa, comme une illusion, en me laissant entrevoir une gargantuesque carlingue métallique aux formes étranges, fascinantes et luminescentes prendre ses racines au loin, dans une vallée qui aujourd'hui me rappelait une chaîne de montagnes. Un bruit sourd et rythmé manqua de me blesser les tympans, en l'apparence de diverses pompes et tuyauteries qui s'enfonçaient aussi loin dans la terre que je ne le pensais humainement possible, arrachant à Gaïa des cris de douleur sous ces flux qui revenaient de ses entrailles.

Quelques successions de visages connus et inconnus, tous tiraillés par la douleur et la perte, parfois dans des cuves de verre et similaires à des rats de laboratoire, le sang vint de nouveau obscurcir mes visions avant de me faire retrouver pied dans ma réalité, alors comme suspendu dans le temps.

Certains d'entre eux faisaient écho à ces visages que j'avais vu... d'autres un peu moins, mais tandis que je perdais peu à peu connaissance, j'avais entraperçu Kazan à deux doigts de la combustion spontanée, les flammes rongeant sa chair... Opale non loin qui essayait de l'en sauver in-extremis... tous étaient paniqués, surtout devant l'état d'Abigaël qui semblait alors plus cadavérique que jamais, entre la vie et la mort... Gentiana semblait avoir perdu connaissance au même titre que je voyais ce sombre rideau tomber devant mes yeux... en ayant pour dernier spectacle mon frère qui s'élançait vers moi, en vain. Avait-il hurler quelque chose ? Je n'avais rien entendu.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMar 29 Oct - 19:49



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Lorsqu'elle commença à revenir tout doucement à elle, la première chose dont Gentiana se souvint fut l'écho nébuleux d'un rêve … un papillon bleu et cyan. Pendant un long moment, alors qu'elle avait encore les yeux fermés et la respiration lente du sommeil, elle ne se souvenait même pas du Sacre, elle avait juste l'impression de se réveiller d'une nuit comme les autres, un matin comme les autres, profitant de son lit douillet. Elle pouvait même sentir le poids de Gwynie sur ses pieds … elle était si bien, malgré une douleur froide dans la main gauche.
Puis elle commença à se souvenir … se souvenir du Sacre, de la peur, de la douleur, des cris … Elle entendit et ressentit au plus profond de son être la douleur de la planète. Son esprit embrouillé mélangea un moment quelques rêves et cauchemars qu'elle avait pu faire pendant son long sommeil, puis elle revint doucement à la réalité. Elle sentait de légers courant d'air sur son visage, comme si quelqu'un agitait sa main devant son nez et il y avait ... de la musique ?
Elle ouvrit lentement les yeux en entendant un drôle de couinement et la première chose qu'elle vit fut une sorte de gros museau rose et tout rond. Puis une tête au poil clair duveteux, tout rond lui aussi, avec des yeux très fin et une antenne au bout de laquelle s'agitait un pompon rouge. La petite créature agitait une sorte de petite baguette devant son visage.

Kupo !

La musique s'arrêta, Gentiana poussa un léger gémissement en portant une main contre son front, elle vit Gwynie qui venait de se redresser à ses pieds, puis Elijah qui était à ses côtés. Le Mog, créature féerique plutôt timide d'ordinaire et que Elijah savait amadouer par sa position de Messager musicien, vint flotter au dessus de l'épaule du barde sans la quitter des yeux.

— Eli … Que c'est-il passé ?

Elle fut interrompue par la grosse truffe de Gwynie qui vint lui lécher le visage, elle se redressa donc pour s'asseoir et caressa doucement sa chienne qui semblait s'être beaucoup inquiétée. Elle lui adressa quelques paroles rassurantes et reporta son attention sur son ami de toujours.

— Comment tu te sens, Genna ?
— ça va plutôt bien … et ça ira mieux quand tu auras répondu.


Et si cet air grave et inquiet qu'il arborait actuellement ne lui allait pas, Elijah, Messager des Mogs et célèbre compositeur interprète, ne tarda pas à retrouver son naturelle en faisant le récit des événements à la convalescente qui avait manqué pas mal de chose. Il y mettait les formes et en rajoutait sûrement dans sa façon de narrer les faits, mais au moins elle saurait tout.
Elle avait donc perdu connaissance juste après le rituel et elle ne fut pas la seule. Abigaël ne tarda pas à la suivre, Kazan – qui avait pris feu sans que personne ne comprenne trop pourquoi sur le coup – finit lui aussi par sombrer, ainsi que Ardyn. On comprit plus tard que le mal de Gentiana avait été provoqué par la perte de l'Autel de Shiva et qu'un déséquilibre avait sûrement créer un afflux un peu trop virulent chez l'opposé de la Glacéenne, à savoir Ifrit. Tout le monde allait bien cependant, ce qui la rassura. Il y avait eut des dégâts dans la cité, une partie d'un refuge s'était effondré … mais on ne dénombrait finalement que peu de perte comparé à la catastrophe, finalement. Enfin, ça c'était pour la cité. Des messagers des villages alentours commençaient à arriver pour faire état des dégâts et on ne tarderait pas à avoir des nouvelles des continents.

Tout en écoutant Elijah, Gentiana voulu se lever en posant sa main gauche contre sa table de nuit, cette dernière gela presque à la seconde-même où elle avait posé ses doigts dessus. Elle retira vivement sa main, se rappelant des dégâts qu'elle avait provoqué la veille … Elle ne remarqua que maintenant que sa main était restée aussi blanche que la neige et ses ongles avaient bleuis … c'était un peu douloureux, mais elle sentait que Shiva faisait de son mieux pour l'épargner. Gwynie avait toujours été la seule à ne rien craindre de ses pouvoirs … elle était une envoyée de Shiva aussi, après tout. La chienne s'était donc aussitôt blottie contre sa maîtresse pour la rassurer et elle la caressa doucement.

— Comment va Ardyn ? Et les autres, je veux dire.

Elijah osa un léger sourire taquin mais ne fit aucune remarque pour le moment.

— Ardyn ne s'est pas encore réveillé pour ce que j'en sais, mais son état était stable. Les Mogs ont veillé sur vous.

A ces mots, celui qui flottait au dessus de son épaule fit un petit tour sur lui-même en poussant un de ces petits couinement caractéristique.

— Abigaël s'est réveillée ce matin mais reste alitée pour le moment et Kazan reçoit encore des soins pour ses brûlures.

Tout le monde était sauf … c'était plutôt une bonne nouvelle même si l'avenir semblait incertain. Elle était plutôt soulagée pour ses camarades, mais c'est un regard inquiet qu'elle posa sur sa table de nuit encore gelée … Mais quelle heure était-il au fait ? La journée était déjà bien avancée, elle avait dormi tout ce temps … Elijah essaya bien de la détendre et lui apporta de quoi se couvrir comme elle n'avait pas grand chose sous ses couvertures, après quoi il attendit en la regardant.

— Alors, qu'est-ce que tu attends ?
— Que tu te retournes, chez ami.
— Oh, je t'en pris, Genna, je t'ai déjà vu moins vêtue que ça ! Dois-je te rappeler que nous prenions nos bains ensemble, fut un temps ?
— Peut-être, mais nous avions deux ans, Eli.


Après quoi elle le foudroya du regard et Gwynie aboya pour finir de le convaincre. Il lui tourna donc le dos avec un léger rire, faisant parfois mine de tenter de se tourner, entraînant aussitôt un grognement de la chienne de garde. Gentiana resta assise sur le bord du lit après avoir enfilé un Yukata sobre et confortable.

— Les gens ont commencé à nettoyer les rues dès ce matin, et ils ont décidé de préparer une petite fête pour célébrer … et bien, le fait que nous soyons encore en vie.
— Je vois …
— Tu viendrais avec moi ?
Il s'était à nouveau tournée vers elle, maintenant que Gwynie le lui autorisait.
— Je ne pense pas … Je suis encore dangereuse.
— Tu t'inquiètes pour ça ?
Il désigna la table de nuit gelée. Cela va peut-être demandé un petit temps d'adaptation, à toi et Kazan, pour retrouver un équilibre des forces … mais tu n'es pas un danger Gentiana.

Elle lui lança un de ses regards de femme fatale, non sans un léger sourire taquin. Même si elle prenait la situation très au sérieux, un peu de dérision ne pouvait pas faire de mal.

— Je n'ai pas dis que tu n'étais pas redoutable pour autant !

Il n'empêche qu'elle n'aimait pas les fêtes … mais après discussion, Elijah avait raison : cela rassurerait tout le monde la voir. Elle fit donc un effort et se prépara pour sortir, Eli trouva même une idée efficace pour l'empêcher de geler tout ce qui pourrait frôler ses doigts, il lui suffit de couvrir sa main gauche d'un gant en cuir pour maîtriser le phénomène. Il était malin, le barde ! Gentiana fit donc une assez brève apparition à la petite fête qui s'était improvisée dans les rues de la Cité des Anciens, elle revit même la petite Violette qui la salua chaleureusement – et avec qui elle prit toute les précautions possible pour ne pas risquer de la congeler. Elle rencontra Abigaël, qui semblait plutôt fatiguée ainsi que Kazan qui avait lui aussi fait l'effort d'une apparition rassurante. Un de ses bras était bandé et on pouvait distinguer quelques marques rouges sur un côté de son torse … elle comprit alors l'intérêt de ses nombreux tatouages, en plus d'être sûrement une tradition et une mode de ses terres d'origines, cela servait très habillement à couvrir de vieilles brûlures … Chacun sa technique.
Elle voulu se rendre au chevet d'Ardyn, mais elle croisa Somnus qui assura qu'Opale prenait déjà soin de lui, tous deux se relayaient pour veiller sur lui … bien. Très bien. Bien, bien … bien. Si il allait bienc'était bien. C'est donc Somnus qui la raccompagna jusqu'à chez elle après sa visite relativement courte à cette fête de « la survie ».



Les jours passèrent, Ardyn s'était réveillé, mais elle n'avait toujours pas eu l'occasion de vraiment le voir, tout juste brièvement aperçu ... pourtant elle avait vraiment envie de prendre de ses nouvelles. Pour dire quoi ? Elle n'en savait rien ... Elle n'arrêtait pas de penser à ce qu'il s'était passé avant le Sacre. Comme les occasions ne lui était pas donné de voir Ardyn plus souvent - elle fréquentait d'avantage Somnus, d'ailleurs - elle décida après quelques jours de silence radio de recourir à une méthode qui avait porté ses fruits ces dernières années ... Et le plus dure fut de trouver l'introduction idéale. "Cher Ardyn" ? Elle pensa un moment à "Cher ami" mais cela sonnait étrangement, pourtant il était bien un ami cher ... Bon, soyons simple.

Citation :
«  Ardyn,

Nous n'avons pas vraiment eu l'occasion de nous revoir depuis le Sacre, mais sache que j'ai été réellement ravie d'apprendre que tu te remettais bien. Je sais que Somnus et Opale prennent bien soin de toi et cela me rassure de te savoir entre de bonnes mains.
Il y a quelque chose que j'aurais dû te dire bien plus tôt, mais tu sais à quel point je peux être maladroite … ce n'est pas vraiment une excuse, cela dit et je ne cherche pas à me défiler. J'ai manqué de correction et j'espère que tu me le pardonneras.
Lorsque j'ai accidentellement gelé ce soldat, je dois bien avouer que j'étais paniquée … mais tu es resté là, calme et tu m'as aidé. J'aurais peut-être réussie toute seule, mais te savoir là pour me guider, pour avoir confiance en moi, a tout de même été d'un réconfort non négligeable. Pour cela je voulais te présenter mes remerciements les plus sincères.
De plus, ne n'ai pu m'empêcher de remarquer que je t'avais blessé à ce moment-là et je tenais à te présenter mes excuses pour cela. Je suis sûre que ta main s'en est très bien remise et que c'est un peu stupide d'en faire si grand cas après tout ce temps, mais cela me pesait sur la conscience.

Je me sens bien mieux à présent.

J'espère que tu prends tout le repos nécessaire à ton bon rétablissement, mais encore une fois, je sais qu'Opale veille au grain.

Prends bien soin de toi,

Amicalement,

Gentiana.
 »

Elle envoya Gwynie porter sa lettre, la chienne n'ayant certainement pas l'intention de la remettre à quelqu'un d'autre qu'à Ardyn lui-même !

On préparait déjà une expédition vers le nord. Tous les Messagers ne seraient pas du voyage, mais la présence de Gentiana était assurée, non seulement parce qu'elle était celle qui connaissait le mieux les régions enneigées – même si la topographie risquait d'avoir fortement changé … - mais aussi parce qu'elle avait exigée d'être du voyage. Elle voyait cela comme une sorte de dernier pèlerinage pour elle … il ne restait plus rien de l'Autel de la Glacéenne, elle le savait, mais elle voulait faire ce voyage en son hommage. Elijah avait d'abord fidèlement proposé de l'accompagner, mais sachant à quel point il était frileux, elle le dispensa de se sentir obligé et il céda étrangement dès qu'il su que Ardyn serait du voyage. Elle n'avait pas compris son clin d’œil.

Le jour du départ était donc venu et Gentiana avait chargé ses affaires dans le convois - elle voyageait plutôt léger. Elle portait sa tunique habituelle avec maintenant un gant qui couvrait toujours sa main gauche, autant par précaution que pour cacher l'aspect pâle de sa main et le bleu disgracieux que ses ongles n'avaient pas encore perdu. Gwynie semblait très enthousiaste à l'idée du voyage alors que sa maîtresse s'inquiétait déjà des secousses du transport … La visite de la petite Violette lui fit cependant chaud au cœur, l'enfant était venu lui dire au revoir.

Faites attention dans le nord, madame Gentiana !
— Merci Violette, prend soin de toi aussi … Puis-je te demander une faveur ? Elijah doit prendre soin de mes fleures en mon absence, mais il n'a jamais eu la main très verte … pourrais-tu l'aider ?
— Oh oui !!


Elle commençait à savoir y faire avec les enfants … et elle était même en train de sérieusement s'attacher à celle-ci.

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyVen 1 Nov - 21:04



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Plusieurs jours passèrent avant que je ne reprenne connaissance, sous les couvertures de mon lit avec tantôt Opale, tantôt Somnus à mon chevet, veillant à ce que je ne me lève pas prématurément ou que je m'éclipse discrètement. Pour remédier à ce problème, mon frère avait été jusqu'à ordonner à quelques-uns de ses hommes à monter la garde autour de notre domicile. Depuis que notre oncle nous avait quitté, personne ne nous rendait vraiment visite et sa petite chambre était restée vide et pleine de poussières, comme si la porte était condamnée. En soi, la demeure en elle-même n'était que très peu habitée, entre Somnus qui résidait souvent dans les quartiers de la milice et moi qui n'y avait pas mis les pieds depuis bien des années... cela eut au moins l'effet de limiter le passage de ces quelques curieux ou inquiets afin de demander de mes nouvelles.

Aujourd'hui était organisée la fameuse fête en l'honneur de notre miraculée sauvegarde, un bel événement que je ne savais pas vraiment comment prendre puisque je n'étais ni confiant sur notre avenir, ni l'âme d'un vieux sage rabat-joie qui faisait la morale à ses pairs. Je profitai alors du peu de répit que j'avais, penché à la fenêtre de ma chambre, au premier étage, pour profiter un peu de la lueur dorée du soleil, se reflétant dans mes iris ambrées ainsi que de la chaleur sur ma peau. Durant ces quelques jours d’inconscience, on m'a rapporté que j'aurais parlé... pour dire des choses assez incompréhensibles d'ailleurs, ce qui ne me rassurait pas quant à ma propre situation. Je ne me souvenais de peu de choses rencontrées dans cet état second, si ce n'est que l'atmosphère était lourde, assourdissante, alors que des milliers de voix m'avaient encerclés en chuchotant quelques prières pleines de désespoir ou de râles d'agonie. Cela dit, la vision de cette vie normale et dynamique en contre-bas me rassurait quelque peu, surtout en apercevant Aquilon en train de jouer avec Opale, tandis que je lorgnais vers les quelques membres de la milice à ma porte, montant la garde, dans un léger soupir las. En d'autres circonstances, on aurait très bien pu me confondre avec l'une de ces princesses de contes de fées, enfermée dans sa tour en attendant... en attendant personne en fait.

« Encore une journée normale pour le reste du monde. » avais-je soufflé alors que Somnus me tirait de mes rêveries en m'apostrophant depuis la rue passante, et visiblement je n'avais pas été des plus discret car cela semblait être une réponse. « Deviendrais-tu cynique, mon frère ? Allons, laisse les profiter un peu, ils en ont vraiment besoin tu sais... malgré les apparences, le moral reste au plus bas. » dans un léger rire, ne voulant me faire une remontrance mais plutôt un petit topo rapide de l'état général de la Cité et de ses habitants, depuis le Sacre et la chute de ce corps céleste.

« Ne t'embête pas, il est grognon depuis qu'il est levé. Sans doute à cause d'une mauvaise nouvelle ? » alors qu'elle s'était approchée au niveau du porche avec Aquilon, se voulant donc taquine par rapport à cette fameuse lettre... l'avait-elle alors lu ? Toujours est-il que mon fidèle compagnon, lui, était enjoué de me voir debout et un peu plus en forme que les jours précédents. « Aussi indiscrète qu'à l'accoutumée, tu ne changeras donc jamais. » lui lançais-je alors avec un petit sourire en coin néanmoins, en remarquant que sa bonne humeur ne s'était pas ternie depuis le sinistre. Mais peut-être avait-elle raison, je m'étais moi-même connu un peu plus souriant. « Non, jamais ! » alors que nous étions tous les trois pris d'un rire authentique et amusé. Heureusement qu'ils étaient là, même si la dernière tentative d’agrandir un peu plus mon infime cercle privé fut apparemment une bien mauvaise idée puisque l'on m'avait fait comprendre que cela n'apporterait qu'un funeste destin pour la personne. Peut-être qu'eux deux l'encouraient également en fait... toujours est-il que j'attendais le familier de Gentiana pointe le bout de son nez pour lui remettre ma réponse.

Citation :
Gentiana,

Je n'ai pas vraiment l'habitude d'être cloîtré ainsi chez moi, mais ils ne me laissent guère le choix. Cela dit, je ne sais pas si j'aurais préféré me rendre à cette fête... peut-être une virée avec Aquilon !

Mais malheureusement je crois qu'il apprécie aussi la présence de mes geôliers de fortune. Lui aussi a bien besoin de se reposer, il a longtemps été sur les routes... parfois j'oublie que je ne suis seul.

Pour en revenir à ce que tu me dis, tu n'es en rien responsable de ce qui a pu se produire, personne ne l'est. On m'a dit que le Sacre n'a pas été de tout repos pour toi également, tu devrais plutôt te préoccuper de ton état, même si c'est assez déplacé de ma part...

Et si cela peut te rassurer, ma main n'a rien du tout, je ne l'avais même pas remarqué à ce moment-là d'ailleurs. Alors fais-moi donc plaisir et ne te ronge pas les sangs pour si peu, d'accord ?

Cela m'a fait plaisir de te revoir en tout cas.

Probablement à bientôt alors, pour braver le froid et le givre.
Nous vous rejoindrons à la première escale, je serai en retard.

Amicalement,
Ardyn

Tel fut le message que je lui enverrai dans la journée, ayant donc prévu de faire parti du voyage vers le Nord pour voir ce qui restait de la splendeur naturelle de ces régions glacées. Certains, dont Gentiana, s'y rendraient probablement pour se recueillir auprès du temple désormais détruit de Shiva, mais moi... j'avais surtout dans l'idée de voir de mes propres yeux l'objet à l'origine de ce désastre. Je n'arrivais décidément pas à m'enlever toutes ces choses de ma tête et cela Somnus l'avait sans doute remarqué car il n'avait pas ordonné à ses hommes de m'en empêcher... enfin, il avait tout de même dérangé et mobilisé Mikaere même si ce dernier avait bien évidemment prétendu qu'il comptait s'y rendre de toute façon.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptySam 2 Nov - 20:31



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


La réponse à sa lettre, Gwynie le lui avait apporté juste au moment du départ, alors qu'elle passait le seuil de la petite maisonnette en forme de coquillage qu'elle avait hérité de sa grand-mère. Elijah était alors jute à côté, il s'était proposé pour l'aider à porter ses bagages – toujours à faire du zèle – et elle en avait profité pour lui expliquer comment s'occuper des quelques plantes dont il aurait la charge en son absence. C'est parce qu'elle le sentait peu concerné qu'elle demandera plus tard à Violette d'apporter sa contribution. Bref. Comme Elijah était juste là, à la regarder avec son sourire moqueur, comme s'il attendait qu'elle lui fasse la lecture, elle n'avait pas daigné ouvrir l'enveloppe dont la provenance était certaine.

Tout était prêt pour le départ, elle venait de dire au-revoir à Violette et elle profita d'un moment de solitude pour enfin ouvrir la lettre d'Ardyn. Aussitôt, un très léger sourire releva le coin de ses lèvres sans qu'elle ne sache pourquoi … Il n'y avait pourtant rien d'extraordinaire dans ces quelques lignes et Ardyn était même plutôt concis. Concis mais rassurant. Elle sourit un peu plus en lisant qu'il avait été content de la revoir, sans s'en rendre compte, car elle était en réalité convaincue que ce n'était qu'une formule de politesse.

— Tu as reçu de bonnes nouvelles, on dirait !

C'était Ingrid, messagère de Kjata à l'épaisse chevelure rousse qui venait sourire aux lèvres et hache sur l'épaule. Gentiana referma calmement sa lettre, ne changeant pas d'expression, impénétrable.

— Ma grand-tante Jacinthe. Les dégâts qu'elle a subi chez elle étaient mineurs et elle ne porte comme un charme. Elle me disait qu'elle était particulièrement soulagée que son chat et son stock de chapeaux aient survécu ...

L'aventureuse rousse sembla la croire sur parole et l'invita à partager sa roulotte pour le trajet, ce que Gentiana accepta malgré son aversion pour les transports. C'était ça ou courir derrière le convoi de toute façon, quoique elle aurait peut-être préféré juste s'accrocher et se laisser glisser sur une glace factice … mais cela aurait été bien fatiguant ! Bref, elle ne voulait pas se donner en spectacle, et Ingrid était toujours de bonne compagnie.
Gwynie passa une bonne partie du chemin à courir avec les chocobos avant de sauter pour rejoindre sa maîtresse afin de faire une petite sieste revigorante. Cette première partie du voyage fut relativement calme, ils croisèrent quelques monstres qui ne firent pas long feu étant donné l'équipe qui faisait partie du voyage et puis ils avaient aussi un comportement assez inhabituel … ils avaient l'air agité, n'attaquaient que ce qui se trouvait sur leur route et semblait toujours assez pressé de s'enfuir. Cela les arrangeait bien, mais avait également quelque chose d'assez inquiétant.

Ils s'arrêtèrent finalement pour monter le camps dans un relais adapté aux soins des chocobos lorsque le soleil commença à décliner. Le ciel était alors d'un orange vif et ardent et le paysage avait commencé à blanchir. Gentiana monta sa tente, aida à récupérer du bois pour les feux, discuta un peu avec la compagnie et prit finalement congé après avoir avalé son potage. Elle n'alla pas tout de suite se coucher bien qu'il fasse déjà presque noir, elle prit d'abord soin d'aller se laver dans la rivière qui s'écoulait non loin, profitant d'être la seule ici à supporter ces températures glaciales.
Lorsqu'elle rejoignit sa tente, Ardyn et son petit groupe n'était toujours pas arrivé … cela l'inquiétait un peu même si on ne pouvait pas encore considérer ce retard comme alarmant. Ne pouvant trouver le sommeil, elle lut un moment en faisant plus attention à ce qu'elle entendait qu'à ce qu'elle lisait, Gwynie sur ses jambes, somnolente … Finalement, après quelques chapitres, la chienne sembla s'animer. Ses oreilles se dressèrent sur sa tête qu'elle releva en direction de l'entré du camp – invisible depuis l'intérieur de la tente.

— Alors, Gwynie ? Ils sont arrivés ?

La chienne s'était levée en remuant vivement la queue, Gentiana comprit que c'était bien ça … rassurée, elle éteignit sa lampe et tapota à côté d'elle pour inviter sa compagne au poil doux à la rejoindre.

— Allez, vient, Gwynie. Encouragea-t-elle d'une voix douce, comme l'animal ne semblait pas décidé.

Dans la pénombre, Gentiana vit sa compagne tourner la tête vers elle un moment avant de se poter à nouveau vers l'entrée de la tente, assise, les oreilles droites.

— Vient te reposer, ma belle.

Non, elle ne voulait pas.

— Très bien, comme tu veux … Se résigna la messagère, après un léger soupir.

Gentiana s'allongea donc tranquillement et attendit un moment dans le noir sans vraiment sentir le sommeil l'effleurer. Elle tendait l'oreille et Gwynie aussi. Après un moment, Gentiana entendit des voix approcher sans vraiment comprendre ce qu'elles disaient vraiment … puis il y eu des bruits de pas, Gwynie se leva et courut subitement dehors. Gentiana marmonna juste un « non » mélangé avec un « mais » en se redressant, enfila rapidement son nagajuban qu'elle referma en hâte avant de se lever pour aller chercher la fuyarde. Il était bien rare qu'elle fasse des choses comme ça ! En fait, ce n'était jamais arrivé … pas de cette manière … qu'est-ce qu'elle avait ?
Ouvrant sa tente d'un geste tout en se redressant pour sortir, elle heurta quelqu'un avant même de le voir, le geste et la surprise l'emportant irrémédiablement en avant. D'un œil extérieur cela ressemblait plutôt à un plaquage, mais bon, il faisait noir, il n'y aurait peut-être pas de témoin.  

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyLun 4 Nov - 4:50



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Pour la toute première fois depuis que celle que l'on nommera plus tard Calamité était tombée sur Gaïa, j'allais pouvoir voir de mes propres yeux l'étendue de ses dégâts sur ce monde que j'avais jusqu'alors parcouru et aimé. Je n'avais presque pas fermé l’œil de la nuit même si j'aurais du me reposer pour récupérer de ces mêmes événements, mais pour la première fois depuis longtemps, je ressentais de la peur... pas celle que je perçois par les échos silencieux de la planète mais bien celle que j'avais au fond du cœur. Un contingent allait se rendre en direction du Nord, vers l'ancien temple de la Glacéenne mais également le lieu de l'impact. Naturellement j'avais répondu présent quant à la demande et mon frère ne m'avait pas laissé y participer sans avoir son mot à dire... et voilà que j'avais quelques miliciens en guise de garde personnelle, bien qu'ils fassent d'assez pâle figure comparé au messager de Titan qui m'accompagnait, Mikaere.

Et je crois même que Kazan ferait office d'enfant de chœur à côté de cet homme... que dis-je... de cette montagne ! Là où l'un était particulièrement robuste et agile, l'autre était une véritable masse et force de la nature, mais il devait également être le messager des dieux le plus agréable et le plus bienveillant que je connaisse. Les premières lueurs du jour pointaient à l'horizon lorsque nous prîmes le départ en direction du Nord-Ouest, faisant un crochet avant le véritable départ de l'expédition que nous ne rejoindrons que bien plus. En effet, n'en faisant qu'à ma tête, j'avais émis la demande assez capricieuse de me rendre en notre village natal, Somnus et moi, et personne n'osa m'en défendre. Sans doute que mon frère aussi souhaitait savoir ce qui s'y était passé, car apparemment la liaison avec ce dernier n'avait pas repris depuis le Sacre. Un postulat de départ peu rassurant.

Nous arrivâmes peu avant que le soleil ne soit au zenith et pourtant cet endroit était particulièrement sombre. Ce n'était pas un très grand village, mais il demeurait de taille moyenne malgré tout... sauf que sous mes yeux comme figés, je découvrais avec horreur que la majorité des habitations avaient été pulvérisé sous l'onde de choc, y compris celle où nous avions vus le jour pour la première fois. Nos parents s'en étaient allés depuis bien longtemps maintenant, alors recueillis par notre oncle paternel installé dans la Cité des Anciens en tant que membre de la milice, lui aussi décédé aujourd'hui dont Somnus semble avoir repris le flambeau... en plus de lui avoir succédé comme messager de Bahamut. Mais de notre village natal, il n'en restait donc que des vestiges inhabités ou des ruines, les habitants ayant fuit l'endroit pour se réfugier dans les abris les plus proches.

Une nouvelle fois, je pris la tête de notre petit groupe pour alors essayer de retrouver la trace de potentiels survivants... mais ce fut une malheureuse décision car nous tombâmes sur bien des dépouilles à quelques lieux dudit village. Apparemment ils étaient tombés, eux aussi, sur une de ces meute de monstres... potentiellement des bandersnatchs d'ailleurs à en juger par les informations recueillis par l'un des miliciens présent, assez doué pour la chasse. Aucun survivant par ici, et l'état délabré des quelques transports abandonnés laissant entendre que cela faisait déjà plusieurs jours que cela s'était passé... « Non... Non, ce n'est pas possible ! » avais-je hurlé au vent en voyant les traces de sang séché maculant la terre et les restes d'étoffes poussiéreux et arrachés qui n'avaient pas été emporté jusqu'alors.

--------------------

Après quelques heures passées sur place, nous avions pris la direction du Nord, pour rejoindre le groupe de pèlerins et éclaireurs qui s'étaient lancés à la dangereuse mission d'observation et de reconquête dans cette région glaciale désormais déformée par le cataclysme. Je ne dis mot de tout le trajet... et personne n'osa briser ce silence, surtout que Mikaere, encore une fois bien différent de Kazan, était très peu bavard. J'avais entendu quelques paroles à voix basse qu'il adressait à Titan, afin de lui demander de l'aide à mon égard, mais je n'avais su m'en saisir tant la nouvelle était déchirante. Alors que la nuit commençait peu à peu à tomber, nous avions quelques heures de retard sur l'expédition... mais nous tombâmes sur des traces de passage humains bien plus tôt qu'il n'aurait dû l'être.

Il nous fallait encore une bonne heure avant de retomber sur ladite route principale que Gentiana et les autres avaient emprunté... voilà qui nous surpris tous. Et si tous n'avaient pas péri ? Cela expliquerait ces indications naturelles et l'absence de ces monstres aux abords du massacre. Et ainsi une petite lueur d'espoir venait de renaître car avec de la chance, le reste du groupe les avait alors intercepté et recueilli. Une toute petite chance !

Ainsi la nuit était néanmoins tombée et je me sentais exténué... mais pas seulement moi, si bien que j'étais descendu d'Aquilon pour lui permettre de souffler un peu, si bien qu'une fois arrivés au campement de l'expédition, la plupart avait déjà rejoint les bras de Morphée. Puis en quelques gestes et agrémentés de deux ou trois mots, Aquilon et moi avions pris congé de nos compagnons pour la nuit, déambulant à travers le campement de fortune en quête d'un lieu ou se reposer... en traînant les pieds dans l'obscurité.

Avant même de comprendre que je m'étais arrêté à quelques pas d'une tente, assez lambda d'ailleurs, Aquilon s'était légèrement redressé comme s'il avait perçu quelque chose malgré la fatigué... et plus précisément le familier de Gentiana, ce que je ne compris qu'un peu plus tard, lorsque je fus percuté de plein fouet et étalé dos au sol. « Qu'est-ce que... ? » en ne terminant même pas ma question car je distinguais alors plutôt bien qui en était responsable malgré l'épuisement et l'absence de lumière. Il faut dire qu'à cette distance, je ne pouvais pas vraiment me tromper... sans compter sur cette légère fragrance familière malgré tout et cette impression de froid un peu plus intense désormais alors, caractéristique d'une unique femme à ma connaissance... « Et bien... tu ne trouves pas le sommeil, Gentiana ? » à voix basse alors pour ne pas troubler le sommeil d'autrui, assez intrigué.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyLun 4 Nov - 18:19



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Le placage improvisé fut sûrement plus agréable pour elle que pour lui, non seulement il était plutôt confortable – plus qu'un sol recouvert de givre en tout cas, même pour une messagère de Shiva ça n'avait rien de douillet, plus pour le côté dur que froid, cela dit – mais là aussi, le contact d'un corps chaud n'était pas désagréable. Elle ne réalisa cependant pas tout de suite qu'elle venait littéralement de se jeter sur Ardyn Izunia, ce n'est que lorsqu'il fit sa remarque – emprunte de plaisanterie – qu'elle redressa légèrement la tête pour deviner son visage dans l'obscurité ambiante. D'abord un peu gênée, elle eut finalement un sourire amusé et laissa même échapper un léger rire.

— J'étais sur le point de l'attraper, je l'ai vu partir par là … Si seulement tu n'avais pas été sur mon chemin. Sa voix était suffisamment légère pour que cela n'ait pas l'air d'un quelconque reproche. Et on pourrait se demander ce que tu faisais à rôder si près de la tente d'une dame, d'ailleurs …

Allez, une petite taquinerie, ça ne faisait pas de mal. Elle commença seulement à se relever après ça, mais s'arrêta un moment dans son geste en croisant le regard de Gwynie qui était assise là, tranquillement, juste à côté d'eux. A croire qu'elle trouvait ça drôle !

— Fait la maline, toi …

Puis, feignant l'innocence, la chienne retourna auprès d'Aquilon pour le renifler. Elle semblait particulièrement douce et prévenante, tout à coup, comme si elle était consciente que son camarade à plume était éreinté. D'ailleurs, Ardyn avait l'air de l'être aussi. Se relevant enfin, la main gauche habillement cachée sous sa manche qu'elle serrait fermement, elle l'aida de l'autre main - celle qui ne risquait pas de le congeler - à se relever.

— Excuse-moi, dit-elle finalement avec son sourire énigmatique, tu n'as rien de cassé au moins ?

Barrant sa taille de son bras gauche pour tenir son nagajuban bien fermé – et cela aidait à bien cacher sa main par la même occasion, sans que ça ait l'air étrange – elle s'accroupit juste un instant pour allumer la lampe à huile devant sa tente histoire qu'ils puissent y voir quelque chose. Malgré sa petite taquinerie de tout à l'heure, Gentiana savait que des tentes libres avaient été montée pour Ardyn et les autres retardataires juste à côté. Elle n'avait pas mis la lumière trop forte pour ne pas déranger les autres campeurs, mais suffisamment pour qu'ils y voient clair – les tentes étaient suffisamment espacée pour l'intimité de chacun, de toute façon.

— Comment s'est passé votre détour ? Tu as l'air exténué …

Elle ne voulait pas le retenir trop longtemps avec ses questions, justement parce qu'il avait vraiment l'air fatigué … mais elle avait l'impression qu'il y avait un peu plus que ça. Il n'avait tout simplement pas l'air bien … et comme elle se souciait de lui, en tant qu'amie et correspondante de longue date, elle voulait lui offrir une oreille attentive s'il en avait besoin … Enfin, sa seule envie était certainement de se coucher le plus vite possible. Elle semblait prête à l'écouter comme à le laisser dormir, c'était à lui de décider ... être pied nue dans l'herbe blanche de givre n'était pas un problème pour une messagère de Shiva, vous vous doutez bien ...

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMar 5 Nov - 12:10



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Voilà qu'après m'avoir plaqué au sol, Gentiana m'associait dès lors ds agissements suspects et pas même à demi-mot d'ailleurs ! Quel toupet ! Cela dit, ce n'est pas comme si je m'étais blessé dans la chute ou autre et de toute façon la fatigue avait déjà commencé à engourdir mon corps. De son côté, Aquilon aussi semblait content de retrouver Gwynie, alors que du mien je venais seulement d'être libéré de la douce et froide emprise de ma ravissante ravisseuse, s'excusant ensuite pour cette situation maladroite et absolument pas volontaire. « Ce n'est rien, de toute manière je ne sais ni vois où je mets les pieds non plus. Je crois bien que je pourrais m'endormir debout... ou ici. » en restant un temps allongé, laissant échapper un petit rire alors que les étoiles dansaient devant moi, bien loin mais terriblement moins menaçante que l'ancien astre rouge. « Mais tout va bien, je n'ai rien de cassé... je pourrais juste hiberner jusqu'au prochain printemps. » en retenant un bâillement avant de sentir Aquilon me tirer un peu le col avec son bec, me redressant alors grâce à l'aide offerte de mon interlocutrice.

Lui aussi voulait se reposer, mais il ne souhaitait pas me laisser tout seul dehors pour autant. Qui ose dire que les animaux ne sont pas fidèles ?

Puis Gentiana vint me demander comment s'était passé notre cher petit détour... j'aurais aimé que quelqu'un d'autre lui en parle mais j'étais le seul présent capable de le lui raconter. Puis un moment d'hésitation me parvint, toujours en lien avec ces visions abominables la concernant donc... j'avais besoin de temps pour y réfléchir, quelques instants par exemple, alors je me permis de faire quelques parenthèses. « Et toi, tu ne t'es pas fait mal ? Je ne pensais pas que tu ferais le pied de grue toute la nuit, tu ne trouves pas le sommeil ? Je te donnerais bien un peu du mieux si je le pouvais. » en la détaillant très brièvement, pour ne pas paraître désobligeant déjà que je n'y voyais presque rien de toute manière. Désormais relevé et toujours aussi rigide dans mes mouvements, entre l'air glacial et l'usure physique, je me demandais alors si son groupe n'avait pas croisé quelqu'un sur leur chemin... ou d'autres traces de passage. « Je t'expliquerai cela alors sans doute demain, sinon tu risques encore moins de dormir... mais, pourrais-tu te renseigner auprès notre avant-garde ? Pour savoir si les éclaireurs ont alors rencontré d'autres Cetras ? Ou même des traces de pas humaines se dirigeant vers le Nord ? » en sachant pertinemment qu'elle ne lâchera pas l'affaire et que je devrais lui faire un résumé des événements durant le trajet, mais pour le moment je ne rêvais que d'une chose... m'allonger dans une de ses tentes pour n'en sortir je ne savais quand. « Navré de ne pas rester plus longuement mais il se fait tard... très tard. Passe une bonne nuit, ou essaie tout du moins. » d'abord en inclinant poliment la tête, puis jetant un regard à Aquilon tout en me grattant le crâne, le regard toujours aussi fatigué. Sans trop réfléchir, j'observais rapidement les environs pour trouver et investir la plus proche possible qui semblait vide... et m'y laisser presque tomber dans un râle de contentement... enfin un peu de confort !

Un sommeil sans rêve ni pensée, rien du tout... juste du bruit à l'extérieur de ma tente avant d'entendre mon nom de l'autre côté sans que je ne parvienne à savoir qui en était à l'origine. Quelle heure était-il ? Le soleil semblait déjà haut dans le ciel cela dit, m'avait-on alors attendu ? Ce n'est pas faute d'avoir prévenu pourtant. Je n'avais pas pour habitude de faire ma diva, mais cette fois-ci je ne me gênais pas, j'en avais besoin de toute manière... c'était ça ou traîner un boulet pour le reste de la journée.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMer 6 Nov - 9:24



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


C'est un sourire compatissant qu'elle lui adressa lorsqu'il exprima à quel point il était fatigué et c'est peut-être bien parce que lui-même rêvait follement de trouver un lit pour y dormir qu'il insistait autant sur le fait que, elle, elle était toujours debout. N'empêche qu'il pouvait bien insister autant qu'il le voulait sur ce point, elle n'avouerait pas qu'elle s'était inquiétait et qu'elle avait donc attendue leur arrivé pour daigner laisser le sommeil l'effleurer …
Elle garda son sourire énigmatique et les yeux fermés tout en s'adressant ensuite à lui.

— Je vais bien, tu fais un très bon amortisseur. Je n'avais pas prévu de veiller si tard, moi non plus, mais Gwynie était particulièrement agitée ce soir.

Ce n'était pas tout à fait faux, mais très exagéré, ce que la chienne s'empressa d'ailleurs de souligner par un léger éternuent dédaigneux que Gentiana ignora. Après tout, même si ce n'était pas la faute du canidé si elle était encore éveillée à cette heure, c'était bien de sa faute si elle était debout !
Mais pas de temps pour des chamailleries puériles, Ardyn semblait pressé d'aller se coucher et demanda simplement une faveur à Gentiana en promettant de lui raconter plus de détails demain. Elle accepta bien volontiers et secoua doucement la tête devant ses excuses inutiles.

— Ne t'en fais pas, je comprends, repose-toi bien.

Avant de partir, Gentiana adressa une caresse à Aquilon et retourna donc dans sa tente en compagnie de Gwynie qui accepta finalement de la suivre après un petit coup de langue sur le bec du chocobo. Cette nuit-là, elle rêva que Gwynie devenait aussi grosse qu'un béhémoth et que sa seule préoccupation était de trouver un moyen d'agrandir la porte de sa maisonnette et de lui trouver un panier à sa taille.
Elle fut réveillée à l'aube et retourna à la rivière glaciale pour se baigner. Après une tasse de thé bien chaud, elle alla se renseigner auprès des dernières nouvelles rapportées par les éclaireurs, comme elle l'avait promis à Ardyn. Ils confirmèrent avoir trouver des traces de voyageurs dans une grotte plus au nord, celle que les convoies avaient l'habitude d'emprunter pour franchir la première chaînes de montagne qui marquait la frontière des terres enneigées. Cependant, la chute de l'astre avait du créer de nombreux glissements de terrain et l'avant garde avait donc organisé un détour pour le groupe afin d'éviter de se retrouver bloqué à mi-chemin, ou pire, que la montagne leur tombe dessus. Gentiana évoqua l'idée de tout de même aller voir si quelqu'un aurait besoin d'aide par ici, se doutant que c'était certainement ce que Ardyn avait en tête.

La matinée passa, elle aida à démonter le camps et seule la tente d'Ardyn resta pendant un long moment … ce n'était pourtant pas le bruit qui manquait ! Mikaere se proposa finalement d'aller le tirer du lit, l'heure tournait et il était vraiment temps de partir … Gentiana préféra s'en charger, elle craignait que les méthodes du sympathique messager de Titan ne soit un peu trop expéditives …

— Ardyn ? Appela-t-elle doucement devant sa tente.
— Désolée de te réveiller, mais nous devons vraiment partir si nous voulons arriver au prochain relais avant la nuit. Tu pourras toujours te rendormir dans la roulotte, si tu veux.

Pas de réaction … Elle échangea un bref regard avec Gwynie, fit un léger signe de tête et la chienne se fit une joie de rentrer dans la tente du jeune Sauveur pour aller lui lécher le visage.

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMar 19 Nov - 15:12



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Une nuit bien trop courte à mon goût, mais cette sensation chaude et humide, au contact râpeux, sur mon visage me fit quitter les bras de Morphée pour revenir à la réalité. Il faisait déjà bien jour et je distinguais quelques ombres de l'autre côté de ma tente en même temps que le familier de Gentiana qui m'avait donc réveillé affectueusement. Ne sachant trop quoi dire, la seule chose qui sortit de ma gorge fût un bâillement assez bruyant alors que je me redressai lentement... tout le monde devait m'attendre déjà et je ne pouvais me permettre de les faire languir davantage, j'avais déjà abusé suffisamment de cela. Un peu plus tôt j'avais ouvert les yeux, suite au mouvement autour de moi, mais j'avais préféré me rendormir. « Bonjour et désolé, c'était à parier... j'aurais mieux fait de dormir directement dans l'un des chariots en fait. » en finissant alors par sortir la tête de la tenture, les cheveux en bataille comme jamais auparavant et les yeux aussi étroits que de petites billes ambrées. Je constatais avec un certain effroi que Gentiana avait dit vrai, tout était déjà en place et quelques visages se tournaient d'ores-et-déjà vers moi.

« Puis-je abuser et demander dix minutes ? » à l'attention de Gentiana, avant de voir Aquilon approcher en tenant un seau d'eau dans son bec, comme s'il avait déjà pénétré mes pensées, amusé. « Seulement cinq minutes alors, que je puisse ranger ma tente. » en opinant, toujours aussi fatigué, mais appréciant l'arrivée et le geste de mon fidèle volatile, lui caressant le plumage avec tendresse avant de me mettre à la tâche.

Naturellement, il ne me fallut pas bien longtemps pour terminer cela et de ranger le matériel à l'endroit indiqué pour qu'il soit chargé dans l'un des chariots du convoi. « Excuse-moi mon ami, mais tu vas devoir faire cavalier seul quelques temps, durant le trajet. » alors pour Aquilon qui ne m'avait pas lâché d'une semelle depuis ma sortie de la tente, peut-être alors au grand dam de Gwynie qui semblait bien l'aimer aussi. Cela dit, il se montra fort compréhensif et acquiesça rapidement d'un signe de tête sans émettre la moindre protestation. Faisant alors rapidement signe à presque tout le monde pour leur signifier que tout allait bien mais que je m'excusais du retard que j'avais donc généré, je m'installais à l'arrière d'une sorte de charrette couverte déjà assez encombré par du matériel en tout genre. Je n'avais pas eu le temps de faire ma toilette ou même de laver mon linge mais le trajet allait être long alors autant en profiter tant que cela reste possible... et plus j'allais attendre et plus les températures seraient basses. M'attaquant alors directement à mon linge avant de passer à mon corps, avec ce fameux seau d'eau froide et un bout d'éponge, je grelottais en silence... avant d'éternuer ! Voilà que j'avais attrapé froid, le manque de sommeil n'avait pas du m'aider sur ce coup.

M'entourant alors de quelques couvertures en plus de mes vêtements propres et désormais secs, il me semble que personne n'avait dérangé mes quelques moments d'intimité à l'écart de tous, enfin je ne pourrais le dire avec certitude de toute façon... et le contraire ne m'aurait pas étonné bien que ce soit fort gênant dans les faits. Finalement montant à l'avant, retrouvant donc la lumière du jour assez grise et froide néanmoins, je pris le temps de me repérer pour comprendre que j'étais au coeur du convoi. Aquilon n'était pas bien loin, il avait l'air de calquer le rythme du chariot pour ne pas trop s'éloigner de moi en cas de coup dur. Brave bête ! De son côté, je ne savais trop où était Gentiana, ou du moins elle réussissait à s'occulter à ma vision pour le moment. Je lui avais dit que je lui raconterai les événements de la veille et je comptais bien tenir ma parole. De toute façon je ne voyais pas trop comment m'occuper autrement pendant ce voyage, sauf peut-être en retournant autour de Mikaere qui devait se soucier de mon état également. Je l'appréciais grandement, c'était un homme particulièrement bon, et j'étais curieux envers Titan... autant qu'envers les autres divinités. Après tout, de par mon statut, j'étais comme qui dirait la clé de voûte de tout ce panthéon humain malgré moi. Un jour viendra sans doute où je devrais occuper un rôle encore plus important que maintenant... bien que je n'en ai aucune envie. Godrick s'en sortait déjà très bien ! Et mon frère semblait prendre ses marques aussi à ce sujet. Je me demande d'ailleurs comment il va... est-il au courant de ce qui s'est passé en notre village natal ? C'était à parier, les nouvelles vont vites en ces temps obscurs, surtout lorsque l'on figure au conseil qui plus est.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyJeu 21 Nov - 21:18



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Un léger rire inévitable lui échappa lorsque Ardyn apparu enfin en songeant qu'il aurait mieux fait de se coucher directement dans une roulotte, cependant, allait savoir quoi de la suggestion ou de sa coiffure chaotique la faisait vraiment rire. Gwynie sortit à sa suite en remuant vivement la queue, plutôt fière d'elle apparemment et sa maîtresse ne lui donna pas tore : elle la récompensa même d'un généreuse caresse.

— Il faudra y songer pour ce soir. Puis comme Aquilon arrivait avec un sceau d'eau, Gentiana inclina légèrement la tête en signe de compréhension.
— Nous te laissons un peu d'intimité … mais ne tarde pas trop, je ne pourrais pas retenir notre ami le Roc encore très longtemps. Son sourire énigmatique soulignait la plaisanterie bien qu'elle n'en soit pas totalement une. Leur ami titanesque avait un cœur d'or, mais il était aussi connu pour ses méthodes expéditives et son manque de délicatesse … manque de délicatesse dont Gentiana reconnaissait les vertus, il fallait bien l'avouer, car cela s'accompagnait d'une franchise à toute épreuve. Il avait été de bons conseils pour elle, elle devait bien avouer que cela ne lui avait pas fait de mal d'être un peu secouée de temps en temps.

Elle laissa donc Ardyn se préparer tranquillement et dû appeler Gwynie à deux reprises pour qu'elle daigne la suivre. Elle la réconforta de quelques caresses en lui promettant qu'elle pourrait bientôt retourner jouer avec le volatile et son cavalier qu'elle semblait décidément beaucoup apprécier. Elle s'installa à bord d'une roulotte après avoir prévenu le Roc et Ingrid que leur camarade était sur pied et bientôt prêt à partir. Elle reprit donc la route aux côtés de sa camarade rousse et envisagea avec elle un petit changement de programme. La Messagère de Kjata connaissait très bien le trajet prévu pour le convoi, de plus, elle était une vraie femme d'action, une guerrière habituée à vivre en pleine nature, cela faisait d'elle une très bonne éclaireuse. Cependant, personne ne connaissait mieux les cavernes que Gentiana et le convoie avait besoin d'une bonne guide ainsi que de protection. Les deux jeunes Messagères finirent par tomber d'accord sur le fait qu'elles allaient devoir se séparer, Ingrid resterait avec le convoie et Gentiana irait jusqu'à ces cavernes pour essayer d'y trouver de potentiels réfugiés.

— J'ai parlé avec les soldats qui accompagnaient Ardyn, ils voudront sûrement venir avec toi, je veux dire, eux et Ardyn.
— Sais-tu d'où ils venaient exactement ?


Même si il avait promis de lui en parler, Ardyn semblait plutôt distant depuis la Chute et elle avait l'impression qu'il s'était sentit obligé d'accéder à sa demande … ce qui n'était pas du tout son attention, Gentiana n'était pas du genre indiscrète et n'était que modérément curieuse, elle était simplement attentive et soucieuse d’autrui. Alors, lorsque Ingrid lui révéla le nom du village par lequel ils avaient fait un détour, Gentiana comprit tout de suite … Elle savait que c'était le village natale d'Ardyn et Somnus, elle n'était pas certaine qu'ils aient encore beaucoup de contact là-bas, mais elle trouvait tout de même normal et logique que Ardyn s'inquiète tout particulièrement du sort des habitants.
En tout cas, étant donné la distance dont Ardyn semblait faire preuve, elle avait décidé de ne plus s'imposer, si bien qu'elle laissa à Ingrid la mission d'aller lui parler de ce petit détour, elle pourrait profiter de la halte du déjeuner pour cela.

Il se passa quelques heures de routes pendant lesquelles Gentiana prit soin de mettre pied à terre dès qu'elle le pouvait – le moindre ralentissement était un bon prétexte – et Gwynie, de son côté, se faisait une joie de courir avec Aquilon. Le soleil était au zénith et le paysage était maintenant blanc lorsque le convoie s'arrêta enfin pour une pause bien mérité. Ingrid partie aussitôt à la recherche d'Ardyn, la position de leur halte leur permettrait de séparer leur route dès le départ, la grotte n'étant plus très loin. De son côté, Gentiana aida à distribuer quelques vivres, que ce soit aux Cétras comme aux chocobos. Elle croisa Mikaere qui transportait de grosses cuves de chocolégumes et en profita pour lui parler de l'expédition, il accepta avec joie de faire partie de ce détour.
Il fut ensuite enfin temps pour elle aussi de se reposer, elle s'installa donc tranquillement dans un coin avec Gwynie, qui, après avoir dévoré son repas en un rien de temps, réclama aussitôt de jouer.

— Tu as beaucoup trop d’énergie en ce moment, toi …

Mais comme elle ne pouvait rien lui refuser, elle fit apparaître un pique de glace dont elle se servit comme bâton pour l'envoyer à sa brave compagne soyeuse. Gwynie adorait aller chercher les bâtons de glace … et les mâchouiller aussi.

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyJeu 5 Déc - 15:53



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Finalement la matinée se passa rapidement, il faut dire qu'en dormant une bonne partie de cette dernière cela aide un peu... il était déjà près de midi lorsque j'étais enfin prêt, profitant de ce laps de temps pour profiter de respirer un bon bol d'air frais depuis l'avant de la charrette dans laquelle je me trouvais toujours. Rien à signaler jusqu'à présent, surtout avec le conducteur n'était pas très loquace, ce qui m'arrangeait pour le moment. Néanmoins les choses commencèrent à s'agiter un peu plus lorsque nous fîmes une halte pour que les bêtes puissent se reposer et nous, nous sustenter. Toujours dans le champ de vision de mon fidèle destrier Aquilon, je restais néanmoins à distance alors que lui avait rapidement été à la rencontre de Gwynie, pour se dégourdir un peu les pattes. De mon côté, alors que je m'étais installé auprès d'un petit feu de camp à l'écart du groupe de la troupe, Ingrid vint à ma rencontre et s'installa juste à côté sans rien dire dans un premier temps, d'un air presque inquisitrice. Avais-je fait quelque chose de mal ? Je veux dire, en plus d'avoir mis presque tout le monde en retard en me levant tardivement ? Après réflexion, je me rappelais qu'elle avait toujours été ainsi, sans grand tact mais qu'elle avait de bien nombreuses autres qualités en d'autres domaines. Alors que je mangeais tranquillement le même potage que la veille, car lorsque l'on se rend en expédition il ne faut pas s'attendre à de la haute gastronomie après tout, elle vint briser le silence pour m'expliquer la situation à venir. Séparer le groupe en deux, pour que nous puissions faire un détour dans les montagnes dans le but de trouver quelques potentiels survivants supplémentaires... et il ne me fallu pas bien longtemps pour comprendre qu'elle était au courant de notre petit détour avant d'arriver hier soir.

« Je comprends, j'imagine que tu te doutes déjà de ma destination alors... ce n'est pas que je veux faire faux bond, mais si nous trouvons du monde ils auront sûrement davantage besoin de moi. » en grimaçant quelque peu car je n'aimais pas me donner ce semblant de grand air sous prétexte que j'étais le sauveur ou qui que ce soit d'autre, mais c'était une réalité.

« En effet, mais ne tardez pas trop car la chasse ne vous attendra pas. Et je pourrais d'ailleurs me garder la plus belle prise pour mon dîner. » alors que tout son attirail cliquetait juste sous mon nez, entre les dagues, les flèches et autres pièges de pisteur, il s'en dégageait quelque chose de primal et d'assez mystique malgré tout. Et si un jour je devais me trouver perdu en pleine nature, c'est sûrement elle que je chercherais à joindre pour venir me porter assistance. « Allez, mais ne t'avise pas de faire une sieste, je ne t'attendrai pas cette fois. » dans ce que je pouvais presque sentir comme de l'humour, mais je savais alors pertinemment qu'elle était capable d'une telle chose... ce qui me fit rire jaune à mon tour. Il devait néanmoins nous rester une bonne demi-heure avant de reprendre la route, de quoi retourner un peu auprès des autres pour essayer d'échanger et rattraper mon retard de ce matin. Au moins auprès de Mikaere et Gentiana.

Tandis que j'approchais du campement principal, ce n'est qu'avec un bref pas de côté que je réussis à manquer une sorte de morceau de glace qui fonçait dans ma direction... rapidement suivi par Gwynie, talonnée par Aquilon qui avait décidé de se mettre à jouer également. Quel tricheur, avec ses grandes pattes ce n'était pas vraiment fairplay et il le savait.

« Je suis navré pour ce matin, je n'ai pas été un très bon ami en te laissant tout seul. » à l'attention du volatile qui s'arrêta alors aussitôt, me donnant un léger coup de tête à l'allure de câlin avant de frotter sa tête contre ma main... avant de repartir en quête de fameux glaçon volant. Au moins sa réaction était rassurante, il avait trouvé plutôt bonne compagnie en mon absence, mais il ne fallait pas non plus que cela devienne une habitude de ma part. Remarquant alors Gentiana un peu plus loin, que je devinais à l'oeuvre de ce petit jeu entre animaux, je viens la rejoindre en me sentant comme envahi d'une sorte de besoin de m'excuser de mon comportement. Il est vrai que j'essaie de prendre mes distances avec elle, comme un peu avec tout le monde d'ailleurs, par rapport à ce que j'avais vu... mais une vision n'excusait pas vraiment un tel agissement de ma part, ce n'était pas correct surtout qu'ils n'en savaient rien. J'hésitais encore à leur en parler...

« Tout se passe bien de ton côté ? J'imagine que tu es au courant de la suite du programme... et que ça peut avoir un lien avec mon expédition de la veille. J'aurais préféré t'en parler moi-même mais... » et même si cette phrase n'avait pas vraiment de fin, le doute ne fut aucunement possible car une main énorme vint se poser sur mon épaule, me faisant me sentir comme deux fois plus lourd tout d'un coup, résistant pour ne pas montrer le moindre signe de faiblesse. « Je vois que tu as repris du poil de la bête, c'est bien ! Mais ne crains rien, on va trouver des survivants ! Plus vite on sera reparti, plus on aura de chances ! » en soufflant un rire, ne pouvant qu'apprécier sa bonne humeur et son éternel optimisme, mais il n'avait décidément pas conscience de sa force physique le bougre.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyDim 8 Déc - 17:11



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Après avoir mâchouillé le morceau de glace que Gentiana lui avait envoyé, Gwynie finit par revenir vers elle pour le lui rendre, remuant vivement la queue afin de faire comprendre qu'elle avait encore envie de jouer. Ne sachant pas résister à son adorable compagne au poil soyeux, Gentiana lui envoya à nouveau, un peu plus loin cette fois et c'est à ce moment là qu'elle vit Aquilon débarquer de nulle part pour se mêler au jeu. Les deux nouveaux inséparables jouèrent un moment ensemble, revenant vers elle pour réclamer de nouveau morceau de glace lorsqu'il venait à bout du leur. Elle en profita pour câliner un peu le majestueux destrier au plumage noir qui passa une fois de plus son bec dans ses cheveux comme pour la renifler.

— Et bien Aquilon, tu n'aurais pas perdu quelque chose ? Ton ami dort encore ...? Dis-moi, aurais-je fais quelque chose pour le fâcher, par hasard ?
— Wahk ?
— Non, juste une impression, ce n'est rien ... Allez, tenez.


Elle leur envoyait justement un bâton de glace beaucoup plus gros que les autres lorsque Ardyn se décida à pointer le bout de son nez, elle le manqua d'ailleurs de peu. Elle avait serré les dents mais fut rapidement rassurée de voir que le Sauveur était doté de réflexes à toute épreuve. Après avoir câliné un moment son chocobo, il revint vers elle pour parler de la fameuse expédition, elle avait fermé les yeux tout en se tournant vers lui. Il assura alors qu'il aurait préféré lui en parler lui-même avant que tout se décide, ce devant quoi elle avait doucement secouer la tête dans l'intention de répondre quelque chose de rassurant, mais leur ami le Roc était arrivé juste à ce moment-là.
Même si elle ne vit pas la scène, comme elle gardait les yeux fermé, elle l'imaginait très bien et la jovialité du Messager de Titan était palpable de sa voix. Quant à elle, ses yeux clos la rendait aussi indéchiffrable que d'habitude malgré un léger sourire énigmatique.

— Ne t'inquiète pas pour ça.

Un moment, elle ouvrit la bouche pour dire qu'il ne lui devait rien, mais en s'entendant dans sa tête, elle se rendit compte que cela aurait eut l'air un peu trop sec voir condescendant, ce qui n'était pas du tout l'image qu'elle voulait renvoyer aux yeux d'Ardyn Izunia.

— Je connais très bien les grottes vers lesquelles semblent s'être dirigés les réfugiés, donc je pensais pouvoir vous guider … Si cela ne te dérange pas, bien entendu.

Sa voix ne traduisait rien d'hostile, elle se préoccupait sincèrement de le déranger, elle avait eut l'impression de s'imposer ces derniers temps, elle ne voulait pas devenir collante.

Que ça l'dérange ? Manquerait plus qu'ça ! Mikaera éclata de rire en donnant une claque dans le dos de leur ami le Sauveur qu'elle put clairement entendre, en revanche, elle ne put pas surprendre le clin d’œil qu'il venait de lui adresser.  

Derrière eux, Aquilon et Gwynie se disputait gentiment le morceau de glace, le chocobo soulevant sans mal la chienne qui semblait fermement accrocher à l'autre bout du bâton glacé.

— Bien … Dans ce cas, si vous êtes prêts, je le suis aussi.
— Je vais chercher une roulotte, on en aura besoin pour transporter tout le beau monde qu'on va trouver !


Le colosse partit en petite foulée et Gentiana entendit Gwynie retomber sur ses pattes alors qu'Aquilon s'était résigné à lâcher le bâton de glace. La chienne revint fièrement vers sa maîtresse qui la récompensa de quelques caresses en lui assurant qu'elle était la plus belle.

— Comment tu te sens ? Finit-elle par demander sans vraiment se tourner vers lui. As-tu réussi à te reposer suffisamment ?

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMer 11 Déc - 15:31



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Toujours aussi indélicat mais agréable, Mikaere continuait de se soucier de ma situation avec force et panache, avant de se rétracter en émettant l'idée qu'il puisse nous déranger... que voulait-il dire par là ? Mais c'était moi qui me faisait des idées, qui avait mal compris, car il venait de reprendre Gentiana qui me questionnait quant à sa propre présence dans cette possible mission de récupération et de sauvetage de réfugiés disparus. Pour le coup, il avait raison... surtout que je lui devais malgré tout des excuses, bien que je doute que ce petit périple me permette de vraiment m'aider à me poser quelques questions importantes et trouver des réponses sur comment faire pour éviter un nouveau désastre. Oubliant même nos comparses qui continuaient de se battre pour ce pauvre morceau de glace, je revins à moi l'instant suivant en remarquant que le messager de Titan s'en était déjà allé pour préparer notre convoi.

« Non non, tu ne déranges pas, bien évidemment. » en secouant alors la tête, suivant ensuite Mikaere de regard qui chargeait donc une charrette en matériel, sous le regard impressionné d'autres Cetras, alors en admiration.

« Je me sens bien mieux, c'était juste une mauvaise passe du coup je m'efforce de penser à comment faire pour aider tout ceux que l'on pourra aider... et toi ? » en prenant alors la direction de l'une des charrettes, qui ressemblait étrangement à celle que j'avais emprunté tout à l'heure, afin de m'y installer maintenant que tout le monde semblait prêt à reprendre la route. « J'imagine que tu as néanmoins hâte de voir ce qui s'est passé dans le Nord... du coup je suis navré de retarder cela, mais je suis convaincu que notre détour sera utile. » et même si cette phrase n'avait pas vraiment de fin, le doute ne fut aucunement possible car une mmême si c'était plus pour me rassurer qu'autre chose, me repassant les images de la veille en tête que l'on pourrait qualifier de sauvages et barbares. En un rien de temps, notre havre de paix avait changé pour être un territoire mystérieux et inquiétant, pour ne pas dire monstrueux en quelques occasions... et pourtant rien n'avait vraiment bougé, simplement l'équilibre et l'ordre naturel des choses semblait tout particulièrement bouleversés.

« D'ailleurs, tu ne dormais pas hier soir quand nous sommes arrivés... quelque chose te tracasse ? Quelque chose que j'ignore je veux dire. » en sachant bien que la situation n'avait rien de rassurant que ça pourrait donner des insomnies à n'importe qui... remarquant alors que le convoi avait commencé à partir, ayant indirectement invité Gentiana à faire une partie du voyage à mes côtés... mais pas que, car je sentais une ombre planer derrière moi... et vous savez qui c'est ? Je vous le donne en mille !

Je ne faisais rien de particulièrement indiscret et pourtant je ressentais alors une sorte de gêne... mais bon, j'allais au moins pouvoir profiter du paysage au lieu de m'étendre dans des monologues bizarres que l'on pourrait mal interpréter. Je n'avais nullement l'envie d'entendre quelques rumeurs à mon sujet, pas aujourd'hui... mais de son côté, Aquillon semblait s'amuser à faire la course avec d'autres chocobos. Qu'il en profite pour le moment, je n'allais pas le reprendre, car une fois à l'intérieur des grottes ce sera une toute autre paire de manches. Espérons que tout se passe bien !

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyJeu 12 Déc - 22:01



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Bien qu'elle décida de garder les yeux fermés, elle adressa un léger sourire à son ami Sauveur lorsqu'il assura qu'elle ne dérangeait évidemment pas. Elle fut également rassurée qu'il aille mieux, même si elle commençait à sérieusement penser qu'il en faisait bien trop pour les autres … à peine remit qu'il se préoccupait déjà de trouver tous les moyens possibles pour se rendre utile, pour aider les autres ! Elle se souvenait clairement qu'il avait toujours été comme ça … sauf que lorsqu'ils étaient encore enfant, elle avait cru pendant un temps que c'était simplement un genre qu'il se donnait devant les autres. On le félicitait, on l'admirait et il répondait avec modestie qu'il voulait simplement aider les autres. Lorsqu'on lui demandait ce qu'il voulait faire quand il serait plus grand, il répondait de même … alors peut-être qu'on l'avait éduqué ainsi, qu'en raison de son don, on lui avait appris qu'il devrait à jamais vouer sa vie aux autres … mais cela allait bien au-delà du devoir ou de l'apprentissage du sacrifice. Ardyn Izunia était profondément altruiste … C'était ce qui était à la fois admirable et très agaçant chez lui, agaçant parce qu'on ne peut que se sentir égoïste à côté de lui, mais aussi parce que lorsqu'on commence à s'attacher à lui, on commence à réaliser à quel point ce sens du devoir peut devenir dangereux pour lui-même !

« Je me sens bien mieux, c'était juste une mauvaise passe du coup je m'efforce de penser à comment faire pour aider tout ceux que l'on pourra aider... et toi ? »
— Je ferai également tout mon possible pour aider, en cela je pense que les personnes que nous trouverons auront surtout besoin de nourriture et de chaleur … je doute d'être très compétente en ce dernier point, mais je ferai de mon mieux. Lui adressant un sourire taquin en ouvrant enfin les yeux qui semblaient joueurs, elle venait enfin de se redresser en se tournant vers lui.
Elle avait décidé de jouer un peu sur le fond et la forme de sa phrase, ne répondent pas tout de suite au véritable sens de sa question et ce, en toute connaissance de cause. Cela sembla l'amuser toute seule et puis elle ferma à nouveau les yeux en hochant légèrement la tête, les mains jointes au niveau de son ventre.

— Mais oui, je vais bien.

Et comme il ne se préoccupait pas seulement de la santé de possibles pauvres ères, il se sentit obligé de s’excuser pour le détour, ce à quoi Gentiana secoua doucement la tête avec ce calme parfait qui la rendait gracieuse. Les yeux fermés, elle commença tranquillement à le suivre comme elle l'entendait se déplacer. Gwynie marchait tout près d'elle, frôlant sa jambe pour la guide comme lorsqu'elle n'avait d'autre choix que de se déplacer sans rien voir.

— Cela ne devrait pas nous retarder tant que ça … Et quand bien même, il ne reste plus rien à sauver au nord. Que j'y sois demain ou le mois prochain n'y changera plus rien.

Elle disait cela sans amertume et sa voix semblait même emprunte de bon sens. Gentiana avait un très bon sens des priorités et elle ne se sentait pas frustrée le moins du monde de retarder son ultime pèlerinage si cela impliquait de pouvoir sauver des vies, la question ne se posait même pas. Bien sûr, elle ressentait tout de même un regret certain pour le déluge qui s'était abattu dans le nord, privant Shiva de son lien entre la planète et les Cétras. Pour l'instant, elle était là pour la représenter, pour maintenir l'équilibre, faire autant office d'oreilles que de voix pour la Glacéenne … Mais contrairement aux pierres qui pouvaient frôler l'éternité – si aucun météore ne s'interpose – elle n'était qu'une humble mortelle.

Elle entendit Ardyn s'éloigner légèrement et Gwynie s'arrêta alors qu'elle sentait la présence d'un objet imposant devant elle. Devinant que Arydn venait sûrement de grimper dans la roulotte, elle attendit qu'il ait finit de parler avant de commencer à le rejoindre, ouvrant finalement les yeux pour grimper à ses côtés alors que Gwynie sautait agilement entre eux pour la devancer.

— Me tracasser, moi ? Bien qu'elle dit cela d'une voix parfaitement calme en s’asseyant avec une élégance toute mesurer, la simple répétition d'une question parfaitement audible en disait long sur le fait qu'elle avait besoin de temps pour préparer un mensonge.

— Rien qui m'empêche de dormir, rassure-toi … Comme je te l'ai dis, c'est simplement que Gwynie était particulièrement agité hier soir, je ne sais pas trop pourquoi. De toute façon je ne suis pas une grosse dormeuse.

A ce petit mensonge sur ce qui avait pu retarder son sommeil, Gwynie avait couché les oreilles d'un air mécontent en lui lançant un regard étonnement lourd de sens de la part d'une chienne. Elle n'appréciait visiblement pas que sa maîtresse lui mette tout sur le dos, mais cette dernière avait de nouveau fermé les yeux : se protégeant ainsi de tout soupçon et ignorant la réaction de sa compagne par la même occasion. Malheureusement pour elle, l'ombre qui planait sur eux était là pour ajouter son grain de sel.

— Ah, hier soir ! S'exclama gaiement le Messager de Titan qui avait pris place à l'arrière de la roulotte, arrivant au milieu de la conversation, l'air de rien …
— Tu l'aurais vu, elle était morte d'inquiétude ! Et comme on pourrait encore se demander s'il parlait de Gentiana ou de Gwynie, il en ajouta encore un peu. Elle n'arrêtait pas de demander si les éclaireurs avaient des nouvelles de ton arrivé.
« Morte d'inquiétude » n'est pas le terme que j'aurais choisi …
— Tu préfères « tourmentée d'angoisse » ?
— J'aime me tenir au courant des pérégrinations de mes confrères, voilà tout. Je n'irais pas jusqu'à dire que j'étais véritablement inquiète.


Il éclata de rire et elle se racla discrètement la gorge.

— Pourquoi tu as sauté dans ses bras dès qu'il est arrivé, alors ?
— Ce n'est pas ce qu'il s'est passé !
Elle avait légèrement haussé le ton en le foudroyant d'un regard glaciale par dessus son épaule, puis elle se calma très vite, reportant son attention sur le paysage d'un air digne. Enfin « son attention », elle avait de nouveau fermé les yeux, alors …
— J'essayais simplement de rattraper Gwynie et Ardyn était sur le chemin. Je me demande bien ce que tu faisais à nous épier depuis je ne sais quelle cachette, d'ailleurs. Hm ?

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyLun 16 Déc - 15:46



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Et bien me voilà involontairement responsable d'une prise de bec entre Gentiana et Mikaere et il ne me restait plus qu'à compter les points pour le reste du trajet. Je n'avais posé qu'une banale question par rapport à la veille pourtant... mais un rien fait s'enflammer quelques esprits, dont un que je n'aurais alors jamais soupçonné être de la sorte, même si c'était affectueux à leur façon, enfin je crois. De ce fait je me sentais concerné par cette histoire, mais vu l'échange je pense qu'intervenir aurait été la pire chose à faire car je me serais retrouvé entre deux feux. Faisant preuve de patience, non sans en perdre une miette pour autant, je profitais alors du paysage et fit un signe léger à l'attention d'Aquillon, en attendant que les choses se calment un peu pour alors intervenir. « Ce n'est pas bien grave, ce qui s'est passé hier demeure aujourd'hui au passé... puis nous étions tous fatigués, ce n'est pas important ni révélateur de quoique ce soit, pas vrai ? » en osant alterner mon regard sur les deux autres messagers, lorgnant alors discrètement vers le Cetra qui conduisait notre charrette et qui, j'en étais persuadé, devait nous prendre pour des individus puérils. En effet, ce n'est pas spécialement ce à quoi l'on peut s'attendre des rapports entre messagers ou même de leur caractère de prime abord, mais il ne faut pas oublier que tous sont avant tout des êtres vivants, comme eux.

« Cela dit... c'est adorable de votre part à tous les deux ! » en remettant le sujet sur le tapis finalement mais surtout en insinuant qu'il n'y en avait pas un pour rattraper l'autre à ce sujet, en lâchant un rire franc et amusé. Les montagnes se rapprochaient de plus en plus, bientôt la lumière du jour laissera place à l'obscurité induite par notre passage sous terre, dans ces grottes où nous espérions retrouver la trace de quelques survivants.

Ce petit jeu d'échange dura encore un temps, jusqu'à ce que le silence revienne en son propre royaume. En l’occurrence j'étais stupéfait devant l'immensité de ces reliefs devant lesquels nous nous présentions nous, à quelques lieux de pénétrer dans les entrailles de la terre. Ce n'est pas quelque chose qui survient souvent, mais je sentais comme une légère angoisse poindre peu à peu, me rassurant alors de la présence de Mikaere qui était plutôt habitué à ce genre d'environnement, j'en étais certain. Mais même en sachant cela, je ne pouvais m'empêcher d'avoir un bien sombre pressentiment qui me resta sur la conscience jusqu'à ce que la lumière devienne lugubre, à l'ombre de la montagne. Le passage ne permettait pas à ce que l'on puisse entrer avec charrettes et montures, nous devions donc installer un bref avant-poste avec du matériel de secours prêt et disponible.

De mon côté, je m'étais affairé à retrouver mon cher Aquillon pour lui faire comprendre qu'il ne pourrait pas venir... mais qu'il pourrait sans doute rester avec la chienne de Gentiana si elle en faisait de même. « Cela ne nous prendra pas bien longtemps, mais ce n'est pas un lieu sûr pour même un chocobo aussi brave que toi, tu risques de manquer de place pour agir à ta guise. » en passant ma main dans son plumage afin de la rassurer car lui aussi semblait ressentir quelque chose. Sans plus attendre, j'avais décidé de jeter un œil à l'intérieur en tant qu'éclaireur, sans vraiment avoir demander la permission à qui que ce soit d'ailleurs... et donc aussitôt rattrapé par Mikaere qui aurait pu m'arrêter net de par sa force, mais au lieu de cela il avait insisté pour m'accompagner. Apparemment quelques Cetras nous aperçurent et finirent par se joindre à nous, remarquant alors d'un coup que Gentiana était présente également... depuis combien de temps ? Par Minerva, elle aurait presque réussir à me faire peur tant elle pouvait être discrète. Nous nous enfoncions alors juste un peu dans la montagne qu'une sorte de grouillement me fut audible. Je n'aurais su dire d'instinct si c'était un bruit sourd provenant d'un cours d'eau souterrain assez lointain ou toute autre chose... mais ça semblait se rapprocher et je ne connaissais pas de rivière capable de se déplacer, n'est-ce pas.

« On ferait sans doute mieux de retourner à l'extérieur... » en essayant de dissimuler au mieux cette angoisse qui persistait, cette impression étrange qui m'indiquait un danger imminent, mais seul un ou deux Cetras eurent le temps de sortir avant qu'une sorte de gros rocher s'écroule et bloque l'entrée. Sérieusement, nous étions pris au piège de façon si grotesque ?!

Récupérant alors la torche de l'un de nos pairs, je la portais à bout de bras afin d'essayer d'y voir un peu plus clair... et ces grouillements s'étaient suffisamment rapprochés pour que de nombreux yeux rougeâtres soient visible à l'autre bout de la galerie. Des ongles gelés... ces saletés de rampants avaient alors trouver refuge au sein de la montagne pour survivre à la chute de l'objet céleste. Pourquoi Kazan n'était pas présent déjà ? Quelques flammes auraient pu nous permettre de les garder à distance... quoique réflexion faite, peut-être qu'il y avait quelques poches de gaz dans les profondeurs du sol et je ne me sentais pas de terminer ma vie ici et maintenant, transformés en poussière par la détonation induite par un geste malheureux. Finalement, ce n'était pas plus mal qu'il soit absent ! Espérons que Mikaere puisse nous sortir de cette fourmilière désastreuse, sinon il nous faudrait trouver une autre sortie dans toutes ces galeries infestées de je ne savais encore trop quoi. Si toutes étaient comme celle-ci, il ne devait probablement pas y avoir le moindre survivant ici... car en y repensant bien, c'était comme si une présence divine m'avait fait comprendre que je ne devais pas entrer ici. Était-ce alors pour m'éviter une autre galère ? J'aurais dû être plus attentif... mais là c'était trop tard.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMer 18 Déc - 12:39



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


A tout juste dix-huit ans, Gentiana avait son petit caractère et cela pouvait effectivement en surprendre plus d'un, elle qui avait l'habitude de se montrer si calme et détachée, comme si les vicissitudes d'une vie mortelle ne la concernaient pas vraiment. Elijah disait parfois – d'une manière très poétique qui n'appartenait qu'à lui – que c'était presque comme si elle n'était pas tout à fait sur le même plan qu'eux. Mais elle l'était. Gentiana était bien un être de chaire, une Cétra comme les autres, jeunes de surcroît. Avec les années, elle collera de plus en plus à l'idée que notre ami des Mogs décrivait dans certaines de ses ballades, mais à ce jour, il lui arrivait encore de réagir comme n'importe quelle jeune femme qui refuse que l'on interprète – mal ou d'une manière parfaitement pertinente plus dérangeante encore – ses faits et gestes – surtout ceux qui pourraient potentiellement la trahir. Il ne lui faudrait plus très longtemps pour finalement s'en moquer … voir en jouer, même.

Ayant finalement ouvert les yeux sur ce paysage qu'elle connaissait bien mais appréciait toujours autant, elle approuva les sages paroles d'Ardyn qui assura que tout cela n'avait de tout de façon rien de révélateur. Elle en était sincèrement convaincue à ce moment-là. Le reste du trajet se fit sur un ton bon enfant, les trois messagers se cherchaient gentiment, riaient de leur insouciance, profitant du calme avant la tempête … Gwynie semblait ne plus faire attention à eux, elle avait finit par se coucher sur les jambes de Gentiana pour se reposer, recevant de douce caresses sur sa tête et derrière les oreilles .

Le petit groupe de reconnaissance qu'ils formaient s'était séparé du reste du convoi depuis quelques kilomètres déjà lorsqu'ils atteignirent la large bouche d'une caverne : Gentiana savait que cela allait très vite devenir très étroit, mais au moins la roulotte et les bêtes seraient à l’abri d'éventuels intempéries en s'avançant un peu à l'intérieur. Gentiana descendit tranquillement lorsque la roulotte s'arrêta, faisant un premier tour de reconnaissance sans trop s'éloigner. Elle pouvait déjà noter que quelques couloirs avaient subi des changements depuis son dernier pèlerinage, mais la voie principale semblait encore la plus sûre. Enfin, « la plus sûre », façon de parler. Si elle sentait effectivement au fond d'elle qu'il y avait bien quelque chose à trouver ici, cela se mêlait étrangement avec un très mauvais pressentiment.

— Tu vas rester là avec les autres, ma belle.

Elle s'était accroupie pour caresser affectueusement Gwynie qui émit de légers couinements, elle semblait partagée entre l'envie de rester avec Aquilon et le devoir de suivre sa maîtresse, mais cette dernière estimait qu'il était plus prudent de la laisser ici pour plusieurs raisons : elle ne s'inquiétait pas vraiment de sa sécurité, Gwynie semblait douce et soyeuse comme ça, mais c'était une féroce guerrière, elle savait se défendre et se protéger, Gentiana savait donc que si elle restait ici, elle saurait protéger la roulotte en cas de besoin. Mais Gwynie avait aussi un grand talent pour pister, ainsi pourrait-elle leur venir en aide en cas de catastrophe … Elles se dirent donc au revoir et après l'avoir cajolé, Gentiana lui donna une friandise avant de s'avancer prudemment dans la cavité de plus en plus sombre.

Ardyn et Mikaere avaient fait de même mais ne semblèrent la remarquer qu'après quelques mètres. Elle était très attentive, constatant que plusieurs cavités avaient été bouchées par des éboulements … Si des réfugiés étaient venus s'abriter ici, il y avait de grandes chances qu'ils se soient retrouvés bloqués et que par conséquent, les secours aient beaucoup de mal à les retrouver.
Un grondement à peine audible se fit entendre peu avant que leur issue vers la roulotte ne se bouche subitement par un éboulement inévitable, des voix de l'autre côté demandèrent aussitôt des nouvelles, heureusement, personne ne s'était retrouvé en dessous ! Gentiana s'était approchée calmement des lourdes roches qui les séparaient de la sortie, posant doucement sa main dessus en essayant d'estimer les risques qu'il y aurait à forcer le passage … C'est à ce moment-là que la lueur de leur seule torche dévoila de redoutables Ongles Gelés. Elle détestait ces bestioles !
Elle fit aussitôt apparaître sa lance de glace et fit jaillirent de premier piques de glace sous l'une des créatures, sachant bien que, malheureusement, la glace était loin d'être l'élément le plus efficace contre eux, mais au moins cela les ralentirait.

— Mika, tu penses pouvoir nous frayer un passage sans engendrer de nouveaux éboulements ?
— Les parois de la caverne sont trop instables.
Répondit le Messager de l'esprit de la terre après un examen approfondi du terrain pendant que les autres se chargeaient de le couvrir. Ce serait trop risqué.
— Alors on va devoir avancer.


Ils n'étaient plus que cinq : Ardyn, Mikaere, deux autres Cétras et Gentiana, face à sept Ongles, pour l'instant … mais pour bien connaître le coin, Gentiana savait qu'en général ces créatures ne faisait que se multiplier à mesure qu'on en croisait, il était d'ailleurs fort probable que le déluge ait encouragé un nid à s'établir non loin d'ici, ce qui diminuait encore un peu plus les chances de survie de potentiels survivants … mais Gentiana préférait ne pas faire état de ses doutes, elle-même voulait garder espoir et préférait éviter d’anéantir ceux de ses camarades.
Avec si peu de lumière, le combat était loin d'être évident, ils ne pouvaient se fier qu'à la faible lueur d'une seule torche ainsi qu'à celle, plutôt temporaire, des sorts que lançait Gentiana. Une des créatures venaient de succomber quand Gentiana se retrouva tout près d'Ardyn.

— Comment ça va, par ici ? Demanda-t-elle avec une certaine légèreté. Je ne sais pas si tu as entendu Mika, mais on ne va pas pouvoir faire demi-tour. Si on continue un peu plus loin, on devrait trouver un passage qui devrait nous ramener du côté de nos camarade … si ça n'a pas été bouché par un éboulement. Elle donna un grand coup de lance dans une créature qui venait de tenter un assaut. Nous n'avons pas trop le choix pour le moment.

C'est à ce moment là que Gentiana remarqua qu'un des Cétras venait de se faire désarmer et qu'une des créatures s’apprêtait à lui sauter dessus. Elle s'interposa juste à temps en brandissant sa lance pour essayer de parer, mais faute de temps et d'expérience, elle ne put la placer de manière à se protéger totalement, ainsi, l'Ongle Gelé se servit de ses nombreuses pattes griffues pour lacérer ses bras, des griffures superficielles qui auraient pu être plus graves si le tissu de ses vêtements n'avait pas été aussi solide. Elle tomba en arrière sous la force du monstre, recevant cette fois une entaille au niveau du cou, rien de mortel, mais un peu plus impressionnante que les lacérations précédentes.  

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMer 25 Déc - 11:47



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Malgré notre présence à tous les trois, la panique s'insinuait dans les cœurs... et pas seulement à l'intérieur de la grotte, les autres Cetras du convoi semblaient avoir bien compris ce qui se tramait, entre les sons émis par ces fichus insectes et les bruits de combat. Nous étions pris au pied, Mikaere ne pouvait pas nous faire sortir par cette même voie. Il nous restait donc qu'une seule solution, descendre plus profondément dans le repère grouillant de ces créatures en espérant trouver une autre sortie. Pour ma part, on peut pas dire que j'excellai sous terre et encore moins par ici, mais peut-être que Gentiana saurait nous guider dans ce triste dédale souterrain. Cela dit, avant même que nous puissions vraiment tous nous concerter et nous organiser, ces êtres grouillants étaient déjà sur nous, comme affamées. Gentiana tint à me faire un résumé de son bref échange avec le messager de Titan, mais elle fut très rapidement aux prises avec l'une de ses créatures, l'effleurant d'abord avant de réussir à la mettre au sol, visiblement blessée. Manque de chance, j'avais oublié de prendre mon arme avec moi... à l'origine je ne comptais pas partir en exploration de sitôt, mais de toute façon l'endroit serait vite bien trop étroit pour que je puisse manier une telle lame. Heureusement que j'avais néanmoins une solution de repli, extirpant alors une dague de sous ma tunique, avant de l'enfoncer dans le crâne de ladite créature dans un craquement sourd et horrible, s'écroulant alors au sol, m'assurant qu'elle ne se relèvera plus, avant de tendre la main à Gentiana pour l'aider à se remettre sur ses pieds. « C'est plutôt à moi de te demander ça désormais. » en restant tout à fait sérieux mais avec une pointe d'humour malgré tout, comme pour essayer désamorcer la situation désobligeante, voir critique, dans laquelle nous nous trouvions alors tous. « Mais entendu... cela tombe bien, j'adore me sentir emprisonné sous terre. » en soufflant un petit rire amusé, faisant alors preuve d'ironie même si j'ignorais encore que cela finirait par être exact et m'arriver tôt ou tard. Comme quoi, je devrais parfois me taire...

Après un nouveau bruit horrible, plus encore même que celui de ma dague dans l'insecte désarticulé, ce fut Mikaere qui en était à l'origine... ayant alors démembré l'un de nos assaillants à mains nues. Sincèrement, il ne voyait pas que ça le rendait limite plus dangereux et intimidant à nos yeux que ces créatures ? Heureusement qu'on le connaissait suffisamment bien pour savoir qu'il était tout ce qu'il y a du plus loyal et agréable, mais cette force... on aurait dit une bête féroce, un concentré de force brute, comme un mur de pierre que l'on ne peut arrêter. « Est-ce que tout le monde va bien ? Surveillons-nous les uns les autres et ne laissez pas la peur vous prendre entre ses griffes. Nous allons nous en sortir, Minerva m'en soit témoin. » dans un message d'espoir en cherchant à leur apporter un peu de soutien et de spiritualité, c'est tout ce dont nous avions alors besoin désormais... sauf peut-être de quelques armes de plus et de luminosité, mais cela aurait été un peu trop demander. Surtout que je continuais de ressentir cet étrange sentiment de défi, d'interdiction... alors soit, même si je voulais mettre ma curiosité de côté et faire demi-tour, ce n'était plus vraiment possible et je ne comptais pas rester tranquillement assis à côté de cet éboulement en attendant les secours qui prendraient bien plus de temps que si nous trouvions une autre sortie par nos propres moyens.

« Mettons-les hors d'état de nuire dans un premier temps, soignons nos blessures puis nous trouverons une issue. » en appuyant bien sur le fait que la moindre égratignure devait être prise en charge dans les plus brefs délais. Il commençait déjà à faire très froid en ces lieux bien sombres et les risques d'engelures étaient loin d'être nuls, sans compter que ces pauvres monstres étaient réputés pour être venimeux. Les choses alors mises au clair, il ne fut pas bien difficile d'éliminer nos assaillants et de nous remettre en état, même si j'avoue avoir quelque peu aidé subrepticement avec mes dons de guérison. La cavité se faisait alors de plus en plus étroit, comme prévu malheureusement, et notre vision s'était alors davantage rétrécit... mais au moins, aucun bruit proche pour le moment ! Nous étions tous les trois au centre du contingent, alors gardé de par et d'autre par nos chers confrères de la milice... jusqu'à un croisement. Trois voies possibles, allant dans des directions opposées et je me retrouvais dans l'impossibilité de choisir car un trop plein de ressentis m'envahissait, personnels, divins, voir peut-être même de la planète elle-même. Qui allait donc prendre cette responsabilité et nous indiquer la voie à suivre ? Je restais alors mutique.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyMer 25 Déc - 22:27



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Le poids qui s'exerçait sur sa lance et qu'elle peinait à retenir s'envola d'un coup, lui faisant lâcher un souffle comme si elle avait manqué d'étouffer. Une substance verdâtre visqueuse éclaboussa son visage, lui arrachant une grimace de dégoût … elle ne savait pas trop si c'était le sang ou la bave de la créature. Elle prit juste un instant pour réguler sa respiration, l'adrénaline du combat l'empêchait de souffrir de ses blessures et c'est avec un léger sourire empli de gratitude qu'elle accepta de prendre la main d'Ardyn pour se relever tout en essuyant son visage.

— Comme tu vois, la situation est sous contrôle. Répondit-elle, toujours d'un ton assez léger. Portant sa main à son cou en sentant quelque chose y couler, elle planta son regard dans le sien. Merci.

Elle jeta un bref coup d’œil sur sa main maculée de sang avant de la poser de nouveau contre sa plaie afin de la refermer d'une couche de glace. Après une démonstration impressionnante de force de la part de leur ami le Roc, le groupe prit quelques secondes pour se regrouper avant d'en finir une bonne fois avec les Ongles Gelés.  L'homme qu'elle avait protégé un peu plus tôt profita du calme pour venir la remercier et s'assurer qu'elle n'avait pas subi trop de dégâts à cause de lui, elle se montra humble et rassurante. Juste des égratignures. La glace qui empêchait sa blessure la plus sévère de saigner avait rougi, mais elle la cacha d'une mèche de cheveux. Elle ne voulait inquiéter personne et préférait que Ardyn garde ses forces pour des choses plus importantes … Elle savait que Gwynie était sûrement déjà à sa recherche, dès qu'elle la retrouverait, elle pourrait soigner cela elle-même avec un des baumes que la chienne transportait toujours dans la petite besace de son harnais.
Pendant que le Sauveur était donc occupé à sauver, Gentiana s'était esquivée à ses bons soin pour aller examiner les corps des monstres. Il n'y avait pas grand chose à récupérer dessus étant donné leur état, mais elle essaya tout de même de déterminer s'il n'avait pas fait de rencontre avant eux. Elle repéra sur certain des blessures à peine cicatrisées, elle ignorait si c'était vraiment bon signe … Comment savoir comment avait fini la personne responsable de ça ? Son cou la démangeait, elle se gratta légèrement avant de renforcer la glace qui lui servait de pansement, replaçant ses cheveux. Il commençait à faire chaud dans cette grotte, non ?

Ignorant ces petits désagréments et concentrée sur le chemin à emprunter, Gentiana prit la tête de la procession, mais elle sentait une étrange sensation l'envahir doucement à mesure qu'elle marchait. Ils arrivèrent à une embouchure et elle s'arrêta un moment pour réfléchir.

— Il faut prendre à droite si nous voulons rejoindre les autres. Le tunnel de gauche mène de l'autre côté de la chaîne de montagne. Enfin, si aucun des deux n'est bouché.

A ce doute, Mikaere posa le plat de sa main contre la paroi du tunnel de gauche et sembla se concentrer en fermant les yeux pendant un long moment.

— Je vois la sortie … Elle est légèrement obstruée mais il y a moyen de la dégager.

Pendant cette petite méditation Gentiana s'était approchée de la voie centrale, on venait de lui faire remarquer la présence d'un morceau d'étoffe maculé de quelques traces de sang. Il fut donc naturellement supposé que quelqu'un était passé par ici récemment, sûrement les personnes qu'ils cherchaient … Le groupe en vint à l'idée qu'il vaudrait peut-être mieux se séparer pour aller chercher les secours d'une part et aller au plus vite à la rencontre de ces potentiels survivants de l'autre.  

— Et ces gens vont avoir besoin de soin si je comprends bien.
— Et on va avoir besoin de toi pour dégager le passage vers le reste du groupe.
— Tu devrais aller avec Ardyn dans ce cas, je trouverai le chemin vers la sortie avec les deux autres.
— ça te convient, Ardyn ?


Comme Gentiana était celle qui connaissait le mieux les lieux et que Mikaere avait des prédispositions pour se familiariser à un tel terrain, il était effectivement plus prudent que chacun d'eux guide un groupe. Le sauveur ne semblait pas tranquille, si bien qu'elle lui laissa tout de même le choix d'aller tous ensemble chercher des secours … mais tout comme elle, l'idée de retrouver de potentiels survivants en détresse changeait ses priorités.

— Soyez prudent, restez discrets et si jamais ça sent le roussi …
— On court vous retrouver, promis. Soyez prudent aussi de votre côté. A tout à l'heure Mika.


En s'avançant avec Ardyn dans le couloir illuminé par les cristaux de mako, Gentiana se sentait encore plutôt en forme. Juste un très léger engourdissement qu'elle mettait sur le compte d'un banal contre-coup à l'adrénaline du combat … c'est qu'elle n'avait pas l'habitude d'autant d'action en si peu de temps et elle n'était pas une guerrière.

— Je sais que tu adores te sentir piégé sous terre, mais si tu veux faire demi-tour à un moment ou un autre, si tu as un mauvais pressentiment ou quoique ce soit … n'hésite pas à le dire, d'accord ? Tu es de loin le plus réceptif d'entre-nous.

Se permettant de détendre légèrement l'ambiance en évoquant la petite ironie de tout à l'heure.

— Fait attention à ne pas glisser par ici, le tunnel est entièrement …

Elle voulait dire « recouvert de givre » mais elle fut coupé par un bruit sourd.  

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptySam 28 Déc - 21:16



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Toujours aussi effrontée et au répondant si inimitable, Gentiana m'avait certifié que tout allait pour le mieux de son côté... J'avais l'intuition que ce n'était pas si vrai, mais l'état de certains de nos confrères semblaient tout de même plus inquiétant que le sien, surtout qu'elle avait son pouvoir pour l'aider. Certes, ce n'était pas mon don mais elle rechignerait à l'accepter même si je l'attachais avant de lui offrir des soins. Mais revenons-en à notre situation actuelle, faisant face à ces trois cavités presque similaires en tout point, tandis que Gentiana nous indiquait alors la direction de la sortie, ainsi que son inverse qui plongeait dans les profondeurs.

« Je... Cela me semble être une bonne idée. » en opinant faiblement de la tête, alors effacé de la prise de décision mais également un peu à distance de mes perceptions habituelles. C'était comme être entouré de coton, voir du chloroforme... tout me paraissait étrange et j'étais comme embrumé, perdu dans le vague et le vide obscur qui s'annonçait devant moi, en cette voie du milieu. « S'il y a des survivants, nous les trouverons. Compte sur nous pour ne pas échouer dans cette tâche. » en essayant alors d'y mettre un peu plus du mien, car j'avais conscience de mon état et je ne voulais pas que mes camarades s'inquiètent pour rien. Je restais alors adossé à la paroi rocheuse en attendant la fin du petit épilogue entre les deux autres messagers, les saluant d'un aimable geste de la main lorsqu'ils prirent le chemin de gauche, menant donc à la sortie du dédale et la lumière.

Tandis que je prenais une respiration profonde, je sentais tout de même le regard inquiet de la messagère de Shiva se perdre sur moi. « J'ai vraiment l'impression que c'est une mauvaise idée... C'est comme si je n'arrivais pas à sentir plus loin que le bout de mon nez. Je crois que cet endroit cache quelque chose. » en annonçant ce que je ressentais sans filtre, sans doute encore une conséquence de cet état second dans lequel j'étais... n'importe qui aurait été capable de me tirer les vers du nez et d'obtenir toutes les réponses qu'il souhaitait, tant qu'elles étaient en ma possession en tout cas. « Je doute être le plus réceptif pour le moment en tout cas... » avant de me mettre en route, empruntant donc le chemin central alors que Gentiana essayait d'adoucir l'atmosphère en plaisantant autour de mon précédent commentaire sur le fait de me sentir comme enterré vivant. Alors que le tunnel continuait encore et encore, nous étions illuminés par ces magnifiques cristaux de mako, donnant un aspect presque féerique à notre périple tandis que nous étions nimbés de bien des couleurs éclatantes.

Sous l'effet de cette lumière surréaliste et pourtant bien naturelle, je crus percevoir quelque chose sur l'épiderme de Gentiana, et quelque chose de bien plus inquiétant que ce qu'elle semblait montrer. Elle avait été blessé... et bien plus qu'elle ne me l'avait fait croire. « Gentiana ! Ton cou... Ne bouge pas, je vais... » alors qu'elle s'était retournée au même moment pour m'indiquer de faire attention car la pente était désormais plus abrupte et glissante qu'avant, chose que je n'avais alors pas perçu par moi-même mais il était déjà trop tard. Je perdis pied puis enfin l'équilibre, glissant à même le sol vers le fond de la caverne avant se sentir mes jambes se dérober dans le vide. « Une crevasse... ! » alors que ma voix devait lui parvenir de plus en plus loin, chutant alors en essayant de me rattraper aux quelques prises aveugles que je peinais à sentir sous mes doigts, en vain si ce n'est pour ralentir un peu l'effet de la gravité sur mon corps et à me provoquer quelques coupures et blessures supplémentaires.

Quelques instants plus tard, je touchais le sol avec un certain fracas, ayant la certitude que je venais de me briser quelque chose... la jambe en l’occurrence, en plus de cette épaule que je m'étais démise durant ml'une de mes tentatives désespérées. La douleur était telle que mes autres sens reçurent comme un coup de fouet, déchirant alors le voile qui m'obstruait depuis un temps, limitait mes perceptions, alors que je sentais l'odeur du fer me monter au nez et la chaleur d'un liquide dans ma bouche. Je m'étais pas raté... mais j'arriverais tant bien que mal à me redresser, avec un peu de temps et d'effort. « Tout va bien... tout va bien, ne t'inquiète pas pour moi ! Trouve un autre moyen de descendre cependant. » après une légère quinte de toux, sous le choc sans doute à moins que ce soit l'effet d'un déplacement de côte ? Quand même pas... enfin j'espère !

Je ne devais pas ressembler à un mort qui marche alors que j'étais donc techniquement, avec Gentiana, les secours qu'ils avaient tant attendu. Cela dit, je commençais à y voir plus clair... les cristaux étaient encore plus gros par ici et ma perception était telle que j'avais l'impression d'ouvrir les yeux après avoir été atteint de cécité. Peut-être que d'autres créatures étaient dans les environs, mais j'arrivais à reconnaître autre chose, comme une flamme qui menace de s'éteindre... une lueur d'espoir sans doute !

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 EmptyDim 29 Déc - 22:06



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Pour les Cétras qui empruntaient régulièrement ce chemin, ces grottes étaient effectivement connues pour avoir quelque chose de particulier. De nombreuses épreuves de foi y avaient eu lieu par le passé et Gentiana elle-même avait dû prouver sa valeur à Shiva en ces lieux alors même qu'elle n'était pas encore sa messagère. Malgré cela, elle avait tout de même l'impression que Ardyn avait raison … il y avait quelque chose de caché ici, quelque chose qui n'était pas là avant, quelque chose de différent. Elle serait incapable de dire quoi … Ce qui la laissait partagée entre le désir de sortir d'ici et le devoir de retrouver leurs semblables perdus.
Mais ce dilemme fut rapidement balayé par une intervention divine bien cruelle dont Ardyn fut le premier à faire les frais.

Il avait tenté de lui dire quelque chose à peu près au même moment de sa mise en garde. Et puis boum.

— Ardyn ?

En se tournant vers lui, elle fut d'abord surprise de ne plus voir personne et puis elle entendit sa voix de plus en plus lointaine signaler la présence d'une besace. Non, d'une crevette. Une crevasse !

— Ardyn !

Elle l'appela en s'agenouillant près du précipice qui, à sa connaissance, n'avait jamais été là avant. Bon sang, comment avait-il réussi à glisser juste à ce moment là et à tomber là-dedans ? Les blagues divines étaient rarement appréciables du point de vue des mortelles, mais là, franchement, ce n'était pas le moment … et vraiment pas drôle. Enfin, cela le deviendrait peut-être d'ici quelques temps, si ils parvenaient à sortir d'ici vivants … par le plus grand des miracles !
Après un moment qui lui paru durer une éternité pendant laquelle son cœur s'emballa terriblement, elle reçu enfin la réponse de son compagnon don la voix résonnait en écho de tous les côtés, ce qui le rendait difficilement compréhensible. Elle en vint tout de même à la conclusion qui devait aller bien, enfin, pas trop mal … suffisamment conscient pour faire porter sa voix jusqu'ici en tout cas, ce qui était plutôt bon signe.

— Ne bouge pas, j'arrive !

Allant donc à l'encontre du conseil qu'il avait essayé de lui passer, elle passa ses jambes dans la crevasse et entreprit une descente pour le rejoindre directement. Heureusement, elle le fit dans des conditions un peu moins dangereuses que lui, puisqu'elle fit jaillir une multitude d'excroissances de glace sur toute la descente pour lui servir de prises, comme une sorte d'échelle qui lui permettait de glisser sur le dos en douceur. La descente lui demanda pas mal d'effort, contractant tous ses muscles et maintenant son rythme cardiaque à une allure effrénée – pour ce point, l'inquiétude n'aidait pas. Le poison de l'Ongle Gelé qui l'avait blessé aurait sûrement mit encore plus de temps à se manifester sans cela, car le métabolisme des messagères de Shiva leur conférait un corps non seulement plus froid que la moyenne, mais un rythme cardiaque également plus lent, ce qui était un avantage certain contre la propagation du poison et autres infections. La fièvre commença donc à se faire sentir, chaleur et tête qui tourne rendant son sauvetage un peu plus compliqué.
Elle se laissa glisser sur le dernier mètre et atterri à peu près en souplesse non loin d'Ardyn dans un état plus critique qu'elle ne l'aurait pensé !

— Oh, Déesse …

Elle se précipita aux côtés du Sauveur blessé pour examiner l'étendu des dégâts. Elle-même était maintenant fiévreuse, mais elle parvenait encore à prendre sur elle, même s'il fut difficile de cacher que ses jambes avaient tout simplement cédé sous son poids lorsqu'elle s'installa près de lui.  

— Tu es dans un sale état … ta jambe … Rien qu'à regarder, elle avait mal pour lui, en témoignait la légère grimace qui venait de lui échapper. Envolé la reine des glaces, l'impassible Messagère, l'énigmatique fille en noire … Tout en elle respirait l'inquiétude. Elle avait posé une main sur la jambe blessée pour lui procurer un froid apaisant.
— Tu ne t'es pas cogné la tête au moins ? Elle agita doucement l'autre main devant son visage avant de la passer derrière la tête du blessé pour essayer de l'examiner.

Le truc, c'est que depuis tout ce temps, elle n'avait ni remarqué la lueur orangé lointaine qui était sûrement témoin d'un feu de camp caché derrière le dédale un peu plus loin, ni que la glace qui empêchait sa blessure de saigner avait fondu à cause de la fièvre … et du sang avait coulé tout le long de sa gorge jusqu'à sa poitrine. Elle concentrait toute son énergie à soulager les dommages qu'avait subi le pauvre Sauveur.
Profitant d'un accroc dans la partie de sa tunique qui tombait jusqu'à ses chevilles, elle la déchira au niveau des genoux afin d'utiliser l'étoffe comme bandage pour la jambe meurtrie d'Ardyn.  

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Ecraser la partie ? :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: