AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
-37%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur Rowenta Balai RH9059WO Air Force 360
169.99 € 269.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyJeu 22 Aoû - 17:08



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Il y a maintenant fort fort longtemps...
En un lieu dont il ne reste aujourd'hui que des ruines...


Une journée plutôt banale durant laquelle chacun vaquait à ses petites occupations au sein de la majestueuse Cité des Anciens. Nous étions en début de soirée et les enfants étaient déjà sortis de leurs enseignements communs et en cela les rues commençaient à se remplir peu à peu de monde. Quelques commerces terminaient de fermer boutique, d'autres plus officieux ouvraient sur le long des grandes voies, mais tout cela dans la bonne humeur et avec un sourire dont l'éclat pourrait rendre jaloux le soleil lui-même. Naturellement, il serait utopique de vous dire que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes... sinon je n'aurais peut-être même jamais vu le jour, mais ces images me réchauffaient le cœur dans les moments les plus graves. Aujourd'hui... cela ne me suffit pas, surtout que je n'avais pas vraiment le temps d'apprécier ces petites choses de l'existence puisque je m'étais fais messager d'une bien sinistre nouvelle.

Depuis bien des années je n'avais mis les pieds ici, et pourtant rien n'avait véritablement changé en ce long laps de temps... il faut dire que j'ai très longtemps passé mes journées en ces rues et avec ces gens, même si certains avaient en effet bien poussé, tout comme moi sans doute. Puisque je connaissais la ville comme la poche, les pas de mon destrier se firent rapides et précis, fonçant en direction de la grand-place afin de délivrer ce triste message. Je n'étais alors pas revenu seul de mon voyage au retour prématuré, même si pèlerinage serait plus exact, mais je crois que je les avais distancé de plusieurs minutes au moins, à croire que la Déesse offre une bien belle célérité à mon compagnon, mais pour ralentir...

Voilà que je venais de frôler la mort lorsqu'il vint comme planter ses pattes dans la terre pour éviter de fortement bousculer quelqu'un, une séduisante jeune femme aux longs cheveux de jais, mais avant et même que je ne puisse trouver d'où lui venait cet air si familier une voix m'apostropha au travers de la foule, accompagnée de nombreux bruits de pas assez lourds. « Ardyn ! Mon frère ! Te voilà enfin. » Mon frère, Somnus, avait lui aussi bien changé mais il restait et resterait toujours mon inimitable cadet.

« Somnus ! Je vois que tu as bien reçu mon message. » même si cela ne ressemblait pas vraiment à une manœuvre d'évacuation ou de couvre-feu, sans doute pour ne pas semer la panique auprès des nôtres... même si personne ne savait vraiment à quoi s'attendre, ni même ce que pouvait bien être cet éclat céleste qui brillait dans le firmament depuis quelques jours déjà. Du moins, je savais que ce n'était pas vraiment de bon augure !

« On fait notre possible pour mettre les gens en sûreté... Tu devrais t'y mettre toi aussi, ils auront besoin de toi. » avant que je ne le coupe dans son élan protecteur, même si d'innombrables questions me brûlaient les lèvres sur ce qui s'était passé depuis mon départ. « Hors de question, on fait ça ensemble. » avais-je rétorqué avant que d'autres petits groupes pointent le bout de leur nez en d'autres lieux de la Cité, de même qu'une troupe extérieure s'engouffrait dans la ville. « Je t'avais dit d'attendre ! » lança une voix bien plus claire non loin, presque furieuse, ayant quitté ledit convoi pour nous rejoindre... avant que je ne puisse m'éclipser, même si la Cetra que j'avais manqué de renverser m'intriguait toujours autant.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyVen 23 Aoû - 22:51



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


En ce temps là, Gentiana, messagère de Shiva et célèbre photobomb étrangement mystérieuse n'était pas encore la femme dégageant une froide noblesse que l'on pourra – penser – connaître si bien. En fait, elle commençait tout juste à être ce qu'elle serait et on pouvait dire qu'elle revenait de loin ! Petite fille boulotte, près-adolescente défigurée par la grâce de Shiva, timide et mal dans sa peau, cela ne faisait même pas un an qu'elle avait abandonné les robes trop larges à col haut et capuche basse … elle n'avait cependant pas abandonné le noir et cela n'était pas prêt d'arriver ! La jeune femme qu'elle commençait à devenir ne s'assumait pas encore totalement, mais sa timidité créait peu à peu un masque impénétrable sur son visage que peu de personne parvenaient à déchiffrer. Elle commençait malgré tout à fleurir et s'épanouir, elle ne s'en rendait pas encore compte, mais elle commençait à attirer quelques convoitises … cela était loin d'occuper son esprit.

Il y a quelques soirs de cela, rêveuse isolée, Gentiana jouait tranquillement de son Dan Tranh devant la fenêtre ouverte de sa chambre pour profiter de l'air du soir particulièrement agréable et des étoiles magnifiques dans un ciel sans lune. A plusieurs reprises elle avait aperçu une lueur rouge du coin de l’œil, mais ce n'est qu'en abandonnant finalement son instrument pour contempler le ciel nocturne dégagé qu'elle remarqua ce qu'il en était réellement … Une lueur rouge trônait dans le ciel et ce n'était ni la lune, ni une étoile … Elle l'observa une bonne partie de la nuit sans vraiment parvenir à savoir ce que c'était … mais elle sentait quelque chose au fond d'elle … Un très mauvais pressentiment.
La cité se mit en émoi dès le lendemain matin lorsque les Cétras constatèrent que la lueur était toujours visible en plein jour et qu'elle semblait d'ailleurs un peu plus grosse … les savants astronomes commencèrent à travailler le sujet pour essayer de déterminer les risques du phénomène, mais personne n'était encore très inquiet … pourtant elle avait toujours un très mauvais pressentiment.

C'est dès le lendemain qu'un messager épuisé arriva pour prévenir du retour très prochain du célèbre Ardyn Izunia. Personne n'aurait pu le deviner, mais cela ne la laissa pas indifférente. Elle repensa au jour de son départ, ou en tout cas au soir de l'annonce de son départ … Cela lui avait brisé le cœur, bien qu'elle ne l'avouerait jamais. Aujourd'hui elle essayait de se convaincre que ce n'était pas grand chose, elle avait très bien vécue sans lui jusqu'ici, finalement, non ? Et puis, même s'ils se parlaient de temps en temps à l'époque et qu'ils avaient correspondu par lettre … il devait la trouver insignifiante de toute façon.
Elle essaya de chasser ces pensée puériles avec une feinte maturité qu'elle ne possédait pas encore tout à fait et s'efforça de penser à des choses plus importantes … comme le fait que son retour devait certainement être lié à cette lueur dans le ciel. Le messager ne tarda pas à le confirmer dans un cercle plus restreint, prévenant également que les messagers des esprits étaient tous conviés à se réunir ici pour discuter ce cette affaire sérieuse … La plupart des messagers voyageaient souvent et étaient éparpillés aux quatre coins de Gaïa, Gentiana était la moins nomade de tous, la plupart de ses pèlerinages se résumaient à passer ses étés dans le grand nord pour fuir la chaleur … Il fallait bien que quelqu'un garde le nid, de toute façon, non ?

Son ami d'enfance, Elijah, messager des mystérieux Mogs - en plus d'être un musicien très réputé – fut le premier à revenir au bercail, car il n'était en fait pas très loin, au village voisin, sans doute auprès d'une de ses dernières conquêtes. Il sera sûrement le seul à ne pas être surpris de la transformation de Gentiana, car il en était en grande partie responsable … c'est lui qui l'avait encouragé à s'assumer un peu plus en lui apprenant l'art délicat d'un maquillage discret et raffiné qui vint à bout des derniers stigmates gênant laissé par Shiva - essentiellement ses lèvres qui étaient encore très pâles. Elle n'avait pas vu les autres depuis quelques années … Et elle n'en n'avait même jamais vu certains, comme le messager d'Ifrit qui s'avéra être …. un très bon vivant ? Et apparemment très chaleureux, sans mauvais jeu de mot. Avec Gentiana en tout cas … bien moins avec Somnus et Elijah, étrangement !
Cette petite « réunion d'élite » aurait pu se dérouler sous le signe de la légèreté et de la fête si la situation n'était pas si critique. Malgré l'inquiétude, certains éléments essayaient de profiter du temps qu'ils avaient de libre pour se détendre et festoyer. Gentiana ne se mêla pas trop de ça, mais écouta avec plaisir le résumé des dernières pérégrinations de l'ami des Mogs qui avait décidément un don autant pour la musique que pour le vers et la prose. En retour, il chercha à en savoir plus sur son amie, insistant étrangement sur le retour d'Ardyn Izunia, le flamboyant Sauveur … Comme si cela devait avoir une quelconque importance pour elle ! Comment ça j'ai dis un peu plus haut que cela en avait ? Vous avez dû mal comprendre … Bref, il n’obtint rien d'elle !

Au fil des jours, la cité commençait à s'organiser doucement. Le but n'étant pas d'engendrer une panique général, l'idée était surtout de faire quelques exercices d'évacuation en assurant que la situation était bien sous contrôle … en vérité, Gentiana n'avait aucune idée, pour le moment, de comment ils allaient pouvoir détourner une telle boule de feu … qui n'était certainement pas constituée que de feu. Elle avait foi en Gaïa qui leur viendrait sûrement en aide … mais quand même.

Cet après-midi là, elle accompagnait Somnus pour une ronde dans la cité, visant à s'assurer que même les habitants les plus reculés de la cité savaient bien quoi faire et où se rendre en cas d'urgence. Elle était suivit de Gwynie – ou Gwynbleidd de son véritable nom complet, en référence au conte préféré de notre humble messagère de Shiva – sa brave chienne noire et grise d'une race se rapprochant fortement du célèbre shiba, mais en plus grande. Voilà quelques années déjà qu'elle avait adopté cette fidèle compagne  qui ne se trouvait jamais très loin d'elle, sauf lorsque Gentiana avait besoin de l'envoyer pour faire parvenir des messages urgents ou importants … Elle l'avait d'ailleurs quelques fois envoyé porter ses lettres à Ardyn lorsqu'elle le savait sur ce continent.

Tout se passait bien jusque-là. Oui, très bien même, enfin, c'était jusqu'à ce qu'une espèce de gentille grosse volaille manque de l'écraser !! Une grosse volaille, oui, je l'ai dis ! Voilà, elle marchait tranquillement dans la rue, elle tentait de suivre Gwynie qui s'était tout à coup agitée, comme si elle sentait quelque chose dans l'air. C'est là que l'énorme chocobo noir surgit, elle n'avait même pas eut le temps de le voir arriver ! Ses pouvoirs recouvrirent juste instinctivement ses mains et le sol autour d'elle d'une légère pellicule de givre, le chocobo rugit un « waaak ! » juste devant son visage et elle ne bougea pas d'un cheveux … L'espace d'une seconde, un traumatisme d'enfance lui revint en mémoire … celle d'un chocobo lui courant après pour picorer ses cheveux dans lesquels une certaine cousine avait laissé tombé un sac de chocolégume.
Bon sang, pensa-t-elle, intérieurement furibonde sans que cela ne paraisse le moins du monde sur son visage … qui est l'imbécile qui chevauchait aussi vite dans les rues de la cité ?

Son cœur fit un bond.

Oh.

Elle aperçu son visage et le reconnu tout de suite, bien qu'il ait beaucoup changé … enfin pas tant que ça mais … ses cheveux avaient beaucoup poussé – pour ce qu'elle avait eut le temps de voir avant de détourner les yeux – et il était bien débraillé … surtout comparé à elle qui était si élégante dans sa tunique sombre et doré. Comparé à Somnus également qui était toujours tiré à quatre épingle !

Ardyn Izunia …

Dès qu'elle sentit qu'il allait tourner la tête vers elle, elle s'était aussitôt désintéressée de lui pour porter toute son attention au chocobo noir qui s'était arrêté juste à temps. Il avait l'air plutôt sympathique, finalement et lorsqu'elle leva doucement la main, il vint même y déposer son bec brûlant de l’effort qu'il venait de fournir … il semblait apprécier la fraîcheur qui émanait d'elle. Elle commença doucement à le caresser, ignorant soigneusement son cavalier qui n'avait d'ailleurs même pas trouvé bon de la saluer ou de s'excuser pour avoir manquer de l'écraser odieusement.

Elle le laissa échanger avec Somnus, ne s'autorisant à regarder le Sauveur tant attendu que du coin de l’œil … Elle avait bien remarqué qu'il la regardait avec une drôle d'insistance … il ne devait pas l'avoir reconnu. Ou alors il s'en fichait. Elle était encore persuadée qu'elle n'avait pas tant changé que ça.

Une nouvelle voix se fit bientôt entendre : féminine et autoritaire, de ce ton que seuls des personnes très proches se permettaient d'employer entre eux … Elle s'autorisa à la regarder un peu plus longtemps qu'Ardyn et elle parvint à la reconnaître … Elle n'avait pas beaucoup changé, petite fille, elle était déjà du genre radieuse … et la puberté lui avait réussi. Apparemment, elle voyageait avec Ardyn … ?

Ah, c'était quoi ce bruit ? On aurait dit un cœur qui se déchire et éclate en mille morceau … il vaudrait mieux ramasser les morceaux avant que quelqu'un ne glisse dessus.

Mais non, c'était juste la marchande de pot en terre cuite qui venait de faire tomber une de ses poteries en voyant le Sauveur sur son magnifique destrier. Croyez-le ou non, mais le bruit de la terre cuite qui éclate sur le pavé ressemble vraiment à celui d'un cœur brisé !

— Nous voilà au complet, on dirait. Dit-elle enfin à s'écartant de l’aimable volaille pour venir aux côtés de Somnus, les yeux fermés. Avec Maître Godrick qui est arrivé hier, nous n'attendions plus que vous.

Après avoir passé un peu plus d'un an aveugle suite à son passage difficile dans les grâces de Shiva en tant que messagère, Gentiana avait gardé l'habitude de fermer les yeux la plupart du temps pour se couper du monde et se concentrer sur l'essentiel. Cela lui était d'une grande aide pour empêcher quiconque de savoir ce qu'elle pensait … et là, tout de suite, elle n'avait pas du tout envie que l'on sache ce qu'elle pensait ou ressentait. Heureusement, elle le faisait assez souvent sans raison particulière pour que personne ne la repère lorsqu'elle avait vraiment besoin de s'esquiver d'une situation embarrassante. Elle finit tout de même par ouvrir les yeux avec ce sourire poli qui la rendait déjà énigmatique, dévoilant finalement ses jolis yeux verts maculés de noisette.

— Bon retour chez vous.

Après avoir méticuleusement renifler le chocobo noir, Gwynie vint finalement s'asseoir sagement à côté de sa maîtresse.



 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyLun 26 Aoû - 1:25



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Gentiana, évidemment ! Même si je pensais pouvoir la reconnaître malgré ces quelques années, elle avait réellement changé... et pas de la mauvaise façon d'ailleurs, ce qui attirait d'autant plus ma vive curiosité tout en me trouvant alors presque déçu de ne pas avoir pu rester auprès de mes proches et amis pour les voir devenir de jeunes adultes. Certains diront que j'ai trop tendance à m'exprimer comme si tous étaient mes enfants, ou comme si je prenais plaisir à investir ce rôle presque paternel, mais je ne me pensais nullement supérieur à eux pour autant... juste chargé de cette noble mission que de veiller à leur bien-être et à leur protection.

Maintenant que j'y pense, en percevant le regard des Cetras environnants sur ma silhouette, je remarquai ma tenue plus qu'en piteux état... déjà qu'elle n'était pas vraiment des plus reluisantes, et peut-être qu'en d'autres circonstances je me serais senti honteux ou même gêné. Tous étaient bien habillés, même ma poursuivante qui continuait de m'interroger du regard devant mon mutisme involontaire, me tirant de mes curieux songes.

« Tu es toujours avec nous ? À moins que Gaïa ne t'ai dérobé à nous dans un nouveau message privé ? » avait-elle lancé en se voulant presque sarcastique, même s'il y avait une once d'inquiétude dans la voix. En vérité, il n'en était rien et je n'allais pas leur mentir... mais elle avait raison, la situation n'est pas aux contemplations. « Non... ce n'est rien, excuse-moi. » alors que cela déclencha la brève hilarité de mon frère ainsi que le haussement d'épaules agacé de la jeune femme blonde et amie d'enfance qui n'aimait guère m'entendre courber l'échine si facilement et pour si peu.

« Ravi de te revoir, Gentiana. J'ai eu bien du mal à te reconnaître. » en lui adressant un chaleureux signe de tête malgré tout, revenant au vif du sujet et à son frère malgré sa curiosité lancinante. De son côté, le chocobo commençait presque à regretter l'étrange toucher rafraîchissant de la femme en noir. « Est-ce qu'il nous est possible de... » avant que je ne sois coupé presque aussi rapidement que cela fut intransigeant, à croire que son nouveau rôle au sein de la Cité lui allait à merveille. « Non, nous n'attendions plus que toi ! Laisse donc faire les autres pour une fois, nous sommes tous attendus ailleurs. » en acquiesçant donc aux propos de mon cadet, alors qu'Opale s'était donc rapprochée de Gentiana pour lui souffler quelques mots que je ne pus entendre, sans doute pour ne pas interférer.

L'heure n'était pas à la panique ou à la débandade, fort heureusement, mais j'avais la sinistre impression que la situation empirait de plus en plus... minute après minute, sans que je ne puisse rien faire pour y remédier. « Très bien, je vous suis en ce cas. » en finissant par capituler devant la demande commune, bien que m'interrogeant sur l'utilité d'une réunion avec les autres messagers quant à cette affaire. « Tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère, la route a été longue tu sais... » comme pour lui faire comprendre qu'il devait me ménager un peu, sauf que je n'avais rien demander à personne. « Je sais, mais c'est dans son intérêt... je ne lui ai jamais fait défaut pour autant. » à voix basse mais audible, toujours aussi protecteur malgré lui, ce que je lui rendais bien en d'autres occasions.

Sans rien dire de plus, me voilà alors positionné en la queue de peloton alors que les deux autres en avaient pris la tête, me retrouvant donc non loin de Gentiana une fois que le petit contingent était parti mettre d'autres civils à l'abri. Nous avançâmes le long des grands axes en direction de la place centrale, lieu de réunion ou nous étions alors si ardemment attendus, à en croire les propos de mon frère. Chaque pavé que nous franchissions était chargé de souvenirs, presque autant que l'auraient été les petites ruelles dans lesquelles nous avions l'habitude de jouer avec les autres enfants du quartier, autrefois. « Je te l'ai déjà dit par écrit mais... je suis scindé entre le plaisir de te savoir à nos côtés désormais, et la peine de ta perte. » en faisant alors allusion à sa grand-mère qui était décédée durant mon absence... ayant fait d'elle l'héritière de ce rôle de messagère de Shiva. Même si j'avais été présent, je ne peux empêcher la mort de faire son oeuvre, pas de cette manière en tout cas. Toujours ces questions qui me rongeaient à son sujet, mais elle semblait s'être fermée à presque tout contact humain ou alors s'était-il passé quelque chose ? Peut-être aurais-je la chance de la retrouver au même endroit qu'avant, ultérieurement.

Même si, de souvenir, c'était surtout moi qui lui parlait de ce que je vivais... et en ces nombreuses années, j'avais quelques récits en réserve. Et alors que l'architecture toute particulière de la bâtisse cible, plus encore que les autres, nous apparaissait de plus en plus proche, j'éprouvais une grande envie de rebrousser chemin et de m'enfuir dans les plaines verdoyantes avec Aquilon... à croire que mes vagabondages ne me soient trop montés à la tête. D'ici quelques instants, nous passerons donc les portes... et je ne savais quoi dire de plus, aussi bien sous le coup de la fatigue que devant ce sentiment de perdition en faisant face à l'inconnu du passé de chacun.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyLun 26 Aoû - 20:13



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Elle regarda à tour de rôle les deux derniers arrivants l'espace d'un instant, le temps de méditer sur ce qu'avait pu être leur vie ces dernières années. Ardyn n'avait jamais mentionné Opale dans ses lettres … Après, ils ne pouvaient correspondre qu'à un rythme très modéré au vue de la distance qui les séparaient et ne pouvait donc pas tout se dire … Elle finit par détourner son attention d'eux en refermant les yeux, enfin, surtout de lui : elle avait toujours peur que quelqu'un juge son intérêt. De nouveau confronté à lui en face, elle commençait doucement à se convaincre qu'elle n'avait été qu'une petite fille bien naïve, attirée stupidement par un charmant garçon qui avait cela pour lui qu'il ne l'insultait pas et ne la rejetait pas … En plus d'être une petite célébrité. Cela avait dû lui monter à la tête, à l'époque … juste à l'époque ? Bien sûr, certifiait sa mauvaise foi, elle était une jeune femme responsable et lucide aujourd'hui ! Voyons …

Le Sauveur se fit rappeler à l'ordre par la blonde impétueuse et s'excusa platement avant de faire remarquer à quel point elle avait changé … Elle eut un sourire indéchiffrable, car elle ne voulait pas paraître impolie, mais cet espèce de « compliment » qu'elle n'avait que trop entendu ces derniers jours ne faisait que lui rappeler sans cesse la jeune fille complexée qu'elle était encore un peu au fond d'elle.

— Elijah avait peut-être raison, elle adressa un sourire complice à Somnus, je devrais peut-être bien me résoudre à porter un badge …

Elle sembla amusée par cette idée qui l'aidait un peu à prendre sa situation avec dérision. Elle n'en voulait pas au gens qui s'émerveillaient de sa transformation, même si cela la ramenait toujours à une époque difficile dont elle se sortait à peine, elle ne regrettait pas d'avoir fait ce premier pas vers l'avenir. Elle était simplement médusée par la façon dont les gens avaient eux aussi changé à son égard … on la traitait très différemment depuis qu'elle s'assumait un peu plus … ou peut-être que c'était le fait qu'elle se soit ouvert aux autres qui changeaient aussi leur comportement ?

Gentiana ignorait ce que Ardyn allait demander, mais le lien privilégié que partageait Somnus avec lui semblait lui réserver l'honneur exclusif de la transmission de pensée, si bien qu'il arrêta rapidement son frère dans son élan pour s'adonner à un de ses loisirs préférés : donner des ordres et tout orchestrer et comme à son habitude, le Sauveur n'osa pas s'imposer et obéit très docilement … Il était entouré de fortes têtes qui le menaient définitivement à la baguette.
Opale avait profité de la petite scène familiale pour se rapprocher d'elle après être descendue de sa monture.

— Ils font presque peur quand ils donnent l'impression de parler à moitié par la pensé ces deux là …

Gentiana sourit, elle avait quelque fois assisté à ces moments où eux seuls semblaient se comprendre en un regard ou quelques mots peu significatifs et autres phrases inachevées.

— On va avoir beaucoup de choses à se dire toutes les deux, on se voit plus tard ?
— Avec plaisir.

La blonde prit la tête de file aux côtés de Somnus avec qui elle avait beaucoup de choses à raconter également, laissant Ardyn et Gentiana derrière … Et cette dernière réprima sa surprise en le voyant pied à terre … bon sang, il n'avait jamais été spécialement petit … mais il avait vraiment grandit ! Maîtrisant bien ses expressions – ou peut-être qu'elle était tout simplement incapable de manifester une vrai réaction après tant d'années à se cacher timidement – elle resta parfaitement impassible en marchant à ses côtés … Elle ne savait pas bien quoi lui dire. C'était un peu étrange de se retrouver après toutes ces années et même si de son côté, il restait parfaitement reconnaissable … il avait tout de même pas mal changé. Ses cheveux avaient bien poussé, à croire qu'il ne les avait pas coupé de son voyage et on pouvait distinguer l'ombre d'une barbe naissante sur ses joues. En outre, ses traits s'étaient affirmés ainsi que sa carrure …

C'est lui qui brisa le silence en premier … comme lorsqu'ils étaient enfants. Gentiana lui accorda un sourire rassurant sans pour autant le regarder directement.

— Cela fait partie du cycle de la vie et je sais que grand-mère repose en paix … Je pense même qu'elle a choisit elle-même son moment pour rejoindre la rivière de la vie … Ne te tourmente pas avec ça.

Et puis cela faisait déjà quelques années, elle avait eu le temps de faire son deuil … même si elle lui manquait toujours et qu'elle se sentait encore régulièrement dépourvue et indigne quant à son statut et son rôle en tant que Messagère de Shiva. Il faut dire que sa grand-mère avait été une Messagère d'exception, après avoir brièvement connu un homme qui lui donna sa fille – la mère de Gentiana – avant de disparaître dans la nature, elle passa le reste de sa vie à servir Shiva, comme pour se repentir … et les dernières à former son héritage, la petite Gentiana. Elle ne se sentait pas vraiment à la hauteur de sa grand-mère et c'est peut-être pour ça que Shiva avait été si dure avec elle pour son initiation … brûlée par la glace, défigurée et aveugle … ça faisait beaucoup en plus du deuil. Mais elle s'était relevée.

— C'est plaisant de te voir de retour ici, elle avait réprimé un « enfin », même si cela aurait été préférable que cela se passe sous de meilleurs augures. Elle préférait évoquer d'étranges généralités plutôt que d'avouer de but en blanc qu'elle était tout simplement heureuse de le revoir, cela impliquait bien moins sa personne et la rendait un peu plus distante … voir un peu froide. Juste tiède voir frisquette.

Peut-être ne serait-il jamais revenu si cet astre inquiétant n'était pas venu rougir le ciel de Gaïa ….

— Je constate que tu t'es finalement retrouvé en charmante compagnie pour sillonner les routes. Dit-elle ensuite, laissant un instant d’ambiguïté avant de désigner du regard le chocobo noir majestueux qui marchait tranquillement à leurs côtés … Gwynie lui tournait toujours autour avec plus de curiosité que de coutume … Cet animal avait quelque chose de spécial.


 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyJeu 29 Aoû - 4:15



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Peut-être me faisais-je alors des idées, mais je la trouvais alors bien plus mystérieuse qu'elle ne l'avait été autrefois. Même si elle n'avait jamais été très loquace, autrefois il m'arrivait de comprendre par le regard ce qu'elle pouvait bien penser, pas autant que j'y arrivais avec mon frère cadet mais aujourd'hui j'étais comme face à un miroir... assez démuni en soi.

En ce point, je crois alors que je préférais la Gentiana d'avant, bien qu'il soit impossible de remonter la courbe du temps... ni pour revivre certains moments, ni pour comprendre ce qui l'avait alors tant changé, aussi bien physiquement que le reste. Il est d'autant plus vrai qu'elle était devenue une jeune femme fort séduisante, mais quelque chose en elle était devenu aussi froid que la glace, malgré ses propos neutres et doux à la fois.

« Je ne pensais pas revenir si tôt... et si tard à la fois, mais j'aurais préféré que ce soit en d'autres conditions. » en opinant doucement. Aurais-je voulu la préserver de la mort d'un proche ? Sans nul doute, surtout que j'en avais fait l'expérience sans vraiment m'en souvenir, n'en gardant que des images floues, de mes propres parents avant d'être remis à mon oncle. Parfois je repense à eux... et me demande si Somnus en a gardé quelques souvenirs également. Cela dit, jamais je ne lui en parlerai directement pour autant.

Pour la première fois de mon existence, je crois bien que je ressentais de la crainte, de l'appréhension... voir même de la peur, mais qu'en serait-il si je laissais cela transparaître auprès de mes pairs ? Je devais garder ce masque impénétrable avant tout, malgré l'effort que cela me demandait.

« Cela fait quelques années que j'ai croisé sa route, même si je crois que la Déesse l'y a placé pour moi. » dans un léger rire en caressant alors le bec chaud de ladite créature à plumes. Naturellement, j'avais directement compris qu'elle parlait d'Aquilon, et non pas d'Opale... pour le moment tout du moins. « Mais il faut croire que je ne suis pas le seul à avoir rencontré un tel compagnon de la sorte, pas vrai ? » en posant mon regard sur ce curieux familier que je ne lui avais jamais connu jusqu'à présent.

De nouvelles questions m'assaillirent alors mais je manquai cruellement de temps pour l'heure, surtout que je venais tout juste de céder les rênes d'Aquilon à l'un des gardes... me préparant alors à faire irruption dans le bâtiment qui nous servirait de lieu de réunion. De son côté, Somnus était déjà entré aux côtés d'Opale, quelques instants auparavant, mais... ainsi voulais-je peut-être faire honneur à mon retard légendaire malgré moi.

« Néanmoins... j'ai le sentiment que plus rien ne sera jamais pareil. » dans un mouvement de tête accompagné d'un léger soupir, alors que je vins lui tenir la porte pour fermer la marche. Encore maintenant je ne saurais dire à quel point cela est vrai... et sur de très nombreux points. Sans doute qu'en ce temps-là, il s'agissait d'un pressentiment que Minerva m'insuffla malgré elle. Mais il est vrai que j'aurais préféré que Gentiana ne prenne jamais la relève auprès de la Glacéenne... les choses en auraient été très différentes, et peut-être meilleures pour tout le monde ? Pour nous ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyVen 30 Aoû - 14:44



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Ce qu'elle comprit dans sa déclaration contradictoire au sujet de son retour imprévu, si ce n'est prématuré, c'est qu'il ne serait certainement pas revenue de si tôt sans cet événement inquiétant … mais que cela n'était pas forcément de sa volonté. Son voyage l'avait sûrement beaucoup prit, des malades, des blessés et des désespérés il y en avait partout sur Gaïa, il devait en découvrir toujours plus à mesure de ses pérégrinations qui le portait à la dérive bien loin de chez lui … Considérait-il seulement toujours la cité comme chez lui ? C'est une question qu'il valait la peine d'être posée, car même elle qui n'avait jamais quitté la cité très longtemps ne se considérait pas beaucoup plus chez elle ici qu'ailleurs … Elle aimait la cité – bien qu'elle la trouvait parfois trop bruyante à son goût – et elle appréciait la plupart des gens qui y vivaient – sauf sa terrible cousine Rosa – mais elle n'avait pas ressentit le sentiment de rentrer chez elle dans la sécurité et le confort d'un foyer depuis le décès de sa grand-mère … peut-être même depuis un peu avant ça.

— A nous de faire en sorte que ces retrouvailles ne se déroulent pas sous de si mauvais augures.

Elle le savait, les astronomes n'étaient pas optimistes du tout et elle faisait partie des rares personnes à être dans la confidence qu'un impact était déjà inévitable, les calcules étaient encore en cours pour déterminer l'endroit … mais si Ardyn avait demandé à ce que tout le monde se réunisse ici c'est qu'il devait avoir une bonne raison … il se faisait corbeau noir sur ce coup là. Mais elle savait également qu'il y avait de l'espoir, Gaïa n'allait pas les laisser tomber et il n'avait pas l'air d'être là juste pour mourir en famille.

Elle eut enfin un sourire sincère – bien qu'elle semblait encore réservée – lorsqu'il parla de son charmant ami le chocobo noir : ils avaient l'air de faire une belle équipe, ces deux là.

— Hm, elle devait sûrement avoir à redire sur ta conduite de chocobo. Petite vanne amicale, parce qu'il avait quand même faillit l'écraser.
— En effet, acquiesça-t-elle comme il avait remarqué la chienne qui marchait avec eux, Gwynie m'a trouvé très peu de temps après mon initiation à Shiva … Elle m'a été d'une aide précieuse.

Elle ne rentra pas dans les détails, pas plus qu'elle ne le fit à l'époque dans ses lettres, bien qu'il lui été arrivé d'évoquer les brûlures assez douloureuses. Sa cécité l'avait également empêché de lui écrire pendant une bonne années et si elle permettait seulement à Elijah d'ouvrir celles qu'elle pouvait recevoir, elle ne s'était jamais résolue à lui faire écrire une réponse qu'elle aurait pu dicter. Quand elle retrouva la vue et put donc enfin de nouveau lui écrire, elle prétendit donc simplement que son nouveau statut et que les marques de Shiva ne lui avait pas permis de répondre plus tôt, sans plus de détails.

— Le changement est la seule chose immuable.

Elle ne savait pas si c'était rassurant, c'était censé à la fois vouloir dire que ce n'était pas forcément un mal … mais aussi que, même si c'était un mal, il fallait bien faire avec de toute façon.
Comme ils étaient arrivés sur leur lieu de réunion – qui était traditionnellement à la fois le cœur de leur culte et de la cité – ils durent se séparer du Chocobo dont elle ignorait encore le nom et Gwinnie sembla hésiter un instant encore à rester avec ce nouvel ami à plume ou suivre sa maîtresse … Elle finit tout de même pas suivre Gentiana, son flaire lui disait qu'elle aurait besoin d'elle.
Tout le monde était déjà arrivé, Ardyn lui tint gentiment la porte et elle le remercia d'un signe de tête. Dans la salle, les messagers et messagères des esprits de Gaïa étaient réunis et si certains commençaient déjà à évoquer sérieusement la question de l'astre ardent, d'autres se montraient plus insouciants … Comme Elijah qui contait déjà fleurette à Opale avec son luth – il s'étaient déjà fait recalé par les messagères d'Hadès et Khjata
A leur entrée, une montagne de muscle au crane luisant vint aussitôt saluer Ardyn très chaleureusement alors qu'un autre homme à la carrure tout aussi respectable mais coiffé d'une longue tresse noir se dirigea plutôt vers Gentiana.

— Dame Gentiana, votre présence rafraîchissante commençait à nous manquer.
— Kazan, nous nous sommes vu ce matin …
— Et chaque minute fut une torture depuis.
— Permettez-moi de vous présenter Ardyn Izunia, messager de Minerva.
Ne réagissant pas à cet excès de zèle et préférant donc changer de sujet. Ardyn, voici Kazan,
— Messager d'Ifrit. Coupa le concerné en lorgnant le Sauveur d'un air critique.

Ben oui, le pauvre Ardyn faisait pale figure dans ses vêtements tout débraillés, ses cheveux ébouriffés et son air fatigué. Elle ne l'avait pas fait remarqué par correction, mais il est vrai qu'il avait mauvaise mine … Et à côté, le messager d'Ifrit était fringuant bien qu'arborant un aspect presque primitif avec son torse nu tatoué, sa barbe impeccablement taillée et avait une mine radieuse avec sa peau hâlée et ses yeux clairs. Bel homme, oui, Elijah l'avait tout de suite considéré comme un concurrent direct, il avait été relativement rassuré de voir que l'homme ne s'intéressait visiblement qu'à Gentiana – au moins il n’irait pas faire la cour à toutes ses conquêtes de la cité.

— Tu as bien mauvaise mine pour un sauveur, mon ami. Fit donc remarquer Kazan en toute sincérité, entreprenant de broyer la main d'Ardyn dans une poignet de main chaleureuse.



 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyLun 2 Sep - 4:19



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Sans pouvoir en dire davantage ou même répondre à Gentiana, me voilà alors projeté dans le vif du sujet à peine que les portes furent passées. Effectivement, tous étaient déjà présents et je regrettais presque de ne pas avoir procédé de la sorte plus tôt, ne sachant pas vraiment ce que notre petite assemblée pourrait bien faire par rapport à ce problème. Peut-être que nous étions déjà tous condamnés ? Le cas échéant, j'aurais préféré profiter du temps restant autrement... mais je ne devais pas perdre espoir, pas moi en tout cas. Déjà tous étaient installés ou discutaient par petits groupes, exception si bien que je me sentais presque intrus, autant par mon accoutrement en piteux état que par mon statut d'électron libre. Je les connaissais tous plus ou moins bien, mais je n'avais jamais vraiment eu l'occasion de véritablement tisser de quelconques liens avec eux.

Alors que je fus donc présenté au messager d'Ifrit, que j'avais déjà croisé quelques années auparavant sans doute, ce dernier semblait bien étrange aujourd'hui qu'il ne l'avait été la fois dernière. « Tu m'en vois fort navré, le temps libre est un luxe que je ne peux m'offrir. En tout cas, tu te portes bien à ce que je vois. » malgré sa poigne presque forcée, comme s'il avait voulu montrer qui de nous deux était le plus redoutable. Naturellement, ce n'était pas moi... mais je n'avais nulle intention d'entrer dans ce petit jeu, je commençais à me faire trop vieux pour cela. Ou du moins, je me sentais bien plus âgé que je ne l'étais encore à cette époque, le voyage m'avait exténué... sans compter tous les à-côtés et contrecoups de mes actions.

Je n'avais pas manqué d'observer Elijah qui faisait la court à quelques dames, principalement Opale en ce moment, tout comme Kazan avait voulu se montrer plus que courtois et charmeur auprès de Gentiana. On peut dire que j'avais volontairement détourné le regard, comme pour feindre de n'avoir rien vu ou de n'en avoir que faire, cherchant le moindre soutien que je pourrais alors avoir au sein de l'assemblée. Dans un premier temps, ce fut auprès de mon frère qui me rendit mon regard, alors que peu à peu celui des autres vinrent s'ajouter au sien. Puis trois coups...

« Un peu de silence... ! La séance exceptionnelle débute et l'ordre du jour, comme vous le savez tous, n'est autre que l'apparition sinistre perchée dans le firmament qui ne cesse de s'approcher. » commença donc l'aîné de l'assemblée, messager d'Odin qui au passage suivait la progression de mon cadet avec grand intérêt, avant que son regard perçant ne se balade sur toutes les silhouettes présentes, comme pour inciter à poursuivre.

« D'après mes observations, il s'agit d'un corps céleste de taille moyenne qui, pour une raison inconnue, est passée au travers de notre vigilance... » alors que l'homme de petite taille, au monocle et recouvert de multiples attirails mécaniques en tout genre, vit sa voix décroître au point qu'il fut difficile de dire s'il sombrait dans le sommeil ou non... mais comme une seule et même entité, un jeune blondit aux yeux clairs vint reprendre alors presque aussitôt. « et dont l'impact est prévu pour ce soir. Visiblement, sa trajectoire indique un point de chute bien plus au Nord. Néanmoins nous devrions nous attendre à essuyer des revers indirects, au cas où. » tandis qu'il secouait timidement son prédécesseur de parole comme pour le faire revenir à lui, hésitant visiblement de lui mettre un petit coup de bâton sur le crâne pour remédier à ce contretemps. « Donc... vous essayez de nous dire qu'il y aurait plus de peur que de mal ? Si ce n'est que trois fois rien, autant ne pas y donner trop de crédit alors. » en la personne de Kazan.

« Au contraire, il nous faut surveiller les mouvements inhabituels au sein des eaux ainsi que dans les tréfonds de la terre... nous ne sommes pas à l'abri d'un séisme ou d'un ras-de-marée. » appuyée par le hochement de tête silencieux du plus massif d'entre nous, du moins chevelu également d'ailleurs. « Sans compter les potentielles perturbations atmosphériques... tout comme le mystère entourant sa composition. » comme s'il n'avait pas perdu le fil de la conversation, visiblement pleinement éveillé malgré ma précédente observation. Et de mon côté, je n'avais pas le temps d'ouvrir la bouche et d'émettre le moindre son que tout le monde dialoguait autour de ce pourquoi je leur avais demandé de se rassembler. Certains diront que cela n'aurait pu se faire sans moi... mais pour ma part, je me sentais donc incroyablement inutile, en plus d'être physiquement dégradant pour notre petite communauté de par mon état et ma tenue vestimentaire.

Sans le moindre mot, je faisais alors de mon mieux pour maintenir un bon niveau d'écoute malgré les tambourinements de plus en plus abruptes dans mon crâne. Tout en essayant de ne pas montrer le moindre signe de fatigue ou de faiblesse, j'opinai simplement aux dires de mes confrères et consœurs, tout en essayant de me soustraire à leur regard curieux.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyMar 3 Sep - 9:24



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Une fois de plus, Ardyn montra qu'il n'avait vraiment pas changé, se montrant bonne pâte malgré les provocations discrètes du prêtre d'Ifrit qui paradait comme un paon. Enfin, il semblait se connaître un peu, finalement, alors peut-être que c'était simplement leur façon de communiquer tous les deux ? Toujours est-il qu'elle se perdit un instant à regarder Ardyn avec une sorte d'empathie presque tendre, bien que cela ne soit pas facile à voir sur son visage d'un œil inexpérimenté. Elle ferma bien vite les yeux dans le doute, de peur de se trahir et l’aînée de l'assemblé ne tarda pas à rappeler tout le monde à l'ordre. Gentiana se dirigea donc vers la grande table ronde pour prendre place où elle le pouvait, se retrouvant assez naturellement à côté d'Ardyn et donc de Kazan qui la suivait d'assez prêt. Un débat commença pendant lequel le responsable de ce rassemblement ne se fit pas vraiment entendre et Gentiana garda le silence et les yeux clos. Contrairement à leur ami messager d'Alexander, prodige de la mécanique, ce n'était cependant pas pour piquer un somme impromptu. Elle fut un peu surprise d'apprendre que l'impact était prévu si tôt, elle était certaine qu'il leur restait encore un peu plus de temps … du coup elle commençait à être vraiment inquiète, même si elle se garda bien d'en manifester le moindre signe.

L'impact d'un tel objet … était prévu un peu plus au nord ? Ils restaient extrêmement proche, il était certain qu'ils allaient subir de graves dégâts s'ils ne faisaient rien. Elle se sentait d'autant plus concernée que l'Autel de Shiva se trouvait dans la zone d'impact qui avait été déterminé et elle avait maintenant la conviction qu'il allait être désintégré … La Glacéenne murmura d'ailleurs quelques paroles rassurantes à sa messagère, elle resterait toujours liée à elle quoi qu'il arrive. Mais outre la perte certaine qu'elle allait devoir essuyer en tant que messagère, ils oubliaient tous quelque chose d'important. Elle trouva un moment pour enfin faire entendre sa voix.

— N'oublions pas pourquoi nous sommes ici, mes amis. Notre cité court un réel danger, mais la Déesse a voulu nous voir tous réuni ici … alors c'est que nous devons être en position d'agir. Peut-être que Gaïa attend simplement que nous prenions le temps de l'écouter.

Comme il était trop tard pour utiliser une quelconque puissance des anciens afin d'écarter le corps céleste de leur planète, la seule chose qui leur restait à faire était de protéger la cité et cette question pressait particulièrement vu le délais qui leur restait. Il y avait des légendes sur l'héritage des anciens – ceux que eux, Cétras de cette époque, appelaient Anciens étaient les premiers arrivants nomades en Gaïa – en communiant ensemble avec la planète, eux qui avaient tous une connexion particulière avec ses forces, ils trouveraient sûrement un moyen de protéger la cité et tout ce qui se trouvait au-delà.

Doucement, elle ouvrit les yeux sur Ardyn et lui tendit la main. Les méditations collectives permettraient aux messagers d'en apprendre beaucoup plus, surtout dans un cas aussi particulier … Cela remontait à plus d'un siècle, la dernière fois où tous les Messagers s'étaient réunis pour prier ensemble – sûrement lors de la dernière émergence des ténèbres.

— Écoutons ensemble ce qu'elle a à nous dire.

Comme elle lui prenait la main, elle sentit un contacte beaucoup plus chaud de l'autre côté, car Kazan venait de l'imiter en prenant celle qui se trouvait de son côté. Un peu surprise du contact, elle lui adressa un simple signe de tête avant d'inviter les autres à se joindre à eux en une grande ronde. Le cadet du groupe – messager de Ramuh joyeux et dynamique – s'excusa auprès de ses voisins de l’électricité statique qui les piqua à son contact.

Gentiana ferma tranquillement les yeux et commença à se concentrer. Elle laissa son esprit de se détacher de son corps, ne gardant pour point d'encrage que le contact chaud des mains d'Ardyn et Kazan, sentant l'énergie qui la liait à eux et à tous les autres par leur intermédiaire et qui les liaient tous à Gaïa. Gentiana avait toujours apprécié cette pure déconnexion hors du temps et de tout autre chose qu'apportait la méditation … Mais cette expérience fut un peu différente : plus intense, presque effrayante.
Elle entendit la voix de Gaïa résonner en elle, ce n'était pas juste l'impression d'un son ou d'un murmure dans la tête, c'était une sensation qui envahit tout le corps, que l'ont sent part tous ses sens et son instinct. Elle entendit, vit, sentit et ressentit Gaïa …

Le Sacre.

Et de cette information simple découla tout le reste. Les connaissances de ce rituel sacré jamais exécuté imprégna tout son être et elle sut tout ce qu'il fallait savoir pour le mettre en œuvre, préserver la cité et restreindre la déflagration annoncé à son seul point d'impact … Elle sut également qu'ils n'y avait définitivement plus rien à faire pour l'Autel de Shiva, mais elle resterait en elle jusqu'à son dernier souffle … Il lui fut même assuré que cela était "un mal nécessaire", qu'elle comprendrait pourquoi un jour.

Son dernier souffle …

Sans qu'elle ne le veuille, elle sombra un peu plus profondément dans les méandres des songes de la Rivière de la Vie où se mêlaient volonté de Gaïa, songes des défunts et prières des vivants, où le temps pouvait parfois perdre son fil et où le voile des réalités pouvaient se faire plus discret … Une vision s'imposa à elle, subitement, brusquement … Une tempête glaciale de neige et de glace, elle en était l'épicentre, les cheveux blancs, les yeux tout autant … elle ressentait le froid et la douleur et Shiva surgit devant elle, tout devint blanc … elle eut alors l'impression de tomber dans les limbes, tout était alors devenu sombre, elle essaya de s'agripper à quelque chose et dans la réalité, son emprise sur la main d'Ardyn se resserra, dans ses songes, elle était suspendu au dessus du vide, elle tenait également une main : sa main. Son regard remonta vers lui. « Gentiana ! » l’entendit-elle hurler alors que les ténèbres semblaient tout ronger autour d'eux en d’immenses tourbillons noir et violacé. Il y eut un flash, comme un éclaire et l'apparence du Ardyn qu'elle connaissait se métamorphosa l'espace d'une seconde. Elle le vit plus vieux, plus fatigué encore, un liquide noir coulait de ses yeux, de son nez et de sa bouche, il avait les cheveux plus court également, il était étrangement habillé, tout de sombre … Une étrange euphorie démente déformait son visage. De stupeur, elle relâcha sa prise et glissa de son emprise … Elle tomba …

Elle ouvrit subitement les yeux, elle semblait revenir de loin. Elle ne savait pas combien de temps la transe avait duré, ni ce que les autres avaient vu … Ils avaient tous dû prendre connaissance du Sacre, mais pour le reste ? Elle avait relâché la main d'Ardyn et semblait encore un peu sonné … Elle n'était même pas vraiment sûre de ce qu'elle avait vu, mais elle s'était sentit partir très loin. Elle ne croisa son regard qu'un bref instant, se réconfortant de le voir égale à lui-même, mais se détourna bien vite par pudeur.



 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyLun 9 Sep - 16:03



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Tandis que l'assemblée des messagers se mettait peu à peu d'accord sur la conduite à tenir, en l’occurrence sur la nécessité d'entrer en communion avec la planète pour savoir quoi faire, je demeurais silencieux... autant par fatigue que par volonté de ne pas trop attirer l'attention sur moi. Alors que la main froide de Gentiana glissait dans la mienne, je sentis également celle d'Abigaël, la messagère d'Hadès, qui était aussi légère et douce que son contact me semblait dérangeant. Non pas pour une question d'affect ou quoique ce soit d'autre, même s'il était possible que Kazan ou Elijah ne me fusille du regard à travers leurs paupières fermées pour l'une ou l'autre de mes voisines, mais je ne sus dire d'où cela provenait... en cet instant.

--------------------

Presque instantanément touché par la grâce de Gaïa, je me retrouvais au cœur d'une de ses étranges visions qu'elle me partageait parfois, sauf que celle-ci était complètement différente. Ce même corps céleste enflammé qui s'écrasa donc au Nord, provoquant quelques redoutables séismes et inondations, certains perceptibles même au-delà de notre continent.

Un funeste vent verdâtre semblait sortir dudit cratère fumant, qui semblait se matérialiser en des formes morbides et horrifiques, telles des griffes ou des excroissances qui rampaient dans les ombres... fauchant alors toute silhouette vivante qu'elle rencontrait, humaine ou non d'ailleurs.

Bizarrement, certains morts se relevèrent sans raison apparente, alors que le chaos s'intensifiait au fur et à mesure que la nuit se faisait sombre... et que le sang coulait dans les rues. Cette même salle était alors en ruines, quasiment vide alors que les cadavres jonchaient le sol, et certains même représentaient quelques élus présents aujourd'hui. Puis je revins dans la réalité, du moins c'est ce que j'avais cru penser en premier lieu, mais il faisait si sombre... je crus alors devenir aveugle, perdant pied sans n'avoir personne à qui me raccrocher, mes voisines ayant disparus.

Tous semblaient céder à la panique alors qu'à chaque clignement d’œil, l'un venait à mourir et suffoquant ou en criant de douleur... s'effondrant au sol mais mon tour ne venait jamais. Puis lorsque l'idée d'essayer d'aider me traversa l'esprit encore sous le choc, c'est avec une infâme surprise que je remarquais enfin mes mains pleine de sang. Puis... plus rien.

--------------------

Lorsque je revins à moi, tous avaient les yeux fermés... ou s'étaient alors assoupis. J'eus d'ailleurs l'impression que cette vision remplaçait la réalité, mais après quelques instants de réflexion mon sang froid revint. Seule Gentiana semblait alors pleinement éveillée également, bien que son regard ne se détourna rapidement du mien. Se pourrait-il que notre vision ait été commune ? Voilà une chose bien improbable cela dit, sinon nous nous serions tous réveillés au même moment... Néanmoins, il me fallait prendre l'air pour l'instant, je ne savais quoi comprendre de ce que j'avais vu, de ce que la planète avait voulu me montrer à moi et à moi seul. Sans doute ferons-nous un résumé des visions personnelles de chacun lorsque tous serons revenus à eux. Devrais-je alors altérer quelques passages des miennes ? Toujours est-il que, sans jeter le moindre regard à personne, je quittai la salle pour retrouver un peu d'air et de liberté une fois à l'extérieur, m'installant silencieusement dans les marches, dissimulant la gravité de la situation derrière ce masque de plomb. Quel est le sens de tout ceci ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyMar 10 Sep - 20:14



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Ayant été elle-même pas mal perturbée par les visions que lui offrit sa méditation, elle fut assez surprise de voir une telle stupeur dans le regard d'Ardyn en croisant son regard. Il avait presque l'air … effrayé ? Serait-il possible qu'il ait vu la même chose qu'elle … ou presque : peut-être que c'était son visage à elle qu'il avait vu ainsi déformé par la folie ? Qu'est-ce que cela voudrait dire, dans ce cas … ? Mais il n'avait pas spécialement l'air effrayé par elle, il semblait juste profondément confus et il ne tarda d'ailleurs pas à fausser compagnie à l'assemblée, sans un regard, alors que les autres commençaient un à un à s'éveiller, tous un peu secoués, mais pas au point de ce qu'elle avait vu dans le regard du messager de Minerva.

— Le Sacre … La bénédiction de la planète. Résuma posément Godrick, messager d'Odin et aîné de l'assemblé.

Une discussion de groupe s'en suivit sur l'intensité de la vision de chacun, les instructions concernant le Sacre ayant apparemment étaient communes … est-ce que les autres avaient vu autre chose, eux aussi ? Gentiana ne suivait pas vraiment ce qu'il se disait, elle pensait beaucoup trop à ce qu'elle avait vu … cette douleur qu'elle avait ressenti, comme si on lui arrachait vive l'essence de Shiva de son corps … et le visage dément d'Ardyn …

— Tout va bien ? Murmura la voix profondément basse de Kazan, la tirant de ses pensées.

Les autres discutaient toujours et elle sentit la petite tête de Gwynnie se poser sur ses genoux, sous la table. Elle eut un léger sourire en lui caressant la tête pour la rassurer et se décida enfin à répondre à son voisin de table par un hochement de tête.

— Je crois avoir vu autre chose dans cet effort de méditation … Commença-t-il tout bas, en confidence à elle-seule. L'Autel de Shiva, il …
— Je sais … Je l'ai compris il y a un moment … Mais nous ne pouvons pas empêché cela. Quoi qu'il arrive, Shiva restera auprès de moi …

Enfin je crois, pensa-t-elle en son fort intérieur. La Glacéenne était résignée à perdre son Autel et cela allait sûrement encore plus la rapprocher de sa messager qui allait devenir son dernier lien ici-bas … le vrai problème que cela posait, c'était pour l'héritage, la passation de pouvoir se passait par la matéria et l'Autel de l'esprit … bon, Gentiana n'en était pas encore là, peut-être qu'elle aurait un moyen de le reconstruire ? Mais cette sensation de perdre une partie d'elle … est-ce que ça allait vraiment arriver ? Elle avait la certitude que cela n'arriverait pas pendant le Sacre tout proche, mais quand alors ? Et pourquoi ?

— Nous devons seulement nous concentrer sur le Sacre pour protéger nos cité et le reste du monde.

— Mais où est passé mon frère ? Réalisa soudainement Somnus.
— Il a dû s'absenter un moment, il ne devrait plus tarder.
Elle s'efforça de faire diversion … comme il pouvait le faire quand ils étaient enfant et qu'elle allait se cacher pour se protéger des moqueries, pour que personne ne voit que cela lui faisait du mal. Il avait sûrement besoin d'être un peu seul et c'est pour ça qu'elle ne l'avait pas suivit tout de suite et qu'elle s'arrangea pour que personne n'ait l'idée d'aller le chercher.

— Bien, Godrick se leva, nous savons tous ce qu'il nous reste à faire. Reposez-vous, retournez auprès de vos proches pour vous assurer une volonté de fer. Nous nous retrouvons tous ici dans trois heures pour commencer la cérémonie. Je vais prévenir la milice de s'assurer que les derniers habitants soient tous bien à l’abri d'ici là.

Tout le monde se leva avec une destination bien précise en tête. Se reposer … ça, Gentiana pourrait sûrement essayer de le faire malgré la confusion due à ces étranges visions … mais retrouver ses proches ? Elle n'avait plus vraiment de famille ici et ses quelques amis iraient avec la leure … Elle allait sûrement juste se poser dans un coin avec sa brave chienne en profitant de la quiétude de la cité tel qu'elle l'avait toujours connu … parce que tout allait peut-être changer dans quelques heures.
Alors que tout le monde se dirigeait vers la sortie principale, Gentiana, suivit de Gwynnie, passa par derrière pour retrouver Ardyn assis sur les marches … Avait-il eu assez de temps pour se remettre ? Elle s'approcha discrètement de lui et c'est sans un mot qu'elle s'assied à ses côtés, tout simplement … et tout simplement, silencieusement, elle observa un moment le paysage devant eux. C'était comme quand ils étaient enfant … Qu'elle allait se cacher et qu'il venait la trouver pour lui tenir compagnie … parfois ils restaient très longtemps sans se parler et parfois il se mettait à lui raconter des histoires, des choses qui n'avaient rien à voir avec les raisons de son isolement. A cet instant, ils étaient presque comme en ce temps là … sauf que le ciel était rouge.
Gwynnie s'était installée entre sa maîtresse et Ardyn, Gentiana commença alors à la caresser tranquillement … elle aurait voulu trouver une belle histoire à raconter, ou quelque chose de drôle à dire comme il le faisait si bien à l'époque … mais elle n'était pas très douée pour ça.

— C'est devant l'Autel de Shiva que je l'ai trouvé tout bébé … Elle était recouverte de neige, toute blanche, alors je l'ai appelé Gwynnie, en référance au Gwynbleidd, le loup blanc de la légende du Sorceleur et de la Sorcière.

Ça ne valait définitivement pas ses histoires à lui … Bon, tant pis.

— Godrick nous a dit de nous reposer et de retourner auprès de nos proches en attendant le moment venu. Nous devons tous nous retrouver ici dans trois heures … Tu devrais aller retrouver ton frère. Elle marqua un silence. Mais si tu as envie de parler …

Elle ne voulait pas l'obliger à parler ou avouer quoi que ce soit ... mais elle voulait qu'il sache qu'elle était là si il avait besoin de parler, même si elle n'était ni de sa famille, ni sa meilleure amie ... Et qu'elle n'était pas très douée avec les gens.


 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyVen 13 Sep - 0:00



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Tranquillement installé dans les marches de l'accès de derrière, écoutant d'une oreille discrète ce qui pouvait bien se dire à l'intérieur de la salle, au fil des réveils de mes semblables, toujours à moitié dissimulé au niveau de la sortie de secours. Ce n'est pas que j'avais envie de me soustraire à leur regard, mais je souhaitais prendre l'air suite à ces images... ou révélations.

Apparemment, la majorité eut expérimenté la communion avec la planète autour d'une vision du Sacre et la décision fut prise de se regrouper sous peu pour se lancer dans ledit rituel. Trois heures... Un temps libre dont je n'aurais que faire de toute façon, ce n'est pas comme si j'avais une réelle famille à rendre visite, ma seule attache par les liens du sang était aussi dans cette salle. D'ailleurs, lorsque ce dernier s'interrogea sur ma petite disparition, il fut rapidement rassuré par Gentiana qui ne tarda pas à me rejoindre. Qu'avait-elle pu voir de son côté ? Est-ce mon imagination ou ce regard qu'elle a posé sur moi, tout à l'heure, était emprunt d'étrangeté ?

D'abord le silence, long et pesant... loin d'être aussi doux et rassurant que d'habitude comme signe du calme avant la tempête, je revoyais alors ces images en boucle en mon esprit et derrière mes paupières, jusqu'à ce que Gentiana vienne briser la glace en racontant sa rencontre avec son familier qui s'était d'ailleurs glissé entre nous. Autrefois, j'étais celui qui la tirait de ses réflexions mutiques pour détendre l'atmosphère et la voir essayer de faire de même me décrocha néanmoins un petit sourire en coin, bref mais honnête. « C'est une belle histoire, en espérant que cette légende survive à ce qui nous attend tout à l'heure. » dans un léger signe de tête, en jetant d'ailleurs un regard à la petite créature sans bouger davantage.

De son côté, Aquilon avait du fausser compagnie au jeune garçon chargé de l'écurie car il vint pointer le bout de ses plumes noires également, avant de venir à notre rencontre de son pas lent mais gracieux. Depuis notre rencontre, je me suis rapidement senti lié au volatile et encore maintenant, malgré mes doutes et mes sombres idées, il avait entendu mon appel, ma détresse silencieuse pour me rendre visite. « Je n'ai pas vraiment de visite à rendre avant le déluge, quant à mon frère il va être occupé avec les civils jusqu'au Sacre. » en forçant un nouveau sourire par la même occasion, réceptionnant le bec de mon compagnon dans le creux de ma main, alors penché sur nous, pour le caresser avec une douce affection.

Devais-je lui en parler ? Devais-je lui monter à quel point cela m'affectait en retour ? Cela faisait des années que je ne l'avais pas croisé et ces circonstances sont cauchemardesques pour refaire connaissance et parler de ce que nous avons chacun vécu de notre côté. Peut-être n'en avait-elle pas envie non plus d'ailleurs, surtout qu'elle devait avoir quelques oreilles attentives parmi ces quelques courtisans à ce que j'avais cru voir un peu plus tôt. « Il m'est difficile de parler d'autre chose pour le moment... J'ai un terrible pressentiment. Celui que la chute de ce corps céleste n'est pas un accident, que ce n'est que le début. » en secouant doucement la tête pour m'interdire d'en dire plus, pour ne pas parler de tous ces morts que j'avais vu... que je me sentais aussi inutile que j'avais visualisé mon échec le plus total. Même auprès des miens, je me devais apporter l'espoir en leur cœur, quitte à être la dernière étincelle d'un brasier sur son éternel déclin.

« Pardon, je divague un peu... Et toi alors, tu n'as personne à rendre visite pendant cette permission exceptionnelle ? » non pas que sa présence me soit désagréable, bien au contraire, mais je ne voulais pas être un poids pour Gentiana et qu'elle se sente obligée de me porter assistance. Ce n'est pas très correct ni équitable, par rapport à toutes les fois où je l'avais fais pour elle, mais depuis les choses étaient bien différentes qu'avant...

Sans doute avait-elle à faire et je ne pouvais pas me permettre alors de lui montrer que je pouvais être aussi faillible que j'avais manqué de le faire l'instant précédent. « Cela fait quelques années que je l'ai rencontré, avant même qu'il ne sache marcher. Je crois que c'est un don de Minerva, et j'ai même entendu Elijah dire qu'il était touché par la grâce de Phoenix. » et pour une fois que celui-là ne faisait pas d'éloges à une femme, il faut croire qu'il avait vu juste. Peut-être que mon esprit me jouait des tours, mais j'avais le sentiment que ses dires étaient vrais, aussi bien sous le contact de son plumage chaud que par cette flamme que je percevais dans son regard. Cela eut au moins le mérite de me tirer de mes ruminations mais aussi de me faire rire un peu. Même si la mort approchait malgré tout, je me sentais bien en leur présence à tous les trois... en avais-je le droit ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyDim 15 Sep - 14:44



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Même si elle était à peu près sûre qu'il disait cela par politesse, elle fut un peu rassurée qu'il ait une réaction favorable à la petite histoire qu'elle venait de raconter au sujet de sa compagne à poil doux … plus elle y pensait, plus elle se sentait complètement stupide d'avoir raconté ça … qu'est-ce qui lui avait pris ? Il faut dire qu'elle aurait très volontiers parlé du temps, mais elle n'avait pas vraiment envie d'enfoncer le clou en reportant irrémédiablement la conversation à l'astre qui les menaçait et plaçait tant de responsabilités sur leurs épaules … enfin, il ne se priva pas d'avouer ses inquiétudes à ce sujet de son côté, mais cela ne la dérangea pas vraiment … Elle fut juste un peu surprise qu'il se permette de le dire tout haut, lui qui se donnait tant de mal pour « bien paraître » en toute circonstance. Cette facette de sa personnalité, elle ne l'avait pas vraiment remarqué étant plus jeune, elle était soit bien trop renfermée sur elle-même pour voir vraiment ce qui l'entourait, soit elle avait trop besoin d'espoir pour voir qu'il ne le portait parfois qu'en façade … aujourd'hui elle avait la force de regarder vraiment les autres, elle avait la force d'espérer … et elle commençait enfin à voir la beauté de tout ce qui l'entourait. Ce n'était donc pas le moment de tout laisser partir en fumé ! Toujours est-il qu'elle ne pu constater ce que Ardyn cachait au fond de lui qu'à l'occasion de leurs échanges de lettres. Il lui était parfois arrivé de se confier à demi mot au sujet de son fardeau et elle s'était alors rendu compte de beaucoup de chose : les souvenirs qu'elle avait de lui avait alors pris une dimension bien différente. Ardyn Izunia restait quelqu'un de plutôt positif, qui croit et veux croire au meilleur, mais le fait est qu'il n'avait pas vraiment le droit de flancher non plus, comme n'importe quel autre messager qui devaient faire montre d'une certaine force en publique, mais lui tout particulièrement. Le Sauveur était un symbole très particulier. Le premier et le seul messager de Minerva, la Déesse.

Il semblait donc très préoccupé, bien plus encore que pendant la réunion avec tous les autres. Il utilisa même le mot « déluge » comme si c'était inéluctable, mais Gentiana voulait croire que leurs efforts n'étaient pas vains. Ils allaient réussir à préserver leur civilisation et le monde. Il exprima ses craintes plus en détail et elle put facilement comprendre ce qu'il voulait dire … tout en s'accrochant à l'idée qu'une aube les attendaient toujours après le Sacre, elle avait effectivement le sentiment que tout serait différent … cela faisait un moment que cet astre rouge vif lui inspirait cela : comme si tout allait changer.

Elle leva les yeux vers l'astre qui les menaçait et le regarda un long moment, comme si elle essayait de percer ses secrets …

— J'ai foi en nous tous et j'ai foi en Gaïa … je crois sincèrement que nous éviterons un déluge. Cela dit … peut-être que la chute de cet astre marquera irrémédiablement la fin du monde tel que nous l'avons toujours connu …

Et le changement et l'inconnu avait plutôt tendance à inquiéter voir à effrayer, surtout dans de tel condition. Ce n'est pas Gentiana qui dirait le contraire, elle avait toujours appréhender chaque évolution de sa vie : son passage au statut de messagère (bon, à forte raison vu ce qui lui était arrivé pour l'occasion!) mais aussi la puberté, son corps qui commençait à changer et tout le reste. En grandissant, elle devenait plus pragmatique, elle apprenait à prendre du recule, à relativiser.

Elle eut un nouveau sourie indéchiffrable lorsqu'il demanda si elle n'avait personne à rejoindre pour ces derniers instants avant le Sacre. Elle avait tellement perdu et si tôt … Il ne lui restait plus beaucoup de famille, la plupart – comme sa grand-tante Jacinthe particulièrement excentrique mais qu'elle adorait – ne vivait pas ici … et elle n'avait pas vraiment envie de voir ceux – et surtout CELLE – qui habitait encore la cité.

— Pas vraiment, non … Répondit-elle simplement sans s'étaler.

Pendant ce temps, le charmant compagnon à plume d'Ardyn avait décidé de pointer le bout de son bec, les rejoignant sans détour. Gentiana reconnu cet air particulier qu'elle pouvait aussi voir dans l'attitude de Gwynie quand elle se sentait triste ou qu'elle restait trop longtemps pensive : il était inquiet pour son maître. Avant même qu'Ardyn ne vienne vaguement confirmer une origine toute particulièrement à sa monture, cela avait déjà confirmé qu'un lien particulier les unissait. La chienne blanche et noire de Gentiana se leva à son approche pour le renifler à nouveau : elle l'aimait bien, décidément. Gentiana tenta de la calmer de quelques caresses, car elle avait beau être une chienne aux origines mystiques, elle n'en avait pas moins certains réflexes canins, son enthousiasme pouvait donc parfois devenir intimidant et elle ne voulait pas créer d'incident diplomatique avec le volatile. Ce dernier semblait cependant très calme et après la caresse de son maître, il approcha même son bec du museau de Gwynie : elle jappa avec enthousiasme, remuant la queue et il piailla pareillement en battant des ailes.

- Phénix … après un rire face à la scène, le compagnon de Minerva … Elijah sait parfois faire montre d'une certaine perspicacité lorsqu'il se concentre sur autre chose que recouvrir ses absurdités de lyrisme.

Comme toujours et sans que cela soit volontaire, il était difficile de déchiffrer le véritable fond de sa pensée … mais le fait est qu'elle aimait beaucoup son ami Elijah et qu'elle le taquinait volontiers, de ces vacheries fraternelles que l'on réserve à ses meilleurs amis. En outre, elle avait dit cela sous une pensée chaleureuse, on pouvait peut-être le deviner grâce à son sourire et son regard qui, bien que difficile à déchiffrer, n'avait rien de condescendant.
Elle se leva pour se mettre plus à hauteur et échangea un long regard avec le volatile avant de finalement lui accorder une caresse.

— Il est vrai que je lui trouve quelque chose de spéciale. En tout cas il est charmant … mais tu ne nous a toujours pas présenté.

Comme elle n'avait nulle part où aller et qu'apparemment lui non plus … autant passer un peu de temps ici avec lui. Elle gardait une sorte de distance instinctive, car elle ne le regardait que très peu en face … vieux réflexe de ses longues années à rester cacher sous une capuche pour cacher les brûlures blanches qui la défiguraient. Le fait est que cela lui était de plus en plus flagrant : Ardyn Izunia lui avait manqué.


 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyJeu 19 Sep - 14:08



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Malgré tout, Gentiana essayait de relativiser même si pendant quelques instants je m'étais alors montré assez peu rassurant, voir lugubre, quant à cet avenir que j'avais pu entrevoir en cette vision. Pour ainsi dire, elle vint se pencher sur la dimension philosophique de la chose en supposant que cette fin du monde pouvait être imagée et non pas littérale. Toujours est-il qu'il en gardera bien des cicatrices indélébiles... et moi aussi d'ailleurs.

Ayant donc choisi de changer de sujet pour quelque chose d'un peu plus agréable, voilà que nous parlions de nos familiers respectifs, en essayant d'éclipser le triste constat que ni elle ni moi n'avions des proches à rendre visite en cet instant. « Aquilon, voilà le nom que je lui ai donné. Cela dit, il te connait déjà... par les dires de notre ami commun. » dans un léger rire en opinant doucement, parlant bien évidemment d'Elijah surtout que ce dernier m'avait croisé par périodes durant mon périple désormais passé.

« Tu n'es pas sans savoir qu'il ne rate pas une occasion pour parler de toi d'ailleurs, n'est-ce pas ? Mais ce n'est plus le seul à ce que j'ai pu voir. » dans un nouveau rire un peu moqueur, poursuivant mes caresses sur le plumage sombre de mon fidèle ami et destrier. En effet, pour le coup il était question de Kazan, que j'avais également croisé mais bien plus brièvement qu'Elijah ou que d'autres messagers présents aujourd'hui. « Enfin... nous sommes tous spéciaux aux yeux de quelqu'un, du peuple tout du moins. En cela notre tâche est d'autant plus dure car nous sommes tous sous une observation constante. J'espère que tu n'as pas vécu ce changement de vie trop difficilement. » en abordant implicitement une partie de sa vie qui avait pu changer depuis mon départ, car quitte à attendre quelques heures avant le début de la cérémonie du Sacre, autant essayer de me changer les idées en parlant du temps passé, ou perdu. Guère plus joyeux !

« Le monde est si vaste hors de ces murs... Puisses-tu avoir raison, il me tarde de repartir le découvrir mais je doute que cela puisse se faire avant très longtemps maintenant. » en réfléchissant à haute voix, tapotant mes lèvres de mon index. Que le monde cesse de tourner ce soir, que ce soit nos dernières lueurs dans la lumière, il fallait encore que je me change...

« Je crois que j'ai besoin de marcher un peu, est-ce que cela t'intéresse de m'accompagner ? En sachant qu'il faut que je fasse une halte pour quitter ces guenilles un peu usées... » comme ce cher messager d'Ifrit me l'avait fait remarqué avec sympathie d'ailleurs. Dans un cas comme dans l'autre, je savais déjà où je souhaitais me rendre ensuite, dans ce petit parc alors emprunt de nostalgies et de souvenirs, que Gentiana soit accepte ou non.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyVen 20 Sep - 17:11



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Enfin un nom : Aquilon. Cela lui allait bien pour ce qu'elle savait de lui, ne l'ayant même pas vu venir lors de leur première rencontre il y a quelques minutes, elle ne doutait pas de sa vivacité éolienne ! Elle accorda donc un signe de tête courtois à la charmante volaille en signifiant qu'elle était enchanté de faire sa connaissance … puis Ardyn ajouta que lui, il la connaissait déjà, elle adressa donc un regard intriguée au cétra aux cheveux violacés avant de reporter son attention sur le chocobo, comme si elle tentait de percer à jour quelques secrets qu'il pourrait avoir pour elle.

— Vraiment ? A l'attention, donc, du chocobo qui semblait en savoir bien plus sur elle qu'il ne le laissait entendre.

Même si elle se méfiait des informations que cet « ami commun » pouvait avoir révélé à son encontre, la situation l'amusait plus qu'elle ne l'embrassait. Enfin … cela ne la dérangeait pas vraiment qu'Elijah ait fait quelques révélations à un chocobo – car ces adorables bêtes étaient bien connus pour savoir garder les secrets – en revanche, pour ce qui est d'Ardyn …

« Tu n'es pas sans savoir qu'il ne rate pas une occasion pour parler de toi d'ailleurs, n'est-ce pas ? Mais ce n'est plus le seul à ce que j'ai pu voir. »

Bon sang, qu'avait-il bien pu raconter ? Même si son visage n'exprimait plus grand chose de très clair, elle sembla tout de même un peu surprise et là elle commençait un peu à appréhender l'étendue des révélations … Non, elle ne savait pas que c'était à ce point. Il parlait vraiment d'elle si souvent ?

— A ce point ? Et bien … on dirait que je deviens populaire … c'est un peu … inattendu. Elle eut un sourire taquin, puisqu'il voulait jouer à cela. Tu m'apprendras les ficelles ?

Et comme elle continuait à caresser doucement le chocobo, sa main finit par rencontrer celle d'Ardyn, elle retira donc poliment la sienne, un peu embrassée et remercia intérieurement Gwynie de venir aboyer juste à ce moment là : lui donnant une parfaite excuse pour s'esquiver. De son côté, la chienne commençait un peu à être jalouse de son nouvel ami à plume, il recevait toutes les attentions, même celle de sa maîtresse ! Il fallait rappeler tout ce beau monde à l'ordre. Gentiana reporta donc un instant son attention sur Gwynie pour la caresser chaleureusement, cette dernière s'était dressée sur ses pattes arrières, les pattes avant posée sur les cuisses de Gentiana.

— J'espère qu'il ne vous a pas chanté une de ses ballades dont il m'a fait muse …

Cela aurait été particulièrement embarrassant … mais connaissant Elijah, elle se voilait la face en espérant qu'il les avait gardé pour lui, il en était très fier et il ne se privait jamais d'une occasion de briller devant ses semblables. C'est vrais, ces ballade étaient plutôt bien réussies et suscitaient une certaine émotion … mais elles évoquaient des faits bien trop réels d'une « princesse des glaces brisée ». Plus qu'à espérer que Kazan ne se mette pas à écrire des ballades à son sujet, lui aussi ! Enfin, elle n'était pas encore convaincue d'avoir marqué l'esprit du messager d'Ifrit à ce point, elle ne le connaissait pas encore très bien alors cela pouvait très bien être un genre qu'il voulait se donner. Il n'avait pas eu l'air de s'intéresser aux autres messagères, mais peut-être qu'il cachait bien son jeu ? Enfin, cela ne lui importait pas vraiment de toute façon.

Gentiana eut un nouveau sourire énigmatique lorsque Ardyn parla du changement que représentait le passage au rang de Messagère, son visage avait toujours quelque chose de doux – et d’indéchiffrable – mais le fait est que ce sourire avait un goût amer. Enfin, peut-être qu'il ne parlait pas vraiment de ça quand il parlait de changement ? Tant de choses changeaient en grandissant … Tout n'avait pas été un mal, finalement, peut-être que tout avait même contribué à un grand bien … mais on ne pouvait certainement pas dire que cela avait été facile.

— Cela paraît bien moins insurmontable une fois que c'est fait … ou lorsque que l'on se sait soutenu.

Elle se souvenait de sa détresse de jeune élue avec compassion … elle aimerait beaucoup pouvoir rencontrer la jeune Gentiana pour la rassurer et lui dire que tout irait bien … Aujourd'hui, un nouveau grand changement se présentaient à eux, mais elle n'était pas seule.

— Cela ne doit pas vraiment être plus simple d'avoir toujours vécu sous les projecteurs … le concept d'intimité doit te paraître presque étranger ?

Elle qui, par le passé, avait toujours voulu restée éternellement cachée de tout … Elle avait récemment découvert que ce n'était pas si terrible de s'exposer, enfin, dans une moindre mesure, car même si elle ne se cachait plus dans les placards ou sous une capuche, elle continuait inconsciemment de se protéger des autres.
Elle resta sur la réserve lorsque Ardyn parla de sa soif de découvrir le monde … pour sa part, ses peurs infantiles l'avaient toujours empêché d'aller découvrir le monde, d'un côté, elle l'enviait … mais d'un autre, elle se sentait encore incapable de faire comme lui. Et puis il y avait aussi cette petite part d'elle, bien cachée encore, à peine audible … qui regrettait qu'il ait cette soif de voyager. S'il ne l'avait pas eu ... s'il ne l'avait pas eu, alors quoi ? Peu importe.

Il changea de sujet et l'invita à aller marcher … elle n'avait rien d'autre à faire et même si on leur avait préconisé de se « reposer » elle ne se sentait pas du tout de fermer l’œil dans ces conditions. Autant rester en bonne compagnie et essayer de se vider un peu l'esprit tout en se trouvant la motivation suffisante pour faire des exploits le soir venu. Elle eut un léger rire lorsqu'il évoqua ses guenilles.

— Kazan ne mâche pas ses mots, mais tu sais, tu n'es pas si …

« Débraillé », « pouilleux », « miteux » ? C'est ça qu'elle allait dire ? Laissant sa phrase en suspend, son regard l'avait pourtant balayé de haut en bas et n'aimant pas mentir, elle peina un peu à trouver les termes pour dédramatiser. Elle rit à nouveau, un peu plus franchement.

— Bon, d'accord, allons-y. Tact et franchise. Faisant semblant de reprendre un sérieux plus « digne de leur rang respectif », son regard se moquait pourtant toujours … un petit peu.

Ils avaient donc pris la marche assez tranquillement et Gwynie avait pris soin de se placer entre Ardyn et sa maîtresse afin de mieux observer l’individu débraillé qui lui volait toute l'attention de la messagère de Shiva avec son volatile – au demeurant bien aimable, mais il ne fallait pas pousser.

— Alors … toi qui a vu le monde … j'avais hâte que tu me parles de vive voix de ta rencontre avec les gardiens félidés de Gaïa.

Elle avait été très enthousiaste en lisant, dans une de ses dernières lettres, qu'il avait rencontré un de ces félins doués de parole et tout dévoué à la planète.


 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyMar 24 Sep - 18:34



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Ainsi donc commença notre petite promenade dans ce qui semblait être désormais une ville fantôme, tant l'ordre du couvre-feu avait été respecté par les civils. Il faut croire que mon frère avait creusé sa place au sein de la communauté, ce qui était d'autant plus louable qu'il était également un des messagers. Mais pour en revenir à ce début de conversation timide, voilà que Gentiana craignait que ce si cher Elijah ait pu raconter quelque chose de désobligeant, tant il aurait pu être alors admiratif devant elle.

Pour ainsi dire, elle n'était pas loin de la vérité, si bien que lors de ce récit chanté, je m'étais questionné sur la nature de son action. Avait-il chercher à m'informer de quelque chose ou alors à essayer de faire germer la graine de la curiosité ou de la jalousie ? Ce n'est pas comme s'il avait pu imaginer quoique ce soit de la sorte en moi. Personne ne remarque jamais rien au travers de ce masque... « Tout à fait et cela va faire croître avec le temps si tu veux mon avis. Quant à t'apprendre comment survivre avec... je n'ai pas vraiment de solution miracle, si ce n'est sourire et ne laisse rien paraître. » car c'est là tout ce que j'avais trouvé pour ne pas être trop questionner ou renvoyer quelque chose de négatif, même si cela m'empêchait de vivre... sans doute pour cela qu'il me tardait de reprendre la route d'ailleurs.

Enfin, je ne devais déjà rien lui apprendre car elle avait l'air d'avoir pris le pli avant même que je ne daigne lui en parler et la conseiller... mais dans le doute je préfère fermer les yeux, car dans le cas contraire elle aurait très bien pu mal le prendre et là n'était pas mon intention. « Mais tu as raison, le soutien du peuple est primordial pour ne pas... disons, se sentir seul. » en secouant doucement la tête toujours en tapotant doucement le plumage d'Aquilon, toujours en avançant vers la fameuse destination. Je ne voulais pas trop parler de ma situation pour autant mais il faut croire que Gentiana était, ou allait être, dans la même alors autant la prévenir un peu... non ?

« Intimité ? Quel est donc ce mot étrange. » avant de souffler un rire, alors que nous arrivions enfin dans ce modeste jardin d'enfants, peu fréquenté d'habitude car excentré du reste des activités de la ville, elle était alors déserte comme les rues adjacentes. « En d'autres circonstances, et c'est bien malheureux à dire, je n'aurais pas le temps de souffler ou de faire ce dont j'ai envie sans que l'on m'aborde ou ait besoin de moi. » dans un haussement d'épaules, m'installant sur l'une de ces balançoires, à l'ombre d'un arbre, comme au temps jadis. Peut-être s'en souvenait-elle aussi.

« Hmmm ? » tout en me tournant alors vers elle, alors qu'elle vint donc me questionner sur mes expériences de globe-trotteur vagabond, ce qui n'était pas sans être amusant. Simple curiosité ou envie de me changer les idées, je l'en aurais bien remercié. Sauf si elle caressait donc elle-aussi l'idée de faire le tour du monde sans se l'avouer ? « Ils sont tout à fait fascinants, aussi sages qu'intelligents mais également guerriers. J'ai également eu la chance d'être accepté dans leur meute et de faire un bout de chemin avec eux... et d'assister à une naissance, même si je crois que la Déesse n'y est pas pour rien. » car pour être tout à fait franc, j'avais même participé assez activement pour que ce petit rayon de soleil à la fourrure écarlate puisse voir le jour, ce qui était un événement d'autant plus exceptionnel pour un être humain qu'il n'était déjà rare, vu leur étonnante espérance de vie.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyJeu 26 Sep - 13:18



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Si Gentiana n'était pas l'imperturbable beauté froide qu'elle était à ce jour, elle aurait pu rougir d'entendre de la bouche d'Ardyn Izunia que son succès ne faisait sans doute que commencer … n'étant encore vraiment pas habituée à ce genre de chose, elle ne sut cependant pas trop si elle se sentait vraiment flattée ou juste embarrassée, elle ne savait pas non plus si cette perspective était réjouissante ou effrayante. En fait, même si son physique avaient été un problème pour elle pendant des années, elle n'était pas vraiment intéressée par la perspective de plaire aux autres d'une manière général. Elle avait juste besoin de se sentir bien dans sa peau et c'était à peu près le cas aujourd'hui, ou en tout cas cela commençait à l'être … et si elle avait beaucoup de fierté à se préserver secrète et mystérieuse, elle ne cherchait pas à ce que l'on flatte son ego.

— C'est ce que tu penses ? Demanda-t-elle tout de même, toujours indéchiffrable mais avec une pointe de taquinerie dans l'éclat vert de ses yeux envoûtants. Elle se demandait pourquoi il pensait qu'elle ne pourrait qu'avoir plus de succès à l'avenir, était-ce en raison de son statut de Messagère ou parce que lui-même lui trouvait quelque chose d'admirable ?
— Toujours bien paraître, n'est-ce pas … ?

C'était une règle qu'il semblait suivre fidèlement depuis toujours. Elle s'en était longtemps étonnée, elle, petite fille effrayée de tout, renfrognée et fuyarde … elle le regardait avec un mélange d'admiration et d'envie, lui qui semblait toujours aller bien, lui à qui tout semblait sourire. Ce n'est que plus tard qu'elle avait compris que rien n'était jamais si simple, à force de le côtoyer et de l'observer et en prenant les enseignements de sa grand-mère qui était elle-même une éternelle énigme pour tout le monde. Elle lui avait expliquée qu'en tant que Messagère de Shiva, son comportement en publique devait rester irréprochable, elle devait être un modèle de quiétude et de sagesse sur lequel le peuple devait toujours pouvoir se reposer. C'est là qu'elle avait compris le fardeau d'Ardyn Izunia … et aussi pourquoi il attirait tant l'attention : il donnait parfois l'impression de le vouloir, mais c'est surtout qu'il n'avait pas vraiment le choix.

Il sembla se fourvoyer lorsqu'elle parla de soutien. Le soutien du peuple au sens large était une fois encore plus un poids qu'autre chose, car « le peuple » n'était qu'un ensemble de personnes qu'on ne connaît pas vraiment et qui ne nous connaît pas plus. Le soutien de fantômes qui ne connaissent que le visage que l'on a confectionné pour leur plaire devient alors une corde qui nous empêche de tomber mais menace de nous pendre à tout moment : se savoir aimer de plusieurs centaines d'individus pouvait être une perspective touchante et flatteuse, mais la peur de tout perdre devait peser plus que le reste … car quand les gens ne vous connaissent pas vraiment ils sont moins à même de comprendre vos actes, vos faiblesses et vos erreurs. Non, Gentiana ne considérait pas l'adoration arbitraire de parfaits inconnus comme un soutien.

— Je ne parlais pas du peuple … Je ne suis pas certaine que l'adoration d'inconnus qui ne connaissent qu'une façade aide vraiment à se sentir moins seul …

Mais le fait qu'Ardyn pense aussitôt à cela était assez parlant … et plutôt triste. N'avait-il donc pas d'amis plus proches ? Et son frère ? Et … Opale … ? N'avait-il personne qui lui vienne spontanément en tête lorsque l'on évoquait un quelconque soutien ? Oui, elle était plutôt surprise. Elle avait fini par comprendre que la vie du Sauveur n'était pas aussi simple qu'elle paraissait, mais elle pensait sincèrement qu'il avait bien plus de proches que ça. Enfin … peut-être qu'il avait lui aussi fini par s'éloigner des autres pour une raison qui lui échappait encore ? Tout comme elle le faisait quand elle était enfant … C'est comme si leurs chemins se ressemblaient, se croisaient … mais dans le sens inverse.

Elle souffla un rire avec lui à la plaisanterie qui était pourtant criante de vérité : non, il n'avait pas vraiment d'intimité. Il le confirma d'ailleurs en enviant presque ce moment près-apocalyptique où tous leurs semblables se cachaient, laissant les rues désertes et tranquilles. Elle se souvenait effectivement qu'avant son départ, il avait rarement une minute à lui, même en se réfugiant dans des endroits un peu à l'écart … Cependant, les gens avaient bien appris à vivre leur quotidien sans lui depuis.

— Ta longue absence aura au moins eu le mérite de rappeler aux habitants de la cité qu'ils peuvent survivre à la plupart des épreuves de leur vie par eux-même. Cela dit … il est possible que les changements qui sont sur le point de survenir annule un peu cette piqûre de rappel … quoi qu'il en soit, si un jour tu as besoin de t'isoler un peu … je pourrais à mon tour t'apprendre quelques ficelles.

Et disant cela, elle s'était installée à son tour sur la balançoire juste à côté de lui, se laissant bercer doucement d'avant en arrière en observant Gwynie qui sautillait autour d'Aquilon pour le convaincre de venir jouer avec elle. Elle reporta toute son attention sur Ardyn lorsqu'il parla plus en détail de sa rencontre avec le peuple félidé qui vivait dans le désert du continent ouest. Si loin d'ici …

— Tu as été accepté dans leur meute … ? Elle le laissa entrevoir qu'elle était légèrement impressionnée. Est-ce que cela veut dire qu'ils t'ont tatoué ?

Elle avait appris dans un livre que ce peuple avait pour habitude de se tatouer la marque de leur clan … et elle verrait bien Ardyn avec un de ces symboles tribales sur la peau ! Enfin, cela avait été dit sur un ton légèrement taquin, surtout pour souligner la futilité de sa question, il y avait tellement mieux à dire sur ce peuple !

— Ce peuple est doté d'une très longue longévité … mais cela rend leurs naissances d'autant plus rares. Que ce soit la Déesse ou juste le hasard, tu as eu une chance incroyable. J'aimerais vraiment les rencontrer un jour …

Mais pour cela il fallait voyager, elle avait déjà du mal à s'y résoudre avant tout ça, mais avec ce grand « bouleversement » qui arrivait sur eux, elle n'était pas certaine d'en avoir un jour l'occasion … ou peut-être qu'au contraire, ils finiraient un jour pas ne plus avoir d'autre choix que quitter la première terre qu'avaient foulé leurs ancêtres ?
En attendant, ne devait-il pas se changer, à la base ? Elle faillit le lui rappeler et puis se ravisa en constatant la quiétude de ce moment, un calme et une tranquillité dont il devait avoir besoin après ce long voyage … et avant ce qui les attendait dans quelques heures. Elle se contenta donc de profiter autant que lui du moment, commençant à se balancer doucement et le laissant décidé du moment où il voudrait repartir. Le vent provoqué par le mouvement faisait légèrement bouger sa franche, laissant entrevoir les quelques marques blanchâtres – plutôt discrètes – qui restaient encore de son initiation. En attendant, Aquilon et Gwynie semblaient bien s'amuser.


 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyJeu 3 Oct - 11:36



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Toujours intéressée par ces voyages et tout particulièrement ce peuple de surprenants félidés, je commençais à me demander si elle aussi n'était pas non plus prisonnière de cette prison de glace que lui avait imposé Shiva.

Sans doute était-ce d'une toute autre manière que la mienne. Néanmoins, il lui vint une idée assez originale à mon sujet, celle d'avoir été marqué par ladite meute et donc d'avoir des symboles tribaux inscrits sur le corps... un peu comme pouvait l'être Kazan peut-être ? Sans vraiment repenser audit messager, ou au quelconque lien qu'il pouvait avoir avec elle, je remis un peu d'ordre dans mes idées pour retrouver le fil de la conversation. Il faut croire qu'elle était bien plus renseignée que je ne l'aurais cru sur ces êtres vivants, et sur bien d'autres probablement, si bien que je me devais d'être attentif pour ne pas passer pour un ignare accompli ou un idiot notoire.

« On ne dirait peut-être pas, mais je tiens à garder mon intégrité physique immaculée de ce genre de pratiques et même d'autres. Mais toi tu aurais demandé à l'être, si tu avais été dans mon cas ? » dans un léger rire car je ne pouvais m'empêcher d'imaginer un peu le rendu d'une telle chose, tout en ayant la comparaison facile avec la messagère d'Hadès qui avait bon nombre de marques sur le corps, même si pas vraiment tribaux non plus.

N'allez pas croire que je suis allé vérifier de moi-même non plus d'ailleurs... Et puis dans un sens, cela était assez ironique en voyant ce qui allait donc advenir de moi et de cette pseudo intégrité physique soit-disant pure.

« Sinon... Ce n'était nullement de la flagornerie, juste une observation de ma part. Il faut croire que la plupart des gens voient d'abord avec les yeux plutôt qu'avec le cœur ou l'esprit, et ne se rendent compte que maintenant de qui tu as toujours été. » sans vouloir approfondir davantage ma pensée, pour éviter les mauvaises interprétations que j'aurais pu laisser paraître en poursuivant des louanges implicites et rassurantes à son humble égard.

Et de toute façon, je n'étais pas vraiment en état de dire du mal de qui que ce soit, premièrement car j'en étais sans doute incapable, mais également parce que je ne m'étais toujours pas changé et que je devais ressembler à un pauvre vagabond. « Mon absence hein... Je ne suis pas vraiment sûr qu'ils se passeraient de moi si facilement, mais cela m'a au moins permis de réfléchir à ce que j'aurais aimé être ou faire si je n'avais pas été choisi de la sorte par le Déesse. » en me caressant timidement la barbe, un peu trop longue d'ailleurs, avant de reprendre avec un léger sourire en coin, les yeux désormais clos. « Aussi étrange que cela puisse paraître, je crois que j'aurais aimé ouvrir un établissement public, une auberge ou une taverne, comme un lieu de divertissement en somme. Quelque chose qui permet de redonner le sourire aux gens, mais par des choses simples de la vie. » en me redressant alors lentement de cette balançoire, rouvrant les yeux par la même occasion. Dans un sens je ne voulais pas la laisser sur place, mais je me sentais un peu trop pouilleux à mon goût et conserver ses guenilles ne me rendait pas moins anonyme pour autant depuis mon retour en ville.

« Puis-je donc te fausser compagnie quelques minutes ? Naturellement, je peux te laisser en compagnie d'Aquilon si tu as peur. » donc dans un léger sourire moqueur et taquin, jetant alors un œil audit volatile noble et sombre qui n'avait pas manqué cette plaisanterie non plus, même si occupé par les demandes d'attention de la petite créature. Mais en cela, je crois que je ne vis pas vraiment le temps passé non plus car ces quelques minutes finirent par devenir un bon quart d'heure avant que je ne daigne remontrer le bout de mon nez dans cet humble jardin d'enfants... dans une tenue bien plus abordable, même si certains la jugeraient un peu trop tape-à-l’œil de par ses longues étoffes et draperie d'un blanc quasiment lumineux. Au moins, cela contrastait fortement avec ce que j'avais sur le dos un peu plus tôt.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyVen 4 Oct - 20:43



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Oh, son «  intégrité physique immaculée », rien que ça ? Ce n'était peut-être pas très pieux de sa part, mais Gentiana ne l'imaginait pas si immaculé que ça en ces pratiques ou « d'autres » comme il y faisait allusion. Après tout, les vagabonds vagabondent pour le plaisir des expériences exotiques, non ? C'est en tout cas ce qu'affirmait Elijah, mais elle était bien consciente qu'il n'était pas forcément une référence. Elle ne se l'avouait pas vraiment, mais elle retirait une certaine satisfaction à savoir qu'il n'était pas de ce genre là … enfin, ce n'était pas tout à fait ce qu'il avait affirmé et il pouvait toujours dire ce qu'il voulait, elle n'avait pas vraiment de moyen de vérifier – et elle ne le ferait pas même si elle pouvait – et même si cela ne la regardait absolument pas … cela la rassurait en un sens qu'elle ne voulait pas s'expliquer. Elle eut un léger rire, d'abord pour se moquer un peu, comme si elle remettait en cause cette pureté qu'il brandissait fièrement – mais c'était juste pour le taquiner – et puis elle fit semblant d'hésiter lorsqu'il lui demanda si elle l'aurait fait. Elle commençait doucement à se dévergonder … mais ce n'était pas vraiment son genre, même si elle appréciait cet art d'un œil néophyte.

— Je pense être suffisamment marquée comme ça … cela ferait trop. Mais c'est dommage te concernant, peut-être que cela t'aurait sied à merveille.

Les marques de Shiva l'avaient complexées trop d'années pour qu'elle parvienne à en parler facilement à ce jour, mais cela lui sembla assez facile avec lui, c'était venu naturellement dans la conversation sans que cela ne la submerge d’embarras, même après s'être pleinement rendu compte de ce qu'elle avait dit. C'est vrai, Shiva marquait encore bien son corps même si les marques sur son visage avait presque toutes disparues, il n'en restait pas moins ces petits flocons blancs qui tachetaient ses épaules et ses cuisses, ces marques là, elle les avait depuis la naissance et les auraient toujours … elle finirait pas pleinement les assumer d'ici quelques temps et même à les aimer. Son corps était également encore temporairement marqué par son initiation, quelques zébrures blanchâtres au niveau des côtes, des poignets et des chevilles – et, comme évoqué un peu plus tôt, le front, mais ces marques-là étaient vraiment discrètes.
Gentiana commença alors à imaginer Ardyn avec autant de tatouages que Kazan et les montrant tout autant … hm, étrange image. Étrange mais pas si désagréable. Allez, dame Gentiana, on se ressaisit !

Bien qu'il s'en défende, Ardyn prit soin d'apporter quelques précision – qu'elle jugea flatteuse – concernant sa précédente déclaration au sujet de la popularité croissante de la Messagère de Shiva. Le visage de la concernée resta plutôt indéchiffrable, mais c'est bien un sourire taquin qui habilla ses lèvres. N'étant de base pas vraiment avide de popularité ni même de reconnaissance, Gentiana n'en voulait à personne pour le manque de considération passé et même si c'était nouveau pour elle de recevoir des regards appréciateurs, elle ne jugeait pas cela trop sévèrement. Ardyn, par contre, semblait prendre cela bien plus à cœur qu'elle, ce qui l'amusa … elle avait presque l'impression de déceler une certaine affection dans sa voix – en tout bien tout honneur, bien entendu !

— Ce que j'ai toujours été ? Répéta-t-elle, avec ce même sourire curieux aux lèvres. Et bien, je me demande ce que ton cœur et ton esprit ont pu voir …

Sans poser de question direct pour ne pas avoir l'air avare, ce qu'elle n'était réellement pas, elle était juste curieuse … et puis elle sentait que cela pouvait l'embêter sans pour autant dépasser les bornes. Surtout qu'elle ne s'estimait pas beaucoup plus belle à l'intérieur qu'à l'extérieur avant le départ de son discret ami le Sauveur, mais c'est parce qu'elle se jugeait toujours trop sévèrement. C'est vrai, elle était timide, plutôt fuyarde, un peu renfrognée de ce fait … mais elle avait toujours eu bon cœur et n'était pas rancunière pour un sou ! Sauf envers sa cousin, peut-être … et encore. Franchement, si elle décidait d'enterrer la hache de guerre, Gentiana saurait très vite passer à autre chose. Sauf qu'elle ne le faisait pas, donc …

Elle écouta attentivement les rêves de reconversion du Sauveur, mi amusée, mi compatissante.

— Ardyn Izunia l'Aubergiste … C'est difficile à imaginer … mais pourquoi pas ? Elijah rêve depuis toujours d'ouvrir un théâtre où il pourrait mettre toutes sortes d'artistes sur le devant de la scène … lui le premier, sans doute. Vous pourriez vous associer.

Et maintenant elle imaginait un grand établissement pimpant dédié au spectacle avec Elijah en tête d'affiche et Ardyn en monsieur loyal … Un monsieur Loyal tatoué ? Quelle image !
Après ce moment de confidences, il décida finalement qu'il était temps pour lui d'aller se changer et il lui offrit donc de rester ici en bonne compagnie.

— Quelle généreuse sollicitude.

Et elle le regarda partir … longuement … jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus le voir. Elle ne savait pas vraiment pourquoi elle l'avait regardé s'éloigner jusqu'au bout, mais elle se rendit compte que c'était un peu bizarre en captant, du coin de l’œil, les regards insistants de Gwynie et Aquilon qui étaient plantés là, à la juger, juste à côté. Elle leur lança d'abord un regard digne emprunt de fierté, comme si elle voulait prouver qu'elle n'avait rien à se reprocher … et lui elle posa son indexe contre ses lèvres en guise de confidence, leur demandant ainsi de ne pas la trahir.

— J'espère que notre ami commun te traite avec égard, Aquilon. Dit-elle en se levant pour s'approcher de la majestueuse volaille.
— Mais je n'en doute pas vraiment, il a toujours beaucoup prit soin des autres … peut-être trop pour son propre bien. Elle avait commencé à le caresser tranquillement sous le regard de plus en plus jaloux de Gwynie.
— Donc j'espère que tu prendras bien soin de lui en retour, d'accord ?

Il répondit un « wak ! » et sembla la renifler un moment avant de venir blottir sa tête entre son épaule et sa joue, tels ces célèbres câlins de chocobos qui n'étaient pourtant généralement accordés qu'en échange d'une grande confiance … Elle était donc un peu surprise, mais elle en profita en lui caressant la tête avec gratitude. Après quoi elle flatta généreusement sa pauvre chienne délaissée et joua un peu avec les deux fidèles compagnons.
Quelques minutes plus tard, c'est un Sauveur arborant toute sa superbe qui apparut dans ce modeste parc pour enfant. Tout de blanc vêtu, il tranchait radicalement avec la tenue sombre de la Messagère de Shiva. Elle aimait bien son look de vagabond … mais elle devait bien avouer que cela lui allait bien. Heureusement, son visage de laissa rien transparaître de particulier, gardant toujours un expression neutre avec ce très léger sourire énigmatique, car le fait est qu'elle était assez admirative …

— Quelle élégances, Sauveur …

Elle ne l'avoura jamais ... mais il ressemblait à un prince de conte de fée.

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptySam 5 Oct - 21:32



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Apparemment cette histoire de marque n'était pas nouvelle pour Gentiana, au point où elle s'annonçait comme étant déjà suffisamment atteinte, chose que je n'avais pas tant remarqué ou peut-être oublié peut-être ? Mais que cela me sied à moi... je n'en étais pas vraiment sûr, ne voulant absolument pas ressembler à Kazan avec ce semblant de vantardise et de narcissisme gravé à même ma peau... même s'il pouvait avoir un bon fond !

Je n'avais pas vraiment pris le temps de répondre aux petits commentaires de Gentiana avant mon départ, aussi bien au sujet de cette reconversion et association avec Elijah, qu'envers ce que j'avais bien pu voir chez elle.

J'avais parfaitement perçu le côté taquin de la chose, mais cela aurait été quelque peu présomptueux de ma part de m'avancer sur ledit sujet, surtout que je n'étais de retour que depuis bien peu de temps... mais malgré tout j'avais l'intime conviction qu'elle n'avait pas tant changé qu'elle le montrait.

Ainsi je revins auprès de ces chers compères, avec un peu de retard sur le programme, mais cela ne changea rien à l'accueil inattendu mais plaisant que Gentiana me réservait. J'affectionnais assez cette tenue, même si elle me semblait parfois un peu trop cérémonieuse ou bien solennelle... chose plutôt adéquate pour le Sacre à venir, mais aussi utile pour me distinguer de mes confrères et consœurs, déjà que j'étais voyant de nature... me voilà presque incontournable bien qu'à contre-cœur, pour le désir de la Déesse.

« Je pensais que cela serait davantage en adéquation avec la situation... et à ta compagnie d'ailleurs. J'espère que je n'ai pas été trop long... auquel cas j'en suis désolé. Je n'ai rien raté ? » en posant alors mon regard sur les différents acteurs qui me faisaient désormais face, m'attardant quelque peu sur Aquilon qui, faisant mine de rien, avait l'air néanmoins coupable. Cela attendra donc, du moins s'il me vient l'envie de faire mien quelques cachotteries, ce qui n'était que très rarement le cas, voir même jamais.

Voyant d'ailleurs qu'une petite complicité naissante commençait dès lors à s'installer entre Gentiana et Aquilon, je voulus donc leur rendre la pareille en m'approchant donc de "Gwynie" pour jouer un peu avec. D'abord en lui présentant ma main de façon pacifique et innocente, puis en la caressant délicatement, durant l'une de mes sempiternelles réflexions sur l'inconnu.

« Je sais que l'on devrait se reposer un peu... mais cela te dérange si nous errons en ville afin d'aider mon frère et ses hommes ? » donc toujours en m'occupant du familier de Gentiana, m'attirant alors une pointe de jalousie d'Aquilon qui vint se manifester par un léger coup de tête sur mon dos.

Qu'il pouvait être possessif celui-là ! Néanmoins je vins relever mon regard sur mes deux chers comparses, quelques instants après, comme si j'avais essayé de changer de sujet, ou plutôt de dissimuler cette même tendance contraire au nombrilisme et à la procrastination dont je n'arrivais pas à me défaire. Peut-être était-ce là un réflexe, puisque la plupart de mes proches, aussi bien mon frère qu'Opale, étaient bien du genre à me réprimander en de tels moments. Aurais-je peut-être alors une alliée ? Ou bien devrais-je plus m'affirmer en tant qu'aîné, même si un peu trop demandé par tous ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyDim 6 Oct - 20:23



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Ainsi s'était-il mis sur son trente-et-un pour le sacre … et pour elle en quelque sorte. Serait-ce un retour de compliment déguisé ? Elle était tentée de relever ce détail pour le taquiner une fois de plus sur de prétendues allusions flatteuses, mais elle craignait de passer avare une bonne fois pour toute en soulignant le fait qu'il aurait pu faire cela pour elle. Lorsqu'il s'enquit d'avoir raté quelque chose, elle échangea un regard complice avec Aquilon, qui – elle l'aurait juré – avait l'air un peu embarrassé maintenant.

— Rien qui ne puisse faire l'objet d'une ballade. Insinuant ainsi qu'il n'avait rien manqué de bien particulier, gardant fidèlement le secret qui l'unissait au chocobo bien affectueux.

Il se disait pourtant beaucoup de choses sur les chocobos noirs, qu'ils étaient plus farouches et sauvages que leurs comparses jaunes et si Aquilon avait effectivement l'air d'avoir un caractère plutôt bien trempé, il semblait n'être qu'un gros nounours plein d'affection au fond … un peu comme Gwynie. Elle estimait donc la marque d'affection qu'il avait manifesté à son égard à sa juste valeur et ce n'est certainement pas elle qui irait le trahir. D'ailleurs, Ardyn sembla lui-même tenter une approche auprès de la compagne de Gentiana. Gwynie approcha prudemment de la main tendue, la renifla et la toucha légèrement de son museau avant de se laissa sagement caresser … ce qui était assez rare pour le noter. Sans être méchante, Gwynie ne se laissait pas toucher par n'importe qui, s'esquivant généralement très habilement sans pour autant montrer les crocs. Elle était un peu comme sa maîtresse finalement, calme mais inaccessible … et comme sa maîtresse, elle semblait avoir un faible pour Ardyn Izunia, en témoignait sa queue qui fouettait maintenant l'air à vive allure.

— On dirait qu'elle t'aime bien … Et c'est suffisamment rare pour que cela mérite d'être souligné.

Et alors que l'irrésistible Sauveur se sentait déjà appelé par le devoir, Aquilon ne tarda pas à manifester sa jalousie à son tour : décidément, les compagnons de Messagers semblaient particulièrement possessifs ! Amusée par le caractère du sombre volatile, Gentiana n'en réfléchit pas moins à la suggestion du Sauveur dont la nouvelle tenue l'obligeait peut-être à se sentir investi d'un devoir héroïque et infaillible. Elle lui aurait bien imposé de poser son derrière dans un coin et de se reposer, mais non seulement elle ne se sentait pas en position d'une telle familiarité – ils n'étaient pas si proches – mais en plus, elle se sentait elle-même un peu coupable de laisser Somnus et Godrick trimer pour la protection des civils pendant qu'elle était censée prendre du repos. Sa conscience et son devoir la poussait à penser que l'idée d'Ardyn était sûrement la plus juste à suivre et de toute façon, rester assise à ne rien faire n'aurait fait que lui donner l'occasion de se ronger les sangs ! Autant qu'elle trouve de quoi s'occuper. Elle savait bien que l'aîné de l'assemblée des messagers avait conseillé le repos à tous afin d'assurer le bon déroulement du Sacre qui risquait fortement de demander beaucoup d'énergie, mais elle était certaine que sa conditions physique de pâtirait pas d'un peu de zèle, alors que sa condition psychologique, elle, pourrait bien être diminuée par de longues heures d'angoisses que lui éviterait une patrouille en bonne compagnie !

— Je doute de pouvoir réellement trouver un quelconque repos de toute façon … et cela nous permettra au moins d'avoir la conscience tranquille.

Ils prirent donc à nouveau la marche ensemble, bien mieux assortis que précédemment, suivis de leur compagnon respectif. Gentiana n'y prenait vraiment garde que maintenant, mais toute la cité était à présent plongée dans une lueur d'un rouge vif inquiétant. Par sécurité, la plupart des civils avaient été conduits dans des refuges sous-terrains, certains étaient d'ailleurs déjà sur le lieu où se déroulerait le Sacre, à savoir dans les sous-sols du temple cœur de la cité qui renfermait un autel. Si les Messagers étaient les instruments principaux de cette œuvre, chacune des prières de leurs contemporains serait sûrement d'une aide précieuse. Si tout se passait bien, la cité devrait être épargnée et la planète devrait s'en sortir à moindre mal comparé à ce que pourrait provoquer un tel impact, mais personne ne connaissait vraiment l’ampleur de ce qui les attendaient, alors il valait mieux s'assurer que tout le monde était bien à l'abri !
Les rues étaient désertes et il était difficile de savoir ce qui, de cela ou de la lumière inquiétante de l'astre menaçant était le plus inquiétant … C'était vraiment étrange de voir le lieu de son enfance ainsi. Malgré tout elle ne se sentait pas terrifiée, peut-être parce qu'elle avait foi en eux et en la planète … et peut-être aussi grâce à la présence d'Ardyn.

Si ils ne marchaient pas d'un pas particulièrement pressé, Gentiana en profitait pour éveiller tout particulièrement chacun de ses sens. Au détour d'une ruelle, elle crut donc entendre quelque chose et ses doutes furent aussitôt balayé par la réaction de Gwynie qui avait dressé ses oreilles sur sa tête. La chienne se mit aussitôt à trottiner vers l'origine du bruit, ce qui indiqua qu'il ne devait pas s'agir de quelque chose de dangereux et qu'elle voulait laisser le temps à sa maîtresse de la suivre. Elle fit signe à Ardyn de suivre le mouvement et ils trouvèrent finalement, bien cachée entre d'immenses piles de caisses, une petite fille qui était en train de pleurer discrètement. Il serait étonnant qu'une famille ait oublié un de ses enfants, même si l'évacuation avait pu provoqué quelques séparations, une enfant ne pouvait pas avoir été laissée comme ça par un parent … Gentiana songea alors à une orpheline, la proximité de l’orphelinat coïncidait. Gwynie s'était approchée lentement de l'enfant et Gentiana s'agenouilla doucement pour se mettre à sa hauteur, dès qu'elle s’aperçu de leur présence, la petite se jeta presque sur eux.

— Aidez-moi, ils m'ont oublié !
— Ne t'inquiète pas, petite, nous allons t'emmener à l’abri.


La petite s’agrippa à elle, ce qui la prit un peu de court … elle qui n'avait ni l'habitude des enfants, ni des effusions d'affection, ni des câlins …

— Tout va bien … Tenta-t-elle maladroitement. Je suis Gentiana et là, derrière, c'est Ardyn Izunia, tu sais qui il est, n'est-ce pas ?

La petite fille semblait encore terrifiée, mais tout à fait fascinée, elle hocha la tête.

— Avec qui étais-tu ?
— Avec madame Mélie et les autres enfants de l'orphelinat …
— On va te ramener à eux, d'accord ?
Gentiana se leva en portant la petite … pas vraiment par instinct maternelle, c'est que la petite ne semblait pas vouloir la lâcher, elle porta son regard sur Ardyn.
— Je crois que ce secteur a été évacué vers les caves à céréale du secteur est de la cité.  

Nombres de ces caves, qui servaient à conserver différentes denrées alimentaires, avaient accueillit les habitants pour leur protection, celle que venait d'évoquer Gentiana n'était pas très loin, près de la sortie est de la cité.

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyLun 14 Oct - 14:50



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Finalement elle accepta ma proposition assez facilement, et apparemment dans le même état que moi-même, incapable de réellement se poser ou se reposer vu ce qui nous attendait tous. En bien peu de temps, nous revoilà alors de nouveau à errer au sein de la Cité des Anciens, en quête de mon frère ou de civils encore en ville et non placés en sécurité jusqu'alors.

Malgré le silence pesant et l'aspect désert de la cité, telle une ville fantôme où aucun bruit ne perce jamais, je ne me sentais pas mal à l'aise pour autant, mais plutôt en pleine nostalgie silencieuse. Posant mon regard ça et là, sur des lieux et édifices que j'avais connu depuis mon enfance, en étant persuadé que d'ici quelques heures tout aurait changé. Naturellement bien plus alarmiste que la plupart des messagers, sans doute car j'avais été le seul à avoir une telle vision d'horreur, je commençais donc à me sentir coupable de ne rien leur avoir transmis... comme si je les avais alors trahis. Cela dit, cette idée n'eut pas le temps de trop s'ancrer dans mon esprit puisque la chienne de Gentiana vint pister quelque chose, non sans que je me repasse le commentaire de sa maîtresse sur le comportement peu commun qu'elle avait eut envers moi... qui était plutôt flatteur, non ?

Une jeune orpheline pleurait au détour d'une ruelle, aussi bien de solitude que de peur, celle d'avoir été abandonné par les siens jumelée à celle de ne pas savoir où se rendre. Aussi étrange que cela puisse être, j'avais l'impression dans le même état que la jeune fille... à peu près tout le temps en fait. Très vite, Gentiana vint à sa rencontre pour essayer de la rassurer, avec succès même si je sentis une once de maladresse de sa part, ce qui n'était pas sans humour. « Ravi de te rencontrer, petite princesse. Ne t'en fais pas, nous allons te ramener à eux. » en lui caressant alors gentiment la tête et les cheveux, alors que je lui offrais un doux sourire également.

Élan protecteur ou paternel ? Difficile à dire, je ne me pose jamais vraiment la question, c'était souvent naturel chez moi mais... peut-être davantage à l'égard de cette jeune fille, allez savoir pourquoi. Néanmoins, je sentais que Gentiana n'était pas à l'aise avec toute cette proximité physique, si bien que je lui proposais donc une alternative. « Le chocobo que tu vois derrière se nomme Aquilon. Est-ce que cela te plairait de faire un bout de chemin sur son dos ? » tandis que ce dernier semblait plutôt enjoué à cette perspective, au point de venir embêter la petite fille du bout du bec sur ses cheveux, ou de coller sa tête emplumée à celle de la gamine.

Pauvre Gentiana, en voilà bien du monde dans son espace vital... mais cela ne dura pas bien longtemps puisque la petite accepta avec un grand sourire, avant de se laisser installer sur la créature ailée. Puis quelques minutes passèrent donc jusqu'à ce que nous arrivâmes à proximité dudit secteur, mais une vague impression désagréable vint me prendre l'instant suivant, évitant néanmoins de m'arrêter ou d'en montrer le moindre signe.

Tandis que je crus entendre une sorte d'hurlement sourd au loin, je fis un léger signe de tête à l'attention de Gentiana avant de reprendre, me raclant alors la gorge comme pour essayer d'étouffer ledit bruit bestial au loin pour que la petite ne prenne pas peur. « Gentiana va prendre le relais, avec sa comparse et avec Aquilon. Une affaire urgente m'appelle, mais nous nous reverrons, j'en suis persuadé car la Déesse me l'a montré. » en lui souriant alors une dernière fois, posant donc ma main sur sa tête, avant de jeter un regard interrogateur à Gentiana. Sans trop me hâter, me voilà alors sur la piste de ce son sauvage et inquiétant, me séparant donc du groupe...

Après avoir jeter quelques regards par dessus mon épaule au cas où, j'étais persuadé qu'il ne leur arriverait rien et qu'ils finiraient par rapidement retrouver ma trace... puis vint des fracas et bruits de combat que je crus alors percevoir. Somnus... ! Que se passait-il donc ? Des monstres étaient arrivés en ville ? Hallucination ou fine perception, il me sembla même voir l'ombre d'un dragon passer en un éclair sur le sol pavé de la grande allée sur laquelle je me trouvais... Est-ce que la nature en était déjà sans dessus dessous ? Même désarmé, il n'y avait pas vraiment de temps à perdre !

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyMar 15 Oct - 19:53



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


En effet, elle n'était pas très à l'aise avec cette petite fille terrifiée en mal d'affection et elle ne l'était pas plus avec les enfants en général. Ce n'est pas qu'elle ne les aimait pas, mais elle n'était simplement pas très adroite. Elle n'était déjà pas très douée pour trouver des sujets de conversations avec des personnes de son âge … alors de quoi pouvait-elle bien parler avec un enfant ? Heureusement, Ardyn était là pour tout arranger. Il avait toujours ce don pour rendre les choses plus facile, il était un peu pour elle ce que la plume est pour Dumbo – oui, l'histoire de Dumbo existait au temps de Cétra — tout ça était en elle … mais il lui fallait un petit coup de pouce pour le révéler.
Elle s'approcha donc d'Aquilon lorsque Ardyn fit les présentation et malgré sa maladresse, elle avait un léger sourire aux lèvres alors que la petite faisait la connaissance du chaleureux destrier. Lorsque l'enfant accepta la chevauchée, Gentiana la posa donc avec précaution sur le chocobo, restant tout de même juste à coté pour s'assurer qu'elle ne tombe pas … et pour la rassurer de sa présence, si cela pouvait être utile en ce sens. Gentiana la complimenta sur le fait qu'elle se débrouillait très bien, c'était à se demander si elle n'avait pas fait ça toute sa vie … mais la petite assura que c'était la première fois qu'elle montait sur le dos d'un chocobo et même qu'elle en approchait un d'aussi près, d'ailleurs.

— Alors … comment tu t'appelles ? Finit par demander Gentiana en remarquant que la petite ne cessait de la dévisager depuis tout à l'heure. Elle n'osa pas s'en enorgueillir … mais ce regard semblait rempli d'admiration … Est-ce qu'elle savait qui elle était ? Ces choses-là s'apprenaient très tôt, cela dit, même avec cette information, elle n'aurait pas pensé qu'un statut de Messagère de Shiva puisse avoir cet effet sur une petite fille. Quand elle avait son âge, tout le monde ne jurait que part là Déesse, Ifrit ou les Mogs. Même chez les adultes, la Glacéeenne n'était pas la plus populaire des esprits malgré quelques fantasmes et le respect qui lui est due.
— Violette.
— C'est très jolie, tu portes un nom de fleur, comme moi. Enfin, la couleur n'est pas mal non plus, hm ?

Les deux eurent un regard complice en jetant un œil sur les cheveux d'Ardyn qui les précédait de quelques pas. Ce n’était pas si difficile de trouver un sujet de conversation, finalement, surtout qu'une fois rassurée, la langue de la petite finit par se délier : Gentiana apprit ainsi qu'elle avait sept ans, que sa meilleure amie s'appelait Berta – et son doudou, un poulpe en chiffon, s'appelait Zozo -, qu'elle n'aimait pas la soupe de champignon et voulait devenir fabricante de cerf-volant quand elle serait grande. Quelle enfant !

Leur conversation fut interrompu part un son lointain difficilement reconnaissable et la particularité de Gentiana à être inexpressive fut un atout cette fois, car le fait qu'elle reste calme sans plus de réaction apparente aida à ne pas faire paniquer la petite Violette. Alors qu'elle semblait simplement se poser des questions au sujet de ce qui ressemblait quand même à un hurlement bestial, Ardyn sortit le grand jeu du Sauveur pour faire diversion, annonçant qu'il les abandonnait tout simplement là. Gentiana n'était pas très rassurée à cette idée … pas seulement parce qu'elle craignait de perdre sa confiance en matière de discussion, mais aussi parce que cela ne lui inspirait rien de bon de le laisser partir seul au devant du danger. Elle n'osa rien dire pour ne pas inquiéter la petite, mais le regard qu'elle lui porta était suffisamment éloquent : elle lui intimait, lui ordonnait même, d'être prudent.
Aquilon ne semblait pas non plus enchanté de voir Ardyn s'éloigner et Gwynie l'observa longtemps, attendant un seul signe de sa maîtresse … qu'elle reçu bientôt. D'un simple signe de tête, Gentiana demanda à sa brave compagne de suivre le Sauveur téméraire, la chienne savait ce qui lui restait à faire : le suivre discrètement, le défendre si besoin et courir chercher sa maîtresse si les choses tournaient au vinaigre.

— Nous sommes bientôt arrivés.

Ils avaient pressé le pas, l'air de rien, mais difficile de savoir qui d'elle ou d'Aquilon suivait le rythme de l'autre. Arrivée au refuge, elle frappa à la porte et déclina aussitôt son identité pour qu'on lui ouvre, une fois que la présence des autres enfants de l'orphelinat fut confirmé, elle dit au-revoir à Violette qui l'enlaça, elle et Aquilon, une dernière fois et c'est à ce moment précis qu'une ombre passa au dessus d'eux … une ombre immense ! Gentiana n'eut pas vraiment le temps de voir ce que c'était, mais l'arrivée précipité de Gwynie qui aboyait les convainquit – elle et Aquilon – de faire au plus vite. Elle conseilla aux gardes de bien verrouiller l'accès du refuge et partit le plus vite possible dans la direction qu'avait emprunté Ardyn un peu plus tôt. Dans sa course, elle reçu quelques coups de tête d'Aquilon qui semblait vouloir qu'elle monte sur son dos.

— Désolée, mon grand … jamais le premier soir.

A ces mots, elle fut tout de même convaincue qu'il fallait faire vraiment vite, alors, d'un geste ample, elle créa un long chemin de givre sur lequel elle put glisser à toute vitesse. Gwynie montrait le chemin et ils purent bientôt entendre l'écho d'une bataille, avant même d'arriver sur place, Gentiana put facilement deviner que les monstres, eux aussi, cherchaient sûrement à fuir le déluge qui s’annonçait … ou peut-être que cela les rendaient fous et encore plus agressifs que d'habitude. Arrivée sur place, elle constata qu'il y en avait beaucoup. Gwynie se jeta aussitôt sur un Bandersnatch qui avait réussi à renverser un des soldats, quant à elle, elle avait fait apparaître sa lance de glace pour la lancer habilement près d'Ardyn et Somnus, tout deux acculés par un groupe plutôt conséquents de monstres divers qui n'avaient rien à faire ici. L'impacte de la lance fit jaillir une multitude de piques de glace qui, en plus de transpercer une partie des monstres qui les encerclaient, créaient maintenant une sorte de barrière sur un de leurs flancs.  

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyMer 16 Oct - 16:57



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Coupable de les laisser livrées à elles-mêmes, bien qu'Aquilon soit à leurs côtés, c'est ainsi que je me sentais en déambulant dans les rues désertes de la Cité des Anciens, à la recherche de l'origine de ce bruit bestial.

Malgré la fatigue latente de mon long pèlerinage, et immédiate de ce retour en urgence, je me surprenais alors à sentir mes jambes faiblir par moment, comme si je tirais sur la corde... plus que d'habitude dirons-nous. Cela dit, je ne me sentais pas au moins de ma forme pour une toute autre raison, j'avais l'impression d'être littéralement prisonnier d'une cage où des cris de douleurs et de désespoir se succédaient inlassablement pour seuls sons.

Était-ce alors un appel de Gaïa ? Peut-être avais-je alors sous-estimé cette menace céleste, au point que cela ne signe donc la fin de toute chose ? Si les dragons prenaient la fuite, enfin si je ne l'avais donc pas imaginé, cela était alors lourd de sens. Quittant désormais mes idées noires pour me focaliser sur ces fracas et autres sonorités belliqueuses que j'avais perçu un peu plus tôt déjà, j'accélérai donc le pas pour finalement déboucher sur une petite place, au Nord de la Cité, où Somnus et quelques-uns de ses hommes étaient en train d'affronter une meute de bandersnatchs.

« Somnus, derrière toi ! » lui avais-je donc vociférer pour l'informer qu'une créature venait alors de bondir en sa direction, dans son angle mort. En quelques moulinets du poignet, mon cadet n'eut pas grand mal à défaire ladite créature, mais cela devait durer depuis un certain temps à en juger par le souffle haletant et exténué qu'il commençait à manifester.

« Ardyn ! Tu devais te reposer alors retourne auprès des autres et prends les blessés avec toi ! J'ai demandé des renforts, ça ne devrait pas tarder. » mais je n'avais que faire de ses directives pour le coup. Du coin de l’œil, je remarquais aussi que certains miliciens s'affrontaient mutuellement... Alors interloqué par le spectacle, il ne me fallut pas bien longtemps pour voir que l'un d'eux était blessé, probablement sous le choc encore, puis un souffle mystique me vint en plein visage, invisible, pour me susurrer des mots à l'oreille. « Il n'a plus toute sa tête, mettez-le juste hors d'état de nuire ! » à l'attention de son opposant, qui semblait lui en pleine possession de ses moyens. Dans un même temps, je vins ramasser une épée lourde d'entre les mains d'un de mes confrères blessés, après avoir rapidement jaugé son état et lui avoir demandé la permission... car une fois encore j'étais venu désarmé, en plus d'être dans une tenue peu adaptée pour combattre.

« Emmenez-le avec vous et protégez les blessés en attendant les renforts alliés ! » en voyant que l'assaillant confus venait de tomber dans le gaz suite à un bon coup sur la tête, acquiesçant à l'attention du milicien que je remerciais par la même occasion. « Ce n'est pas de ton ressort, ne sape pas mon autorité ! » qu'il m'adressa du coin de l’œil, lui aussi aux prises avec plusieurs créatures, si bien que je m'élançais aussi rapidement que ma fatigue me le permettait pour le couvrir sur l'un de ses flancs. « Là n'est pas mon intention, mon frère... Accepte simplement mon aide. » même si je n'étais pas d'un grand secours, bien que l'épée lourde soit mon arme de prédilection, aussi étrange que cela puisse être par rapport à mon image, son maniement en était d'autant plus épuisant. Après quelques coups, je sentais déjà que je ne pourrais pas tenir bien longtemps à ce rythme.

« Tu n'es vraiment pas un cadeau, tu le sais ça, espèce d'entêté ? » ce qui me décrocha un léger rire malgré tout, car c'était terriblement vrai. Nous voilà alors dos à dos, pratiquement encerclés par ces cruels quadrupèdes sauvages et agressifs, qui cherchaient soit un abri, soit un garde-manger... mais d'autant n'était acceptable pour le bien de nos semblables en danger.

« Je n'ai pas souvenir d'avoir été autrement depuis notre naissance. » en poursuivant ce petit rire nerveux, qu'il vint accompagner du sien, laissant de côté toute animosité ou sentiment de rivalité pour faire front commun contre l'ennemi. Puis après quelques nouveaux coups échangés avec les bandersnatchs, et quelques éclaboussures de sang de plus sur ma tenue immaculée, les renforts longuement attendus pointèrent le bout de leur nez... bien qu'ils furent devancés par une Gentiana et les deux familiers qui dévalaient un grand axe sur une fine couche de glace, tandis qu'elle vint nous offrir un peu de répit avec une barrière de glace sur l'un des flancs.

De leur côté, Godrick et Kazan foncèrent directement sur l'ennemi, tout en projetant coups de bouclier et gerbes de flammes à leur encontre... ce qui était sacrément efficace d'ailleurs. Nous étions alors tous assurés de notre survie désormais, mais cela ne faisait pas moins diminuer cette étrange impression interne et désagréable que je ressentais toujours en moi.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1396

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyMer 16 Oct - 22:22



For the dancing... and the dreaming
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Messagère de Shiva


Loin d'être une guerrière ou même d'apprécier l'adrénaline d'un combat, aussi épique soit-il, Gentiana savait tout de même se défendre et surtout défendre ceux qui en avaient besoin. On lui avait appris à manier la lance, mais c'est surtout la magie qu'elle utilisait, si bien qu'elle ne se retrouva pas si dépourvue après s'être débarrassée de son arme. Elle lança quelques « glaciers » sur son chemin pour aller la récupérer et c'est alors qu'elle tendait la main pour reprendre son bien que Kazan sembla surgir tout près d'elle avec ses larmes courbes comme des faucilles qui faisaient des étincelles enflammées. Elle avait échappée de peu à l'assaut d'un des monstres enragés. Toujours fringuant, le Messager d'Ifrit lui lança un regard enjôleur alors qu'il jonglait habilement avec ses armes, un sourire tout fière aux lèvres.

— Milady.

Elle lui adressa un simple signe de tête avec un léger sourire reconnaissant avant de finalement reprendre sa lance et les deux Messagers opposés défendirent un instant leur position dos à dos avant de s'éloigner progressivement. Elle se retrouva non loin d'Ardyn qui semblait plutôt confus, elle ne l'avait jamais imaginé comme un grand belligérant, mais quelque chose semblait clocher. Elle profita que la situation soit plus calme de leur côté pour s'assurer de son état.

— Ardyn ! Tout va bien ?

Et au milieu des Bandersnatchs et autres monstres nordiques en fuite, il y eut un cri enragé … mais bien humain. Elle avait bien vaguement remarqué qu'un des soldats semblaient avoir un comportement anormal et certains de ses camarades essayaient de le maîtriser, peut-être un effet de confusion suite à l'attaque d'un des monstres ? Bref, une nouvelle preuve qu'elle n'était pas rôdé à ce genre d'échange, car elle ne l'avait pas vue venir, juste entendu et puis elle fut violemment poussée sur le côté. L'homme était parvenu à repousser ceux qui tentaient de le maîtriser et avait chargé vers eux, mais si il s'était contenté de la balayer d'un revers de bouclier – dans le feu de l'action, elle n'avait même pas vraiment sentie qu'elle l'avait pris en pleine tête et que cela lui avait valu une petite blessure au front – sa véritable cible semblait être Ardyn en personne. Enfin, il n'y avait pas vraiment de temps pour commencer à tirer des conclusions, elle venait de tomber et voyait ce soldat se ruer vers le Sauveur son arme prête à s'abattre, elle réagit instinctivement en attrapant sa cheville et le givre bloqua sa jambe à une vitesse impressionnante, se propageant sur tout un côté de son corps avant de le transformer intégralement en statue de glace. Elle resta immobile face à ce qu'elle venait de faire, retirant vivement sa main … Elle ne voulait pas le geler à ce point.
Le calme était revenu tout à coup, lui donnant clairement l'impression d'avoir jeté un froid – sans mauvais jeu de mot – et que tout le monde avait le regard rivé sur elle. Elle aurait voulu pouvoir simplement se lever et assurer le plus calmement du monde que tout allait bien, que l'homme allait simplement faire un somme et qu'elle pouvait le décongeler saint et sauf à tout moment. Sa grand-mère l'avait déjà fait et ses ancêtres avant elle. Le problème c'est qu'elle, elle ne l'avait jamais fais. Le problème c'est qu'elle ne maîtrisait pas encore complètement ses pouvoirs, c'était sa plus grande honte et son pire cauchemar. Le problème c'est qu'elle ne savait pas si cet homme allait survivre à ça. Il y avait déjà eu des accidents … qui n'avait encore fait aucune victime, mais une personne avait perdu son bras à cause d'elle. Cela la hantait encore.
C'est alors qu'elle croisa le regard d'Ardyn et pour la première fois depuis longtemps, un sentiment fut clairement visible dans le regard de la jeune Messagère de Shiva : la terreur. Elle avait peur de ce qu'elle avait fait, peur qu'il la voit comme un monstre, car elle savait que jamais il ne tolérerait que l'on fasse du mal à un homme, même pour le protéger, surtout que ce dernier n'était pas conscient de ses actes.

Oh Shiva, ait pitié … Grand-mère, aide-moi …

Elle se souvint alors de ce que lui répétait souvent sa grand-mère, ce souvenir était si fort qu'elle pouvait presque entendre sa voix et sentir sa présence … peut-être qu'elle était vraiment venue l'aider ? Ce qu'elle disait, c'est que la peur pouvait être notre plus grand ennemi et que c'était d'autant plus vrai pour les femmes qui se lient à Shiva. La glace était un pouvoir dangereux, difficile à maîtriser et que peu de personnes comprenaient vraiment. Les esprits apportaient tous quelques chose de bénéfique, l'eau, le feu et la terre étaient des éléments vitaux pour leur civilisation … mais la glace ? Quelle bénéfice apportait-elle vraiment ? En cela elle faisait peur et la peur de ce pouvoir avait déjà eu raison de quelques Messagères trop fragiles.  

 

.:.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] EmptyJeu 17 Oct - 10:49



For the dancing...
and the dreaming

feat. Gentiana

Désormais les forces en place étaient déséquilibrées mais dans le bon sens pour les Cetras, au point où je me sentais un peu plus serein quant à la suite, malgré ce cataclysme rouge omniprésent et malheureusement de plus en plus proche dans ce ciel sombre. L'arrivée de ces quelques autres messagers fut salvatrice et je me surpris même à l'être davantage quant au retour de Gentiana que je l'aurais normalement été en présence de ce cher Godrick, qui on peut le dire était un sacré combattant. Je remarquai même Aquilon qui avait donné quelques coups de patte, sans trop se lancer dans la mêlée pour autant, ce qui était légèrement risible car tout comme moi, il n'était pas vraiment du genre belliqueux. « Vous arrivez à point nommé ! On peut dire que nous avons eu de la chance sur ce coup là, petit frère. » en manifestant alors un petit rire, dont je ne connaissais moi-même pas l'origine, à mi-chemin entre la nervosité et le relâchement de cette tension, alors que je venais de littéralement ruiner ma tenue en tranchant net un bandersnatch en deux d'un coup d'épée. « Ne vous en faites pas, tout va pour le mieux. » en opinant doucement du chef, dans un mensonge éhonté malgré tout, alors que je prenais appuie sur ma lame, plantée dans le sol, pour m'aider à supporter mon propre poids fatigué mais aussi tout celui qui me tombait sur les épaules et sur le cœur. Devais-je en parler à autrui ?

Avant même que je ne puisse prendre ma décision à ce sujet, les récents événements me revinrent peu à peu, percutant alors qu'un milicien confus avait du se jeter vers moi... mais qu'il avait été intercepté par Gentiana, d'où son questionnement, et le fait que les regards se soient posés sur elle étant donné qu'elle l'avait réduit à l'état de statut de glace vivante. Malgré ce magnifique sauvetage, pour lequel je lui étais donc reconnaissant, ce que j'essayais alors d'exprimer de mon regard, je perçus une toute autre émotion dans le sien lorsque je vins le croiser du mien. Était-ce la peur ?!

Dans mon sempiternel cruel manque de confiance, je me demandais s'il ne s'agissait pas d'une réaction suite au sang que j'avais donc sur moi, ou peut-être avait-elle remarqué quelque chose durant l'affrontement ? Un message de Gaïa ou de Shiva peut-être ? Mais mon début de paranoïa ne put avoir davantage d'emprise sur mon esprit car je comprenais enfin qu'il s'agissait plus là d'une terreur envers elle-même... celle de son pouvoir et même peut-être celle de ne pas savoir le contrôler. « Ne vous en faites pas pour lui non plus, il se rafraîchit juste les idées pour le moment, nous l'en sortirons très rapidement, soyez-en assurés ! » en prenant donc la parole en mon nom mais aussi bien en celle de Gentiana, qui ne savait plus trop où se mettre, lui adressant discrètement un léger signe de tête également.

« Très bien, ramenons les blessés en lieux sûr ! Je veux que l'on augmente le nombre de patrouilles autour des abris immédiatement, nous n'avons nul besoin de quadriller toute la Cité, et faites revenir les hommes en mission en périphérie également. » en reprenant son rôle de chargé de sécurité au sein de la milice, se permettant de jeter un regard à Godrick et Kazan qu'il souhaitait humblement quémander pour l'aider dans ses nouveaux ordres, le temps que la situation se calme jusqu'au début de la cérémonie.

« Faites bien attention à vous, et puisse la Déesse nous protéger ! » en psalmodiant rapidement quelques paroles pour essayer de réchauffer les cœurs et de redonner un peu de moral aux présents... ce qui n'était pas de trop. Assez rapidement, je revins donc aux côtés de cette chère Gentiana où je me permis de briser la glace, celle de son silence, naturellement, et non pas l'homme qui en était encore prisonnier. « Est-ce que... tu veux un peu d'aide ? Je te sens comme perdue, tout va bien ? » en lui parlant donc à voix basse, pour que personne ne puisse vraiment entendre, même si cela m'attirerait probablement les foudres de Kazan ou quelques rumeurs naissantes par la suite sur la nature de ma relation avec la messagère de la Glacéenne.  « Un petit conseil, tu n'as qu'à poser tes mains et... penser à des souvenirs agréables, chaleureux. Du moins, c'est ainsi que je procède, plus ou moins. » sans forcément vouloir lui dire tous ces petits secrets que je pouvais néanmoins conserver en mon esprit de fer, le seul endroit encore inviolable de ma vie et non investi par tout le monde.

Ainsi, je vins très rapidement prendre sa main pour la poser sur la statut de glace, posant donc la mienne également sur le bloc de givre humanoïde, pour tenter de l'aider à surmonter cette épreuve qui lui semblait nouvelle. Il faut dire que nous étions tous déjà passés par là au moins une fois dans nos vies de messagers, moi aussi puisqu'ayant du apprendre sur le tas.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]   For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
For the dancing... and the dreaming [PV Gentiana]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Nord :: Cité des Anciens-
Sauter vers: