AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment : -43%
Clairefontaine – Lot de 9 Cahiers 24×32 ...
Voir le deal
14.29 €
Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

 

 [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]

Invité
Invité
Anonymous
[Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Dim 4 Fév - 19:36
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


« Le lever du soleil… ? Jamais vu. On découvrira ça ensemble. Comme, je l’espère, de nombreuses autres choses »


Au plus grand soulagement de Martial, et sans doute aussi de celui du rouquin, ils avaient quitté la ville sans aucune difficulté supplémentaire. Silencieux, mais toujours l’un aux côtés de l’autres, ils avaient laissé derrière eux les ruines de Midgar et les murs de pierre sinistres pour laisser leurs pas se perdre dans les plaines. Plus de néons, plus d’autre lumière que celle de la lune encore masquée de quelques nuages. Cahya avait eu raison : il ne pleuvait plus, lorsqu’ils touchèrent enfin à leur but, et cela n’était pas pour lui déplaire. Ses habits trempés commençaient à lui peser, mais rien de dramatique face à ce qu’il était habitué à vivre. Aucun motif de plainte valable. Les plaines commençaient peut-être à se flétrir avec les récents évènements mais rien de cela n’aurait pu entacher leur beauté face aux yeux curieux du soldat, car c’était là encore plus de choses à découvrir avec son comparse. Il n’avait pas lâché une seconde sa main, dont le contact était devenu si naturel qu’il n’y prenait plus vraiment garde.

Son pas se fit plus serein, moins tendu que lorsqu’ils erraient encore dans les rues comme deux âmes perdues, sans but. Il ne craignait pas les monstres. Il ne craignait pas la nuit. Ici, rien ne pouvait leur tomber dessus qui ne soit pas facile à éliminer. Aucun risque qu’une vieille femme ne les voit. Aucun risque que des volets s’ouvrent sur leur passage. Seul subsistait ce goût enivrant de danger diffus, de rébellion et de désobéissance. Ils étaient armés, et ensembles, et aucune créature des environs ne saurait leur causer du tort, à plus forte raison alors qu’ils étaient venus chercher des fleurs. Si quelqu’un lui avait dit qu’il le ferait un jour, il aurait franchement ri, mais maintenant qu’il y était… Il ne trouvait plus aucune raison de ne pas en être plutôt enchanté.

-Après la ville, c’est fou comme ça change… Je crois que je ne l’avais pas quittée depuis… Bien trop longtemps. L’ai-je vraiment quitté un jour, au final ?

Foulant l’herbe humide, il s’étonna de ne plus sentir la pollution de la ville comme seul parfum dans l’air. Ses sens, dopés au mako comme ceux de tous leurs soldats, discernaient bien des choses, entre la terre gorgée d’eau, les plantes, et son compagnon qui marchait près de lui. Leurs yeux scintillaient comme des lucioles aux étranges teintes vertes, et suffiraient sans doute à eux seuls à éloigner des gêneurs potentiels. Mais les plaines, si vastes, n’offraient rien d’autre que le vide, à perte de vue, une immensité à en donner le vertige. Il serra un peu plus fort les doigts de son comparse, un fin sourire aux lèvres :

-C’est gigantesque, décidément… Plus qu’à trouver les fameuses fleurs que je me dois de t’offrir. Je n’aurais jamais cru que tu y tiendrais autant.  

Pourtant, au fond, cela l’enchantait pour d’obscures raisons. Il n’en disait rien, mais son âme au grand complet frétillait. Contempler ainsi ces étendues infinies de vert lui donnait de grandes envies de courir et ne plus jamais s’arrêter, plus encore maintenant qu’il avait quelqu’un pour vivre cela avec lui. De s’ébattre là-dedans comme un jeune chien fou, et seule la retenue qu’il avait forgé avec les années l’en empêcha, et la très légère notion de danger qui restait malgré tout. Alors, entraînant le plus jeune avec lui, sans se soucier de son expression qui était décidemment très changeante, et tellement fascinante, il entreprit de se laisser guider par le seul hasard, car après tout, ils avaient encore une bonne partie de la nuit, tant pour chercher ce qui, au départ une blague, était devenu une obsession pour le roux, que pour découvrir toutes les merveilles que ces plaines, et celles qui se cachaient encore en eux.  


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Lun 5 Fév - 12:15


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Je secouais la tête à sa question. Nous avions tous quitté la ville à un moment ou à un autre, cependant, aucun n’avait dû réellement prendre la peine d’errer dans la nature. Nos pairs n’y voyaient sans doute aucun intérêt, Weiss n’avait jamais donné l’ordre de s’y rendre quel que soit le moment, et malgré le fait que nous soyons libres, nous restions le plus souvent groupés et surtout autour de notre chef. Je ne remettais pas en cause cette organisation, mais je devais avouer que ce changement imprévu et limité dans le temps me faisait le plus grand bien.

Je toussais un peu. Le froid gardé par mes vêtements trempés et ce nouvel air pur qui nous entourait me déstabilisaient. Heureusement que nous ne pouvions pas tomber malade, ou très difficilement pour les moins réussis d’entre nous. Je me disais aussi que nous allions devoir être discrets à notre retour chez nous, ou les questions fuseraient. A raison : on ne savait jamais quelles menaces pouvaient nous attendre au dehors, et après notre défaite cuisante et notre repli dans les profondeurs de la terre, nous étions tous devenus un peu paranoïaques.

« - Je n’y tenais pas spécialement, au départ. »

Mais même si je ne comprenais pas pourquoi, j’étais curieux de la sensation d’un cadeau offert. Je me demandais les sentiments que cela impliquait, ce à quoi on pensait. Surtout que je ne pouvais pas le ramener à la Tour, il n’y avait rien pour les faire subsister, et tout le monde se moquerait de nous ou trouverait ça ridicule. Je les laisserais dans ces plaines, comme les souvenirs que nous y aurions… Sauf si on revenait un soir.

« - Tiens, regarde là-haut. Elles sont rouges. »

Ma couleur préférée. Je montrais du doigt un petit parterre de fleur, m’y dirigeant sans lâcher la main de Martial. Une fois arrivés juste à côté, je tournais la tête vers lui et croisais les bras.

« - Alors ? Qu’est-ce que tu attends ? Elles ne vont pas se cueillir toutes seules et ce n’est sûrement pas moi qui vais le faire… »
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Lun 5 Fév - 19:19
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


Il arqua légèrement un sourcil en entendant tousser son camarade, mais lui-même sentait de réguliers frissons remonter le long de son échine. La brise légère, associée à l’humidité glacée des vêtements, était vraiment loin d’être agréable, mais pourtant il n’aurait rebroussé chemin pour rien au monde. Il eut un rire léger, rauque, qui s’éleva à peine dans la plaine si plate, car si le rouquin ne tenait pas à ces fleurs à la base, c’était désormais une toute autre histoire. Alors Martial se plia à son avis et son choix quand il parut s’orienter presque tout de suite vers quelques fleurs presque isolées, et écarlates. Il fut surpris de ne pas être vraiment étonné par cette décision. Ridicule, sans doute, comme réflexion, mais avec des cheveux pareils, mieux valait justement aimer le rouge. Il contempla un instant son camarade avec un air faussement offensé, la bouche entrouverte sur un son contestataire qui ne vit jamais le jour.

-C’est dans tes habitudes, de vouloir mettre les gens à genoux devant toi pour une première rencontre ?

Pourtant, ces yeux verts et brillants -il maintenait ce terme, finalement, qui à son sens concordait pas mal à la personne-, étaient emplis de sérieux, aussi roula-t-il des siens avec une ombre de sourire aux lèvres. S’abaissant avec tranquillité, il entreprit de récolter les fameuses fleurs avant que la princesse ne s’impatiente. C’est qu’il était exigeant, en plus de ça ! A croire que se baisser pour s’en charger seul dépassait ses forces, mais au fond il ne s’agissait pas là d’une tâche si ingrate pour le balafré. Certaines plantes étaient flétries, c’était un fait, mais il en restait bien assez pour ce qu’ils comptaient en faire. A savoir pas grand-chose, il s’agissait là encore d’une ample découverte hasardeuse, au point qu’un œil extérieur pourrait bien penser qu’ils agissaient en grands enfants ignorants. Cueillir des fleurs… N’était-ce pas là un divertissement d’humain très jeune ? Martial finit par reposer les yeux sur lui, et il jouait avec l’un de ses piercings lorsqu’il lui tendit le fruit de ces quelques minutes de silence.  Il ne prit pas la peine de vraiment se relever, car le contraste entre le ciel sombre et les prunelles mako était plutôt saisissant à voir, de là où il se trouvait.

-Voilà tes fleurs… Marmonna-t-il avec l’espace d’un instant une certaine hésitation un rien candide, car cela n’était guère dans ses gènes d’avoir ce type de geste envers quiconque. Il marqua un temps de pause, pensif, semblant soucieux, et demanda enfin d’un ton curieux : A quoi tu penses, pour faire cette tête ?

Il détailla la mine du jeune homme avec intérêt, et un air pour le moins indéchiffrable. Il se demandait ce qu’il pouvait bien ressentir, en ce moment. Peut-être pas de quoi en faire toute une histoire, mais de son côté, c’était… Eh bien étrange.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Lun 5 Fév - 21:13


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Je le fixais, alors qu’il se trouvait presque à genoux devant moi à me tendre ces fleurs. Mes sourcils étaient froncés, mes lèvres pincés, mon regard indescriptible. J’avançais doucement ma main pour prendre les végétaux rouge vif, caressant sans m’en rendre compte les doigts du jeune soldat.

« - C’est juste bizarre. Il n’y a plus toute l’excitation, mais mon cœur bat encore vite. »

Je levais le petit bouquet sous mon nez, sentant son parfum. C’était délicat, plaisant et frais. Je m’y perdais un petit instant. On ne m’avait jamais appris toutes ces choses à Deepground, mais ma curiosité voulait que je les fasse. Comme un insecte attiré par la lumière d’une ampoule, fatale pour lui, mais tellement tentante. J’avais cette lumière sous les yeux, plus les secondes passaient, plus je m’en rendais compte. Pas la plaine, pas ces fleurs, non. Plus encore. Et c’était terrifiant.

J’avais passé toute ma vie à me moquer des humains et de leurs sentiments. Leurs relations étaient pour moi leur plus grande faiblesse. Quelle facilité nous pouvions avoir à faire plier le moindre être humain en prenant en otage celui qu’il avait de plus cher. Sous terre, nous n’avions pas ces problèmes : on ne nous avait jamais appris à apprécier. Les choses, tout d’abord, mais surtout les autres personnes. Nous devions seulement agir, que ce soit agréable ou non, sans nous poser de questions. L’idée n’était pas non plus venue à notre libération. Certains avaient bien noué quelques liens, ou les avaient renforcés, comme notre leader et son frère, mais peu avaient cherché à plus. Personnellement, les sensations physiques m’avaient toujours rendu curieux, mais jamais les sentiments desquels elles pouvaient découler… Jusqu’à maintenant.

« - Dis-moi… Qu’est-ce que tu connais des relations entre les gens ? Je veux dire, autant sentimentalement que physiquement. Tout ce qui compose un lien qui lie un être à un autre… »

Peut-être que je me trompais…
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Lun 5 Fév - 21:53
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


-Parce que j’ai eu l’audace d’épargner l’un de ces humains, tu sembles penser que j’en sais bien plus que toi…

Il se releva alors, sans se presser, car malgré ce qu’il venait de dire il réfléchissait à une réponse plus vraie, plus concrète. S’ils étaient tout deux perdus, alors ensembles parviendraient-ils peut-être à aboutir à une quelconque conclusion. Il contempla le rouquin qui lui faisait face, avec ces fleurs qui lui conféraient un air doux des plus décalés quand on savait de quoi tous deux étaient capables. Et son cœur aussi battait plus qu’il ne le devrait, quand bien même il n’avait pas couru, pas eu peur, pas même été stressé une unique seconde. Il fit quelques pas dans l’herbe, épargnant les fleurs en levant plus haut que de raison les jambes, mais son chemin revint bien vite vers Cahya, auprès duquel il finit par demeurer sans plus chercher à s’en éloigner. La flamme et le papillon, mais il devenait compliqué de savoir quel rôle revenait à qui. A quoi. Car cette lueur qui les attirait, elle était bien inconnue. Pas même censée se révéler un jour à leurs yeux voilés d’ignorance.

-Mais je n’ai pas beaucoup plus que toi… J’imagine qu’on peut aimer, comme l’un d’eux, comme ils le disent si bien, mais j’ignore ce que ça peut faire. Enfin… Il prit quelques secondes de plus pour peser ses mots, et sa main vint tout simplement retrouver celle du jeune homme, qu'il avait perdue, à croire que ce contact l’aidait de quelque façon que ce soit : Je sais juste que j’ai un lien fort avec Evelyn mais… Ca n’a vraiment rien à voir. Quand mon cœur bat fort, avec elle, c’est juste parce qu’elle me fiche une trouille bleue. Et c’est bien le seul lien que j’ai en ce monde. Quant aux autres relations, je n’ai que ces histoires qu’on lit un peu partout pour les expliquer, mais tu dois les connaître.

Du pouce, il caressait machinalement le dos de cette main qu’il tenait, et il avait cette profonde sensation qu’en parler le confrontait à davantage de problèmes encore que s’il n’y eût jamais réfléchi. Agacé par cet aveuglement complet qu’ils avaient face à toutes ces notions, toutes ces émotions si humaines et pourtant si attirantes, il secoua doucement la tête pour planter ses yeux dans ceux de son compagnon :

-A quoi bon vouloir les comprendre, Cahya ? Nous n’y parviendrons jamais. Ces… Relations, ne sont pas faites pour nous. Pourquoi ne pas oublier ça et voir par nous-même ? Découvrir, pas réfléchir, on aura tout le temps de le faire plus tard, alors que la nuit connait ses limites. Qu’il n’y ait pas de nom à tout cela n’est pas important, plutôt le vivre que de le nommer…

Il se rendit l’espace d’un instant compte que le fruit de tous ces tourments qui l’agitaient depuis peu était concentré juste devant lui, pour d’obscures raisons, et cela ne manqua pas de déclencher bien de nouvelles choses, à commencer par cette légère fascination qu’il portait à ce visage un rien renfrogné.



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Lun 5 Fév - 23:01

It's time to make everyone cry



Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Mon regard ne quitta pas le sien alors que des dizaines d’idées me passaient par la tête. Je ne savais plus comment organiser toutes ces pensées. Elles se bousculaient dans mon esprit, mes instincts qui avaient pourtant été tus jusqu’à si récemment me hurlant de faire quelque chose. Quoi ? Je n’en avais aucune idée… Il me fallut un long moment de silence avant d’enfin réussir à me décoincer. C’était maintenant ou jamais. Plutôt que de le nommer, il fallait le vivre, et j'avais envie de le vivre maintenant. Plus tard serait trop tard, quand le jour se lèverait, tout serait terminé. Comme un rêve...

Je levais lentement mon bras libre, l’autre tenant le bouquet se retrouvant le long de mon corps, et je le passais autour du cou de Martial, le tirant doucement vers moi pour effleurer ses lèvres des miennes, les pressant doucement. C’était un essai. Je connaissais cela, je l’avais vu quelques fois durant mes observation, mais je n’aurais jamais pensé le faire un jour. On ne nous apprenait pas cela. On n'attendait pas cela de nous. Personne, ni les scientifiques qui nous avaient créés, ni les gens qui vivaient dans ce monde, ne s'attendaient à ce genre de sentiments venant de nous. N'étions-nous pas des machines à tuer ? ... Nous en étions. Nous n'avions pas l'habitude d'apprécier ou d'être doux. Cependant, je trouvais cela aussi nouveau et surprenant qu’agréable. Ce n’était pourtant pas grand-chose, a priori… Les fleurs glissèrent finalement de mes doigts, tombant doucement au sol alors que je serrais mon compagnon, passant ce bras nouvellement libre autour de lui. Les premières lueurs de l’aube commençaient déjà à pointer, et sans que je ne sache vraiment pourquoi, mon cœur se serrait. Si on m’avait dit que je me sentirais déçu comme ça un jour… Simplement parce que la nuit prenait fin…

« - Je connais ça. Je crois que c’est tout. Le reste n’est que de la théorie. »

Je soupirais, ignorant la froideur et l’humidité de nos vêtements, le bouquet au sol que nous étions venus chercher spécialement ici, tout le reste autour, sauf les rayons du soleil qui montaient lentement mais sûrement.

« - La nuit prend déjà fin. Je n’ai pas envie de rentrer. Pas tout de suite. »

Retrouver le quotidien, les habitudes, les combats que j’aimais pourtant, les entraînements, les tours de garde… Une exception ne faisait pas de mal, et me dire qu’elle prenait déjà fin était étrangement douloureux. Ma curiosité réclamait plus. Mon existence voulait poursuivre ces nouvelles expériences.
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mar 6 Fév - 16:54
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


Il n’avait pas cillé, pas cherché l’espace d’une seconde à se défaire de l’emprise de l’autre soldat. Rien de tout cela n’aurait dû arriver, mais maintenant qu’il baignait dans tout ça, dans tous ces ressentis, il ne lui venait plus en tête de vouloir s’en échapper. Sentir ces lèvres chaudes presser les siennes n’aurait su être plus plaisant, et l’une de ses mains vint se poser sur la joue du rouquin, pâle, lisse, pour rendre ce contact plus appuyé, plus profond. Il ne se fit pas prier pour attirer ce corps tonique vers lui, un bras passé à sa taille. Cela lui sembla durer des heures et pourtant à peine quelques secondes, et il eut l’impression qu’on lui arrachait bien des choses lorsque cela pris fin. Il ne l’avait pas réalisé, mais les premiers rayons venaient se perdre dans l’herbe, perçant les nuages restants.

-Je n’aurais jamais pensé pouvoir espérer un jour ne jamais voir le soleil se lever.

Sa voix n’était qu’un murmure, car c’était là le mieux qu’il pouvait faire tant son cœur lui paraissait vouloir s’envoler de sa poitrine. Aucun regret, juste une appréhension certaine de ce qu’il pourrait se passer, et cette flamme inconnue, là, toujours là, bien implantée. Un sourire léger étira ses lèvres, qu’il ne put s’empêcher de mordre pour tenter de le masquer, et à sa grande surprise il y retrouva le goût de celles du jeune homme qu’il ne parvenait plus à lâcher. Cela le désarçonna quelque peu, mais ne fit que déclencher un frisson tout aussi neuf dans son échine.

-Ne rentrons pas, dans ce cas… Comme si cela allait changer quoi que ce soit. Je n’ai pas envie que cela cesse. Pas tout de suite…


Ses doigts se resserrèrent un peu plus sur les vêtements de son camarade, et il ne cessa le geste que de crainte de finir par le pincer ou lui faire mal. Le soleil ne serait pas visible avant un moment encore, mais pourtant sa lumière suffisait déjà à faire flamboyer les cheveux roux de Cahya, phénomène qui ne manqua pas d’attirer son œil. Encore humides, assombris, et pourtant aussi explosifs que leur propriétaire. Sa main quitta la joue qu’elle n’avait pas quitté, effleurant la mâchoire si bien ciselée, jusqu’à sa nuque. Il ouvrit la bouche, sans doute pour trouver un quelconque argument en faveur de leur évasion, mais il roula des yeux avant même d’articuler quoi que ce soit. A la place, il vint de nouveau cueillir cette bouche qui le tentait, et qui serait si vite interdite, si vite oubliée lorsqu’ils rentreraient chez eux. Il se questionnerait plus tard. Réfléchirait demain, les jours suivants, les mois qui viendraient s’il fallait. Mais ce n’était ni le lieu, ni l’instant, car le temps filait trop vite, et leur liberté s’effilait à chaque petite minute qui s’écoulait.

Il recula, très légèrement, contempla cette flamme qui embrasait ses sens, et les fleurs écarlates qui les entouraient encore. Il lui vint l’envie absurde de se souvenir de cette image tant qu’il le pourrait, car une obscure clairvoyance lui laissa l’amère certitude qu’il ne la verrait sûrement pas autant qu’il pourrait le vouloir dans le futur.

-Oublions d’où on vient encore un petit moment, puisque c’est là la seule chose que l’on désire… Rien ne va s’effondrer si l’on ne rentre pas. Tout sera… Comme d’habitude. Mais sans nous. Pour une fois. Une unique fois…

Unique. Ce mot lui déplaisait, en attestait sa très légère moue qui n’avait cessé de ressurgir lorsque la réalité menaçait de les rattraper. Elle pouvait bien attendre encore un peu, cette fameuse fatalité, car ils étaient bien. Et même si par le plus pur des hasards, ils en venaient à reproduire l’expérience, ici ou ailleurs, rien ne serait similaire. Il s’agissait après tout de la première fois qu’ils se laissaient aller à vivre autrement que comme des machines. Ils le redeviendraient, mais au moins leur resterait-il quelques souvenirs.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mer 7 Fév - 12:47


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
C’était peut-être l’un des aspects sur lesquels j’avais le plus de mal à me convaincre : Deepground continuerait sans nous. Personne ou presque ne remarquerait notre absence, personne n’aurait l’idée de nous chercher malgré les temps difficiles et les mille-et-un dangers que nous pourrions encourir, car il en était de notre propre responsabilité si quelque chose nous arrivait, tant que nous ne mettions pas en péril la sécurité de notre royaume souterrain ou l’intégrité de notre leader à tous. En d’autres termes, une fois dehors, c’était un chacun pour soi d’une violence sans nom, sauf si tout le monde était mis en danger par les agissements de l’un ou de l’autre. Autant dire que jusqu’à maintenant, ce concept ne m’avait pas vraiment dérangé : je n’avais jamais été du genre à me soucier de l’existence de mes compagnons à trop forte dose, au contraire, je les laissais faire leur vie et agissais seulement s’ils me le demandaient ou si c’était nécessaire pour le bien commun. Et encore, s’ils venaient me demander, rien ne leur assurait que je dirais oui.

Cependant, quelque chose me fit tiquer dans les paroles de mon cher compagnon, alors que le soleil baignait de plus en plus les plaines de ses rayons, inondant nos cheveux et nos regards, réchauffant nos peaux gardées froides et humides par nos vêtements trempés.

« - Unique… Non, pas unique. »

Je le poussais sans ménagement au sol, le faisant basculer avec mon poids alors que je venais presser à nouveau mes lèvres contre les siennes, mes jambes de chaque côté de son corps, mes doigts serrant son haut. Comme si lâcher signifiait la fin de notre expérience. Je mordais légèrement sa lèvre, éloignant à peine mon visage, juste assez pour pouvoir parler.

« - Ce n’est que le début… Même si nous n’avons pas le droit à Deepground, et qu’est-ce qu’on en sait ? Qui a déjà essayé ? Je ne veux pas que ce soit l’unique fois, je ne PEUX pas accepter ça. C’est trop bon. Je veux tout ça, je te veux toi. Je crois qu’on peut rajouter ça à la liste des choses que les humains ont de bien dans leur façon de vivre… »

Je tirais son haut pour le rapprocher de moi, puis le lâchait brusquement, me redressant juste assez pour finir assis sur lui, les mains posées sur son ventre alors que je le fixais avec une moue boudeuse.

« - Et tu n’as pas intérêt à essayer tout ça avec quelqu’un d’autre que moi, c’est bien clair ? »

Car ma jalousie pouvait être très violente… Et pas seulement moralement ou verbalement.
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mer 7 Fév - 17:21
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


Il connaissait la force des soldats de Deepground pour l’avoir côtoyée chaque jour de sa vie, mais resta néanmoins surpris de se sentir renversé avec tant d’aisance quand bien même il était loin d’être facile à déstabiliser. Le corps svelte du rouquin cachait bien des mystères qu’il ne demandait qu’à connaître et découvrir, et il ne fut pas déçu de finir écroulé dans l’herbe pourtant froide et gorgée d’eau. Le contact glacial n’eut pourtant guère d’effet face au baiser que lui offrit son bourreau, et Martial eut un souffle un rien ébahi lorsque Cahya reprit parole, encore sous le coup de ces quelques secondes plus intenses que les précédentes. S’il s’y attendait, à celle-là… Il ne parvenait même pas à être froissé par sa propre docilité. A l’entente de ces mots, il sentit un sourire en coin naître à ses lèvres, et ses mains glissèrent sur les cuisses musclées de son compagnon pour trouver ses hanches.

-Soit… Alors il y aura d’autres occasions. Beaucoup d’autres. Autant qu’on en voudra…


Il regarda un moment ces lèvres boudeuses, cette expression qu’il lui offrait, et leur présente position n’était pas sans lui envoyer pensées et sensations diverses qu’il ne chercha pas à chasser. Avec un ricanement léger, il resta alangui, profitant de ce poids étranger sur lui, et de cette vue toute particulière.

-Et si par malheur il me vient l’envie de tester tout ça avec d’autres, malgré ce que tu me dis ?


Il saisit un changement léger dans la posture du jeune homme, et ses doigts s’empressèrent d’agripper ses poignets. Il ne lui fallut qu’une impulsion pour parvenir à le renverser, le bloquer comme lui l’avait fait, et clouer ses bras au-dessus de sa tête. Sujet sensible, peut-être, et il ne souhaitait pas se faire planter tout de suite. Jaloux, l’animal. C’était horriblement plaisant à savoir. Il satisfaisait de plus son envie de lui faire tâter un peu de ce sol froid à son tour, fait d’autant plus gratifiant. Il fut tenté de le faire mariner encore un peu, mais son expression s’adoucit malgré celle plus féroce du rouquin.

-Aussi irritable qu’un chat trempé, dis-moi… Je plaisantais. Il n’y a que toi que je veuille, Cahya. Tout ça… C’est à nous. A personne d’autre… Tu es le premier, et tu seras sûrement le dernier.

Il prit par ailleurs un malin plaisir à le laisser traîner encore un peu dans l’herbe, admirant le saisissant contraste qu’il offrait parmi les fleurs, et ces yeux verts qui pourtant pourraient le fusiller sur place ne faisaient que diffuser une agréable chaleur à leur simple vue. Il lâcha un son appréciateur, et vint faire pardonner sa mauvaise blague en se penchant vers cette toute nouvelle proie entre ses griffes, mais ses lèvres vinrent cette fois trouver le cou blanc, dont la chaleur n’avait rien à envier au soleil qui s’élevait. Il en eut presque envie d’y croquer, juste histoire de voir ce que cela pourrait faire, mais doutait que l’impétueux jeune homme s’y plie sans protester. C’était là le risque de confronter deux fortes personnalités sans rien pour juguler des instincts trop marqués.

-Crois-tu vraiment que j’aurais envie de faire ça à un autre ? Quelle idée… Je ne te pensais pas à même de douter de tes charmes, pourtant. Si tu voyais ce que je vois… Il eut un rire, et sa langue vint goûter à cette peau parfumée, rieuse, car il savait que ce qu’il dirait ne ferait sans doute pas l’unanimité : Une fichue fleur parmi les fleurs. Écarlate. Et bon sang, tellement dangereuse. Tu te serais déjà libéré si tu le voulais vraiment…


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mer 7 Fév - 22:36


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Je m’apprêtais à répondre à sa question sur le fait d’essayer avec quelqu’un d’autre, quand Martial saisit l’occasion pour inverser nos places, se retrouvant au-dessus de moi. Je lâchais un petit bruit surpris, ne m’y étant pas attendu et étant toujours un peu énervé par son comportement. S’il osait en toucher un ou une autre, il aurait affaire à moi. Déjà, cette personne ne serait aussitôt plus de ce monde, et lui… Hm. Je n’avais pas l’habitude d’être jaloux ainsi. Enervé, fou de rage, excité par l’idée de propager la mort et le sang, oui. Mais jaloux réellement… Je ne pensais pas que ça m’était déjà arrivé.

Je décidais naturellement de me débattre un peu, pour le principe de montrer mon mécontentement. L’herbe était froide et pleine d’eau, et je pensais vraiment à l’allure que nous allions avoir en rentrant, trempés et couverts de verdure, débraillés et décoiffés, les lèvres rougies par nos baisers. Je me demandais si les autres allaient comprendre ou nous poser des questions. Je n’avais pas spécialement envie d’étaler ça. Non pas par pudeur, mais bien parce que j’avais peur des réactions des nôtres. J’avais peur qu’on nous l’interdise, et je n’aurais pas supporté. C’était comme une drogue : j’y avais à peine goûté que j’en voulais déjà plus, beaucoup plus.

« - Arrête… »

Ses lèvres et sa langue dans mon cou me firent gémir tout bas, alors que je bougeais mes jambes, ces dernières venant se serrer légèrement autour de Martial sans que ce ne soit vraiment calculé. Mes instincts de supériorité me poussaient à vouloir me libérer de cette dominance, mais ma curiosité pour ce que nous faisions depuis le départ me disait de ne pas bouger et de profiter de ces contacts physiques si doux.

« - Je ne doute pas de mes charmes. Pour en douter, il faudrait déjà que je les connaisse réellement… Mais je vais essayer de te croire. Si je te vois avec qui que ce soit d’autre, je LE tue et je TE tue. »

Me connaissant, ce n’était pas une menace en l’air. Mettre fin à quelques vies ne m’avait jamais dérangé, loin de là. J’arrêtais finalement de bouger.

« - Et maintenant… Qu’est-ce qu’on fait ? »

Je n’avais pas envie que ce moment s’arrête, mais en même temps, je ne voyais pas comment continuer. Je n’y connaissais presque rien, mais la base humaine qui se trouvait dans mon corps et dans mes réactions à certaines choses avaient l’air de réclamer plus venant de Martial.
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Jeu 8 Fév - 16:05
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


-Cesse donc de faire semblant… Tes mots me disent d’arrêter, mais ta voix, elle… Elle me crie tout le contraire,
s’amusa-t-il à mi-voix.

Il continua son doux manège sans avoir besoin de se faire prier, plutôt curieux de sentir que ces simples gestes suffisaient à tirer des réactions pour le moins inédites au jeune homme. Le son bas, grave, qu’il sentit remonter le long de cette gorge contre laquelle ses lèvres s’égaraient, acheva dans le conforter dans l’idée que c’était enivrant, et que c’était bien que se situait toute cette découverte qui les intéressait. Avec un soupir plus profond qu’il ne l’aurait cru, à croire qu’il s’essoufflait, il chercha à reproduire l’expérience, alors même qu’il ne soupçonnait pas que ce fut possible quelques minutes plus tôt. Il pouvait bien proférer les menaces qu’il voulait, que Martial écoutait d’ailleurs d’une oreille des plus distraites, il n’aurait à priori pas à les appliquer dans les jours à venir tant tout cela risquait de hanter ses pensées.

-Oh, tu as fini de me menacer, ça y est ? J’ai toute ton attention, ou tu veux ruminer encore un peu ? Même si visiblement, être jaloux fait partie de ces charmes que tu ignores, j’aimerai éviter d’y tâter pour le moment.

Il se redressa à regret pour le fixer, l’air railleur, et il relâcha les poignets de son compagnon pour lui rendre sa liberté. Cependant, il ne donna pas l’impression de vouloir se redresser, ou de lui laisser le champ complétement libre à la fuite. Qu’il profite encore un peu de l’herbe froide, après tout. Glissant le long de son bras, ses doigts vinrent prendre la succession de sa bouche, suivant sa mâchoire pour se perdre sur son cou, caresser la pomme d’Adam qu’il sentit bouger lorsque le rouquin déglutit, et ce mouvement le fascina un instant au-delà du raisonnable.

-Je n’en ai aucune idée. Mais ce n’est pas… Anodin. C’est plutôt entrainant, si tu veux mon avis. Mais tu vas finir par attraper la mort, aussi solide qu’on soit.


Il avait du mal à mettre des mots sur quoi que ce soit, aussi cessa-t-il bien vite d’essayer. A la place, il se concentra simplement sur ce que tout cela évoquait, déclenchait, et le bout de ses doigts vint s’immiscer entre la peau et le col de son habit, effleurant la clavicule. C’était ça, qui manquait de complétement le perdre. Il avait besoin de voir. De ressentir. De le toucher, lui qui était alangui ainsi, mais la théorie fumeuse de leurs années souterraines n’aidait en rien une quelconque pratique de quoi que ce soit. Ils avaient l’air bien stupides, à se fixer ainsi, sans savoir, sans connaître. Mais il fallait bien admettre que cette chaleur, si elle n’était pas désagréable, n’en était pas moins suspecte du début à la fin. Et tout cela avait un lien avec eux, avec ce qu’ils faisaient, et que sa conscience suppliait de continuer. Malgré ses propres intentions de préserver leur supposée santé, d’ailleurs.

-Je crois que je vais finir par craquer à ce je-ne-sais-quoi qui me hurle de te garder pour moi. Qu’est-ce que tu ressens, toi ? A geindre comme ça, j’ai cru t’avoir fait mal.

Ce n’était pas fondamentalement vrai. Il connaissait l’expression de la douleur. Ça n’en était pas. Ce qui n’était pas sans l’émoustiller, mais il voulait l’entendre de la bouche du rouquin. Que c’était aussi plaisant pour lui.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Ven 9 Fév - 20:36


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Je détestais le fait qu’il lise aussi clairement en moi. Que la moindre de mes réactions soit comprise comme une invitation à faire plus que ce que nous faisions déjà. Et c’était de toute manière le cas : j’avais envie de lui, sans savoir ce que cela impliquait plus que nos baisers et nos douces caresses. Mes mains se posèrent sur lui quand il me lâcha les poignets, et je le fixais, toujours avec cet air légèrement boudeur.

« - Mal ? Tu plaisantes ? Je ne suis pas aussi fragile, déjà. Et ensuite, ce que tu me fais… C’est tout le contraire de « mal », que ça me fait. Ca me plait. »

Je n’arrivais pas vraiment à mettre des mots dessus, et le concept « d’aimer » – que ce soit quelqu’un ou quelque chose – m’était encore très peu familier en ce qui concernait des sujets autres que le sang et le combat. Ca n’avait rien de violent, ici. Tout était tendre, appréciable, chaleureux. Malgré le frais de l’eau partout, je n’avais pas froid. Je frissonnais de plein de sensations que je ne connaissais pas, et c’était aussi excitant qu’effrayant.

« - Me garder pour toi… Tu veux dire, maintenant ? Ou… Comme ce que font ces humains ? »

Je n’avais pas envie de renoncer à ma liberté physique. Elle qui avait été si durement acquise au fil du temps m’était chère. Je voulais pouvoir me lever quand je le voulais et sauter des gravats dans la nuit, errer dans les rues en ruines, m’entraîner jusqu’à des heures tardives, m’épuiser au-delà du raisonnable… Je ne voulais plus avoir de chaînes. Et en y pensant, ma rancœur envers les humains venait aussi de là : ils nous voulaient cachés et enfermés. Ce qui était… Hors de question. Plus maintenant. Cependant, je n’avais aucune notion de propriété « sentimentale », si tant est qu’elle existait. Je levais lentement ma main, effleurant la joue de Martial.

« - Parce que si c’est ça… Faisons une sorte de pacte. Nous découvrirons ensemble les plaisirs du corps et… Du cœur. Toi et moi, rien que nous deux. Personne ne s’immiscera dans ces sensations, ce ne sera qu’à nous. D’accord… ? »

Je me perdais un instant sur son visage. Le soleil s’était finalement bien levé derrière lui et lui donnait un halo lumineux qui le rendait… Oh, si magnifique.
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Sam 10 Fév - 9:46
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


Très honnêtement, cette moue qu’il lui servait n’avait rien à envier à celle d’un enfant en pleine crise, pour peu que Martial en ait déjà vu un dans sa vie. Adorable, en somme, si on oubliait le fait que ce visage d’ange pouvait aisément lui briser quelques os si l’envie lui prenait. Mais Martial l’oubliait, lui, sans sourciller, car ce n’était pas le lieu d’être méfiant ou de se souvenir de ce qu’ils étaient. Pourtant, à l’entendre évoquer ces humains, il grogna légèrement, car quoi qu’ils fassent ou qu’ils disent, ils n’en seraient jamais. Et il ne voulait pas l’être. L’idée en elle-même, en revanche, était plaisante. Le garder pour lui comme ces stupides humains. Il n’était pas loin d’admettre que c’était plutôt satisfaisant, en soi.

-A quoi bon me demander mon avis, quand tu connais déjà la réponse… Je t’ai trouvé, je te garde, tant que tu voudras de moi. Ton pacte était déjà scellé quand on est arrivés dans ces plaines.


Il vint machinalement appuyer sa joue contre cette main douce, dont il vint ensuite embrasser la paume, avant de l’attraper dans la sienne. Dire qu’ils comptaient rentrer à l’aube… A voir cette ombre sur le sol, cette lumière dans laquelle ils baignaient, ils avaient complétement failli à cette première promesse. Il ne s’en souciait plus. Au point où ils en étaient, il considérait qu’une minute de plus, ou une minute de moins, ne changeraient de toute manière plus rien.

-Tu imagines ? Quelque chose qui soit à nous, sans être aussi aux autres. Je crois que je n’avais jamais envisagé ça possible…


Il marqua une légère pause, tout en se redressant, et en libérant partiellement le rouquin, au cas où il lui viendrait une pulsion de liberté toute justifiée. Car cette flamme fougueuse qui siégeait dans ces prunelles vertes, il doutait de pouvoir un jour l’apprivoiser. Et cela aussi, ça lui plaisait. Ils ne seraient jamais humains, aussi ne seraient-ils jamais faibles. Si leur férocité demeurait, alors tout irait bien. C’était là l’essentiel pour conserver leur secret aussi longtemps que possible, car il avait déjà décidé de conserver cela pour lui, et de tenter de cacher cela à son amie un peu trop folle qui irait sûrement débusquer d’elle-même quoi que ce soit qui lui soit interdit. Il ne craignait pas de souffrir, et ce depuis longtemps, mais venait en revanche de s’éveiller cette légère crainte de la perte, qui elle, était sûrement la contrepartie de tout ce bonheur qu’ils découvraient.

Les plaisirs du corps et du cœur, disait son compagnon, son amant, aurait-il dit s’il avait seulement eu conscience que ce terme s’employait sans doute dans leur situation, n’étaient que des termes abstraits. Alors il se dit que cela aussi, ils le découvriraient à leur façon. En faisant des erreurs, sûrement, mais toujours dans l’optique de ne jamais vraiment se rattacher à ces théories fumeuses. Il releva les yeux vers Cahya, malicieux, et un sourire plus franc aux lèvres.

-Tu t’y connais plus que moi, sur le sujet ? Toi qui m’a l’air bien plus curieux à ce propos… Parce qu’avoir des sensations à deux, fort bien, mais encore faudrait-il savoir comment faire ça. J’ai beau observer les humains, ce n’est décemment pas eux qui vont faire quoi que ce soit d’intéressant dans les rues…


Quoi qu’à voir la manière dont il vint ponctuer ses paroles d’un baiser fougueux qui aurait aussi bien pu renverser de nouveau le jeune homme, il ne faudrait pas grand-chose pour que, sans savoir, ils trouvent d’instinct, grâce à cette part d’humanité qui persistait, ce qu’ils cherchaient tout deux sans le cerner.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Dim 11 Fév - 15:06


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
« - Je ne m’y connais pas vraiment, non. »

J’avais quelques fois pu observer certaines habitudes humaines, comme se tenir la main ou s’embrasser, ce que l’on avait déjà fait. Mais je devais avouer que je n’avais pas beaucoup vu plus que cela, et que même si mon corps semblait réclamer davantage de contact, mon esprit était tout bonnement incapable de savoir comment faire.

« - Je ne sais pas trop comment on pourrait… Se renseigner... »

Car il fallait voir la vérité en face : à Deepground, personne ne saurait nous répondre. Nous étions tous dans le même bateau, certains même en sachant bien moins que nous et n’ayant jamais imaginé que nos mains l’une dans l’autre puissent résulter en autre chose qu’une gêne pour les mouvements. Nous n’avions pas non plus la possibilité de demander à l’extérieur, nous étions les ennemis, ceux qui étaient craints et rejetés. Je ne voyais plus qu’une façon théorique de nous informer, soit par le réseau informatique, soit par la bonne vieille méthode des livres, si tant est que l’on avait la capacité d’en trouver qui parleraient spécifiquement… De relations.

J’eus cependant à peine le temps de terminer ma phrase que Martial revenait m’embrasser avec toute la passion dont son être peu éduqué à ce sujet était capable. Toujours couché sous lui, je poussais sur mon corps pour me cambrer contre le sien. Les instincts humains qui subsistaient sous la couche d’expérience et de super-soldat que nous avions semblaient bien savoir ce qu’ils faisaient… Mes mains glissèrent sur son dos, serrant son uniforme entre mes doigts.

« - Qu’est-ce qu’on fait… ? Est-ce qu’on rentre pour essayer de savoir, ou est-ce qu’on essaie ici au risque de faire mal ? »

L’un ou l’autre m’aurait satisfait, mais si nous retournions à la tour, alors il me faudrait un petit moment pour me calmer et reprendre contenance. Oh, et aussi, penser à un mensonge au cas où on nous poserait des questions…
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Dim 11 Fév - 17:42
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


C’était un phénomène bien captivant de sentir ce corps puissant se cambrer, bouger ainsi contre le sien, et il lui suffisait d’imaginer la manière dont les muscles devaient rouler, s’activer sous les vêtements sombres, pour ressentir de nouveau ces envies étrangères et pourtant bien implantées dans son reste de conscience humaine.

-J’ai absolument aucune idée de comment on pourrait trouver de quoi satisfaire notre curiosité, mais ça reste quelque chose à tenter… Il doit bien y avoir quelques bribes d’information qui trainent, à un endroit ou un autre.

Partant des connaissances très limitées que tout leur entourage possédait, glaner conseils et explications auprès d’un quelconque camarade se révélait exclu par avance, d’autant plus qu’il faudrait par la suite s’envelopper d’un beau tissu de mensonges pour ensuite s’en tirer sans problèmes. Et des mensonges, ils allaient devoir en proférer, tant pour cette nuit où ils s’étaient volatilisés que pour les autres écarts de conduites -si on pouvait les appeler ainsi- qui verraient le jour dans le futur. Les livres pouvaient être une bonne option, après tout, mais il semblait plus probable de tomber sur un complet documentaire traitant des armes à employer dans tel ou tel situation, que sur un ouvrage qui éclairerait leurs lanternes pour le moment bien éteintes. S’il lui prenait l’envie, il irait rôder, mais il craignait d’avoir bien du mal à se défaire d’Evelyn qui ne le laisserait décemment jamais seul.
Tout en glissant un instant sa langue contre ses lèvres qui, déjà rougies, ne risquaient plus grand-chose, l’une de ses mains vint se poser au creux des reins du jeune homme, encore une fois avec un automatisme tout naturel qui le laissa bien perplexe. Et il les sentait, celles du rouquin, qui agrippaient ses vêtements, et il aurait honnêtement pensé en être plus incommodé que ça. Or, c’était loin d’être le cas.

-De toute manière, puisqu’on ne sait pas, on ne risque pas non plus de savoir ce que l’on fait mal ou non… Marmonna-t-il en roulant des yeux, alors que de son pouce il traçait de lents cercles dans le dos de son compagnon : Si on rentre maintenant, tu sais pertinemment qu’on va se faire happer par notre routine… On ne saura pas avant des lustres.

Il eut l’air hésitant, et secoua doucement la tête, sans trop savoir quoi choisir entre cet appel sourd qu’exaltait sa part humaine, et cette doucereuse raison qui lui soufflait qu’en effet, à ne pas savoir quoi faire, ils risquaient tous deux de foncer dans un mur. En d’autres circonstances, il aurait été aisé de remettre tout cela à plus tard, peu importe ce que ce « ça » pouvait finalement être, mais dans leur vie à eux, c’était également prendre le risque de ne pas retrouver une occasion pareille avant… Eh bien, il était même dur de prévoir combien de temps cela prendrait.

A regret, il se redressa cependant, tout en profitant de la prise qu’il avait sur Cahya pour lui faire suivre le mouvement. Il lâcha un discret soupir, maudissant cette ignorance, et se demanda pourquoi il ne s’était pas posé toutes ces questions avant. Tout aurait été bien plus simple. C’était à s’en demander si les humains avaient ce genre de problèmes, eux.

-Je n’ai pas envie de mal faire. Imagine si on rate vraiment quelque chose ? Ce serait du gâchis. On a le temps. Du moins, à priori…

Les temps étaient plutôt calmes en comparaison aux enfers par lesquels ils étaient passé. Aucun risque de mort imminente, peut-être pas tout de suite, car une fois les évènements déclenchés, quels qu’ils soient, ils pouvaient tout aussi bien y passer les uns après les autres. Ce temps dont il parlait… Ils en disposaient, jusqu’à preuve du contraire, et il espérait que ça durerait tout de même un moment, même si une bonne guerre de libération ne serait pas de trop.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Lun 12 Fév - 20:04


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Je hochais la tête et l’accompagnait dans son mouvement pour me redresser. D’un côté, ma curiosité et mon tempérament sans limites me donnait envie d’envoyer au diable tout cet apprentissage et de simplement suivre les envies de mon corps avec Martial. Cependant, mon éducation me poussait aussi à voir tous les aspects « pratique » de l’acte. Mal faire, ça pouvait être se faire mal. Se faire mal, ça pouvait être se blesser. Et se blesser, ça pouvait rendre inapte à combattre à 100%. Et ça, c’était inacceptable, pour un membre de Deepground tout d’abord, mais aussi pour moi qui détestais avoir l’air faible. Même si je n’avais pas envie de bouger, il fallait bien.

« - Oui, on a le temps. Et puis, on fera ça comme tout le reste : à la perfection. »

Car je ne comptais pas rater ces premières expériences. Quelle idée ! Tout ce que nous faisions était empreint de grandeur, et encore plus lorsque j’étais celui qui agissait, alors il était hors de question que nos premiers essais soient… Médiocre ! Ca aurait été une insulte. Pour moi. Et pour lui. Je ne voulais pas qu’il me juge mauvais dans ce que nous allions faire. Alors il faudrait que… Je fasse d’autant plus de recherches, sans qu’il ne le sache forcément.

Je le lâchais à contrecœur – terme amusant, puisque je n’avais jamais vraiment appris à me servir de cet organe pour les sentiments – et je me levais, attendant qu’il soit sur ses jambes pour lui prendre une nouvelle fois la main. Nous n’avions pas fière allure : les cheveux en bataille, les habits à moitié secs et couverts de terre et d’herbe, les lèvres rouges, la respiration encore irrégulière… Heureusement que nous avions le trajet pour nous en remettre un minimum.

« - J’espère que tu as pensé à un bon mensonge pour quand on rentrera… Ils vont nous poser des questions. »
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mar 13 Fév - 19:03
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


A la perfection, disait le rouquin, et Martial ne put qu’approuver l’idée malgré le fait qu’ils en revenaient au même point : certes, mais faire quoi, au juste ? Ils trouveraient bien, en temps et en heure… Tout cela ne relevait après tout que de quelques petites recherches à effectuer. Il se releva sans se presser, pas plus enthousiaste que son compagnon à l’idée de rompre cette bulle de calme, tellement douce, qu’ils avaient créé sans y prendre gare. Sa main sera celle qui venait de s’y glisser, et il esquissa un fin sourire, un rien moqueur, alors que ses yeux détaillaient l’état de celui qui lui faisait face. C’était une satisfaction sans précédent que de le voir ainsi, à cause de lui, et il le couva d’un regard possessif qu’il venait sûrement de découvrir, comme tout le reste. Cette notion de propriété, il ne l’avait après tout jamais ressentie. Une forme de jalousie certaine, sans doute, se cachait là-bas derrière, alors qu’il songeait au fait qu’il apprécierait que personne ne puisse voir ce spectacle si atypique dans les couloirs de Deepground.

-J’étais trop occupé à penser à d’autres choses, toi en particulier, alors tu m’excuseras mais le mensonge sera trouvé d’ici notre retour…

Avec un léger rire, il entreprit de sa main libre de retirer toute cette herbe qui collait à l’uniforme de son camarade, ces pétales et toute cette terre, dans le vain espoir de lui rendre un air un peu plus présentable. Allez savoir comment ils pourraient expliquer de façon crédible la raison pour laquelle ils s’étaient roulés dans la boue. Il fut quelque peu contrarié du résultat, car ces vêtements devraient recevoir un lavage bien plus poussé -mais rien n’était plus dur à faire partir que du sang, aussi était-il optimiste : ils avaient l’habitude-, mais ne s’empêcha pour autant pas de laisser traîner un peu sa main sur ce corps svelte, qu’il sentait vibrant sous sa main, comme un grand fauve qui n’attendrait que d’agir.

-Si tu te voyais… C’est clair qu’ils vont nous poser des questions, avec cette dégaine. T’en as partout. Je ne saurais même pas dire comment c’est possible.


Du pouce, il frotta la joue du jeune homme, histoire d’en enlever la terre, car à force de rouler de droite à gauche ils n’en étaient pas sortis indemne. Avec une affection qui restait encore toute neuve, il effleura l’une des pommettes du rouquin, avant de s’écarter pour l’observer d’un œil plus critique, désormais :

-Disons que… C'est mieux. On pourra toujours dire qu’on s’est viandé dans un coin boueux. C’est toujours plus simple à expliquer que les fleurs.


Cette petite phase de nettoyage sommaire plus ou moins terminée, il laissa son regard dévier vers l’endroit d’où ils venaient. Plus il y pensait, plus l’envie d’y retourner s’effaçait. Mais cela restait chez eux, et le resterait toujours. Alors, serrant un peu plus la main du rouquin, il commença à rebrousser chemin, le soleil désormais bien haut derrière eux.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mer 14 Fév - 12:26


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Nous avancions, main dans la main, le regard rivé sur le paysage urbain qui s’étendait devant nous se rapprochant peu à peu à chaque pas. Les ruines de la tour étaient visibles de loin, tenant dans un équilibre presque miraculeux. Tout le monde ou presque connaissait l’existence de notre ville souterraine, grâce à un petit malin nommé Valentine qui s’était amusé à jouer les héros. Nous avions dû nous terrer si longtemps sous les décombres en espérant survivre un jour de plus, en espérant le retour de notre leader, en espérant nous faire oublier le temps de revenir à nous. Encore une fois, nous gardions des séquelles de ce que des humains se pensant supérieurs à nous nous avaient infligé.

« - C’est marrant… » disais-je distraitement. « On a tellement été conditionnés à ne rien ressentir de plus que ce qui est nécessaire au combat qu’on est en train de réfléchir à un mensonge pour cacher une chose… Peut-être naturelle ? En tout cas, rien de mal. »

Je serrais un peu plus la main de Martial, secouant la tête. Je ressentais le besoin de nuancer mon propos avant que l’on m’accuse de traitrise, même si je doutais qu’il le fasse.

« - Je veux dire… Nous avons été soumis par la force et par des stratagèmes honteux par la Shinra, et malgré notre libération, certains en ont gardé des traces. Au lieu d’être une armée contrôlée par des puces, on est des soldats bien fidèles suivant les ordres de Weiss à la lettre. Certains ne ressentent même pas le quart de ce qu’on a ressenti sous la pluie, dans les plaines, ou même tout simplement en se battant à d’autres endroits. Ils seront pour toujours coincés dans ce qu’ils ont été conditionnés à faire, obéir et batailler, sans jamais avoir la curiosité de voir plus loin. »

Un soupir passa mes lèvres. Parfois, je me demandais ce qu’il adviendrait de nous si nous choisissions de faire le contraire. Désobéir et nous mêler aux Hommes sans chercher plus loin. Mais ma haine envers eux m’en empêchait totalement.

« - Tu crois que l’on arrivera à être… Vraiment libres un jour ? »
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Jeu 15 Fév - 18:48
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya


Il ralentit un peu le pas pour méditer sur ces paroles, pensif, perplexe quant à leur soudaineté alors qu’il n’avait guère demandé à les entendre. Un autre soldat aurait sûrement mal pris ces propos, les aurait déformés, mal interprétés, mais le balafré était bien de ceux qui ne portait qu’une attention toute relative à cet endoctrinement qu’ils subissaient. Pourquoi devrait-il rabrouer quelqu’un qui suivait le même courant de pensées que lui ? Surtout que ce qu’il lui disait là le plongeait dans une telle confusion, une telle brume de méconnu qu’il s’en retrouvait perdu. Il prit le temps pour ruminer un peu, arranger ses idées, et ses doigts pressèrent eux aussi un peu plus ceux du jeune homme tandis qu’il stoppait un instant sa marche, sa prunelle encore valide luisant doucement.

-Pour être libres, encore faudrait-il que l’on cesse de se poser des chaînes sans qu’on ne nous le demande… Au fond, qu’est-ce qui nous empêche de partir, maintenant, seuls, Cahya ? On pourrait. Mais tu sais aussi bien que moi que nous ne le ferons jamais… C’est chez nous, quoi qu’on en pense, et je n’aimerais pas qu’il en soit autrement. A quoi bon être libérés si c’est pour l’être seuls ? Mais les autres, comme tu le dis si bien, ne le comprennent pas tous…

Il laissa son regard se perdre vers la Tour, qui se dessinait au loin et qui semblait presque receler d’un quelconque appel silencieux qui les pousserait à rentrer, quoi qu’il advienne. Il ignorait ce qui était naturel pour eux, ce qui ne l’était pas, et ce à quoi leur destin et leur vie précaire les destinaient. Alors il se contenta de soupirer, laissant son souffle rejoindre celui de son compagnon, et se perdre dans ces trop vastes plaines qui recueillaient leurs confessions, témoins silencieux de leur fuite éphémère.

-Si la liberté, la vraie, ressemble ne serait-ce qu’en partie à ce que j’ai ressenti, et que je ressens avec toi, alors on ne peut qu’espérer la goûter un jour. Mais pour nous délivrer, il faut gagner la guerre, et j’ai comme le sentiment qu’on pourrait ne jamais en voir la fin. Nous sommes prisonniers... De ce que nous sommes.

Il esquissa une légère grimace à ces mots, jetant un coup d’œil au rouquin, car c’était là des mots qui pouvaient sonner d’une façon très pessimiste. Pourtant, comme tous ses camarades, il croyait à leur victoire, et s’y consacrait corps et âme. Mais il avait vu les massacres, comme tous les siens, avait vécu bien des douleurs pour leur combat. Peut-être ne seraient-ils libres qu’une fois morts, après tout, au train où allaient les évènements. Toujours moins nombreux, toujours plus acculés, attendant leur heure. Ils pouvaient aussi bien finir par mourir sous terre sans personne pour jamais les regretter. Il n’eut pas le cœur d’en parler, néanmoins, jugeant que c’était déjà bien assez. Au lieu de cela, ses doigts caressèrent le dos de la main de son soldat -le sien, car décidément Martial n’était pas moins possessif que lui-, et ce geste l’apaisa un peu. Ils n’étaient pas encore sortis de leurs cages, des entrailles de la terre, mais un jour viendrait où ils pourraient vivre comme ils l’entendaient.

-De toute façon, à part garder foi et nous battre pour tout ce que l’on désire, que pouvons-nous faire ? Alors partons du principe qu’on sera libres un jour. On fait un pas de plus vers tout cela à chaque fois qu’on prend la peine d’y réfléchir, au fond… Même si c’est plus aisé de suivre les ordres.



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Sam 17 Fév - 21:37


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
La réponse de Martial ne m’aidait pas à avoir espoir, mais je comprenais le léger pessimisme dont il faisait preuve. Après tout, notre nature même nous poussait à suivre les ordres, peu importe d’où ils venaient. Et nous avions une confiance aveugle en Weiss, notre leader et notre sauveur. Moi… Eh bien, je le respectais et suivais ce qu’il nous disait. Cependant, je ne m’empêchais pas d’être curieux, et mon espoir était toujours pour la même cause : un jour, peut-être que nous arriverions à vivre à la vue de tous. Pas comme leurs égaux, évidemment. Nous leur étions supérieurs en tous points, et nous n’avions aucune raison de nous limiter pour eux, eux qui nous craignaient et voulaient notre disparition pure et simple.

Je marchais silencieusement jusqu’aux abords de la ville, me tournant lentement vers Martial. Les ruines n’étaient pas encore présentes là où nous nous tenions, mais comme lorsque la grande rue sous la pluie s’étendait devant nous, mes pas se firent hésitants. Je n’avais pas envie de rentrer, mais nous y étions bien obligés… Je serrais la main de mon « amant », si toutefois c’était bien ce qu’il était pour moi, je n’en étais pas encore tout à fait sûr, malgré le fait que je voulais le garder auprès de moi et découvrir toutes ces douces choses avec lui.

« - On va devoir se lâcher dès qu’on arrivera près de la tour. Et maintenant que le jour s’est levé, il va falloir être prudents. »

Ce n’était pas une remarque particulièrement importante, mais le dire était moins attristant que de le retourner sans cesse dans mon esprit. Je caressais doucement la main de mon compagnon de sortie, lâchant un bref soupir.

« - Si on te demande : on a cru voir quelqu’un tenter de s’infiltrer dans la tour. J’ai déjà signifié aux supérieurs qu’il y avait des petits fouineurs dernièrement. On l’a suivi, mais finalement, il n’y a rien eu. Ils ne devraient pas se poser trop de questions… Normalement. »
©️ AkumaCursed



Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Mar 20 Fév - 17:37
Les Fleurs du Mal
Pv Cahya

Ce fut avec un léger soupir contrit qu’il regarda ces rues familières, qui de part leur seule présence sonnait la fin proche de leur petite escapade dans un monde tellement différent du leur. Il ne chercha pas à empêcher les caresses du jeune homme, et se rendit vite compte que lui-même se prenait à flatter les doigts du rouquin des siens. Il les sentait doux contre sa paume, et l’idée de devoir les lâcher ne manqua pas de lui arracher un grognement léger.

-De toute manière y a-t-il une seule situation dans laquelle nous ne devons pas être prudents ? Qu’il fasse jour ou non n’y change rien.

Jamais il n’aurait pensé vouloir que la nuit se prolonge indéfiniment mais c’était bien le cas en ce moment. Il tourna un regard lassé vers son compagnon, et leur marche pourtant tellement rapide à l’allée semblait désormais ralentir de seconde en seconde. C’était déprimant de se dire qu’une fois arrivés, tout redeviendrait comme avant. Il irait faire des gardes, des patrouilles, se prendrait une dérouillée de la part d’Evelyn, et s’effaceraient alors toutes ces délicieuses heures passées en compagnie de ce soldat qui venait de lui ouvrir tout un horizon de découvertes.

-Quand bien même ils se poseraient des questions, ce qu’on dit là est juste la vérité. On a bien suivi quelqu’un pour en arriver là : j’ai suivi un vagabond, et toi… Tu m’as pisté. D’ailleurs, rappelle-moi de te rendre la pareille, un affront pareil ne saurait rester sans vengeance.


Tout cela lui paraissait déjà bien lointain, alors qu’il ne s’agissait que de la veille. Il fallait dire qu’en peu de temps ils avaient fait subir bien des déclics à leurs esprits encore bien neufs. Il se faufila dans une rue, tirant son rouquin après lui pour ne pas rester ainsi plantés bien visibles à la portée des yeux des matinaux et des motivés. Il lui venait une grande envie de se laisser errer entre ces murs de béton en usant d’un quelconque prétexte pour le justifier, mais n’avaient-ils pas déjà bien assez joué avec les règles et le danger ? La Tour était bien trop proche à son goût, désormais, aussi s’arrêta-t-il pour de bon et fit face à celui qui par le futur lui causerait bien des joies et des soucis.

-J’en viens à me demander comment c’est possible qu’on ne se soit pas croisés plus tôt… Souffla-t-il avec un certain regret, même s’il n’admettrait oh combien jamais qu’il avait déjà conscience de sa présence auparavant, car il aurait été dur de ne pas le remarquer : Mais maintenant tu ne me fileras plus entre les doigts. Je… Je t’attendrai, Cahya. Je pense que ce sera même plus fort que moi.

Il effleura la joue de son camarade, du bout des doigts, car à proximité de chez eux il craignait malgré tout que quiconque les surprenne. Quoi qu’il ne saurait résister à cette attraction étrange qu’exerçait le rouquin très longtemps.


Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
    Ven 23 Fév - 21:15


Les Fleurs du Mal.

avec Martial
Un cœur. Pour beaucoup d’entre nous, cet organe n’était présent que pour gérer le sang en nous, comme un outil, une pompe que l’on devait préserver en nous et faire dérailler chez les autres, percer, couper, trancher ou arracher par tous les moyens dans les corps de nos ennemis. Peu de gens chez Deepground considéraient que cette partie de notre organisme servait à autre chose, et encore moins pour les sentiments. C’était comme si nous étions des créatures sans cœur, n’ayant que des souvenirs d’émotions ressenties un jour ou dont on aurait pris connaissance par hasard en regardant les autres, et nous ne nous intéressions pas à eux plus que de raison, puisqu’ils n’étaient qu’inutiles. Seuls la colère et le besoin de vengeance pouvaient avoir un intérêt particulier pour nous, pour nous pousser à combattre toujours plus, à ne jamais baisser les bras quitte à en mourir, à toujours suivre notre leader, Weiss, dans tous ses plans. La haine et le ressentiment provoquaient notre fidélité envers notre libérateur.

Et pourtant je ne m’étais jamais senti aussi libre qu’aujourd’hui. Je n’avais jamais senti mon cœur changer d’état à ce point, battre vite à chaque instant… Pour finalement se serrer dans cette ruelle, et aux mots de mon « amant ». Si c’était cela, ce qu’ils appelaient l’amour, c’était aussi revigorant que douloureux. Pourtant, quelque chose en moi, de la fierté peut-être, me poussait à ne pas dramatiser.

« - Arrête ça… Même si on ne peut pas se montrer devant tout le monde, qu’est-ce qui nous empêche d’être ensemble ? Même si on ne peut pas se toucher, on pourra toujours avoir des missions ensemble, des tours de garde, des entraînements. Tu pourras même venir là où je dors. Personne ne cherchera à savoir ce que l’on fait si on est assez silencieux… Et qui sait, peut-être que Weiss en personne n’en dira rien et qu’il s’en moquera. »

J’approchais pour un dernier baiser, dernier avant de devoir reprendre notre routine si longue et pénible mais au but si noble. Puis je ne lâchais la main de Martial que lorsque nous arrivions devant la Tour, me tournant vers lui avant d’y entrer. J’avais espoir que cette liberté nouvellement acquise continue de s’étendre, toujours plus loin… Jusqu’à ne plus avoir à me cacher. Jusqu’à ne plus avoir à nous cacher.
©️ AkumaCursed


[Je pense qu'on peut finir là, si tu veux faire un post pour finir ou pas =3 Ils sont trop chou ♥️]


Contenu sponsorisé
Re: [Flashback] Les Fleurs du Mal. [Pv Cahya] [Terminé]
   

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: