AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour ...
Voir le deal
9.99 €
-37%
Le deal à ne pas rater :
Grosses remises sur le calendrier de l’Avent 2021 FUNKO Dragon Ball ...
43.99 € 69.91 €
Voir le deal

 

 [Flashback] Come what may... until my dying day

Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant
Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Dim 17 Déc - 11:34


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Alors que l'heure matinale passait lentement mais sûrement, laissant peu à peu les premières lueurs du jour poindre à l'horizon, il semblait bien trop compliqué pour les deux amants de faire la part des choses et de se séparer temporairement afin que leur secret soit gardé au mieux, à la place de cela ils restaient en ce séduisant lit, récent théâtre de leur amour et dans tous les sens du terme, dans les bras l'un de l'autre. Bien que Gentiana avait alors annoncé à plusieurs reprises avoir un rapport assez compliqué avec le contact et rapport physique, Ardyn devait effectivement être l'exception qui confirmait la règle, aussi bien pour la nuit passée qu'actuellement puisqu'elle ne se dérobait pas sous son toucher, l'incitant d'ailleurs à l'accentuer avec cette tendresse qu'elle lui connaissait désormais. « Quand tu dis tomber... tu parles de ce moment imprévu et tellement intense que tu as manqué de nous faire découvrir en réveillant mon frère cette nuit ? » encore une fois, son sens de l'humour et de la plaisanterie étaient finement aiguisés, même de si bon matin, cela dit il s'annonça plus sérieux ensuite car le sujet abordé était véritablement important à ses yeux, sachant qu'il se devait d'être sincère.

« Aussi physiquement qu'émotionnellement tu veux dire ? Donc ce sont mes facettes maladroite et légèrement négligée qui te charment ? C'est tout de même intéressant. » dans un léger sourire en coin, en venant doucement caresser la joue de son amante avant de prendre la parole.

« Je crois que ce qui m'a intrigué et touché en premier chez toi, ce fut cette apparence terriblement solide et glaciale, cette façon dont tu avais de me répondre, de voir au-delà de ce rôle social... » alors qu'il plongeait son regard ambré dans celui de Gentiana durant le début de sa tirade, ne mettant pas bien longtemps pour la poursuivre. « Une impitoyable beauté froide, et pourtant si chaleureuse et avenante, je pense que c'est un tout qui m'a fait fondre, paradoxalement. » sans pour autant faire l'éloge de cette beauté naturelle dont elle avait été gratifié dès la naissance, peut-être par Shiva elle-même d'ailleurs, car ses mots auraient été bien fades comparé à ce qu'il en était réellement. Tandis que rien ne changeait en cette chambre, sa compagne secrète et interdite vint s'approcher un peu plus de lui, profitant de leur posture respective, avant s'amuser à le faire frissonner, qui plus est à lui rafraîchir assez subitement le postérieur.

Ayant pour effet de le faire sursauter légèrement, il ne put s'empêcher de souffler un bref rire à son tour avant de la mordre dans le cou, avec un peu moins de douceur sans doute, bien que faisant attention à ne pas trop laisser de marque. « Hmmm... Méfie-toi, tu pourrais bien me donner l'envie d'être de nouveau déraisonnable, surtout quand tu fais ça. » alors qu'il avait pris un air faussement sérieux en disant cela, néanmoins cela n'enlevait rien à la véracité de ses propos, les privant un peu plus de ce temps précieux quant à leur secret tout en leur offrant quelques moments supplémentaires entre eux... Probablement qu'il faudrait que l'un d'entre eux se fasse violence pour faire cesser ce plaisant petit jeu, mais Ardyn n'avait absolument pas envie d'être sage pour l'instant, pas après cette première nuit surtout que la suivante ne se profilait pas encore à l'horizon.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Dim 17 Déc - 15:40


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

La bataille était lancée pour savoir qui aurait le dessus sur l'autre concernant le détournement du terme « tomber » et elle ne put que rire à l'évocation du risque qu'ils avaient encouru cette nuit, enfin, c'était surtout la mauvaise foi de son aimé qui la faisait rire car elle en était doté au moins autant que lui.

ça, c'était de ta faute. Se défendit-elle alors : c'est vrai quoi, si il s'était laissé bien gentiment faire, ils ne seraient jamais tomber ! Bon, d'accord, disons que les tores étaient partagés ? Il tenta alors d'interpréter les aveux de la prêtresse et l'on pouvait bien dire qu'il n'était pas très loin de la réalité ! Elle afficha un instant un sourire taquin avant de le regarder avec plus de tendresse. C'est tout ce que tu ne montres pas au grand jour qui me charme chez toi … ça et tout le reste aussi.

Tout en fait, car il lui été bien plus facile d'apprécier ses manières de Sauveur en spectacle quand elle savait ce qu'il cachait derrière ce masque. En fait, même en privé il avait sa façon de se donner en spectacle, mais c'était d'une manière qu'elle pouvait pleinement apprécier et elle avait de toute façon appris à voir cela bien différemment. Est-ce qu'elle allait continuer à l'aimer pour tout cela avec le temps ou est-ce que certaines de ses manières allaient finir par l'agacer ? Tout nouveau, tout beau, comme se plaisaient à dire ses aînées quand de jeunes prêtresses venaient à avouer leur attirance pour un bellâtre. Il fallait bien le dire : les prêtresses de Shiva étaient de vraies rabats-joies.

Elle sourit de plus belle lorsqu'il lui retourna les compliments et cela l'amusa un peu de constater qu'il aimait apparemment se faire snober froidement … avec cette révélation, il serait finalement bien moins difficile de faire comme si ils n'étaient pas du tout intime en publique et ce serait même avec l'idée de l'émoustiller qu'elle jouerait son rôle de prêtresse glaciale et intouchable à la perfection … comme avant tout ça.

— Tu es bien inspiré de bon matin, amour. Fit-elle remarquer après cette foule de jeux de mots qu'il venait d'enchaîner avec tant de fluidité. Très bien, si c'est pour te plaire, dans ce cas, je m'appliquerai à t'ignorer soigneusement et froidement chaque fois que nous serons en publique … Parce que je ne pense pas en être capable en privé, surtout comme ça ... Se moqua-t-elle gentiment avant de déposer un baiser sur son épaule … enfin, elle allait sûrement vraiment le faire !

Et bien qu'elle put bénéficier de ce genre de fioriture toute la nuit durant, elle fut encore surprise d'apprécier à ce point lorsqu'il la mordit avec un peu plus de fermeté dans le cou et elle avait d'ailleurs glissé une main contre sa nuque, trahissant ainsi son désir de « plus ».

— Oh … et ça ne serait vraiment pas raisonnable d'être … déraisonnable, hm ? Elle rit d'elle-même pour n'avoir jamais été si peu convaincante, même en voulant jouer intentionnellement la mauvaise comédienne. Que puis-je bien faire pour en appeler à la raison … Fit-elle semblant de réfléchir en remontant ses doigts de plus en plus froids vers les côtes de son aimé.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Dim 17 Déc - 23:13


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Aussi bien lui qu'elle, tout deux semblaient se renvoyer la balle pour décider de qui était fautif, autant au sujet de ces pauvres chutes qu'à savoir qui pouvait bien être le plus déraisonnable sans cesser leurs charmants petits jeux pour rien au monde, surtout qu'ils avaient l'air d'apprécier cet aspect rebelle alors présent chez chacun d'entre eux sans vraiment l'admettre, ou au contraire affirmer que cela serait utiliser ultérieurement et contre le parti opposé, à croire qu'un conflit était sur le point d'être lancé pour le plus grand malheur nocturne, ou pas que, des futurs voisins. « Quelle ironie, n'es-tu pas la première à dire que je ne suis pas responsable de toute la misère du monde ? » en soufflant un rire tout en cherchant à la prendre à son propre piège, même si au final cette chute avait encouru plus de peur que de mal, si ce n'était cette sensation grisante d'être découvert en bien peu de temps. « Lorsque tu parles de ce que je cache au grand jour... tu veux dire ce que je cache sous cette tonne de vêtements dont il te faut encore apprendre à les enlever avec aisance ? » sans démordre alors qu'il était visiblement très en forme, à croire que cette petite nuit lui avait fait plus de bien qu'il ne l'aurait pensé... à moins que ce ne soit le calme avant la tempête et qu'il tombe de fatigue un peu plus tard dans la journée, qui sait !

Devant cette menace, qui aurait eu l'air de chantage si elle n'avait pas rebondit sur une des affirmations de son tendre amant en la déformant légèrement pour arriver à ce constat, cela eut pour effet de lui tirer une petite moue en coin en plus de l'inciter à la mordre une fois de plus mais au niveau de la clavicule, pas celle où elle avait été dangereusement blessée évidemment, puisqu'elle semblait en demander davantage à en juger par sa main sur la nuque de ce cher sauveur. « Tu trouves que nos rapports officiels sont froids ? Je connais bien quelques personnes qui pourraient dire le contraire, à moins de mettre sur pied un stratagème pour me rendre détestable. » en plissant doucement le regard, un brin amusé, alors qu'il fixait Gentiana avec insistance, malheureusement il venait potentiellement de lui donner une bien terrible idée et il ne s'en était aperçu qu'un peu trop tard. Bien sûr qu'elle aurait été capable de jouer la comédie et faisait courir on ne savait quel bruit à son sujet, pour que la gente féminine le fuit par exemple, ce qui ferait ses affaires de femme possessive et jalouse, pour son plus grand plaisir du concerné d'ailleurs. « Tu serais bien cruelle de faire l'un ou l'autre, chérie. » dans un sourire suivit d'un léger rire alors qu'il vint l'embrasser avec douceur dans un soupir d'aise étouffé tout en conservant sa peau contre la sienne.

Alors qu'il vint doucement rouler sur le côté, lui concédant l'ascendant volontairement pour une fois, Ardyn profita de la situation, de cet instant présent, pour venir caresser la joue de son amante tout en la découvrant à la lumière du jour naissante, ou du moins ce qu'il pouvait en percevoir à travers les draps. « Il serait déraisonnable de ne pas l'être en effet, mais j'ai bien peur que cette notion soit morte hier soir... écrasée entre nos corps et le sol de ma chambre. » tout en se retenant de rire devant cette nouvelle allusion à cette chute malencontreuse, cherchant définitivement à la moquer gentiment sur le sujet, pour une fois que ce n'était pas lui.

Tandis qu'il frissonnait sous le toucher de sa bien-aimée, il lui rendit la pareille en laissant ses mains se balader sur le corps nu et offert de la jeune prêtresse, dans une caresse aussi sensuelle que désireuse bien que le sujet de conversation soit diamétralement opposé à son geste.

« Des amants raisonnables s'en seraient tenus à cette simple nuit et non pas à ce matin, sachant qu'ils prennent de plus en plus de risques d'être découverts... mais il est si difficile de l'être, même maintenant alors que cela devient malheureusement nécessaire. » tout en choisissant d'être la voie de la raison pour cette fois, du moins il essayait de faire de son mieux mais cela ne l'empêcha d'enlacer son amante pour la garder quelques instants de plus contre lui malgré le constat réaliste de la situation... elle allait devoir retourner au temple, ou du moins chez elle, avant que la majorité de leurs contemporains ne se réveillent et ne remarquent quoi que ce soit. Il était peut-être déjà trop tard cela dit.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Lun 18 Déc - 17:05


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Eh, ne serait-il pas en train d'essayer de la faire culpabiliser, là ? En évoquant cette culpabilité chronique dont elle essayait si difficilement de le soigner ? Le pire, c'est qu'il jouait très bien les victimes, car même s'il ajouta à cela un rire léger, elle ne pu s'empêcher de se demander – l'espace d'une seconde – si cela n'avait pas ravivé le fardeau de son bien aimé … Cette seconde passé, elle secoua doucement la tête.

— Ce n'est pas pour autant que tu n'es responsable de rien … et tu es d'ailleurs coupable de me faire perdre tout sens commun. Et elle rit de nouveau devant la tentative de son amant de déformer ses propos, bien que cette fois il ne les ait pas tant déformer que ça … En partie … approuva-t-elle donc sans complexe.

Et oui, elle aimait tout ce que Ardyn pouvait cacher et principalement ce qu'il ne réservait qu'à elle, entre autre : sa passion et son corps de divinité et elle aimait particulièrement ces deux choses justement parce qu'elle n'appartenait qu'à elle … et un peu à Ardyn, hein, mais surtout à elle. Et comme il venait de lui rappeler à quel point son corps pouvait être difficile d'accès en temps normal, elle se blottit encore un peu plus contre lui alors qu'il lui mordait la clavicule afin de sentir sa peau glisser contre la sienne. Voilà qui risquait de la trahir un jour, mais plus il la mordait, plus elle avait envie qu'il continue … peut-être même un peu plus bas … juste pour quoi si cela serait tout aussi agréable.
Quand Ardyn évoqua quelques personnes pouvant dire que leurs rapports étaient tout sauf froids, Gentiana ne put que penser à Kazan qui semblait avoir été en partie visionnaire le jour où il l'avait accusé d'avoir eu une aventure avec Ardyn … bon, le truc c'est qu'il avait également évoqué Rygdea, ce n'était donc pas un sans faute … mais si il en été venu à penser ça, c'est que d'autres devaient également déjà avoir des soupçons … heureusement, ces personnes devaient être assez bienveillantes ou indifférentes pour ne pas faire plus de bruit avec ces rumeurs.
Elle ne prit cependant pas le temps d'évoquer cela aussitôt, car alors qu'elle croisait le regard de son aimé – et il avait l'air en proie à cette appréhension que l'on a après une grosse gaffe – elle sourit d'un air prédateur juste avant qu'il ne tente à nouveau de jouer sur la corde sensible.

— Mais n'as-tu pas dis toi-même que je suis impitoyable ? Souffla-t-elle après un tendre baiser qu'elle soupçonna être une tentative de corruption. Mais je ne pense pas qu'on ai besoin de se méfier de la vision que les gens ont de notre relation … des rumeurs naissent à chaque fois qu'une prêtresse adresse la parole à un homme, il faut simplement laisser courir.

Les rumeurs : phénomène social qui étaient source de divertissement ! Elle en avait toujours beaucoup ri, même lorsque ça la concernait – et on avait déjà entendu des choses assez originales sur elle et Rygdea ou même avec le Roc. Cela dit, elle n'était pas très sûre d'apprécier toutes les rumeurs à présent … celles qui la concernaient continueraient très certainement de la faire rire, mais si elle en entendait qui concernait Ardyn, elle risquait de déchanter légèrement. Et cela arriverait sûrement.

Elle se retrouva bientôt sur son amant qui capitula avant même que le moindre combat n'ait commencé, ce qui  ne rendait pas la victoire moins appréciable. Elle plissa légèrement les yeux lorsqu'il en remit une couche sur leur chute nocturne, mais préféra le combler de caresses plutôt que répondre quoi que ce soit. La lumière de l'aube filtrait suffisamment dans leur cocon fragile pour qu'elle puisse apprécier pleinement le visage paisible de son amant qu'elle chérissait tant. Les paroles de son aimé n'illustraient pas du tout ses gestes et bien qu'il ait parfaitement raison, Gentiana décida de profiter encore un peu plus longtemps du moment en plongeant son visage contre le cou de son aimé alors qu'il l'éteignait comme un au revoir. Non, non, il n'allait pas s'en tirer comme ça …
Les genoux de part et d'autre des hanches de son aimé, elle avait légèrement relevé le bassin tout en blottissant son buste contre le sien alors qu'elle mordillait et jouait de sa langue dans son cou.

— Oh, je croyais que cette notion été morte … et par ma faute, d'après toi, hm ? Susurra-t-elle langoureusement avant de continuer à l'embrasser dans le cou tout en le comblant de caresses et puis elle commença à onduler doucement du bassin contre lui sans pour autant entreprendre la moindre union intime. Il n'aurait jamais dû lui donner l’avantage après avoir insinuer qu'elle avait de grosses fesses – car oui, c'était une interprétation comme une autre.
Ses lèvres commencèrent doucement à descendre, s'arrêtant un instant sur une clavicule avant de continuer son chemin vers les pointes sensibles du thorax de son amant qu'elle mordilla légèrement. Elle descendit encore jusqu'à son nombril avant de remonter à nouveau en s'attardant sur les mêmes points, jouant de nouveau du bassin une fois son visage à nouveau plongé dans son cou.

— Mais tu as raison, murmura-t-elle langoureusement juste à son oreille, il faut être raisonnable disant cela, elle lui mordilla le lobe de l'oreille alors que son intimité venait doucement caresser sa virilité. C'est dur … mais il le faut. C'est après un doux soupir d'aise qu'elle se redressa subitement, mettant un terme à ses baisers et à toutes autres caresses en s’assaillant sur les jambes de son aimé et en couvrant sa nudité avec la couverture qu'elle serrait contre elle. Allez, debout.

Et comme si rien ne venait de se passer, genre, rien du tout, elle piqua toute la couverture pour se lever.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mar 19 Déc - 2:18


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Visiblement, Ardyn avait quelque peu perturbé Gentiana en venant la taquiner sur cette culpabilité, sur cette responsabilité, bien que cela ne dure pas bien longtemps, mais il y avait quelque chose de tout à fait touchant sur son visage à ce moment-là, quand bien même ce fut assez vil de sa part que de l'emmener sur ce terrain précis. Alors qu'elle se rattrapa doucement en venant lui annoncer qu'il était en grande partie responsable de la situation actuelle, ce qui flattait son égo puisqu'il avait un certain pouvoir sur elle même si l'inverse était tout aussi vrai, elle ne manqua pas de le lui faire payer à sa manière en profitant de cette abdication physique pour embrasser ses lèvres puis enfin son buste.

« En partie ? Je suppose que cela veut dire que je dois redoubler d'efforts pour que tu ne vois plus que par ma personne, quelle femme exigeante et insatisfaite tu peux faire, mon amour. » en soufflant un nouveau petit rire alors qu'il frissonnait sous les baisers de son amante, surtout depuis cette fameuse nuit car elle semblait avoir trouver quelques failles et faiblesses pour le rendre encore plus désireux et lui apporter cette sensation aussi grisante que plaisante. « Je pensais que tu n'en ferais rien pour éviter de me donner raison à ce propos... je crois donc avoir manqué une chance de me taire. » alors qu'un sourire en coin vint se dessiner sur ses lèvres, fermant les yeux pour profiter de ces instants de tendresse alors que ses mains continuaient d'aller et venir le long du dos de sa compagne, sans relâcher son étreinte pour autant comme s'il souhaitait qu'elle poursuive encore longuement son petit jeu tout à fait agréable et sensuel.

« J'imagine que plusieurs autres rumeurs ont du se former à ton sujet, et pas seulement celle qui t'imaginait entretenir une relation tout à fait intime avec moi, ce qui relève de la pure fabulation comme nous le savons tous les deux. » sans pour autant demander des exemples de façon explicite mais sa curiosité était piquée au vif, bien que d'autres pourraient survenir plus tard en lui montrant ô combien ses contemporains pouvaient être envieux et à quel point sa merveilleuse prêtresse pouvait être désirée également... mais là encore ce serait un peu vicieux et paradoxal car notre cher sauveur se révélait être quelqu'un d'assez jaloux et possessif en fin de compte. Néanmoins il n'eut pas vraiment le temps de penser plus longuement sur ledit sujet car Gentiana vint accentuer son activité tentatrice en lui chuchotant quelques mots à l'oreille en se voulant très séductrice... avant de remuer le bassin pour autant lui donner envie que de le frustrer puisqu'elle s'arrêta juste à temps pour les couper dans leur élan, le faisant se mordre la lèvre sous cette affreuse provocation.

« Absolument que c'est de ta faute, et encore un peu plus maintenant qu'hier soir d'ailleurs, il devrait être interdit de jouer avec les désirs d'autrui de cette façon, même pour une prêtresse. » tout en affichant une moue faussement sérieuse, bien que la frustration demeurait sous les précédents gestes de son amante, surtout qu'elle l'avait laissé totalement offert à sa vision et complètement nu puisqu'elle récupéra l'intégralité de la couverture et se relevant. Décidément elle était une femme des plus dangereuses et cruelles, car même s'il appréciait ces moments de jeux, celui-ci était des plus mesquins puisque la situation exigeait son départ imminent et en toute discrétion... si bien qu'il ne bougea pas du lit pour autant, calant son coude pour y soutenir sa tête, prenant la pose comme un modèle artistique l'aurait fait, en l'observant silencieusement.

« Tu as de la chance que l'on doive être raisonnables, cela ne te sauvera pas de ma terrible vengeance, chérie. » en plissant doucement le regard, aussi bien pour se donner un peu de crédibilité que par réflexe puisqu'il ne s'était pas encore accommodé à la lueur naissante du jour. « Tu aurais une idée de comment procéder maintenant ? Tu comptes retourner au sein du temple directement ou quelque chose te retient à l'extérieur encore quelques temps ? » en finissant par se relever, sans gêne et sans pudeur d'ailleurs, en se dirigeant vers la porte de sa chambre pour y tendre l'oreille afin de prendre connaissance de l'activité ou non au sein de la demeure. Sans avoir caché la dimension personnelle et bien peu sage dans ses précédentes questions, Ardyn continuait à réfléchir au sujet de cette maudite période de séquestration religieuse mais aussi à comment pouvoir la revoir sans crainte d'être découvert la prochaine fois.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mar 19 Déc - 11:07


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

On dirait bien qu'elle avait piqué la curiosité de son bien aimé au vif en parlant des si nombreuses rumeurs qui pouvaient courir à leur sujet. Elle n'avait pas vraiment besoin de lui en parler maintenant – surtout qu'évoquer la rumeur faisant cas d'une relation entre elle et Rygdea risquerait de plomber un peu l'ambiance – il n'aurait de toute façon aucun mal à en prendre connaissance au détour d'une conversation banal avec un de leurs concitoyens.
C'est avec une dignité qu'elle aurait qualifié de surprenante que son amant affronta ce coup bas particulièrement vil, car il est vrai qu'elle aurait aimé le voir un peu plus en difficulté face à la frustration. Sadique, vous dite ? Vous ne l'aviez toujours pas compris … ? C'est aussi qu'elle aimait simplement se faire désirer, surtout par lui.

— Je ne vois pas de quoi tu parles … Répondit-elle simplement lorsqu'il souligna le manque d'éthique dont elle venait de faire preuve en jouant avec ses désirs, déjà dans son rôle prêtresse prude. Disant cela, elle avait commencé à chercher ses vêtements éparpillés au sol. Et si elle retrouva le bas de ses sous-vêtements, il semblerait que son soutien-gorge soit définitivement perdu quelques part dans les bois … ce n'était pas très grave, personne ne connaissait ses sous-vêtements de toute façon et elle en avait d'autres. Non sans jeter un œil à son amant qui prenait la pose sous ses yeux, entièrement nu et pouvant enfin apprécier pleinement sa superbe chute de rein que les rayons du soleil semblaient caresser, elle avait donc commencé à se rhabiller tranquillement.
Elle était en train de couvrir sa poitrine de la première partie de sa tunique quand il lui promit des représailles, ce qui la fit rire, non pas parce qu'elle l'en croyait incapable … mais plutôt parce qu'elle avait finalement assez hâte de voir ça. Si ils commençaient à se renvoyer la balle pour ça aussi, leurs petits jeux risquaient de prendre un tournant encore bien fougueux.

— Il se pourrait bien que j'apprécie cette nouvelle facette de vengeur redoutable …

Elle n'aurait sûrement jamais dis ça si elle n'avait eu ne serait-ce qu'une vague idée d'à quel point il pourrait l'être dans plusieurs siècle ! Mais en attendant, cela paraissait alléchant de l'imaginer un peu dangereux en entreprenant une vengeance sensuelle … Enfin, il ne fallait pas non plus qu'elle le sous-estime, elle risquait de plutôt mal le vivre si il la laissait en plan à son tour dans une situation pareille … ou  Déesse sait ce qu'il pourrait trouver pour se venger !
Il s'enquit cependant assez vite de la suite des événements, mais oui, vous savez, la chose à laquelle elle ne s'était pas donnée la peine de penser cette nuit ? Ben voilà, c'était maintenant. Le fait est qu'elle n'avait pas vraiment prévu de rester jusqu'à l'aube, si personne n'était venu les déranger dans leur bain, elle serait sûrement rentrée avant les premières lueurs … du coup elle n'avait pas vraiment prévu le coup.
Alors qu'il se levait pour se balader tout nu sous son nez en dandinant son joli fessier comme pour l'aguicher – en fait il ne se dandinait pas vraiment, il marchait juste, mais pour elle ça revenait au même – elle s’asseyait au bord du lit pour enfiler ses bas.

— Hm, je vais sûrement passer rapidement au marché pour justifier pour absence matinale. Après ça, je vais avoir besoin d'un bon bain … Elle ne put s'empêcher de sourire en continuant de regarder la chute de rein de son amour et elle détourna enfin les yeux, presque avec pudeur, comme si sa tunique de prêtresse lui rappelait ses devoirs. Et toi, qu'est-ce que tu vas faire … ?
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mar 19 Déc - 12:21


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Malgré sa récente et bien évidente frustration, Ardyn tenait bon mais apparemment son amante aussi, bien qu'il ne se prenne d'envie de se balader dans son plus simple appareil au travers de la chambre. Sans doute qu'il aurait apprécié une moue ou un quelconque signe de sa part, mais cela n'aurait pas suffit à lui rendre la pareille devant cet ignoble affront en se montrant sans doute plus tentatrice que pendant cette longue nuit tout en lui affirmant qu'il devrait trouver quelque chose d'assez rude pour espérer l'affecter un minimum. Bien que ce sujet soit important en cet instant présent, la priorité demeurait à ces quelques moments qu'il lui restait en compagnie de Gentiana avant tout, malgré l'audace et l'assurance de cette dernière en jouant la prude ignorante.

« Crois bien que je te surprendrais de la sorte lorsque tu ne t'y attendras pas... à moins que ce ne soit déjà trop tard et que ton esprit se soit totalement fermé à cette innocente pureté à tout jamais. » en se moquant gentiment de la prêtresse qu'elle redevenait peu à peu pour terminer cette folle soirée dernière, se mettant dos à la porte pour l'heure pour l'observer faire en y calant l'arrière de son crâne dont les cheveux étaient véritablement en bataille. « Dois-je comprendre que tu aimes ce genre de frustration ? D'ici quelques soirées je vais finir par découvrir tes envies et secrets les plus intimes à ce rythme. » en lui souriant doucement, finissant sa petite écoute au travers de la porte pour être sûr que personne n'était encore levé avant de la rejoindre pour lui dérober un baiser, lui relevant le menton puisqu'elle était occupée et assise sur son lit avant de s'écarter doucement, autant pour ne pas retomber personnellement dans ses travers d'amoureux, que pour ne pas lui laisser trop de satisfaction d'avoir ce dangereux pouvoir sur lui, réfléchissant donc à la question.

« Ma journée va probablement commencer par une douche froide, on se demande bien pourquoi d'ailleurs, et sans doute que je vais profiter de l'heure matinale pour me recoucher un peu... à moins que je ne prenne mon courage à deux mains et que j'aille en ville avant de bifurquer pour aller voir ce grand gaillard d'Aquilon. » en fermant les yeux tout en se massant le menton, à la barbe renaissante qui avait l'air de plaire à sa compagne puisqu'elle le lui avait fait remarquer plus tôt la veille. « Mais je proposerai sans doute à Rygdea de m'accompagner un temps, au moins pour essayer d'établir un premier contact si je puis dire... tu as peut-être raison sur ledit sujet, et puis cela te permettra d'être tranquille et de te focaliser sur ce que tu as à faire. » tout en opinant doucement, cherchant peut-être un peu à la faire culpabiliser en sous-entendant qu'ils ne se croiseraient peut-être plus aujourd'hui, même si Ardyn ne put s'empêcher de rire doucement pour lui faire comprendre qu'il plaisantait. Cela allait être compliqué pour lui d'être revanchard, puisqu'il avait toujours été un fauve assez clément et arrangeant, envers à peu près tout le monde.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mar 19 Déc - 17:19


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Franchement la situation était un peu perturbante : il était là à papoter tranquillement comme si tout était normal alors qu'il était tout nu … bon, elle avait l'habitude de côtoyer de la nudité, mais c'était habituellement avec des femmes ! Là, c'était un homme, celui qu'elle aimait en plus, alors cela changeait bien des choses. C'était peut-être sa façon de préparer le terrain de sa vengeance … enfin, ce n'est pas comme si la vue était désagréable. Elle ne répondit rien au sujet de sa potentiel frustration au risque de se trahir et préféra relever la dernière remarque de son amant avec ce sourire énigmatique qui lui allait si bien.

— Tu aimerais bien, n'est-ce pas ? Elle ne précisa pas pour autant si cela allait être possible ou non. Le fait est qu'elle n'avait rien à lui cacher, elle ne s'était pas beaucoup intéressée aux « choses de l'amour » avant de le connaître, mais elle estimait que la confiance et la transparence était une des choses les plus importantes dans un couple, si ce n'est tout simplement aller de soit. Mais Gentiana ne pouvait pas perdre ses habitudes si facilement, elle garderait toujours cette malicieuse habitude de rester mystérieuse, car cela lui plaisait, encore plus aujourd'hui et vis-à-vis de Ardyn, que l'on fasse des efforts pour la percer à jour.

Elle répondit avec tendresse au baiser qu'il vint ensuite lui dérober et qui aurait presque pu être chaste s'il n'avait pas été dans son plus simple appareil. Un sourire paisible avait aussitôt habillé ses lèvres alors qu'elle le regardait s'éloigner à nouveau, toujours avec cet éclat d'admiration amoureuse dans le regard. Le programme de son aimé lui sembla si alléchant qu'elle avait finalement bien envie de rester encore un peu … une douche à deux, suivit d'une sieste matinale à deux … quelle douce idée après une telle nuit.
Terminant d'enfiler ses bas et ses chaussures en même temps qu'il finissait d'évoquer son programme potentiel avec son frère – et elle commençait à croire qu'il avait envie de les mettre en concurrence – elle se leva pour mettre la ceinture de sa tunique.

— C'est une bonne chose que tu passes plus de temps avec lui. Approuva-t-elle sans lui faire le plaisir de relever l'allusion. Mais fait-moi plaisir et repose toi ce matin … si tu vas en ville, tu vas forcément être sollicité et tu auras vite fait d'épuiser le peu d’énergie que je t'ai laissé … Elle s'était approchée de lui pour lui caresser la joue et les cheveux. J'irai rendre visite à Aquilon ce matin, tu n'auras qu'à passer le voir plus tard dans la journée avec Rygdea ?

La bienveillance avait finalement balayé leurs jeux mesquins. De son côté, elle était à peu près certaine de ne pas pouvoir prendre de repos avant ce soir, mais elle avait toujours été une petite dormeuse et elle n'avait pas de don qui puisait dans son énergie vitale, elle. Elle lui déroba un nouveau baisé avant d’attraper la couverture pour le couvrir.

— Et habille-toi avant d'attraper froid. Elle ne pouvait que sourire en disant cela … après lui avait tant de fois geler diverses parties du corps depuis cette nuit. Elle entreprit ensuite d'essayer de dompter sa longue chevelure hirsute.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mar 19 Déc - 20:48


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Voila que le sujet en était revenu à quelque chose d'osé, surtout en ce qui concernait les désirs intimes et secrets de l'un comme de l'autre mais ce dernier ne fut que de bien courte durée puisque tout sembla se calmer plutôt doucement et tout naturellement, il fallait donc croire qu'ils étaient plus raisonnables qu'ils ne le pensaient. Enfin cela ne l'empêcha pas de répondre pour autant à cette nouvelle question sur le sujet, alors qu'il vint lentement se mettre quelque chose sur le dos en restant à proximité de la porte, bien décidé à partir en éclaireur jusqu'à la porte d'entrée pour préparer le terrain et la fuite de sa bien-aimée.

« Évidemment, mais je ne compte pas brûler d'étapes, je trouverais cela bien dommage et frustrant de ne plus avoir de surprises. » en lui souriant doucement en coin, amusé de la voir en train de combattre ses propres cheveux alors que lui n'avait que faire de la tignasse ébouriffée qui lui servait de chevelure en ce bon matin. « Attends-moi quelques instants, je descends voir si quelqu'un est levé, auquel cas tu risques de devoir me surprendre en trouvant le moyen de sortir... par la fenêtre. » sur un petit ton moqueur, se retenant d'ailleurs de lui dire qu'elle avait de la chance d'avoir perdu le haut et non pas le bas hier soir, si jamais elle devait descendre en rappel par il ne savait quel procédé. Cela dit, ce n'était même pas sûr de la gêner puisque presque toute la ville dormait encore, et sans doute qu'Ardyn aurait été le plus décontenancé par cette situation puisqu'il était du genre à un peu trop réfléchir et appréhender.

« Je ne fais qu'écouter les conseils sages et raisonnables d'une humble prêtresse, je n'ai aucun mérite à cela... surtout qu'elle m'a un peu trop fatigué pour que je ne réfléchisse par moi-même ce matin, j'en ai bien peur. » en fermant doucement la porte derrière lui après avoir adressé un clin d’œil à son amante, en conservant la couverture autour de lui pour ne pas avoir trop idiot et surtout trop nu si jamais il venait à croiser quelqu'un en bas. Par chance il n'y avait pas âme qui vive, ou du moins pas encore, et c'est en passant brièvement dans le paisible salon qui se sentit un peu coupable de devoir la mettre plus ou moins dehors sans lui avoir offert quoique ce soit pour se sustenter après une nuit si éprouvante, ce n'était pas très galant... Mais sans doute qu'elle ne lui en tiendrait pas rigueur vu la situation actuelle, même si notre sauveur affirma intérieurement que ce manque de galanterie serait bien le dernier. Finissant donc par regagner sa chambre, où l'attendant encore sa charmante prêtresse, il referma tout de même derrière lui avant de soupirer. « Malheureusement il n'y a personne, je n'ai donc aucune excuse pour te garder prisonnière plus longtemps... si ce n'est fait courir la rumeur d'un malaise, d'un problème, et dire que tu es ici à but pour que je t'examine. » tout en se retenant de rire devant sa plaisanterie particulièrement peu crédible d'ailleurs, ne bougeant pas pour autant de là où il se trouvait car il espérait bien lui dérober un ou plusieurs baisers avant de l'accompagner jusqu'en bas et véritablement devoir vaquer à ses occupations qui lui sembleraient alors bien plus mornes après son départ, mais cela demeurait inéluctable.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mer 20 Déc - 10:31


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Cela l'arrangeait bien qu'il ne soit pas pressé de percer tous ses secrets, voilà autre chose qu'ils avaient en commun, le goût du mystère et des surprises. C'était un fait à priori banal, une déclaration toute bête … mais cela suffit pour qu'un sursaut de conscience n'émane en elle alors qu'elle se rendait compte d'à quel point elle l'aimait … et qu'elle avait vraiment définitivement de la chance qu'ils se soient si bien trouvés. Ils étaient tout simplement fait pour être ensemble, à tel point que c'en était un peu troublant.
Et il quitta la pièce sans plus de vêtement que la couverture qu'elle l'avait forcé à prendre après un dernier clin d’œil. Pour toute réponse, elle avait simplement secoué doucement la tête d'un air amusé et un peu dépité mais c'est véritablement comme ça qu'elle l'aimait. Elle profita de son absence pour finir d'arranger ses cheveux, venant à bout des pires épis bien que quelques mèches restèrent ondulées ça et là. C'était à peu près correct, mais elle aurait besoin de les laver pour leur redonner la discipline qui les caractérisait habituellement. Ayant tout de même pris note de l’alternative de son amant, elle s'était rapprochée de la fenêtre pour juger le terrain avec curiosité … il y avait des buissons en bas, ce qui pourrait garantir une éventuelle chute … le mur avait l'air plutôt glissant en plus. Hm. Elle espérait vraiment ne pas avoir à en arriver là.

Elle était donc près de la fenêtre lorsque son amant vint la rejoindre, les mains jointes au niveau de son ventre, elle semblait avoir parfaitement reprit ses manières de prêtresse. Elle avait cependant laissé son masque glaciale de côté pour lui adresser un sourire tendre alors que sa nouvelle idée saugrenu lui parut bonne une fois de plus … L'amour rendait vraiment stupide … mais c'était si bon.

— Si tu continues à avoir des idées aussi ingénieuses, je vais finir par me laisser tenter, amour Disant cela, elle s'approchait de lui de son pas élégant jusqu'à le frôler sans le toucher. Elle l'observa un instant, la tête levée vers lui, elle semblait presque pensive, mais toujours aussi admirative. Elle allait avoir du mal à cacher cet éclat de tendresse en publique … le mieux serait qu'elle ne le regarde plus du tout une fois passée cette porte, mais ça aussi, ça allait être bien difficile.
Après un moment, elle se mit sur la pointe des pieds pour venir chercher ses lèvres, posant délicatement ses mains sur ses épaules. Un baiser chaste … qui fut cependant suivit d'un autre plus intime et profond alors qu'elle glissait finalement une main dans son dos et une autre dans ses cheveux pour l'étreindre.

— Tu vas retourner te reposer après, alors … ? Demanda-t-elle, front contre front, les yeux clos. Tu me le promets ? Elle avait alors ouvert les yeux pour plonger son regard au plus profond du sien afin de s'assurer qu'il tiendrait parole. Elle prit le temps de le regarder un long moment, caressant doucement ses joues un peu moins douce que cette nuit et passant son pouce sur ses lèvres, comme si, une fois de plus, elle voulait graver le moindre détail des traits de son visage dans sa mémoire. Elle l'embrassa une dernière fois avant de le relâcher doucement à regret.
— C'est maintenant ou jamais …

Et jusqu'à ce qu'elle se retrouve dans le couloir de l'étage de la demeure Izunia, elle crut bien que cela serait plutôt un « jamais ». Mais elle se dirigeait pourtant courageusement vers la sorte, accompagné de son aimé, tout deux sur le qui-vive. Dans l'entrée, ils échangèrent un dernier baiser – vraiment le dernier cette fois, enfin, pour ce matin – et puis elle ouvrit prudemment la porte, jeta un œil aux alentours et sortit enfin discrètement.
Elle se sentait stupide, parce qu'elle savait qu'elle le reverrait bientôt et qu'ils pourraient également assez vite s'arranger pour prendre un peu de temps en privé, mais elle était vraiment triste, là … Et elle avait à nouveau cet étrange impression de froid dérangeante dont la gelée matinale n'était pas responsable. Elle tenta de faire passer cela par un long détour à travers la citée jusqu'à enfin atteindre la place du marché qui était déjà en effervescence. L'aube lui semblait si pâle … c'était officielle, elle n'était plus qu'une amoureuse transie … ou c'était peut-être la fatigue qui la rattrapait aussi. C'était même sûrement ça, car elle resta un moment à observer un étale de viennoiseries sans vraiment le voir jusqu'à ce qu'une voix la fasse sursauter … elle ne s'était vraiment pas attendue à croiser sa mère ici et maintenant. Elle ne s’attendait pas non plus à ce qu'elle était sur le point de lui annoncer …
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mer 20 Déc - 12:21


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Décidément, elle devait vraiment être amoureuse pour faire l'éloge de l'imagination d'Ardyn ou plutôt de ses idées saugrenues parce qu'en toute sincérité elles n'étaient pas des plus clinquantes ou même très crédibles. Bien que ce constat lui suffit amplement, se rappelant donc qu'il avait peut-être hérité de ce pouvoir qu'elle avait inexorablement sur lui, Gentiana était d'abord venue à sa rencontre en déposant un chaste et prude baiser sur ses lèvres, qui devait être le dernier sans doute, mais elle se laissa tout de même emportée par davantage alors que son amant le lui rendit avec intensité et tendresse.

« Et encore, je ne suis même pas au sommet de ma forme, mais oui je vais me reposer un peu plus, c'est une promesse. » en se retenant de rire alors qu'ils descendirent tous les deux de salle en salle, remerciant l'entretien de la maison pour ne pas avoir à subir quelques grincements lors du passage de l'escalier. Peu de temps après, bien qu'ils s'étaient retrouvés devant la porte d'entrée sans la moindre embûche, Ardyn eut un long temps d'attente et de réflexion en ces lieux, peut-être un peu trop puisque ce fut Gentiana qui ouvrit la porte pour sortir, et non lui.

« Je suis persuadé que l'attente ne sera pas trop longue. Nous avons surmonté situation plus complexe que celle-ci, tu ne crois pas ? » en se voulant rassurant après avoir échangé ce véritable et dernier baiser, cherchant d'ailleurs à se convaincre un peu lui-même car bien que cela ne soit pas si difficile, il savait pertinemment que l'attente serait des plus longues. « Fais attention à toi, d'accord ? Et fais-moi plaisir, repose-toi également chérie... Sinon tu ne pourrais tenir la cadence prochaine. » en souriant en coin, se voulant taquin bien qu'il aurait aimé pouvoir lui dire ces trois mots avant de la voir s'éloigner, mais ils furent bien plus difficile à dire maintenant qu'un peu plus tôt, sans doute le froid ou la possibilité d'être vu et entendu... nu sous sa couverture. Tandis qu'il avait continué à l'observer, finissant par se plonger dans ses pensées une fois qu'elle avait disparu de son champ de vision, Ardyn semblait avoir été un peu trop distrait car il n'avait pas entendu quelqu'un descendre et se poster derrière lui. « Par Minerva... tu m'as surpris, mère. » en sursautant tout en fermant la porte, mettant tous ses efforts à conserver la couverture autour de lui pour éviter une situation particulièrement gênante et honteuse.

« Tu m'en vois désolée, ce n'était pas mon intention. Je voulais voir avec qui tu discutais de si bon matin, après cette nuit. » sur ce ton calme et reposant qu'elle avait également, à croire qu'il l'avait hérité de sa mère, et pourtant elle faisait là allusion à quelque chose qui le perturba un peu plus encore puisqu'elle fit doucement comprendre que Rygdea n'avait pas été le seul à se réveiller. « Elle avait à faire alors elle n'est pas restée suffisamment pour que je fasse les présentations. » en secouant la tête, ne pouvant pas sortir un mensonge éhonté de la sorte, il ne put que plus ou moins dissimuler quelques détails pour permettre à ce secret de vivre... si bien qu'Ardyn ne resta pas plus longtemps dans le salon, aussi bien parce qu'il avait été pris sur le fait que pour éviter d'en dire plus.

« Quoiqu'il en soit je retourne me coucher, encore désolé de... » en suspens alors qu'il remontait lentement à l'étage afin de retrouver son lit, qui pouvait bien ressembler à un délicieux champ de bataille, mais sa mère lui coupa brièvement la parole pour le reprendre sur un point bien précis. « Je ne doute pas que tu en ais besoin, mais ne tarde pas trop, nous aurons des invités à partir du milieu de matinée. » avant qu'elle ne vaque à ses occupations, un sourire en coin, sans doute pour avoir constaté que son fils ne s'oubliait pas et qu'il avait peut-être trouvé quelqu'un, lui donnant cette curiosité quant à l'identité de cette personne mais elle n'en fit rien. Tout ne s'était pas aussi bien passé que prévu mais la catastrophe avait été évité, c'est sur cette pensée que notre sauveur se laissa tomber sur son matelas en soupirant longuement, se retenant de pester quant à cette nouvelle qui, même si elle était innocente, venait de l'achever en le faisant se dire qu'il ne pourrait peut-être pas totalement tenir cette promesse, et Minerva sait à quel point il est homme de parole.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mer 20 Déc - 20:00


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Un sursaut comme elle en avait rarement eut, donc, car elle ne se laissait que rarement surprendre, se montrant toujours si posée et stoïque en toute circonstance ! Elle avait donc posé une main contre son cœur en se tournant vers sa mère qui venait de l'interpeller en posant une mains sur son épaule. Elle avait vraiment eu de la chance, un sort de glace était vite partie dans une circonstance pareille, heureusement qu'elle n'était pas dans un cadre plus angoissant !

— Mère, je ne m'attendais pas à te voir ici …

Le sourire de Silène Narthécia s’effaça en voyant le visage de sa fille et elle déposa aussitôt sa main sur sa joue, puis son front.

— Quelle mine affreuse, tout va bien, ma puce ?
— Oui, je vais bien, maman, assura-t-elle en espérant la rassurer, j'ai simplement passé une petite nuit.

Elle prit le temps de prendre des nouvelles de ses parents en évitant soigneusement le sujet de cette nuit pour que sa mère ne se fasse pas d'idée – elle avait déjà l'imagination fertile quand il ne se passait rien, alors quand il y avait effectivement quelque chose … elle ne pouvait sûrement même pas imaginer. Lorsque la discussion dériva sur les raisons de la présence de Silène ici, cette dernière sembla se souvenir de quelque chose.

— Ah, justement. Je venais me procurer de quoi faire ma fameuse tarte à la framboise et à la crème de violette que tu aimes tant, les Izunia nous ont invités pour un brunch et je ne pouvais pas manquer cette occasion de leur faire goûter.
— Tu as dis « nous » ?
— Je voulais te prévenir hier mais impossible de mettre la main sur toi.
— Papa, toi et moi sommes invités chez les Izunia ce midi, c'est ce que tu es en train de me dire ?
— Nous devons y être pour onze heure en fait, ne soit pas en retard. D'un geste maternelle, elle tenta de lisser une mèche de cheveux de sa fille. Et tu devrais essayer d'arranger ça, leurs fils seront là et je crois que tu as particulièrement tapé dans l’œil de l'un d'eux …
— Oh. Elle se passa la main dans les cheveux, un peu surprise de cette invitation et de l'allusion de sa mère … du quel parlait-elle ?  … Elle avait prévu d'essayer de revoir Ardyn dans la journée, mais elle n'aurait pas pensé que cela puisse arriver si vite … et si facilement. D'ailleurs, étant donné les circonstances, elle n'était pas certaine d'être si enchantée que cela ! Ce repas promettait d'être particulier avec deux amants secrets, leurs parents et le frère qui avait manqué de les découvrir … C'était un peu comme un repas avec la belle famille sans que personne ne soit au courant de ça …

Après avoir convenu de rejoindre ses parents près du temple avant d'aller ensemble chez les Izunia ensemble, Gentiana s'était dépêchée de se procurer des chocolégumes pour aller rendre une visite rapide – beaucoup trop au goût du chocobo – à Aquilon avant de rejoindre le temple où elle dû se laver en quatrième vitesse.  Dans son empressement, elle n'avait même pas pris le temps de réfléchir ou même d'expliquer la raison de son absence matinale et aucune de ses sœurs ne sembla oser la déranger pour le lui demander vu comme elle se hâtait. Le plus difficile fut de sécher ses cheveux, mais l'aide d'un bon feu de cheminer de quelques serviettes chaudes, elle parvint à les dompter à temps, enfin presque. Le temps d'enfiler une tunique propre, c'est avec dix petites minutes de retard qu'elle rejoignit ses parents devant le temple. Mais au moins elle avait une tenue irréprochable et elle sentait très bon un mélange de jasmin, de fleur de cerisier et d'huile d'amande douce.

— Tu es belle comme le printemps, mon petit bourgeon. Dit son père en venant l'embrasser sur le front.
— Je n'ai rien de plus que d'habitude, père. Assura-t-elle, un peu gênée, comme à chaque fois qu'il jouait les papa gâteaux … à chaque fois qu'elle le voyait, oui.
— Et bien tu es toujours belle comme le printemps.
— Les fils Izunia vont tomber en te voyant …
— Ce ne serait pas la première fois … Ne put-elle s'empêcher de murmurer pour elle-même. Que l'on soit bien d'accord, mère, ajouta-t-elle plus sérieusement pour éviter qu'on lui demande de répéter ce qu'elle venait de dire, je ne viens pas pour plaire à qui que ce soit. Alors pas de plan, pas d'allusion, elle se tourna vers son père, et pas de surnom.

Sa mère pouvait bien la trouver rabat-joie et être déçue, Gentiana ne serait pas moins impitoyable que d'habitude à ce sujet, peut-être même aurait-elle un peu moins de scrupule à se montrer ferme en brisant les espoirs de sa mère, car elle savait maintenant que cela ne serait que pour la rendre plus heureuse le jour où le secret serait révélé. Pourquoi ne pas lui en parler maintenant, vous me dirait ? Et bien tout simplement parce que Gentiana estimait sa mère beaucoup trop extravertie pour être fiable en possession d'un tel secret. Elle la connaissait, elle ne pourrait jamais retenir sa joie et elle serait peut-être même capable de prendre les armes toute seule contre le temple de Shiva pour permettre à sa fille d'épouser son aimé au plus vite … et Gentiana ne voulait pas provoquer tant d'esclandres ! Enfin, c'est comme ça qu'elle l'imaginait et honnêtement elle ne voulait pas prendre le risque de vérifier.

Elle avait débarrassé sa mère de la tarte encore chaude qu'elle portait et son fumée lui chatouillait les narines pour lui ouvrir l’appétit, lui rappellent qu'elle n'avait finalement rien mangé depuis hier soir. La famille petite famille en visite fut accueillit par le couple Izunia qu'elle salua avec respect avant qu'on ne lui indique le chemin de la cuisine – comme elle était censée n'être jamais venue – pour qu'elle puisse déposer la tarte. Son pas léger n'avertit pas le seul occupant de la zone, c'est à dire Ardyn Izunia, le sauveur en personne, qui lui tournait le dos. Après un coup d’œil averti autour d'elle, un sourire malin étira ses lèvres alors qu'elle s'approchait tranquillement de lui. Tenant la tarte d'une main, elle posa sa main sur le bas du dos de son amant en prenant une voix plus basse et grave, l'imitation parfaite de celle de Silène Narthécia.

— Bonjour, Sauveur … Vous ai-je manqué depuis la dernière fois … ? Glissant sa main un peu plus bas.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU
[/b]
Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Mer 20 Déc - 23:10


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Alors qu'il ne se sentait que bien peu concerné par cet événement dont sa mère lui avait parlé avant qu'il n'aille se recoucher afin de terminer sa courte nuit, il se passa bien plusieurs heures jusqu'à son second réveil mais cette fois-ci seul dans son lit qui lui semblait presque trop grand. Ayant comme une impression de déjà-vu, il devait être bientôt dix heure lorsque quelqu'un vint frapper à sa porte, le tirant de ses songes dans un sursaut comme si Gentiana avait encore été là et qu'il se devait de protéger leur secret. « J'ai cru comprendre que Mère t'avait prévenu alors qu'est ce que tu fiches encore au lit ? Je pensais que mon intervention nocturne t'aurait aidé mais... apparemment non. » alors que Rygdea venait d'entrer dans la chambre de son frère, faisant allusion à sa petite surprise déplaisante en pleine nuit. Cela étant dit, Ardyn n'eut pas vraiment le temps de véritablement sortir de ses songes et de retrouver une vision pas trop floue qu'il aperçu néanmoins son cadet se pencher et ramasser quelque chose au milieu de ses affaires éparpillées au sol. « Ravi de voir que tu t'es amusé, mon frère, mais les Narthécia ne vont plus trop tarder maintenant alors secoues-toi. » avant de refermer la porte assez bruyamment pour finir de le sortir de son état quelque peu léthargique. Bien qu'il n'avait plus la possibilité de lui répondre, et sans doute qu'il était encore trop fatigué pour sortir et lui en toucher deux mots, ne venait-il pas là de trouver le soutien-gorge oublié par Gentiana ? Bon, il ne devait décidément pas savoir ce qu'elle portait sous sa charmante tunique, donc leur petit jeu avait du rester sauf... mais tout de même c'était bien peu malin de sa part de ne pas avoir fait le tour de sa propre chambre pour y mettre la main dessus avant lui. Néanmoins il n'avait pas trop le temps de réfléchir au moyen de le récupérer car la famille de son amante allait bientôt arriver... mais avait-il oublié de préciser qu'elle aussi en ferait partie ? Cette idée ne lui effleura même pas l'esprit pour le coup, elle venait de partir mais il était bien le seul à connaître ce détail.

Finissant donc par accepter ce réveil forcé en se mettant rapidement quelque chose sur le dos pour se rendre dans la salle de bain afin d'y prendre cette fameuse douche froide qui lui ferait grand bien... enfin pas pour la même raison que précédemment car l'arrivée de sa mère avait eu cet effet des plus immédiats sur lui. Alors qu'il laissait l'eau couler sur son corps, Ardyn repense lentement aux propos de son frère en faisant le lien avec le peu qu'il avait aperçu du salon alors que le couvert était dressé. Naturellement lent d'esprit, ou du moins il l'était encore plus ce matin, on ne peut pas dire que le fait d'apercevoir sept couverts et non six ne l'alerta sur la situation qui l'attendait. « Pour une fois que j'avais pour idée de rester tranquillement dans mon lit plutôt que de vadrouiller en ville... Aquilon va être insupportable si je ne vais pas le voir avant ce soir. » en soupirant et râlant seul dans la salle de bain tandis qu'il était occupé à se sécher, il ne manqua pas de croiser les siens avant de mettre la main à la pâte en voyant que le temps filait et que l'heure approchait à grands pas.

Contrairement à ce qu'aurait pu penser certaines personnes, il était plutôt doué pour la cuisine, ou du moins suffisamment pour ne pas manquer de tuer quelqu'un par empoisonnement, vu qu'il vivait parfois en décalé avec le reste de la famille. Alors qu'il était à la fois au fourneau et au moulin, pas littéralement bien évidemment, ce qui relevait de l'exploit car il n'était pas vraiment au mieux de sa forme physique, il ne perçut que vaguement l'arrivée des convives sans pour autant quitter ladite cuisine, préférant faire profil bas vu son état mais aussi parce que Silène Narthécia allait sans doute soit le remercier pour l'autre fois, soit lui poser de nombreuses questions... ou bien les deux à la fois puisqu'elle s'était révélée grande admiratrice du sauveur malgré leur différence d'âge, bien qu'elle fasse bien plus jeune qu'elle ne l'était, mais cela ne changeait rien aux faits.

Comme dirait sa mère, c'est en parlant du loup que l'on en voit la queue... si bien qu'une présence ne tarda pas à se faire sentir dans la cuisine, alors qu'il n'y était alors que seul jusqu'à présent et Ardyn aurait très bien pu jurer qu'il s'agissait de la mère de Gentiana, du moins jusqu'à ce qu'elle lui mette une main aux fesses sans aucune gêne ni discrétion. Qu'il fut dommage qu'il ne remarque pas la supercherie d'avance, cela aurait été parfait pour mettre en place sa petite revanche, mais il se retourna donc presque choqué et perturbé du geste de la prétendue femme, avant de remarquer qu'il s'agissait alors de sa séduisante et bien interdite prêtresse. « Bonjour Silène, pendant un instant j'ai cru que c'était votre fille, d'où ma surprise... excusez-donc ma réaction, elle était de trop, mais je suis ravi de vous voir si resplendissante, vous paraissez encore plus jeune que d'habitude. » en se rattrapant rapidement, adoptant ce ton joueur et provocateur alors qu'il poursuivi la plaisanterie de Gentiana, veillant néanmoins à ne pas être dérangé ou même entendu par autrui... car même sans parler de secret, parler ainsi de sa mère pourrait bien lui attirer quelques ennuis, sans doute de ce futur possible beau-père.

« Tu t'es donc perdue depuis ce matin ? Je pensais que tu étais rentrée mais apparemment pas, aurais-je du t'accompagner davantage, en ma charmante tenue ? » avant de souffler un léger rire puis de lui dérober un bref baiser suivi d'une légère caresse sur la joue, ne s'emballant pas trop car ils ne tarderaient pas à être rejoints par d'autres personnes... cela étant, il ne comprit pas encore tout de suite la raison de sa présence, lui avait-il tant manqué ? Sans aucun doute, mais la vérité était toute autre, et elle impliquait ce cher Rygdea, qui au passage était toujours détenteur du sous-vêtement de cette dernière, bien qu'il l'ignorait fort heureusement.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Jeu 21 Déc - 17:47


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Elle réprima au mieux son rire devant le sursaut de son aimé en se demandant tout ce qui avait bien pu lui passer par la tête au moment où il avait bien cru que Silène Narthécia venait lui faire du rentre dedans sans plus aucune subtilité. Cependant, ce fut à son tour de sursauter lorsqu'il prononça justement le nom de la mère de la prêtresse, qui ne comprit pas tout de suite la plaisanterie et qui s'était donc retournée en retirant rapidement sa main, pensant être prise sur le fait par celle dont elle avait usurpé l'identité. Mais non, personne et comme son amoureux continuait sa phrase, elle comprit enfin et se retourna vers lui en haussant un sourcil d'un air incrédule alors qu'il soulignait donc sa jeunesse.

Il vint ensuite lui dérober un baiser après avoir subtilement souligné sa surprise de la voir ici et elle jeta aussitôt après un regard alerte autour d'eux. Comme il n'y avait toujours pas de témoin, elle lui accorda un sourire tendre, profitant de ce bref instant pour vérifier de plus prêt s'il n'avait pas trop l'air fatigué, mais il semblait avoir bel et bien tenu sa promesse et s'être reposé autant de temps que possible étant donné ce petit repas surprise.

— Et risquer que tous tes voisins me volent l'exclusivité de ton corps de rêve ? Sûrement pas. Elle s'éloigna un peu de lui en reprenant ses airs de prêtresse comme les voix de leurs parents n'étaient pas très loin et que n'importe qui pouvaient surgir ici à tout moment. Mais tu peux retenir cette leçon … je ne suis jamais très loin. Comme s'il était du genre à se rendre coupable de quelques truanderie dans son dos. Elle posa la tarte sur le plan de travail avant de s'intéresser à ce que faisait son amoureux secret avant qu'elle ne l'interrompt. Doué en cuisine en plus du reste … combien de talents secrets me réserves-tu encore … ?

Disant cela avec un soupçon de tendresse dans la voix, elle était malgré tout parvenue à garder un visage neutre, avec cet éternel sourire énigmatique. Il faut dire que pour elle qui n'était pas un véritable cordon bleu – elle se débrouillait à l'exécution de quelques plats simples, mais elle était par exemple incapable de refaire la fameuse tarte aux framboises et crème de violette de sa mère – c'était une aubaine de voir comme l'homme avec qui elle allait partager sa vie à l'avenir maîtrisait ce domaine. Cela dit, elle allait bien devoir s'y mettre, car même s'il se débrouillait, il risquait de ne pas avoir beaucoup de temps pour ça à cause de son devoir … et c'était finalement avec un certain plaisir qu'elle envisageait de s’entraîner, lors même que cela ne l'avait jamais vraiment intéressé avant.

— Oh, il est là ! S'exclama la Silène, la vraie cette fois, qui venait les rejoindre, ou plutôt, rejoindre  directement Ardyn. Toujours aussi beau et élégant. Je n'ai pas eu l'occasion de vous féliciter pour le festival, vous étiez tout simplement radieux ! Qu'avez-vous pensé de ma fille, n'était-elle la plus enchanteresse des Shiva que l'on ait jamais vu … ?
— Mère … soupira Gentiana en espérant que Ardyn ne joue pas trop le jeu de sa future belle-mère …
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Jeu 21 Déc - 22:19


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Finalement il avait réussi à lui faire croire à la présence de sa propre mère, la prenant à son petit jeu, bien que ce n'était pas vraiment son intention d'origine. N'ayant pas vraiment l'occasion de prolonger ces petits gestes bien davantage, ou de répondre comme il l'avait fait un peu plus tôt cette nuit, Gentiana souligna son potentiel talent culinaire bien que ce dernier soit somme toute assez modeste mais un petit rien semblait l'impressionner lorsqu'il était question de son amant secret.

« Je suis un homme plein de ressources, mais je ne suis qu'un homme pour autant, il me reste la vie devant moi pour en apprendre davantage et sur bien des choses. » en opinant doucement, affichant un sourire en coin sans pour autant accentuer le possible sous-entendu qu'il énonçait, ce qui était plutôt de bon ton car la mère de son amante ne tarda pas à les rejoindre en poussant une exclamation à sa vue. Décidément elle était aux antipodes de sa fille mais n'hésita pas un seul instant pour essayer de la faire mousser en parlant de l'honneur qui lui avait été fait et la magnifique représentation de Shiva qu'elle avait faite cette année.

« Dame Narthécia, j'en suis toujours aussi flatté et je vous remercie pour ces éloges qui sont bien trop pour un seul homme. » en venant incliner le buste assez bas, ne faisant pas une de ses révérences pour une fois car il n'avait pas son chapeau sur la tête. « Vous voulez dire que c'était votre fille ? Et moi qui pensais que la Glacéenne avait été à nos côtés cette année, quelle triste révélation vous me faites là. » dans un léger rire, se voulant d'ailleurs assez moqueur et plaisantin en affichant clairement sa tendance à l'humour, pour ne froisser ni l'une ni l'autre d'ailleurs, avant de se remettre à la tache tout en lorgnant quelques instants sur la tarte alors apportée par la potentielle belle-famille et qui relevait du mythe.

« Finalement je vais peut-être rester davantage pour profiter du dessert, pour une fois que je suis présent. » en souriant doucement, sur un ton plutôt sérieux car paradoxalement il redoutait cette rencontre et tout ce qui pourrait s'y passer car son secret allait possiblement être mis à mal, surtout avec la découverte hasardeuse de son frère le matin même.

« Je vous rejoins dès que j'en aurais fini par ici, cela devrait me prendre encore quelques bonnes minutes, j'en suis navré... je n'ai jamais été très matinal, j'en ai bien peur. » en cherchant gentiment à ne pas poursuivre la discussion trop longtemps, surtout qu'il avait la tête à la préparation de quelques mets et donc il lui était plus aisé de lui soutirer des informations malgré lui, qui plus est il demeurait encore un peu fatigué. Pour une fois, il espérait que Rygdea se montre et fasse son intéressant afin de lui voler la vedette, de façon détournée bien évidemment, mais Ardyn ne voulait pas être sous les projecteurs aujourd'hui, mais genre vraiment pas...

« Ravi de voir que vous vous portez comme un charme cependant. » en opinant doucement, relançant un autre sujet dans le doute où Silène ne lâcherait pas l'affaire ou que son frère n'intervienne pas pour l'aider.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Ven 22 Déc - 20:20


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

La dernière allusion de son amant secret fut aussi prometteuse que frustrante, si bien qu'elle se demanda un instant si elle avait bien fait de venir le voir alors qu'ils devraient maintenant jouer les parfaits étrangers – ou presque – pendant sûrement plusieurs heures. Elle avait maintenant véritablement du mal à savoir si elle préférait devoir le voir en publique ou ne pas le voir du tout … Que de frustration.
Heureusement, elle avait toujours une parfaite maîtrise d'elle-même et surtout une astuce qui ne l'avait jamais trahi jusque là : fermer les yeux pour affirmer ce sourire énigmatique qui lui allait si bien. Elle s'efforça de ne pas réagir à la réponse d'Ardyn vis-à-vis de la petite provocation de Silène qui n'en manquait pas une pour essayer de valoriser sa fille – ce qui lui donnait souvent la désagréable impression d'être de la marchandise – et d'ailleurs, elle ne savait pas vraiment comment prendre la répartie de son amant … D'un côté, être confondue avec Shiva était plutôt flatteur, mais il n'avait pas manqué de souligner sa déception. Bien sûr, tout cela n'était que du flan, mais elle ne pouvait pas lui faire le plaisir de le rater sur une éventuelle bavure … Alors, en était-ce une ?

— Navrée de vous décevoir à ce point, Sauveur. Dit-elle finalement avec ce ton si ambiguë qu'il devenait impossible à déterminer … est-ce qu'elle plaisantait, ou est-ce qu'elle venait de le rembarrer froidement ? Peu importe comment cela serait interprété finalement, elle savait que lui saurait faire la part des choses. Ou pas et dans ce cas il allait culpabiliser et cela risquait d'être plutôt à son avantage !

Elle savait que Ardyn n'avait besoin de rien faire de spéciale pour déjà plaire à sa mère, mais s'il commençait à flatter sa cuisine, Gentiana allait peut-être finir par se faire du souci dans le sens où sa mère risquait bien de devenir une véritable rivale. Bon, pas sérieusement, bien entendu, mais il ne devrait vraiment pas trop flatter sa future belle-mère … cela n'était bon pour personne.

— Et je serais ravie de vous en faire profiter plus souvent si …

— Laissons nos hôtes finir ce qu'ils ont à faire, mère. Coupa Gentiana en craignant l'allusion que sa mère risquait de faire, passant sa main dans son dos pour l'inciter à la suivre. Cela l'obligeait à quitter Ardyn également, mais c'était le dure prix à payer pour le protéger de l'excentricité de Silène Narthécia. Cette dernière ne manqua cependant pas de signifier au Sauveur qu'il était « adorable » lorsqu'il cru bon de lui envoyer une dernière politesse et Gentiana savait très bien que si elle n'était pas déjà en train de l'éloigner elle serait sûrement partie lui pincer les joues. N'empêche … elle avait un peu hâte de voir ça. Le jour où leur couple serait officialisé – car il le serait un jour, elle n'en doutait pas – elle n'aurait plus beaucoup de raison de protéger Ardyn de cette furie passionnée et elle risquait même de bien s'amuser.

Gentiana et sa mère rejoignirent donc la salle à manger où les deux pères semblaient déjà en pleine discussion sur leurs souvenirs de jeunesse, étant amis de longue date. Gentiana s'attarda une nouvelle fois sur le portait de famille sur lequel ils étaient tous un peu plus jeunse qu'aujourd'hui et où l'ont pouvait facilement voir les traits qu'ils avaient tiré de chacun d'eux. Gentiana n'était pas mécontente que Ardyn ressemble tant à son père, cela lui donnait un aperçu de lui dans quelques années et c'était plutôt positif. Elle ressemblait d'ailleurs elle-même beaucoup à sa mère qui l'avait eu très jeune en plus d'être bien conservée également, surtout depuis qu'elle avait été soignée de ses problèmes respiratoires.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Ven 22 Déc - 22:38


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Alors que mère et fille continuaient d'échanger avec ce cher sauveur, elles ne tardèrent pas à sortir de la cuisine pour prendre l'air, sous la direction de Gentiana qui voulait aussi bien mettre fin à ce petit jeu d'éloge à peine discrètes que pour essayer de calmer sa propre mère qui retrouvait cet aspect un peu groupie quant à notre cher Ardyn. Tout en poursuivant la confection laissée en suspens jusqu'à présent, il adressa un bref regard à son amante lorsqu'elle s'enfuit de la pièce, en lui offrant un clin d’œil discret avant de la laisser faire comme si de rien n'était.

Tandis que les deux figures paternelles poursuivaient leurs échanges et mémoires agrémentés de quelques tapes dans le dos puisqu'ils avaient l'air de se connaître depuis bien des décennies maintenant, la mère des frères Izunia semblait plus calme et posée, davantage concentrée sur le petit événement de la matinée en finissant de dresser la table du salon en chantonnant un air de l'époque. « Et tu te rappelles de lui ? Ce pauvre vieux, on passait notre temps à le chambrer à cause de son air benêt, avec sa coiffure qui nous rappelait un chocobo tombé du nid ? » avait demandé Wilhelm Izunia à son ancien camarade d'enfance à en croire par les propos présents, surtout qu'il avait l'air du genre à être un véritable plaisantin, un bout en train, malgré la ressemblance frappante avec son fils aîné avec qui il partageait ces ondulations capillaires si particulières, bien que la couleur soit davantage brune que prune pour le coup.

« Les hommes, je vous jure... » avait alors soufflé son épouse, Nephilia Izunia, sur un ton léger aux deux autres femmes qui venaient alors de la rejoindre après avoir quitté la cuisine où se trouvait Ardyn. Contrairement au père de ses enfants, elle avait cet air plus sérieux et strict malgré la douceur de son visage, cerclé de ces longs cheveux plutôt raides à la couleur assez sombre malgré les teintes un peu rougeoyantes ou plutôt pourpre pour être exact. En une autre époque, sans doute que ses parents auraient pu être stigmatisés à cause des yeux verts de son paternel, non sans rappeler la particularité que partageaient les enfants de Jenova, ou à cause de la couleur capillaire de sa mère qui faisait davantage penser à ce bon vieux Chaos... à croire que c'était écrit.

Finalement ce fut le tour au frère cadet d'apparaître à son tour, comme s'il s'était fait désiré alors qu'il était le principal intéressé par cette réunion inter-famille puisqu'il était celui qui avait soufflé l'idée à qui voulait bien l'entendre. Toujours est-il qu'il avait l'air de s'être bien préparé pour l'occasion, comme cherchant à être sous son meilleur jour pour quelque chose ou pour quelqu'un, ce qui contrastait un peu avec l'ambiance.

« Mes excuses, je suis un peu en retard... Bonjour monsieur Narthécia, et madame. » en allant les saluer en bonne et due forme l'un après l'autre, finissant par Gentiana en lui tenant les propos suivants. « Je suis ravi que tu ais pu te libérer pour venir, cela faisait longtemps que l'on ne s'était pas croisés. Le noir te va toujours aussi bien d'ailleurs. » en inclinant la tête, oubliant le baise-main tout simplement car il savait depuis un certain temps que c'était plus qu'indisposé et indisposant envers une prêtresse, mais ce ne devait pas être l'envie qui lui manquait pour autant.

Cela dit, alors qu'Ardyn avait fini par tous les rejoindre dans le salon, il ne put s'empêcher de sourire en coin en remarquant comme un air un peu nerveux sur les traits de son cadet, le faisant comme rajeunir de quelques années de plus à ses yeux en lui affublant une apparence d'adolescent intimidé par la situation. « Effectivement, mais cela a l'air d'en valoir aussi bien la peine que le détour. Ai-je oublié un événement particulier ? » en lui souriant doucement, le taquinant à peine, en faisant l'éloge implicite de sa tenue plutôt élégante bien qu'il ne lui connaissait pas cet aspect si apprêté. Naturellement que Rygdea s'en trouvait alors piqué, malgré la sincérité de la question de son aîné qui avait tendance à être bien peu attentif aux dates, mêmes celles le concernant personnellement d'ailleurs.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Sam 23 Déc - 20:17


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Le regard de Gentiana fut finalement attirée par les rires tonitruants de son père de et de son futur beau-père, ne pouvant s'empêcher de sourire en les imaginant faire les quatre-cent coups lors de leur folle jeunesse. D'ailleurs, elle remarqua que le rire de Ardyn avait dû prendre un peu de celui de son père, même si elle trouvait celui de son amoureux plus … Elle ne savait pas quoi, mais c'était un peu différent. Quelque chose de plus snob, peut-être, bien qu'il ne le soit pas du tout et que cela n'avait rien de péjoratif telle qu'elle l'entendait.

— Et tu sais qu'il a finit par en ouvrir un, délavage de chocobo ? Répondit aussitôt Remus Narthecia à renfort de coup de coude complice. C'est celui au Sud de la cité, près de la côte ! Je suis sûr que s'il pouvait en faire un temple dédié aux chocobos, il l'aurait fait. Plus petit que Wilhelm mais également plus chétif, Remus avait toujours eu un air plutôt « bonne pâte » avec sa moustache bien taillée. Les cheveux aussi noirs que ceux de son épouse et sa fille, il avait les tempes grisonnantes qui ne le faisaient pas pour autant passer pour plus vieux qu'il ne l'était.  

Gentiana ne pouvait s'empêcher de voir cette complicité avec un certain attendrissement, parce qu'elle imaginait forcément les réunions de famille à venir après leur officialisation … elle imaginait son mariage aussi, oui et ces deux-là risquaient bien de mettre l'ambiance à eux tout seul.
La prêtresse ne put s'empêcher de penser que ses rapports avec son futur beau-père seraient sûrement bien plus simples qu'avec la belle mère qui semblait bien moins avenante. Elle avait toujours eu l'impression qu'elle ne l'aimait pas, peut-être parce que Rygdea lui avait parlé d'elle à l'époque … Ou peut-être que c'était simplement l'impression qu'elle donnait à la plupart des gens. Silène, qui ne devait pas se sentir beaucoup plus à l'aise que sa fille, tenta malgré tout de se rapprocher de leur hôte en complimentant allègrement ses fils, ne manquant cependant pas de sincérité … même si elle en faisait trop. Et en parlant d'eux, Rygdea ne tarda pas à faire son apparition, très solennelle, elle le trouva un peu trop bien habillé pour une telle réception, même si cela sembla plaire à Silène.
Gentiana sourit poliment devant le compliment, sentant le regard insistant de sa mère sur eux … si quelqu'un pouvait lui apporter du pop-corn ? Ardyn avait fait son apparition entre temps, mais la prêtresse s'était efforcée de garder toute son attention focalisé sur le cadet, rebondissant subtilement sur la question du Sauveur sur les raisons de cet événement.

— Pour tout t'avouer, j'ai été prévenue un peu au dernier moment, mais je ne pouvais décemment pas refuser. Tu es très élégant, est-ce un nouvel uniforme ? Elle regarda ses décorations plus en détail, en effleurant une qui se trouvait au niveau de son épaule du bout du doigt. Aurais-tu pris du galon ? C'est pour ça cette petite réunion ?

Elle ne connaissait pas grand chose au fonctionnement de la milice, mais elle avait plutôt bonne mémoire et elle ne se souvenait pas l'avoir déjà vu dans cet uniforme ou portant ce sigle avant aujourd'hui. Elle prit alors la main de Rygdea entre les siennes, un simple geste innocent emprunt de soutient.

— Félicitation, Rygdea. Si j'avais su, je t'aurais apporté quelque chose … quel genre de cadeau offre-t-on à un milicien pour ce genre de promotion … ?
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Sam 23 Déc - 22:11


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Laissant alors tout ce petit monde vaquer à ce qu'ils faisaient déjà, Ardyn était presque arrivé comme un cheveu sur la soupe durant la tirade de son frère, qui pavanait un peu cela dit, mais il n'en demeurait pas moins élégant pour autant. Si ce dernier lui avait alors envoyé un quelconque regard un peu médisant, il n'en sut rien du tout et puis notre sauveur avait plus ou moins l'habitude de ces tensions fraternelles. Bien qu'il n'avait aucune raison d'être jaloux, Ardyn s'était surpris à penser que son frère semblait intéressé par Gentiana lorsqu'elle le félicitait en lui prenant les mains, captant un regard assez étrange de la part de son frère mais sans doute que ce n'était que son imagination, jumelée à sa fatigue et de cette nuit précédente qui l'avait rendu bien plus intime avec la prêtresse qu'il ne l'aurait pensé quelques jours auparavant.

Tandis qu'il s'approchait, remarquant seulement la distinction présente sur la tenue de Rygdea lorsque Gentiana en fin mention, ses quelques périples accompagnés lui avaient permis de reconnaître quelques-unes d'entre elles. Ainsi donc son amante avait raison, ce qui faisait de ce petit spectacle une chose un peu plus ridicule à ses yeux, surtout que le cas échéant cela voulait dire qu'il était l'instigateur de cette réunion.

« Par Minerva, je n'avais pas remarqué... Capitaine Izunia, quel honneur d'être en votre présence en ce jour fabuleux. » avait-il plaisanté sans vraiment se vouloir moqueur, bien que sous le regard un peu sévère de sa mère même si elle s'était empêchée à ces propos, alors qu'Ardyn effectuait une révérence agrémentée d'un chapeau invisible. « Peut-être seras-tu présent lors de mon prochain départ ? Cela nous permettra de passer un peu de temps ensemble, ce qui est bien rare depuis un moment. » en opinant doucement, faisant comme si personne n'était présent à en croire par son absence de gêne pour parler de quelque chose qui ne les regardait tous les deux, mais il en profitait justement pour que ce dernier ne se défile pas comme lui l'avait souvent fait. Voyant que Rygdea ne lui répondait pas spécialement, malgré son regard plein de réflexion, Ardyn préféra changer de sujet pour ne pas laisser ce léger blanc perdurer un peu plus longuement, avant que quelqu'un d'autre ne le fasse avec moins de tacts que lui sans doute. « J'en oublie presque que j'ai quelque chose sur le feu, faites comme si je n'avais rien dit, nous verrons cela ultérieurement ce n'est pas bien urgent. » en soufflant un léger rire alors qu'il ne se voulait que bienveillant et avenant pour son frère, ce qui n'était pas une première mais cela ne courrait pas les rues puisqu'il avait souvent préféré la distance au rapprochement.

Une bonne dizaine de minutes s'était écoulée avant qu'Ardyn ne revienne dans le salon en finissant d'installer la table puisqu'il apportait le principal des préparations culinaires, bien que sa mère en soit à l'oeuvre plus que lui mais cette dernière n'avait pas fait la marmotte pendant la matinée contrairement à son aîné. Apparemment tout le monde était déjà installé, ne lui laissant malheureusement que la place voisine à Gentiana. Alors qu'elle faisant face à Rygdea, son aîné quant à lui s'était installé sans rien dire de plus, réfléchissant à cette question de cadeau à offrir pour une telle promotion... et bien qu'une idée lui traversa rapidement l'esprit, il serait bien difficile de l'obtenir de sitôt, si bien qu'il la conserva dans un coin de sa tête pour reprendre le fil des conversations déjà lancées.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Dim 24 Déc - 12:03


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

N'étant pas certaine que Rygdea prenne très bien le ton de son frère – parce qu'il avait tendance à être assez rabat-joie ce cadet – Gentiana accorda finalement un regard à son amant secret accompagné d'un large sourire, juste dans l'espoir d'inciter le milicien de prendre cela avec le sourire. Surtout qu'elle savait bien que si Ardyn avait l'air un peu taquin et joueur, il devait être véritablement fier de son frère … elle avait appris que son avenir le préoccupait pas mal, mais il ne savait malheureusement pas vraiment comme s'y prendre avec lui, pour lui montrer son estime et son affection. Elle fut également ravie de voir que Ardyn venait de faire le premier pas vers une réconciliation et un rapprochement fraternel vers son petit frère. Entre temps, elle avait lâcher les mains de son ami – pas la peine de les tenir plus longtemps que le temps des félicitation – mais elle semblait très enthousiasmée par la proposition de Ardyn, sûrement un peu plus qu'elle n'aurait dû l'être étant donné sa position officielle de simple amie de Rygdea … et connaissance de Ardyn.

— Sachant que notre Sauveur est à peine capable de garder l'équilibre, ce serait une assez bonne idée que quelqu'un soit là pour veiller sur lui, tu ne trouves pas ? S'appliqua-t-elle à plussoyer à l'attention de Rygdea, jouant sur une petite vanne à l'encontre de Ardyn en se disant que cela aiderait sûrement à le convaincre en plus de lui donner le sourire. Le jeune milicien sembla réfléchir assez sérieusement à la question, mais il semblait encore embêté par quelque chose … peut-être la fierté ? Lorsque Ardyn tourna les talons pour retourner aux fourneaux, Gentiana en profita pour lui parler sans qu'il n'ait à craindre pour cette affection fraternel qu'il semblait avoir du mal à exprimer.
— Tu sais, je pense que tu dois lui manquer pendant ses voyages … Je ne prétends pas le connaître mieux que toi – c'était pourtant bien le cas – mais être entouré d'inconnus, même s'ils l'adorent, ce n'est pas pareil que d'être près de sa famille. A sa place, je pense que je me sentirais seule sans mon frère capitaine de la milice.

Après quelques félicitations de la part de la famille – et surtout de Silène qui essayait sans grande subtilité de faire comprendre à sa fille qu'un future général serait un bon parti – tout le monde s'installa et Rygdea invita la prêtresse à prendre place en face de lui. Bien qu'elle soit plutôt du genre de perspicace, elle mit un certain temps à remarquer que son ami avait définitivement l'air un peu embarrassé et surtout : il avait le regard bien plus insistant que d'habitude. Elle n'en fit aucune remarque, tentant simplement de le détendre par quelques sujets de conversation plutôt banals.
Lorsque Ardyn revint enfin parmi eux pour jouer les parfaits petits serveurs, elle ne lui accorda qu'un bref regard, devant bien sûr se faire violence pour ne pas lui accorder plus d'attention.

— Tout cela à l'air délicieux. Complimenta-t-elle à l'attention de toutes les personnes susceptibles d'avoir participé à la préparation de ce repas.

Et comme Ardyn venait de prendre place à côté d'elle sans qu'elle ne lui accorde plus d'un regard, elle glissa doucement son pied contre le sien, faute de pouvoir lui tenir la main.

— Alors, Rygdea, comment vas-tu célébrer cette promotion ? Vous allez faire quelque chose entre frères ?
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Dim 24 Déc - 14:40


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Tout en faisant la maximum pour suivre les différentes conversations autour de la table sans trop ignorer sa voisine, afin de ne pas rendre cette distance trop suspecte, Ardyn lançait quelques légers regards à son frère de temps à autre comme pour essayer de savoir ce que son cadet avait en tête, sans raison particulière mais il faut croire que notre sauveur était du genre à aimer le contrôle paradoxalement, et cela lui semblait primordial s'il voulait améliorer sa relation avec ce dernier.

Laissant les hommes discuter du bon vieux temps, en laissant parfois échapper quelques bribes de conversations plus communes avec leurs femmes et en complimentant la cuisine de ces dernières, on ne peut pas dire qu'ils étaient plutôt aidants malgré leur air assez chaleureux en fin de compte. Comme à son habitude, Nephilia était plutôt discrète et avare en parole, cela ne l'empêchait pas d'être tout à fait rayonnante et agréable, mais elle ressemblait sans doute davantage à Gentiana que sa propre mère l'était envers sa fille, du moins sur ce plan-là. Alors qu'il sentit le pied de son amante se coller au sien, sous la table, il ne put s'empêcher de sourire en coin avant de se reprendre en récupérant un petit met, terminant sa bouchée avant de discrètement venir pincer la prêtresse au niveau de la cuisse, lorsqu'elle eut parlé de moment entre garçons. Sans doute qu'il lui aurait alors parlé des bains de minuit, mais elle ne pouvait visiblement pas lire dans son esprit et il n'allait tout de même pas en parler devant tout le monde de la sorte, bien que leur réaction aurait été amusante, perçant à jours quelques secrets ou vécus probablement.

« C'est une excellente idée, je vais me pencher sur la question avec père, on va bien trouver quelque chose pour fêter une tel événement, mon capitaine. » avait-il annoncé avec une once de plaisanterie, alternant son regard entre Rygdea et Wilhelm, ce dernier ayant temporairement cessé sa discussion pour lui montrer un pouce levé et signe d'approbation. Décidément il faisait davantage office d'ami ou de grand demi-frère plutôt que de père, sans doute qu'il n'avait pas voulu grandir et se greffer à cette nouvelle génération, mais il n'en était pas moins adorable... même si ses proches savaient qu'il avait été une véritable terreur dans ses jeunes années, à croire que le temps assagit un peu à sa manière, à moins que ce ne soit Nephilia qui l'ait calmé au fur et à mesure de leur vie commune, mais ça c'est une toute autre histoire. Bien entendu, Ardyn ne s'était pas permis d'inviter Remus Narthécia, mais il savait bien que son père ne manquerait pas de le faire pour autant... une grande famille avant l'heure.

« Du moins si cela ne dérange pas, mesdames, naturellement... Vous pensez que vous arriverez à survivre sans nos présences pendant quelques heures ? » avait-il alors plaisanté, sachant pertinemment que la réponse était oui connaissant sa propre mère et même Gentiana. Cela n'avait pas pour but d'être misogyne, loin de là, mais il espérait qu'en parallèle Silène ou même sa fille allaient prendre sa propre mère avec elles pour s'occuper entre femmes, pour préparer le terrain pour plus tard sans doute. « Dans un tel cas de figure, je me permets néanmoins de te conseiller de ranger un peu ta chambre, mon frère, au cas où... » avait donc annoncé Rygdea à l'attention de son aîné, avec une certaine ambiguïté qu'il ne manqua pas de ressentir, se raclant légèrement la gorge par la même occasion en donnant un léger coup de pied à sa voisine, comme pour lui faire signifier que cela la concernait secrètement.

« Bien évidemment, mais justement je pensais en discuter avec toi ultérieurement, afin de récupérer ce qui n'est pas tien. » en toussotant doucement, balayant ensuite l'air de la main en reprenant un de ces mets pour tenter de noyer le poisson, même s'il était bien peu probable que personne n'avait suivi leur échange et compris ne serait-ce qu'à moitié ces allusions... surtout si la chute nocturne avait été entendu par plus de personnes qu'il ne le pensait. Au pire il pourrait toujours réquisitionner Gentiana pour occuper son frère pendant quelques temps, suffisamment pour qu'Ardyn aille récupérer ce que son amante avait oublié de prendre avant de partir mais cela s'annonçait complexe pour l'instant, surtout qu'elle n'était pas vraiment au courant... espérons qu'elle ne panique pas et ne vende la mèche plus que nécessaire, ils n'en avaient pas besoin.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Dim 24 Déc - 22:07


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Plutôt contente que son amant tienne bel et bien sa promesse – il n'avait définitivement pas l'air du genre à ne pas les respecter, même dans les situations les moins propices, il avait toujours tenu parole – Gentiana ne pouvait décemment pas s'opposer à cette virée entre père et fils. Plus qu'à espérer que cela tombe un jour où elle n'aurait de toute façon pas pu rejoindre son amant, sinon, comme il l'évoquait justement, cela risquait d'être bien difficile pour elle de se priver de sa présence … mais bon, si c'était pour Rygdea et le bien familiale, elle pouvait faire cet effort, elle avait dans l'idée de rattraper tout le temps perdu tôt ou tard de toute façon. Ne comprenant cependant pas pourquoi son amant venait la pincer sous la table – elle n'avait rien dit de compromettant ! - elle lui donna un léger et discret coup de genou de côté en guise de revanche, ne laissant remarquablement rien paraître sur son visage.

— Je pense que l'on devrait pouvoir se passer de votre légendaire humilité masculine pendant quelques heures, A-rdyn. Un léger, très léger accroc au moment de finir sa phrase emprunt de cette dérision qu'ils avaient l'habitude d'employer en privé, ravalant de justesse un « amour » pour finalement prononcer le nom du sauveur qui, déesse soit louée, commençait par la même lettre … parce que franchement, c'était ça ou « abruti » rien d'autre ne lui serait venu suffisamment vite à l'esprit pour un rattrapage presque inaperçu, que seul son aimé avait dû percevoir, d'ailleurs. Enfin, ce n'était pas si inaperçu que ça, car elle n'avait jamais pris l'habitude de l'appeler par son prénom.

En d'autres circonstances, elle aurait sûrement tenté une proposition pour se rapprocher de sa future belle-mère, mais honnêtement, elle trouvait que cela pourrait passer pour quelque chose de particulièrement étrange qu'en tant que simple amie d'un de ses fils elle l'invite à un pique-nique avec sa mère … ou à profiter de bains chauds. Cela dit, le fait que cette relation doive rester secrète pour le moment lui donnait un petit avantage : le temps d'apprendre à mieux connaître Nephilia Izunia afin de ne commettre aucun impair le jour où elle deviendrait officiellement sa belle-mère.
C'en suivit une suite d'allusion que Gentiana ne comprit pas tout de suite … enfin, jusqu'à ce qu'elle reçoive un petit coup de pied qui fit tomber son met de sa fourchette. Elle adressa alors un regard à son amoureux secret, un peu contrariée en fait, parce qu'il semblait bien avoir envie de chahuter et ce n'était pas trop le moment … et puis elle comprit. Son premier réflexe fut d'attraper son verre pour boire une grande gorgée d'eau afin de cacher sa réaction de surprise – et de panique. Le rafraîchissement lui permis de reprendre le contrôle d'elle-même et elle se racla simplement la gorge comme pour éluder le sujet. Est-ce qu'elle aurait oublié quelque chose dans la chambre de Ardyn que Rygdea aurait trouvé … ? Rien qui ne puisse la trahir, c'était à espérer … remarque, cela expliquerait peut-être le regard insistant de son ami … Mais pour le moment, le seul objet qu'elle savait avec certitude ne pas avoir rapporté avec elle en partant ce matin était … son soutien-gorge … Si c'était ça, c'était à la fois gênant et plutôt rassurant … ce n'était heureusement pas avec ce vêtement qu'il pourrait la démasquer ! Quoique … Non, non, il n'était quand même pas comme ça …

— Devez-vous encore les appâter avec quelques récompenses pour qu'ils daignent ranger leur chambre, madame Izunia ? Tenta-t-elle d'un ton léger auprès de sa future belle-mère, détournant le sujet sur un aspect un peu moins risqué … enfin à priori. Et sans adresser un regard à Ardyn, elle lui rendit finalement son coup de pied, autant pour lui faire comprendre qu'il avait plutôt intérêt à récupérer ça vite fait que pour lui signifier que ses coups sous la table commençaient à être un peu perturbants.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Lun 25 Déc - 2:05


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Alors qu'il manquait de grimacer, aussi bien sous le dernier coup de pied un peu directif de la part de Gentiana, autant sur la dimension bien physique que par ce qu'elle voulait lui dire, même si c'était déjà dans son idée de récupérer son bien et qu'il ne manquerait pas de faire dès que l'occasion se présenterait... mais elle pouvait quand même mettre un peu du sien, elle était la première concernée et ce ne serait pas arrivée si elle l'avait remarqué plus tôt, enfin ce serait de mauvaise foi puisqu'ils étaient tout deux fautifs de ces galipettes nocturnes mais aussi de ce départ quelque peu tardif qui avait donc des conséquences.

« Pas vraiment, mais vu la situation actuelle il faudrait peut-être que j'y mette mon nez pour voir de quoi il en retourne, vu la réaction de nos deux jeunes hommes... vous ne pensez pas ? » sur un ton assez moqueur, de la part de Nephilia, lançant un regard à la fois curieux et complice à ses deux fils alors que son époux ne put réprimer un rire amusé devant la situation particulièrement distrayante. « Ce n'est vraiment pas nécessaire, je compte bien récupérer ce qui se trouvait dans ma chambre si un fouineur n'y avait pas fourrer son nez, afin de rendre cela à qui de droit mais certainement pas à mon petit frère. » en se montrant légèrement renfrogné vu la tournure, mais au moins l'attention était focalisée sur lui et non pas sur Gentiana, même si actuellement rien ne la mettait dans une posture désobligeante, sauf si elle n'avait pas pris le temps de se changer et qu'elle n'avait rien sous sa tunique, mais cela aurait été bien malvenu... et potentiellement dangereux pour eux d'ailleurs, en espérant que non.

« Nul besoin de vous tirer dans les pattes de la sorte, vous réglerez cela plus tard... ce n'est pas le moment de vous donner en spectacle de toute manière, alors passons si vous le voulez bien. » en provenance de leur père qui se montrait à la fois conciliant et assez tranché dans ses propos, sans pour autant avoir l'air intimidant ou menaçant... mais ce devait être son côté assez brut et sans filtre qui ressortait avec une certaine douceur néanmoins. « Très bien, mais avant je me permettrai de mener ma petite enquête avec l'aide de Gentiana, si elle le veut bien, après tout... » avait fini par annoncer Rygdea, alors que le semblant de brunch prenait une tournure bien désagréable, proche du combat de coq auquel Ardyn ne voulait absolument pas assister ni même participer mais pourtant il était le premier visé. « Imbécile heureux, tu ferais mieux de t'occuper de ta propre existence plutôt que de me sortir tes anecdotes déplacées dont tout le monde se contrefiche... Nous réglerons cela plus tard. » en se montrant quelque peu frustré, comme piqué à vif, aussi bien sur le fond que sur la forme car il détestait que l'on se mêle de sa vie privée, qui était bien peu existante, en plus de se montrer indirectement protecteur pour leur secret.

Devant une telle ambiance, avec un tel silence qui dura bien plusieurs minutes, Nephilia fut la première à le briser malgré les apparences. Sans porter intérêt à Rygdea ou même à Ardyn suite à leur petite joute verbale dont elle se serait bien passée, ayant néanmoins une petite idée sur la raison d'une telle querelle fraternelle, elle déposa son doux regard sur la prêtresse ici présente en lui offrant un léger sourire. « J'ai cru comprendre que vous vous trouviez dans une situation assez délicate depuis votre nomination et superbe interprétation de fin d'année. Une telle notoriété n'est pas trop restrictive pour une prêtresse ? » en se montrant intéressée par la réponse de sa future belle-fille, un statut potentiel qu'elle ignorait encore, se permettant de poser sans doute la première véritable question personnel et plutôt neutre de la matinée si ce n'était de la journée.

(c) DΛNDELION

Gentiana
⊶ Immortal Photobomb ⊷
Gentiana
• Anniversaire : 3 janvier
• Age : 29 ans depuis 2000 ans
• Résidence : Rivière de la Vie
• Localisation : Rivière de la Vie
Double compte : Tifa, Lucrecia, Reanbell
Credits avatar : NightysWolf & moi
Gils : 1416

Inventaire
:
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Lun 25 Déc - 14:15


Un retour renversant
Gentiana ξ Ardyn



     



Gentiana
Prêtresse de Shiva

Sa remarque n'avait finalement eu pour effet que de lancer un peu plus d'huile sur le feu, ayant maintenant attisé directement la curiosité de la mère de Ardyn. Oops. Cela dit, elle ignorait à quel point elle pouvait être renseignée sur le sujet, n'ayant pas été témoin du moment où la mère avait surpris son fils juste après le départ de son amante. La discrétion sur le sujet venait donc de tomber à l'eau et il était maintenant limpide que l'ont parfait d'un objet intime appartenant à une personne avec qui Ardyn l'était tout autant. C'est alors que Gentiana eut un drôle de sentiment, très léger et elle restait suffisamment lucide face à cela pour en rire intérieurement … mais elle se sentait presque jalouse d'elle-même. L'idée que personne ici ne sache qu'il s'agissait d'elle et qu'ils pouvaient donc imaginer n'importe qui à sa place la dérangeait, ironiquement.

Ardyn se retrouva donc dans une situation délicate et elle ne pouvait malheureusement pas faire grand chose pour le soutenir, car ce n'était décemment pas à elle de prier la famille Izunia de respecter sa vie privé, ce serait très mal venu dans sa situation. Le père tenta malgré tout de soutenir son fils, surtout par politesse envers leurs invités qui n'avaient pas à être mêlé à ces histoire – qu'il croyait-, mais Rygdea semblait bien déterminé à fouiner dans les affaires de son grand frère et il en profita même pour la mêler à tout ça sans qu'elle ne sache vraiment pourquoi.

— Moi ? Avait-elle bêtement lancé sous l'effet de la surprise, se sentant presque pointée du doigt. Pourquoi est-ce qu'il voulait qu'ELLE enquête avec lui sur les amourettes de son frère … ? Il devait forcément soupçonner quelque chose, ce n'était pas possible autrement ! C'est alors qu'elle croisa le regard de sa mère. Cette dernier observa un instant Rygdea, puis Ardyn avant de reporter son attention sur sa prêtresse de fille. Gentiana avait discrètement suivit son regard avec une pointe d'appréhension et elle craint le pire en voyant le sourire entendue de Silène Narthécia. Cette dernière ne fit cependant aucun commentaire, ce qui était encore plus inquiétant, mais l'attention de Gentiana fut de nouveau attiré vers Ardyn alors qu'il rembarrait assez sèchement son frère. Mince … ils étaient en train de se disputer à cause d'elle sans même que l'un d'eux ne le sache … Elle comprenait bien l'agacement de son amant, mais il est vrai qu'elle aurait apprécié qu'il montre un peu plus de tact, car si Rygdea semblait si déterminé à démasquer son amante, c'était sûrement pour se rapprocher de son aîné … et il était peut-être bien un peu vexé qu'il ne lui en ai pas parlé ?
Elle aurait voulu lui faire comprendre d'être plus gentil, mais bon, il était sûrement assez agacé comme ça et le morse du pied n'était pas forcément la meilleur façon d'avoir une conversation subtile qui lui aurait permit de l'inciter à cela sans le vexer à son tour.

Un silence de plomb tomba sur le groupe, seulement brisé par le bruit des couverts raclant les assiettes. Pour une fois, Gentiana avait espéré que sa mère intervienne pour détendre l'ambiance, mais elle semblait beaucoup trop occupé à l'observer, elle et son voisin de table. La discussion repartie d'une manière plutôt surprenante, car non seulement c'était Nephilia qui venait de parler, mais en plus c'était pour s'adresse à elle. Agréablement surprise – et se disant que finalement, sa future belle-mère ne devait pas être moins aimable qu'elle-même au premier abord – elle lui adressa un sourire humble avant de répondre à sa question. Il fallait bien l'avouer, elle avait manqué une petite sueur froide quand elle avait parlé de « situation délicate » car dans le contexte, elle avait forcément pensé à autre chose … mais ce n'était finalement rien de tout cela.

— Je ne saurais qualifier cela de « notoriété », grâce à Shiva, j'étais suffisamment méconnaissable ce jour-là pour que seules les personnes me connaissant déjà soient capables de faire le lien entre moi et cette représentation. En voulant attraper un bout de pain, elle avait effleurer la main de son amant secret, la faisant légèrement sursauté bien qu'elle tenta de garder un air neutre. Enchaînant sur ce qu'elle disait, elle émit un léger rire. Et encore … n'est-ce pas, père ?
— Je t'avais très bien reconnu, c'était juste une blague.
— Il était scandalisé en me voyant pour la première fois dans mon costume, il pensait qu'une de mes sœurs avaient finalement pris ma place ou qu'il m'était arrivé quelque chose de grave. Expliqua-t-elle en se moquant un peu.
— C'était une blague, je savais très bien que c'était toi, tu es mon petit bourgeon …
— Bien entendu … Elle lui avait lancé un regard réprobateur à ce surnom qu'elle lui avait pourtant demandé de ne pas employé en publique … Mais bon, elle l'avait plutôt bien cherché pour le coup.
 

.:.

 
   
❝  Gentiana Narthécia, prêtresse de Shiva ❞
Trouver une citation. ×
          BY LIZZOU

Invité
Invité
Anonymous
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
    Lun 25 Déc - 22:58


Come what may... until my dying day

feat. Gentiana

Tandis qu'il faisait profil bas pour ne pas paraître désagréable ou même vexé, Ardyn poursuivit donc en silence en s'occupant plutôt de ce qu'il y avait sur la table plutôt que de ce qui sortait de la bouche des autres personnes, visiblement sur la défensive depuis qu'il se sentait épié sur le peu qu'il profitait de sa vie privée. Difficile de faire des efforts quand on était confronté à un tel caractère en provenance de son cadet, mais il faut dire qu'il en tenait une couche aussi par moment, n'arrivant pas à lire entre les lignes comme il le faisait avec d'autres, ne remarquant pas qu'il cherchait juste à l'ennuyer pour avoir son attention peut-être, ou s'intéresser à lui... malheureusement ce n'était pas vraiment le meilleur sujet pour cela, laissant l'attention se poser sur Gentiana.

« Dire que vous étiez méconnaissable serait mentir, mais il est vrai que cela vous a changé... sans doute le temps de la soirée mais également par la suite, non ? » comme si Nephilia connaissait ce sujet comme sa poche, à croire qu'elle avait été prêtresse de par le passé... et elle l'avait été, au sein du temple de Bahamut, avec sa sœur qui avait été choisie et non elle, ce qui la plaçait plutôt en mère compréhensive et conciliante quant aux conflits fraternels entre ses deux fils mais également sur ledit sujet de l'élection par la déesse qu'elle avait indirectement connu.

Naturellement elle n'avait pas relevé l'appellation de Gentiana, par ce sobriquet un peu gênant sans doute, ce qui allait sans doute ravir la concernée. Toujours est-il que Wilhelm vint se greffer à la discussion en repensant à ses jeunes années, lorsqu'il avait découvert sa femme actuelle et son amour pour elle lors d'un périple lambda dans lequel il l'accompagnait en tant que membre protecteur puisqu'il faisait parti de la milice de l'époque. « Et votre dernier pèlerinage jusqu'au grand temple de Shiva remonte à combien de temps déjà ? Il paraît que de grands événements se produisent lors d'une telle occasion . » en faisant allusion à son propre cas, ce qui était d'ailleurs au goût de Rygdea qui espérait qu'une telle situation allait se profiler de la même façon entre lui et la prêtresse de Shiva qu'il en avait été entre ses parents. Néanmoins ce dernier eut le tact de venir se racler la gorge pour changer de sujet, ou du moins pour reprendre son père sur le sujet car il semblait assez peu au courant des différences entre les situations. « Père, tu vas mettre notre invitée mal à l'aise avec tes allusions... surtout que tous les temples n'ont pas les mêmes règles et codes de conduite. » en secouant la tête, un peu moqueur même s'il avait trouvé l'intervention de son paternel tout à fait adapté et de bonne augure, à croire qu'ils s'étaient tout deux concertés sur le sujet au préalable... mais c'était une simple coïncidence, non ? Du moins c'était suffisant pour qu'Ardyn commence à se douter de quelque chose, que ce repas entre famille était un prétexte pour se rassembler et pas forcément sur la promotion de son cadet... ce qu'il recadra donc.

« Je me permets néanmoins de revenir sur le précédent sujet mais l'annonce officielle de ta promotion a déjà été faite, mon frère ? J'espère tout de même que tu pourras bénéficier de temps libre, je crains avoir été un aîné un peu absent et... mieux vaut tard que jamais, il paraît. » en lui souriant néanmoins, en toute sincérité d'ailleurs, véritablement enjoué pour ce dernier tout en permettant à Gentiana de ne plus avoir ces projecteurs tournés vers elle, toujours dans un élan protecteur en plus d'être devenu quelque peu suspicieux envers cette étrange matinée. Cela ne l'empêchait pas de penser tous ces mots, sachant pertinemment que son frère aurait mérité mieux de sa part mais il avait fait ses propres choix... bons ou mauvais, mais l'envie d'y remédier était présente.

(c) DΛNDELION

Contenu sponsorisé
Re: [Flashback] Come what may... until my dying day
   

Page 9 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 12 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: