AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €
Le Deal du moment : -49%
Roborock S5 max
Voir le deal
274 €

 

 Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mar 19 Sep - 21:29
La Tour gémissante  


    La tour Shinra. Vestige d'un autre temps, d'une autre façon de vivre. Malgré les dégâts subis, elle trône toujours dans les ruines que sont devenues Midgar. Personne n'ose pénétrer dans cette tour, effrayé par les histoires de fantômes ou simplement la peur que tout s'effondre sur eux. Et pourtant, même la W.R.O ne prévoit la destruction de cette tour, la laissant tel un souvenir de ce que la Shinra était et a fait. Un rappel que l'humanité peut et fera mieux.

La Tour suscite la curiosité autant que la peur, et en ce jour un groupe d'individus va pénétrer en son antre. Depuis quelques temps ce qui peut être considéré comme des gémissements se sont fait entendre en provenance de la Tour. Allié avec les mystérieuses disparitions qui se multiplient aux abords du lieu, il est grand temps d'enquêter. Les fantômes du passés sont-il à blâmer ? À moins que se ne soit les monstres qui auraient fait de cet endroit lugubre leur nouvelle demeure ? Ou un ennemi que l'on pensait vaincu ? Quoiqu'il en soit, un groupe de courageux -et moins courageux- volontaires est envoyé sur place pour tirer les choses au clair.

Entre l'état des lieux et les monstres qui rôdent, tous ne reviendront peut-être pas en entier.
 


rappel des règles


• Vous avez 8 jours pour poster, au 9eme jour vous perdrez votre droit de réponse et devrez attendre le prochain tour. N'oubliez pas qu'il y aura des récompenses pour ceux qui ne louperont aucun tour ~

• En cas d'action spéciale et/ou importantes (matéria, action de combat) lancez le dé 100, cela déterminera la réussite de votre action. Pour garder la fluidité du rp, le MJ interprétera vos lancés sans attendre la fin du tour.

• Au vu de l'importance de la mission et du nombre de rplayeur, chaque groupe sera composé de 5 personnes (Rplayeur + Pnj). Vous pourrez faire intervenir les Pnj comme bon vous semble pour faire avancer l'action. C'est à vous de gérer l'aide -ou le désavantage- qu'ils vous procurent tant que le MJ ne leur donne pas d'action spécifique.

• Bonus: Cahya, en tant que seul méchant inscrit, a la possibilité de s'enfuir de son groupe et retrouver l'autre groupe 1 fois.
 


Groupe 2


 
Ordre du tour, groupe 2 : Reanbell - Reno – 3PNJ.

Vous allez explorer les étages pendant que le groupe 1 s'enfoncera dans les entrailles souterraines de la Tour. Votre but est de retrouver les personnes disparues ou du moins savoir ce qu'il est advenu d'elles et découvrir si des membres du Deepground auraient survécu et auraient repris du service. Bon courage à tous !


 



Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 
Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mer 20 Sep - 12:41
« La Tour Gémissante »
▵ Reany & Reno & wro ▿






« Juris,
Je suis sur cette affaire depuis des semaines et nous avons enfin reçu les autorisations nécessaires de la WRO pour fouiller la Tour Shinra. La WRO a mis les moyens cette fois, l'édifice va être cerné et nous irons par petits groupes pour explorer l'intérieur. Comme cela fait partie de mon contrat, je me suis inscrite sur la liste des volontaires pour l'exploration de la Tour, ça ne serait pas la première fois que je travaillerais avec eux de toute façon. Il y aura sûrement Fatning, aussi, je n'ai pas eu de nouvelle d'elle depuis que je l'ai vaguement croisé au village Glaçon, mais vu ce qu'on a pu constater toutes les deux l'autre jour, c'est sûr qu'elle sera là.
J'avoue qu'avec ces histoires de revenants … le fait que la Tour Shinra semble en activité m'inquiète un peu. Et si il y avait plus qu'une poignée de survivants tenaces, là-dessous ? Je ne devrais peut-être pas tant m'inquiéter … même si ils sont plus nombreux que prévu, aucun d'eux ne sera capable de me reconnaître … tu m'as trop bien protégé de tout cela. Après toutes ces années, c'est quand même étrange de revenir là-bas … »


Deepground la concernait plus que la plupart des gens. Elle avait grandi dans les entrailles de Midgar et si elle n'avait pas vraiment côtoyé les soldats et les Tsviets, elle avait souffert du même traitement qu'eux, ou presque. D'une côté, elle avait connu certains aspects pires, et de l'autre, elle avait toujours eu Juris, un tuteur bienveillant.
Elle le cachait très bien derrière son masque de poker – bien qu'elle paraisse un peu plus tendue dans sa façon de marcher – mais elle n'était vraiment pas rassurée à l'idée de croiser l'armée de Deepground qu'elle imaginait déjà de nouveau au complet. Pas rassurée, non plus, à l'idée de faire une descente dans les bas-fonds, de retomber sur les quartiers qu'elle occupait étant petite et que des documents cachés refassent surface … Mais elle fut vite rassurée à ce sujet en arrivant sur place : elle fut intégrée au groupe de reconnaissance qui allait explorer les étages de la tour. C'était plutôt dangereux vu l'état de l'édifice, mais elle préférait cela à l'exploration des bas-fonds qui éveilleraient en elle sûrement trop de souvenirs.

Pour cette mission, elle avait revêtu un de ses longs impaires cintrés, noir et blanc, celui là et avait caché ses yeux vairons derrière des lentilles couleur noisette-ambrée. En plus de son équipement habituellement, sa ceinture était équipée d'un gadget de sa conception dont elle était très fière : un grappin. Digne de Batman. Pour sûr que cela allait être utile pour gravir les étages de cette carcasse !

Elle était prête.

Elle laissa la tête du groupe à un soldat de la WRO mais ne resta pas pour autant tout à fait à l'arrière. Elle avait tout de suite reconnu Reno, dont la présence ne semblait pas intrigué qu'elle. Les Turks ne s'étaient jamais débarrassés de leur ancienne triste réputation et les soldats de la WRO devait être un peu méfiant à l'idée que Rufus mette son nez dans cette histoire … mais le fait est que le rouquin était une des personnes encore en vie à mieux connaître cette Tour.

A peine le groupe s'éloigna-t-il du reste de la troupe pour monter les premières marches que la tour émit un drôle de gémissement métallique qui semblait venir de partout autour d'eux. Cela ressemblait tout à fait au grincement de la taule … mais allez savoir si c'était l'ambiance ou les rumeurs qui jouaient avec leur imagination … le grincement semblait couvrir quelque chose de plus humain.

— Je suis pas sûre d'être assez payée pour ça, finalement. Dit-elle pour elle-même à l'idée que tout ça ne s'effondre sur eux … Certes, elle avait déjà survécu à pire éboulement, mais elle ne pouvait pas avoir toujours autant de chance que ça.




.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Dim 24 Sep - 17:15

« La Tour Gémissante. »



A l’instar de nombreuses autres personnes, qu’il s’agisse de mercenaires ou de soldats divers, Reno n’aurait en aucun cas pu passer à côté du cas de la Tour. Le simple fait que la WRO s’occupe des préparatifs était une aubaine, et l’embargo tacite qui régnait autour de lieu venait de céder. Une aubaine. Une véritable bénédiction. Trop de rumeurs planaient désormais autour de cet endroit, trop mystères qui s’épaississaient, et plus la situation commençait à laisser entrevoir le danger, plus il devenait crucial d’amasser autant de données que possible sur à peu près tout ce qu’il pouvait se tramer. Que ce tout trouve une importance future ou non était le cadet de ses soucis. En soit, à l’instant même où l’opération commençait à s’organiser, il était ridicule de penser que l’ancien Président allait se contenter de regarder. Pourquoi se serait-il privé d’envoyer l’un de ses Turks sur place, alors qu’ils baillaient aux corneilles depuis si longtemps ? C’était la raison de la présence du rouquin sur la liste. Les langues de vipère diraient qu’il était le seul disponible -peut-être était-ce en partie vraie-, mais il n’était pas là sans raison. Cette Tour… Elle avait été la leur avant la chute de la Shinra. Il la connaissait comme sa poche. Et était, comprenez le bien, amplement à la hauteur pour aller fouiner dans les décombres. Et faire le ménage si cela se révélait nécessaire.
Quelques volontaires étaient ainsi déjà présents sur place, ainsi que toute la meute des « gentils soldats » salvateurs de la WRO. Et lui, il était là, en unique représentant de sa joyeuse meute de chiens de garde de Rufus, et de leur si sinistre réputation. Bien qu’il ne quittât pas un instant sa naturelle dégaine d’homme qui ne se sentait en aucun cas concerné par la situation, il sentait la légère tension qu’il provoquait par sa seule présence. Manque de chance pour les plus hostiles, ils allaient bientôt tous être dans la même merde, dans ce cadavre de métal, cette douce gloire éteinte de la Shinra… Il espérait seulement qu’elle ne deviendrait pas leur tombeau dans les heures à venir.
Alors que les groupes se dispersaient, peu à peu, il contemplait le bâtiment en ruine, le visage figé dans ce rictus qui faisait à lui tout seul la raison pour laquelle les gens ne l’appréciaient pas au premier abord. Ou plutôt, laissait planer cette ombre de doute quant à ses intentions. Hm… La ridicule idée qu’un seul pied posé là-dedans suffirait à faire s’effondrer l’édifice désaffecté sur eux germa dans sa tête. Elle fit ressurgir des souvenirs qui n’étaient pas pour lui déplaire, et paraissaient à la fois si loin qu’ils auraient pu être des rêves. Voilà ce qu’il en restait, de la belle époque, une carcasse inutilisable !

Rapidement, il fut placé dans le groupe chargé de ratisser les étages. Avec un soupçon de dépit, il songea aux kilomètres d’escaliers qu’ils allaient devoir avaler en quelques heures, mais ne fit pas mine de vouloir changer d’affectation. Non, il venait de repérer une tête blonde bien connue, raison suffisante pour ne pas larguer la tâche pénible aux autres. Cela ferait au moins une personne qui ne le fixerait pas comme un vandale. Elle, au moins, le scruterait sûrement comme une vulgaire mouche agaçante. La tension qu’il sentait au sein des soldats qu’il avait rejoint lui donnait envie de leur donner une bonne raison de se méfier de lui. Mais Tseng comme Rufus le tueraient s’il bougeait le petit doigt.
Il ne parla pas alors que le groupe s’activait, mais ne se priva pas de rouler des yeux lorsque les soldats prirent les devants. Reanbell se laissait distance, quant à lui, il se fondit dans la masse sans plus de cérémonies tout en se demandant quand cette bande d’idiots se souviendraient qu’il connaissait les lieux comme sa poche. A peine un pied posé sur le monstre de métal qu’un geignement d’outre-tombe lui fit grincer des dents. Il aurait mieux fait de rester couché et simuler une grippe soudaine.

-J’crois que personne n’est assez payé pour ça, chaton, susurra-t-il d’un ton las, assez bas pour éviter que ce surnom ne se diffuse parmi les autres.

Agir avant, réfléchir ensuite. L’adoption du Condchat avait joué un rôle clef dans l’attribution de ce sobriquet qui lui coûterait sûrement la vie. Déjà, il dépassait la jeune femme et remontait dans les rangs sans se soucier des marches qui grinçaient. Sans doute ferait-il plus attention dans un étage plus haut, d’ici il ne risquait pas de tomber de bien haut si quelque chose cédait… Il en entendait pester, chose qui ne parut pas le déranger outre mesure. Il pensait que les choses prendraient une tournure ennuyeuse mais ces lieux étaient si familiers qu’il n’avait qu’une seule envie : celle de mettre enfin les choses au clair. En soit, cet endroit… Etait à eux. Les souvenirs y perduraient. Même parmi les décombres. Rien n’avait changé, et pourtant tout était différent. Sensation très étrange. Nostalgie, et adrénaline naissante. Il se rappela soudain de la raison pour laquelle il adorait son boulot.

-Y’en a pas un dans cette bande de truffes pour s’rappeler que j’ai passé plus de temps dans ces foutus locaux que le plus doué d’entre vous ?

Il n’éleva pas la voix. A quoi bon. Râler l’occupait, et ils se rendraient vite compte qu’en plus de leur flanquer la misère, il pouvait aussi être utile dans cette situation. De là à dire qu’il prenait un certain plaisir cruel à voir le petit groupe mal à l’aise et désorienté, il n’y avait qu’un pas. Certains devaient même de jamais avoir mis les pieds dans la Tour. Et il doutait que la plupart ait visité plus de quelques étages si c’était le cas. Il attendait de voir… Mais il devait admettre, au fond, qu’il n’était pas non plus incroyablement à l’aise. C’était mal éclairé. Une grande impression de renfermement régnait, et la seule existence des rumeurs multiples auraient rendu paranoïaque n’importe qui.


Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Lun 25 Sep - 19:30
Les membres de la W.R.O sont moyennement enchanté de la présence d'un Turk parmi eux et encore moins de ses remarques. Après concertation discrète des 3 soldats il est décidé que la W.R.O surveillera les arrières et laissera les mercenaires avancer en première ligne. Après tout, Reno connait les lieux.
Attention aux chutes de débris venant des plafonds.

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mar 26 Sep - 13:59
« La Tour Gémissante »
▵ Reany & Reno & wro ▿






La frimousse naturellement ronchonne de la petite mercenaire se ferma un peu plus devant l'insulte du Turk. Oui, pour elle, c'était une insulte. On la qualifiait toujours en des termes qui la réduisaient à quelque chose d'inoffensif, voir de carrément ridicule … et ce n'était pas pour lui plaire, malgré tout la dimension « avantage » que cela pouvait apporter d'être sous-estimée. Le fait est que Reno savait très bien ce qu'elle valait et qu'elle n'avait pas grand intérêt à être sous-estimée par son garant auprès de Rufus Shinra. Alors pour elle le message était clair : il la provoquait.

— Qui tu traites de chaton ? C'est toi le chaton. cela, elle l'avait marmonné dans sa moustache inexistante – mais tant convoitée – avec un air bougon et si renfrogné que lui seul avait dû entendre et encore ! Elle l'avait plus dit pour elle-même que pour régler ses comptes, car ce n'était pas vraiment le moment de se chamailler et la mission était toujours ce qu'il y avait de plus important pour elle.

Alors elle continua de marcher comme si rien de c'était passé, s'appliquant à ignorer son camarade comme quand elle était petite et qu'elle faisait semblant que Hojo n'existait pas. Si cette maudite tour s'effondrait sur eux, elle ferait exprès de le sauver pour qu'il soit chargée d'une dette éternelle envers elle, cela lui apprendre qui est le chaton ici ! Oui, Reanbell avait une drôle de façon d'exprimer sa rancune.
Et voilà que Reno se plaignait. Cela l'aurait étonné aussi … bon, il n'avait pas tout à fait tore cela dit, même si elle se garda bien de prendre sa défense. Les soldats qui les accompagnaient se mirent cependant d'accord là-dessus, puisque Reno faisait le malin, voilà qu'il était maintenant mit en première ligne. Pas de chance pour elle, elle fut mise dans le même panier, mais elle resta quelques pas derrière le Turks pour prévenir d'un éventuelle piège qu'il pourrait déclencher par hasard, elle n'avait aucune envie de perdre une jambe à cause d'une mine ou d'un piège à loup laissé là par Deepground.

Bien arrivés dans les premières hauteurs après avoir enjambé quelques gravas, ils se retrouvèrent dans le hall supérieur avec divers ascenseurs. Reanbell s'approcha de l'un d'eux, appuya sur le bouton d'appel – on ne sait jamais – et ouvrit les portes de force - en constatant qu'aucun miracle ne viendrait faire fonctionner ces trucs - pour regarder à l'intérieur. Elle ne voyait pas la cage d'ascenseur, mais il était difficile de dire si elle était tout en haut ou tout en bas, en tout cas, le long tunnel vertical faisait circuler l'écho de grincements peu engageants. Elle se tourna alors vers le rouquin.

— Alors, Monsieur le Guide, tu penses pouvoir trouver des escaliers encore en assez bon état pour qu'on puisse monter ou on va devoir escalader ça ?

Les escaliers principaux étaient impraticables à cause des éboulements, c'est pour cela que le groupe été initialement passé par ici, mais elle ne doutait pas que cette vieille Tour renfermaient bien des passages secrets, un peu comme ces châteaux forts des histoires fantastiques qu'elle aimant tant autrefois … en fait, elle les aimait toujours, ces histoires.




.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Lun 2 Oct - 19:51

« La Tour Gémissante. »



Chaton, chaton… De ce qu’il en voyait, ladite frimousse de la jeune femme ne pouvait que contredire ce qu’elle disait. Quant à celle de Reno… Il était évident qu’il avait un visage trop sournois pour pouvoir être associé à un animal aussi mignon. Force était de constater que ce petit surnom avait eu le rôle que l’on attendait de lui, bien qu’il n’ait pas été jeté par dédain à l’origine. C’était chose faite, de toute manière, qu’elle l’ait bien pris ou non lui importait peu. Il la savait trop professionnelle pour mettre en péril leur mission uniquement en raison d’un détail de ce genre. Il ne craignait rien. Pas encore du moins. C’était en partie pour cela qu’il laissa couler, ne témoignant son amusement que par un fin sourire en coin qui s’effaça aussi vite qu’il était venu. La marche devint très vite mécanique. Il ne s’agissait après tout que d’avancer, ratisser ces étages, et il considérait que les choses intéressantes ne pouvaient guère se trouver aussi bas. Tout l’intérêt résidait bien plus haut, à moins bien sûr qu’ils ne croisent des fantômes ou autres apparitions qui n’étaient pas censées à première vue se trouver dans le coin. Comme sa camarade, seule personne ici qui s’appliquait à l’ignorer au lieu de le scruter d’un air sceptique, avait décidé de justement ignorer sa présence, il avait toutes les raisons du monde de se plaindre, à mi-voix, ou au contraire ouvertement.

Il se retrouva propulsé à l’avant sans avoir le temps de cligner des yeux, mais cela ne lui soutira qu’un soupir d’ennui à peine perceptible. Cela devait finir comme ça, de toute manière, il n’avait fait qu’accélérer un peu le processus. La si amicale blonde termina à ses côtés -enfin, tout restait relatif à voir la distance qu’elle cultivait entre eux. Il préférait toutefois avoir la petite peste silencieuse non loin que ces soldats, et de loin. Leur progression était entravée par les gravats, les débris qui trainaient dans tous les coins et les contraignaient parfois à se risquer sous des pièces métalliques, effondrées, particulièrement imposante. Il ne trouva pas le temps de plaisanter davantage au risque de s’éborgner tout seul sur un clou dépassant des morceaux d’acier. C’était profondément déprimant que de voir toujours un peu plus combien la Tour était dévastée, mais s’il trouvait la force de réfléchir à tout ça, cela avait au moins le mérite de montrer qu’ils étaient pour le moment tranquilles.

Ils commençaient à prendre un peu de hauteur, après quelques détours et escalades sur des obstacles qui n’auraient décemment jamais dû exister dans un endroit pareil s’il avait été entretenu. Le hall, parcouru d’ascenseurs, n’était pas en meilleur état que tout le reste, et le rouquin s’écarta un peu du petit groupe pour fureter dans la salle, sans un mot. Un grincement derrière lui signala vite que la jeune blonde venait de forcer les portes d’un appareil délabré. Il ne s’attendait pas à autre chose, et l’idée de devoir utiliser les ascenseurs avait même quelque chose d’inquiétant. Un seul pied mit à l’intérieur aurait suffi à les précipiter à la case départ de la plus désagréable des façons. Comme Reanbell l’appelait de sa douce voix, il tourna ses yeux clairs vers elle, une main posée sur le béton effondré qui jonchait la pièce, en appui sur un mur. Quel massacre…

-J’t’apprend rien en te disant que les escaliers principaux sont inutiles… Et j’ai le grand malheur de t’annoncer que ceux qui pouvaient servir en alternative n’étaient pas faits pour finir sous des tonnes de pierre.

Il eut un nouveau petit soupir, tapota ces dites tonnes d’un œil frustré. Cette impression de se faire mener en bateau par les évènements lui déplaisait. Il rejoignit ses collègues de fortune, et son visage plein d’ennui trahissait combien cette situation aurait pu être simple. Bien sûr, tout se devait d’être compliqué. Il irait râler auprès de Monsieur Shinra s’il s’en tirait entier cette fois encore.

-Mais t’as pas tort, y’a des passages un peu partout… Il marqua une petite pause, se mordant pensivement la lèvre : Ou plutôt, il y en a là où c’est important d’en avoir. A notre étage. Chez le président. Les labos… Tu vois l’idée. Tout était fait pour qu’on puisse circuler rapidement. Mais cette fois ci, j’espère que t’es prête à jouer les araignées dans ce foutu conduit.

Il ne se sentait pas d’une utilité quelconque à l’heure actuelle, chose qui changerait sans doute très vite ne serait-ce que pour les orienter dans les dédalles de couloirs supérieurs, ou trouver ces fameux passages secondaires qui seraient si pratiques pour peu qu’ils aient été accessibles. Il se pencha prudemment, jetant un œil au-dessus de l’épaule de la mercenaire -il n’alla pas la dépasser, des fois que l’idée de le balancer dans le trou lui vienne à l’esprit. Il n’avait jamais eu le vertige mais l’idée de devoir remonter ce joli petit gouffre ne paraissait enchanter personne. Il était presque tenté de se perdre dans les conduits d’air, mais doutait que cela les avance grandement.

-Dis-moi que tu t’es fait pousser des ailes depuis la dernière fois, je t’en prie.



Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mer 4 Oct - 19:32
La W.R.O ayant envisagé l'option qu'ils devraient escalader certaines parties du bâtiment, les soldats possèdent l'équipement adéquat qu'ils acceptent de mettre à disposition de leurs compagnons pour le bien de la mission. L'un des soldats, plus expérimenté dans le domaine passera devant afin d'assurer les prises. Attention aux chutes d'ascenseur...


Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Jeu 5 Oct - 14:58
« La Tour Gémissante »
▵ Reany & Reno & wro ▿






Bon, apparemment ce conduit d’ascenseur était leur seul moyen d'aller plus haut pour le moment. Si elle commençait à se dire que dans de telles conditions, il y avait peu de chance qu'ils trouvent quoi que ce soit d'intéressant dans les étages supérieurs, elle était tout de même assez contente de pouvoir mettre son nouveau gadget à contribution. Elle l'avait déjà essayé pour s'assurer de son efficacité … mais jamais en condition réel. C'était l'heure de briller et elle regrettait un peu de ne pas avoir emmené de masque, car ses lunettes à moustaches n'auraient pas la même classe que le casque de batman. Et puis, à bien y réfléchir … c'était bien les endroits les plus difficiles d'accès qui renfermaient les choses les plus précieuses … Si seulement ils pouvaient tomber sur un prototype perdu de la Shinra … une arme, un bouclier, un robot, n'importe quoi … cela illuminerait sûrement sa journée !

Les soldats qui les accompagnaient avaient commencé à sortir du matériel pour monter en rappelle dans le conduit alors que Reno suggérait l'utilisation d'ailes. La blonde ne répondit pas tout de suite, mais pensa bien « Non, c'était pas ce projet là » en songeant aux ailes uniques que pouvaient avoir les ressortissant du projet Jenova. D'ailleurs, elle doutait que de ces trucs soient très utiles ici … le conduit était bien trop petit. Cela dit, ce n'est pas comme si les lois de la physique et de l'aérodynamique concernait vraiment ces types … comment pouvaient-ils voler droit, ou même décoller, avec une seule aile ? Voilà le genre de question qu'elle leur poserait si jamais elle venait à les rencontrer. Enfin, si elle les avait rencontré un jour, cela lui semblait difficile d'y arriver à l'avenir, vu qu'ils étaient tous morts … à priori.

— J'ai bien mieux que ça. Se venta-t-elle finalement en tirant sur la boucle épaisse de sa ceinture alors qu'un soldat avait commencé à monter avec précaution. Avec cinq mètres de files, elle n'aurait pas suffisamment long pour faire plus d'un étage à la fois, mais ce n'était pas un problème. Elle tendit le bras en hauteur et appuya sur un bouton qui propulsa une parti de la boucle de ceinture à toute vitesse. L'électroaimant s'activa pour venir adhérer à la paroi métallique juste au dessus de la porte de l'étage du dessus.
Elle tira deux fois dessus pour s'assurer du maintient et planta un regard incroyablement sérieux sur Reno, quoique, ses lentilles ambrés ne pouvait cacher la prétention de son regard. Qui pourrait s'empêcher de se la péter avec un gadget aussi classe ?

— Je suis Batman.

Et à ces mots, elle pressa un autre petit bouton caché sur sa ceinture et s'élança dans le conduit en attrapant Reno par le poignet sans prévenir, le mécanisme la fit aussitôt remonter sans qu'elle n'ait à fournir le moindre effort et ils dépassèrent rapidement le soldat qui était parti devant. Elle s'arrêta un peu au dessus de la porte de l'étage suivant et se balança réposer Reno sur le rebord pour le laisser forcer l'ouverture de la porte. Elle ne savait pas combien d'étage il serait utile de fouiller, alors elle attendait les instructions des moins bien équipés, de son côté, elle n'aurait en tout cas plus qu'à répéter le procédé autant de fois que nécessaire. Lorsque la porte sera ouverte et qu'elle se sera posée dans l'encadrement, elle n'aura plus qu'à désactiver l'électroaimant en attendant de savoir s'ils devaient monter plus haut ou s'il fallait explorer cet étage.

— Je veux bien admettre que le noir aminci, mais ça allège pas ... tu devrais faire un régime. Lança-t-elle au pauvre Turk qu'elle avait attrapé et largué sans prévenir, toujours avec le plus grand sérieux.




.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mar 10 Oct - 19:03

« La Tour Gémissante. »



D’un œil qui se voulait pleinement désintéressé, le Turk regardait ces petits soldats sortir de leurs sacs tout un matériel qui justifiait le fait qu’ils se fussent ainsi encombrés. S’il n’en dit rien, il devait admettre qu’ils pourraient être utiles, après réflexion, ne serait-ce que pour leur libérer le passage dans le futur. Il était aisé d’imaginer l’équipement supplémentaire qu’ils avaient dû prévoir, et qu’ils ne dévoilaient pas encore. La confiance régnait, dans cette fine équipe, c’était impressionnant. Force était de constater que la jeune femme qu’il avait un instant oubliée ne comptait pas se laisser mener et entreprenait d’ores et déjà de voler de ses propres ailes. Il ne l’avait pas aperçue saisir sa ceinture, et seule sa voix à ses oreilles lui fit tourner la tête avec perplexité. Il délaissa ainsi l’éclaireur de cette douloureuse montée en rappel, pour voir Reanbell lever le bras d’une manière qui ne le laissa pas de marbre. Il ouvrit la bouche pour lui demander à quoi elle pouvait bien jouer, mais déjà il voyait la ceinture expulser un fil avec assez de vitesse pour lui couper le sifflet. Un petit son métallique résonna dans le boyau de béton, faisant plisser les yeux aux soldats, et halluciner le rouquin.

-Bon sang, je rêve… Parvint-il à peine à marmonner, sidéré.

Combien en avait-elle encore en réserve, cette petite garce ? Il contempla le fil, sa propriétaire, la ceinture, et se maudit de n’avoir pas envisagé que la blonde ferait des siennes. Elle faisait toujours des siennes. Ses yeux clairs croisèrent ceux qui, cette fois-ci jaunes, lui donnèrent envie de la jeter au bas du conduit et à la fois de se laisser envahir par la pointe d’admiration qu’il ressentait. Batman. Batman. En quoi ce visage d’ange grincheux se rapprochait un tant soit peu de celui d’une chauve-souris tout aussi grincheuse ? Il n’eut pas le temps de la gratifier, ou de l’insulter. Il n’eut pas le temps de réfléchir. Il eut juste le temps de sentir son cœur remonter dans sa poitrine, et un vent de panique foudroyer son corps.

Il ignorait d’où la blonde tirait sa force, mais une chose était sûre, sans elle il aurait fini en compote plusieurs mètres plus bas. Elle voulait sa mort. Il avisa le soldat ahuri qui les suivit des yeux lorsqu’ils passèrent en flèche, et se rendit compte que seul son côté professionnel l’empêchait de hurler à pleins poumons toutes les grossièretés qui lui brûlaient la bouche. Il fut balancé comme un sac à patates, et plaqua par automatisme le dos contre la porte pour éviter de chanceler, le cœur battant. Il fusilla sa camarade du regard, pâle, sans pouvoir s’empêcher de songer à ce qu’il se serait passé si elle avait raté son coup. Il se frotta un instant le poignet, quelque peu malmené, avant d’entreprendre de forcer les portes comme le lui ordonnaient les yeux de fauve de la plus jeune.

-Toi. Toi, espèce de petite garce, t’as failli m’envoyer droit dans un cercueil. Je te méprise. Je te hais. Même si ton foutu gadget est génial.

Son ton était ferme, malgré son arrêt cardiaque presque attesté durant la manœuvre, mais qui le connaissait assez savait que ces mots seraient oubliés aussitôt prononcés. La porte ne lui résista pas aussi longtemps qu’il l’aurait cru, et avec soulagement il s’éloigna du vide qui le narguait. Il n’avait pas le vertige. Il ne l’avait jamais eu. Mais encore une fois, « Reanbell » était le mot qui lui dictait sa conduite. Il ne mourrait pas d’envie de refaire un tour dans ces conditions. Et la voilà qui se remettait à lui envoyer des piques, le forçant à couler un regard frustré vers son ventre avant même de regarder ce qu’il se passait dans la pièce nouvellement atteinte.

-Merci pour tes conseils de diététiques, mais le muscle pèse lourd. Y’a pas d’abus de bonbons qui traine, et j’ai clairement rien à perdre, se défendit-il à raison, avant de la railler : D’ailleurs, t’aurais pas pris un peu ?

Une autre femme l’aurait envoyé droit dans le mur pour ces propos, mais il la savait… Particulière. Peut-être même qu’elle ne comprendrait pas l’allusion. Sa frayeur passée, il réalisa que toute leur joyeuse équipe continuait l’ascension, et il se pencha très légèrement du rebord pour voir où ils pouvaient bien en être. Après s’être assuré d’un regard qu’il n’aurait pas droit au deuxième test de l’appareil miraculeux de la peste.

-Vous trainez, là, M’sieur Pendu, on est censés faire quoi ? Se taper tout le boulot de ratissage de cette fichue pièce ?

Il n’en tira aucune réponse concise, aussi commença-t-il à sonder l’endroit du regard comme il aurait dû le faire bien deux minutes auparavant. Plus le temps passait, plus il sentait que les choses n’allaient pas particulièrement lui plaire. Il doutait que, quoi qu’il puisse y avoir, cela se trouve si bas. Encore que… Ils n’étaient pas à l’abri de surprises. Bonnes. Ou mauvaises. Ce fût d’ailleurs un fragment de béton gros comme le poing qui tomba à un petit mètre de lui qui lui rappela qu’ils risquaient bien d’y rester.



Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Dim 15 Oct - 1:41
Le premier étage ne semble, au premier abord, pas cacher de secrets et pourtant, alors que les soldats rejoignent Reanbell et Reno, des bruits de pas se font entendre dans le silence environnant. Décidant d'enquêter les soldats de la W.R.O poussent leur deux accompagnateurs du jour à s'avancer avec eux dans les couloirs. C'est ainsi qu'ils tombent sur un autre groupe de soldats dont ils ignoraient l'existence. Amis ou Ennemis ?
Ardyn rejoint le groupe.
Nouvel ordre de jeu : Ardyn - Reanbell - Reno

Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Dim 15 Oct - 21:44


Event : La Tour Gémissante

feat. Reanbell & Reno

Aussi grande fut-elle autrefois, elle n'est aujourd'hui plus qu'une ombre grinçante, perçant le ciel de son infrastructure délabrée... une relique du passé symbolisant la folie et l'insatiable soif de pouvoir de l'être humain. Quel endroit lugubre lui correspondrait mieux que celui-ci me diriez-vous ? Je vous répondrais que c'est justement pour cette raison qu'il était de la partie, plus ou moins officiellement volontaire pour se rendre dans les ruines de la Tour ShinRa suite aux étranges signaux relevés au sein et aux alentours de cette dernière.

Alors qu'il n'était arrivé que depuis quelques minutes à peine, Ardyn n'avait pas attendu plus longtemps pour réquisitionner quelques soldats de la WRO afin de l'accompagner dans ce sombre colosse dévasté, de fer et de métal. Malgré quelques protestations de quelques gradés, rapidement réduites au silence, le voila en première ligne, pénétrant la tour ShinRa de son pas lent et assuré. L'insolite spectacle qu'offrait le grand hall complètement dévasté ne semblait lui faire éprouver ni surprise ni fascination, simplement quelques petits gestes explicitant la direction à prendre afin de se rendre à l'étage supérieur, non pas par la cage d'ascenseur comme certains auraient pu le penser, mais par des chemins détournés, usant des décombres et autres débris.

« Hâtons-nous messieurs, nous n'avons pas toute la journée et je ne suis pas venu pour faire de l'escalade à titre récréatif. » avait-il annoncé de son ton calme et mesuré avant de suivre les quelques membres armés de la WRO qui ouvrirent le chemin et l'ascension vers le deuxième étage.

Précédent les autres groupes d'intervention d'au moins une bonne dizaine de minutes, puisqu'il avait décidé de n'en faire qu'à sa tête comme toujours, dire que les premiers à grimper eurent bien des difficultés aurait été un doux euphémisme. Le métal grinçant, aussi bien au-dessus de leur tête que de petits cliquetis tintaient sous leurs prises, sans compter les renforcements escarpés et autres morceaux de fer rongés par le vent qui les rendaient aussi pointus et coupant que des lames. Tout en confirmant son désir de rester groupés, ils commencèrent donc peu à peu à explorer ce deuxième pallier qui n'était pas vraiment en meilleur état que le précédent qu'il venait de survoler car la voie s'en trouvait de nouveau bloquée. Veillant à rester sur ses gardes et à tendre l'oreille, une salle passait, puis une seconde, toutes étaient dénaturés, le sol craquelait et les plafonds s'effritaient. Jusqu'à présent, rien de particulier n'était à transmettre aux autres... du moins jusqu'à ce qu'un bruit, ou plutôt un vacarme, se fasse entendre un peu plus loin.

Laissant les quelques hommes de la WRO prendre les devants, ce n'est qu'au croisement d'un des nombreux couloirs que la situation se détendit un peu. Ce qui aurait été trop bruyant pour n'être qu'un bruit de taule n'était autre qu'un de ses nombreux détachements envoyés pour explorer la tour, tout comme eux. Visiblement la discrétion n'était pas leur fort, mais la rapidité n'était pas en reste puisqu'ils venaient de les rattraper sans grand mal. Parmi eux, quelques soldats également mais surtout la présence d'un Turk et de cette petite chose à tête blonde qu'il avait eu l'occasion de croiser à bien des reprises déjà. Quelle amusante situation et hasard des plus distrayants, néanmoins ce nouveau contingent serait particulièrement utile surtout avec le rouquin en ses rangs.

« La cavalerie fringante est arrivée à ce que je vois, non pas sans faire une entrée tonitruante pour autant. » soufflait-il dans un bref et léger rire, alors que toutes les armes brandies jusque-là revoyaient leur canon pointer vers le sol, les esprits plus sereins et les muscles détendus.

« Bien le bonjour à vous, mes chers petits amis. » en ôtant son chapeau dans un geste de salutations quelque peu théâtral, comme à son habitude. « Ardyn Izunia... » en laissant un petit silence avant de reprendre. « J'ai comme l'impression que nous allons faire un petit bout de chemins ensemble, comme c'est cocasse... mais peut-être que l'un d'entre vous sait où se trouve le poste de surveillance le plus proche ? » en remettant son irremplaçable chapeau sur sa tignasse violacée.

« Avec un peu de chance, quelques enregistrements ou caméras persistent et sont encore en état de fonctionner, vous ne pensez pas ? » proposa t-il a demi-mot, toujours avec son petit rictus en coin malgré son air sérieux alors qu'il les toisait sans gêne et sans une once de jugement dans le regard, si ce n'est une pointe de distraction tout au plus.

(c) DΛNDELION

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Lun 16 Oct - 11:36
« La Tour Gémissante »
▵ Reany & Reno & wro ▿






Quand le Turk avait commencé à se plaindre et à pester, elle avait gardé cette tronche parfaitement stoïque qui laissait paraître une certaine lassitude et une parfaite incrédulité. D'ailleurs, il finit par avouer lui-même que son gadget était pourtant génial et ce, avant même qu'elle ne l'incite à le faire. Cela émailla légèrement son masque de teigne pour laisser apparaître un rictus satisfait très bref qui en fit presque briller ses lentilles dorés dans les ténèbres du conduit. Si elle ou n'importe qui d'autre avait eu connaissance de ses origines, nulle doute qu'ils auraient trouvé une ressemblance frappante.

— Et râle pas, je sais ce que je fais. Enfin, je me demandais juste si mon électroaimant serait vraiment assez fort pour supporter tes grosses fesses en plus des miennes.

Et malgré son air tout assuré et professionnel qui pouvait tromper n'importe qui, le fait est que son électroaimant n'avait effectivement eu aucun mal à supporter leur poids … contrairement à sa son petit bras. Oui, oui, elle l'avait vraiment largué juste à temps, parce qu'un peu plus et elle le lâchait dans le gouffre ! Elle n'avait pas prévu qu'il serait si lourd à porter à bout de bras … c'est vrai, quoi, comme ça, il avait presque l'air autant d'une brindille qu'elle !
Le rouquin se défendit d’ailleurs bec et ongle concernant son poids, ventant une musculature qu'elle ne lui aurait pas soupçonné une seconde. Le noir cachait vraiment bien tout … elle comprenait de mieux en mieux pourquoi Rufus Shinra ne jurait que par le blanc, il n'avait vraiment aucune raison de cacher quoi que ce soit, lui.

— Je ne crois pas, répondit-elle, toujours aussi stoïque, c'est pourtant pas faute d'essayer.

Reanbell avait une alimentation plus chaotique que celle d'un adolescent livré à lui-même pour un week end. Ces derniers temps, ses repas se composaient essentiellement de croquettes pour chaton et de pizzas xxl. La cuisine n'était pas son fort, non pas qu'elle ne soit pas vraiment douée – il n'y avait rien de sorcier à suivre une recette – simplement … elle n'aimait pas vraiment ça, elle trouvait que c'était une perte de temps. Malgré une alimentation particulièrement riche, elle ne prenait jamais le moindre gramme et elle le vivait comme une véritable malédiction … car son rêve secret était de mesurer 1m90 pour cent cinquante kilos. Là au moins, les gens la respecteraient. Mais non, elle était destinée à rester à jamais une petite crevette, une chenille que l'on peut facilement balayer d'un revers de main.

D'une petite pression sur un bouton de sa ceinture, elle fit redescendre légèrement le câble pour être bien à hauteur de l'ouverture de la porte. Elle intima à Reno de se pousser alors qu'il essayait de presser leurs équipiers et elle commença à se balancer. Une, deux, trois … ! Lorsque le balancement lui parut suffisamment propice, elle désactiva l'aimant dans le but d'atterrir dans la pièce de l'étage où elle avait jeté Reno un peu plus tôt. Ses pieds partirent bien en avant … trop en avant ! Elle n'eut pas assez d’élan pour se redresser et c'est ainsi qu'elle atterrit parfaitement à l'horizontal juste aux pieds du Turk.

— Aïe …

Et c'était peu de le dire ! Elle venait de se faire si mal au derrière qu'elle soupçonna un instant une fracture du coccyx ! Aussi blessée dans ses fesses que dans sa fierté, elle resta un moment allongée là … avec sa face éternellement neutre … quoi qu'un peu plus lasse encore que d'habitude. Elle finit tout de même pas se redresser, se taper la honte devant Reno passait encore – ce n'était pas comme si il ne s'était jamais tapé la honte devant elle, disons que c'était leur truc – mais elle voulait rester digne devant les soldats qui arrivaient. En se relevant, elle s'épousseta donc méthodiquement, réajusta ses cheveux et se massa discrètement le bas du dos … bon, elle ne devait rien avoir de casser finalement, sinon elle n'aurait pas été capable de se relever … et , elle aurait vraiment eut l'air stupide !

— J'envoie Condchat dans ton armoire si tu le répètes à quelqu'un. Lui marmonna-t-elle d'un air hostile alors que les soldats arrivaient enfin à leur hauteur et pour avoir déjà rencontré la bête, Reno devait parfaitement connaître l'ampleur de la menace. Ce chaton était pile dans sa phase « je fais mes griffes partout ».

Se détournant des soldats qui se hissaient à travers la bouche de la porte, Reanbell avait fait quelques pas de reconnaissances dans la pièce qu'ils venaient de rejoindre. Rien de particulier au premier abord, mais il y avait un panneau qui indiquait tous les services présents à cet étage. Elle avait à peine posé les yeux dessus quand elle entendit des bruits de pas approcher … et elle avait aussitôt sorti son bon vieux pistolet sur lequel elle avait clipsé une petite lampe. Les fenêtres – et autres trous dans les murs – apportaient la faible luminosité de l'extérieur d'un jour particulièrement couvert, si bien qu'il restait encore beaucoup d'angles morts dans les ombres. Elle fit signe à ses camarades de se dépêcher et très vite, les deux groupes en alerte se rencontrèrent, armes chargées au poing. Il y eu un moment de flottement et la première personne que Reanbell vit et reconnu lui fit hausser les sourcils … lui, ici ?

« La cavalerie fringante est arrivée à ce que je vois, non pas sans faire une entrée tonitruante pour autant. »

Elle fut la dernière à baisser son arme, mais elle ne l'avait pas lâché des yeux, elle n'avait pas cillé … qu'est-ce qu'un haut-cadre de la WRO faisait en première ligne ? Sans que, visiblement, aucun d'entre-eux n'en soit au courant ? C'est pas que c'était louche, hein … juste … surprenant. Très surprenant. Enfin, ce n'était pas comme si cet homme n'avait pas l'habitude de surprendre les gens.
Allez savoir si c'était son super chapeau , ses cheveux aubergine, ou le fait qu'il ait l'air d'un véritable géant à côté d'elle … mais Reanbell resta longtemps incapable de décrocher son regard de lui. Elle l'avait déjà vu pour diverses interventions à la WRO, et c'était souvent la même chose … il y avait quelque chose en elle qui … appréciait sa présence, en quelque sorte. C'était sûrement parce que Reanbell appréciait l'élégance, c'était un peu pareil avec Rufus Shinra … un peu. Mais différent. C'était extrêmement dérangeant, parce qu'elle était incapable de se l'expliquer … mais elle avait comme l'impression d'être … en quelque sorte .. un peu … presque … oui, c'est ça … ou … est-ce qu'elle était … rassurée ? Bon, ce n'était pas si surprenant d'être rassuré par la présence d'un chef qui saurait tout chapeauter avec brio … mais d'habitude, ce qui la rassurait, c'était quand la pluie s'arrête, quand elle buvait une bonne rasade de Vodka ou qu'elle rentrait chez elle et qu'elle avait un nouvel épisode d'une de ses séries de science fiction à regarder ! C'était quand elle ouvrait son carnet et qu'elle lisait le nom de Juris … Ce n'était jamais quelqu'un. Encore moins un inconnu pédant.

Comme le temps de briller était pour Reno, elle s'était légèrement écartée pour se mettre à l'écart, s'efforçant de jeter un œil distrait au alentour … mais son regard, aujourd'hui ambré, revenait inexorablement sur Ardyn Izunia.




.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Dim 22 Oct - 19:07

« La Tour Gémissante. »



Parfois, Reno se demandait s’il n’aurait pas été plus aisé de la détester de toute son âme plutôt que d’entretenir une quelconque forme de respect envers cette blonde qui avait l’art de lui jeter des remarques acerbes au visage. De ce rictus satisfait, il ne retenait qu’un vague désir de la pousser dans ces boyaux de béton comme elle l’avait fait et la regarder chuter, chuter encore jusqu’à s’aplatir. Quoi qu’elle fût capable de revenir le hanter le restant de ses jours, chose qui suffisait à freiner toutes ardeurs de conquérant. Sa joie atteignit des sommets quand cette garce s’explosa dignement à ses pieds, et il ne chercha pas à contenir ce sourire en coin criant d’impertinence. Il était beau, l’adulte responsable, à se moquer de la chute d’une gamine. C’était un cadeau inespéré que de la voir là, étendue avec son visage inexpressif, après s’être massacré l’arrière train. Aucune main ne vint se tendre vers elle. Aucune tentative de voir si elle allait bien, car elle irait forcément bien. Pire, elle finirait par tous les enterrer, un par un, et danser sur leurs tombes. Un peu plus, et il l’aurait bien poussée du pied, juste pour voir si elle réagirait ou si elle comptait se laisser mourir à l’endroit même de sa chute.

Elle se redressait avec le reste de dignité qu’elle avait, et il fit mine de l’aider à s’épousseter, le regard empreint d’une hilarité qu’il ne contenait que pour cesser de les décrédibiliser tous deux aux yeux de leur groupe. Entre le vol plané dans l’ascenseur, cette chute, et les jurons lâchés de toutes parts quand l’envie lui prenait, plus rien ne pouvait rattraper leur image à moins de tomber sur une situation fâcheuse qui nécessiterait leurs talents.

-Cruelles menaces, que celles d’envoyer le fauve… Tu me dois encore deux fichues vestes, ne crois pas que j’ai oublié.

Son air teigneux acheva de faire sa journée, et quoi qu’il adviendrait, il pourrait au moins se dire qu’il avait vu Valdès Reanbell, l’unique, rater son coup ! Il avait de quoi mourir satisfait. Il se repéra rapidement sur l’étage, à peine désorienté par ces carnages de débris qui traînaient, et se prit à s’éloigner un peu du groupe qui venait de les rejoindre. Un pas. Deux pas. Il crut tout d’abord qu’il s’agissait des autres, mais se rendit compte une fraction de seconde plus tard qu’il ne s’agissait ni de la démarche légère de la blonde, ni de celle des soldats équipés. Pas les leurs, en tout cas, auxquels il avait eu le temps de s’habituer un peu. Il ne fallut pas bien plus de temps pour qu’ils se rejoignent, et, armes en main, tout de suite bien plus sérieux, ils avisèrent leurs nouveaux visiteurs qui approchaient. Il avait, bien entendu, entendu parler de cet homme dont le ton était si particulier que le Turk ne savait s’il l’appréciait ou non. Ardyn Izunia. Un nom, un homme, qu’on ne pouvait guère oublier. Mais ce qu’il pouvait bien faire là, avec des soldats lambdas, c’était un mystère. Et Reno avait déjà l’amertume de ne pas avoir deviné d’une manière ou d’une autre que cette rencontre aurait lieu. Impossible qu’un haut gradé soit lâché dans la nature sans traces, tout de même, comment se faisait-il qu’il n’ait pas été au courant… Quant à la réflexion du oh combien prestigieux nouveau venu, elle lui tira une grimace à peine perceptible, avant qu’il ne laisse reposer sa matraque sur son épaule en constatant qu’il n’y avait aucun danger. Décontracté, mais tout à fait en mesure de changer d’attitude au besoin, le rouquin suivit les gestes de cet excentrique qui… Otait son chapeau ? Mais qui s’embarrassait encore de manières pareilles ? Il était pour le moins halluciné, et sceptique. Il n’était pas le mieux placé pour user de ces gestes, ces codes qui le dépassaient autant que les rapports humains dépassaient Reanbell.

-Hm… Plutôt surprenant de vous voir par ici, mais votre entrée était clairement plus marquante que la nôtre, souffla-t-il après réflexion en voyant que personne ne daignait ouvrir la bouche : Reno. Enchanté, j’imagine. Je n’en sais rien.

La cordialité pouvait toujours aller voir ailleurs, il n’était pas venu dans le but d’être politiquement correct avec des personnalités pareilles. Il ne quittait pas l’homme des yeux, l’air plus ou moins indéfinissable. Il n’avait qu’une confiance limitée envers son groupe, et la méfiance montait d’un beau cran, bien qu’il doute que quoi que ce soit dérape. En vérité, cet invité serait un atout majeur. Un dirigeant, un homme d’esprit, et quelques soldats supplémentaires… Une aubaine, d’autant plus qu’ils paraissaient tous décidés à continuer ensembles. Il y eut un silence, au cours duquel les yeux d’ambres et les yeux bleutés scrutèrent Ardyn sans ciller un instant. Ce qui les animaient, en revanche, n’avait rien à voir. Puis, le Turk réalisa qu’il était censé reprendre parole, car ils n’avaient pas tous la carte des lieux en mémoire. Il haussa les épaules, et acquiesça sobrement, l’air toutefois ennuyé.

-Y’en a presque à chaque étage, de toute manière. Avec les effondrements, c’est plus compliqué. Je pense vraiment que vu l’état de cette pièce, le plus proche est HS.

Il fit quelques pas, sans réelle raison, juste histoire de rompre ce contact visuel qui commençait à le rendre mal à l’aise. Cette situation n’avait rien qu’il pouvait considérer de très agréable. Il se demandait de plus en plus pourquoi Rufus n’avait pas eu l’amabilité de le balancer dans cette Tour avec au moins un de ses collègues. Travailler avec d’autres n’était jamais aisé. Au fond, il savait que la présence de tout leur groupe aurait fait grimper la tension entre eux et la WRO, mais cela ne l’empêchait pas de lui en vouloir. Au moins jusqu’au lendemain.

-Le plus rentable, en fait, ce serait de parvenir à grimper jusqu’à notre ancien étage. Tout est plus ou moins centralisé là-bas. On pourrait gagner du temps, mais ce serait prendre aussi le risque qu’il soit aussi hors d’état, et finir perdants au final.

HRP:
 


Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mer 1 Nov - 18:18
Reno a raison : le poste de surveillance proche de vous est HS, mais il y en a d’autres plus haut. Sachant que vous ne pouvez pas compter sur les ascenseurs, plusieurs options s’offrent à vous :

— En cherchant bien, vous verriez que les escaliers de secours sont praticables à cet étage. Un comité d’accueil composé de 5 chiens de garde vous y attendrait, et vous ne pourriez pas aller au-delà du huitième étage par ce biais (plus on monte, plus ça se complique).

— Vous pouvez considérer que les divers trous dans le plafond sont utiles pour passer d’un étage à l’autre... surtout quand on est batman.

— Enfin, vous pouvez vous sentir l’âme d’un alpiniste et escalader la façade extérieure dont les divers ouvertures, plis et cassures rendent l'ascension réalisable. Cette voie dangereuse vous permettrait d’aller dans des endroits inaccessibles de l’intérieur.

Rappelez-vous qu’il s’agit d’une mission d’investigation et que le but n’est pas de monter jusqu’aux étoiles, mais de trouver avant tout ce qui vous intéresse.
Ne négligez pas certaines zones.


Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mer 1 Nov - 23:36


Event : La Tour Gémissante

feat. Reanbell & Reno

 Voyant que le petit bout de femme, alors réputée pour être ravageuse et particulièrement efficace, ne répondit rien en plus de rester comme statique pendant quelques instants... alors qu'il l'avait connu bien plus loquace, à croire que sa simple présence était une surprise. En cela il était plutôt logique de se poser la question, ce que beaucoup auraient fait d'ailleurs, puisqu'il n'est pas très commun de voir un homme de son rang en première ligne dans une mission d'exploration assez obscure. Pour en revenir au sujet d'origine, bien que les réponses apportées par le rouquin des Turks lui déplaisaient assez il retint un petit soupir de lassitude en l'écoutant jusqu'au bout. Puisque le poste de surveillance le plus proche était apparemment hors service, il allait falloir monter autant d'étages que possible pour en trouver un en état de fonctionner. Du moins là était son plan initial jusqu'à présent et faute de mieux cela semblait le plus cohérent et le moins périlleux... en théorie seulement ! Alors que ses hommes étaient restés silencieux jusqu'à maintenant, il vint récupérer une sorte d'émetteur d'ondes radio à courte distance à la ceinture de l'un d'eux avant de le garder en main.

« J'ignore quel est votre plan d'attaque quant à cette mission, mais je suis curieux de l'entendre. Néanmoins, alignez-nous sur la fréquence numéro quatre, je n'aime pas perdre mon temps inutilement alors restons en contact de la sorte. » sans pour autant se vouloir autoritaire, mais son charisme naturel et son rang au sein de la WRO l'avaient sans doute fait sonner comme tel. « Les escaliers principaux sont condamnés alors nous allons essayer d'atteindre l'étage suivant ailleurs. En espérant qu'un moyen plus conventionnel que l'escalade urbaine soit possible. » tout en mettant en pratique ce qu'il venait tout juste d'expliquer, ayant fait signe à ses hommes de reprendre la marche et de suivre le mouvement alors qu'on entendait ses pas se faire de plus en plus lointains, discrets.

Après quelques minutes supplémentaires d'exploration, alors que les autres silhouettes avaient disparu de son champ de vision depuis plusieurs couloirs déjà, il vint allumer l'émetteur en espérant qu'ils avaient fait de même de leur côté. Finissant quelques réglages rapides alors que lui et ses hommes arrivèrent face à la porte donnant sur les escaliers de secours, il s'arrêta un temps pour les informer de la situation et proposer une première approche. « On dirait bien que ce côté-ci est plus ou moins indemne, nous allons prendre la rampe de secours pour atteindre le palier suivant. Séparés, nous aurons plus vite trouvé quelque chose d'utile... fin de transmission. » le tout agrémenté de quelques petits bruits électroniques et de légères coupures, provoquant quelques fritures sur la ligne et autres "bzzzt" intempestifs mais plutôt brefs et anodins.

Alors qu'il laissait ledit dispositif allumé malgré la communication terminée, le silence planait désormais aux alentours... non pas quelque chose de serein mais plutôt d'oppressant, de néfaste et cela ne fut pas long à être approuvé par les circonstances suivantes. Dès lors qu'Ardyn avait posé la main sur la poignet de la porte donnant sur la cage d'escalier que des grognements se firent entendre de l'autre côté. Surprenant certains de ses hommes, il attendit quelques secondes pour leur faire comprendre d'être fin prêts à devoir faire face à ce qui se trouvait de l'autre côté de ladite porte... Attrapant lentement son revolver, il allait devoir se joindre à l'affrontement à en juger par les nombreux bruits émis par ce qui semblait être un groupe, si ce n'était une meute, de créatures féroces. Vérifiant que son arme était chargée, il finit par échanger sa place avec l'un de ses hommes, lui faisant signe d'attendre pour ouvrir la porte alors qu'Ardyn vint attraper sa "Matéria - Temps" afin de l'utiliser sur lui, supposant qu'il serait leur première cible puisqu'il s'était positionné en amont des autres soldats l'accompagnant.

« Messieurs... Tenez la position et faites feu dès que la cible est en vue. Peu importe ce qui sortira de cette porte, ce n'est pas cette tour de malheur ni ses étranges pensionnaires qui nous arrêterons. » comme pour rassurer ses hommes, sur un ton parfaitement calme et mesuré, à un tel point que l'on pourrait se demander quel était son secret pour conserver son sang-froid. Venant ranger sa matéria dans l'une de ses poches après utilisation, il se tenait parfaitement droit et fit signe au soldat d'ouvrir la porte en gardant le bras tendu en avant, l'arme au poing.

Les quelques instants qui survirent l'ouverture de la porte furent agrémentés de grognements sourds et de quelques cris de stupeur de certains de ses hommes... suivi d'un tonnerre de coups de feu tandis que les balles essayaient de se frayer un chemin vers les corps de ces dangereux molosses. Pour la discrétion, il venait finalement de faire pire que les deux autres aperçus un peu plus tôt, si bien que ce vacarme avait du provoquer des échos dans une bonne partie de la carcasse métallique, au moins dans les quelques étages alentours.

(c) DΛNDELION

Lifestream
Admin
Lifestream
Gils : 394

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mer 1 Nov - 23:36
Le membre 'Ardyn Izunia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'100' : 25
https://ff7lifestreamsbreath.forumactif.com
Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Jeu 2 Nov - 0:07
La matéria temps n'a pas affecté les actions d'Ardyn, et il aura vite fait de s'en rendre compte.
Le 1er chien ayant lancé l'assaut, cible privilégiée, a reçu des dégâts critiques et est à terre.

Gares aux ennemis arrivés assez proche pour vous sauter à la gorge...

Reanbell Valdès
⊶ Suricate grincheux ⊷
Reanbell Valdès
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1192

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Jeu 2 Nov - 10:38
« La Tour Gémissante »
▵ Reany & Reno & wro ▿






Nouvel objectif : trouver un poste de contrôle opérationnel … Quelque chose lui disait que ça n'allait pas être facile et que cela n'aurait rien de bon si ça l'était. Cette bâtisse étant en ruine, ce serait un miracle que le réseau électrique puisse encore fonctionner, à fortiori dans les étages qui étaient de plus en plus saccagés à mesure que l'on montait. Elle ne connaissait pas beaucoup la Tour Shinra, mais elle savait que plus l'on montait, plus on se rapprochait des gros bonnets de la hiérarchie … les Turks étant loin d'être des ouvriers, elle se disait que leur étage n'existait peut-être même plus. Cependant, cela restait une bonne idée, de toute façon ils étaient là pour tout fouiller, alors si ils pouvaient trouver ça en même temps, cela pourrait les aider. Elle se doutait qu'ils ne pourraient rien voir d'important, même en arrivant à rétablir les images, mais cela leur éviterait d'avoir à fouiller des couloirs vides … et ils pourraient se concentrer sur les angles morts. Plus qu'à espérer que leur expédition ne se transforme pas en Five Nights at Freddy's ou en Alien Isolation. Surtout qu'il est bien connu que la jolie blonde fait toujours partie des premières à mourir avec la minorité ethnique … et il n'y avait pas de Wutaien dans ce groupe. Mais aucune jolie blonde de film d'horreur n'était aussi bien armée qu'elle.

Elle avait eut cette pensée juste avant que Ardyn Izunia n'évoque la possibilité de se séparer, comme s'il venait de lire dans ses pensée et qu'il avait décidé de lui confirmer que tout cela était bel et bien un film d'horreur. Bizarrement, elle trouva cela plutôt stimulant malgré tout, c'était peut-être l'adrénaline. Et en plus ils allaient rester en contacte par radio ? Ça y est, c'était vraiment Aliène Isolation … pourquoi est-ce que cela lui plaisait ? La perspective de tomber nez à gueule avec un Aliène sonnait presque comme une sorte de rêve de gosse. Mais bon, un peu de sérieux.
Lorsque Ardyn évoqua fréquence, Reanbell sortit son PHS multifonction et activa un mode radio et parvint à son but après quelques manipulations. Elle accrocha donc le petit appareil sur le col de son manteau, lui donnant une sacrée allure avec sa coque chat et le fond d'écran du mode radio qui représentait une face de chat dont la bouche était la ligne vibrante de la fréquence. Comme le haut cadre semblait avoir décidé d'explorer encore un peu l'étage avec ses hommes, Reanbell observa un instant la pièce avant de lever la tête vers le plafond. Une lueur d'intérêt perça son regard d'ambre factice alors qu'elle décrochait le grappin de sa ceinture. Elle n'allait plus jamais se déplacer autrement que comme cela … Il faudrait d'ailleurs qu'elle envisage un double grappin, cela serait plus facile pour se déplacer à la spiderman à travers les rues. Mais pour le moment cela allait faire l'affaire !
Elle leva le bras vers un trou béant dans le plafond, la lumière pâle de l'extérieur semblait éclairer suffisamment l'étage visé, alors elle déclencha son grappin.

Et poc.

— Ouïe !

Elle avait raté la partie métallique du mur, ce qui fait que l'emboue lui était retombé pile sur le front qu'elle frotta vivement. Elle se s'était pas raté, elle saignait !

Bordel de cul de pédoncule de jacinthe Marmonna-t-elle de manière pratiquement inintelligible.

Elle aimait ce grappin, vraiment, elle en était très fière … Alors pourquoi ne lui rendait-il pas ? Après un regard noir lancé à Reno pour le dissuader de tout commentaire, elle recommença la procédure en faisant bien attention et cette fois, elle décolla presque aussitôt, laissant le Turk en plan. Arrivé au-dessus, elle resta pendue un moment au dessus du sol pour examiner rapidement la pièce et déterminer un endroit favorable où atterrir sans traverser le sol … elle s'était assez ridiculisée pour aujourd'hui. Elle descendit donc doucement le fil du grappin pour arriver au niveau sol et se balança avec précaution jusqu'à ce que son pied touche le sol assez loin du rebord du trou qui devait être fragile, c'est donc sans sauter, cette fois, qu'elle atterrit, manquant de se reprendre un coup de grappin quand elle le fit se décrocher du plafond. Batman est un mensonge.  

Elle entreprit de commencer à explorer l'endroit un peu plus dévasté qu'en dessous en longeant les murs quand la voix de Ardyn Izunia raisonna dans la radio.

— J'y suis, répondit-elle, mais cet étage a l'air pire que le précédent et le sol est fragile, je vais tout de même partir en reconnaissance. Terminé.

Autant qu'elle s'en charge, malgré le matériel qu'elle avait sur elle, elle restait la plus légère de l'équipe … nulle doute que ce grand steak de Ardyn Izunia aurait vite fait de traverser le sol comme du papier en faisant juste deux pas ici ! Elle commença donc son exploration, restant toujours prêt des murs et éclairant les angles morts avec sa lampe. Le vent soufflait dans cette pièce, car pratiquement toutes les vitres étaient brisées. Cet étage ne semblait pas très intéressant pour leurs affaires, malgré tout, elle avait ramassé quelques clefs qu'elle avait trouvé – bon, c'était surtout parce qu'ils avaient des portes-clef rigolos qu'elle voulait récupérer – ainsi que quelques cartes magnétiques, même si elle n'étaient pas certaines qu'elles soient encore utile. Elle adorait fouiller ce genre de ruine, elle avait toujours l'impression de se trouver dans un jeu de survie et c'est d'ailleurs cette impression qui la poussa à dévaliser un distributeur automatique de quelques barres chocolatés et autres paquets de chips.

Mais voilà, l'heure du loot touchât à fin lorsqu'un vacarme du diable éclata un peu plus loin. Courant d'un pas léger, toujours en évitant les centres de la pièce, elle suivit l'origine du bruit jusqu'à trouver la porte de l'escalier de secours évoqué un peu plus tôt par Izunia. Dans la cage d'escalier, elle n'eut qu'à se pencher pour voir la fusillade qui avait lieu juste un peu plus bas. Les chiens de Deepground - peut-être livrés à eux-même depuis des mois, ou pas - contre lesquelles l'équipe du bas semblait se débattre ne semblaient pas les avoir laissé passer la porte, alors elle attrapa son uzi et son grappin. Avec ce dernier, elle visa un des chiens qui s'apprêtait à s'élancer pour que le grappin vienne aimanter son casque et le suspendre entre deux étages. Il était heureusement moins lourd qu'elle et elle n'eut qu'à appuyer ses genoux contre la rampe pour se faire un bon appuie jusqu'à ce qu'elle désactive l'aimant pour laisser la bête aller s'écraser beaucoup plus bas. Aussitôt après, elle profita de sa position pour tirer depuis en haut, prenant bien garde à ce qu'aucun allié ne vienne plonger dans sa ligne de mir.  




.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 


Petites pattes & grumpies:
 
Lifestream
Admin
Lifestream
Gils : 394

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Jeu 2 Nov - 10:38
Le membre 'Reanbell Valdès' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'100' : 68
https://ff7lifestreamsbreath.forumactif.com
Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Jeu 2 Nov - 16:12
Actions réalisées avec succès par notre James Bond girl. L’attaque au grappin met K.O le chien, qui se retrouve hors de la zone de combat en prime.

Les tirs précis de Reanbell, combinés à ceux des autres, ont raison d’un autre ennemi.
2 to go.

C’est à Reno.

Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Mer 8 Nov - 16:55

« La Tour Gémissante. »



Il était évident que lorsque l’homme à l’allure si étrange leur ordonna de rester en contact radio, le Turk ne se fit pas prier pour s’exécuter. Il aurait non seulement été mal venu de protester, mais qui plus est, il paraissait bien trop évident que l’écouter était la meilleure des options envisageables. Pour que même Reanbell, foutue teigne, se plie à ses volontés, il devait bien y avoir une raison valable. Peut-être était-ce seulement ce charisme étrangement magnétique qu’il dégageait. Un peu plus, et il pourrait bien leur ordonner de se jeter du cinquantième. La moitié au moins suivrait, c’était quelque chose de presque sûr. Reno se rendit compte que ses pensées devenaient sinistres au moment où Ardyn commençait à s’éloigner. Très vite, ses pas ne furent qu’un écho, et le rouquin rejoignit l’air de rien le groupe de soldats qu’ils suivaient depuis le début de la mission. Visiblement, ils avaient quelque chose en tête, et ça ne pouvait que l’intéresser.

Un regard lancé à la blonde, qui n’avait elle non plus pas suivi celui qu’ils pourraient désormais qualifier de meneur, et il manqua de ricaner. Mais quelle dégaine elle avait. Entre le franc ridicule et la classe. Il hésitait encore vers où faire pencher la balance. Sans grande surprise, elle s’apprêta à décoller du sol, et Reno ne rata pas une seule miette du spectacle qu’elle lui offrit alors. Agressée par son propre gadget, c’était risible. L’entendre couiner ainsi, en revanche, c’était hilarant. Il n’eut pas le temps de lui lancer une quelconque pique, car elle venait déjà de lui lancer le regard le plus noir qu’il n’ait jamais vu. Pédoncule. Seul mot qu’il avait compris dans tout ce charabia qu’elle avait grogné non loin, et il se demanda alors s’il n’était pas devenu complétement sénile avant l’âge. Il avait très envie de profiter de cette situation pour l’enfoncer un peu plus, mais les circonstances ne le permettaient pas. Aussi reprit-il ses activités en compagnie des soldats restant de la WRO.

Il devait vraiment être tombé sur une équipe de joyeux alpinistes, car ils sortaient de quoi faire pâlir le plus enthousiaste des grimpeurs. Ce qui paraissait être des kilomètres de corde, des mousquetons, et il ne savait quoi d’autre pour la simple et bonne raison qu’il ne s’y était jamais intéressé. Il ne passa pas autant de temps qu’il l’aurait souhaité à bailler aux corneilles, et dût mettre la main à la patte bien vite pour préparer cette ascension qu’ils auraient pu éviter s’ils n’avaient été une telle bande de casse-cous. Si les deux autres cavaliers solitaires -quoi que le premier sache mieux s’entourer que le second- avaient pris deux passages plutôt logiques, son cœur de Turk ne pouvait s’empêcher de se dire que l’escalade pourrait leur ouvrir des portes… Disons exploitables. Du moins il l’espérait.
Les choses avançaient à une allure plus que raisonnable, et lorsque la radio rappela soudain se présence à toute la joyeuse équipe, il manqua d’en sursauter.

-Force est d’constater qu’on est partis pour une escalade très peu conventionnelle… J’vous rejoindrai sûrement plus haut avec la joyeuse équipe -Eh, comment ça on est pas une équipe ?- Terminé.

Le silence qui régnait dans la supposée équipe était agrémentée de paroles à peine articulées, jetées d’un soldat à un autre. La suite promettait, dans cette ambiance…

Alors qu’ils étaient aux prises avec des chiens, chose qu’il ne saurait jamais s’il s’écrasait sur le goudron, là, des mètres plus bas, Reno grimpait avec une aisance qui n’était dû qu’à des années de pratique. Certes, il n’avait ni la grâce d’un habitué, ni le pied aussi ferme qu’un véritable alpiniste, mais les Turks étaient des bêtes tout terrain. Jamais le fait d’escalader leur Tour comme une vulgaire montagne ne l’aurait effleuré, mais maintenant qu’il y était, il comprenait aisément pourquoi ce n’était jamais arrivé. C’était stressant. Ils progressaient peut-être à une vitesse tout à fait raisonnable, mais il avait ce sentiment que les choses ne sauraient rester aussi simples. Là, juché sur la façade, à chercher des prises dans ces décombres, l’altitude qu’il commençait à y avoir rendait tout mouvement désagréable. Il n’avait pas le vertige. Il ne l’avait jamais eu. Mais regarder en bas aurait suffi à rendre n’importe qui bien plus prudent qu’à l’accoutumée. Et, très franchement, se prendre des rafales de vent comme des gifles, à en sentir ses yeux s’humidifier, était une expérience qu’il ne serait pas pressé de refaire pas la suite. Le silence qui se prolongeait suffit en revanche à lui faire prendre une pause quand il réussit à trouver un appui suffisamment stable pour se permettre d’utiliser l’une de ses mains en faveur de l’utilisation de cette radio décidément utile :

-Dites-moi que vous êtes tous entiers, au moins.

Encore une fois des paroles décousues, à la distinction inexistante. C’était le cadet de ses soucis, alors qu’il se retrouvait pendu au-dessus du vide, avec des camarades qui n’espéraient sûrement que de le voir tomber et s’éclater sur le béton à la première chute de pierres.

HRP:
 


Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Ven 10 Nov - 8:18
L’équipe de Reno ne rencontre pas de difficulté autre que l’escalade en elle-même. En poursuivant l’ascension, ils ont la possibilité d’accéder au 13ème étage, bloqué aux autres.
C’est ici que se trouve la première salle de contrôle encore opérationnelle, gardée par trois soldats de Deepground.


Invité
Invité
Anonymous
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Ven 10 Nov - 11:51


Event : La Tour Gémissante

feat. Reanbell & Reno

 Remarquant bien évidemment que l'utilisation de sa maudite matéria précédente était un cuisant échec, une pensée ne fit qu'un tour en son esprit à ce moment-là malgré la situation complexe à laquelle il faisait face avec ses hommes. Est-ce que Gaïa venait de lui refuser quelque chose pour la énième fois ? Décidément la planète avait toujours eu cette ponctualité malicieuse d'agir au mauvais moment et au mauvais endroit, Ardyn le lui rendrait tôt ou tard c'était certain. Rapidement à court de munitions, ce qui n'est guère surprenant vu l'arme de poing qu'il possédait, il fit de son mieux pour se dégager au minimum afin de recharger... laissant ses hommes faire au mieux pendant ce petit temps mort. Après tout il avait droit à un côté de perte envers ces derniers, mais bon il lui fallait encore faire bonne figure pour l'instant et il possédait les moyens de faire ce peu. Bien qu'il n'ait touché qu'une seule cible, il se remarqua que deux autres molosses avaient manqué à l'appel pour se retrouver hors d'état de nuire, dans une brève surprise jusqu'à avoir entendu de nouveaux coups de feu dans la cage d'escalier.

Désormais prêt à reprendre sa place dans ce ballet de balles, il ne se fit pas attendre davantage pour essayer de terrasser les cibles restantes avec l'aide de ses hommes. Conservant toujours une main plaquée contre son chapeau à chacun de ses tirs, il faut dire que son revolver avait ce petit quelque chose d'intimidant dans le bruit, craignant le recul de ce dernier et l'envoi de son précieux accessoire. Voyant que le précédent assaillant qui avait bondit en sa direction s'était retrouvé au sol, supposément mort, cela lui enlevait un poids dont il irait bien remercier la responsable un peu plus tard. Finissant une fois de plus par être à sec, il n'entreprit pas de recharger une nouvelle fois tout bonnement car le disposition de communication s'était activé pour laisser entendre la voix de Reno qui avait l'air de s'amuser à jouer l'alpiniste téméraire.

« Contact ennemi entre le deuxième et troisième étage, une meute de molosses mais ne vous en faites pas, nous avons la situation bien en main. » en se retenant d'ailleurs de lui lancer une petit commentaire déconcertant quant à sa probable situation et position. En d'autres circonstances peut-être mais là il avait à faire et les priorités sont donc bien différentes. « Et comment cela se présente de votre côté ? » dans une curiosité purement professionnel avant de ne rien ajouter de plus, préférant s'enquérir de l'état de la situation. Peut-être restait-il encore des cibles possédant une étincelle de vie qui pouvait leur porter préjudice et les mettre en danger ? Ou alors des blessés étaient à déplorer ?

Bien que possédant le matériel nécessaire à la guérison de ses soldats, il allait devoir composer avec Gaïa une nouvelle fois si quelques-uns se trouvaient dans un état critique. Il faut croire que ce rôle lui collait parfaitement à la peau pour continuer à l'avoir encore deux mille ans plus tard, mais dans des circonstances bien différentes certes. Espérons pour eux que les premiers soins suffisent à les remettre sur pieds.

(c) DΛNDELION

Lifestream
Admin
Lifestream
Gils : 394

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Ven 10 Nov - 11:51
Le membre 'Ardyn Izunia' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'100' : 60
https://ff7lifestreamsbreath.forumactif.com
Maître Chocobo
Maître du jeu au plumage soyeux
Maître Chocobo
Gils : 379

Inventaire
:
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
    Sam 11 Nov - 22:29
Malgré un départ un peu difficile, Ardyn reprend la main sur la situation. Les deux ennemis restants sont achevés et aucune blessure grave n'est à déplorer pour qui que ce soit. L'équipe peut poursuivre son exploration.
C’est à Reanbell.

Contenu sponsorisé
Re: Event : La Tour gémissante [Groupe 2] [terminé]
   

Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Archives RP abandonnés-
Sauter vers: