AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Allen Keriel [ Terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Allen Keriel [ Terminée ]   Jeu 2 Fév - 22:37


Prénom NOM

       

Aucun...


       

J'suis pas si vieux !


       

Insérer Jour/mois de naissance ici  


       

 ♂


       

1,60


       

WRO


       

Mercenaire


       

Harnais tridimensionnel  


       

Double lames plates, flexibles et amovibles


       
Livaï, SNK

   

   
Personnaliser


      Comment est ce que je suis ? Genre…. Vous n’avez pas des yeux ? Ces deux trous là en plein milieu de votre visage, c’est juste pour faire joli et apporter un peu de couleur ou quoi ? Il suffit de soulever les paupières (bien que ce simple geste doit constituer pour certain un effort surhumain) pour vous apercevoir de mon apparence !

Déjà je vais mettre les choses au clair immédiatement parce que s’il y a bien quelque chose qui m’irrite c’est ça : Je….. ne….. suis…. Pas…. Petit. J’ai bien prit le temps de détacher chaque mot pour que cette simple phrase imprègne votre petit cerveau spongieux. Arrogant ? Ouais ça je le suis ! Mais on s’en tape, ça rentre pas dans le physique n’est ce pas ? Donc laissez-moi finir parce que j’ai pas du tout envie d’y passer la journée ! Vous avez peut-être rien de mieux à faire de vos vies, grand bien vous fasse, mais moi j’ai un job ! et il est déjà suffisamment chiant pour ne pas qu’en plus je prenne du retard dedans !

Je ne suis pas petit disais-je donc ! 1m60 c’est la taille idéale pour foutre un coup de pied dans l’entre jambe du premier crétin suicidaire qui osera rire de ma hauteur ! C’est aussi une taille parfaite qui me permet d’acquérir en combat une certaine souplesse, rapidité et agilité ! Si vous ne me croyais pas, libre à vous de venir tâter des lames, je vous attends quand vous voulez ! Et puis genre, je dis pas ca pour me moquer mais votre Cloud là, il doit pas être beaucoup plus grand que moi ! Genre vous lui coupez sa houppette blonde et hop, on fait la même taille…. Quoi j’exagère ? A peine ! tch !

Bon on peut parler d’autre chose là ? On va pas passer toute la journée sur ma taille hein ! On peut parler de ma belle gueule par exemple… Quoi ? Allez, osez dire que mon visage de blasé de la vie ça fait pas tomber les midinettes ? Hum ? Ouais… j’avoue…. Ca peut surtout les effrayer… Mais il ne faut pas se fier aux apparences. Vos parents vous ont jamais appris ca ? Ha ouais désolé j’oubliais que beaucoup étaient orphelins ici … ou que leur mère est une déesse  psychopathe… Bref ! Comme vous pouvez le constater, j’ai des yeux dont la couleur est grise. Mon regard est assez perçant bien que souvent voilé par l’ennuie, la fatigue ou la lassitude. Dès que je ne dors pas assez, des cernes épaisses soulignent mon regard et le rendent encore plus énigmatique. On dit de moi que je suis difficile à cerner. C’est clair ! comptez pas lire en moi comme dans un livre ouvert ! Je suis pas débile à ce point et je tiens à préserver les arrières ! Les yeux expressifs de cocker mélancolique, c’est pas chez moi !

Mon visage est plutôt petit et fin. J’ai pas la grosse tête quoi ! Au sens figuré comme au sens propre ! Mes lèvres sont assez fines et plates. Comme mes sourcils tiens ! Ils rehaussent mon regard d’une fine ligne brune  et droite.

Je suis peut être pas Mister ShinRa mais s’il y a bien quelque chose que j’apprécie à peu près chez moi c’est mes cheveux ! Parce qu’ils partent pas dans tous les sens comme l’implantation capillaire d’un certain blondinet qui, coiffé ou pas, on ne voit pas la différence ! ( à moins que ce soit un style savamment étudié et dont je n’ai toujours pas compris le sens…. ). Les miens sont noirs et lisses. Ils tombent le long de mon visage. A l’époque où je connaissais Macha, j’avais les cheveux plutôt longs à l’arrière et je les attachais dans une espèce de catogan relevé. Elle aimait ça…. Raison pour laquelle je l’ai ai fait couper quand elle s’est barrée après avoir buté ma famille ! Je ne veux plus rien avoir qui puisse me rattacher à elle ! Rien !

Que dire d’autres ? Parler de mon apparence ? Ma tenue vestimentaire ? Je vois pas en quoi c’est d’un grand intérêt mais soit….. Je porte un pantalon blanc et une chemise tout aussi blanche. Parce que le noir c’est nul ! Tout le monde s’habille en noir sur cette maudite planète ! Plusieurs sangles en cuire marron encerclent ma tenue, de mes cuises à mon torse. Les cuisses pour maintenir les box en métal dans lesquelles je range les lame de rechange de mes épées. Le torse, c’est pour offrir un meilleur maintient à mon dos et maintenir les étuis dans lesquels les lames sont rangées quand je ne les utilise pas. Je porte une veste courte, dans les tons beiges et souvent, lorsque je sors remplir une quête dans la pleine, je préfère me vêtir d’une cape verte. Voila. C’est tout ! Et c’est très bien comme ca !
Arme :
Spoiler:
 
Tenue
Spoiler:
 


Ha oui ! mon tatouage…. Je ne vous en ai pas parlé parce qu’il a aucun intérêt et que de toute façon c’est personnel mais comme je sens bien qu’on va m’en pondre une caisse si je ne l’évoque pas, alors je vais m’exécuter une fois de plus. Je possède donc un tatouage dans le dos qui représente des ailes entrecroisées. Pour moi il symbolise beaucoup. Pour vous, il ne sera la que pour faire joli ( ou moche, selon vos gouts … ). Je n’ai pas plus d’information à apporter dessus à des inconnus dans votre genre et si vous voulez avoir davantage de détails je vous les fournirai ( ou pas ) le moment venu.  
Spoiler:
 

   

   
   
 
Charisme


    J’en ai rien à foutre de ce que vous pensez de moi !
Si vous croyez que cela va impacter ma façon de vivre ou me donner envie de changer, alors vous vous collez le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! Je n’ai aucune envie de me confondre avec le reste de la populace et qu’importe si ça vous déplait. Je n’ai nullement ambition de vous plaire de toute façon. J’ai toujours vécu en étant conforme à ma propre liberté et à ma propre autorité. Et croyez-moi, il n’est pas né celui qui réussira à modifier ça !
Si vous voulez mon avis (et si vous vous le voulez pas vous l’aurez quand même ! ), ceux qui apportent de l’importance aux «  qu’en dira-t-on » ne sont que des agneaux stupides et hypocrites qui n’ont aucune forme de personnalité. Le genre de personne qui m’énerve au plus haut point. Ha non…. Il y a bien une catégorie de personne qui me gave encore plus ! C’est ceux qui passent leur temps à critiquer. Ils n’ont rien d’autre de mieux à foutre de leur vie alors ils essaient de juger celle des autres pour tenter pathétiquement de donner un peu de valeur à la leur. Bande de macaques ! Si vous saviez comme j’en ai rien à carrer de ce que vous pensez. Je suis vulgaire ? Je suis brusque dans mes propos ? Je suis violent ? Bah si ça vous plait pas tracez votre chemin loin du mien, je m’en porterai que mieux !

Vous vouliez savoir quel était mon caractère ? Ca vous suffit pas ça comme réponse ? Faut que j’extrapole encore plus ? Vous êtes d’une chiantitude absolue…. Mais j’imagine que je n’ai pas d’autre choix pour me faire accepter…. Alors joie ! Allons y gaiment main dans la main ! (notez l’ironie, le sarcasme ! Je suis plutôt bon comédien…. Ou pas…. )

Déjà, pour commencer, je dirai que non ! Je n’ai pas un langage de charretier ! Me mettez pas dans le même panier que l’autre méccano d’astronef. Je sais m’exprimer poliment et faire des phrases avec sujet, verbe, complément. Sauf que ça m’ennuie trop…. Moi je tortille pas du cul pour chier droit ! Si j’ai quelque chose à dire, je le dirai de la manière qui me parait la plus simple. Dommage si ça peut offusquer la personne en face…. Dommage aussi si le ton que j’emploie peut paraitre acerbe, détaché ou même froid.  Ce n’est pas spécialement voulu pour blesser les gens. Je suis pas méchant contrairement à ce que les apparences peuvent laisser penser ! Je suis juste…. Pas doué avec les sentiments humains on va dire… Ou peut-être que je me mets volontairement une certaine forme de barrière en vue de me protéger aussi. Ouais…. Je me suis trop fait avoir dans la vie pour donner la confiance d’un claquement de main aux gens que je connais pas. La dernière fois que j’ai baissé ma garde pour accorder à une personne confiance, amour et respect j’ai juste récolté le plus grand malheur de toute ma vie. Alors voila ! Merde ! Je ne ferai plus jamais confiance en une autre personne qu’a moi-même !

Quoi vous dire d’autre ? Si vous saviez comme ça me fatigue de devoir parler de moi comme ça…. Je suis pas un sujet de laboratoire que l’on doit disséquer ! Je ne suis pas non plus un satané coupable que l’on doit juger devant un tribunal. Et puis vraiment ça ne me plait pas de devoir me soumettre à votre volonté ! Ça vous éclate vous ? Vous prenez votre pied ? Vous vous sentez supérieurs peut être ? Ca y est votre soif de domination est assouvie ?  Tch….  

D’ordre générale je n’aime pas me sentir sous les ordres de quelqu’un. Je n’aime pas non plus qu’on me prenne de haut ( le premier qui fait référence à ma taille se prend une mandale c’est claire ??? Je suis pas petit ! Putain ! ). J’estime que ceux qui se laisse dominer ne sont que des andouilles qui n’ont rien compris au libre arbitre et à la liberté à laquelle doit pouvoir jouir chaque personne sur cette maudite planète. Évidemment qu’il y a des exceptions. Ne me parlez pas de ce que je sais déjà ! Jenova, les cellules mako, tout ce bordel, je connais plus que vous ne semblez vouloir le croire. Ca m’horripile qu’une foutue déesse machiavélique essait de prendre le contrôle de ses «  enfants »… enfants, mon cul oui ! Et ça m’énerve encore plus de savoir qu’Elle a rejoint les rangs de cette calamité….  Si je la retrouve un jour, je ne sais pas ce que je serai capable de faire …. Hein ??? Qui ça «  elle » ? Tss… plus curieux que vous y a décidément pas….. Elle s’appelle Macha ! Et comme je sais que vous n’allez pas me lâcher la grappe tant que je vous aurez pas raconté toute mon histoire depuis ma naissance jusqu’à maintenant, je vous renvoie à la partie concernée pour assouvir votre soif de curiosité mal placée !

Toujours est-il que voilà…. Macha est une personne de spéciale pour moi. Enfin spéciale…. Comprendre que si je la retrouve je lui enfile mon épée dans le dernière pour avoir joué avec mes sentiments ! Pour avoir piétiné tout ce que je pensais lui avoir donné. Pour avoir délibérément arraché la vie aux uniques personnes qui m’étaient chers en dehors d’elle…. Le gout de la trahison, l’amertume de la rage, la puissance de la colère et les ravages de la tristesse…. Plus jamais je ne veux ressentir un tel amalgame de sentiment. Si je la retrouve un jour, ça sera dans l’unique but de la faire disparaitre à son tour, cette être infâme qui n’aurait jamais dû voir le jour ! La seule inconnue qui demeure encore dans l’équation, c’est de savoir si, une fois devant elle, j’en serai capable……

Ah…. Je vous arrête tout de suite. Je ne suis pas qu’une brute épaisse et aigrie qui passe son temps à râler sur tout et n’importe quoi. Mais l’esprit humain est ainsi fait. Il ne se concentre que sur l’aspect négatif des choses tout en omettant ( volontairement ou non ) les différentes facettes positives. Sachez en tout cas que même si ça peut faire friser vos jolis cheveux lisses, je suis quelqu’un sur qui on peut compter. Je n’ai qu’une seule et unique parole et quand je la donne à quelqu’un je mets un point d’honneur à la respecter. J’ai une pléiade de défaut mais la fourberie n’en fait pas partie. A la bonheur ! Je suis peut être quelqu’un à la personnalité complexe et au niveau de sociabilité qui rase les pâquerettes mais je n’hésiterai pas à mettre ma propre vie en danger pour sauver celle de mes compagnons. J’ai des valeurs quand même ! Je ne comprends pas que vous ayez pu en douter un instant…..

Autre petite choses non négligeable à savoir c’est que j’ai une sainte horreur de la poussière, du désordre et de la crasse ! C’est pas parce que j’ai vécu un temps dans les taudis, sous la plaque, que je dois me complaire de vivre dans la merde ! Maniaque ? Appelez ca comme vous voulez si ca vous éclate. Moi je pense simplement que j’aime les choses ordonnées et propres ! Au moins, avouez que ca confère une petite touche d’originalité à ma personnalité rigide….
 



 
Expérience


    Il était une fois...... non mais vraiment vous croyez que j'allais commencer mon histoire comme ça ? Vous m'avez pris pour un putain de prince charmant sur son chocobo blanc ? Pour une demoiselle en détresse peur être ? Je supporte pas les filles nunuches qui savent rien faire de leurs dix doigts et si vous voulez mon avis, c'est la définition même d'une princesse ça !  Je vais vous dire un truc : l'amour ça n'existe pas ! C'est qu'un concept qu'on essaie de nous faire accepter ! On essaie de nous faire croire que l'on peut sincèrement aimer une personne et s'en faire aimer en retour mais la vérité c'est que l'amour c'est qu'un principe de merde posé au sommet de la pyramide de l'hypocrisie ! Voila !
Bref.... Mon histoire donc.

Je suis né à Midgar. Il serait mentir que de dire que je n'ai pas eu une enfance confortable. Mon père était ingénieur à la ShinRa et ma mère travaillait pour cette même entreprise sur un projet visant à utiliser la Mako à des fins scientifiques. A l'époque,la mako, la rivière de la vie, la Shinra elle-même ne m’évoquaient pas grand-chose et j'avoue ne pas m'être intéressé au job de mes parents avant de très longues années. On vivait sur la plaque, dans un quartier assez chouette qu'est l'Avenue Loveless. De quoi j'allais me plaindre ? Je pouvais avoir tout ce que je désirais ! C'est le privilège des personnes ayant les moyens financiers. Je n'allais pas me mettre à critiquera la ShinRa et je ne voyais pas le mal que cette entreprise énergétique causait à la planète ni au monde entier. De l’avis du gosse que j’étais, la ShinRa permettait de fournir des milliers de foyers en énergie, chauffage et autre concept permettant une vie agréable à la surface de Gaïa.  Lorsqu’on est gosse, on n’a pas conscience des injustices, de la soumission, de l’écologie, de la puissance militaire grandissante, des expériences humaines ….. Tout ca, c’est bien plus tard que j’ai appris à en faire l’apprentissage.

Un jour, alors que je n’étais qu’un mioche, je me suis rendu à la ShinRa pour retrouver ma mère dans le laboratoire où elle travaillait. J’étais excité. Vraiment. Excité de pouvoir pénétrer dans cette immense entreprise. Excité de pouvoir découvrir une petite parcelle du travail quotidien de ma mère. Excité de pénétrer dans quelque chose interdit pour le reste du monde. Je me souviens avoir eu l’impression d’être un super héros entrant dans la confidence d’une mission secrète. Mais tout s’effondra dès que je passa le pas de la porte du laboratoire. Il y avait des tubes remplis d’un liquide verdâtre phosphorescent. Et à l’intérieur il y avait des corps, des silhouettes, des personnes…… Des humains ? Des monstres ? J’avais eu peur. Je m’étais approché de l’un des tubes sur lequel j’avais posé mes mains. Il y avait à l’intérieur une fille…... Elle semblait endormie. Son visage d’une pâleur extrême faisait douter de son état de viabilité. C’était peut-être un cadavre….. Je m’étais approché et elle a ouvert les yeux. Je crois que je n’oublierai jamais ce regard là…. Encore maintenant il m’obsède à chaque instant….

Mes parents me l’avait toujours répété : «  Ne va pas sous la plaque, il n’y a que chaos et ténèbres la bas ». Plus qu’un conseil, il s’agissait là d’une interdiction. Mais vous savez ce que c’est un gosse de 13 ans ? Il suffit de lui interdire un truc pour que subitement cette chose devienne l’objet de toutes ses convoitises ! Pourquoi ne voulaient-ils pas que j’aille sous la plaque ? Que cachaient ses taudis que tout le monde feignait d’ignorer ou dénigrait copieusement ? La seule façon d’avoir réponse à mes interrogations était de braver cette interdiction et de m’y rendre. Ce que j’ai fais…..  A vrai dire, je ne m’attendais pas à ça. J’imaginais un peu tout et n’importe quoi. J’imaginais des ruines surtout. J’ai découvert la misère. Ce qui m’a le plus interpellé fut le manque de lumière. On avait beau lever la tête, impossible de voir ne serait ce qu’un bout de ciel ! En pleine journée, on avait l’impression d’être dans la nuit. Sombre, obscure, déprimante…. C’était limite malsain. Et dire qu’il y avait des gens qui habitaient ici. Je prenais soudainement conscience que j’étais chanceux et parallèlement, je ne pouvais m’empêcher de ressentir un certain malaise vis-à-vis de toutes ces personnes croupissants dans ses taudis.

De fils en aiguilles, mes pas m’éloignèrent de l’endroit par lequel j’étais arrivé. Le dédale de ruelles sombres ne me permettait pas d’avoir un sens de l’orientation idéale et je me perdis dans ces taudis dans lesquels je déambulais pour la première fois. Je crois que j’aurai été complètement désespéré si elle n’avait pas été là pour m’aider. Elle, c’est Tifa Lockheart. Si les anges existent vraiment, alors elle ne doit pas leur être bien étrangère. Il ne lui manquait que les ailes mais elle en avait déjà le cœur. Elle m’a aidé à retrouver mon chemin et à me raccompagner jusqu’à la frontière entre les taudis et la plaque. Nous avons discuté un peu, nous avons appris à nous connaitre aussi…. Pour la première fois j’avais l’impression de m’être trouvé une amie. C’est dommage de constater qu’elle habitait dans un élément si éloigné de « mon monde »

Par la suite, en secret de mes parents, je redescendis souvent dans les taudis pour retrouver Tifa. Pour parlions de tout et de rien. Nous parlons aussi de sujets plus grave, de la ShinRa, de la planète…. Au fils des ans, j’appris qu’elle avait rejoint un groupe écologique appelé Avalanche. Leur but était noble et leur ambition était courageuse. Je ne pouvais m’empêcher de partager certaines de leurs idées sans pour autant réussir à adhérer complétement au groupe.  J’avais beau grandir et ouvrir les yeux d’une manière différente sur le monde, je me rendais bien compte que ma place n’était pas la plus facile. D’un coté ma famille, mes racines, mon éducation. Et de l’autre l’envie d’une vie meilleure, le doute et la crainte de ses êtres emprisonnés dans ces tubes. J’avais toujours vu ma mère comme une héroïne qui visait à améliorer la technologie au service de l’humanité. Soudainement, mon regard avait basculé. Je la voyais comme une laborantine machiavélique qui utilise la vie à des fins militaires et commerciales….

Et puis un jour, alors que ma mère m’avait demandé de la rejoindre au laboratoire où elle travaillait encore, je revis cette créature, cette humaine, cette… femme… prisonnière de son tube, comme autrefois. Rien avait changé. Etait-ce ca la vie ? Les paroles de Tifa sur l’utilisation abusive de la Mako ne cessaient de revenir à mon esprit. J’ai profité de l’absence de ma mère pour la libérer de son tube bleuté et m’enfuir avec elle sur un coup de tète, sans savoir où aller, sans savoir comment survivre.

C’est dans les taudis que nous nous réfugions quelques temps. Je ne chercha pas à revoir Tifa. Je ne chercha pas non plus à demander de l’aide à Avalanche. Ca aurait pourtant été la solution la plus sure pour tout le monde. Mais je savais que la ShinRa devait être à mes trousses pour retrouver la fille, elle s’appelait Macha, que j’avais aidé à libérer. Je ne voulais en aucun cas créer des soucis à Tifa pour la mettre en danger. Les taudis nous apportèrent donc l’anonymat auquel nous aspirions. Loin de mon confort de jadis. C’est affolant de voir comment la vie est différente au dessus et en dessous. Le luxe, le confort et la lumière en haut. La misère, la faim et les ténèbres en bas…..


Ts…. Vous allez me prendre pour un pauvre con détraqué mais cette période de ma vie fut la plus belle. Avec Macha, c’était le nom de cette fille que j’ai aidé à partir du laboratoire, on a vécu des moments fabuleux. Des moments de joie…. Des moments difficiles aussi….  Mais Macha était une fille magnifique. Belle à l’intérieur comme à l’extérieur. Elle était une combattante redoutable et c’est auprès d’elle que j’ai appris à me battre.

Je crois qu’on peut le dire. On s’est aimé…. Vraiment…. Enfin moi surtout. Je crois avoir été amoureux. Et alors ? C’est mal ? C’est humain…..

J'ai commencé à travailler en enchainant des petits boulots. J'acceptais les quêtes affichées sur le tableau des villes, remplissant des missions diverses pour le compte de personnes qui me payaient en échange. Des chasses de monstre, de collecte de matériaux.... tout ce qui me permettait de gagner un peu d'argent pour que Macha et moi pussions vivre sans être dans la misère absolue.

Les évènements s’enchainèrent ensuite de façon rapide et impossible à éviter. La plaque fut détruite par Avalanche. Nous avons fui la capitale pour nous retrancher vers Junon. C’était l’endroit le plus éloigné du continent où nous pouvions nous rendre. A coté de ça, je gardais un œil sur l’avancée d’Avalanche dont faisait partie Tifa, celle amie d’autrefois à laquelle je pensais encore quelque fois. Ils étaient, semblait-il parti en quête d’un ancien soldat du nom de Séphiroth. Quoiqu’elle advienne, j’espérais que tout se passe au mieux pour elle….

Il y avait des petits changements dans le comportement et la personnalité de Macha. Elle devenait plus agressive, même vis-à-vis de moi. Elle posait des questions sur son existence, sur sa vie, sur sa raison d’être. Des questions auxquelles je ne pouvais pas apporter de réponse.

Un jour, avant l’effondrement du météore, sans que je ne comprenne réellement le pourquoi du comment, elle se mit à me repousser. Elle semblait possédée. C’est comme ça que je voyais les choses en tout cas. Elle me parlait de la Calamité, de Jenova...Elle parlait de vengeance…. De faire payer aux êtres qui l’avaient engendré…..La ShinRa, mes parents…..

J’ai tout fait pour l’en empêcher. J’ai essayé de la raisonner de la manière douce comme de la manière forte. J’ai essayé de la retenir, j’ai essayé de la maintenir près de moi pour l’empêcher de mener à bien sa soif de vengeance. Je l’ai supplié…. A genoux…. Je l’ai imploré d’épargner mes parents…. Mais elle n’a rien voulu entendre. Elle a tourné les talons et elle est allé accomplir cet acte abjecte qui créa entre nous un fossé dorénavant impossible à combler ou à traverser.

Je venais de tout perdre. Et je commençais à prendre conscience que cette personne que j’avais aimé ne l’avais jamais aimé en retour. Elle avait joué avec moi dans l’unique objectif de me sous tirer des informations ou de rapprocher de la cible de la haine contre l’humanité. Je n’avais été qu’un jouet entre ses mains.

Le météore percuta la surface de Gaïa et pour moi, la vie a continué son cours. Tant bien que mal. On dit qu’il n’existe pas de cicatrices qui ne peuvent se refermer. Ca ne vaut que pour les blessures physiques… et encore. Mes blessures à moi étaient mentales et je savais que je ne guérirai jamais. Un peu comme ses pauvres malheureux atteints de geostigmates. Condamnés à la peine capitale par la planète elle-même…. C’était cruel. Mais l’humanité n’avait elle pas été encore plus cruelle vis-à-vis de cette terre qui accueillait les hommes sans distinction ?

J’ai entendu dire une fois que la Déesse n’envoyait jamais la maladie sans envoyer aussi la guérison… Discours stupide d’une personne vouant un culte sans fin à Minerve sans doute…. Mais pour une fois, c’était vrai. Aussi étrangement que cela pouvait paraitre, du jour au lendemain, une pluie saine et bienfaitrice tomba sur la terre et effaça les geostigmates des malades porteurs de ces traces…. C’est beau, cette pluie. Le peuple en liesse, la joie des parents serrant leur enfant miraculé. J’aurai aimé que mes blessures disparaissent tout aussi facilement. Mais je restais là, avec mon passé, avec mes remords, avec ma rage dévorante et ma folie désastreuse….


J'ai essayé de la retrouver. Retrouver Macha Pour quoi faire ? J’en sais même rien moi-même…. Le mélange des sentiments qui me tyrannise m’empêche de réfléchir aux possibles retrouvailles entre Macha et moi. J’ai envie de laisser éclater ma rage et de l’embrocher de mes lames aiguisées. J’ai envie de la serrer dans mes bras et de lui demander si tout cela n’était pas qu’un horrible cauchemar….

Plus je la traque et plus je perds sa trace. J’ai l’impression d’être d’une inutilité complète. Je pensais pouvoir rester seul et continuer à mener ma quête de façon indépendante. Les dernières informations que je pus récupérer ne me menaient nul part. Et puis il y avait ces changements climatiques, ces perturbations aussi anormales qu'inexpliquées. Un peu comme autrefois.... Déjà des noms commençaient à etre murmurer avec peur et appréhension. Celui de Sephiroth, celui de Jenova.... Rien de plus qu'une rumeur persistante qui se diffusait comme un venin puissant sans que personne n'ose vraiment croire qu'un tel retour soit possible. Mais si c'était vrai ? Et si Sephiroth était vraiment de retour ? Et si Jénova était de nouveau là ? Y avait-il une chance pour que Macha se trouve près d'eux ?

Si tel était le cas, il n'y avait pas beaucoup d'options qui s'offraient à moi. L'ennemi juré de Sephiroth était un ex-SOLDAT bien connu de tous. Un certain Cloud, bien connu d'Elle surtout....  Un visage lointain refaisait surface dans mon esprit. Un visage fin, des longs cheveux noirs…. Tifa… Elle qui s’était battue aux côtés d’Avalanche, aux côtés de Cloud et contre Sephiroth et Jenova.....  Je ne l’avais pas revu depuis des années et elle m’apparaissait soudain comme la seule et unique personne capable de m’aider. J’en arrivais à me demander ce qui se serait passé si j’avais rejoint son camp depuis le début, depuis cette fuite des labos de ShinRa ce soir là…. Je n’aurai jamais de réponse à mes interrogations et vivre dans le regret et le remord ne me conduirait à rien. Il me fallait aller de l’avant…. Et pour commencer, il me fallait la retrouver. Retrouver Tifa... Edge serait donc ma première destination.
 

   
   
   
   

           
     
Joueur

     
 

Prénom ou Pseudo : SumDo  


     

Age : 33 ans


     

Anniversaire : 21 octobre

 
     

Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Depuis 2001


     

Niveau de connaissance FFVII : Tour sauf DoC


     

Où nous avez-vous trouvé ? lol


     

Votre avis sur notre humble repaire : Love Tifa <3


     

Autre chose ? Plouf

 
.:.
     

Code du règlement : Nananère !



Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Allen Keriel [ Terminée ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Ecraser la partie ? :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: