AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 
anipassion.com
Partagez | 
 

 Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mer 18 Jan - 14:40


Cloud Strife


Cela faisait quasiment deux semaines maintenant que Cloud Strife, livreur à temps complet, avait quitté son domicile à Edge pour effectuer une livraison à l’autre bout de Gaïa. Ce n’était pas la première fois qu’il s’absentait de la sorte. Ce n’était pas non plus quelque chose de trop récurrent. Il avait compris, avec beaucoup de temps, que sa place était davantage auprès de son foyer que sur sa moto, tout aussi précieuse soit-elle.

Il savait aussi que ce n’était jamais de gaité de cœur que les enfants et Tifa le laissait s’absenter aussi longtemps. Ils s’inquiétaient pour lui et ça avait quelque chose de touchant. Il appréciait les petites recommandations que Tifa ne cessait de lui faire à chaque fois qu’il s’apprétait de partir. Des petites remarques attentives du genre «  fais bien attention à toi ». C’était superflu mais Cloud aimait ça, même s’il ne l’avouerait pas ouvertement. Mais comme la livraison était pour Nilbelheim et que Tifa connaissait les réticences de Cloud à retourner la bas, elle n’avait pas pu ne pas s’inquiéter

Nibelheim…. Le village qui l’avait vu grandir. Celui qui avait été témoin de ses premiers pas et de la naissance de sa complicité avec Tifa. Nibelheim… Cette ville qu’il avait fini par détester après la tragédie s’y étant produit. Le début du cauchemar de sa vie…. Un endroit que Cloud préférait dorénavant éviter autant que possible. Mais cette livraison, il n’avait pu y échapper même s’il avait essayé de refuser en parlementant longuement avec son client. Finalement, il avait abdiqué le premier. Plus pour qu’on lui fiche la paix qu’autre chose…

Il ne fallait pas autant de temps pour effectuer un aller-retour entre Edge et Nibelheim. Cloud aurait pu être de retour au Septième Ciel bien plus tôt si Fenrir n’avait pas choisi de tomber en panne en plein milieu de nul part. Il avait fallu la remorquer jusqu’à une ville la plus proche et réussir à dégoter la pièce défaillante. C’est ça d’avoir une moto customisée et unique en son genre… Les pièces ne sont évidemment pas celles que l’on trouve partout pour n’importe quel model ! Contraint de rester sur place, Cloud avait dû dépenser tout l’argent gagné par sa lointaine livraison.. Il avait bossé pour rien sur ce coup-là et d’y penser l’agaçait copieusement. Maudite moto ! S’il n’y tenait pas autant il aurait volontiers fichu un coup de pied dedans !

Mais voilà, Fenrir était de nouveau toute réparée et prête à fonctionner ! Cloud s’en assura en faisant un tour d’une dizaine de kilomètres non loin du patelin où il avait trouvé refuge. Il ne voulait pas prendre le risque de se mettre en route pour un long trajet et tomber une nouvelle fois en panne faute d’avoir assuré ses arrières…

Enfin rassuré par l’état technique de son véhicule, Cloud dégaina son portable de sa poche. Il remonta ses lunettes sur sa tête et retira ses gants de cuir noir qu’il posa sur le guidon de sa bécane. Ses doigts tapèrent avec maladresse un message à l’intention de Tifa. Denzel et Marlène avaient une dextérité effroyable. Ils arrivaient à écrire des messages rapidement et sans la moindre faute. Cloud, lui, bien moins à l’aise, écrivait plus lentement et dut revenir en arrière pour corriger quelques fautes de frappes dues à ses gros doigts ( c’est ce que lui avait dit Denzel une fois… ).

« Tifa, Fenrir est enfin réparée. Je serai de retour à la maison en fin de journée. Je serai prudent. »

Il rangea le téléphone dans sa poche avant de remettre ses accessoires. Il était prêt. Direction Costa Del Sol pour prendre le ferry. S’il mettait le turbo il aurait le prochain sans être obligé d’attendre une heure supplémentaire.


XxxxxxxxxxxxxX


Le retour à Edge n’avait pas rencontré d’autre obstacle. Le trajet avait été plus rapide qu’il le pensait ou bien était ce qu’une impression due à son impatience de retrouver la maison ? Nous étions encore en été et le soleil brillait d’une lueur douce et orangée, baignant d’une belle atmosphère la ville construite aux pieds de l’ancienne capitale. Le vrombissement caractéristique de Fenrir annonçait son retour dans la ville. Les gens s’écartaient sur son passage et Cloud roulait avec prudence à une allure modérée pour être sur de ne déclencher aucun accident

Sa vitesse décèlera encore quand il arriva à proximité du Septième Ciel. Il stoppa le véhicule et posa pied à terre. Il retira ses lunettes et ses gants qu’il rangea dans un compartiment frontal de la moto qu’il ferma à clef. C’était pratique, il avait tout son nécessaire à portée de main et ça lui évitait la corvée de devoir les chercher dans sa chambre si peu ordonnée ( du moins d’après le point de vue de Tifa… lui, il la trouvait très bien rangée de cette façon la ! )

Cloud plaça la moto sur la béquille. Il irait la ranger au garage un peu plus tard. Pour le moment elle ne risquait absolument rien et il était plutôt pressé de pouvoir retrouver la maison et de se laisser tomber mollement dans le canapé. Il était épuisé….

Il ouvrit la porte et la semelle dure de ses chaussures résonnèrent sur le parquet en bois tout fraichement ciré par Tifa. La connaissance, elle devait avoir fait le ménage de font en comble en prévision de son retour. C’était quelque chose que Cloud ne comprendrait jamais… il n’avait strictement rien à faire de l’état de la maison mais ça paraissait tenir à cœur à la belle barmaid que tout soit nickel dès qu’il revenait. Maniaque de la propreté ? Non… pas à ce point. Cloud voyait ça comme une petite attention touchante. Et ça accentuait le coté mignon de la jeune fille...

« Tifa ? »

Silence…. Les enfants n’étaient pas là non plus pour l’accueillir. Peut-être s’attendaient-ils à le voir arriver plus tard. Un coup d’œil à sa montre lui indiqua qu’il était effectivement bien plus tôt qu’il ne l’avait escompté.

Souhaitant à tout prix éviter un incident diplomatique, Cloud prit soin – pour une fois – de retirer ses chaussures avant de s’aventurer davantage sur le parquet brillant. Il se dirigea vers le sofa dans lequel il se laissa tomber en poussant un long sourire de bienêtre. Avachi, la tête reposant sur l’arrière bien charnu du canapé, Cloud ferma les yeux et profita de ce moment silencieux de détente. Il était quelque même un petit peu déçu… il avait songé que Tifa serait là pour l’accueillir de son sourire chaleureux dont elle seule avait le secret…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mer 18 Jan - 19:00

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


Deux semaines. Nibelheim. Comment la faire plus paniquer qu'une si longue absence vers un village où tant de tragédies avaient eu lieu ? Une livraison de nitroglycérine dans le Cratère Nord peut-être ? Non mais je vous jure, il en avait des idées ce chocobo de malheur ! Enfin, elle ne pouvait pas non plus l'enfermer dans sa chambre pour toujours – même si ce n'était pas l'envie qui manquait … pour quelques autres raisons – elle savait qu'elle n'avait pas son mot à dire là-dessus et elle ne voulait pas passer pour une vieille mégère ! Elle devait le laisser vivre, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'inquiéter. Elle avait bien l'habitude de lui préparer un petit goûter et un casse-croûte pour la route, en général, mais là, un casse-croûte pour deux semaines, ça paraissait compliqué ! Alors voilà, elle s'inquiétait … pour les monstres, la route, les intempéries, elle s'inquiétait de savoir s'il mangeait assez et correctement. Elle s'inquiétait beaucoup trop, elle le savait, alors elle travaillait plus … c'était ça ou harceler le pauvre Cloud au téléphone.

Elle s'inquiétait trop, mais ce n'était pas tout. Elle devait bien l'avouait, ce n'était pas juste par égard pour lui, c'était aussi par égoïsme. Il lui manquait, c'est tout … et déjà qu'elle jalousait la façon dont il prenait tellement soin de sa moto … maintenant elle lui en voulait un peu, à cette chipie, de retarder le retour de son chococumulus. Et puis, la vie n'était pas pareille, sans Cloud à la maison. Les enfants n'étaient franchement pas des petits monstres, alors ce n'est pas qu'ils lui donnaient du fil à retordre, mais à chaque fois qu'il s'absentait, ils ne parlaient que de lui. « C'est quand que Cloud revient ? » « Il est où, là, Cloud ? » « Il fait quoi d'après toi ? ». Ces questions, elle se les posait aussi et elle n'en avait pas toujours les réponses … et c'était frustrant.

Le soulagement arriva finalement tôt cette journée-là … cette maudite Fenrir avait enfin cessé ses caprices et Cloud allait bientôt rentrer ! Elle ferma le bar après que ses clients de la matinée soient partis et elle commença le grand ménage avec les enfants. Tifa aimait avoir une maison propre et ordonnée, mais elle se montrait particulière acharnée lorsque Cloud s’apprêtait à rentrer. La véritable raison … c'est tout simplement qu'elle avait besoin de s'occuper. Les derniers moments d'attente étaient toujours les pires.

Lorsque le parquet brilla suffisamment à son goût, elle se dirigea vers la cuisine pour trouver l'inspiration d'un bon repas. Après avoir longuement réfléchi, elle commença à sortir quelques ingrédients avant de se rendre compte qu'elle n'avait pas tout ce qu'il faut … Zut. Heureusement qu'elle avait encore du temps pour faire les courses !

— Hm, ça ne va pas … Marlène, Denzel, vous venez aux courses avec moi ?

Toujours volontaires et prêts à participer aux tâches ménagères – elle avait décidément de la chance d'avoir de pareils petits anges à la maison, ou alors c'est qu'ils craignaient naturellement son courroux – ils l'accompagnèrent de bonne grâce. Elle prépara une liste rapidement en essayant de penser à tout et elle était tellement distraite qu'elle oublia de fermer à clef. Elle ne s'en rendit compte qu'au milieu du super-marché, non sans paniquer. Heureusement, le coin était plutôt tranquille, les cambrioleurs n'étaient pas courant à Edge, encore moins au Septième Ciel quand on voit la famille qui vit dedans !

Les bras chargés de courses, ils se dépêchèrent de rentrer, passant par l'arrière de l'établissement sans remarquer la moto qui était garée sur le côté. Tifa posa à la hâte ses sacs de courses sur le plan de travail de la cuisine et aida les enfants à en faire de même avec le leur. Elle posa alors ses mains sur ses hanches, tâta ses cuisses puis ses poches avant.

— Mince, où-est-ce que je l'ai fichu …

Elle avait dû poser son PHS quelque part dans le bureau ou le salon avant de partir. Elle courut alors à l'étage qui abritait leur nid. Petit tour dans le bureau : rien, elle passa alors par le salon qui était ouvert au fond du couloir et elle le trouva sur une étagère.

— Ah, tu es là ! Et c'est pile à ce moment-là qu'elle remarqua cette touffe jaune hérissée qui bougeait sur le canapé. AAAAHH !

La surprise, en plus de lui arracher un cris qui lui faisait perdre toute virilité – car oui, Tifa était jolie et virile – la fit sursauter à tel point qu'elle en jeta son PHS en l'air. Il retomba en un bruit sourd sur le meuble avant de rebondir pour tomber à ses pieds … il avait connu pire, elle n'y prêta même pas attention.

— Cloud, tu es déjà là ! S'exclama-t-elle après avoir enfin réalisé que cette grosse touffe n'était ni un intrus, ni un chocobo sauvage venu squatter sa maison, mais bel et bien son ami d'enfance. Essayant de reprendre contenance, elle se rendit alors compte que son ton et ses mots pouvaient avoir un ton un peu coupable — comme si elle venait d'être prise sur le fait de quelque chose de particulièrement honteux et qu'elle était fâchée qu'il n'ai pas frappé avant d'entrer.
— Je veux dire, tu es enfin là !  Tenta-t-elle de se reprendre avant de se dire qu'elle avait maintenant l'air réprobatrice et donneuse de leçon.
— Je veux dire … je suis contente, tu es là ! Oh bon sang, quelle frayeur, excuse-moi … Se reprit-elle une énième fois.

Qu'il aurait projeté de lui faire volontairement la surprise pour lui faire peur, il n'aurait pas été plus efficace !  



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Jeu 19 Jan - 9:15


Cloud Strife


Au début, Cloud n’aimait pas trop cet endroit. Enfin si… il l’aimait… Mais il ne s’y sentait pas à sa place. Comme s’il n’avait absolument pas le droit d’être là. Avoir une famille et vivre tous ces petits moments de complicité qui participent au bonheur des uns et des autres... Non, Cloud n’était pas en droit de mériter pas. Pas après avoir été incapable de sauver la vie de Aerith. Et encore moins après avoir été responsable de la mort de Zack.

Il lui avait fallu beaucoup de temps pour réussir à comprendre que la vie qu’il menait n’était pas usurpée. Il lui avait fallu faire un énorme travail d’introspection pour comprendre que lui aussi, il avait le droit d’être heureux, de sourire, de rire, de profiter de la vie tout simplement sans avoir à trainer ses lourds boulets à ses pieds. Ce qui était arrivé à Zack et à Aerith était inéluctable. Il avait sa part de responsabilité, il ne le nierait jamais, mais l’un comme l’autre n’auraient pas souhaité le voir se tourmenter de la sorte.

Après l’épisode des géostigmates, Cloud avait l’impression d’avoir la conscience allégée. C’était comme s’il venait de se lester d’un poids trop lourd qui pesait jusqu’alors sur ses épaules. Il était retourné vivre au Septième Ciel avec Tifa et les petits et il y avait trouvé un véritable foyer dans lequel il se sentait bien. Dans lequel il était serein. C’était chez lui… Vraiment chez lui…

Il n’y avait qu’ici que Cloud pouvait se laisser un peu plus aller. Habituellement, il donnait toujours l’impression de retenir ses émotions derrière une barrière solide qu’il avait érigé tout autour de lui pour se protéger. Mais ici, à la maison, il n’avait nullement besoin de cette carapace. Pas avec Tifa qui le connaissait mieux que personne et qui finirait tôt ou tard à percer à jour ses états d'âme qu’il souhaitait lui dissimuler. Pas avec les enfants qui étaient tous deux des petites boules de sentiments en refrénant jamais leur envie de quémander un câlin ou un baiser. Depuis la fin des géostigmates, Cloud souriait davantage. Il riait même, parfois. Il prenait plus part aux taches de la maison lorsqu’il ne devait pas s’absenter pour l’une de ses livraisons.

Avachi de tout son poids dans le canapé, Cloud ferma les yeux et profita un instant de ce silence à la fois plaisant et gênant. Depuis deux semaines, il avait dormi dans des auberges peu confortables et il avait dû se contenter des frugales repas servis dans les tavernes. Il n’avait jamais été quelqu’un de difficile et il savait se contenter de peu. Mais…. Les petits plats de Tifa lui avaient manqué, il n’allait pas le nier. Beaucoup de choses lui avaient manqués en deux petites semaines. Le piépiétement des enfants qui ne cessaient de poser des questions sur tout et n’importe quoi. En général, quand il revenait de livraison, même si c’était juste à côté de Edge, il se produisait toujours le même manège : dès que les enfants le retrouvaient, ils le harcelaient de question. Tu étais où ? tu as vu qui ? Tu as croisé des monstres ? C’est comment là où tu étais ? Tu nous emmèneras un jour ? Tu repars pas tout de suite, hein Cloud ? Et avec toute la patience dont il était capable, Cloud répondait successivement à chacune de ces interrogations, se faisant même couper la parole quelque fois par les gosses qui étaient surexcités par son retour

Mais aujourd’hui, c’est avec un silence absolu et un peu dérangeant, que Cloud fit son retour à la maison. Où étaient-ils donc tous passés ?

Il venait à peine de se poser la question que le bruit d’une porte se fit entendre suivie rapidement par des bruits de pas. Cloud rouvrit les yeux et tourna la tête en direction des bruits en question. Il reconnut immédiatement la longue chevelure lissée et brune de son amie d’enfance qui venait d’entrer dans la pièce sans le remarquer. La tentation de lui crier un «  BOUH ! » retentissant était immense mais elle n’eut même pas besoin de ça pour sursauter et lâcher son phs. Le pauvre petit appareil s’écrasa sur le sol alors que sa propriétaire s’était écriée en découvrant qu’un chocobo silencieux venait de squatter son canapé !

— Cloud, tu es déjà là !


Cloud haussa un sourcil à l’intonation de la voix de Tifa. Elle paraissait surprise… ou non… elle donnait l’impression d’être une petite fille que l’on venait de prendre la main dans le sac en train de faire une bêtise. Elle ne s’attendait pas à le voir de retour ? Pourtant il lui avait envoyé un message. Cloud n’avait même pas prit le temps de vérifier si elle avait répondu pour accuser de réception le sms qu’il avait envoyé.

Il allait répondre mais Tifa se reprit presque instinctivement

— Je veux dire, tu es enfin là !


Enfin ? Cloud fronça un peu les sourcils. Cela ne faisait pas deux minutes qu’il était rentré qu’il se faisait déjà rouspéter. En plus, pour le coup, il la trouver un petit peu culottée ! Il était revenu plus tôt que ce qu’il avait annoncé dans son texto. Mais l’absence imprévue de deux semaines avaient dû mettre Tifa dans un état de nervosité et de colère avancé. Il n’avait pas songé qu’elle pourrait lui en vouloir à ce point….

Une nouvelle fois elle lui coupa l’herbe sous le pied pour se reprendre

— Je veux dire … je suis contente, tu es là ! Oh bon sang, quelle frayeur, excuse-moi …

Ha…. Euh…. Oué ?

Cloud était un peu déstabilisé par tous les changements de ton de son amie. Pour le coup il ne savait plus trop sur quel pied danser. Il ignorait s’il devait s’excuser ou s’il devait tout simplement la saluer.

Cloud se remit debout et baissa le regard. Avec la tête d’en enfant que ses parents rabrouent, il se força à bredouiller quelques minces explications pour justifier son départ prolongé

« Je…. Oui… Excuse moi d’être parti si longtemps… ce n’était pas prévu… Fenrir a fait des siennes » et il marmonna entre ses dents davantage pour lui que pour Tifa «  comme toujours ces derniers temps…. »

Sa précieuse moto commençait à avoir pris de l’âge mine de rien. Elle l’avait suivi dans bien des périples et elle avait subi son lot de désagrément. Depuis quelques mois, les pannes se faisaient un peu plus fréquentes qu’auparavant et ce n’était nullement la faute de Cloud qui passait toujours beaucoup de temps à la réparer, à l’entretenir ou… tout simplement… à la bichonner. Il l’aimait, sa moto ! C’était une des rares choses qui lui appartenait réellement. La Buster Sword ? on lui avait légué…. Le Septième Ciel ? C’était davantage à Tifa qu’à lui…. Alors il lui restait Fenrir.

Cloud s’approcha et se baissa pour ramasser le téléphone de Tifa. Il lui glissa dans la main avant d’esquisser un petit sourire

« Je suis content aussi d’être de retour à la maison. Je m’inquiétais, il n’y avait personne… je me demandais si tu avais eu mon message »

Il se passa la main sur la nuque ébouriffant encore davantage – si cela était toutefois possible – ses cheveux blonds

« Les enfants ne sont pas là ? »

Il enfonça un peu ses mains dans ses poches avant de prendre conscience que sa tenue n’avait rien bien présentable… Le noir de ses vêtements était terni pour la poussière que Fenrir soulevait quand il roulait à vivre allure. Il prit soudainement conscience qu’il devait être tout dégoutant et que ça ne se faisait pas de rester dans un tel état. Il serait volontiers retourné dans le canapé – surtout si Tifa venait à ses côtés pour discuter un petit peu – mais il ne pouvait décemment pas le faire dans cette tenue…

« Ca t’embête pas si je vais prendre une douche rapidement ?  J’ai l’impression d’être tout sale…. Et en fait…. Je ne pense pas que ça ne soit qu’une impression… »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Jeu 19 Jan - 19:43

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


Son cœur palpitait encore à vivre allure alors que Cloud lui présentait ses excuses pour être parti si longtemps. C'est sûr, pendant ces deux semaines, elle n'avait pas été très contente de voir le délais se rallonger encore et encore à cause de cette fichue moto, mais maintenant qu'elle avait sa bouille de chocobo battu devant elle, un chocobo tout maltraité et tout sale, elle ne pouvait pas lui en vouloir. Elle ne lui en avait même jamais vraiment voulu à lui … c'était à cette moto et à ce drôle de client qu'elle en voulait vraiment ! Quelle idée aussi, d'habiter à Nibelheim ! Et oui elle en était native, et oui elle ne se privait pas pour critiquer -très intérieurement - ceux qui y vivaient, enfin, seulement lorsque ça obligeait son Cloud à prendre des risques et à partir loin d'elle. Tifa a toujours aimé son village natale, elle devait être la seule de son âge à ne pas vouloir le quitter, à l'époque. Cependant, son village avait été détruit il y a presque dix ans de ça et ce n'est pas la réplique – aussi fidèle soit-elle – de la Shinra qui pourrait remplacer sa vraie maison. Ce nouveau Nibelheim n'était plus son village, alors d'accord, c'était bien de profiter d'un endroit habitable pour dégorger les villes surchargées mais … tous les bons souvenirs qu'elle avait de son village avaient brûlés, ce qui restait là-bas maintenant … c'était le résultat d'un grand malheur. Les bon souvenirs n'étaient plus qu'en elle, pas là-bas.

Elle s'adoucit incroyablement vite lorsque son ami lui présenta ses excuses, se mettant à culpabiliser de … l'avoir fait culpabiliser ? Il avait une tête de chocobo coupable en tout cas. Elle secoua doucement la tête en souriant légèrement afin de lui signifier que ce n'était pas grave – ou en tout cas, qu'elle ne l'en tenait pas responsable. Elle savait bien que, pendant un temps, Cloud avait fuis la maison parce qu'il ne s'y sentait pas à l'aise, mais elle savait très bien aussi que maintenant ce n'était certainement pas un plaisir pour lui d'aller d'auberge en auberge. Du moins, elle l'espérait secrètement … Elle replaça machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille avant de poser une main sur sa hanche, toujours aussi douce, mais sérieuse.

— Tu devrais la faire vérifier par Cid, ça ne lui ferait pas de mal. Je sais que tu t'en occupes bien, mais il trouvera peut-être quelque chose qui t'a échappé.

Ou peut-être qu'il va la désosser pour récupérer toutes ses pièces et oops, plus de Fenrir, pensa-t-elle en son fort intérieur, sans vraiment souhaiter un tel malheur à son ami. Un sourire radieux étira les lèvres de la barmaid alors que ses pommettes se coloraient légèrement lorsqu'il avoua être content d'être rentré à la maison. Il venait de lui rendre son P.H.S qu'elle avait vraiment oublié avec tout ça.

— Si, si, je l'ai bien eu, désolée … on était parti aux courses. Les enfants sont en bas. Elle était d'ailleurs étonnant qu'ils n'aient pas déjà déboulé.

Et comme elle avait bien remarqué que le pauvre Cloud était devenu tout gris de poussière, elle jeta un bref coup d’œil de maniaque sur son canapé. Il ne l'avait pas sali. Incident diplomatique évité, bien qu'elle n'aurait sans doute pas osé le rouspéter maintenant pour ça … elle était trop contente de le revoir et de savoir qu'il était content d'être là ! Elle allait mettre la machine des questions en marche quand elle se souvint qu'elle devait faire face à un dilemme. Si elle s'était aventurée aux courses, c'est qu'elle avait en projet de préparer quelque chose de bien précis et c'était censé être une surprise … Comment elle allait faire, maintenant ? Heureusement, Cloud trouva la solution. Le regard de Tifa s'illumina comme s'il venait de trouver la réponse au sens de la vie.

— Oui, bonne idée ! S'exclama-t-elle alors avec beaucoup trop d'enthousiasme. Je veux dire, vas-y, prend ton temps, détends-toi, prends un bain si tu veux ! Ces deux dernières semaines ont dû être difficiles, tu as bien mérité de te reposer.

Elle comprit soudainement pourquoi les gens la trouvaient bizarre parfois. Elle se dirigeait vers le couloir dans l'intention de l'accompagner jusqu'à la salle d'eau – et lui faire prendre son bain pendant qu'on y est ? - quand deux petits hooligans surgirent d'un angle mort pour se jeter sur Cloud.

— A l'attaque ! S'écrièrent-ils en chœur.

Et le pauvre se retrouva chargé de deux grands enfants comme un chocobouricot. Elle se disait bien aussi, qu'ils devaient préparer un mauvais coup pour ne pas s'écrier de joie du retour de Cloud. Elle devait bien se l'avouer, elle n'aurait pas été contre un peu plus de temps seule avec Cloud – devoir le partager était parfois difficile, mais elle avait aussi du mal à partager les enfants avec lui – mais autant les laisser profiter de ce moment. De toute façon, ils auraient sûrement le temps de se trouver un peu tous les deux après le repas, quand les enfants seraient couchés … ces dernières semaines avaient dû être longues pour Cloud et Tifa aussi avait beaucoup travaillé – le bar était resté ouvert tout ce temps ; alors ils seraient sûrement tous deux vites fatigués … mais elle s'en fichait. Elle aimait se sentir à bout de force mais se retrouver juste avec lui, au calme, dans le salon … cela lui permettait de s'assoupir un peu à ses côtés et d'imaginer, juste quelques minutes, qu'ils n'étaient pas que des colocataires, même s'ils étaient de toute façon un peu plus que ça.

— Bien … bonne chance ! Lança-t-elle à son ami, non sans un rire attendri. Je vous laisse fêter vos retrouvailles, ne soyez pas trop dure avec lui et laissez-le quand même aller prendre sa douche.

Elle se pencha vers Marlène pour lui murmurer à l'oreille de garder le secret sur les Muffins, la petite allait vite comprendre sa mission.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mar 24 Jan - 10:11


Cloud Strife


Avoir une famille….. Cloud n’aurait jamais cru ca possible. Il avait d’ailleurs refusé pendant bien longtemps d’appeler les personnes avec qui il vivait «  sa famille ». Ils étaient tous précieux à ses yeux. Que ce soit Tifa ou les enfants. Il les aimait du plus profond de son cœur. Mais l’expérience lui avait appris que dès qu’il s’attachait à une personne il arrivait inévitablement une catastrophe. C’était un acharnement inévitablement du destin qui s’amusait à cibler tous ceux auxquels Cloud tenait. Une sorte de mécanique bien huilée qui ne connaissait aucune exception…. Sa mère…. Zack… Aerith…. Même Denzel avait failli lui échapper quand les geostigmates l’avait frappés.

La seule qui paraissait être immunisée contre cette désastreuse fatalité semblait être Tifa. Présente depuis toujours à ses côtés. Elle était son amie d’enfance mais elle était surtout bien plus que cela. Elle était son pilier. Son soutien. Elle était un peu sa mère aussi quand elle le disputait de son regard courroucé, les poings sur les hanches pour accentuer son penchant autoritaire et matriarcale fâchée. Elle était sa confidente, celle à Cloud aurait pouvait parler lorsqu’il se sentait moins bien, oppressé par des souvenirs trop difficiles ou tourmenté par un futur trop incertain. Elle était la personne que Cloud connaissait le mieux aussi… Il savait tout de ses petites habitudes – même celles qu’elle essayait de lui dissimuler – de ses petites phobies ou de ses grandes appréhensions. Il ne trouvait pas toujours les mots justes pour réussir à la rassurer mais il essayait au moins de faire le nécessaire pour l’épauler tout comme Tifa le faisait à son sujet.

C’est comme ça qu’était axé leur petite famille. Une maman qui n’en était pas vraiment une. Un père qui n’avait rien du papa parfait et idéal. Des enfants aimants, turbulents parfois, mais à l’affection et à la tendresse débordante. Aucun lien de parenté légale entre ces quatre là. Aucun lien de sang non plus… Juste les liens du cœur, plus forts que tout le reste. Indéfectibles même…

Les yeux de Cloud se plissèrent un petit peu quand Tifa évoqua les réparations qu’ils feraient bien de faire faire par Cid sur sa belle et précieuse moto. Dans une mine un petit peu boudeuse et typique qu’un Cloud Strife contrarié, il tourna la tête sur le côté, donnant l’impression d’être un enfant capricieux.

« Si je la confis à Cid, je vais la retrouver en kit….. »

Ah c’est sûr que s’il confiait Fenrir à Cid, sa bécane allait marcher du feu de dieu ! Le meccano n’attendait d’ailleurs que ça ! Il lui avait réclamé un nombre incalculable de fois de pouvoir bidouiller ce véhicule si spécial qui titillait son intérêt. Il fallait dire que pour tous passionnés de mécanique, Fenrir était une sorte de curiosité. Unique en son genre et particulièrement impressionnante, nombreux étaient ceux qui rêvaient de pouvoir jeter un œil à ce qu’elle avait sous le jupon… euh… sous la carrosserie plutôt. Mais jusqu’à présent, Cloud avait toujours refusé ! Bats les pattes ! Il n’allait laisser aucun obsédé du boulon poser ses écrous sur les formes généreuses de sa belle Fenrir ! Non mais !!!! Et Cid ne faisait pas exception ! Mais…. Vu que sa belle fiancée… euh… moto…. Commençait à prendre de l’âge, une révision complète auprès du meilleur meccano de Gaia allait peut être devenir inévitable.

Il écouta Tifa lui expliquer la raison de la maison si silencieuse lors de son arrivée. Tout le monde était parti faire des courses et, selon elle, les enfants devaient se trouver à l’étage inférieur… mouais…. Ils étaient tout de même bien calmes ces deux-là. Connaissant Denzel comme il le connaissait, la présence de Fenrir dans la cours ne lui aurait pas échappé. Cloud trouvait donc étrange de n’avoir pas encore était la victime d’un assaut subite de câlin de la part des deux garnements du foyer.

— Oui, bonne idée ! Je veux dire, vas-y, prend ton temps, détends-toi, prends un bain si tu veux ! Ces deux dernières semaines ont dû être difficiles, tu as bien mérité de te reposer.

Une nouvelle fois, le ton un peu trop enthousiaste de Tifa interpella le livreur. Il haussa un sourcil avant de baisser la tête pour contempler sa tenue, somme toute poussiéreuse  mais pas si désastreuse que ça. Il était déjà revenu dans un état bien pire ! Notamment ce jour où il avait dû aller jusque Kalm et qu’un orage violent avait éclaté durant le chemin du retour. Trempé jusqu’au os, ses vêtements maculés de boue propulsée par les roues de Fenrir avançant à vive allure sur une terre imbibée, Cloud avait ravagé le beau planché de Tifa tout fraichement ciré….

« J’ai compris…. Je vais me changer avant que Miss Propreté ne me passe un savon… »

Oh… le jeu de mot était bien trouvé bien que pas réellement fait exprès. On ne pouvait pas dire que Cloud avait un sens de l’humour particulièrement développé même si, quelques fois, il lui arrivait de rire des blagues bien moisies de ses amis. Il n’allait pas passer le reste de sa vie à tirer une tête de six pieds de long et en définitive, Cloud avait appris à vivre un peu comme tout le monde. Il avait appris à sourire, à rire, à aimer aussi…. Et tout ça, il le devait à sa petite famille

— A l'attaque !

A peine avait-il passé l’angle du couloir qu’il se fit sauter dessus. Denzel lui sauta sur le dos, enroulant ses bras autour de sa nuque tandis que Marlene se pendait à son cou, ses bras attachés à ses épaules et ses jambes s’enroulant autour de sa taille. L’assaut était brutal et Cloud ne put empêcher un rire. Il l’avait senti venir à des kilomètres à la ronde mais il fit celui qui était surpris.

« haaa ! Des montres, je suis cerné… Tifa, aide moi ! » s’écria t-il avant en tendant la main vers elle.

Cloud n’avait jamais été bon comédien et cette fois encore, ses talents d’acteur ne surfirent pas à faire plier la belle barmaid. C’est en souriant qu’elle lui souhaita bonne chance avant de s’éclipser non sans avoir murmurer quelque chose à l’oreille de Marlene. Oh les messes basses entre fille… Cloud connaissait bien sans pour autant leur en vouloir ou les envier. Il avait aussi sa petite part de complicité particulière avec Denzel, surtout quand le jeune garçon venait près de lui bricoler Fenrir ou aider Cloud à préparer ses liminaires pour les livraisons lointaines.

Chargé de ses deux paquets pendant encore à son cou, Cloud se dirigea tant bien que mal vers leur chambre et il se campa devant le lit de Marlène. Il attrapa la jeune fille et la jeta – toujours en douceur – sur son lit. Puis il attrapa Denzel qu’il fit passer par-dessus son épaule dans un salto retourné pour le faire atterrir à son tour sur le matelas

«  Alors, c’est qui le plus fort ? »

Il sourit avant de tendre ses mains pour ébouriffer les cheveux des enfants. S’en suivirent toute une série de questions dans une telle cacophonie que Cloud n’arrivait plus à les entendre et ne pouvait même pas en placer une pour y répondre. Pourquoi il avait été si long ? Est-ce que Fenrir était fichue ? Il avait battu des monstres ? Est-ce qu’il les emmènerait un jour à Nibelheim ? Y avait quoi dans le paquer à livrer ? Et puis pourquoi d’abord ça avait été aussi long pour qu’il revienne ?

Cloud agita les mains devant lui pour faire cesser cet interrogatoire

« Je vais d’abord aller prendre une douche et me changer… Je vous expliquerai tout ça après d’accord ? »

Il attendit leur approbation avant de se diriger vers sa chambre – les mauvaises langues diront « son bordel ». Il ouvrit la porte de l’armoire et en sortit une tenue plus confortable. Un t-shirt bleu cyan qui n’était pas sans rappeler ses yeux, cadeau de Tifa pour l’un de ses anniversaires. Elle trouvait qu’il était bien trop souvent vêtu de noir…  et un jeans denim simple et décontracté pour aller avec. La parfaite tenue du mec qui est lessivé et qui n’aspire qu’à une chose : rester tranquillement chez lui !

Cloud emporta tout ça dans la salle de bain. Il se dévêtir et jeta ses affaires sales dans le panier à linge avant de se glisser sous la douche. Tifa lui avait proposé de prendre un bain mais Cloud avait la flemme de devoir attendre que la baignoire se remplisse d’eau avant de pouvoir se prélasser dedans. Et puis il avait été seul pendant deux semaines…. Alors il était plutôt impatient de retrouver Tifa et les enfants.

Après une douche bien chaude – que de bonheur !!! Pourquoi celles des auberges était-elle constamment tiède, à la limite de la fraicheur ? – il sortit de la douche et enfila sa nouvelle tenue toute propre. Il prit la peine d’essorer ses cheveux et d’essayer de mettre un peu d’ordre dans sa tignasse blond mais ce fut un échec complet. Ses cheveux restaient toujours ébouriffés….

Cloud prit soin de rendre à la salle de bain son aspect initial. Pas de serviette trempée dans le lavabo ni de flaque d’eau au pied de la douche. Une fois assuré que tout était en état, il descendit les escaliers à la recherche du reste des occupants du foyer.

Personne à l’étage, personne au salon…. Ils devaient être à la cuisine sans doute.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Ven 27 Jan - 18:12

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


Après avoir abandonné Cloud à son triste sort, Tifa se dirigea aussitôt vers la cuisine, au rez-de-chaussé. Elle allait lui faire regretter sa petite vanne sur « miss propreté » et ce, de la plus fourbe des manières qui soit : la culpabilité. C'est avec le sourire aux lèvres qu'elle s'empressa de ranger les courses et de sortir les ingrédients nécessaire à la préparation des muffins préférés de son ami d'enfance … quand il allait comprendre pourquoi elle tenait tant à se qu'ils se séparent après s'être tout juste retrouvés, il allait sûrement s'en vouloir d'avoir penser qu'elle ne pensait qu'à son ménage … même si elle y pensait effectivement beaucoup. Enfin, elle n'était pas non plus si perfide, elle voulait avant tout lui faire plaisir … même si cela avait un côté égoïste : faire en sorte que Cloud se sente bien à la maison lui permettait de s'assurer son retour.

Elle les entendit chahuter un peu à l'étage alors qu'elle commençait déjà la préparation de la pâte en fredonnant la Danse des Chocobo et c'est alors qu'elle commençait à les disposer dans les moules que les enfants redescendirent un peu bredouille et elle entendit l'eau couler. Ils l'aidèrent à finir et elle mit le tout au four avant de se pencher sur le plat principale. Elle réfléchit longtemps … c'était déjà l'heure du repas et elle n'avait pas vraiment le temps de mijoter quelque chose de très sophistiquer, pourtant, un retour après une telle absence devait se fêter avec de la très bonne popote ! Finalement, elle trouva un bon compromis. Quelque chose d'assez simple, de délicieux et de familiale : rien de tel que des spaghetti à la bolognaise maison pour se retrouver en famille !

Elle chargea donc les enfants de s'occuper de la cuisson des pâtes pendant qu'elle commençait à préparer sa sauce tomate. Ce plat était le secret le mieux gardé des Lockheart, qu'elle avait hérité de son père. Ce dernier n'était pas très doué en cuisine et sa bolognaise était d'ailleurs une des rares choses qu'il savait et aimer faire culinairement parlant. Elle n'avait encore jamais dévoilé le secret de son mélange d'épice que contenait la sauce, mais ce qui faisait toute la différente, c'est avant tout qu'elle ne mélangeait pas la viande avec la sauce : elle en faisait des petits boulettes qu'elle faisait frire. Elle venait tout juste de mettre la sauce sur le feu quand Cloud les rejoint et elle lui adressa un de ces sourires qui faisait pétiller ses yeux grenats, c'était à chaque fois comme si elle le revoyait depuis une éternité et que la joie et l'émotion la submerger … s’habituait-elle un jour à l'avoir auprès d'elle ?

— J'espère que tu as faim. Dit-elle finalement, comme elle le regardait toujours avec cette air admiratif.

Elle jeta un œil sur la minuterie du four et elle l'éteignit pour laisser les muffins au chaud sans que Cloud ne puisse les voir à travers la vitre. Ce serait une surprise, même si l'odeur avait déjà dû la trahir … elle aurait dû lancer sa sauce beaucoup plus tôt ! Tant pis, elle comptait sur lui pour avoir l'air surpris, elle savait qu'il le faisait souvent, juste pour lui faire plaisir et en retour, elle faisait semblant de le croire … en se demandant s'il faisait également semblant de croire qu'elle ne faisait pas semblant. Ces deux-là sont incorrigibles.

— Tu veux bien nous aider ? Proposa-t-elle, car la préparation du repas était une activité familiale aussi agréable que le manger, enfin, pour elle qui adorait cuisiner. Il devait être épuisé, mais elle ne comptait pas non plus le crever à la tâche. Tu veux bien remuer la sauce pendant que je m'occupe de la viande ?

De leur côté, les enfants étaient en train de sortir de quoi égoutter les pâtes. Tifa s'efforçait de ne pas poser trop de question, car elle avait l'art d'en poser beaucoup, beaucoup trop lorsque Cloud revenait d'un long voyage … et elle faisait de son mieux pour se soigner. Elle avait toujours l'impression de passer pour une mégère, après coup et elle se disait de plus en plus qu'il serait bien qu'elle sorte un peu du rôle maternelle si elle voulait que leur histoire avance … mais cela l'intimidait encore. Et puis, ils étaient tous si bien ensemble, comme ça, juste comme ça … elle avait l'impression que chercher plus n'était pas forcément nécessaire, enfin, pas toujours … parce qu'elle avait parfois l'impression qu'ils avaient déjà tout d'une famille normale … tout … d'un couple ? Ou presque.

— J'espère que tu as pris le temps de bien manger pendant tout ce temps. S'enquit-elle finalement … c'était plus fort qu'elle. Cependant, sa voix fut assez douce pour ne pas avoir l'air réprobatrice ou moralisatrice. Elle était juste inquiète.  



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mar 14 Fév - 12:22


Cloud Strife



A bien des égards la vie de Cloud Strife était similaire à celle des autres pères de famille. Il rentrait chez lui pour retrouver la chaleur et le confort d’un foyer. Il y retrouvait aussi la turbulence des enfants qui jouaient et se chamaillaient. Il y retrouvait la douceur et le sourire d’une femme qui le réconfortait et réchauffait son cœur. Oui, Cloud Strife était un peu comme tous les autres hommes possédant une famille. A l’exception prêt que cette famille-là n’en était pas complétement une…. Il n’était pas le père de Marlène et Denzel. Olalaaa ! Loué soit la Déesse ! Il aurait fallu qu’il s’y prenne bien tôt pour avoir un aussi grand garçon que Denzel…. Et on ne pouvait pas dire que la ressemblance était frappante entre lui et les enfants. Même si certaines personnes ignorantes, pensant sans doute bien faire, arrivaient encore à leur trouver des traits communs. « Il a votre nez ! » lui avait dit une fois une marchande de matériaux chez qui Cloud et Denzel s’étaient rendus. Cloud avait esquissé un petit sourire à la fois narquois et compatissant. Denzel, lui, avait bombé le torse, fier comme un paon.

Et puis il y avait Tifa…. Elle n’était pas et n’avait jamais été la petite amie. Est ce que Cloud en pinçait pour elle ? Haha ! Il aurait fallu être aveugle pour ne pas se rendre compte des sentiments dépassant de loin la pure amitié qu’il éprouvait pour elle. Après tout, Tifa était une jeune femme parfaite. Parfaite pour lui…. Elle était belle, forte, souriante, un peu têtue parfois, elle lui tenait tête et n’hésitait à le gronder comme un gosse qui faisait une bêtise. Cloud aimait son côté maternel, son coté affectueuse et un peu timide. Il aimait tout ce qu’elle faisait et tout ce qu’elle représentait. Mais lui déclarer ses sentiments ? Pour quoi faire ? Pour qu’il puisse toucher du bout des doigts ce bonheur suprême auquel il aspirait et qu’on vienne lui briser le quart de seconde après ? Non…. Et puis…. Et si Tifa ne le considérait que comme son ami d’enfance ? Fallait-il prendre le risque de tout ficher en l’air leur petite vie si paisible qu’il menaient actuellement ? Ça serait égoïste…

Cloud descendit les escaliers pour rejoindre le rez de chaussé. Une douce odeur sucrée avait envahi tout le logement et il ne put empêcher un léger sourire de venir fleurir sur ses lèvres. Cette odeur il la connaissait parfaitement bien ! C’était celle de ses gâteaux préférés. Des Muffins dont Tifa connaissait la recette et dont elle était l’unique garante et protectrice. Peut-être avait-elle mit Marlène dans la confidence. Le genre de trésor qui se transmet de mère en fille ?

Sans rien laissait paraitre à cette petite découverte olfactive, Cloud poussa la porte de la cuisine. Tifa devait bien se douter qu’il avait deviné ce qu’elle tentait de lui cacher dans le four. Mais il fit comme s’il n’avait rien repéré, faisant de ce secret un petit jeu entre eux.

— J'espère que tu as faim.

Il acquiesça d’un signe de tête avant de s’appuyer avec un peu de négligence et de désinvolture contre le montant de l’entrée

« Je suis affamé…. »

Les enfants étaient tous les deux en train de s’affairer à la préparation du repas ? Une vraie petite scène de vie familiale. C’était agréable. Et puis ce mélange d’odeurs entêtantes qui ouvrait l’appétit. Tifa était un véritable cordon bleu et personne parmi son entourage ne s’aviserait à venir dire le contraire. Déjà parce qu’elle le prendrait mal et risquerait de promettre quelques représailles ! Et puis, surtout, parce que ça serait un mensonge éhonté ! Ce n’était pas barmaid qu’elle aurait dû faire, mais chef cuisinière ! Cela dit, Cloud était bien content d’être l’un des seuls à pouvoir apprécier ses petits plats au quotidien. Ça lui donnait l’impression d’être privilégié !

Il entra dans la pièce au moment où elle lui demanda de les aider à préparer le repas. Cloud n’avait jamais été du genre macho à rechigner à donner un coup de mail pour les taches ménagères ou la préparation des repas, bien au contraire. Du coup il s’approcha de la gazinière sur laquelle mijotait une sauce tomates maison qui bouillonnait joyeusement dans un fait-tout. Il prit la spatule en bois et commença à remuer un peu, s’appliquant du mieux qu’il le pouvait à cette tâche. Les spaghettis bolognaises de Tifa…. Il en avait rêvé des jours durant lorsqu’il devait se contentant de vieux ragouts pas très appétissants dans l’auberge où Fenrir l’avait retenu prisonnier. Ha, dans ces moments-là il l’avait maudit sa vieille moto !

— J'espère que tu as pris le temps de bien manger pendant tout ce temps.

Un petit sourire crispé étira ses lèvres. Il passa sa main sur la nuque, ébouriffant un peu plus ses cheveux déjà en pagaille et encore légèrement humides

« Et bien…. J’ai pris mes repas comme il faut, je me suis couché de bonne heure et je me suis même bien brossé les dents après avoir mangé, Maman Tifa »

Il n’y avait dans le ton de la voix de Cloud aucune moquerie. Il n’y avait pas de blasement non plus. Juste un petit côté taquin pour venir asticoter sa précieuse amie qui avait tendance à trop le couver et à oublier qu’il avoisiner les presque trente ans. Le petit sourire que Cloud lui adressa appuya le ton un peu amusé de sa réplique. Tifa était une vraie mère chocobo avec tous les membres de son entourage.

Sachant pertinemment que les muffins étaient bien au chaud dans le four malgré la lumière éteinte de ce dernier et le torchon qu’elle avait glissé sur la poignée pour cacher la vue de la porte vitrée, Cloud désigna l’appareil d’un petit signe de tête, bien décidé à venir embêter un peu la jolie barmaid. Elle disait qu’il lui avait manqué pendant ces deux longues semaines ? Il allait peut être lui faire regretter ces quelques aveux

« Dis…. On fait gratiner un peu les pates ? C’est encore meilleur avec un peu de fromage doré dessus »

Il fit mine de s’approcher du four pour le mettre en route mais s’arrêta juste devant Tifa. Usant de son magnifique regard de chocobo battu auquel – il le savait – elle ne pouvait pas résister, il lui adressa un petit sourire

« S’il te plait…. Dans les auberges c’était tellement dégoutant comparé à tes délicieux petits plats… tu veux bien ? »

Intérieurement, Cloud s’amusait. Tifa n’avait plus que deux choix : lui refuser ce gratin de bolognaise ou devoir sortir les délicieux gâteaux qui reposaient dans le four et qu’elle avait préparé exclusivement pour lui. Dans les deux cas, elle devait déjà se douter qu’il faisait exprès de l’embêter. Un petit jeu auquel les enfants assistaient de loin, cachant leurs rires et leurs sourires derrière leurs mains.





.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mar 14 Fév - 21:24

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


Le feu lui monta aux joues devant la réponse un peu mesquine de son ami d'enfance. Elle détestait quand il l'appelait comme ça, même si de son côté, elle ne se gênait jamais pour faire remarquer qu'il était le troisième enfant de cette maison. Le fait est qu'à chaque fois qu'il l'appelait ainsi, elle se rendait compte qu'elle le maternait définitivement trop et qu'il allait vraiment finir par la voir comme ça … une simple amie un peu trop maternelle à qui il devait rendre des comptes sous peine d'être privé de dessert. Elle eut l'air un peu gênée en détournant les yeux avec un petit « hm » renfrognée, mais elle était plus en colère contre elle-même que contre lui.

— Ne m'appelle pas comme ça, j'étais juste inquiète. Bougonna-t-elle.

Elle retourna à la confection de ses boulettes non sans jeter plusieurs regards insistants sur son ami, élu de son cœur. Est-ce qu'il la voyait vraiment comme une figure maternelle, une espèce de matrone rabat-joie ? Ce n'était certainement pas en prenant la mouche si facilement qu'elle pourrait se défaire de cette image … Bon sang, ce n'était pas très sexy, peut-être qu'elle devait faire des efforts pour se présenter sous un meilleur jour. C'est vrai qu'elle s'arrangeait toujours pour que la maison soit agréable, mais qu'en était-il d'elle ? Elle lâcha un instant Cloud des yeux pour regarder son propre reflet dans une fenêtre. Les cheveux raides, une tenue sobre … Elle devait vraiment être une matrone. Peut-être qu'elle devrait ressortir quelques jupes ou un peu de couleur ? Elle avait cette robe d'été bleu dans son placard qu'elle ne mettait jamais, parce qu'elle ne la trouvait pas adéquate pour le service et quand ils sortaient, elle avait toujours peur de l’abîmer alors elle mettait des tenues plus taillées pour l'aventure que pour une ballade champêtre. Elle poussa un léger soupire en se disant que Aerith, elle, avait toujours su se mettre en valeur et que c'était sûrement ce qui plaisait à Cloud …

Cloud attira subitement son attention avec une idée saugrenue. Faire gratiner des pâtes à la Bolognaise ? SES pâtes, il voulait gratiner SES pâtes ? Alors qu'elle se demandait ce qui pouvait bien se passer dans sa petite tête de chocobo pour qu'il lui sorte de telles aberrations, elle le vit s'approcher subrepticement du four, c'est alors qu'elle comprit son petit jeu. Elle se décala alors d'un pas vif pour venir se planter juste devant la porte du four, se retrouvant nez à nez avec le chocobo qui sortait l'artillerie lourde avec ses grands yeux mouillés. Elle lui lança un sourire incrédule devant ses supplications.

— Si je comprends bien, Cloud Strife, tu veux faire gratiner mes spaghetti à la Bolognaise ? Tu veux que ma sauce devienne de la croûte et que mes pâtes soient toutes sèches ? C'est ça que tu veux, hm ?

Sans perdre son sourire de défi, elle plissa légèrement les yeux en posant un poing sur sa hanche en guise d'intimidation, arborant-là une fausse mine courroucée – même si c'était effectivement une insulte à la recette de son père de vouloir les passer au four !

— Tu auras un gratin plus tard dans la semaine si tu veux, mais moi vivante, personne ne passera ces pâtes au four. Et ne me fais pas ces yeux là … tu-sais-très-bien-que-ça marche, mais là, c'est pour ton bien, crois moi.

Toujours avec ce sourire complice aux lèvres, elle secoua doucement la tête pour lui faire comprendre qu'il ne l'aurait pas ce soir à ce petit jeu, en étant bien consciente qu'elle avait déjà perdu, puisqu'il savait déjà tout, mais elle tenait à sauver les apparences. Elle le chassa gentiment de son territoire et trouva même l'excuse parfaite pour l'éloigner lorsque les enfants s'occupèrent d'essorer les spaghetti

— Vous voulez bien aller mettre la table tous les trois ? Je n'ai plus qu'à faire frire la viande et je vous rejoint avec le plat.

En les regardants prendre de la vaisselle dans les placards, le cœur de la barmaid s'emballa une fois de plus. C'était plutôt fréquent, à chaque fois qu'elle regardait sa petite famille dans des moments simples mais heureux du quotidien, à chaque fois qu'elle réalisait que Cloud faisait partie de tout ça … Elle se mettait à sourire et son cœur s'emballait. C'est dans ces moments pourtant purement banales qu'elle se sentait presque prête à dévoiler ses sentiments, juste comme ça, sans plus de cérémonie … Mais paradoxalement, c'était également des moments si parfaits qu'elle avait l'impression qu'ils n'avaient besoin de rien de plus. Ils étaient heureux, ils étaient une famille … et elle aimait Cloud plus que jamais.

Elle s'affaira à la cuisson de ses boulettes et au dressage de son plat. Dans un grand saladier les spaghetti étaient couronnées du rouge intense de la sauce tomate à laquelle elle ajouta bientôt les boulettes de viande légèrement épicée. Il y avait assez à manger pour au moins deux ou trois Barret de plus et c'était peu dire !

Quand elle arriva en salle où sa petite famille s'était installée à leur table habituelle, le cœur de la brune s'emballa de nouveau. Cette soirée banale était simplement parfaite … enfin, aurait pu l'être si seulement elle ne doutait pas du regard que Cloud pouvait avoir son égard. Il ne la voyait quand même pas vraiment comme une maman ? Enfin, s'il la voyait comme une mère, encore, ça irait – ça pourrait même être prometteur, hm – mais pas comme la sienne !

— Et voilà !

Elle commença à servir toute sa petite famille en espérant que les enfants seraient les premiers à poser des questions très détaillés sur tout ce que Cloud avait pu faire, cela lui éviterait de passer pour l’inspectrice Tifa ! Elle ne voulait pas empirer son cas. Pourtant, chaque regard qu'elle posait sur Cloud était lourd de curiosité.

— Alors Cloud, c'était comment Nibelheim ?

Sauvée par Marlène qui était en train de placer sa serviette sur son col - digne de son père, elle en mettait partout lorsqu'elle commençait à manger des spaghetti !



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Lun 27 Fév - 14:37


Cloud Strife


Il était presque trop facile de réussir à mettre Tifa en colère bien que Cloud ne soit pas suicidaire au point de vouloir la mettre en pelote à tout prix. Pourtant il aurait bien dû se douter que c’est ce qui allait arriver s’il se mettait à l’appeler Maman. Le coté mère poule de la belle barmaid n’avait jamais dérangé Cloud qui, bien au contraire, arrivait à y trouver un coté séduisant. Elle avait cette façon protectrice de vouloir toujours le mieux pour ceux qu’elle aimait. Si ce n’était pas adorable alors qu’est-ce que ça pouvait bien être ?

Et puis en colère Tifa avait cette mimique dont elle seule possédait le secret. Et à chaque fois qu’il la voyait faire, Cloud ne pouvait retenir une sorte de rougissement venir colorer son visage. Il était à la fois gêné et conquis. Il ne pouvait s’empêcher de penser qu’il ne lui manquait qu’un tout petit peu de courage pour révéler à la jeune fille les sentiments qu’il ressentait pour elle depuis des années. Mais la perspective de voir leur vie actuelle à jamais changée – dans le mauvais sens du terme – l’avait toujours dissuadé de faire quoique ce soit.

Alors au lieu de ça il avait songé que c’était une bonne idée de la taquiner un peu en demandant de passer les pates au four afin de les faire gratiner. Excuse bidon pour l’obliger à ouvrir le four et découvrir une fournée de muffins qu’il pensait être tout chauds et délicieusement appétissants. Mais qu’est ce qu’il ne venait pas de faire ! Il aurait commis un crime que la réaction de Tifa n’aurait pas été différente. Son regard perçant braqué sur le blond et les bras croisés pour le scruter, lui donnait un air encore plus prédateur. Cloud ne put s’empêcher de reculer d’un pas.

— Si je comprends bien, Cloud Strife, tu veux faire gratiner mes spaghetti à la Bolognaise ? Tu veux que ma sauce devienne de la croûte et que mes pâtes soient toutes sèches ? C'est ça que tu veux, hm ?

Oula…. Cloud Strife…. Carrément…. Quand elle l’appelait de cette manière-là ca n’augurait jamais rien de bon. Et cloud avait encore plus le sentiment d’être retombé en enfance et d’avoir fait la plus grosse bêtise de sa vie entière.

« Euh… je… non.. c’est pas ça… c’est… euh… juste un peu… pas… pas tout sec quoi… juste… »

Bon bah elle venait de lui couper sa capacité à aligner deux mots cohérents pour former une phrase complète. C’est qu’elle était impressionnante même si Cloud la dominait d’une bonne tête de plus. Son regard courroucé aurait suffi  à faire ploire toute une armée…

— Tu auras un gratin plus tard dans la semaine si tu veux, mais moi vivante, personne ne passera ces pâtes au four. Et ne me fais pas ces yeux là … tu-sais-très-bien-que-ça marche, mais là, c'est pour ton bien, crois-moi.

Le sourire de Tifa suffit à afficher un sourire sur le visage de Cloud. Zut alors ! Sa tentative était un échec complet ! Il n’avait pas réussi à la forcer à ouvrir le four et même son regard de chocobo attendri n’y avait rien changé. Pourtant il savait qu’elle avait du mal à y résister. Elle venait d’ailleurs de le lui avouer à demi-mot. Et cloud savait parfaitement en user et en abuser pour obtenir ce qu’il voulait ! Sauf que là, le chocobo se retrouvait le bec dans l’eau.

« Finalement c’est bien aussi sans gratin… » abdiqua complétement cloud

Suivant les directives de Tifa, il alla mettre la table avec les enfants. Il s’occupa des verres alors que Marlène prenait les couverts et que Denzel avait en charge les assiettes. La table fut rapidement mise par l’équipe de choc que formait la petite équipe de la maison. Il ne manquait plus qu’un pichet d’eau que Cloud alla chercher en cuisine non sans oublier de passer derrière Tifa pour regarder de qu’elle faisait. Son amie était occupée à faire rire les boulettes de viandes et lorsqu’elles étaient prêtes, elle les faisait égoutter sur une assiette recouverte d’un papier absorbant. Cloud hésita une fraction de seconde, sachant pertinemment qu’il allait une nouvelle fois s’attirer les foudres de son amie. Mais la tentation était trop grande et son estomac était à l’agonie tellement il était affamé. Alors Cloud approcha sa main de l’assiette et il déroba peu discrètement une boulette qu’il enfourna rapidement dans sa bouche avant que Tifa n’ait le temps de le réprimer. Il lui adressa juste un petit clin d’œil amusé avant de retourner à table avec le pichet d’eau. Il s’installa à sa place, celle située à gauche de Marlène, et il attendit sagement que Tifa arrive tout en savourant son délicieux butin. Les boulettes de Tifa c’est une tuerie ! Il adorait ça.

— Et voilà !

Cloud se redressa un peu sur sa chaise tout en laissa son regard s’attarder sur le plat de pâtes et les boulettes qui n’avaient jamais eu l’air aussi appétissante. Après s’être tapé quinze jours de repas dégoutants à l’auberge, Cloud apprécierait pleinement un repas préparé avec amour par Tifa ! Enfin… avec amour… hum… pas dans ce sens-là voyons… ha non pas que ça dérangerait cloud.. mais bon.. euh.. bref

— Alors Cloud, c'était comment Nibelheim ?

Cloud laissa les enfants présenter leurs assiettes à Tifa pour qu’elle fasse le service avant qu’il ne lui tende la sienne. Marlène venait de poser la question dont il savait tout le monde avide de réponse. Si Tifa connaissait les réticences de Cloud au sujet de Nibelheim, les petits, eux, en ignoraient quasiment tout parce que ce n’était pas le genre de sujet sur lequel aimait s’attarder le livreur.

Son regard passant sur Marlène et sur Denzel. Il savait très bien qu’il n’avait plus d’autre choix que de leur répondre et un regard à Tifa lui donna un peu de courage pour se lancer dans le récit de sa longue livraison.

« C’est une petite ville, Nibelheim. Il n’y a pas grand-chose à faire là-bas en fait… Le colis c’était pour une grand-mère.. » il adressa un regard à Tifa «  Elle habitait « ma » maison. C’était un peu bizarre… »

En plus d’être une étrange coïncidence. Cloud savait parfaitement que cette maison n’était plus celle de son enfant mais qu’une réplique construite à l’identique par la ShinRa. Il ne pouvait donc pas en vouloir à la grand-mère de loger pile à cet endroit-là. Mais d’un autre côté, Cloud aurait presque aimé pouvoir pénétrer à l’intérieur de la bâtisse pour essayer de retrouver quelques souvenirs mélancoliques de son passé très lointain. Il en aurait eu l’occasion, la grand-mère lui avait bien proposé de venir boire un verre pour le remercier de s’être déplacé de si loin mais Cloud avait tout simplement refusé. Il ne voulait pas faire un pas de plus dans cette maison et souhait quitter la ville au plus vite pour rentrer près des siens

«  Fenrir est tombée en panne non loin du désert de Corel. Je crois qu’on va devoir la bricoler encore un peu Denzel… »


Le garçon adorait ça : faire de la mécanique avec Cloud. Tout comme Marlène aimait faire la cuisine avec Tifa. C’était sans doute un peu cliché mais leur famille était ainsi faite. Ca donnait aux enfants l’occasion de passer un peu de temps privilégier avec chacun des deux «  parents »

Finalement Cloud commença à piquer dans son assiette et à gouter le délice que Tifa avait préparé. C’était meilleur que dans ses souvenirs ! Un régal indescriptible

« Et vous alors ? Qu’est ce que vous avez fait durant tout ce temps ? »
demanda-t-il aux trois autres occupants réunis autour de la table.





.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mar 28 Fév - 20:58

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


L'odieux larcin du chocobo affamé fut pardonné, parce qu'il devait effectivement être très affamait et surtout parce qu'il était beaucoup trop adorable pour qu'elle lui en veuille. A table, son petit clan ressemblait à une véritable famille de film ou de série télé, comblée de joie et d'amour mutuel. Elle ne se laissait jamais de ce tableau … leur vie était plutôt simple pour d'ex-héros, mais elle n'aurait jamais rêvé mieux. Enfin si, elle rêvait d'un peu mieux … juste avec un petit truc en plus. Et tant qu'on y est, que ce petit « truc » en plus lui apporte sept autres petits « quelque chose », ça, ça serait un chouette bidule.

Mais tout ça, elle n'y pensait pas tant, surtout pas dans des moments aussi parfait. Comme Marlène venait de la décharger qu'une question qui aurait pu la faire passer pour une matrone, elle commençait à servir généreusement son ami d'enfance … peut-être un peu trop généreusement, parce qu'elle était beaucoup trop occupée à l'écouter pour s'assurer que rien de bizarre ne s'était passé pour vraiment faire attention au fait que l'assiette de son chococumulus préféré était sur le point de déborder. Elle rougit légèrement lorsqu'elle s'en rendit compte, mais elle fit comme si de rien n'était. Il avait l'air tellement affamé après tout, il allait bien pouvoir engloutir tout ça … pourvu qu'il lui reste une place pour le dessert.

Elle s'assied finalement après s'être servie – et elle aurait presque oublié si Marlène n'avait pas pris son assiette pour l'aider. C'était un peu bizarre que Cloud ait eu à faire cette livraison dans son ancienne maison, enfin, dans ce simulacre d'ancienne maison. Ou peut-être qu'elle était un peu trop paranoïaque quant à ce village. Elle ne fit aucun commentaire, car la seule chose qui lui venait en tête était de déconseiller à Cloud d'accepter d'autres missions pour ce village … ce fut si difficile pour Cloud de redevenir lui-même, elle devait avouer qu'elle avait un peu peur que cet endroit ne fasse régresser son ami qui était pourtant en très bonne voie pour aller de l'avant. Elle se contenta alors de lui adresser un sourire compatissant sur fond de regard soucieux.

Lorsque Cloud évoqua la mécanique, Tifa jeta un petit coup d’œil sur Marlène. Elle savait que la petite mourrait d'envie de se joindre à eux pour ce genre de chose, parce qu'elle voulait apprendre à réparer le bras de son père en cas de besoin. La barmaid en avait déjà parlé à Cid et ce dernier lui avait montré son atelier, mais ils ne se voyaient pas assez souvent pour que la petite s'améliore vraiment. Tifa la laissait l'aider à monter des meubles quand c'était nécessaire, pour lui apprendre à lire et comprendre des modes d’emploi, et grâce à internet, Marlène avait même réussi à réparer la radio une fois. Malgré tout, elle savait que s'occuper de Fenrir était le moment privilégié des garçons … Du coup, en contre partie, elle prétendait s'intéresser à la cuisine, et Tifa prétendait lui apprendre … joli prétexte pour enseigner en douce les art martiaux à la petite casse-cou. Pour avoir été élevée par Tifa et Barret, il ne fallait pas s'attendre à autre chose.

« Et vous alors ? Qu’est ce que vous avez fait durant tout ce temps ? » 

A côté des voyages de Cloud, le quotidien de Tifa ferait presque pitié. Oh, bien sûr, elle adorait s'occuper du bar, vraiment, elle adorait la vie qu'elle avait construite ici … et puis son établissement était devenu un véritable centre d'échanges d'informations, elle n'avait même plus besoin de regarder les informations et elle parvenait même à être au courant de certaines choses avant la WRO.

— Tifa a travaillé ! Elle n'a jamais fermé le bar depuis tout ce temps.

La concernée rougie un peu et se racla la gorge.

— Hm, tu exagères … J'ai fermé un peu la nuit

Comme sa voix déclinait à mesure qu'elle essayait de se justifier et que son visage virait au rose, cela déclencha l'hilarité des enfants. Denzel et Marlène racontèrent alors ce qu'il avait pu apprendre à l'école, Marlène se venta d'avoir su se défendre contre un grand qui voulait lui piquer son goûté et Denzel assura qu'il faisait tellement de progrès qu'il pourrait bientôt rejoindre la WRO. Tifa était un peu inquiète à cette idée, bien sûr, elle était fière que le garçon embrasse leur cause pour défendre la planète, mais il était beaucoup trop jeune encore ! Et si jamais une nouvelle crise venait à les frapper, elle ne voulait pas qu'il se fasse blesser. Pourtant, c'était peine perdue d'espérer que le garçon était motivé par un métier logistique, non, monsieur voulait être en première ligne. Tifa avait espéré que le laisser avoir un entretiens avec Reeve le calmerait un peu … Elle ne savait pas ce qu'il lui avait dit, mais il semblait encore plus déterminé que jamais à présent.

— Reeve t'a expliqué que tu étais trop jeune, il va falloir attendre ta majorité.
— Mais Cloud n'étais pas majeur quand il a rejoint l'armée !
— D'accord mais … attend au moins tes seize ans, on verra ensuite.

Tifa échangea un regard de détresse avec Cloud en espérant qu'il pourrait l'aider. Denzel avait toujours accordé beaucoup plus d'importance à la divine parole de Cloud qu'à la sienne … elle trouvait ça un peu vexant au début, mais elle s'y était fait. Comme elle ne voulait pas avoir l'air de mettre la pression à qui que ce soit, elle choisit ce moment pour annoncer le dessert, elle emporta assiettes et couvert pour laisser tout le loisir à Cloud de raisonner le garçon, et elle revint enfin avec les muffins tant convoité.

— Surprise ! Lança-t-elle avec un sourire qui ne trompait personne.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Ven 17 Mar - 9:53


Cloud Strife


Dans la petite famille Strife-Lockhart, il y avait certaines petites règles d’or que tout le monde s’appliquait à respecter même si elles n’étaient pas définies de façon claire et nette. Par exemple, tout le monde savait que Tifa aimait que la maison soit ordonnée que chacun mette du sien pour respecter le travail qu’elle abattait pour garder une maison propre et rangée. Exception faite de la chambre de Cloud qui était un mélange entre bureau, garage et bordel soigneusement étudié dans lequel il était le seul à pouvoir se repérer. Son bureau débordait de cartes et map routières en tout genre. Dans un coin droite de la pièce on pouvait trouver deux pneus de rechanges et des outils pour entretenir sa précieuse Fenrir.

Parmi ses petites règles non avouées mais que cloud connaissait sur le bout des doigts, il y avait celle lui interdisant de piquer des boulettes de viandes dans le plat avant que celui-ci fois entièrement préparé. Mais la tentation avait été bien trop grande et il n’avait put s’empêcher de faire une petite entorse. Il avait délibérément volé une boulette qu’il avait englouti avec appétit tout en lui adressant une petite moue de chocobo désolé qui n’avait pas pu se retenir. Il avait été trop faible face à cette tentation trop grande pour son estomac affamé.

Heureusement, son larcin passa comme une lettre à la Mogpost ! Elle s’était contenté de lui faire une petite mine réprobatrice avant de lui sourire et il était allé rejoindre les enfants qui étaient déjà installés à table.

Tifa les rejoignit peu de temps après avec son succulent plat qui donnait déjà l’eau à la bouche à Cloud. Oubliés les repas infâmes dans les auberges. Et visiblement, elle avait eu une bonne idée de ne pas faire gratiner les pates dans le four. La sauce tomate nappait généreusement la viande et les pates blanches pour leur donner un gout que Cloud savait exquis.

Il n’eut pas besoin de tendre son assiette que Tifa s’en saisit pour le servir de façon généreuse. La quantité de pates qu’elle déposa lui fit écarquiller les yeux. Olala ! Il était affamé mais quand même ! S’il arrivait à finir son assiette il allait devoir rouler ensuite pour rejoindre sa chambre et monter les escaliers. Il ne fallait pas oublier non plus de garder une petite place pour le dessert ! Il savait que des muffins tout frais et tout chauds attendaient dans le four et il n’était pas question de passer à côté ! Surtout que Tifa et Marlène s’étaient données du mal pour les réaliser.

Tout en mangeant il écouta les enfants expliquer que Tifa avait beaucoup travaillé, ne fermant le bar qu’aux moments de la nuit tombée. Ça lui ressemblait bien ça… elle était le genre de fille à travailler pour s’occuper l’esprit quand elle était inquiète. Et avoir Cloud à Nibelheim puis coincé dans une auberge faisait inévitablement parti des choses qui l’inquiétaient ! Pas étonnant que le Septième ciel soir resté ouvert plus longtemps qu’à l’accoutumée…

La conversation dévia ensuite le sur cas de Denzel. Cloud n’ignorait rien des intentions du garçon à vouloir rejoindre la WRO et il était évidemment d’alliance avec Tifa pour refuser au garçon cet avenir trop sombre et funeste. Mais comment en vouloir à Denzel ? Il pouvait prendre modèle sur les garçons de son entourage. Cloud, Barret, Vincent…. Tous faisaient partie de la WRO et il n’avait aucune autre perspective pour le garçon que de rejoindre le mouvement une fois son âge arrivé
Tifa avait beau essayer de dissuader le garçon, il paraissait aussi têtue d’une mule. A se demander de qui il pouvait bien tenir….

Profitant de l’absence de Tifa qui débarrassait la table, Cloud tourna la tête vers Denzel et le regarda sérieusement

« Tu sais Denzel, à mon époque c’était différent. Quand j’ai voulu rejoindre la ShinRa, je ne m’imaginais pas vraiment ce qu’on allait attendre de moi. Et lorsque je l’ai compris, il était trop tard pour faire marche arrière. C’est louable de ta part de vouloir nous aider en rejoignant la WRO. Je suis certain que tu feras un valeureux combattant. Mais en attendant…. »


Il jeta un coup d’œil à Tifa qui était toujours absente avant de se pencher pour murmurer un secret à l’oreille du garçon

« J’ai besoin de toi pour veiller sur les filles quand je ne suis pas là. C’est la mission que je t’ai confiée, tu te souviens ? Tu es l’homme de la maison pendant mes livraisons. C’est une mission bien plus importante que rejoindre la WRO tu ne crois pas ? »

Tifa refit son apparition et Cloud se redressa pour prendre une posture des plus innocentes. La petite mission qu’il avait confiée à Denzel relevait de leur secret rien qu’à eux tout comme, il le savait, Marlène et Tifa avaient leurs propres secrets loin des oreilles masculines de la maison

- Surprise !

Cloud regarda tout à tour les gâteaux puis Tifa. Il croisa les bras sur la table et un léger sourire étira ses lèvres

« Oh des muffins caramel ! Ca en effet c’est une surprise ! »


Qui n’en était pas réellement une vue que l’odeur agréablement sucrée avait embaumé toute la maison ! Et Tifa savait parfaitement que son ami avait deviné la présence des biscuits. C’était donc plus un petit jeu entre eux plus qu’autre chose.

Il attendit qu’elle dépose le plateau sur la table pour en prendre un. Il retira délicatement le petit papier qui avait servi de mini moule de cuisson avant de couper le gâteau pour découvrir le généreux cœur de caramel liquide et encore tiède. Il n’y avait pas à dire, c’était le dessert préféré de Cloud et il aurait pu manger des dizaines de ces gateaux s’il n’avait pas redouté d’avoir mal à l’estomac toute la nuit après ça.

« Ils sont délicieux ! Merci beaucoup, je suis vraiment trop gâté »


Il adressa un sourire charmeur et charmant à Tifa et Marlene avant de reprendre un morceau de gâteau qu’il avala avec envie, se mettant au passage un peu de caramel au coin des lèvres

« Est-ce que l’on a quelque chose de prévu demain ? Je me disais que …. Comme les enfants n’ont pas école, nous aurions pu passer du temps ensemble… enfin je veux dire… faire quelque chose… en famille »

Enoncé comme ça c’était un peu délicat dans la mesure où ils ne formaient pas une vraie famille… Mais dans les faits, ils vivaient tous sous le même toit et ils s’aimaient tous profondément. Si ce n’était pas la définition même d’une famille alors qu’est ce que ça pouvait être. Il savait Tifa friande de ces moments précieux et trop rares. En proposant une sortie tous ensemble, Cloud espérait lui faire plaisir, la rendre heureuse et la remercier pour tout ce qu’elle faisait pour lui au quotidien.




.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Sam 18 Mar - 10:37

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


De retour avec sa fausse surprise, elle avait planté son regard sur son ami d'enfance pour juger de son piètre jeu d'acteur qui lui convenait pourtant à merveille. Elle pencha légèrement la tête avec un sourire amusé devant cette théâtralité malhabile qui le rendait encore plus craquant à ses yeux. Et oui, c'était un gros avantage de vivre avec quelqu'un qui ne sait ni mentir, ni jouer la comédie et c'était une chose qu'ils avaient tous les deux en commun. Au moins ils étaient certains de ne jamais se faire avoir … Et elle savait très bien que la seule façon que Cloud avait de lui cacher des choses, c'était de partir très loin pour l'éviter, ce qui n'était pas franchement discret. Tifa quant à elle, se mettait généralement à bégayer et à rougir et finissait même par devenir incohérente ou être prise d'extinction de voix. Le seul moyen qu'elle avait eu, il y a trois ans, de mentir à Cloud, fut d'éviter à tout prix les sujets gênants, comme lorsqu'il lui avait demandé si elle connaissait Zack Fair … Elle restait convaincue que s'il n'avait pas cherché plus loin à l'époque, c'était justement parce qu'au fond de lui, il avait également fuis le sujet. Mais aujourd'hui, plus de mensonge, il n'y avait plus aucune raison pour cela.

Pour tout dessert, Tifa se délecta de l'adorable frimousse gourmande de son ami d'enfance. Sans vraiment faire attention à sa ligne – bien qu'elle soit assez susceptible lorsque qu'on faisait allusion à une possible prise de volume au niveau de son derrière – Tifa n'était pas une grosse mangeuse, c'était sans doute l'héritage de ces nombreuses années de galère à se serrer la ceinture lorsqu'elle vivait dans les taudis. Il était rare qu'elle ait assez faim pour un dessert à la fin d'un repas, mais elle finissait toujours par retourner en prendre un plus tard, avant de se coucher … ou parfois elle se levait pour dévaliser les placards et faisant semblant de s'étonner, le lendemain, qu'il fallait déjà retourner au courses. Autant vous dire, étant donné ce qui a été dis précédemment, qu'elle n'était pas très convaincante, mais tout le monde avait intérêt à jouer le jeu. Après tout, Tifa était censée être la voix de la sagesse de la maison, celle qui est raisonnable et irréprochable. Il n'y avait que Barret pour prendre le risque de lui faire remarquer qu'elle n'était qu'une goinfre nocturne.

Le feu lui monta bêtement aux joues devant le compliment que son ami d'enfance lui servit avec l'un de ses plus beaux sourire et elle se sentit d'autant plus stupide en remarquant du coin de l’œil le regard et le sourire insistant de Marlène juste à côté d'elle. Essayant d'adopter une posture naturelle, Tifa posa doucement sa main sur son visage pour tenter de cacher le rouge d'au moins une de ces joues en espérant que Cloud ne l'ait pas remarqué. Heureusement, il poursuivit la conversation en faisant une proposition plus qu'alléchante. Un sourire des plus tendre illumina alors son visage, comme à chaque fois qu'il lui proposait ce genre de sortie. Ce n'était plus si rare, mais elle se souvenait comme son cœur s'était emballé de joie la première fois qu'il l'avait proposé … c'était juste après que les Géostigmates ait disparu.

— C'est une bonne idée, on parait …
— Aller à la ferme Chocobo ! La ferme chocobo !!
— Aller à la ferme Chocobo …. Termina Tifa après un léger rire devant l'enthousiasme de Marlène.

Même si la nature commençait doucement à reprendre ses droits depuis la cessation de l'exploitation intensive de la Mako, il fallait encore faire un bon bout de chemin avant de pouvoir profiter de la verdure de la campagne profonde et il n'y avait pas plus jolie cadre que la ferme … et puis, il y avait les chocobos, surtout et Tifa les aimait au moins autant que les enfants.

— Il faudra vérifier les pneus du side-car demain matin, ils n'étaient plus en très bon état la dernière fois.

Et oui, pas de grosse voiture familiale au Septième Ciel … Cloud était le seul à être véhiculé et bien que Tifa sache très bien conduire une voiture – surtout en cas de course-poursuite – elle ne s'était jamais donné la peine d'investir là-dedans, favorisant d'autres dépenses importantes. De toute façon, cela ne lui serait pas vraiment utile, elle préférait prendre les transports en commun ou louer un véhicule ou un chocobo en cas de besoin. C'est pourquoi, lors des petites virées en famille, Tifa se retrouvait derrière Cloud et les enfants dans le side-car. Il n'y avait pas plus classe que ça.

La petite famille débarrassa la table et fit la vaisselle ensemble, les enfants se relayant pour aller prendre leur douche. Après ça, ils montèrent dans leur chambre où ils pouvaient jouer et lire un peu avant de dormir, Tifa leur faisait pleinement confiance pour ne pas veiller trop tard et elle leur souhaita bonne nuit avant d'aller à la douche, prévenant Cloud qu'elle le rejoindrait dans le salon ensuite. Dans la salle de bain, elle passa plus de temps à choisir son pyjama qu'autre chose. Elle en avait embarqué plusieurs, dont une nuisette en soie qu'elle n'avait jamais porté. Après l'avoir essayé une énième fois, elle décida de la laisser de côté et opta pour un débardeur et un short de nuit assez court. Cela ne paraîtrait pas exagéré, après tout, c'était l'été et il faisait plutôt chaud. Lorsqu'elle rejoignit Cloud dans le canapé, la télévision diffusait l'interview d'une femme qui assurait avoir vu la silhouette de son défunt mari à sa fenêtre, un soir d'orage avant qu'il ne parte en courant. Drôle d'histoire, sûrement un canular ou une affabulation … mais une chose était certaine, la femme était un peu plus convaincante qu'eux dans son jeu d'actrice. Peut-être qu'elle était sincère, aussi, il était déjà arrivé à Tifa d'avoir l'impression de voir sa mère, son père ou même Aerith après leur décès. D'ailleurs, il lui arrivait encore souvent d'avoir l'impression d'entendre la voix de la défunte Cétra ... dans l'imagination de Tifa, la voix de sa consciente était celle d'Aerith.

— J'ai entendu des clients parler de cette histoire … c'est fou.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika





PS : J'ai encore pas été super généreuse en matière à répondre, si jamais c'est trop juste, dis-le moi je saurais quoi rajouter, mais je voulais voir si tu préférais pas répondre à ça d'abord (même si c'est court, c'est pas grave ♥ )

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Sam 22 Avr - 12:28


Cloud Strife


Les moments en famille prennent toute leur importance quand, justement, la famille est au complet pour les partager. Nul besoin d’aller dans un parc d’attraction ou de débourser de l’argent pour en profiter. Il suffit parfois de pas grand-chose pour combler de bonheur les différentes personnes concernées. C’était le cas actuellement. Les enfants et leurs «  parents » attablés autour d’un bon repas et d’un dessert confectionnés avec amour. Pour Cloud, c’était l’essence même de ce pourquoi il se battait. C’était pour protéger ce moment unique et précieux qu’on lui donnait de partager.

Il ne devait pas être le seul dans ce cas-là. il devait sans doute y avoir beaucoup d’autres femmes, hommes et enfants simplement heureux de vivre ensemble. S’il se battait ce n’était pas uniquement pour protéger son petit bonheur et confort personnel. C’était pour tout le monde. Pour permettre au plus grand nombre de vivre dans la paix et joie. C’était sans doute le syndrome du héros mais cloud vivait très bien ave ça… Du moins maintenant. Parce qu’il fut un temps où il avait beaucoup plus de difficultés à assumer ce rôle qui le pesait.

L’idée de faire une sortie en famille lui était venue de façon spontanée. Il n’avait pas tant réfléchi en évoquant la possibilité d’une sortie. C’est sans surprise que l’enthousiasme des enfants se fit rapidement entendre. Il n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche pour faire une quelconque proposition que leur choix était déjà arrêté sur une destination bien pensée : la ferme chocobo.

Cloud aimait bien cet endroit. Il y avait de la verdure à perte de vue et c’était toujours très agréable de pouvoir s ’occuper de ces piafs géants et quelques fois capricieux. La seule chose que Cloud n’aimait pas avec les chocobos c’est la comparaison que beaucoup de monde se plaisaient à faire entre lui et les volatiles jaunes. Non !! Sa chevelure blonde et hirsute ne rappelait en rien le pelage de ces animaux !! Et non il n’aimait pas quand on l’appelle Chocobo…. Sauf quand c’était Tifa…. Mais ça il n’allait pas l’avouer à haute voix bien évidemment !

« Allons-y pour la ferme Chocobo si vous y tenez tant »

Le jeune homme se leva et aida Tifa à débarrasser la table convenablement. Il n’était pas du genre à se faire servir et à regarder la femme travailler pendant que monsieur posait son derrière dans le canapé. Non. Il était même du genre à vouloir trop en faire, marchant parfois sur les platebandes de la pauvre Tifa qui n’hésitait pas à le remettre à sa place malgré la bonne foi dont Cloud faisait preuve. Comme cette fameuse fois où il avait décidé de son propre chef de faire tourner une lessive et que cela avait tourné au fiasco quand la totalité du linge blanc était devenu gris à cause de l’un de ses pantalons noirs qui avait méchamment déteint sur tout le reste…. Comme quoi c’est bien de vouloir prendre des initiatives mais quand on ne sait pas faire il vaut mieux s’abstenir.

— Il faudra vérifier les pneus du side-car demain matin, ils n'étaient plus en très bon état la dernière fois.

Cloud acquiesça d’un signe de tête affirmatif

« Je m’en occuperai dès demain. J’ai des pneus neufs que j’avais commandé le mois dernier. Ça ne prendra pas plus d’une heure à faire le changement »

Une heure en voyant large ! Parce que Cloud n’allait pas se contenter que de monter le side car sur Fenrir. Il allait verrouiller toute la petite mécanique qui avait de plus en plus tendance à se montrer fragile ces derniers temps. Il ne manquerait plus que sa précieuse moto tombe en panne… ça serait une autre histoire avec les enfants à charge

Après avoir promptement fait la vaisselle, les enfants virent tour à tour se pendre à son cou pour lui réclamer un dernier câlin avant d’aller faire leur toilette et monter se coucher. Cloud les embrassa sur la joue en leur souhaitant de passer une bonne nuit et de faires de beaux rêves. Malgré le vécu chargé et tourmenté des enfants, l’un comme l’autre se montraient plutôt rapides à trouver le sommeil et ce dernier n’était que rarement perturbé par des cauchemars. Lorsque ca arrivait, Cloud ou Tifa allaient les rassurer et, dans les cas les plus extrêmes, les prenaient avec eux dans leur lit pour finir la nuit de la façon la plus rassurante qui soit. C’est ainsi qu’un soir, alors que Tifa était exceptionnellement absente pour la nuit – chose assez rare pour être signalée – Cloud avait été cherché Denzel dans son lit après un cauchemar particulièrement intense. Une heure plus tard, cela avait été au tour de Marlène de se réveiller en pleures et de quémander de rester auprès d’elle jusqu’au petit matin. Avec les deux petits squatteurs nocturnes dans son lit, Cloud avait sans doute passé la nuit la plus mauvaise de sa courte vie ! Entre les ronflements de l’un, les gesticulations de l’autre et la couette qui semblait trop petite…. C’est lui qui avait fini par faire un cauchemar !

Tifa et les enfants étaient à l’étage lorsque Cloud alluma le poste de télévision. C’était une sorte de rituelle pour lui que de regarder les informations afin de se tenir au courant de ce qui se passait à travers Gaia. En dehors de ça, il n’était pas spécialement adepte de la télé. Sauf lorsqu’il prétendait être intéressé par une émission que Tifa voulait regarder…. C’était davantage pour passer un moment paisible avec elle que pour le programme en lui-même

Ce jour-là, les informations relataient l’histoire d’une femme prétendant avoir cru voir son défunt mari surgir à une fenêtre. Cloud fut interpelé par cette étrange affaire qui lui rappelait quelques souvenirs qu’il avait vécu. Combien de fois avait il cru sentir la présence de Zack et d’Aerith à ses côtés. Il avait même pensé les voir une fois, lors de la fin de l’épisodes de géostigmates dans l’église du secteur 5. Et si tout cela n’était pas le fruit de son imagination comme il l’avait pensé initialement ?

— J'ai entendu des clients parler de cette histoire … c'est fou.


Cloud sursauta un peu. Il était tellement prit sans ses pensées qu’il n’avait pas entendu Tifa arriver . Il se décala un peu sur le canapé afin de lui faire de la place. Lorsqu’il était seul sur le sofa il avait la fâcheuse habitude de s’étaler, repliant ses jambes à côté de lui pour s’installer confortablement

« C’est fou… »

Répéta t-il en reportant son attention sur l’écran. Il n’avait jamais parlé de ses «  visions » à Tifa. Il ne voulait pas l’inquiéter pour passer pour quelqu’un de demeuré… Mais c’était peut être le moment ou jamais pour le faire…

Il hésita pour regarda son amie

« Tu sais… j’ai déjà eu cette impression de voir des personnes disparues. J’ai cru que ce n’était que mon imagination… mais peut-être pas tant que ça finalement … »


Voyant qu’elle paraissait intriguée il prit une inspiration avant de se mettre de nouveau à parler

« Il m’est arrivé de voir… ou d’entendre… Aerith et Zack… Je les voyais aussi nettement que je te vois. Et j’entendais leur voix comme s’ils étaient à côté de moi »

Un petit sourire teinté d’une certaine tristesse étira ses lèvres. Il n’osait plus vraiment affronter le regard de Tifa

« Ca s’est passé plusieurs fois durant la période des géostigmates… après ça s’est calmé… »

Il garda le regard bien fixé à l’opposé de la jeune femme, ne lui offrant que sa nuque et l’arrière de sa tête aux cheveux ébouriffés à contempler

« Je suis fou tu crois ? »






.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mar 25 Avr - 21:52

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


Venant s'installer aux côtés de son ami d'enfance, Tifa n'avait pas lâché la télévision des yeux. Elle n'avait jamais voulu insinuer que les gens croyant voir des défunts étaient fous, car cela devait arriver à tout le monde … mais ces visions ne laissaient généralement pas de traces de doigt sur les fenêtres, ni d'empreintes dans la boue et tout le monde ne contactait pas les médias pour faire cas de leur histoire. Ce qui était fou, c'était cette situation … Ce qui était fou, c'était ce monde. Elle ne pouvait pourtant pas s'empêcher de penser à ce qu'il se passerait si des morts revenaient à la vie … qui reviendrait ? Les morts récents, les bonnes ou les mauvaises personnes ? Après tant d'années, elle était incapable d'imaginer comment elle réagirait devant le retour miraculeux de ses parents, de Jesse, Wedge, Biggs ou Aerith … C'était à la fois merveilleux et effrayant.

Elle lâcha finalement la télévision des yeux lorsque Cloud entama la conversation sur le ton de la confidence. Lui adressant ce regard si particulier qu'elle n'avait que pour lui, elle l'écouta avouer ce qu'elle savait déjà et qu'elle redoutait un peu. Le fait est qu'elle avait beaucoup souffert de l'incapacité de Cloud à se détourner du passé, il y a encore un peu plus d'un an, elle pensait qu'elle ne parviendrait jamais à se sortir de l'ombre des défunts que Cloud avait aimé. Le plus difficile avait été de gérer son propre deuil en faisant face au mur qu'il avait érigé en raison du sien. Mais tout allait beaucoup mieux depuis, mais même s'il souriait et riait à nouveau, même s'il lui donnait l'impression qu'ils étaient une vraie famille, Tifa sentait toujours cette ombre planer sur elle et leur étrange famille … Elle avait légèrement détournée les yeux à l'évocation de cette époque sombre de leur vie. Cette époque où il ne vivait plus vraiment ici, où leur futur était si incertain à cause de la géostigma … mais c'était le passé. Aujourd'hui, tout allait mieux, pas vrai ?

— Ce n'est pas ce que je crois. Elle planta à nouveau son regard sur lui bien qu'il lui tournait le dos, elle voulait qu'il voit à quel point elle était sincère, pour chasser le moindre doute de son esprit. Je ne l'ai jamais cru, Cloud. Moi aussi je l'ai senti … Elle a toujours été avec nous quand on en a eu besoin, Elle a toujours été là pour nous guider. Si toi tu l'as vu … j'imagine que c'est parce qu'elle a toujours était plus proche de toi … Disant ces derniers mots, sa voix s'était progressivement éteinte au fond de sa gorge et elle avait à nouveau détourné les yeux vers la télévision.

Elle n'imaginait pas que Cloud ai simplement pu imaginer avoir vu Aerith et Zack, elle était convaincue que si il les avait vu, c'était parce qu'ils étaient liés et qu'il était sûrement plus réceptif que les autres. Cependant, ils restaient des apparitions, quelque chose d'inexpliqué, de non matériel qui ne laissait pas de trace derrière eux – si ce n'est une fontaine bénie. Elle resta un peu songeuse, mais finalement, elle n'avait plus à s'inquiéter bêtement, Cloud avait tourné la page et elle ne pouvait plus rejeter la faute sur Aerith si les choses n'avançaient pas entre eux … Peut-être que cela venait simplement d'elle. Enfin, Cloud venait de confirmer lui-même que ce genre de vision ne le perturbait plus vraiment depuis que la géostigma avait été éradiquée.

— Je veux dire … Tu sais, moi aussi j'ai déjà eu l'impression de la voir. C'était sûrement moins clair que toi … mais même mes parents … Tu te souviens ? J'étais persuadée que ma mère se cachait dans les monts. Mais avec Aerith c'est différent … Elle a toujours était spéciale.

Il y avait toujours beaucoup de tristesse dans la voix de Tifa quand elle évoquait la Cétra, d'ailleurs, elle prononçait rarement son nom, car elle était toujours déchirée entre l'admiration qu'elle a toujours eu pour elle, sa propre tristesse de l'avoir perdu et la crainte de replonger Cloud dans ses hantises passés. Oui, si Tifa n'oublierait jamais tous ceux qu'elle a perdu, elle évitait généralement de parler d'eux … peut-être qu'on fond, c'était parce qu'elle n'avait encore jamais vraiment fait son deuil et que c'était bien trop difficile pour elle de les évoquer. D'ailleurs, si elle avait su que la conversation tournerait de cette façon, peut-être qu'elle aurait gardé ce commentaire pour elle, car maintenant, elle se sentait mal à l'aise. Elle s'efforçait pourtant de ne pas se montrer trop distante, car elle savait que Cloud abordait la chose d'une façon très différente et elle ne voulait pas le blesser. Il passait toujours en premier.

L'émission décrivait toujours les indices – plus ou moins controversés – qui validaient ou invalidaient  la véracité du témoignage de la femme. Tifa ne savait pas trop quoi en penser, mais finalement, elle estimait que cela n'était pas son problème et cela ne devrait regarder personne d'autre que la famille à qui c'était arrivé. Finalement, le plus fou dans cette histoire, c'était toute cette envolée médiatique. Ne sachant pas trop comment lancer un nouveau sujet de conversation sans paraître hermétique ou indifférente, elle resta un moment silencieuse, repoussant machinalement une mèche de cheveux derrière son oreille, lissant son short de nuit ou jetant un coup d’œil furtif au col de son débardeur comme pour s'assurer qu'il n'avait pas subitement prit vie pour décider de rejeter ce qu'il contenait.

— Cloud … Son cœur se mit à battre plus fort sans véritable raison. En fait, elle ne savait même pas vraiment ce qu'elle voulait dire. Tu as vu comme les enfants grandissent vite … ? Ils commencent à être à l'étroit dans la chambre …

Car en effet, les deux petits anges partageaient toujours la même chambre et Denzel se rapprochait à grand pas de l’adolescence, talonné de prêt par Marlène. Ils s'entendaient très bien jusque-là, mais avec la puberté, Tifa estimait qu'il serait tout de même bien plus agréable pour eux d'avoir leur propre chambre … Elle se demandait s'il serait possible d'entamer des travaux pour ajouter un étage … car les pièces étaient déjà trop petites pour qu'on puisse les diviser en deux. Ou alors …

Je devrais peut-être laisser ma chambre à Marlène ou Denzel.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Ven 4 Aoû - 15:12


Cloud Strife


La télé n’était pas vraiment le passetemps préféré de Cloud qui trouvait dans ce moyen de communication qu’une façon cachée de contrôler la conscience des gens. Cela n’avait-il pas été le cas autrefois avec la ShinRa ? Certes la Shinra n’était plus l’entité manipulatrice et inhumaine qu’elle était autrefois mais il était toujours difficile de savoir d’où provenait les informations véhiculées par le biais de la télévision. Malgré tout, Cloud se devait bien de l’avouer, il n’y avait que de cette façon qu’il pouvait garder un œil attentif et protecteur sur ce monde qu’il chérissait tant et pour lequel il avait passé sa vie à se battre. Si des événements étranges se produisaient sur Gaia c’est par le biai de la télévision qu’il serait le plus rapidement informé.

Et c’était justement ce qui était en train de se produire. Des personnes qui témoignaient avoir vu le fantôme ou le retour d’une personne décédée ? Comment Cloud ne pouvait-il pas se sentir concerné, lui qui vivait avec ce secret depuis des années ? Un secret qu’il n’avait jamais cherché à partager avec quiconque, même pas avec Tifa. Cette dernière était suffisamment préoccupée par tout ce qui se tramait autour d’elle. Les enfants, les livraisons lointaines de Cloud… Elle avait souffert de son propre deuil – et Cloud savait parfaitement qu’il avait sa part de responsablité. Alors reveiller des souvenirs qu’elle cherchait sans doute à oublier ? Non… Cloud aurait pensé cela égoïste de sa part. il ne pouvait définitivement pas lui imposer une telle chose. C’est ainsi que le livreur avait vécu des années avec ses «  mirages » sans jamais l’ébruiter…. Jusqu’à aujourd’hui. Sa relation avec Tifa était devenue si étroite qu’il avait l’intime conviction de pouvoir lui parler de tout et de n’importe quoi sans risquer de lui faire de la peine.

Il ne s’entendait pas à ce que Tifa le prenne pour un fou. Elle avait d’ailleurs toujours su le rassurer et trouver les mots dont il avait besoin. Cette fois-ci ne fut pas différente des autres. De son sourire paisible, elle accueilli ses propos telle la confidente admirable qu’elle était.

Cloud l’écouta à son tour avec attention. Il ne lui coupa pas la parole et la laissa s’exprimer librement. Autrefois, il avait été quelque peu perturbé par l’obstination que Tifa mettait à ne pas prononcer le prénom de Aerith ou de Zack. Lui, au contraire, il avait besoin de les prononcer pour s’assurer qu’ils n’avaient pas révé leur existence et qu’ils avaient tous deux parcouru un bout de chemin à ses côtés.

Les cheveux longs de Tifa tombaient en cascades le long de son visage et Cloud se redressa un peu dans le canapé, mettant fin à sa posture nonchalante qui n’était pas des plus adaptées à la conversation sérieuse qu’il abordaient.

— Je veux dire … Tu sais, moi aussi j'ai déjà eu l'impression de la voir. C'était sûrement moins clair que toi … mais même mes parents … Tu te souviens ? J'étais persuadée que ma mère se cachait dans les monts. Mais avec Aerith c'est différent … Elle a toujours était spéciale.

« Je me souviens oui…. »

Cloud se pencha un peu sur le côté pour la regarder et un léger sourire étira le bord de ses lèvres rosées

« Aerith a toujours été particulière…. Je pense à ce qu’elle pourrait nous dire si elle nous voyait tous les deux assis dans ce canapé comme des adolescents timides…. Elle nous taquinerait sans doute, tu ne crois pas ? »

Evoquant ainsi ce sujet, Cloud espérait dissiper la lourdeur de la nostalgie qui pensait au-dessus de leur tête. Il n’est jamais facile d’évoquer le souvenir des personnes disparues mais il est moins douloureux de le faire de cette manière plus badine.

— Cloud … Tu as vu comme les enfants grandissent vite … ? Ils commencent à être à l'étroit dans la chambre …

Cloud étira ses bras en l’air. Ses cheveux blonds encore partiellement humides jusqu’à présent en raison de la douche qu’il avait pris, étaient maintenant parfaitement secs. Il gémit un peu avant de laisser son corps retomber lourdement dans le canapé. La fatigue commençait à se fait sentir. Ou bien était-ce la pression qui retombait enfin ? Le bien être de se savoir chez soi, de retrouver son foyer et sa famille

« C’est vrai qu’ils grandissent vite… un peu trop sans doute…. Lorsque je pars longtemps ils me paraissent métamorphosés à chacun de mes retours. Un peu… comme s’il le temps me glissait entre les doigts… Les enfants nous échappent…. »


Ce n’était certainement pas ce à quoi Tifa faisait allusion même si cette triste constations ne pouvait pas être fausse. La jolie barmaid ajouta alors

— Je devrais peut-être laisser ma chambre à Marlène ou Denzel.

Cloud fronça un instant les sourcils tout en la regardant

« Céder ta chambre ? Mais tu dormirais où ? Il n’y a pas de…. »

Il se tue soudainement et une vive coloration rouge prit place sur son visage parsemé de légères taches de rousseurs. Les yeux de Cloud cherchèrent une échappatoire et comme ils n’en trouvèrent pas, ils durent se résigner à affronter ceux si particuliers de Tifa. Malgré son âge, on ne pouvait pas dire de Cloud qu’il excellait dans l’art des sentiments. Il n’était pas non plus un spécialiste des relations humaines. Il dut se racler un peu la gorge avant de réussir à prendre la parole pour aligner deux mots qu’il espérait cohérents

« Tu…. Euh… je veux dire… on pourrait… enfin… »

Pour la cohérence il repasserait…. Si Zack était là, il lui donnait une grande accolade dans le dos afin de lui donnait le courage qui semblait lui manquer. Comment pouvait-on être capable de tuer des monstres et affronter Séphiroth tout en était aussi maladroit face à une fille que l’on connait pourtant depuis la plus tendre enfance.

« Tu veux venir dans ma chambre ? Enfin… Je sais ce que tu vas dire… « ca, une chambre ? »

Cloud se passa la main sur la nuque avec de rire légèrement

« Si tu veux que l’on partage « notre » chambre je…. Je retirerai les pneus… les outils… les cartes et tout le bazarre que j’y ai entassé…. Je… Je te ferai de la place… »

Puis, s’apercevant soudainement de la facette plus polissonne que peut laisser présager une telle proposition, Cloud se mit à rougir encore plus que la cape de Vincent. Il agita les mains devant lui de peur, sans doute, que Tifa le prenne pour un pervers profiteur

« C’est juste… ca éviterait de faire des travaux… enfin… ne va pas t’imaginer des choses… c’est pas que je ne veux pas partager mon lit avec toi… enfin si bien sure que je veux… enfin.. non pas comme ça… enfin si mais… ha….. Tifa tu comprends n’est-ce pas ?




.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Dim 6 Aoû - 20:46

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Cloud


 

 



 





Tifa Lockheart
 
 Bon retour à la maison, Little Chocobo


Si leur maladresse mutuelle pouvait encore créer de fâcheux malentendus entre-eux, malgré toutes les connaissances qu'ils avaient de l'autre, monsieur Cloud Strife joua un très joli coup pour cette fois. A son sous-entendu sur ce que Aerith aurait pu leur dire, Tifa avait posé un nouveau regard sur lui. Est-ce qu'il le pensait vraiment … qu'ils avaient l'air de deux  ado timides ? Si c'est ce qu'il pensait, alors c'est qu'il devait également se dire … plus que ça. Est-ce que c'est ce qu'il voulait ? Plus ?
Tifa était beaucoup trop coincée pour que son allusion sur la cession de chambre soit totalement intéressée. C'est sûr qu'elle aurait apprécié une invitation, mais c'était le même espoir qu'attendre de voir un être chère revenir à la vie. C'était assez ironique, les deux lui semblaient aussi merveilleux qu'impossible et pourtant …

Comme elle s'en serait doutée, Cloud ne pensa pas à partager sa chambre, du moins, pas tout de suite. Mais il en vint rapidement à cette idée qui sembla fortement le perturber et elle ne put s'empêcher de sourire en voyant à quoi elle devait ressembler lorsqu'elle commençait à paniquer et à monologuer sans raison. Il balbutiait, s’emmêlait les pinceaux, anticipait ses réponses … Elle ne put s'empêcher de rire légèrement lorsqu'il anticipa le « ça, une chambre ? » même si elle ne l'aurait pas dit comme ça. Et puis elle se mit à rougir au moins autant que lui … Ce n'était pas une proposition en l'air ? Il envisageait vraiment de partager sa chambre avec elle ? En attendant mieux, à supposer … ou à plus long terme ? Il envisageait même de débarrasser tout son bazar pour faire de la place. Une vraie place … ! Elle ne s'était pas attendue à ça … elle aurait dû. Comment pouvait-elle ne pas s'attendre à ça ? Comment deux personnes peuvent-elles aussi bien se connaître sans être capable de deviner ce genre de chose ?

« C’est juste… ça éviterait de faire des travaux… enfin… ne va pas t’imaginer des choses… »

Et vlan, redescend sur Gaia, Tifa ! Ouais, elle commençait à s'imaginer des choses, bien sûre que même elle ne pouvait que s’imaginait des choses dans ces conditions ! Et voilà qu'il lui brisait ses espoirs et son petit cœur fragile. Et puis …

« Enfin si bien sure que je veux… »

Il voulait … ? Il voulait ? Ça y est, là, ses joues étaient prête à prendre feu …

« Enfin.. non pas comme ça… enfin si mais… ha….. »

Quoi, pas comme ça ? Comment pas comme ça ? Il voulait ou il ne voulait pas ? Et il voulait quoi si il voulait ? Ohlala, est-qu'elle était vraiment sur le point de se faire officiellement « firend-zoner » … ou était-elle en train d'enfin se sortir de cette frontière jusque là particulièrement nébuleuse ?

« Tifa tu comprends n’est-ce pas ? »

— Heu … Franchement, je ne suis pas sûre … Répondit-elle tout bas, elle  s'était posée une main sur la joue dans l'espoir de cacher ses rougeurs … Elle avait chaud. Bon sang qu'elle avait chaud ! Elle ne s'attendait vraiment pas à provoquer une telle pagaille en évoquant cette simple possibilité, elle ne pensait vraiment pas que Cloud allait se mettre à monologuer de façon aussi chaotique … Elle s'attendait juste à rencontrer un mur de plus en parlant simplement de faire des travaux ou de squatter le salon … A la limite, à ce qu'il lui cède sa chambre pour qu'il squatte le salon mais … ça. Peut-être que leur relation était vraiment en train de changer. Elle ne s'attendait pas à ressentir ça … Elle avait peur.

Trop de panique tue la panique. Allez, c'était stupide … Elle devait trouver un truc pour détendre un peu l'ambiance ! Et puis, détourner un peu le sujet … pourquoi détourner le sujet ? Pourquoi ne fonçait-elle pas simplement ? Aerith aurait déjà sauté sur l'occasion, elle ! Elle n'en manquait jamais une … Pourquoi n'était-elle pas comme ça ? Pourquoi ne disait-elle pas simplement « partageons ton lit dès ce soir, chéri » avant de lui sauter dessus sauvagement pour lui arracher ses vêtements ? Non. Non, non, il ne fallait pas qu'elle commence à penser à des trucs comme ça, même pour rire, elle allait nous faire une crise cardiaque sinon !!

Elle prit un moment pour faire le vide, faire redescendre la tension, que le feu de ses joues s'apaise à même titre que les battements de son cœur qui s'était emballé. Finalement, elle sourit, tout simplement et reposa son regard sur le chocobo paniqué. Si le partage du lit avait été un sujet un peu difficile à comprendre … Elle avait bel et bien retenu une chose … Une chose qui, pour elle, signifiait beaucoup.

— … Tu débarrasserais vraiment l'espace garage de ta chambre pour me faire de la place … ?

Sa forteresse de solitude, comme l'appelait les enfants. C'était sacré. C'était son espace, son chez-lui … son refuge. Et il était prêt à l'accueillir là-bas. Finalement, cela voulait dire bien plus que simplement accepter ou vouloir partager son lit … pour l'esprit rêveur de Tifa, en tout cas. Et puis, c'était beaucoup plus simple d'aborder ce sujet plutôt que de dire de but en blanc « moi j''ai très envie que l'on partage le même lit », lors-même qu'elle le pensait en « tout bien tout honneur ».

Je veux dire … c'est ton espace, je ne veux pas que tu te sentes obligé …

Elle venait vraiment d'accepter l'invitation, comme ça ? L'espace de quelques secondes, elle était prête à dire stupidement « non, pas la peine, je dormirai dans le canapé en attendant qu'une autre chambre soit construite ! » mais non. C'était fini d'être aussi bête. Fini de se cacher. Fini, fini, et re fini. Elle ne fuyait plus … mais elle ne se jetais pas trop dedans non plus, il ne fallait pas trop lui en demander non plus ! Oui, bon, en fait, elle avait un peu peur.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Sam 26 Aoû - 16:26


Cloud Strife


Cloud avait toujours eu du mal à définir la relation qu’il entretenait avec Tifa. Ce n’était pourtant pas les questions de son entourage qui manquaient sur le sujet. Nombreux étaient ses amis qui lui avaient déjà demandé ce qui se passait vraiment entre lui et la jolie barmaid. Et à chaque fois la réponse de Cloud restait invariablement la même : «  Rien. Tifa est une amie », répliquait-il à chaque fois alors que son visage prenait une couleur carmin qu’il avait du mal à contrôler.

Le livreur imaginait sans peine qu’aux yeux du voisinage, Tifa et lui formaient sans doute un couple idéal pour certain ou atypique pour d’autres. Les enfants eux n’avaient jamais abordés le sujet mais Marlène était passé maitresse dans l’art d’organiser discrètement – du moins le croyait-elle – des petits plans romantiques visant à officialiser la relation entre ceux qu’elle considérait comme ses parents secondaires.

Mais que représentait vraiment Tifa aux yeux de Cloud ?

Cela variait en fonction de la période de sa vie. Du moins Cloud avait cette impression. Au départ, Tifa n’était-elle pas qu’une amie d’enfance ? Puis une confidente. Puis…. Une jeune fille séduisante à dont les charmes ( et il ne parlait pas de la poitrine ! enfin…. Hum… pas que !!!! ) ne le laissaient pas indifférent. Il fallait dire qu’il aurait fallu être sacrément stupide ou aveugle pour ne pas s’apercevoir que Tifa était la plus jolie jeune femme de tout Edge. Et qu’on ne vienne pas lui dire qu’il n’était pas impartial dans son jugement ! Et puis elle n’avait pas qu’un physique magnifique ! Outre sa longue et soyeuse chevelure noire, ses yeux profondément intenses, sa peau délicatement blême et ses lèvres joliment rosées, Tifa était une fille brillante, d’une gentillesse incroyable et d’une patience inusable. Au vu de tout cela, Cloud avait bien dû se rendre à l’évidence : Il en pinçait pour elle ! Et pas qu’un peu à en croire l’empourprèrent intense de son visage lorsqu’il était question de partager la même chambre et… à fortiori… le même lit !

Balbutiant comme un adolescent immature, Cloud n’arrivait plus à faire des phrases correctes ni même à aligner deux mots compréhensibles. Il était divisé entre son envie d’aller – enfin – plus loin avec Tifa et la peur de ne plus pouvoir faire machine arrière et de perdre leur relation si précieuse dans l’éventualité où les choses tournaient mal entre eux.
Les yeux remplis de désespoir, il regardait son amie en espérant qu’elle comprendrait quel était son malaise et où il voulait en venir. Il y avait toujours eu entre eux cette petite empathie qui faisait que souvent, Tifa le comprenait sans qu’il ait besoin de parler

— Heu … Franchement, je ne suis pas sûre …

Mais pas cette fois…..

Cloud se mit debout et commença à faire les cent pas. Plus nerveux que jamais, le jeune homme essayait d’expliquer le pourquoi de ses pensées si difficiles à exprimer. Le bruit de ses pas était étouffé par le parquet impeccablement ciré par la jeune femme qui apportait un intérêt particulier à l’entretien de son intérieur

« Tifa…. Je ne suis pas ce genre de garçon hein ! Tu le sais n’est-ce pas ? Je ne veux pas que tu croies que je saute sur l’occasion pour… enfin tu vois bien quand même ! Ha…. Bon sang…. Qu’est ce que je peux être nul… »

Il se laissa tomber mollement dans le canapé, tout son corps penché vers l’avant. Il posa ses coudes sur ses genoux alors qu’il se prit la tête entre les mains. Son dos vouté empêchait Tifa de voir le désastre des sentiments contradictoires qui déformaient les traits de son visage

— … Tu débarrasserais vraiment l'espace garage de ta chambre pour me faire de la place … ?

Cloud resta assis et il releva la tête pour la tourner en direction de son ami. Il la regarda un instant avec perplexité avant de hausser les épaules et de répondre avec la plus grande simplicité comme si ce que venait de dire Tifa était une bêtise monumentale

« Bien sure que je le ferai …. Tu es bien plus importante qu’un tas de pneus… »

— Je veux dire … c'est ton espace, je ne veux pas que tu te sentes obligé …

Il secoua la tête de gauche à droite avant de la regarder, fixant ses yeux cyans aux siens, bien plus intense

« Je ne me sens pas obligé… J’aurai même dû le faire depuis longtemps… Tu as raison. Les enfants grandissent et ils ne peuvent plus rester à l’étroit dans leur chambre actuelle. C’est peut être aussi… le signe qu’entre nous…. Les choses grandissent également… »

Il déglutit difficilement et sa main gauche quitta sa cuisse droite sur laquelle elle était posée pour aller se placer sur celle de Tifa. Il marqua un temps d’hésitation avant de reprendre la parole. Sa voix tremblait imperceptiblement.

«  Tifa…. Il faut que je te dire quelque chose….Un truc… pas facile…. Alors… ne me coupe pas s’il te plait…. »

Il prit une grande inspiration pour rassembler tout le courage qu’il possédait. Il avait l’impression que jamais il n’avait vécu quelque chose d’aussi difficile Les combats contre les monstres, contre Séphiroth même, lui paraissaient être bien moins difficiles que d’affronter la belle barmaid dont il sentait le regard interrogatif posé sur lui.

«  Je débarrasserai ma chambre…. Et je ferai tout ce qui est possible pour que tu sois heureuse…. Je… Je sais que je m’y prend souvent mal…. Que je te cause bien des tracas…. J’ai conscience d’être parfois le troisième enfant de la maison…. »


Sa main tremblait un peu sur celle de son amie. Parce qu’après ce qu’il s’apprêtait à dire, les choses ne seraient peut-être plus jamais comme avant et cela l’effrayait énormément. Depuis quelques années, Tifa était devenue un soutient et le pilier de toute sa vie. S’il la perdait…. Il n’était pas certain d’être capable de se relever.

« Pour la chambre…. Je… euh… tu vois…. Je… » Il inspira et le lança «  Je suis amoureux de toi…. »

Il finit par tourner la tête sur le côté, préférant éviter son regard. Ah quelle couardise quand même !

« Depuis des années….. mais…. J’ai toujours eu peur de te perdre… de perdre ce que l’on avait vécu… construit…. Je… me dit…. Qu’il était peut être tant que je te le dise….. »




.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Dim 27 Aoû - 13:15

«  Bon retour à la maison, Little Chocobo  »
▵ Tifa & Cloudy ▿






Cela pouvait paraître complètement stupide, mais pour Tifa, que Cloud dise qu'elle était plus importante, non, bien plus importante qu'un « tas de pneus » signifiait beaucoup. Parce que c'était les pneus de Fenrir, et cette moto n'était pas rien pour Cloud. N'importe qui serait d'accord pour dire « non mais n'abusons rien, tout de même, ça reste une machine » voir même que dire à quelqu'un qu'il est plus important qu'un amas de caoutchouc cylindrique serait presque insultant, mais si Tifa avait eu un peu de mal à traduire le charabia précédent de son ami d'enfance, cet aveux-là, elle savait très bien ce qu'il voulait vraiment dire. Enfin presque. En fait, elle était encore loin de se douter de ce que cela voulait vraiment dire, au fond, tout au fond, derrière cette couche de timidité maladive qui les avait bloqué pendant si longtemps.
Elle avait souri, les joues roses, et son visage s'empourpra un peu plus lorsqu'il parla de « choses qui grandissent entre eux ». Qu'est-ce qui grandissait ? L'imagination de Tifa commença à s'emballer vers le meilleur et vers le pire et elle ne pouvait plus le lâcher des yeux. Elle eut un léger sursaut qui fit bondir son cœur et raidir son bras lorsque la main – brûlante – de Cloud se posa sur la sienne. Elle commença alors à avoir vraiment chaud …

«  Tifa…. Il faut que je te dire quelque chose….Un truc… pas facile…. Alors… ne me coupe pas s’il te plait…. »

Il allait partir. C'était la première chose qui lui vint à l'esprit. Il allait carrément quitter le bar pour lui laisser sa chambre et de l'espace avec les enfants. C'est ça qui grandissait entre eux ? La distance ? Mais pourquoi est-ce qu'il voulait partir ? Elle lui faisait tous ses plats préférés et elle n'était pas si chiante que ça quand il s'agissait de lui faire ranger sa chambre ! Est-ce qu'elle était trop sévère ? Trop invasive ? Est-ce qu'en fait elle cuisinait très mal et qu'il n'avait jamais osé lui dire ? Est-ce qu'elle sentait mauvais ? Est-ce qu'il … avait rencontré quelqu'un … ?

«  Je débarrasserai ma chambre…. Et je ferai tout ce qui est possible pour que tu sois heureuse…. Je… Je sais que je m’y prend souvent mal…. Que je te cause bien des tracas…. J’ai conscience d’être parfois le troisième enfant de la maison…. »

Cette fois elle en était certaine, il voulait partir. Mais non, non, il ne lui causait pas tant de tracas que ça, enfin, si, mais ce n'était pas grave, elle n'en dirait plus rien ! Et puis elle ne le gronderait plus et puis il n'était pas un enfant, c'est faux … Bon d'accord elle le disait souvent, mais elle pouvait lui promettre de ne plus jamais le faire … Bon sang, elle ne voulait pas qu'il parte ! Elle ferait n'importe quoi pour qu'il reste !
Sa main tremblait autant si ce n'est plus que celle de Cloud, si bien qu'elle n'était pas certaine que cela puisse venir de lui. Elle avait chaud et son cœur battait à tout rompre … Elle avait peur. Elle avait peur que son monde s'effondre, que sa vie s'effondre, que le ciel lui tombe sur la tête et que son cœur se transforme en bombos pour la dévorer de l'intérieur ! Cloud allait partir, il allait la laisser toute seule … pourquoi est-ce qu'il mettait tant de temps à le dire ? Pourquoi est-ce qu'il n'allait pas tout simplement droit au but ? Il essayait vraiment de la ménager ou il le faisait exprès ? Parce que là, elle était sur le point d'exploser en … elle ne savait même pas quoi ! Son cœur palpitait de peur, elle tremblait de protestation et ses yeux étaient humides de tristesse … Pourquoi est-ce qu'il voulait partir … ?

«  Je suis amoureux de toi…. »
— … Hein ?

C'était qui, ça, cette ou ce « Toa » ? Et puis c'était quoi ce nom stupide ? Elle ne connaissait aucune Toa ! Il se moquait d'elle, c'est ça ? Non, cette Toa devait sûrement être une jolie blonde, mécanicienne, mini short et avec un décolleté plongeant ! Elle la détestait déjà … Comment elle allait faire pour ne pas vexer Cloud quand il allait lui demander ce qu'elle pense d'elle ? Elle pourrait avoir la main lourde sur le sel et le poivre, comme ça cette pimbêche n'y reviendrait pas deux fois ! Non, elle ne pouvait pas être aussi méchante … Si elle pouvait rendre Cloud heureux, après tout … Attendait une petite minute … Ce n'est pas un nom, Toa …

….
Toa …
Toi ...
Elle.
« Moi. »

C'était elle, Toa. C'était d'elle, dont il était amoureux. Attendez, quoi ?

Le temps, tout comme son cœur, sembla s'arrêter pendant une éternité, avant de repartir de plus belle. Et bon sang, il faisait sacrément chaud d'un coup. Trop chaud, beaucoup trop chaud ! Et froid en même temps … Elle avait l'impression que ses lèvres étaient glacées. Et c'était normal que la lumière décline comme ça ? Il faisait tout sombre d'un coup et elle se sentait comme un spaghetti trop cuit. Elle regardait toujours Cloud, mais sans le voir et son cerveau était dans un tel état de position latéral de sécurité que l'on pourrait presque entendre le grésillement typique du minitel sortir de ses oreilles.
Son regard se détourna doucement de Cloud quand il tourna la tête, on aurait juré qu'elle venait d'apprendre qu'elle n'avait plus qu'une heure à vivre. Elle regardait dans le vide, elle n'arrivait pas à y croire …

« Depuis des années….. mais…. J’ai toujours eu peur de te perdre… de perdre ce que l’on avait vécu… construit…. Je… me dit…. Qu’il était peut être tant que je te le dise….. » 
— … D'accord … Dit-elle d'un air apparemment distrait, la voix partant légèrement dans les aigus.

« Je suis en pyjama. » Fut la première chose à laquelle elle pensa quand elle comprit enfin que Cloud l'aimait depuis des années … et que depuis toutes ces années, elle avait peur pour rien. Mais pourtant, elle était terrifiée. Pourquoi était-elle terrifiée ? Elle n'imaginait pas que c'était ce qu'on pouvait ressentir en voyant son plus grand rêve se réaliser. « Cloud vient de me dire qu'il m'aime, et je suis en pyjama ». Elle aurait dû mettre la nuisette … pourquoi n'avait-elle pas mis la nuisette ? Non, elle aurait dû mettre la robe bleue … Celle qu'elle n'avait jamais porté.

Cloud l'aimait et elle était en pyjama … cela lui semblait irréel … ça l'était peut-être ? Son rêve venait de se réaliser, de vraiment se réaliser et elle n'arrivait pas à y croire. Son cœur battait toujours aussi vite et elle avait toujours des mouches devant les yeux. Bien qu'elle ait l'impression que ses membres n'avaient plus aucune consistance, elle parvint à se lever … Elle n'arrivait plus à réfléchir, elle avait rêvé de cet instant des milliers de fois, elle avait imaginé et même préparé des centaines de discours pour un tel jour … et elle n'arrivait pas à réfléchir, ni à se souvenir de tout ce qu'elle avait imaginé pour l'occasion …

— Je vais … nourrir la licorne dans le garage.

C'est la seule chose dont elle se souvenait … la licorne dans son rêve de mariage ! Elle commença à partir tout doucement … un pas, deux pas … et boum. Elle venait de tomber par terre sans prévenir. Trop d'émotion, tue l'émotion. Il n'y a pas à dire, ce n'était vraiment pas comme ça qu'elle avait imaginé leur déclaration … A son réveil, quelques secondes plus tard, elle n'était toujours pas sûre que c'était réel …

— Cloud … Est-ce que je suis toujours dans mon rêve … ? Parce que j'ai rêvé de ça des centaines de fois et je n'étais jamais en pyjama, dans mes rêves … Elle écarquilla les yeux et se redressa d'un coup, se cognant contre le front de Cloud. Oh, aïe ! Elle se frotta le front mais se préoccupa très vite plutôt du pauvre blondin. Oh Cloud, je suis désolée, tu n'as pas mal ? Oh non … je n'arrive pas à y croire … Je n'arrive pas à croire que j'ai juste dis « hein » et « d'accord ». J'ai vraiment dis ça, Cloud ? Oh non, c'est pas vrai. Elle s'était mise à parler à toute vitesse. J'ai attendu ça pendant des années et je n'ai rien trouvé de mieux à dire ! Je suis une idiote, c'est pas vrai … Cloud … Cloud, recommence ! Je … Je suis prête cette fois .. Non, attend ! Je suis en pyjama, je ne peux pas être en pyjama … Non, c'est pas grave, vas-y ! Non attends je … c'est à moi … non … et puis …

Et puis flûte et zut. Elle poussa un léger soupir qui visait à la calmer en repoussant la panique et à la regonfler de détermination. Alors, sans réfléchir et avec plus de douceur qu'aurait pu le prédire la précipitation de ses dernières paroles, elle posa délicatement une mains sur sa joue de Cloud … s'approcha et déposa ses lèvres contres les siennes.

Elle était assise par terre au beau milieu du salon ... Cloud était amoureux d'elle ... et elle était en pyjama.



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Dim 27 Aoû - 17:09


Cloud Strife


Cloud avait déjà réfléchi à la manière d’aborder avec Tifa les sentiments qu’il ressentait pour elle. Il avait envisagé à pleins de possibilités plus romantiques les unes que les autres. Il avait envisagé l’amener dans un petit restaurant chic de Kalm dont un de ses clients lui avait vanté les mérites et la qualité de leur cuisine. Ce n’était pas le genre d’activité que les Strife-Lockheart avaient coutume de faire. Ils étaient plutôt adeptes des balades et des piqueniques en pleine nature. D’ailleurs, parmi les nombreuses possibilités envisagées par Cloud, lui déclarer sa flamme à l’ombre d’un arbre à l’occasion d’un piquenique au bord d’un petit lac tenait une place de choix parmi dans ses préférences. Mais il n’avait jamais voulu se lancer de peur que cela fasse trop cliché ou trop fleurs bleues…. De toute manière, à chaque fois qu’il avait envisagé de lui parler de l’amour qu’il ressentait pour elle, Cloud sentait tout son courage lui échapper ! Il se dégonflait comme un ballon de baudruche ou comme un bombo prêt à exploser Il avait déjà répété plusieurs fois dans sa tête une sorte de formule magique qu’il avait appris par cœur et qu’il lui suffisait juste de prononcer à la belle élue de son cœur. Devant le petit miroir de la salle de bain, Cloud y parvenait sans le moindre problème. Mais face à elle, il était incapable de dire quoique ce soit. Il n’y avait pas grand-chose à prononcer pourtant. Un simple et efficace « Tifa je t’aime »….. Et pourtant les mots restaient bloqués dans sa gorge et il demeurait muet comme une carpe…

Mais là, Cloud avait rassemblé son courage à deux mains. Il avait réussi à s’exprimer presque sans trop de difficulté. Ce n’était pas le « je t’aime » qu’il avait répété devant son miroir mais la portée de ses mots était identique non ? Enfin…. Il n’en était plus vraiment certain quand il constatait la réaction de Tifa. Il s’était attendu à beaucoup de choses. Peut-être aurait-elle été furieuse. Peut-être aurait-elle rougit. Peut-être aurait-elle froncé les sourcils avant de lui tirer l’oreille comme elle le faisait parfois lorsque Denzel dépassait les bornes.

Mais de tout ce que Cloud avait envisagé et parmi tout ce qu’il s’était préparé à entendre, il n’avait pas une seule fois imaginé ca….

— … Hein ?

Elle…. Elle n’avait pas compris ? Ou pas entendu ? Du coup Cloud se mit à rougir encore plus. La couleur écarlate de son visage aurait rendu n’importe quelle pivoine jalouse de ne pas réussir à se montrer aussi colorée… Il avait subitement l’impression que quelqu’un venait de monter au maximum le thermostat de la pièce et s’il ne se trouvait pas déjà en t shirt, il aurait sans doute remonté ses manches pour chercher desespérement un peu de fraicheur. D’ailleurs, face à la mine complétement bloquée de la jeune fille, Cloud se mordit l’intérieur de la joue et s’insulta mentalement avant de se lever pour aller ouvrir un peu la fenêtre et se pencher pour prendre une grande bouffée d’air frais.

Non mais la honte !!!! Il venait de dire à Tifa qu’il était amoureux d’elle et elle…. Mince quoi …. Il avait tellement espéré qu’elle l’aime également. Il y avait cru dur comme fer… Mais c’était évident que pour elle Cloud resterait à jamais l’éternel ami d’enfance qu’il avait toujours été. Comment avait-il pu croire échapper à cette place qui était la sienne depuis leur tendre enfance à Nibelheim ? Mince ! Mince…. Et voilà… ce que Cloud redoutait était sur le point de se produire. Tifa serait sans doute plus jamais comme avant avec lui. Elle ne le laisserait sans doute plus déposer de baiser dans ses cheveux avant chacun de ses départs pour une livraison… Elle ne le prendrait sans doute plus dans ses bras pour un de ces câlins bienfaiteurs à chacun de ses retours….

Mince !!!

Toujours debout et penché à la fenêtre, Cloud restait dos tourné à elle. Ça faisait un mal de chien…. Il avait tellement espéré que Tifa l’aimait…. Se pendre ce genre de refus était…. Douloureux…. Il avait l’impression que quelqu’un lui avait enfoncé une aiguille en plein cœur et qu’il s’amuser à la tournicoter dans tous les sens pour épargner aucune parcelle de son pauvre organe dévasté par le chagrin.

— … D'accord …

Cloud ferma les yeux… Ce « d’accord » faisait encore plus mal que le reste. Il dégluti avec difficulté. Pauvre abrutit ! Crétin ! Andouille ! Il avait réussi à garder pour lui ses sentiments durant de longues années. Pourquoi n’avait-il pas su garder sa langue dans sa poche une décennie de plus ? Ça lui aurait évité de foutre tout en l’air entre lui et sa précieuse Tifa

— Je vais … nourrir la licorne dans le garage.

Gné ?

Cloud fronça les sourcils avant de tourner la tête vers la jeune fille. Une licorne ? Dans le garage ? Depuis quand on avait une licorne dans le garage ? Cloud y été allé pas plus tard que tout a l’heure pour ranger Fenrir et il n’avait pas vu de licorne… Et puis ça ne peut pas apparaitre et disparaitre de la sorte une licorne si ? Et puis déjà, ça existe les lico….

Cloud n’eut pas le temps de se pencher davantage sur la question d’existence des licornes. Un bruit sourd le sortit de son mutisme lorsqu’il vit Tifa chuter sur le sol de leur salon

« Tifa !! »

Il se précipita vers elle et il s’agenouilla à ses cotés avant de la retourner délicatement et de poser son bras derrière sa tête

« Ca va ? Tu ne t’es pas fait mal ? »


— Cloud … Est-ce que je suis toujours dans mon rêve … ? Parce que j'ai rêvé de ça des centaines de fois et je n'étais jamais en pyjama, dans mes rêves …

Cloud fronça un peu ses fins sourcils clairs. Un rêve ? un pyjama ? elle avait rêvé ça ? rêvé de quoi ? d’aller nourrir la licorne dans le garage ? En tout cas si licorne il y avait bien dans le garage elle n’avait pas intérêt à abimer Fenrir ! Et puis… BANG !

« Aie ! »

Dans un mouvement brusque, Tifa s’était penchée vers lui au même moment où il se penchait vers elle. C’était inévitablement que leurs têtes se sont rencontrées pour se cogner l’une à l’autre avec un bruit étouffé et une douleur modérée mais surprenante. Par reflexe Cloud porta sa main à son front et il se frotta l’endroit où il venait de se cogner

__Oh Cloud, je suis désolée, tu n'as pas mal ? Oh non … je n'arrive pas à y croire … Je n'arrive pas à croire que j'ai juste dis « hein » et « d'accord ». J'ai vraiment dis ça, Cloud ? Oh non, c'est pas vrai.

Il se frotta encore un peu le front avant de lui adresser un sourire confus. Il acquiesça d’un petit signe de tête tout en haussant les sourcils. Son visage était empreint d’une moue un peu timide et amusée en même temps

« Si…. tu as dis ca…. Et tu as parlé de licorne. » confia-t-il avec un petit rire nerveux

__J'ai attendu ça pendant des années et je n'ai rien trouvé de mieux à dire ! Je suis une idiote, c'est pas vrai … Cloud … Cloud, recommence ! Je … Je suis prête cette fois .. Non, attend ! Je suis en pyjama, je ne peux pas être en pyjama … Non, c'est pas grave, vas-y ! Non attends je … c'est à moi … non … et puis …

Cloud l’écouta et il sentit une multitude de sentiments venir l’envahir. Il comprit que ce qu’elle avait tellement attendu n’était pas la licorne dans le garage mais cette déclaration qu’il avait tardé à lui offrir. Il se sentit soulagé. Il se sentait rassuré. Il se sentait…. Heureux, tout simplement. Il ne put s’empêcher de rire face à l’attitude craquante de sa… petite amie. Avait-il seulement le droit de la considérer ainsi maintenant ?

Il s’apprêtait à lui répondre mais elle ne lui en laissa pas l’occasion. La délicate main de Tifa se glissa sur sa joue. Douce. Chaude. Agréable. Il vit qu’a peine son visage se rapprocher du sien et il combla l’espace entre eux en posant ses lèvres sur les siennes. Un baiser…. Leur premier baiser… La main de Cloud se glissa dans la nuque de la jeune femme, se mêlant à sa longue chevelure brillante. Les yeux fermés, Cloud se laissait emporter par cette échange qu’il avait imaginé et attendu pendant si longtemps. Les lèvres de Tifa était tellement douces… ainsi proche d’elle, il prouvait sentir le parfum lénifiant qui se dégageait de sa peau blême. Il avait toujours aimé ce parfum. Lorsqu’elle passait à coté de lui, ce parfum flottait toujours dans l’air dans son sillage et Cloud, discrètement, prenait une grande inspiration pour mieux s’en imprégner.

Tifa était loin d’être une frêle femme fragile. Elle était forte ! Elle était courage ! Elle était … parfaite. Un léger soupir s’échappa de ses lèvres pour aller faner contre celles de la jeune fille. Il ne chercha pas à rendre l’échange plus passionnel. L’envie ne lui manquait pas. Mais il y avait tellement tendresse, d’amour et de douceur de leur échange que pour rien au monde Cloud aurait voulu perdre ça.

Il dut cependant s’écarter d’elle après quelques dizaines de secondes. Le sourire qui arborait son visage était jovial. Le genre de sourire que l’on ne voyait qu’en de très rares occasion sur le visage du nuage blond. Il glissa sa main sur la joue de Tifa, repoussa avec douleur une mèche de cheveux derrière son oreille

« Je ne sais pas si ça ressemble au rêve que tu avais fait…. Mais en tout cas ça ressemble au miens… Sauf que tu n’étais pas en pyjama » ajouta-t-il uniquement pour le plaisir de la taquiner.

Un petit rire et un clin d’oeil qu’il lui adressa venaient d’ailleurs lui faire comprendre qu’il ne cherchait rien de plus que l’asticoter comme il en avait pris l’habitude ces derniers temps. Une façon, sans doute, de lui faire comprendre que malgré leur relation plus intime il resterait toujours le Cloud dont elle était tombée amoureux

« Je… je… C’était un peu nul comme déclaration… J’avoue… Mais c’était ce soir ou jamais je crois…. Et puis… pour le pyjama…. Ça aurait pu être pire. Tu ne portes pas celui avec les petits mogs partout…. »

Un nouveau sourire illumina son visage. Cloud n’avait jamais ressenti autant de bonheur d’un seul coup. C’était comme si toute la pression qu’il ressentait constamment venait de soudainement disparaitre pour laisser place à une infinie légèreté qu’il avait envie de partager avec c’elle qu’il aimait








.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Mar 29 Aoû - 16:30

«  Bon retour à la maison, Little Chocobo  »
▵ Tifa & Cloudy ▿






Oh bon sang … Elle avait vraiment parlé de la licorne à voix haute ? Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se doutait que cela ne risquait pas de passer aux oubliettes … ni demain, ni jamais. Et après la panique qu'elle avait ressenti en imaginant qu'il allait partir pour cette garce de « Toa » et la panique, tout aussi grande, qu'elle avait ressenti en se rendant compte que c'était bel et bien elle, cette garde de « Toa » … Elle ressentit contre les lèvres de celui qu'elle aimait un profond soulagement. Ce genre de soulagement qui nous ferait presque dormir quand on s'assoie enfin dans un fauteuil moelleux et douillet après une journée entière à crapaüter sous la pluie et dans le froid. Non, elle n'avait pas s'endormir bêtement comme ça et non elle n'allait pas faire un nouveau malaise ! Ça suffit les bêtises, leur déclaration avait été assez riche en gags de comédie romantique.
Sa vie était une comédie romantique … C'était le meilleur genre de film qu'on puisse espérer vivre ! Si les films d'action et de science fiction avec une dose de drame étaient sûrement les plus palpitants, Tifa avait déjà eu sa dose. Cela apportait son lot de satisfaction de combattre des créatures géantes et de sauver le monde … mais le prix à payer était bien trop lourd. Il n'y avait aucun doute, Tifa préférait de loin les comédies romantiques.

Après s'être affolée comme jamais, son cœur retrouvait enfin un rythme presque normal alors qu'elle se laissait bercer par la douceur des lèvres de Cloud. Elle était en pyjama, par terre, au milieu du salon … Elle avait dit « hein », elle avait dit « d'accord » … et pourtant, cet instant était plus beau et plus magique que dans n'importe quel de ses rêves. Même celui avec les fées qui leur jetaient de la poudre magique pendant qu'ils naviguaient sur un lac paisible à bord d'une barque, sous un ciel étoilé parsemé d'étoiles filantes de toutes les couleurs. Oui, même ce rêve là n'arrivait pas à le cheville de l'instant qu'ils étaient en train de partager … réellement. Et même la peluche chocobo n'était pas aussi douce que les lèvres de Cloud … - vous avez très bien compris.

La magie ne s'arrêta pas, même lorsqu'il relâcha finalement ses lèvres. Le grenat de ses yeux rencontrèrent le topaze des siens et c'est comme si les fées, les étoiles et le lac étaient là, tout autour d'eux. Mais elle voyait aussi à quel point le décor importait peu, car il rendait le moment magique par sa simple présence. Elle lui rendit son sourire, elle semblait plus combler que jamais et en même temps son regard avait ce quelque chose de troublé … Elle avait toujours du mal à croire ce qu'il venait de se passer … car ça s'était passé si vite, sans qu'elle n'ait pu le prévoir ou même l'imaginer … ça s'était tout simplement passé avec ce naturel, cette spontanéité et cette maladresse – surtout la maladresse – qui les caractérisaient. C'était leur vie, c'était eux … ils étaient peut-être doués pour les discours de motivations quand la fin du monde approche, mais il n'y avait pas de place pour ce genre d'artifice lorsqu'il s'agissait de sentiments aussi forts et authentiques.
Lorsque Cloud lui repoussa doucement une mèche de cheveux derrière l'oreille en lui caressa la joue, elle eut presque l'impression que ses doigts brûlaient, car un léger picotement suivit le tracé de son geste. La couleur de ses prunelles sembla se raviver, pétillant de tendresse.

« Je ne sais pas si ça ressemble au rêve que tu avais fait…. Mais en tout cas ça ressemble au miens… Sauf que tu n’étais pas en pyjama »
— Ne te moque pas ! Dit-elle en riant et en poussant légèrement son épaule. Est-ce qu'on était aussi assis par terre au milieu du salon … dans ton rêve ?

Le pyjama importait peu. Elle voulait être belle pour lui – même si elle en avait toujours eu un peu peur – mais aujourd'hui elle se rendait enfin compte … qu'elle avait toujours était belle à ses yeux. Pas simplement dans le sens commun : un visage et un corps bien fait, elle se sentait belle au sens large du terme, au sens spirituel. Est-ce qu'il ressentait la même chose à travers son regard ? Parce que Tifa n'avait jamais été capable de regarder un autre que lui. Son nez, ses lèvres, ses yeux … et ses cheveux uniques. Elle l'aimait pour ses qualités, sa force héroïque, mais elle l'aimait aussi pour ses faiblesses, car cela lui permettait d'être héroïque à son tour … pour lui. Avec lui, elle se sentait à la fois plus forte que jamais, mais aussi en parfaite sécurité. Elle aimait sa douceur, sa sensibilité, son altruisme, elle aimait qu'il ait besoin d'elle au moins autant qu'elle avait besoin de lui … Elle aimait sa maladresse, même si cela avait pu la mettre en colère par le passé … Elle l'aimait pour tout ce qu'il était.

« Je… je… C’était un peu nul comme déclaration… J’avoue… Mais c’était ce soir ou jamais je crois…. Et puis… pour le pyjama…. Ça aurait pu être pire. Tu ne portes pas celui avec les petits mogs partout…. »

— Hm, j'ai failli le mettre en plus … avoua-t-elle, toujours avec un sourire amusé, mais finalement, ça importe peu … Je n'aurais pas pu imaginé plus belle déclaration … parce que c'était réel et c'était … Elle lâcha un nouveau rire. C'était tellement toi … tellement nous. Si il y avait eu les étoiles filantes et si tu avais porté une armure de prince charmant en venant vers moi sur un chocobo blanc pour me servir un discours théâtrale … ça n'aurait pas été réel. Je … Cloud je … c'est comme ça, que je t'aime. Et à ces derniers mots, ses joues s'enflammèrent, car elle ne lui avait pas encore dit, dans tout ça. Elle avait l'impression qu'elle ne s'habituerait jamais à le dire … Mais après tout, les mots importaient peu pour Tifa. Aujourd'hui, il lui avait ouvert les yeux … alors elle pourrait voir toutes ses petites intentions telles qu'elles étaient vraiment.

Elle avait besoin de le regarder pour bien profiter du moment, le réaliser … elle voulait garder chaque détail en mémoire, elle voulait graver en elle le regard de Cloud à cet instant. Mais elle voulait aussi l'embrasser, le prendre dans ses bras … l'embarquer sur un chocobo blanc jusqu'au temple le plus proche pour l'épouser tout de suite et faire apparaître directement les sept enfants qu'elle avait toujours rêvé d'avoir – avec lui.
Alors elle le regarda longuement, le sourire aux lèvres, les yeux qui pétillaient.

— Quand je pense que … je me suis angoissée avec ça pour rien pendant si longtemps … J'avais tellement peur de perdre ce que l'on avait déjà …

Il faut dire aussi qu'ils avaient traversé des épreuves pas très évidentes. Cela faisait un an que tout allait mieux, mais avant cela il avait fallu sauver le monde et faire leur deuil ensuite … Mais depuis tout ce temps, Tifa restait convaincue que Cloud était amoureux d'Aerith … Est-ce qu'il l'était malgré tout ? Est-ce qu'elle était une sorte … de roue de secours ? C'est pas vrai … Elle pensait encore à ça, elle y pensait déjà, juste après cette déclaration … Mais elle n'y pensait pas assez pour gâcher la magie qui avait envahi son cœur. Elle aurait sûrement besoin d'être un peu rassurée à l'avenir – elle ne savait pas encore à quel point en fait – mais elle se faisait la promesse de pas gâcher son bonheur, leur bonheur, avec de stupides appréhensions. Mais c'était également pour cela, qu'elle trouvé la déclaration de Cloud si belle ... Il n'y a qu'un amour profondément sincère qui peu vous mettre dans un telle état de panique au moment de déclarer votre flamme ... Alors cela la rassurer sur le fait qu'elle n'était peut-être pas ... sûrement pas qu'un seconde choix.





PS:
 

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Jeu 31 Aoû - 22:20


Cloud Strife


Une fois, alors qu’il avait fait étape au Village Fusée chez Cid, ce dernier avait interrogé Cloud sur sa vie privé. Le meccano s’étonnait que Cloud n’ait encore jamais eut de compagne alors qu’il approchait dangereusement de la trentaine. C’est donc, soi-disant par amitié, que Cid avait cherché à savoir si Cloud avait déjà eu quelqu’un dans sa vie ou même dans son lit…. Cette conversation extrêmement intime avait eu pour effet de faire rougir Cloud comme une jouvencelle ! Et ce fut encore pire lorsque Cid émit l’hypothèse selon laquelle Cloud ne serait peut être pas attiré par les jupons…. Cloud avait mit un certain temps à comprendre avant l’ouvrir silencieusement la bouche comme une carpe. Il avait donné un coup de coude à son ami avant de soupirer. Non ! Evidemment qu’il n’était pas gay vu qu’il était éperdument amoureux de Tifa !

Il avait déjà réfléchi à l’idée de se confier à l’un de ses camarades et frère d’arme. Il aurait pu leur parler de ses sentiments pour son amie d’enfance et trouver auprès d’eux des conseils avisés pour l’aider à sortir de sa timidité. Mais Cloud s’y était toujours refusé. Confier un secret à Cid revenait à le proclamer à la une des journaux télévisés !!! Cid était incapable de garder un secret de ce genre et Tifa aurait sans doute été la première au courant ! Barret ? Il était tellement gaffeur qu’il aurait laissé échapper l’information par inadvertance. Youffie ? Ha la petite commère ! Ca aurait été compliqué pour elle de garder ce lourd secret pour elle plus d’une semaine. Elle aurait certainement voulu jouer les entremetteuses et c’était typiquement ce que Cloud tenait à éviter. Vincent ? Hum… Il aurait été celui vers lequel Cloud se serait spontanément tourné. Il était même persuadé que s’il ne lui en avait jamais parlé, Vincent devait bien avoir compris les sentiments qu’il ressentait pour la jolie serveuse du Septième Ciel.

Cloud ne résista pas à la tentation de taquiner un peu son amie, toujours assise à même le sol du salon, vêtue de son magnifique pyjama si…glamour.

_ Est-ce qu'on était aussi assis par terre au milieu du salon … dans ton rêve ?


Cloud fit mine de réfléchir avant de sourire plus largement. Il secoua la tête de gauche à droite, ses cheveux suivants le mouvement de son visage

« Dans mon rêve nous étions sur Fenrir…. » il profita de l’allégresse du moment pour se laisser aller à un petit élan d’humour si rare chez lui « Les deux femmes de ma vie enfin réunies. J’étais aux anges »

Même si elle ne l’avouerait jamais ouvertement, Cloud savait que Tifa était parfois jalouse de Fenrir. Enfin… elle n’était pas jalouse de la moto. Elle était jalouse du temps que Cloud passait à s’occuper de sa précieuse moto plutôt que de le passer avec elle. Elle ne manquait d’ailleurs pas de lui lancer quelques petits pic, jamais méchant, quand elle trouvait que Cloud se laisser trop absorber par sa bécane chronovore.

Mais bien qu’il ait trouvé le courage de lui avouer ses sentiments, Cloud avait l’impression d’avoir fait la déclaration la plus pourrie de l’histoire du romantisme ! Et en même temps Tifa avait raison. Cette déclaration était à l’image de leur relation. Elle était timide. Elle était sincère. Elle était empreinte d’une tendresse indescriptible. Elle était… eux

_Je … Cloud je … c'est comme ça, que je t'aime.

Cloud se figea et son visage prit une belle teinte cerise. Etait-il possible de rougir à ce point ? Le jeune livreur entendait son cœur battre la chamade. Il ne savait pas si les enfants dormaient ou pas mais si c’était le cas il avait l’impression que le tambourinement de son cœur allait finir par les réveiller. C’était comme une mélodie incessante qui réagissait à chacun des mots de Tifa

Je t’aime…..

C’était la première fois qu’elle le lui disait. Et cloud espérait pouvoir entendre ces quelques mots sortir de sa bouche encore et encore et encore et encore jusqu’à la fin de sa vie. Il avait la certitude absolue qu’il ne se lasserait jamais même si Tifa le lui répétait à longueur de journée.

Il la regarda et approcha son visage du sien. Ses lèvres dérobèrent un baiser léger à la jeune femme. Rien qu’un simple baiser. Une preuve irréfutable de l’amour qu’il ressentait pour elle. Puis il approcha ses lèvres de son oreille. Son souffle chaud caressait la joue de l’élue de son cœur alors qu’il répondit à son tour ces quelques mots qu’elle avait dû attendre longuement

« Je t’aime Tifa… Et je m’en veux de ne pas te l’avoir dit avant… »

Il se redressa pour que son regard croise le sien. Le rouge qui colorait ses joues lui allait merveilleusement bien au teint. Elle était vraiment parfaite sa petite amie. Elle était belle, elle savait le comprendre, elle savait trouver les mots qu’il attendait….

— Quand je pense que … je me suis angoissée avec ça pour rien pendant si longtemps … J'avais tellement peur de perdre ce que l'on avait déjà …

Il se glissa la main derrière la nuque avant de soupirer et de rire nerveusement

« Et moi donc….. J’avais peur de ta réaction… je pensais… que… je ne sais pas… que tu avais peut etre quelqu’un dans ta vie… ou… que ce n’était pas réciproque … ou… que… tu m’en voudrais et que je n’aurai plus jamais droit à gouter des muffins…. »


La dernière partie de la tirade était davantage là pour la faire sourire que par véritable raison. Il était bien évident que Cloud n’était pas opportuniste au point de penser à son estomac avant ses sentiments ! Même si les muffins de Tifa était inqualifiables tellement ils étaient délicieux ! D’ailleurs, Cloud ne restait-il pas un ou deux muffins ? Parce qu’il n’aurait pas été contre !

Il se redressa et se mit doucement debout avant de tendre la main vers Tifa pour l’inviter à en faire de même

« Je ne doute pas que ton parquet et impeccablement ciré mais… on serait mieux sur le canapé non ? et puis… je…. Hum… enfin… Tu veux dormir avec moi ce soir ? dormir hein !!!!Ne crois pas que je veux sauter sur l’occasion pour… tu vois ? »

Se rendant compte qu’il était en train de s’enterrer lui-même, Cloud se passa la main sur le visage avant d’aller s’affaler dans le canapé. Il se demandait s’il serait toujours aussi nerveux à chaque fois qu’il devait se confier à Tifa ou si c’était l’émoi de leurs débuts qui le rendait dans cet état

« Est-ce que tu crois qu’il y aurait moyen de ravoir un de tes petits muffins ? »

Cloud inclina la tête sur le côté et il prit une moue qu’il savait particulièrement adorable et capable de faire fondre la neige du village Glaçon.

Une petite idée venait de lui traverser l’esprit et il se redressa avant de se passer la main sur la nuque

« On pourrait se préparer un petit plateau avec du thé… et savourer tout ça dans le canapé… je te promet que je ne mettrai pas des miettes partout…. Et … tu pourrais venir un peu contre moi.. si tu veux… »







.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Dim 3 Sep - 10:06

«  Bon retour à la maison, Little Chocobo  »
▵ Tifa & Cloudy ▿






Son cœur manqua un battement lorsque, comme elle l'avait fait tout à l'heure, il répondit à sa déclaration par un baiser. Est-ce qu'elle finirait pas s'y habituer un jour ? Est-ce qu'au bout de quelques années, cela allait passer pour un geste aussi commun qu'un salut de la main ? Elle était incapable d'y croire, pour elle, elle ressentirait toujours la même chose dans cinquante ans, quand ils seront tous les deux un adorable petit couple de vieux aux cheveux blancs, entourés de leurs sept enfants et de plus d'une dizaine de petits enfants – Tifa voulait vraiment une grande famille. Pendant les vacances, ils viendraient tous leur rendre visite dans leur maison de campagne et ils les aideraient à s'occuper des chocobos et du jardin. Et il y aurait Barret qui aurait des rhumatismes à force de porter tous les enfants sur son dos, et Cid qui raconterait des histoires rocambolesques aux enfants en jurant comme un charretier malgré les remontrances de Tifa ; et Reeve qui ferait des spectacles de marionnette ; et Yuffie qui se bloquerait le dos en essayant de faire des pirouettes comme avant, et Vincent … qui serait toujours aussi jeune et fringuant, tout comme Nanaki. Oui, elle en était certaine, son cœur manquerait toujours un bond aux baisers de Cloud, même dans ce lointain futur idyllique. Cela finirait peut-être par avoir raison d'elle !
On dit que l'on voit sa vie défiler devant nos yeux juste avant de mourir … Tifa venait de découvrir que l'amour avait presque le même effet au moment où il se dévoile : il vous montre votre futur et pas seulement, le meilleur futur qui soit, mais les meilleurs futurs possibles. Un beau mariage, des enfants merveilleux, chaque ride sur leur visage vieillissant étant la marque d'un merveilleux moment. Même s'ils venaient à rencontrer des épreuves difficiles, le fait qu'ils le fassent ensemble rendrait tout plus facile … Le futur n'avait jamais semblé plus prometteur qu'aujourd'hui.

Elle ne put s'empêcher de rire lorsque Cloud avoua partager les mêmes angoisses qu'elle et qu'il puisse un seul instant penser qu'elle avait quelqu'un d'autre dans sa vie était presque plus drôle que sa boutade sur les muffins tant c'était absurde – pour elle, en tout cas.

— C'est sûr que c'est pas une prétendue Toa qui aurait pu te préparer d'aussi bons Muffins ! Répondit-elle, comme si elle sa rivale imaginaire lui évoquait encore de l'amertume. Ne prête pas à attention à ce que je viens de dire … Corrigea-t-elle finalement avec un léger sourire, cette histoire n'était qu'entre elle et cette Toa. Enfin, même si techniquement c'était elle-même, pendant une longue et interminable seconde, cela avait été la garce qui lui avait volé Cloud.

Préférant que Cloud ne découvre jamais le côté jaloux qui était sa part de ténèbres, Tifa accepta de se lever avec lui alors qu'il lui proposait une agréable nuit à ses côtés. Elle comprit enfin pourquoi il s'était tellement embrouillé un peu plus tôt, car il avait bien failli recommencer et cette fois elle ne pouvait que comprendre ce que pouvait impliquer que de « dormir ensemble » quand on est un couple – oh, nous sommes un couple!! - ne put-elle s'empêcher de se dire à cette réflexion. Elle rougit légèrement, mais c'est un sourire apaisant qui franchit ses lèvres … Il n'était pas question d'aller plus loin ce soir, non pas qu'elle ne trouve pas Cloud attirant – loin de là, hein – simplement … tout ça n'était pas vraiment dans l'humeur de l'instant. Après tout, ils avaient mis des années à ouvrir leur cœur, ils n'étaient plus à un jour près pour ouvrir autre chose. Ils étaient du genre à prendre leur temps … Enfin, ils allaient devoir ne pas trop le prendre si elle voulait ses sept enfants … (elle était prête à descendre à cinq en considérant que Marlène et Denzel étaient leurs premiers, parce qu'ils étaient bel et bien une famille, mais quand même, il fallait être jeune et en forme pour pondre tout ça!).

— Oui, j'ai compris cette fois … Dit-elle avec un sourire tendre. Bien sûr que je veux dormir avec toi … c'est ce qu'on a décidé tout à l'heure, non ?

Elle eut un nouveau rire très léger en se disant que leur conversation de tout à l'heure tournait vraiment de manière étrange. Elle imaginait ce qu'aurait pu donner leur vie si Cloud ne s'était pas décidé à dire tout haut ce qu'ils pensaient tout bas … Ils auraient vraiment commencé à partager la même chambre et le même lit en s'efforçant de rester de simples « amis » alors que l'un et l'autre nourrissait des sentiments bien plus profonds ? Et même s'ils avaient effectivement été de simples amis … ça aurait été une drôle d'idée. Ils en avaient de bonnes parfois, ceux-là !

Elle alla s'installer à côté de lui sur le canapé quand il commença à réclamer des Muffins. C'est là qu'elle se rendit compte qu'elle devait vraiment avoir une véritable autorité sur lui, pour qu'il en vienne à lui demander la permission de grignoter. Enfin, c'était peut-être ça – ou au moins en partie – qui lui plaisait chez elle ? Elle n'était pas sûre de beaucoup aimer cette image, mais il fallait bien que quelqu'un tienne les rênes.
Elle sentit son cœur fondre devant cet air de bébé chocobo innocent qu'il lui adressa, mais elle n'était pas dupe pour autant. Sa proposition devint cependant plutôt alléchante lorsqu'il renchéri avec quelques fioritures – dont des câlins –  et elle sourit de plus belle devant cette maladresse presque prépubère qui transperçait ses paroles.

— Bonne idée … Approuva-t-elle avec un sourire paisible, puis, elle se leva. Tu viens ?

Leur vie de couple commença par une des scènes de vie les plus paisibles qui soit, tous deux se préparant un plateau d'amoureux pour une soirée télé d'amoureux avec cette complicité qu'ils avaient toujours eu. Quand ils revinrent dans le salon pour s'installer tranquillement dans le canapé et qu'elle fut blottie confortablement dans ses bras, Tifa se crut de nouveau dans un rêve … et elle pria pour ne jamais plus se réveiller, si c'était bien le cas. Et si tout était bien réel, si elle était vraiment réveillée, alors elle priait pour que toutes les soirées du reste de leur vie ressemble à ça. Et elle ne pouvait plus effacer ce sourire comblé – et complètement niais, ne nous voilons pas la face – de son visage. Elle était plus heureuse que jamais …

— Je ne vais pas avoir besoin de faire semblant de m'endormir, ce soir … Avoua-t-elle enfin, car cette technique fourbes avait été pendant longtemps son seul moyen de passer un peu de temps contre celui qu'elle aimait, voir, de dormir avec lui … et dormir à moitié assis à deux sur un canapé n'était pas ce qu'il y avait de plus confortable. C'est un peu plus tard, en se couchant et en s'endormant contre lui qu'elle avait prit sa décision : demain, elle allait mettre la robe bleue.





PS:
 

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Jeu 7 Sep - 16:53


Cloud Strife


Cloud n’ignorait rien du désire de Tifa d’avoir une belle et grande famille. Une ribambelle de gosses qui chahutaient et courraient joyeusement dans la maison ne lui faisait par peur, bien au contraire. Certains auraient certainement pensé qu’il fallait être carrément suicidaire pour avoir de tels souhaits. S’occuper d’enfants demandait une patience de chaque instant. Et Cloud ne doutait pas une seconde que sa petite amie était d’une patience exemplaire !

Qu’y avait-il d’anormal de vouloir une grande famille et une maison remuante et pleine de vie ? La vie de Tifa avait toujours été jalonnée de tristesse et de deuil. Souhaiter avec cette vie-là avec plein de bambins était sans doute une façon d’effacer la tristesse qu’elle avait ressenti jusqu’à présent. AVALANCHE s’était battue pour la Vie ! Pour la planète. Pour que chaque être humain puisse continuer de vivre et échappe au chaos programmé par Séphiroth et sa prétendue mère.

Est-ce que Cloud avait des rêves de famille nombreuse ? Est-ce qu’il voyait plein d’enfants courir partout dans sa maison et l’envahir de leurs rires ? Il n’y avait à vrai dire pas réellement pensé. Il ne s’était jamais imaginé quel serait son avenir. Jusqu’à il y a peu de temps, il ne pensait même pas avoir le droit à un avenir…. Il aurait déjà dû mourir plusieurs fois et il songeait qu’à un moment donné, il ne pourrait plus se contenter de faire des pieds de nez à la grande chauffeuse… Cela faisait, inconsciemment, partie des raisons pour lesquelles il n’avait jamais avoué ses sentiments à Tifa. Elle serait déjà triste d’apprendre le décès de son meilleur ami… qu’en serait-il si elle devait enterrer son compagnon ?

Mais Tifa possède ce pouvoir sur les gens. Elle possède le don de repousser le négatifs et les Ténèbres. Elle sait toujours trouver les mots ou le sourire pour redonner confiance. C’est en vivant à ses cotés au quotidien que Cloud avait doucement appris à s’ouvrir davantage aux autres et à sortir du rempart de pierre derrière lequel il s’était confiné depuis la mort de Zack. Il avait cessé de penser à une mort prochaine à laquelle il ne réchapperait pas. Il s’était même mit à faire des projets, à monter la petite société de livraison, à s’investir davantage dans le foyer et la famille qu’ils formaient avec Tifa et les enfants.

Cloud vivait….

Il vivait vraiment. Et cette fois ce n’était pas pour Zack que son cœur battait chaque jour. Il n’oublierait jamais son sacrifice tout comme il ne laisserait pas de côté son honneur et ses rêves. Mais grâce à Tifa, Cloud avait appris à cultiver ses propres rêves. Il avait appris à regarder au loin l’horizon qui s’offrait à lui. Il avait appris à réfléchir aussi… Il avait compris que cet horizon ne serait pas aussi beau s’il ne le partageait pas avec la fille qu’il aimait…. Tout cela enchevêtré l’avait donc poussé à déclarer sa flamme à la jolie jeune fille en pyjama qui venait de se relever pour quitter le parquet sur lequel ils avaient échangés leur premier baiser

_C'est sûr que ce n’est pas une prétendue Toa qui aurait pu te préparer d'aussi bons Muffins !

Cloud haussa un sourcil et pencha légèrement la tête sur la droite

« Hein ? Une prétendue moi ? »

Il allait s’apprêter à l’interroger ou à la faire au moins répéter mais elle chassa le sujet d’un mouvement de main. Cloud n’avait absolument pas compris de quoi ou de qui elle parlait et il haussa un instant les épaules en remettant cette confusion sur le coup de sa trop grosse émotion.

Dès que Cloud évoquait l’idée de dormir avec Tifa il ne pouvait s’empêcher de rougir fortement tout en bafouillant. Loin de lui l’idée de songer à avoir une relation plus poussée avec elle ! Enfin si !!! Cloud n’allait pas se contenter d’une relation pure, innocente et platonique non plus !! Il était un garçon après tout et comme tout le monde il avait ses envies… Et puis si Tifa voulait une belle et longue famille, ils n’allaient pas devoir se contenter d’attendre que ces gamins soient conçus par le Saint-Esprit !

Mais ce qu’il essayait d’expliquer à Tifa, c’est qu’il savait aussi être gentleman et qu’il ne songeait pas lui sauter dessus dès leur première nuit ! Il espérait au contraire que leur première nuit serait pleine de douceurs et de petits câlins. Il espérait qu’elle se loverait contre lui, son corps épousant les courbes du sien pour s’endormir avec le nez collé dans le creux de son cou afin de se laisser bercer par son délicat parfum.

_Bien sûr que je veux dormir avec toi … c'est ce qu'on a décidé tout à l'heure, non ?

Cloud acquiesça simplement d’un signe de tête avant de lui proposer d’aller chercher un muffin supplémentaire. C’est que les émotions ça creusent ! Et puis il avait tellement mal mangé durant son séjour forcé à l’autre bout du monde qu’il n’allait pas refuser un peu de douceur sucrée ! Pas fou le chocobo ! Surtout quand c’est Tifa qui les a faits !!

Il la suivit donc jusqu’à la cuisine. Il se positionna devant la table et attendit que Tifa vérifie s’il restait des muffins. Pour les accompagner, Cloud n’était pas contre une grande tasse de thé. Habituellement il préférait le café bien serré, surtout le matin. Mais la douceur d’un thé sucré aux fruits rouges ou plus acidulé aux agrumes plus paraissait plus tentateur à cet instant présent. Il commença donc à mettre la bouilloire en route tandis que Tifa s’occupait de poser les tasses sur un plateau. Durant toute la préparation, Cloud n’avait pas pu s’empécher de sourire. Un sourire radieux qui illuminait son visage à chaque fois que son regard croisait celui de sa toute récente petite amie.

C’est avec précaution qu’il versa l’eau dans les tasses et qu’il souleva le plateau jusqu’à la table du salon sur laquelle il le posa. Il s’installa dans l’angle du canapé et tandis la main à Tifa pour qu’elle vienne contre lui. Un petit silence s’installa et Cloud profita simplement de cet instant pour la garder contre lui sans rien dire, respirant juste par instant le parfum délicat de ses cheveux qu’il aimait tant


— Je ne vais pas avoir besoin de faire semblant de m'endormir, ce soir …

Cloud émit un rire discret avant de pencher la tête pour la regarder en prenant une mine faussement surprise

« Parce que tu faisais semblant de dormir ? Mince alors… je pensais être le seul à utiliser cette technique ! »

Le rouge lui monta aux joues alors qu’il réalisa que les rares fois où ils avaient pu dormir ensemble, il avait fait semblant de dormir alors que Tifa en faisant autant ! C’était d’un pathétisme à pleurer ! Mais cela les rendait aussi extrêmement touchants et humbles dans les sentiments si purs qu’ils éprouvaient l’un pour l’autre.

Il frotta un peu son nez contre son cou et ses bras se refermèrent sur elle pour qu’il puisa la garder prisonnière. Le thé commençait à diffuser une délicieuse odeur de miel citronné que Cloud appréciait beaucoup.

« Quelle va être la réaction des enfants demain d’après toi ? J’ai l’impression qu’ils ne seront pas si surpris que ça…. »

Il la regarda avant de fermer les yeux quelques secondes.

« Je pense qu’en fait…. Quand la nouvelle se sera rependue chez nos amis… ils vont nous regarder avec soulagement… Si tu savais depuis combien de temps Cid n’arrêtait pas de me dire de me lancer… »

Il pinça les lèvres avant de se passer la main dans ses cheveux avec ce tic nerveux qu’on lui connaissait si bien quand il était stressé

« Je crois qu’en fait…. Tout le monde savait que j’étais amoureux de toi…. Je suis vraiment nul… »


Il finit par hausser les épaules et tendre la main vers les muffins qui attendaient narquoisement. Il en attrapa un et croqua dedans avec appétit avant de le tendre à Tifa pour qu’elle croque à son tour. Partager le même muffin ! Voilà ! C’était ce genre de petits plaisirs comme ça que Cloud avait longtemps rêvé de partager avec elle. Et maintenant qu’il pouvait le faire, il prenait pleinement conscience de ce qu’était la description du bonheur. Etre heureux ce n’était pas être riche. Ce n’est pas être fort. Ni puissant…. Etre heureux pour Cloud, s’est pouvoir partager son muffin avec la fille qu’il aimait… tout simplement.





.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Sam 9 Sep - 13:31

«  Bon retour à la maison, Little Chocobo  »
▵ Tifa & Cloudy ▿






Pathétique, c'était le mot … mais en même temps, cela la faisait bien rire que Cloud ait depuis tout ce temps les mêmes sentiments qu'elle et qu'ils aient pu utiliser les mêmes subterfuges pour profiter un peu de la présence de l'autre. Elle se sentait vraiment bête pour tout ce temps perdu, elle se sentait encore plus bête de n'avoir jamais vu plus tôt ce qui crevait pourtant les yeux … Enfin, pour sa défense, cela n'avait pas toujours été si évident que ça, car on peut dire que Cloud l'avait bien faite tournée en bourrique pendant un temps. En y repensant,  lorsqu'ils étaient enfants, Cloud avait vraiment l'attitude typique du petit garçon timide amoureux de la reine du Lycée – Tifa avait dû faire ses preuves, mais il est vrai qu'en tant que seule petite fille de son âge à Nibelheim, et de sa nature assez badass, elle était finalement plutôt populaire … dans sa bande de trois amis. Et puis il était parti pour tenter de faire ses preuves et tout avait été si compliqué depuis … La Shinra, Sephiroth, la mort d'Aerith et de tant d'autres … Il y a encore deux ans, tout était si compliqué … et Cloud qui restait toujours si loin de la maison … Comment aurait-elle pu deviner, à cet époque, qu'il l'aimait malgré tout ? Enfin, si il l'aimait déjà …
Ce n'est que depuis un an que tout commençait à s'arranger, que Cloud avait accepté d'aller de l'avant et il avait renoué petit à petit avec son étrange famille du 7th Heaven. Finalement, ils ne s'étaient pas languis si longtemps que ça.

Blottie contre celui qu'elle aimait sans plus avoir de complexe, de crainte ou d'obligation de feindre, elle était si bien qu'elle se serait presque mise à ronronner. Tout cela lui paraissait encore un peu étrange, mais toujours d'une façon plus qu'agréable ; de ce fait, elle avait toujours ce sourire niais qui ne quittait plus ses lèvres, sourire qui s'élargit quand elle sentit le nez de Cloud – ainsi que ses cheveux plus doux que les plumes d'un bébé chocobo – chatouiller son cou. Elle répondit à ce geste d'affection en glissant ses doigts dans sa jolie tignasse blonde.

— Non, je ne pense pas qu'ils seront surpris … surtout Marlène, elle est particulièrement perspicace.

Et Cloud évoqua leurs amis et Tifa se rendit compte que, malgré son envie de monter sur le toit pour hurler au monde entier qu'elle aimait Cloud et qu'il l'aimait, elle serait bien incapable de trouver les mots ou la façon de l'annoncer à leurs amis … non pas que cela l’embarrasse ou quoi que ce soit … simplement, elle se sentait tout simplement particulièrement stupide à cette idée. Franchement, appeler ses camarades un à un juste pour annoncer cela, c'était un peu … bête, non ? Et organiser une réception c'était carrément exagéré … Enfin, au pire, Marlène se chargerait très bien de prévenir son père et ce dernier ne manquerait pas de rependre la nouvelle aussi vite qu'il pouvait dégainer son bras mitrailleur.

— C'est vrai, Cid te disait ça ? Se marier semble lui avoir donné foi en la magie de l'amour … qui l'eut cru.
« Je crois qu’en fait…. Tout le monde savait que j’étais amoureux de toi…. Je suis vraiment nul… »
— Sauf moi … Qui des deux est le plus nul ? Enfin, je crois que tout le monde connaissait aussi mes sentiments pour toi … je crois que Cid l'avait d'ailleurs compris peu de temps après qu'il nous ait rejoint … et quand on était encore à Midgar avec Avalanche, Barret n'arrêtait pas de me dire que je ferais bien de trouver quelqu'un d'autre. Quelqu'un « de mieux » … Il ne t'aimait pas beaucoup au début … c'est différent maintenant. Après s'être légèrement décalé pour pouvoir tourner la tête vers lui, elle le regarda avec ce même sourire comblé qui ne la quittait plus. Mais j'ai toujours su que tu étais quelqu'un de bien, et je n'ai jamais voulu quelqu'un d'autre … Elle sourit, de façon plus ironique cette fois. Écoutes-moi … je parle encore comme un livre à l'eau de rose. Mais vivre ce genre d'histoire est plutôt agréable.

Tifa a toujours voulu croire aux âmes sœurs, aujourd'hui, elle le pouvait enfin pleinement. C'était un peu prendre son cas pour une généralité, mais il est bien connu que l'amour rend très peu objectif. Cloud était son âme sœur, sa vraie âme sœur, un amour unique et réciproque.
Elle accepta la bouchée qu'il lui proposa, ce qui accentua encore plus son impression d'être dans un livre à l'eau de rose ou une comédie romantique. Le pire, c'est qu'elle n'avait même pas faim … mais d'une : ses muffins étaient des perles – elle pouvait bien se lancer des fleurs intérieurement de temps en temps – et de deux : elle voulait que le film à l'eau de rose qu'elle était en train de vivre soit parfait.



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 73

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]   Ven 15 Sep - 17:35


Cloud Strife


Cloud ne savait pas décrire ce qu’il aimait le plus. Est-ce que c’était le fait de se retrouver dans ce canapé à pouvoir tenir dans ses bras Tifa comme il avait souvent songé à le faire son oser se lancer ? Et ce que c’était le fait de pouvoir glisser son nez dans son cou pour respirer son parfum délicat tout en se faisant chatouiller le visage par sa longue chevelure soyeuse ? Ou bien est ce le fait de se sentir soudainement si léger, comme transporté par un nuage, à l’idée d’avoir enfin réussi à lui ouvrir son cœur ?

En un seul et unique mot : Cloud était heureux. Il lui semblait ne plus avoir ressenti une telle allégresse depuis fort longtemps. Bien sûr, la vie de Cloud avait souvent été jalonnée de tristesse et d’obstacle mais il y avait aussi beaucoup de rayon de lumière pour repousser les ténèbres dans les moments les plus durs. Il se souvenait de ce jour de liesse dans l’Eglise des taudis quand une pluie bienfaitrice avait fait disparaitre les géostigmates. C’est une beau souvenir ce jour-là…. Il se souvenait aussi du dernier anniversaire de Marlène. Elle avait tenue à inviter les amis de ses « parents d’adoption » et c’est entourée de toute la belle tribu qu’elle avait pu souffler ses bougies. Son sourire enfantin et radieux était gravé profondément dans le cœur du livreur. Des moments comme ceux-là, Cloud en avait des tas. Il ne pouvait pas tous les citer mais ils se raccrochaient à eux lorsqu’il était seul et isolé pour ses lointaines missions.

En y réfléchissant bien, Cloud avait l’impression que Tifa faisait partie de chacun de ses souvenirs là. Aussi loin que remontait sa mémoire, Tifa avait toujours eut une place de choix dans son cœur et dans sa vie. Une place qui n’avait pas finie de grandir maintenant que leur relation venait officiellement de faire d’eux le couple parfait que tout le monde espérait.

— Non, je ne pense pas qu'ils seront surpris … surtout Marlène, elle est particulièrement perspicace.

« Perspicace tu dis ? Je pense plutôt que c’est une petite fille bien malicieuse qui n’attendait que ça et qui a déjà essayé à de nombreuses reprises de nous rencarder… Souviens-toi la dernière Saint Valentin… »

Ce jour-là Cloud avait eu la surprise de rentrer de livraison et de trouver une table parfaitement dressée dans la cuisine. Marlene avait mis sa plus belle robe et s’était coiffée pour l’occasion afin de jouer les serveuses pour ce diner romantique qu’elle avait organisé pour Tifa et lui. Cloud avait été très mal à l’aise dans un premier temps. Il avait rougi à la situation un peu cocasse à laquelle il n’était pas habitué. Puis il s’était pris au jeu, tout comme Tifa, s’amusant de voir les enfants prendre si à cœurs leur rôles de serveurs. Voilà encore un souvenir très fort que Cloud n’était pas prêt d’oublier

— C'est vrai, Cid te disait ça ? Se marier semble lui avoir donné foi en la magie de l'amour … qui l'eut cru.

« Je te promet… Il a dû me le dire une bonne trentaine de fois…. Je trouve que c’est une bonne chose qu’il ait enfin épousé Shéra. J’imagine qu’il avait envie qu’il nous arrive la même chose… enfin.. je.. hum… enfin… je veux dire… un jour… tous les deux… euh.. »

Se mettant de nouveau à bafouiller sous le coup de l’émotion, Cloud se pencha pour attraper un muffins qu’il croqua avec gourmandise afin de se donner une certaine contenance. Maintenant qu’il avait déclaré sa flemme à Tifa il s’agissait de ne pas mettre la charrue avant les bœufs et de continuer à construire leur relation à leur rythme. Evidemment qu’il avait déjà songé à l’épouser. Mais … c’était quand même un peu brusque et précipité de devoir en parler déjà non ? Enfin… c’est vrai qu’ils n’avaient plus un seul secret l’un pour l’autre et qu’ils se connaissaient par cœur mais quand meme….

_Qui des deux est le plus nul ? Enfin, je crois que tout le monde connaissait aussi mes sentiments pour toi … je crois que Cid l'avait d'ailleurs compris peu de temps après qu'il nous ait rejoint … et quand on était encore à Midgar avec Avalanche, Barret n'arrêtait pas de me dire que je ferais bien de trouver quelqu'un d'autre. Quelqu'un « de mieux » … Il ne t'aimait pas beaucoup au début … c'est différent maintenant. »

« Quelqu’un de mieux ? C’est dur ca quand même… »

Cloud prit un air faussement choqué, stoppant ses mouvements le temps d’encaisser cette critique qu’il savait pourtant bien fondée vu son état d’éprit à cette époque-là. Il fallait dire qu’en ce temps-là, Cloud était loin d’être aussi altruiste que maintenant. Il venait de perdre Zack. Il avait perdu une partie de son identité. Il avait perdu plusieurs années de sa vie enfermé dans un bocal rempli de mako… Cloud était aigri. Il était animé par la vengeance. Le devenir de la planète lui importait peu tout comme les sentiments que Tifa auraient pu avoir pour lui. Il n’y avait que deux choses importantes à ses yeux : Shinra et Sephiroth…

_Mais j'ai toujours su que tu étais quelqu'un de bien, et je n'ai jamais voulu quelqu'un d'autre … Écoutes-moi … je parle encore comme un livre à l'eau de rose. Mais vivre ce genre d'histoire est plutôt agréable.

Un petit soupire lui échappa alors qu’il la garda contre lui. Sa main passa dans ses cheveux qu’il s’amusa à lisser avec douceur

« Je n’étais pas bien dans ma tête et dans ma vie quand je vous ai rejoint à Midgar… Tu connais l’histoire, je ne vais pas me justifier… Mais je comprends que Barret ait voulu te protéger. »

Il entortilla une mèche de cheveux autour de son doigt pour jouer avec tout en prenant soin de ne pas créer de nœud. Ça serait dommage de devoir couper à défaut de savoir démêler

« J’ai mis du temps à réussir à ouvrir les yeux sur mon entourage. Je crois que perdre Aerith a été une sorte de déclic. Je ne saurai pas dire pourquoi… J’ai.. Pris conscience… que je pouvais de nouveau me retrouver seul… Sans elle… Sans Zack… Peut etre sans toi aussi… Et ca… Je refuse que ca arrive »

Il dut tourner la tête dans sa direction pour la regarder et il lui offrit de ses sourires dont il savait qu’elle raffolait

« J’aime bien t’entendre parler comme un livre à l’eau de rose. Tu as toujours été romantique et fleur bleue… Ca fait partie des nombreuses choses qui m’ont séduites. Ca…. Et ton talent pour la cuisine ! Oh et aussi…. »

Il se pencha pour murmurer doucement à son oreille. Sa voix était un peu amusée et taquine

« Comment veux-tu que je résiste aux charmes fatals de ton pyjama mogs ! »









.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bon retour à la maison, Little Chocobo ~ [ PV Tifa ] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bon retour à la maison
» Retour à la maison [Agnès, Sybille et Nathan]
» Le retour à la maison
» Retour à la maison
» Retour à la maison.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Midgar :: Edge :: Septième Ciel-
Sauter vers: