AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Reanbell Valdès | The butterfly who dreamed about a maiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1033

Inventaire
•:
MessageSujet: Reanbell Valdès | The butterfly who dreamed about a maiden   Sam 7 Jan - 18:37


Reanbell Valdès

       

Rean, Reany, la teigne


       

23 ans


       

25 décembre  


       

1m60  


       

Electron libre


       

Mercenaire


       

Pistolet B-N84


       

Uzi SMG-05


       
Leanne | Resonance of Fate

   

   
Personnaliser


« Pretty doll with kitty eyes »

      Jolie et adorable seraient les premiers mots qui nous viendraient spontanément à l'esprit pour la décrire. Une beauté ingénue et sans extravagance, simple et si particulière à la fois. Vous serez aussitôt captivé par ses grands yeux de chaton à la subtilité unique ; en effet, vous pourriez presque vous noyer dans les profondeurs océanique de son œil droit, d'un indigo sombre aux milles reflets miroitants, alors que son œil gauche lui, vous ferez perdre haleine de par sa vivacité de topaze et de saphir, clair et parsemé d'élégantes nuances bleutés. Deux joyaux dans un écrin de longs cils souvent mis en valeur par une touche de maquillage sombre. La forme légèrement bridé de ses paupières ainsi que son petit nez creux lui donne une physionomie presque asiatique, accentuée par la rondeur prononcé de son visage mais largement compensé par ses longs cheveux d'or et ses prunelles claires. Tout semble d'ailleurs menu chez elle, si ce n'est ses yeux qui en paraissent d'autant plus grands. Une véritable physionomie de poupée enfantine, avec sa petite bouche aux lèvres lisses et pulpeuses, sa peau clair et pure, ses petits membres délicats ; autant de traits graciles qui la font paraître bien plus jeune qu'elle ne l'est réellement. Son sourire, des plus rare au monde, en est d'autant plus précieux et ravissant lorsqu'il illumine finalement son visage, lui rendant cet air doux et angélique qui baignait autrefois sa personne.

Son regard ne manquera pas de vous faire chavirer lorsqu'elle le posera sur vous. Sûr et ferme dans ses meilleurs jours, il n'en gardera pas moins une pointe de vulnérabilité, imperceptible en temps normal. Sa fragilité secrète ne pourra clairement vous atteindre que lors des jours de pluie, ses prunelles se faisant alors plus douces et tristes, lui donnant un air de chaton abandonné dans un carton sous la bruine glacée de l’hiver. Sa voix sied à merveille avec ce visage de poupée et ces yeux de chat, douce et fine, elle peine à la durcir pour se rendre plus convaincante.

Toute en finesse et véritable poids plume, elle stagne bien malgré elle au mètre soixante – un mètre soixante et cinq millimètres pour être exacte, à ne pas négliger sous peine de la vexer – lui donnant l'aspect frêle et chétif d'une jeune fille sans défense, ce qu'elle n'est pourtant pas. Des épaules et des hanches étroites ainsi qu'une poitrine bien modeste – trop modeste – jouent un peu plus à la rajeunir. Elle compense sa petite taille par des bottes à talon, gagnant grâce à cela cinq bons centimètres et favorise généralement les couleurs clairs. Très changeante cependant, sa garde robe passe par tous les coloris, foncés, clairs, sobres ou flashis, ses cheveux ne manquent généralement pas de suivre son look du moment, pareillement pour ses jolies prunelles qu'elle cache bien souvent derrière des lentilles de contact colorées – au moins un sur deux, afin d'unifier la couleur de ses yeux vairons. Elle ne porte pratiquement que des jupes, parfois des shorts, mais son vêtement fétiche reste son long imperméable blanc et bleu, au colle décoré d'un nœud rendant un tout très élégant et confortable pour les missions les plus mouvementées. Étant des plus conquête, toutes ses tenues sont élaborées avec soin, chaque élément la composant étant méthodiquement choisi : chaussures, collants ou bas, jupe, haut et autres accessoires ne sont jamais assemblés au hasard. Le seul bijoux qu'elle porte sans distinction étant une chaînette en argent gravée à son nom, qui décore son cou délicat.

La fluette petite poupée qu'elle est ne porte pas un gramme de gras superflus, malgré tout ce qu'elle peut dévorer, son corps reste invariablement svelte et ferme en tout point, plus solide qu'il en a l'air, même si elle ne dispose pas d'une très grande force physique, elle en a toujours plus qu'il n'y paraît. Un mystérieux tatouage décore son omoplate droit, celui-ci étant la représentation très fidèle d'un papillon aux ailes azures et indigo. Le dessin est si soigneusement réalisé que le lépidoptère semble presque réel et près à bouger à tout moment. Mais ne vous fiez pas trop à son apparence, loin d'être une jolie petite barbie ou Charlotte aux fraises, elle se rapprocherait en réalité plus de Chucky.
   

   
   
 
Charisme


« The maiden who likes to be alone »
    Ne vous fiez pas à son adorable bouille de petit chaton farouche. Si ses grands yeux de biche et son visage rond laisse imaginer une personnalité toute aussi douce et sucrée, il n'en est rien. Non, Miss Reany-la-teigne est l'incarnation même de l’irascibilité. Sans en être pourtant méchante, quoique, cela dépend vraiment des gens à qui elle à affaire, elle se trouve être des plus frigide. Elle impose systématiquement une barrière entre elle et chaque personne de son entourage, n'accordant jamais sa confiance, tout juste concède-t-elle un certain crédit à de rares collaborateurs ayant déjà prouvé leur professionnalisme et leur fiabilité. Elle ne compte donc aucun ami dans son répertoire et elle n'a d'ailleurs jamais eu l'occasion de s'en faire par le passé, si ce n'est, peut-être, ce brave petit Condchat. Plus qu'un choix sans vraiment refléter sa personnalité profonde, ce trait qui la caractérise n'est qu'un réflexe qu'elle ne contrôle pas toujours très bien. Si elle aime passer pour une fille indépendante qui n'a besoin de personne pour mener sa barque, qui n'apprécie pas la compagnie et qui s'avère particulièrement imbuvable, et si c'est effectivement ce qu'elle est devenue à force de pratiquer, Reanbell reste un petit chaton perdu. Son désir inavoué de réconfort et de chaleur humaine la pousse à être proportionnellement détestable à la gentillesse et à la bienveillance qu'on peut lui manifester. Tout cela la fait facilement passer pour une petite snob condescendante ;  pourtant, s'il y a bien une personne en ce monde qui ne porte jamais de jugement, c'est bien elle. Elle n'en détient tout simplement pas le concept, car elle ne se préoccupe pas du tout du mode de vie des gens qu'elle peut croiser … ni de leur apparence. Si elle n'éprouve aucun problème à différencier un visage d'un autre, elle serait bien incapable de les comparer en terme de « beau » « moche » « mieux » elle ne saurait non plus déterminer si telle ou telle personne semble plus « patibulaire » ou bien « sympathique ». Les codes qui caractérisent le féminin et le masculin lui échappe également.

Si elle donne souvent l'image d'une snob, d'une teigne imbuvable ou encore d'une odieuse grincheuse, elle suscitera également assez vite une sensation de ''bizarrerie''. Le fait est qu'elle n'utilise pas toujours les mots justes pour s'exprimer et son visage est très peu expressif, sans parler du fait qu'elle a bien du mal à comprendre tout ce qu'on lui dit, dans le sens où le figuré et le second degré sont deux concepts qui lui échappe totalement. Elle est bien parvenue à apprendre quelques « expressions », mais bien souvent, elle prend tout au pied de la lettre et réagit en conséquence sans recevoir d'explication en retour. Depuis qu'elle a découvert l'existence de la notion de « sarcasme » elle tente tant bien que mal d'en discerner lorsqu'on s'adresse à elle, faisant souvent fausse route.

Légèrement obsessionnelle, elle suit des règles très strictes en ce qui concerne le rangement de certains éléments de son appartement : ses armes, sa vodka, son réfrigérateur, sa bibliothèque, sa vidéothèque ainsi que son dressing son ranger avec minutie et dans une logique qui peut parfois échapper au commun des mortels au premier abord. Cela ne l'empêche pourtant pas de laisser ses magasine, ses chaussettes et ses petites culottes un peu partout. Elle s'avère également très perturbée par le changement, quel qu'il soit, sauf s'il s'agit de sa garde robe qu'elle renouvelle très régulièrement. Ses goûts en la matière sont d'ailleurs si étendus qu'elle en choquerait plus d'un, vouant autant de passion pour les vêtements chiques et raffinés que pour les trucs « moches ». Le pire, c'est que tout lui va, cela serait à en faire perdre la tête à cette chère Christina.

De manière général, Reanbell a un certain goût pour les choses peu conventionnelles ou « bizarres » que ce soit en matière de déco, de nourriture ou de toutes autres choses. Les chats aux faces écrasés, les jupes à motifs, les cocktails Vodka et lait pour chaton … les croquettes pour chaton aussi. Elle possède également une petite collection de bibelots abîmés qu'elle récupère dans les décharges publiques.

Elle semble donc presque toujours indifférente – à tel point qu'elle ne donne que rarement son nom, laissant la plupart de ses connaissances l’appeler comme bon leur semble - , voir insensible. Presque. Car si son visage est celui d'une petite teigne condescendante particulièrement imperturbable, on ne peut décemment pas en dire autant de ses yeux qui lui donne l'air d'une petite créature fragile et perdue et les jours de pluie ne font qu'accentuer cette impression, puisque cela la rend particulièrement morose. Elle n'a que rarement pu découvrir cette facette de sa propre personnalité, mais cette petite blonde ronchonne est également très possessive. Difficile de le savoir, car elle n'est pas matérialiste, mais enfant, elle avait déjà beaucoup de mal à supporter que son père adoptif s'occupe d'autres personnes qu'elle. Elle détestait ressentir ça, la jalousie, un sentiment qu'elle n'a jamais vraiment compris mais qu'elle trouvait juste désagréable … Elle espère bien ne plus jamais avoir à subir cela, une raison de plus de rester loin des autres.

Comme son apparence est décidément très trompeuse, ses goûts et ses activités de loisir – outre le shopping – ne correspondent pas le moins du monde à ce que l'on attendrait de cette délicate petite lady. Reanbell, c'est avant tout une geek, elle est accro aux nouvelles technologie, aux gadgets en tout genre et aux jeux vidéos. Elle adore également siroté de la Vodka en grignotant des croquettes pour chaton devant des séries de science fiction. Mais ce qu'elle aime par dessus tout et ce en quoi elle excelle plus encore que dans son métier de mercenaire … c'est le poker. Être impassible est un atout majeur dans ce jeu où la chance ne fait pas tout et ses lunettes de soleil ainsi que sa moustache factice ne l'ont jamais trahi. Oui, parmi toutes les choses « étranges » que Reanbell affectionne, il y a les moustaches (et les barbiches). Elle adorerait en avoir une vraie, mais elle doit se contenter d'en porter de factices – souvent en plastique uni, accessoire de déguisement grotesque pour le commun des mortels, le top du fashion pour elle.  Pour elle, ce n'est pas ''vivons d'amour d'eau fraîche'' mais de ''poker et de vodka''. Elle en boit pure tous les jours et pourtant elle vous soutiendra dure comme fer qu'elle n'est pas alcoolique – comme tous les alcooliques soit dit en passant – et que de toute façon ''c'est pas d'l'alcool la Vodka''. Elle apprécie encore plus le champagne cela dit. Elle a toujours eut une grande résistance à l'alcool, tout le monde sera d'ailleurs d'accord pour dire que ce n'en est plus humain. Cela tombe bien, car elle ne s'est jamais considérée humaine. Elle se fait facilement de l'argent de poche en affrontant des gros benêts à des jeux de beuverie, personne ne se doute en la voyant qu'elle tient aussi bien. Mais je vous assure que quand elle parvient enfin à être saoule, ça en vaut la chandelle. C'est très burlesque, le plus souvent elle fait la larve en marmonnant des choses incompréhensible, alternant entre crises de larmes et fou-rires incontrôlés.

Allant de pair avec ses difficultés à comprendre les conventions sociales voici d'autres concepts qui lui échappe totalement : la pudeur, la drague, le charme, le désir, le sexe. Tout ce qui porte de près ou de loin aux « choses de l'amour » en fait. Elle est incapable de trouver quelqu'un « beau » ou « attirant » et si elle est plutôt coquette, ce n'est absolument pas dans le but de plaire aux autres, mais simplement parce que l'activité de s'habiller et d'assembler divers éléments lui plais beaucoup. Alors si vous voulez la draguer, bonne chance, car il y a peu de chance qu'elle comprenne … et si, par malheur, vous parvenez à lui faire comprendre que vous recherchez un rapprochement intime et physique, préparez-vous à courir et vite. Lady Teigne ne supporte pas qu'on l'approche et encore moins qu'on la touche.

Si elle fut autrefois une petite fille effrayée de tout, elle est aujourd'hui plus que téméraire. Sa solitude et sa résistance naturelle la pousse constamment à se mettre en danger, comme pour provoquer le destin, elle chercher toujours les limites de son propre corps sans les avoir encore dépassé jusque-là. Elle est du genre droguée à l'adrénaline, et si elle apprécie le repos et qu'il lui arrive même de ne pas sortir de son lit pendant des jours, elle reviendra instinctivement dans le feu de l'action pour assouvir sa soif du risque. Oh, il y a bien une seule peur qu'elle n'a pas réussi à vaincre malgré toutes ces années … c'est sa peur panique de la Choucroute. Elle n'est pas non plus super rassurée lorsqu'elle voit des blouses blanches, il faut bien l'avouer, mais elle parvient parfaitement à se contrôler. En outre, elle ne supporte pas le silence complet, tout particulièrement lorsque celui-ci lui permet d'entendre ses battements de cœur, un son qui l'horripile depuis un traumatisme infantile ; il n'est donc pas rare qu'elle mette un bruit de fond constant lorsqu'elle se couche ou qu'elle a du temps à passer dans son appartement.

Elle dispose également d'une grande connaissance dans le domaine des armes à feu, se passionnant même grandement pour ces petits bijoux qui font ''bang''. Elle ne sort d'ailleurs jamais désarmée et son appartement regorge d'une véritable collection de pistolets, mitraillettes, fusils et autres colts en tout genre. Elle est devenue experte dans le domaine et ne manque jamais sa cible, ce qui la rend également redoutable aux fléchettes.  Mémoire Eidétique oblige, Reanbell retient toutes les informations qu'elle peut lire, entendre ou voir sans difficulté, ce qui lui donne souvent l'impression d'avoir le cerveau en surchauffe et lui vaut de longues isonomies. Ce n'est pas si facile à vivre, de ne rien pouvoir oublier. Cela lui a également valu un véritable don pour les mathématiques, lui permettant d'exécuter des calcules complexes de tête très rapidement. Plutôt douée en dessin, elle sera cependant incapable de faire preuve de créativité, ne pouvant que reproduire ce qu'elle voit ou a vu.
 



 
Expérience


« Je ne comprends pas grand chose à la nature humaine, mais j'ai pu observer avec les années que l'humain cherche d'instinct à détruire ou à dompter tout ce qu'il craint … et que peut-il craindre plus que la mort? La fin de son existence de tout ce qu'il connaît, de tout ce qu'il est. Ce phénomène à la fois si répandu et incompris, cet état de fait qui marque la fin d'une existence. Quel ressent-on quand on meurt ? Que devenons-nous une fois dans la Rivière de la vie ? Sommes-nous toujours conscient, sommes-nous toujours ce que nous étions de notre vivant ? Tant de questions sans réponse les ont poussé à se battre contre ce don de la planète, les poussant à jouer avec des puissances qui les surpassent et à créer des abominations … des abominations telles que moi. Des êtres dont la seule raison d'être est la mort, Déesse sans visage que nous côtoyons sans qu'elle ne puisse nous étreindre si ce n'est le jour où nous devenons obsolète. Contrairement à mes vingt-deux camarades, ce jour n'est jamais arrivé pour moi et je me demande encore pourquoi. Cette question aussi reste sans réponse … quand les humains commenceront-ils à essayer de dompter ou de détruire le destin, le passé, le présent et le futur ? C'est une autre histoire, la mienne est loin d'être aussi romanesque d'une aventure dans l'espace et le temps … »

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 – Gestation jour 002  ⊷  ⊷  ⊷

Cela fait tout juste quatre mois que les Turks sont venus frapper à la porte de mon laboratoire de Mideel afin de me recruter pour ce projet secret et j'ai déjà mis en application mes études sur mon premier sujet humain. Le projet Phénix vise à trouver un moyen de tromper la mort afin de mettre fin au cycle auquel nous sommes tous soumis. Je dois avouer que je ne suis pas vraiment à l'aise, mais maintenant que je suis ici, je n'ai pas d'autre choix que de suivre le mouvement. Qui sait, peut-être que mes recherches pourrais faciliter l'existence de nombreuses personnes. Je me demande s'ils savent que je suis natif de Wutai ou si tous les employés subissent la même surveillance …
Le Directeur du projet n'est pas très accommodant, il a même éclaté de rire lorsqu'il a vu sur quoi portait mes recherches et j'ai l'impression qu'il attend juste mon échec pour pouvoir me railler. Je suis pourtant convaincu que Omega et Chaos sont la clef du cycle de vie et de mort qui régi notre monde. Est-ce bien raisonnable de le chambouler ? Je n'en suis pas certain. Je voulais juste comprendre. J'ai pu me procurer tout ce dont j'avais besoin grâce aux archives des études du Docteur Lucrecia Crescent. Personne ne semble prendre ses études au sérieux, alors on ne m’apporte pas beaucoup plus de crédit … pourtant, j'ai bien dû attirer l'attention de quelqu'un, sinon je ne serais pas ici.
Je suis donc en charge du Vingt-troisième sujet du projet "Phénix". L'ovule vient d'être fécondée dans un environnement de gestation synthétique composé d'une solution de Rivière de la Vie prélevée il y a quelques années par des confrères dans une caverne. Ma théorie est que, si nous voulons que les effets de ces recherches soient reproductibles et 'distribuables' le plus simple serait de créer une matéria avec le sujet, c'est pourquoi j'ai ajouté un grain de cristal provenant de la même caverne, car d'après les rapports du Docteur Crescent, cet endroit aurait donné vie à une Matéria remarquable dont nous n'avons plus aucune trace, j'espère ainsi pouvoir la dupliquer. Comme mes tests sur des sujets non humain semblaient plutôt prometteurs, j'ai bon espoir que cela marchera. Seul le temps nous le dira, nous n'avons plus qu'à attendre que l'embryon se développe.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 – Gestation jour 042  ⊷  ⊷  ⊷

J'ignore si c'est bon signe, mais le sujet présente un développement remarquablement rapide. A seulement six semaines de gestation, il est déjà aussi bien formé qu'un embryon de dix semaines, bien qu'il soit beaucoup plus petit. L'évolution du grain de cristal a lui aussi était remarquable, il s'est très tôt mêlé au corpuscule et, au stade actuel, il forme déjà une bille minuscule mais bien formée qui dépasse du sternum de l'enfant. J'avais quelques doutes quand à la viabilité de l'expérience en le laissant évoluer dans un environnement artificiel, mais je constate aujourd'hui à quel point c'est une chance de pouvoir observer directement la vie se créer sous mes yeux. Le sujet ne bouge pas beaucoup, mais le cristal qui s'est incrusté en lui brille de façon à ce qu'on puisse distinguer parfaitement son cœur qui bat à travers sa peau fine. C'est une expérience exceptionnelle, pourtant, cela me met plutôt mal à l'aise …
Ce sera une petite fille

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 – Gestation jour 105  ⊷  ⊷  ⊷

Le développement du sujet ne décélère pas et la matéria primitive qui s'est greffée à son corps a complètement disparu sous sa peau. Elle est encore visible car elle brille, mais je pense qu'on ne la verra plus du tout au terme de la gestation. Le directeur du projet a insisté pour que l'on commence les tests dès maintenant, mais je ne suis pas d'accord, je pense qu'il est très important que l'enfant ait une gestation sécurisé pour le laisser, lui et la matéria, se former complètement. Ces dernière semaines, j'ai pu constater qu'une tache de mako s'était formé sur son dos. Une toute petite tâche bleutée qui ressemble vaguement à un papillon. Ce n'est pas la première fois qu'un tel phénomène est observé sur un sujet aussi exposé à cette substance.
Nous avons déjà pu enregistrer une remarquable activité cérébrale, pourtant, le sujet reste aussi immobile qu'à sa sixième semaine. Elle à l'air si paisible

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 – Gestation jour 185  ⊷  ⊷  ⊷

Le développement physique du sujet semble stagner. Il est très bien formé, mais très petit. Comme je m'y attendais, la matéria primitive a complètement disparu et j'use à présent de scanner pour observer son développement. Elle n'a pas beaucoup grossi et semble s'être logée tout près du cœur du sujet. J'espère que cela n'engendrera pas d’ennui de santé, imprégner une matéria dans un corps n'a jamais eu de bon effet, alors qu'elle soit présente si près du cœur … mais j'ai bon espoir que l'avoir développé en même temps et à même le sujet dès sa fécondation annulera les effets néfastes.
Rien ne semble pouvoir perturber cette enfant. Elle a beau être petite, je crois que nous allons pouvoir mettre sa gestation à terme bien avant 270 jours …

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  25 décembre, année 00  ⊷  ⊷  ⊷

Cela faisait plusieurs jours que j'hésitais à la retirer de sa cuve de gestation … elle est toujours aussi petite et calme, mais elle frémi de plus en plus. Le directeur du projet voudrait qu'on la laisse là-dedans définitivement et que l'on pratique nos tests ainsi, mais je ne suis pas pour. C'est une enfant, pas un objet … et cela remet en question toutes les raisons de ma présence dans ce laboratoire. En fait, je n'ai réalisé tout cela qu'au moment où elle a ouvert les yeux … c'est arrivé ce matin, pour noël. J'étais en train de relever quelques données quand j'ai vu deux petites billes bleus flotter dans la cuve, elle avait les yeux ouvert … et j'aurais juré qu'elle me suivait des yeux. J'ai finalement décidé de la sortir de là.
Quand je l'ai prise dans mes bras, je me suis surpris à ressentir la même chose que lors de la naissance de mon fils. Mon cœur a fait un bon dans ma poitrine, elle était , dans mes bras … calme, elle me regardait. C'était une enfant, une petite fille avec un duvet blond sur la tête et de grands yeux vairons.  Qu'avais-je fais au nom de la science ? Qu'allais-je être obligé de faire à présent … ?
Elle mesure 40cm et pèse 2.3kg.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  03 mars, année 00  ⊷  ⊷  ⊷

Ces premiers mois ont été très difficiles. Je crois que je n'arrive pas à m'y faire : j'ai créé une petite fille et je vais devoir m'en servir comme vulgaire outil de recherche. Je n'arrive plus à fermer l’œil … j'ai longtemps pensé à démissionner, mais cela n'arrangerait rien. Je dois prendre soin d'elle maintenant, mais aucun de mes collègues ne voient les choses comme moi … je les envie. Pour eux, c'est plus simple, ce ne sont que des sujets d'étude … je crois que j'aimerais manquer de scrupule, juste pour pouvoir dormir une nuit …
Vingt-Trois, voilà le seul nom qu'on lui accordera. Elle est en très bonne santé, mais elle pleur sans arrêt. Je n'ai plus réussi à capter son regard depuis sa naissance et si cela m'inquiète un peu, ce n'est pas vraiment cela dont se préoccupe le directeur du projet qui exige des résultats. Je vais devoir me résigner à commencer les tests avant même qu'elle ne sache marcher … si ça ne tenait qu'au Professeur, il ne la laisserait jamais marcher, sans doute. Je n'ai jamais rencontré quelqu'un d'aussi détaché.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  19 avril, année 00  ⊷  ⊷  ⊷

J'ai remarqué que la tache de Mako sur son omoplate avait maintenant vraiment la forme d'un papillon. C'est tellement distinct qu'on jurerait que cela a été dessiné avec précision. Nos récents examen ont montré qu'une malformation interne la laisserait stérile ...

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  12  juillet, année 00  ⊷  ⊷  ⊷

Il m'était de plus en plus difficile de l'entendre pleurer, mais, voilà qu'il y a quelques semaines, elle a complètement cessé ses caprices, du moins, tant que je ne suis pas trop loin d'elle … Cela ne m'aide pas vraiment à trouver le sommeil, alors je passe souvent la nuit au laboratoire, mon bureau n'est pas si inconfortable. Il ne se passe pas un jour sans que j'ai envie de reculer et de poser ma démission, mais je crois que je ne pourrais plus vivre sans elle à présent. Je n'ai pas trop le choix de toute façon, soit je reste et je m'arrange moi-même pour qu'elle ne souffre pas trop des tests que le directeur du projet lui réserve, soit je l'abandonne et elle risque de ne même pas passer son premier anniversaire. Je n'ai pas le choix, je suis responsable d'elle à présent.
Poussé par le Professeur, j'ai dû commencer de premiers tests. Je crois que le fait qu'elle me regarde simplement sans rien dire pendant que je lui inoculais une souche de grippe fut bien pire que si elle avait pleuré … parce qu'elle me regardait, elle était paisible … comme si elle me faisait pleinement confiance. Elle a même souri lorsque j'ai retiré l'aiguille de son bras minuscule … cela m'a déchiré le cœur.
Je compte sur toi, Vingt-Trois … il faut que tu surmontes cette épreuve … si tu y arrives, je te sortirais d'ici, un jour ou l'autre, je t’emmènerais à la surface … tien juste bon jusque-là.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  30 juillet, année 00  ⊷  ⊷  ⊷

Elle s'est remarquablement bien remise du premier test, à tel point que le Professeur m'a soupçonné d'avoir biaisé l'expérience. La solution était de très faible concentration infectieuse, mais il n'empêche qu'un nourrisson lambda ne s'en serait pas si bien sorti. Je suis vraiment soulagé … mon expérience a fonctionné, cela veut dire qu'elle va pouvoir survivre jusqu'à ce que je trouve un moyen de la sortir de là. Le secteur est tellement sécurisé, je ne vais pas pouvoir faire ça n'importe comment.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  25 octobre, année 00  ⊷  ⊷  ⊷

Elle a fait ses premiers pas aujourd'hui.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  25 décembre, année 01  ⊷  ⊷  ⊷

C'est son premier anniversaire et elle est toujours en bonne santé. Les tests devraient s'intensifier à partir de maintenant, le professeur semble de plus en plus déterminer à tester la résistance de ce sujet qu'il semble particulièrement mépriser … et qui le lui rend bien. Vingt-Trois semble toujours aussi petite et maigrichonne, mais ce qui m'inquiète le plus, c'est son comportement. Elle a souvent le regard vague, je n'arrive que rarement à capter son regard et aucun de mes collègues n'a réussi à en capter un seul, ne serait-ce qu'une seconde. Elle est bien trop calme pour une enfant de son âge, même si elle pleure souvent quand je ne suis pas là, elle ne semble jamais tenter de prononcer le moindre son. Je me demande si elle ne souffre pas d'un trouble autistique … et si cela est dû aux expériences.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  25 décembre, année 02  ⊷  ⊷  ⊷

Elle fête aujourd'hui son deuxième anniversaire, mais elle ne parle toujours pas. Elle semble devenir de plus en plus hermétique à ce qui l'entour, notamment à l'égard de mes collègues. Cette année a été le théâtre de nouveaux tests que j'ai encore réussi à modérer, mais elle semble présenter une résistance à la maladie parfaitement inédite.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  25 décembre, année 04  ⊷  ⊷  ⊷

Elle a surmonté des tests de plus en plus rudes, prouvant une grande résistance à de dangereux virus ainsi qu'à la privation de nutriment et même d'eau. C'est la première fois qu'un sujet récoltent des résultats aussi probant et cela semble motiver le directeur du projet à pousser le vice encore plus loin. Au retour d'un de mes congés, j'ai découvert qu'elle avait une plaie assez profonde sur le bras, elle ne m'a rien dit, car elle ne parle toujours pas, mais en examinant son bras de plus près, j'ai vite deviné que cela avait été fait pas un scalpel. Quelqu'un a dû lui faire ça pour mesurer sa vitesse de cicatrisation, mais de toute évidence, elle ne dépasse pas celle d'une personne normalement constituée. Mais en voyant ça, je m'en fichais bien, de cette mesure … j'étais juste furieux …

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  25 décembre, année 05  ⊷  ⊷  ⊷

J'essaie de lui apprendre à lire et à écrire, elle à l'air de beaucoup aimer gratter les stylos sur le papier, elle essaie de reproduire ce qu'elle voit. Elle a essayé de dessiner mon visage à plusieurs reprises … j'ai gardé précieusement chacun de ses gribouillis. Elle prononcé son premier mot il n'y a pas longtemps. « Juis ». Cela n'a pas l'air de lui avoir vraiment délié la langue, mais elle le dit de temps en temps maintenant …plus précisément : lorsque je m'apprête à partir. Apparemment, elle refuse toujours de communiquer avec mes collègues, mais j'arrive bien à me faire comprendre quand je suis avec elle, tant bien que mal, nous communiquons.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  29  mars, année 06  ⊷  ⊷  ⊷

J'ai dû m'absenter plusieurs jours à cause d'une convocation à Junon et à mon retour, j'ai constaté avec horreur que le directeur avait encore fait preuve d'un gros excès de zèle. Il y a ici, dans les entrailles de Midgar, des pièces que l'on appelle « chambre blanche ». Les Restricteurs ont l'habitude d'y enfermer les sujets trop turbulents … c'est un châtiment horrible, une pièce blanche, vide, hermétique à tout stimuli extérieur. Les sujets deviennent plus fous encore après quelques jours là-dedans … Et le professeur … y a enfermé Vingt-Trois, tout le long de mon absence, elle était là-dedans et sans eau ni nourriture, contrairement aux autres. J'étais tellement furieux que j'ai failli lui casser le nez et même si je n'en suis pas arrivé là, mon comportement m'a valu une mise à pied de trois jours.
Je dois absolument la faire sortir d'ici …

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 – 15  août, année 07  ⊷  ⊷  ⊷

C'est interdit, mais je lui ai encore ramené quelques friandises pour qu'elle puisse goûter. Les sujets Phénix sont exclusivement nourri par solution nutritive perfusée, le Directeur du projet ne veut pas qu'ils ingèrent de la nourriture solide. Je lui ai aussi ramené quelques livres pour enfant et des magasines sur les sciences naturelles. Je sais qu'elle préfère les mathématiques – elle est déjà incroyablement douée pour résoudre des problèmes assez complexes – mais en apprendre un peu plus sur le monde extérieur ne peut pas lui faire de mal, surtout que je compte bien l'y emmener un jour ou l'autre. Bientôt …
Je n'ai pas l'impression qu'elle réalise qu'il existe vraiment quelque chose en dehors de ces murs et le fait que je m'absente encore régulièrement a l'air de beaucoup l'inquiéter. Elle a toujours du mal à s'exprimer – et elle ne parle toujours pas avec mes collègues – mais elle m'a dit un jour qu'elle ne voulait pas que je disparaisse … Je crois qu'elle pense que c'est ce qui m'arrive à chaque fois que je passe la porte du laboratoire.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 – 05 septembre, année 07  ⊷  ⊷  ⊷

Soucieux de s'assurer l'utilité d'un sujet potentiellement immortel, mes supérieurs ont jugé bon de commencer l'éducation militaire de Vingt-Trois. Elle est si petite, si frêle ... Je ne suis pas rassurée. Ils veulent qu'elle s’entraîne avec les autres enfants soldats, mais ils ne vont en faire qu'une bouché !

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  23 novembre,  année 08  ⊷  ⊷  ⊷

Cette fois c'est décidé, je vais la faire sortir d'ici. Les virus et les traitements qu'on lui fait subir sont de pires en pires et le Professeur à décidé qu'il était bientôt temps de passer au Test Final. J'ai déjà vu ce qu'il se passe, le sujet 17 aussi était très prometteur … jusqu'à ce fameux test final qui leur sert, par la même occasion, à forger le caractère et la cruauté de leurs soldats de Deepground. Elle est la dernière, maintenant. Si Vingt-Trois montre une grande résistance à la sous-nutrition ou à la maladie, rien n'indique qu'elle pourrait survivre à ça ! Elle est si fragile qu'elle se blesse facilement et elle ne cicatrise pas plus vite que n'importe quel autre enfant lambda. Elle ne survivra jamais à ça … je dois la faire sortir de là.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Projet Phénix, Sujet 23 –  03 décembre,  année 08  ⊷  ⊷  ⊷

J'ai réussi. Je ne pensais pas que ça marcherait, j'étais tellement nerveux … mais j'ai réussi ! Le Test Final était programmé pour le jour de son neuvième anniversaire, mais plus tôt nous partions, mieux c'était. Je suis arrivé ce matin avec une petite valise pleine de matériel médicale et je n'ai jamais transpiré autant que lorsqu'il m'ont demandé de l'ouvrir à mon arrivé, à ce moment là, j'étais terrifié à l'idée qu'il me demande la même chose en partant ! J'ai supprimé toutes les données concernant le sujet 23 afin que le projet ne soit plus jamais reproductible.
Arrivé dans la cellule de Vingt-Trois, j'ai vidé le matériel pour lui demander de rentrer dedans. Elle est si petite que je n'ai eu aucun mal à refermer la valise avec elle à l'intérieur … et aucun mal non plus à la porter. J'ai cependant dû la rassurer avant qu'elle accepte que je referme, elle avait peur … il faut dire que je n'arrivais pas à être aussi calme que d'habitude, elle devait sentir que j'étais nerveux. Elle m'a même demandé, le plus calmement du monde - comme si elle était prête à l'accepter si c'était ma volonté - si c'était pour l'emmener au rebut, mais je l'ai aussitôt rassurée … Je lui ai demandé de me faire confiance et je sais qu'elle me fait naïvement confiance … j'espérais simplement le mériter. Et je suis passé … ça a fonctionné ! Une fois passé les portes des sous-terrains puis de la Tour, je savais qu'il ne me restait plus qu'à m'éloigner d'ici le plus vite possible. Il a dû leur falloir plusieurs heures avant de remarquer que le sujet avait disparu de sa cellule et encore un bon moment avant de se rendre compte qu'elle ne s'était pas simplement perdue dans les labo (car c'était déjà arrivé). J'ai directement foncé jusqu'à la ferme Chocobo sans oser m'arrêter … je l'ai laissé dans la valise tout ce temps, mais j'avais tellement peur de m'arrêter et que quelqu'un nous rattrape ! Quand nous sommes arrivés à la ferme des chocobos, je me suis arrêté un peu à l'écart des box pour enfin la sortir de là … elle dormait paisiblement. Elle me fait toujours tellement confiance … même si j'ai réussi à la sortir de cet enfer, je n'ai toujours pas l'impression de le mériter.
Quand je l'ai réveillé, elle a d'abord sourit en me regardant … et j'ai eu la peur de ma vie quand elle s'est mise à hurler en refermant sa valise ! Je n'avais pas remarqué qu'un chocobo se baladait autour de l’enclos et qu'il était juste derrière moi. Sur le coup, j'étais certain de me retrouver nez à nez avec la Shinra … mais non. Juste ce gros oiseau jaune qui partait en courant, sans doute aussi effrayé que moi par les cris de Vingt-Trois. Lorsque j'ai ouvert à nouveau la valise, elle s'est aussitôt agrippé à moi. Elle avait l'air d'avoir peur de tout, des chocobos un peu plus loin, de l'herbe sous nos pieds, du ciel au dessus de notre tête … Elle avait peur de ce plafond si haut, trop haut, elle avait l'impression qu'elle allait y tomber. Je l'ai rassuré comme j'ai pu et j'ai réussi à la convaincre d'essayer de marcher dans l'herbe. Comme elle n'avait pas encore de chaussure, j'ai enlevé les miennes pour lui montrer qu'il n'y avait pas de risque – et ce n'était pas facile en la gardant dans les bras. Quand elle a finalement posé pied à terre … elle a aussitôt de nouveau sauté dans mes bras. Ça ne va pas être facile …
Nous sommes rentré dans l'auberge. Il n'est pas question d'y passer la nuit, je ne veux pas qu'on s'arrête avant d'avoir quitter le continent. J'ai une connaissance qui va nous faire traverser tout près du Fort Condor. Vingt-Trois s'est changée et c'était la première fois qu'elle mettait des chaussures, elle a eu un peu de mal à marcher, mais comme elle veux que je la porte, ça ne fait pas beaucoup de différence. Je lui avait acheté une robe bleu et un manteau assorti, ça lui va plutôt bien. Nous allons bientôt partir pour l’embarcadère, j'ai troqué ma camionnette contre un chocobo … il ne reste plus qu'à convaincre Vingt-Trois de montrer dessus.
Vingt-Tois … Je ne peux décemment plus continuer de l’appeler comme ça. Nous devons lui trouver un vrai prénom. Je l'aiderai, mais ce sera à elle de choisir.

⊶  ⊶  ⊶  Docteur J. Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Reanbell –  25  décembre,  année 09  ⊷  ⊷  ⊷

Nous avons traversé le continent en essayant de nous faire le plus discrets possible, mais la Shinra semble se trouver partout. Nous sommes finalement arrivés au Canyon Cosmo ce matin, pour son neuvième anniversaire et je pense que nous pourrons être tranquille dans ce village. Heureusement, elle semble beaucoup aimer se déguiser, cela nous aide à brouiller les pistes, mais j'ai constamment l'impression que les Turks sont sur nos talons.
Elle a finalement choisi son prénom : ce sera Reanbell. Elle a trouvé ce nom dans une bande dessinée, ces choses ont l'air de beaucoup plus plaire. Un de mes contacts nous a procuré de faux papiers pour faciliter nos déplacements et nous n'avons pas rencontré de problème jusque-là. Elle a finalement vaincu sa peur des chocobos, mais elle craint toujours de tomber dans le ciel, alors elle évite de trop lever la tête. Je dois la rassurer sur à peu près tout ce que nous rencontrons, car elle a peur de tout. Des arbres, des fleurs, de la mer … et le plus compliqué : de la nourriture. Elle commence à bien s'y faire maintenant, mais j'ai eu peur pendant un moment qu'elle ne s'habitue jamais à manger solide, car je n'avais emporté aucune perfusion. Je lui prépare beaucoup de soupe pour la soulager un peu, elle commence à s'habituer. Malgré tout, je pense qu'une de ses premières expériences culinaire lui laissera un mauvais souvenir pendant longtemps. Nous faisions escale à Corel et j'avais commandé une spécialité du coin : la choucroute. Par mégarde, le serveur a trébuché près de nous et Reanbell s'est retrouvé avec le plat sur la tête, plein de chou dans les cheveux … elle était terrifiée, j'ai même eu du mal à la rattraper, parce qu'elle courait dans tous les sens en hurlant ! C'est plutôt drôle en y repensant, mais la pauvre n'est pas prête d'en rire, je crois … Elle me fait souvent promettre, le soir, que la choucroute ne viendra pas l'attaquer dans la nuit.
Comme j'essaie de lui faire goûter un maximum de chose, je crois que j'ai trouvé son fruit préféré : le citron. Elle a adoré sa tarte d’anniversaire. Je n'en reviens pas qu'elle ait déjà neuf ans aujourd'hui … Elle parle encore très peu, jamais aux autres, mais elle apprend très vite tout ce que je peux lui enseigner et elle est très curieuse. Je suis impressionné par ses capacités mnésique, déjà en laboratoire, on avait découvert qu'elle était dotée d'une mémoire eidétique, mais même parmi les personnes dotés de telles facultés, je pense que rares sont celles à être si remarquables. J'ai peut-être perdu mon objectivité scientifique … pour moi, elle est la plus parfaite des petites filles. Même si elle m’appelle toujours Juis.
Je vais continuer ce journal. Je me moque bien de sa teneur scientifique à présent … je veux juste graver ces souvenirs quelque part.

⊶  ⊶  ⊶  Juris Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Reanbell –  03  mai,  année 09  ⊷  ⊷  ⊷

Les Turks sont venus ici mais ils ne nous ont pas trouvé. Les habitants du Canyon ne sont pas du tout coopératif avec la Shinra, alors ils nous ont couvert … mais j'ai peur que les Turks se doutent de quelque chose ou d'attirer des ennuies aux habitants du village. Nous allons partir demain matin, je pense que notre dernier refuge ne peut que être Wutai … J'ai encore des amis là-bas, je sais que je serais toujours le bienvenu, mais ça fait tellement longtemps que je ne suis pas allé dans mon village natale que cela me fait un peu peur. Et puis, il y a la guerre là-bas. J'ai entendu dire que le première classe Sephiroth pourrait bien être celui qui fera pencher la balance de la victoire en la faveur de la Shinra, mais nous n'avons nulle part d'autre où aller et le front Wutaien a encore le dessus, pour le moment. Au moins, je suis sûr que les Turks ne pourront pas nous trouver là-bas, ni eux, ni personne d'autre.
Reanbell avait l'air triste de devoir partir, mais elle est toujours prête à me suivre n'importe où sans broncher. Je culpabilise un peu, parce qu'elle avait commencé à s'habituer à certains habitants d'ici, à tel point qu'elle avait même commencé à leur parler un peu ou à tenter des échanges … et je vais l'obliger à tout recommencer à zéro.

⊶  ⊶  ⊶  Juris Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Reanbell –  22  juillet,  année 09  ⊷  ⊷  ⊷

Voilà quelques mois que nous sommes à l'abri dans ma contrée natale. Malgré la guerre, nous sommes en sécurité dans une zone protégée, loin du front. J'ai revu quelques vieux amis qui se sont très vite intéressés à Reanbell et aux raisons qui me pousse à fuir la Shinra avec elle. Je ne leur ai jamais parlé de ce que je faisais pour la Shinra, au sein de Deepground … même si je l'avais voulu, cela aurait été impossible, le projet était classé secret et nos échanges avec l'extérieur étaient très scrupuleusement surveillés. J'aime ma terre natale et mes amis, mais je sais aussi à quel point ils peuvent être bornés … ils seraient prêt à tout pour avoir un avantage sur la Shinra, et s'ils savaient dans quel circonstance Reanbell était née … sans nulle doute qu'ils auraient essayé d'en tirer profit, quitte à lui faire du mal. Il était hors de question de leur dire que cette petite avait été l'objet d'expérience sur l'immortalité … j'ai simplement évoqué la mako et ils n'ont pas eu de mal à me croire quand j'ai dis que je l'ai simplement sauvée d'une mort certaine en étant considérée comme un échec, car elle n'avait vraiment pas la carrure d'un potentiel soldat … elle en avait cependant l'étoffe, elle a très vite voulu apprendre à se battre avec les autres jeunes recrues du village, qui apprennent les arts martiaux très tôt. Elle est plutôt douée, mais j'espère bien qu'elle n'aura jamais à se battre pour vivre.
Elle semble bien se plaire ici, je crois qu'elle est enfin prête à s'épanouir. Je me souviens d'une conversation que nous avons eu lorsque je l'ai emmené jouer au parc … elle grignotait sa tartelette au citron en regardant les autres enfants retourner vers leurs mères et elle m'a demandé qui étaient toutes ces « dames ». J'ai essayé de lui expliquer ce qu'était une mère et une famille … c'est là qu'elle m'a dit : « Alors tu es ma maman Juis ! ». Cela m'a fait rire, mais plus   encore … ça m'a touché au cœur comme une flèche explosive. Je venais juste de remarquer que cela faisait des années que je la considérais déjà comme ma propre fille … sans doute depuis le jour où elle a ouvert les yeux pour la première fois. Et aujourd'hui, elle me considère comme son père …

⊶  ⊶  ⊶  Juris Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Reanbell –  25  décembre,  année 10  ⊷  ⊷  ⊷

Nous fêtons ses dix ans aujourd'hui et j'ai peur pour l'avenir, son avenir. La guerre fait toujours rage et la Shinra prends un peu plus de terrain chaque jour. Reanbell commence à s'épanouir, elle parle un peu plus aux gens, je crois même qu'elle s'est fait quelques camarades … et elle a l'air d'adorer la bagarre. Elle a tellement changé en un an … dire qu'il n'y a pas si longtemps, elle avait encore peur de tout ! Cela dit, vu sa tête à chaque que l'on lange de la salade de chou, je crois qu'elle a toujours peur de la choucroute
Je ne veux pas la dépayser une fois de plus, mais sa survie est le plus important … peut-être que nous devrions partir d'ici … mais nous n'avons plus nulle part où aller … Peut-être dans le nord ?

⊶  ⊶  ⊶  Juris Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Reanbell –  11  septembre,  année 10  ⊷  ⊷  ⊷

Nous ne sommes jamais parti de Wutai … j'ai eu tore. Peut-être que nous n'aurions eu nulle part où aller, mais au moins, nous ne serions pas là. Quand le conflit s'est étendu jusque dans la zone dans laquelle nous étions réfugiés, nous avons tenté de fuir avec quelques autres habitants. Malheureusement, les soldats nous on rattrapé … et ils avaient toujours notre signalement. Je ne sais pas ce que sont devenus les autres prisonniers de guerre, mais plusieurs de mes amis sont morts en voulant se battre plutôt que se rendre … la fierté Wutaienne ne les aura certainement pas sauvé. C'était un spectacle terrible, le feu, le sang, les cris … j'ai serré Reanbell dans mes bras en lui cachant les yeux, je ne voulais pas qu'elle voit ça … mais tous ces cris …
Nous sommes dans un navire militaire en direction de Junon où le Professeur nous attend. Elle a peur, moi aussi, mais j'essaie de la rassurer et de lui faire croire que l'on voyage juste une fois de plus … j'ai l'impression qu'elle fait semblant de me croire, pour me rassurer en retour. J'ai peur, j'ai tellement peur pour elle … Je ne me fais pas d'illusion à mon sujet, je sais très bien quel sort la Shinra réserve aux traîtres … mais Reanbell, que vont-il faire d'elle ? Ils vont vouloir continuer les expériences, elle va souffrir et ils vont finir par la tuer en la donnant en pâture aux soldats du Deepground … Je dois trouver une solution. Je dois absolument trouver une solution.

⊶  ⊶  ⊶  Juris Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  Reanbell –  12 septembre,  année 10  ⊷  ⊷  ⊷

Reanbell,
A l'heure où j'écris dans ce carnet, tu dors paisiblement à mes côtés, mais quand tu liras ces lignes, j'aurais sûrement déjà rejoins le Lifestream et toi tu seras seule, mais loin de la Shinra. Je veux que tu gardes précieusement ce carnet … il contient notre vie, mais aussi mes erreurs. Quand tu seras assez grande pour comprendre, peut-être que tu me pardonneras ce que j'ai fais, ou peut-être que tu me détesteras plus encore … mais sache qu'il est important que tu continues à vivre sans moi. Cela va être très difficile, mais tu es malignes, tu es fortes … tu es la petite fille la plus intelligente que j'ai jamais connu. Tu peux t'en sortir.
Mais erreurs on fait beaucoup de mal, à toi plus qu'aux autres … mais c'est grâce à elles que je t'ai connu, et n'en doute jamais, je t'ai aimé profondément, comme un père aime sa fille et je veillerai toujours sur toi. J'espère que tu respecteras pour dernier souhait : je veux que tu vives le plus longtemps possible. Je te souhaite de fonder une famille, d'aimer et d'être aimée. Je souhaite que tu sois heureuse et que tu offres ce sourire que je chéri tant à ceux qui feront partie de ta vie à l'avenir.
Rejoint le Fort Condor, c'est à l'est d'ici. Là-bas, tu trouveras de l'aide. Je sais que tu peux y arriver. Je crois en toi, Reanbell. J'aurais tant d'autres choses à te dire … mais le temps m'est compté.
J'espère que tu me pardonneras un jour.
Je t'aime,

⊶  ⊶  ⊶  Juis ⊷  ⊷

 



 
Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 

.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 1033

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Reanbell Valdès | The butterfly who dreamed about a maiden   Mer 18 Jan - 10:13

Expérience



⊶  ⊶  22 septembre,  année 10  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Je n'ai pas trouvé le Fort Condor, je crois que je me suis perdue et j'ai peur. Pourquoi est-ce que tu es parti dans le Lifestream ? J'aimerais bien que tu reviennes, s'il-te-plaît … je te promets que je serais sage, je n'aurais plus peur de la choucroute ! Quand le Professeur est arrivé, tu m'as dis de sauter dans l'eau, mais je ne l'ai pas fais tout de suite, je suis désolée, c'est de ma faute si il t'a fait mal. Tu es venu devant moi, pendant que je passais par la fenêtre, il y a eu ce gros bruit … j'ai voulu venir te voir quand tu es tombé, mais j'ai glissé dans l'eau. Est-ce que c'est grave, Juris ? Est-ce que tu peux revenir, s'il-te-plaît ? Je suis perdue. S'il-te-plaît Juris …
Quand je suis tombée, j'ai avalé beaucoup d'eau … et un gros animal gris m'a aidé à rejoindre la plage. Tu me l'as montré dans un livre une fois, c'était un dauphin ! Mais il n'a pas voulu me dire où tu étais … Je ne t'en veux pas tu sais. Je te le promets. La pluie n'arrête pas de tomber depuis ce jour-là.
Est-ce que tu reviens bientôt, Juris ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  10 octobre, année 10  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
J'ai trouvé une caverne très confortable. Un homme dort à l'intérieur, il ronfle et il n'a pas l'air de vouloir se réveiller, tu crois qu'il m'en voudra si je lui prend un peu de nourriture ? Je sais qu'on doit toujours donner des gils en échange de quelque chose qu'on prend, mais je n'en ai pas, on aura qu'à revenir pour lui en donner plus tard ? Quand tu seras là. J'ai trouvé une carte chez lui, je pourrais lui emprunter aussi. Le Fort Condor à l'air d'être très loin maintenant, je suis désolée, mais je ne pense pas que je vais y aller. Midgar n'est pas très loin, alors je vais aller là-bas … c'est de là qu'on vient, alors peut-être que tu es retourné là-bas ?
Est-ce que tu es fâché, Juris ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  15 octobre,  année 10  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Je viens d'arriver à Midgar, mais c'est vraiment très grand ! J'ai un peu peur, mais je te promets que je ne suis plus une froussarde, je ne pleurerai plus. J'ai trouvé un endroit où le plafond est moins haut et où il ne pleut pas. Ici, on dirait qu'il y a pleins d'enfants qui n'ont pas de maman. Je n'ai pas envie de leur parler pour leur demander, mais je pense que c'est ici qu'ils doivent les attendre, alors je vais t'attendre ici aussi.
Tu arrives bientôt, hein, Juris ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  25 décembre,  année 11  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Aujourd'hui c'est mon anniversaire et il fait froid. D'habitude tu me fais toujours un gâteau et un cadeau, mais pas aujourd'hui. Tu es fâché ? J'ai essayé d'être sage, mais les gens ici ne sont pas très gentils. Quelques personnes laissent des gils à côté de mon carton, mais je n'en ai pas toujours assez pour avoir de la nourriture en échange … heureusement, je n'ai pas très faim. Par contre, je commence à être fatiguée. J'ai entendu dire que des gens donnaient des gils en échange de choses en ferraille que l'on trouve dans les Taudis. Je pense que je suivrais les autres enfants un jour, pour voir où ils vont chercher ça.
Si un jour j'ai beaucoup de gils, tu reviendras ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  30 mars,  année 11  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
J'ai passé beaucoup de temps à chercher de la ferraille, je voulais avoir plein de gils en échange pour que tu reviennes, mais des grands sont arrivés et ils m'ont tout pris sans me donner de gils ! Ce n'est pas bien, ça, hein Juris ? En plus ils ont cassé mon carton et abîmé  ton carnet, j'étais furieuse, alors on s'est battu, mais ils était trois, et très grands ! Je t'assure que j'aurais pu gagner, mais ils ont triché. Tu m'en veux Juris ? Je te promet que je deviendrais plus forte, mais si tu reviens maintenant ça serait plus simple.

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  25 décembre,  année 12  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Aujourd'hui c'est mon anniversaire, mais tu n'es toujours pas là. J'ai entendu des enfants dire que quand les gens partent aux Lifestream, ils ne reviennent jamais : c'est qu'ils sont morts. Mais ils disaient n'importe quoi, hein Juris ? Tu vas revenir toi ? Le Lifestream, ce n'est pas si grave, si ? Tu as dis que j'étais née dedans, alors c'est que ça doit être bien, non ? Je n'ai pas compris ce mot : mort. C'est peu bête que les gens décident d'un coup de ne plus bouger et d'aller au Lifestream sans plus jamais revenir, tu ne trouves pas ? Il leur suffirait pourtant juste de bouger …

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  13 mars,  année 12  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Aujourd'hui, il y a eu une grosse bagarre dans la rue et je crois que je commence à comprendre certaines choses … Un homme est tombé après un grand bruit : quelqu'un venait de lui tirer dessus avec un pistolet, comme le Professeur a fait avec toi. Tout le monde a pris peur et s'est mis à courir, alors je suis allée voir le monsieur qui est tombé pour l'aider à se relever, mais il a refusé de bouger ! Pourquoi il ne voulait pas bouger ? Pourquoi tu ne veux pas revenir ? Juris, je ne comprends pas, je trouve ça tellement stupide ! Il était là, il lui suffisait de bouger pour nettoyer ses vêtements tout taché de sang, mais il restait là sans rien faire !
Je l'ai secoué comme si ça avait été toi, mais il n'a toujours pas bougé. Une vieille dame est finalement arrivé et m'a emmené à l'écart pendant que des gens mettaient le monsieur dans un sac. Elle m'a expliqué qu'il ne pouvait plus bouger parce que son esprit était parti au Lifestream, là où tu es. Je lui ai dis que c'était stupide, qu'il lui suffisait de bouger, mais elle m'a dit que ce n'était pas de sa faute, qu'il ne pouvait pas. Il pleuvait si fort aujourd'hui que même les taudis étaient tout trempés.
Est-ce que quelqu'un te retiens, Juris ? Est-ce tu veux que je vienne te chercher ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  25 décembre,  année 15  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Cela fait bien longtemps que je n'ai pas pris le temps d'écrire dans le journal … mais j'ai grandi et j'ai compris beaucoup de choses. En fait, je n'ai pas ouvert le journal depuis que j'ai réalisé que tu ne pourrais pas revenir … et aujourd'hui, en relisant ton message et toutes tes notes, j'ai enfin compris. J'ai compris ce que tu as fais, de bien et de mal …  C'est stupide de t'écrire comme ça, je ne sais pas si tu peux lire ou prendre connaissance de ce que j'écris d'une façon ou d'une autre … tu as dis que tu veillerais toujours sur moi, alors c'est que tu dois bien me voir, non ? C'est ce que pense les vieilles dames du secteur 7.
Je ne sais pas si je t'en veux ou si je peux te pardonner. J'existe grâce … à cause de toi et je ne sais pas quoi faire. Je suis devenue forte, je récupère des matériaux dans des endroits dangereux où personne n'ose aller et je ne me laisse plus voler grâce aux techniques de combat que j'ai appris à Wutai et perfectionnées dans la rue. Tu voulais que je vive, alors je vie … mais je ne pourrais pas réaliser tous tes souhaits. Je ne sais pas trop en quoi consiste l'amour, mais si c'est vraiment ce que j'ai ressenti pour toi, alors je préfère m'en passer. Je n'en ai pas besoin, je n'en veux pas. Je t'ai aimé et tu es parti et maintenant je suis seule. Je ne veux plus être abandonné, Juris, alors le mieux c'est que je reste toute seule. De toute façon les gens ne me mette pas à l'aise, ils s'expriment bizarrement, j'ai l'impression qu'ils font exprès de dire des trucs bizarres pour que je ne comprenne pas.
Je viens régulièrement en aide aux personnes âgés d'une résidence dans le Secteur 7, une vieille dame m'a offert de vivre avec elle en échange de quelques services … les matériaux que je trouve me permettent de faire quelques économies, mais je ne pourrais pas avoir d'appartement avant longtemps à ce rythme. Je pense que je vais accepter …

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  17 janvier,  année 15  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Quand je suis allée vendre des matériaux au marché des taudis du secteur 6 aujourd'hui, un homme m'a dis que je pourrais me faire beaucoup plus d'argent beaucoup plus facilement si je le suivais, alors c'est ce que j'ai fais. Il m'a emmené au Wall Market, on m'a toujours déconseillé d'aller dans cet endroit, mais je ne voyais pas ce qui pouvait m'arriver de grave, au pire, je pouvais courir. Dans une ruelle un peu à l'écart, il m'a attrapé et a commencé à tirer sur mes vêtements … je pense qu'il voulait me les voler ! Je ne comptais pas me laisser faire, mais il était sacrément fort. J'ai réussi à le mordre de toutes mes forces et il m'a frappé. C'est à ce moment là qu'un grand bruit a résonné … Un bruit que je connaissais que trop bien. En me retournant, j'ai vu qu'il était par terre, il ne bougeait plus … Un peu plus loin, un homme avec un costume noir tenait un pistolet, son visage m'a marqué. Il était parfaitement inexpressif, quoiqu'un peu sévère. J'ai fini par reconnaître son costume : c'était un Turk. En repensant à ce que tu avais écris, j'ai cru qu'il allait m'emmener, mais il m'a simplement demandé si j'allais bien : j'ai juste hoché la tête. Il allait partir, mais je l'ai retenu. Je lui ai tendu tous les gils que j'avais sur moi : je voulais acheter son arme. Toujours aussi calme et indéchiffrable, il me la alors donné sans prendre les gils en échange en me disant d'en faire bon usage. C'est ce que je vais faire.
Ce Turk était incroyable. Je pense que je devrais prendre exemple sur lui … je ne veux pas les gens savent ce que je pense. Je suis désolée, Juris, mais plus personne ne verra mon sourire.

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  15 février,  année 17  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Grâce au pistolet du Turk, j'ai pu faire beaucoup de missions. Je ne suis plus obligée d'éviter les zones avec des monstres, je peux les combattre maintenant ! Je gagne assez d'argent pour avoir mon propre appartement maintenant, mais je vais rester chez la vieille dame, elle a besoin de moi … mais elle ne veut pas que je lui paie de loyer. Je vais bientôt investir dans une nouvelle arme – j'ai appris beaucoup de chose là-dessus grâce à des magazines - , ou peut-être une matéria. J'en ai trouvé une lors d'une mission il n'y a pas longtemps, la foudre est plutôt pratique.

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  15 décembre,  année 20  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Le Secteur 7 s'est effondré. Personne ne s'y attendait …  J'étais chez la vieille dame quand c'est arrivé, il y a eu un bruit énorme, comme si la planète elle-même se mettait à bouger, mais c'est la plaque qui s'effondrait sur nous. Nous sommes restées coincées dans une partie de la résidence qui s'est retrouvé à peu près épargné par le hasard de la chute des divers gravas. Une poutre est tombée sur la vielle dame juste devant moi, sur ses jambes … et elle est morte quelques heures plus tard. J'ai essayé de sortir de là et de chercher des survivants … ne n'ai trouvé qu'une petite fille dont le bras avait été sectionné par la chute d'un grava métallique. Je l'ai porté et j'ai essayé de me frayer un chemin vers la surface mais … tu sais combien de mètre de taule représente une plaque, toi ? Elle n'a pas tenue le coup et je suis restée bloquée là-dessous avec tous ces gens qui ne bougent plus ... ça fait des jours maintenant. Je n'arrive pas à trouver la sortie. Je suis tellement fatiguée, Juris …
Peut-être qu'on va bientôt se revoir …

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  05 janvier,  année 21  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Je crois que j'ai dû dormir pendant des semaines. Quand j'ai finalement réussi à atteindre la surface, il y avait cette énorme boule de feu dans le ciel, fonçant droit sur Midgar. Je n'ai pas compris ce que c'était, ni ce qu'il se passait … partout autour de moi, il n'y avait que des gravas et personne. J'avais l'impression d'être seule en ville … J'ai entendu parler de l'enfer, à cet instant, j'étais certaine d'y être. J'ai couru, j'ai tenté de trouver quelqu'un, n'importe qui, qu'on m'explique ce qu'il se passait ! Après plusieurs minutes de recherche, j'ai aperçu des enfants courir pour tenter de se réfugier dans une cabane en taule. J'ai couru vers eux, c'est à ce moment là que ça s'est produit … la Rivière de la Vie a jailli et recouvert le ciel de Midgar. Je ne comprenais toujours pas ce qu'il se passait, j'avais l'impression d'être en plein cauchemar …
La rivière de la vie s'est ruée sur le Météore pour l’arrêter, mais la ville n'en a pas été moins ravagée. J'ai été soufflée par la force du phénomène et j'ai perdu connaissance … a mon réveil, tout était calme. J'ai alors retrouvé la cabane où s'était enfermé les enfants … tous inertes. Encore. Leur peau était couverte d'une matière noire visqueuse … qu'est-ce qui leur est arrivé ? Je l'ignore. Mais pourquoi n'ai-je pas subi le même sort ? Tu aurais sûrement pu me l'expliquer …
Midgar a été détruit, mais le monde est sauf, enfin, à peu près. Apparemment, j'ai manqué beaucoup de chose pendant que j'essayais de me sortir des décombres du secteur 7. La Shinra n'est plus, l'exploitation de la mako a complètement cessé. Maintenant il va falloir tout reconstruire.

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷


⊶  ⊶  07 juillet,  année 22  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Deux ans sont passés depuis la catastrophe du Météore et je suis toujours en vie. Je suis officiellement devenue Mercenaire et je gagne maintenant bien ma vie. J'ai pu me rendre utile lors de la reconstruction et cela a payé. Je vie dans la nouvelle ville de Edge. Il y a quelques jours, j'ai bien crus que le ciel allait encore nous tomber sur la tête. J'ai fais une mauvaise rencontre en allant à la rencontre des enfants Géostigmates dont j'essaie de m'occuper, je n'ai pa réussi à empêcher qu'on les enlève, mais peu de temps après, une pluie étrange est tombée du ciel et a soigné tout le monde. Il paraît que c'était l’opération de la fille qui occupait l'église des taudis du secteur 5, d'après les enfants, elle aurait des pouvoirs particuliers …

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  31 juin,  année 23  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Je pensais qu'ils avaient tous disparu avec la Shinra, mais ils sont là … les soldats de Deepground. Je vais porter main forte à la W.R.O, je sais à quel point ils sont dangereux, ils ont déjà fais beaucoup de dégâts. Après toutes ces années, je pense qu'aucun d'eux ne se souvient de moi, surtout que j'ai beaucoup changé, ils doivent avoir oublié jusqu'à mon existence … mais je ne peux m'empêcher d'angoisser à l'idée qu'ils me retrouvent … Le Test Final

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  10 juillet,  année 23  ⊷  ⊷  ⊷

Juris,
Deepground a été défait, bien qu'ils soient parvenus à invoquer Omega. J'étais à Midgar à ce moment là et j'ai ressentie quelque chose d'étrange dans ma poitrine … Je me souviens de ce que tu as écris sur ma conception, est-ce que tu penses vraiment que cette matéria a grandi en moi et qu'elle est liée à Chaos et Omega ?
Tout est fini maintenant de toute façon, enfin, je crois … La rivière de la vie est retombée comme de la pluie … la rivière de la vie, les âmes de la planète … est-ce que tu étais là … ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

⊶  ⊶  05 septembre,  année 23  ⊷  ⊷  ⊷

Juris, 
Ce matin, j'ai trouvé un chaton dans un carton, abandonné sous la pluie dans une ruelle de Edge. Il a l'air un peu stupide et il a une drôle de tête, mais je l'ai ramené à la maison. Il a l'air de bien se plaire dans l'appartement, mais il grimpe partout. C'est quoi ce chat, franchement, une sorte de prototype ninja ?
Des rumeurs circulent en ce moment … il paraît que les morts reviennent à la vie. Personne n'y croit vraiment, mais dans la guilde des mercenaires, ont a bien remarqué une recrudescence de monstres dans le coin … quelque chose ne tourne pas rond, tout n'est pas fini.
…. Juris … peut-être que tu vas enfin revenir … ?

⊶  ⊶  ⊶  Reanbell Valdès ⊷  ⊷

 

   
   
   
   

           
     
Joueur

     
 

Pseudos : Nika, Ookami, Louve, Dark6Nika  


     

Age : 23 ans


     

Anniversaire : 12 juillet

 
     

Depuis combien de temps faites-vous du RP ? 10 ans


     

Niveau de connaissance FFVII : C'est quoi ça, fvi ?


     

Où nous avez-vous trouvé ? A la base j'étais partie me faire un sandwich quand un tardigrade m'a pris en otage et m'a emmené dans son vaisseau spatial. Du coup je lui ai mis une pâquerette dans le nez (bien sûr que si les tardigrades ont un nez !) et comme y avait plus de jambon, j'ai finalement décidé d'aller me coucher, c'est dans mon lit que j'ai trouvé ce forum, juste sous mon oreiller en peau de pampa.


     

Votre avis sur notre humble repaire : ça manque de canard.


     

Autre chose ? J'ai dû poster en deux fois, c'était trop long éoè

 
.:.
     

Code du règlement : Moi qu'à encore encore fais ♥


 
Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 

.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Reanbell Valdès | The butterfly who dreamed about a maiden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Just like we dreamed it...
» 07. The Butterfly Ball and the Grasshopper's Feast // stupid car !
» Butterfly Art' [Open 0/1]
» La théorie de ... Butterfly Effect [Terminée]
» BARBARA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Start a new game :: Nouvelle partie :: Présentations validées-
Sauter vers: