AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Je viens pour les cookies [PV Ignichou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 856

Inventaire
•:
MessageSujet: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Ven 4 Jan - 19:31

« Je viens pour les cookies »
▵ Reanbell & Ignis ▿






« Juris,

Je prouverai que tu as existé. »


La chambre d'hôtel qu'elle avait loué à Junon ressemblait de plus en plus à ces bureaux d'enquêteurs criminels névrotiques que l'on voyait dans les séries adaptés de clichés. Elle avait amassé un tas de documents, de photos et de coupures de journaux sur ses cibles. Elle avait accroché bon nombre d'entre eux sur le mur qui faisait face à la petite table et à la chaise médiocre qui faisait office de bureau, le reste traînait ça et là avec une organisation particulière qui ressemblait à de la négligence. En fait, cela ne lui servait pas à grand chose de garder tout ça en évidence, si ce n'est à raviver sa détermination à chaque fois qu'elle posait les yeux dessus. Le fait est qu'elle savait très bien ce qu'elle avait à faire. Elle connaissait sa prochaine cible et elle savait déjà où le trouver. Elle savait comment l'atteindre malgré sa discrétion évidente … ce qu'elle ne savait pas encore, c'est si il détenait bel et bien les informations qu'elle cherchait … les probabilités étaient très fortes, mais elle avait déjà été déçue par une précédent cible qui aurait normalement elle-aussi dû détenir les informations qui l'intéressaient et les lui céder facilement. En tant que mercenaire ayant accomplit pas mal de mission de sous-fifre, elle savait à quel point les « grands » de ce monde ne se méfiaient pas de ceux qu'ils considéraient à peine plus que des ombres. Le secrétaire personnel de l'ancien président Shinra devait forcément savoir beaucoup de choses. Peut-être.

Elle n'était plus sûre de rien. Elle commençait à avoir peur. 

Consciente de son état de nervosité et du fait qu'il n'était jamais bon d'entamer une telle mission en étant à cran, elle avala une grande rasade de vodka pour essayer de se détendre un peu alors qu'elle se regardait une dernière fois dans le miroir de la salle de bain. Elle avait gardé son blond clair naturel et avait habillé ses iris de lentilles de contact bleus d'acier qui reflétaient la moindre lumière pour donner un éclat très vif à son regard, rehaussant l'effet par un maquillage sombre. Elle portait un imperméable à la coupe parfaite, il venait de la même maison artisanale que tous ceux qui composaient sa garde-robe, il était majoritairement noir avec une pointe de blanc. Une tenue sombre concordait parfaitement avec ses intentions de ce soir … Elle avait également décidé de porter des lunettes, peut-être par mimétisme envers sa cible ou juste pour se donner un air plus sérieux.

Elle avait pas mal réfléchit au meilleur moyen d'approcher Ignis Scientia, elle l'avait assez étudier pour connaître sa routine, son lieu de travail – et pas des moindres, il était le bras droit de Reeve Tuesti, à croire qu'il visait toujours le haut du panier – ainsi que ses itinéraires. Une rue serait bien impersonnelle, elle en avait déjà coincé ainsi et il méritait un peu plus de considération de sa part, il était loin d'être une crapule comme ses autres cibles. Son café préféré aurait été une bonne option, mais il connaissait bien trop de monde là-bas, cela pourrait vite poser problème – c'était donc pareil pour son lieu de travail. Après mûre réflexion … Elle décida de tenter un coup de poker. Cela représentait toujours des risques de jouer en terrain ennemi – son terrain à elle étant particulièrement miné pour n'importe quel intrus, par exemple – mais avec un peu d'organisation elle pourrait minimiser les risques. Et puis elle ne pensait pas en venir aux mains de toute façon … pas dans un premier temps, tout dépendrait de lui.

Elle se rendit donc à son adresse une heure avant son retour habituel au domicile – sachant très bien que son rôle pouvait le pousser à de nombreuses heures supplémentaires. Ce ne fut pas vraiment un problème pour elle de rentrer dans l'immeuble – appuyer sur tous les boutons d'appel et un habitant en attente de visite vous ouvrira forcément. Crocheter la serrure ne fut qu'une formalité, tout comme pirater l'alarme. Elle prit soin de refermer à clef derrière elle pour ménager son effet de surprise et commença donc à fouiller discrètement dans l'appartement qui était extrêmement propre et au rangement logique et impeccable qu'elle devait saluer. Après avoir sécurisé le périmètre et mangé un délicieux cookie qui était resté parmi dans d'autres dans une assiette, sur le bar, elle prépara sa mise en scène théâtrale en s'installant dans un fauteuil de manière à ce qu'il la voit directement en allumant la lumière, face à face. Elle songea que l'effet aurait sûrement été plus stylé si elle avait été de dos, mais elle voulait voir toute menace arriver. Elle s'était également installée de manière à ce que son pistolet soit parfaitement visible, sans pour autant le prendre histoire de ne pas avoir l'air trop menaçante. Briser l'intimité d'un foyer annonçait déjà suffisamment la couleur.

Elle n'eut plus qu'à attendre. Dans le noir et le silence. Longtemps. Et c'était chiant. Heureusement qu'ils ne montraient pas cette partie là dans les films. Bordel de cul, ce qu'elle s’ennuyait ... elle était d'ailleurs sur le point de piquer du nez quand ...  

Cliclic …

Ah, il arrivait. Elle se redressa un peu dans le fauteuil, se rendant compte qu'elle n'avait pas vraiment penser à sa formule d'introduction … Elle improvisa rapidement quand la lumière s'alluma.

— Bonsoir monsieur le secrétaire Scientia. Elle ne se rendait pas du tout compte que cela aurait fait une très bonne introduction de film érotique.

Une foule de répliques de films lui passa par la tête, mais elle estima plus sage de s'arrêter là et d'attendre de voir sa réaction.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Age : 34
• Résidence : Junon
• Localisation : Bureau de la WRO
Double compte : n/a
Gils : 38

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Ven 4 Jan - 23:01

Pour les cookies, vraiment?Reanbell & IgnisUne autre longue journée venait de se terminer, une parmi tant d’autres qui marquaient son quotidien depuis des années. Son bilan d’heures de travail se terminait immanquablement par du temps supplémentaire à la fin de chaque semaine, il avait une banque d’heures accumulées monstrueuse mais pourtant ne prenait jamais de vacances. Pour faire quoi? Tourner en ronds dans son appartement? S’inquiéter que son remplaçant classe les dossiers aux mauvais endroits? Pire encore, se dire que le Directeur Tuesti allait en profiter pour disparaître à nouveau et bricoler un de ses robots au point d’en perdre la notion du temps? Oh non, le concept de vacances n’avait rien de très reposant pour Ignis, et c’est donc dans une routine réglée au quart de tour qu’il avait fermé son bureau à la W.R.O. ce soir-là, salué les gardiens de sécurité et s’était présenté à la seule supérette encore ouverte à cette heure à Junon pour y faire quelques achats et, sac de papier tenu d’un bras et clefs dans l’autre, il était finalement rentré chez lui. Comme d’habitude, il avait désactivé le système d’alarme, puis déposé ses emplettes sur le comptoir de la cuisine, était revenu vers l’entrée pour se délester de son manteau et déposer ses clefs et portefeuille dans le vide-poches placé sur la console du hall, puis avait allumé la lumière…

Et c’est là que son cœur n’avait fait que deux tours dans sa poitrine.

À défaut de sursauter, pousser un cri, dégainer ses armes, ou toute autre réaction qui aurait été tout ce qu’il y a de plus normal, Ignis resta tout simplement planté là, le doigt encore sur l’interrupteur, et son regard braqué sur la provenance de cette voix. Visiblement, le secrétaire ne calculait pas du tout comment cette jeune femme pouvait se trouver ici, confortablement assise dans son fauteuil favori, vêtue comme une carte de mode… et apparemment elle le connaissait sans que la courtoisie ne soit réciproque. Il n’y avait aucune trace d’effraction, l’alarme ne s’était ni déclenchée ni ne semblait avoir fait défaut, personne n’avait de double de ses clefs… Finalement Ignis inclina légèrement la tête de côté en signe d’incompréhension la plus totale et baissa lentement la main. Il était déstabilisé pour une des rares fois de sa vie. Que Rufus Shinra finance secrètement le groupe terroriste Avalanche? Logique. Deepground? Ça allait de soi. Que Sephiroth ait été modifié génétiquement avec les gênes d’une créature extra-terrestre démoniaque? Ça expliquait bien des choses. Balancer le Secteur 7 sur la tête des gens et faire passer ça sur le dos d’Avalanche? S’il-vous-plaît, signez ici la déclaration aux médias que je vous ai préparée, Monsieur le Président.

Mais qu’on vienne bouleverser sa routine, qu’on entre chez lui, qu’on… mange ses cookies -il a suffit d’un seul coup d’œil dans le périmètre pour constater le biscuit manquant- en bref, qu’on lui tende ce qui ressemblait à s’y méprendre à une embuscade… ça le déstabilisait totalement. D’un geste méthodique destiné surtout à lui faire reprendre son aplomb habituel, Ignis remonta ses lunettes sur son nez de son index, puis leva ses mains, paumes ouvertes vers la demoiselle, pour lui signifier qu’il n’avait pas d’intentions hostiles, du moins pour le moment, surtout au vu de l’arme qu’elle exposait bien à sa vue comme une menace latente.

- Je crains que nous n’ayons jamais été présentés Mademoiselle. Je veux bien passer outre l’impolitesse d’entrer chez quelqu’un sans avoir été invitée au préalable, et vous offrir un verre de vin pour rendre cette rencontre un peu plus conviviale, mais j’apprécierais connaître la raison de votre présence chez moi.

Allons, Ignis! La belle entre ici à ton insu, s’installe telle une reine, te fait quasiment faire un arrêt cardiaque, te menace indirectement d’une arme à feu, et toi tu lui offres une coupe de vin en faisant des courbettes? Oh il y a quelqu’un dans cette pièce qui aurait besoin de retourner faire ses classes chez Soldier parce qu’il est devenu un peu trop psychorigide… et apparemment ce n’est pas la jolie demoiselle.

© Crimson Day

.:.
Le passé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 856

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Dim 6 Jan - 15:08

« Je viens pour les cookies »
▵ Reanbell & Ignis ▿






Sérieusement, elle était tranquillement installée chez lui, elle l’appelait « monsieur le secrétaire » et lui il lui offrait un verre de vin ? Personne ne m'avait prévenu que c'était vraiment un scénario érotique ! Enfin, heureusement, Reanbell était loin de connaître ce genre de clichés et son esprit était toujours loin, très loin de n'importe quel sous-entendu que ce soit. Elle était même d'ailleurs d'une nature tellement à côté de la plaque qu'elle n'était même pas fichue de trouver la situation bizarre, certes, à la place d'Ignis, cela fait longtemps qu'elle aurait dégainé son arme pour tirer à un endroit stratégique du corps de l'intrus, mais comme elle avait tendance à prendre ses intentions comme des évidences - et qu'il était évident pour elle qu'elle ne lui ferait pas de mal s'il ne se montrait pas hostile le premier - cela lui paraissait normal qu'il ne soit pas sur la défensive et qu'il se montre même courtois et hospitalier.

— Je préfère la vodka. Elle avait légèrement penché la tête sur le côté en guise de réflexion, en fait, ce qu'elle préférait par dessus tout c'était le champagne, mais elle estimait qu'elle ne le connaissait pas assez pour boire cette boisson de la victoire avec lui. Et surtout : elle n'avait justement pas encore gagné.
— Je suis venue vous poser quelques questions sur un sujet très délicat, j'ai donc choisi un endroit où vous pourrez vous sentir à l'aise et où personne ne risquera d'entendre notre conversation : je m'en, suis assurée.
Elle ne se rendait même pas compte qu'elle venait de faire de l’ironie en assurant qu'elle voulait qu'il se sente « à l'aise », étant donné que son intrusion ici avait sûrement eu l'effet totalement inverse. C'est surtout que ce n'était pas tout à fait ce qu'elle avait voulu dire, elle voulait qu'il se sente libre de parler sans se sentir écouter, sans risquer que l'on découvre qu'il avait révélé des informations classifiées – enfin, elles n'avaient plus lieu de l'être techniquement. En revanche, elle voulait également qu'il se sente obligé de répondre.

— En tant qu'ancien secrétaire du Président Shinra – premier du titre – il est évident que vous faisiez partie des rares personnes à connaître l'existence de Deepground à l'époque ; de Deepground et même de ses projets les plus secrets, n'est-ce pas ? Elle marqua un silence et eu un geste d’apaisement de la main. Je suis pas le Doctor No, je ne suis pas venue pour vous extorquer des détails et autres formules détaillées sur des expériences dangereuses … on m'a simplement payé pour retrouver la trace d'une personne que la Shinra a fait disparaître de ses archives.

Elle avait donc choisi la manière douce, pour le moment, se cachant derrière un simple contrat afin de ne pas dévoiler ses faiblesses à cet inconnu. Elle n'avait pas prit autant de précaution avec le précédent, mais celui-là elle s'était donnée un plaisir de le frapper et il était bien trop insignifiant pour qu'elle ait besoin de broder autour de la situation. Elle s'était contentée d'exiger des réponses à grands coups de crosse dans la bouche – ce qui était un peu contre-intuitif, elle ne pouvait pas le nier, mais elle lui avait donné la possibilité d'écrire – sans expliquer plus pourquoi elle voulait ces informations. D'une manière un peu paradoxale, ce Ignis Scientia se présentait comme à la fois plus pacifique et plus dangereux pour elle, il n'était pas violent et ne semblait pas avoir de terribles vices, mais son statut et son intellect l’obligeait à prendre des précaution pour qu'il ne la relie pas directement à Juris et au projet Phénix.  





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Age : 34
• Résidence : Junon
• Localisation : Bureau de la WRO
Double compte : n/a
Gils : 38

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Dim 6 Jan - 21:57

Pour les cookies, vraiment?Reanbell & IgnisIls sont deux à être très loin du scénario du film érotique dans leurs têtes, fort heureusement, car normalement c’est là que les choses se mettraient à dégénérer, non? Enfin peut-être que c’est là tout de même qu’elles vont se mettre à dégénérer mais pas du tout dans ce sens-là, pas avec ces deux-là complètement à côté de leurs pompes sur ce sujet.

Revenons à la scène en cours, totalement platonique, plutôt. Si Ignis a un tout léger haussement du sourcil droit à la demande de vodka, il ne passe pas davantage de commentaires et se dirige plutôt vers le bar pour préparer l’alcool demandé. Évidemment avec quelqu’un comme Ignis, de la simple vodka dans un verre est hors de question, donc… un verre à martini dont le contour se retrouve trempé dans un mélange de sucre et de zeste de citron, deux parts de vodka, une part de triple sec et une part de jus de citron, mélangés à la main avec de la glace, le liquide bien froid ensuite versé dans le verre (sans la glace), et voilà la vodka de madame. Dix minutes de préparation, pendant lesquelles il n’a pas manqué un seul mot du récit de la jeune femme, sans vraiment la quitter de ses yeux verts luisant de mako, tant les gestes semblent lui venir si naturellement. Mais détrompez-vous: tout cela n’est pas que par pure courtoisie envers cette invitée non attendue, mais bien pour éviter d’avoir une réaction face à ce que l’inconnue pourrait amener comme sujet très délicat. C’est donc un Ignis en toutes apparences calme et posé qui tend le verre d’alcool à la jolie blonde une fois que celle-ci a terminé d’annoncer une partie de ses couleurs. Le verre changé de main, l’ancien secrétaire de la Shinra va prendre place sur la causeuse qui fait face au fauteuil déjà occupé, et d’un geste tout ce qu’il y a de plus élégant, il croise les jambes et pose ses mains, croisées elles aussi, sur son genou.

- Et c’est avec la menace sous-jacente d’une arme à feu et en me disant que vous ne faites ça que pour l’intérêt monétaire que vous pensez me rendre enclin à parler? Vous me sous-estimez, Mademoiselle…? Que la belle consente ou non à dévoiler son nom après la question indirecte d’Ignis et un bref silence de sa part pour permettre une réponse, ce dernier enchaîna ensuite sur le même ton extrêmement courtois, mais ferme. Puisqu’on vous a simplement payée pour ce travail, je vous offre le double de ce qu’on vous a promis pour que vous oubliez mon existence. J’aspire à la paix, à reconstruire ce monde qui n’a été que trop ébranlé déjà, et non à déterrer des secrets qui feraient davantage de mal que de bien aujourd’hui.

Car la vérité parfois faisait beaucoup plus de ravages qu’un pieux mensonge. Pire encore, une vérité pouvait être déformée et interprétée à tort et à travers, briser quelqu’un… l’incident Sephiroth en était une preuve on ne peut plus flagrante. Ignis ignorait les motivations de l’employeur de cette jeune dame, il déplorait intérieurement de ne pas avoir cette information qui aurait pu l’amener à réviser son jugement, mais puisque ce mystérieux marionnettiste préférait rester dans l’ombre…

Et cette demoiselle? Elle ne porte pas les caractéristiques des soldats de Deepground ou des Tsviets, un regard qui semble des plus normal, pas d’apparence de mako-suit pour maintenir ses fonctions vitales. Jeune, mais l’âge apparent n’est pas une donnée sur laquelle s’appuyer de nos jours. Un joli visage de petite poupée, à la plastique parfaite au point que ses traits semblaient avoir été sélectionnés et non laissés au hasard de la génétique. Son goût pour un alcool fort pouvait porter à croire qu’elle était réellement au début de la vingtaine comme son visage le laissait croire, ou dotée d’une personnalité tempéramentale comme la majorité des amateurs de cet alcool.

Peu importe, Ignis avait bien conscience qu’il devrait œuvrer avec délicatesse s’il désirait s’en tirer sans devoir tirer ses dagues.

© Crimson Day

.:.
Le passé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 856

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Lun 7 Jan - 21:11

« Je viens pour les cookies »
▵ Reanbell & Ignis ▿






Comme si tout était normal, son hôte – ou son obligé, sans mauvais jeu de mot – s'attela docilement à préparer sa commande. Elle se serait contentée qu'il verse juste un peu de ce précieux breuvage dans un verre propre, au lieu de cela, il prépara un petit cocktail avec soin. Elle l'observa avec méfiance, elle ne craignait pas vraiment qu'il l'empoisonne ou la drogue – merci Deepground, cela n'avait que peu d'effet sur elle – elle était simplement curieuse de la recette, elle qui préférait habituellement boire la vodka pure, elle se fit surprendre par l'emploi de citron … Diantre, comment avait-il deviné que c'était son fruit préféré ? C'est comme si … il avait lu sa fiche de personnage ! Attendez … même dans sa fiche de personnage ce n'est pas écrit ! Pas de panique, ça devait être un coup de bol … ou alors il lisait dans les pensées et du coup son plan était tombé à l'eau avant même qu'il ne passe la porte ! Le truc c'est qu'elle ne pensait pas du tout au citron avant qu'il ne décide d'en mettre dans sa vodka … hm. Mystère. Non, c'était juste un coup de bol.
Elle accepta volontiers le verre – sans un merci, faute à celui qui ne l'avait pas assez bien élevé et trifouillé sa mémoire! - et commença par le renifler avant d'y tremper ses lèvres qu'elle lécha pour savourer le sucre acidulé. Bordel de cul c'était trop bon. Aussi bon que son cocktail vodka et lait pour chaton (si, si). Un instant, un bref instant, elle eut l'ait justement d'un petit chaton errant qui découvre une délicieuse tranche de jambon, son regard pétillant de délice alors qu'elle se léchait les babines … mais elle se reprit très vite pour reprendre sa pokerface habituelle.

— Ce statut fait débat en ce moment je crois, non ? Vous pouvez m'appeler Madame si ça vous met plus à l'aise. Éludant donc la question de son nom qu'elle ne comptait pas lui donner. Mais oui, je pense avoir les moyens de vous faire parler. Énonça-t-elle avec une pointe de théâtralité - presque digne de son géniteur - tirant justement sa petite réplique d'un film de gangster. Elle avait toujours rêvé de la placer un jour dans une conversation. Bon en fait elle l'avait déjà fait … 152 fois. Elle adorait cette réplique.

Elle prit une nouvelle gorgée du délicieux breuvage acidulé en essayant de ne pas avoir trop l'air d'un suricate qui lape sa gamelle de lait, heureusement, ses lentilles bleu d'acier et ses lunettes aidaient à trancher un peu avec la candeur de son visage pour lui donner un air plus sérieux. Franchement, elle reprendrait bien un cookie … mais son envie passa lorsqu'il lui proposa plus d'argent. Le double de zéro ça n'allait pas l'emmener très loin ! Mais elle avait légèrement plissé les yeux de défis pour plusieurs raisons … d'abord parce qu'on dirait presque qu'il la cherchait, qu'elle serait tentée de voir jusqu'à combien il serait prêt à monter … mais surtout parce qu'il venait de se trahir. Il n'y avait que quelqu'un qui sait effectivement beaucoup de choses qui serait prêt à payer pour être tranquille.

— Vous m'insultez. Elle reprit son air las. Je sais que les mercenaires ont pas une image de noble chevalier, mais quand même. Quand je signe un contrat je m'engage à ne pas décevoir mes clients, je vais toujours au bout de mes missions, pas par éthique, c'est simplement qu'un client insatisfait est mauvais pour les affaires. Et c'était totalement vrai, elle n'avait jamais rompu un contrat, pourtant il n'était pas le premier à essayer de la soudoyer. Et qu'est-ce qui vous dit que les révélations que je vous demande vont forcément chambouler votre vie ? Vous ne devez plus rien à la Shinra, je ne vois franchement pas ce qui pourrez vous pousser à rester fidèle à l'ancien président … enfin, mis à part le fait qu'il soit votre géniteur … mais je dirais que ça serait presque une raison de plus pour lui tirer dans les pattes. Et oui, elle savait des choses. Enfin, elle haussa les épaules, dans tous les cas il est mort, cela ne changera pas grand chose pour lui que vous parliez ou non. Ça ne changera rien pour personne d'autre que pour mon client, d'ailleurs. Avant de refuser une  nouvelle fois et d'essayer de me payer avec vos cookies, laissez-moi au moins vous poser la question. La personne que mon client recherche s'appelle Juris Valdès, ça vous dit quelque chose ?

Son regard s'était soudainement affûté, elle était à présent extrêmement attentive à la moindre petit réaction qu'il pourrait avoir … elle devait absolument savoir si il cherchait à lui cacher quelque chose ou à lui mentir.





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Age : 34
• Résidence : Junon
• Localisation : Bureau de la WRO
Double compte : n/a
Gils : 38

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Mer 9 Jan - 0:41

Pour les cookies, vraiment?Reanbell & IgnisUne gamine aux horizons pas très vastes. C’est la déduction qu’Ignis a en voyant le regard pétillant de plaisir de la demoiselle après qu’elle ait trempé ses lèvres dans la vodka servie avec tant de courtoisie et reçue telle un dû. Une gamine peu cultivée mais qui a un profil en recherche d’informations, intrusion de domicile, hacking de systèmes de sécurité, et il n’a pas nécessairement envie d’évaluer ses compétences avec une arme à feu. Une Turk? Non, Rufus et/ou Veld n’auraient pas envoyé un agent après lui: ils se seraient contentés de lui passer un simple coup de fil. De toute manière, une Turk n’aurait même pas versé sur le sujet de la fidélité et d’une dette envers la Shinra. Les possibilités se réduisaient peu à peu, sans pouvoir encore mettre le doigt sur la provenance de cette inconnue qui désirait le rester.

Incapable d’en placer une sur le moment, Ignis écoute donc avec patience et un calme olympien ce que débite la jeune femme assise en face de lui. Elle a une telle assurance dans ce qu’elle avance, en affirmant que l’information qu’elle désire obtenir ne dérangera personne. Elle ignore donc toutes les ramifications que peut avoir un seul dossier confidentiel? Il était une fois le projet Jenova… il était une fois le projet Chaos… il était une fois Aquila Scientia… il était une fois Soldier… rien n’était simple, rien n’avait aucun impact ou liens sur quoi que ce soit à la Shinra. Au moins, la W.R.O. n’était pas une toile d’araignée avec beaucoup trop de liens pour être humainement capable de les suivre tous. En tout cas pour l’instant, l’organisation était encore si jeune.

Le regard d’Ignis se fait glacial lorsque la belle lance d’une manière quasi effrontée sa filiation paternelle. Si elle cherchait à le prendre à rebrousse-poil, voilà qui est fait. S’il y a un sujet que le secrétaire n’aime pas entendre, c’est bien celui-là, et qu’on essaie de lui cadrer un quelconque attachement ou des raisons en se servant de ce don de code génétique pour justifier de faux arguments. D’un geste posé, il remonte lentement ses lunettes pour masquer son agacement, mais c’est un haussement incrédule des sourcils qui accueille le nom de Juris Valdès. Ignis s’attendait à quelque chose de plus compromettant qu’un nom qui lui était parfaitement inconnu au premier abord. Le problème étant qu’il est prêt à parier qu’elle ne prendra pas un « j’ignore totalement de qui vous parlez » comme réponse.

- Je crains que ce ne soit vous qui m’insultiez, Madame. Vous entrez chez moi, vous fouillez mes affaires, vous me menacez implicitement d’une arme et ensuite en évoquant mon ascendance génétique comme si c’était un sujet ouvert, ce qui implique que vous avez également fouillé mon dossier médical. Le comble est peut-être que vous vous targuez d’être une personne qui ne trahit pas son employeur, par soucis de votre réputation dans le milieu, et vous exigez candidement que je trahisse la Shinra? Croyez-vous que la W.R.O. m’a engagé pour l’excellence de mon système de classification? Dire qu’il est en colère serait un terme un peu fort, surtout dans le cas du stoïque Ignis. Il est froissé, voilà ce qui cadre mieux avec le ton un peu plus sec de sa voix et son regard rivé dans celui de la jeune femme. Néanmoins, Juris Valdès ne me dit strictement rien. Prénom et nom de famille peu communs, l’un ou l’autre aurait évoqué quelque chose à ma mémoire si j’avais lu son nom quelque part dans les dossiers de la Shinra. Quelles fonctions cet homme aurait eu auprès de la Shinra, selon vous?

Un énième scientifique aux ambitions plus grandes que l’éthique? Un Soldat? Un cobaye? Un gratte-papier? Le type qui faisait le ménage et qu’il a fallu remercier suite à un incident dans un laboratoire? Tellement de gens gravitaient autour de la Shinra, pour tellement de raisons, peut-être qu’en ayant un peu plus d’informations sur ce Valdès il pourrait retrouver quelques bribes… pas pour l’aider elle et son mystérieux employeur, mais plutôt pour cerner l’identité de ce fameux employeur, et savoir quelle nouvelle menace se terrait peut-être dans l’ombre.

© Crimson Day

.:.
Le passé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 856

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   Mer 9 Jan - 19:45

« Je viens pour les cookies »
▵ Reanbell & Ignis ▿






Son regard était si intense que ses pupilles s'étaient rétractées malgré la lumière plutôt discrète qui éclairait la pièce. Se remémorant toutes les études qu'elle avait lu sur les micro-expressions – et toutes les séries de mentalistes qu'elle avait regardé, surtout – elle passa le visage lisse d'Ignis au peine fin, se concentra particulièrement sur les toutes premières secondes après avoir dévoilé le nom de Juris Valdès. Après un instant d'analyse, elle fronça légèrement les sourcils … Elle était à peu près certaine de sa réponse avant même qu'il ne la formule à voix haute … D'abord, elle pouvait en conclure qu'il était assez contrarié qu'elle ait évoqué son géniteur – ça se comprenait, elle devait bien avouer qu'elle avait fait ça par méchanceté parce qu'elle était frustrée – mais elle cru percevoir une forme de surprise incrédule lorsqu'elle avait formulé sa question … et il y avait également une pointe de soulagement. Il n'en savait rien … et cela la rendait furieuse. La boule de frustration qu'elle se traînait depuis sa rencontre avec le Professeur grandit un peu plus dans sa gorge et son estomac, constatant qu'elle aurait certainement été moins contrariée s'il avait su mais refusé mordicus de lui dire quoi que ce soit. En fait, elle n'avait même pas besoin de détails, dans un premier temps elle avait juste besoin d'un « oui, je me souviens de lui ». Juste de ça. Elle ne voulait pas être la seule à se souvenir … car s'il n'existait que dans son souvenir à elle, cela faisait de lui plus une croyance qu'autre chose. Elle avait besoin qu'il soit bien plus que ça. La seule personne en ce monde à l'avoir aimé, à avoir pris soin d'elle devait exister concrètement, sinon sa vie ne voulait plus rien dire.

Elle eut un léger rictus crispé lorsqu'il exprima se sentir insulté à son tour, signifiant silencieusement que « c'est la vie » et que surtout elle s'en foutait pas mal. Elle était là pour lui mettre la pression, qu'il s'estime heureux qu'elle ne l'ai pas accueilli à coup de massue dans la tronche pour ensuite l'attacher et le suspendre par la fenêtre.

— A ceci près que la Shinra n'existe plus et que le contrat qui vous liait à eux est donc nulle et non avenue ; ma demande n'est donc pas si indécente, surtout que je ne réclame pas de secret militaire. Cela dit, si c'est une close de votre nouvel emploie au sein de la WRO qui vous ordonne de ne pas dévoiler ce genre d'information, dites-le tout de suite que je prenne un rendez-vous directement avec Reeve Tuesti. Mais encore une fois, je ne demande rien de compromettant pour qui ce soit.

Elle prit le temps de terminer son verre après qu'il ait demandé des précisions sur le rôle de Juris … Si il ne connaissait pas son nom, il y avait peu de chance qu'il puisse lui être utile pour comprendre comment toutes les traces de lui avaient pu disparaître. Elle trouvait quand même ça très étrange … personne ne disparaît jamais sans laisser la moindre trace ! Même les individus les plus gênants pour la Shinra avait laissé derrière eux au moins un acte de naissance ou un dossier scolaire …
Elle comprit alors qu'il essayait lui-même de trouver une piste sur les intentions de son soit-disant employeur. Elle était consciente que son approche n'avait rien pour le mettre en confiance ou le rassurer, mais il fallait bien cela pour qu'elle se protège … cela dit, si elle commençait à évoquer le projet phénix, elle risquait de se mettre en danger … mais en même temps, si il y avait la moindre chance pour qu'il lui donne une piste au sujet de personnes qui pourraient l'aider …

— Le projet Phénix, ça vous parle ? Elle se scrutait à nouveau intensément.

Elle choisit d'attendre sa réaction pour mieux l'examiner et de voir ce qu'il avait à dire à ce sujet - cela lui permettrait également de comparer avec la précédente réaction avoir de voir si elle ne s'était pas trompée. Elle verrait ensuite pour les détails, c'était à peu près sûr que l'évocation de ce projet secret parmi les secrets n'allaient que susciter un peu plus de méfiance … mais si seulement il pouvait savoir à quel point elle se contre-fichait de l'immortalité ! Enfin, s'il le savait, il en saurait bien trop sur elle. A voir, si ce type montrait qu'il était vraiment capable d'être aussi muet qu'une tombe, elle pourrait peut-être prendre un peu plus de risque …





.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Je viens pour les cookies [PV Ignichou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je viens pour les cookies [PV Ignichou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Viens pour une plainte de volage de sac (Samia)
» [Solo] Saches d'où tu viens pour savoir où tu vas
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Junon-
Sauter vers: