AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 La chasse aux chimères [PV Noctichou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 811

Inventaire
•:
MessageSujet: La chasse aux chimères [PV Noctichou]   Dim 19 Aoû - 14:33

« La chasse aux chimères  »
▵ Reany & Noctichou ▿






« Juris,

Je prouverai que tu as existé. »


La chambre d'hôtel qu'elle avait loué à Junon ressemblait de plus en plus à ces bureaux d'enquêteurs criminels névrotiques que l'on voyait dans les séries adaptes de clichés. Elle avait amassé un tas de documents, de photos et de coupures de journaux sur ses cibles. Elle avait accroché bon nombre d'entre eux sur le mur qui faisait face à la petite table et à la chaise médiocre qui faisait office de bureau, le reste traînait ça et là avec une organisation particulière qui ressemblait à de la négligence. En fait, cela ne lui servait pas à grand chose de garder tout ça en évidence, si ce n'est à raviver sa détermination à chaque fois qu'elle posait les yeux dessus. Le fait est qu'elle savait très bien ce qu'elle avait à faire. Elle connaissait sa prochaine cible et elle savait déjà où le trouver. Elle savait comment l'atteindre et à quel point il serait facile de le faire parler … ce qu'elle ne savait pas encore, c'est si il détenait bel et bien les informations qu'elle cherchait … les probabilités étaient très fortes, mais elle avait déjà été déçue par une précédent cible qui aurait normalement elle-aussi dû détenir les informations qui l'intéressaient et les lui céder facilement.

Elle n'était plus sûre de rien. Elle commençait à avoir peur.

Consciente de son état de nervosité et du fait qu'il n'était jamais bon d'entamer une telle mission en étant à cran, elle avala une grande rasade de vodka pour essayer de se détendre un peu alors qu'elle se regardait une dernière fois dans le miroir de la salle de bain. Elle avait gardé son blond clair naturel et avait habillé ses iris de lentilles de contact bleus d'acier qui reflétaient la moindre lumière pour donner un éclat très vif à son regard, rehaussant l'effet par un maquillage sombre. Elle portait une robe blanche, plutôt coutre, le haut épousait son buste comme une deuxième peau alors que le bas à la coupe asymétrique était évasé et fluide, surmonté d'un voile transparent. Des motifs de fleurs et de papillons étaient brodés très discrètement en blanc pailleté, suivant un chemin du bustier jusqu'à la jupe. Elle portait une petite chaîne autour de la taille : argentée et décorée de quelques mobiles pailletés de fleurs et de papillons également. Elle portait des bottines blanches, à talon, comme toujours, pour se grandir. La tenue étant très légère et voulant se faire discrète, elle cacha son couteau papillon dans sa botte et n'emporta qu'un seul pistolet, son préféré, qu'elle rangea dans sa petite pochette assortie à sa tenue. Elle ne portait aucun autre bijou que sa chaînette en mythril habituelle autour du cou.

Il n'y avait sûrement qu'elle pour paraître aussi distinguée dans une tenue aussi légère.

Dans la rue, sa démarche était déterminée et rapide, elle allait droit au but sans remarquer les regards que l'on pouvait porter sur elle, sans entendre le sifflement qui lui était destinée. Elle arriva bientôt sur le lieu de sa destination, au milieu d'une rue très animée dans laquelle on entendait l'écho d'une multitude de musiques bien trop fortes provenant de divers établissements plus ou moins fréquentables. La face caché de Junon … Ici, beaucoup de soldats venaient se détendre, beaucoup d'ex employés de la Shinra également. L'établissement qu'elle visait avait pour principal actionnaire l'un d'eux : sa cible. L'endroit était bruyant et très fréquenté. Il y avait une barre transversale sur chaque table et une femme se trémoussant autour sur presque chacune d'elle. Il y avait également cette grande scène prolongée d'un podium sur lequel se déshabillaient lascivement quelques autres femmes. Les serveuses, en tenue plus légère encore qu'elle, progressaient avec adresse au milieu d'hommes apparemment très contents d'être là. Afin de ne pas paraître trop suspecte, elle observa la grande salle tout en se dirigeant vers le bar pour commander de la vodka, elle repéra bientôt sa cible, juste devant le podium qui glissait des billets entres les seins d'une danseuse. Reanbell fut impressionnée qu'ils tiennent si facilement … ce n'est pas elle qui en serait capable ! Pourtant, ça devait être bien pratique.

Après avoir analysé la situation pendant un moment, elle attrapa un cocktail fraîchement servi et se dirigea d'un pas félin – imitant celui des serveused – vers la cible. Arrivée devant lui, elle imita le sourire faux de toutes les filles qui dansaient sur les tables – mais qui semblait tout à fait convenir à ces messieurs – et présenta le cocktail.

— Monsieur Conrhad … Elle se pencha pour parler à son oreille, elle sentait bon l'amande douce, le lilas et le jasmin. Le patron voudrait vous offrir une prestation privé, si vous voulez bien me suivre …

Il prit le cocktail et la suivit sans se faire prier, deux grands types en costumes les talonnèrent. Pourquoi fallait-il toujours que ces hommes soient accompagnés de gorilles pareils ? C'était une sorte de mode ou de règle social implicite ? Ben, tant pis, elle allait se débrouiller ! Elle le conduit à travers les longs couloirs à la lumière tamisée des espaces privés, se dirigeant vers le fond.

— On prend pas un de ces espaces ?
Je vous conduits vers notre meilleure pièce, c'est juste ici.

Elle présenta la dernière porte et par chance, l'homme demanda de lui-même à ses gorilles d'attendre dans le couloir. Elle laissa sa cible passer le premier et referma vite la porte derrière elle … car il ne s'agissait pas d'une pièce, mais de la sortie des employés menant à l’arrière du bâtiment. Il y avait du grillage, mais la rue était accessible après une longue ruelle sombre, on entendait que les échos des fêtes alentours.

Avant qu'il n'ait eu le temps de comprendre, Reanbell lui avait donné un grand coup de pied dans le dos pour le pousser dans les poubelle mais il eut le temps de hurler avant qu'elle se s'approche de lui. Les gorilles surgirent aussitôt et elle fut jouer sur son agilité, sa rapidité et quelques coups particulièrement fourbes pour les neutralisés. En résumé, les deux gardes du corps se donnèrent finalement plus de coups entre eux qu'elle ne leur en asséna, mais elle planta tout de même son talon dans le pied de l'un et son genou dans l'entre jambe de l'autre. Par une poussé de rage, l'un d'eux était parvenu à la pousser contre le grillage et la tenait par les épaules pendant que son collègues était pliés en deux, celui là avait retenu sa leçon et gardait donc ses points faibles hors de porté, mais il renonça dés qu'elle colla le canon de son pistolet sous son menton, mais elle activa tout de même sa matéria foudre pour le mettre KO. Elle ne s'en était pas sortie sans dommage, elle avait reçu un coup qui avait fendu sa peau au niveau de la pommette et une de ses côtes était particulièrement douloureuse. Mais peu importe.

Débarrassée des incruste, elle se dirigea vers sa cible qui peinait à se relever – il s'était pris quelques coups égarés de ses propres gorilles, lui aussi – et plaqua fermement – et douloureusement – son pied sur son torse, veillant à exercer une certaine pression sur son plexus avec son talon pointu.

— Putain, mais qu'est-ce que tu veux, sal-
Elle pressa un peu plus son talon.
— Je veux des réponses. Et elles ont intérêt à me convenir.




.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Gils : 15

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: La chasse aux chimères [PV Noctichou]   Mar 2 Oct - 23:14


LA CHASSE AUX CHIMÈRES

Encore un accès de folie d’une fille qui se jette dans la gueule du loup. Ce doit être la saison. Vêtue ainsi, Reanbell ne passe pas inaperçue. Noctis pensait au départ devoir mettre beaucoup d’effort à la chercher, il se trouve que la jeune fille brille dans la nuit avec sa tenue blanche et légère. C’est un peu le phare de repérage pour les bateaux perdus en mer. Le soldat fronce légèrement ses sourcils droits tout en la voyant déambuler dans la rue ainsi. Vu le passif qu’ils ont en commun, le bleuté aurait attendu d’elle qu’elle soit tout sauf une fille à histoire. Il a d’ailleurs pensé que c’est ce qu’elle était, la première fois qu’il l’a vue depuis des années. Discrète, efficace en mission, elle lui est toujours apparue comme une Miss Grincheuse qui trace sa route sans un regard en arrière ou de côté. Il s’est trompé. La blonde a attiré l’attention sur elle, notamment celle du grand dadet « I love purple » qui en sait un peu trop sur tout le monde pour son propre bien. Il ne faudra pas s’étonner si la vie de ce type est prochainement mise à terme dans son lit avec une gorge fendue en deux. Ce ne sera même pas Noctis le responsable. Ce dernier est censé garder un œil sur la blondinette ci-présente. Sans ce devoir, il l’aurait sans doute quand même suivi comme il le fait maintenant. Elle l’inquiète un peu avec cet accoutrement. Junon grouille d’hommes forts et pas forcément bienveillants avec ce genre de… gente féminine. Reanbell a beau être intouchable dans ses manières, à cette occasion, elle ressemble plutôt à une demoiselle aux mœurs douteuses. Et quelle n’est pas sa consternation de constater qu’elle se rend directement dans la reproduction d’un Honey Bee in, spécialement conçu pour le calibre de Junon. Un couverture, il aurait dû s'en douter. Noctis soupire en levant un peu les yeux. Bien que tenté à l’idée de la laisser plantée dans ce trou et aller raconter grosso modo à Izunia qu’elle prend du bon temps, Noct décide de rentrer dans l’établissement en se faisant passer pour un client. Il s’en voudra s’il la laisse seule dans ce nid à frelons. Il paye son entrée et, en franchissant, les demoiselles s’engagent à lui prouver qu’il ne regrettera pas ses frais. Merci, mais non merci. Même si ses partis sont impeccables, monsieur est psychologiquement castré. Deepground s’en est assuré. Il se soignera peut-être un jour avec la personne qu’il faut, mais en attendant, son insensibilité est parfaite. Une main se glisse entre les pans de sa veste, sur son t-shirt noir près du corps, caressant furtivement son torse. Il ne regarde pas à qui ça appartient et cherche plutôt 23 du regard.

Tête de file d’un clan composé de trois hommes, dont un qui semble être le patron, la blonde s’éloigne des festivités. Noctis se détache des mains baladeuses et fait de même. En parcourant les couloirs interminables des espaces aux plaisirs bas, le soldat s’arrête enfin en voyant plus loin que les deux gardiens montent la garde devant une porte. Le traitre hésite à se frayer quand même un chemin en s’en prenant à eux. Le temps qu’il réfléchisse, ils font demi-tour eux-même et rentrent par la porte à cause du grabuge. Noctis a aussi entendu le bruit de fracas depuis sa position. C’est made in Valdès. Le soldat double s’approche et rentre aussi. Il est peut-être un peu soucieux. Il fut un temps où 23 était son amie, sa seule amie. Elle l’a oublié mais pas lui. Aujourd’hui ça n’a plus d’importance. Ça semble futile, même pour lui. Toutefois, il doit reconnaître qu’il est bien souvent satisfait, quand il constate qu’elle se porte bien.

Il réalise que la porte est une sortie, peut-être de secours. Il ne sait pas s’il y avait un panneau lumineux pour l’indiquer, il n’a pas prêté attention. Dehors, Reanbell en découd avec succès face aux deux gardes et les mets à terre par la ruse, plus que par la force. Rassuré de la voir si grandie en tactique de combat, Noctis s’adosse au mur et croise patiemment les bras. 23 écrase son talon sur le torse de sa cible. Si celui-ci a toujours toute sa tête, il évitera de la provoquer en s’attaquant à sa cheville pour la faire chuter. La patience de cette mercenaire a ses limites. « Je veux des réponses. Et elles ont intérêt à me convenir. » L’homme a le bec cloué tout d’un coup, certainement à cause de la merde qui y stagne. Noctis aurait bien patienté en silence mais en voyant un des gardes remuer, il a pour réflexe de se décoller du mur pour décrocher son épée de son dos et lui assener un coup sur la tête du plat de la lame. Il rend service, c’est gratuit. 23 a donc vite fait de remarquer sa présence alors qu’elle a déjà un chat à fouetter. Le brun croise son regard, ainsi que celui de la victime. Vient-il de casser l’ambiance ? Ce n’était pas le but. « Oh. Faites comme si je n’étais pas là » qu’il lâche avec désinvolture en raccrochant son épée. Il se radosse au mur en croisant les bras. « Je passais juste dans le coin. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 811

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: La chasse aux chimères [PV Noctichou]   Mer 3 Oct - 11:34

« La chasse aux chimères  »
▵ Reany & Noctichou ▿






Avant que sa victime ne puisse avouer sa coopération, un bruit sourd attira son attention derrière elle. Elle pointa instinctivement son arme vers l’intrus, le reconnaissant tout de suite … non sans surprise.  Elle savait que ses fonctions faisaient qu'il traînait souvent du côté de Junon … mais c'était une grande ville, elle ne s'attendait pas à le croiser, surtout ici. En posant ses yeux brillant de hargne sur le soldat, Reanbell eut à nouveau cette étrange impression qu'elle le connaissait bien plus qu'elle ne le devrait. Certes, elle le voyait plus souvent que la plupart de ses connaissances, mais pas tant que ça non plus … et puis, cette impression, elle la ressentait depuis leur première rencontre. Tout ça pour dire qu'elle ne le pensait pas du genre à fréquenter ce genre d'endroit.

— Qu'est-ce que tu fous là, Noct ?

Elle n'aimait pas qu'on se mêle de ses affaires, surtout quand elles étaient aussi sensibles que celles-ci, du coup elle n'était pas vraiment d'humeur à être aimable … enfin, encore moins que d'habitude, je veux dire. Sentant sa proie gigoter un peu trop, elle enfonça un peu plus son talon dans son plexus en braquant son arme vers sa tête, lui lançant un rapide regard menaçant avant de reporter son attention sur Noctis.

— Pour les prestations privés c'est derrière toi. Je suis occupée, là.

Elle se fichait bien des loisirs des gens, d'habitude, surtout qu'elle n'avait pas vraiment d'avis sur les métiers de charme ou de sexe, pour elle, c'était des métiers comme les autres, elle savait juste que ce n'était pas pour elle – et elle ne comprenait pas vraiment l'intérêt de payer pour ça, mais bon, si ça créait de l'emploi, pourquoi pas. En revanche, elle ne savait pas trop pourquoi cela la dérangeait que Noctis fasse partie de cette clientèle. Et d'ailleurs, ça la dérangeait que cela la dérange ! Enfin, dans tous les cas cela ne se remarqua pas le moins du monde sur son visage impassible – quoi qu'un peu contrarié, mais c'était surtout à l'encontre de la pourriture qu'elle venait d'attraper.

Tant pis, elle n'avait pas que ça à faire ! Elle reporta toute son attention sur sa cible, cela ne lui plaisait pas vraiment d'avoir à faire son interrogatoire en publique mais bon … qu'est-ce qu'elle risquait ? C'était Noctis après tout, il était impossible qu'il fasse le lien entre elle et Juris, pas vrais ? Elle ne lui avait jamais dis son nom de famille, et même si il l'avait appris, ça pouvait très bien être un homonyme ! Cela pouvait être le sujet de n'importe quel contrat … bien qu'elle ne soit pas parfaitement capable de cacher que cela lui tenait à cœur.

— Bon, tu vas me dire tout ce que tu sais sur Juris Valdès. Il sembla ne pas comprendre, elle était persuadée qu'il faisait semblant ! Elle appuya à nouveau sur son plexus. Je sais que tu traînais dans les petits papiers de Deepground à l'époque où la Shinra avait encore le contrôle, alors te fous pas de moi, tu connais forcément ce nom.

Si Juris Valdès avait vraiment été le tuteur dont elle se souvenait, il était certain que cet homme aurait reconnu ce nom … le problème c'est que les noms des amis imaginaires des petits cobaye n'étaient pas recensés, eux.






PS : J'espère que tu as assez de matière pour répondre, si ce n'est pas le cas, n'hésite pas à me dire, je me poursuivre un peu plus l'interrogatoire ou aller jusqu'à la fin =)

.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La chasse aux chimères [PV Noctichou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chasse aux chimères [PV Noctichou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Junon-
Sauter vers: