AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⌖ Hail Weiss ! ⌖
avatar
• Anniversaire : 31 Octobre
• Age : 22 ans
• Résidence : Deepground
• Localisation : ~
Double compte : Solo ~
Gils : 85

Inventaire
•:
MessageSujet: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   Mer 27 Déc - 21:40


 
Evelyn

         

Evie


         

22 ans


         

31 octobre  


         

1 m 70 environ


         

Deepground


         

Tsviet sans couleur


         

Deux longs poignards  


         

Deux pistolets et quelques couteaux de lancer


         
Sort de ma petite caboche dérangée

     

     
Personnaliser


     
Une mélodie, fredonnée par une voix angélique, résonne entre ces murs froids et gris. Elle semble rythmée par le claquement de talons contre le bitume. Il lui semble reconnaître cet air, mais il lui est impossible de savoir où il l’a entendu.
Peu à peu, il prend conscience de sa situation. Il est enchaîné à un poteau, et ses poignets lui font mal. Mais il n’en est pas sûr. L’air est glacial, et il est tout engourdi.

Il sent un liquide chaud couler sur son visage. Sa tête le lance atrocement. Que s’est-il passé ? Ses souvenirs sont flous, il ne sait plus ce qu’il fait là. La mélodie se rapproche, les pas aussi. Tout s’arrête, un bruissement se fait entendre. Puis quelque chose de doux se pose sur sa joue en une caresse presque maternelle. Il ouvre les yeux, et met un temps avant de distinguer précisément ce qui se trouve devant lui.

Son regard en rencontre un autre, singulier, magnifique, envoûtant. L’émeraude se mêle à l’améthyste. Son éclat contraste avec la pâleur de la porcelaine qui l’entoure. Il parcourt des yeux ces traits si fins, si féminins. Il descend le long d’un petit nez parfaitement sculpté, s’attarde sur une bouche tout aussi délicate, aux lèvres fines non sans être légèrement pleines.
Est-ce une créature divine qui se tient devant lui ? Une déesse inconnue ?

« Suis-je mort ? » parvient-il à murmurer. « Est-ce le paradis ? »

La jeune femme laisse échapper un petit rire doux, enchanteur. « Non, mon Ange. » répond-elle. Ses doigts délicats effleurent ce qu’il comprend être une longue estafilade le long de son visage, le faisant grimacer. Ainsi, le liquide chaud qu’il sentait était son sang. Il le comprend en voyant ses vêtement rougis par endroits. La mélodie revient de nouveau.

Cut me open and I still bleed red...

Il ferme les yeux, se laissant envelopper par la magie émanant de cette voix qui continue de chanter. Il se sent glisser dans une torpeur chaleureuse, qu’il veut absolument rejoindre. Il a froid. Il veut rentrer chez lui, au chaud. Tout ceci semble être un rêve. Peut-être s’est-il endormi devant la télévision, comme d’habitude.

´Cause I’m gonna make you remember my name...

« Quel est ton nom ? » demande-t-il.
« Evelyn. »
« Evelyn... ? »

Un flash lui vrille le crâne. Il veut y porter ses mains, mais il est attaché. Pourquoi est-il attaché ?

« Mais qui est-tu, bordel ?? »
« Moi ? Je m’appelle Evelyn. Allons, ne fais pas cette tête. On dirait que tu as peur. C’est l’uniforme, c’est ça ? »


Il se débat, lâchant des gémissement plaintifs. Il souffre de partout, que lui est-il arrivé ? Les chaînes tintent furieusement, intensifiant son malaise. La jeune femme retire sa main et se relève, faisant quelques pas en arrière. Son mouvement le calme, et il lève la tête.

« S’il-te-plait, détache-m... »

L’uniforme.
Son regard se fixe sur la silhouette élancée qui se tient désormais à quelques pas de lui. Sous les longues boucles sombres qui tombent sur sa poitrine jusqu’à son ventre, il aperçoit deux lignes turquoises descendant le long de son corps, se perdant dans des bottes de cuir, et tranchant avec le gris du tissu et le noir d’une ceinture supportant, de chaque côté de ses hanches, deux poignards, deux pistolets, et une myriade de petits couteaux. Le vent, enragé, glacial, se remet à les fouetter violemment. Mais elle ne perd pas l’équilibre, malgré son apparence frêle, et réajuste nonchalamment sa frange.
Cet uniforme. C’est celui de Deepground. Ceux qu’il devait traquer et éliminer.

Il se souvient. Il se souvient de combien il l’a sous-estimée, un peu plus tôt. « C’est ça, mon adversaire ? » avait-il dit. « Une femme avec deux poignards ? Laissez-moi rire. » Mais comme on dit, rira bien qui rira le dernier. Il avait payé cette provocation. Elle lui avait souri. Mais ses yeux brillaient dangereusement. Et il avait été aveugle. Elle l’avait déchiré. C’était comme si elle avait disparu tant elle était souple et rapide. En quelques minutes, il s’était retrouvé couvert d’entailles, incapable de parer, hypnotisé par sa danse mortelle.
Il se souvient de son rire. Effrayant. Si la Mort devait en avoir un, il serait identique. C’était le genre de rire qu’il pouvait entendre dans ses cauchemars. Sauf qu’ils étaient devenus réalité. Quoi de plus horrible que d’entendre son adversaire rire sans le voir ? Elle attaquait frénétiquement, et, affolé, il n’avait pas vu qu’elle le menait droit vers le vide.

Derrière cette apparence aussi douce que celle d’une nymphe se cachait en réalité la Faucheuse elle-même.

Il se débat de plus belle, essayant en vain de se libérer. Il lui hurle de le laisser partir. Sa jambe lui fait atrocement mal, et il comprend qu’elle est sans doute brisée. Comme lui. Il est à sa merci, et il ne peut qu’espérer qu’elle le laissera vivre. Il crie, appelle à l’aide, mais seul ce rire doucereux lui répond. La jeune femme s’accroupit de nouveau devant lui. La nuit est tombée, et alors que la lune est leur seule lumière, il peut voir ses yeux remplis de mako scintiller dangereusement de la même étincelle que précédemment. Il ne peut que lâcher un gémissement d’horreur.

« Ne t’inquiète pas, » lui dit-elle de sa voix de velours, « je ne vais pas te tuer. »

Il soupire, soulagé, mais se raidit de nouveau lorsqu’elle se penche à son oreille.

« Du moins, pas de mes propres mains. » Elle s’éloigne, le toisant de toute sa hauteur. Et un sourire effrayant prend place sur ses si beaux traits.

« Mais je me demande combien de temps tu vas tenir, là, seul, dans le froid. »

Il sent son estomac se tordre. Elle ne va tout de même pas le laisser ici ? Non ! Non, non ! Il ne peut pas mourir ainsi ! Il ne veut pas mourir ainsi ! Il s’apprête à la supplier, mais une autre voix, plus grave, tranche le sifflement du vent.

« Evie ! Tu as fini ? »

Un peu plus loin, il peut distinguer une immense silhouette avancer vers eux. L’homme s’arrête à quelques mètres, et la jeune femme lui sourit. « J’arrive Marty ! » lance-t-elle d’une voix innocente qui le fait frissonner. Puis elle se tourne vers lui.

« Ne t’inquiète pas, ce ne sera pas douloureux. Tu vas simplement faire un groooos dodo. Après tout, il se fait tard. »

Elle effleure son front d’un baiser, comme une mère embrasserait son fils, et lui tourne le dos. Il la regarde s’éloigner de sa démarche féline et envoûtante, ses longs cheveux d’obsidienne fouettant ses cuisses au rythme de ses pas. Qu’était-elle ? Une succube, ces créatures à l’apparence si parfaite destinée à faire tomber leurs proies dans un puits de souffrance ? Sans aucune doute. Il observa leurs ombres se perdre dans l’obscurité, grelottant, et le rire revint le hanter tandis que son hurlement de profond désespoir déchirait le silence.

     

     
     
   
Charisme


 
D’apparence angélique, Evelyn est en réalité un véritable démon. Derrière son joli minois et son sourire charmeur se cache le caractère bien trempé d’un chat, tantôt adorable qui vient ronronner sur vos genoux, tantôt agaçant et agacé au point de se transformer en une magnifique mais mortelle panthère.
Elle n’est pas ce genre de personne avec qui il faut pousser la plaisanterie trop loin. Car malgré le fait que cette jeune femme adore plaisanter et flirter, elle peut être susceptible à souhait, et n’hésitera pas à vous ignorer une semaine pour vous faire payer votre insolence. Et lorsqu’Evie ignore, c’est douloureux. C’est comme si vous n’aviez jamais existé. Vous pourriez mourir à ses pieds qu’elle n’en aurait rien à faire, préférant s’occuper de ses boucles si chères à ses yeux. Pour certaines personnes, du moins.

Malgré cela, elle peut être aussi douce qu’un papillon. Mais faites attention à ne pas vous fier aux apparences. Car ce papillon, aussi adorable qu’il puisse être, peut rapidement vous dévoiler le côté le plus sombre de ses ailes. Est-ce la quantité inimaginable de mako coulant dans ses veines depuis sa naissance qui l’a faite ainsi ? Allez savoir. En tous les cas, aucun des ses adversaires n’est là pour en parler.
C’est ce que les scientifiques ont vulgairement appelé « l’addiction à l’adrénaline ». Car plus le danger est présent, plus elle veut s’en approcher. Evelyn ne craint pas la mort. Ou du moins, c’est ce qu’on peut penser. Mais elle la craint, non pas pour elle, mais pour les siens. Elle se délecte de la sensation qui monte en elle lorsque le danger approche, tout comme elle savoure la peur, la panique et le désespoir dans les yeux de ses proies. Mais l’effrayer elle revient à lui faire perdre tout contrôle, et elle devient alors la machine de mort que Deepground a créée. Une machine presque invincible.

Chez Evelyn, la notion d’amour est très floue. Il est extrêmement difficile de savoir si elle vous aime, si elle est simplement cordiale avec vous, ou si elle est en train de comploter avec le Diable pour vous faire subir les pires souffrances, le Diable étant bien sûr là uniquement pour la raisonner. Mais il y a une personne qu’elle aime plus que tout : il s’agit de Martial, l’un de ses frères, qu’elle a rencontré durant l’enfance pour ne plus jamais le lâcher. Elle adore l’embêter et peut sembler ignoble avec lui, mais elle l’aime de tout son être et peut faire preuve d’une tendresse sans pareille à son égard. Tout le monde, eux compris, se demandent comment une telle paire a pu se former, mais cela n’a pas d’importance. Ne touchez pas à son Marty, ou elle vous traquera jusqu’au bout du monde pour vous faire payer vos actes.

Il est aussi compliqué de distinguer les sentiments qu’elle éprouve pour le grand Weiss. Est-ce une loyauté sans faille conçue par la cerveau un peu décalé d’Evie, un amour confus, ou une obsession, dans ce cas là rendue presque malsaine par la façon dont elle parle de lui ? Toujours est-il que « trahison » n’est pas un mot faisant partie de son vocabulaire. Elle donnerait sa vie pour lui, pour Deepground, pour sa famille.

Elle peut en réalité ressentir beaucoup de choses en même temps, choses qu’elle ne comprend pas toujours. Alors elle va simplement rester silencieuse, un air sérieux, parfois concentré gravé sur ses jolis traits. Vous pourriez avoir l’impression que vous avez fait quelque chose de mal, surtout lorsqu’elle s’éloigne, le plus souvent à la recherche de Martial pour s’accrocher à son bras, mais il n’en est rien : elle s’isole simplement loin de toute présence pouvant la confondre et cherche la signification de ce que son cerveau lui envoie. Parfois elle comprend, parfois non, alors elle abandonne et oublie, retournant à ses entraînements, ou à son activité favorite : embêter Marty.

La jeune femme a été extrêmement gâtée par la nature -si on peut dire ça, considérant qu’elle est un bébé-éprouvette- et elle le sait. Elle n’hésitera pas à user de ses charmes, qu’elle entretient soigneusement, pour envoûter ses proies, se faire passer pour la gentille et ensuite les poignarder dans le dos. Elle est manipulatrice, peut mentir comme elle respire s’il le faut, et est capable des pires tortures si on le lui demande. La Mort elle-même semble s’être incarnée en cet être si étrange, aussi vous est-il conseillé de vous en faire une amie plutôt qu’une ennemie.

Car la véritable force d’Evelyn, autre que son agilité et sa rapidité à toutes épreuves, ce sont ses mots. Elle est ce genre de personne à toujours avoir le mot pour vous mettre mal à l’aise ou vous énerver, pour taper là où ça fait mal. Elle est consciente de cela, et c’est ce qui la rend extrêmement dangereuse. Car elle aime jouer avec ses proies, comme un chat joue avec la souris qu’il a capturée, sauf que vous n’aurez pas l’occasion de faire le mort. Son addiction à l’adrénaline va la faire vous provoquer, encore et encore, à tel point que vous n’aurez plus qu’une seule envie : vous débarrasser de cette langue de vipère, sans vous rendre compte qu’elle vous mène droit vers la Mort. Inconsciemment, vous vous dirigez vers le bord du précipice, et ce n’est que trop tard, en voyant la lueur satisfaite dans ses yeux, que vous comprenez que vous êtes tombés dans son piège. Il ne lui suffit alors que d’une petite attaque que vous serez forcés à éviter, tombant ainsi dans les ténèbres froides du gouffre, avec pour dernière vision sa silhouette parfaite s’éloignant nonchalamment, insouciante de votre mort. Avec un peu de chance, vous y réchapperez. Mais si c’est le cas, vous n’oublierez jamais la peur qui vous a tordu les entrailles durant votre face à face avec cette nymphe des enfers.

   


 
   
Expérience



Teach me how to fight, I’ll show you how to win

Il faisait froid, dans ces laboratoires. Et le froid, ça la rendait bougon. Elle n’aimait pas venir ici. Oh non, elle n’avait pas peur, mais elle s’ennuyait toujours, le temps que les vieux messieurs en blanc préparent leurs seringues. Mais elle patientait, parce-qu’elle savait qu’après, elle pourrait s’entraîner pour la première fois avec les plus grands. Elle était toute petite encore, mais on lui avait dit qu’elle avait les capacités nécessaires pour passer à un entraînement plus intensif. Elle ne tenait pas en place, et un monsieur grincheux fut obligé de lui dire, de sa voix sèche et désagréable, de rester tranquille. Elle ne l’aimait pas, celui-là. Aussi n’eut-il pas de bisou ou de sourire avant qu’elle ne parte. Il fut simplement ignoré tandis qu’un grand soldat l’emmenait dans les salles de simulation.
Là, on lui apprit à ne plus pleurer, endurer la souffrance. Les larmes sont preuves de faiblesse. Deepground est forte, alors on se bat. C’est ce qu’on lui répétait, encore et encore, et cela lui plaisait. Elle chutait et se relevait aussitôt. Encore. Encore. Encore. Jusqu’à ne plus connaître le sens du mot « tomber ».

Il ne lui fallut pas tant de temps que ça pour avoir une technique de combat mortelle, cinq ans tout au plus. Elle s’amusait comme une folle à chaque séance ! Depuis ses premiers pas devant une horde de faux Zenthes, elle avait grandi, mûri, et elle s’était transformée en une magnifique jeune fille de 15 ans, belle, gracieuse. Plus d’un avaient été envoûtés par ses grands yeux où se côtoient l’émeraude et l’améthyste. Elle avait enfin eu l’occasion de faire ses première patrouilles et de mettre une dérouillée à quelques adversaires ayant eu le malheur de croiser son chemin. Elle avait aussi rencontré Martial, un homme grand, très grand, un peu taciturne parfois, mais adorable. Elle s’était accrochée à lui, durant une séance d’entraînement, parce-qu’elle avait adoré se battre contre lui, et qu’il était extrêmement amusant à taquiner. Elle savait qu’il l’aimait bien aussi, et, malgré tout, ils s’entendaient bien. Ils formaient une drôle de paire, mais ils étaient plus que mortels en combat. Et elle aimait ça.

Peu de temps après, Deepground avait commencé sa rébellion. Qui étaient-ils tous, pour penser ainsi qu’ils pouvaient les dominer ? Tous voulaient être libres. « Hail Weiss ! » avaient-il crié à l’unisson, et ils avaient laissé beaucoup de dégâts derrière eux. Mais ils avaient réussi, et les Restrictors n’avaient plus aucun pouvoir sur eux. Comme ils étaient fiers, heureux ! Désormais, le monde pouvait leur appartenir. Après tout, n’étaient-ils pas surhumains ? Humains ou non, Evelyn n’en avait que faire. Elle voulait simplement se battre, pour et avec ses frères. Deepground était sa famille, et elle lui avait juré loyauté. Leur orgueil ne faisait que s’accroître, et cela leur allait à tous.

Put me to the test, I’ll prove that I am strong

Quelques années plus tard, alors que son niveau n’avait fait que s’accroître, elle avait décidé de défier Weiss. Il était à la tête de la Famille, et le vaincre revenait à faire de vous un Tsviet, un soldat très haut gradé. Personne n’avait réussi à surpasser sa puissance, bien évidemment, mais la jeune femme avait envie de tenter sa chance. Monter en grade ? Non, elle n’en avait rien à faire de cela. Elle voulait goûter au danger, sentir l’adrénaline et la peur lui tordre les entrailles alors qu’elle faisait face à l’Empereur Immaculé. Elle avait tenu, longtemps. Elle n’avait pas fait le poids, bien sûr, et il l’aurait tuée si Martial n’avait pas demandé à cesser le combat. Elle ne voulait pas s’arrêter, elle. C’était tellement amusant ! Elle avait mis du temps à se rétablir de ses blessures, et, une fois guérie, elle était prête à recommencer. Mais l’inquiétude qu’elle avait lu dans les yeux de son ami de toujours l’en avait dissuadée.

Elle aimait toutes ces choses qu’elle ressentait durant un combat dangereux. Mais la peur avait toujours eu l’effet inverse sur elle, et au lieu de se replier comme elle aurait dû le faire ce jour-là, elle avait perdu le contrôle de son corps, oublié ce qui l’entourait. Ce ne fut que le cri de douleur de Martial qui la ramena à la réalité alors que son sang tâchait encore plus ses lames, et le hurlement de douleur et de désespoir qu’elle lâcha déchira le coeur de ceux ayant eu la chance d’échapper au carnage.

C’était la première fois qu’Evelyn s’en voulait pour quelque chose, et elle comprit à quel point le désespoir et la tristesse pouvaient faire mal.

Cut me open and I still bleed red

Puis vint le temps de sortir de l’ombre. L’orgueil, toujours lui, les avait poussés à se montrer, et ils l’avaient payé. À Kalm, puis Midgar, la chute avait été douloureuse et la défaite lourde. Elle avait eu la chance de ne pas en faire trop les frais. Mais lorsqu’elle avait vu Martial, son ami, son frère, à terre et recouvert de sang, sa rage avait été telle qu’elle avait détruit tout ce qui s’approchait de lui. Puis elle l’avait porté jusqu’à ce qu’il soit en sécurité. Elle ne l’avait pas lâché, le torturant presque pour qu’il relève la tête et regarde son reflet en face, et pendant qu’il se rétablissait, elle s’était jurée de traquer les responsables de son malheur. Mais elle n’en avait pas eu besoin, et elle avait été on ne peut plus fière de lui lorsque sa vengeance avait été accomplie.

Suite à tous ces combats et ces pertes, Deepground avait été grandement affaiblie. Un bon nombre de leurs supérieurs avaient disparu, et tous avaient l’espoir qu’il reviendraient un jour, refusant sans doute inconsciemment la nouvelle de leur mort. Mais leur attente avait payé : bientôt, l’Empereur Immaculé et les autres Commandants étaient revenus, à la grande joie de tous, et ce grâce à un homme, un certain Genesis. Elle avait été frappée par sa ressemblance avec Rosso, et elle avait, comme tous, pensé qu’il serait des leurs. Mais il avait essayé de les mener à la « rédemption », sur un chemin flou. Cette idée les confondit tellement qu’elle les révulsa tous. Ils étaient une famille, unis par un même but. Pourquoi changer aussi soudainement alors qu’ils n’avaient commis aucune faute à leur yeux ? Résultat, l’homme de feu s’était fait emprisonner, demeurant ainsi incapable de faire quoi que ce soit. Voilà ce qui arrivait lorsqu’on attisait la colère de Weiss. Dommage, s’était-elle dit, il aurait pu leur être utile. Après tout, il avait ressuscité leurs dirigeants.

Mais ceux-ci n’étaient pas les seuls à être revenus. Ils étaient un peu partout, sur les champs de bataille, dans les campagnes, les cimetières, des inconnus, des abandonnés d’Omega errants, effrayés, perdus, amnésiques, qu’ils ont accueillis parmi eux. Ils leur ont offert un toit, une identité, une famille, et, désormais, ils oeuvrent pour leur cause avec autant de hargne que s’ils avaient toujours été des leurs. Cela ne pouvait leur être que bénéfique, avait-elle constaté en les observant s’entraîner.

But behind that soft exterior lies a warrior

Durant le rétablissement de Martial, la jeune femme avait redoublé d’efforts pour accroître ses compétences. Sa ténacité et son efficacité durant la rébellion de Deepground étaient remontées jusqu’aux oreilles de Weiss qui avait décidé de la faire monter en grade. Ses efforts avaient payé, bien qu’elle avait surtout travaillé pour protéger les siens, et la jeune femme accéda ainsi au rang de Tsviet.

Malgré cela, aujourd’hui, l’enfermement se fait sentir. Leur échec les a contraints à se cacher de nouveau. Mais cela ne fait que renforcer leur solidarité. Ils sont unis. Ils se tiennent par la main, et leurs dirigeants sont là pour les faire se relever et les garder debout. Deepground n’est pas morte. Ils sont encore là, ils n’abandonneront pas. Et bientôt, leur heure de gloire sonnera.

Elle en est persuadée.

  « Hail Weiss ! »


   

     
     
     
     
 

             
       
Joueur

       
 

Prénom ou Pseudo : Vous me connaissez déjà avec Solo !  


       

Age : *Cherche sa carte d’identité* 16 ans !


       

Anniversaire : 21 janvier

 
     

Depuis combien de temps faites-vous du RP ? Trois ans environ. J’suis encore une Petite !


     

Niveau de connaissance FFVII : J’ai stalké tous les let’s play, wiki et les connaissances sur DG de Papa Hojo, mais je peux encore avoir quelques lacunes et je m’en excuse !


       

Où nous avez-vous trouvé ? Solo ?


       

Votre avis sur notre humble repaire : Maaaaah ! *se roule par terre devant tant de bowté parce-que n’a rien de constructif à dire tellement c’est génial*


       

Autre chose ? Evie est peut-être une follasse effrayante, mais je vous assure que je vous serai très reconnaissante si quelqu’un aurait pitié de moi et me faisait et bel avatar digne de ce sublime fow ~

 
.:.
     

Code du règlement : Un Mog est très soyeux quand le printemps arrive.


 
Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 


Dernière édition par Evelyn le Dim 31 Déc - 13:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Double compte : Martial
Gils : 661

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   Mer 27 Déc - 22:00

La plus belle des psychopathes ~

.:.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   Mer 27 Déc - 22:58

Rebienvenue ♥️
Revenir en haut Aller en bas
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 660

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   Dim 31 Déc - 10:00

Ohyoo o/

Pardon pour le retard !

C'est tout bon pour la fiche, par contre, pour la fin, il faudrait rajouter un mot sur le contexte du forum, surtout en ce qui concerne Deepground : Genesis a sauvé Rosso, Azul et Weiss et essayé d'encouragé Deepground à suivre le chemin de la rédemption, comme lui, sauf qu'ils n'étaient bien sûr pas d'accord (c'est quand même grâce à lui que ces généraux ont pu reprendre leur place à la tête de DG pour réorganiser les troupes). Et du coup, évoquer toutes les résurections, parce qu'il y en a eu beaucoup du côté de DG, pareil, sans ça, l'armée aurait jamais pu se reformer ;3

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⌖ Hail Weiss ! ⌖
avatar
• Anniversaire : 31 Octobre
• Age : 22 ans
• Résidence : Deepground
• Localisation : ~
Double compte : Solo ~
Gils : 85

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   Dim 31 Déc - 13:51

Coucou Maman Titi ! J’ai rajouté quelques trucs comme tu me l´as demandé, j’espère que c’est bon. Par contre, j’ai mis une image à côté de la personnalisation qui refuse de s´afficher, peu importe combien de fois je la change. Juste pour dire qu’il y en a une xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 660

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   Dim 31 Déc - 14:57

Tu es des nooOootreuh ♪


   C'est tout bon cette fois !
Personnage bien intéressant avec son sadisme, digne de Deepground =) Hâte de voir comment ça va évoluer ! J'espère que tu t'amuseras bien avec ce nouveau perso, n'oubliez pas d'inviter Cahya à vos gigateuf ~


Suivez le guide !


   Maintenant que ta fiche est validée, les portes du RP et du flood se sont ouvertes !
• Tu peux dès maintenant ouvrir ta fiche de relations, ton répertoire de RPs ainsi que ton sujet P.H.S si ton personnage en est équipé (n'oublie pas de commencer les titres de ces sujets par le nom de ton personnage, ils sont classés par ordre alphabétique pour des raisons pratiques).
• N'oublie pas de remplir les informations relatives à ton personnage dans ton profile et ton inventaire si ce n'est pas encore fait (rappelle : tu peux disposer de 3 matérias au début de ton aventure)
• Si tu as besoin d'aide pour un avatar, une signature ou un codage, c'est par ici !
• Et bien sûr, pour trouver un ou des partenaire.s afin de commencer à RP, c'est juste !
• Pour toute autre question, n'hésite pas à contacter le staff ou à poster tes questions directement ici en ouvrant un nouveau sujet (cela pourra toujours être utile à d'autres !).

Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground   

Revenir en haut Aller en bas
 
Evelyn ~ La Nymphe Mortelle | Deepground
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (libre)[C] Saphire Amrod, nymphe démoniaque
» Presentation d'une gentille petite Nymphe!
» Delaria Ak'Saria [Nymphe de la Forêt]
» [VIIe tournoi] 8e de finale : une nymphe contre un homme-cheval, Simbad vs Dephteros
» La légende de Shealth Daeth’Lynn [Demie nymphe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Start a new game :: Nouvelle partie :: Présentations validées-
Sauter vers: