AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Nos péchés peuvent-ils etres pardonnés ? [ PV Vincent ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 161

Inventaire
•:
MessageSujet: Nos péchés peuvent-ils etres pardonnés ? [ PV Vincent ]   Dim 10 Déc - 0:27


Cloud Strife


Une nouvelle journée se levait sur un futur soudainement bien obscur alors que Cloud s’était enfin pensé avoir accès à ce que tout le monde appelait « bonheur ». Depuis quelques mois, il avait réussi à construire avec Tifa quelque chose qui s’apparentait de plus en plus à une vraie famille. Le Septième Ciel constituait leur foyer alors que Marlène et Denzel étaient les grands enfants du nouveau couple qu’il formait avec sa précieuse barmaid.

Toute cette vie idyllique et impensable pour lui aurait pu se poursuivre longtemps encore. Mais c’était sans compter sur un destin bien malicieux qui s’évertuait à détruire ce que Cloud mettait tant de temps à construire. Cette fois encore, la destruction portait un nom et un visage. Ceux de son ennemi de toujours : Sephiroth.

La veille, alors qu’il était dans les taudis, Cloud avait fait la rencontre malencontreuse de l’ancien Général de la Shinra. Un combat terrifiant s’en était suivit et Cloud avait frôlait la mort de très près. En toute honnêteté, il avait réellement cru que son heure était venue. Il n’avait pas réussi à comprendre spontanément la raison pour laquelle Sephiroth l’avait soigné et épargné plutôt que de le regarder agoniser et rendre son dernier souffle dans ces maudits taudis miteux.

La raison ? Il ne la comprit que plus tard…. Il ne la comprit que trop tard…. C’est lors de son retour chez lui que Cloud constata avec amertume et horreur l’ampleur des dégâts que Sephiroth avait causé. L’intérieur de l’établissement avait été mis à sac. Un chaos indescriptible témoignait de la violence et de l’acharnement dont Sephiroth avait fait preuve pour épargner aucune partie du logement, que ce soit le mobilier désossé, le parquet éventré ou le plafond à moitié effondré par endroits. La seule chose qui semblait avait été épargné par la folie destructrice de Sephiroth était une immense peluche jaune représentant l’un de ses volatiles avec lesquels Cloud était souvent comparé malgré lui. L’oiseau en peluche trônait parmi les décombres de façon presque narquoise, regardant Cloud de ses yeux inertes avec une provocation certaine.

Il avait fallu du temps pour que le livreur arrive à comprendre la raison d’être de cette peluche qu’il n’avait encore jamais vu ici. Tout comme il avait fallu plusieurs secondes pour que le message de Tifa accroché au ruban que le chocobo portait au cou, parvienne à être compris par la personne à qui il était destiné.

Un bébé…. Tifa attendait un bébé…. Et c’était lui, Cloud Strife, qui allait devenir papa….

La nouvelle aurait pu faire bondir de joie n’importe qui. En d’autre circonstances, Cloud aurait été happé par l’émotion et il se serait sans doute laisser aller à un élan d’affection non mesuré auprès de celle qu’il aimait et qui allait lui donner ce merveilleux enfant.

Mais Tifa n’était pas là…. Et la plume noire qui trônait au pied du chocobo en peluche n’augurait rien de bon quant à la suite des évènements. C’était la signature de Sephiroth. C’était lui qui avait retourné le Septième Ciel de cette manière. Lui encore qui s’en était pris à Tifa ! Et peut être aussi à Marlène et Denzel dont Cloud n’avait aucune nouvelle. La hantise de Cloud à cet instant avait été de monter les escaliers pour accéder à l’étage et trouver les dépouilles des trois personnes qu’il aimait plus que tout. Mais si l’étage était dans un état tout aussi dévasté que le rez-de-chaussée, il n’y avait – grand dieu merci – aucun cadavre à déclarer. Cloud ne savait pas s’il devait interpréter cela comme un soulagement ou, au contraire, comme une promesse d’un avenir encore plus terrifiant que la mort elle-même pour les trois occupants de la demeures qui étaient absents.

Cloud était perdu. Pour la première fois de sa vie il se sentait impuissant. Si Tifa aurait été là, elle aurait parfaitement su quel mot lui dire pour apaiser ses angoisses. Elle aurait su quels gestes faire pour éloigner ses terreurs. Elle l’aurait regardé de ses yeux carmins et tendres. Elle aurait posé ses mains sur chacune de ses joues pour prendre son visage en coupe et l’empêcher de fuir son regard comme il avait tendance à le faire.

Mais Tifa n’était pas là… Marlène et Denzel non plus. Il était seul…

Cloud s’était appuyé le long du mur du couloir qui séparait les chambres des enfants. Il s’était laissé glisser jusqu’à tomber assis sur le sol, repliant ses jambes contre son torse. Il ne s’aperçut qu’à ce moment-là qu’il avait gardé dans ses mains le mot adorable que Tifa lui avait écrit pour lui annoncer qu’elle attendant un petit bébé. Un mince sourire triste étira les lèvres de Cloud. Comment pouvait-on être à la fois aussi heureux et aussi malheureux ?

Il avait pris une grande inspiration pour trouver quelle était la meilleure des choses à faire pour commencer à retrouver les membres de sa famille. La première idée qui lui vint à l’esprit était d’aller interroger Zack Fair. Son ancien meilleur ami semblait avoir lui aussi fait les frais de Sephiroth. Peut-être en savait-il davantage sur ce qu’il était advenu de Tifa et des enfants ? Mais il y avait intérêt à ce que Zack ne soit pas mêlé à cette affaire, de près ou de loin ! Car si c’était le cas, ami ou pas, Cloud se promettait de ne pas y aller de main morte pour lui faire regretter de s’en être prit à sa famille !

XXXXXXXXXXXXXXXX
Finalement, Cloud avait retrouvé son ami et il n’avait pas appris grand-chose avec lui…. Le seul point positive avait été de constater à son retour au Septième Ciel qu’un voisin lui avait laissé un mot pour lui expliquer que les enfants étaient chez lui en sécurité. Cloud s’y était rendu. Il avait ainsi pour retrouver Marlène et Denzel sains et saufs. La jeune fille n’avait pas pu contenir ses larmes tandis que Denzel s’était montré fort et avait conservé en lui tout ce qu’il ressentait. Cloud leur promis qu’il mettrait tout en œuvre pour retrouver Tifa mais qu’en attendant ils devaient rester ici, chez les voisins, pour leur propre sécurité.

La nuit de Cloud avait sans doute était la pire qu’il ait passé depuis bien longtemps. De retour dans son chez lui chaotique, il avait commencé par soupirer avant de faire le point sur la situation. Il se sentait perdu, seul et incapable de faire quoique ce soit. C’est alors qu’une petite voix résonna au fin fond de son esprit. Cette petite voix qui appartenait à Tifa lui rappelait qu’il n’était pas seul, qu’il avait de nombreux amis sur lesquels il pourrait toujours compter. Un soupire lui échappa alors qu’il sortit de sa poche son PHS pour rédiger un message à l’intention de Vincent, l’un de ses amis avec lequel il se sentait le plus proche

Tifa a disparu. C’est Sephiroth. Il est de retour. Je l’ai vu on s’est battu. Il cherche à se venger. Peux tu m’aider à la retrouver ?


La réponse de Vincent n’avait pas été longue à arriver. Ce dernier lui avait répondu qu’il se trouvait à Junon et qu’il se mettait en route pour le retrouver à Edge.

Cloud soupira…. Jamais il n’avait autant eu l’impression d’être épuisé. Les sentiments qu’il ressentait était contradictoire. Il se sentait bouillir de colère. Il avait envie de hurler sa rage et de détruite tout ce que Sephiroth n’avait pas encore fichu en l’air. Et paradoxalement il avait envie de calme… Il avait besoin de repos… Il voulait la tendresse des bras de Tifa et la chaleur de ses câlins si uniques. Il avait peur aussi. Terriblement peur. Peur de ne jamais la revoir. Peur de la retrouver lorsqu’il serait trop tard. Peur pour ce bébé qu’elle portait en elle et qui était le symbole de leur amour réciproque qui durait secrètement depuis si longtemps. Il avait peur de la folie de Sephiroth et de ce qu’elle pourrait lui inspirait. Peur de sa violence, de ses réactions sans limite.

Cloud soupira profondément. Il n’y avait rien d’autre à faire qu’attendre l’arrivée de Vincent. Sephiroth avait magnifiquement prouvé sa supériorité lors de leur combat. Foncer tête baissée pour l’affronter de nouveau équivalait à un suicide stupide. Et puis foncer tête baissée vers où ? Le cratère nord ? Rien ne disait que Sephiroth s’était réfugiée là-bas. Il pouvait être n’importe où…

Pour s’occuper les mains et l’esprit, Cloud se mit alors à ranger le bar comme il le pouvait. Il ramassait les morceaux de verre qu’il jetait dans un grand sac poubelle. Il essayait de rendre à cet endroit un peu de sa chaleur et de son humanité d’autrefois. La seule chose que Cloud refusa de toucher était cette peluche chocobo porteuse de la merveilleuse nouvelle… Il la laissa là, à sa place, évitant de la regarder pour ne pas penser à ce bébé et à toutes les affreuses opportunités que cela offrait à Sephiroth…

Lorsque Vincent arriva l’aube se levait à peine sur la ville encore partiellement endormie. Cloud, lui, n’avait pas fermé l’œil de la nuit. Des cernes bleutées commençait à prendre naissance sous son regard d’azur, ternissant son visage rendu plus pale par la fatigue. Bien qu’il ait passé toute la nuit à ranger et à nettoyer, la demeure paraissait toujours aussi saccagée….

Cloud tourna la tête vers Vincent quand ce dernier entra dans le bar. La surprise ne tarda pas à se voir sur son visage pourtant impassible les trois quart du temps.

Le livreur se pencha pour ramasser la longue plume noire qu’il posa en évidence sur une table bancale

« L’œuvre de Sephiroth….. »

Il désigna la plume d’un petit mouvement de tête avant de la relever pour croiser les yeux mystérieux de son ami

« Il a enlevé Tifa….. Je n’ai plus aucune nouvelle d’elle… J’ai retrouvé son phs sous les décombres de la cuisine…. Je n’ai aucune idée de l’endroit où il l’a emmené et ce qu’il a l’intention de faire avec elle »

Cloud tourna la tête sur le coté

«  Merci d’être venu… Je ne sers à rien… même pas fichu de protéger ma famille… Tu parles d’un héros…. »



.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Lightning
Gils : 129

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Nos péchés peuvent-ils etres pardonnés ? [ PV Vincent ]   Lun 18 Déc - 23:28


Nos
péchés peuvent-ils être pardonnés ?

Dès qu’il avait reçu le message alarmant de son ami dans la nuit, Vincent avait suspendu toutes ses activités et toutes ses ambitions devant l’urgence de la situation. Leur chère amie Tifa, pilier fondamentale de leur groupe, était portée disparue, kidnappée par la plus grande menace de Gaïa. Il s'était attendu à un retour de l'argenté accompagné de malheurs fatalement engendrés... mais ce cataclysme l'avait laissé en état de choc. Depuis la mort d'Aerith, ils étaient pourtant bien placés pour savoir que personne n'était intouchable... Sur le pied de guerre, le chevalier pourpre mobilisa un pilote et un hélicoptère, chose qu’il n’avait pas l’habitude de faire pour sa seule poire, et se rendit à Edge sans plus tarder. Même s’il demeurait calme et sombrement songeur durant le trajet, n’en déplaise aux apparences, Vincent était très nerveux. Dès que les premiers rayons de soleil filtrèrent les vitres épaisses du transport, il releva le regard. La ville reconstruite se profilait à l’horizon. Sans perdre plus de temps, il ouvrit la porte coulissante, laissant un grand froid s'engouffrer dans l'appareil en vol. D’un bruissement de cape étouffé par le bruit des hélices, il se projeta dehors, usant de son pouvoir monstrueux pour écourter les dernières minutes de voyage. Seul sa cape rougeoyante se fit visible, jusqu’à ce qu’il retrouve la terre ferme sous forme humaine, et ne redevienne encore plus qu’un morceau de tissus propulsé vers l’avant. La dernière fois qu'il avait cavalé de la sorte, c'était pour retrouver sa bien-aimée Lucrecia. Les derniers mètres vers le Septième Ciel se firent au pas de course et même s’il arriva en trombe, l’ouverture rapide de la porte d’entrée s’était faite assez silencieusement, avec une discrétion digne de Valentine. Son regard écarlate s’écarquilla de surprise devant le chaos qui s’offrait à lui. Éteint, las, Cloud s’occupait de ranger ce qui était encore rangeable, et de jeter les divers bris. « L’oeuvre de Sephiroth », déclara t-il devant la mine déconfite de Vincent, lequel baissa un peu la tête. Il s’avança. L’or de ses chaussures cliqueta doucement sur le parquet, déboité à quelques endroits du bar, au rythme de ses pas fantomatiques. Le lieu était vide, et morne, quand Tifa n’était pas là pour l’illuminer de sa présence chaleureuse. « Il a enlevé Tifa….. Je n’ai plus aucune nouvelle d’elle… J’ai retrouvé son phs sous les décombres de la cuisine…. Je n’ai aucune idée de l’endroit où il l’a emmené et ce qu’il a l’intention de faire avec elle » « Les enfants … ? », murmura Vincent. Si Cloud ne les mentionnait pas, ils allaient probablement bien et effectivement, ils étaient en sécurité, à leur grand soulagement. « Merci d’être venu… Je ne sers à rien… même pas fichu de protéger ma famille… Tu parles d’un héros…. » Même s’il était lui-même fervent pratiquant de l’auto-flagellation, Vincent eut un mouvement désapprobateur de la tête. « Cloud, ce qu’il s’est passé n’enlève rien à ce que tu as accompli… et il n’est pas trop tard », le raisonna t-il. Vincent fit quelques pas dans la salle en carnage, jetant un coup d’œil circulaire à droite, puis à gauche. Tifa avait vaillamment lutté, mais étant donné l’état des lieux, Vincent se demandait si Sephiroth était venu en personne. Le Cauchemar était plus… net et concis, dans ses méfaits. Il ne pouvait d’ailleurs pas avoir enlevé Tifa en même temps qu’il affrontait Cloud... ou peut-être avait-il mis le blond chaos assez de temps pour aller accomplir son dessein ?

« Garder des prisonniers n’est pas dans ses coutumes, nous avons de la chance dans notre malheur… je suppose » L’essentiel était que Tifa vivait… même si cela n’était pas une bonne augure, elle vivait (ils n'avaient aucun moyen d'en être certains mais il fallait se raccrocher à cela), il y avait donc de l’espoir. Vincent ramena son regard pourpre vers son ami. Il comprenait sa détresse. Lui-même était dans le même état d’angoisse lors de la disparition de Lucrecia… et Tifa était d’ailleurs venue le soutenir. « Les patrouilles de la WRO au Nord sont au courant, des recherches sont en cours… ». Le vampire ne s’était pas tourné les pouces durant le trajet. Il se demanda d’ailleurs ce que Cloud avait fait en attendant son arrivée. A part ranger. « As-tu interrogé le voisinage ? » Si Sephiroth était venu récupérer Tifa et l’avait emmenée par la voie des airs, cela aurait pu se remarquer, et cela pouvait signifier qu’il ne la tenait pas captive dans les environs en tout cas. Son regard fut attiré par la peluche chocobo qui jurait avec le décor. Vincent la saisit dans sa main gantée pour l’observer curieusement. La bête portait un vêtement faisant mention d’un père. Il l’interpréta comme un cadeau que Marlène comptait faire à Barret, Vincent se demandait néanmoins comment l’objet était resté intact dans cette pièce mise sens dessus dessous. Même s’il était vaguement au courant pour le couple qui s’était formé (et qu’on attendait depuis un moment) il était loin de se douter qu’ils en étaient arrivés et que Cloud avait donc lâchement rompu leur pacte de puceaux, sorry Vince.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 19 Août
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Allen Keriell
Gils : 161

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Nos péchés peuvent-ils etres pardonnés ? [ PV Vincent ]   Mer 10 Jan - 10:05


Cloud Strife


De toute la petite tribu qui avait anciennement porté le nom d’AVALANCHE, c’était de Vincent que Cloud se sentait le plus proche. Cela valait si l’on excluait Tifa. Et Aerith…. Vincent, plus mature et plus expérimenté, était toujours excellent conseillé. Il ne cédait qu’en de rare occasion à la panique ou à l’impulsivité. Contrairement à Cloud, plus fougueux et irréfléchi, Vincent avait cette faculté de savoir faire la part des choses pour envisager les meilleures options possibles.

C’est donc presque naturellement que Cloud avait songé à l’avertir en premier du drame qui venait de se produire au 7en ciel. Il n’avait pas besoin de l’emportement virulent de Barret ou du monticule de vulgarités qu’aurait pu vomir Cid…. Cloud avait besoin de calme pour réussir à remettre de l’ordre dans sa tête. Il avait besoin de sagesse pour l’empêcher de foncer tête baissée vers un destin funeste.

Dès qu’il eut reçu le message, Vincent ne tarda pas à se mettre en route pour rejoindre Cloud dés le petit matin. Toute la nuit, Cloud l’avait passé à ranger et ramasser les débris causés par Sephiroth et sa folie destructrice. Il avait mis dans un sac poubelle les morceaux de verres brisés, se coupant légèrement la main droite sur ces caillons qui jonchaient le sol derrière le comptoir.

Quand la porte du bar s’ouvrit, Cloud n’eut même pas l’espoir de voir Tifa franchir la porte. Il savait que cela ne se produirait jamais. Mais il aurait donné tout ce qu’il possédait pour la voir franchir la porte, ses longs cheveux flottant dans son dos et son sourire illuminant son visage. Elle aurait mis ses poings sur ses hanches et aurait froncé les sourcils, faisant apparaitre cette petite ride au milieu de son front que Cloud trouvait si mignonne. Elle lui aurait dit quelque chose du genre «  Cloud Strife, peux tu m’expliquer ce que c’est que ce chantier ? »

Le mirage que Cloud s’était mentalement imaginé se brisa comme les verres parmi lesquels il était assis. Vincent franchit le pas de la porte, emportant derrière lui sa longue cape rouge sang qui contrastait étrangement avec le chaos ici présent. Le livreur le laissait constater par lui-même le désastre qu’était devenu son chez lui.  

Cloud le laissa se familiariser avec ce décor sordide. La surprise de Vincent était visible malgré le masque d’impassibilité qu’il ‘appliquait à collait en permanence sur son visage.

« Les enfants … ? »

Cloud se redressa et le regarda

« Sains et saufs…. Ils sont chez un voisin. Ils n’étaient pas présents quand ça s’est produit…. »

Cloud écouta Vincent le rassurer. Mais les mots de son ami, bien que remplis de sagesse, ne trouvaient pas écho dans l’esprit chamboulé du livreur qui s’en voulait énormément de n’avoir pas pu éviter ce drame. Il ne cessait de ruminer tout ce qui s’était passé durant cette journée. Il repensait à sa rencontre avec Sephiroth, à la douleur des blessures qu’il avait subies. Il repensait encore au plan machiavélique que le Cauchemar avait en tête et que Cloud avait été incapable d’anticiper et d’éviter.

« Garder des prisonniers n’est pas dans ses coutumes, nous avons de la chance dans notre malheur… je suppose »

Cloud fit volteface et planta ses yeux dans ceux grenats de son ami

« De la chance ? Tu appelles ça de la chance toi ? Vincent ! Si ce n’est pas dans ses habitudes de garder des prisonniers, cela signifie qu’il ne fera pas dans la dentelle avec Tifa ! Il s’en fiche de la supprimer !! On a aucune garantie qu’il l’a pris en otage ! »

Il se passa une main nerveuse dans ses cheveux. Il n’arrivait pas à l’exprimer ouvertement mais une peur grondante s’était immiscée au plus profond de ses entrailles. Et si ce n’était pas Tifa qu’il désirait ? Et si…. C’était…. Leur enfant ? Il ne fallait pas être diplômé des grandes écoles pour faire le rapprochement imminent être ce bébé à naitre et les cellules communes que Sephiroth et Cloud partageaient malgré eux avec Jenova….

« Les patrouilles de la WRO au Nord sont au courant, des recherches sont en cours…  As-tu interrogé le voisinage ? »

Cloud acquiesça d’un léger signe de tête

« Oui…. Mais personne n’a rien vu ni rien entendu… ça a dû faire un raffut pas possible et pourtant personne est au courant »

Le livreur suivit le regard de Vincent qui venait de se poser sur le chocobo en peluche porteur de la bonne nouvelle. Un petit soupire s’échappa de ses lèvres entrouvertes

« Il faut que tu saches…. Tifa attends un enfant…. »

Cloud baissa la tête, une de ses mèches blondes tombant le long de son visage pour en dissimuler une partie.

« Je pense…. Que Sephiroth convoite notre bébé… Je crois… Qu’il voit en lui… je sais pas… Un nouveau membre de sa petite tribu familiale ou quelque chose comme ça…. »

Pour être parfaitement honnête avec lui-même, Cloud redoutait que Sephiroth ait enlevé Tifa pour qu’une fois l’enfant né, faire de lui son fils… porteur des cellules de Jénova et élevé par le Cauchemar en personne, c’était une opportunité que Cloud n’arrivait pas à nier. Tifa ? Elle ‘n’était en aucun cas une prisonnière ou une otage… Elle ‘n’était qu’un réceptacle dont Sephiroth n’aurait aucun mal ni scrupule à se débarrasser une fois qu’il aurait obtenu ce qu’il voudrait…




.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nos péchés peuvent-ils etres pardonnés ? [ PV Vincent ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nos péchés peuvent-ils etres pardonnés ? [ PV Vincent ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samuel "Sam" Fisher ♦ les amis peuvent être pire que les ennemis ♦
» Deux Sociopathes peuvent-elles s'entendre? PV Amaryllis
» Je lui aurais volontiers pardonné son orgueil s’il n’avait pas blessé le mien.
» Parfois, les plus beaux sourires peuvent cacher de grands secrets, les plus beaux yeux peuvent avoir pleuré durant des heures et les coeurs les plus purs peuvent avoir souffert de grandes peines.. Feat Bambi, Wasoo, Canada and Pompom
» [Jour 3] Certains mots peuvent en cacher d'autres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Midgar :: Edge :: Septième Ciel-
Sauter vers: