AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 My friend, the fates are cruel † Genesis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 950

Inventaire
•:
MessageSujet: My friend, the fates are cruel † Genesis   Mar 28 Nov - 20:19


My friend, the fates
are cruel
There are no dreams, no
honor remains

La mission au sein de la tour étant terminée, Lightning y avait dûment cassé de l’ennemi avec autant de rage que de succès. Cela n’avait en rien apaisé sa colère et son sentiment d’injustice, elle n’allait pas mieux et débordait encore de violence à revendre. Sans doute car sa situation était inchangée, ou qu’elle avait souhaité mourir là-dessous pour échapper au destin morbide que lui réservait la maladie. Tous ignoraient ce qui se planquait sous la protection de son bras, ces miasmes noirâtres de geostigma qui ne guériraient jamais sans miracle. Et quand viendrait ce miracle ? Alors que le deuxième groupe quittait la tour, la guerrière observa les soldats transporter un homme mal en point vers la camionnette de la WRO, où il recevrait les premiers soins… et de l’eau, avant tout. Elle ne vit pas son visage bas, mais son manteau de cuir, et la couleur de ses cheveux, elle les aurait reconnu entre mille. Mécaniquement, Lightning les suivit et trouva le blessé assis sur le rebord arrière du véhicule dont les portes étaient grande ouvertes, ce qui n'était pas sans évoquer une ambulance. Genesis. La dernière fois que Lightning se tenait en face de lui, elle avait cette lueur d’optimisme dans le regard, des orbes bleus emplis de fougue et d’espoir, même lorsqu’elle essayait de le convaincre de rentrer au bercail en pleine situation de catastrophe. Il avait refusé de l’écouter, pire, il l’avait abandonnée, et les soldats avec lui l’avaient chassée de Banora comme une malpropre parce qu’elle n’avait pas plié. Aujourd’hui, elle avait le regard blasé et désillusionné de quelqu’un qui n’attend plus rien, ce qui était d’autant plus vrai maintenant qu’elle se trouvait mourante. Light ignorait encore que le rouquin l’avait rejetée pour la protéger, et malgré cela, elle ne lui en voulait pas. La rancœur s’était noyée derrière la lassitude. De toute façon, elle était condamnée, pourquoi perdre son temps à en vouloir à des gens qu’elle n’avait pas vu depuis des années ? En ce qui le concernait lui, cela devait faire un moment qu’elle lui avait déjà pardonné, qui plus est. Elle lui avait pardonné le jour où elle avait cru en sa mort, comme par crainte que la moindre rancune chez les vivants tourmente son âme dans la Rivière. Elle se demanda alors s’il faisait partie des revenants, ou s’il n’avait jamais vraiment été mort… dans tous les cas, il semblait revenir de très loin. La rose le toisa un long moment. Il était si mal fichu que même sa flemme ne l’empêcha pas de lâcher : « Mon vieux, ils ne t’ont pas raté ». Les traits durs de son visage s’étaient légèrement adoucis. N’en déplaise aux apparences et à son expression assez fermée, la jeune femme était inquiète. Genesis avait le teint blafard, les joues creuses, et son épaisse couche de vêtement (qui ne reluisait pas de propreté) ne cachait pas le fait qu’il avait maigri. Le passé se rejoua dans sa tête, comme un vieux film rembobiné trop rapidement. Elle se rendit compte qu’il lui avait manqué. « Capitaine ! » Lightning tourna la tête vers le subordonné qui l’avait interpellée. « Un hélicoptère arrive pour assurer le transfert des blessés à Junon ».

C’était sans compter l’intervention pète-sec de Lightning : « Hors de question que celui-ci fasse tout ce trajet dans cet état. Je l’emmène chez Serah ». Pour n’importe qui d’autre, elle aurait laissé couler et serait partie sans se retourner, mais pas pour lui. Comme si on n’avait que ça à faire de poireauter alors qu’il était dans le coltar, même après avoir ingurgité une potion ! « Et je prends ce véhicule » indiqua la combattante, quitte à ce que les soldats se serrent dans celui qui restait. Et puis, au pire, il y avait le fameux hélico. Sans demander l’avis des uns, et encore moins du principal concerné, elle réquisitionna donc la camionnette comme une thug. Lightning s'approcha de son vieil ami, bousculant un peu l'homme s'occupant de lui, et lui fit passer un bras autour de ses épaules pour qu'il s'y appuie. Elle le maintint pour sa part par la taille afin de l’aider à marcher jusqu’à la place du passager avant. Après l'y avoir laissé, elle contourna la camionnette et s’installa au volant, claquant la portière sans adresser le moindre signe à l’équipe qu’elle venait d’encadrer, ni à Solo, ni même à Reanmoche. Elle les avait déjà oublié, tout comme sa moto qu'elle passerait récupérer plus tard. La rose démarra et resta un moment silencieuse pendant le trajet vers Edge. L’homme à côté d’elle… la jeune femme l’avait tant admiré par le passé, croyant bêtement qu’il serait toujours son mentor, et elle, sa disciple. Que de désillusions. C’était étrange de le retrouver. Elle se demanda si la petite chaleur logée dans sa poitrine était comme l’indication qu’elle était contente. « Tu vois Genesis, si tu m’avais écouté », lança t-elle finalement d’un ton complètement désinvolte, loin de celui timidement admiratif d'autrefois. C’était dit d’un ton tellement pince-sans-rire qu’on devinerait difficilement qu’elle venait effectivement de plaisanter... un peu.


HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 


Dernière édition par Lightning le Sam 2 Déc - 16:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Anti-héros Shakespearien ⊷
avatar
• Age : 32
• Résidence : Tour Shinra
• Localisation : Tour Shinra
Gils : 274

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Mar 28 Nov - 21:08


 

 " My friends, the fates are cruel † Lightning & Genesis "


Le soleil, éternelle lumière admirable que l’humanité pouvait applaudir sans lassitude. Cette douce chaleur, cet astre brillant lui avait terriblement manqué. Ses yeux picotaient, cela faisait bien des mois qu’il n’avait pas vu une lumière aussi intense, quelques néons, une simple lumière, c’était la seule chose qu’il pouvait contempler, la seule source de lumière que ses yeux avaient perçue. Son compagnon de fortune lors des longs moments de solitude, de noir, une ampoule accrochait au-dessus de sa tête. Les moments sombrent de sa vie seront désormais derrière, c’est ce qu’il pensait, ou plutôt, une petite voix essayait de le rassurer. Mais au fond de lui, il savait que son aventure ne faisait que commencer, qu’ici serait un départ vers son destin, celui que la déesse lui a offert.

Alors que doucement son visage profitait de cette lumière, le rouquin serra un peu plus cette potion entre ses doigts. Depuis combien de temps était-il aussi faible, au point de devoir recevoir de l’aide d’un parfait inconnu, Genesis et son foutu caractère, ce genre de chose, c’était bien pire que de se faire botter le cul encore une fois par Sephiroth. Mais l’heure n’était pas au regret de sa faiblesse, pour le moment il acceptait sans broncher ce qu’on lui offrait. Son corps réclamait tellement, il avait maigri, son estomac souffrait, sans parler de sa tête. Une journée de plus et il serait devenue fou…

Genesis pouvait remercier les nombreux vers de Loveless qu’il connaissait par cœur, une distraction parmi les rares de cette tour infernale. Et dire que cette dernière, du temps où il était SOLDAT, était un lieu qu’il pouvait appeler « chez lui ». Aujourd’hui, il donnerait tout pour lancer un brasier sur cette chose sans regret. Peut-être un petit, un sacrément petit.

Doucement il leva son regard, ses yeux avaient encore bien du mal à s’habituer à tout ceci. Puis il croisa ce regard, son regard. Aucun mot ne pouvait franchir ses lèvres alors que ses yeux ne pouvaient se détacher de cette frimousse. Cette gamine, celle au regard enfantin, aux yeux exprimant sa curiosité et son admiration. Les perles bleutées avaient changé, au point qu’il les reconnaissait à peine.

Genesis ne savait pas s’il arriverait à dire quoi que ce soit, leur derrière rencontre fut des plus… Tumultueuse, le rouquin s'était enfui, s’envolant au loin, laissant sa protégée seule. Un abandon qui pouvait semblait stupide, mais à ses yeux c’était la seule solution. Il l’avait protégé, c’était l’une des rares personnes que Genesis estimait, et à ce titre il avait voulu lui offrir un avenir en dehors de sa vie, celle d’un soldat bafoué, ce vengeant pour l’honneur. Mais il l’avait perdu, son honneur, en tuant sans scrupules des gens qu’il avait juré de protéger. Un incapable qui se racheter de ses péchés.

Cette tour, ces longs mois, ce n’était rien comparait à ce qu’il avait fait subir aux autres. Il devait se racheter, la déesse lui avait offert une seconde chance, et peut-être, non surement, celle-ci lui réserver un destin bien plus honorable qu’un déserteur sans dignité.

Sans un son il avait accepté l’aide de la jeune femme, ses jambes tenaient à peine d’elles-mêmes. Puis un fin sourire était apparu, cette fois, il avait réellement l’impression d’être sauvé.

« Tu vois Genesis, si tu m’avais écouté »

Un fin sourire c’était dessiner. Cette petite était toujours aussi désinvolte, avec le temps elle c’était embellie, elle avait grandi, mais ce caractère, celui qui faisait d’elle sa petite protégée, était toujours présent.

« Mon âme, empoisonnée par le désir de vengeance, a vécu dans la tourmente. »

Du Loveless, encore du Loveless, toujours du Loveless. Mais cette phrase, cette partie, elle exprimait si bien son histoire. Aveugler par la vengeance, il c’était tracé un chemin bien sombre, indigne du Soldat qu’il était, mais aveuglé par cette rage et cette haine, Genesis ne s’était aperçu de rien, il avait lui-même creusé sa propre tombe.

« Mais je suis de retour désormais, pour laver tous mes péchés, et accomplir ce que la déesse veut de moi. »

Beaucoup de questions allaient ronger sa langue, mais pour le moment, le rouquin se contentait simplement d’être assis à côté de cette femme. Il remontait peu à peu dans ses pensées, à l’époque encore parfaite à ses yeux. Grand SOLDAT, respecté, partageant l’honneur et l’épée au côté de ses deux amis, acceptant de partager son expérience à plus jeune, et pensant être utile au monde.




.:.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 950

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Sam 2 Déc - 16:30


My friend, the fates
are cruel
There are no dreams, no
honor remains

Tout en conduisant, Lightning tourna machinalement la tête pour jeter un coup d’œil à son ami et vérifier son état. Un mince sourire nostalgique flottait sur ses lèvres malgré sa piètre mine. On aurait dit qu’il avait espéré la revoir. La jeune femme ramena le regard sur la route sans réaliser que ses lèvres s’étaient décrispées, et qu’elle aussi, elle souriait, un peu. Ce n’était pas, pour sa part, de la nostalgie qu’elle avait dans son regard bleu électrique, c’était une tristesse habilement cachée derrière le flegme. Quand il s’était quittés, il était mourant et dégénérait, aujourd’hui, c’était elle qui était mourante, et qui allait pourrir à petit feu. Son bras contaminé se crispa légèrement. A certains moments, et plus particulièrement quand elle était seule, la douleur devenait difficilement supportable. « Mon âme, empoisonnée par le désir de vengeance, a vécu dans la tourmente ». « L’acte IV », répliqua t-elle de mémoire, tant il le lui avait ressassé, « Mais je suis de retour désormais, pour laver tous mes péchés, et accomplir ce que la déesse veut de moi. » De retour. Cela signifiait donc qu’il était bel et bien mort avant ? Pas nécessairement. Et puis, vu son état, oui il était un peu mort et ce, depuis un moment. Deepground avait oublié de le nourrir, ces chiens. Lightning était  un peu satisfaite d’avoir saigné ceux qu’elle avait croisé, au moins à charge de revanche pour son vieil ami. «… j’connaissais pas ce passage », commenta t-elle simplement, presque avec désintérêt. C’est tout simplement qu’il n’y était pas, mais Loveless, c’était un peu le cousin éloigné du cadet de ses soucis. Elle n’avait jamais compris ce qu’il y avait de si poétique dans cette œuvre, dont les mots ne la touchaient pas. C'était d'autant plus le cas car il y associait de bien tristes souvenirs. Des litres de larmes versées d’incompréhension et de douleur pour Genesis, jamais elle ne l’admettrait, jamais elle ne lui dirait. Elle en avait peut-être honte. Ce sont les enfants qui pleurent.

Arrivant aux frontières sécurisées d’Edge, le capitaine abaissa la vitre automatique teintée afin de présenter son visage à ses confrères, pour qu’ils n’arrêtent pas le véhicule. Ceux-ci lui firent le salut militaire et elle poursuivit sa route, sillonnant les routes de la ville grise, morne, aux bâtiments sinistrement refaits. Visiter Edge, c’était un peu comme regarder des cendres là où un magnifique feu dansait quelques temps plus tôt. Ça laissait un gout amer. « Voici Edge, bâtie sur une partie des ruines de Midgar. Plus on avance dans le temps, plus ce monde a une sale gueule », expliqua t-elle nonchalamment, comme si elle s’en foutait et qu’elle parlait de la météo. Lightning avait développé une sorte de don pour dire ce genre de truc assez horrible en donnant l’impression que ça lui faisait une belle jambe. Elle avait peut-être réussi à s’en convaincre elle-même, qu’elle s’en fichait. Après un petit moment de route, Light s’arrêta devant l’immeuble de sa sœur, proche du centre de la ville. Très vite fait, et donc mal fait, elle fit un créneau entre deux vieilles voitures et éteignit le moteur alors que la roue arrière de la camionnette était sur le trottoir. Du moment qu’elle ne gênait pas le passage, la guerrière se considérait bien garée. Elle sortit du véhicule et fit le tour pour ouvrir la portière de son camarade. « Gen, j’tiens pas à te brusquer », dit-elle en lui faisant passer de nouveau un bras autour de ses épaules, avant de le soutenir par la taille « mais dès que tu seras en état de raconter autre chose que du Loveless, il faudra me dire tout ce que tu sais ». En gros, je tiens pas à te brusquer mais je te brusque quand même. S’il y a bien un autre talent qu’elle avait développé, c’était l’absence de délicatesse. Lightning avait la fâcheuse et agaçante manie de faire savoir à qui veut bien, ou ne veut pas entendre, qu’elle n’a pas votre temps. Loin de la gamine un peu timide et tâtonnante d’autrefois, le capitaine avait une force de caractère forgée par les expériences de la vie. Cependant, n’en déplaise aux apparences, elle était toujours aussi humble qu’autrefois, intérieurement, si bien qu’elle considérait qu’elle devait son grade actuel et son niveau au combat en grande partie grâce aux enseignements précieux de Genesis.

En sonnant à l’interphone, la porte se déverrouilla automatiquement et Lightning l’ouvrit. Ignorant la cage d’escalier sur la gauche menant aux logements des étages supérieurs, elle tourna à droite, et ouvrit la lourde porte affublée d’un joli écriteau au bordures d’or où on lisait « Dr. Serah Farron ». Le cabinet, qui faisait également office d’infirmerie, réquisitionnait d’ailleurs tout le rez-de-chaussée de l’immeuble. Sa sœur n’avait pas lésiné en moyen pour aider les autres, et disposait d’ailleurs d’une belle réputation au sein de la ville. Alors que la jeune médecin aux cheveux roses et à la blouse blanche invitait un patient dans une salle d’un signe de la main, son regard s’arrêta sur les deux arrivants, plus particulièrement sur son ainée. « Liiiight ! » s’exclama t-elle en se précipitant vers elle. « J’avais oublié de te prévenir… », marmonna l'intéressée, blasée, à son ami. Faut dire qu’elle-même… elle n’était jamais prête à ce genre d’accueil. Elle fut au moins reconnaissante que sa sœur utilise son nom d'emprunt, plutôt que de l’appeler Claire. Depuis que Sephiroth l’utilisait, la rose voyait ce prénom encore plus d’un mauvais œil. Aussi, heureusement, Serah se ravisa dans son intention de lui sauter au cou, notamment en voyant son armure couverte de sang qu’elle examina avec inquiétude. « Ne t’en fais pas, ce n’est pas mon sang. Je t’amène un blessé. C’est un ami ». C’est un ami, sous-entendu : t’as intérêt de bien t’en occuper. La mine inquiète du petit bout de femme s’accentua tandis qu’elle observait Genesis. « Il est déshydraté, venez vite ». Elle les guida en s’excusant auprès du patients compréhensif sur le caractère urgent de la situation, et les emmena dans une petite pièce qui ne disposait que d’un seul lit. Lightning y déposa Genesis. Elle devina qu’elle leur accordait un luxe : l’autre salle en contenait plusieurs et ils n’auraient pas été seuls. « Il faudrait retirer votre manteau, vous avez besoin d’aide ? » Le capitaine, toujours reine de délicatesse, n’attendit même pas de réponse pour dessaper le rouquin sans vergogne. Apparemment, il nécessitait une transfusion d’eau au plus vite.


HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Anti-héros Shakespearien ⊷
avatar
• Age : 32
• Résidence : Tour Shinra
• Localisation : Tour Shinra
Gils : 274

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Sam 9 Déc - 23:34


 

 " My friends, the fates are cruel † Lightning & Genesis "


Un sourire se glissa sur ses lèvres, un sourire étrange, crisper, déformer par la douleur. Lightning n’y était pas, mais conversé sur sa rencontre avec la déesse n’était peut-être pas ce que la jeune femme souhaitait. Il était en vie, et grâce à la déesse qu’il chérissait plus que tout, mais l’heure n’était pas à raconter le oh combien Minerva était merveilleuse, mais plutôt à rester éveiller durant cette route qui semblait interminable à ses yeux. Il économisait sa salive, sa voix, ses forces, il conterait sa vie plus tard, si la jeune femme souhaitait écouter, et lorsque tout ceci serait terminé. Sa sortie ne signifié pas la fin, mais le commencement, beaucoup de choses allait arriver et en peu de temps, alors il se devait d’être en forme pour combattre et prouver, par Minerva, qu’il était prêt à tout pour expier ses péchés.


À travers la vitre teintée, Genesis put admirer la nouvelle ville construite suite au désastre de Midgar. Admirer était un bien grand mot, la ville était dans un état assez lamentable. C’était une ville qui ressemblait au taudis, en moins sale certes. Cela ne valait en rien Midgar à l’époque... Enfin à son époque, avant que tout ceci ne commence. Le rouquin avala difficilement sa salive alors que ses pensées divergeaient vers son passé. Parfois il se demandait si tout ceci n’avait été qu’une catastrophe engendrée par des dominos, et bien entendu c’était lui qui s’était amusé à bouger ces pièces pour mieux les faires tombé.

Lorsque le véhicule fut enfin à l’arrêt, Genesis pu enfin voir la ville autrement que derrière cette fenêtre teintée. Doucement son regard dévia sur le visage de la jeune femme, toujours aussi têtu, et insolente, le rouquin ouvrit ses lèvres, prêt à réprimander la jeune femme avant de se taire. Il n’était plus le supérieur de la jeune femme, ce n’était plus la gamine effrontée qui le suivait pendant quelque mission. Tout ceci lui rappeler une époque qu’il considérait presque comme idyllique. Il avait tout perdu, et le voilà de retour dans une ville qui se construisait après avoir souffert bien trop de fois.

Une voix étrangement forte fit relever son visage, bien vite Genesis put rencontrer une jeune femme ressemblant étrangement à Lightning. C’était une accueil chaleureuse… Un peu trop à son gout, Genesis n’était pas adepte de ce genre de joyeux lurons que semblait être cette jeune femme. Il avait une légère préférence pour les personnes calmes et attentives... En somme des personnes qui se taisaient et qui l’écoutaient fanfaronner pendant des heures son amour pour Loveless. Alors que la route lui avait paru bien trop longue, l’entrée dans ce cabinet et sa première rencontre avec le Dr. Serah Farron arriva bien trop vite à son gout. Il n’avait même pas eu le temps de se dévêtir que la Soldate arracha presque sa veste qui ne datait pas d’hier. L’ancien SOLDAT dévisagea la jeune femme, surprit par ce geste. Suivant les instructions de l’autre femme, le rouquin s’assit calmement sur le lit attendant alors les soins.

« Si tu attends une quelconque information, je ne serais d’aucune aide. Les morts revivent, Deepground a de nouveau une armée mais ça... Vous le savez... Vous les avez vues dans cette tour. Après mon réveil… »

« J’ai été trahis » mais ça il ne pouvait pas le dire, il n’avait pas envie de le dire. Lightning trouverait simplement ce mot amusant s’il sortait de sa bouche. Lui-même avait trahi la ShinRa. Et Lightning était persuadé qu’il avait faits de même avec la jeune femme. Or c’était tout le contraire. Si elle ne comptait pas à ses yeux elle serait certainement morte pendant cette bataille futiles.

« Ils m’ont enfermé dans cette tour, je n’ai malheureusement rien vu, rien entendu. Je sais juste qu’ils sont de retour. »

Si la jeune femme souhaitait une quelconque information, elle ferait mieux de s’adresser à ceux qu’ils l’ont mis dans cet état, même les moins que rien qui le nourrissaient à peine ne savait même pas le pourquoi du comment il était toujours en vie, à pourrir dans cette tour. Comme si sa vie avait une quelconque valeur pour eux. Ils attendaient peut-être un « oui » de sa part, mais jamais il ne trahirait une seconde fois cette planète.

Genesis ne bougeait pas, il n’offrit même pas un regard aux deux jeunes femmes, regardant simplement un point imaginaire alors qu’il fouillait sa mémoire pour une quelconque information. Mais rien, pas une seule fois il n’avait entendu une chose intéressante.

« Le monde a une sale gueule… »


Reprenant les mots de la jeune femme, l’ancien first class tourna enfin son visage vers son ancienne camarade. Certaines questions lui brulaient les lèvres, il était resté bien trop longtemps éloigné de la vie sur cette planète, il avait entendu quelque mot, quelque phrase qui semblait illogique. Météore, Sephiroth, Jenova... Ces mots revenaient souvent. Il ne comprenait pas, ou plutôt il ne voulait pas comprendre. Foutaise, stupidité, ou réalité… Que c’était-il réellement passé après sa disparition.

« Qu’est ce que je dois faire… »

C’était un murmure, un murmure pour lui-même alors qu’il repensait à Minerva à cette promesse. Il était ici au nom de la déesse pour aider ce monde, mais celui-ci semblait être dans un état bien lamentable. Par où commencer, par quoi commencer, devait-il faire confiance aux autres, devait-il partir à la recherche de ses anciens compagnons, histoire de réparer son erreur, à commencer par Sephiroth. Mais Genesis était ici, face à Lightning, la première personne qu’il avait quittée.

« Je ne peux pas répondre à cette question... Mais je peux surement répondre à d’autres questions »


Des questions n’ayant aucun rapport avec cette tour, ou Deepground, des questions qui devaient tourner dans cette petite tête depuis bien longtemps.





.:.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 950

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Dim 17 Déc - 15:52


My friend, the fates
are cruel
There are no dreams, no
honor remains

Après lui avoir sèchement retiré son manteau sans se soucier de son regard réprobateur, Lightning alla accrocher celui-ci sur le porte-manteau. Elle se retourna ensuite vers les deux en croisant les bras. Son geste, qu’elle répétait de plus en plus souvent comme pour couvrir son bras malade, fut peut-être interprété comme une forme d’impatience, car Genesis s’adressa à elle : « Si tu attends une quelconque information, je ne serais d’aucune aide. Les morts revivent, Deepground a de nouveau une armée mais ça... Vous le savez... Vous les avez vues dans cette tour. Après mon réveil… » Le capitaine répondit par le silence. Oui, elle savait tout ça. En fait, elle semblait même mieux informée que le rouquin, qui ne semblait même pas au courant de ce qui grouillait au 0. Quand elle ne disait rien, les gens avaient tendance à croire qu’il s’agissait d’une invitation à en dire davantage. Que le rouquin le croit ou non, il poursuivit : « Ils m’ont enfermé dans cette tour, je n’ai malheureusement rien vu, rien entendu. Je sais juste qu’ils sont de retour ». Le regard sceptique de Light s’était tourné vers la poche de liquide transparent qui allait se vider petit à petit. « Es-tu sûre que ce sera vraiment utile ? » demanda t-elle alors à Serah. Ce n’est pas parce qu’elle n’avait pas eu l’égard de formuler une réponse à Genesis qu’elle ne l’avait pas écouté, c’est juste qu’elle n’avait surtout rien de particulier à lui ajouter. Comme elle était soucieuse de sa santé néanmoins, elle n’était pas rassurée de voir le traitement qui lui était administrée : Lightning était plutôt habituée aux injections de Mako et à leur efficacité. Cette perfusion lui semblait donc aussi utile que Genesis quand il disait qu’il ne savait rien. La rose avait un peu l’ignorance de croire que, s’il était déshydraté (le terme desséché aurait d’ailleurs mieux convenu à ce pauvre homme), boire plusieurs gorgées de clairfontaine suffirait à améliorer ce souci. Elle se fit d’ailleurs sèchement rembarrée par sa sœur « Tu viens bien de la Shinra toi ! », qui ne tolérait pas qu’on commente son travail. Lightning jeta un coup d’œil critique à la boisson que Serah tendit à Genesis, qui avait tout l’air d’un elixir, et n’ajouta rien. Effectivement, le docteur en savait mieux qu’elle, ce n’est pas pour autant qu’elle allait cesser de s’inquiéter pour son vieil ami. « Vous allez passer quelques jours ici sous surveillance , je vous recommande de vous allonger. Le repos est le meilleur moyen d’être vite remis sur pied ». S’il refusait le repos, dans le pire des cas, il y avait toujours Lightning dans le coin pour l’assommer et donc, ne pas vraiment lui laisser le choix. Face à deux têtes de mule, même Rhapsodos ne pouvait rien. D’autant que le Rhapsodos en question était un peu réduit, ce pauvre homme. « Le monde a une sale gueule… », répéta t-il. Lorsqu’il tourna la tête vers la rose, les lèvres de celle-ci se plièrent en un rictus un peu amer. « Qu’est ce que je dois faire… » « Refuser de te ranger de mon côté serait le mauvais choix de trop », malgré le reproche sous roche, le regard de Light s’était un peu adouci.

« Je ne peux pas répondre à cette question... Mais je peux surement répondre à d’autres questions ». La guerrière détourna les yeux, comprenant aisément à quoi il faisait référence. Il se doutait qu’elle s’était interrogée sur les pourquoi de son abandon alors qu’elle ne lui avait rien fait de mal. Cependant, lui poser la question reviendrait à reconnaître qu’il l’avait blessée. Elle refusait d’adopter la position de victime. Elle refuserait toujours de reconnaître quand elle l’était, c’était peut-être aussi l’une des raisons pour lesquelles elle dissimulait aussi farouchement sa maladie. En tout cas, songer à tout cela venait de l’irriter. « Ne peux-tu vraiment pas y répondre ou est-ce simplement que tu préfères encore que la déesse le fasse à ta place ? » rétorqua sèchement le capitaine en ramenant son attention sur lui, son regard bleu électrisé d’agacement. Agacement mais point de colère. C’est le moment où Serah décida de se faire petite et de s’éclipser. Lightning de mauvaise humeur, ça pouvait aussi lui retomber dessus à un moment. La jeune femme décroisa les bras et s’approcha à nouveau de l’alité. « En attendant, tu errerais avec de faux buts, de fausses promesses, et non seulement ça finirait mal, mais en plus on n’aurait toujours pas de réponse à la fin. Oui, j’ai d’autres questions Genesis. As-tu enfin compris que ça ne marche pas comme ça ? Et es-tu un revenant ? »


HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Anti-héros Shakespearien ⊷
avatar
• Age : 32
• Résidence : Tour Shinra
• Localisation : Tour Shinra
Gils : 274

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Mer 10 Jan - 1:33


 

 " My friends, the fates are cruel † Lightning & Genesis "


Lightning parlait peu, seul son regard répondait à Genesis, heureusement qu’elle le regardait autrement cette conversation sonnerait monologue. Certes, Genesis ne possédait aucune information intéressante pour la rose, ce n’était pas comme s'il avait essayé. Les rares personnes qu’il avait rencontrées se demandaient eux-mêmes pourquoi était-il encore là, sans pour autant répondre aux nombreuses questions sur le futur de Deepground. Inutile, c’était un mot qui correspondait bien à Genesis, ce n’était qu’une passade, bientôt il redeviendrait comme avant, aussi écarlate et sur de lui, il redonnerait de la couleur à son nom ainsi qu’à son titre. « First Classe », cela ne voulait plus rien dire, la shinra n’était plus ce qu’elle était, un simple ex devant suffisait à satisfaire son ego. C’était l’ancien First Class, celui qui avait survécu, et celui qui allait botter le cul de son ami désormais perdu.


Une semaine de plus à rester allonger, lui qui pensait pouvoir explorer la ville et apprendre toute ses choses qu’il avait loupé après ses nombreuses années. La seule chose positive c’est qu’il n’était plus réellement seul.

« Refuser de te ranger de mon côté serait le mauvais choix de trop »

Genesis eut un léger rire amer. Son erreur allait le poursuivre jusqu’à la fin. S’il était présent dans cette tour, c’était pour la simple et bonne raison qu’il avait refusée de ce lié à Deepground et à leurs idéaux. Bien sûr qu'il allait combattre contre cette armée, contre n’importe quelle menace, Minerva comptait sur lui. Mais comment persuader les personnes qu’il avait autrefois déçues.

« J’ai fait une erreur, mais quitter la Shinra n’en était pas une. »

Simplement quitter la shinra sans représailles lui avait effleuré l’esprit une demi-seconde, si seulement cette seconde avait duré plus longtemps, peut-être qu’il ne se retrouverait pas ici, espérant un jour se faire pardonner de ses péchés.

« Ne me dit pas que tu ne possèdes aucun regret dans ta vie, j’ai passé plusieurs années à me répandre de mes péchés, seule la déesse peut me juger de mes erreurs et me punir pour ce que j’ai fait. »

Lightning commençait à voir rouge, et son ton laisser à penser qu’une seule mauvaise réponse et il sentirait l’électricité dans l’aire. Mais vous connaissez Genesis, jamais il n’oserait fermer sa bouche, même dans l’état pitoyable qu’il était.


« Mon avenir te préoccupe au point de montrer les crocs ? »

Croisant doucement ses bras, le rouquin eut un léger sourire, et dire qu’a leur premier rencontre Genesis ne pensait pas avoir en face de lui une teigne.

« Je ne suis pas un revenant, et si tu réfléchis un minimum, tu comprendras que je ne suis pas de leur côté. »

Enfermé dans la tour à attendre la mort, et après ça il serait de leur côté ? Le rouquin marqua une courte pause avant de reprendre, un léger soupire accompagna sa phrase.

« Tu es toujours aussi têtu, et tu réfléchis trop peu, toujours a foncer tête baissé… Je ne rejoindrais pas votre petit groupe, pas pour le moment, j’ai quelque chose à faire avant, et si tu te demandes quoi, eh bien, demande à la déesse, je suis sûr que tu aimeras converser avec elle. »

Un fin sourire apparut sur son visage mal-en-point alors qu’il osa enfin s’allonger dans ce lit qui serait le sien pour une semaine.






.:.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 950

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Jeu 8 Fév - 8:58


My friend, the fates
are cruel
There are no dreams, no
honor remains


« J’ai fait une erreur, mais quitter la Shinra n’en était pas une. » Parmi toutes les erreurs qu’ils avaient commises, Lightning vint à se demander laquelle il considérait en tant que telle. Bien sûr qu’elle avait des regrets, l’un d’eux, c’était de ne pas avoir su le convaincre de rester, de ne pas avoir su l’aider par le passé. N’osant l’admettre à haute voix, la rose opta pour le silence à l’interrogation, plutôt que pour la vérité. Un éclair de peine perça son regard azur l’espace d’un instant, avant d’être noyé par l’océan du ressentiment qu’elle éprouvait envers lui. « Mon avenir te préoccupe au point de montrer les crocs ? » demanda t-il en la jaugeant avec le sourire indulgent qu’elle lui connaissait d’autrefois. La rose poussa un petit soupir exaspéré avant de détourner le regard. Il se croyait malin ?! « À ton avis ? » rétorqua t-elle, acide. Elle l’avait bien trainé jusqu’ici pour pouvoir le surveiller dans un milieu sécurisé, lui en fallait-il davantage pour comprendre que oui, elle se préoccupait de lui ? « Je ne suis pas un revenant, et si tu réfléchis un minimum, tu comprendras que je ne suis pas de leur côté » No shit Sherlock. Toujours aussi aimable qu’un porc-épic, Lightning lui renvoya la balle sans vergogne. « Si je t’avais soupçonné d’être de leur côté, je n’aurais pas daigné t’interroger à leur sujet. Tu ne serais même pas ici ». Comme si elle allait risquer la vie de sa sœur ! Façon presque plus sympathique de dire : Et si toi tu réfléchissais, tu comprendrais que je sais déjà que tu n’es pas de leur côté. « Tu es toujours aussi têtu, et tu réfléchis trop peu, toujours a foncer tête baissé… » « C’est l’hôpital qui se fout de la charité » Lightning se retint de justesse d’envoyer chier la déesse en question lorsqu’il la mentionna à nouveau – elle avait été à deux doigts de lui dire qu’il pouvait se la mettre dans le cul- sauf que non seulement cela n’avait aucun sens, mais en plus, cette pauvre Minerva n’avait rien fait de mal. Genesis se montait la tête avec elle tout seul comme un grand. Fier de sa provocation, le soldat écouta les conseils que Serah lui avait préalablement donné et s’allongea. Lightning ferma un bref instant les paupières en se fustigeant mentalement de rester calme. Rouvrant les yeux, docile, elle attrapa la seule chaise de la pièce et la posa à côté du lit du rouquin.

« Je doute que ce quelque chose soit aussi important que ce qui se passe actuellement Genesis. T’as pas l’air d’avoir les pieds sur terre, ce que je peux comprendre vu ce que tu as vécu, mais écoute-moi » Se penchant vers lui, le capitaine posa les coudes sur le lit. Elle avait le regard dur et autoritaire, l’air grave. Cette femme désillusionnée se trouvait à des kilomètres de l’enfant insouciante qu’elle fut et qui s’était attirée la bienveillance de Rhapsodos. Peut-être la verrait-il toujours comme une enfant, lui qui aimait considérer les autres en restant perché du haut de son orgueil, mais ça, elle n’en avait cure. « Ce monde court à sa perte. L’émergence de Deepground n’est pas notre seul problème, c'est même très probablement le cadet de nos soucis. La géostigma ronge la population, l’armée n’est plus ce qu’elle était et Sephiroth est revenu. Il est aussi puissant qu’autrefois, il n’est pas seul, et il a déjà la souveraineté du Continent Nord même si la WRO se leurre encore à ce sujet » énuméra t-elle en tapotant le matelas de l’index à chaque fait accablant qu’elle énonçait. Il y avait une forme de condamnation dans son ton, un peu comme si elle ne croyait pas du tout en des jours meilleurs et qu’elle avait choisi de se battre par résignation, par devoir, non par espoir. « En l’état actuel des choses, on est morts » acheva t-elle avec un vague air amusé, et oui, elle considérait cela amusant d’être la seule à dire les choses telles qu’elles étaient, pendant que d’autres faisaient semblant de croire que la situation était encore gérable. « Je ne  dis pas que tu feras forcément la différence, mais on a besoin de toi. » Sans compter que Light, qui figurait parmi les meilleurs éléments de la WRO, était mourante. En attestait son bras pullulant de géostigma qu’elle dissimulait sous une grande protection qui lui montait jusqu’à l’épaule. Le comble de la merde quoi, chose qu’elle se garda de lui préciser.


HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Anti-héros Shakespearien ⊷
avatar
• Age : 32
• Résidence : Tour Shinra
• Localisation : Tour Shinra
Gils : 274

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Jeu 8 Fév - 23:11


 

 " My friends, the fates are cruel † Lightning & Genesis "


Il s’absente quelques petites années, et la fin du monde arrive. Voilà ce que sait à partir trop longtemps, ce monde avait réellement besoin d’un Genesis pour se tenir un minimum sage, le grand Rhapsodos parti, et voilà que tout se barre en couille. Il ne manquerait plus qu’Angeal soit de nouveau parmi eux et choisit de suivre Sephiroth, et là, ça serait l’apocalypse.

« Je ne dis pas que tu feras forcément la différence, mais on a besoin de toi. »

«Dit-elle d’un air désespéré, tes mots trahissent ta pensée ma chère Claire. »

Le rouquin ne pouvait s’empêcher de sourire, ce sourire moqueur d’on seul lui avait le secret.

« Si je suis revenue c’est pour faire pencher la balance, d’ici peu de temps tu me remercieras. »

Il soupira doucement en ce demandant comment le monde pouvait-il encore tourner rond avec autant de merde à sa porte. Minerva n’était pas une seule fois réapparue depuis sa rencontre après son combat contre Zack, avait-elle choisi de laisser les hommes s’occupaient de leurs propres conneries . Bon, Genesis serait à sa place, il aurait certainement fait de même.

« Mort, je ne pense pas... D’ailleurs je ne te savais pas aussi pessimiste. »

Étrangement son sourire n’était plus aussi moqueur ou bien supérieur au bon vieux Genesis affichait toujours, il était plus tendre, plus confiant. Doucement il déposa sa main sur la tête de la jeune femme, alors qu’il ferma de nouveau ses yeux, la fatigue le rattraper bien plus qu’il ne le pensait.

« On y arrivera, on forme un bon duo après tout. »

Sa main glissait lentement dans sa chevelure, alors qu’il se sentait de nouveau vivre. Le bruit des voitures, des pas pressés des habitants, ou bien les crient d’enfants. Ouvrant doucement les yeux il écoutait le rire d’une personne présente dans le couloir, un son qu’il n’avait pas entendu depuis bien longtemps. Les gens avançaient ici, ils avançaient vers la vie et non vers la guerre. Ironiquement, lui l’Ex-soldat préférait ceci que de brandir une arme, mais pour préserver la paix, il fallait être une arme.

« Autrefois j’ai essayé de rallier Sephiroth à ma cause… J’ai échoué alors qu’il essayait de me résonner. Cette fois les rôles seront inversés, et cette fois je l’aiderais. »

C’était un murmure pour lui-même, quelque peu perdu dans ses pensées, il en oubliait presque Lightning. Doucement il releva la tête, faisant face à la jeune femme. Elle ne connaissait pas toute l’histoire, elle savait que peu de chose, rare étaient les personnes au courant de son histoire.


« Zack Fair… Le chiot d’Angeal, est-il encore en vie ? »

C’était une question maladroite, peut-être que Light n’était plus en contact avec lui, mais avec tout ce que le jeune homme avait fait pour lui, demander s’il était encore de ce monde été tout à fait normal. Un merci ne suffirait pas à remercier ce dernier. Un merci ne suffirait pas à remercier les personnes qui avaient tenté de sauver Genesis. Lightning en faisait partie.





.:.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 950

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Lun 5 Mar - 1:22


My friend, the fates
are cruel
There are no dreams, no
honor remains


« Dit-elle d’un air désespéré, tes mots trahissent ta pensée ma chère Claire ». Elle pensait à l’époque qu’on ne connaissait pas son prénom d’origine au sein de l’armée, et que même ses supérieurs n’en avaient cure, sauf peut-être Lazard qui était si pointilleux. Elle ignorait comment Genesis pouvait être au courant. Sephiroth lui-même lui avait bousillé l’intérieur de la tête récemment pour tomber sur cette information. Et le fait que Genesis l’appelle ainsi la renvoyait sans aucun doute à sa mauvaise expérience avec le Cauchemar. « Ne m’appelle pas ainsi » rétorqua t-elle sèchement en le fusillant du regard. Elle avait l’impression qu’il l’avait fait exprès. « Si je suis revenue c’est pour faire pencher la balance, d’ici peu de temps tu me remercieras. » La jeune femme resta blasée. « Sans nos équipes, la seule chose que tu ferais encore pencher, c’est une tour en ruine », lui rappela t-elle, témoignant du fait qu’elle était bien peu convaincue par ses petites promesses sans lendemain. V’là l’aveugle qui veut t’apprendre à chasser. Le seul remerciement qu’elle pouvait lui faire sur le moment, c’était de pas lui avoir baragouiné du Loveless jusqu’à lui faire saigner les oreilles pendant qu’on le soignait. Merci pour elle. « On y arrivera, on forme un bon duo après tout. » Pourquoi lui flattait-il la tête comme s’ils avaient élevé les moutons ensemble ? Il l’avait abandonnée. « Formait », rectifia Light un peu sèchement en inclinant la tête sur le côté pour échapper à cette main qui la prenait pour un rottweiler. « Autrefois j’ai essayé de rallier Sephiroth à ma cause… J’ai échoué alors qu’il essayait de me résonner. Cette fois les rôles seront inversés, et cette fois je l’aiderais. » Lightning resta figée avec les sourcils froncés, à la fois d’irritation et de stupefaction. La captivité lui avait grillé les terminaisons nerveuses. Celui-là, il ne comprenait vraiment pas la situation ! C’était Alice aux pays des merveilles avec trois grammes dans le sang qui vient de descendre la chicha avec Cheshire ! La tête perdue de Genesis (ou pensif, se plairait-il à dire) était foncièrement parlante quant à son absence actuelle de lucidité. Rallier Sephiroth à sa cause ? Sérieusement ! Pire encore, comment pouvait-il dire ça aussi sereinement, alors que sur la déception, il se fut si souvent cassé les dents ! « Le raisonner ? L’aider ? Genesis, l’homme que tu as connu n'est plus. Aujourd'hui, Sephiroth, c’est juste un corps mort qui continue à vivre sans âme. Tu aurais plus de chance de te faire comprendre par un mec sous extasie à six heures du mat’ place du météore, que par lui ! », s’agaça t-elle et elle poussa un long soupir. Et elle ferma les yeux. Et son expression se détendit pour laisser place au flegme. Lightning rouvrit les paupières. Elle n'allait pas arguer avec quelqu’un qui n’avait pas toute sa tête, ça reviendrait à s’énerver contre un manchot qui n’arrive pas à écrire avec ses pieds.

« Zack Fair… Le chiot d’Angeal, est-il encore en vie ? » Ah oui, c’était ça, l’autre excellent nouvelle dont il n’était pas au courant. « Il l’est, en effet. Sauf qu’il a perdu la mémoire et qu’il ne veut pas entendre parler de Cloud ou de la WRO. Il s’est donc reconverti chasseur et certaines rumeurs affirment même que c’est devenu un cannibale. Déjà qu’à la base, il n’avait pas le regard à résoudre un algorithme, aujourd’hui, il est caduc. Tu comprends mieux pourquoi je te dis que la douille nous met un brelan d’as ? » Le capitaine se releva et l’observa avec un brin de moquerie amer. Elle est loin, la petite Light qui le contemplait avec admiration comme s'il était un messie, une figure christique. Elle avait appris avec les années qu’il n’y avait pas de messie, et que la seule résurrection possible, c’était celle de la trahison. « Continue d’afficher ton optimisme et ta condescendance malgré la situation. Au mieux ça me rappelle combien t’as brillé par ton absence pendant toutes ces années, au pire ça m’évoque un poivrot qui s’est descendu un seau de ponch au Seventh pour oublier sa misère » Et de tourner les talons pour le laisser méditer. Elle ne restait pas loin, bien sûr, mais elle trouvait qu’ils avaient déjà assez échangé l’un avec l’autre. « Je suis juste à côté si tu as besoin de moi. »


HARLEY-

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Anti-héros Shakespearien ⊷
avatar
• Age : 32
• Résidence : Tour Shinra
• Localisation : Tour Shinra
Gils : 274

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   Lun 19 Mar - 17:04


 

 " My friends, the fates are cruel † Lightning & Genesis "


Claire. C’était un joli prénom, Genesis était tombé dessus lorsqu’il avait accepté de la prendre sous son aile. Lazard l’avait laissé trifouiller les dossiers de la jeune recrue, avec tout de même quelque résistance a laissé un tel individu comme Genesis fouillait dans le passé de la jeune femme. Mais que voulez-vous, Genesis était pointilleux, et s’il avait accepté de voir Light entre ses pattes, il se devait de tout savoir, et de lire un tel dossier.

Jamais il ne l’avait appelé ainsi, il acceptait le choix de Lightning de se renommer ainsi. Mais cette fois, c’était bien pour faire chier cette petite teigne. En vue de son comportement, elle méritait une bonne correction, lui parler ainsi, jamais personne ne lui avait parlé ainsi lorsqu’il était encore Soldat. Ce genre de manière, lui rappeler son erreur d’avoir tout abandonné, et surtout de l’avoir abandonné. Le pyromane aurait peut-être dû laisser la jeune femme le suivre, elle aurait fini comme les autres, inerte au sol et le corps difforme et méconnaissable.

Mais jamais il ne se serait pardonné d’avoir fait une telle chose, étrangement, le rouquin appréciait la jeune femme, peut-être même autant qu’une représentation de Loveless, et ça messieurs dames, c’était un grand privilège.

Un léger rire passa ses lèvres, alors que la voix de Lightning arrivé à ses oreilles. Ses blabla de gamine l’amusaient pleinement, cette dernière semblait avoir perdu tout espoir et ne croyait d’ailleurs plus en rien, sauf aux métaphores douteuses.

« Ce n’était que l’entracte, un passage de la pièce ou ma personne n’avait pas lieu d’être, alors cesse de geindre comme une enfant de mon absence, tu as passé l'age, et réjouis-toi plutôt de mon retour. Tu ne crois peut-être plus en rien, mais mon petit doigt me dit que l’avenir sera sauf. »

Il regarda cette dernière partir, et avant qu’elle ne quitte totalement la pièce, il ajouta, espérant qu’elle accepte cette idée saugrenue.

« Alors faisons un pari. Si je gagne, tu t’engages dans mes extravagantes, si je perds, je rejoindrais la WRO. »

Un léger sourire apparut sur ses lèvres, alors que son regard enflammé par le désir de victoire se poser sur la silhouette de la jeune femme.

« Je suis revenue pour accomplir quelque chose, lorsque ce sera fait, tu le seras et me remercieras, on en reparlera d’ici quelques jours. »

Lui-même ne savait pas réellement ce qu’il faisait là. Il possédait le don de la déesse avec lui, sans réellement comprendre à quoi servait un tel don. Ses recherches l’emporteraient forcément face à la réponse. D’ici-là, il se reposerait, d’ici deux jours, il quitterait sans un bruit l’édifice pour continuer sa quête. Avertir Lightning ne servirait à rien, elle chercherait plutôt à le retenir attaché, plutôt que de le laisser accomplir sa mission. Foutue gamine entêter et incroyante, elle rira moins lorsqu’il sauvera cette foutue planète.




.:.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: My friend, the fates are cruel † Genesis   

Revenir en haut Aller en bas
 
My friend, the fates are cruel † Genesis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my old friend...
» ¤ Personnage le plus cruel/sadique ¤
» Hey my friend [PV]
» 01. My friend, mes amis ♪ [Fe Brittany]
» It's a carousel my friend - Défi {Vera}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Midgar :: Edge-
Sauter vers: