AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Mar 14 Nov - 1:51



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

 Un dédale de couloirs sombres et sordides, au silence terriblement pesant et oppressant dont juste quelques cris effrayés et plaintes douloureuses perçaient, résonnant d'angle en angle pour se perdre dans l'immensité du labyrinthe présent sous le complexe de la ShinRa. Outre les soldats présents, triés sur le volet pour leur discipline et pour être parmi les plus impitoyables, tous échangeaient des salutations silencieuses au passage du restrictor.

« Nettoyez-moi donc tout ça... direction le réacteur, le recyclage fonctionne aussi pour les vivants. » alors qu'il venait de s'arrêter devant une cellule rudimentaire, vraisemblablement pour une expérience mineure et qui avait été un pitoyable échec vu que le sujet était mort.

Poursuivant sa route après que le cadavre amorphe de ce qui semblait être un enfant, de son vivant, fut tirée de sa cellule désormais vide, prêt pour accueillir un nouveau pensionnaire. Par chance ce n'était pas Midgar qui manquait de matière première, cependant il devenait de plus en plus compliqué d'obtenir des mortels de qualité. Il faut dire que le Professeur Hojo était un grand adepte de la sélection naturelle et ne faisait rien pour aider ses expériences à survivre autrement que par leur propre potentiel. Un homme tout à fait charmant qui avait fait de la calamité Jenova sa madeleine de Proust, en plus de traficoter de façon quelque peu aléatoire les nombreuses énergies de la planète.

Après de longues minutes, Ardyn arriva enfin dans l'aile placée sous haute sécurité, son domaine préféré mais également son lieu de travail, pénétrant dans la salle de contrôle après un bruit de dépressurisation, puis l'ouverture d'une porte électronique. Plusieurs scientifiques étaient occupés devant de multiples écrans et rapports, dictaphone ou stylo à la main, autant vous dire que nous avions là le gratin scientifique de la ShinRa, une petite partie en tout cas. Déjà que l'installation était souterraine, l'air y était chaud et étouffant qui plus est cette immense robe noire et cet imposant casque ne l'aidaient en rien, mais tout ceci était nécessaire afin de garder l'anonymat propre aux restrictors. Presque autant craints par les scientifiques que par les sujets d'expérimentations, ils étaient en quelque sorte les gardiens des lieux, les superviseurs de la sécurité mais également les chargés de discipline au sein du dédale.

« Comment se portent les différents sujets ? Des changements notables pour certains ? Quoique ce soit que nous devrions savoir ? » sur ce ton autoritaire, voyant sa voix déformée par cet effrayant casque ce qui accentuait d'ailleurs l'aspect directif de sa demande. Ayant pour seul son d'ambiance une multitude de bruits électroniques, en plus de ces bouches d'aérations qui soufflaient constamment pour rendre l'endroit un peu plus confortable, il se posta devant l'immense écran de contrôle qui passa d'une étude quelconque à une fragmentation donnant sur les différentes caméras installées dans les cellules. « Rien de particulier, si ce n'est l'agitation du sujet numéro quinze, cela fait deux jours maintenant et nous craignons que les injections de Mako ne l'aident pas vraiment à se contenir. » alors qu'un gros plan fut montré quant à cet énergumène qui se démenait comme un beau diable dans sa cellule, qui devait sans doute hurler à en voir les mimiques et gestes de ce dernier.

« Très bien, je vais envoyer quelqu'un faire le nécessaire pour régler votre petit problème en ce cas... et le sujet numéro vingt-trois ? » avait-il enchaîné avant que le surveillant en chef ne puisse rajouter quoique ce soit sur les méthodes qu'il venait d'énoncer. Ce n'était une surprise pour personne, la solution à l'agitation était bien souvent une correction physique pour ne pas parler de châtiment corporel. « Ai-je besoin de vous rappeler que le Professeur tient à ce que les sujets restent autant vivant avant qu'après votre passa-... » pensa t-il avoir besoin d'annoncer au restrictor qui lui faisait face, ce dernier qui n'avait d'ailleurs pas lever le moindre petit doigt mais dont la lassitude et la demande primaient sur ce rappel inutile si bien que le survivant s'était arrêté de lui même... pour ne pas s'attirer l'inimité d'Ardyn sans doute. « Tout de suite monsieur ! Comme vous pouvez le voir, rien de particulier... dois-je prévenir le Professeur Hojo de quoique ce soit à ce suj-... » sans rien ajouter de plus, s'arrêtant une fois encore dans ses propos en voyant la main de son imposant interlocuteur se lever, pour lui faire signe de se taire expressément. « Le Professeur est suffisamment occupé pour que vous le dérangiez inutilement, surveillant. Permettez que je lui rende une petite visite moi-même. » si bien que cela sonnait davantage comme un ordre que comme une demande, continuant d'observer la gamine blonde qui s'évertuait à dessiner sur les murs immaculés de sa boîte aveuglante.

Sortant de la même façon qu'il était entré dans la salle de surveillance, il ne tarda pas à faire passer le message à ses subordonnées quant à l'état d'excitation du sujet récalcitrant, si bien qu'un détachement de soldats prit la direction de sa cellule. De son côté, il poursuivit jusqu'à se retrouver devant l'entrée de la cellule de cette fillette portait le nom de sujet vingt-trois, ayant pour bruit de fond de nouvelles exclamations de douleur et des sons emprunts de violence. Dès qu'il fut de l'autre côté de la porte, l'accès se verrouilla aussitôt en laissant quelques gardes à proximité, côté couloir, prêts à intervenir si nécessaire. Une chance pour lui, son casque lui permettait d'atténuer cette luminosité extrême, posant son regard sur cette gamine qui était d'ailleurs sa création, la plus viable de toutes en tout cas, envers qui il nourrissait de grands espoirs.

« Bonjour, jeune fille. Tu me sembles en pleine forme aujourd'hui... assez pour continuer à faire n'importe quoi sur les murs de ta chambre. Combien de fois vais-je devoir te le rappeler, hmmm ? » tout en venant retirer son casque, profitant d'un angle mort de la caméra pour faire cela avant de veiller à n'être qu'observable de dos, par souci de discrétion. Conservant son casque sous le bras, il continuait de s'approcher de la fillette jusqu'à s'arrêter à proximité, la détaillant de ses yeux ambrés.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Mar 14 Nov - 12:28

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






Le silence était ce qui constituait la majeur partie du quotidien des sujets du projet phénix, isolés dans leur petite cellule d'un blanc trop éclatant pour être supportable. Ce silence qui n'était brisé que lorsque le sas de leur « chambre » était ouvert et que l'on les emmenait vers des salles d'examen lugubres et glaciales et qu'ils pouvaient alors entendre les cris et les gémissements de leurs semblables ou d'autres sujets plus lointains. Mais le silence, toujours, revenait s'abattre sur eux. C'est ce qui poussait certains à pleurer et à hurler, dans l'espoir d'entendre autre chose que leur cœur qui bat comme un compte à rebours, car tous savaient depuis bien longtemps qu'ils finiraient un jour ou l'autre au rebut.
Vingt-Trois aussi, le savait depuis longtemps, pourtant elle n'avait que cinq ans et tout le corps scientifique était persuadé qu'elle ne comprenait pas grand chose sur quoi que ce soit. Il faut dire qu'elle n'avait prononcé son premier qu'il n'y a peu de temps et c'était toujours le même « Juhis ». Personne ne savait ce que ça voulait dire, ni où elle avait été le chercher, mais le développement sociale des sujets n'avait de toute façon jamais été une préoccupation, c'était simplement un peu moins pratique pour eux de prendre en compte tous les symptômes que pouvaient engendrer leurs divers tests.

Malgré ce qu'elle pouvait laisser croire et ce que pensait effectivement le corps scientifique, le petit sujet Vingt-Trois ne manquait pourtant pas d'esprit. Sans jamais donner l'impression d'écouter – car elle ne regardait jamais les gens qui lui parlaient, évitent tout contact visuel et ne laissant place à aucune forme de communication – elle écoutait bel et bien tout ce qui se disait autour d'elle. Dès qu'elle le pouvait, elle observait même avec une certaine fascination les scientifiques écrire ou exécuter leurs calculs … c'est ce qui la poussa, ce matin là – ou peut-être était-ce la nuit, les moments de la journée n'avaient pas vraiment de sens pour eux – à voler discrètement un crayon-feutre noir avant qu'on la ramène à sa cellule. Ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ça et la correction qu'elle avait reçu la première fois ne semblait pas avoir été suffisante pour l'empêcher de continuer. Le fait est qu'elle ne supportait plus sa cellule immaculée où elle n'avait rien d'autre à faire qu'écouter le compte à rebours qui battait inlassablement dans sa poitrine ; noircir le blanc de sa cellule était la seule chose qui lui changeait un peu les idées et le bruit du frottement de la mine lui était d'un grand réconfort.

La petite Vingt-Trois n'était pas douée du tout en dessin et elle ne savait pas vraiment écrire non plus, mais elle s’entraînait activement sur le sol de sa cellule à former des lettres et des chiffres qu'elle avait vu à de nombreuses reprises. Cela ne ressemblait pas à grand chose pour le moment, mais avait le mérite d'occuper toute son attention.

Lorsqu'elle entendit la porte de sa cellule s'ouvrir, elle ne jeta qu'un bref coup d’œil - un peu craintif -
vers l'entrée qui ne lui permis d'apercevoir que le bas d'une robe noir. Ce n'était pas le Professeur, ni aucun autre scientifique … Elle connaissait le Restrictor et contrairement à beaucoup d'autres, elle n'en avait pas peur … il ne lui avait donné aucune raison pour cela. Alors, en toute indifférence, elle avait repris sa tâche de gribouillage.
Elle sembla ne pas l'entendre lorsqu'il lui adressa la parole, car sa seule réaction fut se de décaler un peu pour continuer de gribouiller dans un espace pas encore noirci, tournant un peu plus le dos au Restrictor don la voix avait quelque chose de chaud dans ce décor froid lorsqu'il n'avait pas cet affreux casque sur la tête.
Au milieu d'esquisses primitives de ce qui se rapprochait à des chiffres ou autres formes géométriques, elle avait essayé de reproduire le logo de Deepground que l'on pouvait voir un peu partout ici, sauf que les bras de la silhouette faisaient plus ressembler le dessin à une fleur qu'autre chose. Ailleurs, on pouvait presque reconnaître quelques papillons au milieu de vagues que lui avaient inspiré divers électrocardiogrammes. Elle avait aussi tracé les contour de ses mains ici et là, de ses pieds aussi, ce qui faisait qu'elle les avait un peu noirci eux aussi et qu'elle avait même réussi à s'en mettre sur le bout du nez.    



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Mar 14 Nov - 22:20



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

 Voyant qu'elle ne réagissait pas pour autant, si ce n'est en faisait mine d'y être bien indifférente, il continua de s'approcher de la fillette sans rien dire de plus, observant ses arabesques murales et autres dessins brouillons. Bien qu'elle ne sache ni lire ni écrire, elle semblait néanmoins avoir une bonne mémoire visuelle à en croire les quelques symboles reconnaissables. Ce n'est pas non plus comme si les trajets entre sa cellule et diverses salles de test étaient nombreux et fréquents non plus, signe qu'elle était suffisamment maligne pour réussir à subtiliser un feutre à l'un de ces imbéciles de scientifique. Demeurant debout, juste derrière la gamine, il vint rompre le silence peu de temps après qu'elle eut terminé son nouveau gribouillage puéril et incompréhensible cette fois-ci.

« Jusqu'à preuve du contraire, tu n'étais ni sourde ni muette lors de ma dernière visite, je m'attends donc à un peu plus de ta considération, pauvre petite chose que tu es. » en conservant toujours son casque sous le bras, veillant à s'accroupir pour tenter d'égaler la taille minuscule de la jeune fille. « Ce ne sont pas des manières d'être si négligée, même pour quelque chose comme toi, tu ferais bien de te nettoyer avant toute chose. Surtout que j'ai quelque chose qui est susceptible de te plaire. » tout en lui tendant un semblant de mouchoir d'assez bonne qualité, afin qu'elle se débarbouille un peu les mains et le visage, tout en venant lui reprendre le feutre ce qui allait probablement la frustrer. Allait-elle simplement montrer une once d'envie ou de rancune ? Jusqu'à présent elle réagissait uniquement comme un automate ou presque, exempt d'émotions et pour les sentiments n'en parlons pas. Mais elle n'avait pas été crée pour être humaine non plus, cela lui serait plus utile d'être ainsi que d'être comme la majorité de ces mortels... faible et influençable.

« Les derniers résultats de tes évaluations sont corrects mais sache que ce n'est pas suffisant. Je veux de l'excellent et non pas de l'à peu près ou de l'approximatif, tu m'entends ? » sans avoir bouger de sa position pour autant, continuant de fixer le petit être qui se trouvait devant lui.

« Quoiqu'il en soit, tu ferais mieux de t'exercer dès maintenant à respecter le cadre établi ou je serai dans l'obligation de sévir... tu entends souvent les autres enfants à côté ? Tu n'as pas envie de crier comme eux, pas vrai ? Je suis sûr que l'on se comprend... » sur un ton incroyablement calme et mesuré, ce qui rendait le ton encore plus intimidant, en supposant qu'elle comprenait suffisamment pour cela ou que son instinct de survie était assez développé. Finissait d'ailleurs par lui tendre un semblant de carnet somme toute banale, vierge de toute écriture, avant de lui rendre son feutre assez usé. « Si tu te comportes correctement, à partir de maintenant, je veillerai à ce que tu apprennes à lire et à écrire, mais pour cela il faut que tu sois exemplaire. Nous sommes sur la même longueur d'onde ? » en la toisant donc de son regard naturellement autoritaire, en plus de son charisme habituel déjà accentué par son imposante tenue.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Mer 15 Nov - 11:12

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






En effet, elle n'était pas plus sourde que muette, mais cela n'avait jamais été une raison suffisante à ses yeux pour répondre systématiquement aux questions qu'on lui posait ou pour jacasser à longueur de temps. Ce n'est pas non plus comme si les phénix disposaient d'une très grande liberté d'expression, ils n'en connaissaient même pas le concept, pourtant, la petite Vingt-Trois avait décidé depuis bien longtemps de ne pas leur faciliter la tâche.
Mais avec le Restrictor, c'était un peu différent. Il n'était pas aussi méchant que l'équipe scientifique, en fait, à côté de Hojo, il semblait presque gentil à ses yeux, en supposant qu'elle comprenne le concept de bien et de mal. Ce qu'elle savait, en tout cas, c'est qu'elle n'avait jamais souffert en sa présence et elle avait même associé sa voix à quelque chose d'agréable … si ce n'est le bonheur ou un véritable réconfort, au moins était-ce une forme de quiétude.
Cependant, Vingt-Trois n'était pas un sujet facile et elle n'accordait pas son attention si vite, pas même au Restrictor lui-même, si bien qu'elle continua effectivement à gribouiller dans son coin même lorsqu'elle l'entendit s'approcher et s’accroupir dans son dos. Peut-être qu'elle attendait un compliment sur ses œuvres d'arts, bien qu'elle sache très bien que ce qu'elle faisait actuellement était interdit. Elle ne réagit finalement que lorsqu'il évoqua le fait d'avoir quelque chose pour elle, ce qui attira enfin son attention et elle tourna la tête, se voulant discrète, pour poser ses grands yeux de suricate sur lui, non pas pour l'interroger du regard, mais simplement pour essayer de voir de quoi il parlait. Quelle ne fut pas sa déception de le voir lui tendre un simple mouchoir en tissu ! Elle allait tourner la tête – c'est qu'elle serait difficile en plus – pour retourner à son œuvre quand il lui déroba habillement et sans brutalité le crayon-feutre des mains. Elle avait légèrement levé la sienne, plus pour demander à le récupérer que pour vraiment essayer de le faire et puis elle se résigna à prendre le mouchoir en se tournant face au Restrictor, assise en tailleur.

C'est avec un petit air très concentré et des gestes maladroits qu'elle commença à essayer d'essuyer le noir de ses mains et de ses pieds sans vraiment réussir à en venir complètement à bout, surtout qu'elle n'avait pas vraiment remarqué qu'elle en avait sur le nez – ce qui accentuait encore plus son air de chaton. Comme il lui avait donné une excellente raison de faire autre chose que d'avoir l'air attentive, elle n'avait pas relevé les yeux vers lui lorsqu'il lui parla de ses résultats et elle avait même légèrement penché la tête d'un air bougon, comme n'importe quelle gamine n'assumant pas un sermon. Elle ne sembla pas beaucoup plus disposer à donner l'impression d'être à l'écoute lorsqu'il parla des règles. Vingt-Trois n'aimait pas les ordres, bien qu'elle n'ait jamais connu que cela et elle n'aimait pas non plus les piqûres … pourtant elles faisaient partie de son quotidien. Elle donna cependant la preuve de son attention en tournant la tête vers le mur qui donnait vers la cellule voisine et sans un regard pour le Restrictor, elle sembla acquiescer d'un très vague signe de tête.

Sa patience fini par être récompensée, car il lui tendit enfin quelque chose de plus intéressant qu'un mouchoir. Elle posa un regard très vif d'intérêt sur le petit carnet à la couverture de cuir brun qu'il lui présentait et après l'avoir observé comme un chat l'aurait fait avec une baie potentiellement comestible, elle finit par le prendre des mains du Restrictor, sans oublier son crayon. Elle ouvrit le carnet et le feuilleta, les pages étaient vierges … elle avait déjà vu les scientifiques, surtout Hojo, écrire dans ce genre de petits cahiers de qualité. Continuant son observation, elle le tourna pour observer la quatrième de couverture et passa ses petits doigts sur le relief qui inscrivait « J.V ».

— Juhis ! S'exclama-t-elle avec un sourire, avant de tendre le carnet à quelqu'un d'invisible à côté d'elle. Elle le posa et se tourna à nouveau vers le Restrictor, elle avait maintenant un très léger sourire aux lèvres qui suffisait à illuminer son visage éblouissant d’innocence. Elle se leva, ce qui la plaçait à peine à la hauteur de l'homme accroupi elle alla chercher sa main délicatement. Elle la manipula pour qu'il l'ouvre, paume vers le ciel et y plaça finalement le mouchoir comme s'il s'agissait d'un cadeau.
Elle ramassa ensuite son carnet et s'assied de nouveau en face du Restrictor. Sur la première page, elle s'appliqua à dessiner – en sortant un petit bout de langue entre ses lèvres – un « 23 » un peu tremblant qui couvrait donc toute la page. Fière d'elle, elle arbora son carnet pour le montre au Restrictor.

— Vintois écrit ! Elle lui tendit son crayon. A toi !   



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Mer 15 Nov - 17:09



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

 En voila une demoiselle bien capricieuse, néanmoins il venait de réussir à captiver son attention à l'aide de ce simple carnet qu'elle avait l'air de contempler comme s'il s'agissait d'un véritable trésor. Enfin il faut dire qu'elle possédait tellement peu de choses, pas même son propre corps d'ailleurs, que n'importe quoi pouvait lui faire l'effet de miroiter la Terre Promise comme si elle était le président ShinRa. Une nouvelle élucubration, une interprétation largement surestimée d'on ne sait quel antique écrit cétra.

Ardyn avait-il de nouveau frappé à ce sujet ? Non, il n'était pas encore libéré de ses éternelles entraves à l'époque mais une chose est sûre cela arrangeait ses affaires, surtout que ce genre de plaisanterie sournoise était parfaitement digne d'être sienne. Néanmoins il revint à la situation présente lorsque la gamine plongea ses yeux dans les siens, ressemblant plus à un petit animal de compagnie qu'à une véritable fillette, cette image lui convenait très bien puisqu'elle n'était rien de plus qu'un outil en devenir. Comment des recherches sur la vie éternelle pouvaient-elles bien mener à la fin d'un monde ? Je vous conterai cette histoire une autre fois... dans quelques années si Gaïa me le permet.

Ayant donc récupéré le mouchoir en tissu, tel un présent de la jeune fille, il vint tout de même lui frotter le bout du nez afin de lui donner un air un peu plus décent. Ce n'est que quelques instants plus tard qu'elle lui montra sa petite et première esquisse qui faisait davantage office de signature, ou de signe identitaire. « Vingt-trois oui... mais connais-tu seulement d'autres nombres ? Je crois bien que non, ne cherche pas à être plus intelligente que tu ne l'es. » en venant doucement détruire son élan de jovialité, récupérant donc le feutre pour y déposer un nom... le sien ? Pensez-vous, n'importe quel mot lui aurait fait plaisir, ou presque. Ainsi ce sera "Nadir" pour elle, comprendra qui pourra mais surement pas avant des lustres. « On peut prétendre être plus idiot qu'on ne l'est mais pas l'inverse, retiens bien cela. » avant de lui rendre le feutre noir, l'ayant rebouché pour éviter qu'elle ne s'en mette encore partout d'ailleurs.

« Tu n'arrives pas non plus à lire ce nom, n'est-ce pas ? Ainsi cela pourra te motiver à apprendre, à jouer selon les règles... mes règles. » venant néanmoins caresser la petite tête blonde de la gamine qui lui faisait face, quelques marques d'affection suffisaient amplement à faire passer un message, qu'il était la seule personne qui allait probablement compter et qu'elle devait néanmoins écouter. Pour ce qui est de l'amour paternel, elle pouvait aisément s'asseoir dessus ou croire ce que bon lui semble, jamais elle ne pourrait remplacer sa propre fille, personne ne le pourra.

« Ainsi je pourrais faire de toi qui tu dois être... pour ton propre bien, et peut-être que tu pourras avoir ton propre nom par la même occasion. Qu'en dis-tu ? Tu te sens prête à relever ce défi, à passer un tel marché avec moi ? » comme pour les animaux, la récompense était la clé du succès bien que cela n'en ferait qu'une enfant capricieuse et égoïste, mais n'est-ce pas à l'image des mortels de cette époque après tout ?

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Mer 15 Nov - 22:30

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






Approcher sa main du visage de cette petite chose était un risque que l'équipe scientifique avait apprit à mesurer à leur dépend, car oui : ça mord. Mais le Restrictor n'avait aucun souci à se faire de ce côté là, car il ne l'avait encore jamais contrarié, si bien qu'elle se laissa faire bien gentiment lorsqu'il lui frotta le bout du nez, passant simplement sa main dessus lorsqu'il eut fini.
Trop jeune et surtout bien trop négligée dans son développement personnel pour s'offusquer que l'on doute de son « intelligence », la petite ne sembla pas vraiment réagir à la petite pique du Restrictor et semblait simplement impatiente de découvrir ce qu'il allait noter dans son précieux tout nouveau – et premier – carnet. De plus, bien sûr qu'elle connaissait d'autres chiffres ! Elle connaissait Dix-Sept et Vingt et Quinze. Elle n'avait pas beaucoup connu Quatorze et voilà bien deux semaines qu'elle n'avait pas vu Dix-Neuf … peut-être qu'elle avait été emmené au rebut … Et puis, il y avait Hojo. Et oui, dans l'esprit de cette petite chose, les chiffres servaient à identifier les gens. Elle n'était pas vraiment sûre de savoir où se plaçait Hojo et si les chiffres avaient vraiment une valeur qualitative … Mais elle était certaine que « Restrictor » était une exception et que ce n'était pas un chiffre. C'est qu'il devait être plus important que le reste.

Si Vingt-Trois avait vraiment bien compris ce que pouvait être l’intelligence ou la stupidité ainsi que le concept d'ironie – chose que même vingt ans après elle ne maîtriserait toujours pas – sans doute aurait-elle pu se permettre un rire digne de son mentor. Mais elle ne savait rien de tout ça, alors elle ne put pas vraiment évoquer cette manie qu'elle avait de faire semblant de ne pas entendre, écouter ou comprendre tout ce qui pouvait se passer autour d'elle, ce qui lui avait précisément valu d'être taxée d'autisme. Mais cette petite combine, le Restrictor était bien placé pour la connaître, car il était après tout le seul avec qui elle acceptait de communiquer, prouvant par là qu'elle en était bel et bien capable.

Elle observa attentivement la façon qu'il avait de tracer les lettres sur le papier, elle devait en prendre de la graine, car sa façon à elle d'essayer d'écrire était plutôt chaotique. Elle traçait d'ailleurs la plupart de ses chiffres en partant du bas – manie qu'elle garderait une fois adulte. Elle reprit doucement son carnet et son feutre et tenta malgré tout de lire toute seule ce qui était écrit. Elle reconnaissait chaque lettre que comportait le mot « Nadir » mais elle était incapable de les nommer ou de prononcer le son qu'elles donnaient une fois combinées, surtout qu'elle n'était pas du tout dans le même ordre que dans son nom, le N et le I étant bien loin l'un de l'autre.

Ne réussissant donc effectivement pas à lire ce qu'il avait noté, elle avait relevé les yeux vers lui de cet air curieux qui rendait ses yeux immenses alors qu'elle vous fixait sans ciller. Elle ne ferma les yeux que lorsqu'il passa sa main immense sur sa petite tête blonde avant de continuer à le fixer. C'est alors qu'il eut des paroles qu'elle ne fut pas en mesure de comprendre complètement. Non seulement elle ne voyait pas ce qu'il voulait dire par « qui elle devait être » mais en plus, elle ne voyait pas vraiment ce que pourrait bien être quelque chose « pour son bien » ou ce qu'il voulait dire par lui donner « son propre nom ». Elle n'était que Vingt-Trois et elle était ici pour qu'on la mesure jusqu'à ce qu'elle périme et aille au rebut. C'est tout ce qu'elle savait. Mais le Restrictor semblait évoquer pour elle une toute autre finalité, elle pencha d'abord la tête sur le côté, le regardant sans comprendre et puis, plus pour lui faire plaisir qu’autre chose, elle finit par hocher vivement la tête pour accepter. Le fait est qu'elle n'avait pas vraiment besoin de motivation pour se montrer assidue dans son apprentissage des chiffres et des lettres, car elle avait tout simplement envie de savoir lire, écrire, compter et même calculer. C'était en soit déjà des raisons bien suffisantes à ses yeux.

— Ton pope-nom, ça ? Demanda-t-elle alors en montrant du bout du doigt ce qu'il avait écris dans le carnet. Et Vintoi c'est pas un pope-nom ? C'est un sale-nom ?



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Jeu 16 Nov - 2:31



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

Bien que la fillette semblait savoir tenir un feutre plus ou moins correctement, il n'empêche qu'elle présentait déjà de gros troubles praxiques surtout quant à son écriture. Là est le problème de ces scientifiques, toujours à déplorer des pertes de matériel génétique ou humain, mais aucun n'avait véritablement ni l'expérience, ni la fibre parentale suffisante pour prendre un minimum soin de ces choses. La situation actuelle en était un parfait exemple, puisque jusqu'à présent Ardyn n'avait pas eu grand mal à apprivoiser la petite créature... l'avantage d'avoir été père à une époque.

Malgré l'acquiescement de la petite fille, il doutait légèrement de sa compréhension de ses phrases volontairement compliquées mais au vu de ses résultats sait-on jamais, elle aurait très bien pu le surprendre de façon inattendue. Élocution, gestuelle, cognition et tant d'autres... cela allait être un travail titanesque alors qu'elle approchait déjà des cinq ans, tellement de retard mais un potentiel des plus intéressants qu'il fallait gratter plus qu'en surface. « Prénom... C'est un prénom. En deux syllabes, en deux temps, tu n'as qu'à répéter lentement, pré-nom. » en essayant de lui apprendre quelques bases avant toute chose. Avant de comprendre la signification des mots, autant savoir les prononcer convenablement, l'apparence est primordial dans le monde actuel. « Un prénom c'est un mot qui te caractérise, une appellation, un mot qui te fait te retourner pour te faire comprendre que c'est bien à toi que l'on s'adresse. » avait-il fini par lui dire sur un ton calme et lent, de sa voix naturellement grave en prononçant distinctement. « Un peu comme "Vingt-trois" à la différence que cela tient davantage du surnom que du prénom. Un surnom, pas un sale nom. Sauf que "Vingt-Trois" est un nombre, pas un prénom... mais dans le cas présent les deux servent à la même chose. » en rangeant tout simplement le mouchoir en tissu sous sa longue toge noire. Bien qu'il était persuadé que tout ce qu'il venait de lui dire ne servirait à rien, il avait simplement répondu à sa question... elle comprendrait cela plus tard.

« Nadir... Nadir est un prénom, en effet. » en venant d'ailleurs tapoter du bout de l'index l'inscription qu'il avait laissé dans le carnet de la petite. Bien que ce ne soit pas son véritable prénom, cela en était un... qui plus est un nom qui pouvait lui être associé à plusieurs occasions, ou du moins qui l'avait été et qui pourrait l'être dans un avenir assez proche.

« Commençons par quelque chose de simple, pour un premier jour, tu veux bien... Vingt-trois ? » avant de s'emparer du feutre une nouvelle fois, commençant à inscrire chaque lettre de l'alphabet en caractère d'imprimerie, de taille conséquente, ainsi qu'une série de chiffres allant de zéro à neuf. Après les avoir noter avec lenteur et minutie, il revint sur chaque caractère en exprimant chaque son vraiment très distinctement.

« Ce sont des sons... chaque lettre ou chiffre correspond à un son, plus ou moins compliqué, et cette succession de sons forme des mots. À force de t'exercer tu comprendras... répète donc après moi ? » sans avoir bouger de sa posture accroupie depuis tout à l'heure, restant aux côtés de la gamine en essayant de lui apprendre la base de l'écriture et de la communication rudimentaire. Quelle horrible sensation que de vivre dans le passé, d'avoir fait un bond en arrière et de se revoir comme il avait pu l'être auprès d'Iris... avec moins d'expérience évidemment, sans compter qu'il y avait également ce détachement aujourd'hui, envers toute chose.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Ven 17 Nov - 10:01

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






L'élocution n'était pas son fort, même si elle retenait très facilement tout ce que pouvait dire son entourage, le manque de pratique pâtissait sur sa prononciation, surtout concernant les « r » qu'elle était tout simplement incapable de prononcer. Elle écouta cependant attentivement les explications du Restrictor et prit un air déterminé pour répéter ce qu'il venait de lui demander.

— Pé-nom. Articula-t-elle intelligiblement et son petit froncement de sourcils concentré lui donnait quelque chose de farouche. Presque comme si elle voulait signifier « je sais très bien qu'est-ce que j'dis ».

Il lui expliqua alors la signification du mot et même si elle ne fut pas très sûre de saisir la nuance entre un véritable prénom et le chiffre qui la désignait, elle en vint à la conclusion qu'un vrai prénom ne devait pas être un chiffre, justement. Elle n'en était pas encore à réaliser que donner un simple chiffre pour désigner quelqu'un était rabaissant. Elle avait donc hoché la tête avec un peu plus d'assurance que tout à l'heure pour faire comprendre qu'elle avait vraiment compris. Enfin à peu près. C'est juste qu'elle ne comprenait pas encore en quoi c'était si important d'avoir un prénom quand on a déjà un surnom que l'on identifie très bien … mais avec le temps, elle commencerait à mieux comprendre tout ce que cela impliquait et elle allait finir par vouloir son « propre nom ». Un vrai prénom qui ne serait pas un chiffre.

La petite fit ensuite preuve d'une finesse et d'un discernement qui lui était plutôt rare lorsqu'il prononça le mot qu'il avait écrit en confirmant qu'il s'agissait « d'un prénom ». Elle jeta un petit coup d’œil sur le papier – ce qui la fit loucher vu qu'elle tenait toujours le carnet tourné vers le Restrictor, juste sous son petit nez de suricate – avant de reporter son attention sur lui.

— Le tiens ?
Insista-t-elle alors.

C'est vrai, cela pouvait être celui du Restrictor … mais cela pouvait aussi très bien être le nouveau prénom qu'il aurait pu choisir pour elle. Elle baissa finalement son carnet pour pouvoir mieux regarder l'écriture et essayer de deviner quelle lettre formait les sons « na » et « di » … et elle devina que la dernière lettre devait être ce « r » qu'elle était toujours incapable de prononcer.
Avant qu'elle ne se torture l'esprit plus que nécessaire, il lui prit son carnet et son crayons pour inscrire l'alphabet et quelques chiffres. Elle le regarda faire attentivement, retenant ses gestes pour le tracer de chaque lettre, mais décida qu'elle préférait tout de même dessiner les chiffres à sa façon, en commençant par le bas. Dès qu'il eu fini d'inscrire les chiffres, elle avait aussitôt posé son indexe entre le deux et le trois.

— Vintoi !

Elle était plutôt fière d'elle, mais elle apprit ensuite que son nom était décomposé d'un deux et d'un trois. Elle se demanda d'abord pourquoi, du coup, elle ne s'appelait pas juste « deutoi » mais elle en vint à la conclusion que, tout comme les lettres, les chiffres devaient avoir un nom différent de la prononciation qu'on en faisait une fois mis ensemble. Elle écouta donc attentivement ce qu'avait prononcé son professeur improvisé et c'est sans hésitation qu'elle revint à la page précédente pour montrer du doigt chaque lettre qui composaient le mot « Nadir ».

— N, A, D, I … èw … Nadi. Elle avait tenté de répéter le « r » comme l'avait fait le Restristor sans en maîtriser la prononciation. Mais elle avait aussitôt retenu le nom de toutes les lettres.

Si ce n'est les « r » elle parvint assez facilement à répéter les syllabes qu'il lui apprenait.



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Ven 17 Nov - 12:49



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

Comme il l'avait pensé, la capacité d'adaptation et d'apprentissage de la fillette était impressionnante, pas exceptionnelle pour autant car il n'était jamais vraiment satisfait de tout ce que cette existence pouvait lui offrir désormais. Malgré un souci de prononciation en particulier, elle se montrait capable bien rapidement, au soulagement d'Ardyn qui ne souhaitait passer trop de temps à tout lui expliquer, sa patience ayant des limites bien moindres qu'autrefois. Dans un élan de compréhension, la jeune cobaye vint lui demander si le nom qu'il avait inscrit peu de temps auparavant était bien le sien, ce qui le surpris légèrement. Bien qu'elle eut pensé qu'il s'agissait peut-être de son nouveau prénom, elle venait de démontrer une tendance à douter à son propre égard, comme quoi elle avait bel et bien un instinct de survis développé, mais suffisamment pas pour faire face à son géniteur de malheur malgré son actuelle et improbable clémence.

« Tu sembles avoir des difficultés avec ce son... ce n'est pas bien compliqué pour autant vu sa similitude avec le rugissement d'un lion, ou même le ronronnement d'un chat. » en secouant doucement la tête, faisant légèrement bouger ses boucles violacées, étant donné qu'il n'avait pas de chapeau sous son casque. « Fais un effort ? Sinon j'essaierai de te ramener quelque chose de plus parlant. Ce n'est ni plus ni moins le son que l'on entend dans tigre ou dans trou. » avait-il fini par lui dire en lui rendant lentement son carnet. « Mais oui, tel est mon prénom. » dans un semi-mensonge éhonté, afin de garder une once d'anonymat par souci de sécurité puisqu'il était au beau milieu du plus grand nid de vipères de la planète. Qui plus est, Ardyn n'avait jamais annoncé que ce nom était celui qu'il portait depuis sa naissance, encore un terme que la jeune fille ne devait pas comprendre d'ailleurs mais elle n'en avait pas besoin.

« Vingt-trois, successivement un deux et un trois à la suite en effet... mais souhaites-tu réellement faire des mathématiques dès ton premier jour pour comprendre la complexité des nombres ? » en souriant doucement en coin, repensant à ces quelques rapports observés auprès de certains de ces scientifiques. Il n'avait pas un esprit idiot et encore moins étroit, mais il lui avait fallu un petit temps pour comprendre certains calculs complexes. Et puis aujourd'hui n'était-il pas un scientifique dans l'âme, sous l'apparence d'un restrictor, puisqu'il avait été aux premières loges quant au projet Phoenix ? « Il le faudra néanmoins un jour, mais je suis persuadé que tu ne vas pas aimer cela d'une toute autre manière que tu n'aimes pas le Professeur d'ailleurs. » avant de souffler un rire amusé.

« Et si je te dis le mot... carnet, ou le mot feutre, tu saurais me dire quelles sont les suites de lettres et de sons ? » tout en désignant les objets associés à ces mots, cherchant à lui faire faire un exercice pratique bien que de façon assez précoce. Il avait bien d'autres choses à effectuer, du travail à accomplir, et il ne pouvait se permettre de rester trop longtemps en compagnie de la jeune gamine blonde, pour le bien de tous.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Ven 17 Nov - 21:13

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






Qu'est-ce qu'elle en savait de ce que pouvait être un « lion » ou un « chat » ? Elle n'en avait jamais vu, alors elle pouvait encore moins savoir à quoi pouvait ressembler un rugissement ou un ronronnement, bien qu'elle ait déjà entendu les échos lointains de quelques bêtes que renfermait Deepground. Elle n'avait donc jamais entendu le mot  « tigre » avant aujourd'hui, par contre, elle connaissait bien « trou » bien qu'elle ne sache pas le prononcer pour autant.

— Twou ? Tenta-t-elle malgré tout. On pouvait cependant bien lire dans ses grands yeux vairons qu'elle ne voyait absolument pas ce que pouvait être un « rugissement » et cela ne l'aidait donc pas vraiment à prononcer ce son mystérieux … et si fréquent.

Ainsi, le Restrictor se prénommait donc Nadir. En l'apprenant, Vingt-Trois eut une très étrange réaction : elle avait plissé les yeux en le regardant, comme si elle le soupçonnait de mentir, lors-même qu'elle en ignorait le concept. Cela ne dura qu'une brève seconde, car elle sourit en hochant la tête presque aussitôt après, faisant comprendre par là qu'elle avait bien compris et qu'elle était d'ailleurs plutôt contente de le savoir.
Lorsque le dénommé Nadir évoqua donc la complexité des nombres, un éclat d'intérêt sembla luire dans ses yeux de chaton … mathématique. Ce mot sonnait si bien dans sa tête. Elle avait toujours eu une fascination pour les chiffres que pouvaient faire défiler les scientifiques sur les divers écrans qu'elle croisait et elle avait toujours souhaité les comprendre. Cela avait l'air d'une distraction plutôt agréable, en plus d'être suffisamment prenante pour faire défiler le temps à toute vitesse. Elle avait donc hoché la tête avec vigueur pour assurer que oui, elle voulait apprendre les mathématiques dès maintenant. C'était mettre la charrue avant les boueux mais … de toute façon elle ne connaissait pas cette expression et même en la connaissant elle ne la comprendrait pas. Alors soit. Elle savait à peine lire, ne comptait que jusqu'à dix, mais elle voulait calculer.

Lorsqu'il évoqua la possibilité qu'elle n'apprécie pas l'exercice et qu'il le compara au Professeur, la petite blonde prit un air farouche, presque contrarié.

— Pofesseuh twouduc. Marmonna-t-elle, comme une petite teigne. Elle n'avait pas inventé l'intitulé, elle avait simplement retenu l'insulte lâchée une fois par un des scientifiques qui s'occupaient d'elle, dans le dos du principal concerné, bien entendu. Elle ne savait pas ce que c'était qu'un « trou du c' » mais cela sonnait bien à ses oreilles, même si elle ne savait encore une fois pas le prononcer correctement.

Mais les mathématiques – qui n'étaient certainement pas des « twouduc » à son humble avis – allaient devoir attendre, car son professeur tenta de concentrer son attention sur les mots. Peu contrariante, la petite accepta de se livrer à l’exercice sans broncher.  Elle se concentra un cours instant avant de commencer à épeler les mots tout en montrant du doigts les lettres correspondantes.

— C, A «ca » là, elle montra le « r », fronça les sourcils et émis un petit soupir agacé, èèèèw … et poursuivit. N, E … elle réfléchit, il y avait beaucoup trop de possibilité et elle n'avait jamais vu ce mot écrit. … I ? é ?« né ». Cahné ? Elle enchaîna avec l'autre mot. F, E … U ? « feu ». T … èèèèèw. E. « te » … « tttteu »... « twe » ? FEUTTTTE ? Essayant de prononcer le mot en tentant un effort pour le "r", on aurait presque cru qu'elle était en train de feuler.

Elle avait déjà bien deviné que le « eu » de « feutre » devait être plus marqué par la présence d'un « u », mais les « r » … bon sang, les « r » ! Si un jour elle avait son propre prénom, elle espérait bien qu'il n'y en aurait pas … déjà qu'elle galérait avec Vingt-Trois ! Qui avait bien pu inventer ces mots … ?

— Mathématiques, maintenant ? Quémanda-t-elle avec une frimousse d'angelot. Cela lui semblait bien plus facile que de prononcer ces mots rugissants et ronronnants ... surtout qu'il n'y avait pas de fichu "r" dans mathématiques !



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Sam 18 Nov - 2:38



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

Malgré ses explications il n'y avait rien à faire, elle ne semblait pas se saisir de ce son et pourtant Gaïa sait qu'elle allait le connaître par la suite. Ardyn, ou plutôt Nadir, allait devoir mettre la main à la pâte malheureusement pour tenter de finaliser les bases... quand bien même la fillette souhaitait d'ores-et-déjà s'attaquer aux calculs et autres mathématiques. Le restrictor ne la sentait pas vraiment prête à cela, du moins pas avant de lui avoir appris à râler et à grogner, ce qui allait lui être d'une grande aide pour le reste de sa vie.

« Trou... toujours avec le même son. » avait-il ajouté avant de reprendre pour essayer de le lui faire apprendre étape par étape, ce qui allait se montrer assez désobligeant. « Entrouvre les lèvres et ferme la mâchoire... puis resserre ta gorge de sorte à produire un son. » avant de bien évidemment le mettre en pratique et de pousser un léger grognement de sa voix grave afin de lui montrer l'exemple, bien qu'il ne soit pas orthophoniste. « Pas de grossièretés non plus, premièrement car cela va t'attirer plus d'ennuis que tu n'en as déjà... et deuxièmement parce que ça n'a rien à faire dans la bouche d'une enfant. » en ayant d'ailleurs fait le décompte en montrant ses doigts. Comme il venait de le dire, elle n'était qu'une gamine et elle allait rapidement répéter tout ce qu'elle avait entendu, surtout que les familiarités et les insultes sont souvent ce qui est le plus facilement retenu par tout un chacun et surtout les plus jeunes.

Revenant à ce petit exercice qu'il venait de lui demander, Ardyn, car tel est son véritable prénom, avait probablement mis la barre un peu trop haute pour réussir à atteindre un sans-faute, ce qui n'empêchait pas la petite tête blonde de plutôt bien se débrouiller néanmoins. Mais puisque vingt-trois souhaitait faire quelque chose de compliqué, c'est bel et bien ce qu'il allait lui proposer afin de lui faire comprendre que rien n'était simple et immédiat. Et pour cette occasion, quoi de mieux que d'entremêler les deux sujets ? Cela devrait l'occuper un certain temps.

« C'est presque ça, mais je ne t'ai pas choisi les mots les plus simples je le reconnais... surtout que certaines lettres sont muettes et je ne te parle même pas de la conjugaison et de la grammaire. » en venant récupérer le carnet et le feutre afin d'y inscrire de nouvelles indications. Tout d'abord, il vint noter tous les nombres allant de zéro jusqu'à trente puis en les nommant avec leur équivalence alphabétique « En-haut ce sont les chiffres et les nombres... dessous, les mots qui les nomment et permettent de les lire. Maintenant allons un peu plus loin puisque tu voulais faire du calcul. » avant de souffler un rire amusé, persuadé que son apprentissage du son dont elle semblait lacunaire allait être bien plus simple à adopter devant la frustration de l'échec ou de la difficulté de la chose. « Un plus un font deux... deux plus un font trois... trois plus un font quatre... et ainsi de suite jusqu'à trente. Maintenant tu saurais me dire font sept que je rajoute à neuf ? Ou onze que je soustrais à vingt-trois ? » tout en lui indiquant quelques annotations dans un coin du carnet avec deux flèches permettant de distinguer le sens des additions et soustractions.

Maintenant combien de temps allait-il lui falloir avant de démontrer soit un grand talent, soit de la voir expérimenter une émotion nouvelle ? Bien qu'il avait encore beaucoup à faire, Ardyn préféra rester quelques temps de plus pour assister à cet événement potentiel. Sans doute que cela embêterait bien ce cher Professeur Hojo de constater qu'il avait de biens meilleurs résultats que lui avec seulement un paquet de feuille et un feutre lambda. Enfin les essais les plus intéressants ne pouvaient cependant pas s'effectuer de cette manière pour autant, il fallait juste donner l'illusion à cette enfant qu'elle était quelqu'un d'extraordinaire, afin de grandir suffisamment pour que sa matéria soit potentiellement viable.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Dim 19 Nov - 13:15

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






Si il semblait bien déterminé à lui apprendre à prononcer ce son du diable, la petite Vingt-Trois, elle, pensait qu'il serait bien plus simple de changer tous les mots en « r » et de les remplacer par d'autres lettres plus facile à prononcer … ou par rien du tout, pourquoi pas ? Malgré tout, c'est toujours sagement et avec bonne volonté qu'elle suivit les instructions de son professeur plutôt patient. Elle avait donc ouvert la bouche à sa demande puis serré les dents sans refermer les lèvres, ce qui lui donnait un drôle d'air … comme ces pirates dans les illustrations pour enfant, sauf qu'elle avait une tête de chaton. Lorsqu'elle tenta d'émettre un premier son, cela ressembla plutôt à une sorte de gargouillis de gorge, puis de roucoulement de pigeon.

— Caaaa … elle émit cet espèce de petit roucoulement … net. Caaa...rrrlouh...net. Ttrlhhouu … Nadi … à nouveau, elle émit une sorte de long gargouillis de gorge en faisant la grimace.

Elle continua à s’exercer dans un murmure jusqu'à ce qu'il lui interdise les « grossièretés », il voulait sûrement parler de « twouduc », à n'en pas douter. Elle ne répondit rien et se contenta une fois de plus de hocher la tête. Cette petite n'avait pas froid aux yeux et n'avait pas peur de s'attirer des ennuies, si bien qu'elle ne pouvait pas promettre de ne plus jamais utiliser ce mot … tout comme elle serait prête à morde Hojo à nouveau si elle en avait l'occasion et qu'elle était ronchonne ce jour-là.

Elle se contenta de faire la moue lorsqu'il évoqua la conjugaison et la grammaire, elle ne savait pas trop ce que c'était, mais apparemment, cela servait à rendre les mots encore plus compliqués, alors ça ne l'enchantait pas vraiment. Elle avait très envie de savoir lire, mais pour le moment, c'est surtout les chiffres qui l'intéressaient. De plus, même si la réaction n'avait pas été flagrante sur le coup, cela lui avait fait plutôt plaisir qu'il la qualifie « d'enfant », elle recevait cela comme un compliment très encourageant. Elle regarda à nouveau très attentivement ce qu'il écrivit dans son carnet et écoutant ses explications avec autant d'attention. Bien que l'enseignement qu'elle réclamait et recevait était plutôt décousu, le support visuel lui était suffisant pour qu'elle parvienne à comprendre les bases du calcul.
Lorsqu'il lui posa son petit problème, elle observa un instant la liste de chiffre avant de relever les yeux vers le Restrictor, non pas par frustration, mais avec un large sourire enjoué. Elle se dandina un instant et puis décida d'aller s’asseoir sur ses genoux afin qu'ils puissent voir le carnet dans le bon sens en même temps.
Dans un premier temps, elle reproduit les calcules simple qui avait servit d'exemple en regardant ses doigts et la liste. Puis, elle leva neuf doigts, les observa et reporta son attention sur la liste de chiffre. De son index, elle parti alors du chiffre neuf et avança de sept chiffres.

— Seize ! Elle posa ensuite son doigts sur le chiffre de son surnom et pointa un pouce vers les chiffres inférieurs. « Soustait » c'est pa' là ? Elle décala donc son doigt de onze chiffres vers les plus bas. Douze ! Et elle tourna la tête vers lui avec ce sourire éclatant qui attendait des félicitations.



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 959

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Dim 19 Nov - 17:56



Une rencontre artistique

feat. Reanbell

Bien qu'il essayait de garder un minimum de sérieux, Ardyn fut malheureusement contraint de lâcher un bref rire moqueur en entendant la fillette s'exercer. On ne pouvait pas dire pour autant que c'était absolument mauvais, que tout cela était vain, néanmoins ce n'était toujours pas le résultat escompté, donnant à la petite vingt-trois un air encore plus craintif que l'aurait eu un petit chaton. Malgré tout elle essayait de faire de son mieux, probablement pas par amusement mais par intérêt, néanmoins elle montrait une certaine persévérance ce qui lui serait bien utile... et ce qui intéressait Ardyn puisque ce trait de caractère allait souvent de paire avec l'endurance et la combativité. Peut-être qu'elle allait être un sujet viable.

« Je pense que tu ferais mieux de t'arrêter là pour aujourd'hui. Cela ne viendra pas en un jour j'ai l'impression, mais ne démords pas pour autant, tu démontres un potentiel intéressant. » sans avoir bronché lorsque la gamine vint s'asseoir sur ses genoux, bien que cette familiarité excessive ne lui plaise pas vraiment. Ce simple geste n'était pas gênant en lui-même mais la symbolique était bien plus dangereuse et vicieuse encore. Jusqu'à présent une seule personne avait eu le droit de faire de même, ou disons plutôt deux, mais dans le cas présent il pensait à sa véritable fille qui aujourd'hui n'était plus, juste un souvenir malheureusement. Sans doute que la gamine ici présente cherchait inconsciemment une figure parentale ou du moins un semblant de repère, mais il lui faudrait comprendre qu'Ardyn n'était rien de plus qu'une sorte de guide ou de mentor tout au plus. « Je te trouve étrangement docile tout à coup... ne t'ai-je pas dit de constamment rester sur tes gardes ? Le monstre possède bien des visages, tu dois apprendre à te méfier de tout le monde. » avant de lui caresser brièvement les cheveux, comme dans un geste mécanique alors qu'il le coupa presque aussitôt, le regard plissé.

« On ne peut pas parler d'apprentissage pour le moment, mais tes capacités d'adaptation sont assez impressionnantes, vingt-trois. » en se permettant néanmoins un léger sourire en coin, pour la gratifier de quelques félicitations silencieuses, avant de refermer le carnet et de le lui tendre pour se libérer de son étreinte. Pendant un court instant, ce n'était plus un sentiment de culpabilité comme autrefois qu'il s'était mis à ressentir mais bien une once de colère à l'égard de son engeance purement scientifique. Sans doute n'y était-elle pour rien, du moins volontairement, mais cette tendance à vouloir l'amadouer l'énervait quelque peu, tout simplement car cela lui fit se souvenir de sa défunte Iris et du contexte horrible de sa mort. « Continue de t'entraîner avec tout ce que tu as pu découvrir aujourd'hui, je repasserai prochainement pour voir comment tu t'en sors. » avait-il finit par lui dire sur un ton un peu plus froid que précédemment avant de remettre son casque, la toisant de toute sa hauteur comme il l'aurait fait envers une bête chétive, ou un insecte.

« N'oublie pas ce que je viens de te dire... méfie-toi de tout le monde. Tu dois survivre car je ne t'octroie pas le droit de me décevoir. » en guise de conclusion quant à cette petite entrevue alors qu'il vint lui tourner le dos pour revenir à l'entrée de la chambre autrefois blanche et désormais noircie au feutre. Sans vouloir tergiverser davantage ou rester en sa compagnie quelques instants de plus, Ardyn attendit quelques instants en fixant l'une des caméras avant que la porte magnétique ne s'ouvre... sans pour autant retenir un soupir de frustration. Rapidement refermée derrière lui, la barrière venait de retomber, privant la jeune fille du reste du monde alors que le restrictor s'éloignait dans le dédale de couloirs souterrains.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 639

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   Lun 20 Nov - 10:46

« Une rencontre artistique »
▵ 23 & Ardyn ▿






Le sourire de la petite Vingt-Trois s'illumina de plus belle devant les félicitations de son mentor, si bien qu'elle était prête à passer des heures encore à apprendre tous les rudiments des mathématiques et même des mots. Elle continuerait sûrement de s’entraîner seule, que ce soit au calcul ou à la prononciation des « r » et nulle doute qu'elle tenterait dès maintenant de lire tout ce qui pourrait passer à sa portée.
Le Restrictor émit cependant un bémol en lui rappelant qu'elle devait toujours se méfier de tout le monde … cela devait l'impliquer lui-même, mais elle aurait bien du mal à s'y résoudre, surtout après le cadeau qu'il venait de lui faire. Tout comme la plupart de ses camarades Phénix ou mêmes tous les autres enfants nés dans les entrailles de Midgar, cette petite blonde avait grandi avec peu de chose et aucune considération, si bien qu'elle se contentait de peu et glorifiait la moindre petite preuve d'attention. C'est ce qui la poussait déjà à s'attacher au Restrictor, car même s'il restait plutôt froid et distant, cela lui paraissait chaleureux à côté de tout le reste ; c'est ça, aussi, qui allait pousser la quasi totalité des ressortissants de Deepground à vénérer Weiss quelques années plus tard … lui qui allait les libérer de l’oppression et leur promettre la gloire. Sans doute aurait-elle fait partie de tous ceux-là si elle n'avait pas eu « Nadir » pour la sortir de là avant … enfin, en admettant qu'elle aurait échappé au rebut.

Malgré tout, elle retenait la leçon, elle se méfiait et se méfierait toujours de tout le monde, même lorsqu'elle aura oublié son visage, elle se souviendra de cela, aussi parce que la vie lui aura appris la véracité de cette règle.
Elle garda précieusement son carnet contre elle lorsqu'il la fit finalement descendre de ses genoux et dû lever la tête pour le regarder remettre son casque intégrale. Elle n'osa rien dire, mais elle était clairement partagée entre gratitude et caprice, car elle n'avait pas envie qu'il s'en aille … mais elle décida de rester sage afin de ne pas gâcher les félicitations qu'elle avait reçu, hochant simplement la tête avec détermination lorsqu'il promis de revenir pour constater ses progrès. D'ici là, elle se promit de maîtriser les « r » et commencerait sûrement à s’entraîner à écrire convenablement les lettres. La fierté était une considération particulièrement précieuse et elle ne rêvait que de l'atteindre depuis qu'elle l'avait entrevue comme une lumière salvatrice au bout du tunnel.

Elle le regarda donc partir, sans rien dire, le salua seulement d'un petit signe de la main alors qu'il lui tournait le dos. A partir de ce jour, elle cessa d'attendre la fin du compte à rebours … et se promit d'être à la hauteur. Cela ne l'aida pas vraiment à mieux supporter le seul bruit des battements de son cœur, mais elle était maintenant armée de quoi ne plus y penser. Bien qu'elle soit constamment surveillée et qu'elle ne pouvait donc avoir aucun secret pour les grands manitous, elle avait pris l’habitude de cacher son carnet dès qu'elle ne s'en servait pas, surtout quand elle savait que quelqu'un allait bientôt arriver.

Quand la porte se referma derrière Nadir, la petite s'assied de nouveau en tailleur et ouvrit son carnet. Tournant dos à la caméra de sa cellule.

— Juhis … Jurrrrwis … calcule avec moi !

Et elle commença à s’entraîner à divers calcules simples, comme si quelqu'un était là pour les lui donner.



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Petites pattes & grumpies:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Flashback] Une rencontre artistique [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelle est la nature de vos intentions, ma Reine ? [Flashback] Livre III - terminé
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Midgar :: Vieille tour Shinra :: Entrailles de la Tour-
Sauter vers: