AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Ven 13 Oct - 16:59

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Son arrivé à Junon ne fut pas si catastrophique qu'elle l'avait appréhendé, la présence de Vincent avait sans doute beaucoup aidé à ce qu'elle ne perde pas le contrôle de la bête qui sommeillait en elle. Les dégâts qu'elle avait causé à Nibelheim s'était rapidement ébruitée, la WRO n'avait pas dévoilé son identité à la presse, ayant simplement assuré qu'ils avaient retrouvé la créature responsable et qu'ils l'avaient mise hors d'état de nuire. Mais au sein même de la WRO, la plupart des gens savaient qui elle était et ce qu'elle avait fait … que ce soit récemment ou il y a trente ans. Aussi loin qu'elle s'en souvienne, jamais elle n'avait attiré de tels regards sur sa personne. Des regards discrets, entre curiosité, appréhension et surprise. Elle pouvait facilement deviner leurs pensées … « C'est cette femme si fragile qui a détruit Nibelheim en quelques minutes ? » « C'est elle qui a donné naissance à Sephiroth, le Cauchemar ? ». Le Cauchemar. Elle avait vite appris que c'était ainsi que l'on appelait son fils aujourd'hui … Son fils bien aimé qui n'inspirait que de la rancœur et de la crainte. N'y avait-il donc personne pour l'aider à le sauver ? N'y avait-il donc personne pour comprendre qu'il était la première victime de cette histoire tragique ?

Personne.

Même si Vincent avait accepté de l'aider, elle savait … elle voyait bien qu'il n'était pas convaincu par son combat. Mais il restait son chevalier servant, tout dévoué à elle et elle lui faisait pleinement confiance pour accomplir la tâche qu'elle lui avait confié … Ne voulant pas le mettre en danger, elle lui avait simplement demandé de faire des recherches sur son fils, elle voulait essayer de trouver des gens qui l'avaient connu avant sa chute, quelqu'un qui pourrait lui parler de qui il était vraiment … quelqu'un pourrait voir l'espoir qu'elle voyait et qui pourrait l'aider à le sauver.

En attendant, elle ne pouvait compter que sur elle-même pour trouver une solution au problème. Après vingt-quatre heures de confinement pendant lesquelles la WRO voulait certainement s'assurer de son état psychique – et surtout, quant à l'état de Chaos – elle fut déplacée dans une autre salle un peu plus confortable. Toujours sous haute surveillance et enfermée à double tour, elle disposait malgré tout d'assez de matériel pour mener ses recherches : une de ces énormes consoles avec un tas d'écrans et de boutons qui semblaient être là juste pour faire du tape-à-l’œil ainsi qu'un tas de documents papiers et autres encyclopédies poussiéreuses.
Elle s'était mise en tête de retourner aux sources du problème pour mieux le comprendre, c'est donc tout naturellement qu'elle avait ressorti les travaux de son mentor, Grimoire Valentine, qui avait beaucoup travaillé sur la traduction de divers tablettes Cétra. Malheureusement, il était mort – à cause d'elle – avant d'avoir pu achever son travail … elle n'était pas anthropologue, mais elle devait pourtant bien se résigner à reprendre ces travaux par elle-même … car personne d'autres ne voudrait perdre son temps à essayer de sauver quelqu'un que le monde entier cherchait juste à détruire.

Après plusieurs jours de recherches – elle ne savait pas exactement combien, elle n'avait pas beaucoup dormi et elle avait déjà perdu la notion du temps à force de travailler dans cette cellule sans fenêtre – elle trouva enfin une piste intéressante. Un morceau de phrases Cétra semblait évoquer l'existence d'un être qui avait vécu à peu près au moment de la chute de la Calamité et qui été désigné comme " élu de la déesse " ou encore "Le Sauveur". Pour ce qu'elle avait réussi à comprendre, cet personne était capable de soigner … ou plutôt d'absorber les maux. Cela pouvait aussi probablement être « ingurgiter » ou « assimiler » le mal, ce qui rendait la nature de cette prétendue personne assez ambiguë. Lucrecia supposait que cet élu de la Déesse pouvait avoir été envoyé pour contrer Jenova … mais vu l'état actuel des choses, les Cétras ayant bel et bien disparu à cause de son venin, il devait s'être produit quelque chose … l'élu n'avait visiblement pas fait son travail.

Mais c'était la meilleure piste qu'elle avait. Une des seules.

Alors elle écuma tous les textes, légendes et autre gribouillis possibles qui pourraient évoquer ce sauveur ou même la Déesse elle-même. L'étude du célèbre Loveless ne lui apporta pas grand chose de plus, si ce n'est la conviction que l'être évoqué comme « Héros de l'aurore, guérisseur des mondes » devait désigner ce fameux élu, ce « sauveur » ou « guérisseur ». Le poème ne lui donnerait rien en soit, elle devait trouver de quoi il s'inspirait.

— Si seulement vous étiez là, Docteur Valentine … Soupira-t-elle d'épuisement.

Elle était là, devant sa console, les études de Grimoire Valentine réparties sur plusieurs écrans, des feuilles noircies de notes en tout genre semblaient méthodiquement disposées sur le bureau ainsi que sur la moindre parcelle de la console qui ne comportait aucun bouton. Il y avait également des piles de livres :  des romans, des biographies, un exemplaire de Loveless, des encyclopédies et autres recueils d'études disposés ci et là, donnant à la pièce un aspect chaotique étrangement ordonné … Il y avait également un tableau en liège où était épinglés quelques notes ainsi que des photocopies des tablettes Cétra et autres parchemins.

Elle était penchée sur la re-traduction d'un texte qu'elle avait déjà tenté d'interpréter au moins six fois, c'était un véritable casse-tête ! Et en parlant de tête, elle commençait à être douloureuse … et elle avait toujours cette sensation que quelque chose était en train de gratter à l'intérieur de son crâne, cela l'empêchait totalement de réfléchir quand elle était fatiguée. Elle en était arrivée à un point où tous les mots qu'elle voyait ne voulait plus dire grand chose et elle n'aurait peut-être même pas su lire son propre nom sur le badge de sa blouse. Car elle portait une blouse … l'habitude, sans doute, mais elle en avait demandé une lorsqu'on lui avait proposé de lui rapporter des vêtements … il faut dire que ceux qu'elle avait sur le dos quand on l'avait retrouvé n'était plus que des aillons. Elle avait retrouvé un semblant de ce qu'elle était autre-fois et une chose était certaine … encore aujourd'hui, personne ne pouvait se venter de porter la blouse blanche avec autant d'élégance qu'elle.

Dépitée, épuisée et … il fallait bien l'avouer : un peu découragée, elle avait un instant posé sans tête contre sa console, sur une feuille aux notes tellement raturées qu'elle en devenaient très difficiles à lire. Elle ne pouvait plus réfléchir et à peine écrire, car une de ses mains montrait des signes de faiblesses et ce, de plus en plus fréquemment. C'était celle avec laquelle elle avait tué cette pauvre femme à Nibelheim … enfin, que Chaos avait tué. Depuis ce jour-là, elle était régulièrement secouée de tremblement, et elle avait l'impression qu'elle était aussi glacée que celle d'un cadavre … elle avait l'impression que c'était celle d'un cadavre.
Elle aurait été bien incapable de dire combien combien de temps elle s'était assoupie, mais il lui sembla qu'elle avait à peine fermé les yeux lorsqu'elle entendit les 'bips' caractéristiques du déverrouillage automatique de la porte de son antre. Elle se redressa aussitôt, juste à temps pour voir s'ouvrir le sas. Elle se rendit compte juste au dernier moment que sa feuille de note était restée collée sur sa joue et elle l'en décrocha d'un geste sec avant de se frotter rapidement en espérant que le graphite n'avait pas déteint sur sa peau. Elle devait bien avouer qu'elle était surprise de voir l'homme apparaître … Elle s'attendait à la visite de Vincent – il n'y avait que lui qui venait la voir … avec le personnel chargé de lui apporter ses repas – mais c'est un visage parfaitement inconnu qui lui apparu. Surprise et encore un peu dans le brouillard, elle se contenta de le regarder sans rien dire … il y avait peu de chance que cet homme soit arrivé là par hasard avec la sécurité que la WRO avait mise sur sa cellule …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Lun 16 Oct - 2:39



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Inlassablement les jours se ressemblent tous, particulièrement après avoir foulé cette terre depuis des siècles et des siècles, au point que tout peut paraître terne et inintéressant, aussi bien les lieux que les êtres qui foulent cette planète aujourd'hui. Mais peut-être que ce jour est un peu différent des autres ? Je ne vais pas vous dire que c'est avec cette impression, ce sentiment, que notre cher Ardyn errait dans les couloirs des locaux de la WRO en Junon. Les sentiments... parlons-en d'ailleurs ! Que sont-ils réellement ? Que représentent-ils sur le plan scientifique ou même à l'échelle d'une personne ? Rien du tout, ce n'est que de la poudre aux yeux, un artifice illusoire aussi bien pour soi que pour autrui, qui rend l'être humain incroyablement stupide et prévisible. Pourquoi cultiver de telles sensations si cela se résume à creuser sa propre tombe ?

Là est son point de vue, mais le plus ironique demeure qu'il n'en est sans doute pas exempt pour autant. Un avis si tranché et paradoxal ne pouvait qu'appartenir à notre déshérité et séculaire Cetra après tout, que d'autres auraient sans doute pu partager s'ils n'étaient pas tous morts, malheureusement ? Toujours est-il que son errance philosophique le fit s'arrêter devant une des nombreuses portes de l'aile scientifique de la WRO de la ville portuaire... mais pas n'importe laquelle. Outre pour les destructions gratuites et fascinantes à laquelle la pensionnaire s'était apparemment adonnée malgré elle dernièrement, le plus amusant était de constater qu'elle avait néanmoins quelques bagages au sujet des Cetras et de leur histoire. Autant par désir de se distraire quelque peu que pour poursuivre ses desseins, auprès de cette femme déjà tourmentée, il vint déverrouiller la porte à l'aide de sa carte d'accès avant d'entrer, pénétrant dans la pièce en laissant les quelques gardes présents de l'autre côté de la porte afin de jouir d'un minimum d'intimité.

En plus de ses quelques élucubrations mentales au sujet de Chaos et d'Oméga, de ce qu'il en avait lu sur dans les travaux de ce cher Grimoire et de sa subalterne présente, il remarqua aussitôt que son entrée dans la pièce la tirait à peine d'un moment de tranquillité. Récemment arrivée qu'elle piquait déjà du nez au lieu de le garder bien droit derrière ses thèses et autres travaux si loin de la réalité... il faut croire que semer la mort et la discorde épuise facilement ! Elle n'en restait pas moins l'hôte de Chaos et restait imprévisible, peut-être est-ce cela qui l'avait amené à entrer après tout. Laissant ses pas résonner lentement dans la pièce au fur et à mesure qu'il s'approchait d'elle, il effectua sa gimmick si distinguée en attrapant son chapeau pour la saluer avec politesse.

« Docteur Crescent, un véritable plaisir de rencontrer la femme autant que la scientifique... mais également la curiosité qui vous habite. » dit-il avec ce détachement qui lui était propre, avant de reprendre en effaçant ce mince sourire en coin qu'elle n'avait peut-être pas remarqué. « Navré de vous couper dans vos travaux apparemment léthargiques mais je venais m'assurer que vous étiez à votre aise. Naturellement on peut dire que ce semble être le cas. » alors qu'il soufflait un léger rire, à mi-chemin entre le propos narquois et la plaisanterie, en arrivant à sa hauteur.

« Laissez-moi donc me présenter pendant que vous revenez peu à peu à vous. Ardyn Izunia, responsable de l'aile scientifique de la WRO à ce qu'il se raconte dans les couloirs. » avant de laisser planer un bref silence.

« Faites donc attention, il vous en reste encore un peu sur la joue. » alors qu'il approcha brièvement son pouce de la joue de la jeune femme pour y déloger le peu de graphite qui y avait trouvé refuge un peu plus tôt.

Ne s'attardant pas davantage sur la femme en blouse blanche, il se trouvait d'ores-et-déjà penché vers les nombreuses photocopies qui ornait le bureau de façon assez chaotique, comme c'est ironique, allant jusqu'à piocher certains documents ça et là pour les consulter. Des extraits de romans LOVELESS, des gravures et autres tablettes Cetras, visiblement cette petite intuition et curiosité à son égard devinrent presque une lueur d'intérêt pendant quelques instants. Rappelons-nous que cette chère Lucrecia est une femme ravagée par ses propres cauchemars et celui qui est sorti de son ventre il y a quelques années maintenant. Existait-il une façon de lui permettre d'atteindre la rédemption et de sauver son fils ? En tout cas elle semblait être prête à tout pour y parvenir et c'est précisément sur ce point-ci que les choses deviennent amusantes. Quoi de mieux pour dormir qu'un conte pour enfants ?

« Vous étudiez donc ce vieux mythe Cetra ? Voila qui est plutôt original je dois dire, néanmoins je remarque quelques interprétations maladroites du texte dans vos notes. » alternant rapidement son regard entre les quelques brouillons et leur rédactrice. « Permettez-vous que je reste plus longtemps que prévu ? Cette petite visite de courtoisie me semble plus... captivante que ce que mon agenda prévoyait. » lui annonça t-il avec son air énigmatique et pourtant annonciateur d'une certaine richesse quant à ce domaine intellectuel et culturel que celui des Anciens.

Poursuivant néanmoins sa petite consultation des divers documents présents, sans se soucier du regard de la scientifique ici présente et de son improbable rangement, il fit mine de les parcourir avec avidité et curiosité. Intérieurement, cela ressemblait plus à quelques petits élans joueurs avant d'être rattrapé par l'histoire passée et d'anciens souvenirs, aussi fugaces et agréables puissent-ils avoir été, se rappelant par la même occasion de toute cette souffrance et de ses plus profondes aspirations. Impassible, il revint à lui comme si de rien n'était, comme s'il ne s'était passé qu'une fraction de secondes entre deux lectures.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Lun 16 Oct - 14:38

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Aussi élégant en apparence qu'en attitude, la demoiselle de soixante-ans passée fut agréablement surprise des salutations que l'inconnu lui accorda. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois qu'on lui ait fait une révérence … en fait, cela ne lui était certainement jamais arrivé, sauf peut-être à un bal costumé … car ce genre de considération ne se faisait déjà plus de son temps. Elle n'avait pourtant pas l'habitude de se laisser surprendre par la gente masculine, mais pour le coup … elle devait bien avouer qu'elle était un peu déconcertée. Elle avait commencé à comprendre que les gens d'ici la connaissait plus ou moins en raison de ses antécédents, mais personne ne lui avait encore fait comprendre que cela pouvait être un « plaisir » de la rencontrer en personne.
Elle qui avait espéré que sa petite sieste soit passée inaperçue, il semblerait que ce soit totalement raté, étant donné les nombreuses allusions émises par ce fringuant personnage qui la laissa un moment dans la confusion avant de finalement se présenter. Ni le prénom d'Ardyn, ni le patronyme Izunia ne lui évoqua un quelconque souvenir, elle pouvait simplement dire que ce n'était pas un nom très banal.

— Je … enchantée …  dit-elle en se levant dans un élan de démonstration de politesse. De ce fait, elle se retrouva un peu trop proche de lui pour deux personnes venant juste de se rencontrer et elle poussa malencontreusement sa chaise en voulant reculer d'un pas.

Elle avait ouvert la bouche pour ajouter quelque chose … mais elle ne savait pas quoi. L'usage aurait voulu qu'elle se présente à son tour s'il ne la connaissait pas déjà … mais elle n'eut pas longtemps à réfléchir, car il reprenait déjà la parole pour lui faire remarquer que toutes ses craintes s'étaient finalement réalisées : non seulement il avait bel et bien vu qu'elle était en train de roupiller juste avant son arrivée, mais en plus, ses notes avaient bel et bien déteint sur sa joue. Lucrecia n'avait ni l'habitude d'avoir le sifflé coupé, ni l'habitude de rougir … pourtant, elle subit fatalement les deux lorsque le dénommé Ardyn passa son pouce sur sa joue. C'est bel et bien de honte qu'elle rougissait … après ça, comment allait-elle pouvoir prétendre être crédible dans sa quête désespéré de sauver son fils de Jenova ?
Elle se passa la main sur sa joue lorsqu'il se détourna finalement d'elle pour s'intéresser à toutes sa paperasse, elle regrettait d'avoir banni les miroirs car il était difficile de voir dans le reflet des écrans si elle était finalement bien venu à bout du graphite qui avait taché sa joue … mais le fait est qu'elle ne pouvait décemment plus supporter son propre reflet après tout ce qu'elle avait fait.

Soucieuse de voir ses nombreuses notes dérangées, ou pire encore : désapprouvées, elle avait suivi le haut cadre pendant qu'il parcourait le tout du regard.

« Vous étudiez donc ce vieux mythe Cetra ? Voila qui est plutôt original je dois dire, néanmoins je remarque quelques interprétations maladroites du texte dans vos notes. »
— Je pense pouvoir trouver des indices qui pourraient … ''interprétations maladroites'', vous dites ?

Derrière le passage d'Ardyn, Lucrecia replaçait machinalement chaque petites feuilles volantes, comme si tout son travail pourrait pâtir d'un mauvais alignement. Elle fut à nouveau surprise de voir que l'homme semblait bien s'y connaître en traduction de textes Cétra … l'expert en la matière, et un des seuls à son époque, étant Grimoire Valentine, elle ne pensait pas qu'un haut cadre puisse s'intéresser à cela … D'ailleurs, cela soulevait un certain nombre de questions : Le Docteur Valentine était mort il y a plus de trente ans … et le fameux Ardyn Izunia semblait avoir quarante … quarante-cinq ans tout au plus. Difficile d'imaginer qu'il ait put être son élève … ou s'il l'avait été, cela aurait été à peu près en même temps qu'elle et elle l'aurait forcément rencontré à un moment ou un autre.

— Est-ce que vous … avez étudié les recherches du Docteur Valentine ? J'ai été son assistante pendant un moment, mais je dois bien avouer que l'anthropologie est loin de mon domaine de compétence, si vous pouvez … et acceptez de m'apporter de l'aide pour cela, ce n'est vraiment pas de refus. Je … elle sembla réfléchir un instant avant de se précipiter vers le tableau en liège d'où elle décrocha la photocopie d'une tablette Cétra pour la montrer à l'intéressé, je m'intéresse à la mention d'une personne en particulier. Je pense que les textes traitant de cela pourrait nous révéler un moyen de sauver toutes les personnages contaminées par Jenova. Je crois que ces textes évoques un être qui était capable de … « d'aspirer le mal ». D'autres textes parle d'un élu de la Déesse, d'un « guérisseur » ou d'un « sauveur », je pense que c'est sûrement lié. Si on pouvait en connaître plus sur cette personne … qui elle était, comment elle a eu ce don ou comment cela fonctionnait … peut-être qu'on pourrait s'en servir.

Même avec quelqu'un d'aussi déconcertant que Ardyn Izunia, rien n'était plus efficace que le travail pour que Lucrecia révèle sa nature déterminée.

— Je cherche toutes les références possibles à ce sujet … j'en suis venue à la conclusion que même Loveless pourrait s'être inspiré de ce mythe, dommage que son auteur soit inconnu, cela ne facilite pas les recherches …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Lun 16 Oct - 21:51



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Telle une obsession, il ne lui avait fallu que quelques mots pour la réveiller et la remettre d'aplomb pour sans doute de nombreuses nouvelles heures de travail. Autant elle pouvait être un exemple de volonté et de persévérance, autant elle était une femme aisément malléable quand on sait où appuyer pour avoir une réaction. N'ayant ressenti que cette sensation de gêne, voir de honte, que quelques instants, la voila déjà sur le pied de guerre en train d'exposer ses théories et travaux... mais n'était-il pas ici pour cela justement ? Maintenant que le sujet était lancé, il allait falloir trouver une délicate manœuvre pour l'amener à faire ce qu'il souhaitait mais chaque chose en son temps ! Si seulement cette femme savait qui était réellement ce sauveur et ce qu'il était advenu de lui, son visage n'exprimerait non plus la curiosité mais bel et bien le désespoir. Quelle cruauté, dire que ce cher Docteur Crescent en avait déjà vu de toutes les couleurs de par le passé, Gaïa elle-même semblait prendre un malin plaisir à la voir tourmenter en lui infligeant un tel traitement, en lui offrant un tel destin.

« En effet, quelques petites erreurs de grammaire et la Déesse sait que les nuances sont complexes à retranscrire... Ne vous en voulez pas pour autant, très chère, je suis sûr que certains Cetras se seraient également fourvoyés à votre place. » tout en agitant doucement la main, agrémenté d'un léger rire, comme pour induire un changement de sujet vers ce qui devenait peu à peu le sujet principal de la conversation.

« Vous savez... l'avantage de la technologie actuelle est de permettre l'accès à bien des bases de données. Je ne l'ai pas connu personnellement, et j'en suis attristé, car je demeure persuadé que nos échanges auraient été d'une grande richesse. » laissant un bref silence avant de reprendre sur un ton toujours aussi formel. « Mais je m'égare, surtout qu'il n'est pas dans mes habitudes de parler au nom des défunts. J'ai appris que vous étiez plutôt proches tous les deux, toutes mes condoléances. » termina t-il dans un petit geste solennel de la tête, reportant son intérêt sur la photocopie de la tablette.

« En supposant que cet être existe... ou plutôt ai existé, quand nous voyons l'état actuel de notre monde, n'oublions pas qu'il aurait été unique au sein du peuple disparu et chéri par la planète elle-même. » dit-il en haussant les épaules tout en ouvrant les bras, donnant un petit aspect trivial à sa réflexion pourtant si exacte. « Cette chasse au fantôme s'annonce des plus complexes, Docteur Crescent, mais l'espoir est probablement tout ce qui nous reste aujourd'hui. D'autres textes doivent forcément traiter du sujet si cette personne élue tient davantage de la réalité que de la fiction. » en acquiesçant lentement du chef, prenant un air particulièrement songeur suite à ses propres propos.

Parcourant de nouveau le pourtour du bureau après avoir longuement observé le document que la scientifique lui montrait, il s'arrêta devant un des ouvrages de LOVELESS sans pouvoir réprimer un nouveau léger rire. Un auteur inconnu ? Comme c'est amusant, ce serait presque comme si tous les écrits, toutes les traces de ce "sauveur" avaient disparu ou menaient à des incohérences, des non-sens... peut-être voulait-on l'effacer de l'Histoire ? Bien évidemment qu'ils ont essayé de camoufler tous ces points noirs, voir même sa propre existence, mais il était trop tard. Bientôt tout le monde sera à la recherche de cet être, jusqu'à savoir qu'il a réellement existé. D'abord la connaissance, puis la révélation et la désillusion. Chaque chose en son temps, personne n'est pressé après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid, si l'on en croit les humains. Mais pour en revenir à ces romans, le fait que ce mythe ait été connu lors de sa rédaction est néanmoins plutôt étonnante. Cette chère Lucrecia n'aurait donc pas été la première à se pencher sur la question ? Il est difficile de croire que quelqu'un ai découvert quoique ce soit de bien utile sur ce sauveur, ou même sur la Déesse, mais autant ne rien mettre de côté pour autant. Une poussière gênante qui allait se mettre entre les rouages de cette grande machination ? Ou mieux encore, quelques Cetras survivants dissimulés au sein de ses nouveaux contemporains ? Décidément, cette journée était sous le signe de la surprise.

« Je trouve néanmoins que vos recherches tombent à point nommé, pour ainsi dire. Peut-être que ce n'est pas une simple coïncidence, très chère Docteur. » marquant une nouvelle fois un léger silence en ajustant son chapeau sur sa tête. « Mon intuition me dit que d'anciens lieux Cetras pourraient bien vous apporter des réponses plus concrètes... et je pense même que certains descendants de ce peuple errent encore sur la planète. Quelle ironie ! Tout tourne toujours autour de ces mêmes anciens, c'est assez fascinant de voir à quel point le destin du monde se retrouve à chaque fois entre leurs mains. » perdant son regard au travers d'une des vitres du bureau, donnant sur l'un des couloirs de la WRO.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mar 17 Oct - 15:48

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






L'espace d'un bref instant, la voix chantante du directeur du département de recherche lui rappela à ce point son mentor qu'elle crut le voir à sa place alors qu'il la reprenait sur ses interprétations grammaticales. Elle n'aurait su dire si c'était ce rire chaleureux – bien que plus malicieux- , ce look fringuant ou sa carrure de charpentier … mais ce Ardyn Izunia avait quelque chose qu'elle trouvait d'assez familier avec le Docteur Valentine. Peut-être que c'était juste ce qu'elle voulait … avait besoin de voir. Cette brève illusion perturba un instant la flamme passionnée de recherche de son regard, mais elle s'efforça de faire bonne figure, ce n'était vraiment pas le moment de passer pour une vieille folle-aux-chats, surtout après la honte qu'elle avait déjà subi en face de cet homme qui était sûrement le seul dans cette organisation à bien vouloir l'aider dans sa quête.
Il sembla ensuite lui confirmer qu'il n'avait jamais vraiment rencontré Grimoire en personne mais qu'il s'était bel et bien penché sur ses travaux. Le regret et la mélancolie put se lire aisément dans le regard de la scientifique lorsqu'il évoqua les qualités de son défunt mentor et elle avait détourné les yeux d'un ai coupable … jusqu'à ce qu'il lui présente ses condoléances. Le plus surprenant n'était pas tant d'en recevoir pour une perte qui date de plus de trente ans … non, le plus surprenant était … qu'elle n'en avait jamais reçu avant. Après tout, elle était responsable de cet accident, elle était « l'assistante aux théories farfelues et à l'attitude irresponsable » qui avait provoqué la mort d'un grand homme … personne, jamais, à l'époque, ne s'était préoccupé de l'attachement qu'elle avait pour lui … C'est donc avec surprise et une certaine confusion qu'elle le fixa un moment … Elle ne savait même pas quoi dire … mais elle lui en était reconnaissante.

— Je vous remercie … dit-elle après un moment. Vous êtes la première personne à me le dire … Le Docteur Valentine était vraiment … quelqu'un de formidable.

Suivant ensuite le regard de son collègue improvisé, elle secoua légèrement la tête pour se remettre dans le bain de ses recherches. Les observations de son improbable acolyte ne furent pas très différentes ce celle qu'elle avait déjà noté … le problème étant qu'elle ne savait plus vraiment chercher. Il avait raison … c'était une véritable chasse au fantôme et elle n'était même pas certaine de pouvoir faire quelque chose des informations qui pourraient potentiellement compléter celle qu'elle avait déjà … Même en ayant une biographie détaillée de ce « guérisseur », comment pourrait-elle s'approprier ou reproduire son pouvoir ? Peut-être que la réponse n'était pas là … peut-être que la réponse étant dans la rivière de la vie … ?

— Le premier problème est de trouver ces textes … nous avons très peu de textes Cétras à disposition et si le temps est certainement responsable de la disparition de la plupart d'entre-eux, il est également possible que ce peuple ait à l'époque une transmission de leurs connaissances et de leurs traditions plutôt orale.

Si il n'existait à la base que très peu de texte Cétras, pas étonnant qu'ils n'aient presque rien à exploiter aujourd'hui. Comme l'évoqua un peu plus tard Ardyn, l'idéal serait de rencontrer un représentant de ce peuple … mais il n'en existait plus un seul, à sa connaissance, et même s'il y avait un encore un descendant des Cétras disposant encore du « don », il était peu probable qu'il sache tout sur la civilisation de ses ancêtres. Cependant, il eut une proposition plutôt intéressantes … si elle n'était pas irréalisable. Si seulement on pouvait lui donner accès à des vestiges en bon état de la civilisation Cétra … nulle doute qu'elle pourrait avancer dans ses recherches !

— D'après les archives, les deux dernières représentantes de l'espèce des Cétras sont mortes il y a quelques années … il y a tout juste trois ans pour la dernière. Mais la mère de celle-ci était l'épouse du Professeur Gast et il avait noté tout ce qu'elle savait sur les Cétras … et il n'y avait rien sur ce guérisseur. Même si d'autres Cétras se cache sur la planète, il n'est pas dit qu'ils sachent quelque chose là-dessus, la Calamité est de loin l'information majeur qui a supplanté tout le reste … Enfin, j'ai cru comprendre que la manifestation d'Omega avait provoqué quelques bouleversements dans la rivière de la vie … ces revenants … c'est forcément à cause de ça. Peut-être que des Cétras pourraient refaire surface … Mais nous ne pouvons pas nous contenter d'attendre après quelque chose d'aussi hasardeux.

Une pointe d'amertume dans la voix, Lucrecia se perdit un instant à en vouloir un peu au professeur Gast … il était le premier instigateur du projet Jenova et s'il n'avait pas fait l'erreur fatale de la confondre avec une Cétra … alors Sephiroth … Non, il était inutile de penser cela … Elle était la seule responsable, avec Hojo, de ce qu'ils avaient entrepris de faire à leur fils … L'enfer est pavé de bonnes intentions

— J'ai également appris qu'un temple Cétra a été détruit il y a trois ans également, si seulement plus de données avaient été récoltées sur ce lieu avant sa disparition … je suis sûre que nous aurions eut des réponses. Et je crois savoir qu'il n'est pas possible de se rendre à la Citée des Anciens du nord pour le moment ? Est-ce qu'il y aurait un autre endroit exploitable à votre connaissance ?  




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mer 18 Oct - 2:45



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Décidément l'être humain était tout à fait fascinant, autant par ses émotions que par son esprit paradoxal et tordu. Plus que des enfants de la planète, on pourrait aisément croire qu'ils ne sont que le chaînon manquant entre le Cetra et le monstre. Incapable de tendre l'oreille pour entendre les gémissements de leur propre monde agonisant, et pourtant tout aussi compétent pour le détruire aussi efficacement que cette vermine de Jenova. Pendant quelques instants seulement, il eut l'impression de regretter la disparition des siens avant de reprendre ses esprits et se détourner de cette morne contemplation. Malgré ses quelques égarements intellectuels, il n'avait pas perdu la moindre miette de ce que le Docteur Lucrecia venait d'énoncer... de bien belles idées en perspective qui lui allaient on ne peut mieux. Tout en éparpillant ses précédentes pensées de son esprit, il se rappela qu'il était aujourd'hui aussi désuet et mortel que son interlocutrice, voir peut-être moins. Qui était-il pour la juger sans même la connaître, alors que ses motivations semblaient sensiblement proches des siennes ? Cessons néanmoins de tergiverser et de donner dans le sentimentalisme car notre cher et défaillant Cetra affirmait au fond de lui-même ne plus avoir une once d'empathie à offrir à quiconque... et encore moins à une naïve avide de pouvoir qui avait souillé le fruit de ses propres entrailles.

« Mais je vous en prie, surtout qu'il s'agit d'un confrère si je puis dire. » en laissant une petite pause avant de reprendre dans le vif du sujet car là était son intérêt principal, réussir à faire émerger quelques idées dans cette cervelle surplombée de cheveux bruns. « De ce que nous savons, le temps à été bien moins assassin que la Calamité, à leur égard tout du moins. Si ce peuple réussissait à établir un lien privilégié avec la planète, cette Jenova comme nous l'avons appelée, avait tout intérêt à les réduire à l'état de monstres, de marionnettes, ou de cadavres. » en toisant la scientifique sans aucune animosité, se grattant la barbe du bout des doigts en conservant cet air à la fois réfléchi et assuré sur le visage.

« Au même titre que les êtres vivants, je pense que ces écrits n'ont pas disparu comme par enchantement, ou par l'effet du temps... mais ont été délibérément détruit par cette néfaste entité. » annonça t-il de sa voix calme et naturellement grave, comme s'il prenait Jenova comme responsable de tout cela même en sachant que ce n'était pas totalement vrai. « Comment ce temple dont vous parlez aurait pu subsister aussi longtemps en aussi bon état sinon ? En soit il nous faut être plus malin qu'elle, même si elle a sans doute quelques siècles d'avance sur nous je le crains. » en agrémentant ses propos d'un léger rire, afin de rendre ces derniers moins déprimants et tragiques malgré la dure réalité.

Trouvant la situation assez comique au fond de lui-même, il ne pouvait s'empêcher au temple dont Lucrecia venait de faire mention... ce temple qu'il avait autrefois si bien connu et qui demeurait aujourd'hui à quelques dizaines de mètres de leur position actuelle, sous une toute autre forme bien évidemment. Mais sans doute était-il encore trop tôt pour délivrer quelques petites informations supplémentaires sur le sujet, surtout que la jeune femme venait de tendre une perche assez flagrante à notre cher Ardyn. Jugeant qu'il valait mieux captiver l'attention de cette charmante brunette avant de la laisser fantasmer sa petite rédemption, il préféra ouvrir les portes de cet interdit pour lui en toucher quelques mots.

« Il est en effet plutôt fâcheux de constater que les erreurs et manques de discernement de ce cher Professeur Gast sont nombreux, mais vous soulevez un point fort intéressant, Docteur Crescent. » tout en se rapprochant de la concernée, posant tranquillement son chapeau sur le bureau avant de brièvement passer sa main dans ses cheveux violacés.

« Depuis cet incident avec Omega, induisant le dysfonctionnement de la rivière de la vie, ce reflux d'êtres vivants... Pensez-vous que la notion d'ancienneté des décès à une incidence sur ces semblants de résurrections ? Imaginez un petit instant que l'on puisse, même si approximativement, attirer certaines âmes défuntes à la surface pour leur offrir une nouvelle vie. » en laissant planer un nouveau silence, comme pour la laisser caresser cette idée folle quelques instants supplémentaires avant de poursuivre son raisonnement. « Serait-il seulement possible de communiquer avec d'anciens Cetras, à défaut de les faire revenir ? Même si cela me semble indispensable si ce sauveur est en effet bel et bien mort. » en venant s'appuyer d'une main sur ledit bureau, légèrement penché comme pour se mettre à la même hauteur que la scientifique, induisant un équilibre, une équité, qui lui ferait peut-être oublier temporairement sa pseudo condition de prisonnière.

« Bien que je puisse nous avoir une dérogation exceptionnelle pour le Continent Nord, je doute que ce soit une sage décision vu le danger qui y rode. Les risques sont trop grands et les bénéfices sont encore incertains... » marquant un petit temps d'arrêt, accompagné d'un léger soupir d'agacement probablement factice vu l'énergumène qu'il était.

« Mais vous serez sans doute ravie d'apprendre que le temple n'a pas disparu pour autant, n'est-ce pas ?» soufflant un nouveau rire emprunt de malice, comme pour dire qu'elle n'était pas au bout de ses surprises.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Jeu 19 Oct - 16:31

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Prenant le temps de méditer sur ce que venait de supposer le gentleman à la tignasse aubergine, Lucrecia se demanda d'abord pourquoi la Calamité aurait prit le temps d'effacer les traces de cette personne alors que tant d'informations avaient subsisté sur elle … Et puis elle en vint rapidement à la conclusion que non seulement la Calamité avait sommeillé pendant deux-milles ans, mais qu'en plus, les textes n'avaient pas été suffisamment révélateurs – ou pas assez clair en tout cas – pour faire en sorte qu'on la comprenne. Mais tout de même … on savait aujourd'hui que les humains étaient bien les descendants des Cétras survivants qui avaient perdus le don, cela voulaient dire que ces survivants auraient pu tout reconstruire … Pourquoi personne n'avait pensé à graver la pierre d'un avertissement là où la Calamité était endormie ? Peut-être pour les mêmes raisons qui l'avait poussé, elle et ses collèges, à transmettre ses cellules … Déjà à l'époque, Lucrecia avait l'impression que cette entité avait une conscience, peut-être bien une volonté
La question restait … pourquoi certaines informations sur la planète et sur la Calamité avait subsisté malgré tout … et pas cette légende sur un être capable de sauver le monde ? Soit cela prouvait que cet être était vraiment capable de détruire Jenova – et cela impliquait donc qu'elle mette toute sa volonté à le faire disparaître de l'histoire - soit … quelque chose lui échappait. Il n'était pas non plus impossible que tout cela ne soit après tout que des histoires fantasques … mais elle voulait continuer d'espérer que c'était plus que cela.

Elle semblait un peu perdu dans ses pensées en contemplant la vaste étendue de toutes ses feuilles de documentations et autres notes. Malgré tout, elle écoutait les paroles d'Ardyn avec attention et il attira finalement son regard lorsqu'il évoqua l'idée d'exploiter ces résurrections à leur avantage … Dans un premier temps, le regard de la scientifique fut celui de quelqu'un qui désapprouve une idée dangereuse et puis elle commença à y penser … à imaginer ce qu'ils pourraient faire s'ils pouvaient exploiter cela … Et si Omega avait laissé une faille derrière lui ? Quelque chose en elle savait que c'était mal, car elle savait que ces résurrections étaient dues à une perturbation sans précédent dans l'ordre des choses. Elle le savait pour avoir étudié Omega … et pour être l'hôte de la Créature qui voulait réparer cela.

— Ce serait jouer avec l'ordre naturelle des choses … disant cela, elle semblait tenter vainement de se convaincre elle-même. Je n'ai pas étudié le sujet, je me consacre à la recherche de ce Guérisseur depuis que je suis là mais … en me fiant à ce que je sais déjà, l'invocation précoce d'Omega suivit de sa destruction a créé un grand bouleversement au sein de la rivière de la vie … je ne sais pas si les âmes qu'il a drainé sont forcément récentes, mais il y aurait des raisons de croire que plus une âme est ancienne, plus elle serait difficile à remonter, cela dit … Elle sembla réfléchir un instant, ou plutôt, combattre l'idée très séduisante qu'était d'exploiter l'état critique de la planète … mais si il fallait ça pour la sauver ensuite ? Peut-qu'il y a une faille à exploiter … finit-elle par dire, succombant inévitablement au chant des sirènes. Si elle pouvait sauver son fils grâce à cela … cela en valait le coup. La planète n'était plus à ça prêt.

A ces mots, elle s'était installée devant l'immense console informatique pour commencer à pianoter à toute vitesse. Elle avait déjà ressortie quelques données sur Omega et son impacte sur la rivière de la vie et était en train de réfléchir à toute vitesse sur comment elle pourrait réaliser ce projet fou de contrôler les résurrections quand Ardyn la coupa net dans son élan par une simple déclaration. Elle se stoppa aussitôt, ses doigts survolant, immobiles, les touches du clavier. Elle reporta alors toute son attention sur l'énigmatique directeur du département de recherche … Elle ne connaissait pas les détails concernant la disparition du temple et le terme « détruit » lui semblait assez clair …

— Qu'est-ce que vous voulez dire ? Elle se releva et s'approcha d'un pas, elle semblait ne plus pouvoir tenir en place et sa main gauche avait commencé à trembler de nouveau. Est-ce qu'il reste quelque chose de ce temple ?

Deux objectifs en vue … qui dépendaient un peu l'un de l'autre. Si Lucrecia trouvait un moyen d'exploiter la faille dans la Rivière de la Vie, nulle doute qu'il lui faudrait plus que de la simple volonté pour ramener une personne précise … surtout si cette personne était morte depuis deux millénaires. Pour parvenir à cela, elle avait donc besoin de plus d'information sur cette personne … et donc elle avait besoin de ce temple.   




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Jeu 19 Oct - 20:00



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Comme certains humains disent, chasser le naturel et il revient au galop... c'est précisément ce que la tournure de la conversation lui montrait au sujet de cette jeune femme. Peu après l'avoir observé en pleine réflexion, voila qu'elle pensait qu'il n'était pas très sage de jouer avec l'ordre naturel des choses. En plus de dire qu'agir de cette façon assez immorale était probablement quelque chose de propre à l'être humain, mais le plus hilarant dans cette histoire, en plus de savoir que le monde entier avait été dominé sous le joug d'une multinationale qui avait fait de l'exploitation de la planète son gagne-pain, elle n'était pas étrangère à quelques recherches bien sombres à la faible notion d’éthique. Néanmoins le temps où cela l'aurait profondément blessé et dérangé était bien loin désormais, il pourrait totalement approuvé ce genre de pratiques aujourd'hui, ce qui ferait ses affaires en plus de lui montrer que la bêtise humaine n'a décidément pas de limite. Voyant que la partie théorique semblait déjà lui faire défaut, ce cher Ardyn ne pu s'empêcher de l'imaginer faire des pieds et des mains pour essayer de faire revenir le Professeur Valentine d'entre les morts. Malheureusement elle allait devoir se faire violence pour se retenir car une telle pratique devrait avoir pour priorité de ramener le sauveur d'entre les morts... ce qui est assez ironique en soi lorsque nous savons qu'elle le côtoie désormais depuis quelques minutes. Une petite souris coincée dans une cage, se sentant obligée de faire tourner sa roue en espérant provoquer quelque chose de constructif, comme tous ces humains.

« Vous savez, Docteur Crescent, l'ordre naturel des choses est une notion particulièrement suggestive en fin de compte. Depuis que la Calamité a frappé notre planète, rien n'est plus tout à fait comme autrefois, j'en demeure persuadé. » commençant à faire les cents pas au sein de ce bureau sécurisé, continuant d'exposer son point de vue un brin philosophique. « L'être humain est-il vraiment le descendant des Cetras, ou Jenova est-elle intervenue quelque part dans cet ordre naturel pour altérer les Cetras et leur faire perdre leurs pouvoirs ? L'esprit humain n'a pas vraiment de limite, mais ce potentiel était-il volontaire lors de l'apparition de la vie humaine sur Gaïa, ou est-ce nous qui avons dénaturé nos fonctions primaires pour en faire ce qu'elles sont aujourd'hui ? » sans pouvoir s'empêcher de souffler un léger rire à ses propres propos, sans doute car il aurait pu poursuivre éternellement.

« Pour ma part, je pense que l'être humain n'a rien de naturel, ce qui explique son comportement foncièrement égoïste et paradoxal, quand bien même on lutte de tout son for intérieur pour conserver des valeurs dignes de nos supposés prédécesseurs. » ajouta t-il enfin en s'arrêtant non loin de Lucrecia, après avoir fait un énième tour du bureau, avec une certaine touche théâtrale. « Mais revenons donc au vif du sujet, je vous accorde que je me suis légèrement égaré dans mes réflexions. » tout en agrémentant ses propos d'un petit sourire en coin à son attention.

« Je vous crois sur parole, et suis de votre avis, lorsque vous dites que cela risque d'être des plus compliqués... mais je ne peux m'empêcher de penser que ce sera un mal nécessaire. Et puis deux cervelles valent mieux qu'une, je pense qu'en nous penchant sur la question ultérieurement, nous trouverons bien un moyen d'accomplir ce miracle. » affirma t-il tout en récupérant le premier objet qu'il trouva à porté de main, en l’occurrence il devait s'agir du mug appartenant à la jeune scientifique. « Et si je vous disais que ce temple n'est aujourd'hui pas plus grand que ce que je vous présente là ? Me croirez-vous donc, Docteur Crescent ? » avant de lui tendre ledit objet, en conservant son air énigmatique.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Ven 20 Oct - 11:46

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Le sentiment que la voie qu'elle s'apprêtait à emprunter n'était une fois de plus pas la meilleure sembla se renforcer face aux élucubrations fatalistes d'Ardyn Izunia. Il avait une façon très particulière d'aborder n'importe quel sujet … mais plus encore maintenant, dans sa façon d'aborder les choses, dans sa voix et dans ses manières fantasques il donnait l'impression … de ne pas appartenir à cette espèce humaine qu'il dépeignait avec dans tant de défauts. Des défauts, ils en avaient, c'était certain … Lucrecia ne pouvait pas le contre-dire là-dessus, l'humain était vindicatif et égoïste, elle-même était prête à faire encourir des risques à beaucoup de personnes pour le bien de son propre fils, mais elle estimait que c'était bien nécessaire … Après tout, elle était bien obligée d'être prête à tout pour compenser le fait qu'elle soit la seule à vouloir le protéger contre tant de gens souhaitant le détruire. Se convaincre de cela était le seul moyen pour elle de continuer à vivre sans se laisser dévorer par l’appréhension … de toute façon, elle avait déjà fais tellement d'erreurs dans sa vie que même choisir le gâteau au chocolat au lieu de la tarte au pomme comme dessert lui semblerait être une mauvaise idée. Elle devait simplement se contenter de faire ce qu'il y avait de mieux pour son fils … seulement ensuite, elle s'occuperait du monde. C'était plutôt sensé comme procédé, étant donné que son cher petit bébé voulait justement détruire le monde sous l'influence de Jenova …Hm !

Elle sembla à nouveau perturbée en le regardant … elle n'osait pas vraiment dire quoi que ce soit … en fait, elle n'aurait pas su quoi dire, tout simplement. Mais son intuition lui disait qu'il n'était peut-être pas « juste » ce qu'il prétendait être et il avait l'air d'en savoir beaucoup plus que ce qu'il prétendait. Devrait-elle se méfier ? Bien sûr que oui. Elle avait déjà accordé sa confiance à la mauvaise personne par compassion et culpabilité et cela avait eu des très graves conséquences … mais la WRO semblait avoir appris des erreurs de la Shinra et il ne serait sûrement pas à cette place là si il était mal intentionné … qui sait ?
Là encore, elle avait l'impression de prendre une très mauvaise décision, mais quel autre choix avait-elle ? Avec Vincent, cet homme était le seul à ne pas la craindre et à accepter de l'aider et son aide était complémentaire avec celle que son chevalier servant pouvait lui apporter. En observant son nouveau collègue faire les cent pas, elle avait tenté de bloquer les tremblements de sa main gauche avec la droite et elle le fixait toujours en silence lorsqu'il revint sur le sujet de leurs potentiels recherches à venir.

— Je pense qu'avec assez de données, nous pourrions peut-être communiquer avec une entité ciblée, ou bien la faire venir à nous, il faut que je me replonge dans mes recherches pour en être sûre, mais … Elle prit doucement le mug qu'il lui présentait en parlant du temple, la scientifique avait normalement un esprit très vif, mais sur ce coup, elle devait bien avouer qu'elle était totalement larguée. Est-ce qu'on avait inventé des machines de miniaturisation pendant son long sommeil ?
Après avoir un instant observé le mug comme si le temple pouvait se trouver à l'intérieur, elle reporta son regard sur le dandy qui se voulait énigmatique.

— Je ne comprends pas … est-ce que la Shinra ou … quelqu'un ici a réussi à … miniaturiser le temple ?

Et comme elle tenait maintenant le mug dans sa main droite, la gauche tremblait de nouveau librement. Le pêle-mêle d’excitation et d’appréhension qui la submergeaient depuis tout à l'heure commençait à faire pâtir son état déjà peu stable en raison la fatigue qu'elle avait cumulé depuis sa sorti du cristal. Elle tenta de cacher sa main dans la poche de sa blouse, mais il y avait toujours ce frottement dans sa tête, comme si quelque chose lui grignotait le crâne. Comme elle s'était levée, elle recula de deux pas afin de s'appuyer sur la console … sa tête commençait à tourner, elle devait absolument retrouver son calme … mais elle avait du mal à rester sereine avec la décision qu'elle venait de prendre. C'était décidé … c'était peut-être dangereux et peu raisonnable … mais elle allait braver tous les dangers tant que cela pouvait aboutir au sauvetage de l'âme de son fils.

— Ce temple est peut-être ma seule chance de trouver une véritable piste sur ce qu'a pu être ce Sauveur … Si vous l'avez, si vous savez comment le retrouver … je vous prie de me le dire. Je ferais tout ce qui est nécessaire …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Sam 21 Oct - 1:56



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Sans nul doute qu'il se délectait de cette douce situation en voyant la jeune femme en proie à ses émotions et ses instincts primaires. Tout en la regardant prendre son mug entre ses mains, il la sentait de plus en plus décidée à suivre cette voie qu'il lui présentait, ce qui ne tarda pas à se préciser lors de sa prise de paroles. Devant sa confusion et son appréhension, même s'il savait que sa prise était maintenant attrapée, il devait jouer la carte de la pseudo-transparence. Quand bien même cette chère Lucrecia semblait être prête à tout pour sauver son fils, il fallait désormais la mettre en garde sur ce qu'elle s'apprêtait à faire afin de rendre cet échange plus... réaliste et teinté de gris dirons nous ! Il fut néanmoins quelque peu surpris de la voir réagir avec autant d'intérêt et de vivacité, surtout au sujet de cette possible façon contre-nature de faire revenir un mort de l'au-delà. Voila un esprit bien cruel et pourtant si déterminé, agir sciemment contre la planète une nouvelle fois, il avait peut-être bien raison de voir l'espèce humaine comme un fléau au même titre que cette Jenova finalement.

« J'ai bien peur de ne pas être en capacité de vous suivre sur cet aspect de la découverte des secrets de ce possible sauveur, Docteur Crescent. Mes connaissances sur ce domaine ne sont pas très étendues, mais je vous assisterais bien volontiers si vous en éprouvez l'envie. » dit-il en opinant doucement du chef, ôtant le chapeau de sa tête pour venir y laissant courir le bout de son index dans un geste lent et précis. « Mais chaque chose en son temps je présume, surtout que je vous sens légèrement soucieuse tout d'un coup... à moins que cela m'ait échappé depuis tout à l'heure ? » en se voulant volontairement bienveillant de son état, malgré un rire intérieur qui n'en finissait déjà plus.

Venant doucement lui reprendre son mug pour le déposer sur le bureau, il profita de ce geste pour venir attraper la main de la séduisante scientifique entre les siennes, installant une certaine proximité qui la mettrait probablement mal à l'aise. Ayant perçu ses doutes et ses tremblements, bien qu'il ne pouvait qu'en suspecter l'origine, il se prit au jeu en resserrant doucement sa prise sur la main de la jeune femme, dans un contact assez ferme et chaleureux, se voulant rassurant... ou du moins en apparence. Loin d'être un geste de séduction ou de tentative de flirt, en son esprit il voyait cela comme une marque de soutien un peu paternaliste. Après tout, elle était terriblement plus jeune que lui et ses précédentes allégations la ferait peut-être de nouveau délirer, ou fantasmer, le retour de ce fameux Grimoire qu'elle appréciait tant.

« Je sais que vous doutez probablement de mes dires ou de mes intentions, que je ne suis qu'un inconnu, un étranger qui vous offre son aide dans votre quête de rédemption. Il est tout à fait naturel d'être suspicieuse et je ne vous en tiendrai jamais rigueur, Docteur. » affirma t-il de son ton calme et légèrement compatissant, pouvant d'ailleurs accentuer la gêne et le malaise de la situation par ailleurs. « Je comprends vos motivations et admire votre détermination également... tout comme je vous envie presque d'avoir le pouvoir de sauver votre enfant, un pouvoir que je n'ai pas eu à ma grande tristesse. » dans un soupir, alors qu'il vint accentuer son étreinte sur la main de la scientifique avant de doucement la relâcher pour ne pas trop la déstabiliser.

« Et pour vous répondre, ce temple est en réalité une façade utilisée par les Cetras qui souhaitait dissimuler une arme bien trop dangereuse pour être laissée à la portée du premier venu. » expliqua t-il doucement, avec un détachement sans doute aussi inquiétant qu'il savait captiver son auditoire de ses connaissances précises. « Cela ne lui ôte en aucun cas ses valeurs culturelles et intellectuelles si précieuses à notre entreprise, mais sachez que la matéria noire ne doit pas être prise à la légère pour autant... un météore est si vite arrivé. » en supposant un sujet plutôt grave et inquiétant malgré une intonation plutôt amusée, surtout quant à la chute de son petit monologue toujours aussi théâtral et distingué.

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Dim 22 Oct - 11:05

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Luttant contre le démon qui ne manquerait pas l'occasion de refaire surface si elle lui en laissait l'occasion, Lucrecia n'écoutait plus Ardyn que d'une oreille distraite alors qu'elle tentait de se convaincre intérieurement que tout ce qu'elle s'apprêtait à faire n'était pas si mal que ça. Elle allait peut-être exploiter une faille dans la rivière de la vie, mais cette faille, ce n'était pas comme si c'était elle qui l'avait créé ! Même si quelque par … c'était grâce – à cause – de ses recherches que Deepground y était parvenu … pourquoi fallait-il que tous les fléaux de ce monde aient ses travaux pour origine ? Comment pouvait-elle avoir l'impression de faire quelque chose de bien après ça ?
Mais soyons pragmatique … Elle cherchait à communiquer ou à ramener un être exceptionnel qui pouvait soigner tous les maux … cela ne pouvait pas être une mauvaise chose, même si c'était contre nature ! Ce n'est pas ça qui allait engendrer la fin du monde ! Bien sûre, elle n'avait pas pensé une seule seconde que cet être qu'elle cherchait à ramener pouvait être pire que les Calamités, Immaculés et autres Cauchemars qui foulaient actuellement la planète. Il était décri comme un sauveur, un héro, un guérisseur … cela ne pouvait pas être une mauvaise idée de le faire revenir ! Mais en fait … c'est juste qu'elle avait sûrement besoin de se l'entendre dire. Vincent … Si Vincent lui confirmait, là elle serait certaine que c'était la bonne décision …

Mais en attendant que son chevalier pourpre ne vienne la sauver une fois de plus d'elle-même, c'est Ardyn Izunia qui tenta de la rassurer. Elle reporta toute son attention sur lui lorsqu'elle senti sa main se refermer sur la sienne, car elle n'avait même pas remarqué qu'il lui avait reprit le mug .. et il avait bien fait, sinon, elle l'aurait sûrement lâché à l'instant. Le fait est que lorsqu'il lui prit la main, elle ne fut pas simplement surprise du contact soudain … non, elle était surprise de … quelque chose d'autre, elle ne savait pas quoi en fait. Chaos … c'était Chaos qui s'agitait de plus belle. La scientifique planta alors son regard dans les yeux noisettes du gentleman et l'espace d'un instant, elle crut apercevoir un éclat doré … persuadée qu'elle délirait, elle préféra ne pas y prêter attention … mais elle ne pouvait ignorer ce fort sentiment de familiarité qu'elle ressentait tout à coup … Comme si elle le connaissait, comme si elle savait qui il était … mais cela venait de la bête qui sommeillait en elle. Incapable de déterminer si ce sentiment était hostile ou rassurant, elle continua de le fixer sans ciller, elle s'efforçait de se concentrer sur ses mots dans l'espoir que cela inciterait Chaos à se faire oublier, mais sa main gauche s'était hissée hors de sa poche sans même qu'elle ne s'en rende compte. Son cœur s'était emballé et une douleur lourde s'était d'ailleurs éveillée dans sa poitrine … et ses yeux commencèrent doucement à s'éclaircir, tendant lentement vers le doré … jusqu'à ce que Ardyn évoque un enfant perdu. Aussitôt, les yeux de Lucrecia retrouvèrent leur doux velouté brun et bien que le poids dans sa poitrine soit toujours présent, elle avait gardé le contrôle de son corps et de son esprit.

Il avait perdu un enfant …

Tout à coup, elle comprenait beaucoup mieux. Elle comprenait pourquoi il souhaitait l'aider et elle acceptait qu'il puisse avoir de l'empathie pour elle … Elle comprenait pourquoi trouver un moyen de ramener les morts à la vie était aussi important pour elle que pour lui, pourtant … elle savait qu'utiliser cette technologie pour un intérêt personnel deviendrait extrêmement dangereux. C'est exactement ce qu'elle voulait faire, vous dite ? Et bien pas tout à fait. Elle voulait ramener le Sauveur, et uniquement lui, afin qu'il – ou elle – puisse sauver son fils … mais aussi toutes les autres victimes de Jenova ! Même si elle retenait Chaos dans sa quête, même si elle rêvait que tous le monde puisse avoir une seconde chance … elle savait que la planète ne se remettrait pas de ses blessures avant que toutes les âmes qu'elle avaient perdues ne soient retournées à la rivière de la vie.
Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, présenter ses condoléances ou quelque chose comme ça … mais quelque chose avait attiré subitement son regard par la fenêtre blindée qui donnait vu sur le couloir. Elle eut tout juste le temps d'apercevoir un bout de tissu rouge disparaissant au coin de la vitre que Chaos émit un nouveau sursaut lorsque Ardyn relâcha sa main.

— Je … toutes mes condoléances pour votre perte … sachez que je partage complètement votre chagrin … et que j'estime ma chance de pouvoir encore aider mon fils, même si le monde cherche à le détruire.

Mais le poids douloureux qu'elle sentait dans sa poitrine se fit plus oppressant, au point qu'elle dû serrer les dents pour tenter de l'étouffer au mieux. Elle se concentra alors à nouveau sur les paroles d'Ardyn … mais ce qu'elle entendit ne fit que la perturber un peu plus.

— La matéria noire ?

Déjà à son époque, elle avait entendu parler de cet objet dont l’existence n'était pas confirmé, mais lorsqu'elle entendit l'homme l'évoquer, elle eut aussitôt des flash, comme elle en avait eut beaucoup pendant sa grossesse et son sommeil trentenaire. Elle posa une de ses mains sur sa tête alors qu'elle voyait son fils, tout comme elle, sommeillant dans un cristal de lifestream … Et la matéria noire qui lui était remise, engendrant un grand fléaux. Son fils, le météore, Jenova … la matéria noire

— La matéria noire est le temple … ? Articula-t-elle difficilement, comme si elle était toujours en proie à une forte migraine …

Et lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, ses yeux étaient du jaune vif de Chaos et sa main gauche avait saisi le poignet de Ardyn avec plus de force que l'on n'aurait jamais pu lui soupçonner. Mais c'est à ce moment là que le bip de la porte automatisée retentit et le double sas laissa apparaître une silhouette qui l’apaisa aussitôt.

— Vincent …

Et c'est tout aussi vite que ses yeux reprirent une couleur normale et elle relâcha le poignet de Ardyn, non sans une certaine stupeur vis à vis de son propre geste.

— Veillez me pardonner, monsieur Izunia … Je ne voulais pas … Chaos est assez imprévisible. Dit-elle, s'apprêtant à toucher le bras de l'homme avec sa main droite en guise de preuve de sincérité, mais elle il renonça de peur que cela agite à nouveau la bête.

Mais elle se demandait quand même pourquoi il s'était éveillé ainsi … il s'était agité à partir du moment où il l'avait touché, de là, elle avait eu cette impression de le connaître … mais pas comme elle le connaissait là. Elle ne pouvait pas l'expliquer, elle ne pouvait même pas vraiment le comprendre. Cela ne lui paraissait pas normal, mais après tout, cela venait peut-être du fait qu'il lui avait pris la main … personne ne l'avait touché depuis son retour à par Vincent … et elle n'avait pas non plus très bien réagit la première fois. Peut-être que Chaos s'était senti attaqué ? Ou peut-être qu'il était confus … Cet homme avait l'air d'avoir connu un grand drame dans sa vie, il avait perdu son enfant, peut-être plus … et s'il avait lui-même un jour frôlé la mort … peut-être que cela perturbait Chaos qui ne savait pas si il était de ce fait une cible à faucher ou non ?

Reportant sa main contre son buste après avoir survolé le bras de Ardyn, elle s'était à nouveau tourné vers Vincent qui venait d'arriver, affichant aussitôt un léger sourire soulagé.




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Lightning
Gils : 123

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Dim 29 Oct - 15:09


All
I
did
was
watch.
And then...

Grâce à l’aide généreuse de son acolyte Cid, Vincent avait pu remplir sa mission avec succès. Le seul petit défaut dans son accomplissement résidait dans le fait qu’il n’avait trouvé personne de légitime pour parler directement à Lucrecia. Ainsi, il allait devoir le faire lui-même avec toutes les informations qu’il possédait, et qui lui avait permis de reconstituer le passé de Sephiroth. Un gros dossier sous le bras rassemblant divers photos, témoignages, et scans d'études scientifiques physiques et comportementales -celles de Hojo étaient cryptées, mais le reste était exploitable-, Vincent se dirigeait vers les quartiers sécurisés de Lucrecia. Tandis qu’il passait devant la fenêtre blindée de sa résidence, vers laquelle il jeta un coup d’œil distrait, Vincent se figea un bref instant en apercevant Ardyn Izunia avec elle. L’homme ne se contentait pas d’être là, il tenait la main de sa tendre Lucrecia, ce qui ne fut pas sans lui laisser un certain mauvais goût au sein de la bouche, tel l’effet d’un bonbon amer. Le chevalier pourpre hésita un léger moment, le coeur serré, mais se résolut à poursuivre sa route. Le statut d’Ardyn ne justifiait pas sa présence dans cette zone dangereuse. Malgré le monstre qui l’habitait, Lucrecia était en position de faiblesse et les hommes bravant les dangers pour l’approcher pouvaient autant être des bienfaiteurs que des vautours. En l’occurrence, Vincent ne connaissait pas assez bien Izunia pour en juger, mais ses premières impressions n’étaient en rien positives... pour des raisons évidentes. Bien habillé, bien parfumé, avec un élégant chapeau assorti à son costume, cet homme était aux antipodes de l’aspect négligé de Vincent au teint blafard, regard écarlate, cape effilée digne d’un effrayant rideau et, comble du drame, tignasse épouvantail d’un noir de jais. En effet, face à ce fringuant personnage, il avait de quoi se sentir dans l’inconfort, Vincent Valentine, le vampire qui avait dormi dans un cercueil au sein d’un manoir peuplé de chauve-souris, Bloody Mary, sorcières, zombis, citrouilles volantes, et autres personnages suspendus aux lustres sortis tout droit d’un film d’horreur. Malgré tous ces faits accablant, Vincent était une antithèse : il ne devait pas avoir l'air plus rassurant qu'un chat noir et ses mauvais présages, pourtant, même Marlène n'avait pas peur de lui. Plus surprenant encore, beaucoup aimait bien avoir Vincent Valentine dans le collimateur. Il était devenu une figure rassurante pour la plupart et n'en avait même pas conscience lui-même. Arrivé devant l’accès sécurisé, sa main eut un geste d’hésitation avant qu’il ne valide son accès. Puis, il rangea la carte dans son pantalon en ne manquant pas de faire bruisser sa cape cramoisie au passage, comme si l’ouverture de la porte n’avait pas suffisamment annoncé sa présence.

« Vincent », entendit-il tandis qu’il entra. Il releva un regard bienveillant vers sa belle, presque reconnaissant d’avoir entendu de bons sentiments dans sa voix. Le bodyguard avait des raisons bien plus louables d’être présent que ce Ardyn Izunia. Pourtant, l'humble serviteur s’avançait dans la pièce sans grande assurance, débarquant comme s’il avait l’impression d’être un cheveu sur la soupe, chose qui se lisait un peu sur l’expression de son visage quelque peu baissé. Même le cliquetis de ses godasses aux pointes d’or semblait être passé en mode sourdine. Son regard écarlate vacillant d’incertitude resta figé sur Lucrecia, car au final, c’est elle, et ce qu’elle voulait, qui l’intéressait. « Veillez me pardonner, monsieur Izunia … Je ne voulais pas … Chaos est assez imprévisible ». Le fait qu’elle s’excuse pour une erreur qu’elle n’avait pas commise eut le mérite de le faire réagir. « Tu n’as pas à t’excuser Lucrecia. Il le savait déjà ». Le désigner d’un « il » était d’une impolitesse involontaire de sa part, Vincent était assez gauche de nature, d’autant plus quand il se sentait embarrassé. Toujours est-il qu’il avait raison : toute la base de Junon était au courant de la malédiction dont était victime le docteur Crescent. Vincent jeta d’ailleurs un coup d’œil un peu plus méfiant à Ardyn, qui avait pris des risques en connaissances de cause. Si cet homme était une âme que Chaos devait récupérer, il serait déjà mort. Soit il fallait effectivement mettre l’attaque avortée sur le compte de l’imprévisibilité de Chaos, soit ce dernier avait senti son hôte menacé. Vincent ne voulait pas sauter sur les conclusions trop rapidement mais, depuis Hojo, il avait beaucoup de méfiance envers les hommes de la branche scientifique. Celui-ci ne lui inspirait rien de bon non plus mais le bodyguard avait assez de sagesse pour se douter que sa jalousie pouvait influencer son jugement. Il devait garder la tête froide. A en juger par l’expression inscrite sur le visage de la belle, elle semblait au moins soulagée de le voir. Son regard pourpre passa de Lucrecia à Ardyn, puis de Ardyn à Lucrecia. Tout du long, il n’avait accordé aucune salutation. Contrairement au gaillard aubergine j’ai ri en voyant ce mot, les bonnes manières ne coulaient pas vraiment de source pour Vincent. Non pas qu’il fut volontairement rustre, au contraire, il détestait représenter une gêne. Simplement qu’il était un peu boulet en relations sociales et sa méfiance envers Izunia ne l’aidait en rien. « ... J’ai trouvé les informations que tu demandais. », informa t-il. Car telle était la raison de sa venue. Il se demandait intérieurement ce que voulait Ardyn pour sa part. Certes, il faisait partie des confrères de Lucie, mais il était de notoriété publique que la WRO s’employait à la délivrer de Chaos et qu’elle était dans un état d’instabilité. N’aurait-il pas pu attendre ? Vincent bravait le danger, oui, mais il la connaissait depuis des années et était amoureux transi. Or malgré ces bonnes raisons, sa parfaite légitimité, et le fait que Lucrecia lui avait elle-même demandé de revenir… il trouvait le moyen de ne pas se sentir à sa place. Vincent ajouta d’ailleurs, sans jamais piper le moindre mot à Ardyn : « Je peux repasser plus tard, si tu préfères… »


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Dim 29 Oct - 17:21



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia - Vincent

Bien qu'il soit resté quelques instants sur cette réaction sans doute involontaire du Docteur Crescent, il avait bel et bien aperçu et surtout entendu que ce cher Vincent Valentin venait de se joindre à leur petite réunion. Cela pourrait presque faire l'amorce d'une blague ou une histoire d'horreur, entre la présence d'une revenante, d'un mort-vivant et d'un spectre... Mais trêve de plaisanteries, il revint rapidement au geste sans doute induit par Chaos à son égard. Ainsi donc cette entité ressentait quelque chose en lui, était-ce une façon de se défendre contre quelqu'un de potentiellement dangereux ? Ou étant donné que Chaos était apparemment un pseudo-vasal des ténèbres cela était annonciateur de ses capacités enfouies, perdues, mais non pas disparues à tout jamais ? Peut-être devrait-il se pencher sur le cas de cette créature un peu plus tard, surtout si elle risquait de devenir une gêne pour ses projets. Il était bien trop tôt pour être révélé de la sorte et surtout il n'était pas fin prêt, patience.

« Intéressant... » dit-il à mi-voix en observant son poignet qui avait été saisi par la charmante scientifique, l'analysant sous différents angles comme s'il était aussi amusé que soucieux. « Mais quelle bonne surprise de vous voir, mon cher Valentine. Mon petit doigt me dit que vous tombez à point nommé, je vais finir par croire que votre ponctualité, ou votre chance, est décidément légendaire. » en soufflant un rire, agrémenté d'un petit sourire en coin sans pour autant paraître carnassier, alors qu'il vint lui tirer son chapeau pour le saluer en bonne et due forme.

En cet instant la petite réunion informelle lui sembla bien plus tendue, et bien plus distrayante par la même occasion, maintenant que le tristement connu chevalier servant de Lucrecia était présent. Tout en faisait fi du manque de politesse de ce dernier, se retenant de lui faire remarquer son manque de convenance, il se serait attendu à des retrouvailles un peu plus chaleureuses entre les deux amants interdits. Visiblement ils s'étaient donnés rendez-vous mais sa présence à lui n'était pas forcément très appréciée pour qu'ils se livrent à ce qui était prévu, à un échange d'informations visiblement. Mais était-il vraiment de trop, en supposant qu'il était responsable de cet endroit ? Il en connaissait une qui lui répondrait sûrement sur ce sujet en daignant lui adresser la parole.

« Mais effectivement, j'étais au courant de cette éventualité... chose qui n'en demeure pas moins curieuse et fascinante quant on a la possibilité de le voir de ses propres yeux. » sans pour autant affirmer ou nier que cela était son intention première, tout en conservant ce ton calme et ses mimiques théâtrales, effectuant des gestes de la main en poursuivant son petit tour du bureau, détaillant l'un comme l'autre ses interlocuteurs.

« Nous discutions d'un sujet fort intéressant, mais peut-être êtes-vous pressé ? De toute façon je laisse le soin au Docteur Crescent de vous informer ou non sur le sujet si elle vous juge digne de confiance pour participer à nos échanges. » continuant d'afficher un léger sourire en coin, laissant ses pas lentement résonner dans le bureau chaotique et blindé, de ses bottes renforcées cliquetant légèrement.

« Mais peut-être suis-je de trop pour tout ceci, Docteur ? Je peux aisément revenir vous rendre visite plus tard, vérifier si votre confort ne s'en trouve pas altéré et si vous vous êtes décidée quant à cette archéologie éventuelle. » expliqua t-il doucement, comme pour laisser Vincent comprendre une once de la proposition qu'il avait faite à sa bien-aimée, comme pour les inciter à en discuter entre eux.

Maintenant que la parole était à cette chère Lucrecia, il attendait sagement dans un des coins du bureau, adossé à l'un des murs d'ailleurs, comme pour montrer son détachement vis-à-vis de la situation sans pour autant disparaître de leur champ de vision. Libre à elle de décider, ou du moins d'en avoir l'illusion car Ardyn savait pertinemment que cette idée allait inlassablement la travailler désormais, et qu'elle estimerait sa présence trop précieuse pour s'en passer et découvrir la vérité sur cet être unique qu'était ce sauveur. Demeurant immobile et silencieux, il vint fermer les yeux comme pour exprimer une certaine quiétude, à moins que ce ne soit un geste devenu symbolique ?

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:09, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Lun 30 Oct - 9:08

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Faute à Chaos ou à l'arrivée de Vincent, elle n'avait pas vraiment remarqué la marque d'intérêt qui avait échappé à Ardyn Izunia. Dommage pour elle, parce que c'était sexy, mais entre Ardyn et Vincent, on peut bien comprendre qu'elle ne sache plus où donner de la tête. Elle fut un peu surprise de la remarque un peu froide de son bodyguard à l'égard de Ardyn, elle voyait bien qu'il tentait de la défendre … mais de quoi ? Elle l'avait rarement vu ainsi, il faut dire que leurs entrevues se faisaient souvent en privé, même à l'époque, alors elle était habituée au timide et attentionné Vincent tout soyeux qui ferait n'importe quoi pour elle. Mais le vampire sortait les crocs en présence d'un type louche, on dirait … même qu'il mordrait !

Lucrecia se demanda un instant ce qu'ils leur valaient l'humeur si peu avenante de son chevalier servant et c'est lorsqu'il suivit son regard qu'elle comprit. Elle n'avait pas manqué cet échange de regard qu'il avait posé sur elle et le haut-cadre de la WRO … après tout ce temps … Vincent était-il vraiment jaloux ? Elle avait donc suivit son regard vers Ardyn, distraitement dans un premier temps, puis avec plus d'insistance comme elle venait de comprendre. En reportant son regard sur Vincent, elle avait un léger sourire amusé qu'elle tenta tant bien que mal de dissimuler en glissant le dos de son indexe contre ses lèvres. Plus de trente ans après, il était toujours aussi terriblement craquant … à ignorer de la sorte le sujet de ses foudres.

Apparemment imperturbable dans son jeu de parfait gentleman, Ardyn Izunia se présenta avec autant de courtoisie que Vincent était distant. Il lui sembla cependant déceler un sarcasme lorsque qu'il évoqua la « chance » légendaire de Vincent. On pouvait dire beaucoup de chose de Vincent, il était altruiste, tenace, courageux … mais chanceux ? Non, cela devait clairement être un sarcasme. Et c'était petit.  
Comme pour essayer malgré tout d'établir un climat de bonne entente et de confiance, Ardyn approuva les propos un peu dure qu'avait eu le chevalier pourpre et elle parut un peu gênée de se sentir désigner presque comme une sorte de bête de foire … bien qu'elle ait parfaitement conscience d'en être une, ici.

« ... J’ai trouvé les informations que tu demandais. »
— Tout ça ? Observa-t-elle en s'approchant de lui et en désignant le gros dossier qu'il tenait sous le bras. Merci, Vincent, avec tout ce que l'on peut entendre à son sujet, je ne pensais pas que tu trouverais autant de choses.

Elle était maintenant partagée entre l'impatience d'en savoir plus sur son fils et la vie qu'il avait mené et l'urgence de le sauver … Ardyn évoqua justement le sujet de leur conversation précédente, ce qui décida la scientifique sur le fait qu'il fallait peut-être mieux se consacrer à cela maintenant … cependant, tout ne semblait pas vraiment gagné. Vincent avait l'air de clairement se méfier de Ardyn Izunia et elle ne savait pas trop si c'était de la pure jalousie ou du flair – il en avait toujours eu plus qu'elle, clairement. Peut-être que cela demanderait plus amples discutions en privé, mais autant commencer à aborder la chose en présence des principaux intéressés.

— J'ai toute confiance en Vincent. Assura-t-elle au commentaire de Ardyn.

Suite à cela, elle n'aurait trop su dire si Ardyn était simplement lui-même ou s'il avait lui aussi compris le sentiment du bodyguard et avait donc décidé de s'en amuser un peu, subtilement, mais suffisant pour renfrogner un chevalier servant tout dévoué. Elle pensait bien entendu au fait qu'il évoque la possibilité de « revenir plus tard » comme s'il se souciait de son confort. Peut-être qu'il s'en souciait vraiment, allez savoir, mais il avait l'air d'avoir autre chose à penser que cela en réalité. Lucrecia avait suffisamment conscience de ses charmes pour savoir quand quelqu'un lui portait un réel intérêt … et ce n'était clairement pas le cas de Ardyn Izunia. Il était à priori – oui, à priori je dis bien – bien plus jeune qu'elle et pourtant il semblait s'adresser à eux comme un aîné.
Voilà que les deux lui proposaient de revenir plus tard. Il n'aurait pas fallu grand chose pour qu'elle ait l'impression d'avoir fait un bon en arrière dans le temps … à nouveau. Elle regarda donc tour à tour Vincent et Ardyn, ne sachant pas trop par quoi commencer … et puis elle finit par se décider en se tournant vers Vincent. Elle prit délicatement les dossiers qu'il lui avait apporté, lui adressant un sourire fatigué qui se voulait rassurant.

— Nous avons peut-être trouvé un moyen de sauver Sephiroth … enfin, je veux dire … nous avons peut-être une piste qui nous mènera sur un potentiel moyen qui pourrait probablement Elle s'y perdait toute seule, parce qu'elle avait beaucoup d'espoir pour cette possibilité, mais elle ne voulait pas paraître trop confiante, car elle savait qu'il y avait des risques et de nombreux paramètres hasardeux … et aussi, elle ne voulait pas que Vincent soit celui qui lui briserait ses rêves de rédemption, elle savait qu'il serait obligé de la modérer si elle se laissait trop prendre au jeu … alors elle voulait faire montre de tempérance afin qu'il ne s'inquiète pas.

— C'est encore plutôt flou, je manque d'information, mais Monsieur Izunia, elle le désigna d'un geste de la main en parlant, a évoqué un moyen qui nous permettrait de trouver des informations … tu as entendu parler du temple des anciens ? Il a disparu, mais il y a un espoir de le faire revenir et il devrait y avoir beaucoup d'informations précieuses à l'intérieur … Sa voix s'était faite plus hésitante à mesure qu'elle parlait … elle se demandait si Vincent connaissait déjà le lien entre le temple et la matéria noire.




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Lightning
Gils : 123

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mar 31 Oct - 23:16


All
I
did
was
watch.
And then...

« Tout ça ? » Oui tout ça… pas obtenu de la manière la plus honnête qui soit, mais… Cid et le protocole…. Ces félicitations indirectes le touchèrent autant que les salutations d’Ardyn le laissèrent de marbre. L’homme faisait parfois tellement de manières que Vincent n’était pas certain de savoir s’il était sérieux ou s’il se fichait de tout le monde. Il ne le connaissait pas suffisamment pour en juger mais ça n’avait pas grande importance ; il n’en serait pas vexé. A cet ample mouvement de chapeau, il ne répondit que par un tout petit hochement de tête, du bout du menton. Vincent devait posséder une humilité frôlant la stupidité, pour ne pas tiquer, voire rire, d’entendre un étranger parler de la confiance de Lucrecia alors qu’il venait de débarquer dans sa vie aussi salement qu’une mouche s’écrasant sur un pare-brise métaphore gratuite, de rien. Pourquoi des conversations avec cet homme qu’elle connaissait à peine devraient être secrètes ? Même si le chevalier indolent et bienveillant consentirait à rester en dehors des échanges, et pour cela il ne suffisait que d’un seul mot de sa tendre Lucrecia, il n’en demeurait pas moins qu’Izunia ne faisait qu’attirer l’attention sur le fait qu’il n’était pas nécessairement fiable, à balancer des énigmes à bras le corps. « J'ai toute confiance en Vincent » Ardyn s'effaça un peu et la scientifique consentit alors à lui parler de ce dont il était question. « Nous avons peut-être trouvé un moyen de sauver Sephiroth … enfin, je veux dire … nous avons peut-être une piste qui nous mènera sur un potentiel moyen qui pourrait probablement … » Elle s’interrompit toute seule car ce n’est clairement pas lui qui le ferait. Le bodyguard était capable de boire ses paroles jusqu’à la fin des temps. Le regard de Vincent fut traversé d’inquiétude lorsqu’elle mentionna le temple… dont lui avait parlé Ardyn, comme par hasard. Les choses dites ainsi, le directeur du pôle scientifique était en train de frôler l’identification à un pantin de Jenova, Sephiroth ou affilié. Pourquoi s’y intéressait-il ? Et pourquoi voulait-il mêler Lucrecia à tout ceci ? Ce n’était pas net. Malgré une certaine urgence dans le regard et le cœur, Vincent garda son calme. Il y avait même, toujours, une forte tendresse dans sa voix grave quand il s'adressait à elle : « Ce dont tu parles n’est pas un temple Lucrecia, mais la materia la plus destructrice de cette planète »

Vincent était le plus taciturne de la bande d'AVALANCHE, mais quand il en allait d’expliquer des choses qui lui semblaient essentielles, il pouvait devenir bien bavard. Ainsi prit-il le temps de conter à Lucrecia : « Pour la dissimuler, les Cetras ont créé un vaste subterfuge... sous forme de temple, il est vrai. Mais c’était un labyrinthe, un leurre que nous avons exploré et qui ne contenait rien d’autres que des avertissements et des pièges… pas des connaissances. » Il se souvenait des chemins alambiqués, de l'horloge au sol, des rochers s'effondrant et de cette peinture murale représentant les habitants de la planète réunis sous le météore prêt à s'abattre sur eux. Des schémas apocalyptiques, des diversions, rien de plus. « Il ne faut pas en attendre moins d’une entité aussi dangereuse. Les personnes voulant se la procurer sont soit malveillantes, soit mal informées ». Comme si le savoir sacré des Cetras allait être placé dans cette boule maudite ! Penser une telle chose n'était pas sérieux ! Mais qui a dit qu'Izunia le pensait ? Vincent avait davantage fait référence à Sephiroth qu’à Ardyn en parlant de malveillance, il n’en demeure pas moins que sa méfiance incertaine au départ venait de se transformer en état d’alerte. Encore un scientifique pour souffler les mauvaises idées à sa tendre Lucrecia... Peu importait les desseins et les intentions de l’aubergine au final, bonnes, mauvaises, stupides ou insensées, l’influence qu’il avait sur la lady alors qu’elle le connaissait à peine était effrayante. Peut-être profitait-il même de sa faiblesse pour la manipuler, ce qui expliquait pourquoi il n’avait pas attendu qu’elle ne représente plus un danger pour aller la voir. Vincent était bienveillant, dévoué, aveugle sur bien des choses quand il aimait… mais il n’était certainement pas un crétin fini ! D’autant moins quand ça concernait la sécurité de sa chère scientifique. « La matéria noire est une arme, pas une solution », dit-il en s’adressant au deux qu’il regarda tour à tour. Vincent fit quelques pas dans la pièce, son regard un peu perdu survolant tous les dossiers, ouvrages et prises de note de sa belle. Il déposa son propre document parmi eux. Le but de cette conversation lui échappait. Pourquoi avoir parlé de la matéria noire ? En quoi pouvait-elle lui avoir la moindre utilité ? Bien sûr, il n’avait pas assisté à toute cette conversation incluant le Sauveur et tout le tralala, il avait raté un gros épisode. Lentement, il se retourna. Son regard carmin et méfiant jaugea Ardyn, puis s’adoucit en revenant vers son aimée. « Lucrecia, quand bien même, je... je ne vois pas… en quoi les informations que tu penses pouvoir y trouver pourrait concerner Sephiroth... » Genre, de près ou de loin. Des récits passés pouvaient parler de Jenova, évidemment, mais Sephiroth, c'était... Sephiroth, un nouvel être maléfique de la branche de Jenova, largement postérieur à l'ère des Cetras.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mer 1 Nov - 1:28



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia - Vincent

Ayant conservé son petit air imperturbable et mutique, tout du long de l'explication et des mises en garde de Valentine à l'attention de sa dulcinée, il sembla ne reprendre vie et rouvrir les yeux que plusieurs instants plus tard. Il ne fallait pas être extralucide ou sorti majeur de promotion au sein de la ShinRa pour comprendre que le mort-vivant écarlate le considérait comme quelqu'un dont il fallait se méfier, pas forcément pour son caractère mais pour avoir parler de la matéria noire. Malheureusement pour lui, et il ne pouvait le savoir alors puisqu'il avait été absent à ce moment, ce cher Ardyn avait déjà soufflé à demi-mot quels étaient les risques et les possibles conséquences d'une telle entreprise. Toujours est-il qu'il avait eu la décence de ne pas défoncer les portes ouvertes en parlant ouvertement de Sephiroth et de Jenova, il avait pensé le Docteur Crescent suffisamment informée et alerte sur le sujet pour le comprendre d'elle-même. Néanmoins, voyant que Lucrecia faisait pleinement confiance à son ancien garde du corps, comme il en était naturellement persuadé, il vint se détacher du mur pour reprendre la parole en recommençant à occuper tout l'espace, faisant les cents pas.

Même si l'envie de piquer le preux chevalier était présente, il se retint de remémorer à son petit auditoire des "détails" un peu plus contrasté au sujet des allégations de ce dernier. Naturellement, la matéria noire ne s'était pas retrouvée entre les mains du Cauchemar sans intermédiaires, qu'ils aient rectifié le tir ou non par la suite en vainquant Sephiroth et supposément le parasite qui tirait les ficelles dans l'ombre. Qui plus est, les mises en garde présentes dans le temple avaient bien été laissé là par quelques personnes, sans compter qu'un avertissement était une information et que c'était là tout ce qu'ils pouvaient espérer trouver. Rien ni personne n'aurait la prétention, ou la folie, de penser pouvoir trouver les plus grands secrets Cetras au sein de ce temple maudit.

« Loin de moi l'idée de remettre en question votre expérience et votre vécu au sein de ce lieu étrange, mais vous pouvez donc nous assurer qu'aucune information Cetra ne se trouve en ce temple ? » avec une pointe d'incrédulité dans la voix, sans pour autant porter son regard sur ce dernier, alternant de l'un à l'autre en poursuivant son errance.

« Pour faire simple nous recherchons activement l'origine de plusieurs mythes, plus ou moins récents, allant de l'interprétation théâtrale à la traduction d'une antique tablette Cetra et concernant particulièrement un être ou une entité. » en continuant dans sa petite lancée, alliant quelques mouvements et gestes des mains à ses propos, pour les rendre plus vivants. « Cette personne, apparemment issue du peuple Cetra, aurait le pouvoir d'absorber le mal, de guérir de tous les maux existants... d'où l'intérêt que nous lui portons présentement au sujet de Sephiroth. » sans pour autant expliciter davantage, puisqu'il savait Valentine suffisamment méfiant et intelligent pour faire les connexions restantes tout seul.

Terminant son parcours non loin de Lucrecia, s'arrêtant à proximité du bureau sur lequel était étalé une pléthore de documents sur le sujet, en plus des dossiers apportés par l'ancien réceptacle de Chaos, il fit mine de les consulter de nouveau tout en continuant son petit résumé des recherches du Docteur Crescent. « Malheureusement nous sommes dans l'impasse sans plus d'informations sur le sujet... et même si je pourrais dépêcher une expédition pour le Nord et la Cité des Anciens, je doute que ce soit des plus sages et sécurisant pour quiconque nous accompagnerait. » finissant par se tourner vers Lucrecia, en affichant un léger sourire amical en coin, mais également pour essayer de convaincre le fils de Grimoire qu'ils avaient tout deux choisis le moindre mal.

« Qui plus est, nous serions tous rassurés de nous savoir accompagnés et soutenus par l'un de nos héros ayant permis à la planète de vaincre... sans parler du fait que je reste sceptique quant à l'exclusivité d'action suicidaire qu'à offerte Gaïa à cette matéria, actuellement sous ma protection. » en venant soulever un point effectivement mystérieux en s'asseyant lentement sur un coin du bureau en plus d'apporter une nouvelle preuve de sa possible et probable bonne volonté.

Bien que l'information soit secrète, il s'était bien tenu de révéler l'emplacement de cette dernière tout en suggérant qu'il aurait très bien pu agir de façon néfaste depuis longtemps si tel était son dessein. Quoiqu'il en soit, peu importe l'avis de ce cher Valentine sur le sujet, il devait déjà sentir que Lucrecia avait quasiment déjà pris sa décision...  et quand bien même il le suspecterait de l'avoir indirectement prise en otage, la meilleure façon de s'assurer du bien-être de sa dulcinée serait de l'accompagner, n'est-il pas vrai ? Ou y avait-il une autre solution ?

(c) DΛNDELION


Dernière édition par Ardyn Izunia le Jeu 2 Nov - 23:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mer 1 Nov - 20:19

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Comme elle se l'était promis, elle écouta Vincent avec attention, ayant presque l'impression, pour la première depuis qu'ils se connaissaient, qu'il était en train de lui faire la morale. Même le jour où il avait essayé de l'arrêter dans ses expériences sur Jenova, il n'avait pas été aussi direct. Elle fut loin de c'en froisser, Vincent voulait bien faire et il avait des raisons d'être inquiet. Peut-être qu'elle avait amené la chose un peu trop subtilement. Elle savait très bien que cette matéria était dangereuse, mais seulement si elle tombait entre de mauvaises mains. Il fallait bien l'avouer, elle n'avait encore aucune idée de comment redonner forme au temple, mais cela ne pouvait pas être une mauvaise chose. Non seulement ce temple devait renfermer des informations précieuses, mais le procédé reviendrait à mettre de nouveau la matéria en sécurité, puisque c'était le but d'origine du temple de la garder loin de la portée de Jenova. Bien sûr, elle ne savait pas comment le temple était devenu la matéria noire, Vincent parlait de pièges … est-ce qu'il l'avait visité ? Bien qu'il assure qu'il n'y ai aucune information à l'intérieur, Lucrecia préféra restée accrochée à l'espoir qu'il se trompait, que même s'il l'avait visité, il n'avait peut-être pas tout vu …

Tout de même, cela avait jeté un froid. Si Vincent n'y croyait pas, elle devait bien avouer qu'il serait difficile pour elle de s'accrocher à cela … mais que lui resterait-il alors ? Qu'allait-elle pouvoir faire pour sauver son fils ? Qu'allait-elle pouvoir faire pour se racheter, pour … se sentir utile dans ce monde qu'elle avait tant fait souffrir, dans un temps qui n'était plus le sien ? Comment Vincent faisait-il, lui ?
Elle cherchait ses mots. Elle voulait lui parler du sauveur, mais maintenant elle avait peur que Vincent désapprouve quoi qu'elle dise. C'est alors que Ardyn Izunia prit le relais pour expliquer posément, avec tous les détails utiles, le but de leur projet que Vincent semblait voir d'un si mauvais œil. Elle le laissa discourir pour aller jusqu'au bout de son raisonnement qui, à son sens, était une preuve de bonne foi du début à la fin. Il était clair que si Ardyn Izunia était si mal intentionné, il ne serait pas à cette place si importante au sein de la WRO … ou en tout cas, il l'aurait quitté dès qu'il aurait pu mettre la main sur la matéria noire … en supposant que ses hypothétiques mauvaises intentions la concernent.

Malgré tout, elle était parfaitement consciente que sa tête de revenait pas à son chevalier servant, peu importait les raisons … Vincent devait comprendre pourquoi elle voulait en arriver là, pourquoi elle avait besoin de cela. Il devait comprendre à quel point c'était important pour elle … et puis, Ardyn avait raison, il n'y avait aucune raison pour que cela se passe mal si l'opération se déroulait sous bonne garde.
A nouveau, elle esquissa un pas vers Vincent, le regard presque suppliant, car elle avait l'impression d'être sur le point de perdre la seule chose qui pouvait l'aider à sauver son fils.

— Si le temple était là pour cacher la matéria, cela ne peut pas être une si mauvaise idée de lui rendre son aspect, Jenova ne pourra pas s'en emparer comme ça, tu ne crois pas ? Et … j'ai de bonnes raisons de croire que ce sauveur a vécu à la même époque que la chute de la Calamité. Je pense même que … il a dû recevoir ce don spécifiquement pour lutter contre elle. De toute évidence, il a dû lui arriver quelque chose, car les cétras on bien disparu … mais si nous arrivons à en savoir plus sur cette personne, sur comment fonctionnait son don ou sur qui elle était, peut-être que nous pourrions trouver une piste pour sauver toutes les personnages que Jenova a corrompu. Ou peut-être que l'on pourrait directement contacter cette personne … grâce à l'état actuel des choses, ça pourrait être possible. Mais avant d'envisager tout cela il nous faut des informations et si ce temple regorgeait d'avertissements contre Jenova, alors peut-être qu'il y a quelque part à l'intérieur quelque chose sur ce sauveur qui pouvait peut-être éradiquer son poison.

Elle prenait toujours soin de désigner Jenova comme seul menace, réservant à son fils le rôle de victime. Elle savait pourtant très bien que c'était ce que Vincent redoutait le plus : que Sephiroth s'empare lui-même de la matéria noire pour déclencher un nouveau fléaux sur le monde. Parce qu'elle aimait son fils plus que tout, elle ne laisserait certainement pas une telle occasion de se présenter. C'est pourquoi il fallait qu'elle s'entoure de gens de confiance pour cette mission, un petit comité efficace. On ne pouvait pas dire qu'elle faisait pleinement confiance à Ardyn Izunia, tout simplement car elle ne le connaissait pas assez … mais il semblait avoir fait preuve de suffisamment de bonne foi. Et puis, c'était grâce à lui que tout était possible.

— Cependant … Elle se tourna vers Ardyn, avant toute chose, il nous faut être certain de savoir qu'il est possible d'inverser le processus et le tout sera de savoir comment. Elle se tourna à nouveau vers Vincent. Tu es allé à l'intérieur, n'est-ce pas ? Tu étais là quand le temple est devenu la matéria noire ? Est-ce que tu as une idée de comment faire pour faire revenir le temple … ? Elle s'approcha à nouveau de lui et lui prit les mains. Est-ce que tu veux bien m'aider ? Tu as déjà beaucoup fait pour moi et je sais que je t'en demande trop, Vincent … mais je sais que si tu es là pour veiller sur nous, tout se passera bien. Elle serra ses mains dans les siennes, elle n'avait pas remarqué que sa main gauche ne tremblait plus. Peut-être que cette légende du « sauveur » est une fausse piste … mais ce temple était là pour protéger quelque chose d'important de Jenova, pas vrai ? Il doit forcément y avoir des informations qui pourraient nous aider à lutter contre elle. Je sais que cela n'a pas sauvé les Cétras à l'époque, mais ils ont quand même réussi à l'enfermer et à la mettre totalement hors d'état de nuire prendre des siècles … avec la technologie d'aujourd'hui … il y a forcément quelque chose à faire.




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Lightning
Gils : 123

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Ven 3 Nov - 0:05


All
I
did
was
watch.
And then...

« Loin de moi l'idée de remettre en question votre expérience et votre vécu au sein de ce lieu étrange, mais vous pouvez donc nous assurer qu'aucune information Cetra ne se trouve en ce temple ? » « Pas celles susceptibles de vous intéresser. Il n’y avait que des avertissements sur la matéria noire et le météore », répéta t-il patiemment. Non seulement il en était persuadé, mais en plus il préférait se montrer catégorique sur le sujet. Ce temple n’est rien d’autre que la matéria noire, leur avait dit leur chère amie. Aussi, il y avait bien des esprits des anciens qui peuplaient ce temple mais… en plus de ressembler à des personnages de Rayman, ils étaient muets. Seule Aerith pouvait vraiment entendre. « La seule connaissance que nous avons obtenu venait de notre amie, la dernière descendante des Cetras. Ses ancêtres communiquaient avec elle. C’est grâce à cela que nous avons découvert la véritable nature du temple ». Ses camarades et lui-même n’avaient autrefois rien compris au temple, il n’y avait qu’Aerith pour y percevoir les signes, car les anciens s’adressaient à elles. Ils la prévenaient du danger, tout comme la salle aux fresques murales. Vincent n’avait même pas mentionné cette salle pour éviter d’enflammer les esprits. Il arrivait aisément à en visualiser les représentations, et s’il lui semblait que le temple ne comportait pas d’informations autre que l’histoire de la transformation de la matéria noire en temple, il fut d’autant plus certain qu’il n’y avait strictement rien sur ce soi-disant Sauveur que mentionna Izunia. Le fait qu’il s'en proclame protecteur ne le mettait certainement pas à l’abri des soupçons de Vincent. Quand bien même ses intentions ne seraient pas mauvaises, Ardyn ne venait pas d'agir comme si c'était effectivement le cas. « Cette mission de protection que l'on vous a confié… n’induisait-elle pas également de la discrétion ? Plus vous en parlez autour de vous, plus vous distribuez de cibles à Jenova ». Vu ce qu’il s’était passé récemment au Nord, oui, on se doutait qu’il y avait du Jenova indirectement, voire peut-être même directement dans l’air. Tout comme du Sephiroth. Mais d’un accord tacite avec Lucrecia, Vincent s’était mis aussi à parler du Cauchemar comme s’il était une victime, malgré sa difficulté à y croire. Le regard carmin de Vincent fusillait presque Ardyn. On ne mettait pas en danger sa Lucrecia par caprice ou par « scepticisme » ! S’il était encore porteur de Chaos, même avec une protomatéria, le monstre aurait pété sa durite. Mais son ange était là et, devant elle, le preux chevalier restait docile, d’autant plus quand elle s’adressa à lui. Sa voix l’apaisait, et pourtant elle disait ces choses… qui n’allaient que dans le sens d’Ardyn. Vincent avait tenté d’expliquer à sa bien-aimée ce qu’il savait, le plus simplement possible, afin que Lucrecia comprenne pourquoi la matéria noire devait rester dans l’ombre. Si elle l'avait écouté attentivement, en tout cas, elle ne l’avait pas entendu. Alors lui aussi, à son tour, écouta attentivement sa tendre amie, sans l’interrompre et il se rendait compte que, aussi simplement que ça, l’aubergine avait réussi à la convaincre. Il répondit tout de même à ses interrogations. « La matéria noire est facilement dissimulable car elle tient dans la paume de la main, ce temple s’étend sur plusieurs kilomètres. Jenova le trouverait en un rien de temps et elle n’aurait aucun scrupule à envoyer ses pantins pour réactiver le mécanisme le réduisant… » c’était le problème auquel ils avaient fait face quelques années plus tôt, la peur que Sephiroth s’en empare le premier. Quand bien même ils lui trouveraient une place de choix sur le globe, est-ce qu’ils allaient vraiment partir en exploration en pleine cambrousse en se disant au bout d’un moment : Bon, on va le poser là ? Surveiller l'édifice demanderait trop d'hommes, or on en avait besoin. En plus...

« Je ne sais pas comment on peut lui rendre sa forme précédente Lucrecia. Le mécanisme à l’intérieur ne fonctionnait que dans un sens et servait à le réduire. Il ne s’agissait pas de science ou de technologie, mais d’une magie puissante, celle des Cetras… » One does not simply... La magie des Cetras ne s’imite pas simplement avec la technologie ou la magie de matéria, ou les deux combinées. La magie de matéria ne guérit pas la geostigma, n’arrête pas un météore, ne fait pas jaillir la Rivière du sol. En gros, ça lui semblait un peu mort pour eux, simples "humains" hum hum. Vincent disait cela en n’osant même plus affronter Lucrecia du regard par crainte d’y voir une déception qui lui fendrait le cœur. A la place, il s’était de nouveau tourné vers les notes qu’elles avaient écrites. Observant une phrase soulignée et re-soulignée : "Héros de l'Aurore, Guérisseur des mondes". Il fronça légèrement les sourcils, déconfit : « Mais… vous êtes sûr que ce guérisseur a vraiment existé durant leur ère, et qu’il ne s’agit pas de textes prophétiques ? Car je connais cette personne… » Il releva le regard vers les deux scientifiques. Un peu plus animé par ce qui lui semblait une évidence, le démon bienveillant développa : « Elle s’appelle Aerith. C’est l’amie dont j’ai parlé. Elle a sauvé la planète du météore et a guéri la Geostigma. Il y a des chances… qu’elle soit revenue parmi nous avec des réponses… même si elle n’est pas la sauveuse dont il est question, Aerith pourrait essayer d’entrer en contact avec… » C’est un peu leur truc, aux Cetras, la communication. Du moins ça dépend lesquels, pas vrai Ardyn ? Vincent ne voulait pas qu’on s’appuie sur une matéria apocalyptique, objet le plus convoité par le mal, pour donner des solutions à sa bien-aimée. De toute façon, la présence d’Aerith avait été nécessaire pour résoudre le mystère du temple. Elle était la clé, pire, Aerith, c’était même la porte. N’importe quel Cetra l’était, d’ailleurs, mais Vincent avait foi en sa camarade. Aussi, il commençait de plus en plus à croire en son retour. C’était comme instinctif. Le nœud rose à son bras (qu’il portait sans honte) avait maintenu une forme de connexion avec elle, qui semblait un peu rompu depuis un certain temps. C’était peut-être de la paranoïa ceci dit. « Je vous ai dis ce que je sais. Je ne suis pas décisionnaire sur le sort de la matéria » Beh oui, comme s’il était capable de poser un "non" à sa Lucrecia, lui ! Il n’avait fait que balancer toutes les infos pour que sa chérie ait toutes les cartes. Tout comme Vincent s'était un peu réveillé plus tôt, il s'éteignit à nouveau, indolent, le menton planqué derrière son col cramoisi. « C’est Reeve, je pourrais lui en parler… » Il ne savait même pas comment causer de la chose avec lui, le directeur avait mis un point d’honneur à la dissimulation de la matéria… Enfin, vu le branquignole de protecteur qu’il lui avait choisi, il mériterait que tout ne se passe pas comme prévu.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Ven 3 Nov - 2:50



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia - Vincent

Observant la petite scène de romance qui se déroulait devant lui, d'un regard qui pourrait presque être perçu comme amusé, il n'avait pas perdu la moindre information que venait de livrer l'écarlate au teint blafard. Malgré ce divertissement légèrement nostalgique, il commençait presque à trouver son interlocuteur insultant à son égard, lui qui semblait affirmer que rien de ce qui se trouvait au sein de ce temple ne pourrait l'intéresser. Plutôt que de l'accueillir avec susceptibilité, un sentiment qu'il devait ne plus connaître depuis des années si ce n'est des siècles maintenant, il avait gardé le silence jusqu'à ce qu'une Cetra soit alors évoquée.

« En supposant que je comprenne convenablement la situation, vos dires ne sont donc que des échos de cette amie et non pas vos propres observations. Cela n'a rien d'une critique, mais personne n'est parfait et les oublis ou égarements peuvent survenir même chez les meilleurs d'entre nous. » demeurant sur son petit perchoir de fortune, servant surtout d'amorce à ses véritables attentions et propos en se massant délicatement le menton, le regard braqué sur les deux tourtereaux.

« Mais imaginons un instant que je vous crois, même si cela signifie malheureusement que nous revenions au point de départ, nous avons effectivement remarqué la maigreur des informations sur cet être au point de nous demander si cela n'était pas volontaire de la part des ancêtres de votre amie afin que la Calamité ne pose jamais sa griffe dessus. » fermant doucement les yeux en reprenant cet air pensif qui l'avait habité quelques instants auparavant, dissimulant une légère et sordide exaltation en imaginant qu'une Cetra allait peut-être refaire son apparition.

« Personne n'est en mesure d'affirmer ou non l'existence de ce "Sauveur" à l'époque de l'arrivée parasitaire de Jenova sur Gaïa, mais en y réfléchissant quelque peu cela semble fort probable. » sans pour autant perdre le fil dans ses explications, qu'il allait agrémenter de quelques détails assez piquants et potentiellement douloureux, pour l'un comme pour l'autre. « Je n'ai pas la prétention de me dire expert sur les Cetras, en sachant que d'éminents scientifiques ont travaillé sur le sujet avant moi, dont votre père, mais ses travaux ont permis la compréhension de bien des choses... que ce soit Omega ou même Chaos, sans parler de ces ténèbres observées au cœur même du LifeStream et composantes de la protomatéria. » comme quoi ce cher Ardyn connaissait plutôt bien son sujet et cela ne manquerait pas de raviver quelques émotions, il en était certain, mais son raisonnement ne s'arrêtait évidemment par sur la simple éventualité de changer les esprits par de la nostalgie ou de la culpabilité. « Pensez-vous que la planète soit restée de marbre lorsque la Calamité a commencé à ravager son corps et ses enfants ? Avec de telles armes, si elles avaient été activé, la vie elle-même ne serait plus et nous ne serions plus là pour en discuter. Autrement dit, une autre éventualité devait être contemporaine à la propagation du parasite céleste et je pense que cet être est tout indiqué. » à croire qu'il avait récité ces informations d'innombrables fois juste pour cet instant... mais comment aurait-il pu rater une telle chose alors qu'il était question de sa propre existence après tout ? Le doute était tout à fait permis, surtout qu'il soupçonnait Vincent de l'être comme pas deux à son égard, mais malheureusement tout était vrai et cela se saurait tôt ou tard.

Ne se gênant par le moins du monde pour récupérer la première bouteille d'eau à sa portée, et assurément qu'elle devait appartenir au Docteur Crescent, il vint y boire quelques lampées pour remédier à cette gorge sèche après ses élucubrations scientifiques. « Néanmoins la piste de votre chère amie, cette Aerith, me semble tout à fait recevable et intéressante. Si elle n'est pas cet être, une descendante de ce dernier ou que sais-je, elle pourrait sans doute nous aider à le retrouver voir à communiquer avec... ou même nous permettre de faire revenir le temple de ses ancêtres. » mais avait-il seulement lâché l'affaire au sujet de ce temple ou ce n'était là qu'une nouvelle pique amusante pour Vincent, afin de redonner un peu d'espoir à sa précieuse Lucrecia et la conserver de son côté ? Qui sait... toujours est-il que le retour possible d'une Cetra lui apportait quelques frustrations. Une remplaçante ? Ardyn n'en croyait pas un simple mot, il était aujourd'hui bien trop tard pour cela, alors qu'il avait espéré une telle chose toute sa vie d'antan. Même pour lui, il aurait été compliqué de communiquer avec des défunts précis, à l'époque où cela lui était encore possible. Cette Aerith n'y arriverait sans doute pas non plus mais mieux valait s'en assurer que de supposer si bien qu'elle était à deux doigts de devenir sa nouvelle priorité. Personne ne devait faire obstacle a ses projets et sûrement pas une arriviste doublée d'une sang-mêlée dont il se souvint avoir lu quelques rapports à son sujet, de la main du Professeur Hojo. Décidément, ce dernier devait être fascinant de son vivant, plus qu'il ne l'avait pensé en le côtoyant, mais avec un peu de "malchance" il reviendrait... et son lot de cobayes ratés également.

« Rassurez-vous, Valentine, nous savons tous où sont nos places et personne ne comptait prendre une décision sans l'aval du Directeur sur un sujet si sensible. » avait-il annoncé dans un souffle moqueur, comme s'il l'avait cru un instant capable de penser que cette réunion était clandestine, pour ne pas dire dissidente. « Néanmoins, vos allégations sur la méfiance sont assez farfelues... Dois-je comprendre que vous vous jugez indigne de confiance, vous ou même le Docteur Crescent, quant à ce partage d'informations "indiscret" dont vous semblez m'accuser présentement ? » dans un nouvel éclat de rire, conservant son regard sur cet amant farouche encore quelques instants avant de revenir à Lucrecia, haussant les épaules d'un air interrogateur. La décision ne lui revenait pas, et à elle non plus, mais son avis allait compter dans la balance ou en donnerait l'illusion. Après tout, le point de départ de cette discussion n'était-il pas de sauver son fils ? Comme si elle allait tout abandonner...

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Ven 3 Nov - 12:37

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Alors Vincent avait bel et bien visité ce temple avec cette fameuse dernière Cétra qui était morte il y a trois ans ? Elle voulait bien le croire sur tout ce qu'il disait, elle voulait bien croire que c'était ce qu'il avait vu et que c'était ce que son amie lui avait rapporté … mais elle ne pouvait pas croire que c'était vraiment tout. Après deux-milles ans de lente disparition du don des cétras et d'assimilation à l'espèce humaine, il semblait presque impossible d'envisager que cette fille puisse avoir autant de pouvoir que ses ancêtres … c'était en tout cas ce qui arrangeait le plus Lucrecia, car cela lui permettait de se convaincre que quelque chose leur avait échappé.
Elle n'avait en tout cas jamais vu Vincent aussi vindicatif, mais cela ne l’étonnait pas vraiment, en y pensant bien … Ce qu'il s'était passé avec Hojo avait dû le mettre sur ses gardes en plus de le faire douter du discernement de sa chère et tendre et elle ne pouvait pas lui en tenir rigueur. Cela ne l'arrangeait pas et la vexait un peu quand même … mais elle ne pouvait pas lui en vouloir.

Elle laissa un instant les deux hommes échanger, puisque c'était principalement Ardyn que Vincent préférait attaquer pour ces idées. Elle préféra ne pas se mêler de ce qui concernait la protection de la matéria noire et ce n'est que lorsque le nom d'Aerith fut évoqué que son visage changea pour s'assombrir d'un coup et c'est à ce moment-là qu'elle lâcha les mains de Vincent. Elle n'avait pas fait le rapprochement tout de suite car elle n'avait pas vraiment été plus loin que l'évocation du décès de la dernière cétra, mais ce nom lui évoqua aussitôt quelque chose … Elle ne l'avait jamais entendu … mais elle le connaissait … Elle avait perçu les échos de cette personne quand elle était connectée à la rivière de la vie depuis son cristal … et cette personne n'avait eu de cesse de chercher à combattre et éradiquer son fils. Du moins, c'est comme ça qu'elle l'avait vu, de sa vision déformé de mère qui voulait à tout prix protéger et sauver son fils.

— Non, ce n'est pas elle. Répondit Lucrecia d'une voix à en glacer le sang. Consciente d'avoir été un peu trop catégorique et d'avoir seulement laissé parlé son instinct protecteur de mère en mal de rédemption, elle détourna les yeux vers le texte que Vincent avait évoqué. Ce texte a des origines bien antérieur à cette cétra et semble corréler avec ce que j'ai trouvé sur cette tablette. Et cela parle d'un sauveur qui défait le mal qui ronge les cœurs.

Et elle n'avait jamais cherché à sauver son fils. Elle était tout au plus une guerrière et une martyre, mais certainement pas la sauveuse. Pas celle que Lucrecia attendait et espérait en tout cas. Rien ne lui disait que la personne évoquée dans les textes ait vraiment été capable de sauver un cœur aussi corrompu que celui de son fils, rien ne lui disait même que cette personne ait vraiment existé … mais elle devait y croire !
Vincent se rattrapa en expliquant que même si cette Aerith n'était pas la sauveuse, elle pourrait sûrement les aider en tant que cétra. D'accord. Elle aurait peut-être pu les aider … si elle n'était pas morte. Cela ne l'avançait donc à rien pour le moment et elle n'allait certainement pas attendre que ça se passe en allant faire du tricot. La science et la technologie ne pouvait peut-être pas remplacer la magie des cétras, mais Lucrecia ne s'en laisserait pas convaincre avant d'avoir essayé. C'était tout ce qu'elle avait de toute façon, alors autant essayer. Ardyn semblait de l'avis de Vincent sur ce point et Lucrecia avait doucement secoué la tête en revenant vers sa console. Sa main gauche avec recommencé à trembler … elle se souvint alors d'une chose … même si cette fille revenait … elle ne pourrait pas travailler avec elle. Pas directement en tout cas … car Chaos aurait sûrement vite fait de la renvoyer d'où elle venait. Elle serra le poing gauche, comme si elle tentait de lutter contre cette idée … elle ne pouvait pas le laisser faire si une telle opportunité se présentait … mais elle ne savait pas si elle en aurait la force. En fait, elle était quasiment certaine d'être incapable de le contrôler, particulièrement dans ce cas … car elle nourrissait déjà elle-même une certaine amertume envers cette fille qui aurait peut-être pu aider son fils … et qui ne l'avait pas fait.

Grimoire fut évoqué d'une façon plus directe que les deux amoureux inavoués ne l'avait jamais fait, ce qui ne manqua pas de jeter un sacré malaise, en tout cas, Lucrecia n'osait plus regarder Vincent.

Tentant de se calmer, elle avait posé la main sur le gros dossier que son chevalier servant lui avait ramené, cherchant un moyen de se raccrocher à quelque chose de réconfortant : en savoir plus sur son fils … et la conviction que Vincent serait toujours là pour elle. Mais tout cela était devenu incertain … elle ne pouvait pas obliger Vincent à l'aider sur un projet qu'il n'approuvait pas … et peut-être que ce qu'elle allait découvrir dans ce dossier allait lui faire plus de mal que de bien … Peut-être qu'elle allait finalement obtenir ce qu'elle méritait, elle qui n'arrêtait pas de se répéter qu'elle ne méritait pas le soutient de son chevalier servant … elle allait peut-être finalement bien le perdre. Parce qu'elle sera allée trop loin une fois de trop.

Sa main gauche était glacée comme la mort et tremblait toujours et ces chuintement dans sa tête avaient de nouveau redoublé. Elle porta alors ses doigts tremblants contre sa tempe pour la masser, fermant les yeux un instant, profitant des chamailleries des deux hommes pour s'isoler un peu dans son esprit tourmenté.

Que faire ?


Elle se massa la main qui tremblait pour essayait de se convaincre que c'était bien la sienne, ne cessant de se répéter qu'elle ne pouvait pas se laisser aller si facilement.

— Arrêtez ! Exigea-t-elle subitement et puis elle tenta de se calmer. Vincent, dit-elle plus doucement, sans le regarder pour autant, je ne peux pas attendre l'hypothétique retour de ton amie, en supposant qu'elle accepterait de m'aider. Car elle était convaincue que non. Je dois faire quelque chose … et si le seul but de ton amie, il y a trois ans, était de détruire Jenova, elle est peut-être passée à côté de quelque chose.
Elle voulait dire par là « détruire Jenova par tous les moyens sans se préoccuper des dommages collatéraux ». Elle lança un bref regard à Ardyn.
— Mais je ne veux pas courir le risque d'offrir la matéria noire à Jenova sur un plateau d'argent. Elle se tourna vers Vincent. Je ne pensais pas qu'un envoyé de Jenova pourrait facilement utiliser un temple destinée à protéger une arme aussi redoutable d'elle. C'est elle qui a réduit le temple, il y a trois ans ? Si tu es sûr qu'elle pourrait le réduire aussi facilement, alors je ne prendrais pas le risque … j'ai déjà refusé d'écouter tes conseils par le passé … je me suis promise de ne pas refaire cette erreur … mais s'il te plait, dis m'en plus sur comment le temple a été réduit par le passé. Sans ce temple, il ne me restera que la Citée des anciens.

Ou peut-être … qu'il y avait un moyen technologique d'extraire les connaissances d'une matéria ? Purement théorique, mais si c'était le seul moyen, il faudrait bien qu'elle s'y penche.





PS:
 

.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Lightning
Gils : 123

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Dim 12 Nov - 19:07


All
I
did
was
watch.
And then...

« En supposant que je comprenne convenablement la situation, vos dires ne sont donc que des échos de cette amie et non pas vos propres observations. Cela n'a rien d'une critique, mais personne n'est parfait et les oublis ou égarements peuvent survenir même chez les meilleurs d'entre nous. » Il y avait plus d’éboulement de pierres et d’escaliers à observer que toute autre chose, mais Vincent se contenta de regarder Ardyn et de lui répondre par le silence. On ne saurait dire si ça lui passait au-dessus mais Vincent n’était pas du genre à insister, d’autant moins devant quelqu’un débordant de d’auto-suffisance persuadé d’avoir raison. Il n’allait pas non plus défendre ses qualités : son sens de l’observation en était une mais il serait de toute façon inutile de débattre avec quelqu’un qui parlait d’un sujet qu’il ne connaissait pas. Vincent y était lui et, n’en déplaise à Izunia, il avait vu. Et ce sauveur, même s’il fut signifiant pour le peuple Cetra, ne figurait nul part dans les représentations. Ne lisant pas Cetra, il ne pouvait pas en dire de même des écrits, mais Vincent ne voyait pas pourquoi les textes parleraient d’une chose sans rapport avec ce qui était dessiné. Quand bien même fut-ce le cas, de là à expliquer comment le sauveur procédait pour sauver, ce serait le comble. Vincent ne tiqua même pas à l’entente du nom de son père. Sa mort remontait à tant d’années et le fils avait subi tant de tourments entretemps que… sa seule préoccupation était que Lucrecia ne soit pas touchée, et que le nom ne réveille pas d’autres sentiments de culpabilité en elle. Le ton mielleux n’y changeait rien, Vincent avait senti comme une intention vicieuse dans l’évocation de Grimoire. Encore, il ne dit rien et écouta. Le raisonnement d’Ardyn selon lequel les Anciens auraient voulu garder le secret sur ce Sauveur (dans la mesure où il existait) était cohérent, ce qui l'était moins, c’était de dire quelque chose qui allait dans le sens de Vincent quand celui-ci indiquait n’avoir rien vu à ce sujet. Le scientifique considérait donc que, à chaque crise, son sauveur, et cette logique se tenait puisque leur héroïne moderne était Aerith. La combinaison des deux sauveurs pouvait résoudre le miracle qu’on attendait depuis longtemps : mettre fin à la menace Jenova. Néanmoins, Lucrecia n’adhéra aucunement à sa proposition sur Aerith, même Ardyn se montra plus réceptif. Vincent sentit son cœur se serrer lorsque sa belle s’éloigna de lui. Le bodyguard savait bien que les textes étaient antérieurs à son amie, c’est pour cela qu’il avait évoqué la possibilité que ceux-ci soient prophétiques. Ardyn lui, s’était déjà imaginé que la fleuriste pourrait ramener le temple : il y tenait ! « Néanmoins, vos allégations sur la méfiance sont assez farfelues... Dois-je comprendre que vous vous jugez indigne de confiance, vous ou même le Docteur Crescent, quant à ce partage d'informations "indiscret" dont vous semblez m'accuser présentement ? » Le démon écarlate ne répondit pas directement à la question: le seul reproche qu’il lui avait fait était que la diffusion de confidentialité agrandissait le terrain de jeux de Jenova, qui pourrait faire du mal à quiconque soupçonné de posséder les informations dont elle avait besoin. Tel était le danger. Lucrecia l’avait d’ailleurs entendu, Vincent n’avait donc pas besoin de se répéter et corriger la déformation d’Izunia. « Vous attendez quelque chose de ce temple, Ardyn. Votre insistance le suggère », remarqua t-il simplement et la façon dont il le dévisageait montrait bien que se réfugier derrière l’excuse de la passion scientifique ou l’altruisme ne le sauverait pas de la suspicion. Lucrecia en eut vite marre d’eux.

« Arrêtez ! Vincent… je ne peux pas attendre l'hypothétique retour de ton amie, en supposant qu'elle accepterait de m'aider. Je dois faire quelque chose … et si le seul but de ton amie, il y a trois ans, était de détruire Jenova, elle est peut-être passée à côté de quelque chose. » Vincent se tut. Il était perdu. Lucrecia ne voulait pas attendre la le retour hypothétique d’Aerith, mais le Sauveur aussi était mort, depuis bien plus longtemps croyait-il... Il essayait de se mettre dans la peau de sa bien-aimée et comprendre ce qu’elle ressentait : elle semblait en vouloir à la Cetra d’avoir voulu tuer Sephiroth, mais justement, elle était morte avant sa chute... C’est lui-même, avec les autres membres d’Avalanche, qui l’avaient détruit. Lucrecia plaçait beaucoup d’espoir en ce mythe et Vincent ne pouvait pas lui retirer tout ceci. Il n’était pas certain que ce soit le bon endroit pour placer son espoir, mais il ne perdait rien à ce qu’elle croit en quelqu’un, même si c’était un autre que lui. Vincent se sentait très impuissant pour le cas de Sephiroth. C’était somme toute un triste blocage car la clé du bonheur de Lucrecia se trouvait dans la rédemption de son fils. « Il faut un sacrifice… la personne qui a trouvé le mécanisme doit résoudre les énigmes pour le réduire et cela ne peut être fait à distance... » Quand bien même fut-ce un idiot envoyé sur le terrain, il profiterait d'une connexion avec Jenova, et donc de l’intelligence de celle-ci par découlement. De ce fait, n'importe qui pouvait résoudre les énigmes. « C’est… la peluche de Reeve, Cait Sith, qui avait pu le faire pour nous. Le temps pressait et Jenova a toujours disposé de nombreux pantins… »

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Antichrist Superstar ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 275

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Dim 12 Nov - 21:29



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia - Vincent

Maintenant que les idées avaient été exposé avec panache, il faut croire que son rôle ici était terminé ou du moins sa propre présence n'allait rien pouvoir apporter de plus à l'un comme à l'autre. Effectivement Lucrecia semblait particulièrement lassée de la situation, pour ne pas dire quelque peu instable par la même occasion, ce qui ne lui fit ni chaud ni froid en fin de compte puisque la graine de la discorde avait déjà été planté. Cela étant, Ardyn n'avait pas vraiment fait grand chose pour le coup, la méfiance de Vincent à son égard lui permettait de ne rien dire de plus pour laisser les choses découler d'elles-même, sachant qu'un jour ou l'autre ils finiront par se tourner vers le temple disparu... et donc ses compétences pour décrypter ce qui pourrait bien y être retrouvé. Après tout les experts en langue Cetra ne courent plus vraiment les rues, aujourd'hui.

« Ce qui est suggéré n'est pas toujours avéré, mon cher Valentine, surtout qu'il est bien égoïste de penser qu'il est nécessaire d'avoir une raison pour aider quelqu'un qui partage la même souffrance que soi. » en jetant un nouveau regard au revenant écarlate, agrémenté de ce sempiternel sourire en coin tout en conservant une grande partie de mystère dans ses propos. Sans doute que Lucrecia aurait compris, suspicion ou non, et c'est là tout ce qui pouvait bien lui importer et être utile pour l'heure.

Pour ainsi dire, le petit spectacle ci-présent lui était assez divertissant, mais pas suffisamment pour s'y attarder davantage si bien qu'il se releva de son siège improvisé en laissant la bouteille du Docteur Crescent sur le bureau. C'est donc en ajustant son chapeau sur son crâne qu'il fit quelques pas en direction de la sortie avant de s'arrêter, alternant son regard entre les deux jeunes amoureux maudits. « Il semblerait que vous ayez encore beaucoup de points à soulever avant de vous mettre d'accord, surtout qu'un peu d'intimité vous ferait sans doute le plus grand bien à tous les deux. » en conservant cette fois-ci un air plutôt neutre et calme, comme emprunt de sincérité tout en veillant à toucher dans le mille une fois encore. « Je repasserai donc ultérieurement, en espérant que Chaos n'ait pas fait des manières sous mon nez, mais en tous les cas je serai dans mon bureau. » avant de leur offrir et adresser une nouvelle référence, finissant par passer la porte de la cellule dans ce bruit magnétique des plus familiers, attendant que cette dernière se referme.

Tant d'espoir et d'incertitude que cela lui semblait presque pathétique de se reposer à ce point sur des paramètres inconnus, comme l'ignorance ou le possible retour d'une morte en particulière. Néanmoins certaines idées continuaient à lui paraître plutôt alléchantes, mais pour l'heure il devait veiller au bon fonctionnement de la WRO en plus de reprendre contact avec certaines personnes, afin de conserver ses quelques longueurs d'avance sur tout le monde. « Veillez à bien garder ceux deux-là à l’œil, on ne sait jamais ce pourrait se produire avec ce petit couple des plus instables. Je compte sur vous pour me tenir informés des moindres détails suspects mais quoiqu'il en soit puisse cette journée vous être agréable, messieurs. » en lui adressant un signe de tête respectueux, ce à quoi ils répondirent d'une même voix en le remerciant de sa considération. Cela manquait d'un peu de conviction, l'âge d'or de la ShinRa n'était plus malheureusement, mais il n'empêche qu'avec un peu d'aide et de conditionnement il se sentait capable de faire des miracles au sein des rangs de la WRO. Quel dommage qu'un tel programme ne puisse voir le jour... Ardyn s'éloigna donc du bureau sécurisé du Docteur Crescent, de son pas nonchalant et pourtant si reconnaissable, en se permettant d'ailleurs de faire un crochet vers l'endroit où demeurait précieusement garder ladite matéria noire, avant de rejoindre son bureau dans les étages supérieurs du bâtiment.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mar 14 Nov - 9:35

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Il était clair que Vincent était extrêmement méfiant à l'égard de Ardyn Izunia et c'était peu de le dire, cependant, elle était toujours incapable de dire si c'était à cause de la jalousie ou si c'était véritablement du flair. Le haut cadre était peut-être exubérant, mais pour s'être entretenue un moment avec lui, elle ne voyait vraiment pas de raison de se méfier, sa place lui donnait le pouvoir de faire à peu près ce qu'il voulait, alors s'il avait été mal intentionné, quelque chose se serait déjà produit … à moins qu'il attende le bon moment, mais sincèrement, le fait qu'il ait évoqué le décès d'une enfant avait suffit pour Lucrecia à justifier un peu toutes ses bizarreries. Pourquoi quelqu'un ne pourrait-il pas juste avoir envie d'aider, pour une fois ? Sans arrière pensé machiavélique … Ah, Lucy …

Elle fut un peu surprise de l'explication de Vincent et cela se lit clairement sur son visage en plus de l'espoir qui s'éteignait lentement dans le velouté brun de ses yeux de biche.

— … C'est tout ? Préféra-t-elle s'assurer. De simples énigmes … et une peluche a suffi pour transformer ce temple après deux mille ans ?

Pas la peine de dire qu'elle était profondément déçue, cela se lisait sur son visage. Il était très clair que si le mécanisme était aussi fragile, il était hors de question de prendre le risque dont elle avait parlé un peu plus tôt ! Mais c'était quand même à se demander comment ce temple avait pu tenir tant d'années comme ça, sans que Jenova n'y envoie un pantin avant. La réponse la plus évidente était qu'il lui fallait quelqu'un pour traduire le processus et aucun Cétra avant cette jeune fille n'avait dû être assez … téméraire pour s'y aventurer.
Qu'il s'agisse d'énigme et de sacrifice, Lucrecia trouvait cela plutôt ingénieux, mais elle aurait pensé que le temple jouirait de plus de sécurité que ça. Sacrifier une peluche … sérieusement ? Elle avait peut-être surestimé la magie des cétras en imaginant que le mécanisme avait un genre de détecteur qui aurait pu empêcher quiconque de non pleinement humain de l'utiliser … et même si le temple pouvait se montrer réfractaire aux gènes de Jenova, s'il lui suffisait d'envoyer un robot … c'était fichu.

Vincent avait raison.

Lucrecia était déçue, dépitée … découragée. Elle était toujours certaine que ce temple renfermait des informations précieuses, mais il lui était impossible de les consulter. Sa mains gauche tremblait de plus belle et maintenir son poignet n'y changeait pas grand chose. Elle avait juste envie de casser un truc, mais elle se reteint par égard pour ses hôtes … surtout pour Vincent. D’ailleurs, Ardyn Izunia ne tarda pas à prendre congé et elle le salua d'un simple signe de tête un peu absent avant d'aller s’asseoir sur la chaise qui faisait face à sa console informatique, se tournant pour être de mit-profil à Vincent, sans le regarder. Elle resta silencieuse un instant avant d'approcher d'elle les documents qu'il avait rapporter.

— … Est-ce que tu crois que je me trompe de quête … Vincent ? Demanda-t-elle après un long silence à caresser le porte document du bout des doigts. Tu as toujours voulu mon bien, je le sais, elle eut alors ce sourire triste en tournant enfin son attention vers lui, et tu ne m'as jamais menti. Est-ce que tu penses que j'ai tore de vouloir sauver Sephiroth ? C'est ce qu'on appelle dans le jargon une question piège en terrain miné !

Elle reporta on regard vers les documents sans oser les ouvrir. Le fait est que si elle les avait réclamé et attendu avec impatience, elle avait maintenant peur de voir ce qu'elle allait découvrir. Elle avait peur de voir la souffrance de son fils en face, peur … de se rendre compte que les autres avaient peut-être raison. Et si elle ne pouvait pas le sauver ? Il lui était impossible de le concevoir. C'était son fils et elle l'aimait … même si elle n'avait jamais pu le serrer dans ses bras.

— Vincent … Je … je tenais à te présenter mes excuses … pour ton père. Nous n'en avons jamais vraiment parlé et je m'en suis toujours beaucoup voulu … Tu dois maintenant savoir que j'étais son assistante et … que c'est de ma faute si il est mort. Nous travaillions sur Chaos et j'ai voulu allez beaucoup trop vite … il m'a protégé et c'est comme ça qu'il … Elle dégluti difficilement et ferma un instant les yeux … elle s'en souvenait comme si c'était hier. Avant de disparaître, il m'a demandé de te transmettre un message … je ne l'ai jamais fais … j'aurais dû le faire … J'avais énormément d'admiration pour lui, alors je n'ai pas vraiment compris ses paroles, elles vont sûrement n'avoir de sens que pour toi … mais … il m'a dis de te dire … qu'il était désolé. Sa dernière pensée a été pour toi …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Nibelheim
Double compte : Lightning
Gils : 123

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Mar 21 Nov - 21:57


All
I
did
was
watch.
And then...

La justification d’Ardyn tomba à l’eau comme une pierre dans la rivière. Il n’avait pas un comportement altruiste, il n’en avait pas l’intention dans le regard, encore moins dans l’attitude. Là en allaient les capacités d’observation de Vincent qu’on avait remis en question. On ne s’approchait pas impunément de sa Lucrecia en lui murmurant des informations qui compromettrait son bien-être ! Sous prétexte qu’ils partageaient la même souffrance… est-ce que cela signifiait qu’Ardyn voulait sauver quelqu’un, lui aussi ? Cela le rendrait moins coupable, même si Vincent n’excuserait pas aussi facilement qu’on mette en péril la sécurité de Lucrecia pour cela, aussi louables qu’en soient les raisons. Le chevalier servant ne releva donc pas, mais il n’en pensait pas moins et son expression fermée en disait long sur sa méfiance. L’aubergine trouva bon de se retirer, le regard calme et circonspect de Vincent suivit son trajet jusqu’à la sortie. Aucune de ses bonnes manières ne sauraient l’amadouer, lui. Même s’il n’avait foncièrement rien fait de mal, Vincent espérait sincèrement que son attitude vis-à-vis d’Ardyn n’avait pas trop pesé sur sa bien-aimée… elle s’était quand même impatientée par sa faute et il s’en voulait pour cela ! La jolie brune ne semblait pas rancunière sur le sujet toutefois, et le canard à la cape rouge lui en était intérieurement reconnaissant. « … C'est tout ? De simples énigmes … et une peluche a suffi pour transformer ce temple après deux mille ans ? » C’est vrai que... dit comme ça. Une forme d’incrédulité traversa le regard écarlate du bodyguard, parce qu’il se rendait compte que la facilité déconcertante avec laquelle Cait Sith s’était débrouillé pour le réduire relevait effectivement de l’absurde qu’avait mis Lucrecia dans la tonalité de sa question. Il y avait bien les pièges, les monstres, les obstacles… mais tout ceci n’était, somme toute, pas bien compliqué pour leur groupe. Ils avaient rencontré bien plus de difficulté au Cratère nord, pour exemple. « Effectivement, c’est… assez incohérent », reconnut-il « mais nous avions procédé ainsi. » Alors qu’elle s’approchait de nouveau des documents, Vincent se mit instinctivement à côté d’elle. Inconsciemment, ce placement montrait qu’il regardait dans la même direction que sa bien-aimée et avait les mêmes objectifs qu’elle quoiqu’il advienne. Qu’il était de son côté, qu’il le serait toujours. « … Est-ce que tu crois que je me trompe de quête … Vincent ? » Le bodyguard réfléchit sincèrement. Il n’interprétait pas cette question comme un piège, ni même la suivante qui ciblait un peu plus le sujet. Elle plaçait sa confiance en lui et il devait se montrer le plus juste et objectif possible. Ne pas se fier à ses ressentis, mais analyser toutes les possibilités, même si… évidemment, il ne pourrait jamais être parfaitement objectif face à sa tendre Lucrecia. Il trouvait néanmoins, après mûre réflexion, que la scientifique avait raison de se pencher sur une solution à laquelle personne n’avait songé, même si elle le faisait par amour. La démarche avait du sens : personne n’avait réussi à vraiment vaincre Sephiroth jusque là. « Nous avons tout tenté pour le tuer, et cela n’a jamais fonctionné. C’est peut-être nous qui avons tort Lucrecia, même si je ne suis pas en mesure de l’affirmer... ». C’était bien beau de le reconnaître, mais il n’avait toujours pas de piste pour l’aider dans ce sens. En tout cas, il développa un peu la raison de son point de vue un peu plus optimiste qu'à l'accoutumé, et qui concernait le passé de l’argenté : « J’ai été… surpris par le bien qu’on m’a dit sur l’homme qu’il fut ». Il était effectivement loin de s’imaginer que le Cauchemar de cette planète fut autrefois un homme un peu solitaire certes, mais foncièrement sympathique. Il ignorait ce qui s’était mal passé à ce point, et ce que Jenova avait fait de si terrible et bien ficelé, pour faire choir le général dans son camp. Et s’il le savait, qu’il comprenait cette sorte de fusion des deux entités à partir du moment où Sephiroth avait récupéré la tête de l’alien… il serait d’autant moins avancé pour aider Lucrecia. Le mystère avait du bon, parfois.

Il baissa un peu les paupières quand sa bien-aimée mentionna de nouveau son père. La dernière chose qu’il voulait, c’était des excuses ou la manifestation de sa culpabilité sur le sujet. Sa chère et tendre avait déjà bien trop de choses dont elle devait se préoccuper, il ne voulait certainement pas que sa présence devienne un poids, qu’elle songe à son père chaque fois qu’elle se tiendrait à côté de lui. Non il ne lui en voulait pas, non il n’aurait rien à lui pardonner même si elle lui arrachait le cœur. Lucrecia n’avait peut-être pas toujours raison, il n’en demeurait pas moins qu’elle ne serait jamais fautive. « C’était un accident … ». La jolie brune n’était certainement pas coupable d’un accident qu’elle n’avait pas pu anticiper, d’autant moins aux yeux de Vincent. Comme elle l’avait soulignée, elle était bien jeune qui plus est. Vincent l’écouta attentivement et releva un regard un peu perdu lorsqu’elle parla des dernières paroles de son père. De quoi s’excusait-il ? Les souvenirs étaient poussiéreux, le démon bienveillant n’était même pas certain de le savoir. C’est probablement parce que son père était assez effacé de sa vie qu’il avait si peu de souvenir. Oui, Grimoire s’excusait probablement de ça… son absence. Vincent ne lui en avait peut-être jamais voulu. Il n’avait pas connu la rancune, avant de connaître Hojo. En tout cas, il avait souffert de sa mort, si ses souvenirs étaient exacts. Sa main saine, gantée, vint récupérer celle de la scientifique pour doucement la serrer. « Merci Lucrecia... merci… » dit-il en toute sincérité, pour ça et pour tout. C’était un souvenir douloureux pour elle, mais elle avait consentit à le partager avec lui en l’honneur de Grimoire. Il savait combien elle avait souffert de la culpabilité et était très touché par sa démarche. Après un court silence reconnaissant, le chevalier servant baissa le regard et posa ses doigts d’or sur ce dossier que Lucrecia avait beaucoup trituré sans oser ouvrir, probablement craintive à l’idée de ce qu’elle pouvait en apprendre. « Il y a… » commença t-il, marquant une pause hésitante car il s’aventurait sur un autre sujet délicat. « quelques passages que tu vas trouver  difficile… Sephiroth était beaucoup mis à l’épreuve, souvent seul… Néanmoins, il s’est fait des amis. Les soldats qui l’ont connu l’ont décrit comme étant, avant Jenova, un héros discret et bienveillant. »


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 130

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   Jeu 23 Nov - 11:31

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Le poing de la délicate scientifique se serra lorsque Vincent employa un malheureux « nous » qu'elle espérait n'être qu'une simple généralité … mais cela n'en avait pas vraiment l'air étant donné la tournure de ses phrases … Vincent aurait-il vraiment combattu son fils de front sans plus se poser de question ? Et si c'était le cas … est-ce qu'elle lui en voudrait comme elle en voulait à cette Cétra dont elle avait entendu les échos ? Et à ce « Cloud » qui semblait obséder l'esprit de son fils depuis la rivière de la vie ? Quand elle était encore dans son cristal, connectée à la Rivière de la Vie sans pouvoir en faire partie, elle avait entendu beaucoup d'échos … très fragmentés et difficiles à comprendre et maintenant tout cela s'effaçait peu à peu de sa mémoire comme un rêve. Mais elle se souvenait des noms d'Aerith et Cloud. C'est ce dernier qui avait tué son fils et bien qu'elle soit consciente qu'il n'avait pas vraiment eu le choix d'en arriver là à cette époque … elle lui en voulait quand même. C'était son fils qu'il avait tué … son fils qui était seul et perdu. Personne ne l'avait aidé.

Elle préféra ne pas poser la question qui lui brûlait les lèvres, car après tout ce que Vincent avait fait pour elle, ce serait un comble qu'elle l’accable pour cela … car elle était à peu près sûre qu'elle ne saurait pas garder son sang froid si jamais elle venait à être confrontée directement à cette réalité. Elle s'accrocha donc au fait que Vincent ne trouve pas son combat totalement vain et savoir que l'état « indestructible » de son fils lui donnait un peu raison l'aidait un peu à considérer que sa quête n'était pas totalement égoïste … bien qu'elle le soit bel et bien.

Comme on pouvait s'y attendre, Vincent s'arrangea pour prendre les aveux de Lucrecia de manière positive, avec indulgence et gratitude. Il aurait dû être au moins un peu fâché qu'elle soit responsable de cet accident mortel et qu'elle ait mis tant de temps pour lui transmettre les dernières paroles de son père qui n'avait était que pour lui ! Mais non, monsieur la remerciait … il voulait une claque, ou bien .. ? Ce qui l'avait poussé à succomber à la violence de Chaos dans les sous-sols du manoir lui inspira à l'instant l'envie de claquer la joue de son chevalier servant … juste pour le faire réagir, elle avait envie de le secouer pour lui faire cracher au moins un petit reproche ! Mais elle ne fit rien de tout cela. Elle se contenta de le regarder avec ce trouble qu'il lui inspirait par sa bonté sans faille … ou devrait-on dire « stupidité » ? Si seulement il pouvait être capable de tant d'obligeance et de compassion pour son fils … si seulement tout le monde en était capable …
Elle déposa doucement sa main libre sur celle que Vincent avait posé le premier sur la sienne, le regardant droit dans les yeux avec ce mélange de gratitude et de regret qu'il lui inspirait toujours. Elle ne voulait pas qu'il ait l'impression qu'il ne servait qu'à faire vivre le souvenir de son père, mais le fait est qu'elle ne pourrait sans doute jamais cesser de penser à Grimoire à le regardant … il lui ressemblait tellement ! Mais Vincent restait Vincent et c'est pour ce qu'il était qu'elle l'aimait. Même s'il l'ignorait sûrement.

Toujours très avisé, il fit de son mieux pour la rassurer quant à ce qu'elle pourrait trouver dans ses documents, la prévenant autant du positif que du négatif qu'elle pourrait trouver. Son fils était quelqu'un de bien dans sa jeunesse, elle n'en avait jamais douté … mais elle ne doutait pas non plus qu'en grandissant auprès d'un homme aussi brisé et perturbé que Hojo, il n'avait pas dû avoir une enfance très facile … et elle ne pouvait que s'en sentir responsable. Elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle n'en avait pas fait assez pour le récupérer, même si la Shinra l'avait emmené loin d'elle dès sa naissance, même si on l'avait écarté et même effacé du projet … elle aurait dû faire quelque chose de plus … Elle aurait dû le récupérer.

D'une main, elle caressa la couverture du dossier qu'elle appréhendait toujours d'ouvrir et de l'autre, elle serra celle de Vincent. Lorsqu'elle ouvrit le dossier, elle tomba sur quelques documents riches en texte qu'elle se contenta d'abord de survoler jusqu'à tomber sur une petite photo de son fils – qu'elle reconnu tout de suite sans jamais l'avoir vu réellement – qui posait avec deux autres jeunes hommes : un grand brun et un roux vêtu de rouge. Elle caressa la photo du bout des doigts, ne pouvant plus détacher son regard du doux visage de son fils … il avait son nez on dirait … Il avait l'air si calme, si réservé … mais il ne semblait pas malheureux. Pas sur cette photo, en tout cas. Elle eut alors ce sourire profondément triste … elle était heureuse qu'il ait connu quelques instants de bonheur, mais cela ne l'avait pas sauvé.

— Rhapsodos et Hewley … Lit-elle, pensive. … Rhapsodos était une famille de Banora, si je me souviens bien … ils ont pris part au projet Jenova.

Si Hewley ne lui disait rien, c'est que le docteur Gillian ne portait pas encore ce nom à l'époque où Lucrecia la connaissait, mais elle notait l'ironie, au moins pour ce Genesis, qu'ils soient issu du même projet en plus d'être visiblement amis. Ce n'était cependant pas très surprenant, même s'ils n'avaient pas forcément grandis ensemble encadré par la même équipe, il est normal que le projet leur ait donné à peu près les mêmes capacités et que cela les rapproches donc tôt ou tard. Pouvait-on dire que cela avait eu du bon ?
En tournant la page, elle tomba sur une autre photo et reconnu aussitôt l'endroit puisque c'était juste devant le manoir de Nibelheim.

— C'est le manoir … ? La légende indiquait le nom des deux autres personnes sur la photo. Était-ce … sa petite amie ? Son visage m'est familier … Demanda-t-elle innocemment en désignant la petite jeune femme brune qui était entre son fils et ce garçon qui ressemblait beaucoup à ce Angeal Hewley mais qui n'était pas lui. Mais sur cette photo, il avait déjà l'air bien plus triste que sur la précédente … il avait ce regard perdu, comme s'il était épuisé et las.
— Est-ce que tu penses que ses amis accepteraient de m'aider ?




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sauver le monstre |-PV Ardynouchet & Vinny-chou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» URGENT à sauver chiot croisé caniche-cairn délaissé (Var)
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Junon-
Sauter vers: