AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 95

Inventaire
•:
MessageSujet: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Ven 13 Oct - 16:59

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Son arrivé à Junon ne fut pas si catastrophique qu'elle l'avait appréhendé, la présence de Vincent avait sans doute beaucoup aidé à ce qu'elle ne perde pas le contrôle de la bête qui sommeillait en elle. Les dégâts qu'elle avait causé à Nibelheim s'était rapidement ébruitée, la WRO n'avait pas dévoilé son identité à la presse, ayant simplement assuré qu'ils avaient retrouvé la créature responsable et qu'ils l'avaient mise hors d'état de nuire. Mais au sein même de la WRO, la plupart des gens savaient qui elle était et ce qu'elle avait fait … que ce soit récemment ou il y a trente ans. Aussi loin qu'elle s'en souvienne, jamais elle n'avait attiré de tels regards sur sa personne. Des regards discrets, entre curiosité, appréhension et surprise. Elle pouvait facilement deviner leurs pensées … « C'est cette femme si fragile qui a détruit Nibelheim en quelques minutes ? » « C'est elle qui a donné naissance à Sephiroth, le Cauchemar ? ». Le Cauchemar. Elle avait vite appris que c'était ainsi que l'on appelait son fils aujourd'hui … Son fils bien aimé qui n'inspirait que de la rancœur et de la crainte. N'y avait-il donc personne pour l'aider à le sauver ? N'y avait-il donc personne pour comprendre qu'il était la première victime de cette histoire tragique ?

Personne.

Même si Vincent avait accepté de l'aider, elle savait … elle voyait bien qu'il n'était pas convaincu par son combat. Mais il restait son chevalier servant, tout dévoué à elle et elle lui faisait pleinement confiance pour accomplir la tâche qu'elle lui avait confié … Ne voulant pas le mettre en danger, elle lui avait simplement demandé de faire des recherches sur son fils, elle voulait essayer de trouver des gens qui l'avaient connu avant sa chute, quelqu'un qui pourrait lui parler de qui il était vraiment … quelqu'un pourrait voir l'espoir qu'elle voyait et qui pourrait l'aider à le sauver.

En attendant, elle ne pouvait compter que sur elle-même pour trouver une solution au problème. Après vingt-quatre heures de confinement pendant lesquelles la WRO voulait certainement s'assurer de son état psychique – et surtout, quant à l'état de Chaos – elle fut déplacée dans une autre salle un peu plus confortable. Toujours sous haute surveillance et enfermée à double tour, elle disposait malgré tout d'assez de matériel pour mener ses recherches : une de ces énormes consoles avec un tas d'écrans et de boutons qui semblaient être là juste pour faire du tape-à-l’œil ainsi qu'un tas de documents papiers et autres encyclopédies poussiéreuses.
Elle s'était mise en tête de retourner aux sources du problème pour mieux le comprendre, c'est donc tout naturellement qu'elle avait ressorti les travaux de son mentor, Grimoire Valentine, qui avait beaucoup travaillé sur la traduction de divers tablettes Cétra. Malheureusement, il était mort – à cause d'elle – avant d'avoir pu achever son travail … elle n'était pas anthropologue, mais elle devait pourtant bien se résigner à reprendre ces travaux par elle-même … car personne d'autres ne voudrait perdre son temps à essayer de sauver quelqu'un que le monde entier cherchait juste à détruire.

Après plusieurs jours de recherches – elle ne savait pas exactement combien, elle n'avait pas beaucoup dormi et elle avait déjà perdu la notion du temps à force de travailler dans cette cellule sans fenêtre – elle trouva enfin une piste intéressante. Un morceau de phrases Cétra semblait évoquer l'existence d'un être qui avait vécu à peu près au moment de la chute de la Calamité et qui été désigné comme " élu de la déesse " ou encore "Le Sauveur". Pour ce qu'elle avait réussi à comprendre, cet personne était capable de soigner … ou plutôt d'absorber les maux. Cela pouvait aussi probablement être « ingurgiter » ou « assimiler » le mal, ce qui rendait la nature de cette prétendue personne assez ambiguë. Lucrecia supposait que cet élu de la Déesse pouvait avoir été envoyé pour contrer Jenova … mais vu l'état actuel des choses, les Cétras ayant bel et bien disparu à cause de son venin, il devait s'être produit quelque chose … l'élu n'avait visiblement pas fait son travail.

Mais c'était la meilleure piste qu'elle avait. Une des seules.

Alors elle écuma tous les textes, légendes et autre gribouillis possibles qui pourraient évoquer ce sauveur ou même la Déesse elle-même. L'étude du célèbre Loveless ne lui apporta pas grand chose de plus, si ce n'est la conviction que l'être évoqué comme « Héros de l'aurore, guérisseur des mondes » devait désigner ce fameux élu, ce « sauveur » ou « guérisseur ». Le poème ne lui donnerait rien en soit, elle devait trouver de quoi il s'inspirait.

— Si seulement vous étiez là, Docteur Valentine … Soupira-t-elle d'épuisement.

Elle était là, devant sa console, les études de Grimoire Valentine réparties sur plusieurs écrans, des feuilles noircies de notes en tout genre semblaient méthodiquement disposées sur le bureau ainsi que sur la moindre parcelle de la console qui ne comportait aucun bouton. Il y avait également des piles de livres :  des romans, des biographies, un exemplaire de Loveless, des encyclopédies et autres recueils d'études disposés ci et là, donnant à la pièce un aspect chaotique étrangement ordonné … Il y avait également un tableau en liège où était épinglés quelques notes ainsi que des photocopies des tablettes Cétra et autres parchemins.

Elle était penchée sur la re-traduction d'un texte qu'elle avait déjà tenté d'interpréter au moins six fois, c'était un véritable casse-tête ! Et en parlant de tête, elle commençait à être douloureuse … et elle avait toujours cette sensation que quelque chose était en train de gratter à l'intérieur de son crâne, cela l'empêchait totalement de réfléchir quand elle était fatiguée. Elle en était arrivée à un point où tous les mots qu'elle voyait ne voulait plus dire grand chose et elle n'aurait peut-être même pas su lire son propre nom sur le badge de sa blouse. Car elle portait une blouse … l'habitude, sans doute, mais elle en avait demandé une lorsqu'on lui avait proposé de lui rapporter des vêtements … il faut dire que ceux qu'elle avait sur le dos quand on l'avait retrouvé n'était plus que des aillons. Elle avait retrouvé un semblant de ce qu'elle était autre-fois et une chose était certaine … encore aujourd'hui, personne ne pouvait se venter de porter la blouse blanche avec autant d'élégance qu'elle.

Dépitée, épuisée et … il fallait bien l'avouer : un peu découragée, elle avait un instant posé sans tête contre sa console, sur une feuille aux notes tellement raturées qu'elle en devenaient très difficiles à lire. Elle ne pouvait plus réfléchir et à peine écrire, car une de ses mains montrait des signes de faiblesses et ce, de plus en plus fréquemment. C'était celle avec laquelle elle avait tué cette pauvre femme à Nibelheim … enfin, que Chaos avait tué. Depuis ce jour-là, elle était régulièrement secouée de tremblement, et elle avait l'impression qu'elle était aussi glacée que celle d'un cadavre … elle avait l'impression que c'était celle d'un cadavre.
Elle aurait été bien incapable de dire combien combien de temps elle s'était assoupie, mais il lui sembla qu'elle avait à peine fermé les yeux lorsqu'elle entendit les 'bips' caractéristiques du déverrouillage automatique de la porte de son antre. Elle se redressa aussitôt, juste à temps pour voir s'ouvrir le sas. Elle se rendit compte juste au dernier moment que sa feuille de note était restée collée sur sa joue et elle l'en décrocha d'un geste sec avant de se frotter rapidement en espérant que le graphite n'avait pas déteint sur sa peau. Elle devait bien avouer qu'elle était surprise de voir l'homme apparaître … Elle s'attendait à la visite de Vincent – il n'y avait que lui qui venait la voir … avec le personnel chargé de lui apporter ses repas – mais c'est un visage parfaitement inconnu qui lui apparu. Surprise et encore un peu dans le brouillard, elle se contenta de le regarder sans rien dire … il y avait peu de chance que cet homme soit arrivé là par hasard avec la sécurité que la WRO avait mise sur sa cellule …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 178

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Lun 16 Oct - 2:39



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Inlassablement les jours se ressemblent tous, particulièrement après avoir foulé cette terre depuis des siècles et des siècles, au point que tout peut paraître terne et inintéressant, aussi bien les lieux que les êtres qui foulent cette planète aujourd'hui. Mais peut-être que ce jour est un peu différent des autres ? Je ne vais pas vous dire que c'est avec cette impression, ce sentiment, que notre cher Ardyn errait dans les couloirs des locaux de la WRO en Junon. Les sentiments... parlons-en d'ailleurs ! Que sont-ils réellement ? Que représentent-ils sur le plan scientifique ou même à l'échelle d'une personne ? Rien du tout, ce n'est que de la poudre aux yeux, un artifice illusoire aussi bien pour soi que pour autrui, qui rend l'être humain incroyablement stupide et prévisible. Pourquoi cultiver de telles sensations si cela se résume à creuser sa propre tombe ?

Là est son point de vue, mais le plus ironique demeure qu'il n'en est sans doute pas exempt pour autant. Un avis si tranché et paradoxal ne pouvait qu'appartenir à notre déshérité et séculaire Cetra après tout, que d'autres auraient sans doute pu partager s'ils n'étaient pas tous morts, malheureusement ? Toujours est-il que son errance philosophique le fit s'arrêter devant une des nombreuses portes de l'aile scientifique de la WRO de la ville portuaire... mais pas n'importe laquelle. Outre pour les destructions gratuites et fascinantes à laquelle la pensionnaire s'était apparemment adonnée malgré elle dernièrement, le plus amusant était de constater qu'elle avait néanmoins quelques bagages au sujet des Cetras et de leur histoire. Autant par désir de se distraire quelque peu que pour poursuivre ses desseins, auprès de cette femme déjà tourmentée, il vint déverrouiller la porte à l'aide de sa carte d'accès avant d'entrer, pénétrant dans la pièce en laissant les quelques gardes présents de l'autre côté de la porte afin de jouir d'un minimum d'intimité.

En plus de ses quelques élucubrations mentales au sujet de Chaos et d'Oméga, de ce qu'il en avait lu sur dans les travaux de ce cher Grimoire et de sa subalterne présente, il remarqua aussitôt que son entrée dans la pièce la tirait à peine d'un moment de tranquillité. Récemment arrivée qu'elle piquait déjà du nez au lieu de le garder bien droit derrière ses thèses et autres travaux si loin de la réalité... il faut croire que semer la mort et la discorde épuise facilement ! Elle n'en restait pas moins l'hôte de Chaos et restait imprévisible, peut-être est-ce cela qui l'avait amené à entrer après tout. Laissant ses pas résonner lentement dans la pièce au fur et à mesure qu'il s'approchait d'elle, il effectua sa gimmick si distinguée en attrapant son chapeau pour la saluer avec politesse.

« Docteur Crescent, un véritable plaisir de rencontrer la femme autant que la scientifique... mais également la curiosité qui vous habite. » dit-il avec ce détachement qui lui était propre, avant de reprendre en effaçant ce mince sourire en coin qu'elle n'avait peut-être pas remarqué. « Navré de vous couper dans vos travaux apparemment léthargiques mais je venais m'assurer que vous étiez à votre aise. Naturellement on peut dire que ce semble être le cas. » alors qu'il soufflait un léger rire, à mi-chemin entre le propos narquois et la plaisanterie, en arrivant à sa hauteur.

« Laissez-moi donc me présenter pendant que vous revenez peu à peu à vous. Ardyn Izunia, responsable de l'aile scientifique de la WRO à ce qu'il se raconte dans les couloirs. » avant de laisser planer un bref silence.

« Faites donc attention, il vous en reste encore un peu sur la joue. » alors qu'il approcha brièvement son pouce de la joue de la jeune femme pour y déloger le peu de graphite qui y avait trouvé refuge un peu plus tôt.

Ne s'attardant pas davantage sur la femme en blouse blanche, il se trouvait d'ores-et-déjà penché vers les nombreuses photocopies qui ornait le bureau de façon assez chaotique, comme c'est ironique, allant jusqu'à piocher certains documents ça et là pour les consulter. Des extraits de romans LOVELESS, des gravures et autres tablettes Cetras, visiblement cette petite intuition et curiosité à son égard devinrent presque une lueur d'intérêt pendant quelques instants. Rappelons-nous que cette chère Lucrecia est une femme ravagée par ses propres cauchemars et celui qui est sorti de son ventre il y a quelques années maintenant. Existait-il une façon de lui permettre d'atteindre la rédemption et de sauver son fils ? En tout cas elle semblait être prête à tout pour y parvenir et c'est précisément sur ce point-ci que les choses deviennent amusantes. Quoi de mieux pour dormir qu'un conte pour enfants ?

« Vous étudiez donc ce vieux mythe Cetra ? Voila qui est plutôt original je dois dire, néanmoins je remarque quelques interprétations maladroites du texte dans vos notes. » alternant rapidement son regard entre les quelques brouillons et leur rédactrice. « Permettez-vous que je reste plus longtemps que prévu ? Cette petite visite de courtoisie me semble plus... captivante que ce que mon agenda prévoyait. » lui annonça t-il avec son air énigmatique et pourtant annonciateur d'une certaine richesse quant à ce domaine intellectuel et culturel que celui des Anciens.

Poursuivant néanmoins sa petite consultation des divers documents présents, sans se soucier du regard de la scientifique ici présente et de son improbable rangement, il fit mine de les parcourir avec avidité et curiosité. Intérieurement, cela ressemblait plus à quelques petits élans joueurs avant d'être rattrapé par l'histoire passée et d'anciens souvenirs, aussi fugaces et agréables puissent-ils avoir été, se rappelant par la même occasion de toute cette souffrance et de ses plus profondes aspirations. Impassible, il revint à lui comme si de rien n'était, comme s'il ne s'était passé qu'une fraction de secondes entre deux lectures.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 95

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Lun 16 Oct - 14:38

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Aussi élégant en apparence qu'en attitude, la demoiselle de soixante-ans passée fut agréablement surprise des salutations que l'inconnu lui accorda. Elle ne se souvenait pas de la dernière fois qu'on lui ait fait une révérence … en fait, cela ne lui était certainement jamais arrivé, sauf peut-être à un bal costumé … car ce genre de considération ne se faisait déjà plus de son temps. Elle n'avait pourtant pas l'habitude de se laisser surprendre par la gente masculine, mais pour le coup … elle devait bien avouer qu'elle était un peu déconcertée. Elle avait commencé à comprendre que les gens d'ici la connaissait plus ou moins en raison de ses antécédents, mais personne ne lui avait encore fait comprendre que cela pouvait être un « plaisir » de la rencontrer en personne.
Elle qui avait espéré que sa petite sieste soit passée inaperçue, il semblerait que ce soit totalement raté, étant donné les nombreuses allusions émises par ce fringuant personnage qui la laissa un moment dans la confusion avant de finalement se présenter. Ni le prénom d'Ardyn, ni le patronyme Izunia ne lui évoqua un quelconque souvenir, elle pouvait simplement dire que ce n'était pas un nom très banal.

— Je … enchantée …  dit-elle en se levant dans un élan de démonstration de politesse. De ce fait, elle se retrouva un peu trop proche de lui pour deux personnes venant juste de se rencontrer et elle poussa malencontreusement sa chaise en voulant reculer d'un pas.

Elle avait ouvert la bouche pour ajouter quelque chose … mais elle ne savait pas quoi. L'usage aurait voulu qu'elle se présente à son tour s'il ne la connaissait pas déjà … mais elle n'eut pas longtemps à réfléchir, car il reprenait déjà la parole pour lui faire remarquer que toutes ses craintes s'étaient finalement réalisées : non seulement il avait bel et bien vu qu'elle était en train de roupiller juste avant son arrivée, mais en plus, ses notes avaient bel et bien déteint sur sa joue. Lucrecia n'avait ni l'habitude d'avoir le sifflé coupé, ni l'habitude de rougir … pourtant, elle subit fatalement les deux lorsque le dénommé Ardyn passa son pouce sur sa joue. C'est bel et bien de honte qu'elle rougissait … après ça, comment allait-elle pouvoir prétendre être crédible dans sa quête désespéré de sauver son fils de Jenova ?
Elle se passa la main sur sa joue lorsqu'il se détourna finalement d'elle pour s'intéresser à toutes sa paperasse, elle regrettait d'avoir banni les miroirs car il était difficile de voir dans le reflet des écrans si elle était finalement bien venu à bout du graphite qui avait taché sa joue … mais le fait est qu'elle ne pouvait décemment plus supporter son propre reflet après tout ce qu'elle avait fait.

Soucieuse de voir ses nombreuses notes dérangées, ou pire encore : désapprouvées, elle avait suivi le haut cadre pendant qu'il parcourait le tout du regard.

« Vous étudiez donc ce vieux mythe Cetra ? Voila qui est plutôt original je dois dire, néanmoins je remarque quelques interprétations maladroites du texte dans vos notes. »
— Je pense pouvoir trouver des indices qui pourraient … ''interprétations maladroites'', vous dites ?

Derrière le passage d'Ardyn, Lucrecia replaçait machinalement chaque petites feuilles volantes, comme si tout son travail pourrait pâtir d'un mauvais alignement. Elle fut à nouveau surprise de voir que l'homme semblait bien s'y connaître en traduction de textes Cétra … l'expert en la matière, et un des seuls à son époque, étant Grimoire Valentine, elle ne pensait pas qu'un haut cadre puisse s'intéresser à cela … D'ailleurs, cela soulevait un certain nombre de questions : Le Docteur Valentine était mort il y a plus de trente ans … et le fameux Ardyn Izunia semblait avoir quarante … quarante-cinq ans tout au plus. Difficile d'imaginer qu'il ait put être son élève … ou s'il l'avait été, cela aurait été à peu près en même temps qu'elle et elle l'aurait forcément rencontré à un moment ou un autre.

— Est-ce que vous … avez étudié les recherches du Docteur Valentine ? J'ai été son assistante pendant un moment, mais je dois bien avouer que l'anthropologie est loin de mon domaine de compétence, si vous pouvez … et acceptez de m'apporter de l'aide pour cela, ce n'est vraiment pas de refus. Je … elle sembla réfléchir un instant avant de se précipiter vers le tableau en liège d'où elle décrocha la photocopie d'une tablette Cétra pour la montrer à l'intéressé, je m'intéresse à la mention d'une personne en particulier. Je pense que les textes traitant de cela pourrait nous révéler un moyen de sauver toutes les personnages contaminées par Jenova. Je crois que ces textes évoques un être qui était capable de … « d'aspirer le mal ». D'autres textes parle d'un élu de la Déesse, d'un « guérisseur » ou d'un « sauveur », je pense que c'est sûrement lié. Si on pouvait en connaître plus sur cette personne … qui elle était, comment elle a eu ce don ou comment cela fonctionnait … peut-être qu'on pourrait s'en servir.

Même avec quelqu'un d'aussi déconcertant que Ardyn Izunia, rien n'était plus efficace que le travail pour que Lucrecia révèle sa nature déterminée.

— Je cherche toutes les références possibles à ce sujet … j'en suis venue à la conclusion que même Loveless pourrait s'être inspiré de ce mythe, dommage que son auteur soit inconnu, cela ne facilite pas les recherches …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 178

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Lun 16 Oct - 21:51



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Telle une obsession, il ne lui avait fallu que quelques mots pour la réveiller et la remettre d'aplomb pour sans doute de nombreuses nouvelles heures de travail. Autant elle pouvait être un exemple de volonté et de persévérance, autant elle était une femme aisément malléable quand on sait où appuyer pour avoir une réaction. N'ayant ressenti que cette sensation de gêne, voir de honte, que quelques instants, la voila déjà sur le pied de guerre en train d'exposer ses théories et travaux... mais n'était-il pas ici pour cela justement ? Maintenant que le sujet était lancé, il allait falloir trouver une délicate manœuvre pour l'amener à faire ce qu'il souhaitait mais chaque chose en son temps ! Si seulement cette femme savait qui était réellement ce sauveur et ce qu'il était advenu de lui, son visage n'exprimerait non plus la curiosité mais bel et bien le désespoir. Quelle cruauté, dire que ce cher Docteur Crescent en avait déjà vu de toutes les couleurs de par le passé, Gaïa elle-même semblait prendre un malin plaisir à la voir tourmenter en lui infligeant un tel traitement, en lui offrant un tel destin.

« En effet, quelques petites erreurs de grammaire et la Déesse sait que les nuances sont complexes à retranscrire... Ne vous en voulez pas pour autant, très chère, je suis sûr que certains Cetras se seraient également fourvoyés à votre place. » tout en agitant doucement la main, agrémenté d'un léger rire, comme pour induire un changement de sujet vers ce qui devenait peu à peu le sujet principal de la conversation.

« Vous savez... l'avantage de la technologie actuelle est de permettre l'accès à bien des bases de données. Je ne l'ai pas connu personnellement, et j'en suis attristé, car je demeure persuadé que nos échanges auraient été d'une grande richesse. » laissant un bref silence avant de reprendre sur un ton toujours aussi formel. « Mais je m'égare, surtout qu'il n'est pas dans mes habitudes de parler au nom des défunts. J'ai appris que vous étiez plutôt proches tous les deux, toutes mes condoléances. » termina t-il dans un petit geste solennel de la tête, reportant son intérêt sur la photocopie de la tablette.

« En supposant que cet être existe... ou plutôt ai existé, quand nous voyons l'état actuel de notre monde, n'oublions pas qu'il aurait été unique au sein du peuple disparu et chéri par la planète elle-même. » dit-il en haussant les épaules tout en ouvrant les bras, donnant un petit aspect trivial à sa réflexion pourtant si exacte. « Cette chasse au fantôme s'annonce des plus complexes, Docteur Crescent, mais l'espoir est probablement tout ce qui nous reste aujourd'hui. D'autres textes doivent forcément traiter du sujet si cette personne élue tient davantage de la réalité que de la fiction. » en acquiesçant lentement du chef, prenant un air particulièrement songeur suite à ses propres propos.

Parcourant de nouveau le pourtour du bureau après avoir longuement observé le document que la scientifique lui montrait, il s'arrêta devant un des ouvrages de LOVELESS sans pouvoir réprimer un nouveau léger rire. Un auteur inconnu ? Comme c'est amusant, ce serait presque comme si tous les écrits, toutes les traces de ce "sauveur" avaient disparu ou menaient à des incohérences, des non-sens... peut-être voulait-on l'effacer de l'Histoire ? Bien évidemment qu'ils ont essayé de camoufler tous ces points noirs, voir même sa propre existence, mais il était trop tard. Bientôt tout le monde sera à la recherche de cet être, jusqu'à savoir qu'il a réellement existé. D'abord la connaissance, puis la révélation et la désillusion. Chaque chose en son temps, personne n'est pressé après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid, si l'on en croit les humains. Mais pour en revenir à ces romans, le fait que ce mythe ait été connu lors de sa rédaction est néanmoins plutôt étonnante. Cette chère Lucrecia n'aurait donc pas été la première à se pencher sur la question ? Il est difficile de croire que quelqu'un ai découvert quoique ce soit de bien utile sur ce sauveur, ou même sur la Déesse, mais autant ne rien mettre de côté pour autant. Une poussière gênante qui allait se mettre entre les rouages de cette grande machination ? Ou mieux encore, quelques Cetras survivants dissimulés au sein de ses nouveaux contemporains ? Décidément, cette journée était sous le signe de la surprise.

« Je trouve néanmoins que vos recherches tombent à point nommé, pour ainsi dire. Peut-être que ce n'est pas une simple coïncidence, très chère Docteur. » marquant une nouvelle fois un léger silence en ajustant son chapeau sur sa tête. « Mon intuition me dit que d'anciens lieux Cetras pourraient bien vous apporter des réponses plus concrètes... et je pense même que certains descendants de ce peuple errent encore sur la planète. Quelle ironie ! Tout tourne toujours autour de ces mêmes anciens, c'est assez fascinant de voir à quel point le destin du monde se retrouve à chaque fois entre leurs mains. » perdant son regard au travers d'une des vitres du bureau, donnant sur l'un des couloirs de la WRO.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 95

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Mar 17 Oct - 15:48

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






L'espace d'un bref instant, la voix chantante du directeur du département de recherche lui rappela à ce point son mentor qu'elle crut le voir à sa place alors qu'il la reprenait sur ses interprétations grammaticales. Elle n'aurait su dire si c'était ce rire chaleureux – bien que plus malicieux- , ce look fringuant ou sa carrure de charpentier … mais ce Ardyn Izunia avait quelque chose qu'elle trouvait d'assez familier avec le Docteur Valentine. Peut-être que c'était juste ce qu'elle voulait … avait besoin de voir. Cette brève illusion perturba un instant la flamme passionnée de recherche de son regard, mais elle s'efforça de faire bonne figure, ce n'était vraiment pas le moment de passer pour une vieille folle-aux-chats, surtout après la honte qu'elle avait déjà subi en face de cet homme qui était sûrement le seul dans cette organisation à bien vouloir l'aider dans sa quête.
Il sembla ensuite lui confirmer qu'il n'avait jamais vraiment rencontré Grimoire en personne mais qu'il s'était bel et bien penché sur ses travaux. Le regret et la mélancolie put se lire aisément dans le regard de la scientifique lorsqu'il évoqua les qualités de son défunt mentor et elle avait détourné les yeux d'un ai coupable … jusqu'à ce qu'il lui présente ses condoléances. Le plus surprenant n'était pas tant d'en recevoir pour une perte qui date de plus de trente ans … non, le plus surprenant était … qu'elle n'en avait jamais reçu avant. Après tout, elle était responsable de cet accident, elle était « l'assistante aux théories farfelues et à l'attitude irresponsable » qui avait provoqué la mort d'un grand homme … personne, jamais, à l'époque, ne s'était préoccupé de l'attachement qu'elle avait pour lui … C'est donc avec surprise et une certaine confusion qu'elle le fixa un moment … Elle ne savait même pas quoi dire … mais elle lui en était reconnaissante.

— Je vous remercie … dit-elle après un moment. Vous êtes la première personne à me le dire … Le Docteur Valentine était vraiment … quelqu'un de formidable.

Suivant ensuite le regard de son collègue improvisé, elle secoua légèrement la tête pour se remettre dans le bain de ses recherches. Les observations de son improbable acolyte ne furent pas très différentes ce celle qu'elle avait déjà noté … le problème étant qu'elle ne savait plus vraiment chercher. Il avait raison … c'était une véritable chasse au fantôme et elle n'était même pas certaine de pouvoir faire quelque chose des informations qui pourraient potentiellement compléter celle qu'elle avait déjà … Même en ayant une biographie détaillée de ce « guérisseur », comment pourrait-elle s'approprier ou reproduire son pouvoir ? Peut-être que la réponse n'était pas là … peut-être que la réponse étant dans la rivière de la vie … ?

— Le premier problème est de trouver ces textes … nous avons très peu de textes Cétras à disposition et si le temps est certainement responsable de la disparition de la plupart d'entre-eux, il est également possible que ce peuple ait à l'époque une transmission de leurs connaissances et de leurs traditions plutôt orale.

Si il n'existait à la base que très peu de texte Cétras, pas étonnant qu'ils n'aient presque rien à exploiter aujourd'hui. Comme l'évoqua un peu plus tard Ardyn, l'idéal serait de rencontrer un représentant de ce peuple … mais il n'en existait plus un seul, à sa connaissance, et même s'il y avait un encore un descendant des Cétras disposant encore du « don », il était peu probable qu'il sache tout sur la civilisation de ses ancêtres. Cependant, il eut une proposition plutôt intéressantes … si elle n'était pas irréalisable. Si seulement on pouvait lui donner accès à des vestiges en bon état de la civilisation Cétra … nulle doute qu'elle pourrait avancer dans ses recherches !

— D'après les archives, les deux dernières représentantes de l'espèce des Cétras sont mortes il y a quelques années … il y a tout juste trois ans pour la dernière. Mais la mère de celle-ci était l'épouse du Professeur Gast et il avait noté tout ce qu'elle savait sur les Cétras … et il n'y avait rien sur ce guérisseur. Même si d'autres Cétras se cache sur la planète, il n'est pas dit qu'ils sachent quelque chose là-dessus, la Calamité est de loin l'information majeur qui a supplanté tout le reste … Enfin, j'ai cru comprendre que la manifestation d'Omega avait provoqué quelques bouleversements dans la rivière de la vie … ces revenants … c'est forcément à cause de ça. Peut-être que des Cétras pourraient refaire surface … Mais nous ne pouvons pas nous contenter d'attendre après quelque chose d'aussi hasardeux.

Une pointe d'amertume dans la voix, Lucrecia se perdit un instant à en vouloir un peu au professeur Gast … il était le premier instigateur du projet Jenova et s'il n'avait pas fait l'erreur fatale de la confondre avec une Cétra … alors Sephiroth … Non, il était inutile de penser cela … Elle était la seule responsable, avec Hojo, de ce qu'ils avaient entrepris de faire à leur fils … L'enfer est pavé de bonnes intentions

— J'ai également appris qu'un temple Cétra a été détruit il y a trois ans également, si seulement plus de données avaient été récoltées sur ce lieu avant sa disparition … je suis sûre que nous aurions eut des réponses. Et je crois savoir qu'il n'est pas possible de se rendre à la Citée des Anciens du nord pour le moment ? Est-ce qu'il y aurait un autre endroit exploitable à votre connaissance ?  




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 178

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Mer 18 Oct - 2:45



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Décidément l'être humain était tout à fait fascinant, autant par ses émotions que par son esprit paradoxal et tordu. Plus que des enfants de la planète, on pourrait aisément croire qu'ils ne sont que le chaînon manquant entre le Cetra et le monstre. Incapable de tendre l'oreille pour entendre les gémissements de leur propre monde agonisant, et pourtant tout aussi compétent pour le détruire aussi efficacement que cette vermine de Jenova. Pendant quelques instants seulement, il eut l'impression de regretter la disparition des siens avant de reprendre ses esprits et se détourner de cette morne contemplation. Malgré ses quelques égarements intellectuels, il n'avait pas perdu la moindre miette de ce que le Docteur Lucrecia venait d'énoncer... de bien belles idées en perspective qui lui allaient on ne peut mieux. Tout en éparpillant ses précédentes pensées de son esprit, il se rappela qu'il était aujourd'hui aussi désuet et mortel que son interlocutrice, voir peut-être moins. Qui était-il pour la juger sans même la connaître, alors que ses motivations semblaient sensiblement proches des siennes ? Cessons néanmoins de tergiverser et de donner dans le sentimentalisme car notre cher et défaillant Cetra affirmait au fond de lui-même ne plus avoir une once d'empathie à offrir à quiconque... et encore moins à une naïve avide de pouvoir qui avait souillé le fruit de ses propres entrailles.

« Mais je vous en prie, surtout qu'il s'agit d'un confrère si je puis dire. » en laissant une petite pause avant de reprendre dans le vif du sujet car là était son intérêt principal, réussir à faire émerger quelques idées dans cette cervelle surplombée de cheveux bruns. « De ce que nous savons, le temps à été bien moins assassin que la Calamité, à leur égard tout du moins. Si ce peuple réussissait à établir un lien privilégié avec la planète, cette Jenova comme nous l'avons appelée, avait tout intérêt à les réduire à l'état de monstres, de marionnettes, ou de cadavres. » en toisant la scientifique sans aucune animosité, se grattant la barbe du bout des doigts en conservant cet air à la fois réfléchi et assuré sur le visage.

« Au même titre que les êtres vivants, je pense que ces écrits n'ont pas disparu comme par enchantement, ou par l'effet du temps... mais ont été délibérément détruit par cette néfaste entité. » annonça t-il de sa voix calme et naturellement grave, comme s'il prenait Jenova comme responsable de tout cela même en sachant que ce n'était pas totalement vrai. « Comment ce temple dont vous parlez aurait pu subsister aussi longtemps en aussi bon état sinon ? En soit il nous faut être plus malin qu'elle, même si elle a sans doute quelques siècles d'avance sur nous je le crains. » en agrémentant ses propos d'un léger rire, afin de rendre ces derniers moins déprimants et tragiques malgré la dure réalité.

Trouvant la situation assez comique au fond de lui-même, il ne pouvait s'empêcher au temple dont Lucrecia venait de faire mention... ce temple qu'il avait autrefois si bien connu et qui demeurait aujourd'hui à quelques dizaines de mètres de leur position actuelle, sous une toute autre forme bien évidemment. Mais sans doute était-il encore trop tôt pour délivrer quelques petites informations supplémentaires sur le sujet, surtout que la jeune femme venait de tendre une perche assez flagrante à notre cher Ardyn. Jugeant qu'il valait mieux captiver l'attention de cette charmante brunette avant de la laisser fantasmer sa petite rédemption, il préféra ouvrir les portes de cet interdit pour lui en toucher quelques mots.

« Il est en effet plutôt fâcheux de constater que les erreurs et manques de discernement de ce cher Professeur Gast sont nombreux, mais vous soulevez un point fort intéressant, Docteur Crescent. » tout en se rapprochant de la concernée, posant tranquillement son chapeau sur le bureau avant de brièvement passer sa main dans ses cheveux violacés.

« Depuis cet incident avec Omega, induisant le dysfonctionnement de la rivière de la vie, ce reflux d'êtres vivants... Pensez-vous que la notion d'ancienneté des décès à une incidence sur ces semblants de résurrections ? Imaginez un petit instant que l'on puisse, même si approximativement, attirer certaines âmes défuntes à la surface pour leur offrir une nouvelle vie. » en laissant planer un nouveau silence, comme pour la laisser caresser cette idée folle quelques instants supplémentaires avant de poursuivre son raisonnement. « Serait-il seulement possible de communiquer avec d'anciens Cetras, à défaut de les faire revenir ? Même si cela me semble indispensable si ce sauveur est en effet bel et bien mort. » en venant s'appuyer d'une main sur ledit bureau, légèrement penché comme pour se mettre à la même hauteur que la scientifique, induisant un équilibre, une équité, qui lui ferait peut-être oublier temporairement sa pseudo condition de prisonnière.

« Bien que je puisse nous avoir une dérogation exceptionnelle pour le Continent Nord, je doute que ce soit une sage décision vu le danger qui y rode. Les risques sont trop grands et les bénéfices sont encore incertains... » marquant un petit temps d'arrêt, accompagné d'un léger soupir d'agacement probablement factice vu l'énergumène qu'il était.

« Mais vous serez sans doute ravie d'apprendre que le temple n'a pas disparu pour autant, n'est-ce pas ?» soufflant un nouveau rire emprunt de malice, comme pour dire qu'elle n'était pas au bout de ses surprises.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 95

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Jeu 19 Oct - 16:31

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Prenant le temps de méditer sur ce que venait de supposer le gentleman à la tignasse aubergine, Lucrecia se demanda d'abord pourquoi la Calamité aurait prit le temps d'effacer les traces de cette personne alors que tant d'informations avaient subsisté sur elle … Et puis elle en vint rapidement à la conclusion que non seulement la Calamité avait sommeillé pendant deux-milles ans, mais qu'en plus, les textes n'avaient pas été suffisamment révélateurs – ou pas assez clair en tout cas – pour faire en sorte qu'on la comprenne. Mais tout de même … on savait aujourd'hui que les humains étaient bien les descendants des Cétras survivants qui avaient perdus le don, cela voulaient dire que ces survivants auraient pu tout reconstruire … Pourquoi personne n'avait pensé à graver la pierre d'un avertissement là où la Calamité était endormie ? Peut-être pour les mêmes raisons qui l'avait poussé, elle et ses collèges, à transmettre ses cellules … Déjà à l'époque, Lucrecia avait l'impression que cette entité avait une conscience, peut-être bien une volonté
La question restait … pourquoi certaines informations sur la planète et sur la Calamité avait subsisté malgré tout … et pas cette légende sur un être capable de sauver le monde ? Soit cela prouvait que cet être était vraiment capable de détruire Jenova – et cela impliquait donc qu'elle mette toute sa volonté à le faire disparaître de l'histoire - soit … quelque chose lui échappait. Il n'était pas non plus impossible que tout cela ne soit après tout que des histoires fantasques … mais elle voulait continuer d'espérer que c'était plus que cela.

Elle semblait un peu perdu dans ses pensées en contemplant la vaste étendue de toutes ses feuilles de documentations et autres notes. Malgré tout, elle écoutait les paroles d'Ardyn avec attention et il attira finalement son regard lorsqu'il évoqua l'idée d'exploiter ces résurrections à leur avantage … Dans un premier temps, le regard de la scientifique fut celui de quelqu'un qui désapprouve une idée dangereuse et puis elle commença à y penser … à imaginer ce qu'ils pourraient faire s'ils pouvaient exploiter cela … Et si Omega avait laissé une faille derrière lui ? Quelque chose en elle savait que c'était mal, car elle savait que ces résurrections étaient dues à une perturbation sans précédent dans l'ordre des choses. Elle le savait pour avoir étudié Omega … et pour être l'hôte de la Créature qui voulait réparer cela.

— Ce serait jouer avec l'ordre naturelle des choses … disant cela, elle semblait tenter vainement de se convaincre elle-même. Je n'ai pas étudié le sujet, je me consacre à la recherche de ce Guérisseur depuis que je suis là mais … en me fiant à ce que je sais déjà, l'invocation précoce d'Omega suivit de sa destruction a créé un grand bouleversement au sein de la rivière de la vie … je ne sais pas si les âmes qu'il a drainé sont forcément récentes, mais il y aurait des raisons de croire que plus une âme est ancienne, plus elle serait difficile à remonter, cela dit … Elle sembla réfléchir un instant, ou plutôt, combattre l'idée très séduisante qu'était d'exploiter l'état critique de la planète … mais si il fallait ça pour la sauver ensuite ? Peut-qu'il y a une faille à exploiter … finit-elle par dire, succombant inévitablement au chant des sirènes. Si elle pouvait sauver son fils grâce à cela … cela en valait le coup. La planète n'était plus à ça prêt.

A ces mots, elle s'était installée devant l'immense console informatique pour commencer à pianoter à toute vitesse. Elle avait déjà ressortie quelques données sur Omega et son impacte sur la rivière de la vie et était en train de réfléchir à toute vitesse sur comment elle pourrait réaliser ce projet fou de contrôler les résurrections quand Ardyn la coupa net dans son élan par une simple déclaration. Elle se stoppa aussitôt, ses doigts survolant, immobiles, les touches du clavier. Elle reporta alors toute son attention sur l'énigmatique directeur du département de recherche … Elle ne connaissait pas les détails concernant la disparition du temple et le terme « détruit » lui semblait assez clair …

— Qu'est-ce que vous voulez dire ? Elle se releva et s'approcha d'un pas, elle semblait ne plus pouvoir tenir en place et sa main gauche avait commencé à trembler de nouveau. Est-ce qu'il reste quelque chose de ce temple ?

Deux objectifs en vue … qui dépendaient un peu l'un de l'autre. Si Lucrecia trouvait un moyen d'exploiter la faille dans la Rivière de la Vie, nulle doute qu'il lui faudrait plus que de la simple volonté pour ramener une personne précise … surtout si cette personne était morte depuis deux millénaires. Pour parvenir à cela, elle avait donc besoin de plus d'information sur cette personne … et donc elle avait besoin de ce temple.   




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 178

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Jeu 19 Oct - 20:00



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Comme certains humains disent, chasser le naturel et il revient au galop... c'est précisément ce que la tournure de la conversation lui montrait au sujet de cette jeune femme. Peu après l'avoir observé en pleine réflexion, voila qu'elle pensait qu'il n'était pas très sage de jouer avec l'ordre naturel des choses. En plus de dire qu'agir de cette façon assez immorale était probablement quelque chose de propre à l'être humain, mais le plus hilarant dans cette histoire, en plus de savoir que le monde entier avait été dominé sous le joug d'une multinationale qui avait fait de l'exploitation de la planète son gagne-pain, elle n'était pas étrangère à quelques recherches bien sombres à la faible notion d’éthique. Néanmoins le temps où cela l'aurait profondément blessé et dérangé était bien loin désormais, il pourrait totalement approuvé ce genre de pratiques aujourd'hui, ce qui ferait ses affaires en plus de lui montrer que la bêtise humaine n'a décidément pas de limite. Voyant que la partie théorique semblait déjà lui faire défaut, ce cher Ardyn ne pu s'empêcher de l'imaginer faire des pieds et des mains pour essayer de faire revenir le Professeur Valentine d'entre les morts. Malheureusement elle allait devoir se faire violence pour se retenir car une telle pratique devrait avoir pour priorité de ramener le sauveur d'entre les morts... ce qui est assez ironique en soi lorsque nous savons qu'elle le côtoie désormais depuis quelques minutes. Une petite souris coincée dans une cage, se sentant obligée de faire tourner sa roue en espérant provoquer quelque chose de constructif, comme tous ces humains.

« Vous savez, Docteur Crescent, l'ordre naturel des choses est une notion particulièrement suggestive en fin de compte. Depuis que la Calamité a frappé notre planète, rien n'est plus tout à fait comme autrefois, j'en demeure persuadé. » commençant à faire les cents pas au sein de ce bureau sécurisé, continuant d'exposer son point de vue un brin philosophique. « L'être humain est-il vraiment le descendant des Cetras, ou Jenova est-elle intervenue quelque part dans cet ordre naturel pour altérer les Cetras et leur faire perdre leurs pouvoirs ? L'esprit humain n'a pas vraiment de limite, mais ce potentiel était-il volontaire lors de l'apparition de la vie humaine sur Gaïa, ou est-ce nous qui avons dénaturé nos fonctions primaires pour en faire ce qu'elles sont aujourd'hui ? » sans pouvoir s'empêcher de souffler un léger rire à ses propres propos, sans doute car il aurait pu poursuivre éternellement.

« Pour ma part, je pense que l'être humain n'a rien de naturel, ce qui explique son comportement foncièrement égoïste et paradoxal, quand bien même on lutte de tout son for intérieur pour conserver des valeurs dignes de nos supposés prédécesseurs. » ajouta t-il enfin en s'arrêtant non loin de Lucrecia, après avoir fait un énième tour du bureau, avec une certaine touche théâtrale. « Mais revenons donc au vif du sujet, je vous accorde que je me suis légèrement égaré dans mes réflexions. » tout en agrémentant ses propos d'un petit sourire en coin à son attention.

« Je vous crois sur parole, et suis de votre avis, lorsque vous dites que cela risque d'être des plus compliqués... mais je ne peux m'empêcher de penser que ce sera un mal nécessaire. Et puis deux cervelles valent mieux qu'une, je pense qu'en nous penchant sur la question ultérieurement, nous trouverons bien un moyen d'accomplir ce miracle. » affirma t-il tout en récupérant le premier objet qu'il trouva à porté de main, en l’occurrence il devait s'agir du mug appartenant à la jeune scientifique. « Et si je vous disais que ce temple n'est aujourd'hui pas plus grand que ce que je vous présente là ? Me croirez-vous donc, Docteur Crescent ? » avant de lui tendre ledit objet, en conservant son air énigmatique.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 95

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Ven 20 Oct - 11:46

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Le sentiment que la voie qu'elle s'apprêtait à emprunter n'était une fois de plus pas la meilleure sembla se renforcer face aux élucubrations fatalistes d'Ardyn Izunia. Il avait une façon très particulière d'aborder n'importe quel sujet … mais plus encore maintenant, dans sa façon d'aborder les choses, dans sa voix et dans ses manières fantasques il donnait l'impression … de ne pas appartenir à cette espèce humaine qu'il dépeignait avec dans tant de défauts. Des défauts, ils en avaient, c'était certain … Lucrecia ne pouvait pas le contre-dire là-dessus, l'humain était vindicatif et égoïste, elle-même était prête à faire encourir des risques à beaucoup de personnes pour le bien de son propre fils, mais elle estimait que c'était bien nécessaire … Après tout, elle était bien obligée d'être prête à tout pour compenser le fait qu'elle soit la seule à vouloir le protéger contre tant de gens souhaitant le détruire. Se convaincre de cela était le seul moyen pour elle de continuer à vivre sans se laisser dévorer par l’appréhension … de toute façon, elle avait déjà fais tellement d'erreurs dans sa vie que même choisir le gâteau au chocolat au lieu de la tarte au pomme comme dessert lui semblerait être une mauvaise idée. Elle devait simplement se contenter de faire ce qu'il y avait de mieux pour son fils … seulement ensuite, elle s'occuperait du monde. C'était plutôt sensé comme procédé, étant donné que son cher petit bébé voulait justement détruire le monde sous l'influence de Jenova …Hm !

Elle sembla à nouveau perturbée en le regardant … elle n'osait pas vraiment dire quoi que ce soit … en fait, elle n'aurait pas su quoi dire, tout simplement. Mais son intuition lui disait qu'il n'était peut-être pas « juste » ce qu'il prétendait être et il avait l'air d'en savoir beaucoup plus que ce qu'il prétendait. Devrait-elle se méfier ? Bien sûr que oui. Elle avait déjà accordé sa confiance à la mauvaise personne par compassion et culpabilité et cela avait eu des très graves conséquences … mais la WRO semblait avoir appris des erreurs de la Shinra et il ne serait sûrement pas à cette place là si il était mal intentionné … qui sait ?
Là encore, elle avait l'impression de prendre une très mauvaise décision, mais quel autre choix avait-elle ? Avec Vincent, cet homme était le seul à ne pas la craindre et à accepter de l'aider et son aide était complémentaire avec celle que son chevalier servant pouvait lui apporter. En observant son nouveau collègue faire les cent pas, elle avait tenté de bloquer les tremblements de sa main gauche avec la droite et elle le fixait toujours en silence lorsqu'il revint sur le sujet de leurs potentiels recherches à venir.

— Je pense qu'avec assez de données, nous pourrions peut-être communiquer avec une entité ciblée, ou bien la faire venir à nous, il faut que je me replonge dans mes recherches pour en être sûre, mais … Elle prit doucement le mug qu'il lui présentait en parlant du temple, la scientifique avait normalement un esprit très vif, mais sur ce coup, elle devait bien avouer qu'elle était totalement larguée. Est-ce qu'on avait inventé des machines de miniaturisation pendant son long sommeil ?
Après avoir un instant observé le mug comme si le temple pouvait se trouver à l'intérieur, elle reporta son regard sur le dandy qui se voulait énigmatique.

— Je ne comprends pas … est-ce que la Shinra ou … quelqu'un ici a réussi à … miniaturiser le temple ?

Et comme elle tenait maintenant le mug dans sa main droite, la gauche tremblait de nouveau librement. Le pêle-mêle d’excitation et d’appréhension qui la submergeaient depuis tout à l'heure commençait à faire pâtir son état déjà peu stable en raison la fatigue qu'elle avait cumulé depuis sa sorti du cristal. Elle tenta de cacher sa main dans la poche de sa blouse, mais il y avait toujours ce frottement dans sa tête, comme si quelque chose lui grignotait le crâne. Comme elle s'était levée, elle recula de deux pas afin de s'appuyer sur la console … sa tête commençait à tourner, elle devait absolument retrouver son calme … mais elle avait du mal à rester sereine avec la décision qu'elle venait de prendre. C'était décidé … c'était peut-être dangereux et peu raisonnable … mais elle allait braver tous les dangers tant que cela pouvait aboutir au sauvetage de l'âme de son fils.

— Ce temple est peut-être ma seule chance de trouver une véritable piste sur ce qu'a pu être ce Sauveur … Si vous l'avez, si vous savez comment le retrouver … je vous prie de me le dire. Je ferais tout ce qui est nécessaire …




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Free as a wild chocobo ⊷
avatar
• Anniversaire : Inconnu
• Age : Quarantaine d'années
• Résidence : Junon
• Localisation : Junon
Gils : 178

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Hier à 1:56



Sauver le Monstre

feat. Lucrecia

Sans nul doute qu'il se délectait de cette douce situation en voyant la jeune femme en proie à ses émotions et ses instincts primaires. Tout en la regardant prendre son mug entre ses mains, il la sentait de plus en plus décidée à suivre cette voie qu'il lui présentait, ce qui ne tarda pas à se préciser lors de sa prise de paroles. Devant sa confusion et son appréhension, même s'il savait que sa prise était maintenant attrapée, il devait jouer la carte de la pseudo-transparence. Quand bien même cette chère Lucrecia semblait être prête à tout pour sauver son fils, il fallait désormais la mettre en garde sur ce qu'elle s'apprêtait à faire afin de rendre cet échange plus... réaliste et teinté de gris dirons nous ! Il fut néanmoins quelque peu surpris de la voir réagir avec autant d'intérêt et de vivacité, surtout au sujet de cette possible façon contre-nature de faire revenir un mort de l'au-delà. Voila un esprit bien cruel et pourtant si déterminé, agir sciemment contre la planète une nouvelle fois, il avait peut-être bien raison de voir l'espèce humaine comme un fléau au même titre que cette Jenova finalement.

« J'ai bien peur de ne pas être en capacité de vous suivre sur cet aspect de la découverte des secrets de ce possible sauveur, Docteur Crescent. Mes connaissances sur ce domaine ne sont pas très étendues, mais je vous assisterais bien volontiers si vous en éprouvez l'envie. » dit-il en opinant doucement du chef, ôtant le chapeau de sa tête pour venir y laissant courir le bout de son index dans un geste lent et précis. « Mais chaque chose en son temps je présume, surtout que je vous sens légèrement soucieuse tout d'un coup... à moins que cela m'ait échappé depuis tout à l'heure ? » en se voulant volontairement bienveillant de son état, malgré un rire intérieur qui n'en finissait déjà plus.

Venant doucement lui reprendre son mug pour le déposer sur le bureau, il profita de ce geste pour venir attraper la main de la séduisante scientifique entre les siennes, installant une certaine proximité qui la mettrait probablement mal à l'aise. Ayant perçu ses doutes et ses tremblements, bien qu'il ne pouvait qu'en suspecter l'origine, il se prit au jeu en resserrant doucement sa prise sur la main de la jeune femme, dans un contact assez ferme et chaleureux, se voulant rassurant... ou du moins en apparence. Loin d'être un geste de séduction ou de tentative de flirt, en son esprit il voyait cela comme une marque de soutien un peu paternaliste. Après tout, elle était terriblement plus jeune que lui et ses précédentes allégations la ferait peut-être de nouveau délirer, ou fantasmer, le retour de ce fameux Grimoire qu'elle appréciait tant.

« Je sais que vous doutez probablement de mes dires ou de mes intentions, que je ne suis qu'un inconnu, un étranger qui vous offre son aide dans votre quête de rédemption. Il est tout à fait naturel d'être suspicieuse et je ne vous en tiendrai jamais rigueur, Docteur. » affirma t-il de son ton calme et légèrement compatissant, pouvant d'ailleurs accentuer la gêne et le malaise de la situation par ailleurs. « Je comprends vos motivations et admire votre détermination également... tout comme je vous envie presque d'avoir le pouvoir de sauver votre enfant, un pouvoir que je n'ai pas eu à ma grande tristesse. » dans un soupir, alors qu'il vint accentuer son étreinte sur la main de la scientifique avant de doucement la relâcher pour ne pas trop la déstabiliser.

« Et pour vous répondre, ce temple est en réalité une façade utilisée par les Cetras qui souhaitait dissimuler une arme bien trop dangereuse pour être laissée à la portée du premier venu. » expliqua t-il doucement, avec un détachement sans doute aussi inquiétant qu'il savait captiver son auditoire de ses connaissances précises. « Cela ne lui ôte en aucun cas ses valeurs culturelles et intellectuelles si précieuses à notre entreprise, mais sachez que la matéria noire ne doit pas être prise à la légère pour autant... un météore est si vite arrivé. » en supposant un sujet plutôt grave et inquiétant malgré une intonation plutôt amusée, surtout quant à la chute de son petit monologue toujours aussi théâtral et distingué.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ The Incredible Hulkrecia ⊷
avatar
• Anniversaire : 22 juillet
• Age : 63 ans
• Résidence : Une grotte
• Localisation : Région de Nibel
Double compte : Tifa Lockheart & Reanbell Valdès
Gils : 95

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou   Aujourd'hui à 11:05

« Sauver le monstre  »
▵ Lucrecia & Ardyn ▿






Luttant contre le démon qui ne manquerait pas l'occasion de refaire surface si elle lui en laissait l'occasion, Lucrecia n'écoutait plus Ardyn que d'une oreille distraite alors qu'elle tentait de se convaincre intérieurement que tout ce qu'elle s'apprêtait à faire n'était pas si mal que ça. Elle allait peut-être exploiter une faille dans la rivière de la vie, mais cette faille, ce n'était pas comme si c'était elle qui l'avait créé ! Même si quelque par … c'était grâce – à cause – de ses recherches que Deepground y était parvenu … pourquoi fallait-il que tous les fléaux de ce monde aient ses travaux pour origine ? Comment pouvait-elle avoir l'impression de faire quelque chose de bien après ça ?
Mais soyons pragmatique … Elle cherchait à communiquer ou à ramener un être exceptionnel qui pouvait soigner tous les maux … cela ne pouvait pas être une mauvaise chose, même si c'était contre nature ! Ce n'est pas ça qui allait engendrer la fin du monde ! Bien sûre, elle n'avait pas pensé une seule seconde que cet être qu'elle cherchait à ramener pouvait être pire que les Calamités, Immaculés et autres Cauchemars qui foulaient actuellement la planète. Il était décri comme un sauveur, un héro, un guérisseur … cela ne pouvait pas être une mauvaise idée de le faire revenir ! Mais en fait … c'est juste qu'elle avait sûrement besoin de se l'entendre dire. Vincent … Si Vincent lui confirmait, là elle serait certaine que c'était la bonne décision …

Mais en attendant que son chevalier pourpre ne vienne la sauver une fois de plus d'elle-même, c'est Ardyn Izunia qui tenta de la rassurer. Elle reporta toute son attention sur lui lorsqu'elle senti sa main se refermer sur la sienne, car elle n'avait même pas remarqué qu'il lui avait reprit le mug .. et il avait bien fait, sinon, elle l'aurait sûrement lâché à l'instant. Le fait est que lorsqu'il lui prit la main, elle ne fut pas simplement surprise du contact soudain … non, elle était surprise de … quelque chose d'autre, elle ne savait pas quoi en fait. Chaos … c'était Chaos qui s'agitait de plus belle. La scientifique planta alors son regard dans les yeux noisettes du gentleman et l'espace d'un instant, elle crut apercevoir un éclat doré … persuadée qu'elle délirait, elle préféra ne pas y prêter attention … mais elle ne pouvait ignorer ce fort sentiment de familiarité qu'elle ressentait tout à coup … Comme si elle le connaissait, comme si elle savait qui il était … mais cela venait de la bête qui sommeillait en elle. Incapable de déterminer si ce sentiment était hostile ou rassurant, elle continua de le fixer sans ciller, elle s'efforçait de se concentrer sur ses mots dans l'espoir que cela inciterait Chaos à se faire oublier, mais sa main gauche s'était hissée hors de sa poche sans même qu'elle ne s'en rende compte. Son cœur s'était emballé et une douleur lourde s'était d'ailleurs éveillée dans sa poitrine … et ses yeux commencèrent doucement à s'éclaircir, tendant lentement vers le doré … jusqu'à ce que Ardyn évoque un enfant perdu. Aussitôt, les yeux de Lucrecia retrouvèrent leur doux velouté brun et bien que le poids dans sa poitrine soit toujours présent, elle avait gardé le contrôle de son corps et de son esprit.

Il avait perdu un enfant …

Tout à coup, elle comprenait beaucoup mieux. Elle comprenait pourquoi il souhaitait l'aider et elle acceptait qu'il puisse avoir de l'empathie pour elle … Elle comprenait pourquoi trouver un moyen de ramener les morts à la vie était aussi important pour elle que pour lui, pourtant … elle savait qu'utiliser cette technologie pour un intérêt personnel deviendrait extrêmement dangereux. C'est exactement ce qu'elle voulait faire, vous dite ? Et bien pas tout à fait. Elle voulait ramener le Sauveur, et uniquement lui, afin qu'il – ou elle – puisse sauver son fils … mais aussi toutes les autres victimes de Jenova ! Même si elle retenait Chaos dans sa quête, même si elle rêvait que tous le monde puisse avoir une seconde chance … elle savait que la planète ne se remettrait pas de ses blessures avant que toutes les âmes qu'elle avaient perdues ne soient retournées à la rivière de la vie.
Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, présenter ses condoléances ou quelque chose comme ça … mais quelque chose avait attiré subitement son regard par la fenêtre blindée qui donnait vu sur le couloir. Elle eut tout juste le temps d'apercevoir un bout de tissu rouge disparaissant au coin de la vitre que Chaos émit un nouveau sursaut lorsque Ardyn relâcha sa main.

— Je … toutes mes condoléances pour votre perte … sachez que je partage complètement votre chagrin … et que j'estime ma chance de pouvoir encore aider mon fils, même si le monde cherche à le détruire.

Mais le poids douloureux qu'elle sentait dans sa poitrine se fit plus oppressant, au point qu'elle dû serrer les dents pour tenter de l'étouffer au mieux. Elle se concentra alors à nouveau sur les paroles d'Ardyn … mais ce qu'elle entendit ne fit que la perturber un peu plus.

— La matéria noire ?

Déjà à son époque, elle avait entendu parler de cet objet dont l’existence n'était pas confirmé, mais lorsqu'elle entendit l'homme l'évoquer, elle eut aussitôt des flash, comme elle en avait eut beaucoup pendant sa grossesse et son sommeil trentenaire. Elle posa une de ses mains sur sa tête alors qu'elle voyait son fils, tout comme elle, sommeillant dans un cristal de lifestream … Et la matéria noire qui lui était remise, engendrant un grand fléaux. Son fils, le météore, Jenova … la matéria noire

— La matéria noire est le temple … ? Articula-t-elle difficilement, comme si elle était toujours en proie à une forte migraine …

Et lorsqu'elle ouvrit de nouveau les yeux, ses yeux étaient du jaune vif de Chaos et sa main gauche avait saisi le poignet de Ardyn avec plus de force que l'on n'aurait jamais pu lui soupçonner. Mais c'est à ce moment là que le bip de la porte automatisée retentit et le double sas laissa apparaître une silhouette qui l’apaisa aussitôt.

— Vincent …

Et c'est tout aussi vite que ses yeux reprirent une couleur normale et elle relâcha le poignet de Ardyn, non sans une certaine stupeur vis à vis de son propre geste.

— Veillez me pardonner, monsieur Izunia … Je ne voulais pas … Chaos est assez imprévisible. Dit-elle, s'apprêtant à toucher le bras de l'homme avec sa main droite en guise de preuve de sincérité, mais elle il renonça de peur que cela agite à nouveau la bête.

Mais elle se demandait quand même pourquoi il s'était éveillé ainsi … il s'était agité à partir du moment où il l'avait touché, de là, elle avait eu cette impression de le connaître … mais pas comme elle le connaissait là. Elle ne pouvait pas l'expliquer, elle ne pouvait même pas vraiment le comprendre. Cela ne lui paraissait pas normal, mais après tout, cela venait peut-être du fait qu'il lui avait pris la main … personne ne l'avait touché depuis son retour à par Vincent … et elle n'avait pas non plus très bien réagit la première fois. Peut-être que Chaos s'était senti attaqué ? Ou peut-être qu'il était confus … Cet homme avait l'air d'avoir connu un grand drame dans sa vie, il avait perdu son enfant, peut-être plus … et s'il avait lui-même un jour frôlé la mort … peut-être que cela perturbait Chaos qui ne savait pas si il était de ce fait une cible à faucher ou non ?

Reportant sa main contre son buste après avoir survolé le bras de Ardyn, elle s'était à nouveau tourné vers Vincent qui venait d'arriver, affichant aussitôt un léger sourire soulagé.




.:.
I'm so sorry:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sauver le monstre |-PV Ardynouchet-chouchou
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» URGENT à sauver chiot croisé caniche-cairn délaissé (Var)
» Monstre de la nouvelle map (Ascadia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Junon-
Sauter vers: