AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Good to see you, Zack...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
☄ Détenteur du Lifestream Fastpass
avatar
• Age : 32 ans
• Résidence : Cratère Nord
Gils : 169

Inventaire
•:
MessageSujet: Good to see you, Zack...   Lun 21 Aoû - 14:32



►Take a handshake of carbon monoxyde
Good to see you, Zack
Sephiroth & Zack
Bien qu’il eût récupéré la matéria blanche, Sephiroth gardait un œil sur cet endroit. Ils étaient désormais bien nombreux à défier, tout comme lui, les frontières entre la mort et la vie. La Rivière subissait une crise dont il pourrait tirer allègrement profit à l'avenir. Ainsi, il y avait une âme en particulier qui avait ses chances de renaître ici, et le cauchemar s’interrogeait encore sur ce qu’il devait en faire… la garder captive quelque part, où elle ne serait pas en état de nuire ? Il faut dire que la Cetra avait déjà prouvé qu’elle était plus utile de sa mort que de son vivant. Depuis sa position dans la Rivière, cette peste avait déjà guéri la planète des maux de Sephiroth. Deux fois. Alors peut-être qu’on pouvait le dire ainsi : il espérait son retour, malgré une tendance naturelle à apprécier que les gens qu’il tue restent mort. Oui, en raison de cette synergie avec Jenova acquise en chutant dans la mako, Sephiroth avait comme le sentiment que c’était sa main, sa lame, qui avait tué Aerith Gainsborough ici, quelques années plus tôt. Il chérissait particulièrement le moment où Cloud avait été amené aux portes du désespoir, ce moment où il avait vu la souffrance et la perdition dans son regard. Parce qu’il l’avait effectivement vu, de ses yeux clos au Cratère, tandis qu’il attendait patiemment son heure. C’est ainsi que son pantin meurtri s’était traîné jusqu’au Nord, jusqu’à lui, pour lui remettre en personne la Matéria noire. Et Sephiroth avait sincèrement regretté de ne pas avoir décimé ses amis un par un, de s’être contenté d’Aerith, car la véritable menace était en réalité les piliers autour de Cloud. Ceux qui l’avaient relevé. Peut-être même un seul pilier, cette femme qu’il avait blessé au réacteur de Nibelheim, sans la tuer. Quelle belle erreur ce fut…

Sephiroth ne voulait pas tuer Cloud. Il voulait le détruire, le convaincre que tout était perdu, le mettre de nouveau à genoux et qu’il ne s’en relève plus jamais. Or l’arrogance de cette entreprise était son talon d’Achille, puisque même en tant qu'Être Suprême, il avait été vaincu. A force de refuser de porter le coup fatal, c'était lui qui le récoltait - et ça pique, un Omnislash. Le meilleur moyen pour faire du désespoir de Cloud une faiblesse et non une force, c’était la patience, ainsi que l’anéantissement de tout ce qui lui donnait encore l’envie de se battre. En effet, le Cauchemar était un sacré revanchard, au point qu’il n’était pas le moindrement repu par tout le mal qu’il avait fait et faisait encore à cette planète, même si la Rivière gémissait, même s'il jubilait de sa complainte. Déjà condamnée alors que je suis à peine revenu… narguait son regard moqueur contemplant la source de la Cité des Anciens. Ce recueil silencieux ne souffrait d’aucune inattention. Il sentit bel et bien une présence approcher. Une présence intéressante qui lui était familière or, avec la mémoire court terme qu’il possédait depuis l’abandon de son humanité, c’était un fait rare. Il garda les yeux rivés vers l’onde en jouant le jeu de la devinette. Ce n’était pas Claire, elle ne reviendrait pas de si tôt. Ce n’était pas Cloud non plus. L’aura était différente. Il se demanda s’il connaissait vraiment cette personne au final et la curiosité le laissa dans l’attente. Ses lèvres esquissèrent un mince sourire narquois lorsque l’eau lui apporta un reflet très indistinct, mais qui trahit aussitôt l’identité de celui qui l’avait fait naître de l’autre côté de la rive. Zack Fair… C’était la semaine des bonnes surprises.

Sephiroth n’avait ni leur complicité, ni leur amitié d’antan en mémoire. Le souvenir qu’il avait de Zack n’allait pas plus loin que leur dernier affrontement durant lequel le soldat portait en lui une profonde déception, et peut-être une profonde tristesse aussi, y compris dans les derniers mots que l’ex-général avait entendu de lui. Cloud, achève Sephiroth. L’histoire de Zack Fair aurait pu se terminer à la mort de celui-ci, une mort à laquelle Sephiroth n’avait pas assisté, mais c’était loin d’être le cas. Cloud avait usurpé son identité au point de se perdre, créant cette brèche dans laquelle Jenova s’était pleinement engouffrée. Encore aujourd’hui, le Cauchemar ne comprenait pas très bien d’où était né cette conviction qu’il était Zack, mais c'était à se demander si une part de ce soldat n’était pas effectivement demeurée en lui, comme Sephiroth gardait une part de sa chère mère. Et si tel était le cas, n’était-ce pas un peu Zack aussi qui l’avait tué ? N’avait-il jamais vu l’ombre du brun dans les coups mortels que Cloud lui avaient porté ? Sa Némésis ne s’était jamais remis de la mort de cet homme. Cependant, Zack était vivant désormais et Sephiroth ne pouvait décemment pas le renvoyer là d’où il venait. Quel intérêt si personne n’était présent pour en témoigner, quel intérêt, si personne n’était là pour en souffrir ? Et pourquoi offrir le tendre cadeau d'un repos à la personne qui constituait, peut-être, l’une des causes de sa mort ? Le destin était quand même assez farceur. Au moment où Sephiroth songeait aux faiblesses de l’ennemi, on lui en offrait une sur un plateau d’argent.

« Quelle joie de te revoir, Zack… »

Une ironie funeste suintait de sa voix grave avec autant d'intensité que le sang jaillissant d’une blessure infligée par Masamune. Il redressa le visage et ses pupilles félines rencontrèrent les yeux bleus de son ancien camarade. Ceux-ci ne brillaient pas de la même lueur qu’autrefois, on aurait dit un regard étranger. Rien qui ne pouvait perturber le Cauchemar toutefois. Son orgueil le faisait voler haut, bien au-dessus de ce détail. L’atmosphère était oppressante. On n'aurait su déterminer si c'était une conséquence de son pouvoir noir, ou simplement le sentiment d’insécurité qu’il inspirait. L’expression indécemment suffisante de son visage portait cette forme d’imprévisibilité semblable à un prédateur prêt à fondre sur sa proie. Un prédateur bien joueur...

« Sais-tu ce qui gisait au fond de ces eaux ? », poursuivit-il de ce ton aussi serein que l’onde. Le sourire sournois qu’il lui adressait s’accentua furtivement.

Comme pour illustrer sa question, la pointe de Masamune vint effleurer la source, créant des vibrations circulaires qui moururent une à une progressivement. Une façon assez sinistre de demander à Zack s’il cherchait quelqu’un, lui aussi. Sephiroth ne se doutait pas encore qu’il était assez loin du compte. Il songeait d’ailleurs, ce doit être un curieux hasard, que de chercher une Cetra, et de tomber sur un dieu.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



.:.

 
Shall I give you dispair ?
 
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
※ Back from the Lifestream ※
avatar
• Age : 23 ans
• Résidence : Taudis
Gils : 406

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Dim 27 Aoû - 22:57

Good to see you



Cela faisait quelques semaines déjà que l'envie de changer d'horizon le rongeait. Depuis qu'il avait croisé la route de Cloud Strife pour être honnête. La rencontre avec le blond avait été plus que tendue, et malgré les mises en garde répétitives du mercenaire, le blond n'avait cessé ses tentatives de communication. Peut-être c'étaient-ils connu autre fois, peut-être que Zack avait réellement sauvé la vie de l'ennuyant blond, mais tout cela il n'en avait aucun souvenir. Et la seule chose qu'évoquait la vue de cet homme chez Zack était une douleur sans nom. La simple présence du blond à ses côtés provoquait des spasmes de souffrance aussi bien physique que mentale. Certes, il avait envie de retrouver la mémoire, mais si ses souvenirs étaient si douloureux, peut-être valait-il mieux ne rien savoir ? Ou peut-être le blond se jouait-il de lui et était celui qui lui avait infligé les tortures qu'il pouvait entrapercevoir dans ses cauchemars. Si c'était le cas, il fallait qu'il s'éloigne de lui, qu'il découvre la vérité et qu'il agisse en conséquence. Si Cloud était responsable de son état, il ne se laisserait pas attendrir par ses airs de chocobo apeuré et lui infligerait ce qu'il avait lui même enduré.

Mais pour le moment, la seule façon de réfléchir en paix était de s'éloigner du blond, ce qu'il ne semblait  pas comprendre. Zack était à la limite de lui casser les deux jambes pour qu'il ne puisse pas le suivre comme il le faisait actuellement. Depuis leur rencontre Cloud ne cessait de revenir dans les taudis pour le voir, sans même se préoccuper de savoir si Zack voulait de sa compagnie ou non. Plus d'une fois le brun avait du faire 'équipe' avec le blond sur l'une de ses missions. À comprendre, qu'il avait subit la présence de l'autre, comme un chien subissait ses puces. Il faisait tout pour s'en débarrasser pour au final s'adapter à leur présence faute de mieux. Et c'est justement parce qu'il commençait à prendre l'habitude d'avoir le blond dans son champs de vision qu'il fallait qu'il s'en éloigne.

Et l'occasion parfaite venait justement de se présenter. Un client lui avait demandé de se rendre au continent nord malgré l'interdiction de circuler de la W.R.O. En temps normal, il ne risquerait pas le courroux d'une telle organisation juste pour une simple mission, mais le besoin de s'éloigner et la somme astronomique qu'il empocherait valaient bien le risque. Sans compter que le blond était absent dernièrement, ce qui permettrait à Zack de partir sans être suivi. Car il ne doutait pas que Cloud le suivrait s'il en avait l'occasion...

Il s'était minutieusement préparé, et avec l'aide de son client il avait réussi à passer les barrages. Si jamais il rencontrait quelqu'un de la W.R.O il faudrait qu'il leur fasse remarquer le manque de professionnalisme de certains de leur gardes. Une enveloppe remplie de billet et il avait réussi eu droit à voyage en bateau jusqu'au Continent Nord où l'attendait une moto pour qu'il puisse se déplacer plus facilement et plus rapidement. Zack n'avait en général que faire du nom de ses clients, mais pour une fois, il se dit qu'il aurait peut-être du y prêter un peu plus attention. Ce n'était pas tout le monde qui pouvait se permettre ce genre d'accommodation, sans compter le salaire de Zack s'il réussissait sa mission. Il n'avait pas de doutes sur ses capacités à retrouver l'objet qu'on lui avait demandé. Il avait toutes les chances de son côté; une description, des coordonnées, un moyen de locomotion. En fait n'importe qui aurait pu réussir pour peu qu'il avait les capacités physiques pour tenir tête aux monstres qui semblaient avoir investit les lieux dernièrement. Puis après ce qu'il s'était passé au Village Glaçon, son employeur n'avait pas voulu prendre de risque et avait envoyé quelqu'un qu'il ne regretterait pas si la mission venait à échouer. Pas bête.

Après plusieurs jours de voyages sur mer et sur terre, Zack se retrouva aux coordonnées qui lui avaient été fournies. Il ne pouvait pas dire qu'il avait été spécialement impressionné pour le moment. Les monstres étaient farouches, mais pas imbattable et il n'avait eu aucun problème à s'en débarrasser. Mais maintenant qu'il se trouvait devant la Cité des Anciens il devait avouer qu'il était plutôt impressionné. On lui en avait fait la description, mais ce n'était en rien comparable à ce qu'il avait devant les yeux. Les maisons coquillages, les arbres, tout semblait comme imprégné d'une aura, d'une présence. Il n'avait pas de souvenirs, il ne savait donc pas s'il avait déjà mis les pieds dans ces lieux, mais instinctivement il se dirigea vers une entrée en particulier. L'objet qu'il cherchait était dans ce village, où précisément il n'en savait rien, mais son esprit lui disait de commencer par ce coquillage géant.

Il s'enfonça dans les profondeurs du coquillage, cherchant du regard ce qu'il était venu chercher mais il fallait avouer que ce qu'il avait sous les yeux était plutôt déroutant. Un lac sous terrain s'étendait devant lui. Captivé par la brillance de l'eau il ne fit d'abord pas attention à la figure qui se trouvait sur l'autre rive de ce lac, mais lorsqu'il l'aperçu il stoppa son avance. Les cheveux argentés et l'aura qui entourait cet homme le désignait tout naturellement comme l'un des sujets de Jenova. Il en avait longuement entendu parlé, et à défaut de souvenirs il ne pouvait identifier correctement celui qui était devant lui. Un incarné ? Sephiroth lui même ? Dans les deux cas cela n'annonçait rien de bon. Il avait confiance en ses capacités mais pas arrogant au point de se croire invulnérable. Un reflet sur une lame attira son œil. L'épée était plus longue qu'un homme. C'était une arme remarquable et remarquée, que l'on n'associait qu'à un seul homme. Un homme qui aurait du être mort. Enfin qui était-il pour juger alors qu'il s'était lui même extirpé de sa propre tombe... Il s'approcha au ralenti de la rive, laissant une certaine distance entre lui et l'argenté.

« Quelle joie de te revoir, Zack… »

Les mots auraient pu être amicaux, mais rien dans cette voix ne transmettait une camaraderie quelconque.

« Sephiroth... J'aimerai pouvoir en dire autant. »

Entre l'absence de souvenir et la réputation que s'était forgée l'ancien Général, le plaisir -aussi faux soit-il- était loin d'être partagé. Il aurait de loin préféré croiser les membres de la W.R.O que celui qui avait failli détruire la planète. Et pourtant il ne le quittait pas des yeux, attendant avec une patience qu'il ne se connaissait pas, de voir ce que l'autre ferait. Zack n'avait techniquement aucune raison d'attaquer l'argenté. Les considérations du genre Paix Mondiale était bien loin pour quelqu'un qui avait passé les dernières années mort. Il ne savait même pas pourquoi Sephiroth s'était retourné contre la Shinra puis contre le monde. Les rumeurs qui couraient dans les taudis étaient toutes plus farfelues les unes que les autres, si bien qu'à part les faits avérés, il était difficile de savoir ce qui avait engendré un tel carnage. Et Zack se refusait de demander à Cloud. Il savait qu'il aurait très certainement de meilleures réponses, mais d'une part cela l'encouragerait dans ses tentatives de rapprochement et d'autre part... Il s'en moquait un peu.

« Sais-tu ce qui gisait au fond de ces eaux ? »

Le sourire de Sephiroth n'annonçait rien de bon, mais Zack se contenta d'un haussement d'épaules. Comment pourrait-il le savoir puisqu'il n'avait aucun souvenir. Enfin, pas que Sephiroth le sache lui. Zack répondit d'un sourire narquois.

« Oh le jeu des devinettes ! J'ai droit à un indice ? Il fallait me le dire qu'on aller se faire des petits jeux comme ça, j'aurais prévu le picnic. »

Bon, se moquer de celui qui se prenait pour un dieu n'était pas vraiment une bonne idée mais étrangement il avait cette envie profonde de taquiner l'argenté. Peut-être était-il devenu suicidaire ?

« Si je gagne je peux poser une question moi aussi ? En fait, tu sais quoi, je vais pas attendre. Qu'est-ce que tu fais ici ? J'avais cru comprendre que tu t'étais fait laminé par l'autre blond et que t'avais enfin passé l'arme à gauche... »

Le retour de Sephiroth avait-il un rapport avec son propre retour à la vie ? C'était impossible à savoir sans plus de détails mais c'était difficilement pensable qu'il ne s'agissait que d'une simple coïncidence. Après tout, les gens ne revenaient pas à la vie par un simple tour de magie.




EXORDIUM.



Dernière édition par Zack Fair le Ven 22 Sep - 0:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☄ Détenteur du Lifestream Fastpass
avatar
• Age : 32 ans
• Résidence : Cratère Nord
Gils : 169

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Lun 4 Sep - 0:52



►Take a handshake of carbon monoxyde
Good to see you, Zack
Sephiroth & Zack
« Oh le jeu des devinettes ! ... »

Il ne sait pas, songea aussitôt Sephiroth. Il est vrai que discuter de sa propre mort ne devait pas être monnaie courante dans la Rivière. Pour sa part, le cauchemar était trop occupé à l’empoisonner pour sympathiser. Néanmoins, d’après la mémoire reconstituée de Cloud dans laquelle sa mère avait allègrement plongé, et celle de Sephiroth parmi les morts, il semblait que Zack avait connu cette Cetra, lui aussi. C’était quand même un comble pour quelqu’un ayant autant de mépris envers les êtres inférieurs, d'en savoir plus sur eux qu’ils n’en savaient eux-même.

« Hm. Tu ne sais pas, tu n’es donc pas là pour elle », interpréta l’ange d'une aile en un murmure faussement pensif.

Et dans ce jeu des devinettes auquel aucun des deux ne jouait vraiment, le Cauchemar venait donc de laisser deux indices sinistres en quelques mots. Avant de rejoindre la Rivière, c’était le cadavre d’une femme qui gisait au fond des eaux. Une femme que Zack avait connu au point d’être susceptible de venir la chercher.

« Si je gagne je peux poser une question moi aussi ? En fait, tu sais quoi, je vais pas attendre. Qu'est-ce que tu fais ici ? J'avais cru comprendre que tu t'étais fait laminé par l'autre blond et que t'avais enfin passé l'arme à gauche... »

Lui aussi était doué pour les indices, Zack. “L’autre blond”. Cloud. Il en parlait avec un dédain bien loin de ce que l’argenté aurait imaginé de lui, pour le peu qu’il le connaissait. En fait, même s’il était physiquement identique à celui que Sephiroth avait affronté quelques années plus tôt, cet homme-là n’avait strictement rien à voir avec, que ce soit dans l’attitude, la façon de parler, ou même le regard. Tout comme lui-même, le brun n’avait donc pas de souvenirs sur cette vie antérieure qu’ils avaient un peu partagé. Quelle importance pour l’un comme pour l’autre ? Sephiroth était l’immuable, et Zack était comme poussière. Toutefois, il était signifiant aux yeux du Cauchemar ne serait-ce que pour son lien avec sa Némésis préférée. “Laminé”. Ses yeux félins se plissèrent légèrement, accentuant ainsi le fiel de son sourire. On ne lamine pas Sephiroth juste comme ça. Même s’il n’avait plus de mémoire, Zack devrait le savoir. Le cauchemar était bien là. Le sang et les larmes n’avaient pas fini de couler.

« Certes tu es le bienvenu ici » murmura t-il tandis qu’une vague expression d’ironie traversait furtivement les traits de son visage, « Mais c’est plutôt à moi de te demander ce que tu viens faire sur mes terres. »

Le Nord, les incarnés ainsi que les géostigmatisés lui appartenaient. A son sens, c’était plutôt toute la planète qui lui revenait de droit mais sa quête n’était pas encore achevée. Le Cauchemar avait encore des étapes à franchir, des ennemis à faire flancher. Partant de ce constat et du fait qu’il était déjà malvenu de vouloir mener l’échange avec Sephiroth, Zack était mal barré. En vérité, l’élu n’était même pas le moins du monde curieux sur les motivations du soldat à être venu jusqu’ici. Sa simple présence était une preuve supplémentaire que la Rivière était en crise, et cette information lui suffisait amplement. C’est pourquoi il ne lui laissa pas le temps de répondre et fondit sur lui aussi rapidement qu’une balle de revolver. En moins d'une demi-seconde, il se retrouva à quelques centimètres de lui, frappant du revers de l’épée. Masamune traça un demi-cercle net en direction de la source. Chacun des gestes de Sephiroth en combat alliait puissance, rapidité et élégance. Toutefois, son but n’était pas de découper le soldat en deux -ce serait fort dommage- et comme son orgueil l'empêchait de croire pleinement en Zack et ses réflexes, il avait dosé sa force pour éviter l’éventualité d’un tel accident. Ce qu’il voulait, c’était balayer l’homme du chemin et l’envoyer vers l’eau, tel une piqûre de rappel.

« Tu n’es pas de taille Zack. Tu ne l’étais pas avant, tu l’es encore moins aujourd’hui. »

Les humains avaient toujours ces petites choses dans leur botte secrète qui décuplaient leurs capacités et les rendait moins médiocres au combat. L’espoir stupide, l’honneur, le besoin viscéral de protéger quelqu’un, ces caractéristiques si futiles pour Sephiroth, mais si importantes pour eux, qui les obligeaient au dépassement de soi. Zack avait à peu près tout ça autrefois, mais aujourd’hui il l’avait perdu, il n’était plus le même. Pire encore, il avait de l’arrogance, or nul ne pouvait se permettre ce défaut s’il comptait vaincre et vivre, pas même Sephiroth - même si cette arrogance en question était telle qu'il s'en fichait royalement. Car aussi haut et fort qu’il pouvait le proclamer, non, il n’était pas un dieu. Pas encore. Et les dieux n’aimaient pas l’orgueil. Seul l’humilité accueillait leurs bonnes grâces. Tant que Sephiroth n’avait pas réduit à néant les barrières de cette planète, lui aussi, il pouvait connaître la défaite. Les deux hommes partageaient donc en cet instant ce point commun précis, cette faiblesse profondément recluse, à la différence que Sephiroth étaient le guerrier le plus puissant jamais formé, or Zack était Zack.

« Malgré ton déclin, tu peux encore servir, et les gens qui me servent doivent s’agenouiller. Nous procéderons donc de la manière suivante : tu ploies seul, ou je t’y aide », proposa t-il de cette voix grave suintant presque autant de suffisance que ce léger rictus retroussant le coin de ses lèvres.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



.:.

 
Shall I give you dispair ?
 
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
※ Back from the Lifestream ※
avatar
• Age : 23 ans
• Résidence : Taudis
Gils : 406

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Sam 9 Sep - 21:44

Good to see you


S'il avait su lorsqu'on lui avait proposé cette mission qu'il risquait de tomber sur Sephiroth en personne, il ne l'aurait certainement pas acceptée. Et il aurait probablement cassé la figure à l'inconscient qui avait eu le culot de la lui proposer. D'ailleurs, il le ferait sûrement s'il s'en sortait vivant. Mais ça c'était une autre histoire, car avec sa nouvelle tendance à se payer la tronche de celui qui avait pour mère une alien psychopathe et s'était auto-proclamé dieu, ce n'était pas gagné du tout. Mais pour une fois, sa bonne étoile faisait peut-être enfin son travail car l'argenté ne l'embrocha pas de Masamune suite à ses paroles. Zack ne voyait pas qui était cette personne que Sephiroth semblait évoquer, et pour être honnête, il préférait ne pas le découvrir si cela signifiait rester encore en compagnie de l'ancien général.

Il aurait aimé que Sephiroth réponde à sa propre question mais c'était apparemment trop demander. Ce n'était pas que Zack soit réellement curieux de savoir ce que l'autre avait prévu. Au vu de son passif, ce n'était pas très difficile à deviner. Et pourtant, peut-être que l'argenté aurait pu apporter quelque élément de réponse à sa propre présence sur Gaïa. Il ne savait pas pourquoi il était revenu à la vie, et le pourquoi de la question le taraudait beaucoup plus que le comment. Les détails techniques lui importaient peu au final.

Zack ne put s'empêcher un nouveau trait d'ironie à la question de Sephiroth sur sa présence sur 'ses terres'. L'ancien Soldat n'avait pas perdu de temps pour reprendre ses rêves de domination apparemment. « Oh, juste un peu de touris- » Il ne termina pas sa phrase que Sephiroth était déjà sur lui, peu soucieux de sa réponse. Il l'avait à peine vu bouger, alors qu'il ne l'avait pas quitté des yeux. Son temps de réaction était bon, excellent même, face à des monstres, mais face à celui qui avait fait trembler Gaïa entière, c'était autre chose. Il n'avait pas eu le temps de réfléchir, pas eu le temps de prendre une arme, juste l'espace d'un instant pour protéger son flanc de son bras, ce qui n'aurait pas servi à grand chose si Sephiroth avait utilisé le tranchant de sa lame. Mais au lieu d'être coupé en deux, il se retrouva juste propulsé dans le lac et son eau glacée. Pour le coup, il venait de se prendre une sacrée douche froide. S'il avait cru que Sephiroth était peut-être revenu à la vie diminué, il semblait bien que ce n'était pas le cas, son flanc douloureux pouvait en attester. Et pourtant, il savait sans avoir besoin qu'on le lui dise que Sephiroth n'y était pas allé à pleine puissance. Il s'était retenu. Comme un chat qui jouait avec une souris ? L'épuisant, la maltraitant jusqu'à ce qu'elle abandonne ?

« Tu n’es pas de taille Zack. Tu ne l’étais pas avant, tu l’es encore moins aujourd’hui. »

Le bord du lac était heureusement peu profond et il retrouva rapidement pied. « Merci pour la confiance, ça me réchauffe le cœur, tu n'as pas idée. » 'Tu ne l'étais pas avant' C'étaient-ils déjà affronté ainsi ? ... Sephiroth... Achève le Cloud... Zack secoua la tête avec une grimace. Il sentait déjà le mal de tête arriver. Pourquoi fallait-il que se soit dans une telle situation que sa mémoire décide de se rappeler à lui ? Malgré la douleur qu'il sentait monter dans son crâne, il ne pouvait pas perdre de vue le plus important. Sephiroth. S'il continuait à jouer avec lui il n'aurait bientôt plus à se soucier de sa tête, car elle ne serait plus attachée au reste de son corps.

« Malgré ton déclin, tu peux encore servir, et les gens qui me servent doivent s’agenouiller. Nous procéderons donc de la manière suivante : tu ploies seul, ou je t’y aide »

L'argenté ne semblait pas en avoir après sa vie, du moins pas pour le moment. Mais Zack avec ou sans souvenir, n'était pas du genre à courber l'échine devant le premier venu. Même si cet homme était Sephiroth. Même s'il risquait gros à résister ainsi.

« J'aimerais dire que les retrouvailles se passent pour le mieux, mais je dois avouer que ton sens de l'hospitalité laisse à désirer. Est-ce que tu traites tout tes invités ainsi ? Enfin, j'imagine que tu ne dois pas recevoir beaucoup de visite dans le coin. » Tout en parlant, Zack sortait lentement du lac, se retrouvant les deux pieds sur la rive. Pas que ça soit ce qui le sauverait, mais c'était toujours plus facile de réagir sur terre ferme que pataugeant dans l'eau.

« Qu'est-ce qui te fait croire que j'ai envie de te servir ? Ta dernière tentative de domination mondiale n'a pas été très concluante. Je n'ai pas très envie de me retrouver dans le camps des perdants. Je préfère passer mon tour si ça ne te dérange pas. »

Il ne quittait pas l'argenté du regard, prêt à encaisser ce qui n'allait certainement pas tarder à lui tomber au coin du nez. Sephiroth n'était pas connu pour sa bonté de cœur, et sans aucun doute, la proposition ne serait pas très bien vue. Il était prêt, et pourtant, sans prévenir son regard se brouilla, le transportant dans un autre lieu, un autre temps. Sephiroth. Un réacteur Mako. Une plaque : Jenova.

La proximité avec le pouvoir des Anciens et Sephiroth commençait à lui monter à la tête, faisant resurgir des souvenirs dont il n'avait pas besoin à l'instant précis. Il avait bien assez de problème pour ne pas avoir en  plus à gérer ce genre de flashbacks.



EXORDIUM.



Dernière édition par Zack Fair le Ven 22 Sep - 0:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☄ Détenteur du Lifestream Fastpass
avatar
• Age : 32 ans
• Résidence : Cratère Nord
Gils : 169

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Dim 17 Sep - 0:11



►Take a handshake of carbon monoxyde
Good to see you, Zack
Sephiroth & Zack
« Est-ce que tu traites tout tes invités ainsi ? Enfin, j'imagine que tu ne dois pas recevoir beaucoup de visite dans le coin. »

Un mince sourire énigmatique étira le coin des lèvres de l’argenté. Ironiquement, il avait bel et bien reçu la visite d’une ancienne confrère de Zack, ce qu’il se garda bien de faire savoir. De là à dire que Sephiroth ne se montrait pas hospitalier… c’était complètement faux. La jeune femme était d’ailleurs repartie avec un cadeau. Zack aussi ne tarderait pas à recevoir son présent. Un peu plus tôt, de la pointe de Masamune, Sephiroth avait corrompu la source des particules de son nouveau fléau. La fameuse néo-geostigma. Ce n'était donc pas un hasard s’il avait décidé que Zack doive y faire trempette. Le diable ailé testait cette forme de contamination pour la toute première fois, si bien que la seule façon de vérifier si l’infection avait fonctionné était de donner l’ordre. La question pouvait donc être réglée aussitôt, il pouvait décider maintenant de prendre le contrôle, de voir dans quelle mesure Zack y était réceptif. Les victimes avaient pour point commun de ne pas savoir qu’elles étaient porteuse du virus, d'avoir leur propre volonté mais d’agir malgré elles selon celle de leur dieu. Ce fléau était, en outre, la définition d'impuissance. Cependant, Sephiroth était toujours d’humeur fort joueuse quand il avait affaire à des proies de l’envergure de Zack. Alors il comptait jouer.

« Qu'est-ce qui te fait croire que j'ai envie de te servir ? Ta dernière tentative de domination mondiale n'a pas été très concluante. Je n'ai pas très envie de me retrouver dans le camps des perdants. Je préfère passer mon tour si ça ne te dérange pas. »

Sephiroth tiqua subtilement. Le léger plissement de son regard se voulait sceptique, comme s’il ne comprenait pas un détail dans le discours du brun.

« … Mais tu es un perdant, Zack », précisa t-il alors calmement, pointant ce petit quelque chose qui rendait ses dires un peu bancals. « Et une piqûre de rappel s’impose. »

Le soldat avait perdu deux fois, la première face à lui, la deuxième en mourant il ne savait comment. Compte tenu des enjeux de chacun, et de la volonté de Sephiroth à garder sa chère némésis en vie jusqu’à la fin de l’espèce humaine, cela perturbait quelques peu les pours et les contres quant à la place d’ultime perdant, entre eux deux, dans la balance de la vie. Toutefois, si on se référait à la balance de l’instant présent, il fallait peut-être avoir pitié pour ce chiot égaré. Dès qu’il sentit que l’homme n’était pas parfaitement avec lui, ce qui était une insulte, l’argenté lança l’attaque pour l’obliger à revenir, à lutter, à savoir ce qu’il risquait en détournant son attention de lui. Il n’était pas question d’infliger à Zack de sérieux dégâts, ce serait dommage au vu des projets qu’il avait pour lui, simplement de le blesser, de voir du sang couler, et de retarder un peu l’échéance. Sa défaite inévitable. Son asservissement. Il le blessa, donc, tailladant habilement le corps du soldat au fil des attaques, bien qu'aucune ne fût fatale.

« Hm. C’est tout ce que tu as ramené avec toi ? », demanda t-il moqueusement, entre deux assauts aériens.

Le jeu s’achèverait donc là. Lorsque Sephiroth fondit à nouveau, ce ne fut pas sur lui, mais sur l’arme de Zack qu’il percuta de sa Masamune pour la planter profondément dans le sol. Durant le mouvement, l’argenté avait fermement saisi de sa main libre la mâchoire du soldat. Ce dernier put entrevoir, pendant ce quart de seconde où le Cauchemar se trouva à côté de lui, son fin rictus narquois et ses pupilles félines subrepticement dilatées. Ce moment de flottement, ce bref échange tandis qu’il avait tourné le visage vers lui, vola en éclat la seconde d’après lorsqu’il rabattit violemment la tête de Zack dans l’eau peu profonde de la source et l’y maintint fortement. La deuxième façon d’être certain de la contamination de l’homme était celle-ci. La plus amusante. Qu’il boive la tasse et s’étouffe avec ce poison. Écrasant son ventre du genou, Sephiroth plaça vicieusement la lame de Masamune sur sa gorge pour le dissuader de trop bouger au risque de se la trancher lui-même. En tant qu’ex-soldat dopé au mako, le brun pouvait tenir sous l’eau bien longtemps, c’est pourquoi Sephiroth attendit très patiemment de le sentir faiblir. Il n'éprouvait aucune compassion, aucun semblant de pitié devant la souffrance de son ancien camarade. Au contraire, le cauchemar jubilait, car tel était le sort mérité de cette race misérable, de ces êtres qui les avaient bafoués, Jenova et lui. Ton tour viendra Cloud. Après un long moment, le cauchemar consentit enfin à laisser Zack sortir la tête de la source, le tenant à distance pour ne pas se recevoir les éventuels jets d’eau qu’il aurait besoin d'expulser.

« Là, tu as eu peur ? », nargua t-il, sa voix profondément calme suintait de suffisance.

Sur ce, il se redressa sèchement en jetant Zack sur la rive. Ramenant le bras le long du corps, l’argenté revint sereinement vers lui en le regardant cracher ses poumons. Une fois à son niveau, il se pencha et attrapa sa nuque d'un bras pour le relever et l’obliger à tenir sur ses jambes. « Calme », ordonna t-il silencieusement en plantant son regard cruel dans le sien. Se rapprochant ensuite de sa proie, il ramena les lèvres près de son oreille.

« À genoux, Zack », y murmura t-il perfidement en détachant chaque mot.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



.:.

 
Shall I give you dispair ?
 
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
※ Back from the Lifestream ※
avatar
• Age : 23 ans
• Résidence : Taudis
Gils : 406

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Ven 22 Sep - 18:58

Good to see you



Alors qu'il y a quelques temps il aurait tout donné pour retrouver ne serait-ce qu'une bribe de souvenir, ses dernières rencontres tendaient à lui prouver qu'il était peut-être mieux de ne rien savoir et de continuer sa vie paisiblement. Enfin, aussi paisiblement que pouvait être la vie d'un mercenaire dans un monde où les monstres côtoyaient les humains. Rencontrer Cloud avait été un hasard peu sympathique au vu de ce qui s'était passé. Rencontrer Sephiroth était un cauchemar éveillé. L'argenté n'avait aucun égard pour les humains, et même si apparemment les deux s'étaient connu dans ce qui aurait pu être une autre vie en ce qui les concernait, Zack n'avait droit à aucun traitement de faveur pour cela. À moins que le simple fait de ne pas encore être mort en était justement un.

Son commentaire sur le camp des perdants ne fut pas apprécié. Il ne savait même pas pourquoi il continuait sur cette voie. Sûrement Sephiroth allait bientôt se lasser de ses commentaires impertinents et l'embrocher façon kebab. Zack lui même fronça des sourcils lorsqu'il fut qualifié de perdant. Certes sa situation n'était pas vraiment élogieuse, mais il trouvait qu'il ne s'en sortait pas si mal pour l'instant. Non ? Les paroles de Sephiroth n'impliquait rien de bon, si bien qu'il ne perdit pas de temps à dégainer son épée. Il ne se faisait pas d'illusion sur la valeur de son épée achetée bon marché contre Masamune, mais cela lui permettrait peut-être de rester en vie un peu plus longtemps.

Mais pas le temps de réfléchir d'avantage que sa tête se retrouvait plongée dans le brouillard de souvenirs d'avant son retour parmi les vivants. Toute personne normale aurait attendu que le brun retrouve ses esprits, mais Sephiroth choisis cet instant précis pour se rappeler à lui. L'argenté n'était pas quelqu'un que l'on pouvait choisir d'ignorer ne serait-ce qu'une seconde, que cela soit volontaire ou non. Zack n'eut qu'un instant pour parer l'attaque que Sephiroth venait de lancer sur lui et en toute objectivité c'était un réflexe plutôt qu'un acte conscient. Mais cela avait au moins eu le mérite de le faire sortir du brouillard et de tenter d'échapper aux attaques qui venaient de toute part. Zack réussissait à en esquiver certaines mais bien trop peu, et bientôt son sang coulait de nombreuses écorchures. Un novice aurait pu croire que le brun tenait une bonne défense mais quiconque avec un minimum d'entraînement verrait qu'il ne s'agissait là que d'un jeu pour Sephiroth. Aucune de ses attaques n'était mortelle et les rares ripostes de Zack étaient écartées telles les coups peu dangereux d'un enfant. Et Zack se demanda l'espace d'un court instant comment Cloud avait-il bien pu survivre et encore plus battre un homme pareil. Le blond cachait plutôt bien son jeu. Mais il n'avait pas le temps de se laisser distraire par d'autres pensées, l'adversaire qu'il avait face à lui /et encore pouvait-on réellement parler d'adversaire quand celui-ci ne faisait que jouer avec vous/ réclamait toute son attention. Et encore une fois, Sephiroth se moqua de lui de sa façon si condescendante.

« Hm. C’est tout ce que tu as ramené avec toi ? »

Ce n'était pas les quelques potions qu'il avait avec lui qui changeraient grand chose à la situation. Il ne s'était pas exactement préparé à une lutte avec Sephiroth lorsqu'il avait préparé son sac de voyage. Il refusa pour autant de perdre de son sarcasme même s'il avait le souffle court des efforts qu'il fournissait à parer les attaques de l'autre. « Oh j'ai quelques bières dans mon sac si tu veux ! » Bon c'était faux, mais il aurait pu !

Le choc de l'arme de Sephiroth contre la sienne fut si violent que Zack ne réussit pas à garder son épée en main et elle alla se planter dans le sol, inutile à son porteur. Le combat se terminait pour lui, c'était indéniable. La poigne de Sephiroth sur sa mâchoire fut une surprise dont il n'eut pas le temps de se remettre. Un fragment de temps pour voir l'amusement sur les traits de l'argenté et brusquement, avant même qu'il puisse réagir, il se retrouvait la tête sous l'eau. L'emprise de Sephiroth et son genou dans le ventre empêchait le brun de remonter à la surface, ce qui ne l'empêcha pas d'essayer mais la froideur de Masamune sur sa gorge lui fit vite comprendre que de trop remuer ne lui apporterait rien de bon. Sa main droite agrippa le poignet de l'argenté pour lui faire lâcher prise, mais cela ne semblait pas avoir plus d'effet que les coups de poings qu'il assenait sur la jambe qui le retenait. Il n'avait jamais chronométré son temps d'apné, mais les secondes paraissaient tellement longue lorsque l'oxygène ne remplissait plus vos poumons. Plus le temps passait -si lentement- et plus les coups se faisaient faible, jusqu'à ce que ne tenant plus sa bouche s'ouvrit malgré lui. Il lui sembla avaler la moitié du lac avant qu'enfin l'argenté ne le laisse émerger.

Il ne put répondre à la provocation de Sephiroth, trop occupé à vider ses poumons de toute cette eau qui les encombrait. Il crachait encore qu'il se sentit projeté à travers les airs pour atterrir sur le sol ferme de la rive. Il n'avait pas la force de se relever pour le moment, mais Sephiroth s'en chargea pour lui, le saisissant par la nuque. /Tel un chiot./ Les jambes tremblotantes encore de ce qu'il venait de subir, il réussit à tenir sur place, la respiration saccadée et le regard furieux. Il ne savait pas à quoi jouait Sephiroth, il ne voulait même pas le savoir en fait, mais il voulait que ça cesse, immédiatement. Il n'était pas venu pour être le pantin d'un être malicieux en manque de marionnettes. Mais c'était apparemment tout ce qu'il était... Un regard, un murmure au creux de l'oreille et Zack, incrédule d'avoir obéit se retrouvait à genoux avant même d'avoir l'idée de protester.

« Qu'est-ce que tu m'as fait ! C'est quoi ce bordel ? » Dire qu'il était furieux aurait été un euphémisme. Zack n'avait jamais senti une telle colère en lui. Et plus il tentait de se relever sans succès, plus la colère s'intensifiait. Ses mains se plantèrent dans le sol, poussant de toute sa force, mais rien n'y faisait. Ses jambes tremblaient, mais ne bougeaient pas d'un pouce. Son regard remonta vers celui qui pouvait maintenant le toiser de toute sa hauteur, luisant de colère, d'incompréhension et d'un soupçon de peur, bien qu'il essayait de le cacher sous des paroles braves. « Qu'est-ce que tu veux Sephiroth ? Si tu voulais tant que ça que je reste, il suffisait de me le demander gentiment. J'ai rien contre les pique-nique en bord de lac, mais il faudrait vraiment revoir tes manières. »

Son incapacité à se lever le rendait plus que nerveux. Déjà qu'il n'en avait pas mené large lorsqu'il était en pleine possession de ses moyens, si l'argenté pouvait l'empêcher de bouger d'une simple parole il ne donnait pas cher de sa peau. Mais il n'aurait pas été lui même s'il n'avait pas continué à paraître insouciant. « Si tu as besoin d'amis, j'suis sur qu'on peut t'en trouver quelques uns. Doit bien avoir quelques psycho qui aimerait se faire dominer par un type de ton genre. Mais tu vois, c'est pas trop mon truc personnellement, donc si tu pouvais juste ~ » Il ne termina pas sa phrase verbalement, signalant juste d'un geste de la main sa position. Après tout, ce qu'il voulait n'était pas bien difficile à comprendre.


EXORDIUM.


.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☄ Détenteur du Lifestream Fastpass
avatar
• Age : 32 ans
• Résidence : Cratère Nord
Gils : 169

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Sam 30 Sep - 14:22



►Take a handshake of carbon monoxyde
Good to see you, Zack
Sephiroth & Zack

Inutile de le redire une seconde fois, le soldat plia aussi facilement qu’une brindille entre deux doigts. Sephiroth le toisa de haut un court instant, mais sitôt que son vis-à-vis se mit à râler, il s’en détourna. Malgré l’expression éternellement suffisante de son visage, il était un peu déçu du comportement de l’humain qui, par ses jérémiades, se décrédibilisait non seulement lui-même en tant que guerrier mature et accompli, mais décrédibilisait du même coup la portée de l’exploit de Sephiroth - corrompre un ex-first, ce n’était pas rien. Le Cauchemar regrettait presque l’ancienne version de Zack, ce soldat gonflé à bloc d’un honneur inébranlable en toute circonstance, du moins durant le souvenir qu’il avait de leur dernier combat. Peut-être que celui-là n’aurait pas ployé malgré l’infection, l’argenté ne saurait jamais. Hm, ce n'est plus ce que c'était, en tout cas. Comme il s’éloignait de quelques pas, Zack crut judicieux de pousser la témérité un peu trop loin par la force de ses élucubrations. Etait-il en train de se payer la tête du plus grand danger de cette planète ? Si l’infection lui avait grignoté les terminaisons nerveuses, ce serait fort dommage… pour lui.

« …donc si tu pouvais juste… »

Il n’avait pas fini sa phrase, et Sephiroth se dit qu’il était préférable de ne pas lui laisser l’occasion de reprendre la parole dans l’immédiat. Le petit chiot venait de perdre de vue que même en ne l’ayant plus en face, il était toujours à portée de sa Masamune. Celle-ci fendit l’air au demi-tour de son propriétaire, traçant une ligne nette sur la gorge de Zack qu’elle trancha sévèrement. Un humain lambda serait mort sur le coup. Lui, en tout cas, venait d’avoir son sifflet coupé et beaucoup de sang perdus d'un seul giclement. L’arme effectua un furtif demi-cercle et frappa la tête de Zack de son plat pour le coucher au sol. Telle était sa place.

« Respecte ta vie, soldat » Suite à cette invitation à se régénérer –et à faire moins de bruit avec sa bouche-, il ajouta : « S’il te prend encore l’envie de raconter des inepties, rappelle-toi que tu n’es pas indispensable. » Rappelle toi qu’à tout moment, tu peux mourir.

Le Cauchemar n’était pas là pour rire et cela mettait les choses au point. Ces humains étaient des êtres indignes de vivre, indignes de lui parler comme à un égal et leur stupidité n’était pas une excuse pour ignorer ce fait. Car Zack était probablement moins brillant qu’il ne le fut, pour se montrer aussi désinvolte. Voilà qui devrait probablement lui passer l’envie de parler de bière, pique-nique ou amitié. Non pas que Sephiroth eut prêté grande attention à ses bavardages, l’argenté volait un peu plus haut que tous ces discours de bas étage, il était cependant sensible à l’insouciance de son ennemi. La seule question de Zack qui avait du sens, celle concernant les intentions de Sephiroth, s'était retrouvée noyée dans tout son flot de sottises. L'argenté y répondrait bien à un moment ou un autre, mais chaque chose en son temps. Il était à une étape importante d’expérimentation. Ses aptitudes venaient de se révéler concluantes sur un ex-1st class dopé à la mako, un modèle stupide certes, mais tout de même un modèle de force. Longeant quelque peu la rive, il s’arrêta devant la Buster Sword dont la lame était profondément plantée dans le sol et l’en retira d’un geste fluide. Lorsqu’il se tourna de nouveau vers Zack, il feignit une légère surprise, comme s’il ne comprenait pas pourquoi le brun ne s‘était pas déjà relevé, la plaie de son cou n’étant plus à vif. Plissant légèrement son regard félin et narquois, Sephiroth marcha de nouveau vers sa proie.

« Eh bien, relève-toi » s’amusa t-il. Arrivé à son niveau, il lui tendit son arme. « Tu seras sage désormais, n’est-ce pas Zack ? », demanda t-il en un murmure caressant.

Le fin sourire mauvais retroussant le coin de ses lèvres ne présageait rien de bon. Son pouvoir de marionnettiste semblait parfait en tout point et il était temps pour Zack de constater pleinement la dépossession de son libre-arbitre. Alors qu’il venait de la lui rendre, Sephiroth saisit la Buster par la lame et la porta au niveau de sa propre gorge en relevant un regard malicieux vers Zack. On aurait dit qu'il l'invitait à frapper, à se venger, mais il n'en était rien. Le Cauchemar pouvait pousser la provocation autant qu’il voulait, blesser Zack autant qu’il voulait, le puppy ne pouvait plus rien contre son nouveau maître. Laissant s'écouler suffisamment de secondes pour que le soldat réalise l'ampleur de son impuissance, Sephiroth repoussa ensuite sèchement l'arme de la sienne.

« Maintenant que tout est en règle, passons à ce qui m'intéresse. Je crois que la Cetra est déjà revenue parmi nous ... »

Son regard cyan s’échappa un bref instant vers la source comme pour un rappel : celle qui gisait au fond des eaux. Sephiroth n'était pas certain de ce qu'il avançait, mais du moins commençait-il à le pressentir de plus en plus comme tel. Il y avait des chances que cet instinct soit lié à sa mère parcourant la Rivière, auquel cas il avait nécessairement raison. Son pouvoir contraignait Zack à se souvenir au moins du visage d'Aerith Gainsborough, sans quoi il ne pouvait réaliser sa prochaine mission. C'est ainsi qu'il en constaterait les limites : pouvait-il forcer quelqu'un à se souvenir ?

« Ton devoir est de la retrouver et de l'amener ici. Fais-lui payer ses offenses, mais veille à ce qu’elle reste en vie. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



.:.

 
Shall I give you dispair ?
 
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
※ Back from the Lifestream ※
avatar
• Age : 23 ans
• Résidence : Taudis
Gils : 406

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Ven 6 Oct - 17:49

Good to see you



Il l'avait su dès le départ, jouer les idiots et se moquer de Sephiroth ne lui attirerait rien de bon. L'argenté finirait bien par se lasser de ses moqueries et le moment était finalement arrivé. Non content de l'avoir fait s'agenouiller comme un vulgaire serviteur, Sephiroth lui trancha la gorge en récompense de son flots de paroles inutiles. Il avait à peine eu le temps de voir la lame de Masamune arriver vers lui et encore moins le temps d'esquiver. Ses yeux s'écarquillèrent au flot de sang qui jaillit brusquement. Trop occupé à tenter d'endiguer l'hémorragie de ses mains, il ne vit absolument pas le second coup, celui porté à sa tempe et qui le fit basculer à terre. Assez fort pour le déséquilibrer, mais pas assez pour lui faire perdre connaissance. Il ne savait pas s'il devait s'en montrer reconnaissant ou non. Ça aurait été sûrement beaucoup plus facile pour lui s'il avait été assommé et s'était vidé de son sang, car il était certain que ce n'était que le début d'un long cauchemar. Si Sephiroth avait voulu le tuer, il aurait pu le faire, ce n'était qu'un avertissement. Et les paroles de l'argenté ne firent que le confirmer.

Sa materia n'était pas de haut niveau et sa plaie mit ce qui lui parut une éternité pour se refermer. Malgré ses mains couvertes de sang, son propre sang lui criait une partie de son esprit, il pouvait sentir la fine ligne de cicatrisation sur sa peau. Cela disparaîtrait bien assez vite, mais en attendant cela servirait à lui rappeler les conséquences de jouer l'idiot avec un psychopathe. Allongé sur le sol, il se contenta de reprendre son souffle en lançant un regard noir à celui qui l'ignorait royalement. Avec un frisson d'appréhension il le vit s'approcher de son épée. Il ne voulait pas savoir ce que Sephiroth avait encore en réserve pour lui. Au risque de paraître puéril, il voulait simplement rentrer chez lui mais il doutait que se serait possible maintenant que l'ex Général lui avait mis la main dessus. Sur lui et son épée, qu'il ramena avec lui. Masamune ne lui était plus suffisante, il avait besoin de piquer l'épée des autres maintenant ?

Zack ne s'amusait pas du tout des fausses réactions de l'argenté. Son petit air surpris à le voir ainsi par terre n'avait rien de drôle, puisque c'était lui qui l'y avait mis. Et lorsqu'il lui demanda de se relever, c'était comme si les fils coupés d'une marionnette avaient enfin été rattachés, lui permettant à nouveau de bouger. Sans se le faire dire une seconde fois, il se remis donc sur pied, son regard ne quittant pas l'homme. Il fut réellement surpris de voir la garde de sa propre épée lui être tendue. D'accord ce n'était pas comme s'il avait causé énormément de dégâts à l'argenté lorsqu'il avait été en possession de son arme, mais de là à lui rendre. Au vu de leur proximité et la longueur de Masamune, si Zack venait à attaquer assez rapidement, il avait une chance de blesser sérieusement Sephiroth. L'argenté n'avait aucun doute en ses propres capacités apparemment.

C'est avec un sourire ironique que Zack se saisit de son arme et répondit à la question -très certainement purement rhétorique-. « Sage comme une image, ouais. » Mais alors qu'il mourrait d'envie de plonger sa lame dans le ventre de Sephiroth, sa main refusa de bouger et le sourire disparu de ses lèvres. Que se passait-il à la fin ?! Pourquoi était-il incapable d'exécuter les ordres que son cerveau lui fournissait. Il n'était pas paralysé puisqu'il pouvait bouger. Sa main gauche se serrait et desserrait sans problème, mais son bras droit refusait de porter le moindre coup à l'homme qui lui faisait face. Et comme pour prouver qu'il n'avait absolument rien à craindre de Zack, Sephiroth alla jusqu'à poser la lame contre sa propre gorge. C'était le moment rêvé pour attaquer. Il n'y avait aucune chance d'esquiver un tel coup. La main du brun tremblait, tout son corps tentait de se révolter contre ce qui le maintenait immobile, mais rien n'y faisait, il était dans l'incapacité totale de porter le moindre coup à l'argenté. La réalisation de ce qui venait de lui être fait frappa Zack de plein fouet. Il ne savait pas comment Sephiroth avait réussi ce tour de magie, mais il l'avait transformé sans problème en un pantin dont il tirait les ficelles. « Qu'est-ce que tu m'as fait bon sang ! » S'il n'avait le contrôle de ses gestes, il avait toujours celui de sa bouche, même si cela ne l'avancerait pas à grand chose.

Son point à présent prouvé, Sephiroth ne s'embarrassa pas de plus de formalités et repoussa l'épée devenue inoffensive contre lui. Il passa rapidement à un autre sujet, un sujet qui n'avait aucun sens pour le brun au premier abord. « La Cetra ? » Il avait entendu parler de ces êtres, mais ils avaient tous disparu depuis bien longtemps. Enfin, Sephiroth et lui étaient aussi censé être morts, donc rien n'était plus impossible. Le regard félin se porta sur le lac et Zack comprit la référence au début de leur rencontre. Une Cetra avait reposé dans ce lac. Une Cetra qu'il avait du connaître, sinon Sephiroth n'aurait pas pris la peine de lui poser la question auparavant. « Mais de qui tu parles ? » À peine avait-il prononcé ces mots qu'une image s'imposa dans son esprit, le visage d'une jeune fille brune aux yeux verts. Cette simple image fit resurgir des souvenirs que le brun ne savait pas posséder. Un visage souriant, les yeux plein de joie alors qu'elle s'occupait de ses fleurs. Des bras réconfortants qui l'enlaçaient alors qu'il pleurait toutes les larmes de son corps. Une voix chantante, alors qu'elle acceptait un rendez-vous avec lui. « Aerith. » Elle s'appelait Aerith. Aerith était morte. Aerith était apparemment revenue. Aerith connaissait Sephiroth. Les souvenirs étaient flous, mais Sephiroth et Aerith ne s'étaient jamais rencontrés de son vivant. S'ils s'étaient connu par la suite, cela n'annonçait rien de bon. Et en effet, les paroles de l'argenté firent l'effet d'une douche froide au brun. Puis la colère monta. « Ses offenses ? Elle t'as jeté un bouquet de fleurs au visage ou quoi ? Ce n'est qu'une simple fleuriste, pourquoi t'intéresse-t-elle autant ? »

Il rangea son épée dans l'étui sur son dos, puisqu'elle ne lui était d'aucune utilité. « Je n'ai aucun devoir envers toi Sephiroth et je refuse de faire du mal à qui que se soit pour te faire plaisir. Et surtout pas à Aerith. Je n'irai pas à la chasse à l'homme pour toi. » Il avança d'un pas, mourant d'envie de mettre son poing dans le visage suffisant de l'argenté mais incapable de le faire. Le mieux qu'il réussit fut d'empoigner sa veste, ce qui était un assez grand exploit au vu des tremblements qui agitaient sa main... « Peu importe ce que tu m'as fait, je ne te dois absolument rien. Je refuse de jouer à tes petits jeux pervers. » Il ne savait à quel point ses actions étaient contrôlées par Sephiroth et il ne voulait pas le découvrir en blessant celle qui avait sûrement été la fille la plus importante de sa vie, s'il pouvait se fier à ce qu'il en avait ressenti.


EXORDIUM.


.:.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
☄ Détenteur du Lifestream Fastpass
avatar
• Age : 32 ans
• Résidence : Cratère Nord
Gils : 169

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   Mer 18 Oct - 22:50



►Take a handshake of carbon monoxyde
Good to see you, Zack
Sephiroth & Zack

Sage comme une image, il l’était désormais. Incapable de porter le moindre coup contre son nouveau maître. Un poison logé dans son cerveau handicapait ses capacités motrices, asservissant ses moindres gestes sans que la force de sa volonté ne lui suffise à lutter. Une seconde fois, Zack demanda ce que le Cauchemar lui avait fait, mais la réponse n’était-elle pas évidente ?

« Tu es en mesure de te répondre tout seul, soldat »
, déclara t-il d’un ton serein contrastant avec la révolte du brun.

En lui exposant sa mission, Sephiroth s’abstint d’y ajouter les détails qui auraient pu être utiles à sa mémoire défaillante. Ainsi la forçait-il à travailler, sans pour autant être certain du résultat. Ce brave garçon avait le mérite de lui servir d’expérimentation, en plus d’être une arme de choix contre sa tendre némésis.

« La Cetra ? » Les yeux félins de Sephiroth se plissèrent légèrement d’intérêt car, même si l’homme semblait encore perdu, il voyait à son regard qu’il établissait déjà mentalement quelques liens. « Mais de qui tu parles ?  ».

L’argenté ne répondit rien. Il le sondait sans ciller avec ce calme olympien, presque hypnotique. Peut-être était-il en train d’échouer et Zack ne se souviendrait vraiment de rien, mais…

« Aerith. »

L’ombre d’un sourire narquois empreignit furtivement ses traits. Le soldat alla néanmoins en régression en la renvoyant au rang de simple fleuriste, alors que Sephiroth venait de la qualifier de "Cetra" quelques secondes plus tôt. Par conséquent, la caractéristique principale d'Aerith ne concernait en rien ses compétences commerciales, en attestait le fait que le Cauchemar ne l’avait pas appelé par son prénom, contrairement à Zack.

« Pourquoi t’intéresses t-elle autant ? », conclue finalement Zack, ce à quoi il eut pour toute réponse :« Je te trouve bien lent. »

En soi, elle ne l’intéressait pas, Aerith. Elle pouvait bien mourir si cela ne risquait en rien de compromettre ses projets... mais ce n’était pas le cas. De ce fait, il voulait qu’elle vive pour que sa mort ne lui fasse pas obstacle à nouveau. Sephiroth n’avait réussi qu’une seule fois à retrouver l’intégralité de sa force en revenant parmi les vivants, mais l’équipe d’AVALANCHE au complet, aidé par Aerith, avait réussi à le coucher lui, ainsi que ses plans de destruction. Bien qu’il avait à nouveau pas mal de fléau, de malveillance et de force à revendre, non, Sephiroth n'était pas égal au temps de sa force divine, le Safer.

Malgré le geste assez soudain du brun, le cauchemar l’observa sans broncher rengainer son épée qu’il ne pouvait lever contre lui désormais. Zack avait beau manifester un ferme refus, contre un ordre de son maître, il ne pouvait rien. Pour l’heure, du moins. Le démon manipulateur soutint son regard, l'expression condescendante. Puis, il saisit la main qui avait empoigné son manteau de cuir dans la sienne. Il l'en écarta et la prise qu’il exerça fut puissante, proche de briser les os, sans pour autant franchir le pas. Car Zack aurait besoin de cette main pour accomplir sa mission. Ignorant royalement ses vaines protestations, et comme si le brun n’avait rien dit de plus que « Ok », Sephiroth esquissa un mince sourire à la fois provocant et sournois lui donnant un air vaguement enjôleur :

« Tu feras de ton mieux pour ne pas me décevoir Zack, j'en suis persuadé », murmura t-il avant de libérer sa main. Dans cette voix grave et ce ton caressant, une menace latente, inquiétante. Puis un dernier mot : « Va. »

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne



.:.

 
Shall I give you dispair ?
 
©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Good to see you, Zack...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Good to see you, Zack...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1.06 All Good Things Must Come to an End
» Good Morning England - Demande de partenariat
» Zack Fair.
» Kit pour Zack Sykes.
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Nord :: Cité des Anciens-
Sauter vers: