AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Ven 23 Juin - 13:33

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


« Juris,
Les disparitions qui hantent Edge commencent à inquiéter sérieusement la population. Je viens juste d'être engagée par un comité de famille des disparus pour mener l'enquête. Mon premier réflexe a bien sûr été de dresser le profile des victimes, malheureusement, il n'y a pas grand chose qui les relis … la tranche d'âge est aussi large que les groupes sociaux touchés. Les victimes ont entre seize et quarante ans et étaient en bonne condition physique avant leur disparition. Je suis maintenant en train d'essayer de savoir si les disparitions se sont produites dans une zone particulière, c'est un peu difficile de récolter ce genre d'information, mais pour le moment, les réponses que j'ai trouvé m'ont montré que les gens ne se faisaient pas vraiment enlever dans Edge même. Les gens qui disparaissent avaient toujours affaire à l'extérieur de la ville, à savoir maintenant si c'est les taudis de Midgar qui sont en cause … ou quelque chose d'autre, plus loin ou plus proche.
J'ai envoyé un message à Reno, les disparitions et ce genre de chose, ça a toujours été la spécialité des Turks, je pense qu'il pourrait peut-être m'apprendre quelques trucs … faute de mieux, j'emmène mon set de carte, après un verre ou deux, je pense pouvoir le convaincre de m'affronter une nouvelle fois au poker. Peut-être que je devrais le laisser gagner un jour, histoire de mieux pouvoir le plumer à long terme … mais j'ai très envie de voir jusqu'où pourrait aller sa persévérance. »


Comme cette soirée de fin d'été était plutôt douce, la petite blonde ne se chargea pas d'un de ses nombreux imperméables centrés et se contenta d'un haut à manche trois-quart pâle au fondu mauve aux extrémités des manches. Une jupe mi-longue en jean, des bottes blanches et noires, des mitaines noires, son traditionnel bandeau blanc dans les cheveux et sans oublié ses armes ainsi que sa ceinture à sacoches, elle était prête pour sortir.

— Miiiiih !!

Ah oui, le chaton. La petite boule de poile n'était là que depuis quelques jours et demandait beaucoup d'attention à sa nouvelle maîtresse. Elle eut beau lui servir un peu de lait et des croquettes, l'animal persistait à lui sauter dans ses jambes et à vouloir la suivre dehors. Elle poussa alors un soupir de résignation et improvisa un harnais avec un vieux holster en tissu léger qu'elle trouva au fond d'un coffre d'armement. Elle relia le tout à une bandoulière de sac à main en guise de laisse et pu enfin sortir avec le chaton.

— T'as intérêt à te tenir tranquille.
— Miiiiiiih.

Une fois au rez-de-chaussée, elle tenta de laisser le chaton marcher à ses côtés, mais avec ses pattes minuscules il était d'une lenteur affligeante ! De toute façon, il ne tarda pas à sauter sur une de ses jambes pour commencer à grimper jusqu'à sa jupe. Là, elle l'attrapa et le posa sur son épaule et s'il n'avait pas le poile aussi soyeux et la frimousse aussi adorable, il aurait facile pu passer pour un rat, car il ne avait clairement la taille.
C'est ainsi qu'elle se rendit dans un bar de Edge, le Jonny's Paradise. Reno n'était visiblement pas encore arrivé, bien qu'elle soit elle-même déjà en retard. Elle prit donc une table à l'écart et commanda un verre de vodka. Elle demanda également un ramequin vide, où elle versa un peu de lait pour chaton, car elle avait toujours une petite conserve de ce breuvage sur elle depuis qu'elle avait adopté la créature. Bien installée avec son verre de Vodka, le chaton posé sur la table en train de laper son lait, elle avait sorti son PHS pour fouiner dans les actualités récentes et envoyer un message à Reno : « Tu fous quoi, t'es tombé dans une bouche d'égout? » 



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Dim 25 Juin - 20:15

Vissé à sa chaise avec un visage des plus ennuyés, Reno n'en menait pas large, appuyé lourdement contre le dossier. Travailler sur le terrain était une chose, devoir gérer de la paperasse en était une autre, oh combien désagréable. Il ne s'appelait pas Tseng, pour supporter cela, et ce dernier avait cru bon de faire de lui sa secrétaire du jour. Le fait qu'il ait innocemment baillé aux corneilles devant lui n'était pas anodin dans cette décision. Mais le rouquin n'avait pas la patience, ni la motivation pour rester des heures durant à griffonner des pattes de mouche ou pianoter sur un clavier avec un air vitreux. Il se sentait peu à peu devenir chèvre, chose qu'il ne constata qu'au moment où son PHS attira son attention. Il réalisa alors qu'il venait de fixer le mur pendant une durée indéterminée et ne sut pas tout de suite s'il devait s'en inquiéter.

Reanbell. Ce n'était pas si fréquent de voir s'afficher ce nom, aussi ne fut-il pas surpris de voir qu'elle réclamait sa présence dans la soirée. Un sourire malicieux aux lèvres, il lui indiqua qu'il serait présent, et lâcha un soupir du fond des âges en contemplant le bureau qui se moquait ouvertement de lui. Il ne demandait qu'à sortie de cet enfer, et bien que la blonde ait partiellement permis cela, il avait encore plusieurs heures d'ennui à supporter. Faire tourner un stylo entre ses doigts avec application se révéla vite plus intéressant que tout le reste. Aussi se permit-il une petite dérive, tout en se balançant sur sa chaise. Les événements récents donnaient du travail, et Reno savait comme ses collègues que rien de tout ce qui se produisait n'était normal. Les disparitions s'enchaînaient, et ils n'y étaient pas liés, eux les champions toutes catégories des coups bas. Pire, ils n'avaient rien trouvé de concluant qui puisse les aiguiller sur la direction à prendre. Sa compagne de travail occasionnelle pourrait peut être lui fournir quelques indications, en échange des siennes, c'était aussi pour cela qu'il n'avait pas hésité un instant à la rejoindre.


Lorsqu'il réalisa l'heure qu'il était, il lâcha un grognement de dépit pur. Il était dors et déjà en retard, et ce n'était pas faute d'avoir essayé de bâcler tout ce qu'il avait à faire entre temps. Tant pis. Elle attendrait, Tseng attendrait, le monde entier pouvait attendre pourvu qu'il soit tranquille. Il fila sans plus de cérémonies. Le temps était doux mais il ne s'y attarda pas. Il aurait dû se presser, mais ne s'en soucia guère. Se faire désirer était ce qu'il faisait de mieux. En oubliant la ponctualité, entre autres. Seul le Président ou le chef pouvaient, à la rigueur, le faire débouler dans les temps, certes débraillé, mais à l'heure.
Tout en marchant d'un pas dynamique, il regardait passer les gens, en biais, mains dans les poches. En ces périodes, de minuscules détails pouvaient sortir du lot, mais il ne remarqua rien de particulier, à son grand désespoir. En soit, cela pouvait signifier que les choses tournaient correctement dans ce coin ci, mais sa propre naïveté ne dura que quelques secondes. Rien n'était normal depuis bien des années. Il fut heureusement tiré de ses idées noires par un nouveau message. Ah. Il commençait donc à être réellement en retard, puisqu'elle s'impatientait. La délicatesse à laquelle il s'était déjà frotté auparavant suintait dans ces quelques lignes et il tapa avec nonchalance, tout en retenant un ricanement: "T'es pressée de me voir? J'arrive. Y'a pas le feu."


Ce ne fut qu'après une dizaine de minutes qu'il se pointa au bar convenu, et il n'avait vraiment pas le visage d'un homme pressé par le temps. Plutôt serein, toujours dans la même attitude, il ne s'embarrassa pas de chercher au centre de la salle pour préférer directement filer loin de tout contact humain étranger. Bingo. Il avait vu juste, il avait reconnu cette touffe blonde à la seconde. Il se laissa tomber sans légèreté aucune sur une chaise, contre le dossier de laquelle il appuya son coude. Il n'était pas de ceux qui s'embarrassaient de solennelles salutations face à des visages connus.

-Avant que tu n'dises quoi que ce soit... Sache que je suis en avance sur mon retard, ce qui est déjà un miracle.

Son regard clair, curieux, se coula sur la table où il croisa deux grands yeux qu'il jurerait accusateur, et qui surplombaient une frimousse trempée de lait. Le Turk eut un instant de perplexité, mais n'osa pas pour autant demander si cette bestiole étrange était un croisement raté entre un furet et un chat. Pourquoi un furet? Il ne savait pas lui même. Sans attendre davantage, et voyant qu'elle avait ouvert les festivités, il l'imita dans sa commande. Il admirait la descente de la blonde lorsqu'elle se retrouvait face à de la vodka, mais lui même n'était pas le plus mauvais à cela. Autant en profiter. Elle faisait parti de cette petite liste de personnes qui tenaient bien l'alcool, et avec lesquelles boire prenait une toute autre dimension.

-Bon, maintenant que je suis sorti des égouts... Qu'est ce que tu veux, exactement? Mis à part coloniser la table avec ce chaton... Demanda-t-il d'un ton qui laissait transparaître son amusement.

Encore une fois, il n'avait pas fait preuve de tact, n'avait pas fait de détour. Il savait qu'elle avait besoin de lui, mais lui se retrouvait dans la même situation.
Sur ces mots, il faisait tourner le liquide incolore dans son verre, l'air pensif, tout en détaillant la blonde. Élégante, comme toujours, cela n'était pas une surprise. Le jour où il la verrait négligée, sans doute serait-il en pleine hallucination, ou dans les méandres des enfers.

Hors Rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Lun 26 Juin - 20:45

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


Lorsqu'elle reçu la réponse de Reno, la mercenaire eu un petit reniflement de dédain. Après tout, elle n'avait pas que ça à faire ! Enfin il fallait bien avouer que ce soir, elle n'avait pas grand chose d'autre dans son agenda … mais tout de même, elle pourrait très bien être chez elle en train de jouer à la console dans son bain plutôt qu'ici à prendre racine. Le temps c'est de l'argent ! Et elle comptait bien réclamer son due.
Elle avait entamé son deuxième verre en attendant et le chaton commençait à manifester des signes d’ennuis. Plutôt que de dormir douze heures par jour comme tout chat qui se respecte, la petite chose passait le plus clair de son temps à courir, bondir et rouler-bouler. Il avait bien tenter d'explorer le bar dans tout ses recoins, mais heureusement, elle avait eut la bonne idée d'attacher l'autre bout de la laisse improvisée à sa ceinture. Elle fini d'ailleurs par tirer dessus d'un air distrait – elle n'avait pas lâché l'écran de son PHS des yeux -  jusqu'à l'attraper et le remettre sur la table. L'animal commença alors à s'intéresser au contenu du verre de sa maîtresse qui le mit hors de poster de sa truffe fouineuse, toujours sans lâcher son PHS des yeux. L'animal commença alors à pousser des petits miaulement insistants et implorants, puis, voyant que son insensible de maîtresse ne réagissait pas, il grimpa sur son bras. En voulant se débarrasser de lui, Reanbell renversa accidentellement un peu de vodka dans coupelle de lait du chaton qui redescendit aussitôt de son perchoir pour retourner boire goulûment.

Con d'chat … Hm. L'animal leva sa petite frimousse trempé de lait vers elle. Quoi, ça te plaît, Condchat ?
— Miiiiih.

Elle poussa un soupir résigné devant tant de bêtise et de choupitude, puis elle daigna le caresser un peu alors qu'il retournait boire son drôle de breuvage. Ce n'est pas longtemps après cela que Reno lui fit enfin honneur de sa présence et elle se contenta de légèrement plisser les yeux d'un air réprobateur devant l'excuse – qui n'en était même pas une – du Turk. Ce dernier sembla très curieux au sujet du chaton et osa même une remarque une fois bien installé.

— C'est Condchat. Lança-t-elle comme une évidence.
— Miiiiiih !

L'animal se dirigea alors vers le nouveau venu de sa démarche pataude due à ses pattes trop courtes et trébucha de façon navrante dans sa coupelle de lait en chemin. Il arriva tant bien que mal à l'autre bout de la table, observa un instant Reno comme s'il avait trop peur de lui pour oser ce qui allait pourtant bien se passer ensuite … Sans miauler gare, le chaton sauta subitement sur le tore du Turk, maculant inévitablement sa veste sombre de lait en raison de son poil qui en était maintenant imbibé. Du lait qui sentait étrangement la Vodka.
Tentant vainement de cacher un léger rictus amusé – et un peu mesquin – Reanbell reprit la conversation comme si rien ne s'était passé.

— Je voulais voir avec toi si t'avais des infos sur les disparitions qui surviennent à Edge en ce moment. Et savoir si vous y êtes pour quelque chose, cela m'épargnerait des recherches inutiles … Je sais que vous êtes censés avoir arrêté tout ça depuis un moment, mais on ne sait jamais. Turk un jour, Turk toujours … n'est-ce pas ?

Elle estimait que la piste des Turks n'étaient sincèrement pas à écarter si facilement. Après tout, elle savait très bien quelle avait été leur implication dans le recrutement de masse – forcé – pour les soldats d'élite de la Shinra. Elle ne doutait pas qu'ils ignoraient tout de l'endroit où étaient ensuite envoyé ces soldats – Deepground – à l'époque, mais il n'empêche qu'aujourd'hui, le seul point commun de tous les gens disparus c'est qu'ils étaient tous en forme et en âge de combattre. Idéal pour constituer une petite armée … Mais bon, d'un : si c'était vraiment eux, il ne lui dirait sûrement pas – pas avant quelques verres de plus en tout cas – et de deux : Rufus Shinra était bien trop malin pour en venir à de tel extrémité. Quand on a l'argent – et elle était très bien placée pour savoir qu'il n'hésitait pas à s'en servir – on n'avait pas besoin de violence.



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Mer 28 Juin - 19:39

Finalement, le Turk ne savait plus vraiment s'il était censé s'étonner de la présence d'un chat dans un bar, ou de ce nom que Reanbell lui avait donné avec tout le naturel du monde. Condchat. Réellement? Cela avait au moins l'avantage de sortir facilement. Il ne put empêcher son sourire d'étirer ses lèvres en songeant combien cela promettait pour la suite des choses. Avec un sobriquet de la sorte, le félin risquait de suivre une route toute tracée, ponctuée d'occasions de hurler son nom du fond du coeur. Il vit approcher l'animal, mais ne vit en revanche pas venir le bond prodigieux qu'il fit malgré ses pattes ridicules. Le temps de voir s'agiter ce vicieux petit postérieur, et le drame eut lieu. Reno lâcha un grognement indigné, qu'il ne put contenir, et son premier réflexe fut d'attraper la bête par la peau du cou pour la remettre sur la table.

C'est tout juste s'il entendit l'élégante blonde lui parler par la suite, trop occupé qu'il était à inspecter le carnage sur sa veste où trônaient désormais des traces de laits et de coussinets. Il aurait de plus juré une nouvelle fois que le chaton avait un air infiniment satisfait. Cela se lisait dans ces prunelles de maître du mal. Il lâcha un profond soupir pour calmer ses nerfs et imagina une brève seconde ce que donnerait le matou une fois changé en manteau. Ou vu la taille, en mitaine. Une minuscule mitaine senteur lait-vodka. La jeune femme essayait-elle de voir ce que donnait un chat alcoolique? Il nota de lui poser la question plus tard. Sans faute.

Puisque sa veste était fichue, il l'enleva sans grande hésitation, et vida son verre pour oublier cette légère contrariété. Dans la foulée, il en commanda un second, tout en maudissant la lessive qu'il devrait faire au retour. Il appuya ses bras sur la table, revenant à la conversation, et ce fut à son tour de plisser les yeux.

-Penses-tu vraiment que si nous y étions un tant soit peu liés, je te dirais quoi que ce soit? Aussi beaux tes yeux soient-il, y'a pas moyen que je te lâche ce genre de choses... Comme tu le dis, je suis un Turk avant tout le reste.

Il avait adopté un ton volontairement léger, mais son visage reprit bien vite du sérieux.  Il était certes joueur, mais tout ne durait qu'un temps, et quand les affaires reprenaient... Reanbell était intelligente, et les enfantillages ne l'aurait avancé à rien. Tous deux étaient là pour la même chose, après tout, il pouvait bien jouer franc jeu.  

-Mais pour cette fois, tu peux aller chercher ailleurs. Nous n'y sommes pour rien. À vrai dire, ces disparitions nous mettent aussi la puce à l'oreille, quelque chose se trame. Et t'es pas sans savoir que tout ce qui arrive à cette foutue ville est dément, en général.

Son visage redevint mutin, comme s'il était incapable de rester neutre trop longtemps, et il se rendit compte qu'il enquiquinait le chaton depuis un moment. Il agitait les doigts devant son petit museau, et cela suffisait à distraire le félin, pour un temps du moins. Avec de la chance, cela lui éviterait une nouvelle catastrophe. Il jeta rapidement un œil autour de lui, mais leur table à l'écart les préservait des oreilles indiscrètes tant qu'ils n'élevaient pas le ton au delà du raisonnable. Il sursauta lorsque Condchat le bien nommé se mît en tête de lui mordiller l'index, et reposa ses yeux clairs sur la petite blonde.

-Pour me poser la question, tu as forcément dû fouiner avant... Tu en as tiré quelque chose? De notre côté, rien qui soit intéressant en l'état. À croire que les gens s'évaporent juste les un après les autres, un peu partout.

Il ne doutait pas du fait qu'elle ait dors et déjà entamé des recherches. Elle n'était pas de celles qui se contentaient de s'intéresser de loin aux rumeurs, et il avait put le constater lorsqu'ils avaient fait équipe, parfois, par des concours de circonstances. Il ne lui vouait pas une confiance aussi sincère qu'envers ses camarades, mais dans l'échelle de la camaraderie, elle pouvait se placer à un stade tout à fait respectable. Le troc d'informations avec elle était rentable. S'il ne pouvait guère l'aider en ce jour, la moindre piste qu'elle pouvait lui fournir se verrait remboursée un jour prochain, sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Sam 1 Juil - 15:24

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


Au niveau des gaffes et des fuites d'information, il est vrai que ce n'était pas vraiment Reno le grand spécialiste du groupe … mais elle avait appris à le connaître avec le temps et elle était à peu près sûr de savoir comment lui soutirer des informations tout en lui donnant l'impression que cela venait purement et simple de lui … ou sans même qu'il ne s'en rende compte ! Soit, le problème n'était pas là de toute façon, elle savait très bien qu'ils n'y étaient effectivement pour rien … mais on orgueil la poussait à mettre en avant ses arguments d'enquêtrice chevronnée. Bien sur, elle n'avait pas vraiment compris le rapport avec la beauté toute relative de ses yeux – surtout qu'elle portait des lentilles colorés, certes bleues, mais ce n'était pas le bleu originel de ses yeux vairons – le charme et la séduction était un domaine qui lui était bien étranger, bien qu'elle y ait eu parfois recours par mimétisme en toute ignorance de cause.

— Mais nous avons les moyens de vous faire parler … Lança-t-elle d'un ton énigmatique en accordant une caresse au petit chaton qui s'agitait sur la table.

La réplique était bien plus impressionnante dans le film d'où elle l'avait puisée, il faut dire que le chaton n'arrangeait pas vraiment son image déjà peu convaincante. Elle aurait dû adopter un de ces fauves des terres arides, cela avait donné beaucoup de prestance à Rufus Shinra avec sa Dark Nation, cela l'aurait sûrement aidé … Mais elle devait bien faire avec ce qu'elle avait et elle avait bon espoir de dresser cette petite boule de poils soyeux  à son image : petit, mignon mais redoutable. Elle était certaine de pouvoir en faire un super chat ninja, ça ne serait pas facile de lui faire faire des acrobatie avec ses pattes minuscules, mais elle trouverait bien un truc. Et au pire, si ça ne marchait pas, elle pourrait toujours lui apprendre à faire des tours et à gagner de l'argent sur internet en faisant sponsoriser ses vidéos de lol cat.

Dévoilant ce dont elle se doutait déjà, Reanbell fut cependant un peu déçue d'apprendre qu'il ne savait rien de plus sur cette affaire. Elle poussa d'ailleurs un léger soupir qui sembla traduire parfaitement sa pensée actuelle : ils ne servaient vraiment à rien. Ces Turks. Mais bon, son livre sur les conventions sociales et les bonnes manières lui avait appris qu'il n'était pas bon de dire aux gens tout le mal que l'on pouvait penser d'eux, alors elle ne dit rien. Le fait est qu'il était dans son intérêt de ne pas trop contrarier ses collaborateurs, car s'il ne savait rien pour le moment, cela pourrait changer assez vite et lui être très utile dans quelques temps. Mais quand même … Elle n'aimait pas servir des informations qu'elle avait récolté sans rien en échange. Elle s'efforça de voir ça comme un investissement, mais elle le plumerait quand même au poker pour la peine !

— Pas un peu partout. La plupart des gens disparus sont de Edge ou de Kalm, et tous sont passés par Midgar au moment de leur disparition. Sans perdre en concentration, elle attrapa le chaton qui était en train de mâchouiller le doigt du Turk. J'ai encore trop peu d'élément pour établir une zone précise, mais je pense tout doit se passer dans le coin. Elle avait retiré le holster improvisé en harnais du chaton. A noter aussi que les gens disparus n'ont rien en commun, si ce n'est qu'ils étaient en bonne santé, entre seize et la quarantaine … en âge de combattre je dirais, même si ce n'était pas forcément des combattants … Elle s'était appliquée à essuyer le poil du chaton avec un mouchoir en papier, mais elle était bien obligée de se rendre à l'évidence : elle allait devoir lui donner un bain. Elle l'avait déjà fait le jour où elle l'avait recueillit pour prévenir des puces et de ce genre de nuisible et très étrangement … l'animal avait adoré. Elle en profita également pour éponger la table, car cela faisait désordre.

Elle ne prit pas la peine de lui expliquer qu'elle avait été engagée par un comité des familles de disparus, cela semblait assez évident, la connaissant, qu'elle ne faisait pas ça gratuitement et c'était une information assez inutile de toute façon. Après son petit débriefing, elle avait fais signe au serveur pour un nouveau verre de Vodka, et lorsqu'il vint la servir, elle lui donna suffisamment de gils pour qu'il leur laisse la bouteille sur la table. Elle s'apprêtait à se servir quand elle se souvint de son fameux livre sur la politesse : toujours servir les autres avant soit-même … surtout quand on veut quelque chose d'eux … Et Reanbell voulait l'argent de Reno. Elle le servit alors avec application – se disant qu'il serait encore plus facile de le plumer s'il n'était pas trop sobre – puis elle remplit enfin son propre shot. Elle avait laissé le chaton libre de harnais pour qu'il sèche correctement, mais elle le gardait à l’œil.

— J'avais besoin de ton expertise de Turk en matière d'enlèvement … j'espérais que tu pourrais m'en apprendre plus, mais bon … Qu'est-ce que tu penses de ces premiers constats ? C'est un peu tôt pour se faire une idée, ça pourrait très bien être un réseau mafieux … ou alors des zombies qui ont besoin de cerveaux frais.

Les zombis faisaient référence à ces rumeurs de revenants qui ne cessaient de grandir depuis quelques temps. Reanbell ne savais pas trop quoi en penser, d'un côté, elle priait pour revoir la seule personne qui ait jamais été importante pour elle, d'un autre, cela l'inquiétait un peu, même si elle ne paraissait pas du tout concernée. Elle semblait toujours se foutre de tout et elle entretenait précautionneusement cette image. Enfin, entre espoir et inquiétude, elle gardait toujours son fusil à pompe près de son lit, car la pop culture lui avait appris que les revenants étaient rarement amicaux et souvent affamés … Si le monde devait être envahi par des zombis, elle étaient prête à les accueillir. C'est d'ailleurs en évoquant ces créatures d'outre tombe qu'elle sortit fièrement son jeu de carte.



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Mar 4 Juil - 19:21

Peut être se sentit-il désolé l'espace d'une fraction de seconde de n'avoir pu lui fournir quoi que ce soit ce soir là, mais il fut en revanche amplement satisfait de ce qu'elle venait de lui dire. Les Turks avaient remarqué, certes, que le centre de toute cette histoire était en quelques sortes Midgar, mais l'analyse faite par Reanbell des disparus leur mâcherait agréablement le travail par le futur. De plus, une confirmation extérieure sur l'aspect essentiel que jouait la ville dans ces événements était toujours la bienvenue. Il la contemplait alors qu'elle entreprenait d'essuyer cette catastrophe de chat, le visage sceptique alors qu'il repensait au recrutement massif qu'eux même avaient orchestré auparavant. Il ne fit pas attention au harnais ingénieux qu'elle venait d'enlever au félin qui, il l'espérait, se tiendrait malgré tout tranquille.
Des personnes en âge de combattre, avait-elle dit. À son humble avis, n'importe quel Homme pouvait être entraîné à la guerre ou la violé ce, de quelque manière que ce soit, à n'importe quel âge. Ce n'était qu'une question de temps, de patience, et il n'était pas sans savoir que certains adversaires coriaces n'hésitaient pas à laisser mijoter leurs plans durant des mois avant de se faire connaître. Cette réflexion, il la garda malgré tout pour lui, mais peut être la resservirait-il plus tard. Son oreille se fit plus attentive lorsqu'elle reprit la parole.

Reno eut un œil particulièrement intéressé sur la bouteille que le serveur venait de leur abandonner. La blonde avait allongé la monnaie pour en parvenir à ce résultat, mais il n'allait décemment pas s'en plaindre. Il s'appuya nonchalamment sur sa main lorsqu'elle entreprit de le servir, et son sourire en coin se fit plus marqué. Il n'avait pas souvenir qu'elle ait jamais pris la peine d'avoir ce type de geste envers lui.

-Depuis quand tu sers les gens, hm...? À moins que t'essaies juste de me bourrer allègrement la gueule. Annonça-t-il d'un ton malicieux, sans faire mine de l'en empêcher pour autant.

Il aurait fallut être fou pour penser que lui, Reno, Turk le plus dévergondé de cette ville, allait refuser un verre. Il n'avait après tout aucune raison théorique de s'en empêcher. Pas de mission annoncée de vive voix, de personne à surveiller, ou de haut placé à discrètement éliminer dans une impasse. Rester sobre n'était donc pas une option abordable, à ce niveau là. Il n'était pas alcoolique, loin de là, mais était parfois si enthousiaste que la question pouvait se poser. Preuve en était qu'elle pouvait faire ce qu'elle désirait avec sa bouteille, il boirait sans y penser à deux fois. Haussant les épaules, son ton se fit plus plat alors qu'il lâcha un constat bien peu optimiste:

-J'en pense que ça sent le roussi, comme à chaque fois que quelque chose commence à bouger dans les parages. Dois-je te rappeler le massacre qui a eut lui la dernière fois que les gens disparaissaient? Et de la même façon, quand les enfants ont commencé à manquer à l'appel, c'était aussi un coup foireux des incarnés. J'aimerai bien croire à ton réseau mafieux mais puisque t'as besoin d'expertise, je peux te le dire: le travail est trop propre. Trop anonyme, à moins de tomber sur des gens soigneux en excès. Ton hypothèse de zombie me paraît presque probable, en comparaison!

Ses yeux n'avaient pas été tout de suite attirés par le paquet de carte, mais lorsqu'ils se posèrent dessus après qu'il ait descendu son verre de nouveau plein -il devrait songer à se calmer, mais la brûlure de l'alcool était trop agréable-, il ricana doucement.

-Compterais-tu encore me mettre une branlée?S'amusa-t-il avec une bonne dose de dérision, Je pensais que t'avais déjà eu de quoi te payer un palace la dernière fois, pourtant.

Ce n'était pas que son niveau au poker laissait à désirer. C'était plutôt qu'elle se changeait en monstre des cartes lorsqu'elle y touchait et se retrouvait face à lui. Il ne perdait pour autant pas espoir, et cela était toujours un moment d'agréable frustration qu'il passait alors qu'elle lui soutirait gil après gil, et ce sur plusieurs parties. Un jour il gagnerait. Un jour, où il parviendrait à la coincer alors qu'elle serait si fatiguée que les cartes lui tomberaient des mains.

-Bah... Après tout, tu as payé la bouteille, et je te dois bien quelque chose pour tes infos... Fais péter les cartes, que tu ne les aies pas emportées pour rien.

Comment aurait-il pu refuser un pareil défi? Car elle en était un, ce bout de femme hallucinant. Pas uniquement pour ce genre de jeu, qui plus est. C'était un exploit qu'il parvienne à aligner plusieurs rencontres cordiales avec elle, dont le caractère était si particulier. Il fallait dire qu'ils passaient plus de temps à échanger des commérages, des expertises, à boire et à jouer, qu'à réellement discuter. Ce n'était pas gênant, en soit, et Reno n'en attendait pas plus d'elle. Leur lien était tenu, aussi tordu qu'eux, et pourtant il fonctionnait bien. Pendant qu'elle s'occupait des cartes, il enchaîna sur ce qui l'avait alerté dans ses propos, quelques minutes plus tôt:

-Qu'est ce que tu en penses, toi, de ces rumeurs? Elles partent forcément de quelque chose, mais de là à hurler au mort vivant, cela paraît prématuré. Y'a que le temps qui pourra nous aider, mais s'il y avait moyen de remonter le long de ces ragots, on trouverait peut être quelque chose...

Il tapotait avec nervosité sur la table du bout des doigts, et réfléchissait presque à voix haute. Le regard rivé sur le paquet qu'elle tenait, il eut l'image de ces fameux zombies qui couraient les rues, et cela suffit à le faire grimacer. Pas joyeux comme idée, après tout. L'analyse qu'avait fait Reanbell plus tôt l'avait poussé à lui poser cette question. Celle qu'elle pouvait lui livrer quant à cette situation pouvait être tout aussi utile.
Avec un peu de chance, elle lui dirait qu'il était juste bon à être mis au placard, avec ses idées étranges, mais il avait besoin qu'elle lui fournisse un avis qui n'était pas influencé par son entourage extérieur, comme lui et ses collègues l'étaient au sein des Turks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Mer 5 Juil - 22:37

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


Si peu de confiance envers elle, c'était triste … mais il avait bien raison. Le truc avec Reanbell, c'est qu'elle ne savait malheureusement pas très bien mentir. Non pas qu'elle bafouille, rougisse ou ne montre un quelconque signe d’embarra, c'est simplement qu'elle voyait rarement l'intérêt de le faire et ne faisait donc pas d'effort pour trouver de bonnes excuses. Le fait est qu'elle était bien trop franche, et lorsqu'elle voulait cacher quelque chose, elle se contentait généralement de ne rien dire du tout.

— Je ne vois vraiment pas de quoi tu parles. C'était à peu près la seule chose qu'elle savait dire pour mentir. Il est clairement indiqué dans le manuel des bonnes manières qu'il faut toujours servir les autres avant soit-même. C'est pénible quand même … Mais tant pis, je ne vais pas aller servir tous les autres gens du bar, elle jeta un petit coup d’œil autour d'elle avant de se servir, si personne ne me voit faire, il n'y aura pas faute. Et au pire, tant pis, elle n'avait rien à gagner des autres, seul Reno l'intéressait.

Il est vrai que « servir les autres avant de se servir soit-même » était un peu vague … En tout cas, elle venait habilement de détourner la conversation de ses intentions. Habilement … si l'on peut dire ! Elle ne s'était pas vraiment lancé dans ces explications dans ce but, elle avait simplement justifié son geste, et ce, d'une voix qui semblait crever l'évidence même.

— Les statistiques montent que si on est poli avec notre entourage, ce dernier sera plus à même de vous rendre service. Avoua-t-elle finalement, toujours avec le plus grand naturel du monde.

Puis vint l'avis du Turk sur la situation. Reanbell sembla un peu lasse, pas parce que ce que disait son camarade était ennuyeux, mais simplement parce que la perspective d'être une nouvelle fois confrontée à Sephiroth ou à Deepground sentait le réchauffé. C'était toujours l'un ou l'autre … Ne pouvaient-ils donc pas prendre leur retraite ? Place aux jeunes, mince alors !
Aussi fâcheux cela soit-il, la mercenaire ne pouvait cependant pas écarter cette possibilitée. Elle aussi, elle y avait bien pensé, surtout en remarquant que tout semblait se concentrer du côté de Midgar, là où, elle le savait très bien, devait encore traîner les derniers survivants de l'armée de Deepground. Beaucoup de leurs soldats survivants avaient été capturé par la WRO, mais elle savait à quel point leur armée était vaste et déterminée … ils devaient encore se cacher quelque part, peut-être dans les ruines de Midgar ou sous la vieille Tour Shinra. Elle n'irait pas jusqu'à soupçonner un retour en force de leur armée par un miracle de résurrection de masse, mais le fait est … qu'aucun des corps des Tsviets n'avait jamais été retrouvé … Étaient-ils seulement bien morts ?

— Hm … Il est évident qu'il doit rester des survivants de Deepground dans les ruines de Midgar … mais justement, je suis pas sûre qu'ils soient encore suffisamment nombreux et équipés pour organiser des enlèvements aussi soignés. Remarque, ils ont été dressés pour … ça demande à être creusé.

Parvenant à capter son attention avec le jeu de carte, Reno comprit tout de suite que ce n'était pas pour jouer à la belote.

— Un palace ? Un an de ton salaire ne suffirait pas à payer mon appart'. Par contre, j'ai pu refaire ma garde-robe, mais là c'est bientôt les soldes et je voudrais en profiter. Surtout que j'ai le petit machin à entretenir maintenant. Ça coûte combien un arbre à chat, d'après toi ? Il y avait toujours tant de sérieux dans sa voix et ses propos … les gens qui la fréquentait régulièrement pouvait facilement prendre ça pour un running gag.

Elle commença à distribuer les cartes puisqu'il avait finalement accepté son triste sort et il l'interrogea un peu plus en détail sur ces mystérieuses rumeurs de revenants. Son visage resta, comme toujours, parfaitement neutre et elle arborait même une mine concentrée qu'elle avait dès qu'elle commençait à avoir des cartes ou une manette en main. Reanbell semblait toujours très sérieuse, mais jamais autant que lorsqu'elle jouait au poker. Comme si elle jouait tout son honneur et sa vie dans chaque partie.

— Hm, personne ne m'a payé pour enquêter là-dessus, alors je n'ai pas trop fais de recherche. Mais par curiosité j'ai vérifié quelques sources, et j'ai trouvé quelques cas de revenants qui on l'air assez véridique. Après tout, si Sephiroth a pu le faire deux fois, pourquoi les autres n'y arriveraient-ils pas ? En plus avec le bordel qu'a fichu Omega, ça a peut-être déréglé la Rivière de la vie, ou je sais pas quoi … A ces mots parfaitement sérieux, elle avait sorti une paire de lunette de soleil aviateur auxquelles était accrochée une petite moustache en plastique. Elle les mit avec un professionnalisme déconcertant.

Elle balançait ses théories un peu à la volée, comme elle lui passait par la tête. Ils avaient vu tellement de choses incroyables que franchement … des revenants, pourquoi pas ? Ce n'est pas comme si la Shinra n'y avait jamais pensé et n'avait jamais fait des études là-dessus. N'est-ce pas ?



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Lun 10 Juil - 21:41

Elle avait beau dire, Reno ne pensait pas qu'elle parviendrait à changer son abominable caractère, manuel des bonnes manières en jeu ou non. Le fait qu'elle pense qu'être polie entraînerait des avantages était amusant, en soit, et partiellement vrai. Combien de fois n'avait-il pas lui même fait les yeux doux au chef ou à son comparse, offrant café sur café pour parvenir à ses fins... C'était un art qu'il ne pouvait que lui souhaiter de maîtriser, bien qu'elle s'exerçait sur lui et risquait de lui faire regretter de ne pas l'avoir prise au sérieux . Il ne releva pas le fait qu'elle ne lui répondait pas tant sa question était sans importance, et retint de ricaner en songeant que même le plus poli des imbéciles n'aurait jamais servi tout un bar. Avait-elle seulement pensé vraiment à le faire? Elle paraissait si sérieuse qu'il ne pouvait en douter.

Alors qu'elle évoquait les survivants du Deepground, il ne put s'empêcher de grogner légèrement. Un certain dépit se lisait sur ses traits. Ils l'avaient tous amèrement constaté, il manquait des corps là où auraient dû se trouver des amoncellements de cadavres sur le sol, dans tous les coins. C'était encore plus désagréable d'entendre Reanbell le lui rappeler.

-Il n'y a pas besoin d'être nombreux pour être organisés et dangereux, crois moi sur parole... Une seule personne peut faire pencher la balance de façon inattendue.  

Il n'argumenta pas plus que cela, cependant, mais peut être parlait-il, au fond, des restes de Turks qui continuaient d'opérer et pouvaient aisément mettre des bâtons dans les roues de tierces personnes sans même se fouler. Ou alors, il faisait allusion à ces fichus incarnés qui, à trois seulement, avaient mis la ville à feu et à sang durant de douloureuses heures. Elle avait cependant mis le doigt sur une vérité qu'il ne pouvait contester: Jamais il n'y aurait assez de survivants pour constituer une armée digne de ce nom. Cependant... Ils étaient puissants, intelligents, et comme elle le disait si bien dressés. Enlever des gens à la chaîne ne semblait pas, à première vue, être hors de leur portée. Pour avoir lui aussi été un pion bien entraîné sur le plateau d'échec trop grand du Président, il se méfiait amplement de ces manières d'agir qui ne présageait rien de bon. Plus ils en parlaient, moins cela l'inspirait.  

-Soit dit en passant, sache qu'un an de mon salaire suffirait à payer des choses que ta tête blonde n'imaginerait même pas, c'est bien la raison pour laquelle je te laisse violer mes comptes à chaque partie, railla-t-il tout en jetant un regard au petit machin aux gros yeux qui le fixait étrangement, Et à mon avis prépare le porte-feuille, ces bestioles coûtent une blinde, et te massacrent les meubles en retour!

D'un geste mécanique, il récupérait les cartes au fur et à mesure de la distribution, sans pouvoir s'empêcher d'imaginer la blonde faire les soldes. Vision assez amusante. Il hésitait entre la voir comme une hystérique hurlante qui se jetait dans les rayons mais... Non. C'était sûrement une machine de guerre qui repérait, saisissait, payait, filait. Rapide, efficace, sans bavure. Quoi qu'il n'en savait rien, et lui même n'était pas sur d'avoir mis les pieds dans un magasin un jour de soldes depuis des années.
Un rapide coup d'œil à la jolie blonde suffit à l'informer qu'elle était passée en phase de destruction. Tant de sérieux sur son visage l'aurait presque fait rire, mais il n'était même plus surpris par ce déroutant spectacle. Il serait bien idiot, celui qui l'a penserait douce et tendre en voyant ce visage qui glacerait la banquise. Une impératrice des cartes jusqu'à la fin de la partie, voilà ce qu'elle était actuellement.

Bien qu'elle brisa vite cette image avec ces lunettes qu'il trouvait bien ridicule, mais avait-il seulement le droit de la juger, lui qui ne se séparait jamais des siennes sans pour autant les mettre? Le Turk dut s'appliquer à conserver son sérieux, et y parvint, mais un jour cette vue qu'elle lui donnait achèverait de le faire mourir de rire. Il fallait avouer que cela lui donnait un air assez comique, mais l'avantage pour elle était qu'il ne pouvait décemment pas être bon au poker si le seul fait de la regarder le déconcentrait.
Rester silencieux l'ennuyait, alors même une fois la partie commencée, il alimenta la conversation. S'il pouvait la distraire, qui plus est... Il n'y croyait pas vraiment mais sur un malentendu, cela pouvait marcher. Pour sa part, qu'il soit concentré ou non, il se ferait écraser, et l'alcool commençait de toute façon à faire monter sa bonne humeur, et diminuer son envie de revanche.

-Oublions Sephiroth, il revient toujours quand on s'y attends le moins, c'est vraiment une exception horripilante... De toute manière, si Cloud traîne, ils trouveront moyen de s'arranger seuls -à croire que ça les amuse-. En revanche il y a déjà eut des incarnés, alors des revenants c'est faisable... Imagine le nombre de psychopathes qui se trouvent dans la Rivière.

Encore une fois, il avait la voix lente, blasée, mais il n'était pas serein. Il grimaça littéralement à la simple idée que ces dits psychopathes puissent remettre les pieds en ville. Il préférait ne même pas imaginer ceux qu'il pourrait par hasard recroiser. Entre autres, tous ceux qu'il aurait malencontreusement éliminés, fait sauter, effacés de la circulation... Une très mauvaise expérience future qu'il n'était pas tout à fait près à vivre. Les probabilités que des revenants veuillent lui tordre la nuque lui donnaient le tournis.

-Si ces rumeurs sont fondées, on est fichus. Ça commencerait vraiment à sentir le roussi, si t'ajoutes une poignée de décérébrés issus d'une Rivière qui n'assure plus sa fonction, et des civils capturés comme des bêtes, il y a moyen de finir avec une très jolie armée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Mar 11 Juil - 18:49

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


Lorsque Reno évoqua la tendance des chats à massacrer les meubles, elle jeta un rapide regard en coin à l'animal, comme un avertissement silencieux qu'il ne vit même pas. Dans quoi s'était-elle embarquée en recueillant cette chose ? Ne jamais se laisser attendrir par de grands yeux adorables, elle le savait bien pourtant … Mais au fond … cela ne la dérangeait pas vraiment de dépenser son argent pour cette boule de poil. Si Reanbell avait bien compris une chose dans la société qui régissait ce monde, c'est que tout tournait autour de l'argent. Le but était d'en gagner le plus possible pour en dépenser tout autant et elle était très douée à ce jeu. Cependant, elle commençait à en gagner un peu trop pour ses propres besoins, alors elle finissait par donner la plupart des choses qu'elle achetait … Mais c'était un cycle qu'elle comprenait et qu'elle appréciait. Il n'empêche qu'il n'avait pas intérêt à abîmer ses biens !!

La partie avait commencé et comme d'habitude, elle ne prêtait pas la moindre attention à l'effet que pouvait provoquer  l'association de son air sérieux et expert avec ses lunettes à moustache ridicule. L'intention première de Reanbell n'était pas vraiment la déconcentration de l'autre partie, même si c'était souvent ce qui l’avantageait le plus. Le fait est qu'elle avait étudié de près la science du poker qui lui avait permis de découvrir la magie des micro-expressions. Elle avait d'abord beaucoup travaillé à les maîtriser, mais l'exercice était loin d'être évident. Le plus facile était encore de se laisser pousser la barbe pour les camoufler, mais voilà … Elle n'avait pas la pilosité faciale requise pour ça ! D'où la moustache en plastique.

Multitâche, elle n'avait pas lâché son jeu de carte des yeux tout en ayant parfaitement bien écouté la suite des théories du Turk. La possibilité que des morts puissent revenir à  la vie n'inquiétait pas qu'elle, heureusement. Reno aussi semblait penser que c'était la pire chose qui pourrait leur arriver, car on ne savait jamais ce qui pourrait revenir …  Et même si des gens biens revenaient, rien n'assurait qu'ils soient toujours comme avant. C'était toujours comme ça dans les fictions, quand quelqu'un revient à la vie, il ne revient jamais exactement comme il était avant, ou bien il ramenait avec lui quelque chose de terrible.

— Hm, ouais, dis comme ça … ça craint. Pas sûr que les supers héros de d'habitude suffisent cette fois, déjà la dernière fois il a fallu une armée pour venir à bout de la menace … et la fois d'avant, c'est un gros canon qui a été nécessaire. Le problème c'est que j'ai l'impression que la WRO se rend pas bien compte des risques … J'imagine qu'ils essaient de rester discrets pour ne pas inquiéter la population, mais ça ne serait peut-être pas un mal que tout le monde se prépare.

Pendant ce temps, elle avait lancé sa mise et avait déjà obtenu une première main qui ne suscita aucune expression sur son visage. Le mieux pour se protéger de l’analyse de son adversaire était encore de profiter de la conversation pour faire diversion … et c'est un petit jeu auquel elle ne se laissa pas prendre.

— T'es toujours en contact avec ce Cloud et sa bande ? Peut-être qu'ils en savent déjà plus que nous. Je pense que je vais fouiner de côté de la WRO de mon côté …

Ses yeux, bien caché derrière l'écran noir miroitant de ses lunettes, avait lâché son jeu de carte des yeux l'espace d'un instant pour observer le visage de son adversaire.



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Jeu 13 Juil - 18:03

Elle était décidément infernale. Il était en train de se déconcentrer tout seul, et n'avait de toute manière pas la puissance destructrice de Reanbell au poker. Il était bon, mais elle était meilleure, et le problème demeurait là. Pour autant, il s'appliquait à la tâche, en bonne personne têtue et avide de défis, alors qu'il savait déjà l'issue de leur confrontation.

-Qui sait, il fait toujours un super héros dans une bonne histoire... Pour avoir tâté de nos petites légendes urbaines, je peux te dire qu'ils trouveront toujours moyen de se battre, même s'ils doivent y passer. Même sans armée. En soit, c'est déjà pas mal de pouvoir compter sur eux.

S'il ne les appréciait pas forcément, il avait une certaine estime de tous ceux qui avaient contribué à réparer leurs erreurs de Turks, et sauvé la planète bien trop de fois pour leur santé. C'était des personnes braves, et Reno était pour le moins sur qu'en cas de problèmes, ils laisseraient effectivement tomber leur vie sereine pour se remettre en première ligne. Peut être pas tout de suite, mais ils le feraient forcément. Il suffisait que l'un d'eux s'en mêle pour que le réseau d'amis soit emporté par l'élan combattif, il avait plusieurs fois vu la chose à l'œuvre.

-Mais je dois admettre que t'as pas tort, à chaque nouvelle vague d'ennuis, il nous faut de plus en plus de force de frappe.

Le Turk eut une légère seconde de dépit en voyant qu'il commençait dors et déjà à se faire plumer dans les règles de l'art. L'expression -ou plutôt non expression- de son adversaire ne l'aidait pas non plus à être optimiste quand à l'issue de cette rencontre. Nul doute qu'il repartirait les poches allégées, mais c'était de bonne guerre. Il était encore trop expressif pour ces bêtises, et était sans doute bien meilleur à des jeux stupides et explosifs plutôt que dans cet univers de marbre et de calme. Il ne fit aucun commentaire, continuant simplement de jouer sans pour autant la fermer. Qu'il parle ou non, quelle importance! Il se ferait laminer de la même manière, et pour cause, il avait déjà essayé toutes les techniques possibles auparavant!

-Se préparer? Si la population est mise au courant, il va effectivement y avoir une vague de panique. Des gens vont essayer de fuir les événements, d'autres vont effectivement se préparer... Mais certains pourraient aussi bien retourner leur veste et accueillir l'ennemi invisible à bras ouverts. Tu sais aussi bien que moi qu'il ne faut faire confiance à personne, et ce n'est pas le moment de pousser des civils à choisir un camp... Pas avant d'être sûrs qu'ils soient avec nous.

Il tripotait ses cartes sans grande conviction, se trahissant certes tout seul dans son attitude, mais releva les yeux en sentant ceux de la blonde se poser sur lui. C'était une chose assez rare pour être remarquée, aussi son esprit quitta-il la partie un instant pour se concentrer sur ce qu'elle disait. Qui plus est, ce foutu chat avait entreprit avec soin et machiavélisme de tenter d'attraper des cartes avec ses pattes minuscules, ce qui était aussi adorable que gênant. Ne pouvait-il donc pas rester tranquille? Et loin de préférence?

-Pour qui tu me prends, au juste? Un Turk reste un Turk, et je suis toujours en contact avec tout le monde. Pas forcément un contact direct, par ailleurs, mais je saurais aisément les joindre quand j'en aurais besoin... Et je suis un client régulier du Septième Ciel, autant dire que je vois Tifa souvent.

Elle allait donc continuer ses recherches, chose qui ne l'étonna pas vraiment. Il songea alors qu'il devrait en faire de même, ce ne serait pas du temps perdu. Cela faisait un moment déjà qu'il n'avait pas mis les pieds dans le bar géré par la jolie brune, chose qui le surprenait quelque peu. Les disparitions l'avaient occupées plus qu'il ne l'aurait cru, car il ne se passait pas une semaine sans qu'il ne se pointe, lorsque la situation était calme. Il aurait moyen de soutirer des bribes d'informations de ça de là, que ce soit auprès d'autres clients réguliers, ou même en s'adressant directement à Tifa. Il savait quoi faire en quittant Reanbell, c'était déjà ça de pris. Et il n'arrivait d'ailleurs toujours à rien avec ces fichues cartes, désespoir qu'il noyait dans la bouteille qu'ils finiraient à deux avec une aisance remarquable.

-Tiens moi au courant si tu trouves quelque chose. Je vais fouiner de mon côté, y'a moyen que je parvienne à mes fins si j'arrive à vaincre la paperasse que Tseng me refile à tout bout de champ.marmonna-t-il, et la fin de sa phrase sonnait presque comme un reproche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Lun 17 Juil - 18:15

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


Les arguments du Turks étaient très loin de la convaincre. Pour elle, ce n'était qu'autant de raisons de plus pour prévenir la population et rendre le danger potentiel officiel. Que les faibles et les invalides fuis pour laisser plus de terrain et d'aise à ceux qui peuvent se battre pour protéger les frontières. Quand à ceux qui voudraient retourner leur veste ? Franchement, personne ne l'avait fait quand Deepground avait attaqué et apparemment, qui que soient les personnes derrière tout ça, elles étaient déjà parfaitement en mesure de recruter de grès ou de force. Non, laisser les gens dans l'ignorance ne faisait que donner plus de temps à la menace de grandir. Traduisant cette pensée, elle haussa les épaules d'un air las.

— C'est justement ce qu'il y aurait de mieux à faire, de laisser les civiles fuir et les autres se préparer. La menace qui plane sur nous n'a pas besoin de volontaires pour gonfler ses rangs de toute façon. On ne fait que leur donner le temps dont ils ont besoin pour se préparer à nous attaquer.

Rien ne pouvait encore leur assurer qu'il y avait une quelconque armée en préparation d'un assaut contre Edge, mais Reanbell savait qu'il était toujours plus prudent de se préparer au pire. Il semblerait cependant qu'elle ai froissé la fierté de Turk de Reno qui se sentit obligé de remettre les points sur les « » en expliquant à quel point il avait le bras long. Elle resta de marbre devant tant « d'influences » et à peu de chose prêt, il aurait été capable de dire qu'il était le meilleur ami de Tifa Lockheart et de Cloud Strife, qu'ils ne pouvaient pas vivre sans lui et qu'ils l'invitaient à manger tous les dimanches. En tout cas, il aurait pu le dire que Reanbell n'aurait pas pensé différemment : il en faisait vraiment trop. Mais Reno en faisait toujours trop à son goût. Beaucoup de monde en faisait trop à son goût en réalité … Reanbell n'aimait pas beaucoup le blabla, elle était du genre à vouloir que tout se fasse vite fait bien fait sans avoir à débattre d'un plan pendant des heures.

Au cours de la papote, le chaton semblait décidé à enfin se montrer utile pour sa maîtresse. Elle savait bien qu'elle réussirait à en faire quelque chose ! Non seulement il contribuait à déconcentrer son adversaire, mais en plus, il le faisait habillement gesticuler dans une sorte de petit combat ridicule, offrant un petit aperçu de la main que Reno avait en sa possession. Parfait. Cette boule de poil méritait bien son arbre à chat, elle lui prendrait le plus gros qu'elle trouverait si d'ici là il ne gâchait pas tout.

— La prochaine fois, mes infos ne seront pas gratuites. Tu auras intérêt à en avoir à la hauteur des miennes, ou tu vas devoir mettre le prix.

Et oui, elle ne travaillait pas pour les prunes, même si elle ne comprenait pas cette expression. Après tout, elle ne travaillait ni pour des prunes, ni pour des bananes … pour quelques tartes au citron ou une bouteille de bon champagne, à la limite … Mais il y avait beaucoup de choses pour lesquelles Reanbell Valdès ne travaillait pas … alors pourquoi spécifier des prunes ? Allez savoir.

Lorsque le temps vint de dévoiler leur main, Reanbell s'accorda enfin un sourire en rapportant son pactole vers elle – récupérant du même geste un petit billet que Condchat avait chipé au passage.

— Heureusement que tu es meilleur dans ton travail qu'au poker.



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Jeu 20 Juil - 0:57

Le travail de Turk l'avait tellement habitué, à force, aux coups bas et autres activités plus ou moins légales, que l'idée même de prévenir les civils lui paraissait aberrante. Reno avait certes dû par deux fois les évacuer, mais c'était toujours en derniers recours qu'il avait réellement affaire à eux. Ils n'étaient... Qu'une foule, parfois des proies, parfois des innocents auxquels il ne faisait pas attention. Il préférait, et de loin, s'occuper de ses affaires et de celles qu'on lui donnait, sans mettre personne au courant. La blonde n'avait pas changé d'expression mais il n'insista pour autant pas sur le sujet. Qui disait avis différents, disait silence forcé pour éviter de briser la liaison qu'ils entretenaient pour échanger. Ce serait stupide de sa part de perdre une source aussi importante, et il s'en rendait compte malgré l'alcool qui commençait à courir dans son sang. Elle pouvait penser ce qu'elle voulait, lui se rallierait à son point de vue lorsqu'il en tirerait avantage, comme il le faisait toujours.

En opposition complète avec la blonde, le chaton avait perdu tout calme. Au départ il était adorable, avec sa bouille qui terminait de sécher. Il commença à l'enquiquiner après quelques secondes à le fixer, avec ses minuscules pattes. C'était mignon, de nouveau, jusqu'au moment où ses petites griffes pointues comme des aiguilles rejoignirent la partie. Ce fut tout de suite moins drôle, et il se dit que les chats avaient un problème avec lui. Celui là en particulier. Dix secondes durant, il se retint de gesticuler, laissant ce petit bout s'acharner dans un dessein que lui seul devait connaître, avant de perdre patience. Il essaya alors de préserver ses mains de cet ignoble petit être, qu'il aurait sur le coup bien aimé chasser d'un revers de cartes. Il se contenta de scruter l'animal du coin de l'œil, car il n'était pas sur que Reanbell ou Condchat -grand dieu qu'il portait bien ce nom!- apprécient le geste.

-Écoute, on ne peut pas être bon partout..., grogna-t-il sans réelle conviction, Quoi que tu sois bonne au poker et sur le terrain.

Dans un soupir, associé à un air penaud, il finit par hausser les épaules. S'avouant vaincu sans problème, il sut à ses mots qu'il était passé cette fois ci entre les mailles du filet uniquement parce qu'elle l'avait bien voulu. Était-elle de bonne humeur? Peut être, mais elle ne l'avait sûrement pas laissé s'en tirer avec des renseignements par amabilité. La prochaine fois, il devrait effectivement mettre le prix, mais cela ne lui fit ni chaud ni froid. Il attendrait sûrement un moment en revanche avant de lui soutirer autre chose, mais à quoi bon avoir peur de dépenser, de toute manière, lorsqu'il savait qu'il perdait bien plus à chaque fois qu'il touchait des cartes en sa présence?
Elle avait une fois de plus imposée sa suprématie de la plus belle des manières, à cause de ce fichu chat, et elle souriait, la teigne, comme à chaque fois qu'elle faisait main basse sur le pactole.

-Un jour je te revaudrai ta si grande bonté, chère Reanbell, soit en sûre. Rappelle toi qu'un jour, je pourrais aussi t'être utile, contrairement à aujourd'hui. Le vent finira par tourner.

Il sourit en coin, finement, malgré un petit son de contrariété. Elle était forte en tout, la blonde, il devait l'admettre. Socialement parlant, en revanche... Un jour, peut être, il lui sauverai la mise lorsqu'elle se retrouverait confrontée à une situation impliquant des codes qu'elle ne savait maîtriser. C'était un doux espoir auquel se raccrocher. Si son passé de Turk qui lui collait à la peau lui valait de la méfiance, il lui apportait aussi quelques avantages dont il pourrait profiter pour aider cette alliée bancale.

-Les informations sont échangées, les verres sont descendus, tu m'as plumé comme à chaque fois, j'imagine donc que c'est le moment où tu vas me délaisser pour aller vider les poches d'un autre?, annonça-t-il avec malice, car ils n'avaient pas pour habitude fréquente de rester ensemble davantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 534

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Ven 21 Juil - 15:02

The butterfly who
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
Dream about a Maiden
Reanbell
&
Reno


 

 



 





Agent Grumpy
 
 Alouette, gentille alouette ... je te plumerai


Bien sûr, Reanbell était loin d'être « bonne en tout » même si le hasard faisait qu'elle était effectivement aussi bonne sur le terrain qu'au poker … enfin, tout dépend du terrain. Ironiquement, elle avait fais du déguisement son art de prédilection, mais c'était plus une façon de cacher son véritable visage que de travailler à de véritables infiltrations. Le fait est qu'elle savait très bien imiter des comportements qu'elle ne comprenait pas forcément, mais ce genre de mime laissait peu de place à l'improvisation, alors son comportement finissait toujours pas paraître un peu étrange … Mais peu importe, l'important, c'était qu'on ne la reconnaisse pas. Être une bonne tireuse et une as de l'informatique ne comblait malheureusement pas ses lacunes sociales, qui entrait en jeu dans absolument tout … Oh, elle était assez douée en négociation – ou plutôt, assez douée pour dégoter les bonnes affaires – mais à par ça, tout était laborieux. Aller faire les courses, croiser le facteur, acheter du pain, prendre les transports en commun et même manger en publique ! Il y avait tant de règles à respecter … pourquoi les gens perdaient tant de temps et d'énergie à utiliser trente-six couverts, dire bonjour et au revoir à tout le monde … merci, encore, elle comprenait quand quelqu'un rend service, mais quand on achète quelque chose, on donne déjà de l'argent en retour, alors aucune raison de remercier puisqu'on casque pour ce que l'on prend ! Pareil quand elle accomplissait une mission, elle était payé pour : aucune raison de la remercier ! Tout cela lui échappait et c'est pour cela qu'elle passait souvent pour une malpolie ou une sauvage.

Ah, Reno venait de donner le parfait exemple de ce qui l'handicapait tellement dans la vie de tout les jours : L'ironie, le sarcasme … elle ne voyait pas la différence, bref : le seconde degré. Elle ne comprenait rien de tout ça. Et quand on lui avait fait remarqué, un jour, qu'elle prenait « tout au pied de la lettre » elle n'avait absolument rien compris non plus, parce que les expressions étaient également incompréhensibles pour elle ! Un calvaire. Enfin, elle ne s'en rendait finalement pas vraiment compte, soit les gens se marraient en pensant qu'elle le faisait exprès, soit on la regardait bizarrement sans rien dire … et rares étaient les moment où on lui faisait remarquer son erreur !

-Un jour je te revaudrai ta si grande bonté, chère Reanbell, soit en sûre. 
— J’espère bien. Approuva-t-elle avec le plus grand sérieux.
— Rappelle toi qu'un jour, je pourrais aussi t'être utile, contrairement à aujourd'hui. Le vent finira par tourner.
— Y a pas de vent ici.

Mais elle espérait bien qu'il finirait par se rendre utile ! En vérité, elle savait bien qu'il le serait, puisqu'il l'avait déjà été ! Après tout, c'est grâce à lui qu'elle pouvait régulièrement travailler pour Rufus Shinra, et ça, elle ne l'oubliait pas. Rufus était à ses yeux l'employeur idéal. Il payait toujours dans les temps, correctement et était même assez généreux sur les primes lorsqu'il était satisfait. En plus de ça, il ne faisait pas de chichi et n'était pas intrusif … et puis il était toujours bien habillé et ça c'était important pour la petite teigne. Étrangement.

Elle compta ses gains avec délectation – bien que son visage soit resté neutre après son sourire victorieux – et elle essayait déjà d'imaginer tout ce qu'elle allait s'acheter avec ça. Elle avait une règle pour les économies : la moitié de ses gains de missions – primes comprises - restaient de côté et le poker c'était du cent pour cent dépense ! Pour cette fois, elle allait sûrement tout dépenser pour son nouveau pensionnaire. Il avait bien travaillé, il méritait vraiment le plus bel arbre à chat qu'elle trouverait. Elle pourrait aussi lui acheter des petites manteaux assortis aux siens pour l'hiver, voir même des bonnets et des chaussettes minuscules.

-Les informations sont échangées, les verres sont descendus, tu m'as plumé comme à chaque fois, j'imagine donc que c'est le moment où tu vas me délaisser pour aller vider les poches d'un autre?

— ça dépend … Elle releva les yeux vers lui et se pencha légèrement sur le côté, comme si elle essayait de voir le pantalon du Turk. Il reste quoi dans les tiennes ? Puisque c'est toi et que je saurais te retrouver n'importe où, j'accepte les chèques.

Une fois, elle était repartie avec son costume. Elle l'avait toujours dans son dressing d'ailleurs, c'était beaucoup trop grand pour elle et elle ne savait pas du tout ce qu'elle pourrait en faire, mais elle le gardait comme une sorte de trophée. Ce jour-là, elle avait d'ailleurs parié qu'elle finirait par le dépouiller jusqu'au caleçon, un jour ! Mais il n'avait pas assez bu ce soir pour ça … Mais un jour … elle l'aura ! Elle l'aura !
Elle regarda l'heure sur son PHS et réfléchi un instant en se mâchouillant la lèvre. Elle n'avait même pas relevé les yeux qu'elle avait habillement attrapé le chaton au vol – il avait tenté de sauté sur la table d'à côté, il était visiblement très mal parti pour y arriver. Elle lui remis son harnais improvisé, faisant preuve de merci pour le pauvre Turk.

— Bon … garde tes chèques au chaud pour la prochaine fois. Si je ne traîne pas trop je peux encore avoir la dernière sessions du tournois de Overmako, cette soirée n'aura peut-être pas été totalement perdue.

Elle déposa le micro-chaton sur son épaule, vida un dernier shot de vodka – ça y est, la bouteille y était passée – et fit un signe au rouquin.

— On se tient informé.
— Miiiiih !

Il ne faudra pas qu'elle oublie de faire prendre un bain à ce chat après sa session … cela dit, elle pourrait difficilement oublier.



Reanbell Valdès
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ Médaillé olympique du RTT ⊷
avatar
• Age : 30
Gils : 424

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]   Sam 29 Juil - 23:42

En toute franchise, il dût se concentrer pour ne pas souffler du nez ou lâcher un ricanement malvenu lorsqu'elle mît les deux pieds dans le plat -encore une expression qu'elle n'aurait sûrement pas comprise, par ailleurs. Avec l'alcool qui courait dans son sang, ce fut un exploit qu'il y parvienne. Cette capacité qu'avait la jeune femme à avoir une intelligence rare, et pourtant passer à des lieux et des lieux des expressions les plus élémentaires... C'était excellent. Elle était si terre à terre! Cela le faisait intérieurement pouffer, et ce à chaque fois, lui qui usait et abusait de tous ces procédés qu'elle ne maîtrisait pas. Il ne l'avouerait jamais, mais c'était avec un petit plaisir sadique qu'il se plaisait à les employer à tort et à travers lorsqu'elle était dans les parages. Juste pour voir son visage inexpressif lâcher des mots cinglants qui s'écartaient de l'essence même du sujet.

Son hilarité était en train de grandir, mais elle l'effaça bien vite pour faire à la place grandir la frustration lorsqu'elle se mit à compter avec soin ce qu'elle venait de lui dérober en toute légalité. Ou presque. S'il savait que Condchat lui avait fait les poches, à lui qui volait aussi aisément qu'il respirait, sa fierté en aurait pris un coup. Mieux valait pour son ego qu'il l'ignore, et cela les arrangeait de toutes façons tous les deux. L'air de prédateur qui revenait sur son visage alors qu'elle zieutait ses poches le fit tressaillir et il y mit machinalement les mains pour éviter que des billets à petites pattes ne s'amusent à filer à leur aise.

-T'en as pas eu assez avec tout ça? Et me retrouver n'est pas bien dur, puisque tu sais pertinemment que je suis censé suivre ton Président préféré comme son ombre.

Des chèques. Des chèques! Elle ne se prenait pas pour n'importe qui, encore heureux que ce qu'elle monnayait soit fiable. Le jour où il lui ferait un chèque il craignait qu'elle l'aurait tellement pillé qu'il ne serait plus qu'une loque. Elle commençait d'ailleurs à lui coûter cher en costumes, entre celui qu'elle avait dérobé malgré ses plaintes, et celui que son fauve venait de saccager. La note serait salée. Il devrait peut être tenir des comptes, à ressortir un jour, mais se connaissait, il savait que la résolution ne tiendrait pas une minute. Cette histoire fut la raison pour laquelle il se contenta d'une bouteille en sa présence. Elle était capable de l'abandonner nu dans une ruelle pour la gloire du poker. Il la suspectait d'ailleurs de le désirer ardemment.

Il eut un mouvement de recul flagrant lorsque le minet décida de décoller vers d'autres cieux, mais fut cueilli au vol par la poigne habile de sa maîtresse. Un problème de moins pour le Turk, qui se releva en un bond alors qu'elle commençait déjà à tourner le dos.

-Tu viens d'empocher pas mal, tu peux considérer que ta soirée est... Disons supportable. Et effectivement on se tient informés, chèques ou non,  parce que je compte bien fouiner d'ici là pour te renvoyer l'ascenseur..., annonça-t-il, avant de rapidement enchaîner avec malice: Te filer des infos contre les tiennes. Oublie l'ascenseur. Je suis pas sûr qu'il te plaise.

Elle était toujours aussi.. Reanbell. Il ne possédait aucun adjectif pour la qualifier. Un caractère trop atroce pour un visage trop charmant. Il secoua la tête, jetant un œil au cadavre de bouteille qui gisait sur la table. À bien y réfléchir, il se disait bien qu'il commençait à se sentir...Joyeux. Contrairement à elle, il était presque certain qu'il allait rester traînasser dans les parages une bonne partie de la nuit pour en ressortir -seul, ou pas, selon les circonstances. De son point de vue, non seulement il s'en tirait bien, mais sa soirée était totalement rentabilisée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alouette, gentille alouette ... je te plumerai [PV Reno] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plume d'alouette {topic de demande de lien}
» « Misaki — Point du jour l'alouette chante du fond de la pluie.
» Les alouette en finale de l'est
» Football = Alouettes de Montréal
» Dédicaces et personnages par RENO.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Est :: Midgar :: Edge-
Sauter vers: