AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 You make me sick because I adore you so † Tifa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: You make me sick because I adore you so † Tifa   Sam 25 Mar - 20:14


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

Vincent avait tant réapprit de l’humanité ces quelques années depuis qu’il était sorti de son cercueil. La compassion, la générosité, l’amitié, la solidarité, la douleur, la perte, le désarroi, l’injustice, le désir de revanche et même la haine, la haine qui s’était réveillée au sein de lui lorsqu'il s’était souvenu de ce qu’il considérait comme la cause de la chute de son ange : Hojo… Bref, il avait fait le tour. Il n’y avait qu’un seul sentiment qu’il n’avait pas eu besoin de réapprendre, puisqu'il ne l'avait jamais quitté, qu’il l'avait toujours gardé en lui, c’était l’amour. L’amour dévoué et l'admiration envers cette femme qui avait marqué sa vie à jamais. Il pourrait se laisser dépérir dans un cercueil et revenir autant qu’il le voulait, même après des siècles, il ne serait jamais capable d’éprouver un sentiment semblable envers qui que ce soit d’autre à nouveau. Il l’aimait à l’en blâmer de rien, et il savait qu’il avait raison, il savait que la faute de tous leurs malheurs lui revenait. Son devoir avait été de la protéger et il avait failli, il avait failli à un point tel qu’au final, c’était elle qui l’avait protégé. Sa bien-aimée Lucrecia. Et ce démon reconnaissant, bienveillant, l’en remerciait dès que l’occasion se présentait. Alors que les mauvaises nouvelles s’enchainaient au sein de la WRO, il avait besoin de la retrouver comme pour lui demander conseil, lui demander quel mouvement il devait faire, ce qu’il devait penser de tout ceci. Depuis qu’elle lui avait redonné la protomatéria, Vincent avait comme le sentiment que sa bien-aimée était avec lui, l’accompagnait, l’épaulait. Il le sentait. Cependant, ces derniers temps, Vincent était comme pris d'agitation et de stress sans qu’il ne puisse se l’expliquer. Un retour aux sources était nécessaire pour lui, Vincent avait comme besoin d’être rassuré, de la retrouver. C’est pourquoi il n’eut pas de grands scrupules à emprunter un transport aérien de la WRO pour se rendre auprès de Lucrecia. En grande pompe, monsieur Valentine. La raison de son inquiétude, de ce mauvais pressentiment, il la découvrit à ses dépends…

Passé le rideau des chutes d’eau, dans la caverne abritant l’être le plus cher à ses yeux, se trouvait une vision cauchemardesque. Sa bien-aimée habituellement plongée dans un repos éternel, figée dans sa beauté éternelle illuminant tout le caveau, n’était plus là. Le cristal était saccagé et cette caverne auparavant lumineuse comme un diamant était désormais terne, morne, d’une humidité étouffante. L’odeur de la mort et de la pourriture semblait suinter de la pierre et lui prenait aux narines comme un vertige, comme une nausée. « Lucrecia ! » En un bruissement de cape, le démon vermeil était déjà agenouillé juste devant l’endroit où elle aurait dû se tenir, un bris tenu par sa main tremblante, sa main humaine qui le serrait avec tant de force que le tissus de son gant se perça. Son regard chercha autour de lui, en quête d’une chose à laquelle se raccrocher, n’importe quoi. Un indice. Un voile blanc, un éclat de voix féminin, elle… Mais seul l’écho de sa propre voix désemparée se répercutait dans la caverne à l’infini, à le rendre fou Lucrecia, Lucrecia, Lucrecia ! Et jamais elle n’y répondit. Soudain, Vincent se releva d’un bond et se lança dans une recherche insensée. Sa main griffue parcourut les murs de pierres qu’il longea comme si l’un d’eux abriterait un passage secret ou n’importe quoi d’autre. Une preuve. Il n’y avait pas l’air d’avoir eu de lutte… Il n’y avait pas de sang non plus. Est-ce que Lucrecia avait fui ? Est-ce qu’elle allait bien ? Qui avait brisé le cristal ? Sa douce Lucrecia n’était pas dotée d’une telle force… elle était si fragile, si frêle, elle était une femme délicate dont il fallait prendre soin et qu’il fallait protéger comme il venait encore d’échouer à le faire ! Vincent rappela son nom en sortant en trombe de l’endroit, et l’appela plusieurs fois au dehors. Seule, elle ne pouvait pas aller bien loin ! Comment aurait-elle pu gravir la roche de toute façon ? Accéder à cet endroit n’était pas donné au premier venu, c’est pour ça que sa belle était si bien gardée. Seulement, désormais, elle était disparue et lui, miséreux. Que quelqu’un sauve ce pauvre petit canard perdu ! L’homme habituellement si solitaire sut qu’il ne pourrait jamais réfléchir avec décence tout seul, il était terrorisé à l’idée qu’il ait pu arriver malheur à sa tendre Lucrecia, qu’elle soit en train de souffrir. La simple pensée était insupportable. Il sortit son PHS et composa le premier numéro qu’il put, la dernière personne l’ayant appelé, théoriquement. Lorsqu’il entendit ce doux « Vincent ? », ses sens le dupèrent, il crut que c’était elle, sa bien-aimée, qui venait de prononcer son nom de cette façon si particulière, si propre à elle, qu’il resta muet de confusion. La personne à l’autre bout du fil insista et il réalisa à ce moment qu’il avait fait fausse route, qu’une illusion désespérée avait manqué d’avoir raison de lui. Retour douloureux sur la planète Gaïa. « Tifa… » murmura t-il alors, sa voix grave étant si basse de dépit que la demoiselle devait tendre l’oreille pour l’entendre convenablement. « C’est… le cristal… il est détruit et Lucrecia… je ne sais pas… elle n’est pas… ». Les mots lui manquèrent atrocement. Toutefois, la barmaid avait un talent particulier pour décrypter et reconstituer ce qui n’était pas dit. Après tout, elle vivait avec Cloud… c’était une chance qu’il fût tombé sur elle. Il fallait un cas de force majeur tel que celui-ci, pour que Vincent requière l’aide d’un tiers sans se préoccuper du fait qu’il était peut-être en train de déranger ou non. Tout ce qui l’importait était Lucrecia.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Lun 27 Mar - 11:17

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


Depuis qu'elle s'était installée à Edge, Tifa n'avait pas eu l'occasion de beaucoup voyager … il faut dire que s'occuper du bar ne lui laissait pas beaucoup de temps libre et les sorties en famille ne se faisaient jamais très loin. C'était Cloud, le globe-trotteur de la maison et il arrivait parfois à la barmaid de l'envier, quand elle ne s'inquiétait pas des risques qu'il pouvait prendre pour ses livraisons. Pourtant, sa collaboration avec Barret pour le vin de Corel l'amenait parfois à voyager sur place, elle en profitait alors pour rendre visite à Cid qui était de plus en plus occupé et impliqué dans les affaires de la WRO ainsi qu'à Nanaki, lorsque ce dernier n'était pas lui aussi en voyage. Parfois, elle emmenait les enfants avec elle et en général Cloud s'arrangeait pour l'accompagner – parce qu'au final, il s'inquiétait autant, si ce n'est plus, lorsque c'était Tifa qui était en déplacement et lui qui devait attendre son retour. Mais cette fois, le chocobo était occupé à autre chose et Tifa avait préféré laisser les enfants chez Elmyra, ce n'était qu'un très court voyage de deux ou trois jours, alors elle se déplacerait plus vite si elle était seule.

Elle avait loué un Chocobo à un relais de Costa del Sol pour rejoindre Barret qui l'avait mis en contact avec un nouveau négociant de vin qui avait rencontré quelques problèmes avec des monstres qui s'étaient installés sur son exploitation. Les deux vieux amis s'étaient chargés de régler le problème et Tifa reprit la route vers Cosmo Canyon où elle espérait pouvoir voir Nanaki et faire le plein de ces épices qu'on ne trouvait que là-bas et qu'elle adorait mettre dans ses plats. Elle devait aussi penser à ramener un petit souvenir aux enfants, histoire de se faire pardonner de les avoir abandonné ces quelques jours – même si elle savait très bien qu'ils n'étaient pas contre un peu d'indépendance. Seule sur un agréable chemin de campagne avec son chocobo, la jeune femme pouvait enfin pleinement décompresser de la tension de la ville. Elle aimait son bar et surtout la famille qu'elle y avait fondé, mais il n'y avait rien à faire … elle restait une fille de la campagne.

Une sonnerie vint finalement briser l'harmonie parfaite du vent dans les arbres et du pépiement des oiseaux. Loin de s'en courroucer, Tifa prit une mine légèrement perplexe devant le nom qui s'afficha à son écran … Elle était partagée entre amusement et une grande inquiétude, parce qu'il n'y avait qu'une erreur innocente ou un gros problème qui pourrait décider cette personne à l'appeler.

— Vincent ? Dit-elle en décrochant, la surprise teintant légèrement sa voix.

Ils avaient été en contact il n'y a pas très longtemps et Vincent n'était vraiment pas du genre à s'imposer ou à vous appeler tous les jours pour vous demander ce que vous avez manger ou comment est le temps chez vous. Elle osa un léger sourire alors qu'un silence suivait sa réponse, elle commençait à se dire que c'était bien une erreur, soit il avait appuyé sur le mauvais bouton et n'osait pas le dire, soit il avait encore mal verrouillé son téléphone dans sa poche …

— Tu t'es encore embrouillé avec ton PHS ?

Cela dit, si le dit PHS était dans sa poche, il ne risquait pas de l'entendre, elle envisageait d'ailleurs de raccrocher et de le rappeler quand elle entendit enfin sa voix à l'autre bout du file. Elle avait supposé trop vite … c'était bel et bien l'option grave. Elle dû attendre qu'il ait fini de parler pour bien comprendre la situation et dès que ce fut fait, elle sentit son cœur se serrer. Elle ne connaissait pas vraiment cette Lucrecia, elle l'avait juste vu une fois, lorsqu'ils étaient tombés par hasard sur ce fameux cristal … mais elle avait toujours eu beaucoup d'admiration pour l'affection évidente que Vincent lui portait. Elle savait à quel point elle était importante pour lui et elle ne pouvait qu'imaginer ce qu'elle ressentirait à sa place … Si Cloud disparaissait. En fait, elle n'avait pas vraiment besoin de l'imaginer, parce que cela lui été arrivé … c'était peut-être pour ça que Vincent l'avait contacté, elle. Aussi parce que la zone était proche de Nibelheim et qu'elle la connaissait comme sa poche.

— Ecoute, je n'étais justement pas très loin. Tu es toujours à la caverne ? Ne bouge pas de là, j'arrive le plus vite possible !

Il était rare que Vincent ait besoin d'aide, plus rare encore qu'il en demande … et il avait tellement fait pour eux, il avait toujours été là quand ils en avaient eu besoin, elle n'allait certainement pas manquer cette occasion de lui venir en aide. On pouvait bien dire que Vincent et Tifa n'était pas les amis les plus proche au monde, pourtant, ils étaient de véritables amis. C'est comme ça dans Avalanche, ils n'avaient pas besoin de se voir tous les jours ... simple, ils étaient toujours présent en cas de besoin.
Elle remerciait intérieurement Barret de l'avoir faite venir pile à ce moment là, c'était à vous convaincre que Gaïa avait bel et bien des plans … Tifa avait à peine raccroché qu'elle avait lancé son chocobo à vive allure vers les hauteurs de la région de Nibel où l'on pouvait trouver la fameuse caverne, bien cachée derrière une cascade elle-même plutôt difficile à trouver. Elle arriva devant la chute d'eau environ trente minutes plus tard et elle laissa quelques légumes au pauvre volatile qu'elle avait poussé au maximum de ses capacités. Elle lui flatta un instant l'encolure, la pauvre bête était essoufflé, mais semblait bien trop occupée à manger ce qu'elle lui avait laissé pour lui en vouloir.

Elle longea prudemment la paroi menant derrière la chute d'eau, Vincent devait être à l'intérieur.

— Vincent ? Je suis là, qu'est-ce qu … Elle allait lui demander ce qu'il se passait exactement, mais c'est à ce moment là que son regard tomba sur la caverne dont le sol était jonché d'éclats. Du grand cristal qui trônait habituellement au centre, il ne restait plus qu'un genre de piédestal vide. C'est comme si le sarcophage de mako avait explosé … est-ce que c'était possible, ça ? Peut-être à cause de tous ces changements, Omega et tout ... mais pourtant … Vincent l'avait vu juste après ces événements.

— Oh …

Elle comprenait qu'il soit paniqué.  



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Dim 2 Avr - 15:11


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

Les pires scénarios se jouaient dans son esprit fatalement imaginatif, fatalement accoutumé à s’évader malgré lui. Sa plus grande terreur était la venue de crapules mal intentionnés ayant pillé la caverne de son plus beau et prestigieux trésor. Le bris de glace lui paraissait si barbare, que sans ses altérations physiques causés par la science de ce dégénéré de Hojo, la panique l’aurait fait tourner de l’œil. « Ecoute, je n'étais justement pas très loin » lui répondit l’écho lointain de la voix de Tifa « Tu es toujours à la caverne ? » « Oui… » Plus ou moins. « Ne bouge pas de là, j'arrive le plus vite possible ! ». Elle raccrocha et un silence macabre retomba lourdement, le bruit de cascade habituellement si agréable et rassurant, annonçant une proximité avec l’amour de sa vie, n’était plus qu’un odieux et insolent sifflement. Vincent devait attendre Tifa, et qu’y avait-il de plus terrible que l’attente en pareille situation ? En rangeant son PHS, il releva la tête vers le soleil retombé de son zénith depuis quelques temps déjà, signalant qu’on était à une heure assez avancée de la journée. S’il ne trouvait pas sa bien-aimée, si on l’avait enlevée, où passerait-elle donc la nuit ? Qu’adviendrait-il d’elle ? Et si on la traitait mal, si elle souffrait ? Un bruissement d’ailes le fit brusquement tourner la tête, attirant son attention vers une silhouette postée au sommet. Une silhouette qui s’effaça doucement tandis qu’elle s’éloignait, comme si elle avait décidé de redescendre la falaise dans l’autre sens : c’était impossible de faire une telle chose aussi simplement et sereinement mais le bodyguard n’avait rien d’autre en sa possession que ce mirage présentement. Il lui fallait être à la poursuite de quelque chose et il se lança à la suite de ce fantôme, faisant appel, sans difficulté, à la féroce bête galienne pour gravir la roche et atteindre la crête. Ne restait de Vincent Valentine, pendant quelques instants, que ses yeux vermeils. Aux derniers mètres du sommet, il retrouva sa forme originelle, ses cheveux de jais et sa cape sanglante battant au vent furieux des hauteurs, et l’homme appela sa « Lucrecia ! », tandis qu’il avait une vue dégagée des environs : les plaines de Nibelheim, le mont Nibel, et au Nord, Corel, et au Sud Est le Gold Saucer, au sud Ouest le Canyon Cosmo... Mais aucun signe, jamais, de sa Lucrecia. Il avait couru derrière une chimère. La scientifique n’avait pas pu, de toute façon, partir seule. Il fallait être inhumain, et au moins bestiale, pour y parvenir par ses propres moyens. Tifa elle-même ne tenta pas l’ascension malgré une disposition physique très impressionnante pour une femme de sa stature. Elle n’avait, de toute façon, pas vraiment le temps de tenter l’expérience. La jeune femme connaissait l’urgence de la situation et s’était rendue à la cascade en un temps record. Un autre jour, quand sa situation sera régularisée, Vincent pourrait contempler sa chance d’avoir une telle amie. Pour l’heure, alors qu’il l’observait s’approcher à dos de chocobo grâce à sa vision aiguisée, il réalisa peu à peu qu’elle était arrivée par l’autre côté de la falaise et qu’elle avait déjà traversée le plus compliqué. En fait, elle se trouvait même plus proche de la caverne que lui désormais. L’état de Vincent le prédisposerait à refaire appel à la bête en lui pour la rejoindre plus facilement, mais par respect pour la brune qui venait apporter ses lumières et son soutien, il choisit plutôt d’utiliser ses talents aériens pour replonger au cœur de ce lieu devenu source à cauchemar. Tifa lui avait dit de ne pas bouger et Vincent n’avait pas vraiment écouté… il ne fallait pas qu’elle pâtisse de sa désobéissance, encore moins après tout le chemin qu’elle avait parcouru juste pour lui. La barmaid entra dans la caverne et Vincent réussit à ne pas la faire attendre, arrivant juste à sa suite pour l’entendre: « Vincent ? Je suis là, qu'est-ce qu … ». Elle se tut, constatant par elle-même le socle vide où se tenait habituellement la beauté endormie, piégée dans le cristal étincelant. Tout avait volé en éclat. Malgré le tintement habituel des métaux de son bras mécanique, de ses chaussures aux pointes d’or, et la chaine de son arme, Vincent avait réussi à faire une entrée parfaitement silencieuse, sans même un bruissement de cape. Tel un fauve rapide et discret, il s’était réintroduit dans la caverne et se tenait derrière elle. Lorsqu’il avança, le cliquetis habituel de ses mouvements revint, annonçant en douceur sa présence avant qu’il prenne la parole. « Jamais Lucrecia n’aurait pu briser le cristal de cette façon… »

Il n’avait pas envisagé une seconde, qu’elle fût morte. Pourtant ce n’était pas si invraisemblable, le cristal aurait pu se briser car il avait empêché son amour de retrouver la Rivière. Après tout, s’il y avait des revenants, il pouvait également y avoir un processus inverse. Vincent ne pouvait tout simplement pas voir les choses de cette façon, et se dire qu'il ne la reverrait plus jamais. Arrivé au niveau de Tifa, Vincent leva le regard vers l’endroit où Lucrecia aurait dû se tenir. Son imagination réussit à restituer sa bien-aimée se tenant au sein du verre dans sa robe étincelante. Belle, bienveillante, aimante. Une lueur inquiète, triste et admirative habitait son regard carmin. « Tifa… Que s’est-il passé à ton avis ? Lucrecia… » Il prit une légère inspiration, tentant de récupérer toutes les bribes de courage restantes en lui : « Qui aurait eu l’idée de piller cette caverne ? ». Il baissa doucement la tête à cette pensée, gardant un bref instant les paupières closes de dépit. Quel genre de monstres avait pu troubler le repos du bel ange sans le moindre scrupule ? « Et … serais-je naïf de croire qu’il ne s’agit pas nécessairement d’un acte malveillant, que les personnes ayant réussi à venir jusqu’ici ont eu l'intention de la sauver ? ». Et s’ils ont réussi, n’est-ce pas ce que j’aurais dû faire avant ? La sauver de cette prison de cristal, lui demander de vivre, la protéger, lui promettre que le bonheur était envisageable, avec ou sans moi ? « Je suis au courant de toutes les opérations que prévoit la WRO et… Reeve m’en voudra d’y manquer et de réquisitionner des hommes mais… » Il tourna la tête vers son amie si compatissante, sa voix grave flanchant presque: « je n’ai pas d’autres choix ». Il ignorait encore à ce moment, l’aide non négligeable que Tifa pouvait lui apporter. Aussi, elle avait son petit réseau, cette barmaid, des solutions viables et surtout, un sens de l’observation très objectif, quand celui de Vincent ne pouvait pas l’être en pareille situation.  


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Lun 3 Avr - 19:18

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


Le triste spectacle était très impressionnant, si bien qu'elle resta longuement à l'observer sans bouger, se perdant presque dans ses pensées en imaginant ce qui avait bien pu provoquer de tels dégâts. C'est à ce moment précis que Vincent manifesta sa présence, et malgré sa délicatesse, elle ne put s'empêcher de sursauter en se tournant vers lui. Elle fit ensuite comme si de rien n'était en espérant qu'il n'avait rien remarqué, elle n'aimait pas trop passer pour une fragile … il y avait déjà assez de Cloud qui la faisait crier dans le noir. Ne vous méprenez pas, c'était à cause de ses yeux mako ! Elle adorait ses yeux, mais quand vous ne voyez que ça qui brille dans le noir, ce n'était franchement pas rassurant … Heureusement que personne ne pouvait lire dans ses pensées, vraiment.

Toujours est-il que Vincent devait avoir raison : elle voyait mal une femme comme Lucrecia provoquer de tels dégâts par sa seule force … Enfin, les gens qui ne connaissaient pas Tifa ne l'imaginait si forte non plus et puis, cette femme était la mère du Cauchemar alors ce ne serait pas si étonnant … Mais Vincent la connaissait trop bien, si elle était capable de fracasser de tels cristaux à mains nues, il le saurait.
La barmaid était restée silencieuse et son ami s'enquit rapidement de son avis, sûrement pour éviter de penser au pire … mais les idées qu'avait Tifa n'étaient pas forcément réjouissantes. En fait, en constatant que les débris de cristaux semblaient éparses et réguliers tout autour du piédestal, elle avait bien l'impression que le cristal avait explosé de l'intérieur. Peut-être due à l'ancienneté du monument ou à une surcharge de mako ? Les flux de la rivière de la vie avait changé ces dernières années, rendant la plupart des réacteurs obsolètes, même si plus personne ne voulait les utiliser de toute façon. Peut-être qu'une surcharge de lifestream s'était cumulé dans le cristal et l'avait fait éclaté ? Si c'était le cas, que ce serait-il passé pour la personne à l'intérieur … ? Difficile d'imaginer que cela l'aurait laissé indemne et comme il n'y avait pas de sang … Est-ce qu'elle aurait été désintégrée sur le coup ? C'était beaucoup trop horrible, elle ne pouvait quand même pas dire ça !!

— Je ne sais pas … Répondit-elle timidement à la première question de son ami, en essayant de chasser la théorie de son esprit.

Vincent semblait convaincu qu'il s'agissait là d'une intervention extérieur. Cherchant un signe de confirmation de cette hypothèse, Tifa se déplaça doucement dans la caverne en prenant soin de ne rien toucher ou déplacer par inadvertance, comme si elle avait affaire à un temple sacré – ce qui était presque le cas – ou à une scène de crime – ce qui n'était pas totalement faux non plus.

— Je ne vois pas qui auraient pu venir aussi, encore moins avec des intentions malveillantes. Répondit-elle en toute sincérité, mais elle ne savait pas si c'était vraiment rassurant … si personne n'était responsable de ça, alors que c'était-il donc passé ?
Puis elle pensa à Sephiroth. Quand on voit comment il avait traité celle qu'il considérait comme sa mère et envers qui il semblait éprouver un amour sans borne, que ce passerait-il si il découvrait qui était sa véritable mère ? Mais de toute façon, il n'y avait aucune raison pour qu'il le découvre … et puis il était mort, jusqu'à preuve du contraire, et ce, malgré les rumeurs. Ce n'était pas une piste très raisonnable … alors qui ? Hojo connaissait sûrement l'existence de cette caverne, mais tout comme Sephiroth, il était mort, jusqu'à preuve du contraire … et puis il n'aurait jamais pu faire ça tout seul.

Alors que Vincent déplorait sa situation à l'égard de la WRO, Tifa s'était approché d'une paroi sur laquelle elle venait de remarquer quelques traces de griffures assez monstrueuses. Elle ses survola sur bout des doigts sans oser les toucher et se tourna vers Vincent pour le rassurer.

— Personne ne t'en voudra, Vincent. Nous savons tous ce qu'elle représente pour toi …Elle osa alors un sourire pour tenter de le décrisper. Tu as déjà sauvé le monde la dernière fois, chacun son tour.

Elle avait sa petite idée sur ce qui avait pu laisser ces traces, mais elle devait en avoir le cœur net, quitte à embarrasser un peu le chevalier écarlate.

— Est-ce que c'est toi qui a laissé ces traces ? Pour elle, cela ressemblait clairement à ce que les démons de Vincent étaient capables de faire et il y avait peu de chose en ce monde qui pouvait laissé de telles traces. Les pattes de béhémoth ou de dragon étaient beaucoup plus grosses, celles des coeurls beaucoup plus petites … Cet entre-deux, avec autant de puissance, elle ne voyait que la bête Galienne de Vincent … ou Chaos, mais il s'en était allé aujourd'hui. Il avait sûrement perdu le contrôle sous l'effet de la panique ?



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Mer 19 Avr - 11:59


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

« Je ne sais pas », lui répondit-elle. Lui non plus et c’est ce qui allait le rendre fou. « Je ne vois pas qui auraient pu venir aussi, encore moins avec des intentions malveillantes ». Qu’elle aille dans son sens lui fit prendre conscience que, si, on savait qui aurait pu venir avec des intentions malveillantes. Des morts certes, mais des morts n’étaient-ils pas revenus à la vie ? Le cœur de Vincent suffoquait d’inquiétude. « Personne ne t'en voudra, Vincent. Nous savons tous ce qu'elle représente pour toi … Tu as déjà sauvé le monde la dernière fois, chacun son tour ». Le regard bienveillant qu'il lui adressait s'immobilisa de stupeur lorsqu’elle se tourna vers lui, car il crut voir le tendre sourire de Lucrecia sur le visage de son amie, il jurerait que c'était elle, et que ses yeux en amande le fixaient avec amusement. « Et comment peux-tu me protéger, si tu dors ? », se moqua sa voix douce. La brunette se désintéressa de lui avant qu'il n'ait le temps de perdre pied, et se concentra de nouveau sur le reste de paroi qui tenait encore en place et dont elle s’était approchée. Le mirage s'était fané. « Est-ce que c'est toi qui a laissé ces traces ? ». Vincent sursauta presque à la demande… l’accusation ? Sur la roche oui, mais il n’avait pas touché au cristal. Un prompt bruissement de cape se fit entendre et Vincent se tenait à nouveau près d’elle. Ses pupilles écarlates tremblotaient de doute tandis qu’il analysait le cristal que Tifa avait à peine effleuré. Il y avait des traces de griffes, en effet, le constat le liquéfia sur place. Plus féroce encore que celles de sa main mécanique sur les pierres humides de la caverne, mais pas aussi féroce qu’un dragon. Plutôt digne d’un monstre tel que… Est-ce de ma faute ? Son ignorance le bouleversait. Dans son esprit, il l'appelait, encore et encore. Lucrecia... Lucrecia... Lucrecia...

« Impossible », murmura t-il avec conviction. Jamais il n’aurait pu faire preuve d’une telle barbarie en présence de sa Lucrecia, elle était sa protomatéria, et mieux encore… « Jamais, Tifa », qu’elle ne le crût pas l’importa peu sur le moment, lui il savait, il croyait savoir. Il y était pour rien. De plus, il se souvenait de sa dernière visite, tout s’était bien déroulé, Lucrecia était encore là lorsqu’il était parti. Il lui avait parlé, comme toute ces autres fois, il avait senti son soutien et elle avait senti son amour. Ce n’était pas lui. Aussi, à en juger par le positionnement intérieur de quelques marques, tout portait à croire que cela venait plutôt d’elle. Il venait de le remarquer. « Ce n’est pas logique. Comment aurait-elle pu ? C’est moi le monstre », dit-il tout bas. La bête galienne tout du moins. Chaos n’était plus. Et où était-il ? Est-ce que ce genre de monstre retournait à la Rivière de la vie ou avait t-il autant de mal que Sephiroth ou Lucrecia pour cela ? Chaos était venu ici ? Il connaissait l’endroit, évidemment, un pilier de la vie de son ancien hôte, mais pourquoi ? Vincent observa mieux le cristal et le sol, il n’y avait pas de sang, il n’y avait pas de meurtre... Le chevalier pourpre se mit tout d’un coup à douter de lui-même, et de sa mémoire. Quelle raison aurait-il eu à s’emporter dans ce havre de paix, juste devant sa bien-aimée ? S’il avait détruit le cristal, qu’il l’en avait sortie, avait t-elle eu peur de lui, avait t-elle fui ? Et comment, et quand, et où, bon sang… Vincent s’écarta du cristal, si soudainement qu’on aurait dit qu’il allait prendre la fuite à son tour, mais il s’arrêta au pied des marches du piédestal, la tête basse. « En vérité, je… je ne sais plus », murmura t-il d’une voix grave à peine audible portée par l’écho de la caverne, permettant à Tifa de l’entendre. Son discours changeant d’avis avait aussi peu de sens que ce qui s’était déroulé dans cette caverne. « Lucrecia n’a pas été blessée, on le saurait… et je ne vois personne d’autre ». Il fixait l’entrée de la caverne et la seule chose qu’il pouvait se dire, c'était que sa bien-aimée était quelque part dehors, qu’elle avait les réponses. Tout le reste, toute autre option, était impensable. Il mourrait de la croire morte ou souffrante. « Je veux entendre sa version… ». La version de Lucrecia, quand il la trouverait. « Tifa. Je sais que tu as toujours beaucoup à faire… merci d’être venue… Je vais fouiller le secteur. Je ne t’en voudrai pas si tu dois partir », assura t-il, en lui jetant un regard bienveillant, quoique craintif, par-dessus son épaule. Il comptait également mobiliser quelques personnes de la WRO, Yuffie en première, pour enquêter dans les villes périphériques. Que pouvait-il faire d’autre, de toute façon ?


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Jeu 20 Avr - 19:14

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


Sa question fit mouche et sembla tellement perturber son ami qu'elle regretta à moitié de l'avoir posé. C'était un indice non négligeable, surtout si ce n'était pas lui, alors elle faisait tout de même bien de le faire remarquer, mais elle n'avait jamais eu l'intention d'accuser Vincent de quelque chose de si terrible. Elle voulait simplement dire qu'il aurait pu faire ça après avoir découvert le cristal éclaté, ou bien un autre jour, en admettant que des monstres puissent atteindre cette caverne, l'obligeant alors à se battre … Elle avait simplement oublié un petit détail : Vincent avait toujours eu une piètre estime de lui même, il était pire qu'elle encore et avant de le rencontrer, elle ne pensait pas cela possible, surtout qu'il ne le méritait vraiment pas. Vincent était une des meilleures personnes qu'elle connaissait, il était gentil, brave et généreux … Et tellement loyale et amoureux !

Essayant de comprendre ce qu'il pouvait bien se passer dans la petite tête cornue de son ami, Tifa le regardait avec cette mine inquiète qu'elle avait quand Cloud ou les enfants étaient malades. Elle secoua vivement la tête en signe de dénégation lorsqu'il assura être un monstre … Elle savait qu'il le pensait et elle détestait cela. Vincent était un véritable ange, mais il faut croire que dans la réalité, c'était bien les démons qui étaient bons et les anges qui étaient mauvais. Alors peut-être Vincent était-il bel et bien un démon bienveillant.

— Ce n'est pas ce que je voulais dire, Vincent. Je n'imaginerai jamais que tu puisses avoir fait ça, ou elle Mais sa voix s'était étouffée et son dernier mot avait disparu au fond de sa gorge. Elle venait de douter. Pas pour Vincent, non, elle ne douterait jamais de lui, mais Lucrecia … Cette femme qu'il aimait tellement, cette femme qu'il considérait comme parfaite … Cette femme qui avait reçu les cellules de Jenova dans son corps pour faire de Sephiroth le Cauchemar que l'on connaît. Il y a trois ans, elle avait évoqué le fait que le Jenova qu'elle avait en elle « refusait de la laisser mourir » … et si cela avait fait plus ? Et si cela avait pris le dessus sur elle … Et si cela l'avait finalement transformé en l'un de ces monstres qu'on pouvait trouver dans les cuves du réacteur de Nibelheim ? Une de ces choses auraient peut-être pu provoquer tout ça.

Mais le malentendu semblait avoir soulever le doute chez le chevalier pourpre qui n'était même plus certain de ce qu'il pouvait avoir fait... ou de ce qu'Elle aurait pu faire – mais elle était quasiment certaine qu'il ne serait jamais capable de douter d'elle. Elle ne l'avait jamais vu dans un état pareil et elle s'en voulait un peu, elle n'avait pas été super habile sur ce coup-là ! Vincent était maintenant bien décidé à retrouver sa bien aimée et il était hors de question qu'elle le laisse seul dans un moment pareil … elle serait indigne d'une amie et une personne bien mauvaise si elle le faisait ! Elle secoua à nouveau la tête, déterminée.

— Vincent, il est hors de question que je parte maintenant. Je vais d'aider à la chercher. Elle avança avec lui et lui prit doucement le bras en le regardant droit dans les yeux. Vincent, je suis sûre que ce n'était pas toi. Je n'ai jamais voulu insinuer ça, je me disais simplement que ça aurait pu arriver après que tu ai découvert l'endroit dans cet état. On saura ce qu'il s'est passé, ne t'en fais pas. Elle prit soin de prendre quelques photos de l'endroit avec son PHS, estimant que cela pourrait être utile si jamais ils contactaient quelqu'un pour avoir un peu d'aide. Tifa savait déjà vers qui se tourner si jamais ils n'arrivaient à rien aujourd'hui … Elle espérait de tout cœur qu'ils la retrouveraient vite saine et sauve, mais d'un autre côté, il fallait mieux ne pas la retrouver du tout que la repêcher au fond d'un ravin. Je connais quelqu'un de très doué pour retrouves les gens disparus, si jamais nous n'y arrivons pas aujourd'hui, il pourra t'aider.

En sortant de la caverne, Tifa jeta un regard circulaire autour d'eux, la vu était prenante et permettait de voir l'intégralité de la crique. Si ils ne la voyaient pas d'ici, c'est qu'elle devait avoir franchi les hauteurs, ou alors …

— Je pense qu'elle n'a pu passer que par deux endroits, tu n'as qu'à aller voir par là.

Même si elle ne connaissait pas par cœur la zone aussi bien que le mont Nibel, elle connaissait toujours très bien cette nature de terrain. Vincent allait se diriger vers les hauteurs, l'endroit le plus praticable et Tifa allait devoir faire un peu plus d'effort, mais elle n'avait pas choisi au hasard : elle avait choisit le chemin menant vers le bas de la crique, elle craignait que la bien aimée de Vincent ai pu glisser ou tomber et elle préférait la retrouver avant lui si c'était le cas.

— On reste en contact par PHS, tu peux prendre le chocobo si tu veux, il ne pourra pas me suivre là où je vais. Elle flatta encolure de l'animal en question. Soit sage, Chocobulle.

Elle se dirigea alors vers sa destination et se retourna une dernière fois vers son ami, le regard confiant.

— Je suis sûre qu'elle va bien, Vincent. Même si nous ne la retrouvons pas, c'est qu'elle aurait sûrement réussi à rejoindre une ville … Cosmo Canyon est le plus accessible à pied, je pense. A tout à l'heure !

Elle croisait les doigts pour avoir raison. Mais elle était convaincue que lorsqu'on aime autant que Vincent aimait Lucrecia, ou qu'elle-même aimait Cloud, on devait bien savoir, au fond, si quelque chose de terrible arrivait …



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Dim 7 Mai - 15:10


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

« Ce n'est pas ce que je voulais dire, Vincent. Je n'imaginerai jamais que tu puisses avoir fait ça, ou elle … » Le dernier mot qu’elle prononça ne fut plus qu’un souffle, Tifa venait de mentir,  ou plus vraisemblablement, elle protégeait le démon bienfaiteur d’une pensée pessimiste qu’elle entretenait. Tifa était persuadée que Vincent était innocent dans l’incident du cristal, mais Lucie n’était pas exemptée de tout soupçon. Soit, qu’elle en soit capable, c’était toujours préférable qu’un monstre opportun se soit chargée de la destruction du verre. Mais comment ? Et pourquoi ? Jenova ? En sentant la douce pression réconfortante sur son bras, Vincent tourna doucement la tête vers son amie, qui avait le menton levé vers lui avec confiance. Des nuances de rouges bienveillantes s’entremêlèrent et même si l’homme-monstre n’avait pas le cœur à sourire, sa reconnaissance et la visibilité de celle-ci étaient indiscutables. « Vincent, je suis sûre que ce n'était pas toi. Je n'ai jamais voulu insinuer ça, je me disais simplement que ça aurait pu arriver après que tu aies découvert l'endroit dans cet état. On saura ce qu'il s'est passé, ne t'en fais pas ». Il détourna le regard en baisant la tête. C’est ce qu’il s’était passé, il avait un peu perdu le contrôle, bien qu’il n’eut pas touché au cristal. « ... merci d’être là ». C’est tout ce qu’il trouva à dire et ça ne tombait pas au bon moment… c’était par là qu’il aurait dû commencer, d’ailleurs. Vous pouvez relire autant de fois que vous voulez c’est bien la première fois depuis son arrivée qu’il a eu la décence de la remercier. Tifa prit quelques photos de la caverne, profondément investie dans son rôle d’amie héroïne. « Je connais quelqu'un de très doué pour retrouves les gens disparus, si jamais nous n'y arrivons pas aujourd'hui, il pourra t'aider ». « Je contacte Yuffie de mon côté. Loin de prétendre que ses talents d’enquêtrice ne soient pas de rouille, j’ai confiance en la force de ses intentions... » Qu’il soit en pleine forme, ou avec le moral dans ses bottes comme maintenant, Vincent avait toujours du mal à faire comprendre qu’il était en train de vanner gentiment. Cette fois plus que jamais, on avait envie de le prendre au sérieux quand il remettait en doute les capacités de sa petite ninjate préférée, surtout quand autant de gravité stagnait dans sa voix. Il enfouit un peu plus son menton dans sa cape en réalisant qu’il ne pouvait même pas faire semblant d’avoir foi. En fait, il était terrifié.

Le cliquetis de ses pas résonna lugubrement et les suivit jusqu'à leur sortie de la caverne. Dehors, il récupéra les rennes du Chocobo en jetant un coup d’œil hésitant à Tifa après sa proposition. Lui non plus n’avait pas nécessairement besoin d’un chocobo, mais il n’appréciait pas utiliser ses aptitudes monstrueuses hors combat, alors il se dit qu’il allait accepter. Son impression de voler la monture d’une demoiselle le laissa tout de même figé sur place quelques instants : « Je suis sûre qu'elle va bien, Vincent. Même si nous ne la retrouvons pas, c'est qu'elle aurait sûrement réussi à rejoindre une ville … Cosmo Canyon est le plus accessible à pied, je pense. A tout à l'heure ! » Suite à ses paroles rassurantes qu’il essaya de croire de tout cœur, Tifa s’éloigna et lui se réveilla pour enfourcher le chocobo et prendre la direction requise. Il s'était déjà dirigé vers les hauteurs avant l'arrivée de sa camarade, mais force était de constater qu'il allait devoir mieux fouiller, notamment en gardant la tête froide. Après avoir gravi le sommet grâce à l'agile bête à plumes, Vincent put de nouveau angoisser devant l’absence d’indice et l'immensité d’un monde dans lequel sa Lucrecia demeurait cachée. Il décida de descendre un peu et de faire un tour complet des falaises par l’extérieur, envisageant que sa bien-aimée avait peut-être réussi à gravir, mais avait eu moins de chance pour redescendre de l’autre côté. Eboulement de roches, maladresse, fatigue… il ne savait pas ce qu’il y avait de pire, qu’elle soit seule ou en mauvaise compagnie. C’est pendant son périple que Vincent appela Yuffie pour lui exposer brièvement la situation. Il écuma longuement les alentours de son habituel havre de paix avec une précision et un acharnement désespérés. Le bodyguard consentit à descendre du chocobo lorsque celui-ci refusa d’avancer davantage, mêmes sous couverts de légumes couteux qu’il avait sous encore sous le coude. L’animal avait besoin de repos et faisait comprendre par ses regards courroucés que Vincent pouvait au moins s’estimer chanceux qu’il ne l’ait pas envoyé valdinguer en cours de route pour prendre la fuite. Ce n’est pas cet abandon qui laissa Vincent démuni, mais plutôt le fait de se rendre compte qu’il était désormais certain que Lucrecia n’était pas dans cette zone. Il téléphona à Tifa, qui avait déjà cherché à l’appeler sans qu’il ne s’en rende compte avant (il avait perdu la notion du temps dans ses recherches, la nuit allait les devancer) : « Rien… » l’informa t-il tout bas. « Tu vas bien ? Où es-tu ? ». Vincent n’avait plus d’excuses pour ne pas servir de ses talents de monstre volatile. Il devrait aller chercher Tifa lui-même, maintenant qu’il avait épuisé leur meilleur moyen de locomotion. Combien de temps il allait roupiller, ce chocobo ? Le temps que la joueuse considère que ce pauvre Vincent a assez galéré, moi je dirais. Seule Tifa avait la fibre avec les animaux, le démon, lui… était bien trop gauche. D’autant plus que ses gènes de monstre ne devaient pas inspirer confiance.


HARLEY-


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Lun 8 Mai - 19:05

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


S'appliquant à descendre prudemment le dédale de roques qui menait vers le bas de la falaise-cascade, Tifa priait pour que Vincent trouve quelque chose de rassurant de son côté. Elle put bientôt avoir une vue assez clair des différents points de chute possible depuis la caverne et c'était déjà assez rassurant de ne rien apercevoir de macabre. Elle décida tout de même d'aller jusqu'en bas pour explorer quelques cavités et descendre le cour d'eau au cas où elle aurait été emportée après sa chute. Pas une seule trace de chute, de sang, ni même le moindre bout de tissu. De toute évidence, cela faisait bien longtemps que personne n'était passé par là ! Descendre tout ça lui avait déjà pris beaucoup de temps, alors elle décida d'appeler Vincent pour un premier compte-rendu … mais tout comme Cloud, Vincent ne semblait pas un expert dans l'art de décrocher un PHS ! Elle n’insista pas aussitôt et entreprit de remonter jusqu'à la caverne en restant alerte au moindre rappel. Tout en se concentrant sur ses appuis, elle commençait à imaginer divers scénario … peut-être que Vincent l'avait retrouvé et qu'il était en train de fêter ses retrouvailles pleines d'émotion ? Ou peut-être qu'il l'avait retrouvé inerte et qu'il était en train de décharger toute sa rage et sa peine ? Ou alors elle allait très bien et ils fêtaient ça tous les deux autour d'un dîner aux chandelles ? Quoi qu'il en soit, elle espérait de tout cœur que ce soit un scénario positif. Elle s'arrêta d'ailleurs à mi-chemin – et en sécurité – pour tenter un nouvel appel … mais pas de réponse.

Ce n'est qu'une fois revenue devant la caverne qu'elle se rendit compte que le soir était déjà proche. Alors qu'elle pensait justement à l'appeler de nouveau, son téléphone sonna sous le nom de Vincent. Enfin ! Alors, était-il en train de fêter ses retrouvailles comme il se doit ?

« Rien ... »

Raté.

— Vincent, je suis désolée … Je n'ai rien trouvé non plus. Mais oui, je vais bien, je suis revenue devant la caverne. On devrait aller à Cosmo Canyon par acquis de conscience … et s'y reposer. Il est déjà tard, on arrivera à rien dans la nuit.

Elle savait à quel point il était difficile de convaincre quelqu'un de se reposer lorsque cette personne est à la recherche d'un être cher … Elle-même n'avait pas daigné se poser une seule seconde lorsque Cloud avait disparu au Cratère Nord et bien que tout indique qu'il était impossible qu'il ait survécu, elle n'avait pas cessé une seule seconde de croire qu'il devait bien être quelque part, en vie … et qu'il avait besoin d'aide … qu'il avait besoin d'elle ? Elle était en train de lui demander où il voulait qu'ils se rejoignent quand elle entendit un drôle de bruit de cape dans le combiné. Elle jeta un coup d’œil sur l'écran qui semblait toujours en ligne avec son ami.

— Vincent ?

Elle eut tout juste le temps de se demander ce qu'il pouvait bien lui être arrivé qu'elle aperçu un petit éclair rouge s'approcher d'elle à toute vitesse et elle n'eut pas plus le temps de réaliser cela que l'éclair rouge l'emportait en lui donnant l'impression de perdre toute consistance. Lorsque ses pieds touchèrent à nouveau le sol, elle était un peu étourdie, mais Vincent était là, ainsi que le chocobo qui bombait la poitrine en battant des ailes et en poussant un petit cris de mécontentement.

— Woa … ça, ça donne le tournis … Dit-elle en réajustant ses cheveux. Elle ne pouvait cependant pas nier que c'était vraiment pratique.

Le chocobo avait l'air de très mauvaise humeur, alors elle tenta de s'approcher calmement de lui en lui présentant un chocolégume et lorsqu'elle put enfin l'atteindre, elle le caressa en douceur pour le calmer.

— Il t'a donné du fil à retordre ? Demanda-t-elle avec un léger sourire, elle espérait pouvoir détendre l'ambiance.  Est-ce que tu as eu Yuffie ? Reprit-elle en prenant la bride du chocobo pour s’entraîner avec elle sur le chemin, autant marché un peu aux côtés de Vincent pour laisser l'animal se reposer.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Ven 19 Mai - 22:29


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

« Vincent, je suis désolée … Je n'ai rien trouvé non plus. » « … » Même s’il s’attendait à cette réponse, son cœur agonisant de maigres espoirs se serra devant cette triste vérité. Il était d’autant plus frustré de se dire qu’il avait fait le maximum durant cette longue journée. Avait-il fait le maximum ? Ne devait-il pas plutôt tomber de fatigue avant de considérer avoir assez donné ? Lucrecia était quelque part… il ne savait pas où, il ne savait pas comment elle allait, et lui s’était arrêté sur le caprice d’un chocobo dont il n’avait pas besoin. Seulement, il avait impliqué Tifa dans cette affaire… Tifa avait cherché des heures durant elle aussi, elle était fatiguée, elle avait beaucoup de choses à faire, elle avait parcouru beaucoup de chemin, sa maison était sur un autre continent ! Le démon bienveillant devait s’assurer qu’elle se portait bien, qu’elle fasse une pause et qu’elle ait un bon logement pour la nuit. Aussi désespéré et craintif fût-il, Vincent pensait tout de même à son amie aussi. Il avait un cœur assez grand pour n’oublier personne. « Mais oui, je vais bien, je suis revenue devant la caverne », Vincent redressa la tête à ses mots, déjà prêt à aller la chercher. « On devrait aller à Cosmo Canyon par acquis de conscience … et s'y reposer. ». Et comment peux-tu être mon garde du corps si tu dors ? La voix de Lucrecia brouilla un instant celle de Tifa dans son esprit. Jamais il ne pourrait dormir évidemment, son souvenir le hanterait.
« … on arrivera à rien dans la nuit ».

Sa mission prenait une tournure différente temporairement, il escorterait Tifa jusqu’à Cosmo Canyon. Ayant la politesse de la laisser terminer sa phrase, Vincent usa ensuite d’un pouvoir qu’il avait découvert peu après sa sortie du cercueil de Nibelheim, en voulant fuir un combat cela arrive même aux meilleurs. Le déplacement se fit aussi rapide et volatile qu’un bruissement de cape, une bourrasque de voiles rouges gravit le sommet, descendit de l’autre côté, récupéra la jeune femme qui attendait et l’emporta avec lui. En un rien de temps, l’envolée silencieuse avait cessé, ils étaient tous les deux proches du chocobo, et la stabilité revint avec la même étrangeté qu’un silence après le hurlement d’un loup. « Woa … ça, ça donne le tournis … » Ce n’était évidemment pas un reproche, ce qui n’empêcha pas Vincent de répondre: « Désolé… » Tifa pouvait se rassurer, il était incapable d’utiliser ce pouvoir sur les longues distances. Remarque, c’était probablement dommage. Peu impressionnée par l’impétuosité du chocobo lésé, Tifa s’en approcha en présentant un met pour lui –qu’il sembla déjà plus en mesure d’accepter que lorsque Vincent avait tenté la ruse. « Il t'a donné du fil à retordre ? » Le brun taciturne haussa mollement les épaules. Il est vrai que l'ex-hôte de Chaos ne serait pas du genre de se plaindre de maltraitance de la part d’un chocobo, d’autant qu’il avait amplement dépassé son quota d’humour au vu de sa situation catastrophique actuelle. « Est-ce que tu as eu Yuffie ? » « Oui... » il marqua une brève pause en entamant la marche avec Tifa, puis reprit : « Elle va explorer le secteur au Nord de la caverne, du côté de Corel ». Il allait sans dire que c’était la bonne marche à suivre, puisqu’ils étaient tous les deux en train de se diriger vers le Sud actuellement. La petite ninja avait plus d'une carte à jouer, Vincent osait croire qu'il y avait encore de l'espoir. Il ne pouvait pas songer autrement.

En tout cas, il ne pouvait pas se morfondre plus longtemps sur le sort de Lucrecia (et le sien), les jeux étaient faits pour ce soir. « Tu es venue seule, sur le continent ? » Il lui paraissait évident que Cloud n’était pas là pour sa part : il aurait accompagné Tifa. Toutefois, celle-ci pouvait avoir emmené les enfants avec elle. Choisir Cosmo Canyon pour passer la nuit n’était peut-être pas un hasard, et ils l’attendaient là-bas ? A ce sujet, il se trompait. Aussi, outre le fait qu’il s’intéressait sincèrement à sa camarade, il était également soucieux de savoir dans quoi il l’avait dérangé avant qu’elle ne vienne à la rescousse. Est-ce qu’on l’attendait ? Vincent était embarrassé à l'idée de lui avoir ajouté ses propres inquiétudes sur le dos, elle n'avait pas besoin de ça. Son regard scrutant consciencieusement les alentours se posa un instant sur elle. La brunette portait une tenue de jour, et il craignait que le vent du soir ne la gêne. La connaissant, elle ne s’en plaindrait pas, et si cela devait arriver, il n’aurait qu’à lui céder sa cape, qui était aussi lourde que les petites épaules de Tifa étaient solides et que la probabilité qu’elle accepte ce genre d’assistance était fragile.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Dim 21 Mai - 11:14

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


Cela lui faisait beaucoup de peine de voir Vincent aussi abattu et elle aurait vraiment aimé en faire beaucoup plus pour lui … Il n'était déjà pas d'une nature très causante, mais là, elle voyait bien qu'il était rongé par l'inquiétude et le remord, plus encore que la première fois qu'elle l'avait rencontré dans cette cave sordide où il pensait devoir rester pour payer le lourd tribut de ses « péchés ». Elle se sentait impuissante face à cela et elle détestait cet état de fait … cela lui rappelait bien trop la période de dépression qu'avait connu Cloud, ces longs mois où il s'était renfermé sur lui-même un peu plus chaque jour, s'éloignant d'elle sans qu'elle ne puisse rien y faire … C'était un peu différent aujourd'hui, car elle connaissait bien moins Vincent que Cloud … elle ne saurait dire si c'était justement pire ou pas, car ne connaissant pas aussi bien Vincent, elle ne savait pas trop comment l'aider ou l’apaiser … mais d'un autre côté, connaître Cloud aussi bien ne l'avait pas plus aider, et c'était sans doute pire d'un côté.

Tant bien que mal, elle finit par lui arracher quelques mots au sujet de Yuffie qui était déjà sur le coup. Cette petite voleuse de matéria était finalement devenue une amie de confiance et elle avait maintenant de grandes responsabilités au sein de Wutai et de la WRO. Elle était encore bien plus impliqué qu'elle ou Cloud qui avaient choisi une petite vie bien rangée de serveuse de livreur sans frontière, sortant les armes à la demande. Mais Tifa n'était pas vraiment étonnée du parcours de la petite ninja, c'était une casse-cou beaucoup trop dynamique pour se contenter d'une vie civile aussi simple. Si Yuffie était du côté de Corel … Elle allait sûrement voir Barret et lui expliquer la situation, cela leur ferait de l'aide en plus, car Barret avait beaucoup de contacts dans le coin.

— Elle va sûrement rencontrer Barret, peut-être qu'une de ses connaissances aura entendu parler de quelque chose.

Organiser comme ils l'étaient, la belle évadée ne pourraient pas rester à l'abri des regards bien longtemps ! Après un léger silence seulement perturbé par le bruit de leurs pas et les rumeurs des créatures du soir, Vincent chercha à engager la conversation. Elle savait qu'il n'était vraiment pas du genre à déranger les gens pour appeler à l'aider, alors il devait sûrement se sentir mal à l'aise à l'idée de l'avoir déranger … mais le fait est que Tifa était vraiment « heureuse » de pouvoir l'aider – même si le terme était plutôt mal choisi, car les circonstances ne la réjouissait pas du tout …  cela lui faisait simplement plaisir qu'il ait pensé à elle.

— Oui, je devais juste retrouver Barret pour négocier les prochaines livraisons de vin de Corel avec nos fournisseurs. On avait fini quand tu m'as appelé, mais je ne devais repartir que demain de toute façon.

Elle préférait le préciser pour qu'il évite de trop s'inquiéter à ce sujet. Ce qu'elle aurait voulu, surtout, c'était trouver les bons mots pour le rassurer sur le fait qu'il finirait bien par retrouver sa chère et tendre, mais se répéter finirait par réduire à néant toute la sincérité de ses paroles. Et elle ne pouvait s'empêcher de penser à ce qui aurait pu provoquer un tel phénomène sur le cristal … Et si une surcharge de mako avait tout simplement fini par dissoudre le corps de la belle avant d'exploser ? C'était une horrible pensée … Et puis elle pensa à ces traces de griffes étranges … Et si le Jenova qui sommeillait en cette femme s'était finalement éveillé pour la transformée en monstre ? Pourrait-elle encore être sauvée ? Tant de pensées sordides

La fraîcheur du soir tombait sur ses épaules dénudées, mais Tifa n'était pas une grande frileuse, elle trouvait cela même assez agréable après le coup de chaud qu'elle avait enduré dans son escalade. Le crépuscule avait toujours été très beau du côté du désert de Cosmo Canyon, le bleu se mêlait à un panel d'orange et de rose qui brouillait la frontière entre la terre et le ciel. Ils pouvaient déjà apercevoir la haute Tour d'observation de Cosmo Canyon où vivait autrefois Bugenhagen. Elle lâcha des yeux ce spectacle le temps de sortir son PHS.

— Je t'envoie le numéro du détective dont je t'ai parlé … si tu en as besoin, dis-lui que tu es mon ami, ça ne sera peut-être pas gratuit, mais il t'aidera vite.

Message envoyé, elle rangea l'appareil en envisageant d'appeler le bar un peu plus tard pour donner des nouvelles aux enfants ainsi qu'à Cloud.



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Sam 10 Juin - 20:53


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

« Elle va sûrement rencontrer Barret, peut-être qu'une de ses connaissances aura entendu parler de quelque chose. »  Vincent hocha la tête silencieusement. De leur côté, puisqu’ils se dirigeaient vers le Canyon Cosmo, ils pourraient demander l’aide de Nanaki. Sa maigre consolation dans le lot fut d’apprendre qu’il ne retardait pas Tifa et ne l’avait pas foncièrement dérangée dans ses affaires en faisant appel à elle. Oui, Tifa était une femme d’affaire, Vincent avait tendance à l’oublier. Elle n’était pas que barmaid. Cette réflexion intérieure n’était pas un leurre suffisant pour distraire ses pensées tournées résolument vers celle qu’il chérissait tant et avait perdu. Et comment peux-tu me protéger si tu dors ? Le bodyguard avait l'impression d'avoir échouer, encore, mais tout n'était pas perdu. Si elle était morte, si elle était dans la détresse, je le saurais, je l’aurais senti… elle est vivante, se jurait-il. « Je t'envoie le numéro du détective dont je t'ai parlé … si tu en as besoin, dis-lui que tu es mon ami, ça ne sera peut-être pas gratuit, mais il t'aidera vite ». Vincent ferait appel à toute l’aide possible et si Tifa prenait la peine de vanter les mérites de cet homme, c’est qu’il était un atout incontestable dans sa quête. « Merci Tifa… » Devant leurs yeux, au loin, s’offrait le spectacle d’un magnifique coucher de soleil derrière la colline du Cosmo, une embrasée de couleurs chaudes tirant sur le rosée qui aurait plu à Lucrecia si seulement elle était avec lui. Lucrecia… Vincent tourna la tête vers un doux visage qui portait, le temps de quelques instants d’illusion, les traits somptueux de sa Lucrecia. Le mirage se dissipa progressivement pour laisser place à un minois un peu plus rond, et juvénile, avec ce charme propre qu’avait Tifa, et Vincent n’éprouva aucune déception de savoir que c’était elle à côté de lui, aucune. Ce genre de beau paysage se partageait aussi entre amis. Il était même content de ne pas être seul et d’avoir sa brave camarade avec lui, pour l’accompagner dans cette épreuve. Un contentement présent, petit, une lueur dans un océan de craintes et de mélancolie. Ce paysage lui évoquait combien Lucrecia était belle.

Même si le fait de voir la ville illuminée du Canon donnait l’impression que la ville était à portée de main, la distance à parcourir n’était en réalité pas négligeable et l’ascension prendrait un certain temps à cette allure. « Tu ne veux pas te reposer un peu ? » proposa finalement Vincent à sa camarade, « Notre ami a l’air docile à nouveau », remarqua t-il en tendant lentement la main vers les rennes que Tifa tenait pour appuyer sa proposition. En tant que monstre recrée de toute part, Vincent ne ressentirait pas la fatigue pour ce genre de "petite" promenade. Durant le trajet, son regard perçant avait rasé les horizons de toute part et si cette campagne n’était pas désert de vie humaine même à cette heure-ci, il n’avait repéré aucune trace de celle qui l’intéressait. Tifa pouvait faire le choix de reposer ses jambes à loisir, lui avait probablement besoin d'être en mouvement malgré une fatigue mentale certaine et un besoin pressant de se recueillir, se repentir dans les souvenirs de sa bien-aimée, puiser la force dans cette certitude qu'elle était quelque part et qu'elle gardait une santé correcte. Cette certitude que son amour et son instinct étaient suffisamment puissant pour le tenir informé de tout ce qu'il y avait d'essentiel dans la situation de Lucrecia. « Ne te fais plus de soucis pour moi à l'avenir Tifa, je la retrouverai. » affirma le bodyguard à la brunette, qui avait déjà tant de choses à gérer de son côté. Son regard carmin fixé vers l'horizon brillait comme jamais de détermination et d'espoir.

HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Lun 12 Juin - 9:49

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


Bien que ses pensées soient – comme souvent – tournées vers Cloud, Tifa ne pouvait oublier la présence de son ami à l'allure si particulière. Elle sentait d'ailleurs parfois son regard sur elle, ce regard si particulier qui n'appartenait qu'à lui et qui laissait penser qu'il vous traversait pour voir à travers vous bien plus que le visible. C'était sans doute ce qui était à l'origine de son air rêveur et sage qu'on lui connaissait et c'était parfois un peu troublant d'avoir l'impression que quelque chose de flagrant vous échappe. Cela avait le don d'inquiéter les gens qui ne le connaissaient pas, surtout qu'il était du genre plutôt impressionnant … mais Tifa ne l'avait jamais craint, même lorsqu'il dévoilait ses Limit Break monstrueux, Vincent est toujours Vincent … et il dégageait en permanence cette bienveillance infini d'un gardien prévenant. Il en fit d'ailleurs à nouveau preuve en s'inquiétant de l'état de Tifa, qui avait sûrement une tête à être couvée, bien que ce soit elle qui couve ses proches la plupart du temps.
Portant son attention sur le chocobo qui avait effectivement l'air à l'aise et même plutôt heureux de la ballade, elle caressa l'animal avec bienveillance, avec ce sourire qu'elle avait généralement lorsqu'elle regardait Cloud dormir.

— C'est vrai … mais pour tout t'avouer, ça me fait du bien de marcher et de me dépenser un peu au grand air. A Edge, j'ai l'impression de ne faire que piétiner … je vais régulièrement à la salle d’entraînement, mais ce n'est pas pareil … j'ai parfois un peu l'impression d'étouffer, même si j'aime mon bar et notre maison.

Tifa aimait son travail et sa famille et vivre en ville était plus pratique pour rester informée et disponible en cas de pépin … mais au fond, elle restait une fille de la campagne et c'est pour cela aussi qu'elle tenait à se déplacer en personne pour les négociations avec les fournisseurs. Cela la faisait voyager, retrouver la campagne, le calme … elle n'était pas du genre très difficile à vivre – malgré une petite obsession pour l'ordre et la propreté – alors elle ne se plaignait jamais, mais elle avait bien besoin de se ressourcer de temps en temps. Elle ne se confiait d'ailleurs jamais sur ses petites appréhensions de la vie en ville, pas à Cloud en tout cas – et encore moins aux enfants. Mais encore une fois, Vincent avait cette bonne bouille de confident qui vous donne l'impression de pouvoir parler de tout.

Comme beaucoup d'autres avant lui, Vincent intima alors sa jeune amie de ne pas s'inquiéter. A ces mots, Tifa eu ce sourire maternelle qu'elle avait l'art de servir même aux plus vieilles de ses connaissances. Elle semblait confiante et son regard semblait accorder cet encouragement silencieux qu'on les mères en regardant leurs enfants pratiquer un sport difficile.

— Je sais que tu vas la retrouver … mais ça ne m'empêchera pas de me faire du soucis pour toi … je m'inquiète toujours pour vous. Nous sommes tous des casse-cou, même si je sais aussi qu'on est tous très doués pour se sortir de n'importe quelle situation périlleuse … je m'inquiète. C'est un style de vie. Elle disait cela d'un ton léger, non moins sincère, elle portait très facilement ce trait de caractère en dérision. C'est bizarre, non ? De savoir au fond de soit que quelqu'un va bien, mais de tout de même s’inquiéter pour lui …

Elle était pourtant connu pour être quelqu'un de très positif, mais cette inquiétude chronique entrait en contradiction avec ce fait pourtant bien réel. Cela formait un tout complexe et paradoxale qui faisait d'elle Tifa. Tout le monde avait sa complexité et ses contradictions de toute façon, elle ne s'estimait pas plus compliquée qu'un autre.

Le ciel ne présentait plus qu'une légère lueur orangée très lointaine lorsqu'ils arrivèrent enfin à Cosmo Canyon. Ils furent accueillit chaleureusement par le garde de l'entrée du village qui les informa qui Nanaki n'était malheureusement pas là.

— Je vais acheter à manger, tu n'as qu'à aller poser quelques questions pendant ce temps ? On se retrouve au feu.

Tifa en profita également pour poser quelques questions aux gens qu'elle croisait, notamment aux commerçants et autres restaurateurs qu'elle savait bien informés – pour l'être elle-même. Elle acheta quelques grillades, des chocolégumes et un sachet de guimauves à faire caraméliser au dessus du feu. Ils avaient l'habitude de s'offrir ce genre de pique-nique lorsqu'ils venaient ici tous ensemble autre-fois, cela leur rappellerait leurs aventures passées, pas toujours très gaies, mais au moins ils étaient unis.
La barmaid s'étaient installée devant le feu du village avant le retour de Vincent, elle en profita pour nourrir le Chocobo étendu juste derrière elle, lui offrant un dossier très confortable. A l'arrivé de Vincent, elle avait arboré le sachet de sucrerie avec beaucoup d'enthousiasme.

— Regarde, j'ai de la guimauve à faire griller ! Elle avait également préparé les grillades, prêtes à être grillées au bout d'un bâton. Tu as trouvé quelque chose ?



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Caliméro ⊷
avatar
• Age : Papy
• Localisation : Caverne de Lucie
Double compte : Lightning
Gils : 25

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Mer 14 Juin - 15:39


Our
wrongs
remain
unrectified
And
our souls
will not be
exhumed

« … mais pour tout t'avouer, ça me fait du bien de marcher et de me dépenser un peu au grand air. A Edge, j'ai l'impression de ne faire que piétiner … je vais régulièrement à la salle d’entraînement, mais ce n'est pas pareil … j'ai parfois un peu l'impression d'étouffer, même si j'aime mon bar et notre maison ». Tifa avait une façon de dire les choses qui empêcherait le dernier des casse-pieds à l’accuser d’être en train de se plaindre. C’était une aventurière qui rayonnait de bonne volonté et d’optimisme, et qui pouvait révéler avec confiance ses petits soucis du quotidien à cette bonne patte de Vincent, toujours à l’écoute du moindre mal d’autrui, plus particulièrement de son groupe d’amis. Il n’oublierait jamais le silence respectueux d’Avalanche quand il avait parlé de Lucrecia et révélé les maux qui le rongeaient en sortant de son cercueil (alors qu’ils étaient dans une situation où ils n’avaient clairement pas le temps de l’écouter justement). Il hocha la tête à ses mots, essayant d’interpréter ce qu’elle disait sans avoir la prétention de parfaitement la comprendre : « Je suppose que voyager est une habitude qui s’acquiert vite et se perd difficilement… » pour des gens comme cette féroce demoiselle, tout du moins. Celle-ci avait parcouru le monde de long en large dans sa course contre Sephiroth pendant une assez courte période, et avec le retour à la vie domestique qu’Edge avait permis, l’adrénaline était retombé. Vincent pouvait difficilement savoir ce que cela faisait : il n’avait jamais cessé ses vagabondages depuis son « retour à la vie ». Tifa était une femme active, on voyait tout de suite qu’elle avait du mal à tenir en place, d’où l’aspect toujours impeccable du 7th Heaven faut dire qu'elle était aussi un peu maniaque sur les bords. D’ailleurs, elle avait endossé le rôle de Cloud pour aller négocier elle-même le prix du vin à Corel. Elle avait pu voir Barret, certes, mais celui-ci faisait déjà des déplacements vers Edge, ce qui lui permettait, en plus de revoir ses amis, de retrouver Marlène. Aussi, c’était peut-être Edge qui ne convenait pas à Tifa. Cette dernière venait de Nibelheim, une campagne aux antipodes d’Edge, construite sur les ruines de la plus grande métropole mondiale. Vincent ne se posait pas la question de pourquoi elle ne cherchait pas à s’installer de nouveau à Nibelheim avec sa petite famille : même si ce village recelait de nombreux bons souvenirs, ceux-ci seraient toujours écrasés par les mauvais. Ce n’était pas un hasard si Vincent avait choisi les sous-sols du manoir pour purger sa pénitence… « Je sais que tu vas la retrouver … mais ça ne m'empêchera pas de me faire du soucis pour toi … je m'inquiète toujours pour vous. Nous sommes tous des casse-cou, même si je sais aussi qu'on est tous très doués pour se sortir de n'importe quelle situation périlleuse … je m'inquiète. C'est un style de vie » Un très mauvais style de vie. Vincent était tellement rongé par l’inquiétude qu’il ignorait encore comment il trouvait la force d’être persuadé de pouvoir chercher sa bien-aimée sans faillir. « Garde un peu de réserve, tu serais davantage inquiète d’avoir des cheveux blancs avant moi ». Son immortalité était pour lui une condamnation, cela ne l’empêchait pas de faire des boutades sur le sujet… même s’il avait l’air d’avoir dit cela assez sérieusement On lui recommanderait bien un tour au Golden Saucer pour quelques cours de théâtre.

Une fois arrivés devant la ville familière de Cosmo Canyon, le gardien il ne se reposait jamais ? les informa de l’absence de Nanaki. C’était peut-être encourageant. Si Nanaki sillonnait le continent, il serait plus susceptible de posséder des informations précieuses. « Je vais acheter à manger, tu n'as qu'à aller poser quelques questions pendant ce temps ? On se retrouve au feu » « Entendu ». Ecoutant les conseils de Tifa, Vincent alla du côté des marchands pour vérifier son artillerie et savoir si quelques nomades n’auraient pas aperçu des choses étranges dans leur périple (un ange vêtu de blanc se baladant toute seule, ça par exemple, entrait dans le domaine de l’étrange). Repartant bredouille et un peu abattu, il tenta sa chance auprès de nouveaux arrivants dans la ville, des gardiens qui rentraient de mission après avoir sillonné les environs pour les sécuriser des monstres. Encore, il n’obtint aucune information et se résolut à retrouver Tifa. Lucrecia n’était simplement pas dans cette zone, il faudrait en explorer d’autres, voilà tout. « Regarde, j'ai de la guimauve à faire griller ! » Vincent lui adressa un maigre sourire en réponse « Tu as trouvé quelque chose ? » « Non… pas encore » il s’installa à côté d’elle en écrasant inévitablement un pan de sa cape, jambes un peu repliées, et ne s’aventura pas à s’adosser au chocobo. Il n’avait pas faim du tout, l’estomac serré de crainte, mais il mangerait volontiers pour faire plaisir à Tifa après l’effort qu’elle avait fait pour préparer ce petit festin en l’honneur de leurs vieilles habitudes. « Que le monde est vaste… » marmona t-il en récupérant une brochette de viande que la brune avait mis à disposition Cloud, cette femme est parfaite, qu’est-ce que tu fiches ?. Avant la disparition de Lucrecia, le démon avait toujours eu tendance à se faire la réflexion inverse, comme quoi le monde était petit. Se penchant en avant, il tendit le bras et fit cuir patiemment son met, qu’il ne consentit à déguster qu’après que Tifa eut pris la première bouchée du sien, par politesse ou galanterie, on ne savait pas trop. Après un silence, Vincent lui demanda : « Tu n’as jamais songé à déménager ? », on aurait cru qu’il s’agissait d'une suite pas forcément très logique de sa réflexion sur la taille du monde, mais c’était plutôt en rapport avec ce que Tifa avait dit sur sa sensation d’étouffer presque une heure auparavant, et qui le turlupinait un peu, lui qui avait pour coutume de ressasser ses pensées en boucle. « Tu as pu reconstruire ton bar à Edge, tu pourrais le reconstruire ailleurs… je pense que j’étoufferais aussi, si je restais dans cette ville... » il baissa un peu la tête, ce qui eut l’effet de dissimuler son menton dans son col : « Ou dans une autre ». Le problème de Vincent étant qu’il avait trop tendance à se laisser envahir par les souvenirs et y vivre, c’est le mouvement qui lui permettait d’échapper à cela, bien qu’il aimait parfois s’y recueillir, quand il rendait visite à Lucrecia.


HARLEY-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ World Regenesis Organization ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 163

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: You make me sick because I adore you so † Tifa   Dim 18 Juin - 20:06

Lets fight it together
Ƹ̴Ӂ̴Ʒ
We can help each other
Tifa
&
Vincent


 

 



 





L'amitié
 
You make me sick because I adore you so


Des cheveux blancs … nooon ! Barret n'arrêtait pas de l’embêter avec ça en lui disant qu'elle en avait plein et à chaque fois elle courait devant le miroir pour les traquer inutilement. A vingt-trois ans, il fallait bien avouer que ce serait un peu précoce, mais comme on n'arrêtait pas de la charrier avec ça, c'était une de ses grandes angoisses … ce qui était un cercle vicieux, qu'elle s'angoisse plus encore pour quelque chose que l'angoisse pourrait déjà provoquer prématurément. Mais elle avait bien mieux pris la boutade de Vincent que celle de Barret – car oui, elle avait compris que c'était une plaisanterie, elle commençait un peu à le connaître quand même – car Vincent avait toujours une façon de dire les choses qui faisait qu'il était impossible de lui en vouloir. Alors, elle avait simplement souri en passant machinalement dans main dans ses cheveux, comme pour chasser ces potentiels cheveux fourbes.

Lorsque Vincent revint prêt du feu, la nuit était bien tombée, mais allez savoir si c'était l'endroit ou le feu de camp, il n'y avait rien d'angoissant dans l'ambiance. C'était simplement paisible, mais Tifa était consciente que cela ne devait pas l'être autant pour Vincent qui était sûrement en train de se demander si sa bien aimée était en sécurité … elle devait sans doute être effrayée si elle était seule, perdue dans la nuit. Tifa espérait de tout cœur qu'elle avait bel et bien rejoins une ville et qu'un habitant bienveillant l'ai recueilli.

Observant tranquillement une petite saucisse en train de cuir au bout de son bâton, Tifa resta songeuse quant à la remarque de Vincent. Le monde lui avait également semblé infiniment vaste lorsqu'elle avait perdu Cloud, à tel point qu'elle en avait eu le vertige. Elle était un peu démunie, car elle comprenait parfaitement ce que Vincent ressentait, pourtant, cela ne l'aidait pas pour autant.
Lorsque son met lui sembla assez cuit, Tifa le ramena vers elle et souffla un peu dessus avant de croquer dedans avec précaution. Hou que c'était chaud ! Elle se brûla un peu la langue, mais resta discrète, car Vincent venait d'engager la conversation. Lorsqu'elle parvint à venir à bout de sa première bouchée, elle put enfin répondre.

— Après le Météore et tout ça … Cloud et moi avons eu beaucoup de mal à trouver un endroit où on pourrait se sentir chez nous. Nibelheim n'est plus notre village depuis longtemps et nous ne sommes que des touristes partout ailleurs … Edge représentait une sorte de nouveau départ. Et puis, nous sommes utiles à la WRO là-bas, je vois passer beaucoup de gens qui viennent du monde entier, chacun rapportant son lot d'histoires et d'informations. C'est plutôt utile. Elle eut un sourire rêveur. C'est vrai que je me verrai bien à la campagne, tenant une ferme de chocobo … mais pour le moment, une petite évasion de temps en temps me suffi pour me ressourcer. Je suis très heureuse à Edge avec les enfants … et Cloud. Ne prend pas mes plaintes trop au sérieux, ce n'est pas si terrible.

Elle parvint à finir sa première grillade sans plus de dégât et en mit une autre grillade à cuir au dessus du feu.

— Et toi alors ? Je veux dire … qu'est-ce que tu comptes faire quand tu l'auras retrouvé ? Parce que pour elle c'était une évidence, il allait la retrouver et elle ne voulait pas le laisser penser une seulement seconde qu'un « si » était possible. Elle avait du mal à imaginer Vincent s'installer quelque part et fonder une petite famille tout à fait normale, c'est vrai … pourtant, qu'est-ce qu'ils seraient beaux, tous les deux … Vincent et Lucrecia. Ah ça y est, elle s'imaginait déjà leur jeter des confettis pour leur mariage !! Eh mais attendez … cela ferait de Vincent … le beau-père de Sephiroth ? … Voilà qu'elle imaginait de bien étranges réunions de familles …. Surtout si Hojo s'invitait également … holala ….



Tifa Lockheart
© Gasmask & Dark6Nika



.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
 
You make me sick because I adore you so † Tifa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haitian Population: Sick and Tired but Still an Asset‏
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» MAKE YOUR OWN FAIRYTALES
» And in the end, the love you take is equal to the love you make ✖ Diana Angelus Leroy
» you make me shine ▲ shane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Continent Ouest :: Caverne de Lucrécia-
Sauter vers: