AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


 

Partagez | 
 

 I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Ven 17 Fév - 19:17


 
Rufus Shinra

         

Mr Le Président, Ex-président, vice-président...Je dois décliner le tout ou...?  


         

28 ans. Âge un peu plus mûr. Deal with it.


         

Inconnu. Visiblement.  


         

1m81


         

Electron Libre


         

Ancien président


         

Fusil de Chasse  


         

Un animal de compagnie qui répond au doux nom de Nation Noire


         
Rufus Shinra de Final Fantasy VII

     

     
Personnaliser


Non loin de Midgar, l'atmosphère est douce et frappée d'un sceau de gaieté, près de cette maisonnette déjà baignée par les derniers rayons du soleil. Les mères et leurs rejetons se pressent encore à commérer dans le village, pourtant rattrapés par le temps, coupés par un futur annonçant déjà le chant des cigales à la nuit tombée.

Ce fut le Blanc Président de ces lieux qui héla doucement les premiers ordres à ses hommes vêtus de noir, brisant ainsi la flânerie dans laquelle s'était bercée temporairement ce petit groupe endormi, quelques heures plus tôt. Et alors, l'on observe les mèches vaporeuses flotter au gré du vent et de ses pas enfilés, d'une chevelure de blé que l'on distinguait comme un phare éclairant les ténèbres les plus épaisses.

Président Immaculé. Mais seulement en cette apparence d'une pureté irréprochable qu'il offrait de prime abord.

Et au vu des regards étrangers ou villageois à son attention, résonne le même reproche envers Rufus. Le même doute lorsque ce dernier porte ses doigts entre l'une de ses mèches blondes, laquelle camouflait quelques minutes plus tôt une cicatrice résorbée. Toujours un peu visible cela dit, sur ce visage aux traits fins de l'ancien chef de la Tour.

Malgré cette blessure légère qui révèle "l'incident", Rufus possède encore deux yeux pers, dont l'un des deux ayant autrefois été blessé, mais continuant pourtant -et tout de même- à percevoir les détails de ce monde. D'un sourire qui vint ourler ses fines lèvres et presque rosées, l'héritier Shinra semble pris dans le fil de ses pensées tel un homme calculant ses prochains mouvements, reposant à la fois sur sa garde rapprochée.

Ou tel un homme prêt à agir différemment désormais...

De la prestance qu'il dégage, l'ancien Président ne parait pas petit, sa silhouette n'est pas géante non plus, tout juste était-il d'une taille probablement idéale, faisant de lui un personnage reconnaissable par ces bonnes mesures. Lui n'en doute pas, mais ne se formalise pas d'un orgueil qu'il aurait pu certainement arborer en d'autres cas.

Rufus n'est que de passage, mais nul doute que cette visite fend encore les visages des habitants de ce village. Peut-être était-ce dû à ce costard blanc et à ce pantalon au tissu coûteux, légèrement flottant mais pas moins taillé sur mesure? En tout les cas, il n'était pas invisible le Président, loin de là. Et le voilà qui franchit le pas de la porte, pénétrant alors dans le vaste blanc et environnant d'une salle où était dressé un bureau. Le sien.

     

     
     
   
Charisme


Ploc. Ploc.

Ce silence brisé vint troubler mon récit.  

A même cette fenêtre qui séparait ma chambre du jardin, des gouttes venaient m'inviter dans leur profonde litanie.

De ceux-là, je me souvins de mes années de présidence, puis de déréliction. C'est alors qu'un soupir s'échappa de mes lippes finement ourlées en un rictus soulagé. Depuis, les temps avaient bien changé, m'étais-je dit, comme pour exclure tout doute dans mon esprit. Mon dextre s'était alors porté sur le dossier afin de trouver la force pour hisser mon corps et enchainer les pas en avant. De cette marche, je fus mené en direction de cette glace transparente, précise et perfectionné. Rien n'était venu détruire mon adresse avant d'en ressentir, par un faux mouvement, un léger trouble dans mon équilibre. La rééducation n'était pas encore parfaite quoique presque totale, mais soit, le temps passé sous cette condition restreinte défilait certainement moins vite à présent. Avec des efforts et de la volonté.

Oui, les temps avaient changé.

     C’est mon regard distrait qui dérive, là où à ma fenêtre, cette verdoyante procession d’arbres font pourtant écho aux bâtiments technologiquement plus avancés. Bâtiments qui n'étaient plus que ruines aujourd’hui. Vague réminiscence. De fer et de fondations, je les percevais encore se dresser à même la baie vitrée du plus haut étage, du plus haut bureau. La place conquise.

Une pensée lointaine.

Un statut pas totalement -et difficilement- invisible, seulement en ces traces laissés par l'esquisse d'un plan. Le reste était pimpant, propre sur lui-même? La Compagnie avait toujours préféré marquer le coup d’envoi, les financements également, par un seul et même sigle…

Shin-Ra.

J’en porte le nom, avec une bien étrange fierté. En un bien étrange conflit également. Peut-être autant que cette rivalité d’enfance envers un père, également bien prégnante. De celle qui aujourd’hui, me faisait perdre dans le fil de mes pensées sous-jacentes, par une idée de…

Shin-Ra.

…Rédemption. D’un enfant multimillionnaire mais déjà indépendant, j’étais passé à cet homme bouillonnant d’ambitions et plutôt impétueux, mais qui, par la force des choses, devait désormais reprendre son cheminement depuis la case de départ. Oui, depuis que j’avais pressé ce bouton « L ». Le fragment de souvenir me donne envie de rire mais je me retiens à l’importance de cette simple idée. Peut-être bien de justesse. La pensée est trop forte et mes lippes, prises d'un rictus, ne tardèrent pas à en prononcer solennellement et silencieusement son étrange code.

« L pour Loser »

Défi et cynisme. Ma condition temporaire marque une revanche à prendre, une affirmation à démentir une nouvelle fois. Un faux pas pour lequel je n’avais pas d’autre choix, ni plus simple envie, que de me relever et de pousser le pari de façon plus osé. Le Monde appartient à ceux qui daignent savamment oser, le pouvoir n’en est nullement l’exception. Mais pour l'heure, j'agis pour la Planète.

Shinra.

Tant que je vis, "elle" n'est pas perdue. J’entends encore les acclamations des soldats, les justifications des « sbires ». Et les miennes également. Si la diabolisation de notre Empire défait venait d’atteindre le plus grand degré de sa chute, c’était par ce même nom qu’une mince partie de la population tenait d’ironiques espoirs, en arborant toutefois des croyances subsistantes. Même encore aujourd’hui. Même après quatre ans. Et ils avaient raison d'une façon.

Mais ne vous méprenez pas. J’avais pris conscience de la chute de la Compagnie. De ma chute. De ses raisons. Du « comment » je devais agir. J’ai là dans ma main un plan qui attend de voir le jour, comme un enfant qu’on guiderait lors de ses premiers pas. Un enfant auquel j’ai opté pour accorder un peu d’attention ; et voilà les billets que je vous tends parfois, âme charitable que je suis.

Et pourtant, les plantes s'assèchent près de Wutai et près de feu l'antre du Zolom. Et la Tour gémit.

   


 
   
Expérience


       Introduction:

Il me semble, par le passé, avoir désiré ardemment briser ces années corrompues d'une lâcheté effarante. Ecœurante. Autrefois, il suffisait de s'avancer dans la salle du Conseil pour pressentir cette odeur capiteuse planer dans les airs, celle de l'intérêt pécuniaire pour un désintérêt écologique. A dire vrai, pour peu que l'on puisse percevoir la composition de cette assemblée aux allures presque aristocratiques, personne n'a réellement cette envie d'être la jeune brebis couronnée au beau milieu de ce troupeau noir. Un troupeau de loups. Excepté moi. Parce que certains individus observaient le siège occupé d'un œil envieux ou ambitieux. Comme moi. Alors il n'y a plus qu'une option: s'affirmer. Et se montrer utile. Je pense vous l'avoir déjà dit: J'étais Président, mais pas véritablement couard. J'ai presque su tirer les ficelles, parce que j'en avais le potentiel, initialement. Vint simplement une crise qui surpassa mes espérances.

Chapitre 1: Début d'un règne promis

Une pensée simple, fugace aurait pu traverser l'esprit de Rufus. Enfant, l'héritier Shinra a tissé les premières années de sa vie dans un confort hors norme et scandaleux, mais dans une maison plutôt éparpillée par la puissance d'une quasi-dynastie.

D'apparence ou d'histoire, le blond n'empruntait pourtant pas de grosses et singulières différences : il faisait partie de cette catégorie à ne pas avoir pu profiter d'une présence maternelle ou paternelle pour X ou Y raisons. Ou peut-être n'avait-il probablement pas su comment faire. Car de sa mémoire, il avait été bien difficile de tenter d'éveiller l'esprit d'un homme trop épris par l'argent et son pouvoir. Ou par son pouvoir et l'argent. Tout dépendait de la priorité.

Priorité à laquelle le dernier Président n'avait jamais su adhérer.

Il y avait ce nom qui le destinait déjà depuis sa naissance à reprendre le flambeau tendu par son père, et pas des moindres : la Compagnie Shin-Ra. Difficile d'en faire réellement l'impasse. Il se rappelait encore les quelques pas qu'il percevait toutes les cinq nuits, d'une oreille tendue. Là, se tenait un homme au siège principal de cette grande Société qui régulait le confort, l'électricité et le Mako à toute personne. Du moins était-ce la théorie qu'il pouvait comprendre à son jeune âge, à son regard innocent qui observait l'ancien Président froncer les sourcils à l'un de ses plans, comme pris de scepticisme.

Lui avait monté les échelons, lui avait formé la Compagnie jusqu'à s'élever au rang de Président. Alors lui savait ce qu'il en était réellement, de cette technologie élaborée qui avait alors étendu son pouvoir sur cinq autres départements, d'où il avait pu associer à l'électricité l'armement, les sciences, le développement urbain, le département d'entretien et de sécurité publique et enfin, l'exploration spatiale. Cinq départements qui avaient fait de lui le Président et qui ferait de son fils un futur despote.

En quelque sorte. Il se rappelait encore des conversations afin d'impressionner ce père si peu présent, avec qui il entretenait déjà une relation père-fils conflictuelle et étrange. Comme lorsqu'il avait perçu les plans de la Tour de Shinra. Certes, la signification d'un simple "L" avait été oublié depuis tout ce temps, mais Rufus avait eu suffisamment de mémoire pour se rappeler d'une mesure prise en cet instant, elle qui avait eu au moins le mérite de le sauver d'une fatalité certaine, quelques années plus tard. Une mesure de précaution prise de son plein gré.

Lorsque le fils avait fait succéder au pouvoir et à l'argent, la peur et le pouvoir.

Chapitre 2: Complot avorté

Il n'avait pas commencé immédiatement par ce règne tant désiré. Les années étaient passées, et voilà qu'il était monté jusqu'à cette apparence qu'on percevait de lui : un jeune homme calme, méticuleux, mais ambitieux. Peut-être trop.

De cette qualité -ou de ce défaut-, Rufus en était venu à subventionner dans l'ombre l'ennemi de son propre nom. AVALANCHE. Et dans les locaux de la Tour de Shin-Ra, l'on parle parfois d'une taupe qui soutiendrait les membres de ce groupe éco-terroriste. Que ce soutien soit d'informations ou de Gils.

Ce n'était pas complètement faux. Le fils du Président pouvait déjà prétendre à un bon nombre d'informations à sa disposition pour retourner ce fait contre les membres de cette réunion, et plus précisément, contre le détenteur de cette place assise et déjà occupée qui faisait office de "tête" à la Compagnie.

Mais la Tête est celle qui pense. La Tête est celle qui dirige, et pour l'heure, Rufus n'en était que le bras droit. Un bras droit qui n'était pas toujours en accord avec les actions que lui dictaient les pensées de la "Tête". Il la trouvait cupide, voire maladroite dans sa démarche. Le bras n'en contestait pas sa part d'efficacité, mais il voulait aller plus vite. Se montrer plus efficace. Filer dans les airs pour en décocher son geste déterminant en un seul mouvement.

Alors, le bras avait décidé de trancher ce lien pour devenir Président, quitte à collaborer dans l'ombre au côté d'une jeune femme, qu'il apprendrait être une fille de Turks. De Veld, chef des Turks. Une fille perdue et pris par un sombre destin. Il apprendrait qu'il s'agissait d'Elfé. L'affaire Zirconiade.

L'héritier vêtu de blanc savait qu'il succéderait tôt ou tard à ce père, mais tout ceci n'était qu'un jeu d'esprit camouflé en quelques convenances. Et mieux valait tôt que tard.

Alors le fils avait monté anonymement un plan qui lui semblait bon.

Toutefois, les éléments qu'il avait tissé pour l'avenir ne s'étaient pas déroulés comme prévu. Rufus n'en connut pas moins un avantage à tirer de cet échec. Car de la trahison provisoire des hommes en costard noir, qui l'eut enlevé afin de négocier avec le Président deux vies défaites, meneur des Turks et d'AVALANCHE, l'Immaculé avait eu l'opportunité de rattraper son ambitieux complot. En vie. Il n'y avait pas eu de victoire, ou celle-ci n'avait eu qu'un goût bien fade ou insipide, pourvu d'un voile qui mettait en scène la disparition d'Elfé et de Veld. Aucun contentement non plus, ou tout au plus, des vies sauvées au moment où Rufus s'était dressé pour s'opposer l'exécution des Turks, officiellement assassin de Veld.

Ceux-là même qui avaient contourné leurs devoir. Trahison.

Leur place n'était pas si différente, et le verbe "trahir" aurait pu se conjuguer à tous les temps. Les Turks, le fils, la fille, le père. Shinra. La situation était cocasse et s'il avait pu connaître une lourde sanction, l'exil en direction de Junon n'avait été que sa seule et unique réponse, par une assignation qui le menait loin de son véritable domicile.

Provisoirement oui, il disparaissait de la scène et des affaires de la Tour de la Compagnie. Les papiers de la Shin-Ra le concernant étaient scellés, avec imprimés sur le dessus d'une feuille blanche "mission à l'Etranger".

Chapitre 3: La peur et le pouvoir

Depuis tout ce temps, il n'avait pas revu la Tour Shinra comme aujourd'hui. Le trajet n'avait pas été long mais il s'était succédé au bien étrange appel de Palmer. Depuis la ville portuaire surmonté de son légendaire canon, l'immaculé avait perçu au loin le sifflement des hélices d'un hélicoptère. Dévalant de son regard pers les cieux, il avait ensuite constaté brièvement les flancs de fer et la porte ouverte face à lui. De sa dextre, il s'était emparé de la poigné et s'était hissé au sein de l'appareil avec rapidité. Le temps lui manquait, car il s'agissait là d'une urgence. Il parlait de Sephiroth, expérience du département scientifique et ce que le nouveau chef de la Shin-Ra pensait être un descendant des Cetras.

Rufus arborait ce visage un peu plus réfléchi qu'à son habitude. Il était vrai que chaque rencontre était désormais conduite d'une façon plus minutieuse, et tout particulièrement lors de ces rares fois où il avait revu le Président. Alors, il avait déjà eu son idée. Une idée toutefois avortée, lorsque l'hélicoptère avait coupé court au fil de ses pensées. Une fois descendu et en conversation avec Palmer, il avait été témoin de ce massacre, ainsi que de la présence des nouveaux membres d'AVALANCHE. Encore eux. Mais accompagné cette fois-ci d'une fleuriste et d'un spécimen de recherches. Cette touche de fantaisie, peut-être?

A en croire la tête de l'un des leaders, la réjouissance de la mort de son père -et possiblement de la fin de la Compagnie- s'était métamorphosée en une colère farouche à son encontre. Mentalement, Rufus avait choisi le sourire à cette réaction. On ne plait pas à tout le monde après tout. Car il l'avait décidé et l'avait conté à ces personnes témoin de ses premières minutes d’ascension : il régnerait par la Peur, à défaut de contribuer éternellement plus pour le confort des habitants de Midgar. Et il trouverait ce point de convergence : La Terre Promise.

Le grognement de Nation Noire à ses côtés avait alors résonné dans les airs, ses poils et sa silhouette canine s'esquissant alors à ses côtés, prête à défendre son maître qui portait temporairement son fusil de Chasse d'une main. En la direction d'un ancien SOLDAT, Cloud, qu'il n'avait toutefois pas su battre, décidant de battre en retraite pour accomplir le destin qui se profilait devant lui.

De tous ces événements, s'il n'en montra pas une once de regret, il sentait bien que les émotions se contredisaient au fond de lui. "Surprenant" était un mot faible, et tout à la fois, la mort d'un personnage politique aussi controversé avait été aussi prévisible que le bruit des bottes des soldats du département de la sécurité. En revanche, Rufus avait eu ce qu'il voulait, finalement. Entre ses doigts, trônaient toute intangible sa silencieuse convoitise.

La Peur et le pouvoir.

Comme s'il avait signé un contrat, Rufus était devenu la tête en conséquence.

Chapitre 4: Présidence et la Chute de Shinra

Il était retourné à Midgar. Là-bas, il avait exigé un rassemblement du conseil, non pas pour un quelconque speech organisé et passionné, mais pour officialiser cette place qui était la sienne. Les préparatifs étaient formés, la direction s'était réunie afin de le conseiller de prime abord. Quelques nouvelles têtes l'avaient accueilli, testant la solidité de ses prises de position et contestant parfois certaines particularités en une joute oratoire. Mais peu avait osé contester son verbe à la toute fin. Il avait eu le dernier mot avant de retourner à Junon, d'où il prévoyait bien continuer à ordonner et aiguiller la recherche de cette Terre tant Promise.

Ce jour-là, à Junon, il était revenu au moment où les soldats des diverses divisions célébraient son ascension. Le défilé qui avait eu lieu à Junon plusieurs semaines plus tard avait vu le nouveau Président se porter garant de cette puissance militaire entre ses mains. C'était une ère nouvelle qui se profilait, là où son regard se portait un à un sur chacun des soldats, d'où le bruit de leurs bottes claquait avec fermeté sur le sol. A l'unisson.

Voilà leur hymne célébré à son égard. Et s'il convient bien de nommer un soldat relativement tardif dans ses gestes, un peu maladroit et presque inexpérimenté, Rufus ne s'en offusqua pas véritablement. Ce dernier aurait toute sa carrière pour corriger ses erreurs auprès de ses supérieurs, un mauvais passage qu'il convenait d'apprécier au fil des secondes où ce dernier semblait s'être repris de sa bévue. Le Président avait simplement encouragé son armée, applaudit les efforts de ce qui deviendrait prochainement ses instruments.

Le reste de son programme fut moins ludique mais d'autant plus pragmatique. Les plans se préparaient, les recherches se concrétisaient. Diriger les affaires comportait son lot de paperasse, toutefois des déplacements politique s'imposaient également. "Elle" avait été localisée, ou tout du moins ce fut ce qui avait été rapporté. Les Turks continuaient à suivre les traces du groupe dont Reeve Tuesti obtenait de multiples informations. Il s'en était alors suivi une énième trahison -était-ce le destin de toute affaire politique? -, et puis il y avait eu en jeu cette affaire de Météore. Toute une procession d'éléments clefs parvenait entre ses mains, comme s'il détenait là une énigme où le seul facteur susceptible d'entrer en jeu encore davantage, n'était ni plus ni moins que le tristement célèbre Sephiroth.

Au village de la Fusée, son attention s'était portée sur le Tiny Bronco quelques instants, afin de le mener au Cratère. Du moins, cela avait été sa première idée, avant que celui-ci ne soit dérobé sous ses yeux. Si Palmer n'avait pas été aussi stupide, peut-être en aurait-il eu la chance, au lieu de rester coït à la vue d'un avion rouge rasant la terre de la cour où il se tenait. Mais peu importait, la recherche continuait et les moyens pour parvenir à un résultat satisfaisant ne lui manquaient nullement.

Ca n'avait pas été sans blessés, ni même sans prix. Il avait bien failli perdre l'un de ses plus fidèles Turks au Temple des Anciens, mais il avait retrouvé un espoir de parvenir au Cratère, afin de découvrir cette caverne où régnait une atmosphère de Mako, ainsi que des murs de matérias. L'espace d'un instant, aucun doute n'avait osé ternir cette certitude qu'il avait eu. Mais le sol avait tremblé et le rire cynique, alternatif et fou d'Hojo avait résonné dans toute la grotte. Une expérience avait fini par remplir son rôle auprès de Sephiroth, et alors il avait appris, au même moment de leur réveil, l'existence de la solution d'une planète en souffrance : les Armes.

Une fois de plus, il fallait battre en retraite pour trouver une solution. Pensant Cloud perdu, le reste du petit groupe était monté dans leur vaisseau, n'ayant pour vue que ces étranges créatures qui prenaient leur envol, délivrées de leurs chaînes. Prêtes à détruire tout ce qui pouvaient bien se trouver sur leur passage. Mais ce début d'apocalypse vint pourtant se poursuivre avec l'apparition d'un ciel rougeoyant, d'un voile aussi vermillon que s'il illuminait la vieille d'une guerre sanglante.

Population effrayée, le Président en était venu à cette peur qu'il avait tant recherché. Mais elle n'était pas réfléchis ni même logique, accompagné de cette fureur dans l'attente d'un avenir maudit. Alors il chercha à exécuter des fautifs pour apaiser ces attentions, leur laissant toutefois le privilège d'une conversation en attendant les préparatifs. Mais il n'aurait jamais pu aller plus loin, coupé dans cette exécution public par l'apparition d'une Arme qui avait semé la panique sur son sillage. Une Arme qui fut abattu dans l'attente d'un souffle. Au moment propice.

Pour cette fois-ci, la Technologie triompha sur la Nature.

Mais rien ne durait. Une seconde fois, depuis Midgar, le faisceau lumineux du Sister Ray traversa une Arme, d'où était né un sourire mutin sur son visage quant à l'acclamation de la mort de la Bête. Hélas, les coups furent renvoyés, et l'instant d'après, ce fut toute la Tour et la fierté de la Shin-Ra qui finit par être brûlée des ultimes déflagrations. Pour cette révolution, le dernier mouvement du Président n'avait été que ce rayon de Mako, qui pourfendit de sa glorieuse puissance les vestige d'un bouclier oublié.

Beaucoup le pensèrent mort durant les premiers jours. Du haut de cette Tour aux vitres éclatées, comment avait-il pu survivre? Oh, tout ne résidait finalement qu'en ce processus amorcé depuis son enfance, un processus qui lui avait valu la moquerie de son père à cette époque.

Quel genre de Shinra aurait pu être attaqué du haut de cette Tour? Quelques années plus tôt, l'idée-même d'une Dynastie tombée ne lui était pas parvenu à l'esprit. Non, cette perspective signifiait une défaite, une défaite pourtant amorcée sitôt réfugié sous ce bureau, d'où il avait perçu le bouton L.

L comme Loser.

Mais rien n'était terminé, tant que le Président soufflait encore. Les Turks l'avaient retrouvé, et l'avait emmené en lieu calme. Kalm. Le nom se ressemble.

Le code aussi. Etait-ce...sa date de naissance ?

Chapitre 5: Les vestiges de Midgar et Edge

En fauteuil. Depuis le plus haut étage, la chute avait été douloureuse et les séquelles ne se dissiperaient pas de sitôt. Dépourvu de son ancien pouvoir et accoudé à cette chaise, Rufus s'était senti vulnérable mais pas véritablement vaincu. Comme à son habitude, comme lorsqu'il avait connu son exil à Junon, l'ancien Président saurait se relever, en dépit de cette Compagnie qui venait officieusement d'expirer son dernier souffle. Mais pas officiellement. Sans réalité non plus. Ce fut ainsi qu'il avait trouvé son repos à Kalm, et entendu les propos contradictoires des survivants de Midgar. A mort la Shin-Ra. Coupable des maux de Gaïa, elle ne méritait que ça pour les plus sceptiques. Nous avons besoin de Shin-Ra. Elle qui avait maintenu le confort dans la ville et garantie dans ses premières années leur sécurité, pourquoi ne le ferait-elle pas de nouveau?

Une forme de Foi résidait dans les cœurs de certain. La Croyance n'était pas perdue. Mais les rancœurs restaient encore allumées dans l'esprit de certains, telles des flammes incandescentes qui ne cesseraient de le harasser dans ses projets. Car Rufus n'entendait pas perdre l'emprise qu'il avait eu autrefois. L'argent n'était pas la grande absente de l'équation qui se profilait dans ses pensées raisonnées. Etrangement, il en revenait au même moyen employé par son père. A la différence qu'il s'estimait dans son droit, dans sa convalescence.

Reconstruction.

Elle débuterait ainsi par cette nouvelle ville qui serait sous sa juridiction, bâtie en un emplacement stratégique qui ferait d'elle à la fois une demeure saine sur un territoire ne manquant pas de ressources. L'idée avait trotté dans sa tête, et elle avait fini par se concrétiser une première fois sous la forme de quelques mots en face de ses compagnons vêtus de noir. "Je veux bâtir une ville."

Je veux garder le monopole du constructeur.


Et malgré l'enlèvement de Rufus, ce projet se verra concrétiser quelques semaines plus tard, sous le nom d'Edge. "L'Ere". Là-même où il était bien parvenu à s'enfuir suite aux multiples assassinats qui s'étaient produits sous ses yeux. Mutten Kylegate, qu'il avait deviné anciennement dans l'armée, puis le propre assassin. L'ironie semblait toucher le monde en cet instant. Placé ensuite parmi les condamnés de la Calamité, la Geostigma avait alors frappé son être et ses intentions alors qu'il s'apprêtait à ne plus respirer que l'eau dans laquelle il se noyait.

C'était elle oui, cette maladie qui le rongerait dorénavant. "Il faut faire de la lumière dans ton cœur", lui avait-on dit. Possible. C'était possible oui, mais pour combien de temps ?

Tout cela n'était pourtant pas une fin -et Rufus l'avait perçu lorsqu'il était retourné explorer cette Tour déserte-, ce n'était qu'un commencement et ses premiers véritables pas. Bien que contaminé par la Geostigma suite aux examens et à l'isolement que lui avait fait subir Kilmister, il n'avait eu cesse de se mêler et se débattre à sa façon. L'aide qu'il avait apporté au scientifique lui avait permis de retrouver les recherches d'Hojo, et par ailleurs, à trouver cette lumière qu'on lui avait décrit.

Afin de retrouver Jenova.

Chapitre 6: Les Incarnés et le Renouveau de la Shinra

Malade, en chaise roulante. Deux années étaient passées depuis sa "Chute" mais cet espoir, cette volonté de rédemption croissait de jour en jour. Il n'y avait plus qu'à tendre l'oreille, puis réfléchir pour agir. Pour trouver des solutions. C'était précisément cet objectif qu'il visait en cet instant, alors que les Turks venaient de retrouver la tête de Jenova avant ces pantins qu'il apprendrait être Kadaj, Loz, et Yazoo.

La moquerie marquait les lèvres de l'arrogant Incarné qui semblait s'être entiché de lui d'une certaine manière, presque cruelle, comme un chat jouant avec une souris boiteuse. Mais l'intention lui est rendu, à cet Incarné, par un rictus mesuré qui venait ourler tout doucement les fines lèvres du Président, d'une intensité perceptible que de Kadaj.

Peut-être ne l'avait-il pas vu, mais le voile qui recouvrait son visage ne venait pas camoufler les dégâts de sa chute, ni même des taches noires tranchant avec la couleur albâtre de sa peau. Non, il est là pour continuer à le voir sourire, et déchanter lorsqu'enfin, sera venu le moment d'entrer en jeu.

Rira bien que rira le dernier. Cloud avait refusé son offre mais savait que le Président n'avait pas baissé les bras.

Chacun déplaçait des pions qu'ils estimaient être les bons, sur cet échiquier géant qu'était la situation. Lui avait l'opportunité d'avoir la présence de Jenova entre ses mains, camouflée à deux pas de la propre Volonté de Sephiroth, qui semblait en cet instant plus s'amuser à invoquer Bahamut qu'à faire réellement attention à son entourage. La mascarade cessa finalement pour dévoiler ses progrès : pas entièrement rétabli, il parvient toutefois à se dresser, à présenter brièvement la tête sous un étui noir, à savourer cet instant de surprise, de rage, et de terreur s'afficher sur le visage de Kadaj. Le mélange d'émotions était impressionnant, à bien y repenser.

Et la tête fut jetée. Elle dérapa presque de sa main, et lui dérapa presque de l'étage. Puis il tira de son fusil de chasse sur Kadaj. Puis sur la boîte noire.

Les Turks qui vouaient encore leur vie au jeune homme s'étaient battus aux côtés des futurs membres de la W.R.O, pour régler ce problème survenu et qui avait bien manqué de faire renaître un Cauchemar autrefois vécu.

Au final, ce fut bien Cloud qui acheva de nouveau Sephiroth, et Aerith qui, au travers de la Lifestream, venait de les guérir par cette pluie bénie, de ce Mal qui les avait rongé beaucoup trop longtemps.

Le Président en avait fait parti. Et il avait compris qu'il ne pouvait pas échapper à cette dette qui lui avait été incombé. Si son père n'avait pas écouté les cris de la Planète, si lui-même en avait été incapable également, il avait compris cette fois-ci que peu importait son passé, il écrirait toujours son futur de la manière dont il le souhaiterait.

Ainsi, une énième année était passée, dans le financement anonyme de cette organisation qui se battait pour reconstruire un habitat décent. De loin, il suivait avec attention les mouvements de cet ancien groupe, ayant autrefois été une sorte de...Rival. Rufus n'en était pas moqueur mais parfois taquin à ce sujet. A sa façon. Les conversations étaient généralement de "bonne guerre" aujourd'hui.

Mais de nouveau, le danger frappait Gaia. Sceptique, il avait appris au cours des mois derniers que les morts revenaient à la Vie, et comme un fantôme qui hurlait au loin son retour, la Tour avait repris vie, indépendamment de la volonté de son dernier représentant.

Les fantômes du passé étaient étaient-ils revenus crier Vengeance ? Ou étaient-ils venus pour signifier une plus grande erreur à venir ? Le Mystère restait entier, mais là demeurait encore les traces du Monument qui s'imposait au bien milieu de Midgar, preuve de ses actions à venir.

Bien loin de rester les bras croisés, l'héritier Shinra agirait désormais en conséquence, dans la mesure du possible.


   

     
     
     
     
 

             
       
JOUEUR

       
 

Prénom ou Pseudo : May  


       

Age : 20 ans


       

Anniversaire : 5 janvier

 
     

Depuis combien de temps faites-vous du RP ? *tousse* Deux ans. x)


     

Niveau de connaissance FFVII : Oh, je connais bien le jeu ainsi que Crisis Core. Les autres c'est plus du souvenir. Je rattrape les "on the way to a smile" actuellement aussi, ce qui, en cette fin de prez, est chose faite! (par contre faut vraiment que je me remette à Dirge of Cerberus.


       

Où nous avez-vous trouvé ? De partenariat à partenariat.


       

Votre avis sur notre humble repaire : Tout nouveau tout beau, on y prend rapidement ses repères. ^^


       

Autre chose ? A peine arrivée sur le forum qu’il y a un kit tout prêt, un accueil sur la CB (dont je suis friande, ne nous le cachons pas.) Ca m’a fait chaud à mon p’tit kokoro de Président. Donc je signe. °°[/.

 
.:.
     

Code du règlement : Validé par Tifa


 
Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 


Dernière édition par Rufus Shinra le Mer 8 Mar - 13:37, édité 94 fois
Revenir en haut Aller en bas
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Ven 17 Fév - 19:35

Je t'ai déjà fais ta fête sur la CB (je suis rassurée de ne pas t'avoir effrayé *w*) mais :

BIENVENUE MISTER PRESIDENT \ o /

:rufy: :tifabiz:

Que l'inspiration soit avec toi pour finir ta fiche, le Rufy ce n'est pas une mince affaire !
:cookie: :cookie: :cookie: :cookie: :cookie: Voilà des cookies aux pépites d'inspiration pour twa ♥️

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Sam 18 Fév - 17:17

Merci Tifolle, j'y crois o/

*prend discrètement les cookies*

Meuh non, il n'y a rien d'effrayant x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Dim 19 Fév - 18:57

Citation :
Profitez d'un panel infini de couleur pour personnaliser vos cheveux, vos yeux, votre peaux et même votre petite culotte !

Moi j'veux voir la petite culotte de Rufus B)

WELCOME HERE MR PRESIDENT! ;D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Ven 24 Fév - 10:53

Personne ne verra ma petite culotte 0_0

Merci à vous chers compatriotes! o/
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Ven 24 Fév - 11:03

ça marche Rufruf, pas de soucis ^-^ Tiens nous au courant pour le délais dont tu auras besoin ♥️

Bon courage pour tes révisions ! :3tifa:

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Chéri, ça va couper ⊷
avatar
• Anniversaire : 2 mai
• Age : 26 ans
• Résidence : Junon
• Localisation : Everywhere °°
Double compte : Vincent Sexy Valentine
Gils : 408

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Ven 24 Fév - 11:29

Yey courage président :raah: !

On te souhaite de tout démolir ♥️

.:.



OUR HOPES AND EXPECTATIONS
BLACK HOLES AND REVELATIONS



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Lun 6 Mar - 10:44

Rufruf ♥

J'ai vu que tu avais continué ta fiche petit à petit, est-ce que tu penses pouvoir la finir pour ce week end ? =)

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Lun 6 Mar - 16:18

Yup, je vais pouvoir m'attaquer à cette présentation tranquillement cette semaine. ^^

Encore désolé pour ce contretemps. °°
Revenir en haut Aller en bas
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Lun 6 Mar - 20:31

Super ! Pas de soucis, merci de nous avoir tenu au courant ^-^

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 0:53

Bon les enfants, je crois que j'ai terminé ma fiche! o///

Spoiler:
 

(oui, j'aime ce gif xD)

Bon, parce que parfois je fais vite, je viens annoncer que j'ai terminé ma présentation, comme promis. Un peu plus longue que prévu, cela dit. x)

Tifa (ou un autre staffeux), vous pouvez me fouetter en cas de soucis et profitez-en, ça sera la seule fois. Rolling Eyes


Dernière édition par Rufus Shinra le Mer 8 Mar - 7:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 1:33

Dat gif! xD

Un bon gros WELCOMEUH officiel, maintenant que t'as fini ta fiche, et je rappelle que c'est MOI QUI POUSSE SA CHAISE, J'ETAIS LA LE PREUMS!
Revenir en haut Aller en bas
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 10:06

Tu es des nooOootreuh ♪


   Cette fois c'est la bonne : bienvenue Rufruuuuuuf !  :mah: ♪ ♫ ♪ ♪♪♫
Superbe fiche, très complète, rien à redire ^-^ Tout y est depuis BC à On the way to a smile (une tuerie ce chapitre en plus ♥️). *sort quand même le fouet puisque c'est si gentiment demandé ♥️*
Hâte de vous croiser en RP, mister President ♥️



Suivez le guide !


   Maintenant que ta fiche est validée, les portes du RP et du flood se sont ouvertes !
• Tu peux dès maintenant ouvrir ta fiche de relations, ton répertoire de RPs ainsi que ton sujet P.H.S si ton personnage en est équipé (n'oublie pas de commencer les titres de ces sujets par le nom de ton personnage, ils sont classés par ordre alphabétique pour des raisons pratiques).
• N'oublie pas de remplir les informations relatives à ton personnage dans ton profile et ton inventaire si ce n'est pas encore fait (rappelle : tu peux disposer de 3 matérias au début de ton aventure)
• Si tu as besoin d'aide pour un avatar, une signature ou un codage, c'est par ici !
• Et bien sûr, pour trouver un ou des partenaire.s afin de commencer à RP, c'est juste !
• Pour toute autre question, n'hésite pas à contacter le staff ou à poster tes questions directement ici en ouvrant un nouveau sujet (cela pourra toujours être utile à d'autres !).

Fiche par Nika pour FF7 Lifestream's Breath
 

.:.

Promise beyond the stars:
 


Dernière édition par Tifa Lockheart le Sam 11 Mar - 22:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
⊶ Suricate grincheux ⊷
avatar
• Anniversaire : 25 décembre
• Age : 23 ans
• Résidence : Edge
• Localisation : Edge
Double compte : Tifa Lockheart & Lucrecia Crescent
Gils : 524

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 10:36

Cotiez-vous pour m'acheter un cerveau : Rufruf, j'ai oublié de te demander de choisir tes matérias °^° (Ta dark Nation ne compte pas pour une 'matéria' même si c'est une sorte d'invocation, donc tu peux bien en choisir 3 autres ;3 Oui y a du favoritisme hein ~ )

.:.

:Ƹ̴Ӂ̴Ʒ:
 

Les petites pattes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 13:33

Merci beaucoup pour cette validation rapide o/ (et pour tes encouragement Cody! Haha)

Et non, ne touchez pas à ma chaise, de toute façon un an est passé et la rééducation se profile bien >.>

Bref, j'ai fait les modifications pour l'Inventaire, reste à savoir si c'est bon ou non. Toutes mes excuses, j'ai oublié de le faire, mais merci pour la précision engageant Darky. x)

Revenir en haut Aller en bas
⊶ Princesse Raiponce ⊷
avatar
• Age : 32
• Résidence : Tour Shinra
• Localisation : Tour Shinra
Gils : 173

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 13:36

Bienvenue monsieur le président ! C'est officiel tu es enfin parmi nous, c'est bow ~

.:.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
⊶ John Cena ! ⊷
avatar
• Anniversaire : 3 mai
• Age : 23 ans
• Résidence : 7th Heaven
• Localisation : Edge
Double compte : Lucrecia Crescent & Reanbell Valdès
Gils : 733

Inventaire
•:
MessageSujet: Re: I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]   Mer 8 Mar - 15:56

Merci Rufruf, c'est parfait ♥

Juste pour les objets type potion, nous allons sûrement apporter une réglementation prochainement (un système qui sera à l'essaie) mais on vous redonneras des nouvelles à tous d'ici là ♥

.:.

Promise beyond the stars:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dark6nika.deviantart.com/
 
I see, I guess we won't be allies - Rufus Shinra [en cours]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tamao no... BAKA! {T-d-T, libwe I guess...}
» Knock Knock ! Guess who's there ?!
» GUESS YORK FEMELLE DISPARUE DANS LE DEPARTEMENT 38
» [done] Guess who ? ⊱ LULA
» 08. I guess this is goodbye

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Final Fantasy VII - Lifestream's Breath :: Friends zone :: Ecraser la partie ? :: Présentations abandonnées-
Sauter vers: